RAPPORT DE STAGE-OUVRIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE STAGE-OUVRIER"

Transcription

1 FALLET Laurent Groupe INSA 1 RAPPORT DE STAGE-OUVRIER Mécanobloc, Dourdan, 91 ( Essonne ) Août

2 Sommaire Page Remerciements Présentation de l entreprise Les produits et les clients... 6 Introduction au stage.. 9 Organigramme de la branche Production Atelier Aluminium Atelier Serrurerie.. 11 Atelier Peinture Atelier Menuiserie 13 Gestion du flux d information.. 14 Un peu de vocabulaire.. 14 La condition d ouvrier dans l entreprise.. 15 I Les conditions de travail. 15 1) Les 35 heures 15 2) Les horaires. 15 3) Les pauses 15 4) Les locaux 15 5) Le salaire ) La sécurité 16 7) Le confort. 16 II - Les rapports sociaux ) Entre ouvriers ) Entre chefs et ouvriers ) Le dialogue syndical 17 4) La répartition hommes/femmes 17 III La perspective de l ouvrier ) L'image sociale de l'ouvrier dans l'entreprise ) L'intérêt du métier en lui-même Conclusion Annexe : Fascicule décrivant la cloison PM

3 Remerciements Tout d abord je remercie M. CHAUDRON, PDG de Mécanobloc, de m avoir accepté dans son entreprise et accordé un entretien. Je tiens à remercier mon maître de stage, Claude BOYER, directeur de production, de m avoir permis de faire ce stage au sein de son service. Ainsi que Eric CAVERS, pour avoir pris son relais lors de ses vacances. J adresse aussi mes remerciements aux chefs d ateliers qui m ont accepté et intégré parmi les ouvriers. Enfin un clin d œil à tous les ouvriers avec qui j ai travaillé, et à Ryan KERMORGANT, élève-ingénieur tout comme moi. 3

4 Présentation de l entreprise L entreprise MECANOBLOC, qui existe depuis 1979, fabrique et met en œuvre des cloisons amovibles et des stores que l on trouve dans de nombreux bureaux, usines et laboratoires. De plus, depuis deux ans, l entreprise est associée au groupe Clestra qui travaille aussi dans ce domaine d activité. Cependant Clestra propose un autre type de cloisons, à savoir des cloisons fixes de haute gamme, et des cloisons coupe-feu. La demande du client étant spécifique à chaque affaire, l entreprise propose, parmi sa gamme de produits, une solution d aménagement étudiée avec le bureau d étude. Non seulement le client choisit son type de produit ( type de cloison, vitrage, porte, stores ) mais aussi son coloris, sa nature de fabrication et ses dimensions. Le travail à effectuer dans les différents ateliers est donc identique tout au long d un chantier, mais unique sur toutes les affaires à traiter. Il arrive parfois qu il y ait des demandes de prototypes ; dans ce cas la cellule recherche et développement met en œuvre une gestion de projet afin de définir un nouveau type de cloison. Bâtiment Mécanobloc à Dourdan ( 91 ) Pour répondre aux demandes de ses clients, Mécanobloc dispose d une usine située à Dourdan, en Essonne (voir ci-dessus). Ce lieu est relativement stratégique par sa situation géographique : la majorité des chantiers sont à destination de la région parisienne, lieu indiqué pour l accueil des bureaux de grandes sociétés. 4

5 Dourdan Situation de Dourdan : à 50 km de Paris L usine de Dourdan dispose d un atelier d aluminium, où l ossature des cloisons est équipée et débitée, d une chaîne de laquage ainsi que des ateliers de menuiserie et de serrurerie. L ensemble de l effectif pour l année 2000 s élève à 177 personnes. Notons également que Mécanobloc dispose d une douzaine de conducteurs de travaux, qui sont propres à l entreprise et qui lui permettent de coordonner la réalisation des chantiers avec les différents intervenants ( clients, architectes, acteurs de travaux annexes ). Ils rendent aussi possible le bon déroulement du chantier en terme de délais et de mise en œuvre. Mécanobloc réalise ainsi un chiffre d affaire de 290 millions de francs, chiffre à la hausse depuis la création de l entreprise. Son effectif est aussi en progression, avec de ce fait une proportion d ouvriers récemment employés élevée. Mécanobloc est dirigé par M. Jean-Paul CHAUDRON, PDG de cette Société Anonyme au capital de De plus, la société dispose de services complémentaires décentralisés au sein de filiales diverses, telles que : - Le département MECASERVICES ( Maintenance de cloisons ). - MECACLEAN ( Cloisonnement de salles blanches, planchers techniques ). - MECARAY ( Fabrication de stores vénitiens à intégrer ou non dans les cloisons modulaires, de stores à bandes verticales ). 5

6 - MECANOBLOC INSIDE SA ( Délégation de l activité Mécanobloc sur la Région Rhône-Alpes ). - MECANOBLOC SUD-OUEST ( Délégation de l activité de Mécanobloc sur la Région Sud-ouest ). Implantation des revendeurs Mécanobloc en France On peut observer que la répartition est assez uniforme dans l ensemble du territoire français. Cela permet de pouvoir répondre aux demandes se présentant dans toutes les régions de France, ce qui rend Mécanobloc n 1 français dans son domaine. Le marché visé par Mécanobloc est actuellement national, mais si jamais une crise se produisait, le marché des Etats-Unis serait encore à exploiter. Les produits & Les clients Pour avoir un aperçu du produit fini créé par Mécanobloc et installé par divers corps de métiers compétents, voici quelques exemples de chantiers : 6

7 La Société Générale est un des chantiers les plus importants traités à ce jour. Il se situe à La Défense, dans les Hautsde-Seine ( 92 ). Le chiffre d affaire de ce chantier s élève à 45 MF. Ci-dessus, des cloisons comportant des vitrages avec stores incorporés, ainsi que des portes, simples ou doubles. Chantier se situant également à La Défense, dans la Tour Egée, d une importance de 20 MF. Ci-dessus, cloisons vitrées opaques à isolation phonique (pour salles de réunions par ex.). Page suivante, le chantier de La Fédération Continentale, Paris 9 ème. 7

8 Effets de styles possibles, coloris de panneaux variés, le tout monté entre sol fini et plafond fini. Bureau avec porte, imposte, vitrage latéral et cimaise accroche-tableaux. Guichet de la Poste Les chantiers sont donc d importances très diverses, allant de francs à 40 millions de francs. D autres références peuvent être citées, telles que le siège de Renault à Boulogne ( 5,5 MF ) ou encore AXA Corporate Solutions ( 8,5 MF ). 8

9 Introduction Le service production est divisé en plusieurs entités : (voir page suivante) - Le côté technique ( bureau d études ) ; - Les stocks et magasins ( Aluminium et fournitures diverses ) ; - Enfin les ateliers. Les ateliers se répartissent ainsi : L atelier Aluminium : des profils de poutres, couvre-joints, départs murs sont découpés. Les quantités des différents produits sont indiqués sur des feuilles de commande provenant directement du bureau d études, qui a auparavant réalisé des plans complets à l aide du logiciel Logitram. Chaque commande est ensuite palettisée puis expédiée par le service Transport. L atelier Peinture : réception des commandes internes, dégraissage dans une cuve de vapeur de trichloréthylène, puis disposition sur un rail de peinture. La peinture est de type époxy, c est à dire que c est une poudre qui est attirée par électrostatisme sur la pièce. Cela permet la peinte d objets comportant des rainures, et autres plans inaccessibles à la peinture liquide. De plus l épaisseur est identique en tous points de la pièce. La dureté de cette peinture est due à la cuisson de la pièce dans un four à 250 C environ. L atelier Menuiserie : deux types de travaux s effectuent dans cet atelier. D un côté, la fabrication totale de portes (à partir d un plan brut), et de l autre la réception de portes prédécoupées auxquelles doivent être équipées les paumelles, charnières Les commandes "hors-normes" (bureaux, étagères) sont effectuées par un ouvrier hautement qualifié. L atelier Serrurerie : cet atelier est un peu particulier, car la diversité des pièces à réaliser est énorme. Par exemple : grillages, rampes métalliques, pièces de petites surfaces, mise en forme (pliage). Tous les ouvriers de cet atelier possèdent des qualifications en soudure. La maintenance des machines (perceuses, scies, presses ) est effectuée en serrurerie du fait de leur proximité aux machines. La chance qui m a été offerte dans ce stage fût de pouvoir passer du temps dans ces 4 ateliers, en prenant part à l activité quotidienne de ces ouvriers. Pour mieux situer les différents ateliers et services dans l entreprise, j ai joint en page suivante l organigramme de la production, dirigée par Claude BOYER. Et puisqu un beau dessin vaut mieux qu un long discours, je présenterai les opérations effectuées par des macrogammes. Cette méthode permet de mieux cerner les relations entre les différents ateliers. 9

10 Ici enlever la page et insérer celle de l organigramme de l entreprise 10

11 Oui Atelier Aluminium ( 10 à 12 personnes ) Feuille de commande (article, quantité, ) Récupération de chutes possible? Assez de produit en stock? Déduction sur la feuille de stock/commande Non Oui Non Approvisionnement dans le stock aluminium Découpe à la scie circulaire automatique Commande au fournisseur Réalisation de chanfreins sur les couvre-joints Peinture Emballage en film plastique Palettisation Expédition Atelier Serrurerie ( 5 à 6 personnes ) Commande Etude commune ouvrier-chef pour savoir comment traiter la commande spécifique (manière de procéder, matériaux, ) Défaut de fabrication Réalisation (soudure, meulage, pliage de tôles) Pièce non valable Tests (résistance, utilité ) Expédition 11 Peinture

12 Atelier Peinture ( 4 à 5 personnes ) Feuilles de commande (article, quantité, couleur ) D où vient le produit brut? Atelier Aluminium Stock Aluminium Peinture : RAL approvisionné? Non Commande fournisseur Oui Dégraissage (30 min à 2 heures) Accrochage au rail Mise en marche de la cabine Cycle de projection de poudre Seconde couche Cuisson au four Décrochage Emballage Expédition directe OU retour Aluminium Il est utile de souligner que de fréquents contrôles qualité sont effectués après chaque étape ; dans ce milieu, la graisse, les traces de doigts, toute salissure peut être à l origine d un défaut. Il y a donc une manipulation des pièces avant et après laquage qui demande une certaine habileté et délicatesse. 12

13 Atelier Menuiserie ( 9 à 10 personnes ) Feuille de commande Oui Commande importante? ( >50 portes? ) Non Commande à un fournisseur extérieur Non Découpe planche de départ Chutes ou stock non utilisé? Oui Récupération Collage du stratifié Vérification des portes Colle blanche Pressage à chaud ( 1 h ) Recoupe de la porte aux dimensions exactes Colle néoprène Perçage têtières et encoches pour gonds Pose des serrures, vissage serrurerie gâches serrures magasin peinture paumelles Emballage, expédition La fabrication de portes est l activité principale de cet atelier. Mais la menuiserie se charge aussi de la découpe de panneaux d aggloméré présents dans les cloisons. Les portes sont parfois accompagnées d impostes ( planche se logeant entre le haut de la porte et le plafond). Si les portes sont doubles, il y a des "ouvrants", "fixes" ou "semi-fixes". Des variantes sont possibles sur les portes, à savoir un oculus ( pour faire une porte-fenêtre ) ou des gâches électriques. 13

14 La gestion du flux d information En regardant les macrogammes précédents, on s aperçoit rapidement de la simplicité et de la simplicité de la tâche à effectuer. Ceci est un premier aspect du travail d ouvrier : chaque action est simple, détachable de son ensemble, et facilement vérifiable. De plus on remarque que une similitude entre tous les macrogammes, que je résumerai ainsi : Feuille de commande Ordonnancement du chef d atelier OUVRIER Stock (débit, chutes) Produit fini L ouvrier est au centre, il est l acteur principal de la production. C est la raison pour laquelle ce métier est indispensable et ne disparaîtra probablement jamais. Pour effectuer certaines tâches, la présence de l homme est primordiale. Un peu de vocabulaire Gâche : morceau de métal plat qui guide les parties mobiles de la serrure (loquet et verrou). Huisserie : bâti formant l encadrement d une porte, composée de 3 pièces (2 latérales et une transversale supérieure). Paumelle : charnière en métal réunissant le gond d une porte à l huisserie. Têtière : terme technique désignant la cavité où l on insère la serrure lors du montage de la porte. 14

15 La condition d ouvrier dans l entreprise I - Les conditions de travail : 1) Les 35 heures : Le passage aux 35 heures est progressif, et Mécanobloc a préféré la solution d une semaine de 37 heures, avec une journée de RTT par mois. Cette journée est prise d un commun accord ente l ouvrier et son chef d atelier, en essayant d adapter les congés en fonction du travail à effectuer. 2) Les horaires : Les ateliers de menuiserie et de serrurerie fonctionnent à horaires fixes ; la matinée débute à 8h et se termine à 12h, puis l après-midi de 13h à 16h30. Pour totaliser 37 heures à la fin de la semaine, le vendredi la journée se termine à 16h. Mécanobloc ne disposant pas de chaînes ou de machines tournant 24h/24, la quasi-totalité des ouvriers respectent ces horaires. Il n y a pas d horaires en 2/8 ou 3/8, ni d équipes de nuit. Cependant, la cabine de peinture et les scies n étant rentables que si elles fonctionnent, il est nécessaire de placer des ouvriers pour s en occuper pendant la pause déjeuner et jusqu à 18h. Chaque semaine et par roulement, une paire d ouvrier décale ses horaires : 9h30 13h et 14h 18h. Les machines ne sont ainsi pas stoppées, et la production continue. Ceci est très important pour le four, qui consomme énormément de gaz pour être maintenu à la bonne température. 3) Les pauses : Deux pauses de 10 minutes sont accordées par jour ; une le matin à 9h50 ou 10h, et une autre à 14h50 ou 15h. 4) Les locaux : Les commodités sont présentes dans tous les ateliers (lavabos, toilettes). Un local à proximité contient une machine à café, un distributeur de boissons chaudes ou fraîches, ce qui est très agréable été comme hiver. Le tout est d une propreté extrême, étant nettoyé tous les jours. 5) Le salaire : Parmi les ouvriers, des distinctions existent. Il y a les ouvriers spécialisés (OS), les ouvriers qualifiés, hautement qualifiés Un rapport de hiérarchie assez faible dans le milieu des ouvriers, comparé à celui du chef d atelier. Tous les ouvriers sont considérés au même plan, sous la tutelle du responsable. Les salaires sont majoritairement bas, ceci avec des disparités parfois élevées. Les ouvriers nouvellement arrivés sans qualifications démarrent avec un salaire équivalent au SMIC. Ensuite les salaires augmentent avec l ancienneté. Des primes sont aussi prévues en fonction du taux de jours ouvrables travaillés. Cette prime, versée en deux fois à Noël et en juillet, et supérieure à un mois de salaire. L évolution par le biais de stages ou de formation est possible, notamment pour passer son brevet de cariste. Les chariots élévateurs sont très souvent utilisés pour déplacer des palettes ou vider les bennes de chutes. 15

16 6) Cette entreprise travaillant dans le secteur de l aménagement et du bâtiment, aucun matériau ou machine manipulés ne sont inoffensifs. Il est nécessaire d être sans cesse vigilant, que ce soit pour soi-même ou pour les autres. Transporter une poutrelle en aluminium de 6 mètres comporte des risques. D autre part certaines pièces sont stockées en hauteur ; tout cela implique le port de chaussures de sécurité pour toute personne déambulant dans l atelier. Ainsi tous les stagiaires, intérimaires et ouvriers en portaient. Du côté découpe d aluminium, les scies sont très bruyantes et les casques anti-bruit ou boules quiès sont nécessaires. Ces dernières sont à disposition dans un distributeur gratuit du local. Les gants en laines permettent d éviter bien des coupures dues aux copeaux d aluminium. Toutes les machines disposent également d un bouton d arrêt d urgence, le «bouton rouge». Dans l atelier peinture les ouvriers peuvent avoir des gants spéciaux résistants à la chaleur pour éviter de se brûler en sortant des pièces du dégraissage ou du four. Un autre aspect "sécurité" moins évident concerne la santé musculaire des ouvriers. Malgré un réel effort pour minimiser la manipulation des pièces lourdes ou faciliter leur transport grâce à des chariots ou transpalettes, l effort physique est nécessaire. Des pièces de 5 kg sont souvent emboîtées les une dans les autres, et les prendre une par une ne serait pas rentable. C est pourquoi des panneaux d affichage indiquent comment soulever des masses du sol, comment se baisser et se relever sans faire souffrir le dos. En arrivant dans un atelier, on remarque rapidement que les ouvriers ont mis en place des méthodes pour porter une porte (qui pèse de 20 à 35 kg) ou autres pièces En effet ces méthodes permettent de porter mieux et plus, et surtout à plusieurs. Car la synchronisation entre 2 ouvriers est la clé du rendement. C est pourquoi dès mon arrivée, ces astuces m ont été données, et le travail en est vraiment facilité. La pharmacie : Chaque atelier dispose de sa propre armoire à pharmacie, contenant des désinfectants, des pansements, tous accessoires de premier secours. Seul le chef d atelier, après avoir enfilé des gants peut prodiguer des soins. 7) Le confort : La notion de confort rejoint ici celle de la sécurité, car le confort dont on parle est celui du travail, non des temps libres. Il a été défini des zones de confort et d atteinte pour les postes où le travail s effectue avec les mains. En effet, il est contraignant d avoir les bras tendus ou levés, ou de rester immobile dans une zone de travail «étriquée». Ainsi tout a été mis en place pour éviter d avoir le dos courbé, le cou ou le tronc tordu De même il faut pouvoir se mouvoir sans être gêné ou heurté par des éléments fixes ou mobiles. Ceci est fondamental si l on désire que les ouvriers ne soient pas dans des conditions de travail désagréables. Pour utiliser des machines et rester disponible des bras, des commandes à pieds ont été installées. Les postes de soudure disposent de hottes aspirantes pour minimiser la gêne occasionnée par les fumées. Le restaurant d entreprise : La pause déjeuner ne durant qu une heure, le PDG a construit un self-restaurant accessible à tous les salariés de Mécanobloc. La plupart des ouvriers y déjeunent, ne disposant pas de véhicule ou d assez de temps pour rentrer chez eux. Une personne est responsable de l acheminement de la nourriture (commandée à l extérieur) et de sa bonne distribution. Il est aussi possible d apporter sa propre nourriture. 16

17 II Les rapports sociaux : 1) Entre ouvriers : Dans l ensemble, je dirais que les rapports sont amicaux et très entretenus, de par la vie professionnelle commune ou la proximité du logement. On s aperçoit rapidement des habitudes prises ; arrivée 10 à 15 minutes avant l horaire de travail pour se saluer, boire un café, discuter Le moment des pauses est toujours propice à des discussions animées, traitant sur des sujets de vie privée ou de personnes extérieures, du monde environnant. Ces pauses permettent de se relaxer, d avoir des contacts autre que par l intermédiaire du travail. Il est vrai que les sujets de discussions sont parfois légers, mais rire de quelques blagues permet de reprendre son souffle et de sortir de la routine hebdomadaire Pour ce qui est du travail à effectuer, l entraide est le maître mot. Si la cadence sur une machine diminue, il y a toujours quelqu un pour venir prêter main forte, et finir la commande à temps. 2) Entre chefs et ouvriers : "Le chef donne les ordres, l ouvrier les reçoit et les exécute". Ce schéma de base est rarement respecté. En effet, l ouvrier connaît son métier, ses outils et les opérations qu il a à effectuer. Les relations avec les chefs d atelier concernent toujours des problèmes imprévus ou des décisions importantes. Par exemple, la commande d un fournisseur n est toujours pas arrivée, ou alors une série de pièce est défectueuse En général le problème à l origine de la discussion met «sous tension» un des deux interlocuteurs, qui a tout de suite tendance à être plus nerveux ou agressif. Les délais et la qualité sont des sujets récurrents, à l origine de conflits. Ceci dit, une approche professionnelle et un certain recul face au problème permet de le résoudre efficacement. C est pourquoi on observe un respect mutuel, sans signe distinctif de supériorité à l origine du dirigeant, même si la décision finale émane toujours de sa part. 3) Le dialogue syndical : La chose la plus étonnante au niveau social à Mécanobloc est l absence de Comité d Entreprise. La taille de l entreprise impose au niveau légal d en avoir un mais le PDG a décider de faire voter ses salariés. Sa politique est de faciliter la vie de ses employés, donc il a mis à leur disposition tous les services que ceux-ci désiraient. Un voyage est même organisé tous les ans dans une région de France, avec un planning d activités. Tous les ouvriers y sont conviés, et ceci gratuitement. Le restaurant d entreprise fait bénéficier de tarifs réduits à ses clients, et la santé générale de l entreprise est bonne. Voilà pourquoi le vote des salariés a mené à l élection de représentants du personnel, qui se substituent au CE. Les échos que j ai eu de ce système ont toujours été les mêmes : c est la meilleure solution. Pourquoi donc? Tout simplement car la somme que devrait verser le PDG au CE serait inférieure à celle qu il verse actuellement pour la totalité des services qu il a mis en œuvre. Le dialogue social passe donc bien, grâce à un PDG à l écoute de son personnel. Il sait aussi motiver ses salariés, être un «entraîneur». Il n y a qu ainsi qu une entreprise peut réussir à sortir du lot et écarter ses concurrents, en ayant une vie interne basée sur le dialogue et l intérêt commun. 4) La répartition hommes/femmes : Dans les ateliers ne travaillent aucune femme. Cela est compréhensible du fait que le travail est quelques fois pénible physiquement. Cependant elles sont en relation avec les ouvriers qui sont chargés des maquettes ou des bureaux en démonstration. 17

18 III La perspective d ouvrier : 1) L image sociale de l ouvrier dans l entreprise : les ouvriers forment une entité indispensable dans une usine. Leurs liens avec le personnel hiérarchiquement supérieur est du au pouvoir décisionnel de ces derniers sur leur travail. Malgré tout, leurs relations professionnelles ne sont jamais directes. Ainsi les conversations que l on entend traitent soit de grandes généralités sur l entreprise, soit de leur vie privée. 2) L intérêt du métier en lui-même : Lors d un petit sondage interne, j ai eu connaissance de l ancienneté des ouvriers dans l entreprise. Mécanobloc étant en expansion, la majorité du personnel ouvrier y est embauchée depuis moins de 5 ans, mais on y trouve tout de même des «anciens» (Dans ce terme il n y a aucune connotation d âge, seulement d ancienneté dans l entreprise). Discuter avec les personnes depuis longtemps dans l entreprise est très enrichissant. On y apprend plus de choses qu on ne le pense, que ce soit sur l entreprise elle-même ou sur le métier exercé. Seulement on peut se demander si le travail d ouvrier à long terme permet de s épanouir dans sa vie professionnelle. En effet, l aspect lassant et répétitif crée une routine fatigante pour l esprit, non créative. Malgré tout, les plus anciens ouvriers de Mécanobloc ont un statut particulier ; non dans l organigramme, mais dans l atelier. Le respect émanant des autres ouvriers est évident, et en cas de problème, on fait toujours appel aux plus compétents pour récupérer la pièce. De part leur connaissance du métier, les commandes les plus ardues sont confiées aux ouvriers les plus habitués ; c est ainsi que la routine disparaît. La tâche confiée à un ancien par le chef d atelier est toujours plus complexe, ou alors nécessite un soin particulier. Ainsi leur rendement est meilleur, et la qualité au final est aussi remarquable. 18

19 Conclusion Tout d abord je dois dire que ce stage fut une réussite. Les enseignements que j en ai tiré me serviront inéluctablement dans mon futur emploi, où la face sociale est aussi (si ce n est plus) importante que le côté technique. De nos jours le rôle d un ingénieur est de gérer son équipe, de faire du management. Or pour pourvoir diriger, guider les ouvriers vers les bons objectifs, il est nécessaire d être passé de l autre coté de la barrière. Ce stage m a montré que la gestion d une équipe d ouvriers est possible dans une bonne entente, ou tout au moins par un intéressement aux résultats de l entreprise. Je suis conscient que l usine dans laquelle j ai effectué mon stage avait une santé financière excellente, ce qui lui permet de rendre la vie de ses ouvriers moins pénible. Car le salaire n est pas toujours proportionnel à la peine, et le dédommagement reçu à la fin de mon stage m a montré non seulement la valeur de l argent, mais aussi celui du labeur. Les ingénieurs s accordent sur un point au niveau de la supervision des ouvriers ; pour se faire prendre au sérieux, il est nécessaire de parler, d expliquer, de montrer les tâches à accomplir. Or cela ne se fait que par le biais de l apprentissage de la base, puis des notions plus abstraites et immatérielles. Laurent FALLET 19

Mise en place d'un logiciel de Gestion de Production Assistée par Ordinateur au sein d'une P.M.I

Mise en place d'un logiciel de Gestion de Production Assistée par Ordinateur au sein d'une P.M.I P a g e 1 Projet de fin d Etudes Mise en place d'un logiciel de Gestion de Production Assistée par Ordinateur au sein d'une P.M.I Situation L entreprise «Le Présentoir SEILLER», P.M.I. de 110 employés,

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

THEME 6 TRAVAILLER DANS LES TRAVAUX PUBLICS

THEME 6 TRAVAILLER DANS LES TRAVAUX PUBLICS THEME 6 TRAVAILLER DANS LES TRAVAUX PUBLICS 1 THEME 6 TRAVAILLER DANS LES TRAVAUX PUBLICS A. Les avantages B. Les rémunérations C. La sécurité 2 2 Un secteur qui recrute Les Travaux Publics ont besoin

Plus en détail

2 Le choix. d une solutiontransport

2 Le choix. d une solutiontransport 2 Le choix d une solutiontransport 1. Première étape : définir les solutions possibles 21 1.1. Le parcours 21 1.1.1. Concernant le lieu de départ (l usine ou l entrepôt dans le cas de l export) 21 1.1.2.

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille.

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille. Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1 Rapport de stage Mme Bouverot M. Colin Collège Les Mattons Cap Informatique SARL 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille Page

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Constructions modulaires Une réorganisation teintée d ambition

Constructions modulaires Une réorganisation teintée d ambition Constructions modulaires Le site d assemblage de modules Algeco ( 1 ), situé à Saint-Amour, dans le Jura, a récemment revu intégralement l organisation de ses lignes de production. Un projet dans lequel

Plus en détail

Ce que disent les Instructions officielles.

Ce que disent les Instructions officielles. Ce que disent les Instructions officielles. Extraits du programme de 3 e de technologie Dans la logique de la technologie, les différentes activités sont mises en relation avec les réalités industrielles

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 1. Consignes relatives au bon déroulement de votre stage en entreprise : Vous devez adhérer au fonctionnement de l'entreprise

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent

APPRENTIS DU BTP. Ces droits qui vous concernent APPRENTIS DU BTP Ces droits qui vous concernent La rémunération Votre rémunération se constitue d un pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel pour les apprentis âgés de plus de 21 ans. Ce pourcentage

Plus en détail

Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars

Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars Bonjour, nous sommes la classe de Seconde Transport avec un effectif de 15 élèves. Le lundi 5 octobre au matin, nous sommes allés visiter la plate-forme

Plus en détail

VIALAR Yoann. Année scolaire 2012-2013. Rapport d activités

VIALAR Yoann. Année scolaire 2012-2013. Rapport d activités VIALAR Yoann Année scolaire 2012-2013 Rapport d activités 1 Sommaire 1. Présentation de l entreprise a. Description b. Les activités 2. Les activités dans l entreprise a. Présentation de l activité c.

Plus en détail

Bâtiment et Travaux Publics

Bâtiment et Travaux Publics les metiers du BTP Bâtiment et Travaux Publics une publication Orientations UNE FORTE DÉPENDANCE AUX POLITIQUES PUBLIQUES En revanche, ce secteur est fortement dépendant des grandes politiques de projets

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 1 bis du 25 janvier 2008 C2007-132 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 15 novembre

Plus en détail

Plan financier automatisé : Utilisation

Plan financier automatisé : Utilisation Plan financier automatisé : Utilisation 1. Introduction Le plan financier d Excel vous permet d encoder des données afin qu elles soient traitées et mises en forme pour donner un plan financier abouti

Plus en détail

COLLEGE LE CLOS TARDIF SAINT JAMES

COLLEGE LE CLOS TARDIF SAINT JAMES Stage en entreprise du / / au / /. Entreprise d accueil (nom et adresse) Dossier appartenant à : Classe : COLLEGE LE CLOS TARDIF SAINT JAMES Présentation de l entreprise page 3 La fiche d identité de l

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Poker. A rendre pour le 25 avril

Poker. A rendre pour le 25 avril Poker A rendre pour le 25 avril 0 Avant propos 0.1 Notation Les parties sans * sont obligatoires (ne rendez pas un projet qui ne contient pas toutes les fonctions sans *). Celles avec (*) sont moins faciles

Plus en détail

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par Le livret d accueil du BTP vous est proposé par ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '( /$ &216200$7,21 '8 75$9$,/ (7 '( / (03/2, '( /$ *8$'(/283( ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '(

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive

R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive 1 PRESENTATION DE R.E.POS ( ROULOTTE A ENERGIE POSITIVE) Née de l association des compétences des Sociétés Leroux Gonssard et Lignobat, la roulotte à énergie positive

Plus en détail

Rapport de stage TN05

Rapport de stage TN05 Baptiste LHUISSIER TC01 Rapport de stage TN05 Manoir Industries Janvier-Février 2010 Remerciements En premier lieu, je souhaite remercier le groupe Manoir Industries ainsi que la direction du site de Bar

Plus en détail

Porter à "10 x sans frais" les paiements avec la carte pour les salariés

Porter à 10 x sans frais les paiements avec la carte pour les salariés Carte salariés Remise sur achats portée à 10 % 10 % supplémentaires sur les MDD Porter à "10 x sans frais" les paiements avec la carte pour les salariés Reconduction des avantages offerts depuis 1986 sur

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

SOLUTIONS D AGENCEMENT D ACCÈS ET DE TRAVAUX EN HAUTEUR

SOLUTIONS D AGENCEMENT D ACCÈS ET DE TRAVAUX EN HAUTEUR SOLUTIONS D AGENCEMENT D ACCÈS ET DE TRAVAUX EN HAUTEUR web FEGERSHEIM 18 rue du Commerce - Z.I.-67640 FEGERSHEIM SOMMAIRE Présentation de notre entreprise... P.2-3 Nos solutions... P.4-5 TranKilis...P.6

Plus en détail

Nos atouts. Les ateliers de Vignacourt c est aussi :

Nos atouts. Les ateliers de Vignacourt c est aussi : Nos atouts 40 ans d expérience : Depuis 1975, nous développons pour vos aménagements de bureaux et d ateliers des solutions sur mesure. Ossature Alu Maitrîse du process : Nous tenons à la maîtrise totale

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

L intervention ergonomique sur les chantiers vers une intégration des conditions de travail dans les indicateurs des entreprises?

L intervention ergonomique sur les chantiers vers une intégration des conditions de travail dans les indicateurs des entreprises? L intervention ergonomique sur les chantiers vers une intégration des conditions de travail dans les indicateurs des entreprises? Congrès de Deauville Juin 2007 1 Les attendus de ce type de démarche Prendre

Plus en détail

FINE & LÉGÈRE Texto / /

FINE & LÉGÈRE Texto / / 2 Finesse, lignes épurées et sobriété esthétique caractérisent le nouveau concept de cloison Texto. Innovante et performante, Texto est simple et rapide à mettre en oeuvre. Elle offre de multiples finitions

Plus en détail

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)»

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» FICHE DE POSTE «Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» SIAE Adresse Secteur d activité Métiers du bâtiment : tout corps d état Confection: travail du tissu, décoration, confection

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Version 1 «Chargé de postproduction» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Assistant de postproduction Responsable de postproduction DEFINITION DU METIER Le chargé

Plus en détail

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I 1) Base de vie Cantonnement type Algeco La base de vie est déterminée en fonction du nombre d intervenants sur le chantier. Le nombre d ouvriers maximum est estimé

Plus en détail

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013 1 Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques 17 décembre 2013 Sommaire 2 Contexte, objectifs et périmètre de l étude Le métier de monteur régleur et ses spécificités

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Les éléments mécaniques de base 13.0

Les éléments mécaniques de base 13.0 Les éléments mécaniques de base 13.0 20 20 0-2 MGE 13.0 Explications Quick & Easy Explications Représentation 40x40 HR L (mm) N 1 pièce 50... 6000 3 842 993 256 / L 1 pièce M12 M12 1... 6000 3 842 993

Plus en détail

Lycée Polyvalent Touchard Washington. Informatique et Réseaux pour l Industrie et les Services techniques. Rapport de stage en entreprise

Lycée Polyvalent Touchard Washington. Informatique et Réseaux pour l Industrie et les Services techniques. Rapport de stage en entreprise Lycée Polyvalent Touchard Washington Contenu du STS dossier Iris Informatique et Réseaux pour l Industrie et les Services techniques Rapport de stage en entreprise Lycée Polyvalent Touchard/Washington

Plus en détail

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Hôtesse Standardiste

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Hôtesse Standardiste LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Hôtesse Standardiste EVALUATION GDI DU SALARIE Hôtesse Standardiste NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule à l'entretien

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes

Projet de Fin d Etudes Juin 2014 Projet de Fin d Etudes Résumé Déménagement industriel de la production dans ses nouveaux locaux ALSACE TOLERIE 13 Rue du MITTLERWEG 68000 COLMAR CEDOLIN Jeremy GM5 ISP Ce Projet de Fin d Etudes,

Plus en détail

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE «Qualifier, motiver, s ouvrir des portes Toi aussi, saisis ta chance, un apprentissage chez TRIMET facilite le début de ta carrière». FAIS TON APPRENTISSAGE

Plus en détail

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION Dossier du TP 4 Niveau 2 Entreprise Colletout ANIMATEURS DE PRÉVENTION > Sommaire Première observation : conditionnement des tubes en bacs plastique...4 Seconde observation : conditionnement des tubes

Plus en détail

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE

ZOOM TRANSPORT SOMMAIRE Inspection du travail des transports SOMMAIRE ZOOM TRANSPORT F F F F F F 111 Longue distance + de 3,5 t... 2 113 Courte distance + de 3,5 t... 4 116 Personnel roulant messagerie... 6 117 Personnel sédentaire...

Plus en détail

5 La réalisation d un objet technique MONTAGE VOITURE TELECOMMANDE. ROT2 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 2/20. Nomenclature

5 La réalisation d un objet technique MONTAGE VOITURE TELECOMMANDE. ROT2 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 2/20. Nomenclature 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 1/20 ROT 2 LA FABRICATION D UNE PIECE PRESENTATION DE L ACTIVITE TRAVAIL A REALISER - Lire attentivement les documents ressources prêtés - Réaliser le travail demandé.

Plus en détail

UN BLOC CUISINE UTILISABLE EN E. R. P. 1. COUPE-FEU 1 HEURE Essai C. T. I. C. M. : 99-V-053 TRANSPORTABLE

UN BLOC CUISINE UTILISABLE EN E. R. P. 1. COUPE-FEU 1 HEURE Essai C. T. I. C. M. : 99-V-053 TRANSPORTABLE C EST UN BLOC CUISINE UTILISABLE EN E. R. P. 1 COUPE-FEU 1 HEURE Essai C. T. I. C. M. : 99-V-053 TRANSPORTABLE 1 Etablissement Recevant du Public. LES PAROIS SONT COUPE-FEU 1 HEURE Essai C. T. I. C. M.

Plus en détail

RÉCIT DES DÉCOUVERTES

RÉCIT DES DÉCOUVERTES RÉCIT DES DÉCOUVERTES Motivations: En raison de la validation du stage de découverte de première année, mon choix s est porté beaucoup plus sur un emploi salarié en période estivale. En effet, il était

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011

Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011 Vendeur Pièces Automobile ENTREPRISE Nom : FeuVert Lieu : Carpentras STAGIAIRE Nom : Turc Prénom : Fabrice Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011 Collège Alphonse Daudet - Carpentras - Année

Plus en détail

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011)

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011) Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE (CCE du 1 er Septembre 2011) Sommaire Motivation du projet Circuit client d une commande drive Organisation du Drive Super Calendrier prévisionnel P.2-25/08/2011 2 Motivation

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr

AGENCEUR D INTÉRIEUR. Une équipe aux. multiples savoir-faire. un métier valorisant! www.deviensagenceur.fr AGENCEUR D INTÉRIEUR un métier valorisant! Une équipe aux multiples savoir-faire www.deviensagenceur.fr L architecte, l architecte d intérieur, le décorateur, le designer et l agenceur d intérieur contribuent

Plus en détail

Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO

Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO La Direction nous a proposé la charte sur les conditions de travail que vous trouverez ci-joint. En bleu les observations qui ont été faites sur

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

SPORTS Montage d un parquet de basket

SPORTS Montage d un parquet de basket SPORTS Montage d un parquet de basket Version 1 Créée le 14/09/2011 Mise à jour : 23/04/12 GENERALITES Activité observée : Montage d un parquet de basket : activité réalisée environ 5 fois par an. L équipe

Plus en détail

[Nom du collège] STAGE D OBSERVATION. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage]

[Nom du collège] STAGE D OBSERVATION. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage] [Nom + prénom] [Classe] [Nom du collège] STAGE D OBSERVATION A. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage] SOMMAIRE [NOUVELLE PAGE - EN HAUT CENTRE - MAJUSCULES]

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup UNIVERSITE CLAUDE BERNARD Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup Stage de 3 mois à la fac d ingénierie de l université de Porto Gabriel MESTRE 2013 Je suis actuellement étudiant en 2eme année d un

Plus en détail

TechnoWand Bien plus que des cloisons

TechnoWand Bien plus que des cloisons TechnoWand Bien plus que des cloisons TechnoWand : Bien plus que des cloisons La société TechnoWand, établie à Aalten aux Pays-Bas, produit depuis 1994 des cloisons amovibles, modulaires, destinées à l

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Département Enseignement FORMATION CONTINUE CAMPAGNE TELEPHONIQUE DE DETECTION DE PROJETS

Département Enseignement FORMATION CONTINUE CAMPAGNE TELEPHONIQUE DE DETECTION DE PROJETS Département Enseignement FORMATION CONTINUE CAMPAGNE TELEPHONIQUE DE DETECTION DE PROJETS QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME.

Plus en détail

Entreprise : SOGEA Bretagne / GTB Construction. Projet : Construction de l hôpital du SCORFF de Lorient

Entreprise : SOGEA Bretagne / GTB Construction. Projet : Construction de l hôpital du SCORFF de Lorient Entreprise : SOGEA Bretagne / GTB Construction Projet : Construction de l hôpital du SCORFF de Lorient Introduction Ce mardi 20 Octobre 2009, nous avons eu la chance de visiter le chantier de l hôpital

Plus en détail

Le Kanban Principes de base. Paris, le 1er juillet 2010 Version 1.0

Le Kanban Principes de base. Paris, le 1er juillet 2010 Version 1.0 Paris, le 1er juillet 2010 Version 1.0 est une méthode "basique" de gestion des flux s applique sur des produits où les flux sont simples et à faible intensité capitalistique (quantité d'immobilisations

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE!

DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE! DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE! La Mobilité participe à notre cohésion Rachid HADNI Chacun sait l importance que j accorde à la dimension humaine de notre entreprise. Sa taille, l ampleur

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE 1/9

MESURE DE LA PERFORMANCE 1/9 On peut dénombrer 8 fonctions : Commercial Production & Recherche et développement Achats Logistiques et approvisionnements Service après-vente Informatique Ressources humaines Direction générale Les indicateurs

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

Assistant administratif et comptable niveau 4

Assistant administratif et comptable niveau 4 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Assistant administratif et comptable niveau 4 EVALUATION GDI DU SALARIE Assistant administratif et comptable niveau 4 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule

Plus en détail

Pégase 3 Le taux horaire des heures supplémentaires

Pégase 3 Le taux horaire des heures supplémentaires Pégase 3 Le taux horaire des heures supplémentaires Dernière révision le 15/11/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Calcul du taux horaire de base...3 Indemnité de RTT...4 La majoration

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

CHEF DE CHANTIER LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS. Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s

CHEF DE CHANTIER LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS. Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS CHEF DE CHANTIER Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s L enseignement de découverte professionnelle fournit

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Nom prénom Classe année

Nom prénom Classe année Nom prénom Classe année SOMMAIRE REMERCIEMENTS 3 INTRODUCTION 5 PRESENTATION DU CANDIDAT 6 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 8 I. L ENTREPRISE 9 II. PRESENTATION ET HISTORIQUE 10 III. ORGANIGRAMME 11 IV. IMPLANTATION

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe RAPPORT DE STAGE Février 2012 ETALAGISTE NOM prénom classe 2 SOMMAIRE I Présenter l entreprise page 2 A Identification B Environnement II Le travail page 3 à 4 A Nature du métier B Condition de travail

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Eléments de Gestion Industrielle

Eléments de Gestion Industrielle Eléments de Gestion Industrielle L objet de ce document est de rappeler quelques définitions élémentaires de gestion industrielle à l intention de lecteurs n ayant pas reçu une formation technique. Sommaire

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Pour accompagner la réduction de la. Les dossiers obtenus au fur à mesure

Pour accompagner la réduction de la. Les dossiers obtenus au fur à mesure MÉTALLERIE MENUISERIE BARDAGE-VÊTURE STRUCTURES SOLAIRE Si Cesiom reste en 2D en ce qui concerne la saisie afin d associer modifications et rapidité, la 3D, présente dans la solution, permet une meilleure

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. DEMARCHE DE RECHERCHE DE STAGE. 2.1. Milonga. 2.2. Côté Nature. 2.3. Animalis. 2.4. Shop Center. 2.5.

1. INTRODUCTION 2. DEMARCHE DE RECHERCHE DE STAGE. 2.1. Milonga. 2.2. Côté Nature. 2.3. Animalis. 2.4. Shop Center. 2.5. 1 / 33 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. DEMARCHE DE RECHERCHE DE STAGE... 3 2.1. Milonga... 3 2.2. Côté Nature... 3 2.3. Animalis... 3 2.4. Shop Center... 3 2.5. Sport Dépôt Usine... 3 3. PRESENTATION

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

5 rue Hubschwerlin 77390 VERNEUIL L ETANG 01.64.06.02.35

5 rue Hubschwerlin 77390 VERNEUIL L ETANG 01.64.06.02.35 5 rue Hubschwerlin 77390 VERNEUIL L ETANG 01.64.06.02.35 Année 2015-2016 CONSIGNES A SUIVRE PENDANT LE STAGE Vous allez vivre quelques jours en entreprise : Soignez votre présentation. Respectez les horaires

Plus en détail

Sommaire : c) Champions d assiduité et d engagement. ville qui a été choisi pour vendre notre produit. Population ciblée

Sommaire : c) Champions d assiduité et d engagement. ville qui a été choisi pour vendre notre produit. Population ciblée Sommaire : A. Introduction B. Missions et valeurs de Marinnov C. Département des Ressources Humaines : a) Organigramme et responsabilités. b) Conflits et problèmes. c) Champions d assiduité et d engagement.

Plus en détail

Des modules pour vos idées

Des modules pour vos idées Des modules pour vos idées Autres informations Nouvelle construction Nouvelle Pensée Les personnes qui désirent construire et vivre autrement sont plus en plus nombreuses. Elles aspirent à des solides

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES?

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? En tant qu apprenti je bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres salariés de l entreprise? Vrai. Du fait que vous soyez «salarié», vous devez vous

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

Journée de soli l d i a d r a i r t i é t 2 0 2 1 0 5

Journée de soli l d i a d r a i r t i é t 2 0 2 1 0 5 Journée de solidarité 2015 La Journée de Solidarité Le principe La loi du 30 juin 2004, aménagée par une seconde loi publiée le 16 avril 2008, relative à la journée de solidarité, crée une journée de travail

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Implantation d un système de manutention lourde automatisée. PIL / Département Logistique Baudouin RICHEBE

Implantation d un système de manutention lourde automatisée. PIL / Département Logistique Baudouin RICHEBE Implantation d un système de manutention lourde automatisée INTRODUCTION les enjeux du système Objectifs : Assurer l approvisionnement des consommables dans les services Réduire les interventions humaines

Plus en détail