Projet pour un espace de création intégré au quartier Servette / Grand-Pré

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet pour un espace de création intégré au quartier Servette / Grand-Pré"

Transcription

1

2

3 M o t t A t t o M 20 avenue Giuseppe-Motta Réalisation : Joseph Frusciante, collectif MottAttoM Remerciements à : Christian Burri Fabien Ottet Expeau

4 FÉDÉRATION MottAttoM avenue Giuseppe-Motta, 20 CH-1202 Genève Permanent : Joseph Frusciante groupe de rédaction : Projet : Recherches, conception, rédaction : Mise en page, relecture, impression : Relectures : MottAttoM Joseph Frusciante Angelo Bergomi MottAttoM Genève printemps 2008

5 TABLE 1 Introduction 3 2 Qui est MottAttoM 5 I Buts et objectifs 5 II Associations. 6 III Activités et espaces Mise à disposition d espaces de travail 7 7 IV Structure et fonctionnement 8 Fédération, comité 8 Gestion financière 8 V Gestion des locaux 9 Principes 9 La grande salle 9 VI Synergies 10 Ouverture 10 Ressources 10 VII Accueil de projets 11 Quelques bénéficiaires des espaces d accueil, Projets ayant impliqué MottAttoM 13 3 Le bâtiment, données et réflexions 15 I Architecture et histoire. Evolution II Volumes. 16 Mise en relation des activités et des volumes. 17 III Avis de M. Christian Burri, architecte 18 Tableau comparatif : quelques caractéristiques des deux bâtiments envisagés 18 Rénovation 19 Quelques chiffres 19 Affectation des espaces 19 IV Observations et perspectives. 20 État du bâtiment 20 Rénovation et pérennité 20 Engagement 20 4 MottAttoM dans le Plan Localisé de Quartier N 28748/ I Analyse 21 II Commentaires 22 Alignement des bâtiments 22 Intégration, harmonie et préservation 22 Mutations du PLQ 22 III Proposition 22 5 Finalité 23 I Conclusions 23 Considérant : 24 Nous demandons : 25 6 annexes 27 I Motion M-278, acceptée le 15 mai II Projet de rénovation Giuseppe-Motta

6

7 1 INTRODUCTION Ce projet propose le maintien de la fédération MottAttoM et du bâtiment qui l abrite actuellement, pour que puisse continuer à se développer une activité déjà intense et bien ancrée dans la vie du quartier, de la ville et de la région. En janvier 2000, un groupement d artistes et d'artisans en mal de locaux de travail à prix abordables occupe la halle industrielle sise au 20 de l avenue Giuseppe-Motta et fait part aux autorités de la Ville de Genève, propriétaires des lieux, de son projet d ateliers pour la création artistique et artisanale. A la suite d un incendie survenu le 7 mai 2001, la Ville de Genève décide d assainir le bâtiment et de le mettre à disposition du collectif. MottAttoM se restructure, participe aux travaux et les deux parties concluent un contrat de prêt à usage, dont la première échéance est fixée au 31 décembre Le bâtiment de 1100 m2 au sol, sur deux niveaux, abrite désormais 15 associations aux activités diverses, réparties dans des espaces allant de 20 à 200m2. Chaque association résidente est représentée au comité de gestion qui se réunit une fois par mois pour et travaille aux divers aspects du quotidien et de l avenir du collectif. La gestion du collectif et du bâtiment s'affine et se perfectionne ; de nombreux événements et réalisations voient le jour, des synergies se créent, des réseaux se tissent. Mais, le bâtiment ne répondant pas aux normes de sécurité, la plupart des projets destinés à la population du quartier, impliquant un accueil public sont momentanément abandonnés. Ces projets n attendent que d'être réactivés. Cependant, stages, répétitions, expositions et petites formes scéniques s offrent ponctuellement aux participants et visiteurs sous forme d'événements associatifs ou privés. Depuis 8 ans, MottAttoM affirme sa vitalité et son utilité sur la place culturelle régionale. De nombreuses investigations ont permis de conclure que rien ne s oppose formellement à ce qu un nouveau contrat puisse être signé entre les occupants et la Ville de Genève. La fédération MottAttoM souhaite vivement inscrire son existence ses activités et son rôle dans le long terme en demeurant dans le bâtiment qu elle occupe actuellement. La certitude que la vie de quartier et la richesse du tissu urbain et social se définissent par la diversité et l offre d espaces de rencontres et d expérimentation, ainsi que l actuelle et inquiétante raréfaction de tels espaces, nous amènent à nous mobiliser autour du projet présenté ici. Il est vital que les collectifs culturels ne soient ni fragmentés ni dispersés, que des sites où sont réunis des énergies et des projets originaux puissent exister et être actifs au cœur de la cité genevoise. Introduction 3

8 Rez-de-chaussée Étage 4

9 2 QUI EST MOTTATTOM I Buts et objectifs II Associations. III Activités et espaces Mise à disposition d espaces de travail IV Structure et fonctionnement Fédération, comité Gestion financière V Gestion des locaux Principes La grande salle VI Synergies Ouverture Ressources VII Accueil de projets Bénéficiaires des espaces d accueil Projets ayant impliqué MottAttoM Mise en relation des activités et des volumes. Tableau comparatif : quelques caractéristiques des deux bâtiments envisagés Rénovation Quelques chiffres Affectation des espaces État du bâtiment Rénovation et pérennité Engagement I Buts et objectifs La fédération MottAttoM est une association à but non lucratif selon les articles 60 et suivants du code civil Suisse. Elle a pour but, selon ses statuts, de : «soutenir, de défendre et de représenter les associations, collectifs et individus qui partagent ses locaux, gérer et d'organiser ses locaux, maintenir un espace ouvert, interdisciplinaire et autogéré, garantir un fonctionnement collectif et démocratique, où femmes et hommes sont représentés équitablement.» Ses membres sont les diverses associations qui la constituent. Qui est MottAttoM Buts et objectifs 5

10 II Associations. MottAttoM est un lieu de travail multidisciplinaire regroupant 15 associations. Théâtre, conte, costumes, danse, arts graphiques, constructions artisanales, arts plastiques, musique, technique du spectacle, radio activités régulières et temporaires se côtoient, se croisent, se rejoignent Associations et activités respectives actuelles : Art'hung Les Amis de Radio Zones Atelier Sphinx Atelier Konsdek La Cale Le Cercle Dem.Ass FAMO File par là Korpüs Animüs Mottaforme Metallus Padouk Photous Séléné gestion de la grande salle, dite "la Mine" studio de radio rédaction- événements culturels compagnie de théâtre arts visuels - arts de la scène - robotique sculpture - lutherie évènements associatifs répétition et recherche musique - arts visuels collectif de femmes peintres costumes de scène compagnie de théâtre répétitions et recherche, arts de la scène atelier associatif de serrurerie atelier associatif de menuiserie images numériques espace contes, répétitions et créations 6 Qui est MottAttoM Associations.

11 III Activités et espaces Le travail mené dans chaque espace ou engendré par chaque association ne sera pas détaillé ici. Le Rapport d'activité est un excellent moyen d en apprendre d avantage. Nous aimerions surtout mettre l'accent sur l'esprit dans lequel ce travail s'effectue. Société et économie poussent à l efficacité, à la concurrence et conduisent au cloisonnement et à la superficialité des relations. Les structures associatives, l'autogestion, nos principes et nos valeurs nous amènent à fonctionner différemment. Nous croyons au pouvoir créatif et dynamisant du partage et de la collaboration. Il n'est pas rare de voir plusieurs associations participer au même projet, que celui-ci soit propre à MottAttoM ou émanant d intervenantes de passage. MottAttoM n est pas seulement un lieu d accueil, mais a aussi pour vocation d être un lieu de transmission de savoir et de savoir-faire. Les associations proposent des ateliers et des stages ponctuels de danse, de conte, d initiation aux arts du cirque, de dessin, de sculpture, de théâtre Le nombre de spectacles ou de manifestations engendrées par l activité qui se développe à MottAttoM est un bon reflet du dynamisme régnant dans ses murs, et bien sûr de la nécessité d'un lieu de ce genre. Mise à disposition d espaces de travail Dans les faits, nous nous efforçons non seulement d'être nous même actifs et créatifs sur le plan artistique et associatif, mais également de mettre à disposition nos espaces, nos infrastructures et nos énergies, afin qu elles puissent être utiles au plus grand nombre d'individus, de collectifs, de compagnies, d'associations, etc Notre foi en la force du partage et de l'échange nous conduisent naturellement à cet exercice. La plupart des associations de MottAttoM pratiquent régulièrement la mise à disposition de leurs espaces. Qui est MottAttoM Activités et espaces 7

12 IV Structure et fonctionnement Fédération, comité MottAttoM est donc une association fédérative à but non lucratif. Treize gèrent un espace pour une activité qui leur est propre; deux sont des associations internes de gestion. Le comité de MottAttoM est constitué par une représentante de chaque association et se réunit une fois par mois. Chaque année sont convoquées au moins deux assemblées générales. Gestion financière Au niveau financier, nous assumons les charges du bâtiment, qui comprennent : consommation de gaz (chauffage) et d'électricité entretien des canalisations, du système de chauffage et du monte charges assurances responsabilité civile et mobilières, prévention incendie. A cela viennent s'ajouter les frais de fonctionnement, tels que : permanence bureau nettoyage et entretien aménagements et petites réparations. Le budget 2007 est de francs pour les dépenses. La question du financement de ces frais ne s'est jamais vraiment posée, et c'est tout naturellement que nous avons opté pour l'autofinancement. Ce choix est tout à fait logique par rapport à notre démarche et au type de projet que nous développons. Au début, ces charges étaient relativement peu élevées. Avec le temps et le développement de notre organisation ainsi que des exigences tant contractuelles qu internes, les charges tendent à augmenter. Pour limiter cette augmentation, une bonne partie des tâches courantes reste assumée de manière bénévole. Nous avons mis au point un système de gestion interne qui fait ses preuves, et qui nous a assuré, jusqu'à présent, une solvabilité auprès de nos fournisseurs, et qui est le reflet du sérieux avec lequel nous gérons et entretenons ce bâtiment. A l'interne donc, les charges communes sont équitablement divisées entre toutes les utilisatrices et tous les utilisateurs, soit environ quarante personnes. Les consommations de fluides sont réparties en fonction de la consommation de chaque espace, et, enfin, les frais de chauffage sont assumés en fonction des volumes utilisés. 8 Qui est MottAttoM Structure et fonctionnement

13 V Gestion des locaux Principes Les attributions sont décidées par l Assemblée Générale, après mise sur pied d une commission d examen de dossiers. Lorsqu'un espace est mis à disposition d'un groupe extérieur, une compagnie par exemple, les charges sont assumées par le groupe accueilli. Nous ne percevons aucune forme de loyer pour la mise à disposition de nos espaces. Plutôt que de se retrouver chacun enfermé dans son atelier, avec un service de gérance ou d'exploitation qui assume la gestion, nous prenons en main, de la manière la plus démocratique possible, le fonctionnement et la vie à l'intérieur de MottAttoM. Nous développons ainsi une forme, un style, et défendons des valeurs et des idéaux : la créativité, la recherche, le partage, l'interactivité, etc. La grande salle Au premier étage, le bâtiment comporte une salle aux caractéristiques exceptionnelles : 400m2 sans pilier, vitrée sur trois côtés, 5,5m de haut. Ces atouts, rares du point de vue architectural, en font un espace propice pour le travail des arts de la scène, spécialement pour le théâtre et la danse. Nous avons très vite opté pour la mise à disposition de cet espace plutôt que de l'attribuer à un seul groupe. Cela a engendré un important travail de gestion et d'organisation, souvent bénévole, mais cela a surtout permis une magnifique ouverture vers l'extérieur, et une opportunité pour toutes les compagnies genevoises, grandes ou petites, connues ou non, de théâtre, de danse, scolaires, associatives ou institutionnelles, de bénéficier d'un lieu de travail à des conditions très abordables. Qui est MottAttoM Gestion des locaux 9

14 VI Synergies Ouverture Nous avons voulu dès le début un mode de gestion associatif. L expérience que nous en avons fait jusqu à présent a positivement démontré qu il favorise les échanges d'idées, les débats, et surtout qu il génère ces synergies vitales dans le milieu artistique, aboutissant à la réalisations de projets. Nous avons choisi d'étendre hors de nos murs cette expérience de mise en collectivité. A l instar de lieux tels que le Galpon, la Parfumerie ou l Usine, des espaces attribués à des compagnies de théâtres sont également utilisés par bien d'autres, non membres de MottAttoM, qui ont besoin d'un espace de travail pour leurs répétions ou leurs créations. Ainsi, le collectif de femmes peintres met régulièrement son espace à disposition d'autres artistes et pour des projets ponctuels, ou les ateliers artisanaux, qui sont des ateliers associatifs à but non lucratif, accueillent nombre de personnes, artisans ou non, pour des projets à caractère expérimental ou artistique,. La mise à disposition des espaces de MottAttoM permet le développement d'un nombre important de projets associatifs, artistiques et sociaux. Cela donne également la possibilité à des personnes qui, par leur statut social ou leur situation personnelle, ne trouveraient pas ailleurs l opportunité d'exercer ces activités. MottAttoM remplit donc également un rôle socioculturel. Ressources La richesse de MottAttoM ne se limite pas à offrir des espaces de travail. La proximité immédiate de tous ces espaces où se déroulent des activités diverses et complémentaires, allié à la philosophie du partage d'idées et des lieux, ont contribué à rendre possibles des dynamiques collectives, synergies trop souvent rares à notre époque. Bon nombre de projets nés ou développés à MottAttoM ont impliqué plusieurs associations résidentes. Certains ont même été entièrement produits par les ressources internes de MottAttoM. Tout cela n est pas possible si nous ne sommes pas toutes réunies sous un même toit. 10 Qui est MottAttoM Synergies

15 VII Accueil de projets Depuis l'an 2000, un réseau de liens s est tissé autour de MottAttoM. Des projets individuels et des créations de collectifs indépendants ou institutionnels ont pu bénéficier de notre accueil, dans la grande salle comme dans les autres espaces. PAGES SUIVANTES : aperçu du nombre des bénéficiaires de nos espaces d accueil ainsi que de l étendue des projets qui découlent des activités à MottAttoM. Ces listes couvrent les années 2005 à 2007 et ne sont pas exhaustives Nombre de celles et ceux cités avaient déjà marqué les lieux de leur présence dès Qui est MottAttoM Accueil de projets 11

16 Quelques bénéficiaires des espaces d accueil, A bras l'corps Alexandre Babel Alexandre Joly Antonio Buil Association Ex-Haro Atelier Sphinx BAC Bâtiment d'art Contemporain Ballet junior Bernard Chèze Bertrand Keller Bistr'ok Centre pour l'image Contemporaine/St Gervais Cie Bleuduciel.prod Cie de l Ours Cie du Chat Cie d'une petite technique Cie L'ascenseur à poisson Cie les Faiseurs de Rêves Cie Tohu Wa Bohu Claire Peverelli Compagnie de danse Zagabo Conteurs de Genève Delphine Horst Didier Carrier Enfants de l'avenir/espace Animé Fanfare du Château Festival Archipel F-Information/Filigran Flux Production Fonds Municipal d'art Contemporain Genève Frédéric Polier Geneviève Guhl Giles Jobin Guillaume LaBelle Héloïse Miermon Hutteur Isabelle Bouhet Jacques Siron Jardins de Cocagne Jean-Marc Couffin John Menoud Jozsef Trefeli Julie Campiche La Comédie de Genève La compagnie Danger eux La Lanterne Magique La Ribot La Tête dans le sac La Toupie L association Prélude L atelier vie Les Associés de l Ombre Les Bamboches Les Yeux de la Nuit Lorette Andersen Maison des enfants des grottes Marie-Caroline Hominal Mathieu Chardet Maurice Mc Gee MDA(Mouvement des Ainés) Media & Design Lab EPFL Michel Favre Michel Viala MQ Asters Musée d'art et d'histoire Musée d'ethnographie de Genève Nathalie Tissot Néfissa Bénouniche Olivier Sidore Parano Fondation Pascal Berney Philippe Campiche Philippe Ekeke Philippe Luscher Piano Nobile Pôle romand de coordination d'actions culturelles en prison Pré en bulle Service Culturel de Plan-les- Ouates Service des Ecoles Genève SpaceKIT Studio production Swarm Intelligent Lab EPFL Théâtre de l orangerie Théatre de Poche Théâtre Dedal Théâtre du Grutli Théâtre du Loup Théâtre du Pont Neuf Théâtre Due Punti Théâtre le Colombier Théâtre Racine Théâtre Séraphin Théâtre Vidy-Lausanne Thierry Panchaud Valérie Margot Yaël Miller Yan Marrussich Yves Pinguely 12 Qui est MottAttoM Accueil de projets

17 Projets ayant impliqué MottAttoM Qu ils aient eu lieu à MottAttoM ou ailleurs, ces événements ont vu tout ou partie de leur réalisation se dérouler à MottAttoM. 730 portraits d hommes 730 portraits de femmes Ateliers portes ouvertes Bartleby ou les sans visages Bulle Casimir et Caroline, Théâtre du Loup, Helvetic Shakespeare Company Cette mauvaise habitude de mourir Dostoïevsky à Cuba, Grange de Dorigny, Atelier Sphynx Double deux Elles vont où les choses quand on les oublie? Entre chiens et loups Escurial Escurial Exposition «Affiche sauvage» en Artenîle Félix Festival Archipel 2005, 2006, 2007 Festival Belluard Bollwerk International BBI Fribourg Festival de la Bâtie Festival International d'art Video de Casablanca Festival Point d'impact, Piano Nobile Fête de la maison de quartier de Champel Fête de la Musique 2007, Ville de genève fêtes de la MQ Asters Geneva session 2007 International dance workshop Gloire et Beauté :Liquidation totale HA? Hilda Inconnu à cette adresse Intuit Kroum l ectoplasme, Théâtre de l'orangerie, Atelier Sphynx l Art et les Enfants L école des femmes L enfant froid L habilleur, Théâtre Pitoëff, par le Théâtre du Pont Neuf La nuit des Chandelles La nuit des Chandelles La vierge froide et autres racontars L'Attraction Humaine le bon homme hiver des Grottes Le funambule et la femme assise le maître et Marguerite, théâtre du Loup, Atelier Sphynx Le tiroir suivi de l armoire Les bonhommes hiver 2000-à2008 Les Icebergs Les Jours Heureux Les pieds dans l'eau Les Sursitaires Les voleurs de qualités Léz Arts des Grottes L'heure du lynx Mémoire(s) d un parc. Parole aux Femmes! Méphisto Ode aux enfants des villes Quai quand la vie bégaie Résistance Rien à jeter Salomé Sexotiquies Slub Transhelvétique Trans-Warhol Travail de Bachlor pour le cinema, HEAD Travaux de diplôme de l'ecole des Arts Appliqués Un spectacle par ci Un spectacle par là Union Sacré Vaguement derrière Vidéo luncheonette Virginia Visages Voyages Yeux de la Nuit 2005, 2007 Yvonne, princesse de Bourgogne, au Théâtre du Loup, Atelier Sphynx MottAttoM est un outil de travail extrèmement sollicité, un lieu précieux, un univers particulier et unique à Genève, désormais indispensable aux milieux artistiques, culturels et associatifs. Qui est MottAttoM Accueil de projets 13

18

19 3 LE BÂTIMENT, DONNÉES ET RÉFLEXIONS I Architecture et histoire. Evolution II Volumes. Mise en relation des activités et des volumes. III Avis de M. Christian Burri, architecte Tableau comparatif : quelques caractéristiques des deux bâtiments envisagés Rénovation Quelques chiffres Affectation des espaces IV Observations et perspectives. État du bâtiment Rénovation et pérennité Engagement I Architecture et histoire. «En 1910, Edmond Fatio déposait une requête au nom de la SCSC pour construire "des écuries et remises". Il s'agissait de deux longs corps de bâtiment, parallèles I' un à I'autre, établis dans la profondeur de la parcelle; ils comptaient deux niveaux, étaient séparés par une allée centrale et reliés par une verrière en toiture. Au rez-de-chaussée, on trouvait les stalles dans le corps nord, avec un petit espace réservé au garçon d'écurie, au dépôt d'avoine et à un local pour les outils ; en vis-à-vis, dans le corps sud, se trouvaient les remises à chars. Le niveau supérieur était sans doute entièrement réservé au stockage du foin (également dépôts de marchandises?). Seule la moitié du bâtiment a été réalisée. Il aurait dû mesurer, selon les plans de Fatio, plus de 50 m de long. En longueur et, à cette époque, il ne totalise guère plus de 25m. Cette réduction de longueur à la construction préserva pour quelques années les deux bâtiments anciens (503, 503 bis). A noter que le chauffage avait été installé, en particulier dans la partie occupée par les chevaux. En 1912, la grande halle écurie-remise se vit complétée par la belle maison néo-xvllle implantée à front de rue, destinée essentiellement au logement mais également à la sellerie.(voir fiche 20, Giuseppe-Motta, maison). L'ensemble des bâtiments fut cadastré cette même année 1912.» (in Conservation du patrimoine architectural, Dép. Municipal de l'aménagement, des constructions et de la voirie; V. Palfi dans le cadre de l'inventaire du patrimoine Municipal.) à propos de la maison à front de rue "Construit en 1912 par l architecte Edmond Fatio, ce bâtiment constitue un des rares exemples d édifices genevois de la 1ère moitié du XXème siècle dont la forme emprunte aux modèles de l architecture classique genevoise. Aujourd hui dans un état vétuste, l immeuble doit être restauré. Les travaux porteront sur une rénovation générale de l enveloppe du bâtiment ainsi que sur des interventions légères dans les appartements, tout en assurant la préservation et la mise en valeur de la substance historique. La restauration prévoit également la mise en conformité aux normes de sécurité et l amélioration thermique du bâtiment." (http://www.genf.ch/geneve/amenagement/act_amenag_servette.htm) Le bâtiment, données et réflexions Architecture et histoire. 15

20 Evolution Les halles qui accueillent MottAttoM sont un des rares exemples d'édifices genevois de la 1ère moitié du XXème siècle (Heimatstil), puisque intimement liées à l'immeuble d'habitations sis au même numéro. Au cours des décennies et au gré des changements d usagers, le bâtiment connaît de nombreuses et diverses affectations. Sa conformation évolue : les dépôts sont complétés d ateliers et de bureaux. Un corps supplémentaire est ajouté : c est l appendice sud du bâtiment, avec à l étage la salle de 400m2. En janvier 2000, le bâtiment désaffecté depuis une année est investi : c est la naissance de MottAttoM. Le projet d occupation intégrait déjà un principe évident : l environnement d un lieu, les espaces qui le caractérisent et leurs imbrications déterminent largement le choix des activités qui s y développeront. Suite à l'incendie survenu dans les locaux en 2001, la Ville de Genève décide d'ajouter 240'000 francs aux prestations de l'assurance incendie pour permettre la réhabilitation du bâtiment. En 4 mois entreprises et membres de MottAttoM travaillent de concert : assainissements, remise à neuf de l'installation de chauffage, installation d'une chaudière à gaz de 246 Kw, rénovation et adaptation des installations électriques au projet de développement des activités de MottAttoM, créations de nouveaux ateliers au rez-de-chaussée C est grâce à ce geste et à ce soutien que nous trouvons aujourd'hui des salles de travail pour les arts de la scène avec un équipement électrique de 80 et 125 Ampères, ce qui permet notamment d élaborer des mises en lumière pour des répétitions ou représentations de spectacles également des ateliers de sculpture, de menuiserie, également équipés avec une puissance permettant l'usage de machines. II Volumes. La bâtisse de deux étages présente des volumes intéressants, particulièrement appropriés aux activités que nous y développons Surfaces des locaux variées, hauteurs permettant l'implantation d'éclairage et de décors de spectacles, lumière abondante pour les travaux graphiques, la peinture et la sculpture. Les espaces du bâtiment ont été répartis de façon rationnelle entre les différentes associations qui y développent leurs activités depuis 8 ans. Ainsi, les ateliers artisanaux et techniques, qui nécessitent souvent la manutention de matériel se trouvent au rez-de-chaussée ; les volumes présentant une hauteur intéressante ont été attribués aux compagnie de théâtre, etc En résumé, nous nous trouvons face à un magnifique exemple de réhabilitation d'espaces. Nous avons su choisir et développer des activités totalement adaptées aux particularités du bâtiment et de son environnement, ce qui offre à Genève une magnifique opportunité de dégager des espaces de travail indispensables aux milieux artistiques et associatifs d'une part, et d'autre part, est une manière de revaloriser un patrimoine architectural typique du début du 20ème siècle. D autres villes en Europe et dans le monde ont d ores et déjà intégré dans leur paysage urbain ce type de réaffectation de leur patrimoine architectural (friche de la Belle de Mai à Marseille, la Laiterie à Strasbourg, UFA Fabrik à Berlin, etc voir notamment 16 Le bâtiment, données et réflexions Volumes.

21 Mise en relation des activités et des volumes. Activité La Mine salle de répétition et de travail pour accueil extérieur Les Amis de Radio Zones, studio de radio rédaction- événements culturels Atelier Sphinx, compagnie de théâtre Atelier Konsdek, arts visuels - arts de la scène - robotique La Cale, sculpture - lutherie Dem.Ass, répétition et recherche musicale - arts visuels FAMO, collectif de femmes peintres File par là, costumes de scène Korpüs Animüs, compagnie de théâtre Mottaforme, répétitions et recherche pour les arts de la scène Metallus, atelier associatif de serrurerie Padouk, atelier associatif de menuiserie Photous, images numériques Séléné, espace contes, répétitions et créations Surface m2 Hauteur m Volume m / Le bâtiment, données et réflexions Volumes. 17

22 III Avis de M. Christian Burri, architecte Soucieux de présenter un projet réaliste, nous avons demandé un avis à un architecte confirmé, M. Christian Burri, exerçant à de Berne. Dans son rapport rendu du 6 octobre 2007, M. Burri nous livre quelques des éléments importants. En voici quelques uns qu il nous semble utile de relever. Le bâtiment MottAttoM n est pas maintenu dans le plan localisé de quartier, mais il est techniquement possible de le conserver. La densification de parcelles n est pas un but en soi, mais c est la seule possibilité pour la ville de grandir. Bien qu'il soit bien venu de conserver des vides et des zones moins denses. La décision que MottAttoM soit une de ces zones ou non ne peut être que politique. Tableau comparatif : quelques caractéristiques des deux bâtiments envisagés Dans le PLQ N 28748/29352, la parcelle de terrain actuellement occupée par le bâtiment de MottAttoM est destinée à la construction d un immeuble locatif de 6 étages, rez-dechaussée avec commerces et ateliers, sous-sol. Bâtiment Bâtiment remarques MottAttoM PLQ. Surface brute Ateliers, Artisanat, commerce 2'400 m2 650 m2 Le plan de quartier ne prévoit que le rez-de-chaussée. Entrepots, Garages m2 Admission 1 sous-sol, mais il est possible d en faire plus Logement - 4'500 m2 Correspond à appartements Surface totale 2'400 m2 5'150 m2 Solde 2'650 m2 ou + 115% (sans sous-sols) Valeur du terrain comparé au m2 réalisé 3.6 Mio FS 7.7 Mio FS Pour chaque m2 de surface brute est admis une part pour le terrain de 1'500.- (ceci est un chiffre plutôt bas pour un terrain en ville) 18 Le bâtiment, données et réflexions Avis de M. Christian Burri, architecte

23 Rénovation Si le bâtiment MottAttoM est conservé, il doit être rénové pour satisfaire aux besoins de sécurité et d économie d énergie. Une utilisation durable sans rénovation ne serait pas acceptable. De plus, MottAttoM présente moins d'intérêt si il n'y est pas envisagé la possibilité d un accueil public. Quelques chiffres On peut envisager un investissement de par m2 pour rénover le bâtiment avec son aspect actuel (esthétique industriel, sans confort). Comptons donc 2'400'000.-.(NDLR il faudrait compter au moins 10'000'000.- pour une construction neuve équivalente). En admettant que la ville mette à disposition cette somme et qu elle n'entre pas en matière pour un subventionnement supplémentaire, il faudra compter avec un loyer de 144'000.- par an (6%). Ceci équivaut à un loyer de 12'000.- par mois. Calculé au m2 (brut, donc avec les corridors, WC, etc) cela représente CHF 60 par m2 et par an. Un atelier de 100m2 nets coûterait environ par mois, la grande salle de spectacle 3'600.- par mois, sans les frais annexes (surface nette = 2/3). Affectation des espaces L'espace de 400 m2 sans pilier est indéniablement précieux. La nef centrale avec sa verrière est d une grande qualité spatiale. C'est un espace approprié à l accueil de nombreuses personnes : public, conférences, réunions L'enfilade d'espaces depuis l'avenue Motta sous le bâtiment par la cour pour aboutir dans le "hall" sur 2 étages avec son vitrage me semble très, très intéressante. En cas de transformation cette qualité d'espaces mérite la plus grande attention. 2005, Christian Burri, architecte ETH, Berne. (traduction Marianne Burri, Joseph Frusciante) Le bâtiment, données et réflexions Avis de M. Christian Burri, architecte 19

24 IV Observations et perspectives. État du bâtiment Comme le démontre l'étude menée par Monsieur Fabien Ottet en 2001, le bâtiment est sain : «D'une manière générale, ce bâtiment ne présente pas de dégâts importants. Moyennant des réparations légères de surface, il est possible de le maintenir dans un état satisfaisant.» En revanche, son coefficient thermique est faible et les aménagements intérieurs ne répondent pas aux normes de sécurité du public. Pour y développer des activités il nécessite une rénovation allant dans le sens de ces observations. Rénovation et pérennité Nous pensons qu'il est possible et souhaitable que des travaux soient entrepris et orientés de manière à préserver ses caractéristiques architecturales de type industriel, ainsi que la répartition de ses espaces intérieurs. Une rénovation légère, orientée vers l essentiel : rationalité énergétique, interventions pertinentes sur l enveloppe et son esthétique, mise aux normes pour l accueil du public et améliorations fonctionnelles. Autant de perspectives parfaitement réalistes qui permettront de contribuer au maintien de l offre culturelle dans le périmètre urbain de la Servette-Grand-pré. Engagement Nous savons tous à quel point frappe la pénurie pour le logement, mais il en va de même pour les espaces de création et de travail artistique et associatifs. Aux récents besoins émergents, dus en partie aux évacuations de sites tels que Rhino, l'arquebuse, bientôt Artamis et Kugler, les autorités n ont pas trouvé à ce jour de solution de relogement. Or, MottAttoM offre la possibilité, à un coût raisonnable, de maintenir un tel lieu de travail, qui a fait ses preuves et démontré son utilité. Les membres de la fédération sont prêts à participer activement à l étude d un projet de rénovation. Nous avons la conviction qu il est parfaitement possible de lier fortement et dans la durée l existence du bâtiment et ses activités actuelles dans le tissu du quartier. 20 Le bâtiment, données et réflexions Observations et perspectives.

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES.

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. ! PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. Dossier de l Union des Espaces Culturels Autogérés Genève 2010 Introduction Le quartier des Cherpines est au coeur d'une vaste réflexion en matière

Plus en détail

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Mars 2006 Le plus important regroupement d organismes environnementaux au Québec Des entreprises d économie sociale dynamiques,

Plus en détail

REGROUPEMENT PIED CARRÉ

REGROUPEMENT PIED CARRÉ REGROUPEMENT PIED CARRÉ PROJET DE GASPÉ : RECHERCHE ET EXPLORATION : ATELIERS D'ARTISTES ET D'ARTISANS, STUDIOS DE MUSIQUE ET DE DANSE, MICROENTREPRISES CRÉATIVES, CENTRES ET COLLECTIFS D'ARTISTES EN PRODUCTION

Plus en détail

Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris

Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris 1 Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue

Plus en détail

Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant

Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant Annexe 10 1. Association de création artistique Question : Dans quels cas les activités des associations de création artistique sont-elles exonérées

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

Introduction. 1. Les engagements de McGill

Introduction. 1. Les engagements de McGill Introduction L Université McGill remercie le Conseil municipal et l Office de consultation publique de Montréal de tenir des consultations publiques sur le projet du Plan de protection et de mise en valeur

Plus en détail

Vider la maison. Souhaiter contribuer à la conservation de la maison, avoir envie de voir l intérieur de la maison avant travaux

Vider la maison. Souhaiter contribuer à la conservation de la maison, avoir envie de voir l intérieur de la maison avant travaux Vider la maison Atelier 1 Objectif : Organiser un ou deux samedis où les habitants sont invités à venir vider la maison. L activité se conclut par un repas simple et offert. Juin 2015 à octobre 2015 Organisateur

Plus en détail

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Séminaire de formation professionnelle CEI La LDTR genevoise Christophe Aumeunier Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Plan de l'exposé 1 Bref historique 2 Champ d application

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

MAISON FOLIE WAZEMMES

MAISON FOLIE WAZEMMES MAISON FOLIE WAZEMMES TARIFS DE LOCATION ET DOSSIER TECHNIQUE SEPT.2012 MAISON FOLIE WAZEMMES Présentation RUE D'ESQUERMES RUE DES SARRAZINS MONTEBELLO RUE GAMBETTA RUE DU DUMERIN RUE DE WAGRAM RUE DU

Plus en détail

Residences APPEL A CANDIDATURE

Residences APPEL A CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURE L association Picto *, située dans le bâtiment au 28/30 rue Ernest Pictet à Genève, accueille depuis septembre 2014, en résidence chaque année deux artistes de la région. Durant 6 mois,

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

axel schoenert architectes

axel schoenert architectes HALL ADMINISTRATIF hôtel de ville de puteaux axel schoenert architectes l hôtel de ville de puteaux L agence Axel Schoenert architectes a livré la restructuration partielle de l hôtel de ville de Puteaux.

Plus en détail

TRIANGLE DES PERVENCHES VILLE DE CAROUGE INTERVENTION ARTISTIQUE FESSELETKRAMPULZ ARCHITECTES SIA 26.03.2015

TRIANGLE DES PERVENCHES VILLE DE CAROUGE INTERVENTION ARTISTIQUE FESSELETKRAMPULZ ARCHITECTES SIA 26.03.2015 TRIANGLE DES PERVENCHES VILLE DE CAROUGE INTERVENTION ARTISTIQUE FESSELETKRAMPULZ ARCHITECTES SIA 26.03.2015 SOMMAIRE / INTERVENANTS / DONNEES DE BASE / SITUATION / PROJET / PLANS / FACADES / VISUALISATIONS

Plus en détail

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande Culture Politique : Arts plastiques et visuels : aide aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation pour la création et la diffusion de leurs oeuvres Type de subvention : Fonctionnement

Plus en détail

Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée

Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée Stratégies: chapitre D 1 D D1 Valoriser et agencer les lieux d'habitation et les pôles d'activités de manière différenciée Plans d'aménagement local Presque toutes les communes bernoises se sont dotées

Plus en détail

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008 SMAS de Lalinde Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale Présentation du 28 octobre 2008 CONSTAT Les locaux et bâtiment du CIAS sont inadaptés : ils ne répondent plus aux

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE

105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE Ouverture Mardi 14 septembre 2010 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr

Plus en détail

Studios de Paris. Une nouvelle génération de studios

Studios de Paris. Une nouvelle génération de studios Cinéma Télévision Cinéma & Télévision Une nouvelle génération de studios 9 Studios de tournage de 600 m² à 2 000 m² Idéalement situé à Saint-Denis, à seulement 10 minutes de Paris et 15 minutes de l aéroport

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL N 1/2015 le 4 février 2015 Concerne : Demande de crédit de Fr. 451'000.-- pour l organisation d un concours en vue de la rénovation

Plus en détail

Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant.

Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. PARCOURS CULTUREL VILLE DE ST-JULIEN-EN-GENEVOIS Année scolaire 204/5 Dispositif : Ateliers de découverte et de pratique artistique Structures ressources : Service Culturel/MJC inscription par le biais

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT

EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT La Philharmonie de Paris vue du parc de la Villette Philharmonie de Paris - Ateliers Jean Nouvel - Jean Nouvel LA PHILHARMONIE DE PARIS UN PROJET FÉDÉRATEUR L année 2015 sera

Plus en détail

Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH

Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH Pose de la première pierre ADMINISTRATION DE LA NATURE ET DES FORETS A DIEKIRCH DOSSIER DE PRESSE 4 décembre 2012 Historique Mars 2000 : Acquisition de l ancien Hôtel du Midi (83-85, avenue de la Gare)

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

Le Streamliner, impressionnant paquebot de verre dominant l océan et la ville, vous accueille à son bord. Ce luxueux bâtiment, à l architecture

Le Streamliner, impressionnant paquebot de verre dominant l océan et la ville, vous accueille à son bord. Ce luxueux bâtiment, à l architecture Le Streamliner, impressionnant paquebot de verre dominant l océan et la ville, vous accueille à son bord. Ce luxueux bâtiment, à l architecture contemporaine, se situe dans ce qui est amené à devenir un

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2008 PFA/BS POUR DISCUSSION ET ORIENTATION

Conseil d administration Genève, novembre 2008 PFA/BS POUR DISCUSSION ET ORIENTATION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.303/PFA/BS/1 303 e session Conseil d administration Genève, novembre 2008 Sous-comité du bâtiment PFA/BS POUR DISCUSSION ET ORIENTATION PREMIÈRE QUESTION À L ORDRE DU

Plus en détail

Centre Loewenberg. Votre centre de séminaires polyvalent à Morat.

Centre Loewenberg. Votre centre de séminaires polyvalent à Morat. Centre Loewenberg. Votre centre de séminaires polyvalent à Morat. Concentration et créativité vous trouverez ici l ambiance propice. 2 Le Centre Loewenberg se situe au cœur d une charmante région trait

Plus en détail

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, - 1 - Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de Fr. 600'000.- pour la rénovation de l immeuble rue du Temple 4. Monsieur le Président,

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 04-09-2014

PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 04-09-2014 A U D E R G H E M Commission de concertation O U D E R G E M Overlegcommissie PROCES-VERBAL DE LA COMMISSION DE CONCERTATION DU PROCES-VERBAAL VAN DE OVERLEGCOMMISSIE VAN 04-09-2014 Présents/Aanwezig :

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

Expertise vénale Expertise d'un bâtiment existant avant et après travaux

Expertise vénale Expertise d'un bâtiment existant avant et après travaux Gudrun Xpert - sa Avenue des Arts 50 BE - 1000 Bruxelles tel. 02/515 12 40 98947-07 /VEN Client Mevr Kathleen Van Limburg Vredestraat 25 BE - 1080 Brussel Avenue des arts 50 Belgique - 1000 Bruxelles 11/123.45.67

Plus en détail

Manifeste des Citoyens du Bloc Bourgeoys!

Manifeste des Citoyens du Bloc Bourgeoys! À l occasion de la Consultation Publique de l OCPM sur le Développement des terrains du CN. Le mercredi 22 octobre 2009 Manifeste des Citoyens du Bloc Bourgeoys! Qui nous sommes - une coalition de citoyens,

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville «Des coûts de production du logement social en Rhône-Alpes aux enjeux partagés par les partenaires pour produire plus, mieux et abordable» Vendredi 26 juin 2009

Plus en détail

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE Perla Immobilier est aujourd hui un acteur majeur dans l immobilier, secteur clé de l économie nationale. Le groupe s appuie sur une expertise et une expérience

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites»

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Etudier le patrimoine urbain et architectural avec des élèves du secondaire, en relation avec les ressources de la CAPA 1. Sensibiliser

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

@LON Arts et lettres options numériques

@LON Arts et lettres options numériques Arts et lettres options numériques Contexte et historique : - Commande de la ministre en mars 2010 - Sondage SOM Utilisation des technologies numériques - Consultations dans tout les secteurs 12 rencontres,

Plus en détail

Séminaires et journées d étude

Séminaires et journées d étude Séminaires et journées d étude Le Château de Crary est heureux de vous présenter ses salles de réception pour accueillir votre évènement. Le domaine du Château de Crary est un site remarquable pour vos

Plus en détail

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme)

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) LQCM logement à qualité et coût maîtrisés Plan urbanisme construction architecture Enquête sur la qualité d usage des logements Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) Centre d'études

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

Étudier l histoire des arts

Étudier l histoire des arts Étudier l histoire des arts Une option de détermination en seconde Puis soit une option de spécialité en filière littéraire Soit une option facultative dans toutes les autres filières. Au lycée Fulbert

Plus en détail

SITUATION DE LA RÉSIDENCE

SITUATION DE LA RÉSIDENCE SITUATION DE LA RÉSIDENCE Les avantages d une vie proche de la nature avec un accès rapide au cœur de la cité. LYON, alliance parfaite entre tradition et modernité Lyon, classée au patrimoine mondial de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest DOSSIER DE PRESSE Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest Un nouveau bâtiment pour préparer les J.O 2012 et 2016 SOMMAIRE Michel BIHAN Maire de Cesson-Sévigné page 3 Vincent HOHLER page 4 Président

Plus en détail

Des solutions de bâtiment durables. technologie modulaire

Des solutions de bâtiment durables. technologie modulaire Des solutions de bâtiment durables technologie modulaire 1 2 3 LA CONSTRUCTION DURABLE 2 3 Voici un demi-siècle que notre activité développement et réalisation d architecture à structure bois marque le

Plus en détail

Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue.

Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue. Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue. Sèvres Cité de la céramique, établissement public administratif

Plus en détail

APPLICATIONS DE LA RT2012. 1/ Quels bâtiment neufs (hors extensions) sont soumis à la RT2012?

APPLICATIONS DE LA RT2012. 1/ Quels bâtiment neufs (hors extensions) sont soumis à la RT2012? 1/ Quels bâtiment neufs (hors extensions) sont soumis à la RT2012? Textes en vigueurs : Arrêté du 26 octobre 2010, arrêté du 28 décembre 2012, arrêté du 11 décembre 2014. Fiche d'application du 26 Février

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS COMMENT PRÉPARER LES DEMANDES? QUELLES SONT LES RÈGLES A RESPECTER? MINISTÈRE DE LA CULTURE

Plus en détail

TOPIC Résidence curatoriale Appel à candidature 2015

TOPIC Résidence curatoriale Appel à candidature 2015 28-30 Avenue Ernest-Pictet 1203 Genève Appel à candidature 2015 L association Picto 1, située dans le bâtiment au 28/30 rue Ernest Pictet à Genève, accueillera à partir de septembre 2015, un curateur ou

Plus en détail

Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine

Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine 1. Présentation d HF Née en novembre 2009 à l initiative de femmes et d hommes travaillant dans le domaine du spectacle, de la

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

Les partenaires. L association. Bâtimétal

Les partenaires. L association. Bâtimétal Frédérique Nalbandian Parc du grand saint-jean Mirage septembre 2013 Dossier de presse VOYONS VOIR ART CONTEMPORAIN ET TERRITOIRE EDITO La ville d Aix-en-Provence, par l intermédiaire de la Direction de

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

Mégaplac 25. Répondre à la sécurité incendie? La nouvelle solution pour bâtiments de stockage

Mégaplac 25. Répondre à la sécurité incendie? La nouvelle solution pour bâtiments de stockage Janv. 2007 code : F 3943 Répondre à la sécurité incendie? RÉPOND AUX EXIGENCES DE L ARRÊTÉ 1510 Mégaplac 25 La nouvelle solution pour bâtiments de stockage Solution Placoplatre pour murs extérieurs et

Plus en détail

Rénover son bâtiment Mode d emploi

Rénover son bâtiment Mode d emploi Un Article de presse de Fribourg, le 31 mai 2010 Rénovation, énergie solaire : comment bien faire et quel financement? Rénover son bâtiment Mode d emploi En Suisse, près de deux millions de bâtiments,

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS DOSSIER D INFORMATION N 4 LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET LES FESTIVALS D ARTS INTRODUCTION Les festivals d arts visent à célébrer la richesse et la diversité des cultures dans le monde en réunissant des

Plus en détail

REMISE DES PROJETS : Date limite de réception : vendredi 4 octobre 2013 Heure limite de réception : 12h

REMISE DES PROJETS : Date limite de réception : vendredi 4 octobre 2013 Heure limite de réception : 12h Appel à projet pour la prise à bail de locaux à usage commerciaux 17, Boulevard BARBES - 75018 PARIS REMISE DES PROJETS : Date limite de réception : vendredi 4 octobre 2013 Heure limite de réception :

Plus en détail

Aménager. son point de vente

Aménager. son point de vente Aménager son point de vente L aménagement du point de vente est l un des principaux piliers de la réussite d une entreprise commerciale. La conception de l espace marchand doit permettre : une identification

Plus en détail

CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE

CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE IMPLANTEZ VOS BUREAUX AU SEIN DE LA PREMIÈRE PLATEFORME SINO-EUROPÉENNE EUROSITY, UNE PLATEFORME INTÉGRÉE SINO-EUROPÉENNE UNIQUE EuroSity est une plate-forme de coopération

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Contact Roland Le Joliff-Service communication 06.69.22.44.92 roland.lejoliff@cma-var.fr www.cma-var.fr Avril 2014 2 / 10 1 er avril 2014 En avant première

Plus en détail

Toute désignation de personne, de statut ou de fonction dans le présent règlement vise indifféremment l homme ou la femme.

Toute désignation de personne, de statut ou de fonction dans le présent règlement vise indifféremment l homme ou la femme. Règlement de La julienne Maison des arts et de la culture LC 33 37 du 9 octobre 007 (Entrée en vigueur : 10 octobre 007) Toute désignation de personne, de statut ou de fonction dans le présent règlement

Plus en détail

NaNtes NaNtes VERS PARIS VERS RENNES Erdre Domaine De l erdre NANTES

NaNtes NaNtes VERS PARIS VERS RENNES Erdre Domaine De l erdre NANTES Nantes Nantes Domaine Domaine Nantes, la métropole phare du Grand Ouest Nantes fait résolument partie des villes les plus appréciées de France : chaque année, quelques 3 500 nouveaux habitants viennent

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3

Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 322 e session, Genève, 30 octobre-13 novembre 2014 GB.322/PFA/3 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Durable :

Séminaire Bâtiment Durable : 1 Séminaire Bâtiment Durable : Reconversion durable d immeubles de bureaux Bruxelles Environnement Focus 2 : Aspects techniques et architecturaux Anders BÖHLKE Program Manager de l Executive Master Immobilier

Plus en détail

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers MEDIASTIAM Campus Arts et Métiers d Aix-en-Provence Février 2015 1 C O N C E V O I R D E M A I N SOMMAIRE Description du projet

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.5.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL relatif au transfert du patrimoine immobilier de la S.I. Le Locle-Avenir S.A. en faveur de la Commune du Locle Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

architectetonic sarl atelier d'architecture & design

architectetonic sarl atelier d'architecture & design architectetonic sarl atelier d'architecture & design grange-grèche dessus case postale 40 CH-1268 Begnins T. +41 (0)22 366 19 93 F. +41 (0)22 366 30 68 info@architectetonic.com www.architectetonic.com

Plus en détail

1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010

1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010 1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010 En l'absence de remarque de la part des membres présents, les procès-verbaux des séances du

Plus en détail

Prades-le-Lez. Le Domaine del Prada. Imaginez une vie faite de soleil et de sérénité L AVENIR VOUS APPARTIENT

Prades-le-Lez. Le Domaine del Prada. Imaginez une vie faite de soleil et de sérénité L AVENIR VOUS APPARTIENT Prades-le-Lez Imaginez une vie faite de soleil et de sérénité L AVENIR VOUS APPARTIENT Imaginez un véritable havre de paix En bordure du Lez, au nord de Montpellier, Prades-le-Lez est une ville calme,

Plus en détail

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble.

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les subsistances Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les Subsistances Laboratoire international de création artistique Cirque / Théâtre / Danse / Musique 04 78 39 10 02

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

PPE sise à Chapelle REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION

PPE sise à Chapelle REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION Chapitre I : objet de la propriété par étages Article premier L'immeuble ci-après désigné est constitué en propriété par étages, régie par le présent règlement

Plus en détail