Mon musée d histoire. Rapport sur la participation du public. Juillet Cultural Resources

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mon musée d histoire. Rapport sur la participation du public. Juillet 2013. Cultural Resources"

Transcription

1 Mon musée d histoire Rapport sur la participation du public Juillet 2013 Cultural Resources

2 Lord Cultural Resources est une société internationale vouée à la création de capital culturel partout dans le monde. Elle aide les individus, les communautés et les organisations à réaliser leurs projets d expression culturelle et à leur donner un sens. Elle se distingue par une vaste gamme de services intégrés reposant sur un socle de compétences clés : vision, planification et mise en œuvre. Elle croit que l expression culturelle est essentielle à tous. Elle valorise la collaboration, l adaptation au milieu et la diversité culturelle. Elle applique les normes les plus élevées en matière d intégrité, d éthique et de pratique professionnelle. Elle aide ses clients à fixer des objectifs précis, leur procure les outils pour les réaliser et laisse sa marque, résultat d activités de formation et de collaboration.

3 Sommaire 1. Introduction, p Résultats, p Recommandations, p Conclusion, p. 73 Annexe A, p. A-1 Annexe B, p. B-1

4 Les panélistes de la discussion du 31 janvier 2013, au Musée canadien des civilisations. De gauche à droite : Charlotte Gray, Gilles Picard, Douglas Cardinal, Rachel Décoste, Randy Boswell, Gail Lord et Mark O Neill (à la tribune).

5 INTRODUCTION «Chaque génération perçoit l histoire d un œil différent.» Douglas Cardinal, architecte, concepteur du Musée canadien des civilisations, lors d une table ronde, le 31 janvier Le projet «Mon musée d histoire» a été lancé le 16 octobre 2012, lorsque le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, James Moore, a annoncé que le Musée canadien des civilisations allait devenir le Musée canadien de l histoire. Dans ce contexte, le Musée a alors souhaité en apprendre davantage sur ce que pensaient les Canadiens et les Canadiennes de l histoire et sur les événements de l histoire du pays qu ils considéraient comme importants. Lord Cultural Resources a été choisie pour concevoir et planifier un exercice de participation du public axé sur les objectifs suivants : promouvoir l engagement du Musée canadien des civilisations à susciter la participation de l ensemble de la population canadienne; demander à la population canadienne de quelles façons le Musée peut avoir un sens pour tous et toutes, quel que soit leur lieu de résidence; connaître les pans de l histoire du pays (événements, époques, mouvements, objets, histoires, changements et personnages emblématiques) que les divers segments de la population canadienne considèrent comme les plus importants. Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 1

6 CONTEXTE Cet exercice de participation du public avait pour but d atteindre des gens aux intérêts divers, de faire connaître les projets du Musée canadien des civilisations, d écouter et de prendre note des idées, des opinions, des motivations et des intérêts des visiteurs et des participants, actuels et potentiels, tout en tissant et en renforçant les liens avec les communautés. La direction du Musée voulait savoir si l institution pouvait s avérer importante pour les Canadiens et les Canadiennes, même pour ceux et celles qui ne feraient pas le voyage à Gatineau pour le visiter. Les Canadiens et les Canadiennes et l histoire Dans le cadre du projet «Mon musée d histoire», Lord Cultural Resources a analysé les principaux sondages et rapports de recherche produits sur le passé du Canada. 1 Une autre analyse a porté sur les tendances dans les musées nationaux et les musées d histoire et, de façon générale, ailleurs dans le monde. Leur analyse ainsi que les consultations et les ateliers menés en collaboration avec l équipe du Musée ont donné naissance au projet «Mon musée d histoire». Les recherches ont montré que la majorité de la population canadienne, 85 %, témoigne d un intérêt à l égard du passé et entretient avec lui un «certain rapport». 2 La population canadienne est liée à son passé de cinq façons principales : la famille et les ancêtres : arbres généalogiques, albums de famille, organisation de réunions familiales, participation à de telles réunions; la communauté : associations sans but lucratif ou communautaires, telles les associations d anciens combattants, de bénévoles ou d artisans; l histoire rendue publique, entre autres, par les musées, les bibliothèques, les lieux historiques, les films et les documentaires. En haut : Kiosque à l aéroport international Stanfield d Halifax, le 22 novembre En bas : Kiosque au Musée canadien des civilisations, le 27 octobre «History Knowledge and Trust in Sources», décembre 2011, Jack Jedwab, directeur général de l Association des études canadiennes (AEC); «Searching for Canadian History», avril 2010, Jack Jedwab, citant un sondage de Léger Marketing pour l AEC; «What would you like to know about Canada: Canadian Interests Investigated», Jack Jedwab, sondage mené d avril à octobre «Les Canadiens et leurs passés», conférence nationale de l Association des musées canadiens, David Northrup et Jocelyn Létourneau, Institute for Social Research, York University et le Centre interuniversitaire d études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT), Université Laval, Toronto, le 27 mars Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

7 Kiosque au Musée canadien des civilisations, à Gatineau, le 27 octobre l école : étude de l histoire au secondaire et à l université; le travail : enseignants, chercheurs, universitaires et autres professionnels. Ces catégories ont permis de définir des segments du public cible : adeptes de la généalogie; anciens combattants; collectionneurs d antiquités et adeptes de divers passe-temps; lecteurs d ouvrages historiques (fiction et essais); amateurs de films et de documentaires historiques; conteurs et artistes; groupes de jeunes citoyens; visiteurs de musées et de lieux historiques; professeurs d histoire et historiens; collégiens ou étudiants d université; élèves du secondaire; personnes ayant nouvellement obtenu la citoyenneté canadienne; communautés autochtones. «Mon musée d histoire» L exercice de participation du public «Mon musée d histoire» incitait les gens à réfléchir à la question suivante : «Si vous deviez ouvrir un musée d histoire national, quels éléments y incluriez-vous? De quelle façon joindriez-vous les Canadiennes et les Canadiens d un bout à l autre du pays?» Poser les questions en ces termes encouragerait les participants à répondre avec imagination et enthousiasme, et susciterait le sentiment que leur musée national leur appartient. Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 3

8 Kiosque au Centennial College, à Toronto, le 12 décembre Six façons de participer au projet Le projet «Mon musée d histoire» a déterminé six façons de participer à sa réalisation afin d assurer une recherche de qualité et de mieux saisir les idées, les attitudes et les motivations des gens. Plusieurs méthodes ont été utilisées pour joindre un public le plus vaste possible et faire appel à des auditoires diversifiés, notamment aux personnes férues d histoire et celles qui ne fréquentent pas les musées. Les six façons de participer au projet : Site Web interactif, visuellement intéressant et offrant diverses formes d interaction (vote, commentaires, etc.); Sondage en ligne sur le site Web du Musée; on y trouvait des questions quantitatives et qualitatives; l équipe du projet a ainsi pu analyser les réponses de divers segments géographiques et démographiques; Tribunes d experts et tables rondes permettant de dialoguer en personne avec des Canadiens à neuf tables rondes et d écouter des groupes d experts; Rencontres de petits groupes structurés; association de généalogie ou classes du secondaire, entre autres, pour obtenir l opinion précise de groupes ciblés dans quatre villes; Kiosques (bornes interactives) où les gens de passage dans des lieux publics pouvaient participer à des activités similaires à celles du site Web : chronologie participative; vote pour les personnalités préférées et suggestions; choix de «Ma collection». Sondage de l opinion publique : six questions insérées dans le sondage trimestriel de l Association des études canadiennes. Ces six façons de participer au projet ont fourni une mine d informations qui seront fort utiles au personnel du Musée chargé de concevoir la nouvelle salle de l histoire canadienne. 4 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

9 Page d activités du site Web «Mon Musée d histoire» Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 5

10 À QUI A-T-ON PARLÉ? Pour joindre un auditoire aussi étendu que possible, l équipe du Musée canadien des civilisations a expédié des invitations par courriel à un vaste public cible, téléphoné à un éventail de personnes et affiché une invitation sur Twitter et Facebook. On a tout fait pour inviter des gens d origines linguistiques et culturelles diverses. La carte ci-dessous montre la répartition géographique des rencontres et des réponses au sondage. Des communiqués de presse ont été publiés pour diffuser le message que le Musée voulait connaître les sentiments et les idées de la population canadienne. The Mall de Lawson Heights Hôtel Radisson, à Saskatoon SASKATOON, les 15 et 16 JANVIER 2013 L université Memorial, à Terre-Neuve Centre scolaire et communautaire des Grands- Vents ST. JOHN S, le 20 NOVEMBRE 2012 L Université de l Alberta Prince of Wales Armouries EDMONTON, les 4 et 5 DÉCEMBRE 2012 FREDERICTON, le 23 NOVEMBRE 2012 L hôtel Crowne Plaza Fredericton Lord Beaverbrook Les Promenades Cathédrale Centre Mont-Royal MONTRÉAL, le 24 JANVIER 2013 GATINEAU, le 27 OCTOBRE 2012 et le 31 JANVIER 2013 VANCOUVER, les 9 et 10 NOVEMBRE 2012 Le Musée canadien des civilisations Le marché aux puces de Vancouver Bibliothèque municipale de Vancouver Le Centennial College Toronto Reference Library TORONTO, les 11 et 12 DÉCEMBRE 2012 Ottawa L aéroport international Stanfield, à Halifax Le Musée canadien de l immigration du Quai 21 HALIFAX, les 21 et 22 NOVEMBRE 2012 Sondages Table rondes Kiosques Tables rondes et kiosques 6 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

11 Kiosque au marché aux puces de Vancouver, le 10 novembre 2012.

12 Une participante au kiosque d activités au marché aux puces de Vancouver, le 10 novembre 2012.

13 RÉSULTATS invitations envoyées à des listes cibles visites du site Web réponses individuelles au sondage, en ligne ou en personne 300 participants aux rencontres de groupes 450 participants aux tables rondes visiteurs participants aux kiosques 721 articles ou reportages dans les médias réponses individuelles au sondage d opinion publique Des suggestions de personnalités au kiosque d activités installé aux Promenades Cathédrale de Montréal, le 24 janvier L équipe du projet «Mon musée d histoire» cherchait à dialoguer avec les Canadiens et les Canadiennes et à obtenir leur avis. Pendant les quatre mois qu a duré le projet (du 16 octobre 2012 au 28 février 2013), plus de personnes y ont participé. Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 9

