Corinne TAMAMES Cadre de santé expert en hygiène

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corinne TAMAMES Cadre de santé expert en hygiène"

Transcription

1 Corinne TAMAMES Cadre de santé expert en hygiène 1

2 Détergent Définition: Substance contenant des tensio actifs, destinée à favoriser l élimination par l eau de souillures non solubles dans l eau pure Propriétés nettoyantes, ne détruit pas les micro-organismes par action directe mais contribue à leur élimination par action mécanique Surfaces visuellement propres mais non désinfectées 2

3 Détergent Indications: Lavage des sols et des surfaces 3

4 Classification des détergents PH Classification Exemples Exemples d utilisation De 0 à 3 Fortement acide Détartrant Sanitaires De 3 à 6 Faiblement acide Désincrustant Carrelages 7 Neutre Détergent neutre Tous sols De 8 à 11 Faiblement alcalin Détergent alcalin Sols très encrassés De 11 à 14 Fortement alcalin Dégraissant surpuissant Décapant Locaux de cuisine Élimination des couches d émulsion 4

5 Détergent Critères de choix efficacité maximale, adapté aux souillures à éliminer stable à la chaleur, au froid, à l air et à la lumière toxicité minimale pour les utilisateurs biodégradable à 90 % pas agressif vis-à-vis du matériel et des supports se diluer facilement adapté à la nature de l eau (dureté) se rincer facilement si besoin conditionnement adapté au besoin de l établissement bon rapport qualité / prix 5

6 Deterg Anios (Anios) Nettoyant de tout type de surfaces, à effet mouillant, dispersant et solubilisant des souillures organiques et minérales. Produit bactériostatique et fongistatique selon la Pharmacopée Européenne Dilution 0.25% Ne pas rincer 2.5 ml 1 litre d eau 6

7 Désinfectant Définition: Produit capable d éliminer ou de tuer, par action directe, les micro-organismes indésirables, ou d inactiver les virus Sur des milieux ou des surfaces inertes Sur la peau saine 7

8 Domaine d utilisation Désinfection des surfaces Pré désinfection des instruments et du matériel Désinfection par trempage des instruments 8

9 Mode d action des désinfectants Inhibition de la croissance des micro-organismes: bactériostase fongistase Virustase Action létale: bactéricidie fongicidie virucidie Sporicidie Ralentir ou empêcher la croissance des germes Entraîner la mort des germes Après avoir traversé la paroi cellulaire des micro organismes 9

10 Normes françaises et européennes Normes françaises AFNOR: techniques d étude in vitro, fiables et standardisées étudiant la destruction de micro-organismes référencés en présence d un antiseptique ou d un désinfectant un numéro précédé de NF T Normes européennes: un numéro précédé des lettres NF EN

11 Normes européennes Phase 1: testant la capacité d un produit à être bactéricide (ou fongicide, ou sporicide ) indépendamment de son domaine d application normes de base Phase 2: normes d application qui sont spécifiques à un secteur particulier (pour nous, le domaine médical). Phase 2, étape 1 : tests de suspension in vitro en présence de substances interférentes simulant les conditions en pratique Phase 2, étape 2 : tests de laboratoire in situ simulant la pratique (ex. lavage ou friction des mains) Phase 3: conduite des essais sur le terrain dans des conditions pratiques, étape non encore abordée à l heure actuelle, voire abandonnée

12 Normes de bases Titre Normes européennes Normes AFNOR Activité bactéricide EN 1040 T Activité fongicide EN 1275 T Activité sporicide EN T Activité virucide T

13 Normes d application Phase 2, étape 1 Titre Normes européennes Normes AFNOR Activité bactéricide EN 1276 T Activité virucide EN T Activité fongicide EN

14 Normes d application Phase 2, étape 2 Titre Normes européennes Normes AFNOR Lavage hygiénique des mains EN 1499 T Traitement hygiénique des mains par friction EN 1500 T Désinfection chirurgicale des mains (lavage ou friction) EN T

15 Désinfectant Familles de désinfectant: ammoniums quaternaires phénols alcools amphotères biguanides oxydants aldéhydes : les produits contenant des aldéhydes sont à éviter en raison de leur toxicité Une majorité de produits désinfectants associent plusieurs principes actifs 15

16 Spectre d activité Halogénés chlorés Eau de Javel Gram + Gram - Levures Moisis -sures Virus nus Virus E Spores Aldéhydes Oxydants Acide Péracétique Biguanides /- +/- + - Alcools + + +/- +/- +/- + + Phénols Activité variable selon les produits - Tensio-actifs Ammonium quaternaires + +/ /

17 Facteurs influençant l activité Paramètres physiques: Température : T activité Lumière : dégradation principes actifs ph: activité modifiée 17

18 Facteurs influençant l activité Paramètres chimiques: dureté eau: charge en Ca2+ et Mg2+ matières organiques Paramètres microbiologiques: nature des germes nombre de germes 18

19 Les Aldéhydes: formol Spectre large Toxicité: aérienne, oculaire, sensibilisation cutanée protection du personnel Utilisation: désinfection terminale examen d anapath matériel 19

20 Les Aldéhydes: glutaraldéhyde Spectre large Toxicité: oculaire, sensibilisation cutanée et muqueuse protection du personnel Utilisation: Désinfection de haut niveau des dispositifs médicaux, matériel chirurgical et médical, matériel d endoscopie et matériel thermosensible 20

21 Steranios 2% (Anios) Produit prêt à l emploi pour usage professionnel Ne pas diluer Couvrir le bac et laisser un temps de contact de 10 minutes pour bactéries, levures, moisissures, virus et mycobactéries ; et 1 heure pour spores de bactéries Rincer soigneusement à l eau stérile ou filtrée après trempage Conservation maximale du bain de trempage : 7 jours. 21

22 Acide péracétique Large spectre Toxicité: très irritant Utilisation: Désinfection de haut niveau des dispositifs médicaux, matériel chirurgical et médical, matériel d endoscopie et matériel thermosensible 22

23 Anioxyde 1000 (Anios) Nettoyer et rincer très soigneusement tout instrument avant le trempage dans ANIOXYDE 1000 (solution activée) Avant la 1ère utilisation, attendre au moins 30 minutes Vérifier le taux d acide peracétique avec une bandelette ANIOXYDE 1000 Temps de trempage : 10 minutes (30 minutes pour les spores) Rincer très soigneusement à l eau stérile ou filtrée 23

24 Dérivés chlorés: Eau de javel Large spectre, actif sur VIH Utilisation: Matériel Surfaces Inactivée par matières organiques et savon 24

25 Eau de Javel Produit désinfectant ayant une action: bactéricide, sporicide, virucide, fungicide Utilisation après nettoyage et rinçage Dilution Ex: utilisation pour les sols 15 ml 1 litres d eau 25

26 Comment choisir un produit? Avoir un spectre d'activité adapté Avoir une action rapide Être actif en présence de substances interférentes (sang, pus, eau dure) Avoir un effet prolongé dans le temps Être compatible et dénué d'inconvénient pour le matériel Être peu ou pas toxique pour le personnel Être facile à doser Ne pas avoir d'odeur désagréable Avoir une certaine stabilité 26

27 Détergent désinfectant Définition: Produit présentant la double propriété de détergence et de désinfection Gain de temps et simplification du travail Bon pouvoir désinfectant mais faible détergence Pas de rinçage Cas particulier: lingettes pré imprégnées pour petites surfaces Si agréer contact alimentaire: rinçage 27

28 Détergent désinfectant Critères de choix: Mêmes critères que les désinfectants Bon pouvoir nettoyant Références: Normes AFNOR et européennes Liste positive désinfectant SFHH 28

29 Aniosurf Premium (Anios) Produit détergent désinfectant pour sols et surfaces Solution concentrée Dilution recommandée : 0,25% Laisser sécher Le rinçage est inutile sauf si la surface entre en contact avec la peau ou les muqueuses 20 ml 8 litres d eau Temps de contact : de 5 à 30 minutes 29

30 Spray détergent désinfectant Surfa safe (Anios) Mousse détergente désinfectante Appliquer sur la surface à traiter ou de préférence sur un non-tissé Bien répartir le produit Laisser agir 5 à 15 minutes Ne pas rincer 30

31 Lingettes Wip Anios Nettoyage et désinfection des dispositifs médicaux non immergeables: sondes échographiques câbles et connectiques sondes de rééducation capteurs de pression testeurs de glycémie thermomètres Essuyage des gaines d endoscopes lors du traitement préliminaire avant immersion pour nettoyage et désinfection Nettoyage et désinfection des incubateurs Structures externes des équipements Respirateurs générateurs d hémodialyse 31

32 Règle d utilisation des produits Résultat final influencé par 4 facteurs nécessaires et interdépendants Cercle de Sinner Action chimique Action mécanique Temps d action Température

33 Conditions d utilisation Tenues de protection Gants à UU non stériles Lunettes de protection lors des dilutions Tablier de protection à UU Masque chirurgical standard Appareil de protection respiratoire Contre les vapeurs acides (barrette bleue) Contre les vapeurs organiques (barrette marron) 33

34 Précautions d emploi Ne pas avaler Utiliser des contenants propres Utilisé le produit approprié Respecter le protocole d emploi Tenir compte des antagonistes Ne pas mélanger les produits Risques de réactions chimiques Risques d inactivation ou incompatibilité

35 Conservation des produits Conserver le conditionnement d origine Noter la date d ouverture sur le flacon Respecter la durée de conservation des dilutions Respecter la date de péremption Lors de dilution: verser l eau puis le produit Évite la mousse En cas de projection le produit est dilué 35

36 Bibliographie Nosobase: Antiseptiques et désinfectants - C.CLIN Paris-Nord 2000 Safran: Guide de bonnes pratiques d utilisation des détergents et des désinfectants Pharmacie

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT I LES DETERGENTS a) Définition : Substances utilisées pour le lavage ou le nettoyage. Le détergent a uniquement des propriétés nettoyantes. Il ne détruit pas

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT Généralités L EAU La tension superficielle : Phénomène naturel; paramètre qu a une surface a être mouillée( tension qu exerce l eau sur une surface) L eau

Plus en détail

Désinfectoguide. 2007 révision 2008 - décembre

Désinfectoguide. 2007 révision 2008 - décembre Désinfectoguide Document préparé par Madame Vanessa VENANT, IDE référente en Hygiène Date Rédaction Nom Prénom Signature 2007 révision 2008 V. VENANT IDE Hygiéniste Date Vérification Nom Prénom Signature

Plus en détail

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Objectifs Assurer une propreté visuelle Assurer un environnement agréable au patient/résident Prévenir la transmission croisée La classification

Plus en détail

Définition: LA STERILSATION

Définition: LA STERILSATION LA STERILSATION Définition: Procédé par lequel tous les germes (bactéries, virus, levure,.) sont définitivement détruits en surface et en profondeur dans un espace incontaminable clos. Préparation du matériel

Plus en détail

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Qualités Spectre d activité large Peu inhibé par les matières organiques Vision correcte du site opératoire Action rapide

Plus en détail

BON USAGE DES DESINFECTANTS

BON USAGE DES DESINFECTANTS BON USAGE DES DESINFECTANTS Agents antiinfectieux DUCRUET L, Saint Genis Laval Août 2010 Objectif Ce document donne les principes généraux du bon usage des désinfectants pour aider à la mise au point de

Plus en détail

PRODUITS D'ENTRETIEN

PRODUITS D'ENTRETIEN PRODUITS D'ENTRETIEN Bionettoyage REGARD A, LYON Janvier 2010 Objectifs - Connaître les produits - Connaître leur utilisation Rappel La plupart des produits sont dilués dans l eau. Celle-ci dissout les

Plus en détail

Les désinfectants. Journée de formation des correspondants en hygiène 22 novembre 2012. Anne Brunon

Les désinfectants. Journée de formation des correspondants en hygiène 22 novembre 2012. Anne Brunon Les désinfectants Journée de formation des correspondants en hygiène 22 novembre 2012 Anne Brunon Désinfection (AFNOR, NF T 72 101, 1981) = opération au résultat momentané, permettant d éliminer ou de

Plus en détail

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Désinfection, stérilisation Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Formation élèves aidessoignants Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Plus en détail

7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION:

7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION: 7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION: Le RD 3484/2000 établit les normes d hygiène relatives à l élaboration, la distribution et la commercialisation des produits alimentaires finis, «pour le nettoyage des installations,

Plus en détail

*Les désinfectants. Journée de formation des correspondants en hygiène. 20 novembre 2014. Dr Corinne DENIS

*Les désinfectants. Journée de formation des correspondants en hygiène. 20 novembre 2014. Dr Corinne DENIS *Les désinfectants Journée de formation des correspondants en hygiène 20 novembre 2014 Dr Corinne DENIS * Désinfection (AFNOR, NF T 72 101, 1981) «Opération au résultat momentané, permettant d éliminer

Plus en détail

A/C DÉGRAISSANT DÉSINFECTANT. 100% efficace. 100% d origine NATURELLE & BIODÉGRADABLE

A/C DÉGRAISSANT DÉSINFECTANT. 100% efficace. 100% d origine NATURELLE & BIODÉGRADABLE DÉGRAISSANT DÉSINFECTANT 100% d origine NATURELLE & BIODÉGRADABLE Notre pacte éco-responsable > Composition 100 % d origine naturelle, sans dérivés pétroliers, sans additifs chimiques. > Très facilement

Plus en détail

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES PRISE EN CHARGE ET TRAITEMENT KA. Dinh-Van, Pharmacienne Centre Médicochirurgical de Kourou 27 mars 2013 Semaine guyanaise de lutte contre les infections associées aux

Plus en détail

Les détergents Les désinfectants

Les détergents Les désinfectants Les détergents Les désinfectants M. Locher - La Marive 14 février 2013 1.Un peu d histoire 2.Définitions 3.Les détergents 4.Les désinfectants 5. Références Un peu d histoire LES SUMERIENS ou les origines

Plus en détail

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection A. CHATELAIN Cadre hygiéniste Produits utilisés pour la détergence et la désinfection Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail

Traitement des Sols & Surfaces

Traitement des Sols & Surfaces Traitement des Sols & Surfaces Sols & Surfaces 08 08 08 08 09 09 09 09 10 10 10 11 12 13 13 13 14 14 Les Détergents Concentrés DETERG'ANIOS DETERG'ANIOS SURACTIF MARINE / DETERG'ANIOS ORANGE CENTRALES

Plus en détail

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux Formation Initiale du personnel A l hygiène et à l entretien des locaux Formation initiale à l hygiene et l entretien des locaux 1.Principes d hygiène fondamentaux 1.1. Notions de base sur les salissures:

Plus en détail

MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE MATERIEL D ENDOSCOPIE DIGESTIVE

MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE MATERIEL D ENDOSCOPIE DIGESTIVE MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE MATERIEL D ENDOSCOPIE DIGESTIVE MO ENDO 002 v7 02/2014 1/7 MODIFICATION APPORTÉE mise à disposition du produit inactivant «prion OBJET Décontamination, détergence et désinfection

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS OBJECTIFS SPECIFIQUES DEFINIR UN ANTISEPTIQUE, UN DESINFECTANT EN SE REFERANT AU COURS ; IDENTIFIER LES PRINCIPAUX ANTISEPTIQUES UTILISES DANS LES TECH- NIQUES DE

Plus en détail

ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX I DRAGON

ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX I DRAGON ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX I DRAGON I. DEFINITIONS ET RAPPELS DISPOSITIFS MEDICAUX? NETTOYAGE ET DESINFECTION? CHOIX DU MODE DE TRAITEMENT ET NIVEAU DE RISQUE LES DIFFERENTS PRODUITS II. LES DM

Plus en détail

Entretien des locaux. «Faut qu ça brille»

Entretien des locaux. «Faut qu ça brille» Entretien des locaux «Faut qu ça brille» Besson Martine cadre hygièniste ARLIN Auvergne Oui, mais pas seulement! L entretien de l environnement à 2 objectifs : Maintenir une propreté visuelle par le nettoyage

Plus en détail

Entretien du MATERIEL de soins

Entretien du MATERIEL de soins Entretien du MATERIEL de soins 1ère partie : Matériel restant au service L. SCHATZ IDE hygiéniste Unité d Hygiène Hospitalière HCC IFSI novembre 09 PLAN Les différents types de matériel Risques Classification

Plus en détail

Atelier 1 gestion du matériel en réanimation

Atelier 1 gestion du matériel en réanimation Atelier 1 gestion du matériel en réanimation Atelier 1: Risque infectieux lié aux dispositifs médicaux Correction des TD et synthèse Principes d entretien des DM Le type d entretien appliqué va dépendre

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

Indications des lingettes en désinfection dans le domaine médical

Indications des lingettes en désinfection dans le domaine médical Note technique de la commission Désinfection de la SF2H Novembre 2013 Rédacteurs : R. Baron, H. Boulestreau, P. Chaize, B. Croze, F. Karnycheff, L. Simon, X. Verdeil, D. Verjat-Trannoy Indications des

Plus en détail

1. Qu'est-ce que nettoyer? 2. Pourquoi nettoyer et désinfecter? 3. Où se trouvent les germes? 4. Principe de nettoyage

1. Qu'est-ce que nettoyer? 2. Pourquoi nettoyer et désinfecter? 3. Où se trouvent les germes? 4. Principe de nettoyage 1. Qu'est-ce que nettoyer? Supports de cours L'entretien et la désinfection des locaux C'est rendre propre en éliminant les salissures sans détériorer le matériau que l'on nettoie. Il s'agit d'un assainissement

Plus en détail

Les antiseptiques. journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 21 novembre 2013 Dr Corinne DENIS

Les antiseptiques. journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 21 novembre 2013 Dr Corinne DENIS Les antiseptiques journée de formation des correspondants paramédicaux en hygiène hospitalière 21 novembre 2013 Dr Corinne DENIS généralités généralités généralités généralités Qualités requises Emploi

Plus en détail

REGLES DE BON USAGE DES ANTISEPTIQUES

REGLES DE BON USAGE DES ANTISEPTIQUES 1. OBJECTIFS Harmoniser les pratiques d utilisation des antiseptiques afin d éviter la survenue d infections liées aux soins. Prévenir les risques liés à la gestion des antiseptiques. 2. DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Produit ou procédé ayant la propriété de tuer les bactéries dans des conditions définies (AFNOR, CEN).

Produit ou procédé ayant la propriété de tuer les bactéries dans des conditions définies (AFNOR, CEN). 1 - DÉFINITIONS Bactéricide Produit ou procédé ayant la propriété de tuer les bactéries dans des conditions définies (AFNOR, CEN). Contamination Présence d un élément indésirable dans un fluide, sur une

Plus en détail

Choix des produits désinfectants en milieu de soins

Choix des produits désinfectants en milieu de soins Choix des produits désinfectants en milieu de soins Réunion des réseaux ARLIN Midi-Pyrénées Toulouse, 8 décembre 2015 Xavier Verdeil Equipe Opréationnelle en Hygiène CHU Toulouse Purpan 1 Les produits

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION

INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION OBJECTIFS SPECIFIQUES : EXPLIQUER L IMPORTANCE DE LA PREVENTION DE L INFECTION DANS LES SERVICES DE SOINS. DECRIRE LE CYCLE DE L INFECTION IDENTIFIER LES MOYENS

Plus en détail

FICHE N 654-FT CREME COSMETIQUE

FICHE N 654-FT CREME COSMETIQUE 2, Rue Denis Papin FICHE TECHNIQUE PRODUIT FINI Z.I. Mitry Compans Edition : 1/31.05.00 Fichier : C:/FICHE/FT Révision : Page : 1/2 -FT CREME COSMETIQUE DEFINITION CREME COSMETIQUE est une lotion moussante

Plus en détail

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE BIBERONS EN CRECHE DE VILLE ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE DE VILLE ET EN ETABLISSEMENT DE SANTE Janine BENDAYAN - Epidémiologie et hygiène hospitalière, Hôpital PURPAN - CHU Toulouse - septembre

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Journée de formation du RRESO Brest le 24 mai 2007 Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier Service hygiène hospitalière Centre Hospitalier de

Plus en détail

HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS :

HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS : HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS : Situation : Maxence est en stage au restaurant «La Belle vue». Lors de son stage, il a comme activité la remise en état et le bionettoyage de la cuisine pendant 1

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

L ENTRETIEN DES LOCAUX en quelques clics

L ENTRETIEN DES LOCAUX en quelques clics L ENTRETIEN DES LOCAUX en quelques clics Hygiène. Alimentation. Services SEGPA du collège Frédéric Mistral de Port de Bouc Mis à jour le 23/09/2010 Conception : L. ALOY 1 PLAN 1. Généralités sur le nettoyage

Plus en détail

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER Depuis 1964 Hôpitaux Cliniques Dentisterie Cabinets médicaux Seniories et centres de médication Le nettoyage et la désinfection sont primordiaux pour

Plus en détail

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 L hygiène des mains N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 Un peu d histoire I. Introduction La première pratique remonte au milieu du XIXème siècle, lorsque le Dr Semmelweiss le demande aux étudiants en médecine

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE Astrid Demarchi Soins Prédésinfection Lavage Stockage Retraitement des dispositifs médicaux stériles Désinfection Stérilisation Emballage Contrôles Le lavage est

Plus en détail

Les antiseptiques. Claire Chapuis. Pharmacien CHU de Grenoble. Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015

Les antiseptiques. Claire Chapuis. Pharmacien CHU de Grenoble. Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Les antiseptiques Claire Chapuis Pharmacien CHU de Grenoble Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Définitions Plan Mode d action Résistance bactérienne Classification

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

ANTISEPTIQUES DESINFECTANTS DETERGENTS

ANTISEPTIQUES DESINFECTANTS DETERGENTS ANTISEPTIQUES DESINFECTANTS DETERGENTS Dr Olivier LEHIANI PH HYGIENISTE DEPARTEMENTAL CH BOURGES/ ST AMAND/ VIERZON IFSI BOURGES 2009/2010 1 Objectif Prévention de la pénétration de micro organisme dans

Plus en détail

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques HYGIENE & SECURITE Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques Irritations, brûlures, allergies, maladies, l utilisation de produits chimiques lors de l entretien des locaux expose les agents

Plus en détail

La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Septembre 2016 DES pharmacie hospitalière Pré-désinfection

La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Septembre 2016 DES pharmacie hospitalière Pré-désinfection La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Références [1] réglementations/ recommandations Code de la santé publique Article L5126-5 La PUI est chargée notamment : d assurer, dans le respect des

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2014 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Gamme CARRELAGE NETTOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT NOUVEAU SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER ACTION RAPIDE

Gamme CARRELAGE NETTOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT NOUVEAU SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER ACTION RAPIDE Gamme CARRELAGE CIMENT CIMENT SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER TOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT Dissoudre Algiciment dans l eau tiède à raison de 100 g par litre. Verser

Plus en détail

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX La ou la stérilisation du matériel propre permet d éliminer les organismes pathogènes présents et d éviter leur transmission par ce matériel à d autres

Plus en détail

Réglementation et recommandations applicables POINT SUR LES ENDOSCOPES. 2 types de traitement. Niveau de désinfection. Manuel

Réglementation et recommandations applicables POINT SUR LES ENDOSCOPES. 2 types de traitement. Niveau de désinfection. Manuel POINT SUR LES ENDOSCOPES Réglementation et recommandations applicables Service d Expertises en Hygiène Hospitalière - 1 Service d Expertises en Hygiène Hospitalière - 2 Niveau de désinfection 2 types de

Plus en détail

L'EAU DE JAVEL ET SES USAGES

L'EAU DE JAVEL ET SES USAGES L'EAU DE JAVEL ET SES USAGES Groupe de travail composé de : Floriane Douet - CH d'alençon Sylvie Guezet - CH d'avranches-granville Dr Stéphanie Lefflot - CH de Cherbourg Dr Claire Lesteven - CHP St Martin

Plus en détail

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits)

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits) Infections liées aux soins Guide de prévention (extraits) Technique du lavage des mains Mouiller Savonner Rincer Sécher par tamponnement Fermer le robinet avec l essuie-mains Indications du lavage des

Plus en détail

Sekulyse Détergent-désinfectant liquide concentré. Action désincrustante et hémolysante. Large spectre microbiologique. Pour dispositifs médicaux. Healthcare Sekulyse Pour la phase de pré-désinfection

Plus en détail

Entretien des jouets et du matériel partagé

Entretien des jouets et du matériel partagé Association des hygiénistes de Picardie 9 ème Journée d automne Noyon - 19 Septembre 2013 Entretien des jouets et du matériel partagé Annie BRENET ARLIN Picardie CCLIN PN Généralités L hygiène est un ensemble

Plus en détail

Rédaction : Dr LONGUEFOSSE Jean-Louis Président du CLIN Approbation : CLIN

Rédaction : Dr LONGUEFOSSE Jean-Louis Président du CLIN Approbation : CLIN Référence :PT/CLI/004-A Page : Page 1 sur 9 Objet : Préciser les techniques d utilisation des produits antiseptiques Mots clés : Antiseptique / Désinfectant Documents de référence : Critères ANAES : VST

Plus en détail

IFSI 23 septembre 2009 Antiseptiques et produits pour l hygiène des mains Axèle REBERGA Pharmacien assistant Stérilisation - Hôpital Bichat Claude Bernard Antiseptiques définition Asepsie : ensemble des

Plus en détail

Construire un plan de nettoyage et de désinfection

Construire un plan de nettoyage et de désinfection Construire un plan de nettoyage et de désinfection Docteur Régine POTIÉ-RIGO Médecin du Travail Mlle Laetitia DAVEZAT IPRP Ingénieur Hygiène/Sécurité Mme Laetitia MARCHE Technicienne des services généraux

Plus en détail

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE POS/DUS/SANTE/S005 du 05H119 Page 1/ 7 Date de mise en application : 01/05/09 PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE NETTOYAGE ET DESINFECTION D UN VEHICULE DE PREMIERS (VPSP) ANNULE ET REMPLACE Cette POS annule

Plus en détail

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage Guide des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers Le nettoyage 41 Le nettoyage Le nettoyage consiste à éliminer toute souillure visible. Attention Ne

Plus en détail

Classification en Suisse des produits désinfectants et antiseptiques. Hans H. Siegrist

Classification en Suisse des produits désinfectants et antiseptiques. Hans H. Siegrist Classification en Suisse des produits désinfectants et antiseptiques Hans H. Siegrist Désinfection Destruction de toute forme de vie microbienne comprise dans le spectre d activité du désinfectant bactéricide

Plus en détail

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX Daniel BLOC PH hygiéniste CHU de Tours Tout soin délivré est à risque de complication infectieuse mais la fréquence

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE KOOLNET GRAS PRET A L EMPLOI

FICHE DE DONNEES DE SECURITE KOOLNET GRAS PRET A L EMPLOI FICHE DE DONNEES DE SECURITE KOOLNET GRAS PRET A L EMPLOI Désignation commerciale : KOOLNET GRAS PRET A L EMPLOI Date de création : 29/02/2000 Date de révision : 01/04/2005 FICHE DE DONNEES DE SECURITE

Plus en détail

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31 Code : PR-DSI-000-31 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des soins infirmiers Approuvée par : Diane Benoit Présentée et adoptée au comité de direction le : 16 janvier 2013 Entrée en vigueur le :

Plus en détail

FICHE DE DONNÈES DE SÉCURITÉ. Code produit : CIRE 213 Version : 1 date : 20/05/2007

FICHE DE DONNÈES DE SÉCURITÉ. Code produit : CIRE 213 Version : 1 date : 20/05/2007 Produit CIRE 213 page : 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du Produit : CIRE 213 Nom : Bibliothèque nationale de France Adresse : Château de Sablé 72300 Sablé sur Sarthe Téléphone :

Plus en détail

Content. Steriking Multi Seal Test Kit. Nettoyage et désinfection de haut niveau des dispositifs médicaux, endoscopes et matériel thermosensible.

Content. Steriking Multi Seal Test Kit. Nettoyage et désinfection de haut niveau des dispositifs médicaux, endoscopes et matériel thermosensible. HOSPITHERA NEWSFLASH n 2 Sterilization & Hygiene 09/2013 Content Steriking Multi Seal Test Kit Combine les tests qualitatifs de votre soudeuse. p2 Aniosept Activ 2% Nettoyage et désinfection de haut niveau

Plus en détail

Détergence & Désinfection en milieu Agro-alimentaire

Détergence & Désinfection en milieu Agro-alimentaire Détergence & Désinfection en milieu Agro-alimentaire Une gamme complète et homologuée pour la détergence et la désinfection en milieu agro-alimentaire. L efficacité et la sécurité garanties. Cuisines

Plus en détail

La réglementation quelques incontournables

La réglementation quelques incontournables Unité d Hygiène et d Épidémiologie 2012 La réglementation quelques incontournables Code du Travail - Article L 231-2 du titre 3 Hygiène, sécurité et conditions de travail Paragraphe 2 : «Les établissements

Plus en détail

La désinfection des surfaces en laboratoire de biologie

La désinfection des surfaces en laboratoire de biologie La désinfection des surfaces en laboratoire de biologie L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS est un organisme scientifique

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie

AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie AUSILAB TM Une gamme complète de détergents pour le lavage de la verrerie CARLO ERBA Reagents Un partenaire de choix pour le laboratoire et l industrie CARLO ERBA Reagents, fournisseur reconnu de produits

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES. B. JOLIBOIS (Praticien Hygiéniste CH Compiègne Noyon) S. IZOARD (Interne) Formations des référents en hygiène - Juin 2014

LES ANTISEPTIQUES. B. JOLIBOIS (Praticien Hygiéniste CH Compiègne Noyon) S. IZOARD (Interne) Formations des référents en hygiène - Juin 2014 LES ANTISEPTIQUES B. JOLIBOIS (Praticien Hygiéniste CH Compiègne Noyon) S. IZOARD (Interne) Formations des référents en hygiène - Juin 2014 Plan I. Définitions II. Mécanismes d action III. Règles de gestion

Plus en détail

Les bonnes pratiques de bionettoyage et la bonne utilisation des produits. Sylvie HAGEAUX Cadre de santé CH de St-Quentin

Les bonnes pratiques de bionettoyage et la bonne utilisation des produits. Sylvie HAGEAUX Cadre de santé CH de St-Quentin Les bonnes pratiques de bionettoyage et la bonne utilisation des produits Sylvie HAGEAUX Cadre de santé CH de St-Quentin Pourquoi nettoyer? Pour assurer un cadre agréable et sécurisant aux patients et

Plus en détail

Le Bio nettoyage en milieu Hospitalier

Le Bio nettoyage en milieu Hospitalier Le en milieu Hospitalier Différence entre nettoyage et Bio-nettoyage Définition de nettoyage: Le nettoyage est l'opération qui consiste à éliminer les salissures afin d assurer la propreté, l hygiène,

Plus en détail

L eau de Javel. Le produit idéal pour les piscines privées. Chambre Syndicale Nationale de l Eau de Javel

L eau de Javel. Le produit idéal pour les piscines privées. Chambre Syndicale Nationale de l Eau de Javel L eau de Javel Le produit idéal pour les piscines privées Chambre Syndicale Nationale de l Eau de Javel REMARQUE PRÉLIMINAIRE NOUS ATTIRONS L ATTENTION DE L UTILISATEUR SUR LE FAIT QUE CE DOSSIER CONCERNE

Plus en détail

MODE OPERATOIRE ENTRETIEN DU NASOFIBROSCOPE

MODE OPERATOIRE ENTRETIEN DU NASOFIBROSCOPE MODE OPERATOIRE ENTRETIEN DU NASOFIBROSCOPE MO SPI PRE 028 v5 04/2012 1/5 MODIFICATIONS APPORTEES - Prise en charge du matériel pour les patients suspects ou atteints de MCJ - Durée de l'étape «désinfection»

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

INSTRUMENTS. Gamme. instruments. les nettoyants pré-désinfectants. les désinfectants de haut-niveau. les instrubacs

INSTRUMENTS. Gamme. instruments. les nettoyants pré-désinfectants. les désinfectants de haut-niveau. les instrubacs Visionnez nos vidéos sur Dailymotion Gamme INSTRUMENTS les nettoyants pré-désinfectants Hexanios G+R... page 06 Aniosyme DD1... page 06 Septanios MD... page 06 Aniosyme PLA II... page 07 Microsept... page

Plus en détail

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS FICHES 1et 2 : HYGIENE DU PERSONNEL FICHE 3 : PLAN DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 4 : SUIVI DES OPERATIONS DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES

Plus en détail

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 Entretien des locaux IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 L entretien des locaux hospitaliers concourt à l hygiène générale d un établissement de soins L entretien est un des maillons de la chaîne

Plus en détail

environnement Gamme environnement

environnement Gamme environnement Visionnez nos vidéos sur Dailymotion Gamme les nettoyants / désinfectants sols Deterg Anios... page 12 Surfanios Premium... page 12 Aniosurf Premium... page 12 Centrales Prosystem Compact... page 13 Plonge

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène

Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène Quel matériel utiliser? Si possible préférer l usage unique: Signalé par le symbole: Ne pas réutiliser Ne pas faire de procédure d entretien Matériel réutilisable:

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

"Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur

Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire? Pasteur "Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Historique Cadre législatif Petits rappels

Plus en détail

Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances

Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances CRCM NANTES pédiatrie Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances d après les recommandations du GRAM ( Groupe Aérosols et Mucoviscidose) et de l association

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX 1. OBJECTIF Eviter la transmission croisée de micro-organismes via les dispositifs médicaux (DM) de bas niveau de risque infectieux et de niveau intermédiaire 2. DOMAINE D APPLICATION Médecins, infirmiers,

Plus en détail

PROCEDURE D ENTRETIEN DE LA SONDE ECHOGRAPHIQUE

PROCEDURE D ENTRETIEN DE LA SONDE ECHOGRAPHIQUE 1/7 OBJET Décontamination, détergence et désinfection de la sonde échographique DOMAINE D APPLICATION Services de radiologie et de réanimation dans le cadre des patients non à risque et des actes non à

Plus en détail

Elaborée spécifiquement pour vous par des chimistes dans nos laboratoires, la gamme Truck Cleaning vous garantit des produits de qualité et un

Elaborée spécifiquement pour vous par des chimistes dans nos laboratoires, la gamme Truck Cleaning vous garantit des produits de qualité et un Elaborée spécifiquement pour vous par des chimistes dans nos laboratoires, la gamme Truck Cleaning vous garantit des produits de qualité et un service personnalisé impeccable à des prix exceptionnels.

Plus en détail

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre SOLUSCOPE 3 La valeur sûre SOLUSCOPE 3 une Machine rapide Pour un nettoyage et une désinfection efficace Un cycle 1 complet en 20 minutes UN TEMPS DE TRAITEMENT OPTIMAL Le cycle de traitement complet du

Plus en détail

Elimination des souillures physiques (visibles ou non) d une surface. Le résultat est une surface propre.

Elimination des souillures physiques (visibles ou non) d une surface. Le résultat est une surface propre. L E N T RE T IE N : NE T T O Y A GE E T D E SI N FE C TI O N. Introduction. Satisfaction de la clientèle Sécurité microbiologique des préparations Matériel a une durée de vie plus longue : économie Satisfaction

Plus en détail

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN A CONCEPTION DES LOCAUX B ENTRETIEN DES LOCAUX 1. ENTRETIEN DES SOLS ET SURFACES 2. ENTRETIEN DES EQUIPEMENTS

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail