Les conditions de développement des végétaux. Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence par des Compétences visées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les conditions de développement des végétaux. Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence par des Compétences visées"

Transcription

1 MODULE Cycle : 3 Classe:CM2 (16 élèves) Programme LA GERMINATION Unité et diversité du monde vivant Les conditions de développement des végétaux Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence par des Compétences visées manipulations simples l influence de quelques facteurs de Matériel pots pour faire les semis ( environ 1 par élève ou plus) un sachet de 4 graines dont certaines auront été passées au microonde pour «tuer» la graine 1 sac de terreau des graines de pois, de haricots, de tomate seringues café moulu sable cailloux coton 3 thermomètres papier cellophane frigidaire accessible aux élèves feuilles jaunes et blanches s de réalisation Travail effectué en Prévoir un endroit où stocker les semis, l accès à un frigidaire et la possibilité d utiliser un point d eau. Nombres de séances Séance 1 : rédaction d un protocole. Séance 2 : réalisation de semis. Séance 3 : émergence de la problématique : «Pourquoi toutes les graines n ont-elles pas germées?» Séance 4 : mise en place d une démarche expérimentale pour tester les facteurs identifiés. Séance 5 : la croissance des végétaux : analyser et exploiter des données mesurables Séance 6 : La graine et le développement d une plante Bibliographie pour le maître. La main à la pâte «réponse d un formateur sur la» Fiche connaissance 6 Enseigner les sciences à l école cycle 1 et 2 : module une graine, une plante?

2 SEANCE I : REDACTION D UN PROTOCOLE Objectifs Notionnels évaluer les connaissances de chaque élève sur la mise en semis d une graine et sur sa Méthodologiques faire rédiger un protocole permettant la Vocabulaire introduit Semis Plantation graine Lieu Modalités de travail Individuel collective puis groupe Organisation Durée 30 minutes Matériel sachet de 4 graines préparées par le maître (certaines auront été passées au micro-onde pour «tuer» la plantule) feuilles jaunes Déroulement : Phase individuelle 1-Distribuer des graines : le maître donne des sachets de 4 graines (un sachet par élève) et propose aux élèves de faire germer ces graines. 2- Sur le cahier d expériences (feuille jaune), chacun devra décrire le protocole du semis en : décrivant la graine ( description morphologique ) Phase collective imaginant ce qu elle donnera écrivant les modalités de plantation (matériel, description de ce qui sera fait pour semer et de ce qui sera fait les jours suivants pour permettre aux graines de germer) 1- A partir des protocoles rédigés par les enfants, établir : le matériel nécessaire les conditions du semis l entretien des semis 2- Exclure certaines demandes non réalisables (dans la séance conduite, l engrais a été exclu du matériel) mais toutes les propositions des enfants, même celles qui sont fausses, sont dans un premier temps retenues. Phase de synthèse 1- réaliser une affiche par groupe récapitulant les trois points abordés 2- Annexe 1: exemple de travail d élève Le mot du maître : Le fait de passer les graines au micro-ondes va permettre d empêcher la de certaines graines et de faire émerger la problématique sur les facteurs de.

3 SEANCE II : REALISATION D UN SEMIS Objectifs Notionnels Méthodologiques * Etre capable de conduire une culture en mettant en mettre en culture une graine en respectant le évidence par des manipulations simples l influence de protocole élaboré en séance 1 quelques facteurs de et de développement, observer, représenter en particulier les besoins des végétaux chlorophylliens. Vocabulaire introduit En fonction du matériel proposé : plantoir, terreau, bac... Lieu Cour de récréation Modalités de travail individuel Organisation Durée 30 minutes Matériel un pot par élève terreau eau seringues le reste dépend des propositions des élèves (cf séance 1) Déroulement Phase collective 1- Rappel de la séance précédente, faire verbaliser les différentes étapes. 2- A partir des référents collectifs élaborés lors de la synthèse, les enfants précisent les trois points abordés : le matériel nécessaire les conditions de réalisation du semis les modalités d entretien Phase de réalisation 1- Mise en place d un semis individuel par élève 2- Chaque enfant choisit le matériel parmi les objets proposés sur un lieu central (par exemple une table regroupant l ensemble du matériel ) 3- Mise en pot des graines d après le dispositif individuel mis en place à la séance 1.. Phase de suivi et d observation L entretien et l observation sont faits quotidiennement. Chaque enfant note ses observations sur le cahier d expériences. Le mot du maître : Un élève a proposé d utiliser une seringue pour doser l arrosage. Les pots de semis peuvent être remplacés par des pots de yaourts. Prévoir une table protégée en fond de pour stocker les semis. Dans une, les premières s apparaissent au bout d une semaine.

4 SEANCE III : POURQUOI TOUTES LES GRAINES N ONT-ELLES PAS GERMEES? environ 2 semaines plus tard Objectifs Notionnels Méthodologiques Comprendre l influence de quelques facteurs de Savoir repérer les différentes variables et de développement des végétaux chlorophylliens Vocabulaire introduit air, chaleur, température, lumière, support ou substrat Lieu Modalités de travail Collectif, groupes de 4 et individuel Organisation Durée 45 minutes Matériel Feuilles grand format et feuilles Cahier d expériences Déroulement Phase collective 1- Bilan des observations réalisées : discussion collective et mise en évidence des différences de 2- Emergence de la problématique : «Pourquoi toutes les graines n ont-elles pas germées?» 3- Lister les propositions des élèves. Travail de groupe 1- A partir de la liste des propositions, chaque groupe retient une variable. 2- Demander de préciser le choix retenus et les explications possibles : Ex. La température : ambiance trop chaude Ambiance trop froide Courant d air etc Phase de mise en commun 1- Afficher les travaux de groupes et demander d argumenter les choix retenus. 2- Organiser le débat entre les différents points de vue. 3- Ecrire au tableau les hypothèses proposées et identifier les facteurs pouvant influencer la qualité de : la lumière le substrat (milieu dans lequel on sème la l air graine) l eau la chaleur Phase individuelle Réalisation d un résumé de la séance reprenant les éléments clefs et mettant en évidence les différents paramètres.

5 SEANCE IV : METTRE EN PLACE UNE DEMARCHE EXPERIMENTALE POUR TESTER LES FACTEURS IDENTIFIES Objectifs Notionnels Méthodologiques Comprendre l influence de quelques facteurs de mettre en place une démarche expérimentale en et de développement des végétaux vue de tester une variable déterminée à l avance chlorophylliens Elaborer des traces écrites permettant dans le temps le suivi des phénomènes observés (notamment pour la mise en évidence des transformations chez les végétaux) Vocabulaire introduit air, chaleur, température, lumière, support ou substrat Lieu Modalités de travail Collectif et groupes de 4 Organisation Durée 45 minutes Matériel pots où les graines ont été mises en feuilles jaunes pots pour semis terreau graines de haricots (4 par groupe) papier cellophane seringues café moulu sable cailloux coton 3 thermomètres frigidaire accessible aux élèves matériel en fonction des choix expérimentaux des groupes. Feuilles grand format et feuilles Déroulement Travail de groupe 1- A partir des affichages de groupes réalisés, rappeler ce qui a été vu : insister sur les variables que l on peut séparer (eau, lumière, température, substrat, air ) 2-Rechercher, par groupe, un protocole expérimental pour tester l un de ces facteurs : chaque groupe choisit de travailler sur un facteur. Cf annexe 2 Mise en commun 1- Réalisation d un tableau de synthèse reprenant les différentes conditions de proposées par chaque groupe en fonction du facteur retenu. 2- Exemple de tableau :

6 Différentes conditions de s proposées par chaque groupe en fonction du facteur étudié Groupe eau pas d eau 5 ml d eau 15 ml d eau Groupe température à l intérieur de la sur le balcon (expérience faite en janvier) dans un frigidaire* Groupe lumière Groupe substrat Groupe air dans le placard dans de la terre à l air libre proche fenêtre dans du coton sous un plastique dans une boîte en carton permettant une luminosité faible dans du café 30 ml d eau dans du sable dans des cailloux * possibilité d installer une lampe pour éliminer le facteur lumière 3-Mise en place d un tableau d observation pour le suivi des s dans les semaines à venir (voir annexes 3 à 7). Insiste sur la précision du dessin lorsque apparaîtront les premières pousses. Les observations se font tous les jours d école. Annexes 2 à 7 : protocole expérimental et exemples de grilles d observation. Le mot du maître : - Les facteurs déterminants sont la présence d eau, de la température et de la lumière. Cependant, les expériences mises en place ont permis de tester d autres facteurs. - Ce tableau est le reflet de ce qui s est effectivement passé dans la mais ne doit en aucun cas être un modèle à reproduire à l identique. - Les graines sont identiques dans chaque groupe. - Le maître vérifie qu un seul facteur varie.

7 SEANCE V : LA CROISSANCE DES VEGETAUX : ANALYSER ET EXPLOITER DES DONNEES MESURABLES Notionnels analyser le rôle d un des facteur : l évolution d une plante et sa croissance Repérer les manifestations du développement : quantitatives (augmentation des dimensions) Objectifs Méthodologiques Savoir mesurer avec précision Comparer et décrire (verbalement ou graphiquement) la croissance d un être vivant Exploiter les documents de relevés de données numériques Lire, interpréter et construire quelques représentations : diagrammes, graphiques Vocabulaire introduit Croissance, courbe, graphique, abscisse, ordonné Lieu Modalités de travail Collectif, groupe Organisation Durée 45 minutes Matériel feuilles blanches à petits carreaux ou papier millimétré graphique pour exemple (annexe 8) crayon à papier, gomme, double décimètre Phase collective Déroulement 1- Par groupe, présentation des données recueillies. Chaque groupe présente ses résultats en s aidant de la grille d observation agrandie et affichée. 2- Demander aux élèves comment visualiser la croissance de la plante? 3- Noter les propositions des élèves. 4- Présentation par le maître d un document mettant en évidence la croissance de la population des ours dans les Pyrénées : faire observer les données chiffrées, la représentation graphique (courbe). faire observer le sens général de la courbe et l interprétation que l on peut en tirer (déclin de la population ursine, passage de 200 ours en 1923 à 10 ours en 2000) noter que le graphique met en relations deux grandeurs différentes. Repérer l axe des ordonnés et celui de l abscisse Les points d intersection successifs sont reliés par un segment. Aborder la notion de proportionnalité en relevant le rapport entre le nombre d ours et la graduation sur l axe, idem les années. Travail de groupe 1- Après distribution du tableau récapitulant la croissance de la plante ainsi que les dates de mesure, laisser les élèves élaborer leur graphique. 2- Par groupe, demander de préciser la façon de procéder : comment sont organisées les axes. Quel rapport est choisi pour les dates? pour la mesure de longueur? Comment déterminer le point d intersection? Mise en commun 1- Observer les courbes obtenues et dégager les constantes ou différences entre les courbes. 2- Observer la position des unités qui peut être différentes suivant les axes. 3- Analyser la courbe et noter les conclusions que l ont peut en tirer

8 SEANCE VI : LA GRAINE ET LE DEVELOPPEMENT D UNE PLANTE Objectifs Notionnels Etre capable de conduire une culture en mettant en évidence par des manipulations simples l influence de quelques facteurs de et de développement, en particulier les besoins des végétaux chlorophylliens. Méthodologiques Vocabulaire introduit Plantule, radicelles, enveloppe protectrice, cotylédons, réserve de nourriture Lieu Modalités de travail Collectif, groupe Organisation Durée 45 minutes Matériel expériences de chaque groupe (pots et une fiche d observation agrandie par le maître) graines germées, loupes, couteaux feuille blanche Déroulement Phase collective 1- Chaque groupe donne les résultats des différentes conditions de s 2- S aider de la grille d observation agrandie et affichée 1 Résultats 2 Résultats 3 Résultats 4 Résultats 5 Résultats Groupe eau Groupe chaleur Groupe lumière Groupe support Groupe air à l intérieur de la pas d eau dans le placard dans de la terre à l air libre rien plante blanche plante plante normale 5 ml d eau 15 ml d eau rien 30 ml d eau pourriture sur le balcon (expérience faite en janvier) rien dans un frigidaire rien proche fenêtre plante normale dans une boîte en carton permettant une luminosité faible plante verte claire dans du coton plante dans du café rien dans du sable début de dans des cailloux début de sous un plastique plante normale 3- Ces résultats permettent d aborder les points suivants : rôle de la lumière sur la couleur de la plante

9 notion de serre (groupe air : les graines ont germé dans les deux cas ) Pourquoi? importance de la quantité d eau la graine a des «ressources» pour germer et peut donc grandir même dans un substrat qui n est pas de la terre (coton) importance de la température Travail de groupes 1- Observation de la structure de la graine germées 2- Observer les différentes parties visibles et les représenter 3- Essayer de déterminer leurs fonctions : ce travail peut être effectué à partir de la lecture de documents scientifiques. Synthèse collective écrite 1- Elaborer une trace écrite structurant les savoirs acquis : les conditions de développement d une plante, les étapes de sa croissance, la structure d une graine et la fonction des différentes parties observables. 2- Représenter à l aide d un schéma légendé ce qui a été observé. (voir annexe 7) Le mot du maître : - Si la plantule reste blanche, c est à cause de l absence de lumière qui empêche la synthèse de chlorophylle (l absence de lumière n empêche pas la croissance de la plante) - On ne peut pas dire qu une plante sous plastique est en absence d air ; se pose également dans ce cas le problème de l évaporation - Le débat peut prendre du temps mais permet d aborder les notions essentielles et de corriger les dernières mauvaises représentations des élèves. Prolongements possibles : Les plantes sont laissées dans la et entretenues pour observer leur développement et les limites de certaines conditions ( dans le coton, les cailloux, dans l armoire ) La notion de serre pourra être aussi abordée.

10 ANNEXE 1

11 ANNEXE 2

12 ANNEXE 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

1 sur 7 3-modules.doc

1 sur 7 3-modules.doc Tableau des compétences. Ce tableau récence un certain nombre de questionnements possibles autour du jardin à l école élémentaire. Les compétences travaillées sont celles choisies par le concepteur des

Plus en détail

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre Sommaire des séances CE2 Séance 1 Séance 2 CM1 Séance 3 Séance 4 CM2 Séance 5 La Lune a-t-elle toujours la même forme? Pourquoi la Lune change-t-elle

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Circuits électriques alimentés par des piles

Circuits électriques alimentés par des piles MODULE Cycle : II /III Classe: CE1/CE2 Programme ELECTRICITE Monde construit par l homme Circuits électriques alimentés par des piles Compétences visées Faire briller une ampoule dans un circuit électrique

Plus en détail

OMBRES ET LUMIERE OMBRES ET LUMIERE. Sommaire des séances. Auteur : Marie Ramos

OMBRES ET LUMIERE OMBRES ET LUMIERE. Sommaire des séances. Auteur : Marie Ramos OMBRES ET LUMIERE (CYCLE 3) OMBRES ET LUMIERE Auteur : Marie Ramos RESUMÉ : Ce module permet aux élèves de découvrir quelques propriétés physiques de la lumière. Ce module est une version raccourcie d

Plus en détail

Le monde du vivant. Les manifestations de la vie chez l enfant. Cycle : 2 Classe : CE1. Compétences visées. Matériel. Conditions de réalisation

Le monde du vivant. Les manifestations de la vie chez l enfant. Cycle : 2 Classe : CE1. Compétences visées. Matériel. Conditions de réalisation MODULE Cycle : 2 Classe : CE1 Programme Compétences visées Matériel Conditions de réalisation Nombre de séances Bibliographie pour le maître Le monde du vivant Les manifestations de la vie chez l enfant

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Rappels : Un être vivant est un organisme qui : - Prélève de la matière (eau, air, nourriture), - Se reproduit, - Possède une durée de vie

Plus en détail

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes»

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» 5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» Niveau : cycle 3 Modèle proposé : séquence de 2 séances Certaines activités peuvent être proposées périodiquement (entraînement, consolidation..)

Plus en détail

FORMES ET EQUILIBRE *

FORMES ET EQUILIBRE * FORMES ET EQUILIBRE * Christine BONNAS Professeur des Ecoles, Satolas et Bonce I - LES CONDITIONS DE L EXPERIMENTATION L activité s est déroulée dans une classe de moyenne section de 14 élèves. Choix de

Plus en détail

Localiser - manipuler «Mise en page»

Localiser - manipuler «Mise en page» Localiser - manipuler «Mise en page» 4-31 Niveau 3 Entraînement 1 Objectifs Applications Matériel Consignes Remarques Transferts possibles - Exercer une manipulation. - Reconnaître des formes géométriques.

Plus en détail

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions)

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions) Le ce rcl e de lecture ( ) 1 Le principe : C est un temps d échanges entre des élèves ayant lu le même livre qui se déroule de la manière la plus autonome possible. Afin de rendre ce temps d échanges riche,

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Les arbres en hiver. Compétences visées. 1ère séance. 2ème séance

Les arbres en hiver. Compétences visées. 1ère séance. 2ème séance Les arbres en hiver. Compétences visées Avoir compris et retenu : Les arbres ont une croissance qui se poursuit toute leur vie ; elle peut être discontinue, saisonnière dans les zones à saisons marquées.

Plus en détail

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF)

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) 1. Historique Apparition du CCF : - en 1990 dans le règlement

Plus en détail

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Evolution d un scénario dans l expérience e-colab EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Cadre général Groupe e-colab au sein de l INRP Collaboration

Plus en détail

Technologie Comment fabriquer une voiture qui roule avec du matériel de récupération? Cycle 2

Technologie Comment fabriquer une voiture qui roule avec du matériel de récupération? Cycle 2 Technologie Comment fabriquer une voiture qui roule avec du matériel de récupération? Cycle 2 Objectif : Identifier des problèmes techniques posés par la fabrication de petites voitures, et à envisager

Plus en détail

Découverte du monde : l espace Le plan de la classe

Découverte du monde : l espace Le plan de la classe Découverte du monde : l espace Le plan de la classe Séance 1 : Représentations premières Compétences: Commencer à élaborer des représentations simples de l espace familier : la classe, l école, le quartier,

Plus en détail

Classe(s) : Seconde, première

Classe(s) : Seconde, première Le fantôme Classe(s) : Seconde, première Utilisation d un logiciel de tracé de courbes. Fonctions définies sur un intervalle. Fonctions associées. 1) Objectifs Mathématiques : - Fonctions polynômes du

Plus en détail

Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré

Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré Domaine : découvrir le monde Discipline : Le monde du vivant Niveau : CP Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré Références au programme : Faire prendre conscience à

Plus en détail

LUNDI : APPROCHER LES QUANTITES ET LES NOMBRES. Fiche pédagogique PS/MS

LUNDI : APPROCHER LES QUANTITES ET LES NOMBRES. Fiche pédagogique PS/MS Mission math 67 Semaine des math Année 2012/13 LUNDI : APPOCHE LES QUANTITES ET LES NOMES Fiche pédagogique PS/MS Compétence : Comparer des quantités, résoudre un problème portant sur les quantités. 1)

Plus en détail

Utiliser un tableau à double entrée «Les véhicules»

Utiliser un tableau à double entrée «Les véhicules» «Les véhicules» 16-41 Niveau 4 Entraînement 1 Objectifs Applications Matériel Consignes Remarques Transferts possibles Individualisation Oui. S'entraîner à utiliser ou à réaliser un tableau qui doit être

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2

Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2 Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2 Séance 1 : l écart constant entre deux droites parallèles donner une définition fonctionnelle du parallélisme de deux droites ; exhiber un procédé de

Plus en détail

2.1.3. La représentation graphique d évolutions

2.1.3. La représentation graphique d évolutions 2.1.3. La représentation graphique d évolutions 142 2 La mathématique financière 2.1.3. - LA REPRÉSENTATION GRAPHIQUE D ÉVOLUTIONS L analyse de la succession des données dans le temps va devoir être traitée

Plus en détail

La vie en mouvement : Homobilis vs Animobilis

La vie en mouvement : Homobilis vs Animobilis Fiche activité 8 La vie en mouvement : Homobilis vs Animobilis Conçue par la FRAPNA et adaptée par Christine BOBIN Académie de Dijon Les animaux ont besoin de se déplacer pour se nourrir, se reproduire

Plus en détail

Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. 1. Définition d un projet GPEC. Dans les entreprises de taille moyenne

Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. 1. Définition d un projet GPEC. Dans les entreprises de taille moyenne Fiche méthode n 3 Les étapes clés d une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences 1. Définition d un projet GPEC Une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences est par définition,

Plus en détail

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis Exercices d écoute Dessine ce que je te dis Former des dyades. Demander aux élèves de chaque dyade de placer un séparateur entre eux. Remettre à chaque élève une feuille de papier et un crayon (pas de

Plus en détail

1) Passation de la consigne (en collectif) Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite.

1) Passation de la consigne (en collectif) Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite. Séance n : 1 Objectifs : - explorer le matériel - mettre les élèves acteurs de l activité Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite. 4) Découverte et réalisation

Plus en détail

Numération Les nombres inférieurs à 59

Numération Les nombres inférieurs à 59 Numération Les nombres inférieurs à 59 Programmes de 2008 Connaître (savoir écrire et nommer) les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000. Repérer et placer ces nombres sur une droite graduée, les

Plus en détail

Module 4 : Cycle3. Transmission de mouvement : le pont levis

Module 4 : Cycle3. Transmission de mouvement : le pont levis Module 4 : Cycle3 Transmission de mouvement : le pont levis Histoire et technologie En cas d attaque du château : -Il faut faire entrer tout le monde dans la basse-cour et lever le plus vite possible le

Plus en détail

MODULE. Problèmes. Monde construit par l homme. Programme. Matériel. Nombres de séances ELECTRICITE. Compétences visées. Conditions de réalisation

MODULE. Problèmes. Monde construit par l homme. Programme. Matériel. Nombres de séances ELECTRICITE. Compétences visées. Conditions de réalisation MODULE ELECTRICITE Cycle : Classe: II C.E.1/CE2 Monde construit par l homme Programme Circuits électriques alimentés par des piles : bornes, conducteurs et isolants Compétences visées Problèmes Faire briller

Plus en détail

ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES GS-CP-CE1-CE2

ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES GS-CP-CE1-CE2 LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES GS-CP-CE1-CE2 DSDEN 58 Groupe départemental science Traces écrites «organisation et gestion de données» de la GS au CE2. 2013 1 / 11 L apprentissage

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

MODULE LA MATIERE DANS TOUS SES ETATS

MODULE LA MATIERE DANS TOUS SES ETATS MODULE Cycle : 2 Classe : CP / CE1 Programme LA MATIERE DANS TOUS SES ETATS La matière Etats de la matière Compétences visées Etablir des classements Trouver des critères de classement Observer et expérimenter

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique

Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique Séance effectuée dans une classe de CP à l école des Lauves, réalisée à partir de la vidéo fournie par M. EYSSERIC et préparée

Plus en détail

Electricité La lampe de poche

Electricité La lampe de poche Electricité La lampe de poche Séance 1 Compétence Avoir compris et retenu les principes élémentaires de fonctionnement de circuits électriques simples. Matériel ; par binôme Piles plates, neuves avec papier

Plus en détail

Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation

Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation OBJECTIFS - Connaître les phases d élaboration d un cahier des charges de formation - Etre capable de définir les objectifs

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2. Séance 1 - Défi scientifique... 4

Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2. Séance 1 - Défi scientifique... 4 Cycle II L air PREAMBULE... 2 TABLEAU DE COMPETENCES... 2 Séance 1 - Défi scientifique.... 4 Séance 2 Propositions d expériences sur la présence de l air dans le verre.... 5 Séance 3 Communication et démonstration

Plus en détail

Présentation des modules de formation

Présentation des modules de formation Sciences et technologies à l'école Présentation des modules de formation Chaque module a vocation à être créé au niveau des écoles sur le temps de formation statutaire (formations pédagogiques). Il débouche

Plus en détail

Les enfants ont 2 périodes d Art par semaine, en anglais. (Des précisions en français peuvent être données pour assurer la compréhension de tous.

Les enfants ont 2 périodes d Art par semaine, en anglais. (Des précisions en français peuvent être données pour assurer la compréhension de tous. CP, l élève sera capable : D identifier différents outils et matériaux de création et de les utiliser correctement D explorer des techniques artistiques variées tels que le dessin, le travail de la couleur,

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du plan à l ouvrage Visites et rencontres possibles - Rencontre avec un architecte o Voir la création des plans (orientation

Plus en détail

LES FRACTIONS Séance 1/9

LES FRACTIONS Séance 1/9 LES FRACTIONS Séance 1/9 DOMAINE : Mathématiques (Nombres et calcul) NIVEAU : CM1 DURÉE : 45 minutes COMPÉTENCES : Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : demi, tiers, quart,

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Fiche de préparation Auteurs : Fatiha, Bruna DISCIPLINE Sciences expérimentales et technologie CYCLE NIVEAU CM2 Connaissances -la Lune tourne autour de la Terre, elle est son satellite ; -la Lune est éclairée

Plus en détail

Organiser des séances de jeux en mathématiques

Organiser des séances de jeux en mathématiques Organiser des séances de jeux en mathématiques Jouer, est-ce bien sérieux? De nombreux travaux ont montré le rôle du jeu dans le développement de l enfant. L objet de ce travail n est pas de traiter du

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N TP Ac ExAO. Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 -

Plus en détail

Évaluer la formation dans l entreprise

Évaluer la formation dans l entreprise L objectif de ce guide méthodologique est de dresser un bilan des actions de formation menées. L évaluation constitue la dernière étape du management de la formation. La démarche permet de : mesurer la

Plus en détail

PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS. Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes. Phase 1

PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS. Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes. Phase 1 PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes Réalisation d un jeu sur la base du trivial pursuit. Objectifs généraux: Faire prendre

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un système

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un système Variables partagées et réseau. ET 24 : Modèle de comportement d un système Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES

LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES Académie d Aix-Marseille Année scolaire LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES NOM : Prénom : Livret de suivi de scolarité en SEGPA Préambule à l attention des enseignants L objectif

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

Quelles activités pour écrire et nommer les nombres entiers?

Quelles activités pour écrire et nommer les nombres entiers? Quelles activités pour écrire et nommer les nombres entiers? Ex n 1 item 64 Champ : Nombres Compétence : Ecrire et nommer les nombres entiers, décimaux et les fractions Sources utilisées : - Evaluations

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

Annexe 3. GRILLE D ANALYSE à la disposition des jurys VAE. 1 er angle de lecture : (le niveau d emploi du candidat)

Annexe 3. GRILLE D ANALYSE à la disposition des jurys VAE. 1 er angle de lecture : (le niveau d emploi du candidat) Annexe 3 GRILLE D ANALYSE à la disposition des jurys VAE 1 er angle de lecture : (le niveau d emploi du candidat) Au vu de l intitulé de l emploi, de la rémunération, de l éventuelle position dans une

Plus en détail

"Le chemin est long du projet à la chose." Molière, Tartuffe.

Le chemin est long du projet à la chose. Molière, Tartuffe. "Le chemin est long du projet à la chose." Molière, Tartuffe. Stage PAF STL SPCL - Le Projet 05/04/12 1 La place du projet dans les programmes de STL SPCL Alors, qu est-ce qui s est passé? Elle se serait

Plus en détail

Défi mathématique : école maternelle et CP. Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes.

Défi mathématique : école maternelle et CP. Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes. Défi mathématique : école maternelle et CP. Présentation : Le défi ambitionne de donner l envie de «chercher». Il repose sur des situations problèmes. Les situations proposées visent d abord à favoriser

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

L alimentation au cycle 1

L alimentation au cycle 1 L alimentation au cycle 1 Objectifs généraux Sensibiliser les enfants à la nécessité d une bonne hygiène de vie à travers un exemple : Savoir équilibrer son alimentation - Connaître les différentes familles

Plus en détail

Évaluation certificative : Baccalauréat professionnel BEP CAP Évaluation formative LE TRAMPOLINE

Évaluation certificative : Baccalauréat professionnel BEP CAP Évaluation formative LE TRAMPOLINE SÉQUENCE D'ÉVALUATION EN SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Évaluation certificative : Baccalauréat professionnel BEP CAP Évaluation formative Thème : Hygiène et Santé Module : Comment prévenir les risques

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS)

QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS) QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS) classe : troisième durée : 1h30 Travail préparatoire sur les tests des ions : (réalisé en classe et noté au tableau, sans traces pour les élèves à ce stade.) Il est

Plus en détail

Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION

Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION DISCIPLINE : MATHEMATIQUES Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION NIVEAU DE CLASSE : CM1 ITEM S SEANCE 1 Découverte et construction de la notion SEANCE 2 Construction

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE EFFECTUER UN SOIN VISAGE

SERVICES AUX PERSONNES ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE EFFECTUER UN SOIN VISAGE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 8 SERVICES AUX PERSONNES ORIENTATION D'ETUDES : ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE COMPETENCE PARTICULIERE VISEE EFFECTUER UN SOIN VISAGE FORMATION EN COURS DE CARRIERE

Plus en détail

Elaboration d une séquence d apprentissage

Elaboration d une séquence d apprentissage Elaboration d une séquence d apprentissage La séquence propose de présenter le passage du retour à l unité lors de résolution de problèmes de proportionnalité puis, à partir de cette situation, de retrouver

Plus en détail

INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE L'AFRIQUE

INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE L'AFRIQUE 159 INTRODUCTION À L ÉTUDE DE L AFRIQUE (classe de 5 ème / à partir du site de la FAO) Objectifs 1. Exploiter une banque de données en ligne, puis construire une carte de synthèse du continent africain.

Plus en détail

LA STATISTIQUE ET LA PROBABILITÉ

LA STATISTIQUE ET LA PROBABILITÉ LA STATISTIQUE ET LA PROBABILITÉ Commentaires demandés Résultat d apprentissage Description Matériel 8 e année, La statistique et la probabilité, n 1 Critiquer les façons dont des données sont présentées

Plus en détail

Faire des sciences au cycle 2

Faire des sciences au cycle 2 Faire des sciences au cycle 2 Qu est ce que la science? ALLER- RETOURS ENTRE L UTILISATION DES LANGAGES SCIENTIFIQUES ET L EXPÉRIENCE LES THÉORIES ET LES MODÈLES L utilisation des langages scientifiques

Plus en détail

2 périodes de 40 minutes

2 périodes de 40 minutes Faire de l argent! NIVEAU 4 Vous êtes-vous déjà demandé qui choisissait les images et les mots figurant sur les pièces de monnaie et les billets de banque? Et comment ces images et ces mots étaient choisis?

Plus en détail

Fonctionnalités avancées de Word

Fonctionnalités avancées de Word BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DE LILLE 1 Thèses et littérature grise Fonctionnalités avancées de Word Bibliothèque de l université des sciences et technologies de Lille 1 Diffusion électronique des thèses

Plus en détail

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne Devoir 7 Page 1/8 Devoir 7 Ce devoir comporte huit exercices ainsi que trois documents à découper et à coller pour les joindre au devoir. Les exercices portent sur les séquences 6 et 7. Tu peux utiliser

Plus en détail

STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE. Groupe de réflexion académique économie-gestion

STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE. Groupe de réflexion académique économie-gestion STMG 1 Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE L ETUDE 2 Quelques rappels du BO N 21 du 24 mai 2012 3 L étude : support de l épreuve BO N 21 du 24 mai 2012 «Etude d un aspect d

Plus en détail

Réseau Départemental de Ressources Informatiques 2010

Réseau Départemental de Ressources Informatiques 2010 IA du Rhône Séquences : 3 séances Géométrie plane Géométrie Niveau : Cm1 / Cm2 Résumé Les élèves mettent en évidence les régularités de dessins géométriques qui permettront de pointer certaines notions

Plus en détail

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Septembre 2008 Cycle : 2e cycle du primaire Durée : 3 périodes de 60 minutes Résumé : En observant les œuvres de Georges

Plus en détail

SEQUENCE ELECTRICITE: module de 7 séances

SEQUENCE ELECTRICITE: module de 7 séances SEQUENCE ELECTRICITE: module de 7 séances PROGRAMMES OFFICIELS CYCLE 2 : Les élèves réalisent des maquettes élémentaires et des circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d'un appareil.

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal

Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Joomla / Drupal Mini-Projet : Stage Iris1 Année 2012 / 2013 Présentation : Le projet à pour objectif la réalisation d une plateforme Web permettant la gestion et le suivi des stages en entreprise. Cas d utilisation de

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif)

ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif) ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif) Objectifs de l animation : - Permettre aux collègues de s approprier le module sur l ensemble des 3 cycles. - Actualiser les connaissances

Plus en détail

Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale

Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale Activité d intégration Les produits nettoyants Sciences physiques 416-430 Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale Chaire CRSNG/Alcan pour les femmes en sciences et

Plus en détail

Electricité et cahier d expériences Mr Saqué et Mme Arnaudies, dép. 66. Séance 1 : observation d une ampoule

Electricité et cahier d expériences Mr Saqué et Mme Arnaudies, dép. 66. Séance 1 : observation d une ampoule Séance 1 : observation d une ampoule Exemple 3 : Mots à retenir : verre - filament - culot - plot Matériel : une ampoule pour chaque enfant Consigne : «dessine dans ton cahier d expériences une ampoule

Plus en détail

Argent présent et pris en compte!

Argent présent et pris en compte! Argent présent et pris en compte! Niveau 8 Au cours de la présente leçon, les élèves compareront les taux d intérêt appliqués à divers comptes bancaires et calculeront le potentiel de rendement au fil

Plus en détail

Les archives Collecter / Archiver / Inventorier

Les archives Collecter / Archiver / Inventorier Fénautrigues/Fiche atelier N 6 Les archives Collecter / Archiver / Inventorier Objectif de l atelier : S approprier une démarche scientifique et la dépasser pour mettre en œuvre une démarche artistique

Plus en détail

Annexe 1 : Illustration de la démarche :

Annexe 1 : Illustration de la démarche : Annexe 1 : Illustration de la démarche : ETAPE 1 : Travail sur les représentations des élèves. Capacités visées : Questionner un sujet, identifier une problématique, développer son esprit critique. Dossier

Plus en détail

Structure typique d un protocole de recherche. Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV

Structure typique d un protocole de recherche. Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV Structure typique d un protocole de recherche Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV Introduction Planification et développement d une proposition de recherche Étape

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Sac à dos de l explorateur Outils de découverte

Sac à dos de l explorateur Outils de découverte Sac à dos de l explorateur Outils de découverte Aperçu de la leçon : La leçon porte sur les facteurs d incitation positifs et négatifs liés à la migration, les outils et les techniques utilisés par les

Plus en détail

Copie guidée. Copie encadrée

Copie guidée. Copie encadrée Copie guidée Objectif : entraîner le geste graphique. Mot écrit au tableau, l enseignant reproduit la première lettre en expliquant son geste graphique, les élèves la copient. Même procédé pour les autres

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

WINSTOCK. Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE»

WINSTOCK. Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE» WINSTOCK Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE» I - Le programme est multi - dossiers, la première opération est de créer votre propre dossier par l option Nouveau du menu Dossiers, saisissez un code de 5 caractères

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail