A G P I COLLOQUE MULTI ÉNERGIES 9 et 11 AVRIL 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A G P I COLLOQUE MULTI ÉNERGIES 9 et 11 AVRIL 2013"

Transcription

1 A G P I COLLOQUE MULTI ÉNERGIES 9 et 11 AVRIL 2013 << L infrarouge.par où commencer?>> Technirep Marketing inc., Par Guy Chabot 1

2 Bon à savoir 4 éléments qui influencent le confort La température t ambiante La vitesse de déplacement de l'air (vent) Le taux d'humidité La radiation reçue par les personnes (température des surfaces environnantes) 2

3 Bon à savoir Transmission de la chaleur Conduction Contact direct Convection Transport de la chaleur par un fluide (air) Radiation Propagation de la chaleur par des ondes 3

4 Le principe du chauffage par conduction Pas très approprié pour le confort humain 4

5 Le principe du chauffage traditionnel par convection Chauffer de l'air Cet air chaud chauffe, par la suite, les objets et les Cet air chaud chauffe, par la suite, les objets et les personnes. 5

6 Le principe du chauffage par rayonnement infrarouge Chauffe directement les personnes et les objets sans réchauffer l air ambiant. Toujours approprié dans des conditions où chauffer l air ambiant n est pas efficace. 6

7 Chauffage: infrarouge vs traditionnel Directivité Chauffage localisé Chauffe les personnes et non pas l air Pas de bruit, silencieux Pas de déplacement de poussières, pas de vent Rapide et même instantané (infrarouge court) 7

8 Chauffage: traditionnel vs infrarouge Par convection Par infrarouge 8

9 Infrarouge vs Spectre électromagnétique Le rayonnement infrarouge est intuitivement perceptible par la simple exposition de la peau à la chaleur émise par une source chaude dans le noir, mail il ne fut prouvé qu en 1800 par William Herscher, un astronome anglais d origine allemande, au moyen d une expérience très simple: Herschel a eu l idée lidéedede placer un thermomètre à mercure dans le spectre obtenu par un prisme de verre afin de mesurer la chaleur propre à chaque couleur. Le thermomètre indique que la chaleur reçue est la plus forte du côté rouge du spectre, y compris au-delà de la zone de lumière visible, là où il n y avait plus de lumière. C était la première expérience montrant que la chaleur pouvait se transmettre indépendamment d une lumière visible. 9

10 Infrarouge court On génère l infrarouge court en chauffant un corps à une température entre et o c Transmission de l énergie à travers l air pratiquement sans pertes L infrarouge court émet de la lumière visible (6 à 8 lumens/watt) Temps de réaction: instantané ( 2 à 3 secondes ) 96% E.R. 10

11 Infrarouge moyen On génère l infrarouge moyen en chauffant un corps à une température enrte 700 et o c Transmission de l énergie à travers l air avec peu de pertes N émet que peu de lumière visible Temps de réaction: 2 à 3 minutes 60% E.R. 11

12 Infrarouge long On génère l infrarouge long en chauffant un corps à une température entre 350 et 700 o c Absorption d une partie de l énergie par l air N é émet que peu de lumière visible ibl Temps de réaction: 25 à 30 minutes 50% E.R. 12

13 4 types d utilisations Chauffage intérieur complet 13

14 4 types d utilisations Chauffage de zones spécifiques 14

15 4 types d utilisations Zones extérieures 15

16 4 types d utilisations Fonte de neige et déglaçage 16

17 Chauffage intérieur complet Bâtiments de grands volumes, à hauts plafonds, à grandes pertes thermiques (ouvertures, portes de garages, faible isolation) Hangars Entrepôts Gymnases Églises Garages Marchés publics 17

18 Chauffage intérieur complet Disposition similaire à l éclairage général d un local Permet d abaisser la température de l air tout en maintenant le même confort qu un système à air chaud Maintient t la température t du plancher plus élevée é que l air ambiant Densité entre 6 et 20 w/pi 2, hauteur d installation entre 10 et 30 Requiert généralement moins de kw qu un système à air chaud 18

19 Chauffage intérieur complet 19

20 Chauffage intérieur complet Garage municipal Tremblant 20

21 Chauffage intérieur complet Église Sainte-Anne de Chicoutimi 21

22 Chauffage intérieur complet Garage MTQ Parc des Laurentides 22

23 Chauffage intérieur complet Entrepôt Dagenais 23

24 Chauffage de zones spécifiques Emplacements ouverts sur l extérieur (portes de garages), courant d air froid, occupations intermittentes, pour minimiser i i les coûts de chauffage Accueil Postes de travail Caissiers/Caissièr es Portiques Arénas Services à l auto Quais de chargement Cages d escaliers 24

25 Chauffage de zones spécifiques Maintenir une zone confortable dans un grand espace froid Prendre en considération les conditions particulières de la zone par exemple, les courants d air Déterminer l emplacement des appareils de sorte que leurs rayonnements se croisent à 5 ou 6 du sol Éviter de chauffer directement au dessus de la tête d une personne Privilégier une disposition qui couvrira la personne par 2 côtés Règle théorique: 1 w/pi 2 = 1 0 F ressentie 25

26 Chauffage de zones spécifiques Exemple de disposition 26

27 Chauffage de zones spécifiques Salle de montre Technirep 27

28 Chauffage de zones spécifiques Aréna 28

29 Chauffage de zones spécifiques Entrée commerciale 29

30 Chauffage de zones spécifiques Portique 30

31 Chauffage de zones spécifiques Caissiers / Caissières 31

32 Chauffage zones extérieures Clientèles sensibles aux variations de température, clients stationnaires, équipements sensibles aux variations de température extérieure d autobus publics Guichets Abris Terrasses Marquises Files d attente Chapiteaux Entrées Marchés Rampes d accès Espaces repos Abris pour fumeurs 32

33 Chauffage zones extérieures Infrarouge court (96% E.R.) ou moyen (60% E.R.) seulement Ne pas utiliser des résistances blindées (tube d acier) Utiliser des appareils avec distribution 30 o et 60 o Hauteur de montage: minimum 8 Puissance théorique requise 2 w/pi 2 par o F 33

34 Chauffage de zones extérieures Entrée d hôtel 34

35 Chauffage de zones extérieures Terrasse 35

36 Chauffage de zones extérieures Scène / Chapiteau 36

37 Chauffage de zones extérieures Halte chaleur 37

38 Chauffage de zones extérieures Endroit fumeur 38

39 Chauffage fonte de neige et déglaçage Sécuriser entrées et rampes extérieures, éliminer les abrasifs au sol, déglacer paliers et escaliers, éviter l accumulation de neige ou de glace, réduire l entretien (pelletage) Stationnements Marquises Descentes Machineries et équipements Portiques Lave-autos autos Spas 39

40 Chauffage fonte de neige et déglaçage Infrarouge court (96% E.R.) seulement Ne pas utiliser des résistances blindées (tube d acier 50% E.R.) Débuter la fonte avant l accumulation de neige Utiliser des appareils avec distribution 30 o ou 60 o, pas de 90 o Hauteur de montage: entre 8 et 14 maximum Emplacement protégé: Puissance théorique requise 100 w/pi 2 Possible avec 80 w/pi 2 Québec: 145 w/pi 2 Chicoutimi: 160 w/pi 2 Emplacement semi-protégé: + 10% E l 25% 40

41 Chauffage fonte de neige et déglaçage Balance pour camions 41

42 Chauffage fonte de neige et déglaçage Marquise 42

43 Chauffage fonte de neige et déglaçage Marquise 43

44 Chauffage fonte de neige et déglaçage Descente 44

45 Chauffage fonte de neige et déglaçage Descente 45

46 Chauffage fonte de neige et déglaçage Rampe / Stationnement étagé 46

47 Chauffage fonte de neige et déglaçage Lave-Auto 47

48 Modèles de réflecteurs Exemple Un appareil de 5 kw à 10 de haut couvre et produit 30 o 7 ½ x 5 ½ = 121 w/pi 2 60 o 14 x 12 = 30 w/pi 2 90 o 22 x 20 = 11 w/pi 2 48

49 Types d émetteur électrique Lampe quartz halogène: Infrarouge court Température d émission: à o C Efficacité de rayonnement: 96% Temps de réponse: instantané (2 à 3 secondes) Résistance mécanique: moyenne Bonne résistance à l humidité Vie moyenne: heures Produit de la lumière visible Usage intérieur et extérieur 49

50 Types d émetteur électrique Tube quartz: Infrarouge moyen Température d émission: 700 à o C Efficacité de rayonnement: 60% Temps de réponse: 2 à 3 minutes Résistance mécanique: moyenne Bonne résistance à l humidité Vie moyenne: heures Peu de lumière visible Usage intérieur et extérieur (hauteur : 12 et moins) 50

51 Résistance blindée: Types d émetteur électrique Infrarouge long Température d émission: 300 à 700 o C Efficacité de rayonnement: 50% Temps de réponse: 30 minutes Résistance mécanique: bonne Sensible à l humidité Vie moyenne: heures Usage intérieur seulement Requiert un détecteur de fuite à la terre 51

52 Types de contrôles Interrupteur Détecteur de mouvement Détecteur de neige Thermostat Minuterie Gradateur 52

53 Portique commerce de détail: Exemple détaillé Dimensions: 18 x 48 x 12 de hauteur (864 pi 2 ) Descriptions: Faible isolation, murs vitrés, ouverture fréquentes des portes et forte circulation provenant de l extérieur. Appareil (Fostoria): 3 appareils de 5 kw Total: 15 kw = 17.4 w/pi 2 moyen avec lampe quartz halogène (ondes courtes 96% E.F.), 600V, réflecteur 60 o, en acier inoxydable avec cadre de montage et grille de protection. Bénéfice: Chaque appareil couvre au plancher 16 x 14 et produit 22 w/pi2. Solution économique, silencieuse, efficace, discrète et sans encombrement, le plancher reste sec. 53

54 Exemple Portique de commerce au détail 54

55 Exemple Portique de commerce au détail 55

56 Exemple détaillé Église: Dimensions: 50 x 90 x 30 de hauteur (4 500 pi 2 ) Descriptions: Grand volume, plafond haut et utilisation pour de courtes périodes. Appareil (Fostoria): 1 appareil de 11.4 kw + 3 appareils de 7.6 kw + 1 appareil de 3.2 kw 600V. Total: 37.4 kw = 8.3 w/pi 2 moyen avec lampe quartz halogène (ondes courtes 96% E.R.) et tubes de verre rouge pour réduire de 90% la lumière visible. Bénéfice: Économie d énergie, confort perçu immédiatement, fonctionnement silencieux et facilité d installation. 56

57 Exemple Église Saint-André 57

58 Exemple Église Saint-André 58

59 Conseils Appliquer le chauffage comme l éclairage; on remplace les pieds bougies par des watts au pied carré. Le type contrôle est aussi important que le choix de l appareil et sa position. Prendre en compte la température ambiante, le degré de confort, la position des objets ou des personnes. Un exemple d une mauvaise application est d utiliser l infrarouge en pensant que le rayonnement va bloquer un courant d air. Comme ces applications sont extrêmement diversifiées, le chauffage infrarouge vous offre une solution sur mesure. 59

Chauffage radiant électrique Heatstrip

Chauffage radiant électrique Heatstrip Chauffage radiant électrique Heatstrip Le Heatstrip Le Heatstrip est un chauffage radiant à forte intensité qui est la solution efficace et rentable pour un chauffage en extérieur tout comme en intérieur.

Plus en détail

CHAUFFAGE INDUSTRIEL ECONOMIE D ENERGIE CHAUFFAGE DE LOCAUX INDUSTRIELS. Chauffage de locaux, poste de travail, terrasse.

CHAUFFAGE INDUSTRIEL ECONOMIE D ENERGIE CHAUFFAGE DE LOCAUX INDUSTRIELS. Chauffage de locaux, poste de travail, terrasse. CHAUFFAGE DE LOCAUX INDUSTRIELS APPLICATIONS Chauffage de locaux, poste de travail, terrasse. CHAUFFAGE INDUSTRIEL PRINCIPE Le rayonnement infrarouge traverse l air ambiant sans le réchauffer et se transforme

Plus en détail

Le chauffage infrarouge à gaz naturel ASHRAE MONTRÉAL NOVEMBRE 2013

Le chauffage infrarouge à gaz naturel ASHRAE MONTRÉAL NOVEMBRE 2013 Le chauffage infrarouge à gaz naturel Présenté par : Kevin Guay, ing. ASHRAE MONTRÉAL NOVEMBRE 2013 Le principe du chauffage radiant existe depuis la nuit des temps! Le soleil est un émetteur de rayonnement

Plus en détail

Le chauffage infrarouge

Le chauffage infrarouge Le chauffage infrarouge à gaz naturel Présenté par : Kevin Guay, ing. 3 décembre 2012 Le principe du chauffage radiant existe depuis la nuit des temps! Le soleil est un émetteur de rayonnement infrarouge

Plus en détail

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DESCRIPTION D UN CIRCUIT DE CHAUFFAGE A EAU CHAUDE LE SENS DE LA PENTE LE RADIATEUR EN FONTE

Plus en détail

S.N.T.B.I. Le chauffage. Electrique. Instantané

S.N.T.B.I. Le chauffage. Electrique. Instantané S.N.T.B.I. Le chauffage Electrique Instantané chaleur instantanée Quand on veut, où on veut En adoptant les radiants SNTBI de la série IRC, vous disposez d'un système de chauffage rayonnant instantané

Plus en détail

Le convecteur électrique

Le convecteur électrique Correction fiche d investigation 2/2 : Comment fonctionnent les systèmes de chauffage électrique? Type de chauffage électrique étudié : Le convecteur électrique Principe de fonctionnement : Comme son nom

Plus en détail

Ventilation d écurie. Figure 1A Ventilation transversale avec entrées d air et ventilateurs muraux.

Ventilation d écurie. Figure 1A Ventilation transversale avec entrées d air et ventilateurs muraux. Ventilation d écurie Le confort des personnes et des animaux, dans un bâtiment, dépend principalement du système de ventilation et de chauffage. Les divers buts de l exploitant du bâtiment dicteront les

Plus en détail

chauffage Harmony Vertical

chauffage Harmony Vertical chauffage Harmony Vertical FTE 402 212 B Septembre 2013 Harmony Vertical rideau d air chaud vertical tertiaire Énergie Électrique Eau chaude Sans chauffage u Avantages Silencieux. Portée jusqu à 7.5 m.

Plus en détail

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie infrarouge (ir) Introduction Historique Domaines d application types d équipements Fonctionnement de la caméra ir Facteurs d erreurs

Plus en détail

Infrarouge industriel IR Pour des locaux vastes et aux plafonds hauts

Infrarouge industriel IR Pour des locaux vastes et aux plafonds hauts 3 3000 6000 W Chauffage électrique 3 modèles Infrarouge industriel Pour des locaux vastes et aux plafonds hauts Application Le modèle est conçu pour le chauffage intégral ou d'appoint de vastes locaux

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Thermozone AC 200. Rideaux d air pour portes d entrée jusqu à 2,5 mètres de hauteur

Thermozone AC 200. Rideaux d air pour portes d entrée jusqu à 2,5 mètres de hauteur R Thermozone AC 200 Température ambiante, sans chauffage Chauffage électrique 3-15 kw Chauffage à eau chaude Longueurs: 1, 1,5 et 2 mètres Thermozone AC 200 Rideaux d air pour portes d entrée jusqu à 2,5

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE

DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE Déshumidificateurs de piscine Un climat intérieur économique en zone de piscine et de détente 1-2015 Des systèmes de qualité DÉSHUMIDIFICATEURS DE PISCINE Série SLE Le déshumidificateur

Plus en détail

L EVOLUTION DE L ISOLATION

L EVOLUTION DE L ISOLATION L EVOLUTION DE L ISOLATION FABRIQUÉ AU CANADA DEPUIS 1986 ICYNENE.BE, ICYNENE.EU, ICYNENE.COM MOUSSE D ISOLATION PROJETEE C EST VRAI la mousse d isolation projetée Icynene est un peu plus onéreuse que

Plus en détail

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Principaux symboles d appareils thermiques utilisés pour différents schémas Page 1/11 I) Les radiateurs

Plus en détail

Saunas Collection Fonteyn.

Saunas Collection Fonteyn. Collection Fonteyn 2013 Saunas Collection Fonteyn. Découvrez les nombreux bénéfices pour la santé des bains de sauna Les saunas Passion sont conçus et fabriqués manuellement pour une utilisation à la maison,

Plus en détail

1) Qu est-ce qu un EIE?

1) Qu est-ce qu un EIE? en ALSACE Caméra thermique et rénovation énergétique, quelle utilisation? Magali AMENTA, Conseillère Info Énergie Alter Alsace Energie Strasbourg Florent RICHARD, Conseiller Info Énergie Ville d'erstein

Plus en détail

Chauffage Rayonnant. Gamme Infra Diamant et Crystal Gamme Infra Décor Gamme Infra Tapis Gamme Infra Plafond

Chauffage Rayonnant. Gamme Infra Diamant et Crystal Gamme Infra Décor Gamme Infra Tapis Gamme Infra Plafond Chauffage Rayonnant Gamme Infra Diamant et Crystal Gamme Infra Décor Gamme Infra Tapis Gamme Infra Plafond Le meilleur du chauffage Pour votre bien être de 30% à 50% Système : 0% CO2 Energie Verte 100%

Plus en détail

LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires

LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires La solution pour tous les endroits difficiles Les radiateurs électriques à pierres réfractaires LHZ ont été conçus en utilisant une technologie

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement EXERCICE CHOIX DES SYSTEMES SUR BASE D EXEMPLES : Méthodologie de conception pour les choix

Plus en détail

La thermographie infrarouge et le bâtiment

La thermographie infrarouge et le bâtiment Patrick ROBE En thermographie depuis 25 ans Certifié Niveau 3 ITC (standard ASNT) Collaborateur de l Université de Liège Laboratoire de thermodynamique Formateur certifié ITC pour Niveaux 1 & 2 Consultant

Plus en détail

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 Objectif: S informer sur la mise en œuvre des procédés électriques de production de chaleur pour les locaux d'habitation Problème: La famille Durand possède une maison construite

Plus en détail

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique Présentation réalisée par des étudiants de SupOptique : Jean-Baptiste Frossard, Julien Saby,, Thierry Lautier Encadrés par : Marc Bondiou La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure

Plus en détail

JE CHOISIS. Radiateurs électriques

JE CHOISIS. Radiateurs électriques JE CHOISIS Radiateurs électriques JE CHOISIS Un radiateur électrique En matière de radiateurs électriques, trois technologies différentes s offrent à vous : l inertie, le panneau rayonnant et le convecteur.

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Vous avez soigneusement choisi chaque couleur, chaque tissu, chaque détail, tout pour rendre votre maison chaleureuse.

Vous avez soigneusement choisi chaque couleur, chaque tissu, chaque détail, tout pour rendre votre maison chaleureuse. CHAUFFAGE PAR PLANCHER RADIANT Vous avez soigneusement choisi chaque couleur, chaque tissu, chaque détail, tout pour rendre votre maison chaleureuse. Seulement pour réaliser que la vraie chaleur se cache

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

CHAUFFAGE DES LOCAUX TERTIAIRES & INDUSTRIELS

CHAUFFAGE DES LOCAUX TERTIAIRES & INDUSTRIELS SYSTEMES THERMIQUES CHAUFFAGE DES LOCAUX TERTIAIRES & INDUSTRIELS Ce document reprend les familles de produits que notre société propose. Nos gammes comprennent aujourd hui de nombreux systèmes de chauffage

Plus en détail

Le nouveau concept du radiateur infrarouge design. Votre atout chauffage-confort

Le nouveau concept du radiateur infrarouge design. Votre atout chauffage-confort Le nouveau concept du radiateur infrarouge design Votre atout chauffage-confort Le chauffage infrarouge à ondes longues Réchauffe par son rayonnement les surfaces des pièces ( sols, murs, plafonds) Cette

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Le chauffage infrarouge Schwank Principe et fonctionnement

Le chauffage infrarouge Schwank Principe et fonctionnement Le chauffage infrarouge Schwank Principe et fonctionnement Le soleil Le chauffage naturel du monde Confort par la chaleur infrarouge Nous avons repris le principe du soleil. Les rayons du soleil traversent

Plus en détail

Elztrip EZ100 Une cassette rayonnante à une lame, pour les bureaux, les magasins et plus encore

Elztrip EZ100 Une cassette rayonnante à une lame, pour les bureaux, les magasins et plus encore Elztrip 00 600-1500 W Chauffage électrique 3 modèles Elztrip 00 Une cassette rayonnante à une lame, pour les bureaux, les magasins et plus encore Application L'00 est destiné au chauffage global ou d'appoint,

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Chauffage par inertie Caladia

Chauffage par inertie Caladia www.caladia.at Chauffage par inertie Caladia Plus qu'un chauffage. Innovateur Ecologique Economique Plus qu'un chauffage. Le nouveau chauffage par inertie Caladia H12 (1500x500x80 mm, 1500 W) Detail H12

Plus en détail

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs Objectif : Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs On donne : Un dossier ressource définissant : o Le rôle des radiateurs o Les différents types de radiateurs o Les règles de pose

Plus en détail

Duck Strip Sabiana. Leader en Europe, leader en France. SABIANA LE CONFORT DE L AMBIANCE CONFORME A LA NOUVELLE NORME EUROPEENNE EN 14037

Duck Strip Sabiana. Leader en Europe, leader en France. SABIANA LE CONFORT DE L AMBIANCE CONFORME A LA NOUVELLE NORME EUROPEENNE EN 14037 Panneaux Rayonnants Duck Strip Sabiana Leader en Europe, leader en France. CONFORME A LA NOUVELLE NORME EUROPEENNE EN 14037 AEROSPATIALE TOULOUSE -SITE D ASSEMBLAGE DE L AIRBUS A380 ICIM ISO 9001 Cert.

Plus en détail

SET-FREE Climatiseur cassette à 2-voies RCD

SET-FREE Climatiseur cassette à 2-voies RCD 6 SET-FREE Climatiseur cassette à -voies RCD Climatisation et chauffage par pompe à chaleur Evaporateur encastré dans le plafond du type cassette -voies pour des unités extérieures SET-FREE Plusieures

Plus en détail

Activités L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 -

Activités L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 - L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 - DOCUMENTATIONS CHAUFFE-EAU Chauffe eau électrique à résistance blindée La résistance blindée : Standard - thermoplongeur Plongée directement au cœur de l'eau, elle est

Plus en détail

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation.

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. Ils doivent être régulés par un dispositif électronique intégré performant, ils

Plus en détail

THERMALU THERMALU CHAPE TRADITIONELLE. Le chauffage électrique économique

THERMALU THERMALU CHAPE TRADITIONELLE. Le chauffage électrique économique THERMALU Le chauffage électrique économique THERMALU CHAPE TRADITIONELLE Siège Social Thermalu SARL 32A rue de Mulhouse 68170 RIXHEIM Tél. : 03 89 83 22 60 - Fax. : 03 89 34 36 44 info@thermalu.com - www.thermalu.com

Plus en détail

ACCUTOPSÉRIE 2. Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE. Radiateur à accumulation

ACCUTOPSÉRIE 2. Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE. Radiateur à accumulation ACCUTOPSÉRIE 2 Radiateur à accumulation Référence NOTICE D UTILISATION SOMMAIRE Les commandes et leurs fonctions 2 Le principe de fonctionnement de l Accutop Série 2 3 Mise en marche et utilisation de

Plus en détail

Attention pensez à vérifier votre colis.

Attention pensez à vérifier votre colis. Attention pensez à vérifier votre colis. Notice d installation et d utilisation Version verticale horizontale Lire la notice avant le montage de l appareil. Le radiateur doit être installé par une personne

Plus en détail

Aérothermes, convecteurs, panneaux

Aérothermes, convecteurs, panneaux Aérothermes, convecteurs, panneaux rayonnants, batteries et cadres chauffants Les aérothermes électriques, batteries, panneaux rayonnants infrarouge, ventilo convecteurs ou radiateurs permettent d apporter

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur.

La ventilation en rénovation r Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur. La ventilation en rénovation r : Exemple de mise en place dans deux bâtiments exemplaires de bureaux : Mundo B / Mundo-Namur Octobre 2010 Introduction Il s agit de présenter ici le point de vue d un maître

Plus en détail

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com Fiche commerciale Clim eau glacée Boîte vav induction Boîte à débit d air variable Climatisation eau glacée Direct @ccess Boîte VAV induction rectangulaire à induction avantages Plage de fonctionnement

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure - Nouveau bâtiment ÉnerCible Volume 1, numéro 1 Mars 2012 Liste des documents à transmettre Afin que nous puissions effectuer l analyse technique

Plus en détail

Plafonds chauffants. Le confort thermique par le plafond. Plafond chauffant Placowatt PRP

Plafonds chauffants. Le confort thermique par le plafond. Plafond chauffant Placowatt PRP Plafonds chauffants Novembre 2004 Code : F3830 Le confort thermique par le plafond Plafond chauffant Placowatt PRP Vous voulez : maintenir une température confortable dans une pièce, refaire le système

Plus en détail

Manuel d utilisation Parasol électrique Pise

Manuel d utilisation Parasol électrique Pise Manuel d utilisation Parasol électrique Pise Modèle : 852.2075 (ZHQ1821SH-ADCA) UTILISER À L EXTÉRIEUR OU À L INTÉRIEUR DES LOCAUX OU DANS UN ESPACE BIEN AÉRÉ. LIRE LA NOTICE AVANT L UTILISATION DE L APPAREIL

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer Traquer les courants d air Quelques infos pour commencer LIENS UTILES Les problématiques d étanchéité à l air et de VMC sont souvent accompagnées de questions concernant la qualité de l air intérieur.

Plus en détail

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Comment choisir vos émetteurs de chaleur? Avec le gaz naturel, vous faites le choix d une énergie d avenir pour votre maison,

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

LES SECRETS DU CONFORT. Découvrez pourquoi un appareil de chauffage CONVECTAIR procure un confort inégalé.

LES SECRETS DU CONFORT. Découvrez pourquoi un appareil de chauffage CONVECTAIR procure un confort inégalé. LES SECRETS DU CONFORT Découvrez pourquoi un appareil de chauffage CONVECTAIR procure un confort inégalé. L IMPORTANCE D UN BON CALCUL PAYEZ-VOUS VOS FACTURES AU «pif»? Non? Pourquoi songer à chauffer

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Série E NOUVEAU. Découvrez le monde de l'infrarouge

Série E NOUVEAU. Découvrez le monde de l'infrarouge Série E NOUVEAU Découvrez le monde de l'infrarouge E emples des bénéfices de l'imagerie thermique Une caméra infrarouge est un outil facile à utiliser. Vous allez découvrir que la thermographie offre de

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes Chauffage Direct @ccess gaine radiante avec brûleur gaz à l extérieur avantages Esthétique. 250

Plus en détail

Le tempérage. un chauffage de mur individuel. En théorie et en pratique

Le tempérage. un chauffage de mur individuel. En théorie et en pratique Le tempérage un chauffage de mur individuel En théorie et en pratique Qu'est-ce que le tempérage? C est un système de distribution de chaleur, lié aux éléments de la construction d un bâtiment, par l installation

Plus en détail

C 255-01 made in Italy. Bali R. Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz. chaleur bienveillante

C 255-01 made in Italy. Bali R. Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz. chaleur bienveillante C 255-01 made in Italy Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz chaleur bienveillante FR Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz INSTALLATION SIMPLE FONCTIONNEMENT SILENCIEUX FIABILITÉ

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

Panneau radiant Condor

Panneau radiant Condor 6 Panneau radiant Condor Présentation Les panneaux radiants CONDOR sont conçus pour assurer le chauffage des bâtiments de grand volume et de très grande hauteur comme des usines, des salles de sport, des

Plus en détail

TD de thermique de l habitat 1

TD de thermique de l habitat 1 TD de thermique de l habitat 1 - Td 3-1 Etude des déperditions d un pavillon F3 On étudie le pavillon F3, situé à Blois (41) dont le plan de masse est donné ci-dessous. La ventilation de ce pavillon est

Plus en détail

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air Poutres climatiques 2012 2.9 Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air poutre climatique active standard Unité confort poutre climatique passive poutre climatique sur demande Modèle

Plus en détail

N 1. solution. climate BUILDINGS. for sustainable - 1

N 1. solution. climate BUILDINGS. for sustainable - 1 N 1 climate solution for sustainable BUILDINGS F1-1 Du point de vue écologique comme architectural, un plafond SAPP ceiling est le système de climatisation qui s impose pour les projets les plus divers.

Plus en détail

Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion

Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion ÉTÉ 2011 VOLUME 26 NUMÉRO 2 Refroidisseurs et récupération d énergie : le projet du 1801 McGill Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion à la chaufferie de Technocell Installation d écrans

Plus en détail

Implantation de mesures d économie d énergie au garage municipal de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

Implantation de mesures d économie d énergie au garage municipal de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier Implantation de mesures d économie d énergie au garage municipal de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier Rencontre municipale de l énergie jeudi le 4 avril 2013 Martin Careau, ing. Directeur des services

Plus en détail

Chauffage de Grands Volumes. Chauffage. par Rayonnement. Tubes radiants. Panneaux rayonnants

Chauffage de Grands Volumes. Chauffage. par Rayonnement. Tubes radiants. Panneaux rayonnants Chauffage de Grands Volumes Chauffage par Rayonnement Tubes radiants Panneaux rayonnants SRP Panneaux Rayonnants lumineux Caractéristiques Adaptés aux locaux mal isolés Montée en température immédiate

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

Chauffage de grands espaces

Chauffage de grands espaces 1 Progatec SA Technologie radiants Chauffage de grands espaces Halles industrielles et tertiaires Progatec SA Ch. de la Colice 21 1023 Crissier Tél. 021 637 01 60 Fax. 021 637 01 61 2 Chauffage de halles

Plus en détail

Solutions système. Bâtiments logistiques

Solutions système. Bâtiments logistiques Solutions système Bâtiments logistiques Avantages imbattables Les appareils en un coup d œil Aperçu produit Vos avantages! Nous allons plus loin La logistique est bien plus que le simple transport de marchandises

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

Thermographie aérienne. 19 sept. 2013

Thermographie aérienne. 19 sept. 2013 Thermographie aérienne SAINT ORENS DE GAMEVILLE 19 sept. 2013 Les enjeux De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus gros consommateur d énergie en France (42,5% de l énergie finale

Plus en détail

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES IsolAir IsolAir séparateur climatique pour chambres froides Séparation climatique ambiante Une séparation climatique optimale Le séparateur climatique Biddle

Plus en détail

Samedi 27 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE. Station Jean Jaurès. Visite de fin de chantier station Jean Jaurès

Samedi 27 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE. Station Jean Jaurès. Visite de fin de chantier station Jean Jaurès Samedi 27 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Station Jean Jaurès Visite de fin de chantier station Jean Jaurès Samedi 27 septembre 2014 La station Jean Jaurès La station Jean Jaurès est située au croisement

Plus en détail

(*) SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? 3/10/2014 U R E. POURQUOI se poser la question? Que faire?

(*) SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? 3/10/2014 U R E. POURQUOI se poser la question? Que faire? SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? Soirée d information 23 septembre 2014 Guides Énergie Neupré U R E UTILISATION RATIONNELLE (*) DES ÉNERGIES 1 * Démarche qui consiste à consommer moins d énergie

Plus en détail

Principes d'installation d'un détecteur de fumée

Principes d'installation d'un détecteur de fumée Principes d'installation d'un détecteur de fumée Principe n 1 Espace minimal de 50 cm de toute source lumineuse. Le rayonnement d une lumière "zone chaude" bloque les fumées. ATTENTION : Les ampoules à

Plus en détail

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE COMMUNE DE SAUVETERRE DE GUYENNE (33540) Juin 2009 1 1 ) Bilan thermique du Bâtiment (état actuel) Adresse du logement : Coordonnées du propriétaire : Mairie de Sauveterre

Plus en détail

COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL?

COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL? COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL? Un problème important dans le bâtiment est celui de l'isolation thermique. De nombreuses déperditions ayant lieu, il est important de les limiter

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants

Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants VOTRE SOLUTION BASSE CONSOMMATION POUR UN CONFORT IDÉAL TOUTE L ANNÉE Le bien-être avec la plus compétitive des innovations L EFFICACITÉ ET LE CONFORT SANS ÉGAL

Plus en détail

Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR. Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations

Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR. Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations Chauffage industriel et tertiaire CASSETTES RAYONNANTES, AÉROTHERMES, RIDEAUX D AIR Une gamme complète pour répondre à toutes les configurations 3 modes de chauffage Les cassettes rayonnantes Les cassettes

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

L artisan de sa maison la sécurité dans la maison

L artisan de sa maison la sécurité dans la maison L artisan de sa maison la sécurité dans la maison Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 2012 ISBN 978-2-212-1311-7 Les ALArmes En France, près de 320 000 habitations sont visitées chaque année,

Plus en détail

L HISTOIRE. «En 2000, j avais une maison chauffée par radiateur fioul. La maison était située au bord d un ruisseau et j avais toujours de l humidité.

L HISTOIRE. «En 2000, j avais une maison chauffée par radiateur fioul. La maison était située au bord d un ruisseau et j avais toujours de l humidité. L HISTOIRE «En 2000, j avais une maison chauffée par radiateur fioul. La maison était située au bord d un ruisseau et j avais toujours de l humidité. Étant formé chauffagiste par les Compagnons du Devoir,

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 Les renseignements qui sont au dossier sont issus de documents appartenant au propriétaire vendeur. Le propriétaire vendeur atteste la conformité des données

Plus en détail

Rapport d étude de couverture

Rapport d étude de couverture Rapport d étude de couverture Conseil Général de la Somme Conseil Général de la Somme 43 rue de la République 80026 Amiens 24/07/2007 Page 1 sur 64 Sommaire : 1. CONDITIONS D ETUDES :... 3 1.1. Les objectifs

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

TS 21 Chauffer Isoler

TS 21 Chauffer Isoler FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 21 Chauffer Isoler Type d'activité Démarche expérimentale Analyse de documents Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles du programme

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail