Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels"

Transcription

1 Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets, rutabagas, radis) dans l Ouest de la France. Les mouches femelles fécondées pondent leurs œufs en paquets, au collet des plantes ou sur le sol à proximité. Des œufs éclosent des larves («vers blancs») qui se développent en se nourrissant des racines. Les larves provoquent alors un dépérissement des plantes, en particulier si celles-ci sont jeunes. La mouche du chou possède plusieurs ennemis naturellement présents, en particulier des insectes coléoptères staphylinidae Aleochara bipustulata et Aleochara bilineata. Ces insectes se nourrissent des œufs et des jeunes larves de la mouche du chou et peuvent parasiter les pupes. Ils sont considérés comme ayant un rôle majeur dans le contrôle des populations de la mouche. Des travaux antérieurs ont montré, en laboratoire et au champ, que l ajout de certaines molécules odorantes au pied des choux permettait de diminuer de moitié le nombre d œufs pondus par la mouche et d attirer les insectes prédateurs de la mouche (Antonin Ferry,. Ecologie chimique appliquée à la lutte contre la mouche du chou. Thèse de l Université de Rennes ). L objectif de ce travail était de vérifier l effet de ces s pour limiter la ponte de la mouche et pour attirer les prédateurs. Description du site d étude : Les expériences ont été réalisées en plein champ, sur une parcelle (m x m) en agriculture biologique, à Cancale (Ille-et-Vilaine, France) (Figure ). Des choux brocolis en minimottes ont été plantés au stade - feuilles, le avril. Aucun traitement herbicide, ni insecticide n a été effectué durant toute la durée de l essai. Seul des binages mécaniques ont été réalisés pour éviter le développement trop important des mauvaises herbes. Les plants ont été séparés de cm entre eux au sein de chaque rang ; les rangs étaient espacés de 8 cm. La parcelle a été divisée en blocs alignés. Chaque bloc était composé aléatoirement d une petite parcelle (non traitée) et d une petite parcelle traitée avec l. Chaque petite parcelle mesurait, m sur, m. Les blocs étaient séparés entre eux par une bande non cultivée de m, les petites parcelles séparées entre elles par une bande non cultivée de m. Figure : Parcelles le mai

2 Méthode de suivi: Deux pièges Barber ont été disposés en diagonale au sein de chaque petite parcelle, afin de piéger les insectes présents. Chaque piège était constitué d un entonnoir de cm de diamètre affleurant le sol et débouchant dans un pilulier rempli à moitié par de l alcool à %. Chaque piège était recouvert d un couvercle en plastique surélevé de à quelques centimètres du sol (Figure ). Les piluliers ont été renouvelés une fois par semaine (le mardi). Les animaux piégés dans le pilulier ont été identifiés et on a réalisé le comptage du nombre de coléoptères Aleochara bipustulata et A. bilineata (Figure ). Figure : Piège Barber (photo S. Dourlot) et son pilulier. Figure : Aleochara bilineata (photo S. Dourlot) Des feutrines ont été disposées au pied des choux, afin de compter les œufs de mouche. Une feutrine est constituée de bandes de feutre enroulées en plusieurs couches et fermées par un scratch (Figure ). Les mouches y déposent leurs œufs (Figure ). Les comptages ont été effectués une fois par semaine (le mardi). 8 feutrines étaient disposées aléatoirement au pied de 8 plants de choux dans chaque petite parcelle. Les œufs comptés ont été ensuite éliminés. Le suivi a débuté le avril et s est terminé le. Figure : Paquet d œufs de mouche sur feutrine. Figure : Feutrine (photo S. Dourlot). Traitements «avec» et s Un petit pot en plastique a été disposé à côté de chaque feutrine. Le traitement «avec» a consisté à remplir les pots de cm de morceaux de navets ou rutabagas pourris (anciennement infestés par des larves de mouches d élevage du laboratoire des Insectes Parasitoïdes de Rennes, et présentant un aspect ocre-brun de pourriture molle) (Figure ). Ces pots ont constitué les sources d s dans les parcelles nommées. Le contenu des pots était renouvelé deux fois par semaine (le mardi et le samedi). Les traitements ont débuté le avril. Dans les parcelles, les pots sont restés vides durant la totalité de l essai. Figure : Feutrine et pot contenant l' de navet pourri (photo S. Dourlot).

3 Résultats et discussion L objectif de ce travail était de vérifier l effet d de navet pourri sur la ponte de la mouche du chou et sur la présence des prédateurs des œufs de la mouche en plein champ. Durant cet essai, on a constaté la faible incidence de la mouche du chou : le nombre d œufs retrouvés au pied des choux était faible (Figure )., toujours en dessous du seuil critique d infestation pour les agriculteurs ( œufs par plant). Il n y a pas eu de dégâts visibles liés à la mouche du chou au cours de cet essai. Aucune différence significative n a été observée entre les traitements (avec ou sans ) en ce qui concerne le nombre d œufs de mouche par plant. Nombre moyen d'oeufs par plant +/-SE sem -avr -avr -mai -mai 8-mai -mai Figure : Nombre moyen d œufs de mouche du chou retrouvés par feutrine, en fonction du traitement ( de navet pourri VS ) en plein champ. Au total au cours des semaines d essai, individus Aleochara ont été piégés ; Aleochara bipustulata était l espèce dominante. Le nombre moyen d Aleochara bipustulata capturés par piège n était pas différent avec ou sans (,99 ±, avec VS,±, sans ) ; même constat avec d Aleochara bilineata (,8±, avec VS,±,, sans ).

4 9 8 sem Nombre moyen d'individus par piège +/- SE -avr -avr -mai -mai 8-mai -mai Figure 8 : Nombre moyen d Aleochara bipustulata piégés par Barber, en fonction du traitement ( de navet pourri VS ) en plein champ Nombre moyen d'individus par piège +/-SE 9 8 sem -avr -avr -mai -mai 8-mai -mai Figure 9 : Nombre moyen d Aleochara bilineata piégés par Barber, en fonction du traitement ( de navet pourri VS ) en plein champ L objectif de ce travail était de vérifier l effet d de navet pourri sur la ponte de la mouche du chou et sur la présence des prédateurs des œufs de la mouche en plein champ. Dans notre expérience, l de navet pourri n a pas joué un rôle attractif vis-à-vis des prédateurs Aleochara et n a pas limité la ponte de la mouche de façon significative.

5 Ces résultats peuvent être liés à la faible incidence de la mouche du chou durant cet essai. En effet, on a constaté un faible nombre d œufs retrouvés au pied des choux ; ce nombre est toujours resté en dessous du seuil critique d infestation pour les agriculteurs ( œufs par plant). Il n y a pas eu de dégâts visibles liés à la mouche du chou au cours de cet essai. Des observations supplémentaires ont permis de constater que la récolte des choux brocolis début juillet a été comparable dans les parcelles et traitées avec l de navet pourri, mais aussi comparable à celle d une parcelle proche des parcelles expérimentales et traitée au SUCCESS (insecticide autorisé en agriculture biologique pour lutter contre la mouche du chou). Cela montre que l insecticide utilisé par le producteur n était pas nécessaire. L absence d effets de l de navet pourri peut être aussi liée à la source d difficile à contrôler. Il était difficile d avoir des morceaux de navet ou de rutabaga pourri homogènes, d un plant à l autre et d une semaine à l autre. L émission d a pu aussi varier selon les conditions météorologiques ; en effet, les fortes températures et la sécheresse n ont peut être pas permis une bonne émission d s, même si les sources d s étaient renouvelées deux fois par semaine. De nombreux autres facteurs sont susceptibles d être intervenus : des facteurs liés aux choux, aux autres êtres vivants présents dans la parcelle et observés au cours de l essai (altises, mildiou, pigeons, chenilles de piérides, pucerons cendrés ). Il est probablement nécessaire de considérer la complexité importante de cet écosystème. Au vu de ces résultats, il serait intéressant d approfondir les travaux dans cette voie en améliorant le contrôle des s ou alors de rechercher et tester d autres méthodes de protection contre la mouche du chou, avec l aide des professionnels.

En Bref cette semaine

En Bref cette semaine N 5 30 avril 2015, page 1 En Bref cette semaine Choux Mouche du chou : Les pontes s intensifient sur le nord de la Bretagne Artichaut Pucerons verts : Baisse des populations Pucerons noirs : quelques rares

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Rédaction équipe technique RECA

Plus en détail

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS

ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS ÉVALUATION DU TYPE DE DOMMAGE CAUSÉ PAR LA PUNAISE PENTATOMIDE VERTE, ACROSTERNUM HILARE (SAY) SELON LE DÉVELOPPEMENT DES FRUITS CAROLINE PROVOST, MANON LAROCHE, MAUD LEMAY LES OBJECTIFS Objectif principal:

Plus en détail

Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais

Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais Emmanuel THEBAUD Réseau des Vétérinaires en Élevage Baptiste HUBERT

Plus en détail

BULLETIN N 7 DU 30 AVRIL 2014

BULLETIN N 7 DU 30 AVRIL 2014 BULLETIN N 7 DU 30 AVRIL 2014 A RETENIR : Chou : présence possible d'asticots de la mouche du chou sur racines. Surveiller aleurodes, altises et limaces. Et, un nouvel insecte parasite sur chou : Xenostrogylus

Plus en détail

Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire. Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008

Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire. Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008 Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008 Mauvaises herbes Introduction gramoxone entre les rangs sarclages manuels : 500$ à 1,000$ par

Plus en détail

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures

Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Forum d échanges sur la résistance des ennemis des cultures Danielle Bernier Agronome-malherbologiste Direction de la phytoprotection 30 octobre 2012 Comment identifier un problème de résistance? Sommes-nous

Plus en détail

Effet du seigle roulé-crêpé sur la production biologique du brocoli

Effet du seigle roulé-crêpé sur la production biologique du brocoli Effet du seigle roulé-crêpé sur la production biologique du brocoli C. Leyva Mancilla 1, M. Leblanc 2, J. Boisclair 2 et J. C. Bede 1 1 Université McGill; 2 IRDA L agriculture biologique et ses défis Mauvaises

Plus en détail

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière.

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière. Fiche technique: Culture de la tomate La tomate (Lycopersicon esculentum Mill.) de la famille des Solanacées, est l une des plus importantes cultures maraîchères produites au Bénin tant sur le plan des

Plus en détail

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL Cultures légumières n 07 du 12 juin 2013 Ce BSV est réalisé à partir des observations effectuées ces derniers jours par les membres du réseau BSV (Chambres d Agricultures Rhône

Plus en détail

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle

Diabrotica virgifera : procédure pour la lutte officielle PM 9/4 (1) European and Mediterranean Plant Protection Organization Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes Systèmes de lutte nationaux réglementaires Diabrotica virgifera

Plus en détail

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 Agréé sous n PH 05 590 et arrêté 05 /01852 Claude Grenier gdsa63 Nom scientifique : Vespa velutina

Plus en détail

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE

Contacts CONSEILS DE SAISON. Septembre 2013 CAROTTE AIL AUBERGINE Septembre 2013 CONSEILS DE SAISON Après un mois de juillet et d août chaud et sec, septembre a vu le retour de températures fraîches pendant deux semaines, en dessous des normales saisonnières. Cela a

Plus en détail

Agriculture en systèmes naturels

Agriculture en systèmes naturels Agriculture en systèmes naturels Mélanges de cultivars, cultures-abris et cultures intercalaires - blé de printemps biologique Contexte Blé avec avoine comme culture associée La production de céréales

Plus en détail

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013 Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2013 Anthony GINEZ, Céline SANLAVILLE, Claire GOILLON, APREL - Benjamin GARD, Ctifl-APREL - Isabelle HALLOUIN, Chambre d Agriculture des Bouches-du-Rhône (13)

Plus en détail

Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015. La rotation et la planification des cultures au jardin

Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015. La rotation et la planification des cultures au jardin Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015 La rotation et la planification des cultures au jardin La rotation et la planification des cultures au jardin Succession secondaire (reprise de

Plus en détail

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : Développement de deux méthodes de lutte contre

Plus en détail

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles Atelier Biocontrôle Matthieu BENOIT Chambre régionale d agriculture de Normandie - arboriculture Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l appui financier de l Office national de

Plus en détail

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique

Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Thème sélection génétique des plantes hybridation et génie génétique Exemple d activité : recenser, extraire et exploiter des informations afin de comprendre les caractéristiques et les limites de la modification

Plus en détail

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES Carotte, céleri, laitue, oignon, poireau, ail Avertissement No 03 23 mai 2014 Situation générale : vents forts causant quelques dommages dans les laitues. Stades phénologiques et état des cultures. Carotte

Plus en détail

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON Mai 2014 Partie 1 CONSEILS DE SAISON Localement, les conditions pluvieuses accompagnées de la baisse des températures (Hautes Pyrénées) n ont pas favorisé une bonne reprise des dernières plantations ainsi

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06.

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06. FICHE TECHNIQUE Méligèthe du colza Introduction L huile de colza bio est recherchée, mais la culture de colza bio est très exigeante. En particulier, le méligèthe du colza peut provoquer de fortes pertes

Plus en détail

INTRODUCTION AUX MÉTHODES DE CONTRÔLE DES INSECTES NUISIBLES

INTRODUCTION AUX MÉTHODES DE CONTRÔLE DES INSECTES NUISIBLES INTRODUCTION AUX MÉTHODES DE CONTRÔLE DES INSECTES NUISIBLES On peut souvent prévenir les dommages causés aux plantes de jardin en observant régulièrement cellesci afin de déceler rapidement la présence

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Quelques conseils avant de réaliser son plan de potager

Quelques conseils avant de réaliser son plan de potager Quelques conseils avant de réaliser son plan de potager Avant de passer au plan de jardin, voici quelques éléments importants à prendre en compte Le choix du sol Le sol a un rôle important pour les plantes.

Plus en détail

l'alliée du jardinier

l'alliée du jardinier La coccinelle l'alliée du jardinier La coccinelle, un insecte utile Les beaux jours sont là, les jardins se parent de toutes les couleurs, les oiseaux chantent Hélas, les pucerons sont aussi de retour.

Plus en détail

CHOU BIOLOGIQUE. Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires

CHOU BIOLOGIQUE. Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires CHOU BIOLOGIQUE Evaluation d aménagements floristiques sur la répartition intra-parcellaire des auxiliaires Essai de plein champ conditions expérimentales 1 Auteurs : Christian ICARD (Ctifl-SERAIL), Nadine

Plus en détail

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte

Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Puceron rose et cécidomyie cidomyie du pommier: cycle de vie et moyens de lutte Daniel Cormier, Ph. D. Institut de recherche et de développement d en agroenvironnement inc.. (IRDA), Québec, Canada Pourquoi

Plus en détail

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor MISE EN GARDE : Les recettes de pesticides «maison» présentées ci-dessous (destinées à un usage domestique) sont données à

Plus en détail

4.3 Influence de la transgénèse sur les relations Plante-insecte, en particulier sur les interactions par voie chimique

4.3 Influence de la transgénèse sur les relations Plante-insecte, en particulier sur les interactions par voie chimique 4.3 Influence de la transgénèse sur les relations Plante-insecte, en particulier sur les interactions par voie chimique Ute Vogler, Anja Rott, Cesare Gessler 1, Silvia Dorn* ETH Zurich, Institute for Plant

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre.

Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre. Bulletin de santé du végétal Maïs d u 21/07/2015 N 13 R E S E A U 2015 Pour la période du 16 au 21 juillet (semaine 30), 54 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2 1. INTRODUCTION...1 1.1 DÉFINITION DE LA LUTTE INTÉGRÉE...1 1.2 POURQUOI UTILISER LA LUTTE INTÉGRÉE...2 2. LES PRINCIPALES ETAPES DE LA LUTTE INTEGREE...3 2.1 ÉTAPE 1 : INFORMATION ET FORMATION...3 2.2

Plus en détail

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web...

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web... rédigé par Stéphane LAMARCHE - FREDON Pays de la Loire A C T U A L I T E S Tavelure Contaminations importantes calculées. Oïdium Quelques symptômes, conditions favorables. Feu bactérien Ce bulletin est

Plus en détail

Le jardinage. biologiques.

Le jardinage. biologiques. P Le jardinage biologique lus de 13 millions de personnes pratiquent le jardinage amateur sur près de 2 % du territoire français. Cette pratique a une influence non négligeable sur la nature puisque les

Plus en détail

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures Colza Culture 4.6.11 Généralités Plante oléagineuse (40 à 42% d huile dans la graine). Famille des crucifères. Culture adaptée aux zones plutôt fraîches (jusqu à 800 m d altitude environ). Bonne couverture

Plus en détail

4 agents principaux dans le bio contrôle

4 agents principaux dans le bio contrôle Les stratégies de biocontôle visent à la gestion des équilibres des populations de bio-agresseurs, plutôt qu à leur éradication, par l emploi de méthodes de protection des végétaux favorisant l utilisation

Plus en détail

Réseau de surveillance des principaux ravageurs du vignoble bergeracois en agriculture biologique

Réseau de surveillance des principaux ravageurs du vignoble bergeracois en agriculture biologique Réseau de surveillance des principaux ravageurs du vignoble bergeracois en agriculture biologique - Bilan de campagne 1 Sommaire Présentation du réseau... 1. Piégeage des adultes.... Comptages des stades

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION SITUATION Le Dollar spot reste très actif pour cette rentrée! L incidence du Dollar spot ne semble pas avoir ralenti, les intendants et gestionnaires sont confrontés à des attaques répétées sur toutes

Plus en détail

LES ACARIENS LE BOMBYX

LES ACARIENS LE BOMBYX LES ACARIENS De nombreuses espèces d acariens attaquent les arbres et arbustes d ornement. Larves, nymphes et adultes vident les cellules notamment dans les jeunes organes. Les symptômes observés dépendent

Plus en détail

Maïs doux : bilan sanitaire 2010

Maïs doux : bilan sanitaire 2010 N février S O M M A I R E Maïs doux bilan sanitaire Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de santé du végétal d'aquitaine Légumes de plein

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales

Pièges à insectes. Légumes Petits fruits Plantes ornementales Pièges à insectes Légumes Petits fruits Plantes ornementales Légumes plein champ Culture Ravageurs Type de piège Nombre de piège Remarques Carotte Mouche de la carotte Psila rosae Rebell orange Min. 2

Plus en détail

Station d expérimentation légumière en Poitou-Charentes. Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB

Station d expérimentation légumière en Poitou-Charentes. Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB Avec le soutien financier de : Les groupes de producteurs de légumes de la Région Constats en production - Bacillus thuringiensis

Plus en détail

MOYENS DE LUTTE CONTRE LES LARVES DE HANNETON COMMUN EN PEPINIERE M.-A. JOUSSEMET (1))

MOYENS DE LUTTE CONTRE LES LARVES DE HANNETON COMMUN EN PEPINIERE M.-A. JOUSSEMET (1)) AFPP 3 e CONFÉRENCE SUR L ENTRETIEN DES ESPACES VERTS, JARDINS, GAZONS, FORÊTS, ZONES AQUATIQUES ET AUTRES ZONES NON AGRICOLES TOULOUSE 15, 16 ET 17 OCTOBRE 013 MOYENS DE LUTTE CONTRE LES LARVES DE HANNETON

Plus en détail

Altise d'hiver du colza d hiver et Charançon du bourgeon terminal

Altise d'hiver du colza d hiver et Charançon du bourgeon terminal Sud-Ouest : Ondes 15 décembre 2010 Altise d'hiver du colza d hiver et Charançon du bourgeon terminal Yannick BALLANGER - CETIOM - Altise d hiver du colza : cycle de développement Diapause obligatoire Diapause

Plus en détail

SITUATION GÉNÉRALE ÉLIMINATION DES BRISE-VENTS DE CÉRÉALES

SITUATION GÉNÉRALE ÉLIMINATION DES BRISE-VENTS DE CÉRÉALES Avertissement CAROTTE, CÉLERI, LAITUE, No 02 20 mai 2004 EN BREF : Situation générale. Élimination des brise-vents de céréales. Vers gris : commencez la surveillance. Carotte : installez vos pièges à charançon;

Plus en détail

Quel devenir de la protection des cultures légumières?

Quel devenir de la protection des cultures légumières? Quel devenir de la protection des cultures légumières? La directive européenne 91/414 harmonise l'ensemble des réglementations et des autorisations de produits phytopharmaceutiques des États membres au

Plus en détail

La Protection Biologique Intégrée Mars 2007. Un savoir-faire... alliant Nature...et cultures. SOMMAIRE

La Protection Biologique Intégrée Mars 2007. Un savoir-faire... alliant Nature...et cultures. SOMMAIRE La Protection Biologique Intégrée Un savoir-faire... alliant Nature......et cultures. SOMMAIRE 1) Présentation de la Protection Biologique Intégrée à la Réunion 1.1) Définition de la PBI 1.2) Historique

Plus en détail

Essai de paillis de plastique biodégradable en production maraîchère et fruitière

Essai de paillis de plastique biodégradable en production maraîchère et fruitière PROGRAMME D APPUI AU DÉVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE EN RÉGION 2007-2008 Essai de paillis de plastique biodégradable Rapport final Mars 2008 Modifié le 3 juillet 2008 Daniel Bergeron,

Plus en détail

EXPERIMENTATION. Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio

EXPERIMENTATION. Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio EXPERIMENTATION Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio OBJECTIFS ET PRINCIPES : Les dégâts causés par les fourmis maniocs

Plus en détail

BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTAL PAYS DE LA LOIRE >>> MARAICHAGE

BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTAL PAYS DE LA LOIRE >>> MARAICHAGE BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTAL 2 AOÛT 2012 Retrouvez le Bulletin de santé du végétal sur le Web! www.draaf.pays-de-la-loire.agriculture.gouv.fr www.agrilianet.com - www.fredonpdl.fr Les maladies du feuillage

Plus en détail

Formation Jardinage. 3-Les Ravageurs

Formation Jardinage. 3-Les Ravageurs Formation Jardinage 3-Les Ravageurs Sujets abordés Formation Jardinage 3 Les insectes bénéfiques Les insectes ravageurs Les maladies des plantes Recettes d insecticides, de fongicides et de stimulants

Plus en détail

Déroulement des travaux :

Déroulement des travaux : Rapport final Contrôle mécanique de la punaise terne dans la culture de fraises sur rangs nattés en régie biologique à l'aide d'une faucheuse rotative 10-INNO3-16 Demandeur : Coopérative Nord-Bio Date

Plus en détail

Spécialiste de l hydroculture. Nous proposons 9 modules de formation :

Spécialiste de l hydroculture. Nous proposons 9 modules de formation : Spécialiste de l hydroculture Nous proposons 9 modules de formation : Module 1 : Historique de la lutte contre les ravageurs. Module 2 : Règles de base sur la santé des végétaux. Module 3 : Les stress

Plus en détail

Les petites bêtes. Les décomposeurs utiles

Les petites bêtes. Les décomposeurs utiles Les petites bêtes Voici une liste non exhaustive des «bêtes» que vous pourrez observer dans votre lombricomposteur. Mais la plupart apparaîtront dans votre caisse seulement si elle se trouve en extérieur.

Plus en détail

Cycle biologique. Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu!

Cycle biologique. Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu! Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu! par François Fournier MSc. et Luc Brodeur, agr. Rappel de la biologie de la mouche de l

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

> La biosécurité dans le génie génétique appliqué au domaine non humain

> La biosécurité dans le génie génétique appliqué au domaine non humain > Connaissance de l environnement > Biotechnologie > La biosécurité dans le génie génétique appliqué au domaine non humain Résultats du programme de recherche de l OFEV 2004 2008 Résumé de la publication

Plus en détail

Pour la période du 4 au 9 juin (semaine 24), 59 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre.

Pour la période du 4 au 9 juin (semaine 24), 59 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre. Nombre de parcelles Bulletin de santé du végétal Maïs d u 9/6/21 N 7 R E S E A U 21 Pour la période du 4 au 9 juin (semaine 24), 9 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Arboriculture - LORRAINE BULLETIN N 1 EDITION DU 18 MARS 2015 Tous fruitiers Phénologie : En moyenne au 16 mars 2015 : - Mirabelle : A (bourgeon d hiver) à B (début gonflement)

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE

RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE Programme FIM RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE «Situation agro-pastorale de la Sous-préfecture de Gozbeida, région de Sila» Septembre 2014 Equipe de l enquête 1. Kiram Kou Hamid (Officier

Plus en détail

Tech & Bio 7 juillet 2016

Tech & Bio 7 juillet 2016 Tech & Bio 7 juillet 2016 Démarches individuelles novatrices initiées par DEPHY Lutte biologique contre Eudémis, des essais prometteurs I. Présentation et contexte II. Plateforme biocontrôle: bilan de

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

Un peu d histoire. Lutte biologique. Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre?

Un peu d histoire. Lutte biologique. Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre? Lutte biologique ------------------------------ Un peu d histoire ------------------------- Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre? Par : ANDRÉ CARRIER, agronome, M. Sc. Conseiller

Plus en détail

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s Les thrips sont des insectes de petite taille (1 à 2 mm), allongés et qui possèdent des ailes étroites bordées de longs cils caractéristiques. Les dégâts majeurs résultent de l alimentation des adultes

Plus en détail

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE :

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : L'essentiel de la semaine Un temps ensoleillé est annoncé cette semaine, avec une augmentation progressive des températures. Attention : cette semaine, pas d observations sur les secteurs du Mont Saint

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Bulletin n 70 5 mai 2014

Bulletin n 70 5 mai 2014 4 Bulletin n 70 5 mai 2014 Avertissement général sur l évaluation des risques Les informations sur les bio-agresseurs qui sont données dans ce bulletin correspondent à des observations réalisées dans quelques

Plus en détail

Utilisation de l acide acétique (vinaigre)

Utilisation de l acide acétique (vinaigre) Journées Substances Naturelles en Protection des Cultures Réglementation, expérimentation, usages 9 & 10 avril 2013 Utilisation de l acide acétique (vinaigre) dans la lutte contre la carie du blé (Tilletia

Plus en détail

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste

Le compostage. Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Le compostage Présentation réalisée par Josée Dumoulin, naturaliste Pourquoi composter? Des bénéfices pour la Collectivité Saviez-vous Qu en compostant, vous réduirez de 33% vos déchets domestiques? Qu

Plus en détail

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté

BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté BULLETIN de SANTE du VEGETAL Franche-Comté Bulletin N 11-24 juillet 2015 INSCRIPTIONS Si vous ne recevez pas le BSV Légumes chaque semaine, vous pouvez vous inscrire aux listes diffusion de votre choix

Plus en détail

Tomate : bilan sanitaire 2014. Réseau de surveillance

Tomate : bilan sanitaire 2014. Réseau de surveillance N 23 18 décembre 2014 Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de santé du végétal d'aquitaine Légumes de plein champ sont les suivantes :

Plus en détail

Alcool à friction 70% : insecticide Ex60 ml d alcool dans 1 l d'eau Attention faire des essais, peut brûler les plantes.

Alcool à friction 70% : insecticide Ex60 ml d alcool dans 1 l d'eau Attention faire des essais, peut brûler les plantes. Recettes maison contre les ravageurs et les maladies Mises en garde : Les recettes de pesticides maison présentées ci-dessous (destinées à un usage domestique) sont données à titre informatif seulement.

Plus en détail

Défi EDD 2014/15. Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles.

Défi EDD 2014/15. Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Défi EDD 2014/15 Nous vous mettons au défi d'expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Pour vous aider à relever ce défi Après avoir lu et expliqué

Plus en détail

Source : réseau de stations météo SBT-Demeter. (mm) au 30/07. Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web...

Source : réseau de stations météo SBT-Demeter. (mm) au 30/07. Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web... D U 3 1 J U L L E T 2 0 1 4 rédigé par Cécile SALPIN - CDDL - CA 49 A C T U A L I T E S Bilan météo P. 1 Asperge Criocères P. 2 Carotte-Panais-Céleri Mouche de la carotte P. 2 Concombre-Melon Acariens,

Plus en détail

Guide pratique. Pour un jardin vraiment naturel. Insectes auxiliaires

Guide pratique. Pour un jardin vraiment naturel. Insectes auxiliaires Guide pratique Pour un jardin vraiment naturel Insectes auxiliaires Protéger son jardin avec des solutions naturelles Une bonne idée pour l environnement La lutte biologique permet de combattre les ravageurs

Plus en détail

BRASS INNOV - STRATEGIE DE GESTION RAISONNEE DE LA MOUCHE DU CHOU EN CULTURE DE RADIS NOIRS ÉTÉ/AUTOMNE 2015

BRASS INNOV - STRATEGIE DE GESTION RAISONNEE DE LA MOUCHE DU CHOU EN CULTURE DE RADIS NOIRS ÉTÉ/AUTOMNE 2015 BRASS INNOV - STRATEGIE DE GESTION RAISONNEE DE LA MOUCHE DU CHOU EN CULTURE DE RADIS NOIRS ÉTÉ/AUTOMNE 21 Objectifs des essais L argile est aujourd hui utilisé en routine contre certains ravageurs, tels

Plus en détail

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts J. Zini, M. Dubrulle, E. Bullen, GFWasbl C. Fassotte, CRA-W D. suzukii- taxonomie

Plus en détail

IMPACT DES TRAITEMENTS DE SEMENCES INSECTICIDES

IMPACT DES TRAITEMENTS DE SEMENCES INSECTICIDES IMPACT DES TRAITEMENTS DE SEMENCES INSECTICIDES sur les insectes ravageurs du sol et les paramètres agronomiques du maïs-grain Présenté par Roxanne S. Bernard, Technicienne en entomologie, CÉROM Geneviève

Plus en détail

Source : réseau de stations météo SBT-Demeter. (mm) au 08/04

Source : réseau de stations météo SBT-Demeter. (mm) au 08/04 D U 1 0 A V R I L 2 0 1 4 rédigé par Maëlle KRZYZANOWSKI - CDDL - CA 49 A C T U A L I T E S Bilan météo P. 1 Concombre, punaise P. 2 Peu de maladies sont observées sur les cultures cette semaine, notamment

Plus en détail

Conduite du colza en Bretagne

Conduite du colza en Bretagne Conduite du colza en Bretagne Saint Gouéno, 16 juin 2011 Réalisé par JL.Giteau, A.Guillermou, L.Quéré, JP.Turlin (CA Bretagne), J.Raimbault (Cetiom) Place du colza dans nos systèmes de production Surfaces

Plus en détail

La conservation des légumes d hiver

La conservation des légumes d hiver La conservation des légumes d hiver L optimisation de la conservation des légumes d hiver est importante afin de limiter les pertes, étaler la commercialisation et proposer une diversité de légumes jusqu

Plus en détail

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE Fabriqué entièrement à partir de matériaux réutilisés, ce bac permet de faire pousser facilement des légumes et des fines herbes en ville!

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION. Appui technique aux activités de prospection sur les sites de culture de poivron dans la région de Diffa 2 au 9 mars 2011

RAPPORT DE MISSION. Appui technique aux activités de prospection sur les sites de culture de poivron dans la région de Diffa 2 au 9 mars 2011 REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE L ELEVAGE DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION DES VEGETAUX DIRECTION DES INTERVENTIONS PHYTOSANITAIRESET DES ETUDES BIOLOGIQUES RAPPORT DE MISSION Appui

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal - Auvergne. n 40 du 12/11/2015. A retenir

Bulletin de santé du végétal - Auvergne. n 40 du 12/11/2015. A retenir Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 40 du 12/11/2015 A retenir Colza - L activité du charançon du bourgeon terminal se maintient cette semaine dans le réseau Blé - conditions climatiques favorables

Plus en détail

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1a. Objectifs de la phytopathologie La pathologie végétale (phytopathologie) est la science qui étudie les maladies des plantes, surtout les

Plus en détail

LA OUATE DE CELLULOSE

LA OUATE DE CELLULOSE LA OUATE DE CELLULOSE Fabrication : C est sur une ligne de fabrication entièrement automatisée que le papier journal est broyé puis mélangé au sel de bore et à l acide borique afin d obtenir la qualité

Plus en détail

Auxiliaires. Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels

Auxiliaires. Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels Auxiliaires Vue d ensemble les ravageurs et leurs ennemis naturels Mouches Blanches L un des ravageurs les plus communs dans de nombreuses cultures. Lors d une forte attaque, la mouche blanche peut s avérer

Plus en détail

4. TRAITEMENT DES INFESTATIONS PARASITAIRES ET DES MALADIES

4. TRAITEMENT DES INFESTATIONS PARASITAIRES ET DES MALADIES 4. TRAITEMENT DES INFESTATIONS PARASITAIRES ET DES MALADIES Les légumes peuvent être attaqués par divers types de nuisibles : des champignons peuvent provoquer une maladie ou des chenilles ou des limaces

Plus en détail

La drosophile à ailes tachetées État de situation. Christian Lacroix, agronome

La drosophile à ailes tachetées État de situation. Christian Lacroix, agronome La drosophile à ailes tachetées État de situation Christian Lacroix, agronome Origines de l insecte Originaire d Asie Japon (1916), Chine et Corée (1936) Amérique Centrale Costa Rica (1997), Équateur (1998)

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES 1) Principaux ravageurs du chou: ALTISE DES CRUCIFERES (Phyllotreta) Altise des navets (à gauche) altise des choux (à droite) Adulte prêt à décoller Dégâts sur

Plus en détail

informatifs textes informatifs activités 6 pour chaque texte Lire et comprendre des textes de lecture Échantillon gratuit

informatifs textes informatifs activités 6 pour chaque texte Lire et comprendre des textes de lecture Échantillon gratuit 1 de lecture 2 3 6 activités 6 pour chaque texte textes informatifs Chaque activité vise à développer une habileté spécifique bien identifiée, pour laquelle des stratégies de lecture précises sont proposées.

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Arboriculture - LORRAINE BULLETIN N 24 EDITION DU 2 SEPTEMBRE 2015 Tous fruitiers Monilioses : la période de risque est en cours. D.Suzukii : le nombre de capture reste stable

Plus en détail