notre ville La ville en mouvement 24 Heures AVEC LA CROIX-ROUGE Jeudi, 10H-16H, rue de l Est 13H30. A quelques mètres, autre lieu, autre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "notre ville La ville en mouvement 24 Heures AVEC LA CROIX-ROUGE Jeudi, 10H-16H, rue de l Est 13H30. A quelques mètres, autre lieu, autre"

Transcription

1 La Croix-Rouge de Décembre 2010 Boulogne-Billancourt, ce sont 210 bénévoles dont une centaine dédiée à la seule action sociale. Cette antenne, la plus importante des Hauts-de- Seine, accomplit un travail impressionnant, efficace et empreint d humanité, dans une ambiance chaleureuse. BBI a suivi des équipes. Passionnant. Reportage : Sabine Dusch. Photos : Arnaud Olszak notre ville La ville en mouvement 24 Heures AVEC LA CROIX-ROUGE Des jours et des nuits «L esprit Croix-Rouge c est d abord une indéniable ouverture due à la diversité de ses bénévoles. Avec un but: l action et l accompagnement des personnes que nous suivons. Pour être utile auprès d un être en difficulté, il faut connaître toutes les solutions possibles afin de l orienter sur son chemin de réinsertion. Dans ce domaine, travailler avec les autres associations reste essentiel. C est ce qui se passe à Boulogne- Billancourt où l union fait la force! racontent Caroline Brault, et Sofiane Bouktit, respectivement responsable des actions sociales et président de la Croix-Rouge locale de Boulogne- Billancourt. Nos actions se partagent entre secourisme et actions sociales.» Des responsables actifs même lorsqu il s agit de renforcer leurs effectifs. «Recruter afin d être toujours plus nombreux à soutenir toute personne qui viendrait sonner à notre porte. Nous sommes soucieux d accueillir quiconque désire soulager ses souffrances. Pour nous, chaque bénévole est une richesse que nous orientons en fonction de ses goûts et aptitudes. Ainsi, nous avons des bénévoles très différents, beaucoup de jeunes, et tous avec de l énergie et de la générosité.» Un jour Jeudi, 10H-16H, rue de l Est Tous les jeudis de 9h30 à 15h30, les personnes isolées peuvent bénéficier d un accueil de jour organisé par l association «Le Rameau» à Sainte-Cécile. «Cet accueil pour personnes démunies est né de la collaboration de plusieurs associations de Boulogne: La Croix-Rouge, St Vincent de Paul, l Ordre de Malte, le Secours catholique, les Bancs publics et les paroisses de la ville. Une partie du repas est fournie par la mairie. Les personnes peuvent rencontrer l assistante sociale de la mairie si besoin. Nous organisons des ateliers pour les faire participer Notre objectif est de permettre à chacun de trouver un lieu chaleureux, de confiance où il puise la force de repartir dans la vie», commente Caroline qui achève une partie de pingpong avec l un d entre eux. Chaque semaine, 15 bénévoles se relaient auprès de Fernand, expulsé de sa cave, Dominique qui fait la manche route de la Reine depuis 15 ans, Eric et tous les autres. «Nous sommes obligés de refuser des personnes malheureusement, ils doivent s inscrivent en arrivant.» On les comprend, vu l ambiance qui y règne. On y resterait. 13H30. A quelques mètres, autre lieu, autre atmosphère. Et l on entre dans le local encore neuf (inauguré en 2008), l Espace Bébé Maman. Initié et géré par la Croix-Rouge, sponsorisé par la Fondation Nestlé, c est ici que deux à trois fois par semaine se retrouvent des mamans. «Ces femmes connaissent de grandes difficultés de logement, de travail, de place en crèches. En venant chez nous, elles trouvent une occasion de se ressourcer, d échanger, de trouver des solutions à leurs difficultés, explique Christiane, bénévole. Nous tournons à 10 bénévoles environ; l une donne des cours de français, d autres gèrent les ateliers, etc. Tous les 15 jours, ces mères reçoivent un colis pour lequel nous demandons une participation financière de principe car nous voulons les responsabiliser et les valoriser.» 16H30. En route vers Sainte-Agnès Ambiance feutrée à Sainte-Agnès, maison de retraite boulonnaise gérée par la Croix-Rouge 23

2 notre ville La ville en mouvement Boulogne-Billancourt Décembre 2010 où des bénévoles viennent quotidiennement rendre visite aux 81 résidents. Comme Catherine, Marie-Alice et Marie-Josée. «C est un échange. Ces personnes ont besoin de se confier, de parler, que l on s occupe d elle», raconte Marie-Alice, 80 ans et bénévole ici depuis 18 ans! Ces femmes ne cessent d innover pour mieux entourer: jeux avec des enfants, bridge, concerts, lecture pour certains résidents, «des biographies, etc. La vie de Montand par exemple les a passionnés.» Des relations intenses se nouent. Comme l indique Marie-Josée, «C est un partage enrichissant. On donne un peu et l on reçoit tellement plus!» Deux nuits Samedi soir, une maraude 19H/22H Local de la Croix-Rouge où arrivent les bénévoles, Sébastien, Hervé, et Mélanie «En général, nous sortons à quatre pour les maraudes qui se tiennent les mercredis et samedis, indique Sébastien. Nous connaissons les endroits où se trouvent les personnes sans abri. Nous «avons» nos habitués.» Dans ce bureau, ils commencent par se servir en couvertures, eau, café, soupe, produits d hygiène. Dans le véhicule, Sébastien et Hervé chargent. Première étape: Sébastien, le chauffeur, devra récupérer pains et brioches dans une boulangerie afin de les distribuer. Pendant ce temps, Mélanie et Hervé sont déposés à «l Olivier», le foyer de stabilisation géré par Aurore où résident une vingtaine de personnes en pré-réinsertion. «Nous aimons discuter avec eux, les écouter. Ce sont des moments agréables, raconte Mélanie. Les bénévoles resteront plus d une heure à «l Olivier» afin de dîner avec les résidents. La camionnette va ensuite sillonner la ville du nord au sud, d est en ouest. À la recherche de Laurence, Christian, Betty, Gégé, Bruno. Autant de noms que ces bénévoles connaissent. «Ces maraudes, quoique fatigantes, nous apportent une vraie satisfaction. Nous ne suivons pas de formation spécifique mais nous en connaissons les bases telles que ne rien promettre, passer les messages si il y a lieu, réchauffer avec soupe et café, écouter, parler», continue Sébastien. 22H/Minuit. 22h30, Virginie, étudiante infirmière, remplace Sébastien pour cette fin de maraude. «Je suis du sud et lorsque je suis arrivée en région parisienne, j ai été frappée par l indifférence des habitants de cette région. Il fallait que je fasse quelque chose, j ai choisi la Croix-Rouge» Comme la majorité des bénévoles qui se partagent les Moment de détente à l espace Bébé maman. Affectueuse complicité entre les bénévoles et les seniors de la maison de retraite Sainte-Agnès. maraudes, Virginie en suit deux par mois environ. L équipe s arrêtera place Marcel-Sembat pour parler avec Laurence, une Boulonnaise connue de tous. Remarquable par son courage qui a fait d elle la personnalité féminine des rues de la ville. Direction le boulevard Jean-Jaurès. Couché devant un magasin d où sort de la chaleur, Salmeh, un Sri-lankais. L homme a tout perdu du jour au lendemain après avoir travaillé comme cuisinier durant des années. Il commence à faire froid. Virginie décide d appeler le 115 pour qu il aille au chaud, une nuit dans un foyer. L homme est réticent. Il ne veut pas partir. Finalement, Virginie arrive à le convaincre. 20 minutes plus tard, le Samu social l emmènepour une nuit de repos. Les maraudes se terminent souvent dans le métro. Sur les bancs dorment trois hommes. «Nous ne les réveillons pas, il faut les laisser se reposer.» En revanche, Andreï, Roumain de 40 ans sort de son sommeil. Doucement, Virginie et Hervé lui demandent s il a faim, soif Désemparé, l homme confie qu on vient de lui voler son sac. «J avais tous mes papiers dedans, Laurence bavarde avec Mélanie, Hervé et Sébastien. comment vais-je faire?»calmement, Virginie va l orienter tandis que Mélanie et Hervé vont lui chercher de la soupe. Une fois, les derniers conseils donnés à l homme, l équipe quitte le métro. 1 heure du matin, l équipe repart. Il est temps de rentrer. Tous travaillent le lendemain. Dans le silence nocturne, les jeunes rangent la nourriture. Rendez-vous est fixé pour une prochaine maraude. Mercredi. Mercredi, soir, en sortie avec les secouristes Ce jour, le poste routier de Boulogne-Billancourt, appelé SAPHIR, est chargé d intervenir. «Les différentes délégations de la Croix-Rouge 92 se répartissent les vacations. Ce soir, nous couvrons Chaville, Clamart Meudon» indique Soumaya, le chef d intervention. 18H. Rue de Clamart, plans en main, chacun se répartit les taches. Stationnée devant, l antenne spécialisée mobile équipée. «Nous sommes tous titulaires du diplôme de premier secours (PSE) de niveaux 1 et 2. Mise à disposition 24

3 Décembre 2010 Boulogne-Billancourt Il commence à faire froid. Virginie décide d appeler le 115 pour que ce monsieur aille au chaud, une nuit dans un foyer. Appel chez les secouristes départ en pleine urgence!. Déjeuner du jeudi organisé par le Rameau : Caroline en discussion. Les maraudes se terminent souvent dans le métro. du SAMU 92, chaque équipe se compose d un chef d intervention, d un chauffeur et de 2 ou 3 équipiers.» Souriante équipée de moins de 30 ans. Avec Joachim, Pierre-Marie, Hélène et Laetitia. 19H. Le téléphone vibre. C est le régulateur Croix-Rouge basé à l hôpital Raymond-Poincaré de Garches. «Rue des Longs-prés, on nous signale un malaise.» En moins d une minute, démarrage express et les bénévoles sont sur place. «Une fois le motif connu, nous définissons notre itinéraire et devons nous rendre sur le lieu en moins de 10 minutes.» Cette fois, chou blanc. «Nous demandons confirmation de cette information auprès de notre régulateur.» C était une fausse information: «Parfois, les opérateurs sont tellement stressés qu ils ne donnent pas les bonnes indications.» Retour au local. Nouvel appel. «Il faut repartir pour une réaction allergique.» En moins de 15 minutes, malgré les embouteillages, la Croix- Rouge est sur place. Gyrophare oblige! Dans un pavillon, une femme de 57 ans est allongée. Laetitia et Hélène vont prendre sa tension, regarder les éruptions cutanées. De confession musulmane, la victime demande aux secouristes hommes de quitter la pièce le temps de l auscultation. «Notre rôle est d apporter les premiers secours et non d intervenir médicalement. Nous prenons note de tout ce que nous dit la victime prise de médicaments, antécédents familiaux, diabète Le chef d intervention note tout et transmet au médecin du Samu, lequel décidera de la suite.» Malgré la réticence de la femme, les secouristes l installent dans leur estafette. Destination l hôpital le plus proche. Retour à la base. Nouvel appel. Tentative de suicide à Ville-d Avray. «Nous faisons aussi du social, pas seulement de l urgence, raconte Joachim, 28 ans, entré à la Croix-Rouge il y a 14 ans! «Quand je suis arrivé à la Croix-Rouge, on m a dit: tu es ici chez toi. La Croix-Rouge, c est une famille. Il existe une vraie solidarité entre nous et envers les personnes que nous sommes amenés à secourir. Tous, nous essayons de donner notre maximum.» Arrivés sur place, les secouristes resteront près d'une heure auprès d une femme pour la calmer, la réconforter elle et ses enfants. «Si une personne ne souhaite pas venir à l hôpital, nous ne pouvons l obliger.» Retour en voiture, le chef La Croix-Rouge a toujours besoin de bénévoles. N hésitez pas à les contacter! 11, rue de Clamart. Tel. : Site : http ://boulogne-croix-rouge.fr d intervention mène le débriefing. «C est toujours délicat lorsqu il y a des enfants comme ce soir auprès d une mère dépressive et suicidaire. Vous avez fait preuve d une grande qualité d écoute», estime ce dernier. 22H30. Direction le local. Vitesse habituelle. L équipe va nettoyer, désinfecter la camionnette: «Nous le faisons à chaque fois. Il faut que l estafette soit prête à partir.» 23H. Les jeunes peuvent rentrer. Ils croisent l équipe de maraude qui, elle, repart pour quelques SDF. Rouge, c est véritablement couleur passion chez ces bénévoles de la Croix- Rouge. La passion de l autre! 25

4 notre ville La ville en mouvement Boulogne-Billancourt Décembre 2010 BÉNÉVOLAT Le passeport bénévole : une première à Boulogne-Billancourt Piliers essentiels de la vie locale, les bénévoles mettent leurs compétences et leur temps libre au service de la société. C est pour saluer l engagement des nombreux Boulonnais qui s investissent dans leurs missions, que la Ville lance le passeport bénévole : la reconnaissance de valeurs partagées et d une réelle expérience, au-delà de la simple idée de loisir. S ur une proposition de Ségolène Missoffe, maire-adjoint délégué aux Affaires sociales, qui a étudié de façon approfondie l expérience parisienne, Pierre- Christophe Baguet a souhaité mettre en place à Boulogne-Billancourt, l opération passeport bénévole. «Le bénévolat est partie intégrante de l apprentissage des plus jeunes. Il doit sa vitalité à la disponibilité de tous ceux qui s engagent au service des autres» souligne le député-maire. Il était donc évident que soit objectivement reconnu cet investissement exigeant, qui requiert des compétences multiples, savoir faire et savoir agir, en équipe autour d un projet collectif Véritable catalyseur de confiance en soi, le bénévolat peut aussi aider des personnes qui manquent de reconnaissance dans leur vie personnelle ou professionnelle. Parrainée par l association Etoile européenne de dévouement civil et militaire (EEDCM), le lancement du passeport bénévole a eu lieu le 3 décembre à l Hôtel de ville, en partenariat avec le Centre du bénévolat, en présence des présidents d associations, membres des bureaux et bénévoles. Ils sont nombreux chaque année à œuvrer Bénévoles de l Entraide familiale, lors d une braderie de vêtements. Carole Martin 26

5 Décembre 2010 Boulogne-Billancourt Carine Vittet-Nobrega, 26 ans, bénévole à la Croix-Rouge, possède le passeport bénévole. énévole à la Croix-Rouge (qui a adhéré à la démarche du passeport bénévole) depuis bientôt B2 ans, cette Brésilienne mariée à un Français et maman d une petite fille de 8 ans, arrivée à Boulogne-Billancourt en février 2009, possède un diplôme de nutritionniste obtenu au Brésil. N ayant pu le faire valider en France, elle décide de se lancer dans une activité associative. «Le contact humain me manquait. Je voulais mettre mon temps libre à disposition d une noble cause. En me rendant au Centre du bénévolat de Boulogne-Billancourt, Josseline m a parlé de l espace bébé maman de la Croix-Rouge qui accueille les mères en difficulté et leurs bébés. Je suis devenue animatrice d ateliers nutrition, activité proche de ma formation initiale, ce qui me permet d acquérir davantage d expérience dans ce domaine. J anime ces ateliers chaque lundi et mardi, donne des conseils de préparation des plats pour bébés aux mamans.» Créer du lien, telle est sans doute sa première motivation vers cet engagement bénévole qui est presque devenu, après sa famille, sa raison de vivre. «Certes, je ne gagne pas d argent mais je gagne beaucoup plus que je ne donne: des sourires, de la reconnaissance... Et puis, ces enfants sont devenus un peu les miens. Quand ils sourient, ça fait chaud au cœur. On se dit qu à notre petit niveau on fait quelque chose de grand. Je donne un peu de mon temps, c est tout. Un petit geste chaque jour, ça ne coûte rien. D ailleurs j aime tellement ce que je fais que je pense continuer même lorsque je serai en poste.» Le passeport bénévole? «Je l ai pris pour fournir une preuve aux employeurs que j occupe mon temps libre, même si pour l instant cela n a pas abouti, et dans l espoir d avoir plus de chances de réussir cette fois-ci la VAE.» au sein des associations subventionnées ou non par la municipalité, qu elles soient à vocations sociale, humanitaire, sportive, culturelle ou éducative. Entraide, disponibilité, solidarité, générosité : ce sont toutes ces valeurs que la Ville partage et encourage qui vont être reconnues dans le passeport bénévole. Valoriser les expériences Véritable vitrine de la vie associative boulonnaise, le Centre du bénévolat, affilié à France Bénévolat et soutenu par la Ville, est en effet l interlocuteur et l intermédiaire privilégié entre associations et futurs bénévoles. «Nous communiquons beaucoup sur le bénévolat et les bienfaits de ce type d engagement, notamment auprès des jeunes, souligne Josseline Molina, responsable. Et cela marche Julie Barbet Je gagne beaucoup plus que je ne donne car depuis quelques années, le bénévolat rajeunit. Ils se sentent plus concernés par le passeport bénévole que les retraités et viennent souvent nous en demander.» Une donnée «locale» qui se confirme à un plus haut niveau. Selon Anne-Carole Poitrenaud, de France Bénévolat, «80000 passeports ont été diffusés dans tout le pays depuis sa création. C est un grand succès. Surtout auprès des jeunes, pour lesquels la valorisation des expériences bénévoles et des compétences acquises en association représente un levier important d amélioration des conditions d insertion professionnelle.» Un espoir, donc, dans un pays «relativement en retard par rapport aux pays anglo-saxons, où l expérience bénévole, notifiée dans le CV, est valorisée dans le parcours professionnel.» Marie Kouassi-Dehais LE BÉNÉVOLAT Le passeport bénévole Un outil de reconnaissance Avec ce livret personnel, tous les bénévoles, quels que soient leur parcours et leur profil (étudiants, actifs, demandeurs d emploi, retraités ), peuvent conserver une trace précise de leur mission, clairement définie et attestée par un responsable associatif, mais aussi des résultats qu ils ont obtenus et des compétences qu ils ont mises en œuvre ou développées dans ce cadre. Un plus dans le CV pour les personnes en recherche d emploi. Ce document peut aussi servir lors d un bilan de compétences, d une réorientation professionnelle, d un accès à une formation ou d une validation des acquis de l expérience (VAE). Côté association, le passeport bénévole est un outil privilégié de gestion des missions bénévoles et d amélioration des pratiques associatives, dans un souci d échange avec les bénévoles. Le bénévolat en France Un millions d associations et 13 millions de personnes s investissent en France pour donner de leur temps. L engagement associatif concerne donc une frange très importante de la population, qu il devenait nécessaire de valoriser et de reconnaître. C est parce que tout parcours professionnel s enrichit de chaque expérience que France Bénévolat - association de promotion du bénévolat associatif, qui informe, met en relation bénévoles potentiels et associations-, a lancé le passeport bénévole en 2007, avec le soutien de Pôle emploi, de l AFPA (Association pour la formation permanente des adultes), des ministères de l Education nationale et de la Jeunesse et des Sports. En savoir plus (actualités, points d accueil France Bénévolat, téléchargement de fiches vierges ) Vous pouvez obtenir le passeport bénévole pour 1,50 dans le réseau France Bénévolat et dans les associations partenaires. Le saviez-vous? Loin des idées reçues, ce sont les actifs qui s engagent le plus comme bénévoles: 30 % des actifs (dont 20 % de demandeurs d emploi), et 23 % des retraités et 18 % des inactifs. 27

6 notre ville La ville en mouvement Boulogne-Billancourt Décembre 2010 Avant les élections, chaque candidat présente son programme à ses camarades. Bahi Création d affiches pour la banque alimentaire. CONSEIL COMMUNAL DES ENFANTS ET DES JEUNES (CCEJ) Les enfants du CCEJ et la solidarité Les jeunes élus du CCEJ prennent leur rôle très à cœur, proposant à la Ville des projets pour améliorer le fonctionnement de la ville et la vie des Boulonnais notamment des plus démunis. Le point sur leurs actions, à l approche des fêtes de fin d année. P arce que le lien citoyen est indispensable dès le plus jeune âge, le CCEJ, qui a été créé en 1997 par Pierre- Christophe Baguet, alors 1 er maire adjoint à la Jeunesse et aux Affaires scolaires, permet aux enfants de s exprimer sur des sujets qui les touchent et de réfléchir ensemble aux moyens d enrichir et d améliorer la vie locale. Le CCEJ, école de la citoyenneté Elus par leurs camarades de classe pour deux ans, les élèves de CM1 et CM2 des écoles boulonnaises se réunissent deux fois par an, comme de «vrais» élus, en assemblée lors des séances plénières qui se déroulent en présence du Député-maire à l Hôtel de ville. Le reste de l année, ils se rencontrent un mercredi sur deux lors de commissions, afin de représenter les enfants de leur école, recueillir leurs avis et opinions, monter des projets utiles à tous («Nettoyage de printemps», par ex.) et les soumettre aux élus. Enfin, ils servent d intermédiaires entre le conseil municipal des adultes et les enfants de leur âge. L occasion, pour ces élus juniors, très impliqués dans les décisions de leur école et de leur commune, de participer à la vie politique. Ce qui leur plaît avant tout? «S engager dans des actions qu ils jugent nécessaires, sur des thèmes qui leur parlent et auxquels ils sont sensibles: l environnement, la solidarité (personnes âgées, handicapées ). Mais aussi, pouvoir approcher de près le Député-maire et échanger avec lui, explique Marie-Claire Boutet, responsable du CCEJ. Eveiller l enfant à la citoyenneté, c est le rendre plus altruiste, plus tolérant, plus à l écoute des besoins de son entourage. En faisant campagne et en proposant un programme, l enfant apprend à argumenter pour obtenir des voix et faire passer ses idées, il prend de l assurance. C est très formateur. Le CCEJ, c est une vraie école de la citoyenneté!». CCEJ mag, journal citoyen Et pour valoriser les actions mises en place, il faut communiquer. «Les enfants de ce mandat (18 de CM1 et de 13 de CM2) l ont bien compris. Cette année, les enfants ont une fibre communicative particulièrement accentuée. Ils LA SOLIDARITÉ VUE PAR LES ENFANTS DU CCEJ Henri, 9 ans, en CM1. «La solidarité, c est aider les autres, et surtout les gens à la rue et les personnes âgées. Je pense qu il faudrait ouvrir un autre centre où les SDF puissent dormir et organiser des fêtes de Noël dans les maisons de retraite ( ). J adore le CCEJ, on apprend beaucoup de choses et on peut vraiment agir. En plus, on peut parler avec le Maire.» Laure, 9 ans ½, en CM1 «Pour moi, la solidarité, c est aider les autres, les enfants malades à l hôpital par exemple ou les pauvres. En organisant des collectes (de jeux pour les enfants ou de nourriture pour les plus pauvres), on les rend plus joyeux et on leur permet de mieux s alimenter ( ). Le CCEJ nous ouvre les yeux sur la vie et l histoire de notre ville, mais surtout sur les autres.» Thomas, 8 ans ½, en CM1 «Pour moi, la solidarité c est avant tout de s entraider entre amis. D ailleurs grâce au CCEJ je suis plus connu qu avant et j ai encore plus d amis!» 28

7 Décembre 2010 Boulogne-Billancourt DES ACTIONS CONCRÈTES Les élections du CCEJ Le 5 octobre dernier dans les écoles boulonnaises, ils étaient plus de élèves de CM1 des écoles privées et publiques de la commune à élire leurs représentants. Sur 98 candidats, 18 élèves de CM1 (13 du public et 5 du privé) ont été élus. Avec, en cas de démission d un titulaire, un suppléant. ont vraiment à cœur de mieux informer leurs camarades sur leurs actions, de se faire connaître davantage. C est pourquoi ils ont décidé de créer leur propre journal, CCEJ mag.» Belle initiative! Lancé lors de la dernière séance plénière du CCEJ (2 juin) en présence de nombreux élus, ce journal de 4 pages permet aux jeunes de revenir sur leurs dernières actions, de relater les travaux engagés dans chaque commission et d annoncer les projets et événements phares, trois fois par an (avant les vacances de Noël, de printemps et d été). «Pour l instant, il est distribué aux 3800 élèves boulonnais de CE2, CM1 et CM2, souligne Marie-Claire Boutet. Très attendu, le numéro 1 de rentrée a été, avec ses rubriques «vie scolaire», «environnement», «solidarité», «un enfant dans la ville, coin-coin détente» (blagues, BD), etc., une vraie réussite.» Au sommaire du second numéro qui sortira fin décembre, de nombreuses informations Jules, 9 ans, en CM1 «Il est facile d aider les autres par de petits gestes. Par exemple en portant les courses des personnes âgées, en poussant leur fauteuil roulant, en promenant leur chien. Et pour les pauvres, en organisant des quêtes et en les aidant à retrouver l envie d aller chercher du travail au lieu de demander de l argent ( ). Grâce au CCEJ, on peut améliorer certaines choses, malheureusement toutes les bonnes idées ne sont pas forcément votées.» qui sauront susciter l intérêt des jeunes lecteurs: cérémonie de passation de l écharpe et résultats d élections, visite à l assemblée nationale, opération de tri avec les Ecomamans, cérémonie du 11 novembre axée cette année sur le soldat inconnu (avec textes, poésies, liste des soldats boulonnais de la 1 re guerre mondiale, glanée au service municipal des archives). Et fêtes de fin d année obligent, retour sur la collecte de la Banque alimentaire dans les écoles du 22 au 25 novembre et la participation au tri des enfants du CCEJ à l hôtel de ville les 27 et 28 novembre. Avec, pour annoncer l événement et, toujours, communiquer, un autocollant Le CCEJ solidaire avec la Banque alimentaire, qui sera apposé sur l affiche officielle de la Banque alimentaire. Goût de l effort, du partage, de l initiative, valorisation du travail Le CCEJ est une véritable école de formation citoyenne! Marie Kouassi-Dehais Contact CCEJ: ou A. Olszak Cérémonie de passation de l écharpe des anciens conseillers aux nouveaux. Cérémonie de passation de l écharpe Le 13 octobre, dans la salle du conseil municipal, répondant au souhait que les enfants ont formulé au Député-maire lors de la séance plénière du 2 juin, les conseillers sortants ont, pour la première fois, pu passer, à l instar de leurs aînés, l écharpe aux entrants. Tout un symbole qui officialise leur élection et la passation des pouvoirs. Préparation aux journées de tri de la Banque alimentaire Le 10 novembre à l école Thiers, une séance de sensibilisation à la prochaine collecte, s est tenue en présence de Daniel Rouvery, responsable de la section locale, qui a expliqué aux enfants du CCEJ leur mission : le ciblage des produits alimentaires. L occasion pour les enfants de s exprimer, dans une ambiance conviviale, sur la notion de solidarité. Prochaines séances plénières Les 17 janvier et 15 juin 2011, à 16h30, dans la salle du conseil de la mairie. Les enfants soumettront leurs propositions d actions solidaires au Député-maire. Les idées ne manquent pas : sorties et jeux intergénérationnels dans les clubs seniors, participation à des événements nationaux comme la semaine du handicap en mars 29

8 notre ville La ville en mouvement Boulogne-Billancourt Décembre 2010 ENSEIGNEMENT Élémentaire Castéja, 30 ans déjà! Bahi Née avec le quartier du Pont-de-Sèvres, l école Castéja a fêté ses trente ans. Enseignants et directeurs successifs racontent cette école où l apprentissage des valeurs humaines va de pair avec celui du programme scolaire. P our Guy-René Baroli, maire adjoint aux Affaires scolaires et universitaires, «l école Castéja a tous les atouts pour accompagner positivement l évolution du quartier dynamique dans lequel elle se situe : une équipe pédagogique fidèle et de qualité, des directeurs exigeants et des projets ambitieux» Inaugurée en septembre 1979 pour accueillir les enfants du Pont-de-Sèvres, un quartier qui vient tout juste de naître, l école Castéja compte à l origine neuf classes. Mais l afflux de familles nombreuses dans ce quartier en construction est tel qu il faut en ouvrir cinq de plus. Très vite, l établissement en offre 22, dont deux pour enfants en difficulté. Ce chiffre baisse dans les années 90, après la fermeture des usines Renault. «La plupart des pères de famille travaillaient chez Renault. Les écoliers étaient issus de toutes origines et de tous les milieux. Nous avons eu jusqu à 24 nationalités différentes. Une vraie richesse», se souvient Maryse Mabillon, institutrice arrivée dans l école en 1980, partie à la retraite en juin dernier. Comme elle, de nombreux professeurs y ont passé une grande partie de leur carrière, se donnant pleinement à leur mission d enseignant et d éducateur, accueillant enfants et parents avec chaleur et disponibilité. Projets ambitieux pour une école de qualité Les directeurs qui se sont succédé ont œuvré pour conférer à Castéja un label de qualité. «Quand je suis arrivée», raconte Annie Sucena de Sousa, directrice de 1997 à 2006, «j ai eu tout de suite envie de l animer pour qu elle devienne une école «d excellence», où les parents seraient fiers du comportement et des résultats de leurs enfants.» Jean-René Le Nagard, directeur de 1989 à 1997, poursuit: «Ce qui m a marqué, c est le décalage entre le regard extérieur, souvent teinté de préjugés, et la réalité. Les rapports avec les enfants, attachants et respectueux de l institution, étaient harmonieux et pacifiques, l ambiance était familiale.» Quant à Suzy Zazlawsky, première directrice de Castéja, il lui arrivait parfois de rencontrer les parents à leur domicile pour les sensibiliser et les inciter à s impliquer dans la scolarité de leurs enfants. Travail intense mais enrichissant. Pendant longtemps, Castéja a bénéficié de classes d adaptation puis de perfectionnement, avec des éducatrices qui aidaient les enfants à retrouver le fil de la scolarité et la confiance en eux. Son intégration dans un réseau de réussite scolaire lui permet de bénéficier de classes à effectif réduit et, de la mise en place d ateliers particuliers sur le temps périscolaire. L école doit également la réalisation de nombreux projets ambitieux au soutien sans faille de la mairie de Boulogne-Billancourt et de l inspection académique. L opération «Dix mois d école et d opéra» en fait partie: les élèves ont été régulièrement accueillis à l opéra Bastille durant deux ans, afin de découvrir cet univers particulier à travers ses métiers et ses spectacles. Anne-Marie Sizorn, enseignante dans l établissement depuis 1980 et directrice depuis 2006, témoigne quant à elle de «la bonne ambiance et la solidarité qui, depuis le début, règnent au sein de la communauté éducative. Tous se donnent entièrement à l école et aux élèves.» À Castéja, les écoliers apprennent bien plus que le programme scolaire. «Il est important de porter sur cette école un œil neuf et d avoir conscience de son potentiel. La municipalité continuera de soutenir Castéja dans les projets qu elle mettra en œuvre», conclut Guy-René Baroli. L école, qui compte aujourd hui 295 élèves, 13 classes du CP au CM2 et une «Clin» (classe d initiation d enfants non francophones), 14 professeurs, fête donc avec bonheur ses 30 ans. Trois décennies d une école ouverte sur la vie. Gioconda Leroy 30

9 Décembre 2010 Boulogne-Billancourt SENIORS Attention aux faux démarcheurs N ouvrez pas votre porte à n importe qui! Des démarcheurs peuvent se présenter chez vous sous un prétexte fallacieux. L actualité étrennes d une part et passage à la télé numérique d autre part fournit des occasions idéales, et les escroqueries sont fréquentes. Soyez prudents et vérifiez toujours à qui vous avez à faire. «E n ce moment, une société démarche par téléphone les personnes âgées ou se rend directement chez elles, sous le prétexte d une enquête, pour proposer de la téléassistance, des placements financiers ou des assurances.» relate-t-on au Centre communal d action sociale (CCAS). «Cette société prétend parfois qu elle travaille avec la Ville. Des Boulonnais nous ont appelés. Nous leur avons expliqué que nous ne collaborions pas avec ce type d entreprises et qu il ne fallait pas répondre à leurs questions et encore moins acheter leurs produits sans étude préalable et réflexion approfondie.» Si l on frappe à votre porte ou vous téléphone, prenez vos précautions. En cas de doute, n ouvrez pas votre porte et ne répondez pas avant d avoir vérifié le motif de cette visite. Demandez à ces personnes de vous présenter un justificatif prouvant l existence de leur entreprise, ainsi qu un agrément qualité pour les services à la personne. S ils affirment travailler en partenariat avec la ville, contactez le Centre local d information et de coordination gérontologique (CLIC) ou le CCAS qui vérifiera l information. Autre cas de figure: rapprochez vous du syndic de votre immeuble pour obtenir une confirmation si des personnes déclarent être missionnées par cette structure afin d effectuer divers travaux. «Il faudra être particulièrement vigilant lors du passage à la télévision numérique, insiste-t-on au CCAS, certains pourraient profiter de cette occasion Renseignez-vous auprès de votre syndic pour savoir s ils sont habilités à faire les travaux souhaités.» Ne signez jamais aucun document sans réflexion préalable et sachez que vous disposez d un délai de 7 jours pour vous rétracter dans le cadre d un contrat de vente à domicile. Enfin, si vous avez des personnes âgées dans votre entourage qui retirent de fortes sommes d argent, qui changent de bénéficiaires d assurance vie subitement ou qui ouvrent un nouveau PEL, soyez attentifs. Il peut s agir d actes effectués sous l influence de personnes malveillantes. Le CLIC et le CCAS peuvent aussi vous conseiller. Anne-Laure Jardon FAUSSES PUBLICITÉS Soyez attentifs De nombreux faux documents circulent actuellement dans les boîtes aux lettres de Boulogne- Billancourt. Ces prospectus, qui mettent en avant les coordonnées de la mairie, sont suivis de numéros de téléphone de sociétés de services (plombiers, serruriers ) ou encore de numéros d urgence. Ils ne sont absolument pas édités par la Ville qui n a pas vocation à orienter les Boulonnais vers tel ou tel artisan. Les seuls documents officiels édités par la Ville sont consultables dans la rubrique «Brochures» sur le site Renseignements: CLIC : , 83, rue de Paris CCAS : , 64, rue de la Saussière. En cas d urgence, appelez : la police nationale au la police municipale au Fotolia 31

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS DE MARLY-LE-ROI

LIVRET D ACCUEIL SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS DE MARLY-LE-ROI SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS de Marly-le-Roi 2 e étage Service d aide à domicile Hôtel de Ville BP 252 78160 Marly-le-Roi Tel : 01 30 61 60 81 - Fax : 01 30 61 61 11 www.marlyleroi.fr

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

CALENDRIER SCOLAIRE 2014 2015

CALENDRIER SCOLAIRE 2014 2015 CALENDRIER SCOLAIRE 2014 2015 Rentrée des enseignants Lundi 1 er septembre Rentrée des élèves Mardi 2 septembre 2014 Vacances de la Toussaint du samedi 18 octobre 2014 au lundi 3 novembre 2014 Vacances

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

Le guide «Génération Voisins»

Le guide «Génération Voisins» ET SI ON S AIDAIT ENTRE GÉNÉRATIONS? Le guide «Génération Voisins» Édito Pourquoi agir? Vieillissement, perte d autonomie, isolement et rupture du lien social. Ces mots ne laissent personne indifférent.

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

case postale 17, 1627 vaulruz WEB : www.association- mady- haiti.ch Centre d accueil de jour destiné aux enfants dès 3 ans

case postale 17, 1627 vaulruz WEB : www.association- mady- haiti.ch Centre d accueil de jour destiné aux enfants dès 3 ans Centre d accueil de jour destiné aux enfants dès 3 ans Haïti 2012 1 1. INTRODUCTION 3 2. CONDITION SOCIOÉCONOMIQUE DES BÉNÉFICIAIRES 3 3. JUSTIFICATION DU PROJET 3 4. OBJECTIF GÉNÉRAL 4 4.1. OBJECTIFS

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN NOM PROSPECT + DATE LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN DÈS SEPTEMBRE 2000, LE PARIS SAINT-GERMAIN S EST ENGAGÉ SUR LE TERRAIN DE L ACTION SOCIALE EN CRÉANT LA

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Page 1 sur 8 Le CLAE, «centre de loisirs associé à l école», est une forme particulière d accueil de loisirs, imaginé dans les années 1970 par des enseignants

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr Livret d accueil Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours www.bonsecours.fr EDITO Chère Madame, Cher Monsieur, Le bien-être de nos Aînés est une préoccupation essentielle de votre municipalité.

Plus en détail

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Directeur général des élections du Québec, 2009 Dépot légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 Bibliothèque nationale

Plus en détail

Newsletter n 10 Octobre 2015

Newsletter n 10 Octobre 2015 Newsletter n 10 Octobre 2015 Chères et chers bénévoles, Voici de quoi vous protéger du froid qui arrive à toute vitesse. Venez réchauffer vos corps et vos cœurs avec nos activités et des personnes sympathiques

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

LE CATALOGUE D ACTIONS

LE CATALOGUE D ACTIONS Voici un résumé des idées d actions reçues dans le cadre de Red Touch - l appel à initiatives de la Croix-Rouge française à destination des jeunes de 13 à 30 ans, celles-ci sont classées par domaine d

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

Votre savoir-faire a tout pour plaire!

Votre savoir-faire a tout pour plaire! Avis aux personnes déficientes visuelles Votre savoir-faire a tout pour plaire! Travailler, gagner sa vie et ainsi s épanouir et s inclure pleinement dans la société, voilà un droit auquel tout le monde

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

1. J exerce un métier varié

1. J exerce un métier varié 1. J exerce un métier varié 1 Ma place dans l entreprise I. Trois secrétaires témoignent : Je travaille pour une assez grosse société. Je ne suis pas la seule assistante, nous sommes nombreuses : plusieurs

Plus en détail

élection du CCJ 2015-2017

élection du CCJ 2015-2017 élection du CCJ 2015-2017 Vous avez entre 11 et 17 ans Dire que vous êtes l avenir de Levallois est une évidence, mais cet avenir, pourquoi ne pas vous préparer à le construire vous-mêmes? Vous avez des

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches.

Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. Régulièrement, des rencontres sont organisées entre résidences-autonomie et écoles, centres de loisirs ou crèches. PoitiersMag page 8 AVRIL 2016 N 234 09 Seniors : la liberté de choisir De l aide à domicile

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Aide à domicile pour personnes âgées

Aide à domicile pour personnes âgées à domicile pour personnes âgées Pour que rester chez soi... soit toujours un plaisir LES SERVICES VITALLIANCE «Un grand choix de services qui s adaptent à vos besoins et envies» Vitalliance propose une

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

PARRAINAGE CITOYEN : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES D AVENIR

PARRAINAGE CITOYEN : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES D AVENIR DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE PARRAINAGE CITOYEN : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES D AVENIR PROJET D AVIS N 11.05 Présenté par la Commission «Emploi, Insertion professionnelle et Carrières» du

Plus en détail

Ecole et internat - 16.07.11

Ecole et internat - 16.07.11 Ecole et internat - 16.07.11 ECOLE PRIMAIRE ET INTERNAT Présentation Réunion des parents d élève. Réunion des enseignants. Groupe scolaire St Jean, comptabilité d'octobre 2006 à septembre 2007 L'école

Plus en détail

Educateur spécialisé

Educateur spécialisé CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Le Métier d L éducateur spécialisé vient en aide à des publics ciblés comme les enfants handicapés, les enfants ou adultes

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA Vous trouverez dans ce document la liste des missions de bénévolat que nous proposons au sein de notre association. Cette liste est susceptible d évoluer selon nos

Plus en détail

Maison Pour Tous Centre social Un Nouveau Monde. Guide Services. 28, rue des Cordeliers 10700 Arcis-sur-Aube 03 25 37 06 03 unm.arcis@free.

Maison Pour Tous Centre social Un Nouveau Monde. Guide Services. 28, rue des Cordeliers 10700 Arcis-sur-Aube 03 25 37 06 03 unm.arcis@free. Maison Pour Tous Centre social Un Nouveau Monde Guide Services Mobilité Convivialité Familles, Services, écoute, convivialité... 28, rue des Cordeliers 10700 Arcis-sur-Aube 03 25 37 06 03 unm.arcis@free.fr

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT LE RELAIS ACCUEIL PETITE ENFANCE VOUS GUIDE Qu est-ce que le Relais accueil petite enfance? Le Relais accueil petite enfance est un guichet unique pour informer, conseiller

Plus en détail

GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE

GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DEFINITION Le Conseil Municipal des Jeunes est un dispositif de participation à la vie locale

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES RESTAURANTS SCOLAIRES, GARDERIES ET TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES Introduction La commune de Bassens organise les services périscolaires : restaurants,

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

La Fondation Société Générale pour la solidarité

La Fondation Société Générale pour la solidarité La Fondation Société Générale pour la solidarité F O N D A T I O N P O U R L A S O L I D A R I T É La Fondation d entreprise Société Générale pour la Solidarité Elle intervient en faveur de l insertion

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat Les 20 ans de l ONG ESSOR : Quel avenir pour la solidarité internationale? Contact : L équipe d ESSOR est à votre disposition pour tout renseignement à l adresse suivante : essor.contact@free.fr

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

Actualités sur le site de Grandchamp

Actualités sur le site de Grandchamp 04/2014 Nume ro 04 Actualités sur le site de Grandchamp Dans ce nume ro Actualités sur le site de Grandchamp. 1 Tickets garderie/étude surveillée.... 1 Inscription des enfants à l école. 1 Passeports biométriques...

Plus en détail

Voisins Solidaires et Vigilants. Réunion d échanges animée par Claudine, Evelyne et Yves

Voisins Solidaires et Vigilants. Réunion d échanges animée par Claudine, Evelyne et Yves Voisins Solidaires et Vigilants Réunion d échanges animée par Claudine, Evelyne et Yves Je m appelle Claudine Rivalan et je remercie tout d abord Yves Fromonot pour son aide sur tous les aspects pratiques

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Guide pour les établissements d accueil

Guide pour les établissements d accueil Mobilité individuelle des élèves tchèques Guide pour les établissements d accueil Année scolaire 2014-2015 I. Présentation Le programme Un an en France existe depuis l année scolaire 2009-2010 et permet

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SCHEMA DES FORMATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE,

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer La Fondation contre le Cancer et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE 24 heures de mobilisation contre le cancer CÉLÉBRER RENDRE HOMMAGE LUTTER STK008_Levensloop_Broch_FR_10.indd

Plus en détail

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE missiontice.ac-besancon.fr/college_mont_miroir 6, Rue de l Europe, 25120 Maîche Téléphone : 03 81 64 09 23 L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE SOMMAIRE Le collège L internat

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Le projet de L Arche à Nancy, c est

Le projet de L Arche à Nancy, c est Vivre Avec des personnes ayant un handicap mental... Le projet de L Arche à Nancy Au plus près de la vie ordinaire Dans le partage des gestes quotidiens Le projet de L Arche à Nancy, c est de créer trois

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale 2 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 2 «TU AS DU BOULOT?» Objectifs : Présenter ses projets, demander des conseils, demander un prêt Points de langue : Le futur simple, le conditionnel présent Thèmes culturels

Plus en détail

Formation Auxiliaire de Vie Sociale

Formation Auxiliaire de Vie Sociale Formation Auxiliaire de Vie Sociale APF Les objectifs de la formation La formation des AVS, proposée par APF Formation, répond au triple souci : de développer les connaissances de base nécessaires à la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer La Fondation contre le Cancer et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE 24 heures de mobilisation contre le cancer CÉLÉBRER RENDRE HOMMAGE LUTTER Relais pour la Vie, une initiative

Plus en détail

Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014. Ecoles publiques. Pour vous rendre la vie plus pratique

Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014. Ecoles publiques. Pour vous rendre la vie plus pratique Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014 Ecoles publiques Pour vous rendre la vie plus pratique Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014 La ville de Vannes propose un accueil périscolaire (matin et soir)

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous,

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous, Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE Pour vous et chez vous, Un service d'aide et d'accompagnement lors de difficultés passagères de la vie quotidienne. Au sommaire de ce numéro 11 L'intervention à domicile et

Plus en détail

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs 1 entrepreneur social ou entrepreneur des quartiers 2 ou 3 étudiants d HEC Paris 1 tuteur issu du monde professionnel 4 mois de collaboration (de février

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220)

Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220) Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220) Plus d information sur www.mairie-aureil.fr 1 Sommaire I. Edito page 3 II. La garderie page 4 1) La grande

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER. www.ecolems.com

PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER. www.ecolems.com PETITE ENFANCE SERVICES À LA PERSONNE UNE FORMATION, UN MÉTIER SANTÉ UNE MÉTHODE UNIQUE 100% À DISTANCE POUR APPRENDRE UN NOUVEAU MÉTIER www.ecolems.com Apprenez un métier et boostez votre carrière! ECOLEMS,

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées

CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées Carte de stationnement pour personnes handicapées 2 1 Qu est-ce que c est? C est une carte qui vous donne certains avantages pour stationner : le véhicule

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS SOMMAIRE ARTICLE 1 : LES SORTIES ET LES ATELIERS... 3 1. Les conditions d accès... 3 2. Les modalités d inscription... 3 3. La confirmation des sorties et

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail