LA VISION STRATÉGIQUE DU CETMEF THE STRATEGIC VISION OF CETMEF. Centre d Études Techniques Maritimes et Fluviales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA VISION STRATÉGIQUE DU CETMEF THE STRATEGIC VISION OF CETMEF. Centre d Études Techniques Maritimes et Fluviales"

Transcription

1 LA VISION STRATÉGIQUE DU CETMEF THE STRATEGIC VISION OF CETMEF Centre d Études Techniques Maritimes et Fluviales

2 En 2008, le Centre d études techniques maritimes et fluviales fêtait ses 10 ans ; en 2010, il se dote d une vision à 10 ans. Somme toute, vingt ans d histoire à retracer ou à tracer. Vision stratégique, l idée est simple : il s agit de s extraire du présent, de se projeter dans l avenir, d affirmer l ambition et d en déduire les lignes directrices du changement. Car c est bien de changement dont il est question : le vouloir, l anticiper et le conduire à partir de l affirmation d une raison d être, d un cœur de métier et d une valeur ajoutée et sans entrer dans les détails d un futur que l on ne connaît pas. Document cadre, CAP 2020 annonce un Centre d études techniques maritimes et fluviales, certes présent sur ses fondamentaux, mais aussi et surtout en dynamique sur les problématiques émergentes et en écoute sur les attentes de ses donneurs d ordre et de ses bénéficiaires. Le comité d orientation, instance de gouvernance du Centre, a approuvé les quatre orientations stratégiques proposées autour de la recherche et de l innovation, de la durabilité et de la préservation, de l aléa et de la vulnérabilité et, enfin, de la sécurité et de la sûreté. Il a également approuvé deux principes directeurs : développer les partenariats, les réseaux et les synergies, d une part et, d autre part, s inscrire dans une dynamique d adaptation régulière. Chacun des prochains contrats de progrès s exécutera dans ce cadre. Il fixera les attendus et les ressources par objectifs et actions. Ce contrat sera la trame des plans annuels couvrant sa période d exécution. On le voit et je m en félicite : au travers de CAP 2020, le CETMEF considère le changement comme une opportunité et, ce faisant, se donne l adaptabilité et la réactivité dont nous aurons besoin pour répondre aux grands défis de demain. Gérard Patey Président du comité d orientation du CETMEF

3 In 2008, the French Institute for Inland and Maritime Waterways (CETMEF) celebrated its 10th anniversary. In 2010, it set out its aims and principles for the next 10 years. As past meets future, we look back and forward across two decades of history. A strategic vision that could not be simpler: to climb out of the present and reach into the future. To define our goals and ambitions and build on the foundations for change. Because change is the key: you have to want it, anticipate it and manage it - with purpose, expertise and added value, but without setting an unknown future in stone. Our reference framework, CAP2020, is clear: the Institute for Inland and Maritime Waterways has a fundamental role to play today, but must also be ready to meet the challenges that lie ahead and the future expectations of its contractors and beneficiaries. The steering committee, which is the Institute s governing body, has approved four strategic themes: research and innovation, durability and preservation, risks and exposure and, lastly, safety and security. It has also approved two guiding principles: the constant development of partnerships, networks and synergies, and the constant capacity to adjust and adapt. Tomorrow s contracts will be governed by these principles, with a clear mission statement and resources defined for each target and action. They will set the framework for each yearly plan. I am extremely proud. CAP 2020 is a clear indication that, for the Institute for Inland and Maritime Waterways, change is an opportunity, that it has the capacity to adapt and respond to the major challenges that lie ahead. Gérard Patey Chairman of the CETMEF Steering Committee

4 page 06 page 08 page 18 page 22 page 26 page 28

5 2010, CE QUE NOUS SOMMES 2010, WHO WE ARE 2020 COMMENCE AUJOURD HUI 2020 STARTS TODAY ANALYSE STRATÉGIQUE, APPUIS, ATOUTS ET DÉFIS STRATEGIC ANALYSIS: ASSETS, ADVANTAGES AND CHALLENGES FONDAMENTAUX, S ADAPTER AUJOURD HUI ET DEMAIN FOUNDATIONS: ADAPTING TODAY AND TOMORROW VISION, LE CETMEF EN 2020 OUR VISION: CETMEF IN 2020 L INTENTION STRATÉGIQUE STRATEGY

6 06

7 Service technique central, le Centre d études techniques maritimes et fluviales est un service à compétence nationale placé auprès de la ministre chargée du développement durable. Le CETMEF exerçe trois missions principales : > Recherche et développement > Ingénierie et méthodologie > Direction technique (conduite de programmes) Sur 5 champs de compétence : > Ingénierie portuaire > Sécurité de la navigation > Ingénierie fluviale > Ingénierie côtière > Télécommunications Au service : > de l État > des collectivités territoriales > des grands ports maritimes, > de Voies Navigables de France > et de l ensemble des acteurs de la communauté maritime et fluviale. Il développe différentes collaborations avec l enseignement supérieur, les ingénieries et ses homologues européens et internationaux. TODAY 2010, WHO WE ARE Purpose, missions, partners, beneficiaries The Centre d Etudes Techniques Maritimes et Fluviales, the French Institute for Inland and Maritime Waterways, is an engineering department of the French Ministry of Ecology and Sustainable Development. The CETMEF has three main roles: > Research and development > Engineering and methodology > Technical supervision (managing programmes) In 5 areas of expertise: > Port engineering > Maritime and inland navigation safety > River engineering > Coastal engineering > Sea and river telecommunications Providing services to: > the government > local authorities > major seaports > the French Waterways Authority (VNF) > and the inland and maritime waterways community writ-large. It also has various links with higher education, the engineering industry and its European and international counterparts. 07

8 8 08 Un paysage différent Le CETMEF s inscrit dans un paysage différent de celui de la décennie précédente. Seule certitude : celui-ci changera à nouveau sur les 10 ans à venir. Ce paysage est marqué par la mondialisation des échanges, le primat du développement durable et les ruptures technologiques autour de la collecte et du traitement de l information. Ces changements de fond tiennent à quatre éléments principaux : la décentralisation, la mutation de l appareil de l État, l inflexion des politiques publiques et l évolution des champs sur lesquels nous intervenons. Au titre de la mutation de l appareil de l État, nous retenons principalement trois motifs d adaptation permanente : l intégration communautaire, la décentralisation et la réforme de l Etat. Pour sa part, l intégration communautaire nous amène à être encore plus présent qu aujourd hui au

9 sein des instances internationales et des plates-formes de réflexion sur les besoins et les solutions du futur. Avec la décentralisation le Centre est au service, non seulement de l État mais aussi, d une part, des collectivités territoriales, de plus en plus directement en charge de questions maritimes, portuaires, côtières, fluviales et routières et, d autre part, des gestionnaires d infrastructures et des opérateurs de transport. Dans le même temps, l adaptation de l administration territoriale de l État nous conduit à développer des liens différents avec les services déconcentrés. Plus largement, la réforme de l État conduit chaque service à s interroger sur son efficience et à rechercher l optimisation globale de ressources en décroissance. PROSPECTS 2020 STARTS TODAY Shaping our strategy A new landscape If the CETMEF s current working environment is different from that of the previous decade, one thing is certain: it will change again over the next 10 years. Today s shifting landscape is marked by the globalisation of trade, the importance of sustainable development and technological breakthrough in gathering and processing information. These profound changes hinge on four main factors: decentralisation, changing government structures, new government policy and the constantly evolving field in which we operate. Three main issues drive the need to constantly adapt government structures: increasing community integration, decentralisation and state reform. Increasing community integration means we need to play a more active part in the international authorities and think-tanks on the needs and solutions of the future. Decentralisation means the Institute is in the service of not only the state, but also of local authorities as they take increasing responsibility for issues regarding the sea, ports, coasts, rivers and roads, and of infrastructure and transport operators. State reform means we need to develop different links with deconcentrated services and, more generally, is prompting services to review their efficiency and optimise their dwindling resources. 09

10 10 Au delà, il convient surtout de s emparer de l inflexion profonde des politiques publiques au profit du développement durable. Celle-ci se traduit par un déplacement des enjeux et des priorités vers l intégration des considérations environnementales dans tout projet de construction ou d exploitation, la prise en compte des effets du changement climatique, la montée des préoccupations liées aux risques naturels et industriels, sans oublier la gestion des zones côtières, les questions énergétiques et celles liées à la mobilité durable. Autant d orientations stratégiques pour les activités du Centre posées au travers des Grenelle (Environnement, Mer, Ondes). À toutes ces évolutions, s ajoutent, d une part, l abandon progressif de l ingénierie publique, sauf exceptions et, d autre part, le développement des pôles de compétitivité dans un contexte de concurrence accrue à l international pour l ingénierie privée. Ces pôles de compétitivité sont devenus des partenaires incontournables. C est ainsi que le CETMEF est déjà proche des grands acteurs professionnels maritimes et fluviaux : filière Énergie marine au sein du Cluster maritime, construction navale au sein de Waterborne TP, armateurs et navigants au travers de la collaboration sur le simulateur de navigation. Rappelons, enfin, que ces différents changements en cours ou initiés ne doivent pas faire oublier notre rôle essentiel d expert au profit de l État dans l exercice de son rôle de stratège et de régulateur, mais aussi d autorité de police, de gardien de la sécurité publique et de gestionnaire des patrimoines. Au delà, il convient surtout de s emparer de l inflexion profonde des politiques publiques au profit du développement durable. Beyond this, we need to radically reorientate public policy towards sustainable development. This means shifting priorities to integrate environmental considerations into all construction or exploitation projects, factoring in climate change, raising awareness when it comes to natural and industrial risks, and of course managing coastal regions and energy and sustainable mobility issues - all strategic challenges for the Institute as laid down by the government s ecology conferences on the environment, sea and waves (or «Grenelle de l environnement»). As well as these developments, comes the gradual abandonment of government-funded engineering (exceptions aside), and the development of competitive clusters against a backdrop of increased international competition for private engineering. These competitive clusters have become key partners. In fact, the CETMEF has already developed close links with the main professional players in the maritime and river sectors: marine energy division of the French maritime cluster, shipbuilding division within Waterborne TP, and shipowners and navigators through collaboration on navigation simulators and instruments.

11 Beyond this, we need to radically reorientate public policy towards sustainable development. Just as important, however, is that these different changes, ongoing or recently begun, must not divert us from our main purpose as an expert serving the state in its roles of strategist and regulator, police authority and guardian of public safety, and keeper of our national heritage. Une évolution importante des champs de compétence du service. Le CETMEF devra aussi s adapter aux contextes plus particuliers de chacun de ses champs de compétence. Dans le domaine maritime, le développement extrêmement important du trafic commande d améliorer la sécurité de la navigation, en mettant en œuvre les engagements internationaux et d appliquer les normes règlementaires produites par l Organisation Maritime Internationale (OMI), l Association Internationale de Signalisation Maritime (AISM) et l Union Européenne. Il convient aussi de prendre en compte la multiplicité des usages avec les projets liés aux énergies marines, aux éoliennes en mer ou encore au développement récent des cultures marines dans le respect des activités anciennes (pêche) et de la biodiversité. Dans le domaine côtier, la tempête Xynthia a rappelé la nécessité de mieux appréhender le risque de submersion et la vulnérabilité de la zone côtière. Le changement climatique Dans le domaine côtier, la tempête Xynthia a rappelé la nécessité de mieux appréhender le risque de submersion et la vulnérabilité de la zone côtière. renforce le besoin de mieux connaître les phénomènes marins extrêmes et de définir les aménagements et interventions pertinents pour en limiter les conséquences néfastes. Les collectivités et l État devront ensemble partager non seulement la culture technique de ces sujets mais surtout les modes respectifs d intervention. Dans le domaine portuaire, la réforme voulue par la loi du 4 juillet 2008 offre l occasion d améliorer la compétitivité de nos grands ports de commerce et leur donne la chance d accompagner le développement important du trafic maritime mondial. Les considérations environnementales imposent de plus en plus de «faire du port sur le port et non pas du port sur le vert» (Paul Sherrer, lors du comité d orientation du CETMEF du 29 juin 2010). Ceci oblige les autorités portuaires à optimiser l exploitation des infrastructures, à garantir la sécurité de la navigation dans des espaces restreints et à innover pour accueillir des navires de plus en plus gros. La revitalisation d anciennes zones portuaires pose aussi le problème de l interface entre la ville et le port et, plus particulièrement, de la maitrise de certaines nuisances liées à l activité portuaire (bruit,fumées, odeurs...). 11

12 12 L augmentation nécessaire des modes massifiés de transport de marchandises (par le fer, par les voies navigables ou par feedering) pour agrandir l hinterland des ports français à l instar de leurs concurrents européens nécessite d y intégrer des interfaces performants bien reliés aux réseaux européens de transport. Comme dans d autres domaines, les infrastructures portuaires (quais, digues, écluses ) devront intégrer la notion de cycle de vie. Celle-ci privilégie une maintenance optimisée et une adaptation progressive plutôt qu un abandon et la construction d ouvrages neufs. Enfin, les dragages dans les ports et leurs chenaux d accès devront concilier amélioration des accès et préservation environnementale par des progrès techniques et la valorisation des produits de dragage. Par ailleurs, à l occasion des réflexions du Grenelle de la mer sur le port du futur, il a paru pertinent d enrichir le concept de port offshore. L objectif est double : apporter des réponses à un port qui souhaite profiter d une opportunité commerciale et préparer la France à se placer demain dans la compétition internationale pour doter l Afrique de ports adaptés à son développement économique. Dans le domaine fluvial, les lois du Grenelle ont confirmé la réactivation de ce mode de transport en France illustrée par le projet emblématique du canal Seine-Nord-Europe mais aussi par les projets de modernisation concernant la Moselle et le Rhin portés par Voies Navigables de France (VNF). À l avenir, le réseau des voies navigables jouera un rôle plus essentiel encore dans le transport de l eau... Ces projets intègrent mieux le réseau français dans le réseau européen des grandes voies navigables. La forte croissance du trafic fluvial constatée ces dernières années et notamment en , malgré la crise, permet l émergence d armateurs fluviaux et suscite des besoins en formation pour une profession en profonde mutation. On constate aussi la multiplication et le développement de plateformes multimodales sur les axes Le Havre-Rouen- Paris, Marseille-Lyon et sur la desserte fluviale du port de Dunkerque. Cette ambition affirmée se décline bien sûr en modernisation de l infrastructure, professionnalisation de la maintenance, optimisation des méthodes d exploitation, renouvellement de la flotte et en émergence du concept de voie d eau intelligente. Elle s accompagne aussi d un souci constant de sécurité des digues et des barrages-réservoirs ainsi que d une prise en compte croissante des enjeux environnementaux liés à la biodiversité et aux dragages. À l avenir, le réseau des voies navigables jouera un rôle plus essentiel encore dans le transport de l eau, ressource raréfiée sur laquelle nous devrons nous mobiliser pour une gestion économe.

13 13

14 14 A significant change in the Institute s areas of expertise. The CETMEF must also adapt to more specific contexts of each of its areas of expertise. Sea: the major increase in maritime traffic requires an improvement in navigation safety by implementing international agreements and applying regulatory standards laid down by the International Maritime Organization (IMO), the International Association of Marine Aids to Navigation and Lighthouse Authority (IALA) and the European Union. It is also important to take into account the many uses of projects in marine energy, offshore wind energy or in the recent development of sea farming that respects more traditional activities (fishing) and biodiversity. Coastal areas: Windstorm Xynthia in February 2010 was a reminder of the need to better apprehend the risk of flooding and the vulnerability of coastal areas. Climate change is increasing the need to better understand extreme sea phenomenon and to define the relevant structures and operations to limit any disastrous consequences. Together, communities and the state must not only foster greater technical expertise but, and above all, define the necessary intervention. Ports: lthe reform introduced by the law of 4th July 2008 is intended to improve the competitiveness of our main trading ports and to give them the means to adapt to and accommodate the significant increase in global sea traffic. Windstorm Xynthia in February 2010 was a reminder of the need to better apprehend the risk of flooding and the vulnerability of coastal areas. Environmental concerns increasingly require the construction of ports upon ports, not ports upon greenery (as Paul Sherrer pointed out during the CETMEF steering committee meeting on 29th June 2010). This forces port authorities to optimise their infrastructures, guarantee navigation safety in small channels and innovate in order to accommodate increasingly large ships. The renewal of former port areas also raises the problem of how to link town and port and, more specifically, control certain forms of pollution related to port activity (noise, smoke, smells, etc.). The necessary increase in large-scale modes of transport (by rail, waterways or feedering) to enlarge the hinterland of French ports like their European counterparts, requires the integration of high-performance links that are well-connected to European transport networks. As in other fields, port infrastructures (quays, sea walls, locks, etc.) will have to integrate the notion of life cycles. This encourages better upkeep and progressive adaptation rather than neglect and new construction work. Lastly, dredging in ports and their approach channels will have to reconcile improved access with environmental conservation through technical progress and superior dredging equipment.

15 Furthermore, the government s ecology conference on the sea and future ports deemed it relevant to further investigate the concept of offshore ports. The aim is twofold: to provide solutions for a port wishing to take advantage of a commercial opportunity, and to prepare France for tomorrow s global competition in providing Africa with ports that can accommodate its economic development. Rivers: : the laws stemming from the government s ecology conference confirmed the reactivation of waterways in France, as illustrated by the symbolic project of the Seine- Nord-Europe channel and the renovation projects in the Moselle and Rhine regions carried out by the French Waterways Authority (VNF). The waterways network will play an even more crucial role in the transport of water - an increasingly scarce resource that we will have to manage efficiently. These projects mean France is now better integrated within Europe s network of major waterways. The large increase in river traffic in recent years, especially from 2009 to 2010 and despite the crisis, has encouraged the emergence of river shipbuilders and brought about training needs for a profession undergoing major change. We have also seen the increasing number and development of multi-modal platforms on the Le Havre-Rouen-Paris and Marseille-Lyon routes and on the river channels that service the port of Dunkerque. This clear ambition obviously requires: the modernisation of infrastructures, professional maintenance, the optimisation of operational methods, the upgrading of ship fleets and the development of the concept of intelligent waterways. Accompanying all this is also a constant concern for the safety of sea walls and storage dams as well as a growing awareness of the environmental stakes linked to biodiversity and dredging. In the future, the waterways network will play an even more crucial role in the transport of water - an increasingly scarce resource that we will have to manage efficiently. 15

16 16

17 17

18 18 Le CETMEF dispose d appuis et d atouts. Au cours des années précédentes, nous avons su développer une relation constante avec les gestionnaires d infrastructures et les opérateurs de transport. Reconnus dans l édition de guides et notices, dans la mise à disposition de logiciels, nous avons su relier recherche er application. Le Centre a noué des partenariats de recherche et a investi les pôles de compétitivité, il est acteur de projets. Au-delà de ces points d appuis, le contexte dans lequel nous nous engageons nous permettra de déployer nos compétences sur différents champs. STRATEGIC ANALYSIS ASSETS, ADVANTAGES AND CHALLENGES CETMEF has both assets and advantages. Over the past years, we have developed close relations with infrastructure and transport operators. We are recognised publishers of guides and leaflets and software, and have managed to reconcile research and application. As a catalyst for projects, the Institute has forged research partnerships and invested in competitive centres. Beyond these solid bases, the context in which we work enables us to deploy our skills in different fields.

19 19

20 20

21 Tout d abord, le besoin d expertise en matière de développement durable : effets du changement climatique sur les structures côtières, développement des énergies marines renouvelables, durabilité des ouvrages et biodiversité. Ensuite, l attente en matière de risque naturel et industriel, de sécurité de la navigation et de sûreté des infrastructures. Enfin, le développement de la prospective autour des nouvelles routes maritimes, des ports et des bateaux du futur. Par ailleurs, des projets de technopôle comme celui dédié au fluvial sur Compiègne, de grands projets à l instar du Canal Seine Europe ou des démarches de coopération telles que celle de l Union pour la Méditerranée ou le soutien de l ingénierie privée à l international nous offrent de véritables opportunités de développement. À l inverse, le CETMEF doit relever plusieurs défis dans ce nouveau contexte global. Le premier tient à sa capacité à recentrer ses missions et rééquilibrer un positionnement parfois trop opérationnel. Il s agit de conforter les compétences du Centre y compris sur les questions émergentes (biodiversité, énergie, climat), de le doter de moyens d essais en propre, de développer l approche en offre globale de service ainsi que la relation client et de rationaliser l infrastructure afin de gagner en cohérence et en cohésion. Le second tient à sa capacité à s adapter à un nouvel environnement : réforme du réseau scientifique et technique du ministère chargé du développement durable, grands choix des directions de programme, la réduction des moyens humains et financiers inscrits au budget de l État. Firstly, there is a need for expertise in sustainable development: impact of climate change on coastal structures, the development of renewable marine energies, the durability of construction works and biodiversity. Next, there are the expectations in terms of natural and industrial risk, navigation security and infrastructure safety. Lastly, there is the prospect of development linked to new maritime routes, ports and the ships and boats of the future. Furthermore, technology park projects like the one in Compiègne which specialises in rivers, large projects like those of Canal Seine Europe, cooperative initiatives like those of the Union for the Mediterranean, and the world s private engineering sector offer us genuine growth opportunities. On the other hand, CETMEF must face several challenges in this new global context. The first relates to the ability to refocus its missions and re-orientate a position that is sometimes too operational. It means reinforcing the Institute s skills, including those on emerging issues (biodiversity, energy, climate), supplying it with its own testing equipment, developing its overall service offer and customer relations and streamlining its infrastructure for greater coherence and cohesion. The second relates to the ability to adapt to a new environment, the reform by the science and technology network of the French Ministry for Ecology and Sustainable Development, the key policy choices of the departments that run the programmes and the cutbacks in human and financial resources linked to the government budget. 21

22 22

23 Changements d ensemble, changements propres à chacun de nos grands champs de compétence, il s agit de réinvestir nos fondamentaux, de préparer l évolution de nos missions et de nos métiers et d adapter notre organisation et notre fonctionnement. Réinvestir nos fondamentaux Le Centre doit affirmer sa raison d être, son cœur de métier et sa valeur ajoutée. Il convient de préparer dès à présent tant le développement de ce qui y répond pleinement que le repli ou l abandon de ce qui s en écarte ou le contredit. FOUNDATIONS ADAPTING TODAY AND TOMORROW Overall changes, changes that are specific to each of our main areas of expertise, we need to reinvest in our fundamentals, prepare for the evolution of our tasks and activities and adapt our organisation and operations. Reinvesting in our fundamentals The Institute must reaffirm its purpose, core business and added value. It is important to prepare - starting now. To develop what concretely applies and to abandon or discard what diverges or contradicts that purpose. 23

24 24 Tout d abord, notre raison d être. Celle-ci devrait s articuler plus encore qu aujourd hui autour de trois éléments essentiels : la connaissance (dont la veille), la méthodologie et l innovation. C est ainsi que nous existons pour compléter, partager et diffuser la connaissance. Notre fonction est également d alimenter et de faire connaître la méthodologie. Enfin, nous contribuons à l innovation en faisant progresser la conception. Ensuite, notre cœur de métier. Celui-ci doit se concentrer sur trois domaines : l assistance scientifique et technique, la recherche appliquée et l expertise (volet restitution compris). Service catalyseur, intégrateur, diffuseur, mobilisateur : notre raison d être et notre cœur de métier appellent une ambition renouvelée. Nous gagnerons en valeur ajoutée par la qualité de notre écoute client, y compris dans le respect des délais, l utilité opérationnelle de nos produits et de nos services, la qualité de nos procédures et de nos productions et, enfin, notre capacité à piloter, animer et associer. Il ne s agit pas seulement de recentrer sa raison d être mais également de s assurer, d une part, de la cohérence entre missions et métiers et, d autre part, de la pertinence de l organisation et du fonctionnement. Accompagner l évolution de nos missions et de nos métiers Transport durable, énergies marines renouvelables, effets du réchauffement climatique, risques naturels, aménagement raisonné, innovation (port du futur, navire du futur), technologies de l information, gestion patrimoniale des ouvrages, etc... : La satisfaction de nos donneurs d ordre et de nos bénéficiaires passe par une évolution de nos métiers, de nos emplois et de nos compétences. nous sommes attendus sur l ensemble de ces questions dont certaines sont encore émergentes. À l inverse, une partie de notre activité historique tenant aux affaires maritimes ainsi qu à la radionavigation appliquée à la route connaît une réduction sensible voire un abandon de l opérationnel et de la maîtrise d œuvre au profit de de la prospective, de la qualification des systèmes et de la méthodologie. Au total, entre missions émergentes et structurantes sur le long terme et missions historiques appelées à se replier, la satisfaction de nos donneurs d ordre et de nos bénéficiaires passe par une évolution de nos métiers, de nos emplois et de nos compétences. Adapter notre organisation et notre fonctionnement Dans le même temps, notre organisation et notre fonctionnement doivent également évoluer afin de faciliter l exercice de nos missions et de satisfaire nos bénéficiaires. Au delà de la nécessité de gagner en unité, notre organisation doit donc permettre toujours plus de transversalité, d adaptabilité et de réactivité. Notre mode de fonctionnement doit également privilégier l optimisation permanente par la démarche qualité, l emploi des outils collaboratifs et le mode projet.

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE. Developing a joint strategy for the Channel area

CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE. Developing a joint strategy for the Channel area CONTRUISONS ENSEMBLE UNE STRATÉGIE POUR L ESPACE MANCHE Developing a joint strategy for the Channel area Les objectifs du projet Co-financé par le programme Interreg IVA France (Manche) Angleterre, le

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime)

Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime) Complex Weapons - Delivering Capability Through Partnerships Nick Neale Project Director Future Local Area Air Defence System (Maritime) Presentation Themes MBDA delivering capability through partnerships

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments?

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? THE AALBORG COMMITMENTS IN GENEVA: AN ASSESSMENT AT HALF-TIME 1. City of Geneva in context : key facts 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? 3. The Aalborg Commitments: are they useful

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation www.terresneuves.com Institut d Acclimatation et de Management interculturels Dans un

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection AAA travaille dans le secteur aéronautique sur l'industrialisation, l'ingénierie de fabrication, la production, les activités d'inspection des appareils et la formation, sur appareil, sous-ensemble ou

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Eau et assainissement pour tous Water and sanitation for all Faire connaitre facilement les moyens techniques, financiers, éducatifs ou de gouvernance pour faciliter

Plus en détail

Sub-Saharan African G-WADI

Sub-Saharan African G-WADI Sub-Saharan African G-WADI Regional chapter of the Global network on Water and Development Information for Arid Lands Prof. Cheikh B. Gaye G-WADI Workshop 20-21 April 2010 Dakar, Senegal 35 participants

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies

Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Ecodevelopment and Resilient Energy Policies Laura E. Williamson - Project Director UNFCCC COP 17 Side Event December 2, 2011 Renewable Energy Policies for Climate Resilience, Sustainable Development and

Plus en détail

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA

REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA REVITALIZING THE RAILWAYS IN AFRICA Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK THE AFRICAN CONTINENT: SOME LANDMARKS AFRICAN NETWORKS: STATE OF PLAY STRATEGY: DESTINATION 2040 Contents 1 2 3 4 GENERAL FRAMEWORK

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL Supervisor Titre du poste de la superviseure ou du superviseur : Coordinator, Communications & Political Action & Campaigns Coordonnatrice ou coordonnateur de la Section des communications et de l action

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE PRESENTATION Spécialités Chimiques Distribution entreprise créée en 1997, a répondu à cette époque à la demande du grand chimiquier HOECHTS (CLARIANT) pour distribuer différents ingrédients en petites

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center 2008-1-TR1-LEO04-02465 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: IT-Call

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Propriété Intellectuelle et accord de consortium

Propriété Intellectuelle et accord de consortium INFODAYS Incontact 8-10 october 2012, Dakar, Sénégal Propriété Intellectuelle et accord de consortium Anne-Marie Schelstraete CIRAD, France Direction de la Recherche scientifique et de la Stratégie Chargée

Plus en détail

PEINTAMELEC Ingénierie

PEINTAMELEC Ingénierie PEINTAMELEC Ingénierie Moteurs de productivité Drivers of productivity Automatisation de systèmes de production Informatique industrielle Manutention Contrôle Assemblage Automating production systems Industrial

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Partenariats Public-Privé : le cas français Public-Private partnership : The French case

Partenariats Public-Privé : le cas français Public-Private partnership : The French case Partenariats Public-Privé : le cas français Public-Private partnership : The French case Denis Dessus Commission Marchés publics du Conseil national de l Ordre des architectes français Assemblée générale

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

Logiciels pour l'industrie pharmaceutique

Logiciels pour l'industrie pharmaceutique CIS Valley Logiciels pour l'industrie pharmaceutique La gamme Pharma Valley The PHARMA Valley range L'industrie pharmaceutique est confrontée à un enjeu stratégique majeur : les exigences toujours plus

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

For the attention of all Delegations/ A l attention de toutes les Délégations

For the attention of all Delegations/ A l attention de toutes les Délégations Postal address Adresse postale F-67075 Strasbourg Cedex France With the compliments of the Human Resources Directorate 17 September 2013 Avec les compliments de la Direction des Ressources Humaines DRH(2013)529

Plus en détail

Secrétaire générale Fédération Internationale du Vieillissement Secretary general International Federation on Ageing Margaret Gillis Canada

Secrétaire générale Fédération Internationale du Vieillissement Secretary general International Federation on Ageing Margaret Gillis Canada Vieillir et ne pas retourner dans le placard Jane Barrat Australie Secrétaire générale Fédération Internationale du Vieillissement Secretary general International Federation on Ageing Margaret Gillis Canada

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

EUROPEAN NEIGHBOURHOOD

EUROPEAN NEIGHBOURHOOD EUROPEAN NEIGHBOURHOOD TWINNING NEWS 28 European Neighbourhood Twinning Projects Pipeline for August, September and Twinning number ALGERIA Project title Renforcement des structures, pouvoirs et compétences

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

Plateforme Technologique Innovante. Innovation Center for equipment& materials

Plateforme Technologique Innovante. Innovation Center for equipment& materials Plateforme Technologique Innovante Innovation Center for equipment& materials Le Besoin Centre indépendant d évaluation des nouveaux produits, procédés et services liés à la fabrication des Micro-Nanotechnologies

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

Evènement formulaires Namur 02/12

Evènement formulaires Namur 02/12 Evènement formulaires Namur 02/12 Formulaires électroniques à la Commission européenne Philippe Biérlaire Chef de l unité Systèmes d information pour la gestion des ressources humaines Direction Systèmes

Plus en détail

GLOSSAIRE PSYCHOLOGICAL AND BEHAVIORAL BARRIER

GLOSSAIRE PSYCHOLOGICAL AND BEHAVIORAL BARRIER GLOSSAIRE THEME CREST WP1 BARRIERE PSYCHOLOGIQUE ET COMPORTEMENTALE BATIMENT INTELLIGENT CAPTEURS CHANGEMENT CLIMATIQUE CHEMINEMENT EDUCATIF COMPORTEMENT CONSEIL ECHANGES PROFESSIONNELS ECO UTILISATION

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator opyright 2007 IRAI Manual Manuel

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Consultants en coûts - Cost Consultants

Consultants en coûts - Cost Consultants Respecter l échéancier et le budget est-ce possible? On time, on budget is it possible? May, 2010 Consultants en coûts - Cost Consultants Boulletin/Newsletter Volume 8 Mai ( May),2010 1 866 694 6494 info@emangepro.com

Plus en détail

Enhancing cybersecurity in LDCs thru multi-stakeholder networking and free software

Enhancing cybersecurity in LDCs thru multi-stakeholder networking and free software WSIS cluster action line C5 22-23 may 2008 Pierre OUEDRAOGO, Institut de la Francophonie Numérique (IFN) pierre.ouedraogo@francophonie.org Enhancing cybersecurity in LDCs thru multi-stakeholder networking

Plus en détail

luxury training & coaching Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel -

luxury training & coaching Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel - Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel - luxury training & coaching Expert en qualité de service... Nos Objectifs Our Objectives Développer la qualité

Plus en détail

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until EUROPEAN COMMISSION Job Description Form Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until Job Holder Name Graça Maria MOREIRA DE SOUSA Job Profile Position CONTRACT

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

Expertise. Fiabilité. Qualité globale. Garanties

Expertise. Fiabilité. Qualité globale. Garanties Expertise Fiabilité Qualité globale Garanties GenSun est un fournisseur de solutions photovoltaïques «sur mesure» et clefs en main pour les particuliers, les entreprises et les collectivités. Des experts

Plus en détail

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain

Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Flood risk assessment in the Hydrographic Ebro Basin. Spain Évaluation du Risque d Inondation dans la Démarcation Hydrographique de Congrès SHF, Evénements extrêmes fluviaux et maritimes, Paris, 1-2 février

Plus en détail

8th EUA-CDE Annual Meeting The Future of Doctoral Education Where do we go from here? An introduction to Doctoral Education

8th EUA-CDE Annual Meeting The Future of Doctoral Education Where do we go from here? An introduction to Doctoral Education 8th EUA-CDE Annual Meeting The Future of Doctoral Education Where do we go from here? An introduction to Doctoral Education Dr. Paule Biaudet Institute of Doctoral Education University Pierre and Marie

Plus en détail

Equipements spéciaux A chaque métier sa station

Equipements spéciaux A chaque métier sa station Equipements spéciaux A chaque métier sa station Créateur de solutions Special equipment range A specific fuel solution for every business Vos stations mobiles PLUG & PLAY gérables à distance Your PLUG

Plus en détail

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag STORE IN BEETON, RFP# 2014-110 BEETON retailers in Beeton. The Liquor Control Board of Ontario () is seeking a responsible, customer-focused retailer to operate an Agency store in Beeton. To qualify, the

Plus en détail