Sommaire. ii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. ii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF"

Transcription

1

2

3 Avant-propos Le Centre d expertise sur les produits agroforestiers (CEPAF, dont le siège social se trouve à La Pocatière a pour mission de contribuer au développement durable de l agroforesterie et des produits forestiers non ligneux (PFNL) dans les communautés rurales du Québec, en offrant des services axés sur les besoins de cette industrie québécoise en émergence. Le CEPAF a contribué à plusieurs initiatives de développement économique des régions centrées sur les PFNL, dont la création de deux coopératives visant l exploitation des PFNL. Le CEPAF a aussi réalisé de nombreux projets de transfert technologique ainsi que l installation d une vitrine technologique à La Pocatière (en partenariat avec le Service canadien de fôrets, Agriculture Canada, le MRNF, la CRÉ du Bas-Saint-Laurent, l Institut de technologie agroalimentaire et Ville de La Pocatière). Le CEPAF désire assurer une veille des marchés des PFNL au niveau provincial et national, en diffusant l information pertinente et à jour aux entreprises, aux organismes et aux intervenants du milieu du Québec au niveau de la production, de la transformation et de la commercialisation des PFNL. Par ses actions, le CEPAF veut accroître la compétitivité des entreprises du Québec utilisatrices des PFNL au niveau provincial, national et international, en offrant des services-conseils dans les domaines de la production et de la transformation des PFNL.

4 Sommaire L industrie forestière au Canada connaît depuis quelques années une période difficile qui se traduit, entre autres, par un nombre important de fermetures d entreprises. L augmentation de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, la récession aux États-Unis et la compétition de pays émergents constituent des facteurs qui peuvent expliquer cette situation. Certaines entreprises réussissent mieux que d autres à passer à travers cette turbulence en augmentant leur productivité et en diversifiant leurs produits. Cependant, les communautés rurales, où l industrie forestière occupait un pan important de l économie, se retrouvent devant la nécessité de diversifier leurs activités économiques. L agriculture traverse elle aussi des moments difficiles. Les producteurs sont aux prises avec une baisse des revenus et un niveau d endettement sans précédent. Comme en foresterie, la recherche de diversification économique devient un besoin pour certains producteurs. Dans ce contexte, l exploitation des produits forestiers non ligneux (PFNL) apparaît comme une des solutions pouvant permettre de réduire l impact négatif des éléments mentionnés et ainsi contribuer à revitaliser les régions rurales. Les produits forestiers non ligneux sont définis comme des produits ou des sous-produits des végétaux forestiers, autres que la matière ligneuse (fibre) destinée à l industrie du bois d œuvre, de la pâte et papier, du bois de chauffage ou du charbon. Les usages commerciaux associés aux PFNL sont variés : aliments et additifs alimentaires, plantes aromatiques, résines, huiles essentielles, produits médicinaux, cosmétauceutiques, produits ornementaux et biocarburants. D après le Service canadien des forêts, en 2004, les forêts canadiennes comptent plus de 500 PFNL différents, générateurs d une économie estimée à près d un milliard de dollars annuellement (Duchesne, ). 1 Actes du colloque sur les produits forestiers non ligneux, ITA de La Pocatière. ii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

5 Le Centre d expertise sur les produits agroforestiers (CEPAF) a réalisé une étude de marchés de 30 produits forestiers non ligneux que l on retrouve au Québec. Cette étude, cofinancée par Développement économique Canada (DEC Bas-Saint-Laurent) et par le Ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation (MDEIE), a permis de mieux connaître les opportunités d affaires de ces produits sur les marchés québécois, canadien et international. Les 30 produits retenus ont été sélectionnés en raison de leur potentiel économique pour les régions du Québec qui repose en autres sur la disponibilité de la ressource, la demande des marchés et les possibilités de valeur ajoutée. Les informations ont été obtenues à partir d une revue de la littérature, de sondages, d entrevues, de visites d événements d importance et d un «focus group». Cette étude a permis de dégager les constats suivants : - Pour les petits fruits : la valeur économique en 2004 était proche des 300 millions de dollars au Canada. Six fruits sont très demandés sur l ensemble des marchés (provincial, national et international). Il s agit, par ordre d importance, des bleuets sauvages (airelle fausse myrtille et airelle à feuilles étroites), des canneberges sauvages (airelle rouge et airelle canneberge), des baies de l amélanchier et de l aronia noir. La demande est bien supérieure à l offre, tant en matière première, qu en produits de deuxième ou de troisième transformation. Deux autres petits fruits voient leur demande croître avec les années, mais pas au rythme de celle des précédents. Il s agit de la camarine et de la chicoutai. Le premier est plus orienté vers l industrie des PSN tandis que le deuxième est à la fois recherché pour son goût et pour ces molécules. Les deux autres petits fruits, le sureau blanc et la viorne trilobée sont plus marginalisés pour le moment. Pour le sureau, l intérêt de l industrie des colorants serait plus grand, s il y avait de gros volumes disponibles et si le prix de la ressource était plus bas. Pour la viorne, le fruit est si peu connu qu il est difficile de dire s il possède un marché, mais son potentiel reste intéressant. CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux iii

6 Dans l ensemble, tous les petits fruits sauvages ont un intérêt commercial qui varie en fonction de la publicité qui leur a été octroyée. Les fruits les plus demandés sont les plus connus et inversement pour les moins recherchés. Le potentiel commercial de ces fruits résulte de la combinaison entre mise en culture, accroissement des rendements, prix attractif et connaissance du produit. - Pour les champignons sauvages : la valeur économique en 2004 était proche des 150 millions de dollars au Canada. Tous les champignons qui ont fait l objet de cette étude disposent d un potentiel commercial intéressant. Les champignons sont recherchés par le secteur alimentaire et depuis quelque temps par celui des PSN. Bien que les principaux marchés soient à l international, notamment en Europe, au Japon et aux États-Unis, la demande sur le marché canadien et québécois semble se maintenir. La plupart du temps, les champignons sont demandés frais, surgelés ou séchés. Il existe toutefois un marché pour les produits transformés de type marinade, poudre, vinaigre, etc. Dans le secteur des PSN, le tchaga est analysé par différents pays et est aujourd hui utilisé dans la pharmacopée de la majorité des pays occidentaux. - Pour les plantes médicinales : le marché mondial était de 100 milliards de dollars en 2004 pour atteindre potentiellement 500 milliards de dollars en Au Canada, en 2004, ce marché était proche des 2 milliards de dollars. Toutes les plantes analysées durant cette étude sont recherchées à différents degrés par les herboristeries, les transformateurs de PSN et d huiles essentielles et même des laboratoires pharmaceutiques. Les espèces les plus demandées sont le ginseng à cinq folioles, la sanguinaire du Canada et l hydraste du Canada. Les autres espèces, comme le polygala de Virginie, l actée à grappe noire ou encore l asaret sont moins demandées, mais leurs marchés sont en croissance. Dans l ensemble, les racines sont recherchées fraîches ou séchées bien que certaines entreprises entrevoient de s approvisionner en extrait ou poudre. iv Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

7 - Pour les autres PFNL, la demande est très variable. Ainsi, l If du Canada a un marché provincial et national bien établi qui transforme une grande partie de la biomasse présente au Québec pour la vendre ensuite aux États-Unis et en Europe. Les produits sont destinés à l industrie pharmaceutique. Pour la marguerite blanche, le rosier rugueux, la tête de violon et le thé du Labrador, le principal marché se trouve dans la province ou au Canada. Il existe des exceptions comme la tête de violon surgelée ou l huile essentielle de thé du Labrador qui sont plutôt vendues à l international. Concernant le sapin baumier, l usage ornemental (arbre et couronne de Noël) semble marquer le pas au niveau international et rester stable au niveau national. Pour les huiles essentielles et la gomme de sapin, la versatilité de leur usage fait en sorte de maintenir la demande à des niveaux élevés sur les marchés internationaux (notamment aux États-Unis). Enfin, la demande pour le bouleau blanc est relativement faible pour le sirop (en comparaison de celle du sirop d érable) mais tend à croître à mesure que son utilisation est publicisée notamment dans l Ouest de l Amérique et en Europe. L usage médicinal de l écorce du bouleau laisse entrevoir une possible croissance de la demande pour cette espèce. Les tendances de consommation influencent la demande d un produit. Ainsi, en 2007, les consommateurs recherchent de plus en plus des produits-santés, certifiés biologiques, locaux et naturels. Le secteur des PSN et aliments fonctionnels est soutenu par une demande croissante de la population vieillissante des pays occidentaux. De plus, la médecine se tourne vers les PSN et de nombreux laboratoires cherchent de nouvelles molécules phytochimiques dans les végétaux. Pour le secteur des huiles essentielles et de l aromathérapie, l usage alimentaire des huiles et la volonté d avoir des huiles naturelles ouvrent de nouveaux débouchés, mais la concurrence des pays en développement est de plus en plus présente. Enfin, dans le secteur des produits ornementaux, la demande pour des produits locaux, naturels et de qualité constitue une tendance bien sentie. CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux v

8 Les tendances de consommation et le besoin de diversification des secteurs forestier et agricole suscitent un intérêt commercial pour les produits forestiers non ligneux. Cependant, les carences suivantes ralentissent l émergence de cette nouvelle industrie : une offre morcelée pouvant difficilement répondre aux demandes du marché; l accessibilité à la ressource difficile en terre publique; un produit difficilement identifiable (appellation); un marché en constante évolution demandant des produits de plus en plus spécifiques; des produits peu connus et une main d œuvre qui s ignore; une expertise éparse et sous utilisée; aucun réseau pan canadien sur les PFNL; manque d informations sur les PFNL; une industrie encore très informelle qui peine a obtenir une reconnaissance. Par conséquent, il importe : d identifier des PFNL porteurs et d évaluer les stocks disponibles dans chaque région de la province; de mieux connaître l écologie des plantes donnant ces PFNL; de faire de la recherche sur le développement de bioproduits dérivés des PFNL identifiés comme porteurs dans chaque région; de développer la mise en culture de ces plantes (particulièrement celles qui sont classées comme vulnérables) en vue d augmenter les volumes produits et de préserver la ressource à l état naturel; de développer une politique d aménagement du territoire favorisant l accès à la ressource PFNL; de favoriser un regroupement des lieux de stockage de matière première et des produits transformés afin d obtenir des volumes critiques commercialisables; que les PFNL bénéficient d une appellation officielle et uniformisée à l échelle nationale; de maintenir une veille des marchés et de la technologie; de sensibiliser les consommateurs sur la nature et les bienfaits des PFNL; vi Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

9 de favoriser un maillage entre les cueilleurs, les transformateurs et les distributeurs; mettre en place un réseautage québécois de l expertise en PFNL; mettre sur pied un réseau pan canadien voué à la promotion des PFNL; effectuer un travail de fond afin de mieux saisir l importance des PFNL dans l économie québécoise. CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux vii

10 Table des matières Introduction Méthodologie Choix des PFNL étudiés Collecte des informations Marchés associés aux PFNL Marché des produits alimentaires Les acteurs Importance des marchés Au niveau international Au niveau canadien Au niveau québécois Tendances Marché des produits de santé naturels et des aliments fonctionnels Les acteurs Importance des marchés Au niveau international Au niveau canadien et québécois Tendances Marché des produits aromatiques Les acteurs Importance des marchés Au niveau international Au niveau canadien Au niveau provincial Tendances Marché des produits ornementaux Les acteurs Importance des marchés Au niveau international Au niveau canadien Au niveau québécois Tendances Les produits forestiers non ligneux (PFNL) Les petits fruits L amélanchier sp État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie L aronia noir État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie viii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

11 Les bleuets sauvages État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie Les canneberges sauvages État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie La camarine État de l offre État de la demande Le prix Perspectives de développement de l industrie La chicoutai État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie Le sureau du Canada État de l offre État de la demande Conditions d achat Perspectives de développement de l industrie La viorne trilobée État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement de l industrie Synthèse générale : Les champignons L armillaire ventru État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le bolet cèpe État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le tchaga État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux ix

12 Potentiel de développement au Québec La chanterelle commune État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le matsutaké État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec La morille État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Autres champignons Synthèse de la section sur les champignons Autres produits forestiers non ligneux L actée à grappes noires État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Perspectives de développement au Québec L asaret État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le ginseng à cinq folioles État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec L hydraste du Canada État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le polygala de Virginie État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec La sanguinaire du Canada État de l offre x Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

13 État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Les autres espèces Le bouleau blanc État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec L If du Canada État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec La marguerite blanche État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le rosier rugueux État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le sapin baumier État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec La tête de violon État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Le thé du labrador État de l offre État de la demande Prix et conditions d achat Potentiel de développement au Québec Environnement Lois et règlements Au niveau provincial et national Au niveau international L innovation Groupes d influence et facilitateurs Contraintes et recommandations CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux xi

14 5.1. Une offre morcelée Accessibilité à la ressource en terre publique Une gestion du territoire prenant en compte une réalité de cueillette Un produit difficilement identifiable (appellation) Un marché en constante évolution Des produits peu connus et une main d œuvre qui s ignore Une expertise éparse et sous-utilisée Aucun réseau pan canadien sur les PFNL Manque d informations cruciales sur les PFNL Une industrie très informelle Opportunités Tendances qui vont vers une augmentation de la demande des PFNL Un vent de changement dans le milieu Des terres en friches en quantité Conclusion Bibliographie Annexe 1 : Enquête Annexe 2 : Grille de discussion du focus group Annexe 3 : Les producteurs d huiles essentielles au Québec Annexe 4 : Organismes ayant un intérêt pour les PFNL Annexe 5 : Résultats obtenus xii Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

15 Liste des tableaux Tableau 1 : Part de marché des principaux distributeurs alimentaires au Québec, Tableau 2 : Récapitulatif du marché alimentaire des PFNL Tableau 3 : Taille estimée du marché, selon la région (milliards US$, 2002) Tableau 4 : Production canadienne d aliments fonctionnels (millions CAD, 2000) Tableau 5 : Récapitulatif du marché des aliments fonctionnels et PSN des PFNL Tableau 6 : Importations et exportations canadiennes d'huiles essentielles Tableau 7 : Industrie québécoise des huiles essentielles Tableau 8 : Récapitulatif du marché des huiles essentielles des PFNL Tableau 9 : Culture des arbres de Noël au Québec en Tableau 10 : Récapitulatif du marché ornemental des PFNL au Québec Tableau 11 : État de la production de l amélanche (Amérique du Nord, 2001) Tableau 12: Prix payé au producteur pour l amélanchier frais et transformé, Tableau 13 : Prix payé pour les fruits de l aronia (frais et transformés) Tableau 14 : Production de bleuets sauvages dans le monde Tableau 15 : Industrie de transformation du bleuet Tableau 16 : Prix payé pour le bleuet sauvage frais et transformé Tableau 17 : Synthèse des petits fruits Tableau 18 : Synthèse des champignons Tableau 19 : Synthèse des autres PFNL Tableau 20 : Synthèse des autres espèces CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux xiii

16 Liste des figures Figure 1 : Interactions entre les différents acteurs du secteur alimentaire Figure 2 : Interactions entre les acteurs du marché des PSN Figure 3 : Chaîne de valeur des aliments fonctionnels et des produits nutraceutiques Figure 4 : Échelle de valeurs des plantes médicinales Figure 5 : Répartitions des ventes américaines de PSN, Figure 6: Interactions entre les acteurs du marché des produits ornementaux xiv Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

17 Liste des photos Photo 1 : Amélanchier Photo 2 : Aronia noir Photo 3 : Airelle à feuilles étroites Photo 4 : Airelle rouge Photo 5 : Camarine noire Photo 6 : Chicoutai Photo 7 : Sureau blanc Photo 8 : Viorne trilobée Photo 9 : Armillaire ventru Photo 10 : Bolet cèpe Photo 11 : Tchaga Photo 12 : Chanterelle commune Photo 13 : Matsutaké Photo 14 : Morille Photo 15 : Actée à grappes noires Photo 16 : Asaret Photo 17 : Ginseng à cinq folioles Photo 18 : Hydraste Photo 19 : Polygala de Virginie Photo 20 : Sanguinaire Photo 21 : Bouleau blanc Photo 22 : If du Canada Photo 23 : Marguerite Photo 24 : Rosier rugueux Photo 25 : Pin blanc et sapin baumier Photo 26 : matteucie Photo 27 : Thé du labrador CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux xv

18 Table des abréviations AAC: AAFRD: ACCHF: ACIA: ACPAN: CAAQ: CEPAF : CITIES : CQVB : CRÉ : DEC : DIN : FAO : FDA: FTQ : FOSHU: GMS : GRET: HRI : IENICA : INAF : INRS : ITA: ITHQ : LASEVE : MAPAQ : MDDEP : MDEIE : MRC : MRNF : NBJ: OCDE : OGM : OMS : ORAC : PFNL : PME : PSN : SCF : SGF : SIAL : Agriculture et Alimentaire Canada Alberta Agriculture Food and Rural Development Association de commercialisation des champignons forestiers du Québec Agence canadienne d inspection des aliments Association canadienne des producteurs d arbres de Noël Conseil des appellations agroalimentaires du Québec Centre d expertise sur les produits agroforestiers Convention internationale des espèces sauvages de la faune et de la flore menacées d extinctions Centre québécois de valorisation des biotechnologies Conférence régionale des élus Développement économique Canada Drug identification number Food and Agricultural organization of the United Nations Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture Food Drug Administration Fédération des Travailleurs du Québec Foods for Specific Health Use Grande et moyenne surface Groupe de recherche en écologie des tourbières Hôtels, restaurants, institutions Interactive European Network for Industrial Crops and their Applications Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels Institut national de la recherche scientifique Institut de technologies agroalimentaires Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec Laboratoire d analyse et de séparation des essences végétales Ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation du Québec Ministère du Développement durable, de l'environnement et des Parcs Ministère du Développement économique, des Innovations et des Exportations Municipalité régionale de comté Ministère des Ressources naturelles et de la Faune Nutrition Business Journal Organisation de coopération et de développement économique Organisme génétiquement modifié Organisation mondiale de la Santé Oxygen Radical Absorbance Capacity Produits forestiers non ligneux Petites et moyennes entreprises Produits de santé naturels Service Canadien des Forêts Société Générale de financement du Québec Salon International de l'agroalimentaire xvi Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

19 UQAC : USA : USDA : WBANA : Université du Québec à Chicoutimi United States of America - États-Unis Unites States Department of Agriculture Wild Blueberry Association of North America CEPAF Mise en valeur des produits forestiers non ligneux xvii

20

21 Introduction L industrie forestière au Canada connaît depuis quelques années une période difficile qui se manifeste, entre autres, par le nombre important de fermetures d entreprises. L augmentation de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, la récession aux États-Unis et la compétition de pays émergents constituent des facteurs qui peuvent expliquer cette situation. Certaines entreprises réussissent mieux que d autres à passer à travers cette turbulence en augmentant leur productivité et en diversifiant leurs produits. Cependant, les communautés rurales où l industrie forestière occupait un pan important de l économie se retrouvent maintenant devant la nécessité de diversifier leurs activités économiques. L agriculture traverse elle aussi des moments difficiles. Les producteurs sont aux prises avec une baisse des revenus et un niveau d endettement sans précédent. Comme en foresterie, la recherche de diversification économique devient un besoin pour certains producteurs. Dans ce contexte, l exploitation des produits forestiers non ligneux (PFNL) apparaît comme une des solutions pouvant permettre de réduire l impact négatif des éléments mentionnés et ainsi contribuer à revitaliser les régions rurales. Les produits forestiers non ligneux (PFNL) sont des biens d'origine biologique autres que le bois, dérivés des forêts, des autres terres boisées, et des arbres hors forêts (FAO, 1999). Dans la définition proposée, le terme «produits» désigne des biens qui sont des objets physiques et tangibles d'origine biologique, tels que les plantes, les animaux et leurs produits. Les PFNL proviennent aussi bien des forêts naturelles que de plantations. Le terme PFNL exclut toutes les matières premières ligneuses. Sont donc exclus le bois, les copeaux de bois, le charbon de bois et le bois de feu, ainsi que les «petits bois», comme les outils, l'équipement ménager et les sculptures. En Amérique du Nord, on tend à exclure les animaux et leurs produits dans la définition de PFNL (Chamberlain et al. 1998). La consommation par l homme de produits forestiers ligneux ne date pas d hier. Les peuples nomades cueillaient des produits forestiers non ligneux bien avant d avoir acquis la technologie leur permettant de couper le bois. Chez les Premières Nations d Amérique, les PFNL servaient avant tout de nourriture d appoint, de médecine ou encore de teinture (Arnason et al. 1981).

22 La mise en valeur des PFNL par la transformation alimentaire, en produits de santé naturels ou de produits d ornement, constitue une nouvelle activité économique à haut potentiel pour le développement des communautés rurales. En 2005, le Conseil canadien des ministères des forêts a estimé à 100 milliards de dollars le marché mondial des PFNL (Conseil canadien des ministères des forêts, 2005). La grande diversité des PFNL et ses champs d applications variés ont complexifié la récolte d informations stratégiques sur le domaine, ce qui nuit à la mise en place d une industrie québécoise de production, de transformation et de commercialisation efficace et ordonnée. Dans ce contexte, Développement économique Canada (DEC) et le Ministère du Développement économique, des Innovations et des Exportations (MDEIE) ont mandaté, en juin 2007, le Centre d expertise sur les produits agroforestiers (CEPAF) afin de réaliser une étude de marchés d une trentaine de PFNL. Cette étude permettra aux producteurs et transformateurs du Québec de connaître les débouchés pour certains produits et comprendre les problèmes qui entravent leur développement commercial. Le premier chapitre de cette étude est consacré à la présentation de la méthodologie utilisée, incluant le choix des PFNL et les méthodes de collecte de données. Avant d entreprendre l étude spécifique des marchés des PFNL sélectionnés, le chapitre 2 est consacré à une analyse globale des 4 types de marchés susceptibles d accueillir ces produits, soient les marchés des produits alimentaires, des produits de santé naturels (PSN), des produits aromatiques et des produits ornementaux. Suite à une brève description de la plante-hôte, le chapitre 3 fait le point sur l état de l offre et de la demande, ainsi que sur les conditions d achat et les perspectives de développement des marchés de chaque PFNL sélectionné. 2 Mise en valeur des produits forestiers non ligneux CEPAF

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

Geoffroy Ménard, agr.

Geoffroy Ménard, agr. Geoffroy Ménard, agr. Photo: IGA Projet réalisé dans le cadre du Programme d appui à la mise en marché des produits biologiques (volet 1) du Ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation

Plus en détail

BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL)

BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL) BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL) Objectif du projet : La demande en produits maraîchers frais locaux en circuit court est très forte dans les régions urbaines du Québec.

Plus en détail

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts par Équiterre 30 novembre 2011 Objet de l étude Cette étude

Plus en détail

Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012. Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012

Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012. Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012 Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012 Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012 Faits saillants Année 2011 : Résultats En millions $ (sauf le BPA) Exercices

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium Montréal un événement SIAL, une filiale du groupe Comexposium 9, 10, 11 mai 2 0 1 2 Pal ais des congrès de Montréal SIAL CANADA VOUS OUVRE DE NOUVEAUX MARCHÉS En 2010 : 12 759 visiteurs +6 % Nos visiteurs

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Portrait des marchés des produits de la chèvre au Québec. Rapport final. Présenté à : Par :

Portrait des marchés des produits de la chèvre au Québec. Rapport final. Présenté à : Par : Portrait des marchés des produits de la chèvre au Québec Rapport final Présenté à : Par : Juillet 2007 Portrait des marchés des produits de la chèvre au Québec Rapport final Juillet 2007 Présenté à : Par

Plus en détail

Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec

Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec 555, boul. René-Lévesque O. 9 e étage Montréal (Québec) H2Z 1B1 CANADA (514) 861-0809 Télécopieur (514) 861-0881 Internet info@zba.ca Plan stratégique 2010 2015 pour le secteur ovin du Québec Rapport final

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

La chaîne de valeur: un modèle d affaires innovant et rentable!

La chaîne de valeur: un modèle d affaires innovant et rentable! La chaîne de valeur: un modèle d affaires innovant et rentable! Josée Vincelette, M.Sc. (Marketing) Conseillère en chaînes de valeur Consultium services-conseils 1 Quoi Une définition de la chaîne de valeur

Plus en détail

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif Sommaire exécutif 1. Introduction Fondée en 2005, l Association des marchés publics du Québec a pour objectif de faire la promotion des marchés publics du Québec comme moyen alternatif de mise en marché

Plus en détail

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire»

«Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» «Une agriculture durable qui contribue à la vitalité socio économique du territoire» Forum agricole et agroalimentaire, 12 février 2015, Albanel PDAA 2013-2018 - MRC DE MARIA-CHAPDELAINE L ABATTOIR COMME

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

L influence des politiques agroalimentaires à caractère économique sur l alimentation et le poids : synthèse. Contexte.

L influence des politiques agroalimentaires à caractère économique sur l alimentation et le poids : synthèse. Contexte. L influence des politiques agroalimentaires à caractère économique sur l alimentation et le poids : synthèse Contexte Ce document est la synthèse d un avis réalisé par Catherine Gervais de l Institut national

Plus en détail

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées

Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Créer des solutions pour le secteur forestier Opportunités de valorisation des bois de trituration des forêts privées Établissement de centres de mise en copeaux pour le bois de trituration Serge Constantineau,

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Louis Ménard, Transformation Alimentaire Québec, ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec

Louis Ménard, Transformation Alimentaire Québec, ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec SOMMAIRE Remerciements Chargé de projet : Louis Ménard, Transformation Alimentaire Québec, ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec Collaborateurs : Dieudonné Ella, Transformation

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

L agroalimentaire et la saine alimentation

L agroalimentaire et la saine alimentation Le point sur L agroalimentaire et la saine alimentation Information nécessaire pour aider les partenaires locaux, régionaux et nationaux à passer à l action. L ensemble des fiches thématiques constituera

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac Le sous-secteur de la fabrication d aliments comprend les établissements dont l activité principale est la production d aliments destinés à la consommation humaine ou animale. (89 % des entreprises du

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE!

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! Les liens hypertextes vers d'autres sites de l'internet ne signifient nullement que l'organisation approuve officiellement les opinions, idées, données

Plus en détail

Le KARITe. equitable. & biologique. Bon pour. vous. bon pour. elles

Le KARITe. equitable. & biologique. Bon pour. vous. bon pour. elles equitable & biologique Bon pour vous bon pour elles Tendances >>> Découvrez le beurre de karité équitable & biologique, richesse de la nature africaine L engouement des consommateurs pour les produits

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

Développement du secteur de chevreau de boucherie

Développement du secteur de chevreau de boucherie Consultants en économie, spécialisés en agriculture, en agroalimentaire et en énergie Développement du secteur de chevreau de boucherie Rapport final présenté au Syndicat des producteurs de chèvres du

Plus en détail

Livre blanc des. tendances culinaires

Livre blanc des. tendances culinaires Livre blanc des tendances culinaires La communion de ce soir est l expression, à notre manière, et selon les approvisionnements de ces tendances. Mais la nature est abondante. Il faut développer la connaissance

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

Élaboration de la planification stratégique 2010-2015 du secteur agroalimentaire de la Gaspésie

Élaboration de la planification stratégique 2010-2015 du secteur agroalimentaire de la Gaspésie Titre du rapport (PRÉLIMINAIRE) Élaboration de la planification stratégique 2010-2015 du secteur agroalimentaire de la Gaspésie Rapport final Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie Janvier

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

«Les Potagers de Marcoussis»

«Les Potagers de Marcoussis» «Les Potagers de Marcoussis» Chantier d insertion par le maraîchage biologique Le «Projet conserverie» : Création d une unité de transformation de fruits et légumes locaux, sous forme de structure d insertion

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2 Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 juin 2013 Français Original: anglais A/HRC/WG.15/1/2 Conseil des droits de l homme Première session 15-19 juillet 2013 Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Informations générales. Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation

Informations générales. Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation 1. Objectif Informations générales Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation Ce document donne des informations générales sur la délivrance des certificats phytosanitaires (CP) et sur les

Plus en détail

Conseil Spécialisé fruits et légumes

Conseil Spécialisé fruits et légumes Conseil Spécialisé fruits et légumes Proposition d axes pour l expérimentation pour 2013/2015 dans la filière fruits et légumes frais (hors pomme de terre) 18 décembre 2012 FranceAgriMer Préparation de

Plus en détail

Présentation des animations Aux Goûts du Jour

Présentation des animations Aux Goûts du Jour Présentation des animations Aux Goûts du Jour AUX GOÛTS DU JOUR est une association nationale d éducation alimentaire. Objectifs * Aider les enfants et les adultes à retrouver le plaisir de Bien manger.

Plus en détail

Pertes et gaspillages alimentaires

Pertes et gaspillages alimentaires Pertes et gaspillages alimentaires Un phénomène aux multiples facettes Barbara REDLINGSHÖFER Mission d anticipation Recherche&Société Pour le développement durable (MaR/S) de l INRA Plan de la présentation

Plus en détail

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Résumé L industrie des produits alimentaires et des produits de consommation est le principal

Plus en détail

AIDES FINANCIÈRES AUX ENTREPRISES DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. St-Jean-sur-Richelieu, le 27 mai 2014

AIDES FINANCIÈRES AUX ENTREPRISES DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. St-Jean-sur-Richelieu, le 27 mai 2014 AIDES FINANCIÈRES AUX ENTREPRISES DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE St-Jean-sur-Richelieu, le 27 mai 2014 MISE EN CONTEXTE Offre de services gouvernementale intégrée Mesures destinées aux entreprises de transformation

Plus en détail

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 Plan de présentation Cadre légal Types et catégories de permis

Plus en détail

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Pe s t i c i d e A c t i o n N e t w o r k U K PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Résumé exécutif et Recommendations 5 St Peter s St London N1 8JD Royaume Uni t: +44 (0)20 7359 0440 f: +44 (0)20

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Aspartame ou stévia: le duel

Aspartame ou stévia: le duel Nutri sciences Aspartame ou stévia: le duel L aspartame fait peur, le stévia rassure. L un sort des laboratoires et a une connotation artificielle, l autre est issu des champs de Stevia et cultive une

Plus en détail

11. DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE ET ENJEUX

11. DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE ET ENJEUX 11. DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE ET ENJEUX Les principaux constats ressortant de l analyse du secteur de l agrotourisme au Québec, des entrevues menées avec divers intervenants du secteur (tables de concertation

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES

2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES 2015 RDÉE Canada ENTRE LES PROVINCES, LES TERRITOIRES ET LES RÉGIONS POUR LES ENTREPRISES FRANCOPHONES ET ACADIENNES ISBN : 9780994044488 Remerciements Le RDÉE Canada tient à remercier chaleureusement

Plus en détail

Dictionnaire de données de la Base de données du Système national d information sur l utilisation des médicaments prescrits, octobre 2013

Dictionnaire de données de la Base de données du Système national d information sur l utilisation des médicaments prescrits, octobre 2013 Dictionnaire de données de la Base de données du Système national d information sur l utilisation des médicaments prescrits, octobre 2013 Normes et soumission de données Notre vision De meilleures données

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

Success Story pour le marché Américain

Success Story pour le marché Américain pour le marché Américain Votre passerelle sur le marchée américain. Al Hamman, Président, Hamman Marketing Associates Avec plus de 30 ans d expériences nationales et internationales derrière nous en marketing

Plus en détail

Louis Ménard, Transformation Alimentaire Québec, ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec

Louis Ménard, Transformation Alimentaire Québec, ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec Remerciements Chargé de projet : Louis Ménard, Transformation Alimentaire Québec, ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec Collaborateurs : Dieudonné Ella, Transformation

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

Charte nutritionnelle

Charte nutritionnelle Charte nutritionnelle NOTRE MISSION : CONSTRUIRE ET PRESERVER LE CAPITAL SANTE L équilibre alimentaire est un enjeu majeur de santé publique. De ce contexte, Nutrisens s engage à maintenir et à renforcer

Plus en détail

Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé

Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé Arrêté du 14 chaabane 1370 (21 mai 1951) réglementant le commerce du café, de la chicorée et du thé (B.O. n 2016 du 15 juin 1951, page 945) Vu le Dahir du 14 octobre 1914 (23 kaada 1332) sur la répression

Plus en détail

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Centre d entrepreneuriat et d essaimage Université du Québec à Chicoutimi Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Par Louis Dussault, professeur, directeur général CEE-UQAC

Plus en détail

Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ).

Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ). Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ). Novembre 2011 Dave Chapeskie, forestier agréé DG, président Modifié

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail

Programme de certification sans gluten

Programme de certification sans gluten Allergen Control Group Inc. L Allergen Control Group Inc. (ACG) est représenté par une équipe d experts de l industrie alimentaire, qui connaissent et comprennent comment gérer les risques lors de la fabrication,

Plus en détail

Présentation du Groupe

Présentation du Groupe Présentation du Groupe Nestlé: Good Food, Good Life La société leader mondial dans la nutrition, la santé et le bien-être 2 Nestlé en un coup d'oeil : chiffres-clés ventes de CHF 108 milliards en 2009

Plus en détail

réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé

réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé réglementation bio Partie générale bio, reconnaissable et contrôlé Partie générale : bio, reconnaissable et contrôlé. L objectif de la partie générale de la brochure est de clarifier ce qu est exactement

Plus en détail

Guide de l importation et de l exportation 2011

Guide de l importation et de l exportation 2011 Guide de l importation et de l exportation 2011 Ministry of Jobs, Tourism and Innovation Guide sur l importation et l exportation 2011 GUIDE DE L IMPORTATION ET DE L EXPORTATION COLOMBIE-BRITANNIQUE Import/Export

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN Chaîne de production, exigences réglementaires et accès aux vaccins International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations LE CHEMINEMENT COMPLEXE D

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal. Rapport final

Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal. Rapport final Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal Rapport final 29 juillet 2015 1 Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal Sommaire

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S G R O U P E M E N T S D E P R O D U C T R I C E S D E S P R O D U I T S D U K A R I

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

Utiliser le secteur privé comme levier?

Utiliser le secteur privé comme levier? Utiliser le secteur privé comme levier? Comprendre et analyser la collaboration des organisations canadiennes de développement international avec le secteur privé par le biais du plaidoyer, du dialogue,

Plus en détail

Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal

Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal Objectif de la rencontre Définir ensemble la mise en place de l outil

Plus en détail

Catalogue des produits 2012

Catalogue des produits 2012 Catalogue des produits 2012 Edition Spéciale Quinzaine du Commerce Equitable 2012 Le commerce équitable est un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l objectif

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

Évaluation et analyse des parts de marché de la production horticole ornementale québécoise en serre et en pépinière Rapport final

Évaluation et analyse des parts de marché de la production horticole ornementale québécoise en serre et en pépinière Rapport final Évaluation et analyse des parts de marché de la production horticole ornementale québécoise en serre et en pépinière Rapport final Mai 2010 Table des matières 1. Introduction...3 2. La méthodologie...4

Plus en détail