Dossier de presse. Inauguration Plateforme SAMU SDIS 66

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse. Inauguration Plateforme SAMU SDIS 66"

Transcription

1 Dossier de presse Inauguration Plateforme SAMU SDIS 66

2 La plateforme SAMU SDIS 66 des Pyrénées-Orientales POURQUOI UNE PLATEFORME? Dès 1992 une circulaire précise les relations entre le Service Départemental d Incendie et de Secours (SDIS) et les établissements publics hospitaliers dans la gestion quotidienne des secours afi n de faciliter, dans un souci de rationalisation et de cohérence, les interventions respectives de chacun des deux services. 1- PRESENTATION LE SDIS 66 Les services d incendie et de secours sont chargés de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies. Ils concourent, avec les autres services et professionnels concernés, à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l évaluation et à la prévention des risques technologiques ou naturels ainsi qu aux secours d urgence. Dans le cadre de leurs compétences, ils exercent les missions suivantes : 1 La prévention et l évaluation des risques de sécurité civile ; 2 La préparation des mesures de sauvegarde et l organisation des moyens de secours ; 3 La protection des personnes, des biens et de l environnement ; 4 Les secours d urgence aux personnes victimes d accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation. Le SDIS comporte un centre opérationnel départemental d incendie et de secours dénommé CODIS. Il est l organe de coordination de l activité opérationnelle des services d incendie et de secours du département. Il est dirigé par un sapeur-pompier professionnel. Il est immédiatement informé de toutes les opérations en cours et est régulièrement tenu informé de l évolution de la situation jusqu à la fi n de celles-ci. Placé sous l autorité du directeur départemental des services d incendie et de secours, le CODIS est chargé, en cas d incendie et autres accidents, sinistres et catastrophes, d assurer les relations avec les préfets, les autorités responsables des zones de défense, les autorités départementales et municipales ainsi qu avec les autres organismes publics ou privés qui participent aux opérations de secours. Les centres de traitement de l alerte (CTA) sont dirigés par un sapeur-pompier professionnel. Ils sont dotés d un numéro d appel téléphonique unique, le 18. Le 112, numéro d appel unique d urgence au sein de l Union européenne est instauré début 2000 et aboutit au CTA.

3 L organisation du plateau opérationnel permet aux équipes du SAMU et des sapeurs-pompiers de gérer, en temps réel et en liaison permanente, l ensemble des appels d urgence. Régulation médicale D D Identification et traitement de l information SAMU D D D SAPEURS-POMPIERS Intervention CONSEILS DÉPLOIEMENT DES MOYENS LE SAMU 66 Le Service d Aide Médicale Urgente (SAMU), comporte un centre de réception et de régulation des appels (CRRA) doté du numéro d appel 15, qui : - Assure une écoute médicale permanente - Détermine et déclenche dans le délai le plus rapide, la réponse la mieux adaptée à la nature des appels ; - S assure de la disponibilité des moyens d hospitalisation publics ou privés adaptés à l état du patient, compte tenu du respect du libre choix, et fait préparer son accueil - Organise, le cas échéant, le transport dans un établissement public ou privé en faisant appel à un service public ou à une entreprise privée de transports sanitaires - Veille à l admission du patient - Coordonne les interventions des unités mobiles de secours et de soins hospitaliers dont disposent les services mobiles d urgence et de réanimation (SMUR).

4 2- LE PARTENARIAT SAMU-SDIS Conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur relatives aux missions et à l organisation des unités participant au service d aide médicale urgente appelé SAMU, les centres de traitement de l alerte (CTA) du numéro 18 et les centres de réception et de régulation des appels (CRRA) du numéro 15 se tiennent mutuellement informés dans les délais les plus brefs des appels qui leur parviennent et des opérations en cours. Ils réorientent vers le centre compétent tout appel n entrant pas directement dans leur domaine de compétence. Les centres de traitement de l alerte du numéro 18 sont en outre interconnectés avec les dispositifs de réception des appels des services de police et de gendarmerie du numéro NAISSANCE DE LA PLATEFORME (PF) SAMU-SDIS DANS LES PYRÉNÉES-ORIENTALES Dès 2001, le SDIS des Pyrénées - Orientales alors présidé par Monsieur Christian BOURQUIN (Président du Conseil Général), initie une réfl exion départementale sur la création d une plateforme commune de réception, de traitement et de régulation des appels d urgences via les numéros 15, 18 et 112. A ce moment-là, seuls quelques centres associant Pompiers et SAMU dans la prise en charge des secours à victimes existent en France. Après la première phase du projet, l adhésion des instances départementales et régionales sous-tendue par l application des nouvelles orientations de la politique de sécurité civile, aboutit en 2008 au démarrage d une étude architecturale et fi n 2010 à la signature d une convention plateforme SAMU SDIS 66 entre le Service Départemental d incendie et de Secours des Pyrénées-Orientales représenté par Mme Hermeline MALHERBE Présidente du Conseil Général, Présidente du CASDIS et le Centre Hospitalier de Perpignan représenté par M. Vincent ROUVET son Directeur. 4- UN DISPOSITIF SECURISE Cette convention précise, notamment que la plateforme SAMU-SDIS 66 est composée de façon originale de deux salles, une principale et une de secours. La salle principale, localisée au SDIS 66, est reliée à la salle de renfort et de repli située dans les locaux de l ancien centre de traitement et de régulation des appels (ancien SAMU) du Centre Hospitalier par une boucle optique de communication France Télécom. La connexion entre les deux salles permet d assurer la continuité de la réception des appels d urgence en cas de perte de la plateforme principale. 5- LES 5 OBJECTIFS DE LA PLATEFORME Objectif 1 Améliorer la coordination des services dans le traitement des appels d urgence reçus par le 15, le 18 ou le 112 Objectif 2 Permettre une information réciproque immédiate, non redondante et facilitée des services du SAMU66 et du SDIS 66 dès réception d un appel par l un ou par l autre, en particulier dans la gestion quotidienne des secours à personne Objectif 3 Partager les informations détenues par chaque service (cartographie, annuaires téléphoniques des autres services, ) Objectif 4 Optimiser les moyens mis en œuvre et en particulier en cas de situation de crise (Plan ORSEC, Plan rouge, Plan blanc ) Objectif 5 Mutualiser et optimiser à terme les moyens dans le cadre de la gestion quotidienne des secours. 1 Cf annexe de la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile, et le rapport conjoint de l Inspection Générale de l administration et de l Inspection Générale des Affaires Sociales de juin 2006 «Secours à personne»

5 6- LES MOYENS La construction d un bâtiment de 1000 m2 environ de locaux communs à 80 %, prend fi n à l automne Le temps nécessaire à l aménagement intérieur, mobilier et informatique autorise la migration des services du SAMU 66 début février Ce progrès dans l interconnexion SAMU SDIS 66 se double d une avancée dans les rapports entre les deux structures, laquelle se concrétise par la fi nalisation de la convention de relation entre les deux établissements. En effet, la convention du 11 février 2011 relative aux relations entre le SDIS des Pyrénées-Orientales et le Centre Hospitalier de Perpignan, gestionnaire siège du SAMU 66, régit actuellement la réception et la gestion des appels dans le cadre des interventions relevant de la gestion quotidienne du secours à personne. La juxtaposition des personnels des deux services dans un même bâtiment avec un équipement informatique et technique identique donnera encore plus de sens à cette convention et devrait accroître la réactivité et l effi cacité dans l adaptation de la réponse à la demande de secours à personne. Les moyens humains engagés dans le traitement des appels d urgence sur la plateforme correspondent à la somme des deux équipes CTA-CODIS et SAMU66 préexistantes. Cela représente concrètement entre 10 et 20 personnes présentes 24h/24. Les rotations du personnel sont adaptées au fl ux et au nombre des appels en fonction des heures de la journée et des périodes de l année. Le fait de les réunir dans une proximité architecturale et fonctionnelle favorise également la fusion des savoir-faire et le partage des spécifi cités, permettant ainsi à l ensemble des intervenants d optimiser sa vision des secours et donc d accroître l effi cacité du groupe.

6 7- ACTIVITE DU SDIS 2011 En 2011, le CTA/CODIS a reçu appels. Ces appels ont entraîné interventions de la part de 2400 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires du département répartis dans les 53 casernes du SDIS. Ces interventions, dont 79.2 % relèvent du secours à victimes et des accidents de la route, sont traitées en étroite relation avec le SAMU afi n de défi nir la médicalisation adéquate ainsi que l établissement de soin à même de réceptionner la victime. 8- ACTIVITE DU SAMU-SMUR 2011 Total des appels traités : par les médecins urgentistes : par les médecins libéraux : Nombre total de sorties SMUR : Soit sorties primaires (dont 426 pédiatriques) > SMUR Perpignan : facial : facial 50 : hélico 66 : dragon 66 : > SMUR de Err : et 840 sorties secondaires (dont 182 pédiatriques) > terrestres : > aériens : Nombre d ambulances déclenchées : > en garde : > hors garde : LE MODE OPERATOIRE DU CODIS Lors de la réception de la demande de secours la notion d urgence est reconnue par l opérateur, puis l intervention est localisée et la réponse la plus adaptée est fournie. Cette réponse est soit opérationnelle et immédiate, par l envoi de secours sapeurs-pompiers, soit renvoyée vers les autres services lorsqu elle ne rentre pas dans le domaine d intervention du SDIS. Dans tous les cas, les autres services publics (SAMU, forces de l ordre, ) ainsi que les autorités administratives (communes, préfecture) sont averties en tant que de besoin. L intervention des sapeurs-pompiers est coordonnée par le CODIS qui est à même d engager des renforts en cas de nécessité reconnue par les premiers moyens arrivés sur les lieux. Les moyens techniques à disposition au CTA/CODIS permettent à la fois de géolocaliser une intervention, de réceptionner une demande de secours dans les langues les plus usitées ainsi que de dialoguer par échange de SMS avec des sourds et malentendants. L équipe du CTA/CODIS est composée h24 d un offi cier, d un sous-offi cier chef de salle, de 4 opérateurs et d un opérateur technicien à même d apporter une réponse à tout problème d ordre technique sur le département. Le nombre de personnel est renforcé en fonction de l activité opérationnelle saisonnière.

7 10- LE FINANCEMENT DE LA PLATEFORME Coût global : ,00 Répartition du financement En uros en % Participation Conseil Général ,83 24,21 % Participation Hôpital ,61 % Participation Etat ,22 16,08 % Participation SDIS ,95 57,10 % En ce qui concerne la part de fi nancement du Centre Hospitalier, il convient d ajouter le montant des travaux d aménagement de la salle défi nitive de secours. En effet, la seconde salle est actuellement installée dans des locaux provisoires. La seconde tranche des travaux de réhabilitation de l hôpital inclut la partie dédiée à la salle de secours et de repli. Ainsi, la participation fi nancière du Centre Hospitalier à la mise en œuvre de la plateforme commune SAMU-SDIS atteint soit % du financement total qui s élèvera alors à LES PLANS SALLES DE REPOS MÉDECINS LIBÉRAUX CHEFS ARM CHEF CTA/CODIS SALLE TECHNIQUE SALLES DE GESTION DES OPÉRATIONS VESTIAIRES MÉDECIN RÉGULATEUR BUREAU DE DÉCISIONS OFFICIER CODIS SANITAIRES SALLE OPÉRATIONNELLE SAMU - SDIS SALLE DE RESTAURATION SALLES DE DÉBORDEMENT

8 > LES ANNEXES Aménagement et extension de la plateforme de l alerte du SDIS à Perpignan Liste des intervenants ind A Maîtrise d ouvrage Service Départemental d Incendie et de Secours 1, rue Lieutenant Gourbault BP PERPIGNAN Cedex Tel : Fax : Capitaine Wilfried Rigal Alain VIDAL Roussillon Aménagement Bureaux du Parc Bâtiment C Allée de Barcelone TOULOUGES Passelac & Roques Architectes 1, rue du 14 Juillet COURSAN BET Soulas Etec Bet Structures & Infrastructures Immeuble le Castel 23, rue de la Sardane PERPIGNAN Bureau Montagut Bet Fluides 45, avenue Emile Roudayre Rés. Les Peupliers n 2 Bât. K PERPIGNAN Véritas 5, Boulevard de Clairfont Naturopole TOULOUGES Véritas 5, Boulevard de Clairfont Naturopole TOULOUGES Tel : Fax : Maîtrise d œuvre Tel : Fax : Tel : Fax : Tel : Fax : Bureau de contrôle Tél : Fax : com Coordonnateur SPS Tél : Fax : M. Risser Alain M. Roques François M. Anduix Jérémy M. Soulas Jean-Paul M. Company Stéphane M. Montagut Alain M. Bacciotti Ludovic M. Botteau Olivier

9 Entreprises CA : Chargé d Affaires CT : Conducteur de travaux Lot 1 Toreilles Démolitions CAMAR ZA 1, chemin de Tél. : Fax : CA & CT : M. Billes Joël SAINT HIPPOLYTE Lot 2 Gros-œuvre JM & FILS 4, avenue de l aérodrome PERPIGNAN Lot 3 Charpente métallique - Couverture RICHIER Route de St Cyprien BP ELNE Tél. : Fax : jmfi Tél. : Fax : CA : M. Martin José CT : M. Thierry Denis CA : M. Kinal Fernando CT : M. Parcé Claude Lot 4 Etanchéité ASTEN 880, rue de Madrid PERPIGNAN Tél. : Fax : CA : M. Gobin Pascal CT : M. Mendras Jérôme Lot 5 Doublage Isolation Faux-plafonds BATI PLACO 3, boulevard de Clairfont Naturopôle Bât. H TOULOUGES Lot 6 Revêtement de sols durs - Faïences AFONSO Carrelages KM6 RN9 Route de Narbonne PIA Tél. : Fax : Tél. : Fax : CA : M. Hermet Laurent CT : M. Dos Reis Georges CA : M. Afonso José CT : M. Dubromel Thierry Lot 7 Plancher technique SALAS & FILS ZI Croix Sud NARBONNE Tél. : Fax : CA et CT : M. Pelissou Gilles Lot 8 Menuiseries extérieures Alu ALU MIROITERIE DES ALBERES 48, avenue de Prades PERPIGNAN Tél. : Fax : CA : M. Rech Alain

10 Lot 9 Menuiseries bois VIDAL 1, traverse de Les Cluses MAUREILLAS Tél. : Fax : CA : M. Vidal Alain CT : Mme Vidal Rosemarie Lot 10 Serrurerie Habillage métallique LEONARD & OLIVE ZA La Mirande 37, rue Louis Piquemal SAINT ESTEVE Lot 11 Cloisons de bureaux SALAS & FILS ZI Croix Sud NARBONNE Lot 12 Plomberie Ventilation Chauffage IBANEZ 2, rue du Ribéral SAINT ESTEVE Lot 13 Electricité courants forts SNE 13, rue Parmentier TOULOUGES Lot 14 Electricité courants faibles FAUCHE 2400, av. Julien Panchot PERPIGNAN Lot 15 Peinture Sols souples SAPER 44, bd Petite Provence AMELIE LES BAINS Tél. : Fax : Tél. : Fax : Tél. : Fax : Tél. : Fax : Tél. : Fax : Tél. : Fax : CA & CT : M. Olive Nicolas CA et CT : M. Pelissou Gilles Accueil Ent Ibanez : CT : M. Semper Eric n astreintes : n Astreinte semaine de 8h à 17h : port : (M. Ferrer José) fi xe : n Astreinte soir et WE CT et CA : M. Calvel Cyril n astreintes: port: (M. Clavel Cyril) fi xe: CA : M. Gaillard Patrice CT : M. Vandenabeele Alain n astreintes: port: fi xe: CA : M. Hoffmann CT : M. Evrard Fabrice

11 Lot 16 Espaces verts DLM Résidence La Mayrale Route de Marcorignan VILLELONGUE DE SALANQUE Tél. : Fax : CA : M. Alcala CT : M. Petit Stéphane

12

SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE. ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD

SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE. ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD Printemps des EHPAD Nice 26 mars 2015 SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE - S.U.A.P - ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD Médecin Lt Colonel V. ALAUX-DHENIN, Responsable «Mission Médicalisation

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

La vision par delà les frontières. Les solutions françaises

La vision par delà les frontières. Les solutions françaises La vision par delà les frontières Les solutions françaises Journée Latine SION 07 novembre 2013 Docteur Thierry ROUPIOZ Responsable Centre 15 de Haute-Savoie SAMU Service d aide médicale urgente Système

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

L alerte des maires lors d intervention sur leur commune. Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers lors d'une intervention d'ampleur

L alerte des maires lors d intervention sur leur commune. Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers lors d'une intervention d'ampleur Intervention du Colonel Pascal COLIN, directeur départemental des services d incendie et de secours de la Marne L alerte des maires lors d intervention sur leur commune Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS,

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, LA DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS École :.. Lieu de mise en sûreté : Année scolaire 20.. -20.. LE PLAN TECHNIQUE 1. Liste des risques auxquels l

Plus en détail

CONFERENCE D EXPERTS. SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation

CONFERENCE D EXPERTS. SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation CONFERENCE D EXPERTS SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation Avec le concours de la Société Française de Médecine d Urgence et de la Société de Réanimation de Langue Française «Réception

Plus en détail

Partenariat SDIS de l'aisne - IGN

Partenariat SDIS de l'aisne - IGN Service Départemental d Incendie et de Secours de l Aisne Quand le terrain alimente le Référentiel à Grande Échelle Partenariat SDIS de l'aisne - IGN Aurélie FONTEYNE Service prévision Bureau SIG dessin

Plus en détail

Officier Santé au CTA CODIS

Officier Santé au CTA CODIS SERVICE DÉPARTEMENTAL D'INCENDIE et de SECOURS du LOIRET Officier Santé au CTA CODIS Version septembre 2013 PLAN 1. Préambule 2. Champs d application 3. Pré requis 4. Formation 5. Missions 6. Divers 2

Plus en détail

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014 Introduction Les modalités d hospitalisations sous contraintes sous extrêmement encadrées d un point de vue légal et réglementaire. Deux lois sont venues récemment modifier la Loi de 1990 relative «aux

Plus en détail

SAP et Actualités du 3SM

SAP et Actualités du 3SM SAP et Actualités du 3SM Réunion annuelle du GIRACAL SEDAN 2 Avril 2011 Médecin Colonel Francis Lévy SAP En 2010 les SP ont réalisé 2 876 456 interventions de SAP soit + 5% / 2009 186 590 étaient médicalisés

Plus en détail

Règlement opérationnel du Service Départemental d Incendie et de Secours du Pas-de-Calais

Règlement opérationnel du Service Départemental d Incendie et de Secours du Pas-de-Calais Règlement opérationnel du Service Départemental d Incendie et de Secours du Pas-de-Calais >>>RO 2009 ARRETE portant approbation du règlement opérationnel des services d incendie et de secours du Pas-de-Calais

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

TITRE 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS

TITRE 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS TITRE 1 1 PRESENTATION ET NATURE JURIDIQUE DES SDIS 2 CHAPITRE 1 NATURE JURIDIQUE Les services départementaux d incendie et de secours (SDIS) sont des établissements publics administratifs, dotés de la

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières Prestation de veille réglementaire et évaluation de conformité en santé et sécurité au travail pour les Services Départementaux d Incendie et de Secours du Cher,

Plus en détail

Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion

Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion 54 es Journées d'études et de formation des Ingénieurs Hospitaliers de France TOULOUSE 2014 Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion Mme Frédérique BRAYDA- CASABONNE Bonjour,

Plus en détail

PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION

PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION Coordonnateur S.P.S. Assistance Formation Risques professionnels Opération : AGROCAMPUS Ouest Aménagement de laboratoires de langues, de salle multimédia et de à RENNES (35) PLAN GENERAL SIMPLIFIE DE COORDINATION

Plus en détail

Officiers de Garde Groupement (O.G.G.) Officiers de Garde Compagnie (O.G.C.)

Officiers de Garde Groupement (O.G.G.) Officiers de Garde Compagnie (O.G.C.) DVP-2.3.1 / 15-01 Note de Opérationnelle N.S.O. 2015-01 Version 1.0 Interventions payantes Bureau Procédures Opérationnelles et Plans de Secours Date de parution : 22 décembre 2014 Date de mise en application

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2013-1405 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 décembre 2013 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

BUREAU DU C.A.S.D.I.S. R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E D é p a r t e m e n t d e S E I N E - ET- M A R N E SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE SEINE ET MARNE GROUPEMENT DE LA FORMATION BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

Plus en détail

Un projet régional et une démarche collégiale

Un projet régional et une démarche collégiale Interconnexion des SAMU de la Région PACA Un projet régional et une démarche collégiale 1 Déclaration d intérêt Je déclare n avoir aucune relation financière avec l industrie 2 PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S A R T O P, j u i n 2 0 1 3 / p. 1. Annonceur : ADUCTIS. Responsable : Jean DEL GOLETO. Adresse : 1 Parc Burospace - 91571 BIEVRES Cedex. Tél. : 01 69 35 30 00. Fax : 01 69 35 30 01. web : www.aductis.com.

Plus en détail

AIDE MEDICALE URGENTE. Michel Thicoïpé - SAMU 33 DESCMU 2 2012-2013

AIDE MEDICALE URGENTE. Michel Thicoïpé - SAMU 33 DESCMU 2 2012-2013 AIDE MEDICALE URGENTE Michel Thicoïpé - SAMU 33 DESCMU 2 2012-2013 SAMU : Service d aide Médicale Urgente. Organisme départemental SMUR : Service Mobile d Urgence et de Réanimation. Service de réanimation

Plus en détail

AVIS DE PRE-INFORMATION

AVIS DE PRE-INFORMATION AVIS DE PRE-INFORMATION SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR 1.1 : Nom, adresses et point(s) de contact Nom officiel : UNION IMMOBILIERE DES ORGANISMES DE S2CURITE SOCIAL 68 Adresse : 26 avenue Robert Schuman

Plus en détail

Le Plan ORSEC National

Le Plan ORSEC National Décret n 93-1288 du 17 novembre 1993, adoptant le Plan national d organisation des secours (ORSEC) Le Président de la République, Vu la Constitution, notamment en ses articles 37 et 65 ; Vu la loi n 64-53

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde 34 35 36 LE DISPOSITIF COMMUNAL DE CRISE LA CELLULE DE CRISE Elle est constituée selon le schéma ci-dessous. Le maire ou son représentant s assurant que chaque rôle est assumé par une ou plusieurs personnes.

Plus en détail

PLAN PARTICULIER D INTERVENTION

PLAN PARTICULIER D INTERVENTION DIRECTION DES SERVICES DU CABINET ET DE LA SECURITE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PLAN PARTICULIER D INTERVENTION Barrage de Serre-Ponçon Arrêté préfectoral du14 mars 2012

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Point presse mensuel 12 juillet 2012. Préparation aux jeux olympiques de Londres 2012

DOSSIER DE PRESSE. Point presse mensuel 12 juillet 2012. Préparation aux jeux olympiques de Londres 2012 DOSSIER DE PRESSE Point presse mensuel 12 juillet 2012 Préparation aux jeux olympiques de Londres 2012 Contact presse Sarah IZZA 03 62 72 86 27 sarah.izza@ars.sante.fr Point presse mensuel 12/07/2012 ARS

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2015-0153 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 mars 2015 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des numéros

Plus en détail

15 F 13 F 04/20 07/20

15 F 13 F 04/20 07/20 04/2015 F 07/2013 F Notre mission... est de sauver des vies humaines et de préserver la santé de personnes en détresse, par le biais d hélicoptères de sauvetage et d avions sanitaires, 365j/an au Luxembourg,

Plus en détail

«LES ORS DE RANGUEIL»

«LES ORS DE RANGUEIL» C.C.T.P. 46 Rue Bonnat - 31400 TOULOUSE MAITRE D'OUVRAGE ICADE PROMOTION 45 Bd de Strasbourg CS 98007 31080 TOULOUSE Cedex 06. MAITRE D'OEUVRE 10/12 Port St.Sauveur 31000 TOULOUSE Tel:05.34.45.41.41 -

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

REGLEMENT OPERATIONNEL

REGLEMENT OPERATIONNEL SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN changement de logo REGLEMENT OPERATIONNEL Mise à jour : mars 04(date A préfectoral) SOMMAIRE Table des matières Article : Objet du règlement...4 PARTIE

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CPER 2007-2013 UNIVERSITE DE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE

Plus en détail

Pose de 1 ère pierre. Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet

Pose de 1 ère pierre. Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet DOSSIER DE PRESSE Pose de 1 ère pierre Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet Lundi 2 novembre 2015 à 15h00 Rue des Allées, Bazet Office Public de l Habitat des Hautes-Pyrénées 28, rue des Haras BP70816-65008

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

Construction de 4 logements individuels "La Niolerie 2" - Programme N 228 53950 LOUVERNE

Construction de 4 logements individuels La Niolerie 2 - Programme N 228 53950 LOUVERNE Construction de 4 logements individuels "La Niolerie 2" - Programme N 228 53950 LOUVERNE LOTS ENTREPRISES ADRESSES TELEPHONES FAX MONTANTS HT LOT N A.01 : VRD - ESPACE VERTS SALMON T.P. Les Landes 53210

Plus en détail

LISTE DES CONTRATS CONCLUS

LISTE DES CONTRATS CONCLUS Entre le : 01/01/14 et 31/12/14 Pour des Travaux Pour la tranche supérieure ou égale à 0 et inférieure à 20 000 HT 14ALBE5 EXTENSION DES LOCAUX DE L ALBE PEINTRE DES P.O. PEINTURE 66450 POLLESTRES 14ALBE6

Plus en détail

LISTE DES MARCHES CONCLUS ANNEE 2010

LISTE DES MARCHES CONCLUS ANNEE 2010 LISTE DES MARCHES CONCLUS ANNEE 2010 (Arrêté du 31 décembre 2009 pris en application de l article 133 du code des marchés publics et relatif à la liste des marchés conclus l année précédente par des personnes

Plus en détail

Réunion IHE du 17 mars 2009

Réunion IHE du 17 mars 2009 Le Réseau d Aide Médicale Urgente de Champagne-Ardenne RAMU-CA Réunion IHE du 17 mars 2009 1 Présentation générale 4 SAMU - Centres 15 en Champagne Ardenne Marne Reims SAMU 51 Ardennes Charleville-Mézières

Plus en détail

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L LE DI S PO S I TI F O RS E C DE P ARTE ME NTA L Planification des secours et préparation de crise : le Dispositif ORSEC La loi n 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL A DREUIL LES AMIENS

CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL A DREUIL LES AMIENS NOTICE DE COORDINATION SECURITE PROTECTION DE LA SANTE CREATION DE VESTIAIRES DE FOOTBALL Maître d'ouvrage AMIENS METROPOLE Services Conduite d'opérations Place de l'hôtel de Ville BP 2720 80027 AMIENS

Plus en détail

Lancement de la campagne de communication visant à limiter les appels abusifs du NUMÉRO 18 des sapeurs-pompiers

Lancement de la campagne de communication visant à limiter les appels abusifs du NUMÉRO 18 des sapeurs-pompiers Dossier de presse Lancement de la campagne de communication visant à limiter les appels abusifs du NUMÉRO 18 des sapeurs-pompiers Jeudi 12 décembre 2013 à 17 heures 30 Centre Opérationnel Départemental

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN ACCUEIL DE JOUR POUR PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES

CONSTRUCTION D UN ACCUEIL DE JOUR POUR PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES CONSTRUCTION D UN ACCUEIL DE JOUR POUR PERSONNES A MOBILITE REDUITE Marché A Procédure Adaptée Pouvoir adjudicateur : Nom du Pouvoir adjudicateur CENTRE HELENE BOREL Ayant son siège social à Avenue du

Plus en détail

Dispositif dégradé et réaction initiale

Dispositif dégradé et réaction initiale 3.4 Prise en charge des victimes radiocontaminées Dispositif dégradé et réaction initiale UMH, SMUR Régulation SAMU SAU, UP Les limites du dispositif (circulaire 800) L identification de l attentat n est

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

Un transport de porte à porte pour les handicapés moteurs et mal voyants!

Un transport de porte à porte pour les handicapés moteurs et mal voyants! A l attention de La rédaction Communiqué de presse A Perpignan, le 5 avril 2006 Un transport de porte à porte pour les handicapés moteurs et mal voyants! Dès Mai 2006, les personnes handicapées vont bénéficier

Plus en détail

Phase DCE LISTE DES DELIVRABLES

Phase DCE LISTE DES DELIVRABLES REAMENAGEMENT DU CRF DE VILLIERS SUR MARNE & MISE EN OEUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INCENDIE Adresse du projet : 6,8 rue Entroncamento 94350 Villiers-sur-Marne Maître d Ouvrage : Assistance Maître d ouvrage

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

A.P.P.F.A. 3, impasse Georges DAZET BP 83596

A.P.P.F.A. 3, impasse Georges DAZET BP 83596 ATELIER Raymond BERNAL Maître d Oeuvre 129 bis, avenue Jacques Douzans - Tél : 05.61.56.80.61 / Fax : 05.61.51.58.48 E.mail : architecture.bernal@wanadoo.fr REHABILITTION DE BATIMENTS ANCIENS POUR CREATION

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence Centre Hospitalier Universitaire Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur R. Debré - 30009 Nîmes cedex 9-04 66 68 68 68 www.chu-nimes.fr INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

AFFECTATION. ETABLISSEMENT : Université Blaise Pascal COMPOSANTE : Institut Universitaire de Formation des Maîtres d Auvergne VILLE : Chamalières

AFFECTATION. ETABLISSEMENT : Université Blaise Pascal COMPOSANTE : Institut Universitaire de Formation des Maîtres d Auvergne VILLE : Chamalières VILLE : Chamalières Fonctions : Contribuer aux missions de l institut en assurant l entretien et le nettoyage des locaux et en veillant à les maintenir accueillants. Aider à la restauration. Compétences

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE.

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. Entre : - Monsieur Claude LELOUP, Président du Centre de Gestion du CHER

Plus en détail

Commune de Lanrivoaré 1 place de l Eglise 29290 LANRIVOARE. À l attention de Mme GUEDEZ

Commune de Lanrivoaré 1 place de l Eglise 29290 LANRIVOARE. À l attention de Mme GUEDEZ Commune de Lanrivoaré 1 place de l Eglise 29290 LANRIVOARE À l attention de Mme GUEDEZ D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS 1 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES ET INDIVIDUELLES ANNÉE 2011 N 38 26 MAI 2011 2 La consultation de l'intégralité des actes publiés dans ce recueil peut être effectuée à la

Plus en détail

Le secours d urgence aux personnes DE LA GESTION DES MOYENS AU PILOTAGE DE LA MISSION

Le secours d urgence aux personnes DE LA GESTION DES MOYENS AU PILOTAGE DE LA MISSION Le secours d urgence aux personnes DE LA GESTION DES MOYENS AU PILOTAGE DE LA MISSION COLONEL ERIC FAURE, PRÉSIDENT DE LA FNSPF ISABELLE VERBAERE LA GAZETTE DES COMMUNES Les intervenants Colonel Eric FAURE,

Plus en détail

Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové. LAVAL Lieu-dit Beausoleil

Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové. LAVAL Lieu-dit Beausoleil Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové LAVAL Lieu-dit Beausoleil DOSSIER DE PRESSE 16 janvier 2015 à 15 h 30 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

URGENCES. Conférence sur la nouvelle téléphonie et l informatique au sein du Centre de réception et de régulation des appels.

URGENCES. Conférence sur la nouvelle téléphonie et l informatique au sein du Centre de réception et de régulation des appels. Chapitre 113 Conférence sur la nouvelle téléphonie et l informatique au sein du Centre de réception et de régulation des appels I. MONSEUR, N. LUBINSKI, V. DUPONT, Dr SICOT, C. MINNE, Dr GOLDSTEIN 1 re

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE SAPEUR POMPIER SAISONNIER

DOSSIER DE CANDIDATURE SAPEUR POMPIER SAISONNIER Groupement des Ressources Humaines Date de réception du dossier (réservé au SDIS 38) DOSSIER DE CANDIDATURE SAPEUR POMPIER SAISONNIER Le présent dossier obligatoirement accompagné des pièces demandées

Plus en détail

Prise en charge des personnes faisant l objet de soins psychiatriques Loi du 5 juillet 2011

Prise en charge des personnes faisant l objet de soins psychiatriques Loi du 5 juillet 2011 Prise en charge des personnes faisant l objet de soins psychiatriques Loi du 5 juillet 2011 1. Contrôle systématique exercé par le Juge des libertés et de la détention (JLD) Exercice d un contrôle systématique

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 1 Les différents domaines de la construction Bâtiment : Constructions concernant les bâtiments à usage de bureaux ou à usage d habitation pour le compte

Plus en détail

page 2 : le dispositif page 3 : premier bilan page 4 : formulaire d alerte fax page 5 : le flyer mémo des moyens d alerte page 6 : revue de presse

page 2 : le dispositif page 3 : premier bilan page 4 : formulaire d alerte fax page 5 : le flyer mémo des moyens d alerte page 6 : revue de presse SOMMAIRE page 2 : le dispositif page 3 : premier bilan page 4 : formulaire d alerte fax page 5 : le flyer mémo des moyens d alerte page 6 : revue de presse 1 Le dispositif IRAUDA, l Interface de Réception

Plus en détail

2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE

2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE SDIS 65 PREFET DES HAUTES-PYRENEES 2013 ANNEE DU VOLONTARIAT ET DE LA JEUNESSE POINT PRESSE TRIE SUR BAÏSE 15 AVRIL 2013 DOSSIER DE PRESSE Votre correspondant presse : Marie-Pierre TOUSTARD Mail : contact@sdis65.fr

Plus en détail

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE CONVENTION D UTILISATION COMMUNE DES INSTALLATIONS DETECTION-INCENDIE et INTRUSION 2 MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Mayenne Services Publics La lettre thématique La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Définition Sont considérées comme étant des «grands rassemblements», toutes les manifestations

Plus en détail

Affichage - accueils collectifs de mineurs

Affichage - accueils collectifs de mineurs DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA PROTECTION DES POPULATIONS DE L ORNE Affichage - accueils collectifs de mineurs Obligation d'affichage : Les numéros utiles et d'urgence (médecin,

Plus en détail

PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT, NOUS DÉVELOPPONS VOTRE PROJET SUR MESURE. INTERLOCUTEUR UNIQUE, NOUS VOUS OFFRONS DU CLEF EN MAIN.

PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT, NOUS DÉVELOPPONS VOTRE PROJET SUR MESURE. INTERLOCUTEUR UNIQUE, NOUS VOUS OFFRONS DU CLEF EN MAIN. PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT, NOUS DÉVELOPPONS VOTRE PROJET SUR MESURE. INTERLOCUTEUR UNIQUE, NOUS VOUS OFFRONS DU CLEF EN MAIN. GESTIONNAIRE AVISÉ, NOUS NOUS ENGAGEONS SUR DES GARANTIES. Nécessaire à l enrichissement

Plus en détail

Plan de Vidéoprotection pour Paris

Plan de Vidéoprotection pour Paris LA PRÉFECTURE DE POLICE la préfecture de police Plan de Vidéoprotection pour Paris Information sur le dispositif RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité À quoi sert la vidéoprotection? Les caméras

Plus en détail

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse «Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse Constructiion d un bâtiiment d hospiitalliisatiion POSE DE LA 1 èèrree PIIERRE Vendredii 13 jjuiillllet 2012 Le dossier Construction

Plus en détail

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Dispositions générales ORSEC Dr M.NAHON SAMU75 02/2013 Crises sanitaires, Accidents catastrophiques à effets limités (ACEL), Catastrophes Majeures 2 Crises sanitaires,

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 11 ÉLECTRICITÉ COURANT FAIBLE

C.C.T.P. LOT N 11 ÉLECTRICITÉ COURANT FAIBLE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. LOT N 11 ÉLECTRICITÉ COURANT FAIBLE Maître de l'ouvrage Maîtrise d'œuvre Bureau de contrôle Coordonnateur SPS Commune de Lézignan-Corbières

Plus en détail

L'aide médicale urgente en France, fondement juridique la régulation médicale

L'aide médicale urgente en France, fondement juridique la régulation médicale L'aide médicale urgente en France, fondement juridique la régulation médicale F CATALA - J.M. FONTANELLA Objet et fonctionnement de l'aide médicale urgente Le concept de l'aide médicale urgente (AMU) est

Plus en détail

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015 PREFET DU LOIRET Préfecture Bureau du cabinet Pôle de sécurité intérieure AFFAIRE SUIVIE PAR : M. MATTHIEU LEDORÉ TÉLÉPHONE : 02.38.81.40.23 COURRIEL : PREF-CABINET@LOIRET.GOUV.FR LE PRÉFET DU LOIRET à

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE ET DES LIBERTÉS LOCALES Arrêté du 16 août 2004 relatif aux formations des médecins, pharmaciens et infirmiers

Plus en détail

Service médical. Organisation médicale

Service médical. Organisation médicale Service médical Organisation médicale 2014 Équipes Médicales: Médecins : - DR André Chaumont, anesthésiste-réanimateur, médecin SAMU 22,médecin chef de l épreuve - DR Marie Stephan médecin urgentiste,

Plus en détail

RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH

RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH Cahier des charges pour la réalisation d une étude de maîtrise d œuvre SOMMAIRE I. INTRODUCTION

Plus en détail

Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter

Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter 08VICTIMES (08 842 846 37) http://www.inavem.org Les associations

Plus en détail

NOR/INT/E/03/00102/C Objet: Circulaire relative au référentiel des services de santé et de secours médical des services d incendie et de secours.

NOR/INT/E/03/00102/C Objet: Circulaire relative au référentiel des services de santé et de secours médical des services d incendie et de secours. DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES Paris, le 23 octobre 2003 SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS LE CONSEILLER SANTE Réf. DDSC 10/HJ/N 2003-294 H. JULIEN 01.56.04.74.12 e-mail : henri.julien@interieur.gouv.fr

Plus en détail

F-Angers: Travaux de construction 2012/S 128-211312. Avis d attribution de marché. Travaux

F-Angers: Travaux de construction 2012/S 128-211312. Avis d attribution de marché. Travaux 1/8 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:211312-2012:text:fr:html F-Angers: Travaux de construction 2012/S 128-211312 Avis d attribution de marché Travaux Directive 2004/18/CE

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Organisation de l aide médicale urgente en France. Dr Guillaume AUCHERES Praticien Hospitalier Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 CHR Orléans

Organisation de l aide médicale urgente en France. Dr Guillaume AUCHERES Praticien Hospitalier Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 CHR Orléans Organisation de l aide médicale urgente en France Dr Guillaume AUCHERES Praticien Hospitalier Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 CHR Orléans L aide médicale urgente (A.M.U.) est le dispositif mis en

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises Assistance à maîtrise d ouvrage pour le redéploiement immobilier du siège du GIP Corse Compétences. Document de consultation des entreprises - page 1 / 9 - Sommaire 1.Objet de la consultation... 3 2.Présentation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS 4 th EUROPEAN CONFERENCE ON HEALTHCARE ENGINEERING 51 è JOURNEES D ETUDES ET DE FORMATION IFH 30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS Peut-on externaliser la maintenance des bâtiments et infrastructures techniques

Plus en détail

Session zonale Gestion de crise territoriale

Session zonale Gestion de crise territoriale Session zonale Gestion de crise territoriale ZONE NORD Du lundi 5 au vendredi 9 décembre 2011 Lieu : Archives nationales du monde du travail 78 boulevard du Général Leclerc 59 100 Roubaix La session zonale

Plus en détail

Généralités / Pouvoir de police

Généralités / Pouvoir de police Généralités / Pouvoir de police 2 Détenteur du pouvoir de police qui lui est conféré par le Code Général des Collectivités Territoriales, le maire est chargé de la prévention et de la lutte contre les

Plus en détail