Journal Républicain Quotidiennes Départements

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journal Républicain Quotidiennes Départements"

Transcription

1 6 ' w x ï y ' ê Q X ç ç ê 2 ( ) x ç ' I ÉÉ j?) II? I I è ( ) è (6 ) 6 è w 2 è ( ) I ÉIQ (6 ) 'I ' I è Q j j $ ' 29' y ' ] x â ê î ; y j ] x ; ] œ è è ; j ù ; è $> è è 2 ç è ' y II ê x üû j ; x x j y x! è Q? j â 2 ç û x x x j j x j y y y ç è y! ô x ; I ê ; ê y ê 2 è 25 % 2 x y î x x è ê z ê ; 25 û j x & x è ; y ; x y â II I j ôy y è è y x x è x j x x x y Q! I û è y?! è x yx j ] y 5 Q è ' ê y x è ê y è k z ç x è è è ê ' è j x yè Q? î ê è è I ; ê!ù è! x î 9 x " x ê ê y x ] è j ç K y ( ) j ; x ; z w I j è ;!! ç y y ]? ê! y x è è III! y ; ê j ê ê w è è j? ; x I ] ' ' è j! x j " I è ç ç Q j û è x j j ê ; y ê x x ç ( x! j x K y x ô ; x â ê j I î ê ê è x Q ç j ê I x y x è j y x x II Y ç z ù è x û j â Q y y ; x j x ê ; ; ç î j x ' è j ; z ( x j x ] x y j y IQ É z â ; x ê ç û j ] ] jô û x ê j x Æ y Q z! II ÇI I II ] y ê j I x 5 y! ô j j x ' è I j y ' è è ù ç x 2 x y k I è x 9 I É k ; x È ç y I y û 22 9 è y ü ; I xê y ; ê è ; ] y _ jï I â ; ç ê k (j' 2! y 2 j 9 j è W x è è ' ô I ] I 2; x x è 62 ; 2 x y â (2 j ) x j I 9 I ] ê W x j z x I É ô x! ~ À ç è ô è ' > ( ; W > I I É " y y ç ê ù II I x x ê k z è I è ê ç W j x y ê 9 û 2 W & 'x ê ( ) 5 92 j 2 25 [W è É è x x y III <?) y j % ê ê x w è >> x x è ç 6 ç I ç è è x x j Ç <) ê É É ÉIQ è ( ' è y ) x; É % j ê y è jè I 25 x ù ô x ) j x è x ô ô I ô ê y ç ; ~! jûû ' k 92 x Ê I II I ; ' x I ïï î I I K

2 I I ê ê x x I è ) ' ; I ; ; â y xè ' 6 y Y I ë; î; Y ù ê ô ç x x y y ( è 2 I î y ( ) 92 ' () 2 (z) y () ) â ; ) y; ) y w ( ) 5 k x û () ky) 5 x 25 Ü I < 5 > ><Ç & x ' ' / 2 5 y 5 ; ' x! ü 5 I ' j x ; 2 ç y < z ü2 IÎ îî ' ; $ î ' ô ; ; ) è 92 x! ' è y x ; è ù x I è I x " ê î è " ' ê jï x ç è Q9 y j x 6 Î5 9 x x j " I > ïïk I x î y Œ I Ö â x j j Î j ; j ; ; ' ; ; Q Êây 92 ()' 9 5 Ç I X II y 6 y z yè x k z è è è ê è Î '/} /'/ ÏQ 2 x 2 x ï è y x y ï I I ÉI 9 I x I x j y 25 y y ' y 9 jx 5 ) j j x x x j ; x I I û j y x ' j y x 2 ' j û Y 59 y yô { ; Y~ ww >wwk 99 ê I 2 y è I X I x j ' è x j è è ë ' x zè è x x j j z ç I I (ü < I IX! I! j X I y è è I y ê x x û ê ; ê ê y j I I? ÉI I I 9Ê I II ~ Y è y z 5 j x x y j x 5? x y x x y x è z x x Q x Ç ê j ô û I j 65 y y yô è x y y è 2 Ç x è è Çy è x x j I x û 2 j ù ê y x _ () 6 z x y Q y 26 ô è y x œ ûç z ; ç 6 x 2 5 j 2 x x ô x I I x 92 y 25 è ; ; z y ; y; x ê I è x j I ) î x ( ) Ç è I y è ê j I I 29 è Ü x z!! x û y 9 5 x 5 < œ x ê X < X > ï &! x î 99 " ;; œ 99 ê œx KK I I I I I Ö x yô œ y z j j 2 x x j 2 è x I y â j y y œ y è j j y ' ü jx ç j x j j x x 9 9 è ô j; è! j j # ô ê ç j ç ; 2 ;> z % x è x I ; ç 9 X É j j ù z y I è yz ù x z z Ç y 6 x x z j ê x j ü x ç j' è j z x x ; j x è j x; > < ) > < j ; è ji IZ I è î j è x y è Y j è 9 y Ç 5 9; z ç yè ' z ù û 9 î x y 6 92 j ë ü ' 6 j' ù ê 6 92 j? QQj y è yèx ' IX (I ô 2 K &Ü î IX K (Iô?jj ' kz x x z 2 29 ; 59 ; ' yô; ; û ' ù ç j 2 ô z > + < I 9 z x ê I K " I è ' > >"< j è è x > +< ê x QÊ III x j è "j ê ê j ê ô 'I ÿ çê j ê j j ô ( è ô x ï ç j yô ê x j ê è ê x ê ê êè x ê x x x ê x y x ê ê j j è ê x x è ; è ; x üx ô y Æ ' î ' Ü / ô j 92 I '?'I öi'! I k j; j 5 < / ù x ê x ; ê x ê çw x 6 ü9 y ; #

3 / î I Y Z Y & I I " î è ; ; z x ù â 5 Œ I È Q I ê y ç 5 ; I ; j y; I I ç ; ; IX è j I ; j ; x è x I x â â ' I II x 5 x è x j z è j I j x x II è x x 9 IY y x è è è è I IQ x 22 y I è I II ê è j ü2 x 2522 j j Ö x è ê è 26 I 2 j 6 j x I I I I Ç' I 99 9 j y è y _ 2 j 92 I È Q ; ô I ÄZ; I; I 9 y x y ( y ô ) z ; è j y' è ( ' 9 ç j è è è _ x z è z I I ZX ; Y œ œ ; ; I I I 2 Z 5 92 â zx z ( ) è j ' j è è? ( I) x è è " ( ) ï Q â è y x è ; j è j ( ' è ê 2 ( è ÈQ ' 5 j ) è I! x y ; I (I; î j ; 5 j ; x y ; ç X ; ; ; 2 ; j Y ;z! y ; y [ j ù 5 W j j W W/ / "j j ' è x KY; ; " 2 j y â è!> ' ; ß ( ) 5) ' X I I ; " I I ' ' 'Y; 2 j ê ; Y; I I I I I I I I I è ' ê Q I ; è > y Q I x ô ; ÏI; x z 5 ) î ê I I I ( ' y x è II!! ê x è y û 9 II è I x x ê <> ê y! êy x x Q I I y è ; j ( ) x x I è 5 ë ' 5 y 6 ; < Q I z è " x ; 5 ; î ' è Q z x x! ' I zè ' I è z k y z ê ' ' ; j ; è 92 5 ' ê x 9 ù è ' x ( I jß I Y I è è è û è I I x x y y ( 2 6 è ' ) I I x ç x ( 5) I X ù ç x I î 5 I ( ) ê î ê ê ' ; ZK è è ; 9 ê I [ ù û x ' ; è ù x ; y y > ' ; ü ' x I I I 2" y W I I I I j Z < x ; è ' ü 2 / 5 û z œ œ è è y x 9 î j z x è ' x è j I ô è x x! x 9 96 z y x y I I 92 I Q j è y _ ; ' x Y y j 9 9 _ 5 j ê j ( ) è 6 x y è ; Ö è 2 6 ; û È 6 ; 59 ; I 2 ; I IQ I ÈQ 5 _ ' K" II ( I è x ) 2 I 2! ; ô y ( ) x ; > Ë I 2 /2 ê 2 z â YI /2! j x z k x è 9 x ' k Y k _ è j è 6 j â j 5 6 x è î x 25 I É II 2 /2 [ x /2 I I y ç x I I I 2 /2 ; Q â è /2 x x œ _ j I Q 5 IZ ê 2 ; x x j y II ê 5 û 9 â 2 <j j 22 ; 9 è Y x î ' ê x ç I I ( ) x y y j ; 2 ; z ; è Y I j j ; j ; z y è z z j â I I y ê 'I î x I I I I W I Y Y X ÉI6I IÉ I É I Œ Ç Ÿ Î % I y K 9 " 2 I X ( ) ZI I I è j x x ô x ç î œ x j û x y I ê ô x ô è ô ù I è y I y ê I ; x x j j I x üiiiiiiiii ïîî I'îü ü I ç x x x j è è Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê Ê x I I è è j œ j ô ù j è z x I û y!! y ê û y â û'ô ô _ 5jQ œ ç x É y ô I è j y I ô è ê ç z j & Î è ;!!! ê x è?? II ô y â ô Q è ç è I y x II è I _' ê y î z x / x x x x! W! / z! z è x è è è I < I y è j â è y j è? x î x! ; (

4 ï > ' ' wwj y w ä ' ü ÆwWw "W ' ' & &9 ßW $ j < ' & & ä& ä Y ( ) ü ' X ; I W?! ü I I ; ' IW ' 9 ' I I ÈQ ; K Y j! Q ÎY Y ' â I ïô K ' x ; ; ;? ô 9? y Y ;! ' è y j œ x è j ' ' I y I ü I W YÎI w ; ;; ü w ÎÜI ; _; w üû 5 I ü è!! î 9 x Ç ü ï Î ' I ZY; ZY è y I y è y " W ;>; ' 25 Q K & Z 'ü Z ''! Z è ; ' ; ; ZË ç ù y; ; 'Z ; I Z Z' ;'; XQ '!üq ü <! ; jz Z î2z è w j x è 9 ä y ü k ; è ' â 92 ü ; û z) ô j â I Q I K I! ; ' ; ; ; x j j ; ;< Y ; (! ''" '> è œ ( ü ; ' ; è ï x ù 6 22Ë ÉIZ Ü ù ' (è) î I Kj è Y ;!" ; II K ' I I I ÔIî!î I j I I Ij ç I I ww I' < Q ü' j ü' ' ô ' Y ;;' < &!I è Ô& è äz ü ç ' z 5 z î 9 ë 2 Ww y y 5 x 2 y y 9 9 z 9 II W < I Y! I > y x y I Q!; ôîj " 5 I è j y ë z k x Ê I 2 y ä K y ï &X I K I! x x ü 6 x x 2 I 2 j y è II &î I W &Y! jjüäk Ü î _ ~ ' w I II K I/ è? > y I ( è ' XâÛII ' è è % ç 52 è ? ' 'w 'j 25 '# ' 5 ç 25 x ü ' 5 5 y 5I è y I 5!ç ( } ' î ;; 2 ü2 2 ' â 2 ç ù x? w 5 ô ç'j ' û 5 y 5 ' K x 5 è 5 5? 5 5 x è? ; x ü 55 Ö è x > ï Ô êç $ $ ô $! ï I k I w _y >'Www! è j!! ; â I! è j É j' œ j è? è y I x ç x è ; j ê x y ô yz è j y j j j! / W Ç / û ß 9 I É I # ÀI' y ; y y Y' y K?Ô Ç! 5' î K É ç ù ) I 92 '; ü û; > I;!;î ; ( z z I x y ç j z x k'j + < II I ö Q ' ' " É Ü?I I YI I IÈ ' j < î j'? ; ; û I'# ' I III IIX ; è y îâ jj ü ü ï I 2 5 'Æ I ê j y è z è î! x ( x j è _ yz z è! z ô x? ù x â â x yz j â j? x I y j j ê j ' ê I x z ç j ;? ; j è? j? x( ê? èî I j z è x xè!! 'â û œ î x j! x y I x y ê â j j ç y z è è ç! j ù ù yz? y ' ê è èè Q? Q y? Q!! ' ï? ç! I ê? x ; û z è??? û y ç & x? x è! j! _! Ç! ç z jz!! x ç x x x z â y j y z I j ' œ œ! ù j? ï ' j j è? ê ' ô! < j û è / z ê ê ç xz ç ' ê y j j è x çè ; ç I ) û ' '

5 I I I I & I 9 II É j > / è I 9 I j I I = " " " Ï X II x è ê x < I # 2 2 < & X û x KI ê û k 9% j (j 2 5 II k x (> ' x Q' 22 I j y 29 / II y ' )) Z è I z WÄI2 z x x 5 ç x y < Y ; ç ü I ô Ö ) < î j $ É W â k y ê x è I Î x Y I I î K j ; æ 'Îï Ï j Y I & ÎQ ü x Ç IÇ ê y 5 Æ IÉÉ ÉI y y x x K (j I / 2 x z É 2 îy (è ô) #_ â & <? > II j _ 9Î 2 QI ê j ç ä k II x 9I IW6 ' â w è 9 ( x) 5 y IÈ & y À 2 ù'' jü Y y & 6! ) 9 x j QI I I 6 î I j j I I j z! I I ] x 2 $ j5< ;< >& Q' < (yô) 2> ü ôüj x j 5 IÛI ' x KI k x QI x QI jy II x I IÊ Ç QI è x 9 I x x 5 2 j I II ç x x 2 5 è è x 69 QI ê j è x j ü I X ê II! I I ' I! k 5 II k I Ä I I ( j! z IXI II î è ; ; IKIQ K k ç ç ; ; 2 ê ( ( ô) ; ) ô () ' < î I 25 î 5 ; 2 5 < Ê I ; ; ; è (yô) (èz) üi II I II ( yè) I / II I I I ÇI ( w % [_ ô! II Q I É I ÉIQ I X I Ü I É I î IQ IX I I & W 9 Y ) I (è) Ç W > 5 2 < ÉIQ ï ' jâ ï ï ' Ü ë É 2 2 < 2 Ä 2 9 % 2 I x ({ (QÉ 6) x z â z yx ô IX x 62 Û è < y; ô I yi I II I! I K x j I' j y ( y ) II I ô x & 2 z x ' I I è 6 I z I ô I y ô _ è ç I 2 x y è j $ y

6 55 I Y I I I I I ï k è x x è 9 W I 6 Ê & 9 ; 25X x x X I I Ù & I # è K î) w 2! y I {j 5 ' Q 6 5 j 9 5 jx 6 j 5 î I XII Œ X æ! w? wzwkj X jy IY X 6 2 _ É I 9 I x ü X > I I 5 X? Z'Ü â ê Z ' I ' x 5 / X IÉ j î IY I I I & x IZ I (? I y ï'ï I è x Iü; ( ÉI I Æ / x y x z ( I 92 I üï I & Ü I É É IQ y {' ['j I X W z z 5(5 6 5 > ;!!) 9 5 9)!! 5 )55 6 II I IÜ Ô I ; ü ) ( x / ) ( 6 ( ) & 2 2 è (y 2 ü 2 2 ü 2 2 ') ( ( Î x y ô û 25; ô ; / ; j 95; j 95; û 9; 95 25; 5; 65; j 5; 5; ; ç 92; j 92; j 9; û 92; 92; 92; 9; 9 ; j 9 ; 9 ; 9 ] 5 è x / ÉII ÉI ô è ü y 5% 5 5 5% 55 K 2 x û ' y è 25 x x ; ; ï > Ê ÉI î ( / j ' j I XI è è II I I è I QQ II â î x x ù z 9 ô y ô ' < Iô ç 2 ô y ô ô y 5 ô 6 ô è ô I I II 9 2 / û &K y =>= ( W I x x è &? É É I û / è 5 5 _ > / È I x IX x k k k 5 k 9 x Î I î5 I ÆZK X I I 9# ù xê Y I I 2 Œ " ÉÉI 6 I ( ÉIÛX x "?ï I K ç 9 )> y$ ' è I '< I I II I jî x kk x I ( ü ï è I 9 59 X kk ÆQ ' 5 ï k ï 5 jü X 2 5! ; / ; ( è ( ) 56! I& (2) x I! j â

7 5 ; I Y I / j I ( ' x I y 9) I 5 ê î 5 x 6 è 25 WI I IW Ç I ' I? ') ï '?& Ä 6 2 y è ô ê x I Ï Ä X x ' z ; 2 â I I ; z ä z 66 ( j îî) î ; â I y 9 è x 65 I j IQ Q &I 5 y Q Y I j ï x z ' I x x ' 5 56 ; 5 x I èâ 55 â 62 â 662 & è 2 ' & '' 6 5 û j 2 Ä ; x x ê z 2 2 î 22 y 2 5 x x ] 5 è 2 y î " ; ; j ' j 629 ; j ) ( x j 62 î è 62 j 6 û!? x â 6 j ; ' jj ô 2 < 6 ü x! 62 ; j ] â ( û ; K î è 69 x y? ' ' ' x ; ' x ; x ; x 2 ' è 9? x 'î ' " y ô " 2 9 I ' ô j ; j 526 ' x è y " è ~ ù è Q 5 /' x y x 5 y ' 6 è '> I è I Î ) Q y y 5 x I x y ô 59 è ( y ô ) ( ) ; â ( ) ; 9 z 2 x y z ß û y ) x6 j x 62 è z ) 5 x w ;' ô > ê /> j 6 è 5 6 ( j 69 ù K 5 x â ' " 65 ' ( y 9 y?!; ' x (XY ) 65 j' x 2 è ô y ' ' 62 ô ) 6 x j ( y 9 x 6 5 Iwô 9 ' 9 y â 6 x x z 2 / ( x ) 2 & II î 59 y ' j 59 II è x è ( y ô ) 5 ô è 5 k è k ù z ü& 66 w 9 2 W! 6 ( 22 ; k î ; â è 6 II ; Ç _ç?çj ( x j î ' ç jô ; 9 è j 6 6 è 5 è 66 î y < _ y ' 5 ü x > j î 5 è j y ê è 2 55 è 2 5 ' 59 5 k y 5 Ä ' è ô ( y ô ) W x < è x x 6 k x ) x x y 6 I I É I 2 5 QI I II I I IQ É I I IW = = =================================================== î &ü è 2 x ' Ißß QÜ Ê & ÉIQ Î ÉY II ç 2 I ïïjjô ( ) ' ( K û ; ; 2 è 6 ôz ' ô 6 è I 2 W ô ê ' z y ( ô ) 5 j ' " Wîî ' 2 Ïî ô 5 2 x y 5 Z'Z'9' 96! ü I ç 2 ; 2 î 2 I5Q ÊIK ç > â_$ ûèy K w Ç 'î j? ; > ' y 2 2 x 6 jç ; ; I 2 II 2 è I ô < ( ] 2 ; ô 6 x 5 % x j 2 6 è ; 2 k ; y ù ô 2 Y j ;() 6 ' ;' y è è x è ( è ; y ; ; 9 52 y x x ( ù y ô ) 65 è 6 è è j ô î â ô 6 w Z z ( y ; ) x ô ) 622 y I j è ' x j è è 69 î x x 656 è < ô ù x ' x x 6 z 6 ' è x j î!!?î î 96 x ' x x j x j z 6 Q 6 x è z ' 9 ;y _ è x j 2 â è î j' è y ç 6 5 k ( ) 6 j x ; 2 î x ; k x 6 ; y w 22 è 5 ü y { 9 j x 2 ' ü _ 9 z î z ( y ô ) 5 û 6 ( k? I II è ' è ü k ( ) ô K'ü & ; ' x x y y I & z è 69 î' ' j 55 y 6 k è â 6 â ô x x â ù û 9 k ô 6 Q 6 ) x j 9 x ; y 2 âïï& ' x x II z W " 9 _è â z x ü x ' 2 x ô 66 5 x k ' zx ; 22 2 (>> ( ) è ÄI I î 9 x 62 I è z è x x è â I < 5 6 è w ; 2 â x 2 ; z 2 Iß 9 Z I ë 2 y x 5 (y ô ) j II y ô y x 2 y III ô è 2 x 2 x 5 % z II 6 jy ù 2 j î "'' 62 k è è ê ; x î > 56 è 5 I I É ( y ô ) k x ç î 9 >! 55 j ' 56 j ' ; ) % ; x x z z ( z ) x x x x ' z ( y ô ) 596 ç 25 Ä II ( y ô ); ô è è j z j x (); û ( ü y ô ) I è 2 è ) ; â 22 j z 6 6 è Y { è 2 x 6 % î î $ _ Y z ü 6 ' è I ß ( Ë Î I x 2 â! ü ô jük x è è & I

8 ï É X I Q I Y ÉI X ) I I I I Ç I I I É Y Œ 5& y ô ; ; I I Z y 2 ; Ê ÎÎ ü ] I 26 I 2 è ' ô ( è è w y x ÿ 9 I Z (yô) () 5 9 ' è x j ù j ê x j è! É I 25 É 92? IX I É II IÉI I 6 è x 29 è I Y x I I I I x è x I I I I 5 65 x x I I è 29 x è x è I I x x I 29 è I I I I è x I I I I I I x è I è x I 2 29 yè è 26 9 x 2 66 ê ê ç 6 ê 265 ZIX â 2 I ç î 55 I 25 y I 2 ç I Y I I I ç ZIX I ê ü 96 ÊI è ZIX ç 5 I ZIX I 9 22 X î è I IÊ è ( ) Z è Q x I Y 9 95 Y ç 5 ZIX 5 I À ZY 6 x ( y) 6 è j î IW 25 I ÉÉ É I 92 Z Y z z è x î y j I x ' Y j= ' 2 > I IX 2 É ; + ê I IX _ I z x I IX I I â z I I 62 9 () 2 z I IX 5 I ê z û x y z 5 ï û x è x z I IX ê II É ï XI y X I IX 5 î è X j É j % j I &ü ô î ( ô ô ) X Ö Ä II; I âx I I 5 è > x & É I IÈ? 2 5 I IX Ï Ï ' ' I x I IZ I 92 I 2 5 IX I I w K I /Y I II È è X I w Y I j ÉI z I! I z œ I ïï ' x & 2 Y I è I âë 5 ü& 2 x j x Û 6 ê X ( ê I 2 x! è ê ô 2 2 I I I w I! I É I I ' j x I IIÈ I 22 I 92 2 IIÉ I j j è y yè x j x x y I I I ê ç I j 2 9 y! Y (yô) Y &ïâq&ïï Z x () ; K x ( ); I è 2 ' z ô ï 92 x ' 5 & Ü Ü&èQ I I ê 2 É I 92 ÉI () ; x () ; IX 5 ; I è è 9 ô () /Kx ü 9 I ç ' j x IIÉ I â $<ü " Ö (yô) z I I X 5 IXK I z' x > Y y k I IÏ ; ô èz I I x ï I Ü 2 Y ( Æ î "? 2 2' { K ü y

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Exercice - - L/Math Sup - On multiplie le dénominateur par sa quantité conjuguée, et on obtient : Z = 4 i 3 + i 3 i 3 = 4 i 3 + 3 = + i 3. Pour

Plus en détail

Une introduction aux codes correcteurs quantiques

Une introduction aux codes correcteurs quantiques Une introduction aux codes correcteurs quantiques Jean-Pierre Tillich INRIA Rocquencourt, équipe-projet SECRET 20 mars 2008 1/38 De quoi est-il question ici? Code quantique : il est possible de corriger

Plus en détail

Formes quadratiques. 1 Formes quadratiques et formes polaires associées. Imen BHOURI. 1.1 Définitions

Formes quadratiques. 1 Formes quadratiques et formes polaires associées. Imen BHOURI. 1.1 Définitions Formes quadratiques Imen BHOURI 1 Ce cours s adresse aux étudiants de niveau deuxième année de Licence et à ceux qui préparent le capes. Il combine d une façon indissociable l étude des concepts bilinéaires

Plus en détail

DELIBERATION N CP 13-639

DELIBERATION N CP 13-639 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 13-639 DELIBERATION N CP 13-639 DU 17 OCTOBRE 2013 La politique sociale régionale La politique régionale pour les personnes en situation de handicap Cinquième affectation

Plus en détail

Ê ÙÐ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ö Ø ØÙÖ Ø Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ö Ï ÙØ Ð Ø ÙÐØ ÆÓØÖ ¹ Ñ Ä È Ü Æ ÑÙÖ Ð ÕÙ Û ÙØ Ð Ò Óº ÙÒ Ôº º Ê ÙÑ º ij ÑÔÓÖØ Ò Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ô ÖØ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ò³ Ø ÔÐÙ ÑÓÒØÖ Öº Ò Ø Ð Ó Ü ³ÙÒ ØÝÔ

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014

FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014 USC BASKET Salle S. Chénedé Rue Sainte Croix 35410 CHATEAUGIRON Tél. 02.99.37.89.89 Site : www.chateaugiron-basket.com FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014 Mme M. Nom et prénom de l adhérent : Adresse

Plus en détail

Premier réseau social rugby

Premier réseau social rugby Premier réseau social rugby Rugbygeneration.com est le premier site de la communauté autour de Rugby. Dédié à tous les fans de rugby et les amateurs de toutes générations. Rugby? Échanger, rester en contact,

Plus en détail

Cours d analyse numérique SMI-S4

Cours d analyse numérique SMI-S4 ours d analyse numérique SMI-S4 Introduction L objet de l analyse numérique est de concevoir et d étudier des méthodes de résolution de certains problèmes mathématiques, en général issus de problèmes réels,

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

Chapitre 3 : Repères et positionnement 3D

Chapitre 3 : Repères et positionnement 3D Chapitre 3 : Repères et positionnement 3D Modélisation 3D et Synthèse Fabrice Aubert fabrice.aubert@lifl.fr Master Informatique 2014-2015 F. Aubert (MS2) M3DS/ 3 - Repères et positionnement 3D 2014-2015

Plus en détail

Tests semi-paramétriques d indépendance

Tests semi-paramétriques d indépendance Tests semi-paramétriques d indépendance Bernard Colin et Ernest Monga Département de Mathématiques Université de Sherbrooke Sherbrooke J1K-2R1 (Québec) Canada Rapport de recherche N o 139 Abstract Let

Plus en détail

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles CEA-N-1195 Note CEA-N-1195 Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles Service d'etudes de Protections de Piles PROPAGATION DES NEUTRONS

Plus en détail

Implémentation de Nouveaux Elements Finis dans Life et Applications

Implémentation de Nouveaux Elements Finis dans Life et Applications 1 Département Informatique et Mathématiques Appliquées Année Universitaire 29-21 Rapport de stage Implémentation de Nouveaux Elements Finis dans Life et Applications Présenté par Abdoulaye Samake M1 Mathématiques

Plus en détail

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites. Les pages qui suivent comportent, à titre d exemples, les questions d algèbre depuis juillet 003 jusqu à juillet 015, avec leurs solutions. Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Plus en détail

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions HQ = He 1 He 2 He 3 He 4 HQ e 5 comme anneaux (avec centre Re 1 Re 2 Re 3 Re 4

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Exposing a test of homogeneity of chronological series of annual rainfall in a climatic area. with using, if possible, the regional vector Hiez.

Exposing a test of homogeneity of chronological series of annual rainfall in a climatic area. with using, if possible, the regional vector Hiez. Test d homogéné$é Y. BRUNET-MORET Ingénieur hydrologue, Bureau Central Hydrologique Paris RÉSUMÉ Présentation d un test d homogénéi.té spécialement conçu pour vérijier Z homogénéité des suites chronologiques

Plus en détail

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Chapitre 11. 2ème partie Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES 2ème partie Produit scalaire Produit scalaire

Plus en détail

Variations du modèle de base

Variations du modèle de base 1 Variations du modèle de base Dans ce chapitre nous allons utiliser le modèle de base du chapitre précédent pour illustrer certaines questions économiques simples. Ainsi, le modèle précédent nous permettra

Plus en détail

Intégrales doubles et triples - M

Intégrales doubles et triples - M Intégrales s et - fournie@mip.ups-tlse.fr 1/27 - Intégrales (rappel) Rappels Approximation éfinition : Intégrale définie Soit f définie continue sur I = [a, b] telle que f (x) > 3 2.5 2 1.5 1.5.5 1 1.5

Plus en détail

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2

Exercice 3 (5 points) A(x) = 1-e -0039' -0 156e- 0,039x A '() -'-,..--,-,--,------:-- X = (l_e-0,039x)2 Les parties A et B sont indépendantes. Partie A Exercice 3 (5 points) Commun à tous les candidats On considère la fonction A définie sur l'intervalle [1 ; + 00 [ par A(x) = 1-e -0039' ' x 1. Calculer la

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

W i r e l e s s B o d y S c a l e - i B F 5 T h a n k y o u f o r p u r c h a s i n g t h e W i r e l e s s B o d y S c a l e i B F 5. B e f o r e u s i n g t h i s u n i t f o r t h e f i r s t t i m

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

E-REPUTATION ET IDENTITE

E-REPUTATION ET IDENTITE E-REPUTATION ET IDENTITE NUMERIQUE DES ORGANISATION Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables La gestion de l'identité numérique, appelée également e-réputation, constitue

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE Démarche méthodologique et synthèse AVRIL 2010 Démarche méthodologique et synthèse Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

Calcul des intégrales multiples. Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal

Calcul des intégrales multiples. Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal Calcul des intégrales multiples Abdesselam BOUARICH Université Sultan Moulay Slimane Faculté des sciences de Beni Mellal 1 8 6 4 2 2 4 6 8 6 5 4 3 2 1 1 2 3 4 5 6 2 Table des matières 1 Intégrales doubles

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante

Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante Quelques resultats sur l'equation des ondes Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante (Ondes) @tu xu=f surr Rd: C'est dratique une equation +jj designature(;d).cettenoteestorganiseedela hyperbolique

Plus en détail

Loi d une variable discrète

Loi d une variable discrète MATHEMATIQUES TD N : VARIABLES DISCRETES - Corrigé. P[X = k] 0 k point de discontinuité de F et P[X = k] = F(k + ) F(k ) Ainsi, P[X = ] =, P[X = 0] =, P[X = ] = R&T Saint-Malo - nde année - 0/0 Loi d une

Plus en détail

MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés

MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés Département GPI 1ère année Avril 2005 INPT-ENSIACET 118 route de Narbonne 31077 Toulouse cedex 4 Mail : Xuan.Meyer@ensiacet.fr

Plus en détail

POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES

POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES LE RÔLE DU MARKETING STRATÉGIQUE SIX ÉTAPES POUR ATTEINDRE VOS OBJECTIFS D AFFAIRES POUR QU UNE ENTREPRISE ATTEIGNE SES OBJECTIFS D AFFAIRES, ELLE DOIT ÉQUILIBRER SA STRATÉGIE MARKETING. Une saveur unique

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ÅÓÒØÖ Ð ÍÒ ÑÓ Ð ÙÒ ÓÖÑ ÔÓÙÖ Ð ÑÓ Ð Ø ÓÒ Ø Ð Ñ Ø ÑÓ Ð Ø ÓÒ ³ÙÒ Ñ ÑÓ Ö ³ ÒØÖ ÔÖ Ô Ö ÇÐ Ú Ö Ö Ô ÖØ Ñ ÒØ ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ø Ö Ö ÓÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ ÙÐØ ÖØ Ø Ò Ì ÔÖ ÒØ Ð ÙÐØ ØÙ ÙÔ Ö ÙÖ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö È

Plus en détail

Liste des variables du Fichier Activité professionnelle des individus (localisation à la zone d'emploi du lieu de travail)

Liste des variables du Fichier Activité professionnelle des individus (localisation à la zone d'emploi du lieu de travail) Liste des variables du Fichier Activité professionnelle des individus (localisation à la zone d'emploi du lieu de travail) Nom de variable ZELT Libellé Zone d'emploi du lieu de travail Précisions sur modalités

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau.

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. 1.ont l honneur de vous faire part du mariage de.mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. PARTHÉNON www.parthenonfrance.com 06 12 39 18 46 Ils vous prient

Plus en détail

Chapitre 2. Matrices

Chapitre 2. Matrices Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Chapitre 2 Matrices Emmanuel Royer emmanuelroyer@mathuniv-bpclermontfr Ce texte mis gratuitement à votre disposition a été rédigé grâce

Plus en détail

Cours arithmétique et groupes. Licence première année, premier semestre

Cours arithmétique et groupes. Licence première année, premier semestre Cours arithmétique et groupes. Licence première année, premier semestre Raphaël Danchin, Rejeb Hadiji, Stéphane Jaffard, Eva Löcherbach, Jacques Printems, Stéphane Seuret Année 2006-2007 2 Table des matières

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Calcul de développements de Puiseux et application au calcul du groupe de monodromie d'une courbe algébrique plane

Calcul de développements de Puiseux et application au calcul du groupe de monodromie d'une courbe algébrique plane Calcul de développements de Puiseux et application au calcul du groupe de monodromie d'une courbe algébrique plane Poteaux Adrien XLIM-DMI, UMR-CNRS 6172 Université de Limoges Soutenance de thèse 15 octobre

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1 Exemples de problèmes et d applications INF6953 Exemples de problèmes Sommaire Quelques domaines d application Quelques problèmes réels Allocation de fréquences dans les réseaux radio-mobiles Affectation

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de HAPITRE 1 Suites arithmetiques et géometriques Rappel 1 On appelle suite réelle une application de dans, soit est-à-dire pour une valeur de la variable appartenant à la suite prend la valeur, ie : On notera

Plus en détail

Couples de variables aléatoires discrètes

Couples de variables aléatoires discrètes Couples de variables aléatoires discrètes ECE Lycée Carnot mai Dans ce dernier chapitre de probabilités de l'année, nous allons introduire l'étude de couples de variables aléatoires, c'est-à-dire l'étude

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå Construisons ensemble entreprises salariés PROJETS emplois mobilité réseau HÉBERGEMENT COMPÉTENCES alternance EXPÉRIENCES JEUNES

äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå Construisons ensemble entreprises salariés PROJETS emplois mobilité réseau HÉBERGEMENT COMPÉTENCES alternance EXPÉRIENCES JEUNES Construisons ensemble äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå å á ~ ã ÉÇ ÉÇ ÉÇ å çã Éä JEUNES COMPÉTENCES réseau emplois alternance HÉBERGEMENT PROJETS EXPÉRIENCES entreprises salariés partenariats mobilité transmission www.compagnons-du-devoir.com

Plus en détail

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées.

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées. CHAPITRE 10 Jacobien, changement de coordonnées ans ce chapitre, nous allons premièrement rappeler la définition du déterminant d une matrice Nous nous limiterons au cas des matrices d ordre 2 2et3 3,

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

Approche modèle pour l estimation en présence de non-réponse non-ignorable en sondage

Approche modèle pour l estimation en présence de non-réponse non-ignorable en sondage Approche modèle pour l estimation en présence de non-réponse non-ignorable en sondage Journées de Méthodologie Statistique Eric Lesage Crest-Ensai 25 janvier 2012 Introduction et contexte 2/27 1 Introduction

Plus en détail

La programmation linéaire : une introduction. Qu est-ce qu un programme linéaire? Terminologie. Écriture mathématique

La programmation linéaire : une introduction. Qu est-ce qu un programme linéaire? Terminologie. Écriture mathématique La programmation linéaire : une introduction Qu est-ce qu un programme linéaire? Qu est-ce qu un programme linéaire? Exemples : allocation de ressources problème de recouvrement Hypothèses de la programmation

Plus en détail

Proposition. Si G est un groupe simple d ordre 60 alors G est isomorphe à A 5.

Proposition. Si G est un groupe simple d ordre 60 alors G est isomorphe à A 5. DÉVELOPPEMENT 32 A 5 EST LE SEUL GROUPE SIMPLE D ORDRE 60 Proposition. Si G est un groupe simple d ordre 60 alors G est isomorphe à A 5. Démonstration. On considère un groupe G d ordre 60 = 2 2 3 5 et

Plus en détail

Patentamt JEuropaisches. European Patent Office Numéro de publication: 0 1 1 0 7 6 7 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

Patentamt JEuropaisches. European Patent Office Numéro de publication: 0 1 1 0 7 6 7 Office européen des brevets DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Patentamt JEuropaisches European Patent Office Numéro de publication: 0 1 1 0 7 6 7 Office européen des brevets ^ DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 83402232.9 @ Int. Cl.3: G 06 F 7/52 Date de

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÙÐØ Ë Ò ÓÒÓÑ ÕÙ Î ÄÍ ÌÁÇÆ ÅÈÁÊÁÉÍ Ë Å ÆÁËÅ Ë ÌÊ ÆËÅÁËËÁÇÆ Ë ÀÇ Ë ÇÆ Å ÆÌ Í Ì ÆÇÆ ÇÆ Å ÆÌ Í Î ÊË Ä Ë Å Ê À Ë ÇÍÊËÁ ÊË Ì ÔÖ ÒØ ÔÓÙÖ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ø ØÖ ÓØ ÙÖ Ä³ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÈÖ ÒØ

Plus en détail

Solutions particulières d une équation différentielle...

Solutions particulières d une équation différentielle... Solutios particulières d ue équatio différetielle......du premier ordre à coefficiets costats O cherche ue solutio particulière de y + ay = f, où a est ue costate réelle et f ue foctio, appelée le secod

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement

à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement Les 3 Domaines à Rodilhan 3 résidences pour 3 styles de vie Faites le choix d un logement respectueux de l environnement Ville, Village et Verdure les 3 clés d une adresse 6AÝH EVgX CVijgZa YZh 8 kzcczh

Plus en détail

Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire

Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire Pierre TRUDEL et France ABRAN Équipe de recherche Cynthia Gaudette François Joli-Coeur Annie Lagueux Geneviève Normand Jean-François

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

A. Benali 0248484081 benali@ensi-bourges.fr. Objectifs du cours

A. Benali 0248484081 benali@ensi-bourges.fr. Objectifs du cours A. Benali 0248484081 benali@ensi-bourges.fr 64 Objectifs du cours Comment procéder pour donner des ordres au robot Apprendre à représenter la position et l orientation d une chaîne mécanique Être capable

Plus en détail

ÇÆ ÈÌÁÇÆ Ì Ê ÄÁË ÌÁÇÆ ³ÍÆ ÈÈÄÁ ÌÁÇÆ ËÌÁÇÆ Ê Ë Í Ë ÇÅÈÇË ÆÌË Ê È ÊÌÁË Ô Ö ÅÓ Ñ Ö Þ Ñ ÑÓ Ö ÔÖ ÒØ Ù Ô ÖØ Ñ ÒØ Ñ Ø Ñ Ø ÕÙ Ø ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö Ñ ØÖ Ò ÅºËºµ ÍÄÌ Ë Ë Á Æ Ë ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ËÀ Ê ÊÇÇÃ

Plus en détail

Extrait du poly de Stage de Grésillon 1, août 2010

Extrait du poly de Stage de Grésillon 1, août 2010 MINI-COURS SUR LES POLYNÔMES À UNE VARIABLE Extrait du poly de Stage de Grésillon 1, août 2010 Table des matières I Opérations sur les polynômes 3 II Division euclidienne et racines 5 1 Division euclidienne

Plus en détail

MASTER DROIT-ECONOMIE-GESTION Co-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique»

MASTER DROIT-ECONOMIE-GESTION Co-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique» Mai 0 U.F.R. Droit et Science Politique MASTER DROIT-EONOMIE-GESTION o-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique» Spécialité recherche et professionnelle (M) Métiers de l administration

Plus en détail

Chapitre 1 Cinématique du point matériel

Chapitre 1 Cinématique du point matériel Chapitre 1 Cinématique du point matériel 7 1.1. Introduction 1.1.1. Domaine d étude Le programme de mécanique de math sup se limite à l étude de la mécanique classique. Sont exclus : la relativité et la

Plus en détail

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin.

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin. Exo7 Matrice d une application linéaire Corrections d Arnaud odin. Exercice Soit R muni de la base canonique = ( i, j). Soit f : R R la projection sur l axe des abscisses R i parallèlement à R( i + j).

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Fonctions Analytiques

Fonctions Analytiques 5 Chapitre Fonctions Analytiques. Le plan complexe.. Rappels Soit z C, alors!(x,y) IR 2 tel que z = x + iy. On définit le module de z comme z = x 2 + y 2. On peut aussi repérer z par des coordonnées polaires,

Plus en détail

MODÈLE EL-738 EL-735S CALCULATRICE COMMERCIALE/FINANCIÈRE MODE D EMPLOI PRINTED IN CHINA / IMPRIMÉ EN CHINE 07HGK (TINSF1259EH01)

MODÈLE EL-738 EL-735S CALCULATRICE COMMERCIALE/FINANCIÈRE MODE D EMPLOI PRINTED IN CHINA / IMPRIMÉ EN CHINE 07HGK (TINSF1259EH01) MODÈLE EL-738 EL-735S CALCULATRICE COMMERCIALE/FINANCIÈRE MODE D EMPLOI PRINTED IN CHINA / IMPRIMÉ EN CHINE 07HGK (TINSF1259EH01) AVIS SHARP n offre aucune garantie que ce produit ou ce mode d emploi convient

Plus en détail

MCMC et approximations en champ moyen pour les modèles de Markov

MCMC et approximations en champ moyen pour les modèles de Markov MCMC et approximations en champ moyen pour les modèles de Markov Gersende FORT LTCI CNRS - TELECOM ParisTech En collaboration avec Florence FORBES (Projet MISTIS, INRIA Rhône-Alpes). Basé sur l article:

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Examen optimisation Centrale Marseille (2008) et SupGalilee (2008)

Examen optimisation Centrale Marseille (2008) et SupGalilee (2008) Examen optimisation Centrale Marseille (28) et SupGalilee (28) Olivier Latte, Jean-Michel Innocent, Isabelle Terrasse, Emmanuel Audusse, Francois Cuvelier duree 4 h Tout resultat enonce dans le texte peut

Plus en détail

Apprentissage non paramétrique en régression

Apprentissage non paramétrique en régression 1 Apprentissage non paramétrique en régression Apprentissage non paramétrique en régression Résumé Différentes méthodes d estimation non paramétriques en régression sont présentées. Tout d abord les plus

Plus en détail

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse page 8 AGREGATIN de MATHEMATIQUES: 1991 1/5 externeanalyse concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse NTATINS ET DGFINITINS Dans tout le problème, R+ désigne l intervalle

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

L Econométrie des Données de Panel

L Econométrie des Données de Panel Ecole Doctorale Edocif Séminaire Méthodologique L Econométrie des Données de Panel Modèles Linéaires Simples Christophe HURLIN L Econométrie des Données de Panel 2 Figure.: Présentation Le but de ce séminaire

Plus en détail

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10.

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. A1 Trouvez l entier positif n qui satisfait l équation suivante: Solution 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. En additionnant les termes du côté gauche de l équation en les mettant sur le même dénominateur

Plus en détail

Estimation de l erreur de prédiction dans le cas de l utilisation d une combinaison de méthodes pour le calcul de provisions en assurance IARD

Estimation de l erreur de prédiction dans le cas de l utilisation d une combinaison de méthodes pour le calcul de provisions en assurance IARD EURIA - Euro Institute of Actuarial Studies Bureau d études Sous la direction de Aude Goichon (KPMG) Franck Vermet (UBO) Françoise Pène (UBO) Estimation de l erreur de prédiction dans le cas de l utilisation

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

VARIABLES LATENTES ET MODÉLISATION STATISTIQUE EN ASSURANCE

VARIABLES LATENTES ET MODÉLISATION STATISTIQUE EN ASSURANCE VARIABLES LATENTES ET MODÉLISATION STATISTIQUE EN ASSURANCE A. MONFORT CNAM et CREST-INSEE 1 1. INTRODUCTION. Les variables latentes, ou inobservables, jouent un rôle de plus en plus important dans la

Plus en détail

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48 Méthodes de Polytech Paris-UPMC - p. 1/48 Polynôme d interpolation de Preuve et polynôme de Calcul de l erreur d interpolation Étude de la formule d erreur Autres méthodes - p. 2/48 Polynôme d interpolation

Plus en détail

!" #$# % *(!( % (+#$#, ) ( 5- % % 2! $!!!!87777777777!!!!8777777 -% %. / 0 1 ' 2% %. (3 4 562( % 4 5

! #$# % *(!( % (+#$#, ) ( 5- % % 2! $!!!!87777777777!!!!8777777 -% %. / 0 1 ' 2% %. (3 4 562( % 4 5 Bulletin d adhésion au contrat groupe Responsabilité Civile Professionnelle n B1302525PNPI souscrit par AMAVIE pour le compte exclusif des écoles accréditées.!" #$# % &%!'(" "()' ( *(!( % (+#$#, ) -% %.

Plus en détail