Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013."

Transcription

1 Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre Marché Tertiaire Dans un contexte économique tendu au niveau national, plus largement, au sein de la zone euro, le marché lyonnais offre une très bonne performance. Grâce à d importantes transactions sur le premier semestre, il enregistre une hausse de plus de 65 % par rapport au 1 er semestre. Demande placée : des transactions d ampleur portent le marché Avec une demande placée représentant m² de surface plancher (SP), le marché lyonnais affiche une hausse de 65,4 % par rapport au 1 er semestre. Si le nombre de transactions est en baisse (220 pour 231 au 1 er semestre ), les reports de décision annoncés à la fin de l année sur des transactions d ampleur se sont concrétisés au 1 er semestre : trois transactions supérieures à m² +65 % Évolution de la demande placée tertiaire (en m 2 ) (Alstom m² dont m² de bureaux, SNCF m², tout comme Sanofi m²) ont favorisé la dynamique du marché. A noter également le maintien du nombre de transactions de taille moyenne de à m² : 26 ce semestre contre 29 au 1 er semestre. Ces transactions reflètent la demande des PME et illustrent la diversité et la solidité du tissu économique lyonnais. Indicateurs clés Demande placée : + 65,4 % (par rapport au 1 er semestre ) - Soit m² SP - Poids de la Part Dieu : 24 % Loyer prime à la Part-Dieu : 260 HT HC/m²/an (320 HT HC en IGH) Indice du coût à la construction : + 1,79 % sur un an à 1646 (1 er trimestre ) +66 % +64 % Variation de la demande placée : neuf / ancien Semestre 1 er trimestre 2 e trimestre 50 % Des livraisons qui favorisent le neuf La part du neuf dans les transactions représente 73 % sur la période (48 % en ), soit m². Cette évolution est due à la sortie d opérations, notamment sur la Part-Dieu (Tour Incity), Gerland et Carré de Soie (Le Silky) qui ont permis de combler la carence d offre neuve constatée en. 73 % 27 % 48 % 52 % 1S 1S Neuf Ancien 1 er semestre 1

2 La location en tête des transactions La location représente 92 % des transactions, contre 85 % en. Cette forte progression de la location dans les transactions enregistrées ce semestre fait reculer la part des ventes dans la demande placée totale. Illustrative de la diversité de la demande des entreprises, la part de la location varie selon les secteurs : de 96 % des transactions à Part-Dieu et 93 % sur le secteur Lyon 7 ème / Gerland à 66 % sur le secteur Grand Lyon Nord-Ouest. Ventilation de la demande placée location / vente 92 % 85 % 15 % 8 % 1S 1S Location Vente Répartition géographique : variations par secteur Le secteur Villeurbanne / Carré de Soie passe en tête avec 27 % de la demande placée totale à m². Cette très forte progression (15 % de la demande placée totale au 1 er semestre avec m² et 27 % au 1 er semestre ) s explique notamment par la transaction d Alstom à Carré de Soie pour près de m² dont m² de bureaux. Cette transaction a boosté la dynamique de ce secteur en en faisant un pôle tertiaire clé de l agglomération. La Part-Dieu représente toujours 24 % de la demande placée totale à m² (19 % au 1 er semestre ) alors que Gerland augmente pour sa part à 20 % de la demande placée totale à m² (11 % au 1 er semestre à m²). Ce résultat conforte également l émergence de Gerland en tant que quartier tertiaire relais de la Part-Dieu. Dernier constat, la baisse de la demande placée dans le secteur Grand Lyon Est avec 4 % de la demande placée totale au 1 er semestre contre 14 % au 1 er semestre. Ces évolutions soulignent la diversité et la profondeur des offres et des secteurs qui permettent à l ensemble des entreprises de trouver une solution adaptée à leurs besoins. Répartition et de la demande placée par secteur 1 % 5 % 6 % 4 % 15 % 6 % 3% 4 % 27 % 4 % 8 % 3 % 4 % 20 % 24 % 15 % 7 % 14 % 11 % 19 % Presqu île / Confluence Vaise / Fourvière Lyon 6 e / Préfecture Villeurbanne / Carré de soie Lyon Part-Dieu Lyon 7 e / Gerland Grand Lyon Est Grand Lyon Nord-Ouest Grand Lyon - autres secteurs Hors Grand Lyon 2 1 er semestre

3 Principales transactions Preneur Secteur Surface tertiaire en m² SP ALSTOM Carré de Soie au total SNCF Part-Dieu SANOFI Gerland MMA VIE Part-Dieu VILLEURBANNE EST HABITAT Villeurbanne SETEC Part-Dieu rte EDF TRANSPORT Villeurbanne TECHNIP Carré de Soie INEO POSTE ET CENTRALE Villeurbanne GRAS SAVOYE Gerland Perspectives 2 ème semestre Le contexte économique incertain va continuer à peser sur les entreprises : entre contraintes de trésorerie, perspectives de développement incertaines, attentisme et fébrilité, la demande placée sur le marché lyonnais devrait comme en se maintenir même s il n y a pas de grandes transactions attendues. Au regard des très bonnes performances du 1 er semestre, il est attendu une demande placée en comparable à celle de, aux alentours de m² SP. Investissements : un bon semestre porté par le tertiaire Avec un investissement estimé à plus de 254 M (208 M au 1 er semestre ), ce 1 er semestre affiche une hausse de + 22 % par rapport à. Ces bons résultats illustrent et confirment l attractivité de Lyon auprès des investisseurs. La quasi totalité des investissements est orientée vers les bâtiments tertiaires puisque 92 % des investissements ont été faits dans les bureaux. L investissement principal concerne le Silky, bâtiment d Alstom à Carré de Soie pour lequel 100 M ont été investis conjointement par ANF Immobilier, la Caisse d Epargne Rhône Alpes et DCB. 1 er semestre 3

4 Locaux d activités Le premier semestre affiche une demande placée en hausse de 11,8 % par rapport au 1 er semestre avec m². Des résultats qui confirment la qualité de l offre et la confiance dans le marché lyonnais. Évolution de la demande placée : hausse et prudence Avec m², la demande placée totale des locaux d activité est en hausse de + 11,8 %. Après une baisse au 1 er trimestre ( m², - 11 %), le second trimestre a affiché une reprise à la hausse à hauteur de + 50 % avec m². Ces bons résultats sont en partie dus à une hausse du neuf : 15 % des transactions dans le neuf à m², contre 10,6 % au 1 er semestre. L analyse de la part des ventes montre une inversion de tendance par rapport à : la vente représente 58,4 % des transactions au 1 er semestre à m², contre 30,8 % à la même période en. Les entreprises se sont majoritairement orientées vers une logique patrimoniale. Ces dernières ont également montré leur intérêt pour des actifs neufs et de qualité puisque l on constate une hausse de la part du neuf dans la demande placée totale. Marché sain, le marché lyonnais confirme sa stabilité dans le nombre de m² placés. Indicateurs clés Demande placée : + 11,8 % (par rapport au 1 er semestre ) soit m² Part de la vente : 58,4 % des transactions au 1 er semestre à m² Loyers estimatifs neuf en première couronne lyonnaise : / m² HT HC / an +12 % Évolution de la demande placée des locaux d activités (en m 2 ) -11 % +50 % 1 er semestre 1 er trimestre 2 e trimestre Localisation de la demande placée : l Est Lyonnais attire toujours La part du Grand Lyon dans la demande placée totale est de 60,9 % des transactions à m² (69,5 % au 1 er semestre ). La part du secteur hors Grand Lyon dans la demande placée totale augmente à 39,1 %, soit m² (30,5 % au 1 er semestre ). A noter que la zone la plus attractive reste l Est du Grand Lyon qui a attiré 44 % de la demande placée avec 19 % du total du secteur dans le neuf et 81 % dans l ancien. Principales transactions des locaux d activités Preneur Secteur Surface en m² SP CYBELE CONSTRUCTION Extérieurs NORD RIAL Grand Lyon Est - Saint-Priest Alstom Villeurbanne MGA TECHHNOLOGIES Extérieurs NORD SAMSE Grand Lyon Est - Saint-Priest er semestre

5 Répartition et de la demande placée par secteur 1 % 2 % 7 % 9 % 1 % 3 % 8 % 31 % 3 % 2 % 9 % 20 % 25 % 38 % 3 % 2 % 11 % 25 % Lyon Plateau Nord Val de Saône Grand Lyon Nord-Est Grand Lyon Est Grand Lyon Sud-Est Grand Lyon Sud-Ouest Grand Lyon Nord-Ouest Hors Grand Lyon LOGISTIQUE En région lyonnaise, après les bonnes performances de en termes de demande placée, le marché logistique connaît une baisse des transactions sur le premier semestre. Cette baisse significative - 30% impacte l ensemble des transactions de la dorsale Nord-Sud et n est pas spécifique au marché lyonnais. Demande placée : le marché lyonnais suit la tendance (en m 2 ) Après la très bonne tenue du marché immobilier logistique lyonnais en, ce dernier recule significativement au premier semestre, comme sur l ensemble de la dorsale Lille-Paris-Lyon- Marseille. Avec m², soit - 81% par rapport au 1 er semestre ( m²), la baisse de la demande placée sur le marché logistique est significative. Les transactions ont été réalisées exclusivement à la location et dans l ancien alors qu au 1 er semestre la vente représentait 19 % de la demande placée ( m²) et le neuf 33 % de la demande placée ( m²). Les éléments d analyse sont autant exogènes qu endogènes : climat économique morose, manque de visibilité des entreprises sur l évolution de la fiscalité et de la réglementation, vieillissement du stock, allongement des délais de décision, etc. À noter toutefois l acquisition par AG Real Estate d une plate-forme logistique en VEFA de m² dans l est lyonnais pour un montant de l ordre de 32 millions d euros. Dans ce contexte, les loyers estimatifs restent sous pression (41-43 / m² HT HC / an). -81 % -100 % -75 % 1 er semestre 1 er trimestre 2 e trimestre 1 er semestre 5

6 Répartition par secteur géographique : Concentration sur l est Sur ce semestre, les transactions se sont concentrées dans les secteurs du Nord Isère ( m²), de la Côtière et de la Plaine de l Ain ( m²). 35 % 44 % 74 % 7 % 14 % 26 % Grand Lyon Est Lyonnais Nord Isère Cotière + PIPA Territoires extérieurs RETROUVEZ TOUTE L ÉQUIPE ONLYLYON SUR LES SALONS EXPOREAL À MUNICH DU 7 AU 9 OCTOBRE sur le stand 121, hall C2 SIMI À PARIS DU 4 AU 6 DÉCEMBRE sur les stands D17 et D19, hall PASSY niveau 1 simi.salons.groupemoniteur.fr POUR PLUS D INFORMATIONS, CONTACTEZ Grand Lyon Direction des Services aux Entreprises 20, rue du Lac Lyon Tél. : (+ 33) Abonnez-vous à la newsletter : CECIM 61, rue de la République Lyon Tél. : (+ 33) er semestre

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2013 Conjoncture, environnement et enjeux 2014 2015 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 29 janvier 2014 FNAIM ENTREPRISES : 15 CABINETS À VOTRE SERVICE 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ

Plus en détail

Marché Tertiaire + 65,4 % + 7,9 % Note de conjoncture > 8 ème édition Année 2013. Indicateurs clés

Marché Tertiaire + 65,4 % + 7,9 % Note de conjoncture > 8 ème édition Année 2013. Indicateurs clés Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 8 ème édition Année Marché Tertiaire Dans un contexte de reprise lente de l économie au niveau national, la région lyonnaise continue à maintenir

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Évolution de la demande placée tertiaire (en m 2 ) Source : CECIM

Évolution de la demande placée tertiaire (en m 2 ) Source : CECIM Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 9 ème édition Marché Tertiaire Dans un contexte de conjoncture européenne incertaine avec des perspectives de croissance plutôt modestes, l agglomération

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Évolution de la demande placée tertiaire (en m 2 ) Source : CECIM

Évolution de la demande placée tertiaire (en m 2 ) Source : CECIM Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 6 ème édition Année Marché Tertiaire Dans un contexte économique européen atone et une croissance française très faible, tant du point de vue de la

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

DEMANDE PLACÉE : UNE BELLE ANNÉE AVEC 242 600 M 2

DEMANDE PLACÉE : UNE BELLE ANNÉE AVEC 242 600 M 2 LETTRE IMMOBILIÈRE DU GRAND LYON Note de conjoncture > 10 ème édition Année MARCHÉ TERTIAIRE La zone Euro est toujours en attente d un retour de croissance, et les différentes crises politico-économiques

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2014

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2014 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix de l immobilier n augmenteront pas au second trimestre 2014 Notre indice SeLoger des prix affichés de mise en vente est stable depuis le mois

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success.

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success. Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 212 Accelerating success. 212 TABLEAU DE BORD STRASBOURG SOMMAIRE CHIFFRES-CLÉS Chiffres-clés et Tendances p. 2 Parc de Bureaux 3 millions de m² Demande

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISED GRAND LYON. Le marché 2005 : bilan et perspectives. 20 janvier 2006

IMMOBILIER D ENTREPRISED GRAND LYON. Le marché 2005 : bilan et perspectives. 20 janvier 2006 IMMOBILIER D ENTREPRISED GRAND LYON Le marché 2005 : bilan et perspectives 20 janvier 2006 SOMMAIRE Les bureaux Les locaux d activité Les entrepôts logistiques L investissement LE MARCHE DES BUREAUX LES

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON. Une métropole confiante en ses forces. Jacques Léone Grand Lyon

IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON. Une métropole confiante en ses forces. Jacques Léone Grand Lyon IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON Une métropole confiante en ses forces Jacques Léone Grand Lyon 21 janvier 2005 AIRES D ENTREPRISES DE JOANNES JONES LANG LASALLE ARTHUR LLOYD BRICE ROBERT DTZ JEAN THOUARD

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction de logements neufs Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction neuve dans la Communauté urbaine de Nantes de janvier 2004 à décembre 2006 Plus de 12 000 logements construits

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences Le grenelle de l environnement Présentation et conséquences Introduction - Le Grenelle de l Environnement regroupe des mesures précises et des dispositions générales qui doivent entrainer sur le court

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

GRAND LYON IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le marché 2003 : bilan et perspectives

GRAND LYON IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le marché 2003 : bilan et perspectives Immobilier d entreprise, support, reflet et vecteur des succès du Grand-Lyon IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON Le marché 2003 : bilan et perspectives 30 janvier 2004 30 janvier 2004 1 La FNAIM ENTREPRISES

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013

Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013 Prim Act Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013-17 juin 2013 - Guillaume LEROY Présentation réalisée le 17 juin 2013 www.primact.fr

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 juin 2015 Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015 Aperçu de

Plus en détail

IMMOBEL annonce de solides résultats principalement générés par la réalisation d un projet-phare.

IMMOBEL annonce de solides résultats principalement générés par la réalisation d un projet-phare. Bruxelles, le 27 août 2010 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2010 IMMOBEL annonce de solides résultats principalement générés par la réalisation d un projet-phare.

Plus en détail

Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier

Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier Communiqué de presse Paris, 15 novembre 2012 Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier Loyers nets : 3,2 M Résultat net consolidé négatif ANR par action EPRA :

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne

L immobilier d entreprise en Essonne L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Vendredi 29 Novembre 2013 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 26 ans d expérience dans le métier de conseil en

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 27 ans d expérience dans le métier de conseil en immobilier

Plus en détail

DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LA PERIODE DU TROISIEME TRIMESTRE 01 10 08 AU 31 12 08

DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LA PERIODE DU TROISIEME TRIMESTRE 01 10 08 AU 31 12 08 COMMUNIQUE DE PRESSE Information règlementée Sous Embargo 6 février 2009 17h30 DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LA PERIODE DU TROISIEME TRIMESTRE 01 10 08 AU 31 12 08 1 Portefeuille

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014

TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014 TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014 BUREAUX VOLUMES M2 hors comptes propres Total Ici, l étude complète 2013! Location 7 316 m 2 24 858 m 2 57 358 m 2 Acquisition (utilisateurs

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Stabilité des prix de mise en vente «Une quasi stabilité des prix affichés à la mise en vente, qui se confirme depuis la fin de l année, avec un indice

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE Après un relatif maintien fin, l ensemble des indicateurs économiques reculent en ce début

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

Point marché de l immobilier d entreprise

Point marché de l immobilier d entreprise Point marché de l immobilier d entreprise 9 octobre 2014 Espace la Cartoucherie Le Moniteur Bilan du 3 ème trimestre 2014 Le marché de bureaux au 3 ème trimestre 2014 3 385 m² loués par Cegedim sur Green

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre établi à partir des sources suivantes: 2010 - Données transmises par la Direction

Plus en détail

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits.

Bonne nouvelle du côté de la situation financière, où les mesures de soutien en faveur des entreprises semblent porter leurs fruits. COMMUNIQUE DE PRESSE 05 AOUT 2015 Bpifrance présente la 61 ème enquête de conjoncture dans les PME Un redressement des perspectives d activité des PME qui se poursuit, mais lentement et en ordre dispersé.

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012. 19 Février 2013

RESULTATS ANNUELS 2012. 19 Février 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 19 Février 2013 Sommaire 1. L UFF : chiffres clés 2. Faits marquants et activité 2012 3. Résultat et dividendes 4. Perspectives 2013 19 / 02/ 2013 2 Chiffres clés Au 31.12.2012 1

Plus en détail

Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés

Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés Paris, le 15 mars 2016 Croissance des loyers consolidés de +23% 131 millions d euros d investissements tertiaires livrés Croissance de +23% des loyers bruts à 49,2 M, supérieure aux objectifs fixés Amélioration

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE

BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE Communiqué de presse 28 mai 2015 BUREAUX : les quartiers les plus prisés à PARIS / LYON / MARSEILLE BureauxLocaux.com, le 1 er site d annonces immobilières pour les entreprises, publie une infographie

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

Placements sur longue période à fin 2011

Placements sur longue période à fin 2011 Les analyses MARS 2012 Placements sur longue période à fin 2011 Une année 2011 particulièrement favorable aux «valeurs refuges», mais la suprématie des actifs risqués reste entière sur longue période.

Plus en détail

ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014. Pays de Fougères. Octobre 2014 - NB

ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014. Pays de Fougères. Octobre 2014 - NB ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014 Pays de Fougères Octobre 2014 - NB METHODOLOGIE Enquête adressée par mail auprès de 2 445 commerces Envoyée le 9 septembre 2014, après la saison estivale

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS NAMI-AEW EUROPE Un partenaire solide En choisissant Fructipierre, vous bénéficiez d une véritable expertise. UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE POUR COMPTE DE TIERS NAMI-AEW Europe figure parmi

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

L INDUSTRIE EUROPÉENNE DU PARQUET EN 2011

L INDUSTRIE EUROPÉENNE DU PARQUET EN 2011 European Federation of the Parquet Industry Fédération Européenne de l Industrie du Parquet Föderation der Europäischen Parkett-Industrie Address: Rue Montoyer 24/box 20, BE-1000 Brussels TP: +32 2 556.25.87

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

Diagnostic Immobilier ATELIER : Les opportunités du marché rhônalpin

Diagnostic Immobilier ATELIER : Les opportunités du marché rhônalpin Diagnostic Immobilier ATELIER : Les opportunités du marché rhônalpin Octobre 2012 Ce document est la propriété exclusive d I.DEAL Conseils Droits de reproduction réservés - 1 Dans le cadre de ses missions,

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI Résultats du 42 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI Paris, le 18 décembre 2014 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires en hausse de 10,1% au 4 ème trimestre et de 6,0% sur l exercice 2010 à 926 M

Cegedim : Un chiffre d affaires en hausse de 10,1% au 4 ème trimestre et de 6,0% sur l exercice 2010 à 926 M SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2010 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Septembre 2013 Synthèse A la veille du Salon Patrimonia (26 et 27 septembre

Plus en détail

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration 14/12/2006 Kaufman & Broad : Résultats annuels 2006 Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration Résultats 2006 supérieurs aux prévisions o Chiffre d affaires : +22% o Marge brute

Plus en détail

Site CHARTRES DE BRETAGNE

Site CHARTRES DE BRETAGNE DAUPHIN Immobilier La Note de conjoncture Le Marché des entrepôts à Rennes (Bilan 2011 sur 9 mois) Site CHARTRES DE BRETAGNE Entrepôt SAINT JACQUES DE LA LANDE Plateforme Logistique TORCE Site CESSON SEVIGNE

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES 4 note n 4, mars 2005 OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES LOGEMENTS EN 2003-2004 I E DITORIAL I NTRODUCTION Selon l enquête «ménages» réalisée par le CEPS/Instead en 2003, le parc locatif représente moins de

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix résistent toujours «Dans un marché immobilier pourtant grippé, les prix résistent toujours en ce mois de Novembre. Avec un indice qui ne progresse

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG

BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG BIEN PLUS QUE DES PLATEFORMES RECHERCHER L EXCELLENCE PAR L INNOVATION DÉVELOPPER LES PARTENARIATS DÉPLOYER LE CONCEPT GECILOG Gecina Logistique Valeur du patrimoine 555 M Surface totale 1 016 785 m 2

Plus en détail

Le marché locatif privé sur Bourg en Bresse et dans le département de l Ain (Situation et perspectives pour 2015)

Le marché locatif privé sur Bourg en Bresse et dans le département de l Ain (Situation et perspectives pour 2015) Le marché locatif privé sur Bourg en Bresse et dans le département de l Ain (Situation et perspectives pour 2015) par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest Les loyers du secteur

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION 2011 Supplément à la Lettre de Clamart Habitat n 34 1 er* Meilleur bailleur d Île-de-France pour le traitement des demandes techniques 94% des locataires satisfaits

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 31 mai 2016 1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé 2015 a été une année record pour la SCPI (société civile de placement immobilier), et 2016 poursuit sur cette

Plus en détail

L année 2012/2013 a été structurante pour la création de valeur future

L année 2012/2013 a été structurante pour la création de valeur future Communiqué de presse Neuilly-sur-Seine, 16 mai 2013 L année 2012/2013 a été structurante pour la création de valeur future Patrimoine Immobilier évalué à 371 M (droits inclus) en hausse de 15 % Investissements

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Les entreprises accompagnées par le Capital Investissement se distinguent par leur dynamisme

Les entreprises accompagnées par le Capital Investissement se distinguent par leur dynamisme COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 12 décembre 2011 Les entreprises accompagnées par le Capital Investissement se distinguent par leur dynamisme Forte progression des PME Forte présence dans le secteur de

Plus en détail

Les Chiffres sur. Le PTZ+ et historique

Les Chiffres sur. Le PTZ+ et historique Du prêt à 0% au PTZ+ Depuis 1995, l Etat aide les primo-accédants à la propriété en leur permettant de bénéficier d'un prêt sans intérêts, couvrant une partie du coût d achat du logement. Ce dispositif

Plus en détail

Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012

Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012 Rapport de gestion pour l exercice clos Le 31 décembre 2012 Les faits caractéristiques de l exercice : L exercice 2012 a été marqué par les faits suivants : La DTN a quitté ses fonctions en septembre 2012,

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail