Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada. Rapport final. Réseau Circum consultation en gestion et en recherche.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada. Rapport final. Réseau Circum consultation en gestion et en recherche."

Transcription

1 Réseau Circum consultation en gestion et en recherche 74, rue Val Perché Hull (Québec) J8Z 2A , rigueur transparence créativité pertinence Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada Rapport final Préparé pour les Services de gestion Mesures Canada Édifice des normes Pré Tunney Ottawa (Ontario) K1A 0C9 1 er mars 2002 R é s e a u C i r c u m i n c.

2

3 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada Rapport final iii Mesures Canada TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... iii SOMMAIRE...v Chapitre 1 INTRODUCTION... 1 Chapitre 2 MÉTHODOLOGIE La conception du questionnaire La stratégie d échantillonnage Les opérations de collecte des données La pondération des données Le traitement des données L analyse des données Les contraintes de la recherche... 7 Chapitre 3 ATTEINTE DES OBJECTIFS La satisfaction en emploi Le milieu de travail Les communications Le leadership Les valeurs Les pratiques de gestion des ressources humaines...27 R é s e a u C i r c u m i n c.

4 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada Rapport final iv Mesures Canada Chapitre 4 Priorités d amélioration Les principaux problèmes Les priorités selon les membres du personnel...35 R é s e a u C i r c u m i n c.

5 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada Rapport final v Mesures Canada SOMMAIRE Méthodologie La présente recherche repose sur un sondage électronique réalisé auprès des membres du personnel. Chaque employé et employée a été invité(e) à remplir le questionnaire entre le 14 janvier et le 6 février Sur les 351 employé(e)s de l organisme, 239 ont répondu à l appel; il en est résulté un taux de réponse de 68%. Des pondérations ex post facto ont été effectuées afin de faire concorder les données avec les proportions de la population réelle au sein des lieux de travail et des groupes professionnels. L erreur d échantillonnage est estimée tout au plus à ±3,6 points de pourcentage pour l ensemble de l échantillon; les sous-échantillons ont une marge d erreur supérieure. Le questionnaire portait sur 48 objectifs tactiques de Mesures Canada, groupés selon six thèmes, et il permettait aussi aux répondants d indiquer une priorité d amélioration et d inscrire tout commentaire qui leur semblait à propos. Mesures Canada est devenu un organisme de services spéciaux à part entière en L organisme estime qu il ne peut offrir et soutenir ses programmes et ses services que grâce au talent, à la compétence et à la motivation de son effectif. Mesures Canada voulait procurer à l ensemble de ses employé(e)s l occasion de s exprimer sur leur travail au sein de l organisme. Les réponses concernant leur réaction aux divers objectifs tactiques poursuivis par Mesures Canada allaient lui servir d indicateurs quant au degré de réalisation de ses objectifs. Il s agissait donc, notamment, de recueillir des données portant sur la satisfaction des employé(e)s, puis d analyser ces données. Les objectifs associés au milieu de travail et à la satisfaction en emploi sont les mieux atteints (une moyenne de 89% des répondants se disent d accord avec les objectifs énoncés dans le premier cas, et la moyenne est de 82% dans le second cas). Les objectifs relatifs au leadership (67%), aux pratiques de gestion des ressources humaines (69%) et aux communications (70%) tirent de l arrière de même que, dans une certaine mesure, ceux qui concernent les valeurs (73%). Selon ces données, les points forts de l organisme se trouvent dans les domaines suivants (avec lesquels 85% ou plus des répondants se sont dits d accord) : pratiques sécuritaires intégrées au milieu de travail (95%); équipement pour effectuer le travail de manière sécuritaire (93%); employés formés pour effectuer le travail de manière sécuritaire (92%); équipement pour effectuer le travail de manière efficace (91%); souplesse nécessaire pour équilibrer la vie personnelle, familiale et professionnelle (91%); personnel satisfait des programmes de santé et de sécurité (89%); main-d oeuvre satisfaite du milieu de travail (89%); surveillants qui traitent les questions de santé et de sécurité (89%); R é s e a u C i r c u m i n c.

6 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada Rapport final vi Mesures Canada emploi adéquat des deux langues officielles (86%); compréhension claire des rôles et des responsabilités (86%); environnement adéquat au bureau (86%). L étude révèle certains domaines où les objectifs institutionnels ne sont pas atteints : compréhension claire de l orientation de l organisme (42%); conviction que la direction stratégique permettra de réaliser le mandat (47%); gestionnaires traitant les employé(e)s à problème avec efficacité (50%); processus de dotation (51%); promotions accordées selon le mérite (52%); communication entre l administration centrale et les régions (52%); équité dans les affectations faisant avancer la carrière (58%). Les répondants estiment qu en matière d amélioration, l organisme devrait avoir les priorités suivantes : améliorer la compréhension de la direction stratégique de l organisme (choisi par 35% des répondants); améliorer l esprit d équipe au sein du groupe de travail (29%); faire en sorte que les employé(e)s se sentent valorisé(e)s (28%); améliorer la compréhension du rôle et des responsabilités de chacun (28%); améliorer la communication entre l administration centrale et les régions (21%). Les priorités que les répondants ont retenues sont reliées à l acquisition d un sentiment d appartenance à l organisation (comprendre l orientation pour les prochaines années ainsi que le rôle et les responsabilités de chacun, se sentir valorisé(e) en tant qu employé(e)), de même qu au développement d un milieu de travail harmonieux (esprit d équipe au sein du groupe de travail et bonne communication entre l administration centrale et les régions). Les tendances observées à l échelle de l organisation dans son ensemble sont, la plupart du temps, reproduites au sein des lieux de travail identifiés dans le rapport : les indicateurs qui obtiennent de bonnes notes à l échelle nationale tendent, en comparaison avec d autres indicateurs, à en obtenir aussi dans les lieux de travail, et il en va de même des indicateurs qui obtiennent de mauvaises notes. Toutefois, les lieux de travail ont des éléments dynamiques qui leur appartiennent. Ainsi, les laboratoires de l administration centrale présentent une situation tout à fait particulière : chaque objectif tactique y reçoit une note sensiblement plus faible qu ailleurs. R é s e a u C i r c u m i n c.

7 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 1 Rapport final Mesures Canada Chapitre 1 INTRODUCTION Mesures Canada est devenu un organisme de services spéciaux à part entière en L organisme estime qu il ne peut offrir et soutenir ses programmes et ses services que grâce au talent, à la compétence et à la motivation de ses employé(e)s. L organisme favorise une culture du travail et un milieu de travail qui reposent sur les valeurs et les principes essentiels de la fonction publique, et il cherche à procurer un travail stimulant et à créer un environnement positif où les résultats sont reconnus et récompensés; il s y déroule une quête des connaissances qui sont ensuite partagées ouvertement, et les gens sont traités de manière respectueuse et équitable. En 2002, Mesures Canada a voulu procurer à l ensemble de ses employé(e)s l occasion de s exprimer sur leur travail au sein de l organisme. Les réponses concernant leur réaction aux divers objectifs tactiques poursuivis par Mesures Canada allaient lui servir d indicateurs quant au degré de réalisation de ses objectifs. Les opinions exprimées révéleraient les aspects à protéger parce qu ils fonctionnent bien et ceux qu il y a lieu d améliorer. La réaction de l effectif aiderait aussi l organisme à gérer le changement. R é s e a u C i r c u m i n c.

8 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 2 Rapport final Mesures Canada Notre mandat Notre mandat consistait à recueillir des données sur la satisfaction des employé(e)s et à les analyser. Il s agissait d abord de procéder aux étapes suivantes : adapter selon les règles de l art le questionnaire fourni à l état d ébauche par l organisme; prétester le questionnaire auprès d un échantillon d employé(e)s de l organisme et l adapter en conséquence; afficher le questionnaire sur un serveur Internet et tenir l organisme au courant des taux d achèvement; mettre au point les spécifications de mise en forme devant garantir l intégrité des données; construire un ensemble de données et un jeu de tableaux qui soient complets et parfaitement documentés. Nous avons ensuite effectué notre analyse en fonction des principaux thèmes suivants : compte rendu des résultats bruts dans l ensemble et par segment d employés; identification des priorités d amélioration exprimées par le personnel. Structure du rapport La méthodologie de l étude est présentée au chapitre 2. Les observations touchant les résultats bruts figurent au chapitre 3 tandis que le chapitre 4 rend compte des priorités en matière d amélioration. Les annexes renferment le questionnaire et les tableaux de données au complet. R é s e a u C i r c u m i n c.

9 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 3 Rapport final Mesures Canada Chapitre 2 MÉTHODOLOGIE La présente recherche repose sur un sondage électronique (sur Internet) auprès des employés et employées de Mesures Canada. Nous faisons état ci-dessous des aspects suivants de la méthodologie : la conception du questionnaire, la stratégie d échantillonnage, les opérations de la collecte de données, la pondération des données, le traitement des données, l analyse des données et les contraintes de l étude. 2.1 La conception du questionnaire Le questionnaire, mis au point par Mesures Canada, a été révisé par le Réseau Circum inc. Il comportait les sections suivantes : une introduction faisant état de l objectif de l étude et donnant des indications stratégiques sur la façon de remplir le questionnaire; six sections indépendantes présentées sur des pages distinctes et concernant, dans l ordre : la satisfaction en emploi; le milieu de travail; les communications; le leadership; R é s e a u C i r c u m i n c.

10 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 4 Rapport final Mesures Canada les valeurs; les pratiques de gestion des ressources humaines. Chaque section était aménagée de la façon suivante : exposition d une suite d énoncés représentant, chacun, un objectif tactique de l organisme; les répondants devaient indiquer dans quelle mesure ils étaient d accord ou en désaccord avec chacun; invitation faite aux répondants de choisir parmi les objectifs tactiques celui qu ils jugeaient prioritaire d améliorer; possibilité offerte aux répondants de rédiger des observations supplémentaires. deux questions factuelles permettaient de connaître le lieu de travail et le groupe professionnel du répondant. Ce questionnaire a fait l objet d un prétest entre les 13 et 21 décembre 2001, avant son administration en bonne et due forme sur le terrain. Il y a eu quelques modifications mineures d apportées au libellé, et un petit nombre d énoncés ont été abandonnés parce qu ils portaient à confusion ou semblaient en dédoubler d autres. L annexe A présente le questionnaire tel que paru sur le Web pour les participants du sondage. Puisque les changements effectués à la suite du prétest n étaient que mineurs, les 20 questionnaires remplis lors du prétest ont été comptés dans la base de données définitive. 2.2 La stratégie d échantillonnage La population sondée a été définie en tant que l ensemble des employé(e)s de Mesures Canada ayant un poste permanent ou à durée déterminée dans toutes les régions du Canada. Cette population se compose de 351 personnes. Pour donner à chacun et à chacune la chance de se prononcer, il n y a pas eu d échantillonnage; chaque employé(e) a eu l occasion de répondre au questionnaire. R é s e a u C i r c u m i n c.

11 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 5 Rapport final Mesures Canada 2.3 Les opérations de collecte des données Chaque membre du personnel a reçu un courriel pour l informer du lancement de l étude et lui en exposer l objectif et les fins. Le message initial, envoyé le 7 janvier 2002, précisait que le questionnaire serait disponible durant la semaine du 14 janvier Un courriel de rappel a été envoyé le 22 janvier L enregistrement des réponses s est faite entre le 14 janvier et le 6 février En tout, 239 questionnaires ont été remplis étant donné que le logiciel exigeait une réponse à toutes les questions, un questionnaire devait, pour être complet, comporter une valeur valide à la question sur le lieu de travail, mais la réponse à la question sur le groupe professionnel n était pas obligatoire. Ce chiffre correspond à un taux de réponse de 68% de l effectif au complet. Il s agit d un taux de réponse tout à fait adéquat pour un sondage d opinion auprès d employés, et d un taux élevé dans le cas d un sondage électronique. La pièce 2.1 montre le taux de réponse des divers segments de la population d employé(e)s. Les légères variations d un groupe à l autre ne sont pas alarmantes. R é s e a u C i r c u m i n c.

12 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 6 Rapport final Mesures Canada Pièce 2.1 Taux de réponse par segment Segment Population Réponses Taux de réponse Ensemble des employé(e)s % Lieu de travail Atlantique % Québec % Ontario % Prairies % Pacifique % Administration centrale Laboratoire % Administration centrale Autre % Groupe professionnel Direction % Technique, exploitation, professionnel % Administration % (Pas de réponse) 2 Seulement deux messages nous sont parvenus de personnes ayant éprouvé des difficultés techniques en voulant répondre au questionnaire; le problème a été réglé de manière individuelle. 2.4 La pondération des données Il a fallu procéder à une pondération ex post facto afin de compenser la variation dans le taux de réponse selon le lieu de travail et le groupe professionnel. Les poids, très faibles, variaient de 0,77 à 1,49. La variance du jeu de poids était de 0,025, ce qui a produit un effet du plan de stratification de l échantillon de 1, Nous avons tenu compte de ce facteur dans le calcul des erreurs d échantillonnage. 1 Voir Bruce D. Spencer, «Un effet de plan de sondage approximatif pour une pondération inégale en cas de corrélation possible entre les mesures et les probabilités de sélection», dans Techniques d'enquête, décembre 2000, pp R é s e a u C i r c u m i n c.

13 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 7 Rapport final Mesures Canada 2.5 Le traitement des données Les données du sondage ont été gérées au moyen du logiciel StatXP de VoxCo et du SPSS. Les données ont été révisées pour assurer la conformité avec les catégories de réponse établies. Nous les avons pondérées en fonction du lieu de travail et du groupe professionnel. 2.6 L analyse des données L analyse des données a été surtout effectuée au moyen de tabulations recoupées de base par colonne de titre et bannière, produites dans StatXP (voir l annexe B). Les différences de pourcentage ont été contrôlées sur une base de pourcentage par opposition à complément, au moyen de distributions binômiales bilatérales. Les différences de moyennes ont été contrôlées à l aide de tests t bilatéraux. Compte tenu de l échantillon complet de 239 réponses, l erreur d échantillonnage est estimée, au pire, à ±3,6 points de pourcentage pour l échantillon au complet (pour une proportion de 50%, à un niveau de confiance de 95% et en tenant compte d un effet du plan de pondération de 1,025, avec correction pour population finie). L erreur d échantillonnage est supérieure dans le cas des sous-échantillons. 2.7 Les contraintes de la recherche Les résultats de cette recherche reposent sur un échantillon de 239 employé(e)s de Mesures Canada ayant produit un taux de réponse de 68%. Bien qu il s agisse d un niveau de réponse très respectable pour un sondage d employés, il n en demeure pas moins que le tiers de l effectif représente du terrain inconnu. Si les non-répondants partagent le même profil attitudinal que les répondants, ce niveau de réponse n a rien d inconvénient. Toutefois, nous ne pouvons pas nous prononcer sur le R é s e a u C i r c u m i n c.

14 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 8 Rapport final Mesures Canada degré de correspondance entre les répondants et les non-répondants. Mais comme il n existe aucune preuve du contraire, nous avons supposé que l échantillon de répondants ne présente pas de biais particulier. R é s e a u C i r c u m i n c.

15 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 9 Rapport final Mesures Canada Chapitre 3 ATTEINTE DES OBJECTIFS Le questionnaire comprenait six sections. Les résultats sont organisés en concordance. Pour chacune des sections, nous présentons un résumé des données; les résultats complets se trouvent à l annexe B et à l annexe C. Puisque l organisme cherche à doter l organisation des normes qui sont implicites dans chaque énoncé utilisé dans le questionnaire, nous employons comme principal indicateur, dans le présent chapitre, le pourcentage de répondants qui se sont dits «généralement» ou «totalement» d accord avec un énoncé donné. Quand l organisme aura atteint un degré d accord très élevé, il pourra chercher à obtenir un accord «total» plutôt que «général». 3.1 La satisfaction en emploi Six énoncés ont été groupés sous le thème de la satisfaction en emploi. La pièce 3.1 en fait état. R é s e a u C i r c u m i n c.

16 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 10 Rapport final Mesures Canada PIÈCE 3.1 Résultats globaux touchant la satisfaction en emploi E Énoncés On m accorde la souplesse nécessaire pour équilibrer ma vie personnelle, familiale et professionnelle. % des «généralement» ou «totalement» d accord 91% A Je comprends clairement mon rôle et mes responsabilités. 86% G En général, je suis satisfait(e) de mon emploi. 83% C B F Dans mon travail, on ne me fait généralement pas de demandes irréalistes. Je n ai pas à travailler un nombre d heures excessif pour faire mon travail. Il y a un bon esprit d équipe dans mon groupe de travail immédiat. 82% 79% 69% N. B. : tous les pourcentages sont fondés sur 239 réponses. N. B. : les répondants ayant choisi la catégorie «Ne sait pas/ne s applique pas» sont compris dans les pourcentages. N. B. : L énoncé D a été retiré après le prétest. De façon générale, les membres du personnel sont satisfaits de leur aptitude à équilibrer leur vie personnelle et professionnelle (91%), et ils ont une bonne idée de leur rôle au sein de l organisation (86%). La satisfaction en emploi atteint un taux plutôt élevé de 83%, mais il y a encore matière à amélioration. Malgré de fortes majorités qui affirment ne pas faire face à des demandes irréalistes (82%) et ne pas avoir un nombre excessif d heures de travail (79%), un groupe représentant environ le cinquième de l organisation exprime un avis contraire. Les employé(e)s de l Atlantique, de l Ontario et des laboratoires de l administration centrale tendent à faire partie de ce groupe plus souvent qu en moyenne. L esprit d équipe est la dimension la plus faiblement notée sous le thème de la satisfaction en emploi, 69% des membres du personnel s en disant satisfaits. R é s e a u C i r c u m i n c.

17 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 11 Rapport final Mesures Canada PIÈCE 3.2 Indicateurs de la satisfaction en emploi E A GC B F E G F AC BC E GA F E A GB C E G A BC F GA C BEF E A B A E C FG B % d'accord 50 B F G C F 25 A B C E F G Tous Québec Atlantique Ontario Prairies Lieu de travail AC-Labo Pacifique AC-Autres Je comprends clairement mon rôle et mes responsabilités Je n'ai pas à travailler un nombre d'heures excessif pour faire mon travail Dans mon travail, on ne me fait généralement pas de demandes irréalistes On m'accorde la souplesse nécessaire pour équilibrer ma vie personnelle, familiale et professionnelle Il y a un bon esprit d'équipe dans mon groupe de travail En général, je suis satisfait(e) de mon emploi La pièce 3.2 donne un aperçu des taux d accord avec les six énoncés de la satisfaction en emploi. À la verticale, le premier jeu de lettres, étiqueté «Tous», correspond aux six pourcentages présentés à la pièce 3.1. La R é s e a u C i r c u m i n c.

18 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 12 Rapport final Mesures Canada position supérieure de l énoncé sur l équilibre de vie (énoncé E) est évidente, tout comme la position inférieure de l énoncé sur l esprit d équipe (énoncé F). La ligne horizontale qui traverse le diagramme montre pour les six énoncés de la satisfaction en emploi un pourcentage d accord qui se situe en moyenne à environ 82% pour l ensemble de l effectif. À noter que l écart entre les lettres E et F dans le premier ensemble vertical de la pièce 3.2 correspond à la différence entre 91% et 69%, soit 22 points de pourcentage soit une différence significative. Il s agit d un écart utile pour jauger les différences au sein des milieux de travail et entre eux, présentées à la pièce 3.2 (et dans les pièces semblables, toutes calibrées selon la même échelle). La pièce 3.2 présente le degré d accord atteint dans chaque lieu de travail sous le thème de la satisfaction en emploi. Il en découle les observations suivantes : Dans la région de l Atlantique, la souplesse nécessaire pour équilibrer les divers aspects de la vie personnelle (énoncé E) obtient une meilleure note qu ailleurs et, de façon générale, la satisfaction en emploi (énoncé G) y est aussi sensiblement supérieure à la plupart des autres lieux de travail. Il en va ainsi bien que les longues heures de travail (énoncé B) semblent être plus fréquentes dans cette région que dans les autres. Au Québec, la tendance des réponses est semblable à celle de l effectif national. L esprit d équipe (énoncé F) fait peut-être problème en Ontario, tandis que le profil des autres aspects de la satisfaction en emploi ressemble, de façon générale, au profil national. L effectif dans les provinces des Prairies et la région du Pacifique se montre plus positif que celui des autres régions en ce qui concerne la satisfaction en emploi. Les laboratoires de l administration centrale affichent un degré de satisfaction en emploi inférieur à celui de tous les autres groupes, avec une marge parfois importante. L esprit d équipe (énoncé F) y obtient 32%, à comparer à 69% pour l ensemble des répondants. La R é s e a u C i r c u m i n c.

19 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 13 Rapport final Mesures Canada satisfaction en emploi en général (énoncé G) n y atteint que 60%, soit quelque 23 points de moins que pour l ensemble des répondants 1. Les autres services de l administration centrale sont les moins bien cotés du point de vue du nombre d heures de travail (énoncé B) et les mieux cotés quant à la compréhension du rôle et des responsabilités des employé(e)s (énoncé A).Cependant, le profil de la satisfaction générale en emploi ressemble au profil national en ce qui concerne le niveau de satisfaction moyen et l écart des divers énoncés autour de cette moyenne. 3.2 Le milieu de travail Huit énoncés étaient regroupés sous le thème du milieu de travail. Ils sont reproduits à la pièce 3.3. Le thème du milieu de travail est le plus positif de tous les thèmes faisant partie de la présente étude. Près de 89% des membres du personnel de l organisme se disent généralement ou totalement satisfaits de leur milieu de travail. La sécurité occupe les deux premières places, 95% des répondants affirmant que les pratiques sécuritaires font partie intégrante de leur milieu de travail et 93% disant qu on leur fournit l équipement nécessaire pour effectuer leur travail de manière sécuritaire. La fourniture de l équipement nécessaire est également bien évaluée du point de vue de l efficacité du travail (91%). L emploi de la langue officielle de son choix ne pose pas de problème majeur à 88% des membres du personnel ce qui laisse un taux d insatisfaction de 9% à l égard de cet aspect du milieu de travail (25% des répondants ont choisi de remplir le questionnaire en français); 3% des répondants n avaient pas de réponse à cette question ou l ont dite sans objet pour eux. 1 Le taux pour l ensemble des répondants comprend les réponses des laboratoires de l administration centrale. Si ces dernières étaient exclues, certains taux obtenus pour l ensemble des répondants s en trouveraient augmentés. R é s e a u C i r c u m i n c.

20 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 14 Rapport final Mesures Canada Bien que le harcèlement et la discrimination aient obtenu respectivement des taux de 84% et de 83%, ces questions sont matière à préoccupation pour près de 15% des employé(e)s. PIÈCE 3.3 Résultats globaux touchant le milieu de travail A B C H G Énoncés Les pratiques de travail sécuritaires font partie intégrante de mon milieu de travail. On me fournit l équipement nécessaire pour effectuer mon travail de manière sécuritaire. On me fournit l équipement nécessaire pour effectuer mon travail avec efficacité. Dans l ensemble, je suis satisfait(e) du milieu de travail chez Mesures Canada. À Mesures Canada, je peux utiliser la langue officielle de mon choix dans le cadre de mon travail. % des «généralement» ou «totalement» d accord 95% 93% 91% 89% 88% D Mon environnement de travail de bureau est adéquat. 86% F Il n y a pas de harcèlement dans mon milieu de travail. 84% E Il n y a pas de discrimination dans mon milieu de travail. 83% N. B. : tous les pourcentages sont fondés sur 239 réponses. N. B. : les répondants ayant choisi la catégorie «Ne sait pas/ne s applique pas» sont compris dans les pourcentages. La pièce 3.4 montre la variation dans les indicateurs du milieu de travail selon le lieu de travail. Dans les régions de l Atlantique et du Pacifique ainsi que, dans une moindre mesure, dans les provinces des Prairies, le personnel affiche un degré de satisfaction supérieur à la moyenne à l égard de son milieu de travail. Au Québec, le degré de satisfaction touchant le milieu de travail est également élevé, mais les employé(e)s se disent plus faiblement d accord que la moyenne en ce qui concerne le harcèlement dans le milieu de travail, l utilisation de la langue officielle de son choix et la discrimination dans le milieu de travail. R é s e a u C i r c u m i n c.

21 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 15 Rapport final Mesures Canada En Ontario, les réactions présentent un modèle semblable à celui de l organisme dans son ensemble. À l administration centrale, les autres directions que les laboratoires affichent le même taux de satisfaction générale que l ensemble de l organisme, à l exception d un taux plus élevé touchant l équipement nécessaire pour effectuer son travail avec efficacité (98%) et d un taux plus faible touchant le caractère adéquat de l environnement de de travail (76%). R é s e a u C i r c u m i n c.

22 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 16 Rapport final Mesures Canada PIÈCE 3.4 Indicateur du milieu de travail A B C GH D E F HAB EF G CD AB H CD F G E A GC D B H E F B A CH F G DE BH EF GA C D A G B D C F BE GA H D C H E % d'accord 50 F 25 Tous Québec Atlantique Ontario Prairies Lieu de travail AC-Labo Pacifique AC-Autres A B C D E F G H Les pratiques de travail sécuritaires font partie intégrante de mon milieu de travail On me fournit l'équipement nécessaire pour effectuer mon travail de manière sécuritaire On me fournit l'équipement nécessaire pour effectuer mon travail avec efficacité Mon environnement de travail de bureau est adéquat Il n'y a pas de discrimination dans mon milieu de travail Il n'y a pas de harcèlement dans mon milieu de travail À Mesures Canada, je peux utiliser la langue officielle de mon choix dans le cadre de mon travail Dans l'ensemble, je suis satisfait(e) du milieu de travail chez Mesures Canada. Alors qu aux laboratoires de l administration centrale les taux de satisfaction touchant les méthodes de travail sécuritaires et l utilisation de la langue officielle de son choix sont semblables à ceux de l organisme tout entier, tous les autres taux sont inférieurs de beaucoup dans certains cas. En particulier, l effectif des laboratoires de l administration centrale signale des difficultés en matière de R é s e a u C i r c u m i n c.

23 Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada 17 Rapport final Mesures Canada harcèlement dans le milieu de travail (note de 46%) et de discrimination dans le milieu de travail (note de 60%). 3.3 Les communications Le thème des communications comportait huit énoncés. Ils sont reproduits à la pièce 3.5. Les énoncés relatifs au thème des communications obtiennent de moins bonnes notes que dans le cas du milieu de travail ou de la satisfaction en emploi. Environ 80% des employé(e)s affirment qu ils peuvent faire part de leurs plaintes et de leurs problèmes à leur supérieur sans risque de préjudice, et 78% se disent encouragé(e)s à exprimer ouvertement leur point de vue. C est donc dire qu environ le cinquième des employé(e)s ont de la difficulté à communiquer un problème à leur supérieur immédiat. En outre, alors que 62% des répondants estiment que la direction déploie des efforts suffisants pour obtenir leur opinion, le tiers des employé(e)s ne sont pas de cet avis. Le mouvement de l information de surveillant à employé est jugé adéquat pour les trois quarts des membres du personnel : 77% obtiennent l information voulue pour accomplir efficacement leur travail et 70% jugent que leur surveillant les informe des enjeux importants qui affectent leur travail. Près des deux tiers des employé(e)s accordent une note positive aux communications au sein de leur groupe de travail : 69% qualifient cette communication de bonne et 68% disent recevoir périodiquement de la rétroaction sur leur rendement. R é s e a u C i r c u m i n c.

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

Efforts comparables, influence sur les politiques

Efforts comparables, influence sur les politiques Les réseaux et les domaines de programme du CRDI Efforts comparables, influence sur les politiques Mars 2006 En 2006, le CRDI a procédé à une évaluation d envergure du soutien qu il a accordé aux réseaux

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Projet de Port Granby Sondage sur l attitude du public Rapport de recherche

Projet de Port Granby Sondage sur l attitude du public Rapport de recherche Projet de Port Granby Sondage sur l attitude du public Rapport de recherche février 2015 Preparé par : 1. Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE Dans le cadre du Projet de Port Granby, l Initiative dans la

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées ÉTUDE À e ANNIVERSAIRE DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 NOTORIÉTÉ DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION CANADIENNE 4 DE

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Rapport sur la méthodologie

Rapport sur la méthodologie Sondage des votants et des non-votants 2002 Rapport sur la méthodologie Établi pour : Élections Canada Date : Juin 2002 Centre de recherche Décima, 2002 Table des matières Introduction...1 Méthodologie

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

GAZIFÈRE INC. RAPPORT ANNUEL SUR LE SONDAGE DE SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE FERMETURE DES LIVRES 2014

GAZIFÈRE INC. RAPPORT ANNUEL SUR LE SONDAGE DE SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE FERMETURE DES LIVRES 2014 1. BRÈVE DESCRIPTION DE L OBJECTIF DU SONDAGE Le sondage administré par Gazifère vise à mesurer le niveau de la satisfaction globale de sa clientèle. Les données résultant de ce sondage sont nécessaires

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

Évaluation du Plan stratégique de développement

Évaluation du Plan stratégique de développement C.A. 08.11.26.10 Évaluation du Plan stratégique de développement Devis d évaluation Document soumis au comité d évaluation lors de la deuxième rencontre le 7 novembre 2008 Table des matières 1. Introduction...2

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux de 2014 Ensemble de la fonction publique. Fonction publique

Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux de 2014 Ensemble de la fonction publique. Fonction publique Fonction publique Février 2015 Avis de correction et d ajout 5 mars 2015 Page 4. Les données présentées aux tableaux 1 et 2 ont été révisées. Page 22. Les résultats liés à l obligation de prendre des mesures

Plus en détail

Sondage auprès des parents sur des questions clés en matière d immunisation

Sondage auprès des parents sur des questions clés en matière d immunisation N o de contrat avec TPSGC : #H1011-080016/001/CY N o d inscription : ROP 115-08 Date du contrat : 30/03/2009 Sondage auprès des parents sur des questions clés en matière d immunisation SOMMAIRE This executive

Plus en détail

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005 Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Section Initiative Description

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS. de la vie aux idées ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉS ENQUÊTE AUPRÈS DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS AVRIL 2014 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 À QUI A-T-ON PARLÉ? 5 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Échantillon VÉRIFICATION DE RÉFÉRENCES DOCUMENT PROTÉGÉ. Code du concours : 20090309. Date de la vérification de référence : 2009-03-17

Échantillon VÉRIFICATION DE RÉFÉRENCES DOCUMENT PROTÉGÉ. Code du concours : 20090309. Date de la vérification de référence : 2009-03-17 VÉRIFICATION DE RÉFÉRENCES Code du concours : 20090309 Nom du candidat : Exemple Candidat Date de la vérification de référence : 2009-03-17 Nom du répondant : Exemple Répondant Titre du répondant : M.

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Sondage de référence 2005 sur la satisfaction des clients du CRSH

Sondage de référence 2005 sur la satisfaction des clients du CRSH Rapport Final Conseil de recherches en sciences humaines du Canada 1 Réseau C i r c u m I n c. Conseil en gestion et en recherche 74, rue du Val-Perché Gatineau (Québec) J8Z 2A6 (819)770-2423, (819)770-5196

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

JANVIER 2014 RAPPORT D ENQUÊTE MINISTÈRE DU TOURISME, DU PATRIMOINE ET DE LA CULTURE

JANVIER 2014 RAPPORT D ENQUÊTE MINISTÈRE DU TOURISME, DU PATRIMOINE ET DE LA CULTURE JANVIER 2014 RAPPORT D ENQUÊTE MINISTÈRE DU TOURISME, DU PATRIMOINE ET DE LA CULTURE TRANSMIS : AU PREMIER MINISTRE AU SOUS-MINISTRE AU PLAIGNANT DANS L AFFAIRE DE LA LOI SUR LES LANGUES OFFICIELLES DU

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015 // Enquête de satisfaction Résultats 2014-2015 Des résultats encourageants Nos clients ont eu l amabilité de bien vouloir répondre à notre enquête de satisfaction annuelle et nous les en remercions chaleureusement.

Plus en détail

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi Chapitre 4 Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi 4.1 Ensemble des participants Parmi les 3 347 personnes interrogées dans le cadre de cette étude, 616 (18 %) étaient des personnes

Plus en détail

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Améliorations 2014 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Avant-propos En octobre 2014, le Conseil

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans

Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans Rapport final le 19 janvier 2001 RAPPORT FINAL Table des matières RÉSUMÉ... I 1. INTRODUCTION...1

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité dans le cadre de la LAPHO Introduction La Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario vise l élaboration,

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

Politique et procédures en matière de ressources humaines

Politique et procédures en matière de ressources humaines Numéro : 1.0 Origine : Ressources humaines Politique et procédures en matière de ressources humaines Approuvé par : Président directeur général Entrée en vigueur : 1 er janvier 2012 Remplace : Nouveau

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la conciliation travail-famille. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi n

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Avril 2008 Contexte Selon l article 48 de la Loi sur les langues officielles, un rapport sur l exécution des politiques et des programmes en matière de

Plus en détail

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Comité consultatif sur le Test du capital minimal Page

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

EXPOSE LA COMMUNICATION ET MOTIVATION DANS L ENTREPRISE

EXPOSE LA COMMUNICATION ET MOTIVATION DANS L ENTREPRISE EXPOSE LA COMMUNICATION ET MOTIVATION DANS L ENTREPRISE Plan Introduction I : Définition des concepts A. : la communication (com. Interne) B. : la motivation II : la communication dans l entreprise A.

Plus en détail

MESURES DE REDRESSEMENT

MESURES DE REDRESSEMENT 1 LES MESURES pour l intégration des personnes handicapées au programme d accès à l égalité Le présent document propose des exemples de mesures qui peuvent faire partie du rapport d élaboration pour l

Plus en détail

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English.

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English. Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada Sommaire de gestion Présenté au ministère du Patrimoine canadien Le 1er août 2012 par TNS Numéro du contrat : C1111-110947-001-CY

Plus en détail

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Octobre 2015 Préparé par : William Gardner Heather Woltman

Plus en détail

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Saviez-vous que nous retenons 10 % de ce que l'on lit 20% de ce que l'on entend 30% de ce que l'on voit 90% de ce que l'on fait?

Plus en détail

Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé

Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé TABLE DES MATIÈRES PORTRAIT DE L ENTREPRISE 1 PREMIÈRE «ENTREPRISE EN SANTÉ ÉLITE»! 2 PRIX ET DISTINCTIONS 4 AVANTAGES DE LA NORME 5 SOLUTIONS D IMPLANTATION

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS

SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS SONDAGE VISANT LES RESPONSABILITÉS DES PHARMACIENS SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Sondage mené entre le 30 mai et le 6 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Le Contexte... 3 But et objectifs... 3 Analyse quantitative...

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail