Media coverage of. Impacts of Political Majorities on French Firms : Electoral Promises or Friendship Connections? PSE Working Paper N , 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Media coverage of. Impacts of Political Majorities on French Firms : Electoral Promises or Friendship Connections? PSE Working Paper N 2012-08, 2012"

Transcription

1 Media coverage of Impacts of Political Majorities on French Firms : Electoral Promises or Friendship Connections? PSE Working Paper N , 2012 The impact of political majorities on firm value : Do electoral promises or friendship connections matter? Journal of Public Economics, Vol. 115, pp , 2014 Renaud Coulomb Marc Sangnier 0. March 29 th, Press version for LaTribune.fr 1. March 29 th, Quoi.info 2. March 29 th, LaDépêche.fr (taken over from Quoi.info) 3. March 30 th, LeJDD.fr 4. March 30 th, Slate.fr 5. March 31 st, Blog grincheuxmarrant 6. April 3 rd, Libération and Libération.fr 7. April 5 th, LesEchos.fr 8. April 17 th, Marianne2.fr 0. May 3 rd, Press version for Alternatives Économiques and Alternatives-Économiques.fr 9. May 3 rd, Bastamag.net 10. July 18 th, Harvard Business Review Blog Network / The Daily Stat 11. July 31 st, Gestion.pe (taken over from The Daily Stat) 12. August 4 th, Dawn.com

2 Les "valeurs Sarkozy" et les dividendes du Fouquet's 1 sur 4 30/03/ :16

3 Les "valeurs Sarkozy" et les dividendes du Fouquet's 2 sur 4 30/03/ :16

4 Les "valeurs Sarkozy" et les dividendes du Fouquet's 3 sur 4 30/03/ :16

5 » L élection de Sarkozy a-t-elle profité aux entreprises de ses amis?» sur 1 30/03/ :11

6 L'élection de Sarkozy a-t-elle profité aux entreprises de ses amis? - L'ac... Nicolas Sarkozy avec Martin Bouygues, en mai REUTERS 1 sur 1 30/03/ :14

7

8 En 2007, les marchés pariaient sur les amis de Sarkozy Présidentielle sur 2 02/04/ :45 LES MARCHÉS ONT-ILS FAVORISÉ les entreprises dont les patrons étaient des «proches» de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle de 2007, quand tous les sondages annonçaient une victoire probable du candidat de l UMP? C est la question que se sont posée Renaud Coulomb et Marc Sangnier, deux chercheurs de l Ecole d économie de Paris. Pour ce faire, ils ont dressé la liste des «personnes qui étaient invitées à fêter l éventuelle victoire de Nicolas Sarkozy au Fouquet s le 6 mai 2007», expliquent-ils au JDD, et des entreprises qu elles dirigeaient: LVMH, Generali, Bolloré, Bouygues, Havas, Dassault, JC Decaux, Barrière, Ipsos, Alstom, etc. Une fois identifiées les entreprises aux patrons «proches» du candidat UMP, ils ont étudié «la corrélation éventuelle entre les cours boursiers» de ces entreprises et «les probabilités de victoire de Nicolas Sarkozy du 1er janvier au 22 avril 2007». Probabilités fondées sur l analyse des cotes d un important site de paris politiques. Résultat: les entreprises dirigées ou détenues par les amis les plus proches de Nicolas Sarkozy ont bien vu leur valeur s'accroître de près de 7 milliards d'euros sur la période étudiée, ce qui tend à montrer que les cours de Bourse ont pris en compte les amitiés entre le probable vainqueur et les grands patrons. Autre découverte: «les entreprises censées bénéficier de ses promesses économiques ont également vu leur capitalisation augmenter», mais dans une moindre mesure que celles dirigées par des proches de Nicolas Sarkozy. La publication de cette étude intervient quelques semaines après le mea culpa de Nicolas Sarkozy sur sa soirée controversée de victoire en 2007 au Fouquet's, restaurant chic sur les Champs- Elysées. Sur le plateau de l émission «Des paroles et des actes» sur France 2 mardi 6 mars, il avait déclaré qu il fêterait une éventuelle victoire en mai 2012 «avec ceux que j'aime, avec ma femme et mes enfants et peut-être avec quelques amis»: «Ça aurait dû être le couronnement de ma vie, professionnelle en tout cas. Je dois dire qu'une partie de ma tête était consacrée à d'autres problèmes, j'étais troublé.» Le 22 février déjà, Nicolas Sarkozy avait déjà esquissé des regrets, déclarant en butant sur les mots: «Si c'était à refaire, je ne referais... ne reviendrais pas dans ce restaurant, puisque que ça a été vraiment le feuilleton.» «Ça aurait dû être le couronnement de ma vie, professionnelle en tout cas. Je dois dire qu'une partie de ma tête était consacrée à d'autres problèmes, j'étais troublé.»

9 En 2007, les marchés pariaient sur les amis de Sarkozy - grincheuxmar sur 1 05/08/ :37 En 2007, les marchés pariaient sur les amis de Sarkozy (http://grincheuxmarrant.canalblog.com/archives/2012/03/31/ html) Sur le blog : grincheuxmarrant (http://grincheuxmarrant.canalblog.com/) Le Fouquet's à Pairs, LES MARCHÉS ONT-ILS FAVORISÉ les entreprises dont les patrons étaient des «proches» de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle de 2007, quand tous les sondages annonçaient une victoire probable du candidat de l UMP? C est la question que se sont posée Renaud Coulomb et Marc Sangnier, deux chercheurs de l Ecole d économie de Paris. Pour ce faire, ils ont dressé la liste des «personnes qui étaient invitées à fêter l éventuelle victoire de Nicolas Sarkozy au Fouquet s le 6 mai 2007», expliquent-ils au JDD, et des entreprises qu elles dirigeaient: LVMH, Generali, Bolloré, Bouygues, Havas, Dassault, JC Decaux, Barrière, Ipsos, Alstom, etc. Une fois identifiées les entreprises aux patrons «proches» du candidat UMP, ils ont étudié «la corrélation éventuelle entre les cours boursiers» de ces entreprises et «les probabilités de victoire de Nicolas Sarkozy du 1er janvier au 22 avril 2007». Probabilités fondées sur l analyse des cotes d un important site de paris politiques. Résultat: les entreprises dirigées ou détenues par les amis les plus proches de Nicolas Sarkozy ont bien vu leur valeur s'accroître de près de 7 milliards d'euros sur la période étudiée, ce qui tend à montrer que les cours de Bourse ont pris en compte les amitiés entre le probable vainqueur et les grands patrons. Autre découverte: «les entreprises censées bénéficier de ses promesses économiques ont également vu leur capitalisation augmenter», mais dans une moindre mesure que celles dirigées par des proches de Nicolas Sarkozy. La publication de cette étude intervient quelques semaines après le mea culpa de Nicolas Sarkozy sur sa soirée controversée de victoire en 2007 au Fouquet's, restaurant chic sur les Champs-Elysées. Sur le plateau de l émission «Des paroles et des actes» sur France 2 mardi 6 mars, il avait déclaré qu il fêterait une éventuelle victoire en mai 2012 «avec ceux que j'aime, avec ma femme et mes enfants et peut-être avec quelques amis»: source: extrait d'un article de slate

10

11 Bourse : un effet Fouquet s - Blogs EchosMarkets 1 sur 3 06/04/ :09 05/04/ :45 Marina Alcaraz Lu 1124 foisbourse : un effet Fouquet s Une étude de deux chercheurs de l Ecole d Economie de Paris montre que les entreprises dirigées par des proches de Nicolas Sarkozy ont bénéficié, en Bourse, de son élection en Pour aller plus loin L étude complète BLOG ECHOS-MARKETSPour qui vote le CAC? L élection vue par les marchés L interview des deux chercheurs sur le Jdd.fr Les entreprises dont les dirigeants ou gros actionnaires sont des «proches» de Nicolas Sarkozy ont bénéficié de son élection en C est la conclusion de deux chercheurs de l Ecole d Economie de Paris. Renaud Coulomb et Marc Sangnier [1] ont analysé les performances boursières des sociétés françaises liées à l élection entre le 1er janvier et le 22 avril 2007 premier tour des élections. Les deux économistes ont établi un panel de 19 entreprises, à partir de la liste des dirigeants ou grands actionnaires dits «proches» de Nicolas Sarkozy. Pour cela, les chercheurs ont épluché la liste des personnalités présentes au Fouquet s, le 6 mai 2007, mais aussi cherché à identifier les patrons «amis» ou dans le «réseau» à travers des ouvrages ou des informations de presse. Parmi lesquels, Bernard Arnault (LVMH), Vincent Bolloré (Havas), Martin Bouygues (Bouygues), Henri de Castries (Axa), Serge Dassault (Dassault), Jean-Claude Decaux (Decaux), Patrick Kron (Alstom) ou encore Michel Pébereau (BNP Paribas), Gilles Pélisson (Accor), François Pinault (PPR), Henri Proglio (Veolia Environnement), Arnaud Lagardère (Lagardère, EADS), Franck Riboud (Danone) etc. (la liste complète des sociétés est en annexe de l étude). L étude compare ce groupe d entreprises à des paniers de respectivement 23 et 21 sociétés qui auraient pu bénéficier de la victoire de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy, en 2007, d après des listes de valeurs définies à l époque par les analystes de Société Générale. Premier constat : les «valeurs Royal» sont celles qui affichent les performances les plus élevées en presque quatre mois, devant les valeurs bénéficiant des réformes du chef de l Etat et celles des «proches» de Nicolas Sarkozy. Elles "surperforment" le SBF 120. «Mais cela ne signifie pas que l élection de Nicolas Sarkozy a été favorable ou défavorable à l un de ces groupes. Une entreprise peut tout simplement avoir bénéficié d un effet d entraînement plus important de la Bourse ou d un effet sectoriel. Or, le but de notre étude était de savoir si la victoire d un candidat améliorait ou pas la performance d une entreprise», souligne Renaud Coulomb. «Nous avons donc calculé, par des méthodes économétriques, le rendement anormal des entreprises - différence entre le rendement quotidien observé d une action et son rendement prédit par sa corrélation avec le marché, avant la campagne électorale - dans le but d isoler l effet lié à l évolution de la Bourse» ajoute Marc Sangnier. 7 milliards d euros Les chercheurs ont ainsi étudié les corrélations entre ces rendements et les changements de probabilités de victoire de Nicolas Sarkozy (à partir des cotes de Paris sur un site Internet).

12 Bourse : un effet Fouquet s - Blogs EchosMarkets 2 sur 3 06/04/ :09 Bilan des courses : ce troisième panier (les proches ou amis) de valeurs affiche entre le 1er janvier et le 22 avril, «des rendements anormaux bien supérieurs à ceux des deux autres groupes. Et, l effet est encore plus marqué pour les valeurs liées aux plus proches amis et pas simplement le réseau- de Nicolas Sarkozy», reprend-il. Les liens d amitié entre hommes politiques et hommes d affaires sont bel et bien un critère de choix des investisseurs». Plus précisément, la capitalisation boursière des entreprises détenues ou dirigées par des proches de Nicolas Sarkozy «s est accrue de 7 milliards d euros avec son élection, comparée à leur capitalisation virtuelle en l absence d élection». A l inverse, les deux économistes n ont pas réussi à identifier des corrélations nettes entre les performances des valeurs pouvant bénéficier des réformes de Ségolène Royal et la probabilité de son succès à l élection présidentielle. «Ce qui signifie que les réformes annoncées n ont pas été jugées crédibles par le marché et/ou que le panier de valeurs était mal défini. Il n y a pas ici de liens particuliers d amitié ou de réseau», souligne Renaud Coulomb. De même, la victoire de Nicolas Sarkozy lors de l élection présidentielle n a pas eu d effet particulier sur le marché en général ou sur un secteur spécifique. Etude ecole economie paris

13 Avec Sarkozy, la bande du Fouquet s s est régalée 1 sur 2 17/04/ :25 Avec Sarkozy, la bande du Fouquet s s est régalée Mardi 17 Avril 2012 à 05:00 Lu 7985 fois I 13 commentaire(s) RÉGIS SOUBROUILLARD - MARIANNE Sarkozy au Fouquet's le soir de sa victoire le 6 mai 2007 (Warrin/Sipa)

14 Avec Sarkozy, la bande du Fouquet s s est régalée 2 sur 2 17/04/ :25 SEPT MILLIARDS D'EUROS DE GAINS EN QUATRE MOIS Tags :,,,,,,,, Source :

15

16 Basta! - Capitalisme - Quand les marchés financiers pariaient sur la vic sur 2 03/05/ :42 CAPITALISME Quand les marchés financiers pariaient sur la victoire de Nicolas Sarkozy PAR IVAN DU ROY (3 MAI 2012) Investisseurs et marchés financiers croient-ils aux programmes des candidats? Spéculent-ils sur les amitiés de l un ou de l autre dans le monde des affaires? Une étude de l École d économie de Paris montre qu en 2007 les entreprises considérées comme proches de Nicolas Sarkozy ont particulièrement profité de sa victoire. Les «marchés financiers» s intéressent-ils à l élection présidentielle? Et parient-ils sur la victoire d un candidat au second tour? Deux chercheurs de l École d économie de Paris, Renaud Coulomb et Marc Sangnier, se sont intéressés à un éventuel impact de la campagne électorale de 2007 sur plusieurs grandes entreprises françaises [1]. Ils ont étudié la variation des actions en bourse de 72 entreprises (CAC 40 et SBF 120) avant et après l élection de Nicolas Sarkozy. Leur objectif : voir dans quelle mesure les entreprises ont profité ou pas des perspectives de victoire de l un ou de l autre. Trois groupes de multinationales ont été distingués : celles qui bénéficiaient de mesures annoncées par le programme de Ségolène Royal, celles qui profitaient des propositions du futur président, et celles qui sont considérées comme faisant partie du réseau proche du candidat de l UMP. Les chercheurs se sont ensuite intéressés aux variations de leurs cotations en bourse, «qui reflètent l espoir placé en [la] performance future» de chaque candidat, comparées à l évolution de la probabilité de victoire de l un ou de l autre, à partir du 1er janvier Ils se sont aperçus que, plus l échéance électorale approchait, plus les transactions boursières quotidiennes s intensifiaient. Surtout, plus la probabilité de victoire du candidat Sarkozy se renforçait, plus les valeurs boursières des entreprises faisant partie de son réseau progressaient de façon anormale, comparativement à l évolution générale de la Bourse. Et si Ségolène Royal avait été élue? «Une telle victoire n aurait pas eu d impact particulier» sur la rentabilité financière des entreprises censées bénéficier de son programme, ont estimé Renaud Coulomb et Marc Sangnier. Les amis de Sarkozy sur-valorisés de 7 milliards d euros «Les résultats de cette analyse sont éloquents. ( ) Les entreprises détenues ou dirigées par les amis les plus proches de Nicolas Sarkozy (Bernard Arnault, Vincent Bolloré, Martin Bouygues, Serge Dassault, Jean-Claude Decaux, Paul Desmarais, Arnaud Lagardère et François Pinault) sont les plus favorisées par

17 Basta! - Capitalisme - Quand les marchés financiers pariaient sur la vic sur 2 03/05/ :42 son élection», constatent les économistes [2]. L ensemble des entreprises dont les dirigeants sont considérés comme proches du nouveau pouvoir [3], et qui étaient présents lors de la soirée du Fouquet s, ont ainsi bénéficié d une surcapitalisation de 7 milliards d euros. Conclusion? Bien davantage que le programme économique des candidats, les investisseurs s appuient sur les réseaux d amitié entre dirigeants et politiques. «Les investisseurs qui ont cru en l élection de Nicolas Sarkozy et auraient eu vent de la liste des invités du Fouquet s ont pu faire de belles plus-values en quelques mois en 2007.» Sur qui les «marchés» parieront-ils en 2012? Ivan du Roy Voir l étude de l École d économie de Paris et la méthode de calcul (en Anglais) : Notes [1] Impacts of Political Majorities on French Firms : Electoral Promises or Friendship Connections?, publié en février [2] «Les dividendes du Fouquet s», publié sur le site de La Tribune. (http://www.latribune.fr/opinions/tr...). [3] Accor, Alstom, Areva, Axa, BNP-Paribas, Bouygues, Danone, Dassault System, EADS, Havas, Imerys, Ipsos, JC Decaux, Lafarge, Lagardère, LVMH, PPR, TF1, Veolia Environnement.

18 Your Company Can Benefit If a Top Politician Is Your Friend - Andr sur 1 05/08/ :24 Your Company Can Benefit If a Top Politician Is Your Friend by Andrew O Connell 8:30 AM July 18, 2014 The stock of companies whose top executives or major shareholders were friends of Nicolas Sarkozy outperformed other firms stock by 3% after Sarkozy s election as president of France in 2007, according to Renaud Coulomb of the Paris School of Economics and Marc Sangnier of Aix-Marseille University. For comparison, past researchers have estimated the returns to being connected to powerful officials at 5% in Italy and Turkey and 8% in China. Sarkozy, who served until 2012, was recently put under official investigation in France and charged with corruption and influence peddling. SOURCE: The impact of political majorities on firm value: Do electoral promises or friendship connections matter? (http://econpapers.repec.org/paper/halpsewpa/halshs htm)

19 Cuídese de un CEO bañado en premios - Empleo y Management Gestión 1 sur 4 05/08/ :49 Especiales Contáctenos Newsletter MERCADO DE VALORES NASDAQ Martes, 05 de agosto del 2014 Buscar en Gestión Contáctenos Su Portada Economía Empresas Mercados Tu Dinero Inmobiliaria Management Política Opinión Tecnología Tendenci ESTÁS EN PORTADA EMPLEO Y MANAGEMENT ÚLTIMA HORA VER TODAS MULTIMEDIA Jueves, 31 de julio del 2014 EMPLEO Y MANAGEMENT 06:53 Harvard Business Review. Luego que los CEO ganan premios, dedican mucho tiempo a tareas para elevar su prestigio que pudieran distraer su atención del liderazgo. 04/08/14 Goldman Sachs: BCR reduciría tasa de interés a 3.5% en agosto 04/08/14 Alicorp incrementa sus ingresos en 9.9% durante el primer semestre del /08/14 BVL subió 0.05% y cerró con resultados mixtos 04/08/14 Construcción en sitio propio perjudica actividad inmobiliaria formal 04/08/14 Inflación se acercaría a 3% en los próximos meses, proyecta Scotiabank 04/08/14 Accidentes de tránsito en Fiestas Patrias dejaron un saldo de 72 muertos VIDEOS FOTONOTICIAS G Gobierno tiene previsto adjudicar co gasoducto al centro y norte del Perú CARICATURA 23 Me gusta Me gusta Compartir 20 Twittear 43 Compartir 1 TEMAS DE CONVERSACIÓN Las firmas manejadas por directores ejecutivos que han ganado premios importantes (como CEO del Año) mostraron caídas significativas en el precio de sus acciones, en el rendimiento de sus activos y en la habilidad para alcanzar las expectativas de ingresos del mercado en los tres años que pasaron luego de haber ganado los premios, según una investigación conducida por los economistas Ulrike Malmendier y Geoffrey Tate y que fue informada por Adam Grant, de Wharton. Luego que los CEO ganan premios, dedican mucho tiempo a tareas para elevar su prestigio que pudieran distraer su atención del liderazgo. Malmendier y Tate encontraron que la probabilidad de un CEO de escribir un libro casi se duplica luego de ganar un premio. (Fuente: Adam Grant, de la Escuela Wharton) 04/08/14 Gobierno tiene previsto adjudicar concesión de gasoducto al centro y norte del Perú en /08/14 Ventas de operadores de tiendas por departamento bordearían los S/. 5,700 millones este año 04/08/14 Tarifas eléctricas se reducen 4% a partir de hoy para usuarios residenciales 04/08/14 Precios de referencia de mayoría de combustibles se reducen esta semana 04/08/14 McDonald's: Escuchamos y nos acercamos al consumidor local Por Lavida Lunes 23 de junio del 2 + BLOGS

20 Cuídese de un CEO bañado en premios - Empleo y Management Gestión 2 sur 4 05/08/ :49 Su compañía puede beneficiarse si tiene como amigo a un político reconocido Las acciones de las compañías cuyos altos ejecutivos o principales accionistas eran amigos de Nicolas Sarkozy superaron a las acciones de otras firmas en 3% luego de la elección de Sarkozy como presidente de Francia en 2007, según Renaud Coulomb, de la Escuela de Economía de París, y Marc Sangnier, de la Universidad de Aix-Marsella. Como comparación, anteriormente otros investigadores han estimado el rendimiento de estar conectado con funcionarios poderosos en 5% en Italia y Turquía y 8 por ciento en China. Sarkozy, quien fungió hasta 2012, recientemente fue puesto bajo investigación oficial en Francia y acusado de corrupción y tráfico de influencia. (Fuente: Revista de Economía Pública) + De 25% a 21%: Un fabricante de medicamentos genéricos basado en Pittsburgh se ha convertido en la última compañía estadounidense que hace una inversión : al comprar una compañía más chica en el exterior (Países Bajos, en este caso), Mylan va a poder incorporarse fuera de Estados Unidos y pagar menos impuestos, según The New York Times. Durante los últimos dos años, casi 20 firmas grandes han anunciado planes similares. Aunque Mylan afirma que su fusión es motivada principalmente por consideraciones estratégicas, los beneficios fiscales son grandes: la tasa efectiva de impuestos de la compañía para sus operaciones en el exterior caería de 25% a 21% durante el primer año, y a menos de 20% luego de entre tres y cinco años. (Fuente: The New York Times) + Por qué los egresados recientes de colegios con fines de lucro ganan más que otros egresados? US$ 54,000: El 65.2% de los egresados de colegios con fines de lucro que estaban empleados y que ya no estudiaban ganaron en 2012 un salario medio de tiempo completo de US$ 54,000, según un informe de la revista Fortune sobre un estudio realizado por el Centro Nacional para Estadística de la Educación de Estados Unidos. La cifra comparable para los egresados de universidades privadas sin fines de lucro y universidades públicas fue de US$ 47,500 y US$ 45,000, respectivamente. Una posible explicación: los egresados de colegios con fines de lucro tienden a tener más edad y experiencia laboral; por ejemplo, de los egresados que asistieron cuatro años a colegios lucrativos en 2008, 60% tenía más de 26 años al recibir su título.} (Fuente: revista Fortune) + VER TODOS Innovación y Emprendimient o Tecnológico Franklin Marcelo, CEO de Interfono Preparémonos para ser Organizaciones Exponenciales Un punto de oro No todo lo que se puede hacer, se debe hacer Palabra de Gestión Julio Lira Segura Smart money Luis Ramírez Diálogo a fondo Fondo Monetario Internacional Demasiado en juego: Pongamos en marcha las reformas de los precios de la energía Comunicación estratégica Miguel Ugaz Webcongress Lima: nuevas estrategias de marketing y comunicación PREGUNTA DEL DÍA Está de acuerdo con el aporte obligatorio de los independientes? Envíenos sus comentarios WALL STREET VER TODOS Será noticia JOSÉ ANTONIO MONTENEGRO

21 Cuídese de un CEO bañado en premios - Empleo y Management Gestión 3 sur 4 05/08/ :49 Las leyes de libertad de información tuvieron gran impacto sobre la corrupción Se duplicaron: Las leyes de libertad de información (FOI, por sus siglas en inglés) en entidades federativas estadounidenses redujeron la tasa con la que las autoridades cometieron actos de corrupción en aproximadamente 20%, de acuerdo con un análisis de Adriana S. Cordis, de la Universidad de Winthrop, y Patrick L. Warren, de la Universidad de Clemson. Inmediatamente después de la implementación de fuertes leyes FOI, las tasas de corrupción-sentencia casi se duplicaron, sugiriendo que las regulaciones facilitaron la detección de malversaciones. Con el tiempo, las tasas de sentencias cayeron, sugiriendo que la corrupción general disminuyó, afirman los autores. Los cambios son más pronunciados en estados con cobertura mediática más intensa. (Fuente: Red de Investigación de Ciencias Sociales) Distribuido por The New York Times Syndicate TAGS: Harvard Business Review, management RELACIONADAS Establezca su valor antes de negociar un aumento No caiga en la trampa del demasiado amable La sabiduría es un constructo escurridizo Es más probable que rechace las jerarquías si no se siente atractivo SECCIONES SÍGUENOS CONTACTO Portada Economía Empresas Empleo y Management RSS Contácten Política Tu Dinero Inmobiliaria Blogs Facebook Términos d Tecnología Tendencias Mercados Especiales Twitter DIRECTOR PERIODÍSTICO: JULIO LIRA SEGURA Copyright Prensa Popular SAC. Derechos Reservados: Prohibida su reproducción sin previa autorización. Lima, Perú Visite también: elcomercio.pe peru21.pe peru.com depor.pe trome.pe publimetro.pe laprensa.pe aptitus.pe neoauto.pe urbania.pe guiagps.pe ofertop.pe clubsuscriptores.pe nuestromercado.com Perured.pe shopin.pe Cerrar

22 If a top politician is your friend - Newspaper - DAWN.COM 1 sur 1 05/08/ :27 By From InpaperMagazine Published a day ago The stock of companies whose top executives or major shareholders were friends of Nicolas Sarkozy outperformed other firms stock by 3pc after Sarkozy s election as president of France in 2007, according to Renaud Coulomb of the Paris School of Economics and Marc Sangnier of Aix-Marseille University. For comparison, past researchers have estimated the returns to being connected to powerful officials at 5pc in Italy and Turkey and 8pc in China. Sarkozy was recently charged with corruption and influence peddling. (Source: Journal of Public Economics) Published in Dawn, Aug 4th, 2014

Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation. Jérôme Lascombe / 01 58 65 00 00 / jlascombe@hopscotch.fr

Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation. Jérôme Lascombe / 01 58 65 00 00 / jlascombe@hopscotch.fr Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation Jérôme Lascombe / 01 58 65 00 00 / jlascombe@hopscotch.fr 19 octobre 2010 Jerome Lascombe Entrepreneur de la communication et du web: Hopscotch, Blogspirit,

Plus en détail

2012$ Incomindios!Welcome!Centre!(IWC)! !!!!!!!!!!UN!Expert!Mechanism!on!the!Rights!of!Indigenous!Peoples!(EMRIP)!

2012$ Incomindios!Welcome!Centre!(IWC)! !!!!!!!!!!UN!Expert!Mechanism!on!the!Rights!of!Indigenous!Peoples!(EMRIP)! 2012$ UNExpertMechanismontheRightsofIndigenousPeoplesEMRIP) IncomindiosWelcomeCentreIWC) English Español Français mail@incomindios.ch www.incomindios.ch IncomindiosWelcomeCentreIWC)7th;14thJuly2012 Keeping

Plus en détail

Professeurs ESCP-EAP vers TEC Monterrey (Mexique)

Professeurs ESCP-EAP vers TEC Monterrey (Mexique) Professeurs ESCP-EAP vers TEC Monterrey (Mexique) Professeur Période Thématique traitée Cadre de l intervention Florence PINOT Novembre 2006 Inauguration de la Chaire ESCP- EAP et intervention au colloque

Plus en détail

Préparation à l'épreuve d'espagnol (méthodologie)

Préparation à l'épreuve d'espagnol (méthodologie) ESPAGNOL Préparation à l'épreuve d'espagnol (méthodologie) Votre préparation se déroule en deux ans. Vos professeurs en ligne ont donc cherché à vous faire travailler de la manière la plus progressive

Plus en détail

Quick start guide. www.philips.com/support HTL1170B

Quick start guide. www.philips.com/support HTL1170B For product support, visit Para obtener asistencia técnica, visite Pour en savoir plus sur l assistance sur les produits, visitez le site www.philips.com/support HTL1170B Quick start guide P&F USA, Inc.

Plus en détail

Lettre d introduction

Lettre d introduction Lettre d introduction A conserver chez vous Sophia Antipolis, le 4 février 2011. Madame, Monsieur, Vous avez manifesté de l intérêt pour notre établissement et nous vous en remercions. Veuillez trouver

Plus en détail

Gratuito para los alumnos de la Alianza francesa / Gratuit pour les élèves de l Alliance Française

Gratuito para los alumnos de la Alianza francesa / Gratuit pour les élèves de l Alliance Française Modalidades de inscripción a la mediateca de la Alianza Francesa de Montevideo Modalités d inscription à la médiathèque de l Alliance Française de Montevideo 1. Tarifas / Tarifs Suscripción anual / Abonnement

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

Premiers pas avec VMware Fusion

Premiers pas avec VMware Fusion Premiers pas avec VMware Fusion VMware Fusion pour Mac OS X 2008 2012 FR-000933-01 2 Primeros pasos con VMware Fusion Puede encontrar la documentación técnica más actualizada en el sitio web de VMware

Plus en détail

INFORME DE EVALUACIÓN INTERMEDIA DEL PROGRAMA OPERATIVO INTEGRADO DE CANTABRIA -ANEXO-

INFORME DE EVALUACIÓN INTERMEDIA DEL PROGRAMA OPERATIVO INTEGRADO DE CANTABRIA -ANEXO- Informe de evaluación intermedia Programa Operativo Integrado de Cantabria - INFORME DE EVALUACIÓN INTERMEDIA DEL PROGRAMA OPERATIVO INTEGRADO DE CANTABRIA -ANEXO- S&F 441 Informe de evaluación intermedia

Plus en détail

L organisation du développement coopératif au Québec. Par Gérard Perron, PMP. Expert-conseil en développement économique et coopératif

L organisation du développement coopératif au Québec. Par Gérard Perron, PMP. Expert-conseil en développement économique et coopératif L organisation du développement coopératif au Québec Par Gérard Perron, PMP Expert-conseil en développement économique et coopératif gerard.perron@videotron.ca Abstract L organisation du développement

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION 1 : STAGES ESPAGNE

BULLETIN D INSCRIPTION 1 : STAGES ESPAGNE BULLETIN D INSCRIPTION 1 : STAGES ESPAGNE 177, Boulevard de Créteil 94100 St Maur contact@centre-easylangues.com www.centre-easylangues.com 01 42 83 48 30 Pour vous inscrire, merci de nous retourner :

Plus en détail

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS FORMATION DES JOURNALISTES Séminaire de Formation de la COSUMAF THÈME 4 : LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS Par les Services de la COSUMAF 1 SOMMAIRE DU THÈME 4 03 Cote Boursière

Plus en détail

Télévision Française 1

Télévision Française 1 Télévision Française 1 Société anonyme au capital de 42 682 098 RCS Nanterre 326 300 159 TF1 1, quai du Point du Jour 92656 Boulogne Cédex - FRANCE Tél. : (33) 1 41 41 12 34 www.tf1.fr LE GUIDE DE L ACTIONNAIRE

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

Observatoire Skema de la Féminisation des Entreprises. Femina Index

Observatoire Skema de la Féminisation des Entreprises. Femina Index Observatoire Skema de la Féminisation des Entreprises Femina Index Quelle performance pour une stratégie d investissement basée sur la féminisation de l encadrement de l entreprise? Professeur Michel Ferrary

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

Programme gouvernemental 'Socio Bosque' en Equateur

Programme gouvernemental 'Socio Bosque' en Equateur Programme gouvernemental 'Socio Bosque' en Equateur Présentation et analyse de la première initiative de PES national en Amérique du Sud Juin 4 Benjamin Landreau www.greeneco-land.com Objectifs de la présentation:.

Plus en détail

QUESTION AND ANSWER BOOKLET INSTRUCTIONS TO CANDIDATES LIVRET DE QUESTIONS ET RÉPONSES INSTRUCTIONS DESTINÉES AUX CANDIDATS

QUESTION AND ANSWER BOOKLET INSTRUCTIONS TO CANDIDATES LIVRET DE QUESTIONS ET RÉPONSES INSTRUCTIONS DESTINÉES AUX CANDIDATS INTERNATIONAL BACCALAUREATE BACCALAURÉAT INTERNATIONAL BACHILLERATO INTERNACIONAL M01/002/S(1)Q FRENCH AB INITIO STANDARD LEVEL PAPER 1 FRANÇAIS AB INITIO NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 FRANCÉS AB INITIO NIVEL

Plus en détail

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST ESPAGNOL NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE :

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST ESPAGNOL NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com SOCIETE : RESPONSABLE FORMATION : TEST ESPAGNOL TELEPHONE : FAX : NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : TELEPHONE : FAX : DATE DU TEST ECRIT

Plus en détail

Master International. Master In European and International Business Management EMP EIBM. www.audencia.com

Master International. Master In European and International Business Management EMP EIBM. www.audencia.com Master International Master In European and International Business Management EMP EIBM www.audencia.com Une école ouverte sur l international depuis 30 ans 127 universités partenaires réparties dans le

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

Le Cercle du Marketing Prédictif. Back to basics, Twitter, Facebook, Social Networks, Text Mining Est-ce suffisant en période de crise?

Le Cercle du Marketing Prédictif. Back to basics, Twitter, Facebook, Social Networks, Text Mining Est-ce suffisant en période de crise? Le Cercle du Marketing Prédictif Back to basics, Twitter, Facebook, Social Networks, Text Mining Est-ce suffisant en période de crise? Peut-on faire rimer innovation et rentabilité? 16 Juin 2009 Christine

Plus en détail

SECUENCIA 1 ASÍ SOY YO

SECUENCIA 1 ASÍ SOY YO SECUENCIA 1 ASÍ SOY YO NIVEAU : A1-A2 (début du 1 er trimestre de 2 nde ). Références au programme : Références au CECRL : Contexte culturel : - «l art de vivre ensemble» : l identité de la communauté

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 18 AU 25 JANVIER 2007 - Numéro 9 DÉFINITION DE LA SEMAINE : - Marché primaire/ marché secondaire - Marché gré à gré p1 ANALYSE DE PORTEFEUILLE p2 REPORTAGE DE LA SEMAINE : Bloomberg p4 NOUVELLE DE

Plus en détail

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Semaine du 25/05/2015 au 29/05/2015 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - Lafarge-Holcim : Cèdent 6,5 milliards d'actifs Sur le plan national

Plus en détail

Travailler en réseau. Know Cities: un proyecto de red

Travailler en réseau. Know Cities: un proyecto de red Travailler en réseau Know Cities: un proyecto de red Tamara Guirao-Espiñeira Conférence des Villes de l Arc Atlantique CVAA- CAAC-CCAA coordinator@atlanticcities.eu Juillet 2013 Origen del proyecto El

Plus en détail

Trim Kit Installation Instruction

Trim Kit Installation Instruction Trim Kit Installation Instruction Instrucciones para la Instalación del Kit de Molduras Instructions pour l'installation du Kit d'encastrement m If any hardware or parts are damaged or missing, contact

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Paris/Ile-de-France Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel

Plus en détail

www.1ere-position.fr Créateur et animateur d audience sur Internet Communiqué de Presse 1ère Position

www.1ere-position.fr Créateur et animateur d audience sur Internet Communiqué de Presse 1ère Position Le pouvoir des mots clés : Dites moi ce que vous tapez dans Google je vous dirai qui vous êtes et ce que vous pensez! Le Bourget du Lac, Vendredi 12 mai 2006. A l occasion du «Google Presse Day 2006»,

Plus en détail

BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 S-1003 S-1003 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA

BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 S-1003 S-1003 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA S-1003 S-1003 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 An Act to authorize Industrial Alliance

Plus en détail

Universum French Student Survey 2008

Universum French Student Survey 2008 Universum French Student Survey 00 Édition Française Le classement Universum des employeurs les plus plébiscités par les étudiants français s étoffe en 00 afin d une part, de recueillir les avis des étudiants

Plus en détail

TU NUEVA IDEA DE FARMACIA

TU NUEVA IDEA DE FARMACIA VOTRE NOUVELLE CONCEPTION DE PHARMACIE Solutions d ameublement pour le monde de la santé, du bien-être et de la beauté. TU NUEVA IDEA DE FARMACIA Soluciones de mobiliario comercial para el mundo de la

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

Qu est-ce qu être riche aujourd hui? Comment évolue la richesse? Activités pour l élève

Qu est-ce qu être riche aujourd hui? Comment évolue la richesse? Activités pour l élève Qu est-ce qu être riche aujourd hui? Comment évolue la richesse? Activités pour l élève Introduction Document 1 : Revenus élevés Les revenus des sportifs en France Sport Revenus annuels en millions d euros

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Curriculum Vitae. Dr. Adhépeau, Julien Laurent Michel

Curriculum Vitae. Dr. Adhépeau, Julien Laurent Michel Curriculum Vitae Dr. Adhépeau, Julien Laurent Michel Doctorat en Communication Audiovisuelle et Publicité (CAP) Université Autonome de Barcelone (UAB). Espagne Né le 2 avril 1970 à Abidjan (Côte d Ivoire)

Plus en détail

Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle

Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle Une étude Ipsos - Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde Jeudi mai 0- Vague Nobody s Unpredictable Ipsos

Plus en détail

ENGLISH 4 FRANÇAIS 6 ESPAÑOL 8

ENGLISH 4 FRANÇAIS 6 ESPAÑOL 8 SY ENGLISH 4 FRANÇAIS 6 ESPAÑOL 8 ENGLISH How to lubricate the sewing machine Warning! Always switch off the machine and disconnect it from the power supply before lubricating the sewing machine. 1 Always

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier 100% garanti en capital à l échéance Durée d investissement conseillée : 8 ans Moteur automobile à deux-temps 189 Karl

Plus en détail

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations

Conférence Bales II - Mauritanie. Patrick Le Nôtre. Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations Conférence Bales II - Mauritanie Patrick Le Nôtre Directeur de la Stratégie - Secteur Finance Solutions risques et Réglementations AGENDA Le positionnement et l approche de SAS Notre légitimité dans les

Plus en détail

FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com. pour

FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com. pour FD/MH N 1-6920 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Mayeul l Huillier Tél : 01 45 84 14 44 mayeul.lhuillier@ifop.com pour Le climat électoral dans le 5ème arrondissement de Paris Résultats détaillés Le 4 mars

Plus en détail

Lutte contre le changement climatique : que pouvons-nous faire ensemble?

Lutte contre le changement climatique : que pouvons-nous faire ensemble? 1 res Rencontres franco-espagnoles du développement durable Lutte contre le changement climatique : que pouvons-nous faire ensemble? Présidées par : Arnaud Leroy, député des Français établis hors de France

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

UNIVERSITE DE YAOUNDE II

UNIVERSITE DE YAOUNDE II UNIVERSITE DE YAOUNDE II The UNIVERSITY OF YAOUNDE II INSTITUT DES RELATIONS INTERNATIONALES DU CAMEROUN INTERNATIONAL RELATIONS INSTITUTE OF CAMEROON B.P. 1637 YAOUNDE -CAMEROUN Tél. 22 31 03 05 Fax (237)

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA CANDIDATURE DE DOMINIQUE STRAUSS- KAHN A L ELECTION PRESIDENTIELLE - Sondage de l'institut CSA - N 1100267A Février 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département

Plus en détail

Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004

Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004 Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004 HAUSSE DU NIVEAU DE SCOLARITÉ DE LA POPULATION ACTIVE EN AMÉRIQUE DU NORD Selon des statistiques récentes, la population

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

Comfort Duett. TV-kit. www.comfortaudio.com. USA: English/Français/Español. Comfort Duett

Comfort Duett. TV-kit. www.comfortaudio.com. USA: English/Français/Español. Comfort Duett Comfort Duett TV-kit USA: English/Français/Español www.comfortaudio.com Comfort Duett 1 English The television kit makes it possible to amplify the sound from the TV via the charger unit. As soon as Comfort

Plus en détail

WEBINAIRE SG-ING : OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT EN 2015

WEBINAIRE SG-ING : OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT EN 2015 WEBINAIRE SG-ING : OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT EN 2015 Les intervenants : Florent Dimitriou ING Direct Responsable produit Bourse et Fonds Sébastien David Société Générale Responsable Relations Investisseurs

Plus en détail

Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom

Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom Communiqué de presse, Le 15 mai 2008 Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom La cérémonie de remise du Prix du Club des Trente qui couronne les meilleures

Plus en détail

Chapitre 4 : Décisions de financement

Chapitre 4 : Décisions de financement Chapitre 4 : Décisions de financement I. Financement par fonds propres II. Financement par endettement III. Coût du capital III. Coût du capital Le coût du capital Actif Economique Capitaux Propres Actionnaires

Plus en détail

Isabelle DUCASSY EDUCATION

Isabelle DUCASSY EDUCATION Isabelle DUCASSY Associate Professor of Finance KEDGE Business School Domaine de Luminy, BP 921 Marseille 13228, France PROFESSIONAL +33 (0)4 91 82 79 45 isabelle.ducassy@kedgebs.com EDUCATION 2005 International

Plus en détail

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES Christophe Mianné, Luc François Sommaire Notre activité Nos atouts La gestion du risque Conclusion 2 Notre activité 3 Les métiers Distribution de produits dérivés actions

Plus en détail

Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption»

Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption» Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption» L inventaire ci-après, présente des bonnes pratiques des entreprises du CAC40 ainsi que des bonnes pratiques étrangères et, est organisé dans l ordre

Plus en détail

Press Review August 2015

Press Review August 2015 Press Review August 2015 Me dia Lis t Media Name in English Media Name in Chinese Journalist Date Les Echos Anne Drif 2015/08/27 BFM Business Mathieu Jolivet 2015/07/02 Radio Classique Nicolas Pierron

Plus en détail

34 Desk + Monitor Shelf Escritorio 0,86m + Estante para monitor Bureau 0,86m + Étagère écran

34 Desk + Monitor Shelf Escritorio 0,86m + Estante para monitor Bureau 0,86m + Étagère écran 34 Desk + Monitor Shelf Escritorio 0,86m + Estante para monitor Bureau 0,86m + Étagère écran www.legarefurniture.com Assembly Montaje Assemblage Assembly Montaje Assemblage OR O OU Care & Finishing Thank

Plus en détail

2.1.1. Le constat : un nombre élevé de programmes de rachat, mais plus limité en ce qui concerne les établissements de crédit

2.1.1. Le constat : un nombre élevé de programmes de rachat, mais plus limité en ce qui concerne les établissements de crédit 2. LES RACHATS PAR LES ENTREPRISES DE LEURS PROPRES ACTIONS : QUELLES LEÇONS PEUT-ON TIRER UN AN APRES LA REFORME? QUEL IMPACT POUR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT COTES? Patrick Branthomme et Dominique Marchal

Plus en détail

Une nouvelle dimension pour le Groupe

Une nouvelle dimension pour le Groupe + Une nouvelle dimension pour le Groupe Plan Les atouts du rapprochement - Un changement de dimension - Des synergies importantes - De fortes complémentarités Les modalités de l opération Plan d action

Plus en détail

Le podium des ministres sur Internet

Le podium des ministres sur Internet Le podium des ministres sur Internet L agence Human to Human dresse le panorama de la présence des ministres du nouveau gouvernement Fillon sur les médias sociaux Les membres du gouvernement «Fillon 4»

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES LES ACQUISITIONS DE TITRES Objectif(s) : o Classification des titres. Pré-requis : o Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). Modalités : o Immobilisations financières :

Plus en détail

- et - AVIS AUX CRÉANCIERS

- et - AVIS AUX CRÉANCIERS Restructuration Deloitte Inc. 1, Place Ville Marie Bureau 3200 Montréal QC H3B 4T9 Canada Tél. : 514-393-7115 Téléc. : 514-390-4103 www.deloitte.ca C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL COUR

Plus en détail

La dimension internationale de la recherche La dimensión internacional de la investigación The International Dimension of the Research

La dimension internationale de la recherche La dimensión internacional de la investigación The International Dimension of the Research Revista de Docencia Universitaria, Vol.9 (3), Octubre-Diciembre 2011, 147-157 ISSN:1887-4592 Fecha de entrada: 15-09-2011 Fecha de aceptación: 25-11-2011 La dimension internationale de la recherche La

Plus en détail

EUROARBITRAGE EUROARBITRATION ARBITRE, EXPERT, MEDIATEUR

EUROARBITRAGE EUROARBITRATION ARBITRE, EXPERT, MEDIATEUR EUROARBITRAGE EUROARBITRATION ARBITRE, EXPERT, MEDIATEUR Nom Henri Cukierman Adresse 59, boulevard de la Saussaye 92200 Neuilly-sur-Seine France Télécopie (33) 1 47 45 84 47 (33) 6 82 87 97 93 Messagerie

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE INTERNATIONAL POUR LA DÉVELOPPEMENT DE PROGRAMMES CONTRE LA CORRUPTION

CADRE JURIDIQUE INTERNATIONAL POUR LA DÉVELOPPEMENT DE PROGRAMMES CONTRE LA CORRUPTION CADRE JURIDIQUE INTERNATIONAL POUR LA DÉVELOPPEMENT DE PROGRAMMES CONTRE LA CORRUPTION International Legal Framework for Development of Anti-Corruption Programs 1 AUGMENTATION DES ACCORDS CONTRE LA CORRUPTION

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Workshop Big Data Valère DUSSAUX (GCS-D-SISIF) Bruno PREVOST (SAFRAN) Point d avancement

Workshop Big Data Valère DUSSAUX (GCS-D-SISIF) Bruno PREVOST (SAFRAN) Point d avancement Workshop Big Data Valère DUSSAUX (GCS-D-SISIF) Bruno PREVOST (SAFRAN) Point d avancement Les réunions Démarrage : septembre 2012 3 ateliers menés - Attentes/témoignages - RETEX client - RETEX Fournisseur

Plus en détail

Les SMS*, une bonne affaire

Les SMS*, une bonne affaire UNIVERSIDADES PÚBLICAS DE LA COMUNIDAD DE MADRID PRUEBA DE ACCESO A ESTUDIOS UNIVERSITARIOS (LOGSE) Curso 2007-2008 Modelo MATERIA: FRANCÉS INSTRUCCIONES GENERALES Y VALORACIÓN 1. Lea todo el texto cuidadosamente,

Plus en détail

Les doutes et les questions des économistes face au système des brevets

Les doutes et les questions des économistes face au système des brevets Les doutes et les questions des économistes face au système des brevets Dominique Foray Réunion du Groupe français de l AIPPI Octobre 2003 1 Nous nous intéressons. non pas à la PI en soi mais à l innovation

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter?

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? François GEORGES (LabSET ULg) Séminaire Be-ODL 18 novembre 2013 1 Plan La qualité

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 28 CHAPTER 28 ASSENTED TO SANCTIONNÉE

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 28 CHAPTER 28 ASSENTED TO SANCTIONNÉE First Session, Forty-first Parliament, 60 Elizabeth II, 2011 Première session, quarante et unième législature, 60 Elizabeth II, 2011 STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPTER 28 CHAPITRE 28

Plus en détail

4600-5600 J. Nexera Distribution 1-877-629-9022 1-450-629-4366. assembly instructions consignes d assemblage instrucciones de ensamblaje

4600-5600 J. Nexera Distribution 1-877-629-9022 1-450-629-4366. assembly instructions consignes d assemblage instrucciones de ensamblaje assembly instructions consignes d assemblage instrucciones de ensamblaje English MFI Furniture makes every effort to ensure the highest level of quality control at every point of production. Rarely a negligible

Plus en détail

SAP Social Media Analytics by NetBase. Dominique Blanc Business Architect SAP Thomas Dutreive Student Diploma / Consulting Sales SAP

SAP Social Media Analytics by NetBase. Dominique Blanc Business Architect SAP Thomas Dutreive Student Diploma / Consulting Sales SAP SAP Social Media Analytics by NetBase Dominique Blanc Business Architect SAP Thomas Dutreive Student Diploma / Consulting Sales SAP 500 millions de tweets par jour 1,184 millions d'utilisateurs 100 millions

Plus en détail

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux?

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? Principaux résultats de l étude TNS SOFRES Top Com muriel.humbertjean@tns-sofres.com Réseaux Sociaux vs. Real Life 3 sources La plus

Plus en détail

Comment mieux comprendre la communication financière?

Comment mieux comprendre la communication financière? Comment mieux comprendre la communication financière? AXA Group Solutions Web Shared Services/Digital Studio - Novembre 2012 Focus sur l Investor Day Contacts: Communication interne Groupe : comint@axa.com

Plus en détail

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE CALL FOR PAPERS / APPEL A COMMUNICATIONS RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE The Conference Rethinking

Plus en détail

Europcar annonce le succès de son introduction en bourse

Europcar annonce le succès de son introduction en bourse Saint-Quentin en Yvelines, 25 juin 2015 Europcar annonce le succès de son introduction en bourse Prix de l Offre : 12,25 euros par action Taille totale de l opération : environ 879 millions d euros pouvant

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

égalités des sexes : où en est on?!

égalités des sexes : où en est on?! Egalité des sexes dans la gouvernance des entreprises" " " " Julia Haake" " Rencontre du FIR du 20 décembre 2012!! Seite 1! égalités des sexes : où en est on?! Le Global Gender Gap Report du World Economic

Plus en détail

BCGE. Profession de foi de la BCGE

BCGE. Profession de foi de la BCGE L investissement en entreprise Profession de foi de la BCGE Septembre 2012 Sommaire 1. La BCGE est bien placée pour connaître les entreprises 2. La performance est produite par l économie réelle et ses

Plus en détail

La République de Maurice Centre Financier International. www.abaxservices.com

La République de Maurice Centre Financier International. www.abaxservices.com La République de Maurice Centre Financier International L ile Maurice d aujourd hui Paysage : Stabilité sociale, politique et économique; démocratie parlementaire Population multi-ethnique / culturelle

Plus en détail

N09/2/ANFRE/SP1/FRE/TZ0/XX/T

N09/2/ANFRE/SP1/FRE/TZ0/XX/T N09/2/ANFRE/SP1/FRE/TZ0/XX/T 88092805 FRENCH AB INITIO STANDARD LEVEL PAPER 1 FRANÇAIS AB INITIO NIVEAU Moyen épreuve 1 FRANCÉS AB INITIO NIVEL MEDIO PRUEBA 1 Friday 20 November 2009 (morning) Vendredi

Plus en détail

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises Séance 1 Les outils d analyse et de Les outils d analyse et de diagnostic stratégique des marchés et des entreprises La stratégie d entreprise La stratégie => les orientations et décisions de long terme

Plus en détail