Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION"

Transcription

1 Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION

2 SITUATIONS D URGENCE : QUELS ENJEUX? Quelques unes des consåquences possibles d une crise: Atteintes Ç l image Tensions avec la DRIRE et les administrations DifficultÅs en cas de dossier de DAE Tensions avec les Ålus et les riverains ProcÉs au civil consåquences påcuniaires ProcÉs au pånal consåquences personnelles Investissements surdimensionnås imposås par le pråfet / le tribunal Baisse du cours de l action Fermeture du site (75% des PME victimes d un simple incendie disparaissent)

3 SITUATIONS D URGENCE : QUELS ENJEUX? Une crise bien gåråe n est une crise que vue de l intårieur De l extårieur tout semble maötriså, ce qui permet de : dågager du temps pour travailler au calme Ç ce qui est important Åviter des procés et råduire la facture finale pråserver l avenir de l entreprise face Ç la crise de confiance des citoyens limiter les consåquences Åconomiques de l accident

4 ELEMENTS DE DIAGNOSTIC La crise Åclate plus vite et se råvéle plus grave si le site pråsente certains critéres de vulnårabilitå. Quelques exemples: ActivitÅ råputåe dangereuse Site d aspect ancien Nombreux incidents de pollution Associations importantes ou actives AntÅcÅdents de conflit avec la population DÅficit relationnel avec l environnement sociåtal

5 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE Eviter : La politique de l autruche : les entreprises victimes de crise l avaient toutes dit : Ü cela ne peut pas nous arriver Ä, Å l occurrence de survenue est trés faible Ä Les råactions tardives : l entreprise se retrouve en position d accusåe La langue de bois et l apparente absence d empathie : le porte-parole de l entreprise n est pas crådible = Prendre l occurrence de crise au sårieux et prendre les moyens nåcessaires pour la råsoudre

6 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE Avant la crise: prévoir Communiquer au moment de l accident mais aussi avant, en Ü temps de paix á Pour abaisser le niveau de peur : on ne craint pas ce que l on connaöt Pour connaötre les interlocuteurs ce qui facilite les relations avec eux COMMUNICATION Pour minimiser les consåquences notamment juridiques de l accident Pour faire accepter l entreprise, disposer d un capital confiance

7 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE PREVOIR LES DIFFERENTS SCENARIOS Pour chaque type d accident pouvant survenir: Quelles sont les extensions possibles hors de l entreprise? Qui cela va-t-il gàner et comment? Comment chaque public concernå peut-il råagir? Que faire pour pallier ces situations et råactions?

8 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE 1 Organiser l Åquipe de crise 2 Etablir des fiches råflexes 3 Dresser la carte des publics 4 PrÅvoir les circuits spåcifiques d information 5 PrÅvoir la mobilisation du personnel 6 Tester le plan

9 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE Exemple: ETABLIR DES FICHES REFLEXES Le responsable communication : outils Å insçrer dans sa fiche rçflexe Liste des mådias locaux et rågionaux Liste de quelques mådias nationaux pertinents Liste des associations de protection de l environnement, de riverains, Liste des Ålus CommuniquÅ prå-formatå Liste de personnes Ü sensibles á... Avec un nom et un numäro de tel oå l on peut vraiment joindre la personne concernäe. Exemple: une mairie est fermäe le dimanche => connaétre le numäro personnel du maire

10 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE Exemple : DRESSER LA CARTE DES PUBLICS Qui seront vos interlocuteurs? (diffçrents selon les scçnarii d accident) Secours, Administrations Elus Médias Personnel Riverains, Etablissements sensibles Grands réseaux Associations Clients, Fournisseurs, Groupe, Assurance, Banque,...

11 PENDANT LA CRISE QUALIFIER L ACCIDENT APPLIQUER LES PROCEDURES D URGENCE ANTICIPER LES REACTIONS POSSIBLES DES PUBLICS CONCERNES Et GERER LE RELATIONNEL A partir de la carte des publics et des fiches råflexes : DÅrouler les actions pråvues

12 PENDANT LA CRISE APPLIQUER LES PROCEDURES D URGENCE - Organiser les secours, appeler la DRIRE, appeler le maire - Rassembler l Åquipe de crise - DÅterminer les faits le plus exactement possible - Informer le personnel - Informer les riverains - ComplÅter le communiquå de presse - Le cas ÅchÅant, informer les associations...

13 PENDANT LA CRISE ORGANISER LES RELATIONS PRESSE Communiqué de presse Déclaration Point presse Conférence de presse Interviewes Que va-t-on faire? Pour dire quoi? A qui? Pour quel résultat?

14 PENDANT LA CRISE Attitudes favorables vis Ç vis des mådias RÅagir le plus vite possible Respecter les autres acteurs Prendre en considåration les victimes dans et hors de l entreprise Montrer que l on a des alliås Annoncer soi-màme les mauvaises nouvelles Le responsable communication est bien informå Il est facilement joignable Il respecte les dålais de bouclage et tient des contraintes des journalistes Il veille Ç enregistrer radios et TV et Ç faire un press book

15 APRES LA CRISE GERER LES CONSEQUENCES DES ERREURS COMMISES ET INFORMER POUR RASSURER

16 APRES LA CRISE Exemple : GÇrer les consçquences des erreurs commises Vous n avez pas tenu le maire au courant assez råguliérement Ç son avis Rappelez-le, excusez-vous, remerciez-le pour l aide fournie (ou son attitude positive face Å la crise,...), invitez-le Å dçjeuner et Å visiter l usine remise en Çtat Une catågorie de personnes låsåes estime avoir ÅtÅ mal informåe ou pas prise en compte ou l entretien s est mal passå et vous menace de repråsailles (procés ) Rappelez le leader, dites que vous comprenez sa rçaction et que vous souhaitez repartir sur de meilleures bases. Invitez-le Å un nouvel entretien.promettez une rçunion avec ceux qu il reprçsente. Avant la rçunion, pensez Å vous trouver des alliçs.

17 SITUATIONS D URGENCE : QUELS ENJEUX? Conclusion La gestion de crise est tout sauf une science. La gestion de crise est un exercice Ç haut risque Mais... La gestion de crise est une assurance Une gestion de crise råussie est le meilleur passeport pour la survie de l entreprise

Animer une réunion publique

Animer une réunion publique Animer une réunion publique GÄnÄralitÄs Pourquoi la population ne croit-elle pas l organisme? Discours de l organisme Attente de la population Discours rationnel Attente affective Discours technique Besoin

Plus en détail

La newsletter 2012. Gestion et communication de crise : en faire un atout pour rebondir. 1- La situation aujourd hui : page 1

La newsletter 2012. Gestion et communication de crise : en faire un atout pour rebondir. 1- La situation aujourd hui : page 1 Gestion et communication de crise : en faire un atout pour rebondir Depuis 1991, date de cräation d AltÄris Environnement, nos consultants ont väcu la perte de confiance du public dans les autoritäs publiques

Plus en détail

Atelier gestion de crise

Atelier gestion de crise Atelier gestion de crise 1. Introduction : pourquoi cet atelier pour aborder la gestion de crise? Pélé Terre Sainte 2009, JMJ accidents, problème avion, Contexte pélé en Terre Sainte dans une zone de tensions

Plus en détail

50 principes de la gestion de crise (25-04-2006) - - Dernière mise à jour : (23-03-2009)

50 principes de la gestion de crise (25-04-2006) - - Dernière mise à jour : (23-03-2009) 50 principes de la gestion de crise (25-04-2006) - - Dernière mise à jour : (23-03-2009) Les 50 Principes recensés par Thierry Libaert dans la publication : LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008 Management des situations de crise www.triadis.fr S organiser Communiquer Patrick PIZA LES MISSIONS CONSEIL L ÉQUIPE TRIADIS 5 consultants seniors - 2 assistantes 3 consultants

Plus en détail

COMMUNICATION DE CRISE

COMMUNICATION DE CRISE COMMUNICATION DE CRISE 1. Caractéristiques générales d une situation de crise Surprise quant à sa survenance (événement soudain) Incertitude et ampleur relative (de la situation ellemême mais également

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Les techniques de l interview 16/06/06

Les techniques de l interview 16/06/06 Les techniques de l interview Avant l'interview Gérer la demande d un journaliste Un journaliste vous contacte ne pas traiter la demande du journaliste en temps réel demander ses coordonnées, ses délais,

Plus en détail

VOTRE LOGO Gérer la communication de crise sur les medias sociaux

VOTRE LOGO Gérer la communication de crise sur les medias sociaux Gérer la communication de crise sur les medias sociaux Emmanuel Bloch Tout d abord, de quoi parle-t-on? Un nouvel environnement L environnement a évolué la crise aussi Remise en cause des «experts» et

Plus en détail

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Premiers secours en équipe Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de cette partie vous serez capable : de prendre

Plus en détail

Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1)

Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1) Aide-mémoire à l intention des commissions scolaires en vue de l élaboration d un plan de communication en cas de pandémie d influenza (grippe H1N1) Octobre 2009 Aide-mémoire à l intention des commissions

Plus en détail

AVANT PENDANT APRES LA CRISE

AVANT PENDANT APRES LA CRISE AVANT PENDANT APRES LA CRISE Guide pratique de la gestion de crise au sein de l industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie Guide pratique de la gestion de crise avant AVANT

Plus en détail

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES ET DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs

Plus en détail

Les caractéristiques d une crise

Les caractéristiques d une crise Les caractéristiques d une crise Surprise Incertitudes Multiplication des acteurs Exigences d informations Enjeux importants Pression et accélération du temps - Urgence - Installation dans la durée - Evolution

Plus en détail

Objectifs de cet atelier

Objectifs de cet atelier LES ATELIERS DE REGAIN La dynamique de groupe 2 Objectifs de cet atelier Finalité : développer la capacité d'un groupe de personnes à collaborer pour formuler son propre avenir et y parvenir en contexte

Plus en détail

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Plan Particulier de Mise en Sûreté. À l attention des Directeurs d école et des chefs d établissements scolaires Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Patrick Langlois I.H.S. Jean-Joël

Plus en détail

Formations dédiées aux acteurs du logement social

Formations dédiées aux acteurs du logement social Gestion et communication de crise Formations dédiées aux acteurs du logement social Arjuna est un cabinet conseil dédié, depuis 1993, à la gestion et la communication de crise. Lors des formations qu ils

Plus en détail

haut comité français pour la défense civile

haut comité français pour la défense civile Lauréats 2010 Les communes Lauréates Les Villes Labellisées Des étoiles sont décernées aux communes dont le travail en terme de protection de la population face aux risques et menaces majeurs va au-delà

Plus en détail

GESTION DE CRISE EN SALLE DE NAISSANCE

GESTION DE CRISE EN SALLE DE NAISSANCE GESTION DE CRISE EN SALLE DE NAISSANCE EXEMPLE DE SITUATION DE CRISE : LA MORT MATERNELLE EN SALLE 3 chocs vont se succéder : l état de choc maternel aboutissant au décès subit, imprévisible et imprévu.

Plus en détail

O1 LA «MAIN COURANTE»

O1 LA «MAIN COURANTE» FICHES OUTILS SE PRÉPARER À LA GESTION DE CRISE O1 LA «MAIN COURANTE» Pour ceux qui sont en charge de la conduite opérationnelle de la crise Dans toute crise, on se souvient toujours très bien des 5 premières

Plus en détail

Agissons ensemble pour préserver notre santé des atteintes liées à l environnement. Mise en place du SAMU de l Environnement Nord de France 2012-2015

Agissons ensemble pour préserver notre santé des atteintes liées à l environnement. Mise en place du SAMU de l Environnement Nord de France 2012-2015 Agissons ensemble pour préserver notre santé des atteintes liées à l environnement Mise en place du SAMU de l Environnement Nord de France 2012-2015 1 Présentation du SAMU de l Environnement Nord de France

Plus en détail

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Colloque sur la sécurité civile, 15 février 2012 Mariette Trottier Ministère du Développement économique, de l Innovation

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

I I Offre de CONSEIL. Accompagner les décisions des équipes de direction des établissements de l Enseignement Catholique

I I Offre de CONSEIL. Accompagner les décisions des équipes de direction des établissements de l Enseignement Catholique I I Offre de CONSEIL Accompagner les décisions des équipes de direction des établissements de l Enseignement Catholique Le Créfi : conseil Conseiller et Former les salariés des Etablissements de l Enseignement

Plus en détail

ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT

ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT Clarifier les différents aspects de la fonction d encadrement Diagnostiquer son propre style de management Acquérir les savoirs facilitant la prise de fonction de manager

Plus en détail

Vente. Négociation. Service client

Vente. Négociation. Service client Vente Négociation Service client Sommaire Vente et négociation n Développez vos performances commerciales au téléphone et en face à face P. 1/4 n Déjouez les pièges des acheteurs P. 5/6 n Défendez vos

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Evaluer et contråler vos fournisseurs

Evaluer et contråler vos fournisseurs Les JournÄes QualitÄ SÄcuritÄ Environnement Evaluer et contråler vos fournisseurs Date : 08 avril 2008 Bureau Veritas 53-55 rue Crozatier 75578 PARIS Cedex 12 TÄl : 01 58 51 58 00 / Fax : 01 58 51 58 37

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS Préfecture de MACON Tribunal Administratif de DIJON ENQUETE PUBLIQUE Relative à la demande d autorisation d exploiter, au titre des installations classées pour la protection de l environnement, une installation

Plus en détail

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles Nom de l école : RNE : Adresse : Commune : Code postal : Téléphone : Télécopie : Adresse électronique : Date de création du P.P.M.S. : Date de présentation au conseil d école : Date de dernière mise à

Plus en détail

Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance

Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance Juin 2011 La recherche avance, la vie progresse. Contexte gänäral Remise en perspective des concepts IndÅpendance /impartialitå

Plus en détail

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers RÄglement de Consultation Marché de Travaux MARCHES PROCEDURE ADAPTEE CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers MaÇtre d Ouvrage Amiens AmÄnagement 14 boulevard d Alsace Lorraine - 80011

Plus en détail

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Photographie : exercice d entraînement en 2013 Prévention PRÉFET DE LA SOMME 2300 m ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Le Plan Particulier d Intervention (PPI) La conduite à tenir à proximité de l espace

Plus en détail

BILAN DE COMPETENCES PROFESSIONNELLES

BILAN DE COMPETENCES PROFESSIONNELLES INSTITUT DU SALARIE SARL au capital de 20.000 - R.C.S. Paris 752 468 900 46 avenue des Ternes, 75017 PARIS Téléphone 01 40 68 93 22 - Télécopie : 09 72 35 70 45 - Centre de formapon enregistré sous le

Plus en détail

Etude auprès des dentistes Quelles difficultés rencontrent-ils dans la gestion de leur cabinet?

Etude auprès des dentistes Quelles difficultés rencontrent-ils dans la gestion de leur cabinet? Etude auprès des dentistes Quelles difficultés rencontrent-ils dans la gestion de leur cabinet? OpinionWay pour American Express - Etude dentistes page 1 Méthodologie et échantillon Mode de recueil Online

Plus en détail

ACE LEADER S VALUE ÉTUDE DE CAS IMMOBILIER À QUI S ADRESSE CE PRODUIT? INCENDIE? EXPLOSION? ÉVÉNEMENT NATUREL POURQUOI CHOISIR ACE LEADER S VALUE?

ACE LEADER S VALUE ÉTUDE DE CAS IMMOBILIER À QUI S ADRESSE CE PRODUIT? INCENDIE? EXPLOSION? ÉVÉNEMENT NATUREL POURQUOI CHOISIR ACE LEADER S VALUE? ÉTUDE DE CAS P hilippe est asset manager, pour le compte d une société de gestion d actifs immobiliers. Afin de protéger les actifs dont il a la charge, il a souscrit un contrat ACE Leader s Value, comprenant

Plus en détail

Emanant d un individu ou d un groupe d individus

Emanant d un individu ou d un groupe d individus Emanant d un individu ou d un groupe d individus A sa présentation elle doit dégager de l enthousiasme Même si celle-ci semble utopique, elle a le mérite d exister Elle fédèrera tous vos adhérents sur

Plus en détail

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité O.R.SE.C. - P.P.I. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité P.P.I. > Plan Particulier d Intervention Direction

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 Maîtriser les bases de la gestion associative est essentiel pour tous les dirigeants bénévoles

Plus en détail

Situation n o 18 Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT

Situation n o 18 Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT Suite à une altercation avec sa supérieure hiérarchique, une femme de chambre exerce son droit de retrait. Le secrétaire CHSCT l incite à maintenir

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME -Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Note à Mesdames et Messieurs les Fonctionnaires généraux(ales). Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Objet : Sécurité: Plan interne d urgence 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

Communiquer en période de crise

Communiquer en période de crise Communiquer en période de crise Vous aimez l inattendu? Vous allez être servis! par Tony Murdoch & Eric Benjamin conseillers en communication 1. Unecrise c est quoi? Tout d abord un sacré défi pour la

Plus en détail

CONNAISSANCE DES MÉDIASM. Dominique GONOD 06 83 77 67 17 dgonod@dgconsulting.fr

CONNAISSANCE DES MÉDIASM. Dominique GONOD 06 83 77 67 17 dgonod@dgconsulting.fr CONNAISSANCE DES MÉDIASM Dominique GONOD 06 83 77 67 17 dgonod@dgconsulting.fr 1 LES MÉDIASM : QUI SONT-ILS? MEDIAS ECRITS (papier & Internet) (papier & Internet) 167 médias m écrits en France - Média

Plus en détail

Introduction. La gestion locale des risques. Christian JEANDEMANGE. Bernard SACQUEPEE. Jean-Luc WYBO. Animateur, Lieutenant-colonel, ENSOSP

Introduction. La gestion locale des risques. Christian JEANDEMANGE. Bernard SACQUEPEE. Jean-Luc WYBO. Animateur, Lieutenant-colonel, ENSOSP Introduction Animateur, Lieutenant-colonel, ENSOSP L atelier s appuiera sur une expérience dans la commune de Wickerschwihr (Alsace) qui a mobilisé la population sur les conduites à adopter en cas de secousses

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Repérer les situations à risques liées au site : La sécurité doit être intégrée dès la conception des locaux. Il faut repérer et évaluer les vulnérabilités du

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS Préfecture de Côte d Or Tribunal Administratif de DIJON REPUBLIQUE FRANCAISE ENQUETE PUBLIQUE Relative à la demande d extension et de renouvellement de l autorisation d exploiter une carrière sur le territoire

Plus en détail

Groupe de travail sur l'étude d'impact du PSBLSJ de Rio Tinto Alcan COMPTE RENDU RENCONTRE DE CRÉATION 25 FÉVRIER 2015. L'art de bâtir des ponts

Groupe de travail sur l'étude d'impact du PSBLSJ de Rio Tinto Alcan COMPTE RENDU RENCONTRE DE CRÉATION 25 FÉVRIER 2015. L'art de bâtir des ponts Groupe de travail sur l'étude d'impact du PSBLSJ de Rio Tinto Alcan COMPTE RENDU RENCONTRE DE CRÉATION 25 FÉVRIER 2015 L'art de bâtir des ponts transfertconsult.ca MONTRÉAL - QUÉBEC - SAGUENAY - SHERBROOKE

Plus en détail

Politique de communication du Conseil administratif

Politique de communication du Conseil administratif 15 janvier 2008 Politique de communication du Conseil administratif Document édité par la commune de Plan-les-Ouates Objectif de la politique de communication La politique du Conseil administratif a pour

Plus en détail

GESTION DE GROUPE. L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS.

GESTION DE GROUPE. L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS. GESTION DE GROUPE L étudiant en charge du groupe va devoir analyser les COMPETENCES et les MOTIVATIONS du groupe pour déterminer ses OBJECTIFS. En fonction de ceux-ci et de sa personnalité, il déterminera

Plus en détail

Les médias d information = interlocuteur privilégié de l entreprise! = relais vers grand public

Les médias d information = interlocuteur privilégié de l entreprise! = relais vers grand public Les médias d information = interlocuteur privilégié de l entreprise! = relais vers grand public Trois grands types de médias d information : La presse écrite La presse audiovisuelle Internet Publics différents

Plus en détail

Module VIII La Communication de Crise Ière Partie

Module VIII La Communication de Crise Ière Partie Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Module VIII La Communication de Crise Ière Partie

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

TROPHEE GOLF IMMOFINANCES.NET 2014

TROPHEE GOLF IMMOFINANCES.NET 2014 TROPHEE GOLF IMMOFINANCES.NET 2014 Les professions de l immobilier défient ensemble la crise! Dimanche 18 mai 2014 6 ème édition Association Événements Passion Organisation-Contact: trophee@immofinances.net

Plus en détail

Mémoire d Attention FragÎles

Mémoire d Attention FragÎles Mémoire d Attention FragÎles Enjeux énergétiques des Îles-de-la-Madeleine Présenté dans le cadre des Consultations publiques de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec. Îles-de-la-Madeleine

Plus en détail

L Observatoire de l accès aux soins Vague 2

L Observatoire de l accès aux soins Vague 2 Octobre 2012 JALMA N 110750 Contact Damien Philippot Directeur de clientèle Département Opinion damien.philippot@ifop.com L Observatoire de l accès aux soins Vague 2 1 La méthodologie 2 NOTE MÉTHODOLOGIQUE

Plus en détail

LE PIRE DES DANGERS C EST D IGNORER QU ON EST EN DANGER

LE PIRE DES DANGERS C EST D IGNORER QU ON EST EN DANGER LE PIRE DES DANGERS C EST D IGNORER QU ON EST EN DANGER Romain Girard Vice-président exécutif Congrès Camping Québec 14 avril 2007 10 ans à la direction d une entreprise de transport par autobus 11 ans

Plus en détail

Connected Hospital une solution globale au service des établissements de santé

Connected Hospital une solution globale au service des établissements de santé une solution globale au service des établissements de santé la meilleure solution pour vos services de communication! Pour répondre aux enjeux technologiques qui doivent accompagner l évolution du système

Plus en détail

Sécurité industrielle 70%

Sécurité industrielle 70% Sécurité industrielle 70% de PPRT approuvés (285 sur 407 PPRT à l échelle nationale). L objectif du Ministère de l Ecologie est d approuver 95% des PPRT à fin 2014. La gestion de la sécurité et son amélioration

Plus en détail

LA COMMUNICATION DE CRISE 19 octobre 2009 à 14 h 00

LA COMMUNICATION DE CRISE 19 octobre 2009 à 14 h 00 LA COMMUNICATION DE CRISE 19 octobre 2009 à 14 h 00 Comment communiquer en temps réel? Faire appel à une agence ou non? Comment éviter que la communication devienne un accélérateur de crise? Comment et

Plus en détail

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX 8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX DE QUOI PARLE T ON? (source : guide DGAFP) La définition de référence des risques psychosociaux (RPS) retenue ici est celle du rapport du collège d experts présidé par Michel Gollac

Plus en détail

Corruption et Réputation

Corruption et Réputation Bienvenue, notre Web Conférence va commencer dans quelques instants, merci! Découvrez le groupe LinkedIn qui vous est entièrement dédié : «Conformité et Lutte contre la Corruption pour les professionnels

Plus en détail

Veuillez lire ce guide avec soin avant qu une urgence ne survienne.

Veuillez lire ce guide avec soin avant qu une urgence ne survienne. UNIVERSITÉ DE REGINA GUIDE DE SÉCURITÉ POUR LES ÉTUDIANTS Votre sécurité est cruciale Urgences, désastres, accidents et blessures peuvent survenir à tout moment et sans prévenir. Être prêt à faire face

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME Sondage réalisé après des chefs d entreprises de 1 à 249 salariés Février 2007 Contact TNS Sofres : Département Stratégies d Opinion Fabienne SIMON

Plus en détail

a) Gestion de la force de vente

a) Gestion de la force de vente MGP 702c Section 10c PLAN Gestion de la force de vente Service à la clientèle Aspects techniques de la communication Mise en marché (3) Protocole (Porte parole officiel, Drapeaux, Plan de table, ) Plan

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

CONDUITE DE CRISE RÔLES ESSENTIELS

CONDUITE DE CRISE RÔLES ESSENTIELS CONDUITE DE CRISE RÔLES ESSENTIELS fiches de référence Mai 2000 1 I Mise en place de la cellule 2 1. Cellule : mise en place n par qui? le PC, le dirigeant saisi ou le premier averti : souplesse n fiche

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Projet minier de la Montagne de Kaw, Schéma départemental d orientation minière et prospections offshore

Projet minier de la Montagne de Kaw, Schéma départemental d orientation minière et prospections offshore Gouvernance de projets industriels dans des environnements d exception Le cas de la Guyane : Projet minier de la Montagne de Kaw, Schéma départemental d orientation minière et prospections offshore Plan

Plus en détail

l efficacité la formation coaching la connaissance la planification

l efficacité la formation coaching la connaissance la planification Introduction La démarche globale de management des ressources humaines recherche l efficacité au niveau du recrutement, de la formation, du coaching, de la connaissance (knowledge management), de la planification,

Plus en détail

Comment redéfinir la relation bancaire

Comment redéfinir la relation bancaire Comment redéfinir la relation bancaire 22 novembre 2011 1 A quoi ressemblera une banque demain? 2012: risque d augmentation des défaillances d entreprises Polémique sur la séparation des activités de détail

Plus en détail

Province du Nouveau-Brunswick. Plan municipal d intervention d urgence

Province du Nouveau-Brunswick. Plan municipal d intervention d urgence Province du Nouveau-Brunswick Plan municipal d intervention d urgence Organisation des mesures d urgence du Nouveau-Brunswick Avril 2008 ISBN 1-55048-228-9 2 Table des matières Table des matières 3 Introduction

Plus en détail

05 AMIANTE : SCÉNARIO DE CRISE

05 AMIANTE : SCÉNARIO DE CRISE Un incendie se déclare dans une résidence Hlm amiantée Un incendie se déclare dans une résidence Hlm construite avant 1997. Le bailleur doit alors anticiper les risques liés à l amiante vis-à-vis des différents

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE Définition de la toxicomanie : Habitude de consommer un ou plusieurs produits psychoactifs, susceptibles d'entraîner une dépendance psychique et parfois physique.

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

Cetelem publie les résultats de son 1 ER BAROMÈTRE DE RECOUVREMENT DE CRÉDIT

Cetelem publie les résultats de son 1 ER BAROMÈTRE DE RECOUVREMENT DE CRÉDIT COMMUNIQUÉ DE PRESSE Levallois-Perret, le 17 janvier 2013 Cetelem publie les résultats de son 1 ER BAROMÈTRE DE RECOUVREMENT DE CRÉDIT Comment évaluez-vous en général le service de recouvrement amiable

Plus en détail

Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants

Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants Octobre 2012 Un dispositif d étude ciblé et calibré Un QUALI Deux groupes à Paris et Saint-Pierre-des-Corps

Plus en détail

Communication de Crise

Communication de Crise Communication de Crise Sommaire : Introduction I. Déroulement de la communication de crise 1. L anticipation de la crise 2. L organisation de la communication de crise II. Stratégies de communication de

Plus en détail

Disparition. d un proche à l étranger CENTRE DE CRISE. Ministère des Affaires étrangères et européennes

Disparition. d un proche à l étranger CENTRE DE CRISE. Ministère des Affaires étrangères et européennes Disparition d un proche à l étranger CENTRE DE CRISE Ministère des Affaires étrangères et européennes Disparition d un proche à l étranger Une disparition à l étranger d une personne peut être un événement

Plus en détail

III - L'ETUDE D'IMPACT

III - L'ETUDE D'IMPACT III - L'ETUDE D'IMPACT Elle est accompagnée d'un résumé non technique. Elle a été réalisée par le Cabinet Evolutis, 434 rue Etienne Lenoir, 30900 NIMES. Ce document comprend les parties suivantes: 11Analyse

Plus en détail

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme Introduction Définition Globalement un plan de communication, c est : «Un outil qui

Plus en détail

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE SCAU 9-1-1 / TERREBONNE Prise de connaissance de l emploi de préposé aux télécommunications sur appel / Préentrevue d un(e) candidat(e) Alors qu il y a beaucoup d aspects gratifiants dans le travail de

Plus en détail

REUNIONS DE PARENTS :

REUNIONS DE PARENTS : ECOLE REUNIONS DE PARENTS : ORDRE DU JOUR 1) Salutations de bienvenue Objectifs de la rencontre. - Merci d être venus si nombreux : Cycle 3 : élèves concernés,.présents à la réunion avec le directeur Cycle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

Les clés pour optimiser les réseaux de mon ADL

Les clés pour optimiser les réseaux de mon ADL Les clés pour optimiser les réseaux de mon ADL Nathalie Fabbro - Valérie Henrotte - Ingrid Quoibion pour Progress Consulting Objectif Trouver des clés, outils et techniques pour: identifier, mobiliser,

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS NumÄro de contrat : CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS Ce contrat entre la sociätä cliente AMIENS AMENAGEMENT 80 rue de la VallÄe BÅtiment

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL Dans le cadre de la consultation publique sur le Projet de schéma d aménagement et de développement

Plus en détail

Consultations du public sur l eau en 2008

Consultations du public sur l eau en 2008 Consultations du public sur l eau en 2008 Journée d informations et d échanges 14 décembre 2007- Orléans Informations et échanges sur les consultations sur l eau en 2008, 14 décembre 2007 1 Qui était présent?

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail