3/ Caractéristiques ET leçons essentielles de la communication de crise. 3 A/ Les caractéristiques de la communication de crise 22/11/2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3/ Caractéristiques ET leçons essentielles de la communication de crise. 3 A/ Les caractéristiques de la communication de crise 22/11/2014"

Transcription

1 1/ Communication et organisations 2/ Les théories de la communication et la 3/ Caractéristiques ET leçons essentielles de la communication de 3/ Caractéristiques et leçons essentiellesde la 4/ Communication, médias et réseaux sociaux 3 A/ Les caractéristiques de la a) Préliminaire risque et b) Qu est-ce qu une?/ concepts clés c) Typologie des s d) La dynamique de la e) L anticipation de la, la cellule f) Le déclenchement de la, la gestion de la g) Les stratégies de Stratégie de communication dans un contexte de risque LA MONTÉE EN PUISSANCE DU RISQUE 1

2 Distinction entre la communication de risque et la La La Distinction entre la communication de risque et la Communication de risque = l'échange d'informations entre les parties prenantes au sujet de la nature, de l'importance, de la signification, ou du contrôle d'un risque La porte sur un événement qui s'est produit tandis que la communication de risque concerne ce qui pourrait se produire Après Fukushima 2

3 Exercice que proposez-vous? Yahoo Japan? Exemple : en Suisse OFPP? PIC? 3

4 La résilience nouvelle approche de gestion des s et des catastrophes 3 A/ Les caractéristiques de la a) Préliminaire risque et b) Qu est-ce qu une?/ concepts clés c) Typologie des s d) La dynamique de la e) L anticipation de la, la cellule f) Le déclenchement de la, la gestion de la g) Les stratégies de Qu est-ce qu une? Qu est-ce qu une? Définitions «A crisis is a major occurence with a potentially negative outcome affecting the organization, compagny, or industry, as well as its publics, products, services, or good name. A crisis interrupts normal business transactions and can sometimes threaten the existence of the organization. A crisis can be a strike, terrorism, a fire, a boycott, product tampering, product failure, or numerous other events. The size of the organization is irrelevant. It can be a multinational corporation, a one-person business, or even an individual»,(fearn Banks, 2011, p.2) 4

5 Qu est-ce qu une? «the perception of an unpredictable event that threatens important expectancies of stakeholders and can seriously impact an organization s performance and generate negative outcome»(coombs, 2010) Crisis communication can be defined broadly as the collection, processing, and dissemination of information required to address a crisis situation. In pre-crisis communication revolves around collecting information about crisis risks, making decisions about how to manage potential s, and training people who will be involved in the crisis management process. (Coombs, 2010 et 2012) Concepts clés Qu est-ce que le management de? Qu est-ce que la? Origines du management de Le modèle de Fink (1986) Trois modèles sont développés par trois auteurs : Fink (1986), Smith (1990) et Mitroff (1994) signes avant coureurs (prodromal) la débute (acute) rétablissement / les inquiétudes (chronic) retour à la normale (crisis resolution) Le modèle de Smith (1990) Le modèle de Mitroff (1994) trois étapes : incubation de la (crisismanagement) évènement déclencheur (operational crisis) crisis of legitimization cinq phases : signes / mesures préventives (signal detection) réduction des facteurs de risque (probing and prevention) la et son endiguement (damage containment) les efforts pour un retour à la normale (recovery) une phase d apprentissage (learning) 5

6 Qu est-ce qu une? Définition opérationnelle : Les 5 D 3 A/ Les caractéristiques de la a) Préliminaire: risque et b) Qu est-ce qu une?/ concepts clés c) Typologie des s d) La dynamique de la e) L anticipation de la, la cellule f) Le déclenchement de la, la gestion de la g) Les stratégies de Typologie des s Typologie des s Origine de la écologique Origine de la financière Typologie des s Typologie des s Origine de la humaine Origine de la Politique 6

7 Typologie des s Typologie des s Origine de la sociale Origine de la technique Typologie des s Typologie des s Mode de déclenchement La montée en puissance d un phénomène Le dérapage les mutations Technique Economique et financier Endogène Exogène Social/humain Typologie des s (suite) 3 A/ Les caractéristiques de la Légal Ethique Organisationnel Informationnel Endogène Exogène a) Préliminaire: risque et b) Qu est-ce qu une?/ concepts clés c) Typologie des s d) La dynamique de la e) L anticipation de la, la cellule f) Le déclenchement de la, la gestion de la g) Les stratégies de 7

8 La dynamique de la Les phases d une Une est un événement souvent prévisible, mais son ampleur est imprévisible Vie médiatique de la Un exemple connu qui a l'avantage de cumuler nombre de caractéristiques Facteurs 8

9 La suit un processus dynamique selon 4 phases Des signes avant-coureurs Un événement la phase chronique Le retour à «la normale» La est multiforme La crée de nombreuses perturbations dans l'entreprise En terme de communication, l'organisation paye le prix de la sous la forme d'une détérioration de son image institutionnelle ou de celle de ses produits La médiatisation 3 A/ Les caractéristiques de la a) Préliminaire: risque et b) Qu est-ce qu une?/ concepts clés c) Typologie des s d) La dynamique de la e) L anticipation de la, la cellule f) Le déclenchement de la, la gestion de la g) Les stratégies de L anticipation de la, la cellule Anticipation et risque (approche théorique) Évaluation du potentiel de Connaître les acteurs et leur rôle Evaluer l importance de la En résumé : les missions de la cellule 9

10 Comment prévoir et agir par anticipation? Comment prévoir et agir par anticipation? La montée en puissance du risque En cas de, mieux vaut prendre le temps de réfléchir à des bonnes décisions de gestion qui serviront de socle à une bonne communication Définition du risque 2 composantes du risque : probabilité d occurrence et gravité de ses effets Anticipation de la, évaluation du risque Echelle des risques L anticipation de la, la cellule Anticipation et risque (approche théorique) Évaluation du potentiel de Connaître les acteurs et leur rôle Evaluer l importance de la En résumé : les missions de la cellule Anticiper (éléments concrets) Les scénarios et la mobilisation des ressources humaines 10

11 Tableau d évaluation du potentiel de Tableau d évaluation du potentiel de Type de Signes d alerte Signes d entrée en Crise technique Type de Crise technique Signes d alerte Signes d entrée en Crise économique et financière Crise sociale/ humaine Tableau d évaluation du potentiel de Tableau d évaluation du potentiel de Type de Signes d alerte Signes d entrée Crise économique en et financière Type de Crise sociale/ humaine Signes d alerte Signes d entrée en Tableau d évaluation du potentiel de (suite) Tableau d évaluation du potentiel de Type de Signes d alerte Signes d entrée en Type de Juridique/éthique Signes d alerte Signes d entrée en Crise juridique Crise éthique Crise de l organisation (politique) Crise d information 11

12 Tableau d évaluation du potentiel de Type de Organisation/ infomation Signes d alerte Signes d entrée en L anticipation de la, la cellule Anticipation et risque (approche théorique) Évaluation du potentiel de Connaître les acteurs et leur rôle Evaluer l importance de la En résumé : les missions de la cellule Anticiper (éléments concrets) Les scénarios et la mobilisation des ressources humaines Trouvez les acteurs potentiels Rôle des acteurs dans le cas d un accident industriel Déterminez les rôles Rôle des acteurs dans le cas d un accident industriel Rôle d opposant : qui? Rôle d appui : qui? Relais d information : qui? 12

13 L anticipation de la, la cellule Anticipation et risque (approche théorique) Évaluation du potentiel de Connaître les acteurs et leur rôle Evaluer l importance de la En résumé : les missions de la cellule Comment évaluer l importance d une : Les critères à retenir? Les niveaux de gravité? Critères perte de vies humaines perte de parts de marché chute du cours de Bourse perte financière induite détérioration de l'image couverture médiatique arrêt de la production effet domino (risque de en cascade) détérioration de l'environnement 3 Niveaux de gravité NIVEAU 1 : les incidents peuvent être graves mais sont gérables par l'entreprise NIVEAU 2 : une atteinte importante à la sécurité physique des personnes ou à l'environnement NIVEAU 3 : à ce stade de gravité, les événements peuvent menacer la survie de l'entreprise. Les pertes en vies humaines, les dégâts matériels et environnementaux sont très importants. L anticipation de la, la cellule Anticipation et risque (approche théorique) Évaluation du potentiel de Connaître les acteurs et leur rôle Evaluer l importance de la En résumé : les missions de la cellule Faites une cellule de Anticiper (éléments concrets), les mesures préventives Les scénarios et la mobilisation des ressources humaines 13

14 Faites une cellule de Tableau récapitulatif des ressources humaines en cas de Tableau récapitulatif des ressources humaines en cas de (suite 1) Les missions d une cellule s potentielles. scénarios de s Définir les signes avant-coureurs Les missions d une cellule les acteurs potentiels les risques d occurrence Les missions d une cellule le niveau de préparation des mesures pour améliorer la prévention et la réaction Évaluer la circulation des informations 14

15 Les missions d une cellule les différents membres de la cellule les locaux le ou les porte-parole des exercices de simulation La cellule doit posséder un état d'esprit ouvert et constructif, et être capable d'imaginer «l'inimaginable» Une fois ce premier travail accompli, elle peut se transformer en cellule de veille et réactualiser les données en permanence L anticipation de la communication de Des actions d'information et de communication riverains -associations -journalistes -partenaires institutionnels et commerciaux L anticipation de la, la cellule Anticipation et risque (approche théorique) Évaluation du potentiel de Connaître les acteurs et leur rôle Evaluer l importance de la En résumé : les missions de la cellule Faites une cellule de Anticiper (éléments concrets), les mesures préventives Les scénarios et la mobilisation des ressources humaines Tableau d exemple de mesures préventives et réactives Tableau d exemple de mesures préventives et réactives (suite 1) Domaine technique Les mesures préventives Les mesures réactives Domaine social et humain Les mesures préventives Les mesures réactives Domaine économique et financier Domaine juridique 15

16 Domaine éthique Domaine organisationnel (politique) Domaine informationnel Les mesures préventives Les mesures réactives L anticipation de la, la cellule Anticipation et risque (approche théorique) Évaluation du potentiel de Connaître les acteurs et leur rôle Evaluer l importance de la En résumé : les missions de la cellule Faites une cellule de, mobiliser les ressources humaines Anticiper (éléments concrets), les mesures préventives Les scénarios Synthèse d un scénario de Scénario de type n Evénements redoutés Analyse d expérience benchmarking Conséquence possibles Evaluation des risques Synthèse d un scénario de (suite) Signes avant-coureurs possibles Intervention d acteurs potentiels Mesures à activer Personnes à contacter 3 A/ Les caractéristiques de la a) Préliminaire: risque et b) Qu est-ce qu une?/ concepts clés c) Typologie des s d) La dynamique de la e) L anticipation de la, la cellule f) Le déclenchement de la, la gestion de la g) Les stratégies de 16

17 Déclenchement d un événement Trois étapes : Vérification Estimation Analyse Gestion de la communication en cas de Les règles de base Informer Émettre Anticiper Percevoir 3 A/ Les caractéristiques de la a) Préliminaire: risque et b) Qu est-ce qu une?/ concepts clés c) Typologie des s d) La dynamique de la e) L anticipation de la, la cellule f) Le déclenchement de la, la gestion de la g) Les stratégies de Les stratégies de Les 4 stratégies La fin de la Stratégies de communication de stratégie de la reconnaissance stratégie du projet latéral / stratégie de l'évitement du pire stratégies du refus o Le déni o Le silence oui si actualité chargée, secret bien gardé o Le bouc émissaire o La stratégie du changement Une fin de se manage sous deux aspects La gestion La communication Les 3 issues possibles Des exemples de «recovery» 17

Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité

Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité Emmanuel MICONNET, Directeur Innovation WISG 2013, UTT le 22/1/13 2 / CyberSécurité,

Plus en détail

Corruption et Réputation

Corruption et Réputation Bienvenue, notre Web Conférence va commencer dans quelques instants, merci! Découvrez le groupe LinkedIn qui vous est entièrement dédié : «Conformité et Lutte contre la Corruption pour les professionnels

Plus en détail

Qu est-ce qu un système d Information? 1

Qu est-ce qu un système d Information? 1 Qu est-ce qu un système d Information? 1 Une définition du système d information «Tout moyen dont le fonctionnement fait appel à l électricité et qui est destiné à élaborer, traiter, stocker, acheminer,

Plus en détail

L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ

L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ SNCF SNCF DOCUMENT CONFIDENTIEL PÔLE DÉFENSE CINETIQUE RAPIDE ACCIDENT INDUSTRIEL, ACCIDENT FERROVIAIRE, ATTENTAT, TEMPÊTE 1 SNCF DOCUMENT

Plus en détail

Présentation : La boite des outils du consultant / Risk Manager Du bon sens à l expertise opérationnelle

Présentation : La boite des outils du consultant / Risk Manager Du bon sens à l expertise opérationnelle Présentation : La boite des outils du consultant / Risk Manager Du bon sens à l expertise opérationnelle Définition des - Exp Clusif: L organisation possède des valeurs qui pourraient subir une dégradation

Plus en détail

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199 Chapitre 5 LE PILOTAGE DES RISQUES DANS LE GROUPE Le changement et l incertitude sont les seuls éléments constants du monde actuel. Le nombre d événements susceptibles d affecter une entreprise et de la

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique

Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique Cybersécurité dans les entreprises 9 ème Entretiens de Télécom ParisTech Alain Bouillé Président du CESIN Sommaire 1. Quel terrain de jeu

Plus en détail

VOTRE LOGO. Gestion de Crise. Se préparer à résister au pire. Copyright Altaïr Conseil - Reproduction totale ou partielle strictement interdite

VOTRE LOGO. Gestion de Crise. Se préparer à résister au pire. Copyright Altaïr Conseil - Reproduction totale ou partielle strictement interdite Gestion de Crise Se préparer à résister au pire Copyright Altaïr Conseil - Reproduction totale ou partielle strictement interdite 1 Gestion de crise : se préparer à résister au pire Seb, Renault, BP, Quick

Plus en détail

Plan de secours. Annie Butel. CLUSIF Septembre 2008. PCA 2008 09 24.ppt

Plan de secours. Annie Butel. CLUSIF Septembre 2008. PCA 2008 09 24.ppt Plan de secours CLUSIF Septembre 2008 Annie Butel PCA 2008 09 24.ppt BNP Paribas Group Story Year 1999 2000 2007 Number of Employees International presence (Number of countries) 50 000 France, North African

Plus en détail

Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier?

Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier? Les risques liés à l activité de l entreprise : quels outils pour les identifier? Alger, le 23-24 Novembre 2009 Présentée par: Mlle Amina NADJI Doctorante en 3ème année sciences économiques (CRIISEA, Centre

Plus en détail

Formations dédiées aux acteurs du logement social

Formations dédiées aux acteurs du logement social Gestion et communication de crise Formations dédiées aux acteurs du logement social Arjuna est un cabinet conseil dédié, depuis 1993, à la gestion et la communication de crise. Lors des formations qu ils

Plus en détail

Mettre en œuvre son Plan de Gestion de Crise

Mettre en œuvre son Plan de Gestion de Crise GUIDE ADENIUM BUSINESS CONTINUITY 2015 Mettre en œuvre son Plan de Gestion de Crise Adenium SAS www.adenium.fr +33 (0)1 40 33 76 88 adenium@adenium.fr Sommaire Introduction... 3 Définitions et concepts...

Plus en détail

a) Gestion de la force de vente

a) Gestion de la force de vente MGP 702c Section 10c PLAN Gestion de la force de vente Service à la clientèle Aspects techniques de la communication Mise en marché (3) Protocole (Porte parole officiel, Drapeaux, Plan de table, ) Plan

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Alexandre Fernandez Toro. Alexandre@Fernandez-Toro.com

Alexandre Fernandez Toro. Alexandre@Fernandez-Toro.com Alexandre Fernandez Toro Alexandre@Fernandez-Toro.com Généralités Pas de grande surprise La norme ne réinvente pas la roue Norme volumineuse 80 pages Clauses et annexes Très orientée PDCA Intérêt du processus

Plus en détail

Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises

Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises Se préparer à la gestion de crise Plan de crise, formation, simulation et assistance Bruno GOUREVITCH Président bruno.gourevitch@altairconseil.fr

Plus en détail

La gestion des risques : de l'importance de connaître ses risques pour gérer efficacement son entreprise. Frédéric DUGAST, Cabinet QUALIENSE Conseil

La gestion des risques : de l'importance de connaître ses risques pour gérer efficacement son entreprise. Frédéric DUGAST, Cabinet QUALIENSE Conseil La gestion des risques : de l'importance de connaître ses risques pour gérer efficacement son entreprise. Frédéric DUGAST, Cabinet QUALIENSE Conseil Frédéric Dugast Directeur Associé. Thomas RIVET Directeur

Plus en détail

La gestion des risques

La gestion des risques La gestion des risques Être assuré contre les risques, c est bien mais est-ce suffisant? ir. Eric Depré Lennikseweg 19 1700 Dilbeek tel: 02/5697166 fax: 02/5697094 mobile: 0476431061 E-mail :eric.depre@skynet.be

Plus en détail

Plan de continuité des activités,

Plan de continuité des activités, Plan de continuité des activités, Définitions? Utilités? Séminaire SSPS 23 Mai 2008 Patrick JACQUES Utilité d un plan de continuité C.A. C.A. sans sinistre C.A. suite à sinistre avec plan de continuité

Plus en détail

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008 Management des situations de crise www.triadis.fr S organiser Communiquer Patrick PIZA LES MISSIONS CONSEIL L ÉQUIPE TRIADIS 5 consultants seniors - 2 assistantes 3 consultants

Plus en détail

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 Résumé non technique de l étude de GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 A. Principes généraux de réduction des risques 1. Rôle central de l étude de L étude de : expose les que peuvent présenter

Plus en détail

ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION

ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION SEMINAIRE DE FORMATION ITIL FOUNDATION 2011 & PREPARATION A LA CERTIFICATION Management des services informatiques Objectifs de la formation Cette formation est destinée aux personnes qui aimeraient gagner

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES. L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit.

ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES. L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit. ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES A. Objet L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit. Elle s effectue selon une méthode descendante. Outil d amélioration

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 21 - Contact : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion & Stratégie d Entreprise flore-aline.colmet.daage@ifop.com

Plus en détail

Séminaire du LCSQA : «Épisodes de pollution et mesures d urgence»

Séminaire du LCSQA : «Épisodes de pollution et mesures d urgence» Séminaire du LCSQA : «Épisodes de pollution et mesures d urgence» Communication nationale : quels acteurs et dans quelles conditions? Intervenant : Éric DODEMAND Service : DGEC/BQA Date : 22 mai 2014 Ministère

Plus en détail

Executive Master Class en Intelligence Stratégique

Executive Master Class en Intelligence Stratégique Executive Master Class en Intelligence Stratégique Managers et Consultants, donnez-vous les moyens de décider dans l incertitude Avec la collaboration de Donner du sens au désordre POUR QUI? VOUS ÊTES...

Plus en détail

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse Protection des Données : L archétype du projet paradoxal CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse ToC - Agenda 1 Projet Paradoxal? 2 3 4 Les raisons d un capital risque élevé Les Facteurs Clefs

Plus en détail

Nouveaux enjeux de recherche en sécurité routière liés à l'automatisation des véhicules : conséquences sur l'activité de conduite

Nouveaux enjeux de recherche en sécurité routière liés à l'automatisation des véhicules : conséquences sur l'activité de conduite Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Nouveaux enjeux de recherche en sécurité routière liés à l'automatisation des véhicules : conséquences sur

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Le RSSI: un manager transverse

Le RSSI: un manager transverse Le RSSI: un manager transverse Thomas Jolivet Responsable du pôle Conseil 20/06/2013 Agenda 1. Le RSSI :un manager pas comme les autres 2. Les Interactions entre la SSI et l organisation 3. Mobiliser les

Plus en détail

le management de la continuité d activité

le management de la continuité d activité le management de la continuité d activité Le management de la continuité d activité au service de la performance de votre organisation Les entreprises évoluent dans un environnement de plus en plus complexe

Plus en détail

La continuité des activités informatiques. Intégrer un PCA dans mon entreprise Prangins 17 Janvier 2008

La continuité des activités informatiques. Intégrer un PCA dans mon entreprise Prangins 17 Janvier 2008 La continuité des activités informatiques Intégrer un PCA dans mon entreprise Prangins 17 Janvier 2008 Pas de recette toute faite!!! Vérité n 1 : «il existe autant de PCA différents que de sociétés» Votre

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement

Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement Anne Claire PAULET Responsable Risques Opérationnels GASELYS AGENDA PRÉSENTATION GASELYS LES RISQUES OPÉRATIONNELS CONTINUITÉ

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY I- Le processus de risk management selon ISO 27001(2005), NSIT : 8000 (2002) et Frosdick (1997) : Ce processus inclut

Plus en détail

FOCUS 2015. Atelier Caen/Alexandria : La Résilience. WS1 : la Résilience comment gérer les risques naturels croissants en matière d urbanisme?

FOCUS 2015. Atelier Caen/Alexandria : La Résilience. WS1 : la Résilience comment gérer les risques naturels croissants en matière d urbanisme? FOCUS 2015 Du 5 au 6 mars 2015 Washington DC Ambassade de France Atelier Caen/Alexandria : La Résilience Pour commencer, quelques définitions Qu est-ce que la Résilience? Face aux évolutions (croissance

Plus en détail

Phase ERP : Usages et effets. Problématiques technique et organisationnelle de la phase d'exploitation de l'erp

Phase ERP : Usages et effets. Problématiques technique et organisationnelle de la phase d'exploitation de l'erp Phase ERP : Usages et effets Problématiques technique et organisationnelle de la phase d'exploitation de l'erp Dominique Chabord Ingénieur Directeur de SISalp Conseil sur le logiciel libre OpenERP dominique.chabord@sisalp.org

Plus en détail

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Colloque sur la sécurité civile, 15 février 2012 Mariette Trottier Ministère du Développement économique, de l Innovation

Plus en détail

«Composition et évolution des modèles de performance des places portuaires, en tant que maillons des chaines logistiques globales»

«Composition et évolution des modèles de performance des places portuaires, en tant que maillons des chaines logistiques globales» «Composition et évolution des modèles de performance des places portuaires, en tant que maillons des chaines logistiques globales» Olivier DESPLEBIN Doctorant en Sciences de Gestion - Université du Havre

Plus en détail

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK ECVET system for No borders in tourism hospitality European Training and Work N.E.T.WORK 147788--1-IT-ECVET Units of learning outcomes What methods have you used? Le projet a pris en compte, à l avance

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

PROJET DE CONCEPTION (6GIN333)

PROJET DE CONCEPTION (6GIN333) PROJET DE CONCEPTION (6GIN333) Cours #7 Hiver 2012 Ordre du jour Gestion des risques Introduction Concepts & définitions Processus d analyse Outils & méthodes Résultats Pause de 15 minutes Suivit des coûts

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60)

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60) DE L'ETUDE DES DANGERS BONDUELLE CONSERVE Russy-Bémont (60) 1 Environnement et voisinage... 2 2 Potentiels de dangers... 3 3 Evaluation des risques... 4 4 Evaluation des effets des scénarios retenus...

Plus en détail

Concevoir des supply chains résilientes

Concevoir des supply chains résilientes Concevoir des supply chains résilientes Karine Evrard Samuel CERAG UMR 5820 Université de Grenoble, France Définition de la résilience appliquée aux supply chains La résilience est la capacité à revenir

Plus en détail

A la Recherche de la Sécurité Perdue des Patients

A la Recherche de la Sécurité Perdue des Patients A la Recherche de la Sécurité Perdue des Patients Patrick Triadou, Hôpital Necker, Université Paris Descartes patrick.triadou@nck.aphp.fr P Triadou 1ères Rencontres Internationales : Gouvernance des Risques

Plus en détail

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE Définition Il s'agit d'une série intégrée de mesures qui permettent de vous préparer à répondre aux situations d'urgence et à reprendre

Plus en détail

Le développement managériale

Le développement managériale Le développement managériale Comment et pourquoi le manager est au centre du processus Le concept managériale: «Business & People Partner partner: Business partner : participer à l efficacité et à la qualité

Plus en détail

ATELIER 1 - LA GESTION DE CRISE : une opportunité pour intégrer la culture du risque dans l entreprise?

ATELIER 1 - LA GESTION DE CRISE : une opportunité pour intégrer la culture du risque dans l entreprise? ATELIER 1 - LA GESTION DE CRISE : une opportunité pour intégrer la culture du risque dans l entreprise? Anticipation, pilotage, accompagnement, communication quels freins et facteurs clés de succès? Quel

Plus en détail

Août 2013 Recommandations en matière de Business Continuity Management (BCM)

Août 2013 Recommandations en matière de Business Continuity Management (BCM) Août 2013 Recommandations en matière de Business Continuity Management (BCM) 1 Situation initiale et objectifs... 2 2 Fondements... 3 3 Champ d application et menaces... 4 4 Recommandations... 7 4.1 Définition

Plus en détail

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011

SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Eléa 27 janvier 2011 Agenda Eléa : qui sommes-nous? Les enjeux et défis de la Supply Chain Quelles compétences / savoirs sont-ils nécessaires? Questions - réponses Agenda Eléa :

Plus en détail

Annex QUESTIONNAIRE FOR THE TESTING OF THE GUIDANCE ON RISK ASSESSMENT OF LIVING MODIFIED ORGANISMS

Annex QUESTIONNAIRE FOR THE TESTING OF THE GUIDANCE ON RISK ASSESSMENT OF LIVING MODIFIED ORGANISMS Annex QUESTIONNAIRE FOR THE TESTING OF THE GUIDANCE ON RISK ASSESSMENT OF LIVING MODIFIED ORGANISMS GENERAL INFORMATION ABOUT THE TESTING Q1. These results are being submitted on behalf of a: Q2. When

Plus en détail

Atelier de travail sur la résilience d une organisation. Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation?

Atelier de travail sur la résilience d une organisation. Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation? Atelier de travail sur la résilience d une organisation Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation? 1 RÉSILIENCE Aptitude d un système à maintenir ou à rétablir un

Plus en détail

RÉPONSES GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE CHAPITRE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE

RÉPONSES GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE CHAPITRE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE CHAPITRE 1 GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE RÉPONSES OBJECTIFS D APPRENTISSAGE Au terme de ce chapitre, l étudiant doit être en mesure de faire ce qui suit : 1. Comprendre la gouvernance d entreprise

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Pourquoi et comment les réseaux sociaux d entreprise révolutionnent-ils le management?

Pourquoi et comment les réseaux sociaux d entreprise révolutionnent-ils le management? Pourquoi et comment les réseaux sociaux d entreprise révolutionnent-ils le management? Cycle Innovation & Connaissance 56 petit déjeuner Sophie de BONIS & Catherine CHAT, IBM 14 mars 8h30-10h SKEMA Animatrice

Plus en détail

Institut national. Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS. Risques et Crises

Institut national. Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS. Risques et Crises Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS Le «Risques et crises» inscrit son action dans les objectifs du Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale. Il contribue à la formation et à la préparation

Plus en détail

LE PLAN CHABLIS : UN OUTIL DE PLANIFICATION D URGENCE ET DE GESTION DE CRISE POUR LA FORÊT WALLONNE

LE PLAN CHABLIS : UN OUTIL DE PLANIFICATION D URGENCE ET DE GESTION DE CRISE POUR LA FORÊT WALLONNE fw LE PLAN CHABLIS : UN OUTIL DE PLANIFICATION D URGENCE ET DE GESTION DE CRISE POUR LA FORÊT WALLONNE SIMON RIGUELLE JACQUES HÉBERT BENOÎT JOUREZ AUGUSTIN ROMMELAERE La DGARNE, souhaitant anticiper une

Plus en détail

Séminaire SMARS : "Les smartphones et les réseaux sociaux comme outils d alerte face au risque inondation : enjeux et perspectives"

Séminaire SMARS : Les smartphones et les réseaux sociaux comme outils d alerte face au risque inondation : enjeux et perspectives Séminaire SMARS : "Les smartphones et les réseaux sociaux comme outils d alerte face au risque inondation : enjeux et perspectives" Avignon, les 25 et 26 mars 2015 Intervention : "Applications, réseaux

Plus en détail

Nom_Activité-I-AAAA-XXX

Nom_Activité-I-AAAA-XXX FICHE DE SUIVI D UN INCIDENT DE SECURITE (FINCS) Nom_Activité-I-AAAA-XXX Libellé de l incident Emetteur de la mise à jour Version de la fiche Date de la mise à jour TABLEAU DE SYNTHESE Renseigné et mis

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS 2015 CATALOGUE DES FORMATIONS Formations sur catalogue ou sur-mesure Formations inter ou intra entreprises Promotions pour les adhérents du Clusif Pour tout programme surmesure, nous contacter directement.

Plus en détail

L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire

L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire Présentation! " #$ %$ & ' (()* " +,- Gestion de risques Éco-Management inc. Gestion Environnement Politiques et procédures ISO 9001:2000 Évaluation des risques

Plus en détail

1 Définitions préalables :

1 Définitions préalables : 1 Définitions préalables : Pour savoir en quoi consiste notre travail de recherche, définissons tout d abord les différents termes qui y sont liés. Pour ces définitions, nous nous sommes basés sur les

Plus en détail

Le projet SOX chez Alcatel

Le projet SOX chez Alcatel Le projet SO chez Alcatel Forum CERT-IST, 08/06/2006 Présentation SO Page 2 Qu est-ce que SO? Le projet SO Le champ d application L organisation Le déroulement La vie après SO La Loi Sarbanes-Oxley Page

Plus en détail

Rencontres Nucléaire et Santé

Rencontres Nucléaire et Santé La Sûreté Nucléaire Rencontres Nucléaire et Santé Le Parc Nucléaire français 3 La Sûreté Nucléaire L exploitant est responsable de la sûreté La sûreté nucléaire, c est l ensemble des dispositions prises

Plus en détail

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Presented by Pierre Rochon Senior Advisor for Executives APEX Objectifs de la séance 1. Comprendre en quoi consiste la saturation

Plus en détail

ANIMER, CONDUIRE ET ACCOMPAGNER SON EQUIPE MANAGEMENT INTERMEDIAIRE

ANIMER, CONDUIRE ET ACCOMPAGNER SON EQUIPE MANAGEMENT INTERMEDIAIRE ANIMER, CONDUIRE ET ACCOMPAGNER SON EQUIPE MANAGEMENT INTERMEDIAIRE Intégrer concrètement une équipe en tant que responsable Se positionner par rapport à l équipe et à la hiérarchie Prendre conscience

Plus en détail

La démarche d innovation streching vs la démarche d innovation de rupture

La démarche d innovation streching vs la démarche d innovation de rupture La démarche d innovation streching vs la démarche d innovation de rupture Présentation des key learnings CONSEIL EN INNOVATION Etude qualitative de benchmarking sur les démarches d innovation de 15 grandes

Plus en détail

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires Validation : 13/10/2011 Ministère-pilote et rédacteur : Ministère chargé de l intérieur Ministères

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

Atelier Gestion des incidents. Mardi 9 Octobre 2007

Atelier Gestion des incidents. Mardi 9 Octobre 2007 Atelier Gestion des incidents Mardi 9 Octobre 2007 Bienvenue Le thème La gestion des incidents Le principe Echanger et s enrichir mutuellement de nos expériences réussies ou en-cours, de nos difficultés.

Plus en détail

Plan de continuité d activité

Plan de continuité d activité Plan de continuité d activité - Note méthodologique - Cette méthodologie vise à opérationnaliser le PCA en le confrontant - au travers d une simulation - à la réalité du travail futur. La démarche est

Plus en détail

haut comité français pour la défense civile

haut comité français pour la défense civile Lauréats 2010 Les communes Lauréates Les Villes Labellisées Des étoiles sont décernées aux communes dont le travail en terme de protection de la population face aux risques et menaces majeurs va au-delà

Plus en détail

overmind La solution précède le problème 2008 Overmind - All rights reserved

overmind La solution précède le problème 2008 Overmind - All rights reserved La solution précède le problème Société Overmind vous propose des solutions d optimisation, d anticipation, de pilotage global capables de prendre en compte l interdépendance des variables en terme de

Plus en détail

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Le projet est Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Mars 2015 Programme inter-organisations pour la gestion rationnelle des produits

Plus en détail

Forum Suisse pour le Droit de la Communication. Séminaire du 28 novembre 2008

Forum Suisse pour le Droit de la Communication. Séminaire du 28 novembre 2008 Forum Suisse pour le Droit de la Communication Université de Genève Séminaire du 28 novembre 2008 Devoirs et responsabilités des organes de sociétés en matière de sécurité informatique Wolfgang Straub

Plus en détail

Une crise serait un «changement brutal et

Une crise serait un «changement brutal et Une crise serait un «changement brutal et soudain entre deux états, qui provoque une rupture d'équilibre». Marle Hélène Westphallen, (1994) «La cybercriminalité recouvre toute activité illégale et irrégulière

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Juillet 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

MANAGEMENT DES RISQUES PROJET

MANAGEMENT DES RISQUES PROJET MANAGEMENT DES RISQUES PROJET Intégrer le management des risques dans le management de projet CURITIBA 2001 Patrick BOURDICHON Certification Internationale en Maîtrise des Projets 1 SOMMAIRE 1 - Chef de

Plus en détail

PREVENTION EVALUATION ET MANAGEMENT DU RISQUE SOCIAL

PREVENTION EVALUATION ET MANAGEMENT DU RISQUE SOCIAL Développer, Optimiser, Maintenir la Performance de lhomme et de lentreprise PREVENTION EVALUATION ET MANAGEMENT DU RISQUE SOCIAL Le «Risque Social» doit être pris en charge comme nimporte quel autre type

Plus en détail

Marcel Lebrun. Les TICE, valeur ajoutée et métamorphose de la pédagogie

Marcel Lebrun. Les TICE, valeur ajoutée et métamorphose de la pédagogie Marcel Lebrun Les TICE, valeur ajoutée et métamorphose de la pédagogie Votre «cours» en ligne sur une plate-forme? Marcel Lebrun Institut de pédagogie universitaire et des multimédias (IPM) lebrun@ipm.ucl.ac.be

Plus en détail

Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation?

Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation? Plan de mesures d urgence (PMU) : une obligation? Plan de la présentation Qu est-ce qu un PMU? Est-ce obligatoire d avoir un PMU? Étapes de réalisation d un PMU? Organisation et détermination des dangers

Plus en détail

PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF. Ianis Lallemand, 21 janvier 2013

PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF. Ianis Lallemand, 21 janvier 2013 PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF Ianis Lallemand, 21 janvier 2013 APPRENTISSAGE INTERACTIF definition Contours encore assez flous dans le champ de l apprentissage automatique. Néanmoins,

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Gérer le risque opérationnel ORM - Operational Risk Management Juin 2008 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise GM Gouvernance PR Projets IS Systèmes d Information SO Service Management 1 Le risque

Plus en détail

Le 9 mars 2011 LA GOUVERNANCE DE BMCE BANK :

Le 9 mars 2011 LA GOUVERNANCE DE BMCE BANK : Les Workshops de la Bourse Le 9 mars 2011 LA GOUVERNANCE DE BMCE BANK : AU SERVICE DE LA PERFORMANCE SOMMAIRE 1 L INTERET D UN DISPOSITIF DE BONNE GOUVERNANCE : AU-DELÀ DE L ASPECT RÉGLEMENTAIRE 2 ENGAGEMENT

Plus en détail

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations La Communication Définition & acteurs Communication institutionnelle Communication des associations Définition La communication est une action verbale ou non verbale par laquelle deux ou plusieurs personnes

Plus en détail

MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS

MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS PEGASEAS Theme: MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT: final outputs and Questions of the reports:

Plus en détail

Gestion et management de projet - Introduction - 1 -

Gestion et management de projet - Introduction - 1 - I Gestion et management de projet - Introduction - 1 - Définition du projet et de la gestion de projets. I-1 Actualité de la gestion de projet ancien ; extension et modification des projets depuis 30 ans

Plus en détail

(Démarche et méthode)

(Démarche et méthode) Altaïr Conseil Transformation Gouvernance - Risques Elaborer la cartographie des risques (Démarche et méthode) 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil.fr contact@altairconseil.fr

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION Amélioration de la planification de la capacité à l aide de la gestion des performances applicatives

DOSSIER SOLUTION Amélioration de la planification de la capacité à l aide de la gestion des performances applicatives DOSSIER SOLUTION Amélioration de la planification de la capacité à l aide de la gestion des performances applicatives Comment assurer une expérience utilisateur exceptionnelle pour les applications métier

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

MOUNTING HARDWARE MATÉRIEL DE MONTAGE

MOUNTING HARDWARE MATÉRIEL DE MONTAGE ENGLISH This page lists the contents included in the box. Please take time to identify the hardware as well as the individual components of the product. As you unpack and prepare for assembly, place the

Plus en détail

Contexte général. Objectifs de ce cours. L intervenant. Plan du cours. Pourquoi La Gestion des Risques Contexte Général

Contexte général. Objectifs de ce cours. L intervenant. Plan du cours. Pourquoi La Gestion des Risques Contexte Général Objectifs de ce cours Cours d Introduction à l Analyse des Risques en Gestion de Projets et en Entreprise Bordeaux novembre 2007 Par Daniel Cohen, Président de Zalis SAS. www.zalis.com! Il s agit d une

Plus en détail

Point de situation cybersécurité «Santé»

Point de situation cybersécurité «Santé» Point de situation cybersécurité «Santé» . Information. . Définition Système d information. Ensemble des moyens humains et matériels ayant pour finalité Acheminer Stocker Présenter Patient Virus traitement

Plus en détail