Sommaire. ii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. ii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF"

Transcription

1

2

3 Avant-propos Le Centre d expertise sur les produits agroforestiers (CEPAF, dont le siège social se trouve à La Pocatière a pour mission de contribuer au développement durable de l agroforesterie et des produits forestiers non ligneux (PFNL) dans les communautés rurales du Québec, en offrant des services axés sur les besoins de cette industrie québécoise en émergence. Le CEPAF a contribué à plusieurs initiatives de développement économique des régions centrées sur les PFNL, dont la création de deux coopératives visant l exploitation des PFNL. Le CEPAF a aussi réalisé de nombreux projets de transfert technologique ainsi que l installation d une vitrine technologique à La Pocatière (en partenariat avec le Service canadien de fôrets, Agriculture Canada, le MRNF, la CRÉ du Bas-Saint-Laurent, l Institut de technologie agroalimentaire et Ville de La Pocatière). Le CEPAF désire assurer une veille des marchés des PFNL au niveau provincial et national, en diffusant l information pertinente et à jour aux entreprises, aux organismes et aux intervenants du milieu du Québec au niveau de la production, de la transformation et de la commercialisation des PFNL. Par ses actions, le CEPAF veut accroître la compétitivité des entreprises du Québec utilisatrices des PFNL au niveau provincial, national et international, en offrant des services-conseils dans les domaines de la production et de la transformation des PFNL.

4 Sommaire L industrie forestière au Canada connaît depuis quelques années une période difficile qui se traduit, entre autres, par un nombre important de fermetures d entreprises. L augmentation de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, la récession aux États-Unis et la compétition de pays émergents constituent des facteurs qui peuvent expliquer cette situation. Certaines entreprises réussissent mieux que d autres à passer à travers cette turbulence en augmentant leur productivité et en diversifiant leurs produits. Cependant, les communautés rurales, où l industrie forestière occupait un pan important de l économie, se retrouvent devant la nécessité de diversifier leurs activités économiques. L agriculture traverse elle aussi des moments difficiles. Les producteurs sont aux prises avec une baisse des revenus et un niveau d endettement sans précédent. Comme en foresterie, la recherche de diversification économique devient un besoin pour certains producteurs. Dans ce contexte, l exploitation des produits forestiers non ligneux (PFNL) apparaît comme une des solutions pouvant permettre de réduire l impact négatif des éléments mentionnés et ainsi contribuer à revitaliser les régions rurales. Les produits forestiers non ligneux sont définis comme des produits ou des sous-produits des végétaux forestiers, autres que la matière ligneuse (fibre) destinée à l industrie du bois d œuvre, de la pâte et papier, du bois de chauffage ou du charbon. Les usages commerciaux associés aux PFNL sont variés : aliments et additifs alimentaires, plantes aromatiques, résines, huiles essentielles, produits médicinaux, cosmétauceutiques, produits ornementaux et biocarburants. D après le Service canadien des forêts, en 2004, les forêts canadiennes comptent plus de 500 PFNL différents, générateurs d une économie estimée à près d un milliard de dollars annuellement (Duchesne, ). 1 Actes du colloque sur les produits forestiers non ligneux, ITA de La Pocatière. ii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

5 Le Centre d expertise sur les produits agroforestiers (CEPAF) a réalisé une étude de marchés de 30 produits forestiers non ligneux que l on retrouve au Québec. Cette étude, cofinancée par Développement économique Canada (DEC Bas-Saint-Laurent) et par le Ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation (MDEIE), a permis de mieux connaître les opportunités d affaires de ces produits sur les marchés québécois, canadien et international. Les 30 produits retenus ont été sélectionnés en raison de leur potentiel économique pour les régions du Québec qui repose en autres sur la disponibilité de la ressource, la demande des marchés et les possibilités de valeur ajoutée. Les informations ont été obtenues à partir d une revue de la littérature, de sondages, d entrevues, de visites d événements d importance et d un «focus group». Cette étude a permis de dégager les constats suivants : - Pour les petits fruits : la valeur économique en 2004 était proche des 300 millions de dollars au Canada. Six fruits sont très demandés sur l ensemble des marchés (provincial, national et international). Il s agit, par ordre d importance, des bleuets sauvages (airelle fausse myrtille et airelle à feuilles étroites), des canneberges sauvages (airelle rouge et airelle canneberge), des baies de l amélanchier et de l aronia noir. La demande est bien supérieure à l offre, tant en matière première, qu en produits de deuxième ou de troisième transformation. Deux autres petits fruits voient leur demande croître avec les années, mais pas au rythme de celle des précédents. Il s agit de la camarine et de la chicoutai. Le premier est plus orienté vers l industrie des PSN tandis que le deuxième est à la fois recherché pour son goût et pour ces molécules. Les deux autres petits fruits, le sureau blanc et la viorne trilobée sont plus marginalisés pour le moment. Pour le sureau, l intérêt de l industrie des colorants serait plus grand, s il y avait de gros volumes disponibles et si le prix de la ressource était plus bas. Pour la viorne, le fruit est si peu connu qu il est difficile de dire s il possède un marché, mais son potentiel reste intéressant. CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux iii

6 Dans l ensemble, tous les petits fruits sauvages ont un intérêt commercial qui varie en fonction de la publicité qui leur a été octroyée. Les fruits les plus demandés sont les plus connus et inversement pour les moins recherchés. Le potentiel commercial de ces fruits résulte de la combinaison entre mise en culture, accroissement des rendements, prix attractif et connaissance du produit. - Pour les champignons sauvages : la valeur économique en 2004 était proche des 150 millions de dollars au Canada. Tous les champignons qui ont fait l objet de cette étude disposent d un potentiel commercial intéressant. Les champignons sont recherchés par le secteur alimentaire et depuis quelque temps par celui des PSN. Bien que les principaux marchés soient à l international, notamment en Europe, au Japon et aux États-Unis, la demande sur le marché canadien et québécois semble se maintenir. La plupart du temps, les champignons sont demandés frais, surgelés ou séchés. Il existe toutefois un marché pour les produits transformés de type marinade, poudre, vinaigre, etc. Dans le secteur des PSN, le tchaga est analysé par différents pays et est aujourd hui utilisé dans la pharmacopée de la majorité des pays occidentaux. - Pour les plantes médicinales : le marché mondial était de 100 milliards de dollars en 2004 pour atteindre potentiellement 500 milliards de dollars en Au Canada, en 2004, ce marché était proche des 2 milliards de dollars. Toutes les plantes analysées durant cette étude sont recherchées à différents degrés par les herboristeries, les transformateurs de PSN et d huiles essentielles et même des laboratoires pharmaceutiques. Les espèces les plus demandées sont le ginseng à cinq folioles, la sanguinaire du Canada et l hydraste du Canada. Les autres espèces, comme le polygala de Virginie, l actée à grappe noire ou encore l asaret sont moins demandées, mais leurs marchés sont en croissance. Dans l ensemble, les racines sont recherchées fraîches ou séchées bien que certaines entreprises entrevoient de s approvisionner en extrait ou poudre. iv Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

7 - Pour les autres PFNL, la demande est très variable. Ainsi, l If du Canada a un marché provincial et national bien établi qui transforme une grande partie de la biomasse présente au Québec pour la vendre ensuite aux États-Unis et en Europe. Les produits sont destinés à l industrie pharmaceutique. Pour la marguerite blanche, le rosier rugueux, la tête de violon et le thé du Labrador, le principal marché se trouve dans la province ou au Canada. Il existe des exceptions comme la tête de violon surgelée ou l huile essentielle de thé du Labrador qui sont plutôt vendues à l international. Concernant le sapin baumier, l usage ornemental (arbre et couronne de Noël) semble marquer le pas au niveau international et rester stable au niveau national. Pour les huiles essentielles et la gomme de sapin, la versatilité de leur usage fait en sorte de maintenir la demande à des niveaux élevés sur les marchés internationaux (notamment aux États-Unis). Enfin, la demande pour le bouleau blanc est relativement faible pour le sirop (en comparaison de celle du sirop d érable) mais tend à croître à mesure que son utilisation est publicisée notamment dans l Ouest de l Amérique et en Europe. L usage médicinal de l écorce du bouleau laisse entrevoir une possible croissance de la demande pour cette espèce. Les tendances de consommation influencent la demande d un produit. Ainsi, en 2007, les consommateurs recherchent de plus en plus des produits-santés, certifiés biologiques, locaux et naturels. Le secteur des PSN et aliments fonctionnels est soutenu par une demande croissante de la population vieillissante des pays occidentaux. De plus, la médecine se tourne vers les PSN et de nombreux laboratoires cherchent de nouvelles molécules phytochimiques dans les végétaux. Pour le secteur des huiles essentielles et de l aromathérapie, l usage alimentaire des huiles et la volonté d avoir des huiles naturelles ouvrent de nouveaux débouchés, mais la concurrence des pays en développement est de plus en plus présente. Enfin, dans le secteur des produits ornementaux, la demande pour des produits locaux, naturels et de qualité constitue une tendance bien sentie. CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux v

8 Les tendances de consommation et le besoin de diversification des secteurs forestier et agricole suscitent un intérêt commercial pour les produits forestiers non ligneux. Cependant, les carences suivantes ralentissent l émergence de cette nouvelle industrie : une offre morcelée pouvant difficilement répondre aux demandes du marché; l accessibilité à la ressource difficile en terre publique; un produit difficilement identifiable (appellation); un marché en constante évolution demandant des produits de plus en plus spécifiques; des produits peu connus et une main d œuvre qui s ignore; une expertise éparse et sous utilisée; aucun réseau pan canadien sur les PFNL; manque d informations sur les PFNL; une industrie encore très informelle qui peine a obtenir une reconnaissance. Par conséquent, il importe : d identifier des PFNL porteurs et d évaluer les stocks disponibles dans chaque région de la province; de mieux connaître l écologie des plantes donnant ces PFNL; de faire de la recherche sur le développement de bioproduits dérivés des PFNL identifiés comme porteurs dans chaque région; de développer la mise en culture de ces plantes (particulièrement celles qui sont classées comme vulnérables) en vue d augmenter les volumes produits et de préserver la ressource à l état naturel; de développer une politique d aménagement du territoire favorisant l accès à la ressource PFNL; de favoriser un regroupement des lieux de stockage de matière première et des produits transformés afin d obtenir des volumes critiques commercialisables; que les PFNL bénéficient d une appellation officielle et uniformisée à l échelle nationale; de maintenir une veille des marchés et de la technologie; de sensibiliser les consommateurs sur la nature et les bienfaits des PFNL; vi Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

9 de favoriser un maillage entre les cueilleurs, les transformateurs et les distributeurs; mettre en place un réseautage québécois de l expertise en PFNL; mettre sur pied un réseau pan canadien voué à la promotion des PFNL; effectuer un travail de fond afin de mieux saisir l importance des PFNL dans l économie québécoise. CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux vii

10 Table des matières Introduction Méthodologie Choix des PFNL étudiés Collecte des informations Marchés associés aux PFNL Marché des produits alimentaires Les acteurs Importance des marchés Au niveau international Au niveau canadien Au niveau québécois Tendances Marché des produits de santé naturels et des aliments fonctionnels Les acteurs Importance des marchés Au niveau international Au niveau canadien et québécois Tendances Marché des produits aromatiques Les acteurs Importance des marchés Au niveau international Au niveau canadien Au niveau provincial Tendances Marché des produits ornementaux Les acteurs Importance des marchés Au niveau international Au niveau canadien Au niveau québécois Tendances Les produits forestiers non ligneux (PFNL) Les petits fruits L amélanchier sp État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie L aronia noir État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie viii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

11 Les bleuets sauvages État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie Les canneberges sauvages État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie La camarine État de l offre État de la demande Le prix Perspectives de développement de l industrie La chicoutai État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie Le sureau du Canada État de l offre État de la demande Conditions d achat Perspectives de développement de l industrie La viorne trilobée État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie Synthèse générale : Les champignons L armillaire ventru État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le bolet cèpe État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le tchaga État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux ix

12 Potentiel de développement au Québec La chanterelle commune État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le matsutaké État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec La morille État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Autres champignons Synthèse de la section sur les champignons Autres produits forestiers non ligneux L actée à grappes noires État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement au Québec L asaret État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le ginseng à cinq folioles État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec L hydraste du Canada État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le polygala de Virginie État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec La sanguinaire du Canada État de l offre x Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

13 État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Les autres espèces Le bouleau blanc État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec L If du Canada État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec La marguerite blanche État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le rosier rugueux État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le sapin baumier État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec La tête de violon État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le thé du labrador État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Environnement Lois et règlements Au niveau provincial et national Au niveau international L innovation Groupes d influence et facilitateurs Contraintes et recommandations CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux xi

14 5.1. Une offre morcelée Accessibilité à la ressource en terre publique Une gestion du territoire prenant en compte une réalité de cueillette Un produit difficilement identifiable (appellation) Un marché en constante évolution Des produits peu connus et une main d œuvre qui s ignore Une expertise éparse et sous-utilisée Aucun réseau pan canadien sur les PFNL Manque d informations cruciales sur les PFNL Une industrie très informelle Opportunités Tendances qui vont vers une augmentation de la demande des PFNL Un vent de changement dans le milieu Des terres en friches en quantité Conclusion Bibliographie Annexe 1 : Enquête Annexe 2 : Grille de discussion du focus group Annexe 3 : Les producteurs d huiles essentielles au Québec Annexe 4 : Organismes ayant un intérêt pour les PFNL Annexe 5 : Résultats obtenus xii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

15 Liste des tableaux Tableau 1 : Part de marché des principaux distributeurs alimentaires au Québec, Tableau 2 : Récapitulatif du marché alimentaire des PFNL Tableau 3 : Taille estimée du marché, selon la région (milliards US$, 2002) Tableau 4 : Production canadienne d aliments fonctionnels (millions CAD, 2000) Tableau 5 : Récapitulatif du marché des aliments fonctionnels et PSN des PFNL Tableau 6 : Importations et exportations canadiennes d'huiles essentielles Tableau 7 : Industrie québécoise des huiles essentielles Tableau 8 : Récapitulatif du marché des huiles essentielles des PFNL Tableau 9 : Culture des arbres de Noël au Québec en Tableau 10 : Récapitulatif du marché ornemental des PFNL au Québec Tableau 11 : État de la production de l amélanche (Amérique du Nord, 2001) Tableau 12: Prix payé au producteur pour l amélanchier frais et transformé, Tableau 13 : Prix payé pour les fruits de l aronia (frais et transformés) Tableau 14 : Production de bleuets sauvages dans le monde Tableau 15 : Industrie de transformation du bleuet Tableau 16 : Prix payé pour le bleuet sauvage frais et transformé Tableau 17 : Synthèse des petits fruits Tableau 18 : Synthèse des champignons Tableau 19 : Synthèse des autres PFNL Tableau 20 : Synthèse des autres espèces CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux xiii

16 Liste des figures Figure 1 : Interactions entre les différents acteurs du secteur alimentaire Figure 2 : Interactions entre les acteurs du marché des PSN Figure 3 : Chaîne de valeur des aliments fonctionnels et des produits nutraceutiques Figure 4 : Échelle de valeurs des plantes médicinales Figure 5 : Répartitions des ventes américaines de PSN, Figure 6: Interactions entre les acteurs du marché des produits ornementaux xiv Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

17 Liste des photos Photo 1 : Amélanchier Photo 2 : Aronia noir Photo 3 : Airelle à feuilles étroites Photo 4 : Airelle rouge Photo 5 : Camarine noire Photo 6 : Chicoutai Photo 7 : Sureau blanc Photo 8 : Viorne trilobée Photo 9 : Armillaire ventru Photo 10 : Bolet cèpe Photo 11 : Tchaga Photo 12 : Chanterelle commune Photo 13 : Matsutaké Photo 14 : Morille Photo 15 : Actée à grappes noires Photo 16 : Asaret Photo 17 : Ginseng à cinq folioles Photo 18 : Hydraste Photo 19 : Polygala de Virginie Photo 20 : Sanguinaire Photo 21 : Bouleau blanc Photo 22 : If du Canada Photo 23 : Marguerite Photo 24 : Rosier rugueux Photo 25 : Pin blanc et sapin baumier Photo 26 : matteucie Photo 27 : Thé du labrador CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux xv

18 Table des abréviations AAC: AAFRD: ACCHF: ACIA: ACPAN: CAAQ: CEPAF : CITIES : CQVB : CRÉ : DEC : DIN : FAO : FDA: FTQ : FOSHU: GMS : GRET: HRI : IENICA : INAF : INRS : ITA: ITHQ : LASEVE : MAPAQ : MDDEP : MDEIE : MRC : MRNF : NBJ: OCDE : OGM : OMS : ORAC : PFNL : PME : PSN : SCF : SGF : SIAL : Agriculture et Alimentaire Canada Alberta Agriculture Food and Rural Development Association de commercialisation des champignons forestiers du Québec Agence canadienne d inspection des aliments Association canadienne des producteurs d arbres de Noël Conseil des appellations agroalimentaires du Québec Centre d expertise sur les produits agroforestiers Convention internationale des espèces sauvages de la faune et de la flore menacées d extinctions Centre québécois de valorisation des biotechnologies Conférence régionale des élus Développement économique Canada Drug identification number Food and Agricultural organization of the United Nations Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture Food Drug Administration Fédération des Travailleurs du Québec Foods for Specific Health Use Grande et moyenne surface Groupe de recherche en écologie des tourbières Hôtels, restaurants, institutions Interactive European Network for Industrial Crops and their Applications Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels Institut national de la recherche scientifique Institut de technologies agroalimentaires Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec Laboratoire d analyse et de séparation des essences végétales Ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation du Québec Ministère du Développement durable, de l'environnement et des Parcs Ministère du Développement économique, des Innovations et des Exportations Municipalité régionale de comté Ministère des Ressources naturelles et de la Faune Nutrition Business Journal Organisation de coopération et de développement économique Organisme génétiquement modifié Organisation mondiale de la Santé Oxygen Radical Absorbance Capacity Produits forestiers non ligneux Petites et moyennes entreprises Produits de santé naturels Service Canadien des Forêts Société Générale de financement du Québec Salon International de l'agroalimentaire xvi Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

19 UQAC : USA : USDA : WBANA : Université du Québec à Chicoutimi United States of America - États-Unis Unites States Department of Agriculture Wild Blueberry Association of North America CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux xvii

20

21 Introduction L industrie forestière au Canada connaît depuis quelques années une période difficile qui se manifeste, entre autres, par le nombre important de fermetures d entreprises. L augmentation de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, la récession aux États-Unis et la compétition de pays émergents constituent des facteurs qui peuvent expliquer cette situation. Certaines entreprises réussissent mieux que d autres à passer à travers cette turbulence en augmentant leur productivité et en diversifiant leurs produits. Cependant, les communautés rurales où l industrie forestière occupait un pan important de l économie se retrouvent maintenant devant la nécessité de diversifier leurs activités économiques. L agriculture traverse elle aussi des moments difficiles. Les producteurs sont aux prises avec une baisse des revenus et un niveau d endettement sans précédent. Comme en foresterie, la recherche de diversification économique devient un besoin pour certains producteurs. Dans ce contexte, l exploitation des produits forestiers non ligneux (PFNL) apparaît comme une des solutions pouvant permettre de réduire l impact négatif des éléments mentionnés et ainsi contribuer à revitaliser les régions rurales. Les produits forestiers non ligneux (PFNL) sont des biens d'origine biologique autres que le bois, dérivés des forêts, des autres terres boisées, et des arbres hors forêts (FAO, 1999). Dans la définition proposée, le terme «produits» désigne des biens qui sont des objets physiques et tangibles d'origine biologique, tels que les plantes, les animaux et leurs produits. Les PFNL proviennent aussi bien des forêts naturelles que de plantations. Le terme PFNL exclut toutes les matières premières ligneuses. Sont donc exclus le bois, les copeaux de bois, le charbon de bois et le bois de feu, ainsi que les «petits bois», comme les outils, l'équipement ménager et les sculptures. En Amérique du Nord, on tend à exclure les animaux et leurs produits dans la définition de PFNL (Chamberlain et al. 1998). La consommation par l homme de produits forestiers ligneux ne date pas d hier. Les peuples nomades cueillaient des produits forestiers non ligneux bien avant d avoir acquis la technologie leur permettant de couper le bois. Chez les Premières Nations d Amérique, les PFNL servaient avant tout de nourriture d appoint, de médecine ou encore de teinture (Arnason et al. 1981).

22 La mise en valeur des PFNL par la transformation alimentaire, en produits de santé naturels ou de produits d ornement, constitue une nouvelle activité économique à haut potentiel pour le développement des communautés rurales. En 2005, le Conseil canadien des ministères des forêts a estimé à 100 milliards de dollars le marché mondial des PFNL (Conseil canadien des ministères des forêts, 2005). La grande diversité des PFNL et ses champs d applications variés ont complexifié la récolte d informations stratégiques sur le domaine, ce qui nuit à la mise en place d une industrie québécoise de production, de transformation et de commercialisation efficace et ordonnée. Dans ce contexte, Développement économique Canada (DEC) et le Ministère du Développement économique, des Innovations et des Exportations (MDEIE) ont mandaté, en juin 2007, le Centre d expertise sur les produits agroforestiers (CEPAF) afin de réaliser une étude de marchés d une trentaine de PFNL. Cette étude permettra aux producteurs et transformateurs du Québec de connaître les débouchés pour certains produits et comprendre les problèmes qui entravent leur développement commercial. Le premier chapitre de cette étude est consacré à la présentation de la méthodologie utilisée, incluant le choix des PFNL et les méthodes de collecte de données. Avant d entreprendre l étude spécifique des marchés des PFNL sélectionnés, le chapitre 2 est consacré à une analyse globale des 4 types de marchés susceptibles d accueillir ces produits, soient les marchés des produits alimentaires, des produits de santé naturels (PSN), des produits aromatiques et des produits ornementaux. Suite à une brève description de la plante-hôte, le chapitre 3 fait le point sur l état de l offre et de la demande, ainsi que sur les conditions d achat et les perspectives de développement des marchés de chaque PFNL sélectionné. 2 Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

Mise en valeur des produits Forestiers non ligneux

Mise en valeur des produits Forestiers non ligneux Mise en valeur des produits Forestiers non ligneux Préparé par le Centre d expertise sur les produits agroforestiers Rédigé par Guillaume Lamérant, M. DESS. Frédéric Lebel, Agr. M.Sc. Guy Langlais, DTSN

Plus en détail

Un bilan des initiatives en matière de PFNL Montérégie Est

Un bilan des initiatives en matière de PFNL Montérégie Est Un bilan des initiatives en matière de PFNL Montérégie Est Introduction Selon le groupe AGÉCO : 128 entreprises dans le secteur des PFNL au Québec Pour près de 50% d entre elles, les PFNL constituent leur

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Geoffroy Ménard, agr.

Geoffroy Ménard, agr. Geoffroy Ménard, agr. Photo: IGA Projet réalisé dans le cadre du Programme d appui à la mise en marché des produits biologiques (volet 1) du Ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008 Nom du projet De la terre à la table volet mise en marché FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection Territoire du projet MRC de Coaticook Région touristique des Cantons de l Est Durée 3 ans

Plus en détail

Objet : Répertoire des entreprises œuvrant dans le domaine des produits forestiers non ligneux et des cultures émergentes au Québec.

Objet : Répertoire des entreprises œuvrant dans le domaine des produits forestiers non ligneux et des cultures émergentes au Québec. 9 mai 2016 Objet : Répertoire des entreprises œuvrant dans le domaine des produits forestiers non ligneux et des cultures émergentes au Québec. Bonjour, Nous travaillons présentement à mettre sur pied

Plus en détail

Les produits de l érable aux États-Unis. Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste

Les produits de l érable aux États-Unis. Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste Les produits de l érable aux États-Unis Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste Avril 2008 LES PRODUITS DE L ÉRABLE AUX ÉTATS-UNIS Réalisation Daniel Richard, agroéconomiste Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3 Sommaire Introduction... 2 Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3... 3 OPPORTUNITES... 3... 3 Organisation du secteur... 4... 4 FAIBLESSES... 4... 4 Demande... 4... 4 OPPORTUNITES... 4... 5 Promotion et

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts par Équiterre 30 novembre 2011 Objet de l étude Cette étude

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec :

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec : GROUPE DE TRAVAIL Définition de l industrie L industrie bioalimentaire à Montréal L industrie bioalimentaire regroupe les secteurs d activités économiques suivants : L agriculture et activités de soutien

Plus en détail

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Activité de maillage et de réflexion 3 avril 2008 Yves Dubois, consultant Ce projet a été réalisé grâce à un appui financier du Ministère de l'agriculture,

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA TRAÇABILITÉ DANS L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRE AU QUÉBEC - Les faits saillants -

ÉTUDE SUR LA TRAÇABILITÉ DANS L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRE AU QUÉBEC - Les faits saillants - ÉTUDE SUR LA TRAÇABILITÉ DANS L INDUSTRIE DE LA TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRE AU QUÉBEC - Les faits saillants - La traçabilité a été et est encore aujourd hui au cœur des discussions au niveau provincial,

Plus en détail

LA MISE EN MARCHÉ. LOUIS FLEURENT Février 2015

LA MISE EN MARCHÉ. LOUIS FLEURENT Février 2015 LA MISE EN MARCHÉ LOUIS FLEURENT Février 2015 INTRODUCTION Les raisons de la fondation de la Fromagerie l Ancêtre inc. (volonté des actionnaires) : Transformer la production des 10 fermes laitières des

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif Sommaire exécutif 1. Introduction Fondée en 2005, l Association des marchés publics du Québec a pour objectif de faire la promotion des marchés publics du Québec comme moyen alternatif de mise en marché

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité?

1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité? «Aperçu de la transformation alimentaire» Pour mieux comprendre la compétitivité au sein de diverses industries 1. Observations: Comment peut- on améliorer la compétitivité? Le présent rapport fait appel

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium Montréal un événement SIAL, une filiale du groupe Comexposium 9, 10, 11 mai 2 0 1 2 Pal ais des congrès de Montréal SIAL CANADA VOUS OUVRE DE NOUVEAUX MARCHÉS En 2010 : 12 759 visiteurs +6 % Nos visiteurs

Plus en détail

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1. Sommaire statistique Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1.1 Vue d ensemble Nombre de groupes Participants par catégorie 34 Producteurs 4 5 Transformateurs 1 Distributeur Nombre de participants

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Les ventes de proximité. Définitions. Définitions. définitions. Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables

Les ventes de proximité. Définitions. Définitions. définitions. Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables Les ventes de proximité Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables Claude Laniel, économiste rural, secrétaire-coordonnateur Conseil québécois de l horticulture Février 2007

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

INPACQ L accès à la grande distribution. Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval

INPACQ L accès à la grande distribution. Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval INPACQ L accès à la grande distribution Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval Trois façons d entrer dans la grande distribution 1) Proposition et négociation directes par le fournisseur auprès du grossiste

Plus en détail

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux par Stéphane Maisonnas, Ph.D., professeur Chercheur principal de la Chaire Philippe-Pariseault en commercialisation des marchés

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

La chaîne de valeur: un modèle d affaires innovant et rentable!

La chaîne de valeur: un modèle d affaires innovant et rentable! La chaîne de valeur: un modèle d affaires innovant et rentable! Josée Vincelette, M.Sc. (Marketing) Conseillère en chaînes de valeur Consultium services-conseils 1 Quoi Une définition de la chaîne de valeur

Plus en détail

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques -Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques Présenté par : Yves Saint-Vincent Éleveur, Transformateur et Détaillant Ferme Saint-Vincent / Boucheries Ferme Saint-Vincent Certifiés

Plus en détail

Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay

Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay DESCRIPTION DU PROJETTECHNOLOGIQUE Création

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

PLAQUEBIÈRE OU CHICOUTAI RUBUS CHAMAEMORUS

PLAQUEBIÈRE OU CHICOUTAI RUBUS CHAMAEMORUS L industrie des fruits sauvages de la Basse Côte-Nord LE FILET MIGNON DES PETITS FRUITS SAUVAGES LA CHICOUTAI PLAQUEBIÈRE OU CHICOUTAI RUBUS CHAMAEMORUS ETYMOLOGIE : pour l appellation latine chamaemorus

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES

LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES LES PRINCIPES DU COMMERCE EQUITABLE Le Commerce Equitable c est : Mettre l homme au cœur du

Plus en détail

POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE. Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche

POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE. Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche POURQUOI S ENGAGER POUR RÉPONDRE AUX NOUVEAUX BESOINS DES CONSOMMATEURS POUR

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

» Premier Tech au Québec

» Premier Tech au Québec » Premier Tech au Québec Plus de 1 050 équipiers répartis : Bas-St-Laurent/Gaspésie Centre du Québec Chaudière/Appalaches Côte-Nord Lanaudière Région de Montréal » Premier Tech» Créée en 1923» Équipe multidisciplinaire

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure 1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 2 SOMMAIRE Green is better : Un concept innovant La genèse L innovation Green is better Les valeurs Green is better

Plus en détail

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 2 Information générale g sur la Chine 3 e pays du monde en superficie, 7 % de terres arables 1,3 milliard d habitants, d 21,3 % de la population

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail

Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent

Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent COLLOQUE SUR LA POMME DE TERRE Le succès des entreprises : marchés, gestion et innovation Le vendredi 4 novembre 2005, Hôtel Québec Inn, Sainte-Foy Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA)

Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA) Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA) Introduction Les producteurs agricoles anglophones travaillent au Québec depuis leur établissement

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC PROFIL SECTORIEL Fabrication des aliments pour animaux TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC un réseau à la portée des entreprises Avril 2009 Profil sectoriel Fabrication des aliments pour animaux Faits saillants

Plus en détail

Enjeux & défis en transformation alimentaire

Enjeux & défis en transformation alimentaire Enjeux & défis en transformation alimentaire 22 janvier 2015 555, boul. René-Lévesque O., bureau 750, Montréal (QC) H2Z 1B1 Tél.: 514.393-1378 Industrie de la transformation alimentaire Valeur du marché

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Pourquoi est-ce un bon choix?

Pourquoi est-ce un bon choix? Pourquoi est-ce un bon choix? CPAQ Aliments du Québec Présentation de l organisme et structure administrative Court historique La mission Les mandats Les marques Fonctionnement pour devenir membre (le

Plus en détail

Répertoire des sources d information sur les secteurs d activité comparables

Répertoire des sources d information sur les secteurs d activité comparables Programme Initiative d appui aux conseillers agricoles Répertoire des sources d information sur les secteurs d activité comparables (IACA-525) Réalisé par Le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX

PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX INTRODUCTION MISE EN CONTEXTE La Vitrine culturelle de Montréal poursuit l objectif de mettre sur pied un projet d accueil culturel pour les étudiants

Plus en détail

Success Story pour le marché Américain

Success Story pour le marché Américain pour le marché Américain Votre passerelle sur le marchée américain. Al Hamman, Président, Hamman Marketing Associates Avec plus de 30 ans d expériences nationales et internationales derrière nous en marketing

Plus en détail

LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION

LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION 1 LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION par Gilles Le Pottier 1 Alors que notre alimentation est de plus en plus

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

CARACTERISTIQUE DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE:CAS DES PRODUITS AGROALIMENTAIRES BIO. JAOUADI Imen. Responsable de l IMC Tunisie.

CARACTERISTIQUE DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE:CAS DES PRODUITS AGROALIMENTAIRES BIO. JAOUADI Imen. Responsable de l IMC Tunisie. CARACTERISTIQUE DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE:CAS DES PRODUITS AGROALIMENTAIRES BIO JAOUADI Imen Responsable de l IMC Tunisie Mars 2005 Tunis Introduction Définition et avantages de l agriculture biologique

Plus en détail

Comptes en gestion distincte : les stratégies de Gestion d actifs Manuvie comme sous-conseiller

Comptes en gestion distincte : les stratégies de Gestion d actifs Manuvie comme sous-conseiller Comptes en gestion distincte : les stratégies de Gestion d actifs Manuvie comme sous-conseiller Des équipes de placement autonomes pouvant compter sur des ressources mondiales Gestionnaire de placements

Plus en détail

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012 Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada Séminaire des délégués commerciaux Mardi, 29 mai 2012 Partenaires de la chaîne commerciale Importateurs Courtiers en douane Transporteurs

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

L importance des audits énergétiques

L importance des audits énergétiques L importance des audits énergétiques Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques (BEIE) Geneviève Bélanger, ing. Octobre 2012 Plan de la présentation Historique Les analyses énergétiques et

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

PLAN DE LA PRÉSENTATION

PLAN DE LA PRÉSENTATION DES OUTILS POUR FAVORISER LE TRANSFERT DE FERME : RAPPORT D ÉTUDE Par Marie-Eve Bourdeau Colloque sur l établissement et le retrait en agriculture Le 18 mars 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Contexte 2.

Plus en détail

BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL)

BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL) BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL) Objectif du projet : La demande en produits maraîchers frais locaux en circuit court est très forte dans les régions urbaines du Québec.

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés Sommaire -Définition, qu est ce qu un produit surgelé? -principe du surgelé -Politique produits et stratégie croissante -Les chiffres, parts de marché en tableau

Plus en détail

Avez vous pensé à votre mise en marché?

Avez vous pensé à votre mise en marché? Avez vous pensé à votre mise en marché? Plan de la présentation Mise en marché? Potentiel et contexte régional Les options en Outaouais Frais vs transformation Stratégie de prix Planification et stratégie

Plus en détail

CA2, Systèmes d assurance et durabilité

CA2, Systèmes d assurance et durabilité CA2, Systèmes d assurance et durabilité Présenté aux Producteurs laitiers du Canada Pau Spooner, Division des politiques des Systèmes d'assurance et de l alimentation Ottawa, le 5 février 2014 Objet Présenter

Plus en détail

35 % 1 % 3,25 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait

35 % 1 % 3,25 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait 35 % 3,25 % 1 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait Les énoncés de vision de l avenir * Le secteur laitier québécois et la

Plus en détail

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec L Enquête nationale auprès des ménages (ENM) Analyse régionale Janvier 2014 Le portrait sur l Immigration et la diversité ethnique au Canada était la

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE.

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. Jacques Picard School of Business Administration, Netanya Academic College École des Sciences de la Gestion, Université du Québec à Montréal I Introduction.

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Projet AgroMed Quality. Partie 4. Études de cas des entreprises agroalimentaires

Projet AgroMed Quality. Partie 4. Études de cas des entreprises agroalimentaires Projet AgroMed Quality Partie Études de cas des entreprises agroalimentaires La présente section reprend la méthodologie et les résultats d une enquête effectuée auprès des entreprises agricoles et/ou

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE EN SAVOIR PLUS SUR LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE Bienvenu chez Hypermarket l éthique à prix discount avec la gamme équitable d hypermarket! Sinon l éthique tout court, c est en boutique monsieur!

Plus en détail