AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL"

Transcription

1 Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN

2 DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant er choc pétrolier RT 74 Décret affichage DPE obligatoire Audit énergétique obligatoire > «50 lots» DPE collectif < «50 lots» Parties privatives d intérêt collectif Eco PTZ collectif RT 82 RT 89 RT 2000 BBC 2005 RT existant RT 2005? BBC existant? RT 2012 RT kwh/m² RT existant 160 kwh/m² Plus de 30 ans après 80 kwh/m² BBC existant 100 kwh/m² RT kwh/m² 1974 BBC 2012? 2012 BEpos? Évolution des consommations réglementaires 5 usages en kwhep/(m².an) pour bâtiments résidentiels avec combustibles en zone H2 Page 2

3 LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE SEULE, ÇA N EXISTE PAS! Valorisation du patrimoine + amélioration du confort Réduire consommations et déchets + préserver l environnement Réduire la facture + facture énergétique Page 3

4 BILAN TECHNIQUE Vue aérienne Page 4

5 BILAN TECHNIQUE Données générales 2 groupes de bâtiments et logements R+4 à R+18 Surface habitable (SHAB) = m² Surface SHON = m² Date : 1971 Svitrée / Shab =15% Zone climatique H1a Page 5

6 BILAN TECHNIQUE Enveloppe Murs extérieurs Façade en panneaux préfabriqués non isolé Pignon béton avec 3cm de polyplac (peu isolant) Murs intérieurs béton non isolé Bouches désemfumage Menuiseries 80 % double vitrage PVC 20 % simple vitrage Majorité persiennes Toiture terrasse Béton isolé par 5 cm de mousse polyuréthane Planchers bas Sur hall : dalle béton non isolé Sur vide sanitaire et sur extérieur : faiblement isolé 5 cm d héraklith Page 6

7 BILAN TECHNIQUE Systèmes Chauffage Chaufferie collective gaz 2 chaudières remplacées en 2004 et 2005 Régulation sur température extérieure avec réduit de nuit Convecteurs à eau chaude & radiateurs rénovés dans certains logements Eau chaude sanitaire Liée au chauffage Semi-instantanée (ballon de stockage de 2*1 500 L) Ventilation Ventilation mécanique simple flux non modulée Entrées d air intégrées aux menuiseries Page 7

8 ENQUÊTE Page 8

9 ENQUÊTE Page 9

10 ENQUÊTE Page 10

11 ENQUÊTE Selon vous, en été il fait dans votre appartement : Taux de réponse : 94,9% Nb % cit. Très froid 0 0,0% Froid 0 0,0% Agréable 37 64,9% Chaud 16 28,1% Très chaud 3 5,3% Autre 1 1,8% Total ,0% Page 11

12 ENQUÊTE Estimez-vous que sans travaux, la valeur de votre appartement va dans les années à venir : Taux de réponse : 83,1% Nb % cit. Se maintenir 20 40,8% Légèrement diminuer 17 34,7% Fortement diminuer 10 20,4% Augmenter 2 4,1% Total ,0% Pensez-vous qu'un programme de travaux adapté va entraîner une augmentation de la valeur de votre appartement? Taux de réponse : 69,5% Nb % cit. Inférieure au coût des travaux 14 33,3% Négligeable par rapport au coût des travaux 13 31,0% Egale au coût des travaux 11 26,2% Supérieure au coût des travaux 4 9,5% Total ,0% Page 12

13 ENQUÊTE Page 13

14 IMAGES THERMIQUES Page 14

15 IMAGES THERMIQUES Page 15

16 BILAN ENERGETIQUE Répartitions des déperditions & consommations du bâtiment Poste État existant Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) 1, Page 16

17 BILAN ENERGETIQUE Etiquette énergétique et climat kwhep/m² SHAB.an kgéqco 2 /m² SHAB.an ,3 Bâtiment Page 17

18 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 1 - Isolation par l extérieur + changement des menuiserie simple vitrage Isolation par l extérieur à prévoir : 14 cm de laine de roche avec finition enduit Exemple d isolation extérieure A l occasion du ravalement, les menuiseries simple vitrage sont remplacées par : Menuiseries PVC double vitrage 4/16/4 argon peu émissif U 1,4 W/m².K Ajout de persiennes si inexistantes à l état existant Page 18

19 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 1 - Isolation par l extérieur + changement des menuiserie simple vitrage Poste État existant Isolation par l'extérieur + remplacement du simple vitrage Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco 2/m²SHAB.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Résultats bâtiment Page 19

20 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 2 - Remplacement de l isolation des toitures terrasses Isolation sur la dalle et sous l étanchéité à prévoir : 12 cm de mousse polyuréthane Exemple d isolation de terrasse Page 20

21 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 2 - Remplacement de l isolation des toitures terrasses Poste État existant Renforcement isolation de terrasse Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco 2/m²SHAB.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Résultats bâtiment Page 21

22 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 3 - Isolation des planchers bas Plancher bas sur locaux non chauffés et sur hall : 12 cm de laine de verre Laine de verre Flocage Page 22

23 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 3 - Isolation des planchers bas Poste État existant Isolation des plancher sur hall et LNC Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco 2/m²SHAB.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Résultats bâtiment Page 23

24 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 4 - Ventilation Hygroréglable B + rénovation du désenfumage Modulation des débits suivant occupation et extracteur mécanique économe Permet : - D améliorer le confort thermique - Faire des économies d énergie - De valoriser son patrimoine Mise aux normes désemfumage Remplacement des volets et lanterneaux Mise en œuvre d un système d alarme incendie Meilleur confort dans les cages d escaliers par suppression des courants d air froids Page 24

25 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 4 - Ventilation Hygroréglable B + rénovation du désenfumage Poste État existant Mise en place d'un VMC Hygro B + rénovation du désenfumage Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco 2/m²SHAB.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Résultats bâtiment Page 25

26 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 5 - Remplacement des convecteurs à eau chaude + robinets thermostatiques & pompes à débit variable Remplacement convecteurs Robinets thermostatiques 4 voies Pompes économes en chaufferie Page 26

27 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 5 - Remplacement des convecteurs à eau chaude + robinets thermostatiques & pompes à débit variable Poste État existant Remplacement des convecteurs + robinet thermostatique + pompes à débit variable Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco 2/m²SHAB.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Résultats bâtiment Page 27

28 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 6 - Chaudières à condensation Chaudières gaz à condensation redimensionnées Page 28

29 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 6 - Chaudières à condensation Poste État existant Changement des chaudières Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco 2/m²SHAB.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Résultats bâtiment Page 29

30 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 7 Préchauffage solaire de l Eau Chaude Sanitaire 180 m² de capteurs sur supports (possibilité de mettre sur la tour mais plus de perte de réseau). Page 30

31 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 7 - ECS Solaire Poste État existant Mise en place d'une ECS Solaire Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco 2/m²SHAB.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Résultats bâtiment Page 31

32 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 8 - Remplacement de l éclairage des parties communes Lampes basse consommations spéciales minuterie (Quickstart) Page 32

33 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 8 - Remplacement de l éclairage des parties communes Poste État existant Changement de l'éclairage des parties communes Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco 2/m²SHAB.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Résultats bâtiment Page 33

34 BOUQUETS D AMELIORATIONS Bouquet 1: - Remplacement des convecteurs + robinets thermostatiques & pompes à débit variable - Isolation des planchers bas Page 34

35 BOUQUETS D AMELIORATIONS Bouquet 2: - Bouquet 1 - Ventilation Hygroréglable B + rénovation du désenfumage - Remplacement de l éclairage des parties communes Page 35

36 BOUQUETS D AMELIORATIONS Bouquet 3: - Bouquet 2 - Isolation par l extérieur + changement des menuiserie simple vitrage - Remplacement de l isolation des toitures terrasses - Chaudières gaz à condensation Page 36

37 BOUQUETS D AMELIORATIONS Bouquet 3 bis: - Bouquet 3 - ECS solaire Page 37

38 C EST LA FIN... Merci de votre attention Des questions? Page 38

39 BILAN ENERGETIQUE Répartitions des déperditions & consommations du bâtiment 12 Poste État existant Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) 1, Page 39

40 BILAN ENERGETIQUE Etiquette énergétique et climat kwhep/m ² SHAB.an kgéqco 2 /m ² SHAB.an Bâtiment 12 Page 40

41 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 1 - Isolation par l extérieur + changement des menuiserie simple vitrage Poste État existant Isolation par l'extérieur + remplacement du simple vitrage Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage 1, , Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Economie énergétique (5 usages; kwhep/m²shon.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) ans 25 ans Résultats bâtiment 12 Page 41

42 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 2 - Remplacement de l isolation des toitures terrasses Poste État existant Renforcement isolation de terrasse Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage 1, , Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Economie énergétique (5 usages; kwhep/m²shon.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) >30 ans >30 ans Résultats bâtiment 12 Page 42

43 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 3 - Isolation des planchers bas Poste État existant Isolation des plancher sur hall et LNC Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage 1, , Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Economie énergétique (5 usages; kwhep/m²shon.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) ans 8 ans Résultats bâtiment 12 Page 43

44 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 4 - Ventilation Hygroréglable B + rénovation du désenfumage Poste État existant Mise en place d'un VMC Hygro B + rénovation du désenfumage Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) 1, , Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Economie énergétique (5 usages; kwhep/m²shon.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) Résultats bâtiment ans 12 ans Page 44

45 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 5 - Remplacement des convecteurs à eau chaude + robinets thermostatiques & pompes à débit variable Poste État existant Remplacement des convecteurs + robinet thermostatique + pompes à débit variable Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage 1, , Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Economie énergétique (5 usages; kwhep/m²shon.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) Résultats bâtiment ans 19 ans Page 45

46 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 6 - Chaudières à condensation Poste État existant Changement des chaudières Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage 1, , Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Economie énergétique (5 usages; kwhep/m²shon.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) Résultats bâtiment 12 5 ans 5 ans Page 46

47 AMÉLIORATIONS ÉLÉMENTAIRES 7 - ECS Solaire Poste État existant Mise en place d'une ECS Solaire Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) Consommation Chauffage Consommation Eau Chaude Sanitaire Consommation Refroidissement Consommation Eclairage (parties communes) Consommation Auxiliaires (circulateurs et ventilateurs) 1, , Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Economie énergétique (5 usages; kwhep/m²shon.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) Résultats bâtiment ans 10 ans Page 47

48 BOUQUETS D AMELIORATIONS Synthèse du bâtiment Poste État existant Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) 1,7 1, ,7 1,0 1, Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Estimation coût d exploitation ( TTC/an) Estimation coût d exploitation par logement ( TTC/log.an) Estimation économie annuelle tous usages ( TTC/an) Estimation économie annuelle tous usages par logement ( TTC/log.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) ans 17 ans 25 ans 14 ans 16 ans 23 ans 24 ans 21 ans Page 48

49 BOUQUETS D AMELIORATIONS Synthèse du bâtiment 12 Poste État existant Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) 1,8 1, ,8 1,1 1, Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Estimation coût d exploitation ( TTC/an) Estimation coût d exploitation par logement ( TTC/log.an) Estimation économie annuelle tous usages ( TTC/an) Estimation économie annuelle tous usages par logement ( TTC/log.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) 20 ans 16 ans 24 ans 22 ans 18 ans 15 ans 22 ans 20 ans Page 49

50 BOUQUETS D AMELIORATIONS Synthèse du bâtiment Poste État existant Ubat (W/m².K) Consommation totale (Méthode ouverte, tous usages, kwhep/m²shon.an) 1,7 1, ,7 1,0 1, Classe énergie kwhep/m²shab.an) Classe climat kgeqco2/m²shab.an) Estimation coût d exploitation ( TTC/an) Estimation coût d exploitation par logement ( TTC/log.an) Estimation économie annuelle tous usages ( TTC/an) Estimation économie annuelle tous usages par logement ( TTC/log.an) Estimation coût d investissement ( TTC) Estimation coût d investissement par logement ( TTC/log) Temps de retour actualisé (scénario optimiste) Temps de retour actualisé (scénario pessismiste) ans 17 ans 25 ans 14 ans 16 ans 23 ans 24 ans 21 ans Page 50

DE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE VERS L AUDIT GLOBAL

DE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE VERS L AUDIT GLOBAL 24 avril 2014 DE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE VERS L AUDIT GLOBAL Conférence GPSO Energie POUGET Consultants Florent LOUSSOUARN contact@pouget-consultants.fr 1 er choc pétrolier EVOLUTION DU CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

Audit énergétique de la Copropriété

Audit énergétique de la Copropriété Audit énergétique de la Copropriété Sommaire SOMMAIRE Démarche de l étude A- Etat des lieux Recueil des données Présentation de la copropriété Enquête auprès des usagers Performances du bâti et éléments

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques?

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES OPTIMALES Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? Bertrand MILLS (Enerconcept) Jean-Marc JICQUEL (EDF R&D - département EnerBAT) RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES

Plus en détail

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs Fiche conseil Édition décembre 212 Sommaire P 2 : Obligations P 3 : Démarches volontaires P 4 : Les points clés d une rénovation réussie

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Energies POSIT IF. Projets Maîtrise d œuvre conception. Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France

Energies POSIT IF. Projets Maîtrise d œuvre conception. Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Projets Maîtrise d œuvre conception Société d Economie Mixte Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Résidence du Parc Soisy-sous-Montmorency (95) Maîtrise

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation.

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. Pourquoi l éco prêt? La mise en place de l éco-prêt est là pour inciter

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques. Copropriété du SENS UNIQUE. Exploitation Télégestion

Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques. Copropriété du SENS UNIQUE. Exploitation Télégestion Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques Copropriété du SENS UNIQUE Maintenance Exploitation Télégestion Etat des lieux : LE SENS UNIQUE 10 bâtiments - 137 logements Années de

Plus en détail

11_ Coût global. Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel.

11_ Coût global. Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel. 11_ Coût global Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel. P A N O P T I Q U E P o r t e r u n r e g a r d g l o b a l s u r l E d

Plus en détail

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation»

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation» Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ Cd2e «Logement social : rénovation en basse consommation» 22 février 2012 Avant La résidence se situe à VILLENEUVE

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

IMMEUBLES COLLECTIFS DE LOGEMENTS CONSTRUITS ENTRE 1949 ET 1974

IMMEUBLES COLLECTIFS DE LOGEMENTS CONSTRUITS ENTRE 1949 ET 1974 DÉPARTEMENT ÉNERGIE SANTÉ ENVIRONNEMENT Division Energie Pôle Performance Energétique des bâtiments DÉPARTEMENT ECONOMIE ET SCIENCES HUMAINES Laboratoire Services Process Innovations ESE/DE/PEB-12.039RR

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB. Les Oléandres. Bâtiments 11 et 13. PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014

Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB. Les Oléandres. Bâtiments 11 et 13. PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014 Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB Les Oléandres Bâtiments 11 et 13 PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014 Réhabilitation thermique : Le site (60 logements) 2 Réhabilitation thermique

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

«LE BELLEVUE» à MONTMELIAN Réhabilitation de 38 logements

«LE BELLEVUE» à MONTMELIAN Réhabilitation de 38 logements «LE BELLEVUE» à MONTMELIAN Réhabilitation de 38 logements Bilan des travaux d amélioration énergétique Présentation du 07 décembre 2011 Catherine LAUDE et Samuel THIRION 1 Préambule OPAC DE LA SAVOIE en

Plus en détail

Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt

Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt B ÂTIMENTS Les instances de cette copropriété de plus de 900 logements ont réussi

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE COMMUNE DE SAUVETERRE DE GUYENNE (33540) Juin 2009 1 1 ) Bilan thermique du Bâtiment (état actuel) Adresse du logement : Coordonnées du propriétaire : Mairie de Sauveterre

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats Concours «Ma maison éco» 2011 Présentation des projets lauréats ats PROJETS Rénovations R 4 Projets retenus Famille THIL 37330 Marcilly sur Maulne Famille THIL Natures des parois: Murs extérieurs Nord

Plus en détail

Audit Energétique En Maison Individuelle

Audit Energétique En Maison Individuelle INOVEHA Bureau d Etudes Thermiques 5, rue Jean Marie Tullou 35740 PACE Tél : 02 99 85 16 45 Fax : 02 99 85 57 83 RCS : 494 300 619 Compagnie d assurance : GROUPAMA n 7950376/409 Audit Energétique En Maison

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Sommaire 2. La démarche du 3. Présentation des résultats L appel à projets «50 Chantiers

Plus en détail

Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission. AG spéciales des immeubles

Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission. AG spéciales des immeubles Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission AG spéciales des immeubles Rappel des objectifs et méthodes Pour les immeubles Faire un point du potentiel des techniques

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

FICHE CALCULS THERMIQUES "AVANT ET APRES TRAVAUX" INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE

FICHE CALCULS THERMIQUES AVANT ET APRES TRAVAUX INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE FICHE CALCULS THERMIQUES "AVANT ET APRES TRAVAUX" INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE TYPE DE LOGEMENT (collectif/individuel) MODE DE CHAUFFAGE (collectif/individuel) ENERGIE DE

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE LABEL PROMOTELEC RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Retour d expérience LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Édition 215 LOGEMENTS COLLECTIFS - MAISONS INDIVIDUELLES Sommaire Préambule 4 1 - ANALYSE DU MARCHÉ DE LA LABELLISATION

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL en 8 points La réglementation thermique RT 2005 s inscrit dans la continuité de la RT 2000 avec des performances requises en termes de consommation

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉNOVATION ENERGÉTIQUE DE LA RESIDENCE VIADUC

TRAVAUX DE RÉNOVATION ENERGÉTIQUE DE LA RESIDENCE VIADUC 24 Juin 2015 TRAVAUX DE RÉNOVATION ENERGÉTIQUE DE LA RESIDENCE VIADUC Afin de répondre aux attentes des locataires et aux enjeux de l environnement, en collaboration avec les membres du Conseil de Concertation

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Bilan des 20 audits énergétiques et environnementaux réalisés sur le territoire de l AMVS - Adus - Septembre 2011. 1

Bilan des 20 audits énergétiques et environnementaux réalisés sur le territoire de l AMVS - Adus - Septembre 2011. 1 Bilan des 2 AUDITS ENERGETIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX réalisés sur L AGGLOMERATION MAUBEUGE VAL DE SAMBRE lors de l expérimentation du CONSEIL REGIONAL NORD-PAS DE CALAIS Bilan des 2 audits énergétiques

Plus en détail

Intégrateur en rénovation

Intégrateur en rénovation Intégrateur en rénovation 5 ème Européen 3 ème National 14 Md Chiffre d affaires 2011 CONSTRUCTION TRAVAUX PUBLICS ÉNERGIE CONSTRUCTION METALLIQUE CONCESSIONS CONSTRUCTION 22% 28% 23% 6% 16% DGGN 70 000

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ Le premier bouquet à 3 fleurs POUGET Consultants 11 Février 2014 Jérémy AMAND CONTEXTE «LE PARC». Plus de 30 millions de cas particuliers! Les usages; maisons individuelles,

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Audit Energétique En Maison Individuelle

Audit Energétique En Maison Individuelle V 1.03 Audit Energétique En Maison Individuelle Date : 14/06/2012 Réf: AR 0000 613 Prescripteur : OPERATION RENOV EE Mr CORBIN ARNAUD 50 Rue des Paras 56 000 VANNES INOVEHA Bureau d Etudes Thermiques 5,

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI Présentation des études de cas Paul Calberg-Ellen, MANEXI 1 GÉNÉRALITÉS 2 POURQUOI? Tester concrètement les propositions de méthode issues des différentes «tâches» du projet : Méthode d audit Détermination

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments

Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Présentation des cas individuels Les cas présentés dans ce document visent à montrer des situations représentatives des s et ménages dans le parc

Plus en détail

Energies POSIT IF. Projets Maîtrise d œuvre Réalisation (travaux) Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France

Energies POSIT IF. Projets Maîtrise d œuvre Réalisation (travaux) Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Projets Maîtrise d œuvre Réalisation (travaux) Société d Economie Mixte Promouvoir, Organiser, Soutenir, Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Résidence Auguste Lançon Paris 13 ème Travaux

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS Evaluation thermique réalisée avec PROJET site internet miramas 13140 MIRAMAS Date de l'étude : ENTREPRISE CLIENT SARL DESSAUD INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE 13140 MIRAMAS

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Réhabiliter une copropriété : un projet collectif à accompagner

Réhabiliter une copropriété : un projet collectif à accompagner Réhabiliter une copropriété : un projet collectif à accompagner Table-ronde proposée par Envirobat Méditerranée et le GERES France Vendredi 9 novembre 2012 // Salon Solutions Copropriétés // Nice Tour

Plus en détail

Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers

Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers E X P E R T D U D. P. E L O C A T I F Diagnostic de Performance Energétique Pour la location Appartement N 1 T2 DOCUMENT LOCATAIRE Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers Rapport N 5215022008 réalisée

Plus en détail

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN Réhabilitation thermique habitat collectif Les mercredi de l info du 22 février 2012 Bernard CHEMIN 1 Un ensemble construit en 1976 composé de 5 bâtiments 2 3 Ponts thermiques Performances initiale Répartitions

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

Cas particuliers - «Titres V»

Cas particuliers - «Titres V» Certains produits utilisés dans le bâtiment ne sont pas pris en compte par la réglementation thermique RT 2005. Pour pouvoir toutefois être utilisés, ces produits doivent faire l objet d une demande de

Plus en détail

MARDIS DE L ARENE RETOUR D EXPÉRIENCE SUR L ACCOMPAGNEMENT DE LA RÉSIDENCE «LE BIEF», À CHELLES (77)

MARDIS DE L ARENE RETOUR D EXPÉRIENCE SUR L ACCOMPAGNEMENT DE LA RÉSIDENCE «LE BIEF», À CHELLES (77) MARDIS DE L ARENE L accompagne -ment pour le montage du plan de financement RETOUR D EXPÉRIENCE SUR L ACCOMPAGNEMENT DE LA RÉSIDENCE «LE Cofinancé par le programme Énergie intelligente-europe de l'union

Plus en détail

THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

THERMOGRAPHIE INFRAROUGE THERMOGRAPHIE INFRAROUGE RESIDENCE DU LAC JANVIER 2010 Adresse du site : Descriptif : Client : Votre contact : Résidence du Lac, allée du Clos Gagneur 93160 Noisy-le-Grand Copropriété de 304 lots Le conseil

Plus en détail

Rénovation énergétique

Rénovation énergétique Rénovation énergétique Vers des feuilles de route pragmatiques pour les logements équipés de chauffage collectif Une étude confiée par Fedene à Cardonnel Ingénierie Conférence de presse 2 avril 2014 Flora

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

ANNEXE 1 Rapports d audits énergétiques. 1. Rapport d audit - ADOMA de Guyancourt - Foyer «La Minière» 47 rue Dampierre 78280 Guyancourt

ANNEXE 1 Rapports d audits énergétiques. 1. Rapport d audit - ADOMA de Guyancourt - Foyer «La Minière» 47 rue Dampierre 78280 Guyancourt Annexes SOMMAIRE Annexe 1. Rapports d audits énergétiques Annexe 2. Simulations Gains unitaires RT rénovation Annexe 3. STD de la régulation par façade Annexe 4. Différentes approches du coût global P2

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Présentation du Groupe Logement Français. Politique construction neuve. Politique patrimoine existant. Exemple de réhabilitation énergétique

Présentation du Groupe Logement Français. Politique construction neuve. Politique patrimoine existant. Exemple de réhabilitation énergétique ! " "# #$ Présentation du Groupe Logement Français Bilan énergétique Politique construction neuve Politique patrimoine existant Exemple de réhabilitation énergétique *+(,,-./+.*%/,&+,( 80 572 logements

Plus en détail

Bâtiments tertiaires Logement collectifs. Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique?

Bâtiments tertiaires Logement collectifs. Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique? Bâtiments tertiaires Logement collectifs Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique? Renotics décembre 2012 Pourquoi rénover? Décembre 2012 1. Pourquoi rénover? Rénover = lutter contre la

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011

ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011 Bâtiments Basse Consommations : Les coûts de la rénovation, travail avec l UNTEC ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011 AJENA, énergie & environnement en Franche-Comté Les coûts de la rénovation Étude économique

Plus en détail

RTEX La La réglementation pour les bâtiments existants 48

RTEX La La réglementation pour les bâtiments existants 48 La RTEX La réglementation pour les bâtiments existants 48 Les grands principes p À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion de travaux de rénovation, de remplacement ou d installation ti dans

Plus en détail