Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION"

Transcription

1 Situations d urgence : savoir råagir COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION DE CRISE - CONCERTATION

2 SITUATIONS D URGENCE : QUELS ENJEUX? Quelques unes des consåquences possibles d une crise: Atteintes Ç l image Tensions avec la DRIRE et les administrations DifficultÅs en cas de dossier de DAE Tensions avec les Ålus et les riverains ProcÉs au civil consåquences påcuniaires ProcÉs au pånal consåquences personnelles Investissements surdimensionnås imposås par le pråfet / le tribunal Baisse du cours de l action Fermeture du site (75% des PME victimes d un simple incendie disparaissent)

3 SITUATIONS D URGENCE : QUELS ENJEUX? Une crise bien gåråe n est une crise que vue de l intårieur De l extårieur tout semble maötriså, ce qui permet de : dågager du temps pour travailler au calme Ç ce qui est important Åviter des procés et råduire la facture finale pråserver l avenir de l entreprise face Ç la crise de confiance des citoyens limiter les consåquences Åconomiques de l accident

4 ELEMENTS DE DIAGNOSTIC La crise Åclate plus vite et se råvéle plus grave si le site pråsente certains critéres de vulnårabilitå. Quelques exemples: ActivitÅ råputåe dangereuse Site d aspect ancien Nombreux incidents de pollution Associations importantes ou actives AntÅcÅdents de conflit avec la population DÅficit relationnel avec l environnement sociåtal

5 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE Eviter : La politique de l autruche : les entreprises victimes de crise l avaient toutes dit : Ü cela ne peut pas nous arriver Ä, Å l occurrence de survenue est trés faible Ä Les råactions tardives : l entreprise se retrouve en position d accusåe La langue de bois et l apparente absence d empathie : le porte-parole de l entreprise n est pas crådible = Prendre l occurrence de crise au sårieux et prendre les moyens nåcessaires pour la råsoudre

6 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE Avant la crise: prévoir Communiquer au moment de l accident mais aussi avant, en Ü temps de paix á Pour abaisser le niveau de peur : on ne craint pas ce que l on connaöt Pour connaötre les interlocuteurs ce qui facilite les relations avec eux COMMUNICATION Pour minimiser les consåquences notamment juridiques de l accident Pour faire accepter l entreprise, disposer d un capital confiance

7 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE PREVOIR LES DIFFERENTS SCENARIOS Pour chaque type d accident pouvant survenir: Quelles sont les extensions possibles hors de l entreprise? Qui cela va-t-il gàner et comment? Comment chaque public concernå peut-il råagir? Que faire pour pallier ces situations et råactions?

8 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE 1 Organiser l Åquipe de crise 2 Etablir des fiches råflexes 3 Dresser la carte des publics 4 PrÅvoir les circuits spåcifiques d information 5 PrÅvoir la mobilisation du personnel 6 Tester le plan

9 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE Exemple: ETABLIR DES FICHES REFLEXES Le responsable communication : outils Å insçrer dans sa fiche rçflexe Liste des mådias locaux et rågionaux Liste de quelques mådias nationaux pertinents Liste des associations de protection de l environnement, de riverains, Liste des Ålus CommuniquÅ prå-formatå Liste de personnes Ü sensibles á... Avec un nom et un numäro de tel oå l on peut vraiment joindre la personne concernäe. Exemple: une mairie est fermäe le dimanche => connaétre le numäro personnel du maire

10 CONSTRUIRE UN PLAN DE GESTION DE CRISE Exemple : DRESSER LA CARTE DES PUBLICS Qui seront vos interlocuteurs? (diffçrents selon les scçnarii d accident) Secours, Administrations Elus Médias Personnel Riverains, Etablissements sensibles Grands réseaux Associations Clients, Fournisseurs, Groupe, Assurance, Banque,...

11 PENDANT LA CRISE QUALIFIER L ACCIDENT APPLIQUER LES PROCEDURES D URGENCE ANTICIPER LES REACTIONS POSSIBLES DES PUBLICS CONCERNES Et GERER LE RELATIONNEL A partir de la carte des publics et des fiches råflexes : DÅrouler les actions pråvues

12 PENDANT LA CRISE APPLIQUER LES PROCEDURES D URGENCE - Organiser les secours, appeler la DRIRE, appeler le maire - Rassembler l Åquipe de crise - DÅterminer les faits le plus exactement possible - Informer le personnel - Informer les riverains - ComplÅter le communiquå de presse - Le cas ÅchÅant, informer les associations...

13 PENDANT LA CRISE ORGANISER LES RELATIONS PRESSE Communiqué de presse Déclaration Point presse Conférence de presse Interviewes Que va-t-on faire? Pour dire quoi? A qui? Pour quel résultat?

14 PENDANT LA CRISE Attitudes favorables vis Ç vis des mådias RÅagir le plus vite possible Respecter les autres acteurs Prendre en considåration les victimes dans et hors de l entreprise Montrer que l on a des alliås Annoncer soi-màme les mauvaises nouvelles Le responsable communication est bien informå Il est facilement joignable Il respecte les dålais de bouclage et tient des contraintes des journalistes Il veille Ç enregistrer radios et TV et Ç faire un press book

15 APRES LA CRISE GERER LES CONSEQUENCES DES ERREURS COMMISES ET INFORMER POUR RASSURER

16 APRES LA CRISE Exemple : GÇrer les consçquences des erreurs commises Vous n avez pas tenu le maire au courant assez råguliérement Ç son avis Rappelez-le, excusez-vous, remerciez-le pour l aide fournie (ou son attitude positive face Å la crise,...), invitez-le Å dçjeuner et Å visiter l usine remise en Çtat Une catågorie de personnes låsåes estime avoir ÅtÅ mal informåe ou pas prise en compte ou l entretien s est mal passå et vous menace de repråsailles (procés ) Rappelez le leader, dites que vous comprenez sa rçaction et que vous souhaitez repartir sur de meilleures bases. Invitez-le Å un nouvel entretien.promettez une rçunion avec ceux qu il reprçsente. Avant la rçunion, pensez Å vous trouver des alliçs.

17 SITUATIONS D URGENCE : QUELS ENJEUX? Conclusion La gestion de crise est tout sauf une science. La gestion de crise est un exercice Ç haut risque Mais... La gestion de crise est une assurance Une gestion de crise råussie est le meilleur passeport pour la survie de l entreprise

La newsletter 2012. Gestion et communication de crise : en faire un atout pour rebondir. 1- La situation aujourd hui : page 1

La newsletter 2012. Gestion et communication de crise : en faire un atout pour rebondir. 1- La situation aujourd hui : page 1 Gestion et communication de crise : en faire un atout pour rebondir Depuis 1991, date de cräation d AltÄris Environnement, nos consultants ont väcu la perte de confiance du public dans les autoritäs publiques

Plus en détail

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers

RÄglement de Consultation Marché de Travaux. CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers RÄglement de Consultation Marché de Travaux MARCHES PROCEDURE ADAPTEE CrÄation d une voirie temporaire, rue des Trois Baisers MaÇtre d Ouvrage Amiens AmÄnagement 14 boulevard d Alsace Lorraine - 80011

Plus en détail

AVANT PENDANT APRES LA CRISE

AVANT PENDANT APRES LA CRISE AVANT PENDANT APRES LA CRISE Guide pratique de la gestion de crise au sein de l industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie Guide pratique de la gestion de crise avant AVANT

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP

CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP CONDITIONS PARTICULIERES DU SERVICE TRANSIT IP 1.DEFINITION En compläment des däfinitions de la Convention Cadre, les termes suivants utilisäs dans les präsentes Conditions ParticuliÅres auront la signification

Plus en détail

Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance

Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance Transparence des liens industrie/experts/associations, impartialitä et indäpendance Juin 2011 La recherche avance, la vie progresse. Contexte gänäral Remise en perspective des concepts IndÅpendance /impartialitå

Plus en détail

Conditions GÄnÄrales de Vente

Conditions GÄnÄrales de Vente Conditions GÄnÄrales de Vente Applicables au 16 FÄvrier 2009 et modifiables sans präavis Allo PC NiÄvre Allier est une SociÅtÅ A ResponsabilitÅ LimitÅe repråsentåe par Mademoiselle BERIOUX Marie-Emilie

Plus en détail

CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL

CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT D'AGENT COMMERCIAL La sociätä DESSTOCK LOISIR MOTOR, sociätä SL au capital de 5000.00 euros, ayant son siåge social CALLE FERNANDO SASIAIN NÄ18 PUERTA 2A 20015 SANSEBASTIAN

Plus en détail

05 AMIANTE : SCÉNARIO DE CRISE

05 AMIANTE : SCÉNARIO DE CRISE Un incendie se déclare dans une résidence Hlm amiantée Un incendie se déclare dans une résidence Hlm construite avant 1997. Le bailleur doit alors anticiper les risques liés à l amiante vis-à-vis des différents

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS

CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS NumÄro de contrat : CONTRAT DE MAINTENANCE CURATIVE, CORRECTIVE ET PREVENTIVE ET D ASSISTANCE DU MATERIEL ET DES LOGICIELS Ce contrat entre la sociätä cliente AMIENS AMENAGEMENT 80 rue de la VallÄe BÅtiment

Plus en détail

Cahier des clauses administratives particulières

Cahier des clauses administratives particulières Marchés Ordonnance Prestations intellectuelles ZAC GARE LA VALLEE DIAGNOSTIC AMIANTE ET PLOMB AVANT DEMOLITION Cahier des clauses administratives particulières Octobre 2011 Diagnostics amiante et plomb

Plus en détail

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008 Management des situations de crise www.triadis.fr S organiser Communiquer Patrick PIZA LES MISSIONS CONSEIL L ÉQUIPE TRIADIS 5 consultants seniors - 2 assistantes 3 consultants

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Colloque sur la sécurité civile, 15 février 2012 Mariette Trottier Ministère du Développement économique, de l Innovation

Plus en détail

Risques dans l exploitation du stockage CigÅo. 1. Approche et bases de l Åtude 2. Nuisances et SÅcuritÅ 3. SynthÇse et Enseignements Questions & DÅbat

Risques dans l exploitation du stockage CigÅo. 1. Approche et bases de l Åtude 2. Nuisances et SÅcuritÅ 3. SynthÇse et Enseignements Questions & DÅbat Risques dans l exploitation du stockage CigÅo (Centre Industriel de stockage GÅologique pour les dåchets HA et MA-VL) SchÄma du site, Image ANDRA Bertrand Thuillier Ligny-en-Barrois - 13.06.2012 1. Approche

Plus en détail

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT COMMUNE DE HOERDT 1, rue de la Tour BP 302 67728 HOERDT CEDEX Tel. : 03.88.68.20.10 Fax. : 03.88.51.74.24 Mail. : mairie@hoerdt.fr www.hoerdt.fr REMPLACEMENT DU SYSTEME TELEPHONIQUE DE LA MAIRIE DE HOERDT

Plus en détail

haut comité français pour la défense civile

haut comité français pour la défense civile Lauréats 2010 Les communes Lauréates Les Villes Labellisées Des étoiles sont décernées aux communes dont le travail en terme de protection de la population face aux risques et menaces majeurs va au-delà

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Evaluer et contråler vos fournisseurs

Evaluer et contråler vos fournisseurs Les JournÄes QualitÄ SÄcuritÄ Environnement Evaluer et contråler vos fournisseurs Date : 08 avril 2008 Bureau Veritas 53-55 rue Crozatier 75578 PARIS Cedex 12 TÄl : 01 58 51 58 00 / Fax : 01 58 51 58 37

Plus en détail

Monsieur Philippe PANNIER Madame Martine CHANCELLIER Monsieur David DEHAIS Monsieur Philippe PLANQUOIS. Madame MONTAGNER Monsieur LESAGE

Monsieur Philippe PANNIER Madame Martine CHANCELLIER Monsieur David DEHAIS Monsieur Philippe PLANQUOIS. Madame MONTAGNER Monsieur LESAGE 1 septembre 2009 Ordre du Jour 1 Approbation du compte rendu de la räunion du 1/06/09 2 Grippe A H1/N1 Questions diverses 6 Membres du ComitÄ d Entreprise Le PrÄsident Les Älus du ComitÄ d Entreprise Le

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

LE PROJET CLUB. Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club

LE PROJET CLUB. Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club LE PROJET CLUB DE Le projet associatif, pour construire l avenir de notre club PROJET CLUB MODE D EMPLOI De nombreux clubs sont däjå enträs dans la dämarche de projet. Le präsent outil, n est pas un format

Plus en détail

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile Pour tout vähicule Fiat Professional immatriculä Å compter du 1 er Juin 2012, l assistance est la suivante. Pendant toute la päriode de validitä de la Garantie Constructeur de 24 mois, comme indiquä au

Plus en détail

Animer une réunion publique

Animer une réunion publique Animer une réunion publique GÄnÄralitÄs Pourquoi la population ne croit-elle pas l organisme? Discours de l organisme Attente de la population Discours rationnel Attente affective Discours technique Besoin

Plus en détail

MANAGER UNE EQUIPE PROJET. 05/09/2007 V1.1 Manager une Equipe Projet T. Fricheteau

MANAGER UNE EQUIPE PROJET. 05/09/2007 V1.1 Manager une Equipe Projet T. Fricheteau MANAGER UNE EQUIPE PROJET 1 Sommaire Manager une équipe, Fixer des objectifs, mobiliser les énergies et gérer un projet, Gérer son temps et le temps de son équipe, Résoudre un problème, Mener un entretien,

Plus en détail

Formations dédiées aux acteurs du logement social

Formations dédiées aux acteurs du logement social Gestion et communication de crise Formations dédiées aux acteurs du logement social Arjuna est un cabinet conseil dédié, depuis 1993, à la gestion et la communication de crise. Lors des formations qu ils

Plus en détail

177,71 m2 de murs 41,46 m2 de boiserie les 93,96 m2 de sol Le 21 septembre protection du sol le grattage qualité de la finition rincer

177,71 m2 de murs 41,46 m2 de boiserie les 93,96 m2 de sol Le 21 septembre protection du sol le grattage qualité de la finition rincer Les ÄlÅves de la terminale Bac Pro AmÄnagement et Finition du BÇtiment du LycÄe des MÄtiers du BÇtiment Benjamin Franklin de La Rochette ränovent le couloir du 15Åme Ätage de l Inspection acadämique BÄatrice,

Plus en détail

Parlons de. et de notre expertise. Vous Ütes dirigeant de PME et vous souhaitez accålårer le dåveloppement commercial de votre entreprise?

Parlons de. et de notre expertise. Vous Ütes dirigeant de PME et vous souhaitez accålårer le dåveloppement commercial de votre entreprise? et de notre expertise Notre expertise: nous nous concentrons sur un des måtiers essentiels de l entreprise, la commercialisation des biens et services qu elle propose. A produit Åquivalent, la qualitå

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

Questionnaire de souscription Assurance de ResponsabilitÄ Civile des Mandataires Sociaux

Questionnaire de souscription Assurance de ResponsabilitÄ Civile des Mandataires Sociaux Questionnaire de souscription Assurance de ResponsabilitÄ Civile des Mandataires Sociaux Ce questionnaire est un document confidentiel, sa signature n engage pas le proposant Å souscrire un contrat d assurance.

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

26, rue du Faubourg Poissonni re 75010 Paris T l : 01 46 22 07 00

26, rue du Faubourg Poissonni re 75010 Paris T l : 01 46 22 07 00 Dossier de commande 26, rue du Faubourg PoissonniÄre 75010 Paris TÇl : 01 46 22 07 00 SociÄtÄ Anonyme au capital de 291 666 euros RCS Paris 432 735 082 - http://www.oodrive.com Nom SociÇtÇ Adresse TÇlÇphone

Plus en détail

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç Association franäaise de Droit du travail et de la SÅcuritÅ sociale ------------------------------------------- 5, rue du Renard 75004 Paris - fax : 01.42.71.24.27 mail : afdt.asso@gmail.com- http://www.afdt-asso.fr

Plus en détail

TABLE DES MATIERES INDEX...9

TABLE DES MATIERES INDEX...9 TABLE DES MATIERES I PRINCIPE...1 A La Convention Collective...1 B L'organisation de ces Älections...1 II ORGANISATION DES ELECTIONS :...1 A La Direction...1 B Protocole d'accord...1 C Affichage...2 D

Plus en détail

Agissons ensemble pour préserver notre santé des atteintes liées à l environnement. Mise en place du SAMU de l Environnement Nord de France 2012-2015

Agissons ensemble pour préserver notre santé des atteintes liées à l environnement. Mise en place du SAMU de l Environnement Nord de France 2012-2015 Agissons ensemble pour préserver notre santé des atteintes liées à l environnement Mise en place du SAMU de l Environnement Nord de France 2012-2015 1 Présentation du SAMU de l Environnement Nord de France

Plus en détail

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS

ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Photographie : exercice d entraînement en 2013 Prévention PRÉFET DE LA SOMME 2300 m ESPACE INDUSTRIEL NORD D AMIENS Le Plan Particulier d Intervention (PPI) La conduite à tenir à proximité de l espace

Plus en détail

. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS

. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS A u d i t s, C o n s e i l s E t u d e s d e R i s q u e s. LE CATALOGUE. PHENIX CONSEILS I n g é n i e r i e F o r m a t i o n s & A s s i s t a n c e t e c h n i q u e Créée en janvier 2005, la société

Plus en détail

Sécurité industrielle 70%

Sécurité industrielle 70% Sécurité industrielle 70% de PPRT approuvés (285 sur 407 PPRT à l échelle nationale). L objectif du Ministère de l Ecologie est d approuver 95% des PPRT à fin 2014. La gestion de la sécurité et son amélioration

Plus en détail

Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). Les grandes dates du contrôle judiciaire socio-éducatif :

Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). Les grandes dates du contrôle judiciaire socio-éducatif : Le Contrôle Judiciaire Socio-Éducatif (CJSE). Christophe WarmÄ (psychologue clinicien). AprÄs quelques annåes de pratique professionnelle dans le champ du CJSE, j ai pu percevoir le manque d informations

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Ville de Lyon Direction de l Enfance DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS

Ville de Lyon Direction de l Enfance DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS DIRECTEUR (TRICE) D ETABLISSEMENT D ACCUEIL D ENFANTS DE 0 A 6 ANS Elle assure la responsabilitä de l Äquipement dans le respect du cadre räglementaire et de la räglementation Ville de Lyon. Elle est garante

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

Les métiers de la distribution. Rapport final

Les métiers de la distribution. Rapport final Branche professionnelle des Industries Electriques et Gazières Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications Les métiers de la distribution Rapport final Décembre 2008 Page 1 sur 200 Sommaire

Plus en détail

Non, l externalisation ne m a pas tuer!

Non, l externalisation ne m a pas tuer! Non, l externalisation ne m a pas tuer! Retour d expårience Jean MARCHAL, CFO EBREX France, Directeur associå IRC EBREX France en quelques mots DÄmarrage d activitä en 2007 ActivitÄs principales : transport,

Plus en détail

Le rôle du Maire dans la gestion de crise

Le rôle du Maire dans la gestion de crise PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Le rôle du Maire dans la gestion de crise 09/10/2014 Intervenant : Gislaine BLANCHIER, chef du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile à la Préfecture des Deux-Sèvres

Plus en détail

- Guide du participant -

- Guide du participant - Il se produit plusieurs centaines de tremblements de terre chaque année au Québec, répertoriés principalement dans trois zones distinctes, soit Charlevoix-Kamouraska, Ouest du Québec et Bas-Saint-Laurent-Côte-Nord.

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE ArticlesL.271-4 Ä 6, R.134-1 Ä 9 et R.271-1 Ä 5 du Code de la construction et de l'habitation DOSSIER NÅ DA-9420

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE ArticlesL.271-4 Ä 6, R.134-1 Ä 9 et R.271-1 Ä 5 du Code de la construction et de l'habitation DOSSIER NÅ DA-9420 DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE ArticlesL.271-4 Ä 6, R.134-1 Ä 9 et R.271-1 Ä 5 du Code de la construction et de l'habitation Lieu d'expertise Chateau du Creuset 58300 NEUVILLE LES DECIZE Type de bien

Plus en détail

La gestion des crises de sécurité civile

La gestion des crises de sécurité civile PRÉFET DE ZONE DE DÉFENSE ET DE SÉCURITE ANTILLES La gestion des crises de sécurité civile 34 ème Rencontre Nationales du GP Sup UAG 12-13 novembre 2012 ETAT MAJOR INTERMINISTERIEL DE ZONE ANTILLES Qu

Plus en détail

Département de Lot-et-Garonne. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT

Département de Lot-et-Garonne. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT Département de Lot-et-Garonne Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT Pôle Sécurité Défense Bernard BRIZARD 2010 7 étapes essentielles pour conduire le projet PCS... Déclinaison étape par étape

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Atelier gestion de crise

Atelier gestion de crise Atelier gestion de crise 1. Introduction : pourquoi cet atelier pour aborder la gestion de crise? Pélé Terre Sainte 2009, JMJ accidents, problème avion, Contexte pélé en Terre Sainte dans une zone de tensions

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES EHPAD Ä SAINTE REDEGONDE Å 2 rue Sainte Radegonde 80 200 ATHIES DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT DEMOLITION ET TRAVAUX POUR LA RESTRUCTURATION ET L EXTENSION DE L

Plus en détail

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence!

Ecoute. EfficacitÄ. DiscrÄtion. Notre force vient de notre diffärence! Ecoute EfficacitÄ DiscrÄtion Notre force vient de notre diffärence! 1 PrÄsentation 2 Ecoute, efficacitä et discrätion : Depuis 2003, C NET 15 met ses compätences en pratique en y intägrant une valeur supplämentaire,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Plan de continuité des activités,

Plan de continuité des activités, Plan de continuité des activités, Définitions? Utilités? Séminaire SSPS 23 Mai 2008 Patrick JACQUES Utilité d un plan de continuité C.A. C.A. sans sinistre C.A. suite à sinistre avec plan de continuité

Plus en détail

Convention pour la gestion et l exploitation de La CitÅ des CongrÇs de Nantes

Convention pour la gestion et l exploitation de La CitÅ des CongrÇs de Nantes Convention pour la gestion et l exploitation de La CitÅ des CongrÇs de Nantes Entre : NANTES METROPOLE CommunautÅ Urbaine, dont le siçge administratif est É Nantes (44000), 2 cours du Champ de Mars, repråsentåe

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS 1 Paris, le 2 juillet 2009 La crise financiåre pose, aujourd hui, la question du rçle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information

REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information PrÄambule : Par accord du les partenaires sociaux de la branche professionnelle des hétels cafäs restaurants ont mis en place un rägime complämentaire de frais

Plus en détail

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Repérer les situations à risques liées au site : La sécurité doit être intégrée dès la conception des locaux. Il faut repérer et évaluer les vulnérabilités du

Plus en détail

Corruption et Réputation

Corruption et Réputation Bienvenue, notre Web Conférence va commencer dans quelques instants, merci! Découvrez le groupe LinkedIn qui vous est entièrement dédié : «Conformité et Lutte contre la Corruption pour les professionnels

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Projet acte d acceptation CP Nantes MÇtropole ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE

Projet acte d acceptation CP Nantes MÇtropole ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE ACTE D ACCEPTATION DE LA CESSION OU DU NANTISSEMENT D UNE CREANCE PROFESSIONNELLE (soumis aux dispositions de l article L. 313-29 du Code monåtaire et financier) CrÅdit Foncier de France 19 rue des Capucines

Plus en détail

Contact : dh@communication-sensible.com. www.communication-sensible.com

Contact : dh@communication-sensible.com. www.communication-sensible.com www.communication-sensible.com Pragmatique, ce dossier tente de nous ramener à la réalité. A l heure où les crises se multiplient, nous voyons une nouvelle tendance émerger : celle de la communication

Plus en détail

MEDIA TRAINING ET COMMUNICATION DE CRISE

MEDIA TRAINING ET COMMUNICATION DE CRISE MEDIA TRAINING ET COMMUNICATION DE CRISE Parler devant des micros ou face à une caméra, se retrouver sous les projecteurs d un plateau de télévision représentent des situations peu ordinaires. Surtout,

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay DOSSIER THEMATIQUE NOVEMBRE 2013 La station d épuration Acantia d Annonay certifiée ISO 14001 CONTACT Lyonnaise des Eaux Provence / SDEI Florian

Plus en détail

Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions

Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions 2 Code de Conduite Cette version du Code de Conduite est une synthèse. Elle est distribuée à l ensemble des employés. La version

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Le diagnostic d entreprise et l environnement (an sens écologique du terme)

Le diagnostic d entreprise et l environnement (an sens écologique du terme) Le diagnostic d entreprise et l environnement (an sens écologique du terme) (Du diagnostic environnemental à la nécessaire prise en compte de l environnement dans tout diagnostic d entreprise) La prise

Plus en détail

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION

CHAPITRE 8 ORGANISATION DE LA COMMUNICATION ORGANISATION DE LA COMMUNICATION Pour toute communication, il est important de bien cibler l objectif à atteindre. Sans une démarche de planification et d organisation de celle-ci, les probabilités de

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Maîtriser les risques au sein d une d PMI. Comment une PME-PMI peut-elle faire face à ses enjeux en toutes circonstances?

Maîtriser les risques au sein d une d PMI. Comment une PME-PMI peut-elle faire face à ses enjeux en toutes circonstances? Maîtriser les risques au sein d une d PME-PMI PMI Comment une PME-PMI peut-elle faire face à ses enjeux en toutes circonstances? Ces documents demeurent la propriété du cercle GASPAR Techdays MICROSOFT

Plus en détail

(Démarche et méthode)

(Démarche et méthode) Altaïr Conseil Transformation Gouvernance - Risques Elaborer la cartographie des risques (Démarche et méthode) 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil.fr contact@altairconseil.fr

Plus en détail

RENDEZ HEUREUX VOS SALARIÉS. Cas pratique Victoire Passage : les secrets du buzz. En chiffres En 60 secondes sur Internet

RENDEZ HEUREUX VOS SALARIÉS. Cas pratique Victoire Passage : les secrets du buzz. En chiffres En 60 secondes sur Internet CHEFS D ENTREPRISE, LE MAGAZINE QUI RÉPOND À VOS QUESTIONS! WWW.DYNAMIQUE-MAG.COM JUIN/JUILLET/AOÛT 2012 N 32 3 En chiffres En 60 secondes sur Internet Cas pratique Victoire Passage : les secrets du buzz

Plus en détail

Cette réflexion peut s inscrire dans une démarche globale d éducation à la citoyenneté.

Cette réflexion peut s inscrire dans une démarche globale d éducation à la citoyenneté. Circulaire n 4214 du 13/11/2012 Campagne nationale d information sur le risque Seveso (risques industriels majeurs) du Centre de crise (SPF Intérieur) Réseaux et niveaux concernés Destinataires de la circulaire

Plus en détail

Renforcement de la ligne à 225 000 volts entre Le Puy-en-Velay, l Yssingelais et Saint-Etienne

Renforcement de la ligne à 225 000 volts entre Le Puy-en-Velay, l Yssingelais et Saint-Etienne Renforcement de la ligne à 225 000 volts entre Le Puy-en-Velay, l Yssingelais et Saint-Etienne L axe Le Puy-en-Velay / Yssingelais / Saint-Etienne : territoire le plus dynamique à l est du Massif Central

Plus en détail

ACE LEADER S VALUE ÉTUDE DE CAS IMMOBILIER À QUI S ADRESSE CE PRODUIT? INCENDIE? EXPLOSION? ÉVÉNEMENT NATUREL POURQUOI CHOISIR ACE LEADER S VALUE?

ACE LEADER S VALUE ÉTUDE DE CAS IMMOBILIER À QUI S ADRESSE CE PRODUIT? INCENDIE? EXPLOSION? ÉVÉNEMENT NATUREL POURQUOI CHOISIR ACE LEADER S VALUE? ÉTUDE DE CAS P hilippe est asset manager, pour le compte d une société de gestion d actifs immobiliers. Afin de protéger les actifs dont il a la charge, il a souscrit un contrat ACE Leader s Value, comprenant

Plus en détail

Edito. Et du coup, notre parution en est un peu perturbée. Ce numéro est donc un peu tronqué, mais les articles non parus le seront dans le numéro 42.

Edito. Et du coup, notre parution en est un peu perturbée. Ce numéro est donc un peu tronqué, mais les articles non parus le seront dans le numéro 42. Edito La crise touche aussi notre site. La crise a des effets inattendus. C est en tout cas un effet direct de cette derniçre qui a conduit notre hébergeur (pourtant un des plus gros) a fermé sa branche

Plus en détail

Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD

Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD Note de synthèse annuelle 2009 Système de Gestion de la sécurité SEPPIC / SEPIPROD Extraits de la note rédigée le 15 janvier 2010 Eric FERRERO Groupe SEPPIC 1 Faits marquants Groupe SEPPIC Site SEPPIC/SEPIPROD

Plus en détail

Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion

Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion 54 es Journées d'études et de formation des Ingénieurs Hospitaliers de France TOULOUSE 2014 Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion Mme Frédérique BRAYDA- CASABONNE Bonjour,

Plus en détail

La procédure interne de gestion des accidents du travail

La procédure interne de gestion des accidents du travail La procédure interne de gestion des accidents du Sandrine Reep GR- CP Niveau I Paperasse!! J ai pas le temps d écrire des procédures!! PROCEDURE Ca ne sert à rien!! QUELS SONT ALORS LES OBJECTIFS? - Respecter

Plus en détail

PRESENTATION DU CONCEPT

PRESENTATION DU CONCEPT SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU CONCEPT...2 2. PLAN DE COMMUNICATION...4 3. PROGRAMME DES 4 JOURS...4 4. LOCALISATION...6 5. MODALITES DE PARTICIPATION...9 5.1. Participation des massifs...9 5.2. Participation

Plus en détail

Cycle de formation. Dossier d'inscription au cycle 2013-2014. Votre dossier d'inscription comprend 3 documents

Cycle de formation. Dossier d'inscription au cycle 2013-2014. Votre dossier d'inscription comprend 3 documents Cycle de formation Animateur prévention/sécurité de l'industrie du béton Dossier d'inscription au cycle 2013-2014 Votre dossier d'inscription comprend 3 documents La fiche récapitulative du cycle de formation

Plus en détail

Quoi faire si votre enfant fugue

Quoi faire si votre enfant fugue Aide-mémoire pour les parents à la recherche d un enfant disparu : Quoi faire si votre enfant fugue La liste de questions suivantes a été préparée pour vous aider à décider des étapes à suivre pour retrouver

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION :

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION : Entre les soussignäs : CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION : La sociätä aidespc immatriculäe au Registre des Entreprises Å CompiÇgne sous le numäro 534757240 repräsentäe en la personne de Monsieur

Plus en détail

a) Gestion de la force de vente

a) Gestion de la force de vente MGP 702c Section 10c PLAN Gestion de la force de vente Service à la clientèle Aspects techniques de la communication Mise en marché (3) Protocole (Porte parole officiel, Drapeaux, Plan de table, ) Plan

Plus en détail

Bulletin d information De la commune STE CROIX DE CADERLE. Les Conseil Municipaux. Les travaux. Les manifestations. Numéro 4

Bulletin d information De la commune STE CROIX DE CADERLE. Les Conseil Municipaux. Les travaux. Les manifestations. Numéro 4 Bulletin d information De la commune STE CROIX DE CADERLE Les Conseil Municipaux Les travaux Les manifestations de l ÅtÅ Numéro 4 2004 1 Le Mot du Maire La saison estivale est lä, les maisons secondaires

Plus en détail

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation Philippe Barret GEYSER et DialTer www.comedie.org Journée sur le SCOT Autunois-Morvan Autun 25 septembre 2013

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION Entre les soussignäs : La sociätä aidespc immatriculäe au Registre des Entreprises Å CompiÇgne sous le numäro 534757240 repräsentäe en la personne de Monsieur

Plus en détail

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L LE DI S PO S I TI F O RS E C DE P ARTE ME NTA L Planification des secours et préparation de crise : le Dispositif ORSEC La loi n 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012

Catalogue de Formation 2012 Catalogue de Formation 2012 GREENTIPS Prévention des risques chimiques Initiation au risque amiante Les agents C.M.R. : connaissances réglementaires et actions de prévention GREENTIPS 91 C route des Romains

Plus en détail

Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation?

Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation? Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation? Plan de la présentation Qu est-ce qu un PMU? Est-ce obligatoire d avoir un PMU? Étapes de réalisation d un PMU? Organisation et détermination des dangers

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM

DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM DOSSIER DE PRESSE WWW.ENVIROFLUIDES.COM Site de e-commerce spécialisé dans les fluides industriels (froid, air comprimé, régulation,...) destiné principalement aux industriels, et spécialistes. Site proposant

Plus en détail

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 1 Séminaire GLOBAL Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques Bruno Debray Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 2 Plan Quelques documents de référence sur

Plus en détail

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX 1 Anxiété : «Malaise à la fois physique caractérisé par une crainte diffuse, un sentiment d insécurité, de malheur imminent. On réserve plutôt le nom d angoisse aux sensations physiques qui accompagnent

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Conditions Générales Contrat collectif Standard frais de santé GMC VEO SANTE

Conditions Générales Contrat collectif Standard frais de santé GMC VEO SANTE Conditions Générales Contrat collectif Standard frais de santé GMC VEO SANTE TITRE 1 : OBLIGATIONS RECIPROQUES... PAGE 03 CHAPITRE 1 DISPOSITIONS GENERALES...page 04 Article 1. Objet Article 2. Adhésion

Plus en détail

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580 ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Sommaire La réglementation ICPE La nomenclature ICPE Utiliser la nomenclature ICPE Les installations non classées ICPE soumises à déclaration

Plus en détail