14 Visites du site Web, par province Yukon Saskatchewan 0 % 4 % Québec 31% Île-du-Prince-Édouard 0 % Ontario 39 % Nunavut Nouvelle-Écosse 0 % 4 % Territoires du Nord-Ouest 26 % Terre-Neuve-et-Labrador Nouveau-Brunswick Manitoba Colombie-Britannique Alberta 5 % 2 % 1 % 7 % 7 % 0 % 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % PROFIL DÉMOGRAPHIQUE DES PARTICIPANTS Répondants au sondage Au total, personnes ont répondu au sondage : 787 en ligne et 247 aux tables rondes. Parmi les répondants prédominaient les femmes détentrices d au moins un diplôme universitaire et les anglophones. Les répondants étaient répartis également entre la génération Y (les 11 à 29 ans), 30 %; la génération X (les 30 à 46 ans), 31 %; les baby boomers (les 47 à 65 ans), 30 %. Une minorité de personnes plus âgées, 9 %, y ont aussi participé. La plupart disaient bien connaître l histoire du Canada (67 % soutenant s y connaître assez ou beaucoup). Parmi les façons préférées de tisser des liens avec l histoire : la visite de musées et de lieux historiques, et la possibilité de voir de «vrais» artefacts, documents et photos. On peut en conclure que les répondants entretenaient des liens étroits avec les musées et l histoire, sur le plan professionnel ou par pur intérêt, ce que confirment les commentaires colligés par le sondage. Visiteurs du site Web La plupart des participants qui sont allés sur le site Web (72 %) étaient de nouveaux visiteurs des sites et La distribution est illustrée sur le graphique de gauche. Le site Web a connu un regain de popularité après l annonce du ministre, le 16 octobre 2012, et après la tenue de chacune des tables rondes, surtout celles d Edmonton et de Toronto. Il semble donc y avoir corrélation entre la participation aux tables rondes, le suivi de l exercice de participation du public, la visite du site Web et les commentaires reçus. 10 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

15 Participants aux tables rondes En général, les participants aux tables rondes avaient plus de 40 ans, étaient hautement scolarisés et motivés par un grand intérêt professionnel ou une vocation pour l histoire et le patrimoine. Visiteurs des kiosques Des kiosques avaient été érigés dans des endroits très fréquentés afin d attirer un large éventail de personnes appartenant aux publics cibles. Le Musée canadien des civilisations, à Gatineau Le marché aux puces de Vancouver L Université Memorial de Terre-Neuve, à St. John s L aéroport international Stanfield de Halifax L hôtel Crowne Plaza Fredericton-Lord Beaverbrook, à Fredericton L Université de l Alberta, à Edmonton Le Centennial College, à Toronto Le Mall de Lawson Heights, à Saskatoon Les Promenades Cathédrale, à Montréal Les visiteurs des kiosques avaient un intérêt pour l histoire en général, mais moins souvent pour des raisons professionnelles. Ils présentaient également un large éventail d âges, de langues et d origines culturelles, plus étendu que celui des participants aux tables rondes. Nombre d entre eux ne fréquentent pas les musées régulièrement ou n avaient jamais visité le Musée canadien des civilisations. Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 11

16 Rencontres de groupes Alberta Genealogical Society, à Edmonton Rencontre d adeptes de généalogie membres de la société, une organisation sans but lucratif faisant la promotion de l étude de la généalogie. Classes de 10 e et de 11 e années, à Fredericton Rencontre d élèves du secondaire dans une école centrale. Classes de 7 e et de 8 e années, à Edmonton Rencontres d élèves du primaire d une école publique axée sur les arts. Cadets de niveau 1 et 2 Cadets de l Aviation royale du Canada, à Toronto Rencontres de cadets âgés de 12 à 15 ans. 12 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

17 PRINCIPALES LEÇONS PORTÉE Le projet «Mon musée d histoire» a pu atteindre un large public pendant une courte période. Voici les principales leçons à en tirer. Le site Web s avère la meilleure plateforme pour atteindre un large auditoire réparti dans plusieurs régions, mais seulement si on en fait la promotion à l occasion de rencontres et qu on attire l attention des médias. Il y a une corrélation directe entre la fréquentation de sites Web et la participation aux tables rondes. Les tables rondes ont joué un rôle capital pour faire connaître le projet et le site Web, tisser des liens et attirer l attention des médias. Les rencontres de groupes spécialement ciblés (écoles, cadets, société de généalogie), qu ils ont organisées eux-mêmes, peuvent attirer beaucoup de monde et donner des résultats intéressants. Les écoles sont un excellent endroit pour joindre des jeunes et leurs enseignants. Les conférenciers membres de tables rondes ont passé le mot et encouragé des gens à y participer. L endroit choisi pour la tenue des activités, surtout les kiosques, est important, car il faut que les gens prennent le temps de s y arrêter, de regarder, de discuter, plutôt que de passer en coup de vent. Plus les invitations sont envoyées longtemps à l avance, plus forte est la participation. Des invitations ciblées suscitent un auditoire précis et le lieu des rencontres a un effet sur le type d auditoire qui s y rendra. Pour inciter un public varié à participer à un projet, il faut une démarche déterminée et orientée. Le processus d invitation doit être transparent et inclusif pour les rencontres et les activités publiques. Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 13

