INFRABEL ET LA GESTION DE CRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFRABEL ET LA GESTION DE CRISE"

Transcription

1 INFRABEL ET LA GESTION DE CRISE 13 januari 2010 Novembre 2010

2 Plan de l exposé 1. Qui est Infrabel? 2. Infrabel se prépare à la crise 2.1. Plan Interne d Urgence d Infrabel Base légale Organisation de la gestion de crise Scénario 2.2. Plan de communication et d information de crise d Infrabel 2.3. Stratégie exercices de crise 3. Crise: Infrabel en soutient la gestion 3.1. Intervenants sur le terrain lors d une crise 3.2. Risques lors des interventions sur le domaine ferroviaire Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 2

3 QUI EST INFRABEL? 13 januari 2010 Liesbeth Vandeputte Civil & Society Affairs

4 1. QUI EST INFRABEL Qui sommes nous? SNCB Depuis le = Groupe SNCB Gestionnaire de l infrastructure Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 4

5 1. QUI EST INFRABEL Infrabel en tant que gestionnaire de l infrastructrure est responsable de SNCB-Holding est responsable de SNCB est responsable de sécurité de l infrastructure et du trafic ferroviaire entretien, renouvellement et extension du réseau gestion du trafic quais, couloirs sous voies, ouvrages d art gestion du personnel Securail: sécurisation et surveillance du domaine ferroviaire construction, entretien, gestion et exploitation des bâtiments de 37 gares importantes parkings, abris de vélos, environnement des gares, transport de voyageurs et de marchandises entretien du matériel roulant Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 5

6 1. QUI EST INFRABEL Infrabel au sein du Groupe SNCB Autorité Secrétaire d Etat à la Mobilité Ministre des entreprises publiques DROIT DE VOTE 80% + 1 VOTE DROIT DE VOTE 99 % Gestionnaire de l infrastructure (S.A. de DROIT PUBLIC) - Entretien et développement des infrastructures - Gestion du trafic - Tarification/facturation des redevances d utilisation - Allocation des sillons DROIT DE VOTE 20 % - 1 VOTE (S.A. de droit public) -Gares et services de support -SECURAIL FILIALE DROIT DE VOTE 100 % 9 opérateurs actifs sur le réseau d Infrabel Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 6

7 1. QUI EST INFRABEL Infrabel prend le lead dans la gestion de crise au niveau ferroviaire, mais respecte les prescriptions de l Arrêté Royal du 16 février 2006 quant à la Planification d Urgence (lors d incidents sur l infrastructure ferroviaire) Planification d Urgence des autorités civiles - PGUI PPUI Plan Interne d Urgence Infrabel Plans d Urgence des Entreprises Ferroviaires Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 7

8 1. QUI EST INFRABEL Infrabel: Facts & Figures (I) Société Anonyme de droit public Gestionnaire de l infrastructure du réseau belge depuis le 1/01/ collaborateurs 9 clients opérateurs Chiffre d affaires: 1 milliard d euro Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 8

9 1. QUI EST INFRABEL Infrabel: Facts & Figures (II) 3578 km de lignes 223 cabines de signalisation aiguillages 1 Traffic Control 339 points d arrêt pour un total de 549 gares signaux 78 sous-stations de traction (+ 3 sur lignes à grande vitesse) ouvrages d art Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 9

10 1. QUI EST INFRABEL Les clients Infrabel (SNCF Fret Benelux + Veolia Cargo NL) Opérateurs actifs 1 sur le réseau belge 4 3 FRET Opérateurs pas encore actifs 1 sur le réseau belge /07/05 08/12/06 23/01/08 23/03/09 Délai de remise certificat de sécurité 04/12/09 26/02/01 02/04/02 01/01/05 Création 08/02/07 23/05/08 27/04/09 01/09/10 1. Opérateur actif: a conclu un accord d utilisation avec Infrabel Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 10

11 Une organisation professionnelle au service de nos défis stratégiques 1. QUI EST INFRABEL Luc Lallemand Administrateur délégué Jean-Marie Raviart Directeur général Infrastructure Luc Vansteenkiste Directeur général Accès au Réseau Eddy Clement Directeur général Réseau Services Généraux Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 11

12 INFRABEL SE PREPARE A LA CRISE 13 januari 2010 Liesbeth Vandeputte Civil & Society Affairs

13 Préparation aux crises possibles: 2. INFRABEL SE PRÉPARE À LA CRISE Plans d urgence à plusieurs niveaux et pour des objectifs différents: - PIU: le plan interne d urgence coordonne, selon les prescriptions de la planification d urgence de l Arrêté Royal du 16 février, la collaboration avec les services de secours. - Le Plan de Communication et d Information de crise - Les plans BCP: (Business Continuity Plans): gestion interne d incidents bien déterminés, ou d incidents dans des installations spécifiques, en vue d assurer un retour à la normale le plus rapidement possible. - Les consignes locales pour la gestion des accidents, des incendies, Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 13

14 PIU Plan Interne d Urgence d INFRABEL 13 januari 2010 Sofia Kolibos Accès au Réseau

15 Contenu 2. INFRABEL SE PREPARE A LA CRISE 2.1. Plan Interne d Urgence d Infrabel Base légale Organisation de la gestion de crise Scénario Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 15

