Le système d information hospitalier. exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le système d information hospitalier. exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne"

Transcription

1 Le système d information hospitalier exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne Résultats du sondage de septembre 2012 ch

2 Table des matières Avant-propos 3 A propos de l étude 4 Institutions participantes 5 Contenu du sondage 6 Les résultats du sondage 7 Exigences posées par les institutions au système 8 d information hospitalier Exigences élevées pour les processus internes et 9 la communication externe Concordance entre les exigences et la planification du SIH 10 Investissements: tendances 11 Intérêts des projets 12 Conclusion 13 Evolution du système d information hospitalier 14 A propos de VGI.ch et Swisscom 15

3 Chère lectrice, cher lecteur, L environnement hospitalier est en pleine mutation et le système d information hospitalier (SIH) est au cœur de ce changement. Ce message nous est adressé régulièrement. Un tel contexte a incité l organisation Vereinigung Gesundheitsinformatik (VGI.ch) et Swisscom à réaliser un sondage sur «l évolution du système d information hospitalier». Des institutions importantes et réputées y ont participé sur tout le territoire suisse. 3 Avant-propos Le but de cette enquête était de cerner plus précisément les défis actuels posés au système d information hospitalier. A cette fin, nous nous sommes laissé guider par les questions suivantes: quelles exigences seront posées à l informatique par les activités au cours des prochaines années et comment faire concorder la planification des projets informatiques? Où se positionne le SIH dans cet exercice d équilibre entre l innovation et l activité quotidienne? Comment les investissements sont-ils envisagés dans un futur proche et quels intérêts pourront être tirés des projets planifiés? Les résultats du sondage confirment plusieurs postulats déjà observés mais mettent aussi en évidence des enseignements intéressants. Nous vous en présentons les principaux résultats dans cette brochure et espérons ainsi contribuer à une meilleure compréhension de la situation actuelle du système d information hospitalier. Nous remercions chaleureusement les institutions qui ont participé. Bonne lecture! Stefano Santinelli Head of Business Development Swisscom Participations Christoph Lanz Président VGI.ch

4 A propos de l étude

5 Institutions participantes Les institutions du milieu hospitalier de toute la Suisse ont été contactées pour ce sondage. Quarante-quatre se sont engagées à participer, ce qui représente plus d un tiers des lits en Suisse.* On compte parmi elles des hôpitaux universitaires, des centres hospitaliers et des hôpitaux régionaux, des centres psychiatriques et des cliniques de réadaptation. Outre les principaux centres hospitaliers et hôpitaux universitaires de la Suisse alémanique, le groupement cantonal des hôpitaux du Tessin (kantonaler Spitalverbund) a participé au sondage. 5 Institutions participantes Ainsi, le sondage est représentatif du paysage informatique des institutions hospitalières suisses, principalement pour la Suisse alémanique et le Tessin. Institutions participantes 44 Catégories représentées Hôpitaux universitaires 5 Centres hospitaliers 11 Centres psychiatriques 5 Hôpitaux régionaux 10 Cliniques de réadaptation 13 Nombre de lits Consultations ambulatoires Hospitalisations (sorties) Nombre de journées d hospitalisation * En Suisse, le nombre de lits est d env (journées-lits d exploitation/365. Postulat: taux d occupation 100%. Source: Statistique des hôpitaux 2010; OFS; portal/fr/index/themen/14/03/01/data/01.htm, consulté le

6 Contenu du sondage 6 Contenu du sondage La première partie du sondage était consacrée aux exigences posées par chaque institution à son système d information hospitalier, avec entre autres les thèmes suivants: système DRG, autonomie, Facility Management, etc. La seconde partie du sondage abordait la priorité, les investissements et les avantages escomptés du SIH pour les projets informatiques suivants: > Soutien des processus commerciaux (KIS, gestion des urgences, planification des soins, prescription, etc.) > Intégration (archivage, bus de données, système Workflow, etc.) > Office (Managed Workplace, Bring your Own Device, Mobile Sync, etc.) > Infrastructure informatique (Identity et Access Management, WLAN, Voice over IP, etc.) > Service Management informatique (stratégie informatique, architecture informatique, Incident Management, etc.)

7 Les résultats du sondage

8 Exigences posées par les institutions au système d information hospitalier 8 Exigences posées par les institutions au système d information hospitalier Les résultats du sondage montrent que le thème de l optimisation des processus du SIH est considéré comme pressant surtout dans les centres hospitaliers et les hôpitaux régionaux ainsi que dans les hôpitaux universitaires. Il s agit probablement d une conséquence de l introduction cohérente du système DRG et des gains d efficacité nécessaires à cette fin. Le thème de la fidélisation des prescripteurs occupe le premier plan surtout dans les centres hospitaliers et les hôpitaux universitaires. Le système DRG est encore considéré comme un sujet majeur, surtout par les centres psychiatriques. Cette circonstance pourrait être liée au fait que, dans ces institutions également, il faut s attendre à l introduction prochaine d un forfait par cas. Longtemps inexploré, le DEP (dossier électronique du patient) semble entrer lentement dans la ligne de mire des institutions. Selon le sondage, l externalisation du processus Business, qui pourrait être traité comme une solution innovante pour faire des économies dans les processus d assistance, n est pas encore considéré pour le SIH comme un thème particulièrement important. Quelles sont les exigences posées par les institutions au système d information hospitalier?* (valeur moyenne) Optimisation des processus Fidélisation des prescripteurs DRG DPE Fidélisation des patients 3,17 3,00 2,94 2,79 2,73 Business Process Outsourcing 2,07 1 = exigence faible 4 = exigence très élevée Surtout centres hospitaliers/hôpitaux régionaux et hôpitaux universitaires Surtout centres hospitaliers et hôpitaux universitaires Surtout centres psychiatriques * Ce tableau ne présente que six valeurs: les trois plus hautes et les trois plus basses.

9 Exigences élevées pour les processus internes et la communication externe Avec ses solutions, l informatique peut engendrer des avantages dans divers domaines: processus internes ou communication externe, ainsi que simplification de l administration ou assistance des processus dans le domaine médical et infirmier. Le sondage montre que les principales exigences sont posées aux processus internes et aux processus cliniques et infirmiers. Toutefois, il en ressort clairement que l informatique joue également un rôle important dans le support de la communication externe et le traitement des patients. Cette tendance est particulièrement visible dans les centres hospitaliers et les hôpitaux régionaux qui considèrent comme prioritaires les thèmes de la fidélisation des prescripteurs et de l optimisation des processus. 9 Exigences élevées pour les processus internes et la communication externe Exigences en fonction des types de processus (valeur moyenne) interne/clinique 3,08 externe/clinique 3,00 interne/administratif 2,38 1 = exigence faible 4 = exigence très élevée Surtout centres hospitaliers et hôpitaux régionaux

10 Concordance entre les exigences et la planification du SIH 10 Concordance entre les exigences et la planification du SIH L étape suivante consiste à comparer les exigences posées au SIH et les projets informatiques planifiés au cours des trois prochaines années. Les projets informatiques sont partagés entre projets qui soutiennent les processus internes ou la communication externe et projets qui assistent les secteurs médical et infirmier ou simplifient l administration. En ce qui concerne les exigences, on constate un transfert des priorités vers l assistance processus externe et l assistance des secteurs médical et infirmier. Les projets planifiés par le SIH corroborent cette image cependant, la tendance concernant les projets soutenant la communication externe n est pas encore très marquée. Les solutions ehealth, comme MPI, DEP, e-ordonnance, e-médication ou portail des prescripteurs pour patients sont certes considérées comme importantes mais n apparaissent qu à moyen terme dans la planification. Le constat est le même pour les thèmes innovants comme l accès mobile au dossier du patient ou la visioconférence. Du côté des systèmes centraux comme KIS (en service chez 67 %), ERP et solutions administratives (en service chez 70 à 90 %), PACS (en service chez 63 %), on constate en outre une certaine saturation. En revanche, on remarque un net retard à combler pour l archivage électronique. Processus internes et communication externe (valeurs moyennes des projets 1 3 ans) Processus internes Communication externe 2,68 2,89 Assistance des secteurs médical et infirmier et simplification de l administration (valeurs moyennes des projets 1 3 ans) Assistance des secteurs médical et infirmier Simplification de l administration 2,66 2,99 1 = exigence faible 4 = exigence très élevée

11 Investissements: tendances Les projets d investissements des institutions interrogées montrent qu en général, on investit plus dans les différents projets informatiques. Les principaux axes d investissement se situent au niveau des processus commerciaux, de l intégration et de l infrastructure. Quant aux thèmes Office, la tendance n est pas aussi nette, ce qui pourrait être dû au fait que le niveau de ces plateformes est relativement bon à ce jour. En revanche, le Service Management informatique n est pas au premier plan. Toutefois, 50% des institutions affirment disposer non seulement d une stratégie informatique mais également d une architecture informatique. Des solutions pour l Incident Management et le Problem Management sont également majoritairement installées (en service chez 74%). 11 Investissements: tendances Des solutions pour le Financial Management informatique ne sont pas du tout prévues dans la planification financière moins d un tiers des personnes interrogées ont affirmé entendre investir davantage. Cela laisse supposer qu une simple représentation de la structure des coûts informatiques dans la comptabilité de l entreprise est considérée comme suffisante. Investissements: tendances Infrastructure 26,32 % 73,68 % Office 42,86 % 57,14 % Integration 39,13 % 60,87 % Service Management IT 42,86 % 57,14 % Processus commerciaux 35,0 % 65,0 % plus qu avant identique

12 Intérêts des projets 12 Intérêts des projets Les institutions interrogées pouvaient classer leurs projets informatiques dans différentes catégories d intérêts: efficience, qualité, économie ou sécurité des patients. On remarque en particulier que l aspect de la sécurité des patients est plutôt relégué à l arrière-plan lors de la planification de projets informatiques. Selon les personnes interrogées, les aspects économiques d un projet mené à bien ne sont pas, eux non plus, le critère le plus important pour planifier un projet informatique. En revanche, l efficience et la qualité sont considérées comme des intérêts importants. Il convient de souligner que les solutions des catégories Office et infrastructure informatique sont davantage considérées comme porteuses d efficience que les solutions pour les processus commerciaux. Intérêts des projets Efficience 33,6 % Qualité 27,0 % Economie Sécurité des patients 20,6 % 18,8 %

13 Conclusion

14 Evolution du système d information hospitalier 14 Evolution du système d information hospitalier Les résultats présentés mettent en évidence les tendances du SIH actuel. Une ère de changements s annonce. Ainsi, le SIH a notamment identifié les exigences en matière d ouverture vers une communication externe. L assistance et l optimisation des processus dans les secteurs médical et infirmier ont également été reconnues comme des thèmes majeurs, bien que l attitude fondamentale à ce propos soit encore assez réservée. Cela laisse supposer qu il subsiste encore des points obscurs autour des thèmes DRG, ehealth et LDEP. L horizon de planification des projets du SIH révèle également un résultat très intéressant: des optimisations de processus et une amélioration de l infrastructure sont prévues à court terme. Les nouveaux thèmes tels que l échange de données externe ou les innovations dues à la mobilité sont plutôt planifiés à moyen terme. L intérêt lié au SIH continue de se situer davantage au niveau de la qualité et de l efficience. Les thèmes de l optimisation des coûts et de la sécurité des patients restent encore largement à l arrière-plan. Que signifient ces tendances pour le SIH? Les thèmes de l optimisation des coûts et de la sécurité des patients sont des sujets courageux dans le domaine de la santé et constituent un défi toujours plus important pour les institutions. Au lieu d attendre que la pression augmente face à ces exigences, le SIH peut dès aujourd hui participer activement au processus de développement grâce à des solutions existantes et apporter ainsi une contribution majeure à la résolution de ces thèmes. De nouvelles solutions d échanges transversaux de données, d une institution à l autre, fonctionnent aujourd hui déjà et peuvent être implémentés par le SIH. Le SIH adopte ainsi un rôle porteur et actif dans l évolution du secteur de la santé.

15 A propos de VGI.ch et Swisscom Vereinigung Gesundheitsinformatik Schweiz Les stratégies et les visions de ehealth Suisse ainsi que les exigences du nouveau financement des hôpitaux à partir de 2012 se concrétisent au final dans des exigences et des projets que les systèmes informatiques des hôpitaux, centres psychiatriques, caisses d assurance-maladie et autres institutions du secteur de la santé se doivent de maîtriser. Les représentants informatiques de 37 hôpitaux, 4 assurances, 1 institut de radiologie, 1 trust center et 1 laboratoire échangent leurs expériences, parlent d une seule voix si nécessaire et surveillent les développements actuels dans le secteur de la santé et du ehealth. Peuvent devenir membre toutes les organisations informatiques internes d entreprises du secteur de la santé (hôpitaux, centres psychiatriques, suivi médical, réseaux de médecins, caisses d assurance-maladie, etc.). 15 A propos de VGI.ch et Swisscom A propos de Swisscom dans le secteur de la santé Swisscom propose aux prestataires, réseaux d approvisionnement intégrés, cantons et organismes de financement des solutions informatiques complètes pour un échange sécurisé des données électroniques entre les institutions. Avec le dossier de santé en ligne Evita, Swisscom donne la possibilité aux particuliers d archiver les données médicales en toute sécurité et de les consulter en ligne à tout moment. Grâce à sa solution sécurisée d authentification et d autorisation, Evita permet aussi de consulter les données personnelles hospitalières ou fait office de plateforme d accès vers les futurs dossiers électroniques des patients. Des solutions de communication et d infrastructure telles que l accès mobile aux dossiers des patients sur l ipad, la solution web intégrée curamo pour la planification des interventions ou le service de consultation vidéo netcare viennent compléter l offre pour les hôpitaux, les organisations Spitex, les pharmacies et les médecins.

16 Swisscom SA Vereinigung Gesundheitsinformatik Swisscom Participations Schweiz VGI.ch Communication c/o health-it Jürg Lindenmann Alte Tiefenaustrasse 6 Burgstrasse Berne 9000 Saint-Gall ch

Consulting ICT - Infrastructure

Consulting ICT - Infrastructure 1 Classification, First name & surname, Organization, Filename_Version dd/mm/yyyy Consulting ICT - Infrastructure Pierre Mayor, Head of Consulting Romandie Notre approche, Des solutions répondant à vos

Plus en détail

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Spécialistes en santé publique? Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Le CHUV est l employeur de 10 000 personnes Budget 1,4 milliard de frs 2 1 des 5 Hôpitaux

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Le vrai gain, c est ma liberté d action. Gestion des créances Logiciel de branche Mise en réseau

Le vrai gain, c est ma liberté d action. Gestion des créances Logiciel de branche Mise en réseau Le vrai gain, c est ma liberté d action Gestion des créances Logiciel de branche Mise en réseau Nos prestations Gestion des créances Logiciel de branche Saas Cybersanté Mise en réseau Conseil Services

Plus en détail

A la pointe du mouvement ehealth

A la pointe du mouvement ehealth Autres: HealthCare Information 44_ Autres: HealthCare Information Galenica rapport annuel 2009 Lionel Decrey _«Voilà longtemps déjà que nos bases de données et solutions logicielles sur mesure contribuent

Plus en détail

R.O.I : retour d expérience et. Hôpitaux Universitaires de Genève. Directeur des systèmes d information

R.O.I : retour d expérience et. Hôpitaux Universitaires de Genève. Directeur des systèmes d information WELCOME R.O.I : retour d expérience et réflexions actuellement menées aux Hôpitaux Universitaires de Genève Dr Benoît Debande Dr. Benoît Debande Directeur des systèmes d information Le ROI des WELCOME

Plus en détail

Réseaux de soins, managed car et protection des données médicales. Astrid Epiney/Gaëtan Blaser

Réseaux de soins, managed car et protection des données médicales. Astrid Epiney/Gaëtan Blaser Réseaux de soins, managed car et protection des données médicales Astrid Epiney/Gaëtan Blaser I. Introduction II. III. IV. Plan Quelques notions de base de droit de la protection des données Les réseaux

Plus en détail

DPI Sciences Pharmaceutiques

DPI Sciences Pharmaceutiques DPI Sciences Pharmaceutiques Villars 10 10 sept. 08 08 Dr P. Cohen Chef de projet DOPHIN FHVi Facteurs clés de succès d un SICL Adéquation clinique Adéquation métier Moyens Besoins utilisateurs Processus

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe

curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe curaprax le logiciel de cabinet médical moderne destiné aux cabinets médicaux individuels ou de groupe Le logiciel de cabinet médical basé sur le Web. Simple. Efficient. Sûr. www.curaprax.ch curaprax vous

Plus en détail

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG entre H+ Les Hôpitaux de Suisse (ci-après «les hôpitaux») et santésuisse

Plus en détail

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS)

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Séminaire SIM 07 FMP de Fès, le 02 juin 2007 Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Auteurs : Mme Drissia ELACHEJAI Ingénieur en chef Centre Hospitalier Ibn

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Lifecyclecosting à la clinique romande de réadaptation - Un retour d expérience d une installation de chauffage par CCF et PAC

Lifecyclecosting à la clinique romande de réadaptation - Un retour d expérience d une installation de chauffage par CCF et PAC Lifecyclecosting à la clinique romande de réadaptation - Un retour d expérience d une installation de chauffage par CCF et PAC Journées de formation IHF à Toulouse le 13.06.2014 Présentation de Tomas Bucher

Plus en détail

Prêts pour l avenir grâce à la réorganisation des tâches de la branche de l assurance-maladie

Prêts pour l avenir grâce à la réorganisation des tâches de la branche de l assurance-maladie Prêts pour l avenir grâce à la réorganisation des tâches de la branche de l assurance-maladie Les changements marquants sur les plans politiques, médicaux et sociaux, ainsi qu au niveau de la structure

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Médecine étatique vs autonomie tarifaire. Exposé Dr Werner Kübler

Médecine étatique vs autonomie tarifaire. Exposé Dr Werner Kübler Médecine étatique vs autonomie tarifaire Exposé Dr Werner Kübler FMH Tarifs et conventions pour la médecine ambulatoire en Suisse Journée des délégués tarifaires Ernst Gähler 20 mars 2013 Dr Werner Kübler,

Plus en détail

Des solutions. de santé en réseau. Pour. vous.

Des solutions. de santé en réseau. Pour. vous. Des solutions de santé en réseau. Pour vous. Swisscom un partenaire aux multiples compétences sur le marché suisse de la santé Sur le marché de la santé, Swisscom suit une approche globale. Elle propose

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

Fiche d information Politique de la santé

Fiche d information Politique de la santé Fiche d information Politique de la santé iv. Questions et réponses relatives à la concurrence dans le système de santé Etat: juillet 2012 La concurrence dans le système de santé 3 Chère lectrice, cher

Plus en détail

I. Généralités. l Assurance-hospitalisation Franchise à option 18 Choix restreint de l hôpital 19 Extension du choix de l hôpital 20

I. Généralités. l Assurance-hospitalisation Franchise à option 18 Choix restreint de l hôpital 19 Extension du choix de l hôpital 20 Digne de confiance Édition 2010 Assurance-hospitalisation Conditions complémentaires d assurance (CCA) Article I. Généralités Objet de l assurance 1 Possibilités d assurance 2 Conclusion de l assurance

Plus en détail

Assurance-maladie complémetaire

Assurance-maladie complémetaire CC (Conditions Complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémetaire Visana Managed Care Hôpital Flex (LCA) Hôpital Flex Contenu Page 3 4 4 5 6 6 7 7 7 8 Assurances complémentaire

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É.

Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É. Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É. Radiologie Cardiologie Worflow Archivage neutre Cloud computing Vue

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Observatoire Valaisan de la Santé

Observatoire Valaisan de la Santé Observatoire Valaisan de la Santé 02 Sommaire Un Observatoire de la santé pour décider 03 - Un outil indispensable pour piloter le système de santé 03 Une création par étapes 04 Organisation et Mission

Plus en détail

Problèmes d accès aux soins?

Problèmes d accès aux soins? Problèmes d accès aux soins? Une étude exploratoire par entretiens avec des professionnels (Synthèse) Beat Sottas, Adrienne Jaquier, Sarah Brügger 1. Contexte : qui est «socialement défavorisé»?... 2 2.

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires :

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires : Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Dienststelle Berufsbildung Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Service de la formation

Plus en détail

La tarification des actes médicaux

La tarification des actes médicaux www.coopami.org FORMATION en gestion de l assurance maladie La tarification des actes médicaux Caisse Nationale d Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) Libreville 12 juin 2013 Michel Vigneul

Plus en détail

au c œur des 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 Jacques E.ANDRE - Consultant, Hoptimis

au c œur des 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 Jacques E.ANDRE - Consultant, Hoptimis Le DOSSIER MEDICAL PARTAGE au c œur des SYSTEMES d INFORMATION et des RESEAUX de SANTE: MYTHE ou REALITE 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 INTRODUCTION

Plus en détail

Un exemple d échange d images régional

Un exemple d échange d images régional Un exemple d échange d images régional Jeudi 13 octobre 2011 Vincent Guillerme Directeur des ventes Imagerie Médicale France vincent.guillerme@mckesson.fr Agenda L activité imagerie de McKesson PACS Territoire

Plus en détail

fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services

fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services Au-delà de l infrastructure VDI : fourniture de ressources à tous les terminaux en tant que services Edouard Lorrain 5 juin 2014 2014 VMware Inc. Tous droits réservés. Sommaire 1 Évoluez vers le Cloud

Plus en détail

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA HirslandenCare Assurance complémentaire selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour une chambre à un lit en division privée dans des cliniques du groupe de cliniques privées Hirslanden

Plus en détail

Rapport de la Commission de la santé chargée d'étudier la pétition sur le prix de revient des ambulances

Rapport de la Commission de la santé chargée d'étudier la pétition sur le prix de revient des ambulances Secrétariat du Grand Conseil P 1639-A Date de dépôt : 3 août 2010 Rapport de la Commission de la santé chargée d'étudier la pétition sur le prix de revient des ambulances Rapport de M. Marc Falquet Mesdames

Plus en détail

Services SAP. Votre Center of Excellence SAP

Services SAP. Votre Center of Excellence SAP Services SAP Votre Center of Excellence SAP Proche de votre entreprise Expertise de la branche Nous comprenons votre activité. Des collaborateurs spécialisés de Business Development et Consulting ont acquis

Plus en détail

Managed Mobility. Profil d entreprise 2014

Managed Mobility. Profil d entreprise 2014 Managed Mobility Profil d entreprise 2014 Notre vision et mission 2 Vision Le marché de la mobilité évolue - nos clients doivent nous percevoir comme compagnon dans la compréhension d'une mobilité en évolution.

Plus en détail

A chacun son médecin de famille

A chacun son médecin de famille A chacun son médecin de famille Des médecins de famille pour la Suisse aujourd hui et demain www.fondation-medecins-famille.ch Médecins de famille et pédiatres en Suisse Toute personne, âgée ou jeune,

Plus en détail

Communiquer efficacement en toute simplicité.

Communiquer efficacement en toute simplicité. Grandes Entreprises Communiquer efficacement en toute simplicité. Inbound & Interactive Services solutions pour une gestion parfaite des appels. Atteindre ses objectifs plus rapidement Faites de votre

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) Modification du 22 octobre 2008 Le Conseil fédéral

Plus en détail

Assurance collective ASCO/SWICA pour les entreprises affiliées à l ASCO. Edition 2011

Assurance collective ASCO/SWICA pour les entreprises affiliées à l ASCO. Edition 2011 Assurance collective ASCO/SWICA pour les entreprises affiliées à l ASCO Edition 2011 Sommaire Partie 1: Page 4 Assurance obligatoire des soins Partie 2: Page 6 Couverture de l obligation de l employeur

Plus en détail

Quels dossiers prioritaires pour la fonction RH?

Quels dossiers prioritaires pour la fonction RH? 2 PERSPECTIVES Web 2.0 en entreprise - étude auprès d experts RH en Suisse romande Quels dossiers prioritaires pour la fonction RH? Le web 2.0 arrive dans les entreprises, mais quels vont être les impacts

Plus en détail

STACCINI Pascal UFR Médecine Nice Université Nice-Sophia Antipolis

STACCINI Pascal UFR Médecine Nice Université Nice-Sophia Antipolis 3.2 : S initier à l organisation, la mise en œuvre et l utilisation d un système d information Chapitre 3 : Systèmes d information Systèmes d information hospitaliers (S.I.H.) STACCINI Pascal UFR Médecine

Plus en détail

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Soins infirmiers indépendants Berne, en avril 2013 Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Vue d ensemble Sur la base des conventions signées par l ASI, les infirmières

Plus en détail

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal)

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Extrait d un exposé du Dr Willy Oggier, Gesundheitsökonomische Beratungen AG, Küsnacht Structure Comment les négociations tarifaires

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE

OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE Commission européenne European Commission Enterprise publication OUVRIR LA VOIE À DE MEILLEURS SOINS DE SANTÉ À TRAVERS L EUROPE Proposition de directive du Parlement européen et du Conseil relative à

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne

Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne Hélène Hertzog Responsable du dossier patient informatisé Hôpital du Valais Sommaire L hôpital du Valais en quelques chiffres 1 ère ère : du papier

Plus en détail

Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE

Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE Le Projet MIRC PACS Archivage Echange & Partage Processus d amélioration

Plus en détail

Projet «Carte d Etablissement» du CHRU de Lille

Projet «Carte d Etablissement» du CHRU de Lille Projet «Carte d Etablissement» du CHRU de Lille Guillaume DERAEDT Responsable de la Sécurité du Système d Information Correspondant Informatique et Liberté Guillaume.deraedt@chru-lille.fr Tél : 03 20 44

Plus en détail

3 Les bénéfices tirés au quotidien d une solution de communications unifiées

3 Les bénéfices tirés au quotidien d une solution de communications unifiées 1 Analyse des nouveaux besoins de vos collaborateurs 2 Les nouvelles méthodes pour gagner en productivité 3 Les bénéfices tirés au quotidien d une solution de communications unifiées 4 Questions / Réponses

Plus en détail

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012 DÉCEMBRE 2012 ÉTUDE IT FOCUS Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI En partenariat avec SOMMAIRE INTRODUCTION IT FOCUS...4 MÉTHODOLOGIE...4 BUDGETS ET ORIENTATIONS...5 Disposez-vous d un budget qui vous

Plus en détail

METHODE ET INTERET DE L'INSTALLATION D'UN ARCHIVAGE NEUTRE Exemple du CHU et du CRLCC - NANCY

METHODE ET INTERET DE L'INSTALLATION D'UN ARCHIVAGE NEUTRE Exemple du CHU et du CRLCC - NANCY METHODE ET INTERET DE L'INSTALLATION D'UN ARCHIVAGE NEUTRE Exemple du CHU et du CRLCC - NANCY C. Lefondeur (1), N. Labonne (2), F. Lefevre (1) (1) Direction du Système d Information (2) Service d Imagerie

Plus en détail

Notre offre pour les frontaliers

Notre offre pour les frontaliers Notre offre pour les frontaliers Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Sécurité Le Groupe Helsana est le premier assureur

Plus en détail

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels La majorité des organisations comptent sur les voyages d affaires pour réaliser leurs objectifs opérationnels, qu il s agisse de

Plus en détail

Vue d ensemble des offres et des prestations

Vue d ensemble des offres et des prestations Vue d ensemble des offres et des prestations www.mykolping.ch Caisses maladie Bien: 5.4 Enquête de satisfaction 03/2014 Assurance-maladie obligatoire selon la LAMal Assurance complémentaire des soins LCA

Plus en détail

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse Notre offre pour les expatriés Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Vous pouvez compter sur notre longue expérience

Plus en détail

Programme du canton de Berne en matière de soins palliatifs. Fondements Stratégie Mesures

Programme du canton de Berne en matière de soins palliatifs. Fondements Stratégie Mesures Programme du canton de Berne en matière de soins palliatifs Fondements Stratégie Mesures Table des matières 1 Avant-propos 4 2 Introduction : contexte et priorités de la stratégie du canton de Berne en

Plus en détail

Vue d ensemble. Nos prestations pour vous

Vue d ensemble. Nos prestations pour vous Vue d ensemble Nos prestations pour vous Assurance obligatoire des soins (AOS) BASIS Assurance de base Traitements ambulatoires Médecine complémentaire Promotion de la santé Prévention Implants Médecins

Plus en détail

3 mai 2013, Delémont

3 mai 2013, Delémont 3 mai 2013, Delémont Le Canton du Jura profite du registre de la Poste pour identifier ses utilisateurs grâce à la SuisseID 3 Mai 2013, Delémont MATTHIEU LACHAT, Chef du Service de l informatique du Canton

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

L HÔPITAL PUBLIC COÛTERAIT PLUS CHER QUE LES CLINIQUES PRIVÉES? RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ!

L HÔPITAL PUBLIC COÛTERAIT PLUS CHER QUE LES CLINIQUES PRIVÉES? RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ! www.fhf.fr L HÔPITAL PUBLIC COÛTERAIT PLUS CHER QUE LES CLINIQUES PRIVÉES? RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ! LE MOT DU PRÉSIDENT Les hôpitaux publics occupent en France une place très particulière : service public

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

Première prise de position du Conseil d Etat sur le rapport final de la Commission d enquête parlementaire sur le Réseau Santé Valais (CEP-RSV)

Première prise de position du Conseil d Etat sur le rapport final de la Commission d enquête parlementaire sur le Réseau Santé Valais (CEP-RSV) Conseil d Etat Staatsrat Première prise de position du Conseil d Etat sur le rapport final de la Commission d enquête parlementaire sur le Réseau Santé Valais (CEP-RSV) 1 Introduction En date du 8 avril

Plus en détail

Enquête «ehealth Suisse» 2006

Enquête «ehealth Suisse» 2006 Centre de recherche ehealth de l Université de Fribourg Département d informatique Bd de Pérolles 90 CH 1700 Fribourg http://ehealthcenter.ch Enquête «ehealth Suisse» 2006 Merci beaucoup de l intérêt que

Plus en détail

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Communiqué de presse xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Bruxelles, le 29 septembre 2011 xperthis,

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

Bring Your Own Device (BYOD)

Bring Your Own Device (BYOD) Bring Your Own Device (BYOD) Le phénomène IT qui bouleverse les D.S.I LES CHALLENGES DE L ERE BYOD 45% 90% 54% Des employés trouvent leurs équipements personnels plus pratique que ceux de l entreprise.

Plus en détail

Charte d utilisation du site bluefactory

Charte d utilisation du site bluefactory Charte d utilisation du site bluefactory Version 1.5 Date : 17.05.2013 1 Sommaire 1 Contexte... 3 2 Principes d utilisation du site... 3 2.1 Principes de Création, d Innovation et d Excellence... 3 2.2

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois

Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Expériences en cas de grands projets dans le domaine de la construction bois Bref rapport de la Haute école spécialisée bernoise, Institut de la construction bois, des structures et de l architecture Projet

Plus en détail

BIG DATA PARIS Révolutionnez votre gestion des Données Patients!

BIG DATA PARIS Révolutionnez votre gestion des Données Patients! BIG DATA PARIS Révolutionnez votre gestion des Données Patients! 20-21 mars 2012 Cité Internationale universitaire Paris Présentation d un projet opérationnel : Région sans Film Imagerie Médicale Partagée

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2015 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2015 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations 2015 AGENTS DE, la formule classique la formule classique Les pourcentages sont communiqués en référence au tarif opposable de la Hospitalisation,

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE SUR L'ASSURANCE-MALADIE ET LE CHANGEMENT DE CAISSE

AIDE-MEMOIRE SUR L'ASSURANCE-MALADIE ET LE CHANGEMENT DE CAISSE AIDE-MEMOIRE SUR L'ASSURANCE-MALADIE ET LE CHANGEMENT DE CAISSE Le changement de caisse ne consiste pas uniquement à trouver la prime la moins chère. Comparez les assurances pour vous assurer que l offre

Plus en détail

Première étude suisse sur l «écart réputationnel»

Première étude suisse sur l «écart réputationnel» PUBLIC RELATIONS WERBUNG ONLINE EVENTS ZÜRICH BERN BASEL LAUSANNE GENF FARNER INTERNATIONAL Première étude suisse sur l «écart réputationnel» Comparaison de 5 branches suisses Informations et contact:

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Modèle de phases FlexWork: Sondage des entreprises et administrations suisses sur la flexibilité géographique et temporelle du travail

Modèle de phases FlexWork: Sondage des entreprises et administrations suisses sur la flexibilité géographique et temporelle du travail Institut de recherche et de développement coopératifs ifk Modèle de phases FlexWork: Sondage des entreprises et administrations suisses sur la flexibilité géographique et temporelle du travail Auteurs/Auteure:

Plus en détail

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care!

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! ARGUMENTAIRE DÉTAILLÉ Aujourd hui, tous les habitants et habitantes de notre pays sont assurés au sein de l assurance de base pour

Plus en détail

Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Jean-Marc Tourreilles DSIO Centre Hospitalier Intercommunal Fréjus-Saint-Raphaël Présentation du CHI Fréjus-ST-Raphaël

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

SDRSIS Systèmes d information en santé

SDRSIS Systèmes d information en santé SDRSIS Systèmes d information en santé SCHÉMA DIRECTEUR RÉGIONAL DES SYSTÈMES D INFORMATION EN SANTÉ SDRSIS Systèmes d information en santé Introduction...4 La démarche...5 Le contexte des Systèmes d

Plus en détail

ALL AROUND BUSINESS-IT. Avec des partenaires experts de confiance, les systèmes même complexes tournent toujours rond.

ALL AROUND BUSINESS-IT. Avec des partenaires experts de confiance, les systèmes même complexes tournent toujours rond. ALL AROUND BUSINESS-IT Avec des partenaires experts de confiance, les systèmes même complexes tournent toujours rond. ALL AROUND IT-SERVICES MISSION Prestataire leader en systèmes IT, MTF offre des services

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

La gouvernance des systèmes d information, levier de l innovation. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La gouvernance des systèmes d information, levier de l innovation. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La gouvernance des systèmes d information, levier de l innovation 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Jean-Pierre Corniou Directeur général adjoint de Sia Partners Consumérisation de l IT et révolution

Plus en détail

Tableau des prestations Vita Santé 2015

Tableau des prestations Vita Santé 2015 pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Vita Santé 2015 AGENTS DE Vita Santé, la formule active la formule active Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie, Soins de Suite et

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

Aperçu de la session Printemps 2015

Aperçu de la session Printemps 2015 Aperçu de la session Printemps 2015 Recommandations de santésuisse Conseil des Etats Date Projet Recommandation de santésuisse Observations de santésuisse 2.3.15 13.080 LAMal. Compensation des risques;

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de juillet 2007 (version 2013) Table

Plus en détail

Les HUG en bref. Chiffres-clés basés sur l exercice 2013

Les HUG en bref. Chiffres-clés basés sur l exercice 2013 2014 Les HUG en bref Chiffres-clés basés sur l exercice 2013 Stratégie Missions, vision, valeurs 3 missions : soins, enseignement, recherche 1 vision : être l hôpital des Genevois et un centre universitaire

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail