I) Lecture rapide. Plan

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I) Lecture rapide. Plan"

Transcription

1 Effet du statut sérologique et de l accouchement par césarienne sur les taux de transmission du virus Herpes simplex de la mère à l enfant Pr Florence BRETELLE 1 Dr Julien MANCINI 2 1 Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Nord - Hôpital de la Conception 2 Laboratoire d'enseignement et de Recherche sur le Traitement de l'information Médicale (LERTIM) / Service de Santé Publique et d Information Médicale (SSPIM) LECTURE CRITIQUE & ANALYSE D ARTICLES MEDICAUX DCEM3 2007/2008 SEANCE : Détermination de facteurs étiologiques Plan I) Lecture rapide / sans résumé II) Méthodologie À utiliser Utilisée III) Réponse aux questions I) Lecture rapide Titre Forme Objectif Réponse à l objectif Résultat principal Conclusion Références 1

2 Titre Type d étude (objectif) : facteurs étiologiques de la transmission du VHS 2 facteurs étiologiques Population Forme Introduction (non nommée mais présente) Méthodes Résultats Discussion Forme : IMRD Objectif Où? Fin de l introduction 2

3 Objectif Objectif : facteurs étiologiques Transmission néonatale de VHS-1 et VHS-2 Réponse à l objectif Résultat principal Début de la discussion Réponse à l objectif Résultat Principal : Pas de résumé 1 facteur étiologique majeur séronégativité VHS 3

4 Réponse à l objectif Conclusion Fin de la discussion Réponse à l objectif Conclusion : : pas de résumé, ni de réponse à l objectif Références N Engl J Med 97 Acta Obstet Gynecol Scand 97 Pediatrics 2001 J Infect Dis 88 Journaux scientifiques, internationaux, du champ +/- récentes ( ) 4

5 Lecture rapide Dans cette étude étudiant les facteurs de risques de la transmission de VHS 1 et 2 de la mère à l enfant : 2 facteurs (principaux?) étaient étudiés : le statut sérologique l accouchement par césarienne La taux de transmission le plus élevé a été observé chez les femmes séronégatives pour le VHS Lecture rapide Titre : informatif Forme : IMRD Objectif : Ou : fin d introduction Quoi : recherche de facteurs étiologiques Réponse à l objectif Ou : dispersé dans la discussion Quoi : séronégativité pour VHS, césarienne? Références : Bonne qualité mais parfois datées II) Méthodologie À utiliser : Quelle méthodologie choisir à priori (avant de lire le paragraphe Méthodes) pour répondre à l objectif des auteurs? Utilisée : Quelle méthodologie les auteurs ont effectivement utilisée? (permet-elle de répondre à la question?) 5

6 Méthodologie à utiliser Facteurs étiologiques : est-ce que le statut sérologique et l accouchement par césarienne sont des FdR de transmission néonatale du VHS? Idéal : Étude comparative prospective Populations exposées ou pas / 2 FdR maladie? Maladie rare dans un délai court : +/- applicable Expérimentale (maîtrise des FdR) pour césarienne : discutable pour statut sérologique : impossible Cohorte exposés / non exposés Classification Méthode utilisée Inclusions Prélèvements 6

7 Méthode utilisée Exposés/Non exposés : Statut sérologique Suivi : Issue de l accouchement herpès néonatal? Exposés/Non exposés : Césarienne, = cohorte comparative (E+/E-) Méthodologie III) Questions 1) Rédiger le résumé de cet article (250 mots maximum). 2) Quel est le type d étude et son niveau de preuve selon la grille de l ANAES? 3) Quel est l avantage majeur de cette étude par rapport à une étude cas-témoins qui aurait pour but d étudier les facteurs de risque de transmission néonatale du VHS? 4) Quelle est la sous-population étudiée pour l analyse des principaux facteurs de risque de la transmission mère-enfant du VHS? Commentez son effectif et celui des cas de transmission étudiés. 5) Quel est l indice utilisé par les auteurs pour nous renseigner sur l imprécision des odds ratio? Pourquoi est-il particulièrement important dans cette étude? 6) Précisez quel type de biais est évoqué par les auteurs dans la 4ème phrase du second paragraphe de la discussion «l herpès néonatal est survenu moins fréquemment chez les femmes présentant des lésions» (p. 40). 7) A partir de quels éléments les auteurs mentionnent-ils dans la discussion des faux négatifs au niveau des cultures? Quel est le possible retentissement de ces faux négatifs sur l étude des facteurs de risque de la transmission du VHS chez les accouchées infectées? 8) Commentez la première ligne du tableau 1 et le retentissement possible des cultures faussement négatives sur cette analyse. 9) Quels sont les problèmes éthiques soulevés par la réalisation d un essai randomisé pour évaluer l efficacité d un accouchement par césarienne versus un accouchement par voie basse devant un herpès génital maternel? 10) Plusieurs séries de cas de VHS néonatal ont montré que la césarienne ne fournit pas une protection complète. Qu en est-il dans cette étude? 11) Lorsque VHS est isolé, le «nombre de sujets à traiter» (NST) par césarienne pour éviter 1 cas de transmission néonatale du VHS est dans cette étude de 15. De quelle donnée chiffrée supplémentaire souhaiteriez vous disposer pour interpréter ce chiffre? 12) Quelles sont les limites du dépistage du VHS lors de l accouchement? 7

8 1) Le résumé élément I Justification : Élément facultatif, non renseigné ici par manque de place 1) Le résumé élément II Objectif : Étudier les facteurs de risque de transmission néonatale du virus Herpes simplex (VHS). 1) Le résumé élément III Schéma d étude : Dans une cohorte prospective multicentrique (état de Washington), nous avons étudié la survenue d infection néonatale par le VHS chez des enfants nés entre 1982 et

9 1) Le résumé élément IV La population prévue : Des cultures virales étaient réalisées sur des prélèvements maternels obtenus dans les 48 heures de l accouchement 1) Le résumé élément V Les mesures principales : et le statut sérologique maternel était déterminé lors de l accouchement ou de l examen obstétrical le précédant. 1) Le résumé élément VI La population sélectionnée : Parmi femmes ayant accouchées, (69 %) ont eu une culture virale qui a isolé le VHS dans 202 cas (0,5 %). Parmi ces 202 femmes, 10 (5 %) ont eu un enfant infecté par le VHS. 9

10 1) Le résumé élément VII Les résultats principaux : Le taux de transmission du VHS augmentait lors d un accouchement par voie basse (7,7 % ; p=0,047), lors des primo-infections (30,8 % ; p<0,001), lors d infections au niveau du col (18,4 % ; p<0,001), lors d infections à VHS-1 (31,3 % ; p<0,001), en l absence de lésions visibles (7,8 % ; p=0,01), avec la réalisation d une surveillance invasive (10,1 % ; p=0,02), lors des accouchements prématurés (10,9 % ; p=0,03) et chez les mères de moins de 21 ans (10,7 % ; p=0,03). 1) Le résumé élément VII Les résultats principaux : Les taux estimés d infection néonatale pour parités variaient de 12 chez les séropositives pour VHS-1 et VHS-2 à 54 chez les séronégatives. 1) Le résumé élément VIII La conclusion : L infection néonatale par le VHS pourrait être diminuée en diminuant la contamination des femmes enceintes séronégatives et la transmission (césarienne et absence de surveillance invasive) chez les femmes porteuses du virus. 10

11 2) Étude et niveau de preuve [a] 2) Étude et niveau de preuve [b] Type d étude : Cohorte prospective : suivi prospectif (même si très court) entre prélèvements lors du travail et état infectieux du nouveau-né Comparative exposés/non exposés : comparaisons selon l exposition à divers facteurs de risques recueillis lors du travail et dans les fiches de salles d accouchement 2) Étude et niveau de preuve [c] Niveaux de preuve : (Q9) 11

12 3) Avantage / cas-témoins Recueil prospectif des expositions Intérêt+++ quand des facteurs ne peuvent pas être retrouvés rétrospectivement (en faisant appel à la mémoire ou aux dossiers des patients) Ex : prélèvements spécifiques, ici les cultures virales 4) sous-population étudiée [a] Sous-population : La transmission ne peut-être étudiée que chez les femmes porteuses du VHS 4) sous-population étudiée [b] Réduction de l effectif > > 202 Réduction des cas 18 > 16 > 10 12

13 4) sous-population étudiée [c] Nécessité d inclure un effectif très important pour au final une analyse avec une puissance statistique (non calculée a priori) relativement faible 5) Indice d imprécision [ ] Intervalle de confiance à 95% Intérêt+++ car puissance faible et estimations très imprécises (IC larges +++) 6) Effet des lésions génitales [a] [ ] Lésions génitales transmission néonatale (0 % vs. 7,8 % ; p=0,01) 13

14 6) Effet des lésions génitales [b] Lésions génitales césarienne (60/74 = 81% vs. 25/128 = 20%) 6) Effet des lésions génitales [c] [ ] Césarienne transmission néonatale (1.2%vs. 7.7% ; p=0,047) 6) Effet des lésions génitales [d] Lésions génitales Transmission Césarienne = Biais de Confusion 14

15 7) Faux négatifs [a] 6 cultures négatives dont 2 sont «faussement» négatives / amplification ADN 7) Faux négatifs [b] Étude des FDR de transmission sur la souspopulation des femmes chez qui le VHS a été isolé lors de l accouchement (Q4) Faux Négatifs non inclus à tort dans l étude Diminution de la puissance ( N + cas) Risque de biais de sélection 8) Tableau I Isolement de VHS significativement (p<0,001) le risque d infection néonatale (* 346) Faux Négatifs mal classés par rapport à l exposition Risque de biais de classement Ici, la non-inclusion de 2 cas parmi les «exposés» sousestime l OR 15

16 9) ERC? Effet de la césarienne non «démontré» (Q2) Mais quasi-certitude de l effet protecteur : Effet «logique» (suppression du contact) Non remis en cause après 30 ans de pratique Appuyé par cette étude observationelle Trop d évidences accumulées pour envisager un ERC évaluant l efficacité de cette pratique 10) Séries de cas Cette étude n est pas en contradiction avec les séries de cas rapportées Technique efficace Technique parfaite Ici, 1 cas rapporté d infection néonatale malgré une césarienne (19h après rupture des membranes) 11) Interprétation du NST NST estime les bénéfices qu il faut mettre en balance avec les risques encourus (traitement invasif +++) Fréquence des complications lors d une césarienne? 16

17 12) Limites du dépistage Population : pas de sous-population à risque identifiable (primoinfections +++) coût Test : Capacité diagnostique imparfaite (culture fauxnégatifs) ou inutilisable en pratique (ADN pas assez rapide) Prise en charge : Césarienne protection imparfaite et risques associés Traitement prophylactique du nouveau-né par antiviraux efficace? Pr Florence BRETELLE Dr Julien MANCINI Effet du statut sérologique et de l accouchement par césarienne sur les taux de transmission du virus Herpes simplex de la mère à l enfant Pour plus d informations et un forum de questions : ecume 17

Plan. I) Lecture rapide. Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans

Plan. I) Lecture rapide. Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans Le stress professionnel et la réactivité pressionnelle au stress ne prédisent pas la pression artérielle à 5 ans Pr Pierre AMBROSI 1 Dr Julien MANCINI 2 pierre.ambrosi@ap-hm.fr julien.mancini@univmed.fr

Plus en détail

I) Lecture rapide. Plan. Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie

I) Lecture rapide. Plan. Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie Facteurs pronostiques des cancers avancés du pancréas. Analyse multifactorielle et score prédictif de survie Dr Anthony GONCALVES 1 Dr Julien MANCINI 2 goncalvesa@marseille.fnclcc.fr julien.mancini@univmed.fr

Plus en détail

Écrire / Lire un Article Principes de Base

Écrire / Lire un Article Principes de Base Écrire / Lire un Article Principes de Base Dr Roch Giorgi roch.giorgi@ap-hm.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille, Université

Plus en détail

Écrire / Lire un Article Principes de Base

Écrire / Lire un Article Principes de Base Écrire / Lire un Article Principes de Base Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille,

Plus en détail

Infection à VIH et grossesse

Infection à VIH et grossesse Infection à VIH et grossesse Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, 13005 Marseille Marseille, 1er décembre 2011 Généralités La prise en charge

Plus en détail

Évaluation d'une action de santé

Évaluation d'une action de santé Évaluation d'une action de santé Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille, Université

Plus en détail

Efficacité du cerclage préventif indiqué sur des antécédents obstétricaux en cas de grossesse gémellaire

Efficacité du cerclage préventif indiqué sur des antécédents obstétricaux en cas de grossesse gémellaire Efficacité du cerclage préventif indiqué sur des antécédents obstétricaux en cas de grossesse gémellaire M. METAIRIE, D. KORB, C. MORIN, T. SCHMITZ, O. SIBONY Hôpital Robert Debré 19 octobre 2017 Epidémiologie

Plus en détail

Construction du Résumé d un Article Médical. Dr Roch Giorgi. LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Marseille, France.

Construction du Résumé d un Article Médical. Dr Roch Giorgi. LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Marseille, France. Construction du Résumé d un Article Médical Dr Roch Giorgi. LERTIM, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Marseille, France. Objectif Développer les capacités logiques d analyse de synthèse

Plus en détail

Lecture Critique et Analyse d Articles. Plan du Cours. Lecture Rapide : Titre

Lecture Critique et Analyse d Articles. Plan du Cours. Lecture Rapide : Titre Lecture Critique et Analyse d Articles Effets d une intervention coronarienne percutanée dans le cas des ischémies silencieuses après un infarctus du myocarde L essai randomisé, contrôlé SWISSI II Pr Roch

Plus en détail

Schémas d étude. Dr Julien Mancini Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale

Schémas d étude. Dr Julien Mancini Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Schémas d étude Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille, Université de la Méditerranée

Plus en détail

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle»

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Point de vue du Virologue Marianne COSTE-BUREL, Service de Virologie, CHU NANTES Quelques Chiffres (rapport HAS mai 2016)

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les principes de base en épidémiologie Juliana Ramiandrisoa, Interne de Santé Publique Dr Laetitia Huiart, USM, CHU Mais, quelle est la question??

Plus en détail

Lecture Critique et Analyse d Articles. Plan de la Présentation. Lecture Rapide : Titre

Lecture Critique et Analyse d Articles. Plan de la Présentation. Lecture Rapide : Titre Lecture Critique et Analyse d Articles Étude randomisée en double aveugle comparant la cibenzoline et le disopyramide dans la prévention de récidives de tachyarythmies atriales Dr Roch Giorgi. LERTIM,

Plus en détail

Études descriptives. Études explicatives. Étude transversale. Répartition spatio-temporelle des phénomènes de santé et leurs déterminants

Études descriptives. Études explicatives. Étude transversale. Répartition spatio-temporelle des phénomènes de santé et leurs déterminants Etudes Pronostiques Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté de Médecine de Marseille, Université de la

Plus en détail

Introduction à la recherche épidémiologique

Introduction à la recherche épidémiologique Introduction à la recherche épidémiologique Dr Elodie Munier-Marion Unité d hygiène et d épidémiologie hôpital Edouard Herriot elodie.marion@chu-lyon.fr Biologie de l'évolution et médecine 05/01/2017 Définition

Plus en détail

Faculté de Médecine Comité des thèses Année Lecture critique d un article médical

Faculté de Médecine Comité des thèses Année Lecture critique d un article médical Faculté de Médecine Comité des thèses Année 2012 Lecture critique d un article médical Pourquoi une lecture critique? La lecture critique est indispensable: Abondance de la littérature scientifique Lecture

Plus en détail

Choix d une enquête : un exemple en épidémiologie étiologique

Choix d une enquête : un exemple en épidémiologie étiologique Choix d une enquête : un exemple en épidémiologie étiologique Dr Julien Mancini julien.mancini@univmed.fr Laboratoire d Enseignement et de Recherche sur le Traitement de l Information Médicale Faculté

Plus en détail

Prévalence VHC et Grossesse Prévalence VHC+ chez la femme enceinte sur 32 études publiées : 0 à 13,7% Etudes multicentriques sur plus de cas dan

Prévalence VHC et Grossesse Prévalence VHC+ chez la femme enceinte sur 32 études publiées : 0 à 13,7% Etudes multicentriques sur plus de cas dan Transmission materno-fœtale du VHC Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, 13005 Marseille Prévalence VHC et Grossesse Prévalence VHC+ chez la

Plus en détail

Morbidité Maternelle associée à la Césarienne

Morbidité Maternelle associée à la Césarienne Morbidité Maternelle associée à la Césarienne Catherine Deneux-Tharaux Inserm U1153, Equipe EPOPé, Paris Epidémiologie Périnatale, Obstétricale et Pédiatrique CNGOF Décembre 2014 Débat autour des risques

Plus en détail

V Combaud,G Kayem, E Lorthe, B Haddad, P Descamps, L Marpeau, F Goffinet, L Sentilhes Angers, Poissy, Rouen, Port-Royal, Créteil

V Combaud,G Kayem, E Lorthe, B Haddad, P Descamps, L Marpeau, F Goffinet, L Sentilhes Angers, Poissy, Rouen, Port-Royal, Créteil Comparaison de la morbi-mortalité néonatale en cas de présentation du siège entre 26 et 29+6SA inclus : politique de voie vaginale versus césarienne programmée V Combaud,G Kayem, E Lorthe, B Haddad, P

Plus en détail

Table des matières La recherche clinique un impossible obligatoire? II) Bases du raisonnement scientifique et de l analyse statistique

Table des matières La recherche clinique un impossible obligatoire? II) Bases du raisonnement scientifique et de l analyse statistique Table des matières I) La recherche clinique : un impossible obligatoire? 15 II) Bases du raisonnement scientifique et de l analyse statistique 17 1) Introduction 17 2) Les principes généraux d un test

Plus en détail

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ Dépistage du VIH chez la femme enceinte Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de

Plus en détail

COUT ET EFFICACITE. versus

COUT ET EFFICACITE. versus PREVENTION IMF PRECOCE A SGB COUT ET EFFICACITE p g Intrapartum p par PCR p versus Dé i A Anténatal é l par C Culture l 17th Nov. 2010 2 ACNBH 41ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse,

Plus en détail

Méthodologie en recherche biomédicale : les études observationnelles

Méthodologie en recherche biomédicale : les études observationnelles Méthodologie en recherche biomédicale : les études Yohann.Foucher@univ-nantes.fr Equipe d Accueil 4275 "Biostatistique, recherche clinique et mesures subjectives en santé", Université de Nantes Odontologie

Plus en détail

Caractéristiques maternelles et infantiles associées à l accident ischémique artériel cérébral périnatal de l enfant

Caractéristiques maternelles et infantiles associées à l accident ischémique artériel cérébral périnatal de l enfant Caractéristiques maternelles et infantiles associées à l accident ischémique artériel cérébral périnatal de l enfant Q1: Quel est l'objectif principal de cette étude? Identifier / déterminer / analyser

Plus en détail

Causes et facteurs de risque de la mort fœtale avant travail dans le sud de la Réunion

Causes et facteurs de risque de la mort fœtale avant travail dans le sud de la Réunion Causes et facteurs de risque de la mort fœtale avant travail dans le sud de la Réunion Patrick Gérardin Pédiatre en maternité, GHSR Directeurs de recherche : PY Robillard (Néonatologie, GHSR) F Favier

Plus en détail

Epreuve de LCA Principale du 22/06/2016

Epreuve de LCA Principale du 22/06/2016 Epreuve de LCA Principale du 22/06/2016 LCA 1 Question 1 - Question à réponses multiples Il s agit d une étude : randomisée rétrospective observationnelle étiologique prospective Question 2 - Question

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 INTRODUCTION Chez la femme enceinte, l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) est dominée par le risque

Plus en détail

Faut-il déclencher toutes les femmes enceintes à 39SA? Paul Berveiller Praticien Hospitalo-Universitaire Centre Hospitalier Intercommunal Poissy

Faut-il déclencher toutes les femmes enceintes à 39SA? Paul Berveiller Praticien Hospitalo-Universitaire Centre Hospitalier Intercommunal Poissy Faut-il déclencher toutes les femmes enceintes à 39SA? Paul Berveiller Praticien Hospitalo-Universitaire Centre Hospitalier Intercommunal Poissy Aucun conflit d intérêt à déclarer Il est plus facile de

Plus en détail

JUMODA: étude prospective comparative nationale sur le MODe D Accouchement des JUmeaux

JUMODA: étude prospective comparative nationale sur le MODe D Accouchement des JUmeaux JUMODA: étude prospective comparative nationale sur le MODe D Accouchement des JUmeaux PHRCnat 2012 Investigateur coordinateur: Thomas Schmitz Maternité Robert Debré, Paris Responsable scientifique: François

Plus en détail

Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose

Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose veineuse profonde symptomatique. Essai contrôlé randomisé

Plus en détail

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL

Lecture critique d une étude publiée. Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Lecture critique d une étude publiée Laure HUOT Unité de Recherche Clinique Pôle IMER HCL Notions de lecture critique Lecture critique = évaluation du résultat Sa validité scientifique (fiabilité) Son

Plus en détail

Enoncé commun pour les QCM 1 à 3

Enoncé commun pour les QCM 1 à 3 Enoncé commun pour les QCM 1 à 3 Chez les femmes enceintes consommant de façon excessive de l alcool (>2verres/jour), le risque de mettre au monde un enfant atteint de syndrome d alcoolisation foetale

Plus en détail

L infection par le VIH en obstétrique en 2008

L infection par le VIH en obstétrique en 2008 L infection par le VIH en obstétrique en 2008 Pr. Ludovic CRAVELLO Maternité de La Conception CHU - MARSEILLE Epidémiologie L ampleur du problème dans le monde Le rôle de la contamination materno-fœtale

Plus en détail

TUTORAT UE Biostats Séance n 5 Semaine du 22/11/2010

TUTORAT UE Biostats Séance n 5 Semaine du 22/11/2010 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE4 2010-2011 Biostats Séance n 5 Semaine du 22/11/2010 Epidemiologie - Mme. Fabbro Perray Séance préparée par Nîmes QCM n 1 : Concernant l épidémiologie : a) L épidémiologie

Plus en détail

Impact sur la morbidité périnatale du choix du mode d accouchement des grossesses gémellaires en France:

Impact sur la morbidité périnatale du choix du mode d accouchement des grossesses gémellaires en France: Journée NGLR, Janvier 2017 Impact sur la morbidité périnatale du choix du mode d accouchement des grossesses gémellaires en France: Résultats de l étude JUMODA Thomas Schmitz et al. (PHRC 2012) Dr E Mousty

Plus en détail

Épreuve de lecture critique d un article médical

Épreuve de lecture critique d un article médical Épreuve de lecture critique d un article médical N. Kalach & J. Bégon-Lours d après : Objectifs pédadogiques CNCI version 2 travail du 25/7/7 Glossaire ECN Lecture critique d articles médicaux 2007 A.

Plus en détail

APNET Dossier LCA Septembre 2012

APNET Dossier LCA Septembre 2012 Dossier LCA Septembre 0 Principaux items testés : Module 7 ; Item 7. Interprétation d une enquête épidémiologique Module Item 7. Principales complications de la grossesse. Question Identifier parmi les

Plus en détail

UE 4 Séance 3: EPIDEMIOLOGIE

UE 4 Séance 3: EPIDEMIOLOGIE UE 4 Séance 3: EPIDEMIOLOGIE 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION II. LES BIAIS III. LES INDICATEURS IV. EPIDEMIOLOGIE OBSERVATIONNELLE V. EPIDEMIOLOGIE EXPERIMENTALE VI. CONCLUSION VII. EXERCICES 2 I. INTRODUCTION

Plus en détail

Essai contrôlé randomisé. Octobre José Labarère

Essai contrôlé randomisé. Octobre José Labarère Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose veineuse profonde symptomatique. Essai contrôlé randomisé

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

Diabète gestationnel et obésité : Quel impact sur les issues de grossesses?

Diabète gestationnel et obésité : Quel impact sur les issues de grossesses? Diabète gestationnel et obésité : Quel impact sur les issues de grossesses? Justine HUET, Gaël BEUCHER, Remi MORELLO, Anne ROD, Michel DREYFUS Congrès de la SFMP 20 octobre 2017 Le diabète gestationnel

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE Damien Van Gysel CHU de Nice

EPIDEMIOLOGIE Damien Van Gysel CHU de Nice EPIDEMIOLOGIE 2012 2013 Damien Van Gysel CHU de Nice SOMMAIRE Définitions Éléments de langage Les indicateurs Les mesures d association Les différents types d enquêtes Définitions provient du grec «epi»

Plus en détail

Epreuves Classantes Nationales Epreuve de Lecture Critique d Article MAI 2014

Epreuves Classantes Nationales Epreuve de Lecture Critique d Article MAI 2014 Epreuves Classantes Nationales Epreuve de Lecture Critique d Article MAI 04 Correction proposée par Karine Lacut Diminution rapide de la pression artérielle chez des patients présentant une hémorragie

Plus en détail

Population Échantillon Tirage au sort

Population Échantillon Tirage au sort Population Échantillon Tirage au sort Pr Roch Giorgi roch.giorgi@univ-amu.fr SESSTIM, Faculté de Médecine, Aix-Marseille Université, Marseille, France http://sesstim.univ-amu.fr Population et Échantillon

Plus en détail

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien.

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. J. Massardier, A. Bordes, C. Battie, M. Doret, M. Massoud, M Kaemmerlen, P. Gaucherand Service d Obstétrique, Diagnostic Anténatal et

Plus en détail

Dépistage de la surdité congénitale: Place du dépistage néonatal du CMV

Dépistage de la surdité congénitale: Place du dépistage néonatal du CMV 1 Dépistage de la surdité congénitale: Place du dépistage néonatal du CMV Dr Olivier Picone Hôpital Foch, Suresnes o.picone@hopital-foch.org Dr Chr Vauloup-Fellous Virologie Hôpital Paul Brousse, Villejuif

Plus en détail

Lecture critique d un article

Lecture critique d un article Lecture critique d un article Pr. Christine Katlama Pr Serge Eholié Atelier de formation à la recherche clinique 17 mars 2009 Abidjan Avec la contribution de l ANRS et Esther LES DIFFERENTS TYPES D ARTICLES

Plus en détail

Ecole de la SEP Rhône Alpes 3 ème session - le 12 avril SEP et Grossesse

Ecole de la SEP Rhône Alpes 3 ème session - le 12 avril SEP et Grossesse Ecole de la SEP Rhône Alpes 3 ème session - le 12 avril 2014 SEP et Grossesse Dr Amandine BENOIT Service de Neurologie A Hôpital Neurologique Pierre Wertheimer Hospices Civils de Lyon France Université

Plus en détail

L infection par le VIH en obstétrique

L infection par le VIH en obstétrique L infection par le VIH en obstétrique Pr. Ludovic CRAVELLO Maternité de La Conception CHU - MARSEILLE Epidémiologie 1- L ampleur du problème dans le monde 2- Le rôle de la TMF dans l épidémie L ensemble

Plus en détail

Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée

Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée Article 2 : Prenez connaissance de l article intitulé «Echographie de série en deux points couplée aux D-dimères versus échographie doppler couleur de la jambe entière pour le diagnostic d une thrombose

Plus en détail

Les outils en démographie et en épidémiologie. Cours IFSI de Blois, le 14/12/2011 Sloane ROLLIER

Les outils en démographie et en épidémiologie. Cours IFSI de Blois, le 14/12/2011 Sloane ROLLIER Les outils en démographie et en épidémiologie Cours IFSI de Blois, le 14/12/2011 Sloane ROLLIER Plan Outils en démographie Outils en épidémiologie Les enquêtes épidémiologiques La démarche en Santé Publique

Plus en détail

Enquêtes cas-témoins Enquêtes de cohortes

Enquêtes cas-témoins Enquêtes de cohortes Enquêtes cas-témoins Enquêtes de cohortes Isabelle Boutron Dpt Epidémiologie, Biostatistique et Recherche Clinique, Hôpital Bichat-Claude Bernard 1 Plan Facteurs de risque et facteurs pronostiques Enquêtes

Plus en détail

Place de la charge virale plasmatique dans le diagnostic précoce ou tardif de l'infection par le VIH

Place de la charge virale plasmatique dans le diagnostic précoce ou tardif de l'infection par le VIH Revue critique de l'actualité scientifique internationale sur le VIH et les virus des hépatites n 74 - mai 1999 VIH - DIAGNOSTIC Place de la charge virale plasmatique dans le diagnostic précoce ou tardif

Plus en détail

Accouchement des patientes infectées par le VIH à la maternité du CHU de Bichat-Claude Bernard en 2014.

Accouchement des patientes infectées par le VIH à la maternité du CHU de Bichat-Claude Bernard en 2014. Accouchement des patientes infectées par le VIH à la maternité du CHU de Bichat-Claude Bernard en 2014. Bilan des parturientes infectées par le VIH et ayant accouché à la maternité du CHU de Bichat-Claude

Plus en détail

Master : Santé publique et Environnement Optionnel de Recherche Clinique et Epidémiologique UE : RCE1 LA RECHERCHE CLINIQUE

Master : Santé publique et Environnement Optionnel de Recherche Clinique et Epidémiologique UE : RCE1 LA RECHERCHE CLINIQUE Master : Santé publique et Environnement Optionnel de Recherche Clinique et Epidémiologique UE : RCE1 LA RECHERCHE CLINIQUE Professeur M. MERCIER Faculté de Médecine et de Pharmacie Laboratoire de Biostatistiques

Plus en détail

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA Prévention de la Transmission Mère- Enfant (PTME) du VIH. Expérience du Centre Hospitalier de Libreville (Gabon). Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Plus en détail

Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés

Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés Traitement antiviral chez la femme enceinte Rapport DORMONT 1996-1997 Etude ACTG 076/ANRS 024:1994 AZT à partir de 14 SA Diminution

Plus en détail

Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation

Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation Stratégie thérapeutique: schémas expérimentaux et évaluation Jean Gaudart jean.gaudart@univ-amu.fr Faculté de Médecine Aix-Marseille Université J Gaudart, LERTIM, Aix-Marseille Université 1 1. Introduction

Plus en détail

Bases méthodologiques des essais cliniques médicamenteux

Bases méthodologiques des essais cliniques médicamenteux Bases méthodologiques des essais cliniques médicamenteux Objectifs : Savoir définir les notions de : Contrôle - essai comparatif Aveugle / double aveugle - ouvert Apparié Groupes parallèles - Essai croisé

Plus en détail

Instruments de mesure en Santé Publique Bases statistiques et épidémiologiques. Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006

Instruments de mesure en Santé Publique Bases statistiques et épidémiologiques. Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006 Instruments de mesure en Santé Publique Bases statistiques et épidémiologiques Dr L. Gambotti Service de Santé Publique, GHPS 20/10/2006 1 1. Définition L épidémiologie : Étude des facteurs intervenant

Plus en détail

Le traitement in utero a-t-il un intérêt? Recommandation de la HAS. Alain BERREBI. Toulouse

Le traitement in utero a-t-il un intérêt? Recommandation de la HAS. Alain BERREBI. Toulouse Toxoplasmose et grossesse Le traitement in utero a-t-il un intérêt? Recommandation de la HAS Alain BERREBI CHU Paule de Viguier Toulouse 1 Introduction (1) Primo infection : incidence 1/1000-2000 30% en

Plus en détail

HERPES RPC RMM/ REX SF libérales Pays de Loire- Nantes 14 Décembre 2017

HERPES RPC RMM/ REX SF libérales Pays de Loire- Nantes 14 Décembre 2017 HERPES RPC 2017 RMM/ REX SF libérales Pays de Loire- Nantes 14 Décembre 2017 Recommandations pour la pratique clinique : prévention et prise en charge de l infection herpétique au cours de la grossesse

Plus en détail

Question 7 : Quels étaient les facteurs de confusion potentiels dans cette étude? Ont-ils été pris en compte?

Question 7 : Quels étaient les facteurs de confusion potentiels dans cette étude? Ont-ils été pris en compte? Dossier LCA ECN 2009 Page 1 sur 5 Etude prospective sur 10 ans de la diminution de l audition chez les enfants ayant une infection congénitale à cytomégalovirus. 1 ) Résumer cet article en 254 mots sur

Plus en détail

Mémoire DES de Pédiatrie

Mémoire DES de Pédiatrie Mémoire DES de Pédiatrie IMF : 1 à 8/1000 naissances 1 Streptocoque B toujours principal responsable Recommandations Américaines 1996, ANAES 2001 et 2002 pour prévention du SB 2,3,4 Diminution 80% des

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES. décembre Quelles sont les grandes lignes des préconisations du Haut Conseil de santé publique (HCSP)?

QUESTIONS/REPONSES. décembre Quelles sont les grandes lignes des préconisations du Haut Conseil de santé publique (HCSP)? HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE QUESTIONS/REPONSES relatif à la prévention de l infection à cytomégalovirus chez la femme enceinte et chez le nouveau-né décembre 2018 1. Quelles sont les grandes lignes

Plus en détail

APNET Corrigé LCA Mai 2012

APNET Corrigé LCA Mai 2012 Corrigé LCA Mai 0 Principaux items testés : Module 7 ; Item 7. Interprétation d une enquête épidémiologique Module 7 ; item 75. Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles : méthodes de surveillance

Plus en détail

VIH et suivi de grossesse. Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, Marseille

VIH et suivi de grossesse. Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, Marseille VIH et suivi de grossesse Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, 13005 Marseille Epidémiologie 1- L ampleur du problème dans le monde 2- Le rôle

Plus en détail

Introduction à la régression logistique. Agnès Caille Réunion de Santé Publique 23 février 2012

Introduction à la régression logistique. Agnès Caille Réunion de Santé Publique 23 février 2012 Introduction à la régression logistique Agnès Caille Réunion de Santé Publique 23 février 2012 Choisir le bon test pour la bonne variable Dans une étude, les outils statistiques à mettre en œuvre dépendent

Plus en détail

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV)

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV) Surveillance des cas d herpès néonatal enquête 2011-2015 auprès des services de Pédiatrie et Laboratoires Epidémiologie : Les virus herpès simplex de type 1 et 2 (HSV1 et HSV2) sont surtout responsables

Plus en détail

Femmes et SIDA. Etat des lieux-problèmes -enjeux

Femmes et SIDA. Etat des lieux-problèmes -enjeux Femmes et SIDA Etat des lieux-problèmes -enjeux 1. Premierenjeu : Education à la santé. La problématique "Femmes et SIDA" touche directement le problème beaucoup plus large de l éducation des femmes à

Plus en détail

Cerclage du col : techniques et indications. Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011

Cerclage du col : techniques et indications. Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011 Cerclage du col : techniques et indications Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011 Absence de diminution du taux de prématurité spontanée incompétence

Plus en détail

Infection génitale par le Virus Herpes Simplex 1 et 2

Infection génitale par le Virus Herpes Simplex 1 et 2 Tableau clinique initial Histoire de l infection - Dans le décours de la primo-infection, le VHS rentre dans une phase latente et se loge dans un ganglion sensoriel local pour entrer en phase latente.

Plus en détail

Enseignement. Lecture commentée d article scientifique. Pourquoi. Enseignement. Résumé. «Deux» parties 25/10/2012

Enseignement. Lecture commentée d article scientifique. Pourquoi. Enseignement. Résumé. «Deux» parties 25/10/2012 http://e-campus2.uvsq.fr/cours/alexdesc/cours.alexdesc.2011-08- 31.1809/view Lecture commentée d article scientifique Alexis Descatha Marie Zins, Philippe Aegerter, Matthieu Carton, Sébastien Czernichow,

Plus en détail

Epreuve de Compo LCA P du 08/03/2017

Epreuve de Compo LCA P du 08/03/2017 Epreuve de Compo LCA P du 08/03/2017 Epreuve Compo LCA P du 08/03/2017 1/32 LCA 1 Question 1 - Question à réponses multiples Les raisons invoquées par les auteurs pour justifier de la réalisation de cette

Plus en détail

Lecture Critique d Article

Lecture Critique d Article 6 e année médecine Rotation 3 2017/2018 ISM Copy Module d Épidémiologie TD Lecture Critique d Article Médecine factuelle (Evidence-Based Medicine) Approche méthodique de la pratique médicale fondée sur

Plus en détail

Enoncé commun aux QCM 1 à 6

Enoncé commun aux QCM 1 à 6 Enoncé commun aux QCM 1 à 6 Le risque de développer une hyperuricémie (élévation du taux sanguin d acide urique) pour l homme adulte japonais est de 0,15. Une importante étude a permis de montrer que ce

Plus en détail

CONSEQUENCES OBSTETRICALES DES MULTITHERAPIES A BASE DE LOPINAVIR CHEZ LA FEMME ENCEINTE INFECTEE PAR LE VIH-1 Étude d une cohorte monocentrique

CONSEQUENCES OBSTETRICALES DES MULTITHERAPIES A BASE DE LOPINAVIR CHEZ LA FEMME ENCEINTE INFECTEE PAR LE VIH-1 Étude d une cohorte monocentrique CONSEQUENCES OBSTETRICALES DES MULTITHERAPIES A BASE DE LOPINAVIR CHEZ LA FEMME ENCEINTE INFECTEE PAR LE VIH-1 Étude d une cohorte monocentrique E.Azria, C.Moutafoff, T.Schmitz, A.Krivine, E. Pannier,

Plus en détail

Dépistage préopératoire indications, méthode, décontamination. Docteur Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie

Dépistage préopératoire indications, méthode, décontamination. Docteur Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Dépistage préopératoire indications, méthode, décontamination Docteur Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Question 1 En préopératoire, quels dépistages systématiques et quelles stratégies

Plus en détail

Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2013

Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2013 Lecture Critique d'un article médical scientifique : Préparation ECN 2013 P François, J Labarère TD 1 (13/02/2013) 1. Article 1 : Influence du lieu d hospitalisation sur le devenir à court terme des prématurés

Plus en détail

PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE?

PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE? PEUT ON ENCORE DIMINUER LE TAUX D EPISIOTOMIE? Emmanuelle Lesieur Pr Florence Bretelle 1 21 avril 2016 PLAN DE LA PRESENTATION Etats des lieux général Rappels historiques Rappels sur les recommandations

Plus en détail

Pourquoi intensifier le dépistage? Gpe 1ère 27 novembre 2012

Pourquoi intensifier le dépistage? Gpe 1ère 27 novembre 2012 Pourquoi intensifier le dépistage? Gpe 1ère 27 novembre 2012 Améliorer le dépistage Dépistage trop tardif en Guadeloupe Entrainant Perte de chance pour les patients Persistance de l épidémie 2 fois plus

Plus en détail

HOSPITALISATION EN CHAMBRE DOUBLE ET RISQUE DE GRIPPE NOSOCOMIALE : ÉTUDE PROSPECTIVE SUR 9 SAISONS GRIPPALES

HOSPITALISATION EN CHAMBRE DOUBLE ET RISQUE DE GRIPPE NOSOCOMIALE : ÉTUDE PROSPECTIVE SUR 9 SAISONS GRIPPALES HOSPITALISATION EN CHAMBRE DOUBLE ET RISQUE DE GRIPPE NOSOCOMIALE : ÉTUDE PROSPECTIVE SUR 9 SAISONS GRIPPALES Elodie Munier-Marion XXVIIe congrès de la SF2H 1, 2 et 3 juin 2016 Nantes LINKS OF INTEREST

Plus en détail

JL Faillie, G Mercier

JL Faillie, G Mercier PLAN Épidémiologie Types d'études observationnelles MB6 2011 2012 Épidémiologie : définitions Types d études épidémiologiques Épidémiologie i i descriptive Enquêtes transversales de prévalence Enquêtes

Plus en détail

Les types d études en épidémiologie

Les types d études en épidémiologie Faculté de médecine Les types d études en épidémiologie Dr. L. ZEMOUR Maître assistant en épidémiologie et médecine préventive Site Web : www.semepehuo.com Email : semepehuo@gmail.com Toute étude est :

Plus en détail

Chapitre 5. La relation de cause à effet. 25/11/2005 Claude Saegerman 1

Chapitre 5. La relation de cause à effet. 25/11/2005 Claude Saegerman 1 Chapitre 5 La relation de cause à effet 25/11/2005 Claude Saegerman 1 Epidémiologie analytique analyser les mécanismes de développement d une maladie pour en comprendre le fonctionnement et pouvoir les

Plus en détail

Différents types d études en recherche clinique. D Costagliola U 943 INSERM et UPMC 16 mars 2009 Abidjan Atelier de formation à la recherche clinique

Différents types d études en recherche clinique. D Costagliola U 943 INSERM et UPMC 16 mars 2009 Abidjan Atelier de formation à la recherche clinique Différents types d études en recherche clinique D Costagliola U 943 INSERM et UPMC 16 mars 2009 Abidjan Atelier de formation à la recherche clinique Avec la contribution de l ANRS et Esther Population

Plus en détail

Femme et VIH. Prise en charge de la femme pendant la grossesse. P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard

Femme et VIH. Prise en charge de la femme pendant la grossesse. P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard Université Lille II, Faculté de Médecine, 23 octobre 2007 Femme et VIH Prise en charge de la femme pendant la grossesse P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard Grossesse et infection par VIH

Plus en détail

Actualités virologiques

Actualités virologiques Actualités virologiques Post-CROI «Pays du Sud» Epicentre & Solthis Jussieu, le 28 avril 2011 Pr Christine ROUZIOUX CHU Necker Université Paris Descartes Etudes de la Résistance Primaire au Sud Référencées

Plus en détail

RESUME DE LA RECHERCHE

RESUME DE LA RECHERCHE RESUME DE LA RECHERCHE Epidémiologie de l excrétion du Cytomégalovirus humain dans la salive des enfants accueillis en crèche en France. CrechMV CHU de LIMOGES 2 avenue Martin Luther KING 87000 Limoges

Plus en détail

Méthodes quantitatives d évaluation des Interventions non médicamenteuses

Méthodes quantitatives d évaluation des Interventions non médicamenteuses Méthodes quantitatives d évaluation des Interventions non médicamenteuses Responsables Aurélie GERAZIME, SIRIC Montpellier, Plateforme CEPS Claudine BERR, Université de Montpellier, Plateforme CEPS Raphaël

Plus en détail

LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET

LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET LCA Epidémiologie 3 Etude cas-témoins Pr Leïla MORET PHU11 : Santé Publique, Santé au Travail et Pharmacie Service d Évaluation Médicale et d Épidémiologie LCA DFASM2 Mars 2017 1 Asthma and Risk of Appendicitis

Plus en détail

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Méthodologie des études en santé

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Méthodologie des études en santé UE 4 Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé Méthodologie des études en santé Essais cliniques - études épidémiologiques Frédéric Mauny - 11 octobre 2013 1 Plan

Plus en détail

Lecture critique d articles épidémiologiques. Dr Cécile Couchoud

Lecture critique d articles épidémiologiques. Dr Cécile Couchoud Lecture critique d articles épidémiologiques Dr Cécile Couchoud Épidémiologie? Épidémiologie? Epidemiology studies Distribution des maladies et les facteurs de risque Ex : évolution de l incidence de l

Plus en détail

Fiche signalétique de l épreuve LCA Année (D2 D3 D4) Date séminaire. Nom et prénom du Savès Marianne

Fiche signalétique de l épreuve LCA Année (D2 D3 D4) Date séminaire. Nom et prénom du Savès Marianne Fiche signalétique de l épreuve LCA Année (D2 D3 D4) Date séminaire Faculté Bordeaux Nom et prénom du Savès Marianne rédacteur Spécialité du rédacteur Epidémiologie Nom et prénom des relecteurs version

Plus en détail

Facteurs de transmission verticale du VIH : Augmentation potentielle chez l adolescente

Facteurs de transmission verticale du VIH : Augmentation potentielle chez l adolescente Facteurs de transmission verticale du VIH : Augmentation potentielle chez l adolescente P.M Tebeu 1,2.; L. Kouam 1 ; M.T. Obama Abena 3 ; A.L. Major 2 ; F. Ludicke 4 ; M.T.Wamba 1 ; P Ngassa 1 ; Kamdom

Plus en détail

Expertises des trousses sérologiques pour la mesure de l avidité des IgG

Expertises des trousses sérologiques pour la mesure de l avidité des IgG Expertises des trousses sérologiques pour la mesure de l avidité des IgG 2012 : Comparaison des trousses IgG avidité Vidas BioMérieux et Liaison Diasorin Cette comparaison a été faite à partir de 256 échantillons

Plus en détail

Infection par le Papillomavirus Humain. A. Épidémiologie et histoire naturelle de l'infection génitale à papillomavirus humain (HPV)

Infection par le Papillomavirus Humain. A. Épidémiologie et histoire naturelle de l'infection génitale à papillomavirus humain (HPV) 26/02/2014 BATTISTA Jennifer L2 AIH Dr CHARREL Relecteur 6 6 pages Plan Agent infectieux et hygiène Infection par le Papillomavirus Humain Infection par le Papillomavirus Humain A. Épidémiologie et histoire

Plus en détail