Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P"

Transcription

1 EUROCOPTER SAS Groupe EADS Marignane Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P Titre Domaine Contribution à l amélioration de l outillage conceptuel, méthodologique et technique pour la formalisation et la vérification des exigences dans la démarche MBSE : application aux systèmes aéronautiques Le sujet de recherche proposé concerne l Ingénierie Système (IS) et plus particulièrement le Model Based Systems Engineering (MBSE). Il s intéresse aux processus d ingénierie et d analyse des exigences, de vérification et de validation. Le domaine d application concerne l ingénierie de systèmes aéronautiques. Mots-clés Ingénierie Système, ingénierie des exigences, MBSE, vérification, exigence, règles métier, sémantique, formalisation, propriété, model checking, theorem proving, graph analysis, système complexe, système aéronautique Contexte de la thèse Ce projet de recherche sera soutenu par une bourse de thèse de type CIFRE financée conjointement par la société EUROCOPTER (Groupe EADS) et l ANRT. Il sera encadré par le LGI2P (Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production, basé à Nîmes) de l ENSMA (Ecole Nationale Supérieure des Mines d Alès). Les travaux prévus s inscrivent dans la suite logique des travaux entrepris au sein de l équipe ISOE (Ingénierie de Systèmes complexes et d Organisations Interopérables) du LGI2P. Problématique de la thèse Pour Eurocopter, concepteur et producteur d hélicoptères et de services, les parties prenantes d un projet de conception d un nouvel hélicoptère peuvent être décomposées classiquement en reprenant certains concepts de base de l Ingénierie Système. Il s agit de : Clients (customer) souhaitant disposer d un système hélicoptère clef en main et éventuellement de toute une série de services correspondants (aide au financement sous forme locative, maintenance, livraison, )

2 Systèmes contributeurs (enabling systems 1 ) qui se décomposent en acteur internes à Eurocopter (équipes et départements chargés de la conception, de la production, ) et en acteurs externes à Eurocopter (fournisseurs de rang 1, 2 ou plus, sous-traitant). Parmi les acteurs internes, certains doivent assurer la relation client/eurocopter. Ils sont ainsi appelés à jouer tout ou partie du rôle de Maître d Ouvrage (MOA). D autres assurent les rôles de Maitre d Œuvre (MOE) en s occupant de la conception et du développement puis de la production du futur hélicoptère. Acteurs internes et externes appartiennent généralement à des équipes différentes et sont de métiers différents. Systèmes à l interface (interactive systems) qui vont devoir cohabiter et inter opérer avec le futur système hélicoptère au cours de son cycle de vie. Ils doivent donc exprimer des attentes ou des contraintes vis-à-vis du système hélicoptère de sa conception jusqu à son retrait de service voire sa réutilisation totale ou partielle. Chaque projet suppose alors évidemment un travail et des processus collaboratifs dans lesquels chacune de ces parties prenantes devra s impliquer. Nous nous focalisons ici sur une vision plus ou moins standardisée des processus de l Ingénierie Système (ISO 15288) ou de bonnes pratiques (ARG, ). Il s agit des processus d ingénierie des exigences (stakeholders needs and requirements design process), de vérification (verification process) et de validation (validation process) des architectures fonctionnelles et organiques résultantes du processus de conception des architectures (architectural design process). Dans ces processus, nous nous intéressons particulièrement aux tâches suivantes : Le MOA doit susciter, capter, décrire et valider les besoins du client et de toutes les parties prenantes (internes et externes de l entreprise) concernées par le système hélicoptère. L objectif est ici, soit de contribuer au maintien en conditions opérationnelles de ce système, soit de pouvoir s interfacer avec lui tout au long de sa vie afin de lui permettre de remplir sa mission. Toutes les parties prenantes sont généralement représentées par des acteurs opérationnels exprimant des points de vue et des besoins voire des avis différents (besoins opérationnels, de performances, de sécurité, de sûreté, de compatibilité technique à un standard, de validation, ) en utilisant leur propre langage métier. Le MOA doit donc gérer plusieurs vocabulaires et leur sémantique respective. Il doit mettre en œuvre diverses approches pour capter (diagramme pieuvre, carte mentale, interview guidée, approche outillée graphiquement telle que KAOS, ) puis formuler (au moyen d outils et de standards tels que SBVR, URN, BRL, CMU, ) en utilisant des langages tels que SysML qui est aujourd hui fortement pressenti dans le milieu industriel. Chaque partie prenante doit donc pouvoir comprendre, s assurer de la cohérence, de la pertinence et ainsi valider l ensemble de ses besoins avec les besoins des autres parties prenantes. Le but est de former ce que l on appelle dans la suite un référentiel des besoins. Le MOE doit ensuite, avec le MOA, traduire ces besoins sous forme d exigences qui sont alors regroupées de manière cohérente dans un référentiel d exigences. Ce MOE utilise pour cela diverses méthodes (KAOS, CMU, référentiels standardisés d exigences, PDC(A), approche REGAL, ) voire des outils de gestion d exigences (tels que DOORS). L objectif pour lui est de communiquer avec le MOA et de fixer le travail de conception et de développement dans lequel le MOE, et donc l organisation qu il représente (une 1 Les notes en Anglais et en italique sont empruntées à la norme ISO : Systems Engineering, version 2008

3 équipe, une entreprise, un sous-traitant ou plusieurs entreprises en réseau), doit s engager. Un nouveau langage métier, différent des langages utilisés par les parties prenantes pour exprimer leurs besoins est alors nécessaire. Il est adapté à l ingénierie des exigences et repose dans un premier temps sur les concepts de l Ingénierie Système. Le MOE dispose alors d un référentiel d exigences plus ou moins formellement validé possédant ainsi une réelle valeur ajoutée (fiabilité, pertinence, complétude relative du modèle des exigences) pour les concepteurs. Le MOE, de fait maintenant considéré comme un possible architecte du système hélicoptère à concevoir, va maintenant chercher à guider et à valider la conception. Pour cela, chaque exigence doit être déclinée pour être compréhensible sans ambiguïté par chacun des acteurs métier de la conception lorsqu il élabore des modèles (mécanique, hydraulique, ergonomique, de vol, de simulation, ). Chaque métier se voit alors doté d un langage dédié pour l expression des exigences. Ce langage existe déjà souvent et est connu. Il est lui-même une extension du langage métier de l IS défini plus haut. Il est basé sur les concepts métier pertinents mais ne dispose pas nécessairement des liens sémantiques avec des concepts par exemple homonymes, synonymes, etc. d autres domaines métier. Le but est donc ici de définir et de formaliser comment raffiner puis décliner chaque exigence du référentiel des exigences en exigences métiers en assurant la cohérence, la gestion et la traçabilité des éléments du référentiel des exigences pour tous les acteurs impliqués. Par gestion, on entend ici toutes les actions de diffusion, de propagation d information et de décision qui font suite généralement à : Toute modification du référentiel des exigences (ajout d une nouvelle exigence, suppression, modification totale ou partielle des paramètres d une exigence) Toute remontée d information des métiers vers le MOE (non faisabilité technique d une exigence, remise en cause de tout ou partie d une exigence, performance réellement atteinte sur une exigence, information de coût ou de pertinence, ) Une mesure d impact sur le référentiel d exigence suite à la modification plus ou moins profonde d une exigence La détection de défauts ou d erreurs dans le cadre de la politique de traçabilité des exigences. En parallèle, MOA et MOE doivent, tout au long de ces tâches, vérifier et valider la bonne traduction des besoins métiers sous forme d exigences compréhensibles, faisables, vérifiables, exprimées sans ambigüité, utilisables alors par les acteurs métier dépendant du MOE (architectes systèmes de navigation, de propulsion, habitat, sécurité, ) pour concevoir et développer le produit hélicoptère souhaité. Il faut donc disposer de mécanismes permettant de vérifier que les modèles établis à tous les niveaux sont : Bien construits : on s intéressera alors à la vérification d exigences dites de modélisation qui traduisent des règles, bonnes pratiques ou patterns de modélisation classiquement employés par l entreprise. Respectent les attentes des parties prenantes : on s intéressera alors à la vérification des exigences du référentiel précédent (stakeholder s requirements) que l on baptisera alors exigences système. Elles peuvent être fonctionnelles auquel cas la technique de vérification pourrait être une technique de preuve formelle de type model checking ou theorem proving. Elles peuvent être non fonctionnelles. La

4 vérification consistera alors à trouver des modes d évaluation des critères retenus dans l exigence (safety, security, interoperability, ergonomy, ) actuellement rassemblées sous le terme de «i-lities». Respectent les connaissances et règles métiers classiquement admises mais souvent volontairement ou involontairement omises du référentiel des exigences. On s intéressera alors à la vérification d exigences dites axiomatiques et métier. Objectif du travail de recherche L objectif de ce travail de recherche est d améliorer la boîte à outils conceptuelle, méthodologique et technique dont disposent les acteurs MOA et MOE pour spécifier et mettre en œuvre une méthode de passage des besoins aux exigences (ingénierie des exigences) et d analyse des exigences (vérification et validation). Le langage SysML pourrait être mis en avant durant cette étude comme préconisé dans le projet MASICES (Modélisation Avancée et Simulation pour l Ingénierie Collaborative de Systèmes). L objectif est ainsi de conférer à SysML une vision méthodologique et une sémantique plus formelle et outillée faisant défaut dans sa configuration actuelle. Dans l absolu, définir une méthode signifie ici spécifier, formaliser, développer puis valider in situ : Les concepts de besoin, d exigence et de transformation besoin/exigence, Les modèles et les langages de modélisation d un besoin et d une exigence, Les processus opératoires décrivant les étapes permettant de mener à bien une telle ingénierie, Les outils supports. Appliquée dans le cadre d Eurocopter, cette méthode vise à : Pouvoir utiliser simultanément plusieurs langages métiers liés par des relations d enrichissement conceptuels (sémantique), de conformité et de cohérence. Le but est de formaliser et de développer un système permettant de gérer ces langages et de lever certaines ambiguïtés sémantiques et syntaxiques dans l expression des besoins des parties prenantes. Assister la transformation du référentiel des besoins en un référentiel d exigences possédant les qualités de base de toute exigence (clarté, non ambiguïté, lisibilité, vérifiabilité, non redondance, ) et les qualités de base d un tel référentiel (relative exhaustivité, cohérence et non contradiction, degré de détail adéquat au regard du système à réaliser, ). Cette transformation sera basée sur la transformation à la fois d un modèle de besoin à un modèle d exigence devant être développé et validé pour les besoins d Eurocopter, la transformation des langages métiers dédiés à un langage formel de description d exigence compréhensible par le MOE, et de langages métiers de conception. S assurer que les exigences ont bien été prises en compte à toutes les étapes de la conception architecturale par les MOE, qu il s agisse d acteurs internes à Eurocopter ou externes i.e. de sous-traitant ou de fournisseur de rang 1 à 3. Pour cela, il faut développer l approche conceptuelle, méthodologique et les outils techniques permettant de vérifier ou d évaluer les exigences, selon leur type, sur chacun des modèles d architecture proposés. Il est proposé ici de développer un langage de

5 propriétés permettant de raffiner les exigences sous forme d un ensemble de clauses prouvables au moyen d outils de model checking, de theorem proving ou de simulation existant ou à créer, ou au moyen d outil d évaluation de critères de type «i-lities». Des outillages méthodologiques et techniques doivent compléter permettre de valider la démarche dans le cas de la conception d un hélicoptère. Ces outillages devront être conçus de manière à être complètement interopérables conceptuellement et techniquement avec les outils servant à la modélisation système puis aux développements et aux réalisations (SysML au niveau système et d autres langages métier plus spécifiques sont à prendre en compte). Activités et tâches Ce travail de recherche va donc se décomposer en tâches comme suit : Etude bibliographique : ingénierie des besoins et des exigences de systèmes complexes, modélisation et analyse d exigences, de propriétés, techniques formelles de preuve, approches formelles de spécification (Z, B, NIAM-ORM, ), approches de construction de règles sémantiques (standards SBVR, GRL, URN, ), bonnes pratiques (REGAL, ), de modèles des buts et des besoins (KAOS, UCM, ). Développer un système support pour l élaboration de langages de modélisation métier des besoins et des exigences en s inspirant des standards tels que SBVR et GRL. L objectif est de définir des langages au vocabulaire limité mais suffisant, sémantiquement sans ambigüité, totalement interopérables sémantiquement parlant et possédant un pendant formel pour décrire et faire le lien entre les besoins d une partie prenante exprimés dans son domaine et les exigences d un MOE exprimés dans un autre domaine métier propre à Eurocopter. Un référentiel de besoins génériques donc réutilisables en fonction du type de système hélicoptère pourrait être élaboré au cours de ce travail au titre d outil méthodologique pour simplifier le travail du MOA. Développer la méthodologie de formalisation et de vérification des exigences définies alors sous forme de propriétés. Il est proposé de s appuyer ici sur le modèle et le langage des besoins et des exigences définis plus haut, la notion de référentiel d exigences proposée dans les normes d ingénierie système (ISO 15288, AERO, ), le modèle de propriété CREDI et le référentiel de propriétés développés au sein de l équipe ISOE du LGI2P dans le cadre du langage LUSP (Langage Unifié de Spécification de Propriétés). Vérification et validation : il est proposé de spécifier et développer informatiquement de manière à les rendre complémentaires et interopérables plusieurs techniques et outils de model checking, de theorem proving, de simulation et d évaluation nécessaires pour s assurer que les modèles respectent bien les exigences de modélisation et les exigences système. L objectif est de donner la possibilité de passer rapidement de l une à l autre et de profiter ainsi pleinement de leurs complémentarités en termes de couverture de preuve et d évaluation. Formaliser la démarche méthodologique résultante pour Analyser, capter et décrire progressivement et sans ambiguïté puis de vérifier/valider les besoins d une partie prenante. Traduire ces besoins sous forme d exigences prouvables ou évaluables.

6 Prouver et analyser ces exigences et assurer / argumenter les retours des résultats de preuve / évaluation vers les acteurs chargés de la conception des architectures. Outiller globalement : un démonstrateur doit permettre de valider les résultats in situ du projet de recherche sur un cas précis de conception chez Eurocopter. Candidature Le (la) candidat(e) doit être issu(e) : d'un Master II Recherche relevant de la 61 ème section ou de la 27 ème section, ou, d un diplôme d ingénieur reconnu par l Ecole Doctorale I2S de l Université Montpellier II et permettant d attester d une expérience significative prouvée en recherche. Le (la) candidat(e), devra faire parvenir par courrier électronique avant le 30 Juillet 2012 à : - M. Jean-Marc Quiot, Eurocopter, ETZR, Responsable Mission system & Research (tél : M. Vincent CHAPURLAT, Professeur, responsable équipe ISOE (tél : , les pièces suivantes : Un CV détaillé. Une lettre de motivation décrivant l intérêt et les souhaits du candidat au regard du domaine et du sujet proposés. Une liste des expériences significatives permettant, en particulier, d attester de l expérience en recherche, de la richesse de références et de l autonomie du candidat. Une ou plusieurs lettres de recommandation sous plis cacheté des responsables du stage recherche ou de son équivalent. La copie des diplômes et des attestations attestant du niveau de formation du (de la) candidat(e). Les résultats et le classement dans les parties théoriques et pratiques du Master Recherche ou de son équivalent. Le rapport de stage du Master Recherche ou de son équivalent. Les coordonnées du ou des responsables de ce stage. Une entrevue entre le (la) candidat(e) et les parties prenantes de ce projet de recherche sera organisée très rapidement. Pour cela, le (la) candidat(e) devra : Préparer et présenter durant 30 mn les travaux ayant fait l objet du rapport de stage demandé. S impliquer dans un ensemble d exercices visant à tester ses capacités et compétences en termes de rédaction, de formulation et d argumentation des verrous scientifiques et/ou techniques relatifs au projet de recherche. Le travail de recherche devrait pouvoir débuter le plus rapidement possible.

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

MODALITES DE SELECTION 2012

MODALITES DE SELECTION 2012 MODALITES DE SELECTION 12 SITE PARIS GOBELINS, l'école de l'image Site Paris - 73 boulevard Saint Marcel - 75013 PARIS tél. 01 40 79 92 12 - info-concours@gobelins.fr - www.gobelins.fr JEU VIDEO MASTERE

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS

SECTION 5 BANQUE DE PROJETS SECTION 5 BANQUE DE PROJETS INF 4018 BANQUE DE PROJETS - 1 - Banque de projets PROJET 2.1 : APPLICATION LOGICIELLE... 3 PROJET 2.2 : SITE WEB SÉMANTIQUE AVEC XML... 5 PROJET 2.3 : E-LEARNING ET FORMATION

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région CONSULTATION OPERATEURS PHASE 1 Candidatures Règlement de la consultation 12 janvier 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 SFR Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 1 Sommaire 1- Le contexte et l historique de la Gestion des EXigences

Plus en détail

Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques

Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques Utilisation de l ingénierie des modèles pour la conception collaborative de produits mécaniques Mathias Kleiner Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes (LSIS) - UMR CNRS 7296 Projet Ingenierie

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Méthode Analyse Conception Introduction à UML Génie logiciel Définition «Ensemble de méthodes, techniques et outils pour la production et la maintenance

Plus en détail

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée Colloque : Systèmes Complexes d Information et Gestion des Risques pour l Aide à la Décision Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée BELKADI

Plus en détail

Modélisation des processus métiers et standardisation

Modélisation des processus métiers et standardisation Modélisation des processus métiers et standardisation Octobre 2004 Table des matières Introduction... 3 Processus métier : un même mot, plusieurs domaines d application... 4 Les critères pour un standard

Plus en détail

Comment concevoir efficacement. mardi 15 mai 2012 Complexité, Architecture et Lean Software Development

Comment concevoir efficacement. mardi 15 mai 2012 Complexité, Architecture et Lean Software Development Comment concevoir efficacement des systèmes Atelier-débat d information du? mardi 15 mai 2012 Complexité, Architecture et Lean Software Development Mieux comprendre le rôle de la modélisation des systèmes

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : INFORMATIQUE Spécialité

Plus en détail

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM SysML France 13 Novembre 2012 William Boyer-Vidal Regional Sales Manager Southern Europe Synergies entre Artisan Studio et outils PLM 2012 2012 Atego. Atego. 1 Challenges & Tendances Complexité des produits

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Conférence sur les marchés publics informatiques

Conférence sur les marchés publics informatiques Conférence sur les marchés publics informatiques Un moyen fiable pour aboutir à un appel d offres sans accroc : les processus métier comme pièce maîtresse d un projet informatique, de l adjudication à

Plus en détail

Domaine d utilisation de la modélisation

Domaine d utilisation de la modélisation Domaine d utilisation de la modélisation Le Pouvoir de la modélisation exécutable Bernard Rygaert bernard.rygaert@fr.ibm.com Technical Sales & Product Specialist Agenda Introduction Un critère Les 7 niveaux

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

FOURNITURE D UN LOGICIEL DE

FOURNITURE D UN LOGICIEL DE PIÈCE N 0 DIRECTION RESSOURCES & ORGANISATION SERVICE INFORMATIQUE 25 RUE DE LA NUÉE BLEUE F-67000 STRASBOURG TÉL. +33 (0)3 88 21 78 01 FAX +33 (0)3 88 39 35 53 MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES

Plus en détail

Génie logiciel. Concepts fondamentaux. Bruno MERMET, Université du Havre 1

Génie logiciel. Concepts fondamentaux. Bruno MERMET, Université du Havre 1 Génie logiciel Concepts fondamentaux Bruno MERMET, Université du Havre 1 Nécessité du Génie Logiciel Bruno MERMET, Université du Havre 2 Développement d un logiciel Caractéristiques souhaitées : Adéquation

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Bertrand Cornanguer Sogeti

Bertrand Cornanguer Sogeti JFIE 2014 Bertrand Cornanguer Sogeti Trésorier du CFTL Chair du groupe Audit de l ISTQB Vice-chair du groupe Agile Tester de l ISTQB 14/10/2014 Introduction Comme beaucoup de sujets, l ingénierie des exigences

Plus en détail

Quatrième partie IV. La documentation

Quatrième partie IV. La documentation Quatrième partie IV Les différents types de Constat Il n y a pas de logiciel de qualité sans une documentation de qualité est un outil de communication Les paroles s envolent, les écrits restent Exemple

Plus en détail

Résultats des projets CARROLL. Bilan et perspectives. Ingénierie logicielle orientée modèle MDD

Résultats des projets CARROLL. Bilan et perspectives. Ingénierie logicielle orientée modèle MDD Résultats des projets CARROLL Bilan et perspectives Ingénierie logicielle orientée modèle MDD Serge Salicki, THALES Workshop CARROLL 23 septembre 2005 THALES et le MDE Le MDE est dans la strategie de THALES

Plus en détail

PROGICIEL DE GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE, DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, DE GESTION ELECTORALE

PROGICIEL DE GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE, DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, DE GESTION ELECTORALE VILLE DE FROUARD PROGICIEL DE GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE, DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, DE GESTION ELECTORALE (Fourniture, Installation, formation et maintenance) R.C (Règlement de la Consultation)

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262

DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262 DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262 3 e année du cycle ingénieur «Qualité et Sûreté de Fonctionnement des Systèmes» Soutenu par : Simon RENAULT Tuteur entreprise : M. Alexandre GUILLEMIN

Plus en détail

Objectiver. Un puissant outil pour concevoir vos exigences métiers et techniques!

Objectiver. Un puissant outil pour concevoir vos exigences métiers et techniques! Objectiver Un puissant outil pour concevoir vos exigences métiers et techniques! Parc de l Alliance, Boulevard de France 9A B-1420 Braine-l Alleud (Belgium) www.respect-it.com www.objectiver.com Objectiver,

Plus en détail

PROJET DE STAGE LOGICIEL BIOSTATION

PROJET DE STAGE LOGICIEL BIOSTATION 20140805 PROJET DE STAGE LOGICIEL BIOSTATION Développement et test du logiciel d'automation d'une station de biologie. Etudiant Ingénieurs 5 année. Ref : BS/20130805/ALVEOLE/BIOBOT/STAGE-DEF /v1.1 Type

Plus en détail

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information Organisation et Informatique Document Demande d Information Modélisation Architecture & Urbanisme Réf. : RFI_MATUR.doc Page 1/12 RFI REF : RFI20100007 Demande d Information SOMMAIRE 1 OBJET DE LA DEMANDE

Plus en détail

Le Processus RUP. H. Kadima. Tester. Analyst. Performance Engineer. Database Administrator. Release Engineer. Project Leader. Designer / Developer

Le Processus RUP. H. Kadima. Tester. Analyst. Performance Engineer. Database Administrator. Release Engineer. Project Leader. Designer / Developer Le Processus RUP Database Administrator Project Leader H. Kadima Performance Engineer Release Engineer Analyst Designer / Developer Tester Table des matières 1. De l artisanat à l industrialisation de

Plus en détail

Les principaux domaines de l informatique

Les principaux domaines de l informatique Les principaux domaines de l informatique... abordés dans le cadre de ce cours: La Programmation Les Systèmes d Exploitation Les Systèmes d Information La Conception d Interfaces Le Calcul Scientifique

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

Présentation générale du projet data.bnf.fr

Présentation générale du projet data.bnf.fr Présentation générale du projet data.bnf.fr La Bibliothèque nationale a mis en œuvre un nouveau projet, qui a pour but de rendre ses données plus utiles sur le web. Ceci nécessite de transformer données

Plus en détail

Analyse et conception de systèmes d information

Analyse et conception de systèmes d information Analyse et conception de systèmes d information Présentation réalisée par P.-A. Sunier Professeur à la HE-Arc de Neuchâtel http://lgl.isnetne.ch Juin 2005 [SJB-02] Chapitre 3 1 Références Ce document a

Plus en détail

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 475 Titre Développer une analyse pour une application Compétence Développer à partir des exigences fonctionnelles et non fonctionnelles pour une application, les

Plus en détail

Concevoir sa stratégie de recherche d information

Concevoir sa stratégie de recherche d information Concevoir sa stratégie de recherche d information Réalisé : mars 2007 Dernière mise à jour : mars 2011 Bibliothèque HEC Paris Contact : biblio@hec.fr 01 39 67 94 78 Cette création est mise à disposition

Plus en détail

Introduction. Nicolas Phalippon IR3. Source: rapport commandé par le Congrès américain. Présentation du 24/10/02

Introduction. Nicolas Phalippon IR3. Source: rapport commandé par le Congrès américain. Présentation du 24/10/02 Présentation du 24/10/02 Nicolas Phalippon IR3 Introduction 2% des logiciels fonctionnent à la livraison 3% de plus fonctionneront après quelques modifications mineures 20% seront utilisés après des modifications

Plus en détail

Profiles UML et langage J : Contrôlez totalement le développement d applications avec UML

Profiles UML et langage J : Contrôlez totalement le développement d applications avec UML White Paper UML Profile Builder Softeam 1999 Page 1/12 Profiles UML et langage J : Contrôlez totalement le développement d applications avec UML White Paper Softeam 1999 Le profile UML est conçu pour structurer

Plus en détail

Conduite de projets et architecture logicielle

Conduite de projets et architecture logicielle s et architecture logicielle ABCHIR Mohammed-Amine Université Paris 8 15 février 2011 1/36 ABCHIR Mohammed-Amine (Université Paris 8) Conduite de projets et architecture logicielle 15 février 2011 1 /

Plus en détail

Formation Méthode MDM. Architecture et procédés de modélisation des données de référence

Formation Méthode MDM. Architecture et procédés de modélisation des données de référence Architecture et procédés de modélisation des données de référence Objectifs de la session Les participants découvrent l architecture et les procédés de modélisation utilisés pour les projets de Master

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Phase 2 : Mettre en œuvre. Gestion des projets. Gestion documentaire. Gestion du changement. R Collomp - D Qualité D 2 Ges4on documentaire

Phase 2 : Mettre en œuvre. Gestion des projets. Gestion documentaire. Gestion du changement. R Collomp - D Qualité D 2 Ges4on documentaire Phase 2 : Mettre en œuvre Gestion des projets Gestion Gestion du changement Gestion Plusieurs documents dans un organisme : Documentation technique Documentation sociale Documentation commerciale Documentation

Plus en détail

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing)

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Bruno LEGEARD JDEV 2013 4-6 septembre 2013 Sommaire Partie I Introduction au Model-Based Testing

Plus en détail

Introduction au WEB Sémantique Cours 2 : Ontologies

Introduction au WEB Sémantique Cours 2 : Ontologies Cours 2 : Ontologies ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/index.html Plan du cours 1 Introduction 2 3 4 5 Bibliographie I Supports de

Plus en détail

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013 UML Mise en œuvre dans un projet 2013 Introduction Rôles et activités dans un projet Définir la méthode de votre projet Adapter la modélisation à la méthode de votre projet Conseils de mise en œuvre de

Plus en détail

Présentation de la majeure ISN. ESILV - 18 avril 2013

Présentation de la majeure ISN. ESILV - 18 avril 2013 Présentation de la majeure ISN ESILV - 18 avril 2013 La Grande Carte des Métiers et des Emplois Sociétés de service Entreprises Administrations Grand- Public Sciences Utiliser Aider à utiliser Vendre APPLICATIONS:

Plus en détail

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com Votre organisation en 3 clics www.optimiso.com 2 Intuitif, modulable et fiable Réponse idéale à chaque exigence.... 3 Fiabilité, sécurité et solution personnalisable.... 4 Modules Optimiso : > Process

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

TACOS U FC. H. Mountassir LIFC, Université de Franche-Comté hmountassir@lifc.univ-fcomte.fr. Objectifs. Assemblage de composants digne de confiance

TACOS U FC. H. Mountassir LIFC, Université de Franche-Comté hmountassir@lifc.univ-fcomte.fr. Objectifs. Assemblage de composants digne de confiance LI TACOS Trustworthy Assembling of Componts: from requiremts to Specifications H. Mountassir LI, niversité Franche-Comté hmountassir@lifc.univ-fcomte.fr L I F C LI Objectifs Assembge s digne confiance

Plus en détail

Quatre idées fortes de Praxeme pour SOA

Quatre idées fortes de Praxeme pour SOA Praxeme Institute Quatre idées fortes de Praxeme pour SOA Objectif Praxeme est une méthodologie d'entreprise. Elle contient, notamment, les procédés nécessaires à la conception d'une architecture de services.

Plus en détail

IFT2255 : Génie logiciel

IFT2255 : Génie logiciel IFT2255 : Génie logiciel Chapitre 6 - Analyse orientée objets Section 1. Introduction à UML Julie Vachon et Houari Sahraoui 6.1. Introduction à UML 1. Vers une approche orientée objet 2. Introduction ti

Plus en détail

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr En collaboration avec J.-M. Favre, I. Parissis, Ph. Lalanda 1 Rappels La production logicielle est une activité complexe de façon

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction des Services Techniques Service des marchés publics 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 ASSISTANCE JURIDIQUE EN URBANISME, FONCIER, DROIT DE LA

Plus en détail

GT IS3C Muriel LOMBARD

GT IS3C Muriel LOMBARD Interopérabilité de Systèmes Intégrés : à la plateforme PICS-PPO et au Advitium pour la gestion de l information dans les projets de conception produit-process GT IS3C Muriel LOMBARD Ingénierie des Systèmes

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne LECTURE CRITIQUE Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne Christian Ernst E-learning. Conception et mise en œuvre d un enseignement en ligne Guide pratique

Plus en détail

Processus d Informatisation

Processus d Informatisation Processus d Informatisation Cheminement de la naissance d un projet jusqu à son terme, deux grandes étapes : Recherche ou étude de faisabilité (en amont) L utilisateur a une idée (plus ou moins) floue

Plus en détail

La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR

La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR 1 La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR 2 un mot sur METEOR 3 Le projet METEOR, c'est... un système automatique complexe fortement intégré matériel roulant, équipements électriques,

Plus en détail

guide du doctorat discipline architecture

guide du doctorat discipline architecture 2015 2016 guide du doctorat discipline architecture Sommaire Présentation de l école doctorale "Ville, Transports et Territoires" de la COMUE Université de Paris-Est... 1 Parcours doctoral...2 La procédure

Plus en détail

Réussir la modélisation UML des phases amont Techniques de «pré-modélisation» : un pont vers le modèle

Réussir la modélisation UML des phases amont Techniques de «pré-modélisation» : un pont vers le modèle Réussir la modélisation UML des phases amont Techniques de «pré-modélisation» : un pont vers le modèle Softeam 2004 Philippe Desfray (voir A propos de l auteur) Présentation Réussir le développement d

Plus en détail

MASTER 2 PROFESSIONNEL

MASTER 2 PROFESSIONNEL UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines Département «SCIENCES DE LA COMMUNICATION» MASTER 2 PROFESSIONNEL Ingénierie de la Création Multimédia et Direction

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Audit qualité Programme de formation Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme

Plus en détail

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Finalité professionnelle Sous le contrôle du responsable qualité (et/ou sécurité-environnement), de l animateur qualité (et/ou sécurité-environnement)

Plus en détail

Projet BI powered de la société «BI experts»

Projet BI powered de la société «BI experts» Projet BI powered de la société «BI experts» Le sujet L objectif général du projet BI powered est la création d une chaîne décisionnelle, permettant d aider des utilisateurs à accéder (et analyser) des

Plus en détail

Modélisation des données

Modélisation des données Modélisation des données Le modèle Entité/Association Le MCD ou modèle Entité/Association est un modèle chargé de représenter sous forme graphique les informations manipulées par le système (l entreprise)

Plus en détail

Cet appel à candidature ne s applique pas aux doctorants déjà engagés dans une thèse en cotutelle internationale.

Cet appel à candidature ne s applique pas aux doctorants déjà engagés dans une thèse en cotutelle internationale. Appel à candidature Bourses de mobilité pour les Doctorants (Mobilités entrantes et sortantes) Avant propos : L Université de Bretagne Occidentale (UBO) met en place un programme de bourses de mobilité

Plus en détail

Examen de la saisine Définition de l'architecture du SINP. Contributeurs : Frédéric Gosselin, Pascal Dupont

Examen de la saisine Définition de l'architecture du SINP. Contributeurs : Frédéric Gosselin, Pascal Dupont Examen de la saisine Définition de l'architecture du SINP Contributeurs : Frédéric Gosselin, Pascal Dupont Questions posées Question principale : Les résultats du groupe de travail «GT Architecture» apportent-ils

Plus en détail

Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie

Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie Partie I : Séries statistiques descriptives univariées (SSDU) A Introduction Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie et tous sont organisés selon le même

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information S. Servigne Maître de Conférences, LIRIS, INSA-Lyon, F-69621 Villeurbanne Cedex e-mail: sylvie.servigne@insa-lyon.fr 1. Introduction

Plus en détail

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Karima Dhouib, Sylvie Després Faiez Gargouri ISET - Sfax Tunisie, BP : 88A Elbustan ; Sfax karima.dhouib@isets.rnu.tn,

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

Pia Murgat, Christophe Duquesne, Aurige. Marc Florisson, Michel Etienne, Patrick Gendre

Pia Murgat, Christophe Duquesne, Aurige. Marc Florisson, Michel Etienne, Patrick Gendre CHOUETTE Maintenance, accompagnement et recette de logiciels pour les échanges de données multimodales Agence française pour l'information multimodale et la billettique Le processus de validation de données

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

(1,1) -1- CPLMEx_8pE_vF.indd 28/02/07, 23:26:46. CATIA PLM Express La voie rapide vers le PLM

(1,1) -1- CPLMEx_8pE_vF.indd 28/02/07, 23:26:46. CATIA PLM Express La voie rapide vers le PLM (1,1) -1- CPLMEx_8pE_vF.indd 28/02/07, 23:26:46 CATIA PLM Express La voie rapide vers le PLM (1,1) -1- CPLMEx_8pE_vF.indd 28/02/07, 23:27:06 25 ans d excellence en conception produit au service de toutes

Plus en détail

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015 Appel à candidature Admission au programme doctoral SACRe 2015 pour l École nationale supérieure des Arts Décoratifs Le programme doctoral Sciences, Arts, Création, Recherche (SACRe) est ouvert à tous

Plus en détail

Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012

Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012 Le financement fiscal de l innovation vendredi 28 septembre 2012 Sogedev en bref» Création en 2002,» Plus de 2000 missions de conseil,» Plus de 700 clients à travers la France, tous domaines d activité

Plus en détail

10 Intégration de données sur le web

10 Intégration de données sur le web 10 Intégration de données sur le web 240 Requête utilisateur : Où est-ce que je peux voir les films qui ont participé au dernier Festival de Cannes? Je voudrais les résumés et critiques des films de Pedro

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences

1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences 1. Identification du programme 1.1 Titre du programme Maîtrise ès sciences (informatique) 1.2 Unité responsable Département d informatique, Faculté des sciences 1.3 Diplôme accordé M. Sc. (Informatique)

Plus en détail

Catalogue de stages D été

Catalogue de stages D été Catalogue de stages Page : 1/13 Catalogue de stages D été Juin - Juillet - Août 2014 Catalogue de stages Page : 2/13 SOMMAIRE 1. MOT DE LA DIRECTION... 3 2. PRESENTATION ARDIA... 4 3. APPROCHE DE STAGE

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS UE 1 : Tronc commun Carthagéo-Géoprisme Un certain nombre d enseignements de la formation professionnelle Carthagéo est mutualisée avec

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Application de la méthode QFD comme outil d'extraction des connaissances métier en conception intégrée

Application de la méthode QFD comme outil d'extraction des connaissances métier en conception intégrée Application de la méthode QFD comme outil d'extraction des connaissances métier en conception intégrée Estelle FREY, Samuel GOMES, Jean-Claude SAGOT Laboratoire Systèmes et Transports Equipe ERgonomie

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

Master MIAGE «Méthodes informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises» Parcours- «Système d Information et Génie Logiciel» (SIGL)

Master MIAGE «Méthodes informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises» Parcours- «Système d Information et Génie Logiciel» (SIGL) Master MIAGE «Méthodes informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises» Parcours- «Système d Information et Génie Logiciel» (SIGL) De l Université Internationale Senghor IGA-Maroc est un campus de

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES SICTOM PEZENAS-AGDE - Service Finances et Marchés Publics 907 Chemin de l Amandier BP 112 34120 PEZENAS Tél: 04 99 43 21 64 Règlement de la Consultation

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REPUBLIQUE FRANCAISE Mairie d ORCINES Place Saint Julien 63870 ORCINES 04 73 62 10 09 04 73 62 73 00 mairie.orcines@wanadoo.fr www.orcines.fr REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage COMMUNE D ORCINES

Plus en détail