16 2.1.1 BASE LÉGALE Infrabel respecte la législation La loi du 19 décembre 2006 concernant la sécurité d exploitation des chemins de fer: obligation pour le gestionnaire d infrastructure de rédiger un système de gestion de la sécurité qui coordonne les procédures d urgence avec toutes les entreprises ferroviaires qui utilisent l infrastructure La loi du 4 décembre 2006 concernant l utilisation de l infrastructure ferroviaire qui mentionne dans l art. 26 l obligation d Infrabel de prendre toutes les dispositions pour rétablir la situation en état après des accidents et incidents L AR du 16 février 2006 concernant les plans de secours et d intervention La législation concernant le bien-être au travail (loi du 4 août 1996) Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 16

17 2.1.1 BASE LÉGALE Principes de base Infrabel est responsable de: la rédaction du plan interne d urgence d Infrabel dans le cadre de son système de gestion de la sécurité la coordination et de l application du plan interne d urgence d Infrabel avec les procédures d urgence de toutes les entreprises ferroviaires qui utilisent l infrastructure la prise de mesures pour remettre la situation en état après des incidents et accidents Les entreprises ferroviaires (SNCB, Trainsport, Crossrail, Captrain,...) établissent leur propre PIU dans le cadre de leur système de gestion de la sécurité Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 17

18 2.1.2 ORGANISATION DE LA GESTION DE CRISE Les principaux intervenants lors d un accident Traffic Control (I) Le Traffic Control: point de contact privilégié pour le centre CS 100/112 Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 18

19 La sécurité, la priorité absolue pour Infrabel Film disponible sur: Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 19

20 Les principaux intervenants lors d un accident Traffic Control (II) Les tâches les plus importantes lors d une crise: - Gérer le trafic en temps réel - Contacter le CS 100/112 et transmettre les données de l accident/incident = rôle crucial lors d une crise - Arrêter le trafic - donner l ordre de mettre les caténaires hors tension - Alerter les services de secours et techniques ainsi que les fonctionnaires supérieurs - Organiser l évacuation des voyageurs (en collaboration avec le Dispatching Voyageurs SNCB/B-Mobility) Mais aussi: - Appeler les services d intervention de Solvay / BASF - Contacter APS ou BIG - Alerter l autorité supérieure en cas d accident grave ORGANISATION DE LA GESTION DE CRISE Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 20

21 2.1.2 ORGANISATION DE LA GESTION DE CRISE Les principaux intervenants lors d un accident LE LEADER INFRABEL (I) Le dirigeant Infrabel est facilement identifiable grâce à sa chasuble reprenant «LEADER INFRABEL» sous un cadre rouge-amarante et son brassard orange Infrabel. Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 21

22 2.1.2 ORGANISATION DE LA GESTION DE CRISE Les principaux intervenants lors d un accident LE LEADER INFRABEL(II) 13 Gestions Régionales Infrabel-Réseau avec permanence 3 x 8 Leader Infrabel Gestion du trafic dans sa région, avec une attention particulière pour la sécurité et la ponctualité Rôle important lors d une situation de crise - Se rend sur place; est le point de contact des services de secours et la personne de contact entre DIR SI TRAFFIC CONTROL - Coordonne la sécurité au niveau du trafic, sur les lieux de l intervention - Représente Infrabel auprès du DIR SI - Seul compétent à autoriser la reprise du trafic - Siège au PC-Ops (ou son remplaçant quand sa présence est nécessaire sur le terrain) Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 22

23 Scénario: Accident grave avec intervention des services de secours (I) SCÉNARIO OPERATIONS SUR LE TERRAIN Dir-PC ops Directeur d une des 5 disciplines civiles Discipline 1 Discipline 2 Discipline 3 Discipline 4 Discipline 5 SERVICE d INCENDIE MEDECINE POLICE LOGISTIQUE INFORMATION INFRABEL: Traffic Control, LEADER INFRABEL sur place INFRABEL: psychologues SNCB-Holding: Médecins, psychologues SNCB- Holding: SECURAIL INFRABEL Entreprise(s) Ferroviaire(s) INFRABEL Entreprise(s) Ferroviaire(s) Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 23

24 2.1.3 SCÉNARIO Scénario: Accident grave avec intervention des services de secours (II) SERVICE TRAFFIC CONTROL INFRABEL SERVICES DE DE SECOURS PUBLICS B-Holding Security Assistance Médicale et Psychologique Accueil SERVICES OPERATIONELS INFRABEL + Entreprises Ferroviaires Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 24

25 2.1.3 SCÉNARIO Scénario: Accident grave avec intervention des services de secours (VII) Direction générale des opérations sur le terrain: OFFICIER DES SERVICES D INCENDIE / Dir PC-Ops Phase Plan d urgence LE DIRIGEANT DES OPERATIONS FERROVIAIRES SUR LE TERRAIN Comité de coordination REPRESENTANT D INFRABEL DANS LE COMITE DE COORDINATION Président du comité de coordination PREMIERE INTERVENTION LEADER INFRABEL SUR LIEUX ACCIDENT NON NEANT NEANT COMMUNALE LEADER INFRABEL SUR LIEUX ACCIDENT OUI REPRESENTANT I-RESEAU AU NIVEAU DU DISTRICT (ou son remplaçant) BOURGMESTRE PROVINCIALE LEADER INFRABEL SUR LIEUX ACCIDENT OUI REPRESENTANT I-RESEAU AU NIVEAU DU DISTRICT (ou son remplaçant) GOUVERNEUR DE PROVINCE FEDERALE LEADER INFRABEL + REPRESENTANT I-RESEAU AU NIVEAU DU DISTRICT SUR LIEUX ACCIDENT OUI CHEF DE SERVICE I-AR.2 (ou son remplaçant) MINISTRE DES AFFAIRES INTERIEURES Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 25

26 2.1.3 SCÉNARIO INFO CABINE DE SIGNALISATION CONSTATATION PAR LE PERSONNEL GI OU EF TIERS GESTION DE CRISE TRAFFIC CONTROL CENTRE 100 LEADER INFRABEL SUR LIEUX DE L ACCIDENT COMMUNICATION INFRABEL REPRESENTANT I-R DISTRICT ORGANE NATIONAL D ENQUETES, AUTORITE NATIONALE DE SECURITE (SSICF) ET MINISTRE SI NECESSAIRE CENTRE DE CRISE DES ENTREPRISES FERROVIAIRES Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 26

27 PLAN DE COMMUNICATION ET D INFORMATION DE CRISE 13 januari 2010 Liesbeth Vandeputte Civil & Society Affairs

28 2.2. PLAN DE COMMUNICATION DE CRISE INFRABEL Une crise, c est quoi? Un événement inattendu qui bouleverse le cours normal des activités qui demande une stratégie pour réagir adéquatement où on ne dispose pas de temps de préparation Génère une attention médiatique (= critère début et fin crise) Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 28

29 2.2. PLAN DE COMMUNICATION DE CRISE INFRABEL Sur le plan de la communication aussi, une crise se prépare Plan de communication et d information de crise - Ensemble de tâches claires et bien définies - Tests des procédures prescrites Protocoles de communication de crise avec les Opérateurs - Infrabel coordonne l ensemble des communications qui sortent du cadre ferroviaire Infrabel = se prépare à l imprévu Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 29

30 2.2. PLAN DE COMMUNICATION DE CRISE INFRABEL Crisis Staff Team Responsable Communication Coordination Statégie Soutien procédures de crise Gestion équipes Adjoint Gestion de crise Crisis Coach / observateur Au bureau Sur le terrain Equipes Gestion de crise Contact TC Liaison Manager/ Officer Equipes Gestion de crise Porte parole Back-Office Presse Porte parole PA et questions parlementaires Info Voyageurs Comm Interne Production d info Soutien Logistique First Responder Soutien Administratif et logistique Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 30

31 First responder 2.2. PLAN DE COMMUNICATION DE CRISE INFRABEL Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 31

32 2.2. PLAN DE COMMUNICATION DE CRISE INFRABEL Corporate & Public Affairs et le Dir Info Le service Corporate & Public Affairs se met à disposition du Dir Info et lui offre un soutien solide grâce à ses différentes compétences: Des porte-parole professionnels Une connaissance approfondie du monde ferroviaire Différents canaux de communication vers les médias et les clients dans les gares Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 32

33 2.2. PLAN DE COMMUNICATION DE CRISE INFRABEL Les porte-parole veillent à protéger l image d Infrabel Ils ne communiquent PAS sur: - les victimes (état, détails, ) - les causes possibles - les interventions des secours en soi Ils communiquent SUR: - des messages empathiques envers les victimes, la collaboration avec les services de secours - des informations factuelles - les conséquences au niveau du trafic ferroviaire - les mesures prises pour rétablir la situation Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 33

34 STRATEGIE EXERCICES DE CRISE: VISION INFRABEL 13 januari 2010 Liesbeth Vandeputte Civil & Society Affairs

35 2.3. STRATÉGIE EXERCICE DE CRISE Stratégie exercice de crise: notre vision Un exercice de crise doit avoir une valeur ajoutée pour INFRABEL Un exercice sur le terrain demande un engagement important tant sur le plan humain que matériel C est pourquoi INFRABEL tend à: Remplacer les exercices de terrain limités par des sessions d information et des exercices de type bac à sable bien élaborés Intégrer les exercices de terrain de niveau zonal et donner préférence aux exercices de niveau provincial Élaborer les scénarios en collaboration, de sorte que les situations mise en scène soient les plus réalistes possible Feedback et évaluation pour remédier aux manquements constatés Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 35

36 2.3. STRATÉGIE EXERCICE DE CRISE Stratégie exercice de crise: notre vision En 2009: - Sessions d information: 13 - Exercices type bac à sable : 1 - Exercices de terrain limités: 11 - Exercice de terrain niveau provincial: 1 Objectif 2010/2011 Maximum - Exercices type bac à sable : 1 par mois - Exercice de terrain niveau provincial bien cadré: 1 par an Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 36

37 2.3. STRATÉGIE EXERCICE DE CRISE Préparation à la crise: comment pouvons-nous vous aider? Nous vous proposons: Sessions d information pour les services de secours Organisation d exercices de crise (dans le domaine ferroviaire) Point de contact unique: FR: Isabelle Degallaix: NL: Christiaan Clapuyt: Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 37

38 Préparation à la crise: comment pouvons-nous vous aider? L équipe de Civil & Society Affairs: 2.3. STRATÉGIE EXERCICE DE CRISE Crisis Affairs: Liesbeth Vandeputte Isabelle Degallaix Christiaan Clapuyt Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 38

39 CRISE: INFRABEL EN SOUTIENT LA GESTION 13 januari 2010 Civil & Society Affairs

40 ET CECI POURRAIT ARRIVER! Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 40

41 Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 41

42 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE Que se passe-t-il en interne durant ces premiers instants? Le Traffic Control reçoit peut-être une alarme SOS La cabine de signalisation constate peut-être qu il se passe quelque chose d anormal sur le terrain Il y a des chances que le répartiteur du courant de traction constate une mise hors circuit de la caténaire Des témoins contactent le CS 100/112, mais ne donnent que des renseignements vagues sur l ampleur de l incident Pas d informations complètes, mais un certain nombre de personnes sont déjà alertées le Traffic Control et le CS 100/112 se font une idée exacte de la situation en reconstituant peu à peu le puzzle et déclenchent les plans d urgence (interne et d intervention) Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 42

43 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE Reconnaître nos représentants sur le terrain Chasuble de sécurité jaune avec impression selon les prescriptions NPU-4, en combinaison avec le brassard orange Infrabel. Soutien du LEADER INFRABEL sur le terrain Représentant INFRABEL dans: PC Ops & Comité de Coordination + INFRABEL RESEAU Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 43

44 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE Reconnaître nos représentants sur le terrain Soutien Psychosocial Infrabel INFRABEL PSY SOC Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 44

45 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE Reconnaître nos représentants sur le terrain Responsable Infrastructure Enquêteur INFRABEL INFRABEL INFRASTRUCTURE INFRABEL ENQUETEUR Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 45

46 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE Reconnaître nos représentants sur le terrain Porte-parole INFRABEL Soutien des Porte-parole INFRABEL sur le terrain PORTE-PAROLE INFRABEL INFRABEL COMMUNICATION Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 46

47 Province du Hainaut 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE Gestions Régionales INFRABEL-RESEAU GRI-R Mons 2 Charleroi 3 Courtrai 2 LEADER INFRABEL Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 47

48 Province du Hainaut 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE GRI-R Charleroi Manager: Philippe Verplaetse Responsable permanence: Christian Catinat Permanences à: Charleroi, La Louvière *, Monceau * GRI-R Mons Manager: André Mariaule Responsable permanence: Marc Lixon Permanences à: Mons, Tournai * Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 48

49 Province du Hainaut 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE GRI-R Courtrai Manager: Gino Maes Responsable permanence: Marnik Molly Permanence à: Courtrai Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 49

50 Province du Hainaut 3.1. INTERVENANTS SUR LE TERRAIN LORS D UNE CRISE Représentant au Comité de coordination: Victor Batter (sauf domaine du GRI-R Courtrai) Jean-Pierre De Clercq (domaine du GRI-R Courtrai) Responsable Infrastructure: Guy Gilson (sauf domaine du GRI-R Courtrai) Luc Martens (domaine du GRI-R Courtrai) Enquêteur Infrabel: Caroline Wambecq, Marie Lootens, Pascal Delpierre (sauf domaine du GRI-R Coutrai) Vicky Davis, Marjan Verwee, Jan Lasuy (domaine du GRI-R Courtrai) Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 50

51 Les services de secours sont le plus souvent les premiers sur le lieu de l accident Les risques lors d une intervention sur le domaine ferroviaire Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 51

52 Où est le conducteur? 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE COUVERTURE DE L OBSTACLE 10m 10m 200m Peut se chiffrer à plus de 1000 m Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 52

53 2 questions vitales 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Des services de secours à Infrabel: Peut-on intervenir en toute sécurité? Y a-t-il encore du trafic? La caténaire représente-elle encore un danger? D Infrabel aux services de secours: Où vous trouvez-vous exactement? Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 53

54 Points de repère sur les lignes 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Bornes kilométriques et hectométriques Numéro du passage à niveau et de la ligne à l arrière du signal et au dessus de la porte de la loge de signalisation Lignes électrifiées: numéro sur les poteaux caténaire Chaque signal a son numéro unique Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 54

55 Règle pratique gabarit libre 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE 1,5 m 1,5 m Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 55

56 Règle pratique gabarit libre 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE 1,5 m Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 56

57 Risque trafic ferroviaire 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Vitesse Trains marchandises: jusqu à 120 km/h Trains voyageurs: de 120 km/h à 160 km/h Trains à grande vitesse: de 200 km/h à 300 km/h Distances de freinage Lignes classiques: 400 à 800 mètres Lignes à grande vitesse: à mètres Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 57

58 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Comparaison distances de freinage Distance en mètre m m Vitesse en km/h Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 58

59 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Matières dangereuses Info sur place 268 Code de danger 1005 Numéro ONU du produit Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 59

60 Risques au niveau de la caténaire 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Tension électrique: V - courant continu Exception: - Lignes grande vitesse: Louvain Liège frontière allemande, Anvers frontière Néerlandaise (Meer) et Lembeek frontière française - Lignes de service intérieur: Athus Meuse et Rivage - Gouvy Tension : V courant alternatif Tension mécanique: plus de 1000 kg Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 60

61 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Accident près de la caténaire (intacte) Collision sur un passage à niveau, feu de talus, feu train,... Considérez toujours la caténaire comme sous tension! Si la distance de sécurité de 3 mètres ne peut être respectée lors d une intervention: Demandez la mise hors tension de la caténaire Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 61

62 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Accidents près de la caténaire (intacte) Mise hors tension de la caténaire = Coupure du courant + Mise aux rails (par une personne compétente)!!! SECURITE GARANTIE!!! Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 62

63 Mise à la terre de la caténaire 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 63

64 Accident avec bris de caténaire 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Restez hors de portée de la caténaire Evitez tout contact avec la caténaire, même si celle-ci est au sol Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 64

65 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Toutes interventions ne nécessitent pas l arrêt du trafic et la mise hors tension Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 65

66 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Procédure Ordre de circulation avec restriction Zone d intervention 500 m 500 m Zone de marche prudente Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 66

67 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Evacuation des trains de voyageurs Difficultés : Accès au terrain souvent difficile Caténaire parfois sur les voitures Différence de hauteur jusqu à 2 mètres et portes étroites Éclairage peut rapidement s éteindre suite à coupure de courant Matériel de désincarcération peut-être insuffisant Le chef de bord demande l autorisation d évacuer au Traffic Control, via le conducteur de train ou un agent Infrabel présent sur place. Traffic Control arrête le trafic, s assure que tous les trains ont quitté la zone et que le train qui servira à l évacuation est bien à l arrêt Seul Traffic Control, ou le LEADER INFRABEL sur place, peut donner l autorisation d évacuer. Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 67

68 Conclusion 3.2. RISQUES LORS DES INTERVENTIONS SUR LE DOMAINE FERROVIAIRE Si le LEADER INFRABEL n est pas encore sur place: Demandez confirmation auprès du Traffic Control si le trafic est bien à l arrêt Informez-vous si la caténaire est intacte et/ou si le courant est coupé. UN numéro à retenir: Traffic Control, votre partenaire avant l arrivée sur place du LEADER INFRABEL Septembre / Octobre 2010 INFRABEL et la gestion de crise 68

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 1 21/01/2013 10:29:57 Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 2 21/01/2013 10:29:57 Planification d urgence La sécurité

Plus en détail

Votre raccordement à notre réseau

Votre raccordement à notre réseau Votre raccordement à notre réseau 1 Accessibilité et stratégie logistique renforcées Congestion du trafic, empreinte écologique, délais de livraison, taxe routière, prix du pétrole à la hausse Autant de

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Version août 2015 1. UNE GESTION DE CRISE COLLECTIVE ET COORDONNEE

Plus en détail

AVANT PENDANT APRES LA CRISE

AVANT PENDANT APRES LA CRISE AVANT PENDANT APRES LA CRISE Guide pratique de la gestion de crise au sein de l industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie Guide pratique de la gestion de crise avant AVANT

Plus en détail

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3)

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture. PRINCIPES FONDAMENTAUX Les incidents provoqués par des conduites intimidantes ou violentes

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

UN VOYAGE AVEC TER, LA SÉCURITÉ À TOUTE SA PLACE

UN VOYAGE AVEC TER, LA SÉCURITÉ À TOUTE SA PLACE UN VOYAGE À TOUTE Conception : 90C /..etcompagnie - RC Lyon B 421 203 555 - pour SNCF / TER Communication - HD/IP/MM/VF - Juillet 2013 - Photos: Fotolia - Document non contractuel. UN VOYAGE À TOUTE TRAVERSÉE

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES

VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES À PROPOS DE TUC RAIL TUC RAIL est un bureau d ingénierie et de Project Management spécialisé en technologie ferroviaire. Nous sommes une filiale

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

Formation Opérateur en Protection Physique des Personnes O3P + Conducteur de Voiture avec Chauffeur VTC

Formation Opérateur en Protection Physique des Personnes O3P + Conducteur de Voiture avec Chauffeur VTC EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE DE FORMATION Formation Opérateur en Protection Physique des Personnes O3P + Conducteur de Voiture avec Chauffeur VTC Titre professionnel certifié de niveau IV, enregistré

Plus en détail

Energie nucléaire et sécurité

Energie nucléaire et sécurité XXIth European days of State Territorial Representatives Energie nucléaire et sécurité Cathy Berx Gouverneur de la province d Anvers (Belgique) Juin2014 Energie nucléaire et sécurité Le développement et

Plus en détail

Analyse de risques et mise en pratique de la prévention incendie dans les institutions de l ACIS. Philippe Bertrand Conseiller en prévention

Analyse de risques et mise en pratique de la prévention incendie dans les institutions de l ACIS. Philippe Bertrand Conseiller en prévention Analyse de risques et mise en pratique de la prévention incendie dans les institutions de l ACIS Philippe Bertrand Conseiller en prévention ACIS Belgique : active dans 8 secteurs d activités Maisons de

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure gestion des entrepreneurs et fournisseurs externes

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure gestion des entrepreneurs et fournisseurs externes Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 6 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif d encadrer

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne

Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne Un colloque inédit sur les techniques de prévention et la gestion de crise le 3 avril 2014 au centre culturel «La Marlagne» à Wépion ASPECTS

Plus en détail

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité lors des manœuvres des véhicules ferroviaires dans votre entreprise est-elle garantie?

Plus en détail

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Ir Paul DEWIL, Directeur-Coordinateur Charles REGNIER, attaché Centre Régional de Crise de Wallonie (CRC-W) http://environnement.wallonie.be/inondations

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs de berline Consignes et directives

Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs de berline Consignes et directives Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs de berline Consignes et directives table des matières Présentation...1 1 Présence de parents aux arrêts...2 2 Modification d arrêt...2 3 Ordre

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

C.C.F. LIVRET DE FORMATION

C.C.F. LIVRET DE FORMATION C.C.F. LIVRET 1 CAP AGENT DE SECURITE CCF SESSION 2015 PAGE DE GARDE A COMPLETER NOM et PRENOMS : LIEUX : ANNEE SCOLAIRE : Consignes d utilisation du livet de suivi Elève : Apporte le livret sur le lieu

Plus en détail

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Systèmes de suivi contre le vol de véhicules Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Vous venez d acheter une voiture ou vous êtes sur le point de le faire. Vous souhaitez

Plus en détail

2.07 L intervention en situation de crise : un modèle de structure et d organisation.

2.07 L intervention en situation de crise : un modèle de structure et d organisation. 2.07 L intervention en situation de crise : un modèle de structure et d organisation. 2e Congrès biennal du C.Q.J.D.C. Présenté par Sylvain Bernier, Commission scolaire des Bleuets, St-Félicien; Louis

Plus en détail

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Securitas Home Alert le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Le système Securitas Home Alert garant de votre sécurité Securitas Home Alert

Plus en détail

La procédure interne de gestion des accidents du travail

La procédure interne de gestion des accidents du travail La procédure interne de gestion des accidents du Sandrine Reep GR- CP Niveau I Paperasse!! J ai pas le temps d écrire des procédures!! PROCEDURE Ca ne sert à rien!! QUELS SONT ALORS LES OBJECTIFS? - Respecter

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT

Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT 1 / COTITA - 23/05/2013 Plan de la présentation I. Principes de gestion de la végétation II. III. Optimisation

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

principes fondamentaux en matière de sécurité

principes fondamentaux en matière de sécurité 10 principes fondamentaux en matière de sécurité Principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité Nous estimons que ces principes permettront de diminuer les risques et ainsi

Plus en détail

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011 CATALOGUE CATALOGUE 2011 1 SOMMAIRE Professionnelle de la prévention, de l éducation et de la sécurité incendie, toute demande de formation spécifique est envisageable dès lors qu elle entre dans le cadre

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

ÉCOLE D ADMINISTRATION Formations continuées

ÉCOLE D ADMINISTRATION Formations continuées INSTITUT PROVINCIAL DE FORMATION DU HAINAUT ÉCOLE D ADMINISTRATION continuées Vous trouverez ci-dessous le récapitulatif des formations organisées par l Ecole d administration à partir de septembre 2015.

Plus en détail

Securing Your World. Les services d intervention de G4S pour particuliers & indépendants

Securing Your World. Les services d intervention de G4S pour particuliers & indépendants Securing Your World Les services d intervention de G4S pour particuliers & indépendants Une sécurité continue grâçe à une réaction appropriée en cas d alarme Securing Your World Pas de réelle sécurité

Plus en détail

Sommaire. Concertations et décisions entreprises Objectifs de l étude Résultats de l étude Perspectives

Sommaire. Concertations et décisions entreprises Objectifs de l étude Résultats de l étude Perspectives Sommaire Introduction DGO4 Missions du Département Evolution du Photovoltaïque en Wallonie et en Belgique Objectifs régionaux de qualité PV et sécurité des pompiers Concertations et décisions entreprises

Plus en détail

Conseiller et soutenir l autorité administrative lors d une situation d urgence

Conseiller et soutenir l autorité administrative lors d une situation d urgence Les rendez-vous de la planification d'urgence, 7 mai 2015 Conseiller et soutenir l autorité administrative lors d une situation d urgence Patrice VANBRABANT Fonctionnaire PlanU Commune d Engis patrice.vanbrabant@engis.be

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

RENCONTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DES MISSIONS SOCIALES DANS LES GARES

RENCONTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DES MISSIONS SOCIALES DANS LES GARES RENCONTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DES MISSIONS SOCIALES DANS LES GARES Rome, les 28-29 octobre 2008 1 Structure du Groupe SNCB Etat fédéral FIF 99,9 % 7 % capital 80 % voix (+ 1 voix) Société-mère Coordination

Plus en détail

6/17/13. C est arrivé (près de) chez nous! Communication de crise et expertise L accident ferroviaire de Godinne. Godinne : situation géographique

6/17/13. C est arrivé (près de) chez nous! Communication de crise et expertise L accident ferroviaire de Godinne. Godinne : situation géographique Communication de crise et expertise L accident ferroviaire de Godinne 14 juin 2013 Valérie Jaspard et Sébastien Brunet p1 C est arrivé (près de) chez nous! Godinne : situation géographique Commune d'yvoir

Plus en détail

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE Définition Il s'agit d'une série intégrée de mesures qui permettent de vous préparer à répondre aux situations d'urgence et à reprendre

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE 1 A. MODALITÉS DE MISE A DISPOSITION DU VÉHICULE RESERVATION 1) Faire la demande auprès du CDH53, définir la date à laquelle vous viendrez chercher le véhicule (hors samedi

Plus en détail

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L LE DI S PO S I TI F O RS E C DE P ARTE ME NTA L Planification des secours et préparation de crise : le Dispositif ORSEC La loi n 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL

RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL Emploi et relations employeur/employé Au sein du Groupe Transdev, les salariés sont employés conformément aux obligations légales relatives au droit du travail. Le Groupe

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

Formation: Emergency guide Bâtiment 513

Formation: Emergency guide Bâtiment 513 + Formation: Emergency guide Bâtiment 513 January 2013 + 1- Objectif de la formation Al issue de ce cours vous serez capable de Durée Enoncer les règles pour mettre en sécurité des personnes lors d une

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde 34 35 36 LE DISPOSITIF COMMUNAL DE CRISE LA CELLULE DE CRISE Elle est constituée selon le schéma ci-dessous. Le maire ou son représentant s assurant que chaque rôle est assumé par une ou plusieurs personnes.

Plus en détail

La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours.

La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours. La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours. Plan I. Introduction générale. II. III. IV. Réglementation et organisation actuelles Structures de travail mises en place. Rapport de la Commission

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03. L ACCIDENTOLOGIE 04. PLAN D ACTION 05. LES RÈGLES DE FRANCHISSEMENTS

SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03. L ACCIDENTOLOGIE 04. PLAN D ACTION 05. LES RÈGLES DE FRANCHISSEMENTS TITRE DE LA PRÉSENTATION SUR 2 LIGNES MAX SOUS-TITRE SUR DEUX LIGNES MAIS PAS PLUS SÉCURITÉ ROUTIÈRE AUX PASSAGES À NIVEAU 1 30 décembre 2015 SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03.

Plus en détail

OPERATIONS «COUP DE POING» Renouvellement de 8 appareils de voie au sud de la gare Bordeaux Saint-Jean

OPERATIONS «COUP DE POING» Renouvellement de 8 appareils de voie au sud de la gare Bordeaux Saint-Jean OPERATIONS «COUP DE POING» Renouvellement de 8 appareils de voie au sud de la gare Bordeaux Saint-Jean Mai et juin 2015 1 SOMMAIRE DESCRIPTIF DES TRAVAUX ZONES D INTERVENTION IMPACT SUR LA CIRCULATION

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU Annexe A.1 Glossaire 1. Définitions Accord-cadre Area Direction Asset Management-Infrabel Area Direction Traffic Management & Services-Infrabel Bureau Organisation du Trafic-Infrabel

Plus en détail

LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS

LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS La préparation efficiente des équipes de la Réunion devant participer aux jeux des îles de l OI est une préoccupation essentielle du CROS

Plus en détail

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Catalogue 2015 Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Edito 2015 C est la rentrée! Période d effervescence s il en est,

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2955 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 159 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Vous disposez d un diplôme universitaire Si vous réussissez la sélection, à la date d'entrée en service, vous devrez:

Vous disposez d un diplôme universitaire Si vous réussissez la sélection, à la date d'entrée en service, vous devrez: Attaché - Gestionnaire de dossiers 22/07/2009 Direction Générale de l'office des étrangers - Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides SPF Intérieur Niveau de formation Conditions Vous disposez d

Plus en détail

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire François Ramond SNCF Innovation & Recherche Journée industrielle GDR RO MACS SOMMAIRE INTRODUCTION Présentation du système ferroviaire français,

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Plan d urgence d aérodromes. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Plan d urgence d aérodromes. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Plan d urgence d aérodromes Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Généralités Cadre réglementaire Plan d urgence d aérodrome Facteurs clés de succès Sommaire Planification des mesures

Plus en détail

1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2)

1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2) 1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2) ANALYSE REFERENTIEL REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSSIONNELLES ACTIVITE PRINCIPALES TACHES Principaux outils techniques et moyens

Plus en détail

NOR: DEVT1428323A. Version consolidée au 13 septembre 2015

NOR: DEVT1428323A. Version consolidée au 13 septembre 2015 Arrêté du 7 mai 2015 relatif aux tâches essentielles pour la sécurité ferroviaire autres que la conduite de trains, pris en application des articles 6 et 26 du décret n 2006-1279 du 19 octobre 2006 modifié

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

«L ESSENTIEL DU SERVICE»

«L ESSENTIEL DU SERVICE» PROGRAMME DE FORMATION «L ESSENTIEL DU SERVICE» Apprenez les bases essentielles aux métiers de la restauration ou enrichissez vos connaissances pour les transmettre à vos équipes. AM Conseil & Formation

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS. TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33}

RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS. TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33} RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33} 2 RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS TABLE DES MATIÈRES 1. TITRE ABRÉGÉ 2. DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE CONSIDÉRANT QUE suite au regroupement des municipalités de Cacouna, il s avère

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

guide d auto-évaluation

guide d auto-évaluation guide d auto-évaluation PROMOUVOIR LE RÔLE DES CHSCT dans les établissements est une priorité du plan régional santé au travail (PRST) de Midi- Pyrénées. Dans ce cadre, un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE Conseil scolaire acadien provincial

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE Conseil scolaire acadien provincial Page 1 de 5 1. Définition : Par catastrophe majeure, on entend une circonstance exceptionnelle qui bouleverserait la vie de l école durant plusieurs jours, à titre d exemple, un incendie, une catastrophe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Formation des membres du CHSCT

Formation des membres du CHSCT CONSEIL D ADMINISTRATION DU 22 JANVIER 2013 Formation des membres du CHSCT Organisme formateur : IRA Bastia Durée formation : 6 jours Date proposée : 1 er session : 28, 29 et 30 janvier 2 ème session :

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Les acteurs de la prévention Les acteurs au sein de la collectivité Les acteurs de la prévention dans la collectivité : rôles, liens et coordination...5509 9 Responsabilité

Plus en détail

OBJECTIFS SPECIFIQUES ET OPERATIONNELS

OBJECTIFS SPECIFIQUES ET OPERATIONNELS OBJECTIFS SPECIFIQUES ET OPERATIONNELS A. Les objectifs de croissance et l offre de transport La SNCB doit augmenter annuellement son nombre de voyageurs intérieurs transportés de 3,8 % sur la période

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI F OMPI A/46/11 ORIGINAL : anglais DATE : 26 novembre 2008 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI Quarante-sixième série de réunions Genève, 12

Plus en détail

PROTOCOLE DE LIVRAISON ET PLAN D ACCES

PROTOCOLE DE LIVRAISON ET PLAN D ACCES PROTOCOLE DE LIVRAISON ET PLAN D ACCES Ces documents sont destinés à l usage de tous les prestataires ou intervenants amenés à effectuer une livraison ou une reprise sur le site de Docks en Seine. L accès

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «SECURITE»

QUESTIONNAIRE «SECURITE» QUESTIONNAIRE «SECURITE» IDENTIFICATION (Facultatif) Etablissements ou services (Nom et adresse) : Adresse : Adhérent? OUI NON Association gestionnaire : Nom du gestionnaire (Directeur, Présidence ) :

Plus en détail

Engagement en faveur des personnes en situation de dépendance

Engagement en faveur des personnes en situation de dépendance CURAVIVA SUISSE Engagement en faveur des personnes en situation de dépendance Promotion de la qualité de vie individuelle Les 2500 institutions membres de l association nationale faîtière CURAVIVA Suisse

Plus en détail

DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE

DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE Critères valables pour toute affectation en tant que Volontaire des Nations Unies, pas uniquement pour les affectations en réponse à la crise du virus Ebola. Les exigences

Plus en détail

Le Futur Réseau Européen EUROCAREX de Fret Ferroviaire à. aux Pôles Aéroportuaires

Le Futur Réseau Européen EUROCAREX de Fret Ferroviaire à. aux Pôles Aéroportuaires Le Futur Réseau Européen EUROCAREX de Fret Ferroviaire à Grande Vitesse connecté aux Pôles Aéroportuaires LOGISMED 12-14 AVRIL 2012 CASABLANCA CHAMBRE DE COMMERCE BELGO-LUXEMBOURGEOISE AU MAROC Jean-Christophe

Plus en détail

Mesures d urgence. Par: Nelson Lamoureux,Directeur. 21 septembre 2009. École Isummasaqvik School

Mesures d urgence. Par: Nelson Lamoureux,Directeur. 21 septembre 2009. École Isummasaqvik School Mesures d urgence Par: Nelson Lamoureux,Directeur 21 septembre 2009 École Isummasaqvik School Quaqtaq, QC J0M 1J0 T (819) 492-9955 F (819) 492-9971 nelson_lamoureux@kativik.qc.ca isummasaqvik.kativik.qc.ca

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

RÉSUMÉ DU RAPPORT D ENQUÊTE DE SÉCURITÉ

RÉSUMÉ DU RAPPORT D ENQUÊTE DE SÉCURITÉ Organisme d Enquête sur les Accidents et Incidents Ferroviaires RÉSUMÉ DU RAPPORT D ENQUÊTE DE SÉCURITÉ COLLISION DE 2 TRAINS DE MARCHANDISES SURVENUE LE 4 MAI 2012 À TINTIGNY Octobre 2013 Le vendredi

Plus en détail

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication Matières budgétaires Communication et Information Gestion générale Logistique, économat et appui technique Normes juridiques et Litiges Personnel et Organisation Police Santé humaine / Soins aux animaux

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information.

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information. Plan d intervention d urgence en cas d attaque contre les systèmes d information ou de faille technique des systèmes d information «PIU Cyber» (version publique) Ministère d État Ministère de l Économie

Plus en détail

Vous souhaitez préparer votre CAP, BEP ou Bac Pro en alternance? GrDF vous forme à un métier d avenir!

Vous souhaitez préparer votre CAP, BEP ou Bac Pro en alternance? GrDF vous forme à un métier d avenir! votre CAP, BEP ou Bac Pro en alternance? GrDF vous forme à un métier d avenir! votre CAP, BEP ou Bac Pro en alternance? GrDF vous forme à un métier d avenir! Travailler dehors Organiser et préparer des

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

L alerte des maires lors d intervention sur leur commune. Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers lors d'une intervention d'ampleur

L alerte des maires lors d intervention sur leur commune. Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers lors d'une intervention d'ampleur Intervention du Colonel Pascal COLIN, directeur départemental des services d incendie et de secours de la Marne L alerte des maires lors d intervention sur leur commune Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers

Plus en détail

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Présentation: Expérience de la CJO en matière de gestion des risques 17 mars 2015 Présentée par Autor : Noureddine / Author Data / Date

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Coaching de la prise de parole médiatique des dirigeants d entreprises

Coaching de la prise de parole médiatique des dirigeants d entreprises [ MEDIA TRAINING ] Coaching de la prise de parole médiatique des dirigeants d entreprises PILBS Pour Inventer La Bonne Stratégie Cabinet conseil & organisme de formation Catalogue disponible en ligne :

Plus en détail

ecall 2018 : vers le SOS automatique et la voiture connectée pour tous Niort L Acclameur 27 mars 2015

ecall 2018 : vers le SOS automatique et la voiture connectée pour tous Niort L Acclameur 27 mars 2015 ecall 2018 : vers le SOS automatique et la voiture connectée pour tous Niort L Acclameur 27 mars 2015 Sommaire IMA en un coup d œil Un appel d urgence «ecall» européen Vers une mobilité intelligente et

Plus en détail