Organisme de certification de personnes et d entreprises. Certification en technologies de l information et monétique.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisme de certification de personnes et d entreprises. Certification en technologies de l information et monétique. www.it-cert."

Transcription

1 Organisme de certification de personnes et d entreprises Certification en technologies de l information et monétique

2 Eric LILLO Directeur Général d IT CERT Fort de plus de vingt ans d expérience dans le domaine de la certification, j ai créé la société IT CERT avec pour ambition de proposer aux personnes exerçant dans le domaine de la monétique et des technologies de l information, une reconnaissance de leurs compétences et de leur expérience. IT CERT a également pour vocation l évaluation de la conformité des entreprises et leur certification par rapport à des standards et des normes internationales. Pour créer la confiance nécessaire, il est essentiel que le fonctionnement d IT CERT garantisse l impartialité et l indépendance des prises de décisions de certification. Ainsi, IT CERT a mis en place une organisation et des dispositions se conformant à deux normes majeures : - ISO/CEI : Exigences générales pour les organismes de certification procédant à la certification de personnes. - ISO/CEI 9001 : Système de management de la qualité. Compétences 24 ans d expérience en technologies de l information dans le domaine de l industrie, principalement au sein du Groupe AREVA et 22 ans d expérience dans l audit des laboratoires d essais et des organismes de certification. - Groupe AREVA Depuis 1992 : Responsable qualité et spécialiste en technologies de l information. - OLAS (Office Luxembourgeois d Accréditation et de Surveillance) Depuis 2007 : Qualification en tant qu auditeur pour les domaines laboratoires et certification. - COFRAC (COmité FRançais d ACcréditation) Depuis 1992 : Qualification en tant qu auditeur, pour les sections laboratoires et certification. - ACERLI (Association Française des Centres d Essais de Réseaux Locaux Industriels) De 1990 à 1992 : Responsable Qualité du laboratoire d essais et Responsable certification de produits de communication informatique.

3 Formations certifiantes IT CERT est, à ce jour, le seul organisme à proposer la certification de personnes dans le domaine de la monétique, et cela via un processus respectant les exigences de la norme ISO Les formations sont exclusivement dispensées par des organismes de formation agréés par IT CERT. Formation «Spécialiste système monétique» Objectif : Maîtriser l ensemble des concepts de la monétique. Public visé : Tout collaborateur de SS2I, banque, prestataire de services de paiement... Durée : 4 Jours Formation «Spécialiste monétique filière émission» Objectif : Maîtriser l ensemble des mécanismes de la monétique dans le domaine de l émission. Public visé : Tout collaborateur de SSII, banque, prestataire de services de paiement... Durée : 3 Jours Formation «Spécialiste monétique filière acquisition» Objectif : Maîtriser l ensemble des mécanismes de la monétique dans le domaine de l acquisition. Public visé : Tout collaborateur de SSII, banque, prestataire de services de paiement... Durée : 3 Jours Formation «Spécialiste sécurité monétique» Objectif : Comprendre et maîtriser les enjeux de la sécurité dans la monétique. Public visé : Tout collaborateur de SSII, banque, prestataire de services de paiement... Durée : 2 Jours

4 La certification avec IT CERT Pourquoi la certification? IT CERT est un organisme de certification de personnes et d entreprises dans le domaine de la monétique et des technologies de l information. La certification d entreprises : La certification d entreprises est une reconnaissance officielle délivrée par IT CERT à l issue d une évaluation de conformité par rapport à un standard ou une norme internationale. Le processus de certification d entreprises d IT CERT respecte les principes et exigences de la norme ISO Les avantages d une certification d entreprises : Avantage concurrentiel Amélioration de son image de marque avec une reconnaissance internationale Dans certains cas : Réponse à des exigences légales ou réglementaires Amélioration des performances La certification de personnes : La certification de personnes est une reconnaissance officielle délivrée par IT CERT à l issue d une évaluation de compétences par rapport à un référentiel métier ou une norme internationale. Le processus de certification de personnes d IT CERT respecte les principes et exigences de la norme ISO Les avantages d une certification de personnes : Meilleure visibilité des compétences vis à vis des tiers pour le certifié Amélioration de son image de marque Avantage concurrentiel pour l entreprise Transparence dans le processus de recrutement Le processus de certification : Dépôt du dossier de candidature Etude de recevabilité F u

5 Le Comité de certification Sa raison d être Le Comité de certification est mis en place pour garantir l impartialité et l indépendance d IT CERT et de ses décisions de certification. Ses activités Pour assurer son rôle de vigilance, le Comité analyse périodiquement les éléments fournis par IT CERT. Il a par ailleurs toute latitude pour mener les audits et inspections afin de vérifier sur le terrain que l impartialité et l indépendance sont préservées. Le Comité de certification a également comme rôle l identification des référentiels par rapport auxquels la certification est octroyée. En dernier lieu, le Comité de certification traite les éventuels appels aux décisions non résolus lors d un traitement en première instance. Sa composition Le Comité de Certification d IT CERT est constitué de telle sorte que les parties intéressées à la certification soient représentées de façon équilibrée, sans prédominance. Les trois collèges le constituant sont : Les personnes certifiées Les employeurs de personnes certifiées et les utilisateurs de services des personnes certifiées Les organismes définissant le référentiel technique par rapport auquel la certification est atribuée La présidence de ce comité est assurée par un de ses membres élu pour 3 ans. Le secrétariat du Comité est assuré par le Directeur Général d IT CERT. Son fonctionnement Le Comité se réunit plusieurs fois par an et travaille selon un agenda proposé par son secrétaire et approuvé par son Président. Outre ces réunions formelles, le Comité peut être saisi dans l urgence et travailler à distance par mail, conférence téléphonique ou visio conférence. ormation par n organisme agréé Evaluation des compétences 4 5 et de l expérience Certification

6 IT CERT 8 rue Léopold Sédar Senghor COLOMBELLES FRANCE. Phone +33 (0) Fax +33 (0)

Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014. Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs. Apave Nord Ouest - François COEVOET

Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014. Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs. Apave Nord Ouest - François COEVOET Audit Energétique Réglementaire 20/11/2014 Périmètre de l audit Compétence et qualification des auditeurs Apave Nord Ouest - François COEVOET Périmètre de l audit Principe défini dans le projet de décret

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 : certifications Qualité, enjeux pour les organismes de formation et les entreprises

Loi du 5 mars 2014 : certifications Qualité, enjeux pour les organismes de formation et les entreprises Loi du 5 mars 2014 : certifications Qualité, enjeux pour les organismes de formation et les entreprises Office professionnel de qualification des organismes de formation Reconnaissance de la qualité :

Plus en détail

Transition de la norme NF EN 45011-Guide ISO/CEI 65 vers la norme NF EN ISO/CEI 17065

Transition de la norme NF EN 45011-Guide ISO/CEI 65 vers la norme NF EN ISO/CEI 17065 1. Introduction La norme NF EN ISO/CEI 17065 :2012 a été publiée en version anglaise le 15/09/2012 et française le 06/12/2012. La révision vise notamment à intégrer sous forme d exigences les éléments

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

Référentiel ENplus, Partie 5 Organisation. ENplus. Programme de Certification de Qualité des Granulés de Bois

Référentiel ENplus, Partie 5 Organisation. ENplus. Programme de Certification de Qualité des Granulés de Bois Référentiel ENplus, Partie 5 Organisation ENplus Programme de Certification de Qualité des Granulés de Bois Référentiel ENplus Partie 5: Organisation Août 2015 1 Editeur: Référentiel ENplus, Partie 5 Organisation

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI REGLEMENT INTERIEUR Document GEN REF 02 Révision 04- juin 2012 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET... 3 ARTICLE 2 MEMBRES DE L ASSOCIATION... 3 ARTICLE 3 - ASSEMBLEE GENERALE... 3 ARTICLE 4 - ADMINISTRATEURS...

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025

Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025 Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025 Projet de Fin d Études 2007 PICARD Laetitia Tuteur: Serge TURLAN Plan a) Présentation Générale Le Contexte Le projet b) Étude de la norme Prescriptions relatives

Plus en détail

formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité

formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité formation professionnelle continue : des organismes et des actions de qualité Le contexte réglementaire de la formation professionnelle évolue et prévoit que les organismes paritaires s assurent, lorsqu

Plus en détail

L éligibilité au Crédit d Impôts Transition Energétique : La certification BM TRADA Le label Q-Mark

L éligibilité au Crédit d Impôts Transition Energétique : La certification BM TRADA Le label Q-Mark L éligibilité au Crédit d Impôts Transition Energétique : La certification BM TRADA Le label Q-Mark Ce qu il faut retenir La circulaire du 19 décembre 2014 de la Direction Générale des Finances relative

Plus en détail

En France, les normes sont élaborées et éditées par l'afnor qui coordonne le système de normalisation. Au niveau international, c'est l'iso.

En France, les normes sont élaborées et éditées par l'afnor qui coordonne le système de normalisation. Au niveau international, c'est l'iso. GLOSSAIRE Depuis quelques années, les particuliers voient apparaître de plus en plus de signes de qualité attestant du savoir-faire des professionnels ou des performances des produits et des bâtiments.

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT

DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT 1) CLAUSES ADMINISTRATIVES Nom du candidat : Adresse : Représenté par : Dénomination et adresse de la Collectivité passant le marché : CHAMBRE DE COMMERCE

Plus en détail

LES FONDEMENTS DE LA QUALITE

LES FONDEMENTS DE LA QUALITE Qualité en Recherche et en Enseignement Supérieur Séminaire International IAV Hassan II Rabat, Maroc 31 mai et 1er juin 2007 LES FONDEMENTS DE LA QUALITE Pascal ROBERT, Ingénieur Action Régionale AFAQ

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU OU METTANT EN COMMUN DES MOYENS GEN PROC 10 Révision 03 CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU

Plus en détail

Certification d'entreprises. Certification de Formateurs de PCR.

Certification d'entreprises. Certification de Formateurs de PCR. Certification d'entreprises. Certification de Formateurs de PCR. Alain BONTEMPS, Directeur du CEFRI www.cefri.fr -DEFINITIONS -ENJEUX -LES ACTEURS -LA CERTIFICATION d'entreprises -LA CERTIFICATION d'organismes

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

QUALIPOL. La qualité de membre de l U.P.D.S. n est pas exigée pour l attribution du label «QUALIPOL».

QUALIPOL. La qualité de membre de l U.P.D.S. n est pas exigée pour l attribution du label «QUALIPOL». QUALIPOL PRESENTATION La labellisation «QUALIPOL» a pour but de distinguer les prestataires de services en dépollution des sols et de la ressource en eau par l assurance qu ils possèdent les éléments d

Plus en détail

ENplus. Certification de Qualité des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. 5 e partie: Organisation

ENplus. Certification de Qualité des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. 5 e partie: Organisation ENplus Certification de Qualité des Granulés de Bois Référentiel ENplus 5 e partie: Organisation Version 3, Août 2015 Editeur: European Pellet Council (EPC): Conseil Européen du Granulé c/o AEBIOM - Association

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l IndustrIe et des MINES

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l IndustrIe et des MINES République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l IndustrIe et des MINES Convention de financement par le fonds de promotion de la compétitivité industrielle dans le cadre d aide de l etat

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie

Plus en détail

Devenir un professionnel RGE avec QUALIBAT

Devenir un professionnel RGE avec QUALIBAT Devenir un professionnel RGE avec QUALIBAT CMA Reims, mardi 28 janvier 2014 Pourquoi une qualification? -Une démarche volontaire.; -La reconnaissance formelle par une tierce partie indépendante de la capacité

Plus en détail

Audits Énergétiques. Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE

Audits Énergétiques. Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE Conférence OPQIBI / CINOV (POLLUTEC 2014) - - - 2 décembre 2014 Lyon Eurexpo FRANCE Audits Énergétiques Benoît CAILLEAU Chargé de mission Énergie DREAL Rhône-Alpes service REMiPP / unité Climat Air Énergie

Plus en détail

LCIE C 00-196 novembre 2014

LCIE C 00-196 novembre 2014 LCIE C 00-196 novembre 2014 CERTIFICATION de SYSTEME de MANAGEMENT de la QUALITE en conformité avec la norme ISO 9001 REGLES DE CERTIFICATION Edition n 9 Date de mise en application : 15 Janvier 2015 Approuvé

Plus en détail

INAO-CIRC-2014-01 Rév.1. Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065 au regard des SIQO. Destinataires

INAO-CIRC-2014-01 Rév.1. Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065 au regard des SIQO. Destinataires Suivi par le Service Contrôles Tél : 01.73.30.38.66 CIRCULAIRE INAO-CIRC-2014-01 Rév.1 Date : le 15 juillet 2014 Modifiée le : 24 avril 2015 Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065

Plus en détail

Un groupe international

Un groupe international Un groupe international DEKRA Certification est une filiale de DEKRA, groupe international, créé en 1925 : dont le siège principal est à Stuttgart (Allemagne), qui est présente dans 27 pays européens ainsi

Plus en détail

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 La marque NF au Service de la Relation Client Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 Le Groupe AFNOR Partenaire de l AFRC Faire émerger et valoriser des solutions de références Groupe international de

Plus en détail

FedISA Congrès 2013 Table ronde du 17 mai "Certification d'un SAE*, normes et référentiels"

FedISA Congrès 2013 Table ronde du 17 mai Certification d'un SAE*, normes et référentiels FedISA Congrès 2013 Table ronde du 17 mai "Certification d'un SAE*, normes et référentiels" Compte-Rendu Date publication : 19/07/2013 *SAE = Système d Archivage Electronique 1 1 Introduction Le présent

Plus en détail

Addendum au Référentiel de certification pour la marque

Addendum au Référentiel de certification pour la marque Organisme certificateur Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton 1 rue des Longs Réages CS 10010 28233 ÉPERNON CEDEX France tél. 02 37 18 48 00 fax 02 37 32 63 46 N d identification : QualiF-IB

Plus en détail

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q )

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) Programme d Appui et de Soutien aux Accords de Partenariat Economique (PASAPE) 1- RAPPELS La suppression

Plus en détail

Contacts presse Mireille ATAMIAN - mireille.atamian@cofrac.fr Laurent ROULLOT - laurent.roullot@cofrac.fr DOSSIER DE PRESSE

Contacts presse Mireille ATAMIAN - mireille.atamian@cofrac.fr Laurent ROULLOT - laurent.roullot@cofrac.fr DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Mireille ATAMIAN - mireille.atamian@cofrac.fr Laurent ROULLOT - laurent.roullot@cofrac.fr DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE FICHE I LES ORIGINES ET MISSIONS DU COFRAC FICHE II L ORGANISATION DU

Plus en détail

Journée technique Qualité des réseaux d assainissement Tours - 15 mai 2008 LE COFRAC. Présentation Générale & Mission.

Journée technique Qualité des réseaux d assainissement Tours - 15 mai 2008 LE COFRAC. Présentation Générale & Mission. LE COFRAC Présentation Générale & Mission Organisation 1 Présentation GénéraleG Le COFRAC COmit mité FRan ançaisais d'ac ACcréditation 2 Présentation GénéraleG ACCRÉDITATION Attestation délivrd livrée

Plus en détail

La certification du logement: quelle contribution à la qualité de la construction? Antoine DESBARRIERES SID ETP Experts 20 mars 2013

La certification du logement: quelle contribution à la qualité de la construction? Antoine DESBARRIERES SID ETP Experts 20 mars 2013 La certification du logement: quelle contribution à la qualité de la construction? Antoine DESBARRIERES SID ETP Experts 20 mars 2013 Programme de l intervention La certification du logement : quelle contribution

Plus en détail

La Certification de Personnel

La Certification de Personnel La Certification de Personnel La certification de personnel La certification de personnel est une reconnaissance des compétences individuelles par une tierce partie Notre approche s appuie sur notre expérience

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA QUALITÉ PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013 LA QUALITÉ

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION Référentiel I4 NF 285 Edition : Janvier 2015 N de révision : 4 ORGANISMES CERTIFICATEURS CNPP Cert. Route de la Chapelle Réanville CD 64 - CS 22265 F- 27950 SAINT-MARCEL Tél.

Plus en détail

GROUPE PIN. Réunion du 21 janvier 2010. Certification des systèmes d'archivage numérique. Jean-Louis Pascon Vice-Président de FEDISA

GROUPE PIN. Réunion du 21 janvier 2010. Certification des systèmes d'archivage numérique. Jean-Louis Pascon Vice-Président de FEDISA GROUPE PIN Réunion du 21 janvier 2010 Certification des systèmes d'archivage numérique Jean-Louis Pascon Vice-Président de FEDISA Les constats Des besoins en matière de validation de fonctionnement des

Plus en détail

Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes. Conférence AQVE 21 novembre 2013

Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes. Conférence AQVE 21 novembre 2013 Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes Conférence AQVE 21 novembre 2013 Chantal Guay, ing., P. Eng. Vice-présidente 2 Le mandat

Plus en détail

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille Atelier thématique Audit énergétique obligatoire Décret et arrêté Dominique KONIECZNY Apave Nord Ouest Contexte réglementaire (rappel)

Plus en détail

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02 Introduction : Le document LAB REF 02 «Exigences pour l accréditation des laboratoires suivant la norme NF EN ISO/CEI 17025» est un document essentiel à la fois pour les laboratoires accrédités et candidats

Plus en détail

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Audits Énergétiques Benoît CAILLEAU Chargé de mission Énergie DREAL Rhône-Alpes service REMiPP / unité Climat Air

Plus en détail

Usages de l'iso 27001 dans les entreprises

Usages de l'iso 27001 dans les entreprises HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Usages de l'iso 27001 dans les entreprises Paris 15 février 2008 Hervé

Plus en détail

Audits énergétiques. Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015

Audits énergétiques. Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015 Journée Technique La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, le jeudi 26 février 2015 Patrice GARCIA Délégué Régional -Groupe AFNOR Audits énergétiques Audit énergétique : de quoi parle-t on?

Plus en détail

MONÉTIQUE. HTS lance Youlearn, son offre e-learning. Mais aussi. Découvrez toutela monétique en ligne

MONÉTIQUE. HTS lance Youlearn, son offre e-learning. Mais aussi. Découvrez toutela monétique en ligne L actu des experts Juillet-Aout-Septembre 2013 MONÉTIQUE HTS lance Youlearn, son offre e-learning page 5 Découvrez toutela monétique en ligne Mais aussi Les formations certifiantes Zoom sur LSTI page 3

Plus en détail

Audits énergétiques réglementaires

Audits énergétiques réglementaires Audits énergétiques réglementaires Valérie Blanchard DREAL Alsace Service Énergie Climat Logement Aménagement Mars 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Alsace www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) II Les annexes 1, 2 et 4 sont remplacées par les versions ci-jointes.

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) II Les annexes 1, 2 et 4 sont remplacées par les versions ci-jointes. Ordonnance sur le système suisse d accréditation et la désignation de laboratoires d essais et d organismes d évaluation de la conformité, d enregistrement et d homologation (Ordonnance sur l accréditation

Plus en détail

Ministère de l Industrie et des Mines

Ministère de l Industrie et des Mines Ministère de l Industrie et des Mines Division de la Qualité et de la Sécurité Industrielle Cahier des charges Relatif à la sélection des organismes d évaluation de la conformité «OEC» au fonds d aide

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Accréditation des laboratoires de ais

Accréditation des laboratoires de ais Accréditation des laboratoires de biologie médicale m français ais Hélène MEHAY Directrice de la section Santé Humaine Cofrac 52 rue Jacques Hillairet 75012 Paris Journée FHF Centre 30 juin 2015 1 L accréditation

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights Evolution des réglementations Directive européenne : European Energy Directive (EED) Loi DDADUE Audit ISO50001 RT2012 Un environnement

Plus en détail

MANUEL QUALITE Rév. 14 Juin 2015 Page 1/18. 28, rue de Liège - 75008 PARIS. Tél. : 01 44 90 88 80 E-mail : info@afcab.org Web : www.afcab.

MANUEL QUALITE Rév. 14 Juin 2015 Page 1/18. 28, rue de Liège - 75008 PARIS. Tél. : 01 44 90 88 80 E-mail : info@afcab.org Web : www.afcab. MANUEL QUALITE Rév. 14 Juin 2015 Page 1/18 28, rue de Liège - 75008 PARIS Tél. : 01 44 90 88 80 E-mail : info@afcab.org Web : www.afcab.org MANUEL QUALITE Rév. 14 - Juin 2015 Rédaction (Directeur technique)

Plus en détail

La normalisation au cœur des pratiques contractuelles d externalisation

La normalisation au cœur des pratiques contractuelles d externalisation La normalisation au cœur des pratiques contractuelles d externalisation Avec : Madame Marie-Noelle Gibon, Cil groupe La Poste Monsieur Serge Yablonsky, président de SYC Consultants Copyright Lexing 2013

Plus en détail

CSA GTP. Règlement d audit et de certification. Mars 2014

CSA GTP. Règlement d audit et de certification. Mars 2014 CSA GTP Règlement d audit et de certification Mars 2014 Le règlement de certification du référentiel d audit CSA-GTP, issu du GBPH pour la collecte, le stockage, la commercialisation et le transport de

Plus en détail

L évaluation à haut niveau d assurance

L évaluation à haut niveau d assurance L évaluation à haut niveau d assurance Agréé DCSSI Vos contacts : ACCREDITATION N 1-1528 Section Laboratoires Christophe ANIER (Responsable Technique du CESTI) christophe.anier@aql.fr Christian DAMOUR

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

Accréditation des laboratoires

Accréditation des laboratoires 5 Séminaire des CNR Accréditation des laboratoires J.-C. Piffaretti Interlifescience &900 Massagno, Suisse Paris, 28 mai 2009 Accréditation??? -mais qu'est-ce qu'ils ont encore inventé pour nous embêter!

Plus en détail

TABLE DE MATIERES. Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?...

TABLE DE MATIERES. Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?... TABLE DE MATIERES Qu est-ce que SADCAS? Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?... En quoi les Organismes d Accréditation peuvent être bénéfiques jusqu aux derniers utilisateurs?.. Le

Plus en détail

Actualités de l'accréditation au Grand-Duché de Luxembourg

Actualités de l'accréditation au Grand-Duché de Luxembourg Lundi 22 juillet 2013 Actualités de l'accréditation au Grand-Duché de Luxembourg Nouveaux documents ou mise à jour de documents OLAS Le formulaire F003 Rapport d audit OLAS a été mis à jour. Deux modifications

Plus en détail

Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic.

Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic. Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic. Afin que le diagnostic technique immobilier continue de répondre aux attentes des consommateurs et des Pouvoirs Publics, qu il remplisse

Plus en détail

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 Centre Technique du Papier CTP Domaine Universitaire - 351, rue de la Papeterie - 38044 Grenoble Cedex 09 - France Tél.

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Direction générale de la modernisation de l Etat

Direction générale de la modernisation de l Etat Direction générale de la modernisation de l Etat Service projets de simplification AVIS Habilitation des organismes certificateurs Label Marianne * * * Sommaire Version 8 du 4 novembre 2009 1 Les conditions

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011

Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011 Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011 Améliorer les relations clients-fournisseurs d une externalisation informatique Livrable 2010-2011 du Groupe ADIRA-ITIL Lyon 27 juin 2011 Animateurs: Jean LAMBERT

Plus en détail

REGLEMENT DE CERTIFICATION

REGLEMENT DE CERTIFICATION REGLEMENT DE CERTIFICATION Auditor/Lead Auditor «ISO/CEI 27001» N DE PROCEDURE LSTI 24, AVENUE DE MOKA 35400 SAINT-MALO VERSION DATE MAJ PAGE Q015 SAS AU CAPITAL DE 37 000 - SIREN 453 867 863 RCS DE SAINT-MALO

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

Certification de Formateurs de PCR.

Certification de Formateurs de PCR. Certification de Formateurs de PCR. Alain BONTEMPS, Directeur du CEFRI alain.bontemps@cefri.fr - En 1990 a été créé le C E F R I (Comité de Certification pour la Formation et les Entreprises travaillant

Plus en détail

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC Généralités 3 I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC La multiplicité des acceptations de la notion de Qualité est source de bien de malentendus et de réticences associées

Plus en détail

ASIP Santé 06/02/15. Classification : Non sensible public 2 / 16

ASIP Santé 06/02/15. Classification : Non sensible public 2 / 16 Le Ministère de la Santé, via son programme «Hôpital numérique», soutient l amélioration de la qualité de service et de la performance des établissements de santé par le développement et la promotion du

Plus en détail

La certification au FCBA. Bayonne le 28 septembre 2010 Eric Debanne Auditeur Technique

La certification au FCBA. Bayonne le 28 septembre 2010 Eric Debanne Auditeur Technique La certification au FCBA La Certification Une activité qui couvre tous les secteurs, forestiers, construction, ameublement L un des trois grands dans le domaine de la construction avec le CSTB et le LNE

Plus en détail

Conditions Particulières de Certification

Conditions Particulières de Certification Conditions Particulières de Certification RENOVATION ENERGETIQUE Page 1 sur 4 1. Objet et domaine d application du document Le présent document a pour objectif de définir les exigences spécifiques du processus

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION DES PERSONNES REALISANT DES DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS CEPE REF 26 Révision 06 Septembre 2009 Section «Certification d Entreprises et de Personnels et

Plus en détail

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015 DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES 1 Version 0.6 06/02/2015 2 PARTIE I : DÉCRYPTAGE RÉGLEMENTAIRE Cadre réglementaire et normatif Les entreprises concernées Objectifs

Plus en détail

ACCORD DU 8 SEPTEMBRE 2009

ACCORD DU 8 SEPTEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DES AGENCES DE RECHERCHES

Plus en détail

Par nature, Nous vous rendons. Plus performant. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse.

Par nature, Nous vous rendons. Plus performant. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse. Séminaire Démarche écoresponsable et sites sensibles : l exemple du Life Promesse Par nature, Nous vous rendons Plus performant. 11 décembre 2007 Group Présentation et comparaison de la norme ISO 14001

Plus en détail

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie Colloque USINE+ 6 octobre 2015 L audit énergétique en application du code de l énergie Laurent CADIOU Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l écologie, du développement durable et de

Plus en détail

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria DESS en pharmacie hospitalière Séminaires Assurance Qualité Sion, le 21 juin 2005 Plan Définitions Historique SMQ Pharmacie des HUG Utilité RQPH

Plus en détail

Airparif Services. Formations professionnelles 2015. Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France

Airparif Services. Formations professionnelles 2015. Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France Services Formations professionnelles 2015 Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France Catalogue de formations professionnelles 2015 a une longue expérience de sensibilisation et de formation tant

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

Services en ligne au niveau du MIPI et de ses établissements sous tutelle: Etat des lieux et perspectives

Services en ligne au niveau du MIPI et de ses établissements sous tutelle: Etat des lieux et perspectives Forum sur l administration électronique Ministère de la Poste et des TIC MPTIC Hôtel El Aurassi Dimanche 20 Décembre 2009 Communication du Ministère de l Industrie et de la Promotion des Investissements

Plus en détail

Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu

Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu Les certifications QMF : 4452-4453 Qualibat Métallerie Feu Daniel JACQUEMOT Le 09 décembre 2013 La définition de la 4453 445 METALLERIE RESISTANT AU FEU 4453 Fabrication et mise en œuvre d'ouvrages de

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE QUALIBAT

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE QUALIBAT RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE QUALIBAT Annexes I - II - III www.qualibat.com Article 1 - Objet... 5 Article 2 - Champ d application... 5 TITRE I - NOMENCLATURE... 5 Article 3 - Définition... 5 Article 4 - Codification...

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité 18 août 2010 SOMMAIRE PRÉSENTATION DE ATOUT FRANCE 1. LES GRANDS

Plus en détail

NEWSLETTER ECOCERT AGENDA. www.ecocert.com

NEWSLETTER ECOCERT AGENDA. www.ecocert.com # 2 - Février 2011 NEWSLETTER ECOCERT A LA UNE Le nouveau site Internet d Ecocert est en ligne! Poursuivant nos efforts pour mieux répondre à vos attentes, nous travaillons depuis un an à la refonte complète

Plus en détail

Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires

Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires Dr Moez JRIDI 15 décembre 2011 1 Sommaire Introduction Normalisation : rôles et

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats Page 1/11 REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

Le système d accréditation RESAOLAB. De l idée à la mise en œuvre. Présentation: Elie KABRE, Burkina Kafui KOUASSI, Togo

Le système d accréditation RESAOLAB. De l idée à la mise en œuvre. Présentation: Elie KABRE, Burkina Kafui KOUASSI, Togo Le système d accréditation RESAOLAB De l idée à la mise en œuvre Présentation: Elie KABRE, Burkina Kafui KOUASSI, Togo Objectifs et réflexions Mettre en place un système de reconnaissance d aptitudes techniques

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION. La journée sur les produits biologiques. Jaouadi Imen. CSFIAA Février 2013 22/04/13

PROCESSUS DE CERTIFICATION. La journée sur les produits biologiques. Jaouadi Imen. CSFIAA Février 2013 22/04/13 PROCESSUS DE CERTIFICATION La journée sur les produits biologiques Jaouadi Imen CSFIAA Février 2013 1 SOMMAIRE 123456- ECOCERT Définitions Plan de contrôle Etapes du processus de certification Plan de

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations

Plus en détail

CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation

CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation CÉQUAMI : ORGANISME DE PROMOTION DE LA QUALITE EN MAISON INDIVIDUELLE En construction et en rénovation Ses Missions : Développer la compétence des professionnels et attester de la performance de leurs

Plus en détail

Étude commandée par la DRIRE Auvergne, pour prévoir un accompagnement des entreprises suite à la «cartographie ITER» sur zone ViaMéca

Étude commandée par la DRIRE Auvergne, pour prévoir un accompagnement des entreprises suite à la «cartographie ITER» sur zone ViaMéca Origine du projet Page 1 Étude commandée par la DRIRE Auvergne, pour prévoir un accompagnement des entreprises suite à la «cartographie ITER» sur zone ViaMéca Objectif : identifier, dans la filière Nucléaire,

Plus en détail

ENJEUX DE LA NORMALISATION

ENJEUX DE LA NORMALISATION ENJEUX DE LA NORMALISATION Accueil...2 1 : Qu'est-ce qu'une norme?...2 2 : À quoi sert une norme?...3 3 : Que peut-on normaliser?... 11 3.1 Les domaines d'application de la normalisation... 11 3.2 Les

Plus en détail