SCP dʼ Architecture FOLLEA- 4, Place Emile Zola CLAMECY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCP dʼ Architecture FOLLEA- 4, Place Emile Zola 58500 CLAMECY"

Transcription

1 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 1 / 27 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT n 07 - ELECTRICITE - COURANTS FORTS ET COURANTS FAIBLES SOMMAIRE CHAPITRE 0 - GENERALITES... 3 Art Etendue des travaux... 3 Art Description Générale des travaux... 3 Art Limites des prestations Travaux à la charge du Electricité Travaux à la charge du Maître dʼouvrage Travaux à la charge du lot Gros-Œuvre Travaux à la charge du lot Ossature Bois Travaux à la charge du lot Chauffage, Ventilation Travaux à la charge du lot Serrurerie Métallerie Travaux à la charge du lot Faux-plafonds Travaux à la charge des concessionnaires...3 Art Règlements et normes... 4 Art Documents à fournir par l'entreprise et engagements Avec sa proposition Avant les travaux Pendant les travaux Essais Consuel A la réception Garantie... 6 Art Prescriptions spéciales aux matériels et mode d'exécution Protection du matériel Installation et implantation du matériel...7 Art Hypothèses de base Bases de calculs Distribution électrique Qualité et origine des matériaux et des matériels...8 Art Hygiène et sécurité...8 DESCRIPTION DES OUVRAGES CHAPITRE 1 BRANCHEMENTS ELECTRIQUES Art Branchement E.D.F CHAPITRE 2 - RÉSEAU DE MISE A LA TERRE Art Ceinturage en fond de fouilles...10 Art Liaisons équipotentielles...10 CHAPITRE 3 DISTRIBUTION ELECTRIQUE Art Tableau Général Basse Tension...12 Art Tableau divisionnaire (TD)...13 Art Raccordement du tableau divisionnaire office...14 Art Alimentations chauffage et ventilation...14 Art Alimentations pour lʼoffice et la buanderie...14 Art Alimentation éclairage extérieur...14 Art Alimentation des installations de courants faibles et diverses...15 CHAPITRE 4 - CANALISATIONS DIVISIONNAIRES Art Canalisations prises de courant...15 Art Canalisations Éclairage...15 CHAPITRE 5 - CONDUITS, CHEMINS DE CÂBLES, PROFILÉS Art Profilés pvc, plinthes et goulottes électriques...16 Art Conduits IRL...17 Art Réservations, percements et saignées...17 CHAPITRE 6 APPAREILLAGES Art Interrupteurs encastrés...17

2 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 2 / 27 Art Interrupteurs encastrés étanches...17 Art Boutons poussoirs lumineux encastrés...17 Art Prises de courant 2P+T-10/16A encastrées...18 Art Prises de courant 2P+T-10/16A étanches...18 Art Gradateurs...18 Art Boutons poussoirs étanches...18 Art Sonnette...18 Art Postes de travail (PT)...18 Art Détecteurs de présence...18 CHAPITRE 7 - ECLAIRAGE ET LUSTRERIE A - Mise en œuvre B Données techniques C Niveaux dʼéclairement D Caractéristiques des sources dʼéclairage E Caractéristiques des appareils dʼéclairage Art Appareil d'éclairage type Art Appareil d'éclairage type Art Appareil d'éclairage type Art Appareil d'éclairage type Art Appareil d'éclairage type Art Appareil d'éclairage type Art Appareil d'éclairage type Art Appareil d'éclairage type Art Tableau de gestion de lʼéclairage CHAPITRE 8 - ECLAIRAGE DE SÉCURITE Art Bloc balisage 60 lumens semi encastré Art Bloc balisage 60 lumens semi encastré de type drapeau Art Bloc balisage 60 lumens étanche Art Système de mise au repos Art Bloc autonome de protection individuel (BAPI) Art Canalisations CHAPITRE 9 - ALARMES TECHNIQUES Art Centrale d'alarme Art Canalisations et essais CHAPITRE 10 - ALARME INCENDIE Art Tableau de signalisation Art Avertisseurs sonores Art Déclencheurs manuels Art Canalisations CHAPITRE 11 - DISTRIBUTION TELEPHONIQUE Art Raccordements téléphoniques Art Equipement téléphonique CHAPITRE 12 - DIVERS OUVRAGES DE COURANTS FAIBLES Art Réseau informatique - Téléphone Art Système de contrôle dʼaccès et interphonie Généralités Platine avec vidéo CHAPITRE 13 - TELEVISION Art Canalisations Art Prise TV/FM encastrée... 26

3 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 3 / 27 CHAPITRE 0 - GENERALITES Art Etendue des travaux Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) a pour objet de définir les équipements électriques «Courants Forts et Courants Faibles» relatifs au projet dʼ : Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église DOMATS Art Description Générale des travaux Les travaux relatifs au présent lot comprendront principalement les sous-ensembles suivants : Le raccordement au réseau E.D.F., Le réseau des prises de terre et des liaisons équipotentielles. La distribution électrique générale et divisionnaire : Le petit appareillage (Inter., P.C., B.P.,...). Les appareils d' éclairage et lustrerie intérieurs et extérieurs. L'éclairage de sécurité avec blocs autonomes (ambiance et balisage). Les alarmes techniques : EDF, TGBT, CVC,... Lʼalarme en cas dʼincendie. La distribution téléphonique et le précâblage informatique. TRAVAUX PREALABLES A charge du présent Lot, et ce pour le niveau Rez de Chaussée, lʼ entrepreneur devra prévoir dans son offre lʼ identification des différents circuits- aussi bien en Courants forts dans lʼ armoire TGBT quʼ en courants faibles dans la baie de brassage installée au 1er Etage. Art Limites des prestations Les limites des prestations entre le lot électricité (courants forts et courants faibles) et les autres corps d'état sont les suivants : Travaux à la charge du lot Electricité Fourniture des plans de réservation avec cotes au Lot Gros-Œuvre pour qu'il assure les trous de réservation de passage des canalisations électriques et les fourreaux dans le bâtiment. Les rebouchements des passages dans les cloisons, les planchers, etc. Mise à la terre et liaisons équipotentielles. Fourniture des plans de réservations avec cotes au Lot Faux-plafonds pour qu'il effectue les trous de réservation d'encastrement des appareils d'éclairage dans les faux-plafonds. Alimentations électriques et prises de terre en attente pour les appareils de chauffage, de ventilation et de Plomberie Travaux à la charge du Maître de lʼouvrage Frais du bureau de contrôle technique, hors CONSUEL Frais des raccordements des réseaux E.D.F., FRANCE TELECOM Travaux à la charge du lot Gros-Œuvre La coordination et la coopération avec le lot Electricité pour la mise en place du circuit de terre Travaux à la charge du lot Ossature Bois Trous de réservations et gaines de passage des canalisations électriques et des fourreaux dans le dallage Travaux à la charge du lot Chauffage, Ventilation Fourniture, pose et raccordement des armoires de ventilation chauffage à partir des attentes laissées par le Lot Electricité, y compris chemins de câbles propres au lot CVC et ses canalisations secondaires. Mise à la disposition du Lot Electricité dans les armoires les signaux d'alarmes sur borniers interface à contacts secs Travaux à la charge du lot Serrurerie Métallerie Les portes des locaux techniques Travaux à la charge du lot Faux-plafonds Découpe des dalles et châssis suivant les indications du lot Electricité. Mise à la terre ponctuelle de leur structure à partir des liaisons en attente assurées par le lot Electricité Travaux à la charge des concessionnaires

4 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 4 / 27 Création des canalisations d'alimentation électriques et téléphoniques principales. Modification éventuelle du comptage existant. Art Règlements et normes Les travaux seront à réaliser suivant les règles de l'art et conformément aux réglementations en vigueur à la signature du marché et notamment aux règlements et normes suivants : Textes officiels, lois, décrets, arrêtés, circulaires et leurs additifs, ainsi qu'aux fiches, notes et commentaires techniques qui les précisent et ce dans leurs dernières éditions, Publications du C.S.T.B., notices et documents techniques unifiés (D.T.U.), Décret du 19 Août 1977 sur l'hygiène et la sécurité sur les chantiers, Projets de décrets ou règles, faisant état de pratiques courantes de la profession, proposés à l'homologation, Règles interprofessionnelles pour les garanties résultant des obligations d'assurance, Décret n du 14 Novembre 1988 et additifs relatifs à la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en œuvre des courants électriques, Décrets et du 2 Août 1983 du Code du Travail, Circulaire du 11 Avril 1984 et arrêté du 23 Octobre 1984 concernant les bureaux et les locaux de travail. Code du travail, règlement d'hygiène et de sécurité (art. R à R233-48). Et plus particulièrement : Norme C relative aux conditions techniques auxquelles doivent satisfaire les distributions d'énergie électrique, Norme C et additifs relatifs à la protection contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public, Décret du 04/08/80 et ses arrêtés d'application (personnes handicapées), Norme C concernant les branchements basse tension, Norme C et additifs relatifs aux installations électriques à basse tension, aux règles de distribution, dernière édition, Norme C 18.4 : Mesures de protection et prévention, Norme C 20. : Construction électrique, Norme C 26 : Isolants électriques, Norme C 30 : Conducteurs nus et isolés, Norme C 32 : Conducteurs et câbles isolés pour installation, Norme C 61 : Appareillage pour installations domestiques et analogues, Norme C 63 : Appareillage industriel à basse tension, Norme C 68 : Matériel de pose des canalisations, Norme C 71 : Appareils d'éclairage électrique et accessoires, Norme C 72 : Sources d'éclairage électrique, Norme C 79 : Appareils électriques industriels grandes cuisines, Norme C : Signal sonore d'évacuation d'urgence, Norme S : Alarme incendie, Norme S : Matériel de détection incendie détecteurs tableaux de signalisation et organes intermédiaires, Norme C : Perturbations dues aux parasites sur les appareils radio électriques. En complément des documents mentionnés ci-dessus, les installations devront satisfaire aux textes et aux points suivants : Arrêté du 26/02/2003 relatif aux installations de sécurité, Arrêté du 2 Octobre 1978 (blocs autonomes de sécurité), Décret du 2 Août 1983 (éclairage des lieux de travail), Arrêté du 22 juin 1990 (Dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public : E.R.P.). Au décret sur l'accès aux handicapés des installations neuves ouvertes au public, Aux demandes particulières des services de sécurité de la Commune et du Département, Arrêté du 21/11/2002 et rectificatif relatif aux EUROCLASSES. Le bâtiment est classé en type W 5ème catégorie. Art Documents à fournir par l'entreprise et engagements Avec sa proposition Les documents généraux de la consultation précisent les conditions et les délais dans lesquels les

5 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 5 / 27 entreprises doivent remettre leurs propositions, ainsi que les documents. La proposition de l'entreprise est considérée comme répondant au présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) lequel défini l'installation projetée, ainsi qu'un critère de performances à atteindre. Les soumissionnaires devront de plus prendre connaissance des dossiers des autres lots techniques et se coordonner avec ces derniers pour le nombre, la position et la puissance des attentes Avant les travaux Au cours de son étude, l'entreprise doit tenir compte des différents plans Architecte sur les dénominations et déterminations des différents locaux, mais aussi des plans techniques des autres corps d'état (Gros-Œuvre, V.R.D., Ossature Bois, Plomberie, Chauffage, Faux-plafonds), afin d'établir les plans d'exécution des ouvrages qu' elle a à coordonner sur le chantier. Ces plans résultent des choix technologiques définitifs, au moment de la signature du marché et avenants, ainsi que des méthodes propres à l'entreprise. A cette phase de l'opération, ils comprennent notamment : Les schémas unifilaires des circuits puissance, de protection et de mesure complétés par leurs notations caractéristiques, Les notes de calculs justifiant les solutions adoptées (courants de court-circuit, échauffements admissible des canalisations, chutes de tension, tension de contact, calibres nominaux, éclairement, uniformité,...), Les vues en plan et élévation représentant l'implantation des équipements tels que : luminaires, tableaux, interrupteurs, etc..., Les détails des réservations, pénétrations, incorporations, traversées, circulation, accès, ventilations, massifs, caniveaux, sous forme de plans guide. Les plans guide des locaux techniques faisant la synthèse avec le rangement des équipements, Les vues en élévation des tableaux et armoires représentant la disposition de l'appareillage en châssis et en façade, Les carnets de câbles, Les tracés des canalisations individuelles et chemins de câbles avec leurs dimensionnements, Les schémas et plans du réseau de mise à la terre, ainsi que la composition des répartiteurs, puits de terre et fixation des utilisations. En concertation avec le Maître d'œuvre et l'entreprise, il sera proposé un échantillonnage des matériels entrant dans la réalisation des ouvrages. Une attention toute particulière sera apportée pour ceux qui ne seront pas explicitement définis dans les documentations ou font l'objet d'un choix esthétique. L'entreprise adjudicataire doit transmettre au bureau de contrôle technique tous les documents nécessaires à sa mission Pendant les travaux Il appartiendra à l'entrepreneur de provoquer en temps, toute demande de renseignements techniques qui s'avéreraient nécessaires pour la bonne compréhension des travaux à exécuter. Si l'entreprise est amenée à établir des plans modificatifs pendant ces travaux, chaque plan modifié sera indicé et daté, il fera l'objet d'une diffusion pour avis. En face de l'indice, seront indiquées clairement les raisons de la modification. L'entrepreneur ne pourra modifier lui-même quoi que ce soit aux plans et aux pièces écrites qui lui auront été remis, par contre, il devra signaler au Maître d'œuvre toutes les erreurs, omissions, imprécisions afin qu'il soit porté remède dans les plus brefs délais. Une liste récapitulative de tous les plans émis comportant la date de chaque plan origine, ainsi que les indices et dates de toutes les modifications sera diffusée à la Maîtrise d'œuvre. L'entreprise devra effectuer auprès des services de l'e.d.f. les démarches nécessaires en vue : - D'obtenir l'approbation sur des dispositions retenues pour le raccordement de l'installation, - De réaliser les travaux préliminaires à la mise en service des installations. Elle en fera de même auprès de France Télécom pour le raccordement téléphonique. Un double des correspondances avec les concessionnaires, sera adressé à la maîtrise d'ouvrage et au maître d'œuvre. En outre, l'entreprise doit déléguer un de ses responsables pour accompagner le contrôleur technique lors de ses visites sur le chantier Essais Les essais seront réalisés conformément à la partie 6 de la Norme NF C Une période d'essai sera prévue pour les réglages avant réception. Cette période ne pourra être

6 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 6 / 27 inférieure à un mois. Les procès verbaux des essais COPREC 1 et 2 sont à fournir avant la réception provisoire ainsi que ceux relatifs aux essais de résistance au fil incandescent à 850 pour les luminaires Consuel Pour obtenir auprès du distributeur (EDF) la mise sous tension de l'ouvrage, l'entrepreneur devra faire les démarches nécessaires pour l'obtention du "CONSUEL". Les frais qui en résultent sont à la charge de l'entreprise, y compris le contrôleur technique A la réception Aussitôt après la terminaison de l'installation et avant réception, l'entreprise devra fournir les documents d'exploitation suivants : Pour chaque matériel, les notices détaillées de mise en service et de maintenance émanant des constructeurs, avec copie des certificats de garantie et le cas échéant, d'épreuves ou essais réglementaires et les P.V. d'essais au fil incandescent des appareils d'éclairage suivant la norme NF.C , Des instructions de marche précisées et détaillées sur la conduite et l'entretien des installations (notices d'exploitation), Les derniers plans de récolement mis à jour, les schémas de dépannage de l'installation représentant celle-ci sous forme de développés permettant d'identifier sans équivoque les borniers et liaisons extérieures ainsi que les caractéristiques et réglages définitifs résultant des essais après mise en service. Ces documents constitueront le Dossier des Ouvrages Exécutés (DŒ) à remettre conformément à l'article correspondant du CCTC. Les instructions et schémas feront l'objet d'un cinquième exemplaire collé et plastifié, à apposer dans les locaux techniques et armoires d'appareillages correspondants. A la fin de la période d'essai, l'entreprise adressera au Maître d'ouvrage avec demande pour faire réceptionner ses installations à partir d'une date qu'il fixera et dans un délai de deux à dix jours suivant l'envoi de la demande, La demande de réception devra être faite par lettre recommandée avec avis de réception, A la date de réception, tous les ouvrages au marché devront être entièrement exécutés, La visite de réception aura lieu en présence du Maître d'ouvrage, de ses représentants et de l'entrepreneur. Durant cette visite, il sera procédé à la vérification de la conformité des installations réalisées et aux essais de sécurité et de performance et notamment :. Des vérifications d'équilibrage des phases,. Des essais d'isolement des réseaux entre phases et entre neutre et phase,. Des contrôles de résistance de terre et d'impédance des circuits,. Des contrôles de conformité au projet,. Des contrôles de conformité au décret du 14 Novembre 1988,. Des contrôles des niveaux d'éclairements. Ces opérations de réception pourront être menées tant par la Maîtrise d'œuvre que par l'organisme de contrôle missionné par le Maître d'ouvrage. Toutes défectuosités constatées seront immédiatement réparées par l'entrepreneur. Les résultats feront l'objet d'un rapport détaillé par les représentant de l'entrepreneur et des Maîtres d'œuvre. A l'issue de la visite, la décision (réception avec ou sans réserves, ou refus de réception), sera consignée par un procès-verbal, la date de réception étant celle du dernier jour de la visite. Si le procès-verbal fait état des réserves motivées par des omissions ou imperfections, l'entrepreneur disposera d'un délai pour exécuter les travaux demandés ; passé ce délai, le Maître d'ouvrage fera exécuter ces travaux aux frais, risques et périls de l'entreprise défaillante. A l'achèvement des travaux, l'entrepreneur demande la suppression des réserves. L'entreprise devra assurer pendant une journée au moins, après la réception, la présence d'un technicien ayant participé à l'étude du projet, afin d'informer le personnel chargé de l'exploitation Garantie a) Garantie de parfaite réalisation : L'installateur garantit d'une façon formelle la parfaite réalisation des travaux faisant l'objet de la spécification technique suivant les règles de l'art et compte tenu des règlements et décrets en vigueur. Il sera tenu d'apporter à son installation toutes modifications qui seraient exigées par les représentants qualifiés du Maître d'œuvre. Les frais résultant de ces modifications seront à sa charge.

7 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 7 / 27 b) Garantie de fonctionnement : L'installateur garantit les conditions de bon fonctionnement du matériel qu'il aura à fournir et à installer, compte tenu des conditions physiques et climatiques du lieu. c) Garantie du matériel : Pour le matériel qui aura été livré et mis en service, la garantie portera sur tous les défauts visibles ou non des matériaux employés, contre tous les vices de construction, de conception ou de fonctionnement de l'installation. Art Prescriptions spéciales aux matériels et mode d'exécution Protection du matériel Le matériel sera de degré IP adéquat au milieu et au local dans lequel il sera installé et il sera résistant aux chocs dans les installations extérieures et en sous-sol. Les influences des locaux à risques spéciaux doivent permettre d'en déduire l'indice de protection IP minimal des matériels électriques mis en œuvre. Les matériaux employés devront être couverts par des agréments et être mis en œuvre conformément aux prescriptions de l'avis technique du C.S.T.B. - Protection contre la corrosion : Les pièces métalliques susceptibles d'être attaquées seront soit cadmiées et passivées, soit zinguées à chaud, soit chromées, Les châssis métalliques supportant l'appareillage seront sablés, métallisés au zinc, ou zingués à chaud, puis recouverts d'une couche de peinture antirouille, Les éventuelles détériorations de la protection seront remises en état après montage. - Protection contre l'humidité : Les installations techniques sensibles à des changements de degré hygrométrique et de température seront, si nécessaire, munis de résistances chauffantes thermostatées destinées à éviter la condensation. - Protection contre les inductions : Les équipements et les liaisons seront protégés contre les signaux parasites soit : * En reliant les appareils au même point de masse, * En éloignant les circuits de contrôle des circuits de puissance Installation et implantation du matériel Le matériel sera posé conformément aux règles de l'art définies en particulier par les publications de l'ute et les constructeurs. Tout tableau électrique installé dans un local ou dégagement accessible au public (à l'exclusion des escaliers protégés), doit satisfaire à l'une des dispositions suivantes : Si la puissance est au plus égale à 40 KVA, il doit être enfermé dans une armoire satisfaisant à l'essai au fil incandescent de 750 C. Si sa puissance est supérieure à 40 KVA et au plus égale à 100 KVA, il doit être enfermé dans une armoire dont l'enveloppe est métallique. Si la puissance est supérieure à 100 KVA, il doit être : soit enfermé dans une armoire dont l'enveloppe est métallique, le tout étant mis en œuvre dans une enceinte dont les parois et les portes sont soit en matériau M0 (à l'exclusion des produits verriers), soit en bois naturel de catégorie M3. soit enfermé dans un placard à parois maçonnées, équipé de porte pare flammes de degré une demiheure et ventilé dans la mesure où cela est techniquement nécessaire en utilisant exclusivement les grilles à chicane. Le dispositif de coupure générale des installations électriques, mis à la disposition des pompiers à l'entrée de l'établissement, doit permettre l'arrêt sélectif des installations normales et des installations de sécurité, il ne sera pas accessible au public. Les dispositifs de coupure d'urgence des armoires divisionnaires doivent être disposés de façon à être rapidement et aisément accessible par le personnel mais inaccessible au public. Dans les zones où cette disposition ne pourrait pas être respectée, le dispositif de coupure d'urgence doit être sous la dépendance d'une clef, cette clef étant placée, à proximité, sous boîtier bris de glace. D'une façon générale les circuits d'éclairage seront protégés par des disjoncteurs tétrapolaires ou bipolaires différentiels 300 ma et ceux des prises de courant et des locaux humides par des différentiels 30 ma. En dehors des cotes spéciales indiquées sur les plans, la position de l'appareillage sera en principe la suivante :

8 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 8 / 27 Les armoires ou tableaux de distribution du type scellé au mur auront leur bord supérieur situé à 1,80 m au-dessus du sol, Les canalisations seront posées ou encastrées, dissimulées, en apparent ou suspendues, suivant les conditions de pose indiquées par l'u.t.e. et les prescriptions des constructeurs, Les cheminements de câbles et boîtes de dérivations dans les faux-plafonds seront fixés à la structure fixe du bâtiment, Lʼ ensemble du petit appareillage sera adapté au mode de pose et à la nature des canalisations, en règle générale encastré, à boîte carrée et fixation à vis, Les interrupteurs et les boutons-poussoirs du type 6/10A seront placés à 1,30 mètre du sol fini. Les prises de courant 2P+T-10/16A dans les locaux accessibles aux enfants seront fixées au minimum à 1,30 m par rapport au sol fini. Dans lʼoffice, elles seront posées à 1,20 m du sol fini et suivant la norme C avec les degrés I.P. correspondants. Dans les autres locaux, hors locaux accessibles aux enfants, les prises seront disposées à 0,30 m du sol fini. Les socles des prises de courant seront munis d'obturateurs d'alvéoles. Lʼ Entrepreneur devra vérifier, suivant le type de matériel à mettre en œuvre que les opérations d'entretien et d'utilisation du matériel peuvent s'effectuer aisément et sans danger pour le personnel exploitant. Il sera pris toutes les dispositions pour permettre les démontages et remplacements courants. Art Hypothèses de base Bases de calculs Les bases de calculs, à partir de la tension nominale de fonctionnement de l'installation, devront correspondre à celles définies dans la N.F.C dernière édition. Toutes justifications sur les courants maxima de court-circuit et celles relatives aux protections contre les contacts indirects, seront fournies pour chaque circuit. a) Echauffement Compte tenu de la température du milieu dans lequel sont placés les canalisations et appareillages, les intensités admissibles compatibles avec l'échauffement seront celles indiquées par la norme C et les recommandations des constructeurs. Il sera tenu compte, pour l'application des cœfficients de réduction pour proximité, de la configuration la plus défavorable sur le parcours de chaque canalisation. b) Chutes de tension En dehors de toute valeur numérique, les chutes de tension ne devront jamais dépasser une limite qui soit incompatible avec le bon fonctionnement au démarrage et en service normal des équipements alimentés par la canalisation intéressée selon la norme NFC Les circuits force et lumière seront répartis équitablement sur les trois phases en tenant compte de leur puissance électrique en utilisation normale. En règle générale, on peut admettre que pour des utilisations courantes, les valeurs ci-dessous servent de limites supérieures. Eclairage : - Pour les lampes à incandescence et tubes fluorescents, 5 % au total sur le point le plus défavorisé se répartissant en :. 3 % dans les circuits principaux,. 2 % dans les circuits divisionnaires. - Pour les lampes basse tension, la chute de tension totale admissible est de 5 %, Pour les lampes à décharge, cette chute de tension pourra passer au maximum à 8 % au moment de l'amorçage. - Prise de courant La chute de tension maximale admissible au niveau des prises de courant sera de 5 %. - Force motrice Sauf indication contraire, 5 % au maximum en service normal au niveau des points d'utilisation et surtout pour les circuits desservant des équipements à démarrages fréquents. c) Section des conducteurs Les sections des conducteurs seront définies conformément à la méthode UTE C Les sections minimales seront les suivantes : - 1,5 mm2 pour les circuits d'éclairage, - 2, 5 mm2 pour les circuits prise de courant et autres usages, - 4 mm2 pour prises 20 A + T

9 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 9 / 27-6 mm2 pour prises 32 A + T L'Entreprise devra tenir compte des conditions de pose des canalisations, des intensités de fonctionnement en régime de démarrage et en régime établi, des chutes de tension admissibles, des échauffements, surtout dans les chemins de câbles horizontaux et verticaux. Toutes les canalisations dont la section des conducteurs, après vérification, s'avérera insuffisante, seront remplacées par les soins et aux frais exclusifs de l'entreprise. d) Pouvoir de coupure Les appareils de coupure et de protection des différents circuits devront être compatibles avec les courants de court-circuits (I.C.C.) possibles en régime de crête (à se référer à la puissance du transformateur MT/BT du poste de distribution qui alimentera le bâtiment). e) Résistance mécanique L'indice de protection de chaque matériel correspondra à celle requise par le Norme NF C pour le milieu d'installation. Les installations soumises à des efforts dynamiques et électrodynamiques (chemins de câbles, jeux de barres, serrurerie, supports,...) devront être particulièrement soignées. f) Sélectivité des protections Les appareillages de protection des différents circuits devront avoir une sélectivité ampèremétrique et chronologique totale Distribution électrique a) Régime du neutre Le régime du neutre adopté est celui qui est mis directement à la terre et correspondant au schéma TT de la Norme NF-C , la protection contre les contacts indirects sera assurée par des dispositifs différentiels. b) Prise de terre Les prises de terre seront réalisées de façon à garantir une excellente tenue dans le temps. Si plusieurs prises de terre sont exécutées, elles seront raccordées entre elles. La valeur maximale à obtenir pour la prise de terre générale sera de 3 ohms. c) Alimentation électrique Le bâtiment sera alimenté par le réseau basse tension d'edf en tarif bleu Comptage existant Qualité et origine des matériaux et des matériels A - Présentation du matériel - Echantillons L'Entrepreneur devra présenter un échantillonnage complet des matériaux et matériels utilisés selon les prescriptions du CCTC. Tous les matériels et appareillages électriques devront présenter l'indice de protection requis par les risques afférents aux locaux où ils sont installés. Pour le gros matériel, l'entrepreneur présentera, pour chaque appareil, une documentation complète accompagnée des caractéristiques techniques et des procès-verbaux d'essais en usine. B - Présentation du matériel - Echantillons Il sera demandé à l'entrepreneur de présenter, à l'ouverture du chantier, un échantillonnage complet de tous les matériaux et les matériels utilisés. Tous les matériels et appareillages électriques devront présenter l'indice de protection requis par les risques afférents aux locaux où ils sont installés. C - Qualité générale des matériaux Tout l'appareillage mis en œuvre devra porter le label NF-USE. Les normes européennes, en particulier pour ce qui concerne le gros matériel et les conducteurs seront respectées. Toute dérogation à cette règle devra faire l'objet d'un accord écrit de la part du Maître d'œuvre. Il respectera les publications UTE et les Normes Françaises concernant le matériel électrique relatives à la Classe C et en particulier : Le groupe 1 relatif aux installations électriques, Le groupe 3 relatif aux conducteurs nus et isolés, Le groupe 5 relatif au matériel produisant ou transformant l'énergie électrique, Le groupe 6 relatif à l'appareillage et au matériel d'installation, Le groupe 7 relatif au matériel utilisant l'énergie électrique, Le groupe 9 relatif au matériel de Télécommunication et aux composants électroniques. D - Qualités mécaniques des appareils dʼéclairage extérieurs Les appareils d'éclairage extérieurs au bâtiment et accessibles au public (projecteurs...), auront un indice de protection IP 449 minimum. Les autres appareils non accessibles au public (candélabres, projecteurs,...) auront un indice de protection IP 445 minimum.

10 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 10 / 27 E Alimentation des circuits dʼéclairage Les circuits d'éclairage des zones extérieures seront commandés par horloge en parallèle avec une cellule (Lumandar) et manuellement depuis leur armoire d'alimentation. L' horloge sera journalière/hebdomadaire d'un modèle digital. Dans les locaux recevant plus de cinquante personnes, l' installation d'éclairage devra être alimentée par au moins deux circuits protégés sélectivement aussi bien contre les contacts indirects que contre les surintensités et suivront des parcours différents, les commandes ne seront pas accessibles au public. La réaction au feu des luminaires devra satisfaire aux exigences des EC du règlement de sécurité contre l'incendie. F Principe dʼallumage - Bureaux et salle accueillant du public : Commande par simple ou double allumage près de la porte de la pièce. Circulations, sanitaires : Commande dʼ allumage par détecteurs de mouvement. - Locaux techniques, de service : Commande par interrupteur S.A étanche près de la porte d'entrée de la pièce ; Les appareils d'éclairage installés dans les zones accessibles au public doivent satisfaire à lʼ essai au fil incandescent à 850 C dans les circulations horizontales encloisonnées et les escaliers et à 750 C dans les autres locaux, dans les circulations un éclairage sur trois sera commandés depuis le tableau de commande centralisé. Une commande centralisée à clef sera installée à lʼaccueil du bâtiment, elle permettra lʼextinction générale de lʼéclairage à lʼexception de certains appareils dʼéclairage des circulations sur minuterie, avec une mise au repos simultané des blocs dʼéclairage de sécurité, deux appareils dʼéclairage sur trois des circulations seront commandés depuis les dispositifs des couloirs, le troisième sera commandé depuis lʼaccueil. Il sera prévu des variateurs dans les locaux repos. Art Hygiène et sécurité L'attention de l'entreprise est attirée sur le fait que, durant les travaux, toutes les précautions devront être prises pour assurer la sécurité de son propre personnel et du personnel des autres entreprises intervenant sur le chantier, ainsi que de toute tierce personne dans l'enceinte des zones en travaux. L'Entreprise devra se conformer pour la protection et la sécurité sur le chantier au Plan Général de Coordination Sécurité et Protection de la Santé établi par le Coordonnateur S.P.S. suivant la loi du 31/12/93 et le décret dʼapplication n du 2 6/12/94. DESCRIPTION DES OUVRAGES CHAPITRE 1 - BRANCHEMENTS ÉLECTRIQUES Art Branchement E.D.F. Le branchement électrique est réalisé en tarif bleu pour les locaux du Rez de Chaussée. CHAPITRE 2 - RESEAU DE MISE A LA TERRE Art Ceinturage en fond de fouilles La prise de terre sera constituée par un ceinturage en fond de fouilles conformément aux dispositions du décret du 14 novembre 1988 par feuillard en acier dans le béton de propreté. Des remontées sur barrette de coupure et de répartition seront à prévoir dans les différents locaux techniques. - Dans lʼ accueil à côté du Local Archives où sera positionnée lʼ armoire TGBT. La résistance des prises de terre sera au plus égale à 1 ohm, barrette fermée. Localisation : Dans les fondations du bâtiment sur cour. A lʼunité. Art Liaisons équipotentielles La mise à la terre de toutes les masses métalliques susceptibles d'être mises accidentellement sous tension est à la charge du présent lot. En particulier, les charpentes métalliques seront à raccorder par

11 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 11 / 27 soudure Cadwell au ceinturage en fond de fouilles. Le démontage d'une connexion ne devra pas interrompre le circuit de mise à la terre. La mise à la terre des installations de Chauffage-Ventilation et Plomberie depuis les prises de terre des locaux techniques est à la charge de ces lots à partir d'un circuit de terre général assuré par l'électricien ; de même les châssis métalliques des faux-plafonds. L'entrepreneur du présent lot doit : - Les conducteurs de protection vers le tableau de distribution électrique - Les liaisons équipotentielles entre les masses métalliques susceptibles d'être mises accidentellement sous tension (gaines ou conduits métalliques, huisseries métalliques, masse des équipements électriques...). Localisation : Distribution intérieure du bâtiment. A lʼensemble. CHAPITRE 3 - DISTRIBUTION ELECTRIQUE La distribution générale basse tension sera conçue et réalisée en tenant compte de la spécificité des différents équipements techniques qui seront mis en œuvre et de façon à ce que les perturbations pouvant être engendrées par les équipements eux-mêmes ne puissent induire des défaillances de fonctionnement sur les autres équipements. Vu la constitution du bâtiment, il sera prévu un tableau général basse tension assurant l'alimentation et la protection directe des équipements de chauffage, de ventilation, de plomberie et des attentes électriques intérieures et extérieures importantes, et un tableau divisionnaire pour la régie thermie. Le TGBT sera alimenté directement depuis le disjoncteur de branchement tarif bleu. Tous les équipements spécifiques mettant en jeu une puissance supérieure à 5 KW ou perturbateurs de par leur fonctionnement, seront directement alimentés depuis le tableau général basse tension. Les canalisations principales et appareils de protection seront dimensionnés pour ménager une réserve de puissance pour l'éclairage et pour les prises de courant de 20 % minimum. Art Tableau Général Basse Tension Le T.G.B.T sera réalisé comme suit : A/ Tôlerie et peinture Le tableau basse tension sera de type XL de LEGRAND ou PRISMA SCHNEIDER ELECTRIC ou équivalent. Il sera du type étanche aux poussières, de construction en tôle d'acier électrozingué, pliée de 15/10 de mm minimum. Des bandeaux haut et bas de propreté seront prévus. Il répondra au degré de protection IP correspondant aux caractéristiques des équipements et de sa localisation. La protection contre la corrosion sera réalisée par décapage, sablage industriel et revêtement antiphosphatant, une couche d'apprêt anticorrosif époxy avec couche en polyester texturé. La cellule comportera une porte fermée par verrous ou poignées équipées de serrures, la porte pourra recevoir des plastrons correspondant à plusieurs modules suivant l'équipement, il sera prévu un socle. Une réserve en volume et en puissance de 20 % devra être prévue sur le ou les jeux de barres force motrice. B/ Equipement La partie basse des châssis sera réservée aux collecteurs de masses ainsi qu'aux borniers de filerie et de puissance, ce qui implique que les compartiments bas ne doivent pas recevoir d'autre appareillage. La distance au sol des borniers ne sera pas inférieure à 30 cm. Ils pourront être inclinés de 30 par rapport à la normale. L'appareillage sera rangé de manière fonctionnelle de façon qu'il n'y ait pas d'ambiguïté sur la destination à la lecture des schémas unifilaires. Les appareils situés sur un même rang seront placés de façon à éviter leur déclassement. Les départs auxiliaires, éclairage et faible puissance seront repris sur borniers. Tous les appareils de protection seront du type disjoncteur. L'emploi de fusibles n'est pas autorisé. Les équipements auxiliaires (relais électromagnétiques ou centres d'assemblage de composants électroniques) seront débrochables et installés sur châssis. Ils seront de type modulaire facilement extensibles et interchangeables. Ces composants seront regroupés par travées ou dans des compartiments spécialisés. Pour chaque rangée de borniers, une nette distinction sera opérée entre les bornes desservant les

12 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 12 / 27 divers circuits (puissance, contrôle et signalisation, mesure, report de données pour centralisation) par l'utilisation d'intercalaires, cloisons séparatives, dimensions du pas et éventuellement couleur. En complément de ces distributions les bornes puissance et mesure seront séparées, circuit par circuit. les bornes commande et contrôle seront également séparées par niveau de tension utilisée. Toutes les bornes seront équipées de prises de test. En partie basse, sur toute la longueur du tableau, une barre cuivre sera installée pour la mise à la terre de l'ensemble et le raccordement des différents départs : en aucun cas il ne sera accepté le regroupement sur une seule borne de plusieurs conducteurs de terre. Il sera installé, à l'intérieur, sur la porte ou sur le châssis une poche à plans en tôle largement dimensionnées. Une surface globale de 20 % en un seul bloc sera réservées à l'adjonction de futurs départs, avec un minimum équivalent à une unité tétrapolaire correspondant au départ équipé le plus important. L'équipement de ce tableau se fera en tenant compte du plan d'implantation et des circuits force et éclairage joint au présent dossier. Une coordination avec les autres lots sera nécessaire pour la définition des circuits et des puissances réellement installées. Tous les équipements seront facilement accessibles depuis l' avant, y compris les connexions qui devront toutes être exécutées par l'intermédiaire de bornes repérées en conformité avec la filerie de l'installation. En façade du tableau, il sera prévu un arrêt d'urgence avec verrouillage, complété par les divers arrêts d'urgence situés dans la salle et celui extérieur sous bris de glace situé à lʼ accès cuisine à la disposition des pompiers. C/ Appareillages implantés en façade ou accessibles portes fermées Ils comprennent : les indicateurs de mesure (tension, courants), les poussoirs de commande et d'essais, les commutateurs de sélection le cas échéant, les plastrons ou manchettes accessibles au travers de découpes servant à la commande des appareils puissance implantés sur châssis, les voyants de signalisation (présence tension, défaut,...) et les synoptiques symbolisant la distribution réalisée en profilé (teinte à définir à l'exécution). Les composants utilisés seront rangés de manière associative afin de faire valoir le caractère fonctionnel de chaque ensemble. On évitera des recherches systématiques d'interdistances constantes ou de symétrie qui introduisent le plus souvent une gène d'exploitation. On s'attachera donc à disposer le matériel de la façon la plus rationnelle possible en regard au principe fonctionnel. Implantés en partie haute, les équipements de mesures principaux ne devront pas être axés à plus de 1,80 m du sol. Répartis en façades en bande ou latéral, les équipements de mesure divisionnaires, poussoirs, voyants, commutateurs, manettes, ne devront pas être axés à plus de 1,60m du sol. D/ Circuits Conducteurs assurant l'équipement du tableau Ils comprennent les jeux de barres de répartitions, les câbles et filerie des circuits puissance, les fileries des circuits auxiliaires. Les barres seront fixées sur supports isolants assurant une tenue compatible avec les efforts électrodynamiques susceptibles d'être rencontrés et protégés contre les contacts directs par l'intermédiaire d'un écran isolant. Les conducteurs puissance seront des barres ou filerie sur courtes distances ou des câbles séries HO7RN.F. Leurs connexions seront toutes assurées individuellement aussi bien sur les barres de répartitions qu'aux bornes des appareils. Les extrémités des câbles seront constituées par des cosses poinçonnées. Les conducteurs fileries seront des séries HO7V.R ou HO7V.K, classe 2 ou 5. Leurs connexions seront assurées individuellement. Toutefois, les conducteurs distribuant des circuits communs pourront être raccordés par deux sur une même borne sous réserve que ces circuits soient bouclés dès qu'ils seront amenés à assurer, partant d'un point origine, un nombre de jonctions supérieur à 2. Le repérage des circuits puissance sera assuré par des repères conventionnels donnant l'ordre des phases. Le repérage des circuits auxiliaires, signalisation, mesures, commandes sera obligatoirement assuré. La préférence étant donnée au système en numérotation indépendante pour signalisation et commande. Un repérage particulier sera utilisé pour les circuits mesure courant et tension. Les raccordements des conducteurs (câble d'utilisation) sur les borniers seront convenablement

13 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 13 / 27 peignés et comprendront une boucle pour permettre, d'une part d'avoir du mou en réserve sur les conducteurs à l'intérieur des tableaux et d'autre part, rendre possible la mesure par pince ampèremétrique. Le franchissement des articulations se fera à l'aide de torons assemblés sous gaines spéciales attelées aux deux extrémités. Ces torons seront si besoin multipliés de façon à ne pas gêner le mouvement des portes ou châssis mobiles. Les conducteurs seront rangés clairement. Ils sont à disposer dans des goulottes plastiques largement dimensionnées et accessibles de la face avant avec une réserve de 30 %. Les sections des fileries à l'intérieur des tableaux seront au minimum de 1,5 mm2 et elles ne devront en aucun cas être inférieures aux sections des conducteurs des câbles installés vers utilisations. Tous les câbles et tous les conducteurs seront raccordés sur bornier multiclip et repérés à chacune de leurs extrémités par des repères sous souplisso. Ces repères correspondront aux plans et schémas conformes à l'exécution. Tous les repères indiqués sur les schémas développés seront portés à l'intérieur du tableau. E/ Circuits de commande et de contrôle Ils seront toujours désolidarisés des circuits de puissance par des transformateurs de séparation ou si nécessaire de sécurité. Les secondaires des transformateurs de séparation auront un point de l'enroulement secondaire fixé à la terre, la distribution aval se faisant suivant un schéma TT. F/ Circuits de mesure sur réducteurs Les caractéristiques nominales tension, rapport de transformation puissance, classe de surintensité des transformateurs de courant seront justifiées cas par cas. Tous les secondaires des réducteurs de courant ou de tension seront reliés à la terre par la borne secondaire repérée S2. Les circuits issus de ces réducteurs seront clairement repérés : les sections utilisées pour les reports distance seront justifiées par rapport aux caractéristiques de précision indiquées. G/ Repérage du matériel A l'intérieur, chaque appareil sera repéré par étiquette gravée en noir sur fond blanc, indiquant l'utilisation et le repère conforme au schéma, pour les protections des circuits, le repérage indiquera en clair le nom des locaux ou des appareils alimentés. A l'extérieur, les appareils de commande et de signalisation seront repérés par des étiquettes indélébiles type Dilophane, gravure en creux noir sur fond blanc, collées ou rivetées. H/ Choix des protections et matériels. Les disjoncteurs et les divers équipements des tableaux devront être définis de façon à assurer une sélectivité verticale, compte tenu des équipements réellement installés, ils seront déterminés en fonction des éléments suivants : Les puissances installées des équipements, Les sections des câbles, Les longueurs des canalisations, La valeur du court-circuit au point d'installation de l'appareil, La sélectivité entre les différentes protections (sélectivité verticale entre les étages de protection). La protection différentielle des circuits d'éclairage et circuits prises de courant en 30 ma protégés contre les risques de déclenchement intempestifs (type si de chez Merin Gérin ou équivalent). Cette remarque est à prendre en compte pour l'ensemble de l'installation, depuis son origine jusqu'aux protections terminales des circuits d'utilisations. Tous les disjoncteurs de protection des circuits seront associés à des contacts signal défaut pour le report d'une synthèse de défauts au niveau de chaque départ important. Les locaux recevant du public auront au moins deux circuits indépendants des départs prévus pour les locaux non publics. Pour tout circuit terminal, un dispositif de coupure d'urgence, aisément reconnaissable, facilement et rapidement accessible devra permettre en une seule manœuvre de couper en charge tous les conducteurs actifs. Une coupure d'urgence générale accessible aux pompiers sera prévue dans le bureau direction, elle ne sera pas accessible au public. Localisation : Dans le TGBT à Rez de Chaussée. Positionné à coté dans le Local PR 3- Accueil à côté du Local PR 2 Local Archives.

14 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 14 / 27 Art Tableau divisionnaire (TD) Le tableau sera de type XL de LEGRAND ou PRISMA de Merlin Gerin ou équivalent, disposé sous forme de coffret mural avec porte pleine munis de serrures RONIS, et sera dimensionné avec plus de 20 % de réserve en espace et en puissance, IP 65. Les départs seront toujours protégés par des disjoncteurs modulaires différentiels. En tête du tableau, il sera prévu une coupure générale à commande accessible depuis l'extérieur du tableau, une signalisation de présence de tension, et un arrêt dʼurgence. Le tableau divisionnaire assurera : - La protection des circuits d'éclairage - la protection des circuits "Petite Force", - la protection des circuits de prises de courant, Tous les équipements seront facilement accessibles depuis l'avant et ce, y compris les connexions qui devront toutes être exécutées par l'intermédiaire de bornes repérées, regroupées en partie basse de lʼ armoire. Tout l'appareillage sera soigneusement repéré en correspondance avec les plans et schémas de réalisation, et les fonctions correctement signalées par étiquettes rigides gravées, fixées par vis ou rivets. La pénétration des câbles à raccorder à l'intérieur de ce tableau se fera par l'intermédiaire de presse étoupe, il sera réalisé selon les prescriptions de la norme NFS Localisation : Tableau divisionnaire à positionner suivant étude pour les locaux du 1er Etage. Emplacement proposé : Espace Détente A lʼunité. Art Raccordement du tableau divisionnaire office L'alimentation du tableau office sera réalisée à partir du TGBT en câble de la série U1000 R02V. Localisation : Suivant plans électricité, suivant étude Emplacement proposé : Hall P 02 Au ml, selon section. Art Alimentations chauffage et ventilation Nota : En ce qui concerne les équipements des autres corps d'état, chaque canalisation sera laissée en attente de raccordement avec mou de câble suffisant à proximité immédiate du récepteur à raccorder. Sur chaque canalisation, une étiquette indiquera l'ordre de raccordement des phases à son origine ainsi que son repérage. Des alimentations sous forme de câbles laissés en attente, avec le mou nécessaire au raccordement, sont à prévoir par l'adjudicataire du présent lot pour les installations de chauffage et de ventilation. Sur chaque canalisation, une étiquette indiquera l'ordre de raccordement des phases à son origine ainsi que son repérage. a) Armoire générale sous-station Sans Objet. b) Coupure d'urgence Une coupure réglementaire force et éclairage réglementaire sera prévue par le présent lot pour la coupure force motrice et lʼéclairage, elle sera disposée à lʼextérieur du local. c) Extracteur et CTA Des attentes seront prévues par le présent lot en câble U 1000 R02V pour la VMC. Localisation : Suivant indications des plans CVC et Electricité. A lʼunité, pour la coupure dʼurgence. A lʼensemble, pour lʼalimentation de la Chaufferie Au ml, pour les CTA. Au ml, pour la VMC. Art Alimentations en attente Il sera prévu par le présent lot les attentes suivantes :

15 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 15 / 27 Attentes sur boîtes avec presse étoupe, câbles de la série U1000 R02V. A lʼunité, pour chaque attente, depuis le tableau positionné dans le Local PR 3- Accueil à côté du Local PR 2 Local Archives. Art Alimentation éclairage extérieur Il existe dans le TGBT des locaux Rez de Chaussée un départ pour l'éclairage extérieur du site. Ce départ sera assuré par un disjoncteur différentiel 30 ma avec un contacteur et une horloge de programmation astronomique couplée à une cellule photoélectrique. Il sera prévu un commutateur (manuel/arrêt/auto) en façade du TGBT. Les liaisons de raccordement sont définies à l'article "canalisations éclairage". Localisation : Dans TGBT. A lʼensemble. Art Alimentation des installations de courants faibles et diverses Les installations de communication et d'alarmes seront alimentées individuellement depuis le TGBT de la façon suivante : Autocommutateur avec une puissance approximative de 2 kw en monophasé, 230 V+T, avec un câble aboutissant sur un combiné parafoudre, Alarme intrusion avec une puissance unitaire de 1 kw en monophasé. Centrale d'alarmes techniques. L'alimentation depuis le TGBT de lʼinterphonie, et des gâches électriques, les transformateurs et les batteries de secours sont à la charge de l'entreprise du présent lot. Alimentation plaques de cuisson dans le local du personnel et le logement de lʼ étage. Localisation : Suivant plans et indications ci-dessus. A lʼunité, pour lʼautocommutateur. A lʼunité, pour lʼalarme intrusion. A lʼunité, pour la centrale d'alarmes techniques. A lʼunité, pour lʼalimentation de lʼinterphonie et des gâches électriques. A lʼunité, pour lʼalimentation du système dʼalarme incendie. A lʼunité, pour lʼalimentation des plaques de cuisson dans le local du personnel et le logement CHAPITRE 4 - CANALISATIONS DIVISIONNAIRES Art Canalisations prises de courant Les canalisations des prises de courant seront réalisées en câble U 1000 R02V avec des conducteurs à âme cuivre de section non inférieure à 2,5 mm2. Les câbles d'alimentation des prises encastrées dans les éléments de construction passeront sous fourreaux ICTA. Les trous d'encastrement des prises dans les cloisons du bâtiment existant, sont à la charge du présent lot. Les installations seront à réaliser en encastrées, saignées et rebouchage à la charge du présent corps dʼétat, les appareillages seront également encastrés dans lʼensemble du bâtiment. Localisation : Suivant plans. A lʼensemble, pour les câbles 3 x 2,5. A lʼensemble, pour les câbles 5 x 4,5. Art Canalisations Éclairage Les canalisations des luminaires seront exécutées principalement en faux plafonds sur chemins de câbles et dans des conduits encastrés dans les éléments de construction. Les câbles seront de la série U 1000 R02V avec des conducteurs à âme cuivre de section non inférieure à 1,5 mm2 pour les luminaires intérieurs et extérieurs. D'une manière générale les canalisations seront encastrées dans les locaux, saignées et rebouchage à la charge du présent corps dʼétat, les appareillages seront également encastrés dans lʼensemble du bâtiment.

16 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 16 / 27 Toutes les canalisations devront comporter un conducteur de protection. Les luminaires extérieurs seront alimentés par câbles de la série U1000 RGPFV sous fourreaux depuis le TGBT. (Fourreaux au lot VRD). Localisation : Prix Distribution intérieure et extérieure. A lʼensemble, pour les câbles 3 x 1,5 m2 R02V. A lʼensemble, pour les câbles 5 x 1,5 m2 R02V. A lʼensemble, pour les câbles 5 x 1,5 m2 RGPFV. CHAPITRE 5 - CONDUITS, CHEMINS DE CÂBLES, PROFILÉS Le présent lot aura à sa charge l'ensemble des conduits à encastrer dans les éléments de construction et les chemins de câbles nécessaires au passage des câbles courants forts, courants faibles et des circuits d'alarmes compris dans son lot. Les conduits à encastrer dans les éléments de construction seront de type ICTA. Dans les circulations il sera utilisé des chemins de câbles pour les cheminements. Les chemins de câbles seront en tôle perforée galvanisée à chaud de chez TOLARTOIS, CES ou similaire. Ceux des courants forts seront espacés des courants faibles de 30 cm au minimum le long de leur parcours. Ils devront être largement dimensionnés pour permettre la mise en place des câbles et comporteront une réserve minimum de 20 % pour extension éventuelle. Il sera également fait usage des éléments de raccordement du commerce tels que coudes, dérivations, croix, tés, consoles, supports, suspensions, de type ACROBA ou équivalent. Les chemins de câbles traversant les parois coupe feu comporteront des dispositifs appropriés fournis et mis en œuvre par le présent lot, et restituant le degré coupe feu de la paroi traversée. L'ensemble des chemins de câbles sera relié au circuit de terre par un conducteur en cuivre nu fixé par des bornes non isolantes sur toute leur longueur (une borne au mètre linéaire). La majorité des canalisations principales et secondaires passeront sur des chemins de câbles fixés au plafond. Un chemin de câbles sera obligatoirement prévu à partir de trois câbles et au-delà. Le présent lot aura à sa charge l'ensemble des conduits et chemins de câbles nécessaires au passage des câbles courants forts et faibles, ainsi qu'aux canalisations principales et attentes des autres lots techniques y compris le supportage et les fixations. Tous les câbles seront liés tous les 150 cm en position horizontale et tous les 50 cm en position verticale par des colliers au CDC et les différents circuits force et éclairage seront repérés le long de leur parcours. Le câble de terre en cuivre nu aura tous les 3 m environ des attaches conductrices (crapauds en laiton). Les chemins de câbles verticaux seront posés sur entretoises pour permettre une ventilation des câbles ainsi que leur fixation. Lorsque les chemins de câbles courants faibles suivent un parcours parallèle à celui des câbles d'alimentation électrique, ils seront séparés par une distance de 30 cm au moins. Il sera prévu de réserver un côté du couloir aux câbles de transmission de données et l'autre aux câbles électriques. Par ailleurs, la distance de ces chemins de câbles par rapport aux tubes fluorescents sera dans la mesure du possible de 50 cm au moins, en particulier si les tubes fluorescents sont équipés de starters. Ces chemins de câbles seront munis à espacements pertinents d'une étiquette avertissant de leur spécificité. Par ailleurs, il sera évité le passage des câbles dans les locaux à risques d'incendie. Les chemins de câbles verticaux traversant des locaux à risque seront capotés. Ils seront tous galvanisés à chaud aussi bien pour les parcours verticaux que ceux horizontaux, visible ou cachés. Dans les autres locaux, les canalisations traversant les locaux à risques d'incendie seront protégés en amont contre les surintensités. Localisation : Dans le bâtiment. Au ml, selon dimensions pour les chemins de câbles. A lʼensemble, pour les conduits ICTA encastrés dans les éléments de construction. Art Profilés pvc, plinthes et goulottes électriques

17 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 17 / 27 Il sera prévu au titre de cet article les profilés électriques en PVC blanc bi compartimentées, le 2ème compartiment étant réservé aux courants faibles dans les locaux où cela est nécessaire pour le passage des circuits informatiques et téléphoniques. Elles seront de type DLP LEGRAND ou équivalent, elles seront clouées et collées avec utilisation pour les changements de direction des accessoires du constructeur, pas de coupes par des boîtes à onglets, les couvercles ne devront être démontables quʼavec un outil, avec utilisation des pièces d'adaptation pour les appareillages. Dimensions des goulottes 140 x 35 cm. Descentes vers les goulottes par canalisations encastrées dans les éléments de construction et les murs à ossature bois. Localisation : Dans les locaux du Rez de Chaussée pour distribution suivant Plans Electricité. Au ml, pour les profilés en PVC. Art Conduits IRL Dans les locaux techniques, les réserves etc les installations pourront être réalisées sous conduits IRL type METRO avec câbles de la série U1000 R02V, fixation tous les 1,50 mètres. Localisation : Locaux techniques, etc. Au ml, pour les conduits IRL. Art Réservations, percements et saignées L'ensemble des canalisations électriques à créer dans le bâtiment sera encastré dans les maçonneries et cloisons ou en bois. Il sera prévu à la charge du présent lot et au titre de cet article, la définition, l'exécution et le rebouchage des trous de réservation, des percements et des saignées nécessaires dans les dalles, voiles et cloisons, au passage des canalisations électriques, les passages et les gaines dans les murs à ossature bois sont également à la charge du présent lot. Localisation : Suivant le parcours des canalisations et des appareillages sur les plans projet. A lʼunité. CHAPITRE 6 - APPAREILLAGES Les boîtes d'encastrement, tous les accessoires de fixation et de finition des appareillages décrits ci- après sont à la charge du présent lot, même s'ils ne sont pas explicitement énoncés. Dans les circulations et les locaux aveugles, les appareillages de commande d'éclairage seront équipés de voyants lumineux. Les boîtes d'encastrement seront de forme ronde ou carrée, et les fixations seront à vis. Les boîtes de dérivation des circuits force et P.C. seront distinctes de celles des circuits éclairage. Les prises de courants seront à obturation automatique des alvéoles en conformité à la nouvelle norme NF C Dans les locaux techniques, le matériel sera de type étanche P.V.C., encastré ou en saillie, selon les conditions de pose des canalisations avec un degré de protection IP55 minimum. Dans les locaux accueillant des enfants, les prises seront disposées à 1,40 m du sol courant. Art Interrupteurs encastrés Interrupteurs simple allumage ou va et vient encastrés de la série MOSAIC 45 de chez LEGRAND ou équivalent. Fourniture, pose et raccordement à h = 1,30 m du sol fini. Art Interrupteurs encastrés étanches Interrupteurs simple allumage ou va et vient encastrés, étanches, de la série PLEXO encastré de chez LEGRAND ou équivalent. Fourniture, pose et raccordement à h = 1,30 m du sol fini dans les locaux techniques et humides. Art Boutons poussoirs lumineux encastrés Boutons poussoirs lumineux, encastrés, de la série MOSAIC 45 de Legrand ou équivalents. Fourniture, pose et raccordement à h = 1,30 m du sol fini dans les circulations.

18 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 18 / 27 Art Prises de courant 2P+T-10/16A encastrées Prises de courant 2P+T-10/16A encastrées avec obturateur de la série MOSAIC 45 de chez Legrand ou équivalent. Fourniture, pose et raccordement à h = 0,30 m ou 1,40 m du sol dans les locaux accueillant des enfants. Art Prises de courant 2P+T-10/16A étanches Prises de courant 2 P+T- 10/16A, étanches, avec obturateur de la série PLEXO encastré de chez LEGRAND ou équivalent. Fourniture, pose et raccordement à 1,30 m du sol. Il sera prévu des prises de courant étanches dans les locaux déchets et onduleurs. Art Gradateurs Gradateurs pour lampes halogènes ou fluorescentes de type encastré. Fourniture, pose et raccordement à h = 1,30 m. Art Boutons poussoirs étanches Boutons poussoirs étanches série PLEXO 55S de LEGRAND ou équivalent. Fourniture, pose et raccordement à h = 1,30 m du sol fini. Art Sonnette Il sera prévu un bouton de sonnette de marque LEGRAND à lʼextérieur du bâtiment. 2 boutons. 1 pour Maison de Santé à Rez de Chaussée, 1 pour Logement au 1er Etage. Localisation : Selon plans. A lʼunité, pour chaque élément. Art Postes de travail (PT) Chaque poste de travail sera composé de la façon suivante :. PT 1 : - 2 PC 10/16A + T sur circuit normal, 2 prises de courant 10/16A + T avec détrompeur pour le matériel informatique - 2 prises informatique RJ prise dédiée téléphone RJ45. Localisation : Selon plans. A lʼunité, pour les postes PT1 (RJ 45 chiffrées en courants faibles). Art Détecteurs de présence Pose et fourniture de détecteurs de présence de marque LEGRAND ou équivalent. Localisation : Selon plans Electricité. A lʼunité. CHAPITRE 7 - ECLAIRAGE ET LUSTRERIE A - Mise en œuvre Les accessoires nécessaires à la mise en œuvre et au fonctionnement des luminaires décrits ci-après sont à la charge du présent lot y compris les lampes, transformateurs ou ballasts d'alimentation ou accessoires de fixation. Les appareils ne seront installés qu'après les travaux pouvant engendrer des salissures ou des dégâts matériels. Les bornes d'un appareil d'éclairage, ne serviront pas au repiquage pour l'alimentation d'un autre appareil. Tous les piquages s'effectueront dans des boîtes de connexion, fermées et comportant à l'intérieur des bornes de raccordement dont les têtes de vis seront scellées après serrage, dans les conditions prévues par la norme NFC La chemise filetée des douilles à vis devra toujours être reliée au conducteur neutre. Les circuits des Spots TBT seront protégés contre les surintensités en amont et en aval des

19 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 19 / 27 transformateurs qui seront conformes à la Norme EN Tous les appareils d'éclairage classe I devront être mis à la terre par un conducteur vert-jaune. Dans les locaux aveugles, les appareillages seront à voyants lumineux. B Données techniques Tension de service : 230V - 50 hz Les appareils fluorescents seront à allumage par ballasts électroniques gradables commandés par variateur. D'une façon générale, les appareils seront fixés d'une façon solide et durable compatibles avec la sécurité ; dans les zones comportant des faux-plafonds, les appareils d'éclairage, lorsqu'ils existent seront fixés directement à la dalle plafond du plancher supérieur, au moyen de tiges filetées et en aucun cas sur les armatures des faux-plafonds. Le mode d'accrochage des tiges filetées ou visserie de fixation des appareils, devra être compatible avec la nature des matériaux mis en œuvre. Toute la visserie sera cadmiée. Les types d'appareils et les noms des fabricants suivant lesquels l'étude du CCTP est faite, sont donnés à titre indicatif. Du matériel de caractéristiques équivalentes peut être proposé et installé après l'accord de la Maîtrise d'œuvre. La réalisation de l'éclairage tiendra compte des données citées dans le CCTP et des contraintes architecturales qui se poseront avant ou au cours de l'exécution des travaux. C Niveaux dʼéclairement Les niveaux d'éclairement moyens à obtenir dans les différents locaux après 100 heures de fonctionnement au niveau du sol dans les locaux accessibles aux enfants ou sur les plans de travail à 0,70 m du sol fini, sont les suivants : - Locaux techniques : 200 Lux - Bureaux : 300 Lux - Sanitaires, circulations, Attentes : 150 Lux - Réserves : 100 Lux - Hall dʼentrée : 250 Lux Pour les locaux n'entrant pas dans les catégories énumérées ci-dessus, les recommandations de l'association Française d'eclairage (A.F.E) ou les textes réglementaires en vigueur serviront de référence. D Caractéristiques des sources dʼéclairage Les tubes fluorescents seront de type Haut Rendement, de type T5.g avec ballasts gradables. Ils auront un Indice de Rendement des Couleurs (IRC) supérieur ou égal à 94 avec une température de couleur confortable pour la vision comprise entre 3500 K et 4000 K. Les ballasts seront à faibles pertes (maximum 5 % de la puissance de la lampe). E Caractéristiques des appareils dʼéclairage Les appareils d'éclairage tels qu'ils seront décrits ci-après seront choisis d'après leurs caractéristiques techniques et esthétiques du fabricant de référence. La couleur des luminaires est au choix de l'architecte au cours des travaux. Art Appareil d'éclairage type 1 - Localisation : Locaux humides et emplacements extérieurs (poubelles, porche, montée dʼ escalier, palier haut) - Appareils étanches - Indice de protection : IP 65 - Classe électrique : Classe 1 - Classement au feu : 960 C - Equipement : 2 tubes de 36 W à cathode chaude - Marque : RIDI - Type : ETC 236 Art Appareil d'éclairage type 2 Art Appareil d'éclairage type 3 - Localisation : Douches, vestiaires - Hublots

20 CCTP Lot n 07 - Electricité Courants forts et courants faibles Page 20 / 27 - Indice de protection : IP 55 - Classe électrique : Classe 1 - Classement au feu : 960 C - Equipement : 1 ampoule de 25 W (basse consommation) - Marque : GONDOLA 200 à collerette blanche - Type : PHILIPS Art Appareil d'éclairage type 4 - Localisation : Applique au-dessus dans des lavabos - Applique décorative pour tubes fluorescents destinée à de multiples utilisations dans des locaux sanitaires, cuisines, dessertes etc Applique décorative fluorescente multi-usages pour 1 lampe T26 de 18W, adaptée aux salles de bains, toilettes, cuisines etc. Corps et embouts en plastique blanc avec diffuseur en polycarbonate opal. Le diffuseur doit être retiré pour accéder aux trous de fixations d'entraxe 460mm et de diamètre 4mm. Dimensions: 667 x 42 x 73 mm Puissance totale: 26 W Poids : 1,16 kg - Indice de protection : IP 20 - Classe électrique : Classe 1 - Classement au feu : 850 C - Equipement : 1 tube fluorescent G13 / 18 W - Marque : THORN - Type : STARLETTE Art Appareil d'éclairage type 5 - Localisation : Circulations, Bureaux - Plafonnier suspendu - Indice de protection : IP 20 - Classe électrique : Classe 1 - Classement au feu : 960 C - Equipement : 2 tubes de 28 W (TL5 HE) - Marque : PHILIPS avec ballasts électroniques et gradables - Type : CELINO OPTIQUE C8 plafonnier, TC5 680 Art Appareil d'éclairage type 6 - Localisation : Locaux Sas, circulation, accès locaux - Encastrés - Indice de protection : IP 20 - Classe électrique : Classe 1 - Classement au feu : 960 C - Equipement : 1 ampoule de 26 W (avec disque dépoli) et cathode chaude - Marque : THORN - Type : CHALICE 190 H Art Appareil d'éclairage type 7 - Localisation : Suivant Plan Installations Electriques. Local PR 3- Espace Accueil et Attente Applique tronconique, halo lumineux décoratif sous lʼapplique Pour éclairage indirect. Fixation directe au mur Corps en acier laqué. Finition couleur gris aluminium ou blanc Appareillage non-compensé intégré pour les versions fluorescentes Ouverture en partie inférieure assurant un éclairage rasant décoratif Disponible pour lampe halogène ou fluocompacte - Marque : THORN - Type : ROMA -

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE Maîtrise d Œuvre : C3C 21 rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06.32.89.12.95 Fax : 09.58.83.45.69 E-mail : c3c.capelle@gmail.com Maître d Ouvrage LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel MORESTEL (38510) Opération : REHABILITATION D UN «BATIMENT ARTISANS D ART» MORESTEL (38510) D.C.E. Dossier de Consultation

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES L'entreprise devra fournir le détail des métrés. Ce document est un bordereau cadre et l'entreprise devra le compléter. Les quantités par rapport au CCTP et plans, nt us la seule

Plus en détail

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE 6.1 GENERALITES ELECTRICTE SECURITE 6.1.1 NORMES ET REGLEMENTS L'ensemble des installations sera réalisé conformément aux normes, règles et décrets actuellement en vigueur 6.1.2 OUVRAGES PREVUS Le présent

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles RESTAURANT DU CNRS PHASE PRO DCE Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles 39 allée Félix NADAR - 33700 MERIGNAC - Tel : 05 57 92 32 10 - Fax : 05 56 34 02 24 - e-mail :artec.ing@wanadoo.fr

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

S O M M A I R E A - INSTALLATIONS COMMUNES... 23 1 - DEPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES... 23 2 - RESEAU TERRE... 24

S O M M A I R E A - INSTALLATIONS COMMUNES... 23 1 - DEPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES... 23 2 - RESEAU TERRE... 24 S O M M A I R E 0 - GENERALITES... 4 0.1 - OBJET... 4 0.2 - ETENDUE DES TRAVAUX DU PRESENT LOT... 4 0.3 - PLANS DE CONSULTATION SPECIFIQUES AU PRESENT LOT... 5 0.4 - NORMES ET REGLEMENTS... 6 0.5 - OBLIGATIONS

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 10: ELECTRICITE MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle

Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle VILLE DE PUSSAY Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle Ancienne école Paul Bert Place du Carouge PUSSAY 91740- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 05

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité LOT 10 ELECTRICITE INTITULE U Qtité 10.1. DEPOSE 10.1.1. Consignation des installations électriques 10.1.2. Dépose de l'ensemble des installations électriques 10.2. PREPARATION DE CHANTIER 10.2.1. Installation

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE Communauté de Communes Entre Thue et Mue 8 avenue de la Stèle 14740 Bretteville l'orgueilleuse CONSTRCTION D'NE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE Commune de Saint-Manvieu-Norrey DCE Octobre

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

30 Avenue de la porte de Saint Ouen 75018 PARIS MAITRE D OUVRAGE. PARIS HABITAT - OPH 21bis, rue Claude Bernard 75253 PARIS CEDEX 05

30 Avenue de la porte de Saint Ouen 75018 PARIS MAITRE D OUVRAGE. PARIS HABITAT - OPH 21bis, rue Claude Bernard 75253 PARIS CEDEX 05 REHABILITATION ET CONSTRUCTION DU GROUPE LOCATIF 30 SAINT OUEN 30 Avenue de la porte de Saint Ouen 75018 PARIS DCE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BATIMENT REHABILITE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE page 1 1. CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1. OBJET DE LA NOTICE La présente notice CCTP concerne la description des travaux du lot MENUISERIES EXTERIEURES

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

ELECTRICITE Courants Forts / Courants Faibles

ELECTRICITE Courants Forts / Courants Faibles Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du COUDRAY 32, rue du Gord 28630 LE COUDRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE COUDRAY ELECTRICITE

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 2 : DISPOSITIF

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

1/11 1- RAPPELS 3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE

1/11 1- RAPPELS 3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE direction départementale de l Equipement et de l agriculture Cher Notice de prise en compte de l'accessibilité aux personnes handicapées dans les établissements recevant du public (E.R.P. et I.O.P.) -----------------

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS»

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» Sur la ville d AVIGNON (84000) DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE) Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P LOT 09 : ELECTRICITE

Plus en détail

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC

ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC ORGANISATION MODULAIRE C.A.P. PROELEC Rapport réalisé avec le soutien du fonds social européen (FSE) DAFCO Formation continue Académie de Reims 2010 ORGANISATION MATÉRIELLE Mesureurs : - voltmètre, - pince

Plus en détail

Enseignement professionnel. 2 ème degré. Electricité. Institut Saint-Joseph (Ecole Technique)

Enseignement professionnel. 2 ème degré. Electricité. Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Enseignement professionnel 2 ème degré Electricité Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré professionnel Electricité Grille Horaire ELEC 3 4 A. FORMATION OBLIGATOIRE Religion 2 Français

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels 1. Lot n 1 : Electricité 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Tableau général basse tension... 3 1.3 Tableaux divisionnaires

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

Centrale de surveillance ALS 04

Centrale de surveillance ALS 04 Centrale de surveillance ALS 04 Notice d'installation et d'utilisation Version 1.0 - B 6 rue Alory 35740 Pacé France Tel : +33 (0) 2 99 60 16 55 Fax : +33 (0) 2 99 60 22 29 www.sodalec.fr - 1 - Notice

Plus en détail

Système P Cellules. Certifiés pour plus de sécurité

Système P Cellules. Certifiés pour plus de sécurité Système P Cellules Tableaux BT Prisma Plus Certifiés pour plus de sécurité Prisma Plus, une offre pensée pour plus de professionnalisme Avec le système P Prisma Plus, Schneider Electric propose des solutions

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES DEPARTEMENT DU NORD RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES VILLE DE SAINT AMAND LES EAUX Maitre d ouvrage : A.M.O. : Architecte : Bureau d études : Economiste : OGEC NOTRE DAME

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine

Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine Siège social : 126, rue des Quatre Castéra 33 130 BEGLES SAS au capital de 250 000 - RCS Bordeaux B 341.724.052 CENTRE

Plus en détail

1- RAPPELS 1/11. direction départementale des Territoires Creuse

1- RAPPELS 1/11. direction départementale des Territoires Creuse direction départementale des Territoires Creuse Accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Document obligatoirement

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges COURANTS FORTS Mesure terre principale ( indiquer valeur) Contrôle des laisons équipotentielles et continuité de terre Contôles ou mesure isolement (indiquer la valeur) Mesure tension arrivée EDF Mesure

Plus en détail

Installation électrique du logement

Installation électrique du logement FICHE TECHNIQUE Installation électrique du logement 2 CONNAÎTRE > Courant électrique > Fourniture du courant, abonnement > Eléments constitutifs d une installation électrique d habitation > Compteur de

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ AGENCEMENT INTÉRIEUR CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 24 janvier 1992 (publié au Journal officiel du 14 février 1992) Les épreuves

Plus en détail

SCI Bessines Mude et l Ebaupin. 9 Rue des Iris 79100 BESSINES CONSTRUCTION D UN RESTAURANT D ENTREPRISE - MUTAVIE A BESSINES (79)

SCI Bessines Mude et l Ebaupin. 9 Rue des Iris 79100 BESSINES CONSTRUCTION D UN RESTAURANT D ENTREPRISE - MUTAVIE A BESSINES (79) Département des Deux-Sèvres SCI Bessines Mude et l Ebaupin 9 Rue des Iris 79100 BESSINES CONSTRUCTION D UN RESTAURANT D ENTREPRISE - MUTAVIE A BESSINES (79) Architectes Architectes associés BET Structures

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE. Construire Aménager Décorer Jardiner CONSEIL. Castorama

INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE. Construire Aménager Décorer Jardiner CONSEIL. Castorama 80.04 INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE CONSEIL Castorama Memo page 2&3 L alimentation electrique page 4&5 Emplacement et branchement pages 6 Fixation et entretien pages 7 page 1/7 MEMO Ce mémo vous permet

Plus en détail

Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public et aux installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.

Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public et aux installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P. Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public et aux installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Accessibilité Avril 2009 (d'autres types

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15 Art. R. 233-16 Art. R. 233-17 Art. R. 233-18

CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15 Art. R. 233-16 Art. R. 233-17 Art. R. 233-18 CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15.- Les éléments mobiles de transmission d'énergie ou de mouvements des équipements de travail présentant des risques de contact mécanique pouvant entraîner des accidents doivent

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Tenantslife. Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE]

Tenantslife. Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE] 2010 Tenantslife Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE] http://www.universimmo.com/accueil/unidossier_copropriete_et_travaux_installation_electriqu e.asp L article qui va vous

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF)

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF) Maître d Ouvrage LEGTA de MANCY 410, Montée Gauthier Villars 39015 LONS LE SAUNIER Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF des TRAVAUX (CCTP & DPGF) LOT N 5 REVETEMEMENTS

Plus en détail

1- RAPPELS. Réglementation - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 - Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1 er août 2006 Arrêté du 21 mars 2007

1- RAPPELS. Réglementation - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 - Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1 er août 2006 Arrêté du 21 mars 2007 Accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Document obligatoirement joint au dossier de permis de construire

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

Contrôle d'une habitation particulière par le consuel

Contrôle d'une habitation particulière par le consuel Object 2 Object 1 Contrôle d'une habitation particulière par le consuel Le consuel est un organisme qui a pour mission de vérifier que votre installation électrique est conforme à la norme en vigueur (nfc

Plus en détail

Extrait du catalogue LEGRAND : Blocs de sécurité pour ERP et ERT - BAES. Définition du bloc de sécurité pour ERP et ERT

Extrait du catalogue LEGRAND : Blocs de sécurité pour ERP et ERT - BAES. Définition du bloc de sécurité pour ERP et ERT Extrait du catalogue LEGRAND : Blocs de sécurité pour ERP et ERT - BAES Définition du bloc de sécurité pour ERP et ERT Les blocs de sécurité pour ERP et ERT sont des blocs destinés à éclairer et à indiquer

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature

Plus en détail