18 PRINCIPALES LEÇONS PARTICIPATION Les multiples plateformes du projet «Mon musée d histoire» proposaient diverses avenues aux gens disposés à offrir leurs idées sur le contenu de la future exposition consacrée à l histoire du Canada et leur engagement soutenu envers le Musée. Voici un aperçu des principaux éléments qui ont influé sur leurs commentaires. Poser les bonnes questions aux bonnes personnes de la bonne manière Les auditoires aiment interagir différemment. Les activités interactives ou en ligne attirent les jeunes. La rencontre des élèves du secondaire se fait plus facilement à l école. Les participants aux tables rondes étaient en général plus âgés et avaient un lien professionnel avec l histoire ou les musées. Ceux et celles qui ont répondu au sondage avaient également ce type de lien ou un intérêt certain pour les musées et l histoire. Les répondants au sondage d opinion publique avaient été choisis au hasard. Conception Un site Web bien conçu et des éléments interactifs donnaient l impression que participer au projet était agréable et facile, et non réservé aux professionnels de l histoire. 14 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

19 COMMENTAIRES REÇUS Les réponses des Canadiens et des Canadiennes peuvent être regroupées en quatre catégories principales. 1. Contenu : démarche, thèmes, perspectives, histoires particulières. 2. L expérience du visiteur : programmes et activités. 3. Portée : comment le Musée peut-il joindre la population canadienne? 4. Opérations, ressources et services aux visiteurs : comment le Musée devrait-il fonctionner, collaborer, faire de la recherche, etc. Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 15

20 CONTENU Plusieurs moyens s offraient aux participants pour commenter événements, périodes, mouvements, objets, récits, changements et personnalités qui leur semblaient les plus importants dans l histoire du Canada. En ligne et aux kiosques, ils pouvaient voter pour les événements, les personnalités et les artefacts les plus significatifs et émettre leurs suggestions. L exercice visait à éliminer les obstacles potentiels à la participation de ceux et de celles qui pensaient ne pas connaître assez bien l histoire canadienne. Votes sur la chronologie de l histoire canadienne au kiosque installé au Centennial College, à Toronto, le 12 décembre Le sondage posait une autre série de questions relatives au contenu. Aux tables rondes, lors des présentations et des discussions en découlant, on invitait les participants à commenter sur les éléments qu ils aimeraient voir au Musée canadien de l histoire. 16 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

21 Panélistes La plupart des tables rondes étaient précédées d une discussion informelle de 25 à 40 minutes entre panélistes (de 2 à 5), des individus indépendants du Musée, choisis pour offrir des points de vue diversifiés et intéressants sur l histoire du Canada. Thème de la discussion : «Mon musée d histoire, de A à Z.» On leur a posé la question suivante : «Si vous deviez créer un musée d histoire national, quels éléments y incluriez-vous?» Leurs discussions étaient conçues de façon à déboucher sur un débat élargi. Les tables rondes de St. John s et de Halifax se sont ouvertes par la présentation d un historien du Musée canadien des civilisations. Vancouver Participation Hanna Cho Conservatrice, Participation et dialogue Musée de Vancouver Monde Élodie Jacquet Animatrice, Carbon Talks SFU Centre for Dialogue Livres Chris Middlemass Gestionnaire, Services techniques et collections Bibliothèque municipale de Vancouver Fredericton Travail David Frank Professeur au Département d histoire Université du Nouveau-Brunswick Militaire Le major Russel King Commandant divisionnaire Direction des opérations (G3), Groupe de soutien de secteur 3, base de Gagetown Edmonton Changements dans la ville Shirley Lowe Historienne de renom Ville d Edmonton Médias Georgina Lightning Cinéaste, scénariste et actrice Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 17

22 Interpretation Evert Poor Interprète bénévole costumé Parc Fort Edmonton Langue Francis Whiskeyjack Aîné en résidence Académie Amiskwaciy Toronto Intangible Pierre Bois Président Labo Jeunesse Jeremy Diamond Directeur, Développement et programmes, bureau national Institut Historica-Dominion Diversité Seema Jethalal Directrice administrative Daniels Spectrum (centre culturel de Regent Park) Saskatoon Récits historiques Marcel Petit Cinéaste Directeur de la Core Neighbourhood Youth Co-op Respect Elizabeth Phipps Lauréate 2012 du Prix d histoire du Gouverneur général pour l excellence en enseignement de l histoire canadienne École Fairhaven, Saskatoon Contes Paddy Tutty Musicienne folk Montréal Les gens Jack Jedwab Directeur général Association d études canadiennes Expérience Marie-Claire Lagacé Designer interdisciplinaire et directrice artistique Moment Factory Système parlementaire Pascal Ryan Professeur Université du Québec à Montréal 18 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

23 Gatineau Les vraies affaires Randy Boswell Professeur de journalisme, Université Carleton Journaliste à PostMedia Architecture Douglas Cardinal Architecte Histoires méconnues Rachel Décoste Conférencière spécialiste de la motivation et militante communautaire Survie Charlotte Gray Auteure et biographe Tourisme Gilles Picard Directeur général Tourisme Outaouais Le 20 novembre 2012, à CBC Radio Noon Crosstalk, on posait la question suivante aux auditeurs de Terre-Neuve-et-Labrador : «Quels récits historiques de la province aimeriez-vous qu on raconte au Musée canadien de l histoire?» John Willis, Ph. D., conservateur, Histoire économique et environnementale, au Musée, et Mark O Neill, président-directeur général de la Société du Musée canadien des civilisations, ont discuté avec les auditeurs, discuté de leurs suggestions du public et répondu à leurs questions. Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 19

24 TABLES RONDES, SONDAGES ET CONSULTATION SUR LE SITE WEB DÉMARCHE, THÈME ET PERSPECTIVE Les participants aux tables rondes ont fait des commentaires sur le contenu de la nouvelle exposition, notamment sur la démarche, le thème et la perspective à adopter. Les répondants aux consultations sur le Web et au sondage étaient également invités à laisser des commentaires et des suggestions, et non seulement à voter ou à utiliser un menu de réponses au choix. Les tableaux qui suivent font état des commentaires fournis par les participants. 20 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

25 REMARQUE AU SUJET DES CATÉGORIES DE COMMENTAIRES Tout au long de l exercice de participation du public, un large éventail de commentaires et de suggestions ont été soumis à l équipe du projet. Dans les villes, lors de tables rondes, les gens ont souvent fait des suggestions similaires, même si elles étaient exprimées différemment. La fréquence de certaines suggestions, comme on le voit dans les tableaux suivants, témoigne de l existence de thèmes et de démarches que maints participants jugent de première importance. Présentation des bons et des mauvais aspects Dans cette catégorie, les répondants ont exprimé le désir que le Musée aborde des enjeux et des épisodes difficiles et controversés de l histoire canadienne, notamment les crises sociales et politiques, plutôt que de s en tenir à des événements et à des thèmes à connotation positive. Ils veulent que le Musée raconte toute l histoire, pas seulement les éléments qui glorifieraient le Canada et sa population. Liens entre le passé, d une part, et le présent et l avenir, d autre part Les répondants ont souhaité que le Musée établisse des liens entre le passé et le présent pour aider à comprendre le Canada et le monde d aujourd hui, mais aussi pour aider à saisir «où on s en va». Rappel d'anniversaires et commémoration d événements marquants et hommages à des héros Les commentaires exprimés par les répondants illustrent le désir de comprendre l histoire grâce aux commémorations, aux événements marquants et aux héros canadiens, bien que plusieurs aient affirmé qu il ne fallait pas pour autant négliger les défis et la complexité inhérents à ces aspects. Pas de «grand récit» Cette catégorie contredit les commentaires de la précédente. Les gens y suggéraient plutôt que le Musée ne soit pas axé sur les événements marquants, les héros et les symboles qui permettent de «raconter» le passé. Présentation du contexte Les commentaires montrent la volonté des répondants de comprendre le déroulement et le contexte des grands événements, des thèmes et des histoires, et non seulement de les décrire. Ils veulent savoir ce qui se passait d autre au Canada à diverses époques, notamment à l aide d un tableau chronologique qui leur permettrait de mieux comprendre le passé. Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 21

26 Approche thématique Les répondants suggèrent l adoption d une démarche thématique pour organiser le contenu du Musée. La «migration» a été l un des thèmes suggérés. Présentation d approches différentes de l histoire Les répondants se réfèrent aux différentes façons d aborder l histoire et le passé, par exemple, l archéologie, l histoire, les études culturelles, l anthropologie, la géographie, etc. Les arts constitueraient une autre approche. Présentation des collections, d artefacts et de récits oraux Les commentaires des répondants témoignent du désir de voir les collections du Musée exposer de «vrais» artefacts, notamment des témoignages personnels et l histoire orale. Liens avec les lieux historiques du Canada Les répondants désirent que les expositions du Musée soient liées aux divers lieux historiques du Canada. Voix, expériences et points de vue multiples D après les commentaires exprimés, le Musée ne devrait pas se limiter à une seule perspective pour raconter les histoires du Canada, mais plutôt présenter les récits, les thèmes et les événements selon une multitude de points de vue, des «deux côtés» de la médaille et selon la perspective de ceux et celles qui les ont vécus. 22 Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

27 CONTENU : APPROCHE Ce graphique indique combien de commentaires les participants aux tables rondes, les répondants au sondage et les visiteurs On content du site Web approach ont formulé sur les approches à l égard du contenu figurant dans la colonne de gauche. Mentions Tables rondes Commentaires Sondage Commentaires Site Web Voix, expériences et points de vue multiples Présentation des collections, d artefacts et de récits oraux Présentation de réalités bonnes ou mauvaises Liens entre le passé, d une part, et le présent et l avenir, d autre part Présentation du contexte Pas de «grand récit» Présentation d approches différentes de l histoire Approche thématique Rappel d'anniversaires et commémoration d événements marquants et de héros Liens avec les lieux historiques du Canada Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public 23

28 CONTENU : THÈMES Ce graphique indique combien de commentaires les participants aux tables rondes, les répondants au sondage et les visiteurs du site Web ont formulé sur les thèmes énumérés dans la colonne de gauche. Mentions Tables rondes Commentaires Sondage Commentaires Site Web Histoires locales et régionales de tout le Canada : liens entre elles Histoire sociale : gens ordinaires, gens du Canada Histoire des Premières Nations : y compris les Métis, les Inuits et les Autochtones, avant et après le premier contact Géographie, environnement et développement durable, nature, cartographie, géologie Multiculturalisme et diversité au Canada Le Canada et le monde : contextes, répercussions et mouvements Histoire de l immigration Histoire des femmes Histoire de la paix et de la coopération : comment le Canada s est unifié Récits inédits ou inconnus Histoire de l agriculture et des animaux Archéologie canadienne Histoire des arts et des artistes, y compris la musique, et histoire du point de vue des arts Histoire des sciences et de l innovation Histoire des migrations au Canada Histoire du monde ouvrier et du travail Histoire du Québec Langue et humour au Canada Histoire de la guerre et histoire militaire Histoire politique : dirigeants, institutions, systèmes et processus, monarchie Histoire culturelle, y compris les sports Architecture et édifices Droits de la personne au Canada Histoire intellectuelle, y compris les philosophies et la création autochtones Histoire LGBT (lesbienne, gay, bisexuel, transgenre et transsexuel) Histoire des textiles, du tissage et de la mode Origines des noms ou des noms de lieu au Canada Histoire des religions, chefs religieux, institutions Histoire de la radio et de la télévision canadiennes Histoire de l enfance Civilisations du monde anciennes et nouvelles Mythes et légendes Histoire économique Histoire postale Histoire de la santé Rapport à l intention du Musée canadien des civilisations sur la participation du public

Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de

Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de Organisme indépendant dont la mission consiste à mieux sensibiliser la population à l'histoire et à la citoyenneté canadiennes. Chaque année, plus de huit millions de Canadiens accèdent à nos programmes,

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3 Alberta Afin de bénéficier de la couverture en matière de soins de santé de l Alberta, le résident doit demeurer physiquement en Alberta pendant au moins 183 jours au cours d une période de douze mois

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés Rapport sur le sondage des intervenants janvier 2015 Table des matières 1. Points saillants 3

Plus en détail

Le Canada dans le monde contemporain

Le Canada dans le monde contemporain Le Canada dans le monde contemporain Chapitre 1 Bienvenue au Canada Des récits de citoyenneté et d immigration http://www.ottawa.ca/residents/immigration/stories/index_fr.html Les services d immigration

Plus en détail

Le Projet héros : authentifier l information en ligne

Le Projet héros : authentifier l information en ligne LEÇON Années scolaire : 4 e à 8 e année (4 e année à 2 e secondaire) Au sujet de l auteur : Matthew Johnson, Directeur de l éducation, HabiloMédias Durée : 2 à 3 heures, plus le temps de présentation (peut

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux Le Canada en faits L histoire du Canada Empruntant une bande de terre qui unissait alors la Sibérie à l Alaska, les Autochtones seraient arrivés d Asie il y a des milliers d années; certains se sont installés

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 5 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images cidessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de

Plus en détail

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite Prospectus de commandite de Santé arc-en-ciel Ontario Survol de la conférence La conférence biennale de Santé arc-en-ciel Ontario (SAO) est la seule au Canada à se consacrer à la santé et au bien-être

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et la présentation

PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et la présentation Charte ICOMOS Pour l interprétation et la présentation des sites culturels patrimoniaux PROPOSITION DE VERSION DEFINITIVE Révisée sous les auspices du Comité scientifique ICOMOS sur l interprétation et

Plus en détail

de l entreprise Cahier de presse

de l entreprise Cahier de presse Cahier de presse de l entreprise À propos de Fonds d éducation Héritage Inc. Fonds d éducation Héritage est l un des principaux fournisseurs de régimes d épargne-études en gestion commune au Canada. La

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg

Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg Communauté. Découverte. Collaboration. Plan stratégique de la Bibliothèque publique de Winnipeg 2015-2020 Message du directeur Nous sommes heureux de présenter le Plan stratégique de 2015-2020 de la Bibliothèque

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

CEPB. Le système de protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador 1. Un aperçu de la protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador

CEPB. Le système de protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador 1. Un aperçu de la protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador Le système de protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador 1 2007 2006 #49F #42E CEPB Pamela Gough Un aperçu de la protection de la jeunesse de Terre-Neuve et du Labrador La responsabilité première

Plus en détail

PRÉSENTÉ AU FRONT DES INDÉPENDANTS DU CANADA PAR ANNE-MARIE DUBOIS

PRÉSENTÉ AU FRONT DES INDÉPENDANTS DU CANADA PAR ANNE-MARIE DUBOIS RAPPORT DE RECHERCHE SUR LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT ET LES ORGANISATIONS OFFRANT DE LA FORMATION EN CINÉMA, TÉLÉVISION, VIDÉO, ARTS MÉDIATIQUES ET MÉDIAS INTERACTIFS AU CANADA PRÉSENTÉ AU FRONT

Plus en détail

8 VIE ACTIVE. Activités communautaires. Bibliothèques publiques. Centres pour aînés

8 VIE ACTIVE. Activités communautaires. Bibliothèques publiques. Centres pour aînés 8 VIE ACTIVE Activités communautaires Il existe de nombreuses façons de prendre connaissance des activités culturelles, récréatives et sociales qui ont eu lieu au sein de votre collectivité. Commencez

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

Aspirations et valeurs

Aspirations et valeurs Communiquer avec les électeurs Un exposé consiste d'un énoncé de cinq à sept paragraphes qui offre une rationale complète et cohérente en faveur du candidat et qui établit un lien entre l'histoire personnelle

Plus en détail

C1. L'élève sera capable de se situer face aux réalités linguistiques et culturelles francophones de son milieu et d'ailleurs.

C1. L'élève sera capable de se situer face aux réalités linguistiques et culturelles francophones de son milieu et d'ailleurs. C1. L'élève sera capable de se situer face aux réalités linguistiques et culturelles francophones de son milieu et d'ailleurs. C2. L'élève sera capable d'exprimer dans son milieu certaines valeurs et de

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations Louise Bouchard, PhD Institut de recherche sur la santé des populations Conférence du centenaire de l'acsp, 2010 «Un nouvel élan à la dualité linguistique canadienne» Le plan d action pour les langues

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com ÉDUCATION Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com Un SIG dans le nuage aide des élèves à analyser les effets environnementaux et économiques

Plus en détail

Étude nationale sur les besoins des clients

Étude nationale sur les besoins des clients Étude nationale sur les besoins des clients Rapport sommaire Canadian Legal Information Institute Institut canadien d information juridique Octobre 2012 CorbinPartners Inc. 2012 Contexte et méthodologie

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Sadia Groguhé // Députée de Saint-Lambert BUREAU DE CIRCONSCRIPTION 1150, boulevard Desaulniers Longueuil, QC J4K 1K7 Tél. : 450 646-2423 Téléc. : 450 646-3018 sadia.groguhe@parl.gc.ca

Plus en détail

Cordialement, 2 P age

Cordialement, 2 P age Les archives au Canada : vision et domaines prioritaires pour 2015-2025 Consultation de la communauté En janvier 2014, la communauté des archives a organisé le Sommet sur les archives au Canada : Vers

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2012

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212)

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) 3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) Le Ministère apporte un soutien financier aux commissions scolaires pour favoriser le développement de l éducation interculturelle.

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe GUIDE DE PARTICIPATION DU CITOYEN 1 Réforme démocratique 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick Notre mandat : nous devons examiner et proposer une loi sur les référendums au Nouveau-Brunswick,

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8%

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8% Intentions de vote Le 21 mars 2011 Conservateurs 39, Libéraux 28 MÉTHODOLOGIE Dans le cadre d un sondage téléphonique par échantillons aléatoires réalisé du 12 mars au 15 mars, la firme Nanos Research

Plus en détail

Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016

Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016 Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016 Sommet national sur le leadership des 4-H du Canada Du 18 au 21 février 2016, à Ottawa (Ontario) Le Sommet sur le leadership des 4-H du Canada est l

Plus en détail

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS AVANT-PROPOS 1. Le Programme des cadres dirigeants (PCD) est un programme de séminaire en résidence de quatre jours et demi à l intention des officiers

Plus en détail

Études interdisciplinaires

Études interdisciplinaires Ministère de l Éducation Le curriculum de l Ontario 11 e et 12 e année Études interdisciplinaires 2002 Table des matières Introduction....................................................... 2 La place

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL NOVEMBRE 2007 Montréal, le 23 novembre 2007 À l attention de Madame Jocelyne Beaudet, Présidente Commission de l Office de consultation publique

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Jouets nationaux. Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves. Activités pour les niveaux 4-6

Jouets nationaux. Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves. Activités pour les niveaux 4-6 Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves Activités pour les niveaux 4-6 Les activités de Le Canada au jeu! appuient les objectifs en matière d initiation aux médias à travers

Plus en détail

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE RELATIONS ET APPARTENANCE Aperçu de l année L élève de la première année explorera les liens et les relations qui existent au sein des groupes et des communautés.

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

BOURSES D ÉTUDES ACCESSIBLES À LA COMMUNAUTÉ DES FC

BOURSES D ÉTUDES ACCESSIBLES À LA COMMUNAUTÉ DES FC BOURSES D ÉTUDES ACCESSIBLES À LA COMMUNAUTÉ DES FC Diverses bourses d études sont accessibles aux membres actifs et libérés des Forces canadiennes et à leur famille. Bien que toutes les bourses ci-après

Plus en détail

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics

Intégrez la puissance du. «Où» dans votre entreprise. Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Intégrez la puissance du «Où» dans votre entreprise Obtenez de meilleurs résultats grâce à Esri Location Analytics Quand la question est «Quoi», la réponse est «Où» Dans le contexte actuel d explosion

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Des Canadiens qui ont la bougeotte

Des Canadiens qui ont la bougeotte Des Canadiens qui ont la bougeotte Aperçu de la leçon : Les élèves examinent la notion de recensement ainsi que les tendances de la migration intérieure au Canada. Niveau ciblé : 4 e année Durée : De 30

Plus en détail

Direction des bibliothèques. Sondage Ithaka S+R. Questionnaire français Université de Montréal

Direction des bibliothèques. Sondage Ithaka S+R. Questionnaire français Université de Montréal Direction des bibliothèques Sondage Ithaka S+R Questionnaire français Université de Montréal Décembre 2014 Modules retenus Découverte Activités de recherche numérique Compétences informationnelles des

Plus en détail

PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES.

PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES. PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES. La Fondation filles d action est un organisme sans but lucratif qui appuie les démarches des filles et des jeunes

Plus en détail

Liste de vérification pour les plans parentaux

Liste de vérification pour les plans parentaux Liste de vérification pour les plans parentaux Le contenu de cette publication ou de ce produit peut être reproduit en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit, sous réserve que la reproduction

Plus en détail

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE L ACTUALITÉ FÉDÉRALE Des ressources naturelles pour tous les Canadiens Madelaine Drohan Correspondante canadienne de l hebdomadaire The Economist Elle contribue également sur une base régulière à une de

Plus en détail

étudier en... Canada

étudier en... Canada étudier en... Canada Dans cette publication, vous trouverez les informations de base nécessaires pour vous aider à trouver votre formation, à la financer et à préparer votre séjour. De nombreux sites internet

Plus en détail

Sous réserve des lois applicables, ce règlement régit tous les aspects du concours Tremplin, et lie tous les participants.

Sous réserve des lois applicables, ce règlement régit tous les aspects du concours Tremplin, et lie tous les participants. 01 CONCOURS TREMPLIN 2014 1. Règlement obligatoire Sous réserve des lois applicables, ce règlement régit tous les aspects du concours Tremplin, et lie tous les participants. 2. Objectif du concours Le

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Révision de la Politique sur la propriété intellectuelle du CRSNG

Révision de la Politique sur la propriété intellectuelle du CRSNG Révision de la Politique sur la propriété intellectuelle du CRSNG Contexte Ces dernières années, les discussions avec différentes universités et entreprises ont souvent fait ressortir plusieurs problèmes

Plus en détail

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec

Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec Deux jours pour le leadership jeunesse 9 et 10 octobre 2014, Université Laval, Québec L événement Deux jours pour le leadership jeunesse offre à quelque 200 jeunes leaders des écoles secondaires EVB-CSQ

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats. Préparé par : QRI International Décembre 2013

Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats. Préparé par : QRI International Décembre 2013 Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats Préparé par : QRI International Décembre 2013 Veuillez adresser vos questions à : Paul Long Responsable, Marketing et études

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Version PDF Ottawa, le 8 février 2011 Appel aux observations Instance visant à examiner le bien-fondé d exiger des fournisseurs de services VoIP mobiles et

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS

POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS 1. INTRODUCTION La présente politique sur les déplacements énonce les objectifs, principes et procédures appliquées par la Fondation Pierre Elliott Trudeau (la «Fondation»)

Plus en détail

PROGRAMMES DE BOURSES

PROGRAMMES DE BOURSES PROGRAMMES DE BOURSES La Fondation du Cégep de Sainte-Foy a pour mission de soutenir l œuvre éducative du Cégep de Sainte-Foy en favorisant la qualité de l enseignement, la réussite scolaire et l innovation.

Plus en détail

APPEL D INSCRIPTIONS

APPEL D INSCRIPTIONS APPEL D INSCRIPTIONS DATE LIMITE DE SOUMISSION : Le 31 juillet 2015 Le concours Outstanding Retail Awards est possédé et exploité par : HARDLINES INC. 528 Queen St. E. Toronto, ON M5A 1V2 416-489-3396

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012

Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012 Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012 Judith Gaudet, Ph.D., chercheuse Comsanté, UQAM Consultante en

Plus en détail

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent Vers une meilleure Étude retraite de cas n o 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 2 L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance À l intention

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT DU RÉGIME DE RETRAITE

DEMANDE D AGRÉMENT DU RÉGIME DE RETRAITE Commission des pensions N o de téléphone : (204) 945-2740 N o de télécopieur : (204) 948-2375 Courrier électronique : pensions@gov.mb.ca Le paiement doit être fait à l ordre du MINISTRE DES FINANCES a

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Les médias en quelques statistiques

Les médias en quelques statistiques Les médias en quelques statistiques Daniel Giroux Secrétaire général, Centre d études sur les médias, Université Laval Avec la collaboration de Sébastien Charlton Le fait que les Québécois passent de plus

Plus en détail

Qu est-ce qu un programme de dons?

Qu est-ce qu un programme de dons? 1 Qu est-ce qu un programme de dons? Le terme «programme de dons» réfère à votre approche politique, stratégique, active visant à construire une relation durable avec vos abonnés et les donateurs. Tout

Plus en détail

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Emplois d été Échange étudiants YMCA Le programme Emplois d'été Échanges étudiants du YMCA est un programme national unique en son genre qui permet à

Plus en détail