Les programmes de recherche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les programmes de recherche"

Transcription

1 Les programmes de recherche Définition, dispositifs, organismes Ecoles-entreprises.com, un site de :

2 Les programmes de recherche Les universités et les écoles d ingénieurs ou de commerce cherchent de plus en plus à créer des liens étroits avec les entreprises par le biais de programmes de recherche. A l instar des établissements supérieurs d enseignement d outre- Atlantique, elles se sont rendu compte que ces programmes, au-delà de leur apport à la connaissance et à la pédagogie, représentaient un atout considérable pour leur autonomie économique ainsi qu une véritable vitrine de leurs compétences. 1- Enseignement, recherche et économie Les enseignants-chercheurs Dans notre système, ce sont les enseignants qui sont les chercheurs. Ils mènent donc leurs recherches au sein du laboratoire de l école dont ils ont la charge. Ce système présente un double avantage : le maintien de la qualité des enseignements, dont l enrichissement et l actualité sont ainsi garantis, et la possibilité pour les chercheurs d intégrer leurs étudiants à des projets de recherche en cours. La mise en place de structures spécifiques Certaines écoles, pour renforcer leurs liens avec les entreprises, mettent en place une structure spécifique, telle une association loi 1901 ou une filiale chargée des relations avec les entreprises. Son rôle est de faire connaître l école et plus particulièrement le laboratoire de recherche auprès des entreprises. Il s agit là d une démarche promotionnelle et même parfois commerciale qui permet d attirer de nouveaux contrats de recherche dans l école. 2

3 2- La recherche : collaboration écoles, universités, entreprises La recherche est aujourd hui considérée comme l un des axes majeurs de développement des grandes écoles et des universités. C est par elle que s affirment leur visibilité nationale et internationale et, à terme, leur réputation. Un puissant centre de recherche attire en effet des enseignants-chercheurs permanents de qualité, et génère une forte intégration au monde industriel et économique. Les différents contrats de recherche Du doctorat traditionnel (master recherche puis thèse) au mastère, en passant par le nouveau DRT (diplôme de recherche technologique, ou encore la consultance, les contrats de recherche peuvent entrer dans divers cadres, à divers niveaux et concerner des prestations variées : études, expertises, recherche, développement, innovation, formation, essais, mesures, calculs. Le master recherche (ex DEA) précède le doctorat. Diplôme à bac + 5, il s obtient en deux ans après la licence ou un diplôme équivalent. Le doctorat est un diplôme final axé sur la recherche dont la durée recommandée est de trois ans. L étudiant doit rédiger une thèse et la soutenir devant un jury. Le mastère spécialisé (MS) est une marque créée en 1986 par la Conférence des grandes écoles (CGE). Il s agit d un diplôme ayant pour objectif d optimiser une formation initiale par l acquisition d une compétence complémentaire adaptée à un besoin spécifique de l entreprise (expertise conceptualisée et très professionnalisée). Les projets de recherche ne sont donc pas toujours réalisés par des "doctorants" : dans les écoles qui placent la recherche au cœur de leur projet pédagogique, ils peuvent même être inclus au tronc commun. 3

4 Diverses modalités de partenariat Les formes de partenariats de recherche sont multiples : conventions Cifre (Conventions industrielles de formation par la recherche) ou Cortechs (Conventions de recherche pour les techniciens supérieurs) ; participation à l équipement des laboratoires (don de matériels ou de logiciels sophistiqués) en échange, par exemple, de la réalisation de travaux d études et de développement. Les chercheurs, comme les entreprises, peuvent par ailleurs bénéficier de diverses aides. Dans tous les cas, la recherche représente une "culture" particulière chez les deux partenaires, culture qu il faut entretenir, développer et situer dans la stratégie globale du développement de chacune. L industrie a besoin d un pôle académique de recherche fort, et les établissements d enseignement ont besoin d industriels audacieux, innovants et confiants dans les capacités de travail des chercheurs. L objectif des prochaines années est donc d assouplir et de rendre plus réactives les modalités des partenariats de recherche entre ces deux pôles essentiels de l innovation scientifique et technologique. 3- Le contrat de recherche Les interlocuteurs et le cahier des charges Le contrat de recherche est avant tout un contrat commercial entre un laboratoire de recherche d une école ou d une université et une entreprise. Ce contrat règle les questions financières et précise la nature de la recherche, fixe le planning et les échéances. Le suivi de la recherche La recherche commandée par l entreprise implique souvent des enjeux industriels et fait partie de la stratégie de l entreprise. Les travaux de recherche impliquent donc une coordination et une imbrication de tous les instants entre entreprise et laboratoire. 4

5 4- Les aides à la recherche Crédit d Impôt Recherche Le crédit d impôt recherche est une aide publique qui permet d accroître la compétitivité des entreprises en soutenant leur effort de recherche-développement. Le crédit d'impôt recherche est la somme de deux composantes : l'une en volume et l'autre en accroissement : La part en volume est égale à 10 % des dépenses de recherche-développement engagées sur une année La part en accroissement est égale à 40 % de ces mêmes dépenses, minorée de la moyenne des dépenses de même nature des deux années précédentes Plafonné à 10 millions d'euros, au titre de 2006, et de 16 millions d'euros au titre des dépenses de 2007, par entreprise et par an, il concerne les investissements liés principalement à la veille technologique, aux moyens humains et matériels affectés à la recherche, à la recherche sous-traitée, aux brevets et leur défense. Les Centres Nationaux de Recherche Technologique (CNRT) Les Centres Nationaux de Recherche Technologique (CNRT), ont pour objectif de créer les conditions d une collaboration efficace entre les laboratoires de recherche publique et les centres de recherche des grands groupes industriels. 20 CNRT ont progressivement mis été mis en œuvre sur des sites bien définis, avec des partenaires publics et privés identifiés dans un domaine de compétences clairement ciblé. Les CNRT doivent devenir des pôles de compétence et d excellence dans leurs domaines respectifs. Trois exemples représentatifs : Belfort, sur les piles à combustible, Evry sur le génome humain et Grenoble sur les micro-nanotechnologies. 5

6 Les Centres Régionaux d Innovation et de Transfert Technologique (CRITT) Les Centres régionaux d Innovation et de Transfert Technologique (CRITT) ont été créés au début des années 1980 sous l égide du ministère chargé de la recherche en partenariat avec les collectivités locales. Véritables interfaces entre la recherche publique et les entreprises, les 200 CRITT installés sur le territoire sont des structures de taille modeste, sous statut juridique "association loi 1901". Au quotidien, les CRITT interfaces conseillent et accompagnent les PME-PMI dans la gestion de leurs projets. Au fait des ressources scientifiques disponibles, ils dirigent les entreprises vers les laboratoires et centres de recherche répondant à leurs besoins. Certains CRITT, dit prestataires, réalisent et facturent des prestations par eux-mêmes : du simple essai ou mesure, jusqu au contrat de recherche-développement, en passant par la mise au point d un procédé technologique innovant. Reconnus d utilité publique, ils sont financés au sein des contrats de plan Etat-Région, un soutien sur le FRT (Fonds de la recherche technologique) peut aussi leur être attribué. Nouvelle labellisation Afnor Une nouvelle procédure de labellisation, qui concerne l'ensemble des structures de transfert et de diffusion de technologies, a été mise en place au cours de l'année Elle conditionne désormais les possibilités de financement par les délégués régionaux à la recherche et à la technologie. Un cahier des charges rédigé en collaboration avec l Afnor régit désormais les labels suivants : Le label "centre de ressources technologiques" (CRT) pour les centres prestataires Le label "cellule de diffusion technologique" (CDT) pour les centres interfaces 6

7 Les Conventions Les conventions CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la REcherche) associent autour d'un projet de recherche, qui conduira à une soutenance de thèse de doctorat, trois partenaires : une entreprise, un jeune diplômé, un laboratoire de recherche (implanté dans une université, une école, un organisme public de recherche, un centre technique ou un laboratoire étranger). Les conventions CIFRE s'adressent aux entreprises qui s'engagent à confier à un jeune diplômé (Bac+5) un travail de recherche en liaison directe avec un laboratoire extérieur. L'entreprise signe un contrat de travail à durée indéterminée ou déterminée de 3 ans (article D 121.1d du Code de Travail) et verse à son "jeune Cifre" un salaire supérieur ou égal à euros (salaire annuel, brut, hors charges patronales). Dans les cas de diplômés non ressortissants de l'union européenne, l'entreprise devra leur obtenir une autorisation de travail à temps plein. Pendant les trois ans que dure la Convention, l'entreprise se voit attribuer une subvention forfaitaire annuelle de euros, que lui verse l'association nationale de la recherche technique (ANRT), responsable de la gestion et de l'animation des conventions CIFRE, pour le compte du ministère chargé de la Recherche. La gestion des CIFRE est assurée par l Association nationale de la recherche technique (ANRT). La Convention Cortechs (Convention de Recherche pour les Techniciens Supérieurs) associe trois partenaires : une PME-PMI, un technicien supérieur et un centre de compétences. Celui doit appartenir à l une des structures suivantes : organismes de recherche, universités, IUT, école d ingénieurs, lycées techniques et professionnels, structures de transfert de technologie (CRITT, CRT, PFT). Il doit être implanté de préférence à proximité de l entreprise. 7

8 La convention est passée pour un an entre l Anvar et l entreprise. Elle prévoit le versement à l entreprise d une subvention plafonnée à pour un an, couvrant au maximum 50 % des dépenses éligibles (notamment salaire et charges du technicien supérieur, contribution aux dépenses engagées par le centre de compétences). Ce financement est assuré par le Ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies. Des fonds structurels européens (FEDER et FSE) et EDF dans un certain nombre de régions peuvent aussi y contribuer. La gestion des "Cortechs" est assurée par l Anvar, mis à part pour les territoires d Outre-Mer où elle est assurée par les DRRT. Important, le technicien supérieur qui assure la conduite du projet innovant reçoit une formation complémentaire à la gestion de projet d innovation d une durée minimum de 80 heures. 8

9 Ecoles-entreprises.com, le site du GREP Depuis 30 ans, le GREP s'impose comme la référence dans l'univers des relations entre les établissements d'enseignement supérieur et les entreprises. Ses guides Formation continue, initiale, alternance et son site présentent de façon détaillée toutes les formes de partenariats existants : du contrat d'apprentissage à la gestion prévisionnelle de la formation en passant par les stages et la taxe d'apprentissage. Pratique et concis, le GREP est l'outil de travail et d'aide à la décision des responsables des ressources humaines et de la formation dans les entreprises. Ecoles-entreprises.com, le GREP : des marques du Groupe Idecom Le groupe IDECOM est spécialisé dans la communication de recrutement des établissements de formation, des entreprises et des fédérations professionnelles. Fort de plus de trente ans d expertise en stratégie de communication, le Groupe IDECOM bénéficie d une double compétence : une connaissance "pratique" du marché de la formation, du recrutement et une expérience de la communication plurimédia. Organisé autour de trois pôles, le groupe IDECOM est au service de la relation Ecoles- Etudiants-Entreprises. 9

L histoire économique, sociale et des techniques

L histoire économique, sociale et des techniques Département d histoire 2, rue du facteur Cheval 91000 Evry, France L histoire économique, sociale et des techniques pour les entreprises Octobre 2007 Votre contact : Alain Pichon alain.pichon@univ-evry.fr

Plus en détail

Le crédit d impôt recherche (CIR)

Le crédit d impôt recherche (CIR) Le crédit d impôt recherche (CIR) Informations générales Activités concernées Dépenses éligibles DRRT Service chargé de l action déconcentrée de l État dans les domaines de la recherche, de la technologie,

Plus en détail

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT VALORISATION FORMATION CONTINUE INSAVALOR. Présentation de la structure de valorisation Insavalor. Catherine Baptista

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT VALORISATION FORMATION CONTINUE INSAVALOR. Présentation de la structure de valorisation Insavalor. Catherine Baptista RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT VALORISATION FORMATION CONTINUE INSAVALOR Présentation de la structure de valorisation Insavalor Catherine Baptista INSAVALOR, l interface entre les besoins des ENTREPRISES et

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH»

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Présentation du Master 2 Management des Ressources Humaines Créé en 1991, le Master

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

AIDES FINANCIERES A LA RECHERCHE POUR LES ENTREPRISES d ILE DE FRANCE. Groupe ESIEE COPRA 12/12/2002

AIDES FINANCIERES A LA RECHERCHE POUR LES ENTREPRISES d ILE DE FRANCE. Groupe ESIEE COPRA 12/12/2002 AIDES FINANCIERES A LA RECHERCHE POUR LES ENTREPRISES d ILE DE FRANCE Groupe ESIEE COPRA 12/12/2002 Entreprises bénéficiaires Entreprises industrielles ou de services à l'industrie, en situation financière

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Esprit scientifique, Esprit d entreprise. Présentation des dispositifs Cifre

Esprit scientifique, Esprit d entreprise. Présentation des dispositifs Cifre Esprit scientifique, Esprit d entreprise Présentation des dispositifs Cifre Principe des dispositifs CIFREE Expertise les conditions de formation doctorale ANRT Expertise l engagement de l entreprise Travaillent

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Les grandes étapes de l orientation en France

Les grandes étapes de l orientation en France Septembre 2011 Lettre d Information sur l Orientation du Lycée Français du Caire N 1 Editorial Chers lecteurs, L orientation postbac se prépare sur le long terme en construisant son projet personnel pas

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

Dispositif national de soutien à l innovation

Dispositif national de soutien à l innovation Dispositif national de soutien à l innovation PIR 2A Entrepreneuriat cours complémentaires ISAE formation SUPAERO année 2014-2015 Alain Filipowicz, Fondateur - A-Z Innovation Consult alain.filipowicz@az-innovation.com

Plus en détail

Université Paris-Est Créteil. Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs

Université Paris-Est Créteil. Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs Université Paris-Est Créteil & Université Paris-Est Marne-la-Vallée Donnez un visage à votre taxe, investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs Pourquoi choisir l IAE Gustave Eiffel pour

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Partenariats public-privé dans la santé : aspects financiers

Partenariats public-privé dans la santé : aspects financiers Partenariats public-privé dans la santé : aspects financiers 1 À l aube d une nouvelle période de programmation des financements publics en faveur de la recherche et de l innovation, Horizon 2020, les

Plus en détail

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles PROGRAMME 2015 ESPOIRS DE LA RECHERCHE Le programme Espoirs de la recherche de la Fondation pour la Recherche Médicale soutient des projets de recherche dans tous les domaines de la biologie et de la santé.

Plus en détail

Les plates- formes technologiques, un outil de développement territorial.

Les plates- formes technologiques, un outil de développement territorial. Les plates- formes technologiques, un outil de développement territorial. Dominic BOUCHERON CONCEPTS CLES Coopération technologique Échange de ressources matérielles ou immatérielles répondant à un besoin

Plus en détail

Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat.

Il n'existe pas de contrat type, mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les contrats Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les points essentiels d'un Contrat de Collaboration sont: le

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Comment développer les passerelles entre conseil et recherche dans le tourisme?

Comment développer les passerelles entre conseil et recherche dans le tourisme? Comment développer les passerelles entre conseil et recherche dans le e? Atelier interne du GEFIL Mercredi 13 octobre 2004 Ghislain Dubois,TEC, 89 rue de la République - 13002 Marseille France - + 33 (0)

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

Taxe d apprentissage 2015. 100% Alternance 100% International. Paris/Marne-la-Vallée - Nantes/Vendée

Taxe d apprentissage 2015. 100% Alternance 100% International. Paris/Marne-la-Vallée - Nantes/Vendée 100% Alternance 100% International Taxe d apprentissage 2015 Les écoles partenaires A DÉTACHABLE À CONSERVER Fiche d'aide au calcul de votre Taxe nette L'ESM-A et l ESCI assurent une assistance permanente

Plus en détail

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Développement compétences Apprentissage Programmes «executive» Chaires d entreprise VAE Partenariats Stages International Intra-entreprise

Plus en détail

Licence professionnelle Chargé de communication et de relation client

Licence professionnelle Chargé de communication et de relation client Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Chargé de communication et de relation client Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

La Taxe d apprentissage

La Taxe d apprentissage La Taxe d apprentissage Sommaire Qu'est-ce que la taxe d'apprentissage?... 2 Choisir son OCTA... 2 A qui peut-on verser?... 3 Comment optimiser son versement?... 3 Les modalités de versements aux établissements...

Plus en détail

LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Mai 2014 LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Déjà très incitatif et performant, le crédit d impôt recherche (CIR) vient d être à nouveau renforcé par la France. Depuis le 1 er janvier 2013, les dépenses d innovation

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE 2013

TAXE D APPRENTISSAGE 2013 TAXE D APPRENTISSAGE 2013 Investissez dans l apprentissage de vos futurs collaborateurs UNIVERSITÉ PARIS-EST CRÉTEIL & UNIVERSITÉ PARIS-EST MARNE-LA-VALLÉE Depuis plus de 40 ans, l Université Paris-Est

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

Novembre 2012 [NEWSLETTER CREDIT IMPOT RECHERCHE] Sommaire

Novembre 2012 [NEWSLETTER CREDIT IMPOT RECHERCHE] Sommaire Novembre 2012 [NEWSLETTER CREDIT IMPOT RECHERCHE] Le crédit Impôt Recherche fait depuis la récente campagne présidentielle l objet de promesses. Depuis, le gouvernement à travers le Conseil des Ministres

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE

LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE octobre 2013 LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE Les entreprises éligibles à ce crédit sont celles qui sont imposées selon un régime de bénéfice réel et qui exercent une activité industrielle, commerciale ou agricole.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH»

Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» 1 Présentation du Master Management des Ressources Humaines Accueillant chaque année

Plus en détail

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce 7 mars 203 Mehdi KETTANI Vice-président de la Commission R&D, e-entreprise et relation avec l Université Commission

Plus en détail

DOCUP 2000-2006 CADRE D INTERVENTION FEDER

DOCUP 2000-2006 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Sous mesure ou volet Mesure Axe Service instructeur Dates agréments CLS A6-05 - Soutien aux TPE A6 - Aides immatérielles et compétences extérieures aux PME et TPE A Soutenir un développement économique

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Guide d'établissement du budget

Guide d'établissement du budget Guide d'établissement du budget IRESEN 2015 SOMMAIRE Introduction... 2 Calcul du coût du projet... 2 Coût du Personnel... 3... 3... 3 Check-list... 3 Notes... 3 Coût des Équipements... 4... 4... 4 Check-list...

Plus en détail

Cursus LaSalle Beauvais d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage

Cursus LaSalle Beauvais d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage Cursus d Ingénieur d Affaires, par la voie de l apprentissage une autre approche de l enseignement en école d ingénieur L'Institut polytechnique est par vocation lié au monde de l'entreprise. Depuis 1999,

Plus en détail

MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE

MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : Biologie

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M1 Parcours : MARKETING 60 ES Volume horaire étudiant : 262 h 154 h

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

Le crédit d impôt recherche (CIR)

Le crédit d impôt recherche (CIR) Le crédit d impôt recherche (CIR) Conditions d éligibilité et constitution du dossier Rescrit, Contrôle Dispositions 2013 Objectifs du Crédit d Impôt Recherche : Favoriser les entreprises qui investissent

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RELATIF A LA MISE EN ŒUVRE DE LA GARANTIE PREVUE AU 4 DE L'ARTICLE L 80 B DU LIVRE DES PROCEDURES FISCALES

QUESTIONNAIRE RELATIF A LA MISE EN ŒUVRE DE LA GARANTIE PREVUE AU 4 DE L'ARTICLE L 80 B DU LIVRE DES PROCEDURES FISCALES J E U N E E N T R E P R I S E I N N O V A N T E MODELE DE DEMANDE D'AVIS QUESTIONNAIRE RELATIF A LA MISE EN ŒUVRE DE LA GARANTIE PREVUE AU 4 DE L'ARTICLE L 80 B DU LIVRE DES PROCEDURES FISCALES Vous voudrez

Plus en détail

Le dispositif CIFRE, Comment dope t-il la R&D des entreprises?

Le dispositif CIFRE, Comment dope t-il la R&D des entreprises? Le dispositif CIFRE, Comment dope t-il la R&D des entreprises? «objectifs, modalités & retours d'expériences» 25 octobre 2013 Rencontres Sup Entreprise Programme : La CIFRE : Un dispositif de recherche

Plus en détail

Master Management des ressources humaines

Master Management des ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Gestion de projets innovants

Gestion de projets innovants Licence pro Gestion de projets innovants Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Mention Gestion de la production industrielle Spécialité Gestion de projets innovants Conditions

Plus en détail

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage M2 / MBA PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION NOUS SOUTENIR La Taxe d Apprentissage ÉDITO Chers donateurs et partenaires, Chers amis, Les Professeurs Jérôme Duval Hamel et Antoine Gaudemet, Co-Directeurs

Plus en détail

Conseils pour renseigner un formulaire de rescrit direct du CIR

Conseils pour renseigner un formulaire de rescrit direct du CIR Conseils pour renseigner un formulaire de rescrit direct du CIR Ces quelques conseils ont pour but de vous aider, en tant que responsable d entreprise, à renseigner au mieux un formulaire de demande de

Plus en détail

Gérald THOUAND (Pr, Université de Nantes) Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie Pays de la Loire

Gérald THOUAND (Pr, Université de Nantes) Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie Pays de la Loire Gérald THOUAND (Pr, Université de Nantes) Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie Pays de la Loire DRRT Délégations Régionales à la Recherche et à la Technologie : Ministère de l Enseignement

Plus en détail

Doctorat. Allier science et entreprise. www.mines-paristech.fr

Doctorat. Allier science et entreprise. www.mines-paristech.fr Doctorat Allier science et entreprise www.mines-paristech.fr MINES ParisTech en bref Des formations d excellence 150 ingénieurs civils diplômés par an 280 diplômés des 19 Mastères Spécialisés 20 ingénieurs

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

IUT Sénart Fontainebleau

IUT Sénart Fontainebleau IUT Sénart Fontainebleau 12/06/2014 Présentation de l IUT Sénart Fontainebleau IUT Sénart Fontainebleau 12/06/2014 2 Présentation de l IUT Sénart Fontainebleau L IUT Sénart Fontainebleau, c est : 1 composante

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 19/09/2013 16:39 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence Professionnelle : Licence Professionnelle Gestion des ressources

Plus en détail

La sécurisation du Crédit d impôt recherche. CCI Rennes 27 février 2014 Jean LE TRAON, DRRT Bretagne

La sécurisation du Crédit d impôt recherche. CCI Rennes 27 février 2014 Jean LE TRAON, DRRT Bretagne La sécurisation du Crédit d impôt recherche CCI Rennes 27 février 2014 Jean LE TRAON, DRRT Bretagne Résumé Déclaration CIR et CII L entreprise peut bénéficier soit du CIR, soit du CII ou bien des deux

Plus en détail

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe 2 : Intégration économique régionale Service instructeur DRRT Dates agréments CLS 04 Décembre 2008 POURSUITE D UNE MESURE D UN PROGRAMME PRÉCÉDENT Non X Oui, partiellement Oui, en totalité I.

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

La Recherche & Développement en Basse-Normandie

La Recherche & Développement en Basse-Normandie @ La Recherche & Développement en Une activité scientifique dynamique Octobre 2009 N 6 La recherche a pour but de faire progresser l intérêt général et toute la société. Dans une économie de la connaissance,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestions de solutions énergies renouvelables et innovantes pour le bâtiment de l Université Montpellier 2 Sciences

Plus en détail

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire l'apprentissage des bénéfices partagés ÉDITION 2015 www.agrocampus-ouest.fr/apprentissage Devenir ingénieur par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire Institut supérieur des sciences

Plus en détail

MASTER 2, MANAGEMENT PUBLIC TERRITORIAL

MASTER 2, MANAGEMENT PUBLIC TERRITORIAL MASTER 2, MANAGEMENT PUBLIC TERRITORIAL RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Description de la 1ère année du Master Mention

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre La Caisse Interfédérale de Crédit Mutuel Et L Académie de Rennes EXPOSÉ DES MOTIFS Considérant, d une part que le Crédit Mutuel de Bretagne : Représente 4 établissements

Plus en détail

Proposition de poste en bénévolat

Proposition de poste en bénévolat Responsable financier [Membre du bureau - Trésorier] Il/elle a pour mission, avec les membres du Bureau, de tenir la comptabilité de l'association et de ses différents projets. Il/elle a à cœur d'accompagner

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

production de documentation spécialisée et diffusion de l'information scientifique et technologique.

production de documentation spécialisée et diffusion de l'information scientifique et technologique. Avis de recrutement d un enseignant/chercheur en génie énergétique Lieu d'affectation : 2IE (Kamboinsé et/ou Ouagadougou) Type de contrat : Contrat à durée indéterminée Date limite de dépôt de candidature

Plus en détail

CHIMIE, GÉNIE INDUSTRIEL, GÉNIE DES PROCÉDÉS, MATÉRIAUX, MÉCANIQUE, ROBOTIQUE, STRUCTURES

CHIMIE, GÉNIE INDUSTRIEL, GÉNIE DES PROCÉDÉS, MATÉRIAUX, MÉCANIQUE, ROBOTIQUE, STRUCTURES CHIMIE, GÉNIE INDUSTRIEL, GÉNIE DES PROCÉDÉS, MATÉRIAUX, MÉCANIQUE, ROBOTIQUE, STRUCTURES Édito Allier Chimie et Mécanique : une fusion unique en France Née de la fusion de l ENSCCF et de l IFMA, SIGMA

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration économique et sociale (AES) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009

REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 REGLEMENT D INTERVENTIONS EN MATIERE D AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES Approuvé par la délibération n 2009/037 du 22 juillet 2009 Vu le règlement de la commission européenne n 1998/2006 en date du 15 décembre

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ARABE

MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ARABE MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ARABE Mention : Langues étrangères appliquées Contacts Composante : UFR Langues et Civilisations Contact(s) administratif(s) : Vous êtes titulaire : - d'un diplôme français

Plus en détail

MODALITES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DES CONVENTIONS INDUSTRIELLES DE FORMATION PAR LA RECHERCHE - CIFRE -

MODALITES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DES CONVENTIONS INDUSTRIELLES DE FORMATION PAR LA RECHERCHE - CIFRE - MODALITES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DES CONVENTIONS INDUSTRIELLES DE FORMATION PAR LA RECHERCHE - CIFRE - Constat préliminaire Le ministère en charge de la recherche conduit une politique de rapprochement

Plus en détail

Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises

Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises Objectifs de la réforme et nouvelles modalités d affectation de la taxe d apprentissage Objectifs de la réforme Objectif principal :

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

FINANCEMENT DE L INNOVATION - 06 Juin 2013

FINANCEMENT DE L INNOVATION - 06 Juin 2013 FINANCEMENT DE L INNOVATION - 06 Juin 2013 Réformes suite à la Loi de finances 2013 Arnaud UFLONT - Consultant en financement de l innovation Crédit d Impôt Recherche Depuis 2008, il est devenu la première

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

Le Crédit d impôt recherche. CCI Rennes 27 février 2014 Jean LE TRAON, DRRT Bretagne

Le Crédit d impôt recherche. CCI Rennes 27 février 2014 Jean LE TRAON, DRRT Bretagne Le Crédit d impôt recherche CCI Rennes 27 février 2014 Jean LE TRAON, DRRT Bretagne Les grandes étapes du Crédit d impôt recherche Créé en 1983, le CIR est devenu un élément clé de la compétitivité pour

Plus en détail

Crédit d impôt recherche : la France redevient compétitive

Crédit d impôt recherche : la France redevient compétitive COMPARAISON INTERNATIONALE SUR LE COURS DU CHERCHEUR COMPTABILISE PAR LES GROUPES BENEFICIAIRES DU CIR (2010) Crédit d impôt recherche : la France redevient compétitive ANRT, novembre 2011 La France de

Plus en détail

l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique

l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique SOFIP - SERVICE OFFRE DE FORMATION ET INSERTION PROFESSIONNELLE Relations Université-Entreprises l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique Ce guide est destiné à la communauté universitaire

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités L Éducation Nationale, partenaire des entreprises de votre région Entre L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités Et La Fédération des Entreprises de Propreté

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Ecole de Natation Française CONSEIL INTERFEDERAL DES ACTIVITES AQUATIQUES

CAHIER DES CHARGES. Ecole de Natation Française CONSEIL INTERFEDERAL DES ACTIVITES AQUATIQUES CAHIER DES CHARGES Ecole de Natation Française CONSEIL INTERFEDERAL DES ACTIVITES AQUATIQUES Développer l E.N.F, c est s engager dans le cadre d une démarche partagée, à organiser le concept autour des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Référenceur et rédacteur web de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Propositions de l ANDès en faveur de l emploi des docteurs pour le projet de loi de finances 2015

Propositions de l ANDès en faveur de l emploi des docteurs pour le projet de loi de finances 2015 Propositions de l ANDès en faveur de l emploi des docteurs pour le projet de loi de finances 2015 Novembre 2014 Alors que le taux de docteurs parmi les chercheurs en entreprise est en baisse constante

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT 2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT MASTER 2 RECHERCHE OPTION DROIT PRIVE FONDAMENTAL ANCIEN DIPLÔME D ETUDES APPROFONDIES (D.E.A) Option DROIT PRIVE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maitrise de l énergie et énergies renouvelables de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

L innovation en Guyane. Six entreprises de 10 salariés et plus sur dix ont innové entre 2010 et 2012

L innovation en Guyane. Six entreprises de 10 salariés et plus sur dix ont innové entre 2010 et 2012 L innovation en Guyane Six entreprises de 10 salariés et plus sur dix ont innové entre 2010 et 2012 Sommaire 1ère Partie Présentation de l enquête Community Innovation Survey (CIS) 2012 2ème Partie Les

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales

BTS Management des Unités Commerciales BTS Management des Unités Commerciales Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) ALTERNANCE ou INITIAL Fonction Le titulaire du BTS Management des Unités Commerciales intervient dans les fonctions suivantes :

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA FORMATION PAR L APPRENTISSAGE CCIV ESSEC. Rapport financier 2007

ASSOCIATION POUR LA FORMATION PAR L APPRENTISSAGE CCIV ESSEC. Rapport financier 2007 CFA 31/12/2007 ASSOCIATION POUR LA FORMATION PAR L APPRENTISSAGE CCIV ESSEC Rapport financier 2007 En euros Page 1/6 CFA 31/12/2007 I- Situation durant l exercice écoulé a. Evolution des effectifs apprentis

Plus en détail