La convention d objectifs au service de l efficacité énergétique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La convention d objectifs au service de l efficacité énergétique"

Transcription

1 La convention d objectifs au service de l efficacité énergétique Partenaire de Martin Kernen, ing. dipl. EPFL, membre de la direction, 30 avril 2015 UFA AG, Herzogenbuchsee (BE), UFA SA, Puidoux (VD) Leader suisse du secteur de la nutrition animale Membre du modèle Énergie depuis 2003 Réduction annuelle des émissions de CO 2 de 3100 tonnes par an Peter Hofer, membre de la direction Mesures d amélioration adoptées : rénovation de l'usine de St-Margrethen, utilisation d'une microturbine à gaz ultra-moderne à Puidoux 3100 t CO 2 /an en moins 2 AEnEC

2 Potentiel d économie d énergie rentable Dans pratiquement toute entreprise, les économies se montent à 10 % au moins. La moyenne se situe à 22 %. Moyenne 22 % Potentiel d économie 22 % Consommation énergétique [francs/an] 3 Des économies substantielles dans la très grande majorité des cas Economies de coût d énergie cumulées sur 10 ans Moyenne 22 % Potentiel d économie % Consommation énergétique [francs /an] 4 AEnEC

3 Programme 1. PORTRAIT 2. LA CONVENTION D OBJECTIFS UNIVERSELLE (COU) 3. NOS OUTILS 4. ÉCONOMISER DE L ÉNERGIE ET DES COÛTS EN SIX ÉTAPES 5. INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES 5 PORTRAIT 6 AEnEC

4 L Agence de l énergie pour l économie La gestion de l'énergie par et pour l'économie. Nos buts Réduction de la consommation énergétique et des émissions de CO 2 par des mesures d'amélioration rentables Appui aux entreprises pour remplir les exigences des lois fédérales et cantonales sur le CO 2 et sur l'énergie 7 L Agence de l énergie pour l économie Organisation indépendante à but non lucratif (association dont les cotisations des entreprises participantes couvrent les coûts) créée en 1999 par les associations faîtières de l économie Plus de 3000 entreprises participantes de tous types et tailles Quelque 80 conseillers et modérateurs dans tout le pays Plateforme web conforme à ISO Outil de Check-up pour l évaluation de plus de 300 mesures standard Plateforme d échange d expériences Service complet et neutre en matière d énergie et de produits, Système de management de l énergie, outils et services reconnus par les Autorités. Qualité, expérience et neutralité 8 AEnEC

5 Quels résultats les entreprises de l AEnEC ont elles atteints? Évolution de l efficacité énergétique entre 2000 et 2013 Normée DJ Efficacité énergétique : objectifs Efficacité énergétique : résultats obtenus A fin 2012 : 6100 GWh/a au total dont 1300 GWh/a d électricité et 1.4 Mio. t CO 2 /a 9 Réduction 2013 : plus de tonnes de CO 2 Évolution de l intensité de CO 2 de 2000 à 2013 Normé DJ, non-corrigé CCF Combustibles : objectifs Combustibles : résultats obtenus 10 AEnEC

6 Le système de gestion énergétique de l AEnEC L AEnEC accompagne l entreprise, qui prend elle-même les décisions 11 LA CONVENTION D OBJECTIFS UNIVERSELLE (COU) 12 AEnEC

7 Utilisez les avantages offerts par la COU Réduction des coûts pour l entreprise: Exemption de la taxe CO 2 (selon la branche) 0.16 CHF/l mazout (> l) 0.12 CHF/Nm 3 gaz naturel (> Nm 3, > 500 MWh Hu) Exemption du supplément réseau (entr. intensives en électricité) 1.1 ct/kwh (> kwh) Réduction des coûts énergétiques Dépend de l efficacité actuelle de l entreprise Satisfait à l article sur les gros consommateurs du canton de Berne Ceci avec un seul outil: la convention d objectifs universelle L AEnEC évalue gratuitement les opportunités pour votre entreprise 13 La convention d objectifs universelle (COU) La COU est une convention d objectifs reconnue par la Confédération et par tous les cantons. La COU satisfait aux articles relatifs aux grands consommateurs dans tous les cantons sert de base à l'exemption de la taxe sur le CO 2 * permettra l'exemption du supplément réseau (taxe RPC) ** couvre tous les sites d exploitation, dans tous les cantons améliore l efficacité énergétique et réduit l intensité du CO 2 n'intègre que les mesures d amélioration rentables * Selon annexe 7 de l ordonnance CO 2 ** Seul. les entreprises intensives en électricité (coûts d électricité > 5% de la valeur ajoutée ) 14 AEnEC

8 Points essentiels de la convention d objectifs universelle COU Efficacité énergétique et intensité en CO 2 dans un même dossier Seules les mesures rentables sont prises en compte pour l objectif Procédés: payback < 4 ans Infrastructures et bâtiments: payback < 8 ans Les objectifs sont établis individuellement pour chaque entreprise Les autres mesures, moins rentables, sont également listées Les mesures déjà réalisées ainsi que la croissance sont pris en compte Les mesures sont à mettre en œuvre dans les 10 ans Au choix (seul. pour le modèle énergie): individuel ou en groupe 15 NOS OUTILS POUR LA CONVENTION D OBJECTIFS UNIVERSELLE 16 AEnEC

9 Le modèle Énergie La gestion énergétique des grands consommateurs d énergie Suivi spécialisé complet, également destiné aux entreprises qui ont des procédés et des structures complexes ; échanges d expériences au sein d un groupe du modèle Énergie. Profil type Coûts énergétiques annuels de francs et plus Gros consommateurs qui travaillent avec des processus thermiques Plusieurs sites d'exploitation Grande complexité complexité des processus notamment Ressources internes destinées à la gestion de l'énergie Calcul coûts - utilité Prenez contact avec nous. 17 Le modèle Énergie Le travail en groupe L AEnEC forme, en accord avec les entreprises, des groupes d entreprises de même activité ou localisation géographique, accompagnés par un même modérateur pour: Les échanges d expériences réguliers (information et formation) lors de séances de groupe La formation de groupe pour le respect de l article sur les grands consommateurs: Les conventions des différentes entreprises peuvent être intégrées dans une convention groupée Si l objectif global du groupe est atteint, les entreprises remplissent leurs obligations vis-à-vis du canton. 18 AEnEC

10 Le modèle PME La gestion énergétique pour les PME Un conseil qui répond aux besoins des PME. Des solutions prêtes à l'emploi. Profil type Frais énergétiques annuels inférieurs à francs Émissions annuelles de CO 2 inférieures à 1500 tonnes 1 site d'exploitation, avec des procédés peu gourmands en énergie Ressources internes limitées pour gérer l'énergie Calcul coûts - utilité Possibilité de calculer en ligne le montant de la cotisation individuelle. 19 ÉCONOMISER DE L ÉNERGIE ET DES COÛTS EN SIX ÉTAPES 20 AEnEC

11 Économiser de l énergie et des coûts en six étapes 1. Check-up énergétique dans l entreprise 2. Mesures d amélioration de l'efficacité énergétique propres à l entreprise 3. Conclusion de la convention d objectifs 4. Mise en œuvre des mesures d amélioration 5. Suivi annuel 6. Label de l AEnEC «CO 2 et kwh réduits» Check-up énergétique dans l entreprise 22 AEnEC

12 2. Mesures d amélioration de l'efficacité énergétique propres à l entreprise Les mesures d'économies d'énergie rentables sont saisies dans l'outil de check-up Conclusion d une convention d'objectifs Un programme de mesures d'amélioration est convenu pour une période de dix ans Efficacité énergétique 24 AEnEC

13 4. Mise en œuvre autonome des mesures d amélioration Le conseiller de l AEnEC vous accompagne et vous conseille tout au long du processus Suivi annuel Maîtrise de la comptabilité énergétique grâce à notre outil en ligne 26 AEnEC

14 6. Label de l AEnEC «CO 2 et kwh réduits» Lorsque les objectifs sont atteints, l entreprise est autorisée à utiliser notre label d'efficacité 27 AUTRES INFORMATIONS UTILES 28 AEnEC

15 Les coûts pour nos participants sont réduits grâce à nos partenaires Nous créons un réseau pour nos participants. Energie Service Biel/Bienne 50 % Aides à l investissement -10 % Les appuis financiers sont très divers, ils varient d'un lieu à un autre. Pour en savoir plus : faites le calcul coût-utilité 29 Avantages d'une participation Réduction des coûts Conseil professionnel pour toutes les questions d énergie et de CO 2 Exemption de la taxe sur le CO 2 et du supplément réseau Respect de l'article relatif aux grands consommateurs et allègement des prescriptions détaillées Rabais et appuis financiers Accompagnement du début à la fin Qualité, expérience et neutralité 30 AEnEC

16 Agence de l'énergie pour l'économie : La référence Contact Agence de l'énergie pour l'économie Crêt 108a 2314 La Sagne Nous vous conseillons volontiers dans votre choix Nos conseillers se tiennent à votre disposition à notre stand 31 AEnEC

Modèle PME avec le soutien des Services industriels de Lausanne. Le modèle PME. La gestion énergétique pour les PME

Modèle PME avec le soutien des Services industriels de Lausanne. Le modèle PME. La gestion énergétique pour les PME Modèle PME avec le soutien des Services industriels de Lausanne Le modèle PME La gestion énergétique pour les PME Le modèle PME Le modèle PME de l Agence de l énergie pour l économie (AEnEC) offre aux

Plus en détail

Le Partenaire pour la protection du climat et l'efficacité énergétique. Partenaire de

Le Partenaire pour la protection du climat et l'efficacité énergétique. Partenaire de Le Partenaire pour la protection du climat et l'efficacité énergétique Taxe CO2, la stratégie de votre entreprise est-elle adaptée? Présentation dans le cadre de REMAD Martin Kernen, Membre de la direction,

Plus en détail

Le modèle PME de l Agence de l énergie

Le modèle PME de l Agence de l énergie Le modèle PME de l Agence de l énergie Un modèle simple et efficace pour améliorer la performance énergétique Martin Kernen, ing. dipl. EPFL Représentant romand de l Agence de l énergie pour l économie

Plus en détail

Le modèle PME de l Agence de l énergie

Le modèle PME de l Agence de l énergie Le modèle PME de l Agence de l énergie Un modèle simple et efficace pour améliorer la performance énergétique Martin Kernen, ing. dipl. EPFL Représentant romand de l Agence de l énergie pour l économie

Plus en détail

GRANDS CONSOMMATEURS RÉDUIRE LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE

GRANDS CONSOMMATEURS RÉDUIRE LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE LOI GENEVOISE SUR L ÉNERGIE GRANDS CONSOMMATEURS RÉDUIRE LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE GRANDS CONSOMMATEURS RÉDUIRE LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE Par sa loi sur l énergie entrée en vigueur le 5 août 2010, le canton

Plus en détail

Efficacité énergétique de la part des pros

Efficacité énergétique de la part des pros Efficacité énergétique de la part des pros Calcul systématique du potentiel d économies Conventions d objectifs avec la Confédération et les cantons Exemption des taxes sur l énergie et sur le CO 2 Avec

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises. 19 novembre 2013. Cynthia Cavin Chargée de projets

Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises. 19 novembre 2013. Cynthia Cavin Chargée de projets Conséquences de la transition énergétique et des nouvelles politiques sur les entreprises 19 novembre 2013 Cynthia Cavin Chargée de projets Sommaire Introduction : Conséquences, et surtout opportunités

Plus en détail

Règlement pour le sous-groupement du groupement professionnel Floriculture relative à l'exemption de la taxe sur le CO 2

Règlement pour le sous-groupement du groupement professionnel Floriculture relative à l'exemption de la taxe sur le CO 2 Règlement pour le sous-groupement du groupement professionnel Floriculture relative à l'exemption de la taxe sur le CO 2 I. NOM, SIÈGE ET BUT 1 Sous la dénomination de «Groupe CO 2», existe au sein du

Plus en détail

1 ères Rencontres du Développement Durable des métiers de l accueil. Energie : état de la situation et quelques solutions!

1 ères Rencontres du Développement Durable des métiers de l accueil. Energie : état de la situation et quelques solutions! 1 ères Rencontres du Développement Durable des métiers de l accueil Energie : état de la situation et quelques solutions! 12 décembre 2012 Jean-Marc Zgraggen Responsable unité Maîtrise de l énergie 26

Plus en détail

Assainissement énergétique des bâtiments: une chance pour les PME? Dr. Charles Weinmann. PME et politique énergétique

Assainissement énergétique des bâtiments: une chance pour les PME? Dr. Charles Weinmann. PME et politique énergétique Journées USAM, Champéry, 28/29 juin 2010 PME et politique énergétique Assainissement énergétique des bâtiments: une chance pour les PME? Dr. Charles Weinmann Contenu Etat des lieux - Consommations d énergie

Plus en détail

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Avec une pompe à chaleur moderne, vous économiserez non seulement au minimum de 60 à 80 % d'énergie, jusqu'à 100 % de CO2, mais aussi et surtout des

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG)

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) CHARTE D ENGAGEMENT Conclue le: date Entre: SIG Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) et: Logo de votre entreprise Nom du client Entreprise Rue NPA/Localité

Plus en détail

Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec

Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec Rencontre municipale de l énergie, le 5 avril 2013 Présenté par Siméon LeBlanc écoénergie sur l efficacité énergétique pour les bâtiments Division

Plus en détail

Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée

Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée Faites des économies d énergie et d argent Les propriétaires le savent bien: la lessive, la cuisine et l éclairage consomment de

Plus en détail

Séances d information à l attention des grands consommateurs d énergie. 28 mai, 2, 8 et 9 juin 2015. DGE Direction de l énergie

Séances d information à l attention des grands consommateurs d énergie. 28 mai, 2, 8 et 9 juin 2015. DGE Direction de l énergie Séances d information à l attention des grands consommateurs d énergie 28 mai, 2, 8 et 9 juin 2015 DGE Direction de l énergie 1 Le programme Contexte énergétique Modalités d application des dispositions

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique

Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique 1 Answers for infrastructure. Siemens optimise la gestion énergétique de votre bâtiment Les bâtiments

Plus en détail

Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014

Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014 Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014 Chauffage électrique - parlons en Après la crise pétrolière

Plus en détail

On n a pas de pétrole, mais des sapins

On n a pas de pétrole, mais des sapins On n a pas de pétrole, mais des sapins Echange d expérience du 25 février 2010 à Valpellets SA UTO-Uvrier Alain Bromm, responsable du bureau romand d Energie-bois Suisse (Lausanne) 14h15 Accueil Actualités

Plus en détail

Ambition Négawatt. Construire ensemble une stratégie énergétique durable

Ambition Négawatt. Construire ensemble une stratégie énergétique durable Ambition Négawatt Construire ensemble une stratégie énergétique durable La gestion énergétique : un axe prioritaire de votre stratégie d entreprise La gestion énergétique est devenue un axe stratégique

Plus en détail

Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique Groupe E SA. Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre

Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique Groupe E SA. Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES EXEMPLES CONCRETS Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique SA Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre GROUPE

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Dr. Sabine Perch-Nielsen Ernst Basler & Partner AG

Dr. Sabine Perch-Nielsen Ernst Basler & Partner AG Dr. Sabine Perch-Nielsen Ernst Basler & Partner AG Economies d énergie, d argent et de CO 2 Les bâtiments anciens qui n'ont bénéficié d'aucun assainissement depuis longtemps consomment beaucoup d énergie

Plus en détail

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Réduire les coûts - protection climatique bénéficier des

Plus en détail

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Résultats enquête Energy Time 1 Grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Le 4 juin prochain, dans le cadre du forum

Plus en détail

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001.

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. Décollez avec l ISO 50001 et BSI. Notre expertise peut transformer votre organisation. Depuis

Plus en détail

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi

Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, ça paye. Le Programme Bâtiments Mode d emploi Assainir, c est faire preuve de bon sens. Exemple En cas d assainissement global d une maison individuelle suisse classique, le potentiel d économie

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

Exemples d optimisation énergétique dans l industrie

Exemples d optimisation énergétique dans l industrie Exemples d optimisation énergétique dans l industrie Présentation de la démarche et d exemples d optimisation énergétique Martin Kernen; Ing. dipl. EPFL; Planair SA 1 Objectifs de l optimisation Objectifs:

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION

RÉUNION D INFORMATION RÉUNION D INFORMATION LES CERTIFICATS D'ECONOMIE D'ENERGIE : UNE AIDE POUR FAIRE BAISSER LES COÛTS DES PROJETS DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE 25 septembre 2012 Financement de travaux d économies d énergie par

Plus en détail

ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA. Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE

ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA. Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE Evolution du coût de l énergie L augmentation incessante du coût de l énergie nous pousse à une réflexion

Plus en détail

Commune de Cortaillod

Commune de Cortaillod Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 262'000 fr. pour financer la pose de panneaux solaires photovoltaïques

Plus en détail

Gestion d entreprise, de Commune ou de service Certifications Gestion de conflit RH. simple et pragmatique

Gestion d entreprise, de Commune ou de service Certifications Gestion de conflit RH. simple et pragmatique Gestion d entreprise, de Commune ou de service Certifications Gestion de conflit RH simple et pragmatique Nos valeurs sont : Recherche de l excellence Esprit d entreprise Transparence Pragmatisme TEE MANAGEMENT,

Plus en détail

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Partageons le succès de nos expériences Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Pascal Lesage Directeur Commercial 06 86 68 85 92 01 41 42 33 95 14 Novembre 2014 5 domaines d intervention

Plus en détail

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises 1 OBJECTIFS Permettre aux entreprises de réaliser des investissements dans une démarche globale et structurée comprenant

Plus en détail

Le chauffage à distance L'ÉNERGIE DU CONFORT

Le chauffage à distance L'ÉNERGIE DU CONFORT Le chauffage à distance L'ÉNERGIE DU CONFORT Doubler l'utilisation géothermique par l'extension du chauffage à distance Martin Kamber Conseil d'administration Wärmeverbund Riehen AG Responsable des services

Plus en détail

CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle»

CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle» FORMATION CONTINUE CAS EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Efficience énergétique industrielle» 2 Situation et contexte Notre société prend aujourd hui conscience

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande?

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? Présenté par Éric Le Couédic, ing., M.Sc.A. Directeur Démarches d accompagnement en efficacité énergétique Congrès

Plus en détail

La Fondation KliK, le groupement de compensation sectoriel pour les carburants fossiles, investit d ici 2020 un milliard de francs dans des projets

La Fondation KliK, le groupement de compensation sectoriel pour les carburants fossiles, investit d ici 2020 un milliard de francs dans des projets La Fondation KliK, le groupement de compensation sectoriel pour les carburants fossiles, investit d ici 2020 un milliard de francs dans des projets de protection climatique suisses. KliK en quelques mots

Plus en détail

Évaluations statistiques

Évaluations statistiques 1 / 20 Évaluations statistiques Statistiques annuelles 2010, analyses pour l'ensemble de la Suisse Informations et formulaires de demande: www.leprogrammebatiments.ch 2 / 20 18.03.2011 Centre national

Plus en détail

Bon pour votre image. Bon pour votre budget.

Bon pour votre image. Bon pour votre budget. Business Bon pour votre image. Bon pour votre budget. Economisez des coûts et préservez l environnement. Découvrez comment réduire les déplacements dans votre entreprise, économiser de l énergie et améliorer

Plus en détail

L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle

L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle P LE BORGNE CICF H DESPRETZ ADEME Pourquoi l audit énergétique?

Plus en détail

Catalogue de formations Coaching énergie

Catalogue de formations Coaching énergie Catalogue de formations Coaching énergie SOMMAIRE Journée de mise en place des indicateurs de suivi...2/7 Formation coaching énergie Type court...3/7 Programme de formation...4/7 Formation coaching énergie

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

Etude tendancielle de la SaarLB sur les énergies renouvelables

Etude tendancielle de la SaarLB sur les énergies renouvelables Etude tendancielle de la SaarLB sur les énergies renouvelables Sommaire Etude tendancielle de la SaarLB 1. Principales données du sondage 2. Évaluation générale des énergies renouvelables : opportunités

Plus en détail

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA Amt für Verkehr und Enegie VEA Conférence AFMC Fribourg, 8 novembre 2011 Politique énergétique «Société à 4000 Watts» Entre mesures contraignantes et programmes d incitation Serge Boschung(FR), Chef de

Plus en détail

Benchmarking des fournisseurs d électricité l'essentiel en bref

Benchmarking des fournisseurs d électricité l'essentiel en bref Benchmarking des fournisseurs d électricité l'essentiel en bref Le projet Dans le cadre du programme SuisseEnergie, l Office fédéral de l énergie (OFEN) a mandaté INFRAS et Brandes Energie pour développer

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 15 ème séance

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 15 ème séance CONSEIL GÉNÉRAL Législature 2012-2016 15 ème séance TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. ÉTAT DU RÉSEAU EP 2 3. CONCEPT PROPOSÉ 3 4. ESTIMATION DES COÛTS 3 5. CONCLUSION ET DÉLAI 4 6. PROJET D ARRÊTÉ

Plus en détail

INCITATIFS FINANCIERS POUR DES AMÉLIORATIONS ÉCONERGÉTIQUES mercredi le 23 Mai, 2012

INCITATIFS FINANCIERS POUR DES AMÉLIORATIONS ÉCONERGÉTIQUES mercredi le 23 Mai, 2012 INCITATIFS FINANCIERS POUR DES AMÉLIORATIONS ÉCONERGÉTIQUES mercredi le 23 Mai, 2012 Aujourd hui Introduction À propos d Efficacité NB Conseils Survol du centre de ressources en ligne Incitatifs financiers

Plus en détail

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières SOMMAIRE Le bâtiment et l énergie, un double enjeu L évolution et la valorisation

Plus en détail

Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage

Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage Contenu Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage Actualités dans le domaine de l énergie et des bâtiments Le programme Ecobuilding Comment entreprendre les rénovations Les check-up

Plus en détail

Nos solutions pour un éclairage de zone performant

Nos solutions pour un éclairage de zone performant Nos solutions pour un éclairage de zone performant BKW, votre partenaire pour l éclairage de zone BKW bénéficie d une grande expérience dans la planification, la mise en œuvre et la maintenance des installations

Plus en détail

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants?

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Concurrence Energie Econométrie Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Yannick Perez 1, Vincent Rious 2 1. Supélec &

Plus en détail

Particularité du projet éolien par rapport à d autres dossiers communaux 30.10.2015 08h30 12h30

Particularité du projet éolien par rapport à d autres dossiers communaux 30.10.2015 08h30 12h30 2 e séminaire d échange d expérience et de formation pour les communes de Romandie Particularité du projet éolien par rapport à d autres dossiers communaux 30.10.2015 08h30 12h30 Yverdon, Y-Parc, Rue Galilée

Plus en détail

Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients

Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients par Jean-Luc Juvet Ingénieur dipl. EPFL/SIA Chef du service cantonal de l énergie 1 Loi cantonale sur l énergie 2001 En plus des mesures

Plus en détail

Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique

Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique Olivier Epelly, directeur,, GE Soleure, le 14 novembre 2013 12.11.13

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir.

Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir. Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir. ISO 14001 de BSI. Nos chiffres vont de paire avec la croissance durable. Nos connaissances, notre expertise

Plus en détail

L électricité à Genève

L électricité à Genève Les tarifs au er janvier 0 Les prix de l'électricité augmentent en moyenne de 0 % au er janvier 0, essentiellement en raison de la répercussion de la hausse du prix du transport à très haute tension (Swissgrid),

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie. Joël Lazarus

Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie. Joël Lazarus Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie Joël Lazarus L association energo Les grandes lignes Association des institutions publiques

Plus en détail

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Service de l environnement et de l énergie Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges Table des matières Introduction 2 Un réseau

Plus en détail

Guide pour l analyse de la consommation énergétique

Guide pour l analyse de la consommation énergétique Guide pour l analyse de la consommation énergétique 1 Présentation de la démarche 2 1.1 Modèle des gros consommateurs : principes et exécution 2 1.2 But de l analyse de la consommation énergétique (ACE)

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (Règlement interne SCH) du xx décembre 2014 L administration de la SCH, vu l art. 10 de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions 1 L AUDIT ÉNERGÉTIQUE: UNE ÉTAPE PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TOUTE DÉMARCHE

Plus en détail

Programme Bâtiments. Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat!

Programme Bâtiments. Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat! Programme Bâtiments Rénover les bâtiments pour une protection efficace du climat! Décidez-vous à entreprendre une rénovation! Nous vous soutenons dans cet effort. En vue d une contribution durable à une

Plus en détail

DÉMARCHE D ACCOMPAGNEMENT

DÉMARCHE D ACCOMPAGNEMENT DÉMARCHE D ACCOMPAGNEMENT en efficacité énergétique et réduction des émissions de gaz à effet de serre auprès des municipalités. Association québécoise pour la maîtrise de l énergie Le 1 er juin 2014 Projet

Plus en détail

Laurent Balsiger / directeur de l'énergie

Laurent Balsiger / directeur de l'énergie Laurent Balsiger / directeur de l'énergie Conférence Öbu la transition énergétique - Morges - 19 novembre 2013 Programme Contexte international La stratégie 2050 La nouvelle loi sur l énergie Conférence

Plus en détail

Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2

Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2 Nouvelles opportunités de financement de projets par le mécanisme de compensation CO 2 Gaëlle Fumeaux, Responsable Suisse romande et Tessin FORUM ARPEA Neuchâtel, 20 novembre 2013 Sommaire Mission et objectifs

Plus en détail

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles.

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles. Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Michel Fournier, ingénieur Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques Sujets discutés Atteinte des

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

One for. One for. One for THERMOBEL TRI GLASS UNLIMITED

One for. One for. One for THERMOBEL TRI GLASS UNLIMITED One for light One for energy One for the planet THERMOBEL TRI passive glass for active living GLASS UNLIMITED Préparer la maison 1. Transmission lumineuse élevée 2. Utilisation optimale de l énergie solaire

Plus en détail

PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT

PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT La solution d'aide au pilotage et au management stratégique et global de l'entreprise Produit et service de

Plus en détail

Programme Chaleur renouvelable

Programme Chaleur renouvelable Programme Chaleur renouvelable 27 septembre 2013 Matthias Rüetschi Responsable du programme Plan présentation Contexte Description du programme Communication aux propriétaires de villas Simulateur web

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Web Conférence organisée par AGRION le 23 mars 2013 Nathalie LAPLAUD SGS ICS Responsable d audit Q S

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Pollutec 2013 Atelier ATEE AUDIT ENERGETIQUE EN ENTREPRISE Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Laurent Cadiou DGEC/SCEE Bureau Économies

Plus en détail

L analyse Comparative dans les Municipalités avec

L analyse Comparative dans les Municipalités avec L analyse Comparative dans les Municipalités avec Rencontre municipale de l énergie, le 4 avril 2014 Présenté par Mareleine Nehme, agente principale Ressources naturelles Canada Objectifs de la présentation

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Analyse de flottes Concept actuel et futur en matière de véhicules d entreprise

Analyse de flottes Concept actuel et futur en matière de véhicules d entreprise Analyse de flottes Concept actuel et futur en matière de véhicules d entreprise Sommaire 1. Introduction... 2 2. Vos données de contact... 3 3. Concept en matière de véhicules d entreprise... 4 3.1. Concept

Plus en détail

Efficacité énergétique. Concilier performance économique et environnementale

Efficacité énergétique. Concilier performance économique et environnementale Efficacité énergétique Concilier performance économique et environnementale Points abordés Pourquoi économiser l énergie? Réglementation énergétique : contrainte ou opportunité? Engager une démarche de

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La solution d'aide au pilotage et au management des Ressources Humaines Produit et service de la société Reflex

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase OrganisaBon : Amis de Mase Quel chauffage pour ma maison? Mase, 19.01.2012 UNE HISTOIRE ORDINAIRE Il était une fois en 1970 ConstrucBon d une villa

Plus en détail

Opération collective 2014 123 M Energie

Opération collective 2014 123 M Energie Opération collective 2014 123 M Energie Candidature pour accompagner en collectif les entreprises du Limousin s engageant dans la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie ISO

Plus en détail

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique Yann MENAGER

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Présentation du dispositif des Certificats d Economies d Energie et de l offre de valorisation SIGERLy

Présentation du dispositif des Certificats d Economies d Energie et de l offre de valorisation SIGERLy Présentation du dispositif des Certificats d Economies d Energie et de l offre de valorisation SIGERLy Par Florence Mallein Responsable CEP Septembre 2015 [1] Le principe du dispositif Création par les

Plus en détail

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance.

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Avocats et notaires Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Table des matières Table des matières Le Credit Suisse, partenaire financier des avocats

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines Groupe Helvetia Politique en matière de ressources humaines Chères collaboratrices, chers collaborateurs Notre politique en matière de ressources humaines est basée sur la charte d entreprise «Les meilleurs

Plus en détail