Les Petits Déjeuners des PME et des Start-Up Les règles TVA en matière d E-commerce. 29 avril 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Petits Déjeuners des PME et des Start-Up Les règles TVA en matière d E-commerce. 29 avril 2014"

Transcription

1 Les Petits Déjeuners des PME et des Start-Up Les règles TVA en matière d E-commerce 29 avril 2014 Laurence Berrutto Olivier Hody

2 Sommaire I. E-Commerce: Contexte TVA et fiscal général II. E-Commerce et le traitement TVA de la vente de biens III. Prestations de services électroniques règles suisses et européennes actuelles IV. Prestations de services électroniques - Nouvelles règles à partir de 2015 V. Conclusion 2

3 I. E-commerce: Contexte TVA et fiscal général 3 Presentation title

4 E-Commerce Points d attention au niveau fiscal Aspects fiscaux Impôt des sociétés ES (sociétés étrangères): présence ou pas? Tax position de l e-tailer Prix de transferts TVA Identification Autres taxes Traitement TVA Compliance Ventes à distance Accises Services électroniques Douane TVA Droits de douane Importateur: e-tailer, représentant, client,? Statut des biens? Envois de faible valeur ISOC Accises Autres taxes Limitations à l import/ export Screening des partenaires commerciaux 4

5 E-Commerce Points d attention au niveau fiscal Position fiscale des différents acteurs e-tailer Fournisseur Client Position fiscale Autorités Services par tiers 5

6 E-Commerce Points d attention au niveau fiscal Impact fiscal Services Biens et services liés Autres taxes Termes de livraison Pays de l envoi/destination Facturation et paiement Accises ISOC Importateur Taxes sur le prix Douane TVA B2B vs. B2C Retours Statut des biens Entreposage 6

7 E-Commerce Points d attention au niveau fiscal Shopping multi-plateformes Magasin Smartphone - Commande - Paiement - Tracking/ traçabilité Catalogue Website Mobile 7

8 Il est difficile de lancer un business sur internet sans développer une stratégie fiscale spécifique 8

9 E-Commerce Contexte européen Le marché européen est large mais très fragmenté. A côté des 28 législations nationales, et des règles d applications aussi nombreuses en matière de TVA et de taxes locales additionnelles l Europe compte 28 différentes autorités fiscales...le défi le plus important est par conséquent de focaliser sur le respect de toutes les obligations déclaratives, tout en réduisant le coût de cette gestion. 9

10 E-Commerce Contexte Problématiques typiques dans le cadre B2C Pas de coût tout compris incl. frais de transport, commissions, taxes et droits Procédures d importation douanières complexes Delais & coûts de gestion Un patchwork de règlementations 28 différents Etats Membres La législation est une question complexe Règles de ventes à distance et sur les services électroniques Modes de livraison non orientés vers les consommateurs Ventes à distance 10

11 Contexte TVA relatif au E-Commerce Pourquoi des règles spécifiques en matière de TVA? Les règles existantes au sein de l UE, relatives à la détermination du lieu de taxation n étaient pas adaptées au E-commerce, et pouvaient créer des distorsions de concurrence entre les Etats membres et les opérateurs hors EU. Par conséquent,des règles particulières ont été introduites dans l UE: Pour les ventes de biens, au moment de la mise en place du marché unique européen; Pour les services fournis électroniquement, dans l Union Européenne, introduction tardive en 2003 pour faire face à la concurrence des opérateurs non EU, en particulier US. En revanche, en Suisse, il n existe pas de règles spécifiques au E-Commerce mais uniquement une définition des prestations de services informatiques. 11

12 Les questions à se poser en matière de TVA Quelle est la nature de l opération? Vente de biens Prestation de services fournie électroniquement (EU) ou en matière informatique (CH) Exemple : quid du livre numérique? Est-ce que mon client est un assujetti ou un non assujetti à la TVA? Dans quel pays la TVA est-elle due? Qui est le redevable de la TVA : le fournisseur ou le client? 12

13 II. E-commerce et le traitement TVA de la vente de biens 13 Presentation title

14 E-commerce Qualification des opérations Vente de biens par internet Qualification = livraison de biens Suisse - Suisse ou au sein d un même Etat membre EU = vente locale de biens Suisse Etat Membre de l UE = exportation de biens Etat Membre de l UE Suisse = importation en Suisse Etat Membre de l UE - Etat Membre de l UE = vente à distance (lorsque le client est non assujetti) Etat Membre de l UE - Etat Membre de l UE = vente intra-communautaire classique (lorsque le client est assujetti) Divergence des règles applicables en Suisse et dans l UE: En Suisse, pas de distinction entre livraisons de biens et/ou prestations de B2B et B2C. Dans l UE, distinction faite entre opérations B2B et B2C. 14

15 E-commerce Ventes de biens Bref comparatif des règles suisses et européennes : principes applicables Pas de notion spécifique de vente à distance. Traitement identique à une livraison de biens classique. Le fournisseur prend le transport en charge. Notion de vente à distance Une vente à distance est caractérisée dès lors qu un fournisseur vend des biens à des non-assujettis établis dans un autre État membre (ex. vente par internet). Le fournisseur prend en charge le transport. 15

16 E-commerce Ventes de biens Bref comparatif des règles suisses et européennes : exonérations et simplifications douanières Exonération de TVA à l importation en Suisse lorsque le montant de la TVA est inférieure à 5 FCH. Les ventes internet peuvent bénéficier de cette franchise de TVA. Restrictions/interdictions sur certains produits (tabacs, alcools, parfums produits sanitaires) Formalités douanières simplifiées pour les envois postaux ou par fret express. Exonération de droits de douane pour les colis d une valeur inférieure à 150 euros Franchise de TVA pour les envois dont la valeur n excède pas 10 à 22 euros, certains pays n appliquent pas cette franchise pour les ventes internet (ex : France) Restrictions/interdictions sur certains produits (tabacs, alcools, parfums, produits sanitaires..) Formalités douanières simplifiées pour les envois postaux ou par fret express 16

17 E-commerce Ventes à partir ou vers la Suisse Lieu de taxation de la livraison de biens vendus via internet Mêmes règles que pour toutes les autres types de ventes de biens (Article 7 de la LTVA): Taxation en Suisse lorsque le bien se trouve en Suisse lors du transfert du pouvoir d en disposer économiquement, lors de sa remise au destinataire ou lors de sa remise à la disposition d un tiers à des fins d usage ou de jouissance. Taxation en Suisse lorsque le transport ou l expédition du bien à destination de l acquéreur ou, sur ordre de ce dernier, à destination d un tiers commence en Suisse Exonération de TVA lorsque les biens sont expédiés hors de Suisse (Article 23 al 2 ch 1 et al 3 de la LTVA). 17

18 E-commerce Ventes à partir de la Suisse Exemple 1 DE 1 Mouvement physique du bien CH 1 Du point de vue de l UE: Il s agit d une importation en DE. Soit le client DE est l importateur Si le client est assujetti à la TVA et les droits de douane éventuels au moment du passage en douane Si le client n est pas assujetti à la TVA, il paie en la TVA et les droits de douanes (sauf franchise) au transporteur ou à la Poste locale, Du point de vue suisse: Lieu d imposition est en Suisse, mais la vente est exonérée dès lors le fournisseur détient une preuve valide de l exportation. CH1 est l exportateur et doit détenir la décision de taxation émise par l AFD Pas de facturation de la TVA suisse sur cette vente Pas d assujettissement à la TVA en DE du fournisseur CH1 18

19 E-commerce Ventes à partir de la Suisse Exemple 2 DE 1 Mouvement physique du bien CH 1 Du point de vue de l UE: Du point de vue suisse: Il s agit d une importation en DE. Soit le fournisseur CH1 est l importateur en DE Dans ce cas, assujettissement obligatoire de CH1 en Allemagne CH1 doit facturer et déclarer la TVA allemande Lieu d imposition est en Suisse, mais la vente est exonérée dès lors le fournisseur détient une preuve valide de l exportation. CH1 est l exportateur et doit détenir la décision de taxation émise par l AFD Pas de facturation de la TVA suisse sur cette vente 19

20 E-commerce Ventes à partir de la Suisse Recommandations DE 1 Mouvement physique du bien CH 1 Il faut déterminer le taux de TVA, les autres droits et taxes applicables préalablement à toute vente A défaut, impact direct sur la marge, en particulier pour les ventes à des personnes non assujetties à la TVA : TVA à 8% en Suisse TVA à 19% en DE, 20% en France, 22% en Italie Il n existe pas de seuil de ventes à partir duquel l assujettissement dans le pays de destination est obligatoire 20

21 E-commerce Ventes vers la Suisse Exemple DE 1 Mouvement physique du bien CH 1 Du point de vue suisse: Du point de vue de l UE: Il s agit d une exportation à partir de l Allemagne exonérée de TVA sur la base des documents douaniers. Vente facturée sans TVA allemande Il s agit d une importation en Suisse. Soit le client suisse CH1 est l importateur et il doit s acquitter de la TVA et autres taxes au transporteur Soit le fournisseur allemand DE1 choisit d être l importateur en Suisse; il doit dans ce cas établir une déclaration d engagement pour payer la TVA et pouvoir la récupérer A cette fin, le fournisseur DE1 doit s assujettir à la TVA en Suisse et déclarer la TVA sur ses ventes en Suisse 21

22 E-commerce Ventes dans l Union Européenne : Ventes à distance Ventes uniquement à des non assujettis (tels que des particuliers) Lieu des ventes à distance dépend du volume de ventes réalisées dans l Etat membre du client final. Le seuil de ventes ne peut être inférieur à euros et dépasser euros. Montant des ventes réalisées dans l Etat membre d arrivée dépasse le seuil légal Montant des ventes réalisées dans l Etat membre d arrivée ne dépasse pas le seuil légal Taxation dans cet Etat membre (le fournisseur doit s assujettir à la TVA dans cet Etat) Principe Taxation dans l Etat membre du fournisseur (évite l assujettissement à la TVA du fournisseur dans l Etat de destination) mais possibilité d option à la taxation dans l Etat membre de destination dès la première vente. Exemples de seuils Belgique ( ), Allemagne ( ), France ( ), Italie ( ), Royaume Uni ( ), Portugal ( ), etc. 22

23 E-commerce Ventes à distance - Exemple 1 (par une société établie dans l UE) Mouvement physique du bien DE 1 UK 1 Il s agit d une vente à distance. 1/ Si le montant des ventes réalisées pendant une année civile à des clients non assujettis en Allemagne est inférieur à : Lieu d imposition est au Royaume-Uni Pas d assujettissement obligatoire du fournisseur UK1 en Allemagne Vente avec TVA UK à 20% 2/ Si montant des ventes réalisées pendant une année civile à des clients assujettis en Allemagne est supérieur à : Lieu d imposition est en Allemagne Assujettissement obligatoire du fournisseur UK1 en Allemagne Vente avec TVA allemande à 19% Possibilité pour le fournisseur UK1 de s assujettir à la TVA allemande dès la 1 ère vente 23

24 E-commerce Ventes à distance - Exemple 2 (par une société établie en Suisse) Mouvement physique du bien Stock DE UK 1 Si le flux des biens s effectue entre deux Etats de l UE, la vente est qualifiée de vente à distance même si le client final est facturé par une société suisse. 1/ Si le montant des ventes réalisées pendant une année civile à des clients non assujettis au UK est inférieur à GPB : Lieu d imposition est en Allemagne : Assujettissement obligatoire de la société Suisse en Allemagne Pas d assujettissement obligatoire de la société Suisse au UK Vente avec TVA allemande à 19% 2/ Si montant des ventes réalisées pendant une année civile à des clients assujettis au UK est supérieur à GBP : Lieu d imposition est en Allemagne Assujettissement obligatoire de la société au UK, en complément de l assujettissement en Allemagne liée à la détention d un stock Vente avec TVA UK à 20% Option également de s assujettir à la TVA UK dès la 1 ère vente 24

25 E-commerce Ventes locales en EU par une société établie en Suisse Stock DE Mouvement physique du bien Le flux des biens est interne à un même Etat membre, la vente est qualifiée de livraison locale même si le client final est facturé par une société suisse. Lieu d imposition est en Allemagne : Assujettissement obligatoire de la société Suisse en Allemagne Vente avec TVA allemande à 19% que le client soit assujetti ou non Dans certains pays de l UE, il peut exister des règles spécifiques en B to B 25

26 Les enjeux de la TVA dans la vente de biens en ligne Si la TVA n est pas prise en compte correctement dans la facturation aux clients non assujettis Pas de possibilité de refacturer ultérieurement la TVA au client Impact direct sur la marge Anticiper la problématique TVA/Douanes lors de la détermination des prix avant la mise en ligne des produits 26

27 Les enjeux de la TVA dans la vente de biens en ligne Vers un prix tout compris? Illustration d une expérience pratique Envoi international 397,06 (bien) + 11,95 (transport) + 74,14 (taxes) = 483,15 Calcul des droits de douane? 483,15 * 7,8% (taux moyen applicable) = 37,83 >< 483,15 * 12 % (taux effectif) = 57,98 Total: 520, 98 (calculé/suggéré) >< 541,13 (effectif) 27

28 III. Prestations de services électroniques règles suisses et européennes actuelles 28 Presentation title

29 Définition suisse des services électroniques Selon l Info TVA 13, les «prestations de services en matière d informatique ou de télécommunications» sont définies comme: Prestations de services en matière de télécommunications la transmission vocale, scripturale, d images, de sons ou autres, pour autant que l élément principal soit la transmission les simples prestations de transmission fournies à l organisateur d émissions de radio et de télévision les prestations de transmission fournies sur mandat d autres fournisseurs et la garantie de capacités de transmission pour la communication de données par le biais de lignes louées ou par satellite l accès à internet ou à d autres réseaux d information les redevances liées à l octroi de droits d accès à des réseaux, par exemple les redevances d abonnement ou les services d interconnexion les prestations uniques pour le raccordement d une installation de télécommunication à titre de prestation accessoire à l octroi du droit d accès à un réseau l octroi du droit d accès à la télévision par satellite ou par câble, par exemple les abonnements d opérateurs de réseaux câblés 29

30 Définition suisse des services électroniques Selon l Info TVA 13, les «prestations de services en matière d informatique ou de télécommunications» sont définies comme: Prestations de services en matière d informatique la mise à disposition de sites web, l hébergement de sites web, la télémaintenance de programmes et d équipements la mise à disposition électronique de logiciels et de leurs mises à jour via internet la mise à disposition d images, de textes et d informations et de bases de données la mise à disposition par voie électronique de musiques, de films et de jeux, y compris les jeux de hasard et les loteries 30

31 Fourniture de services - Assujettissement Qui peut être affecté? Les sociétés non-établies en Suisse qui fournissent des services de télécommunications / par voie électronique à des destinataires non assujettis à la TVA domiciliés en Suisse ou dans la principauté Liechtenstein (prestations «B2C»). Seuil Immatriculation obligatoire si un chiffre d affaires annuel de CHF découlant de la fourniture de services de télécommunications / par voie électronique à des destinataires non assujettis à la TVA domiciliés en Suisse ou dans la principauté Liechtenstein (prestations «B2C») est atteint. Une fois le seuil dépassé et le fournisseur étranger identifié à TVA suisse, l'ensemble de ses prestations imposables rendues à des clients domiciliés sont soumises à la TVA suisse (y compris tous les autres services fournis sous réserve du principe de taxation au lieu du destinataire). 31

32 Traitement TVA en Suisse Pays étranger Entreprise domiciliée à l étranger non assujettie à la TVA suisse Suisse / Principauté du Liechtenstein Fourniture de prestations de télécommunications et de services informatiques Oui Uniquement clientèle d'affaires ( B2B ) Non Clientèle composée également de personnes privées ( B2C ) Oui Chiffre d affaires annuel excédant B2C le seuil de CHF Oui Non Pas d identification à la TVA en Suisse requise Oui Identification à la TVA en Suisse requise Oui Tous les coûts liés à la prestation de services imposables en B2B / B2C sont soumis à la TVA suisse 32

33 Règles européennes actuelles Prestations depuis l UE Société Services électroniques Personne physique Personne physique 33

34 Règles européennes actuelles Prestations depuis l UE Entreprises UE fournissant des services de télécommunications, de radiodiffusion et de télévision et services électroniques à : Un assujetti ou un particulier hors de l'ue Lieu de la prestation En général, le service n'est pas soumis à la TVA européenne [article 44 et article 59 de la directive TVA] Si le service est effectivement utilisé et exploité dans un pays de l'ue, ce pays peut décider de le taxer Le lieu de localisation pour les services «effectivement utilisés et exploités» peut s appliquer dans les cas suivants: La téléphonie mobile: dans le pays d émission de la carte SIM, sauf s il peut être démontré que l appel téléphonique a eu lieu depuis un autre endroit La radiodiffusion et télévision: au lieu où se trouve l'appareil de la personne à laquelle les services de radiodiffusion et télévision sont fournis (dans la plupart des cas, lié à un bien immeuble) Les services électroniques: au lieu où le client est en mesure de recevoir les services (adresse IP, sauf si la preuve d un autre endroit peut être apportée) 34

35 Règles européennes actuelles Prestations à destination de l UE Société Services électroniques Personne physique Personne physique 35

36 Règles européennes actuelles Prestations à destination de l UE Entreprises non-ue fournissant des services de télécommunications, de radiodiffusion et de télévision et services électroniques à Un assujetti dans l'ue Lieu de la prestation Pas de TVA à facturer. Le client est redevable de la TVA (mécanisme d'auto-liquidation). [Article 44 de la directive TVA] Entreprises non-ue fournissant des services de télécommunications, de radiodiffusion et de télévision à Un particulier dans l'ue Lieu de la prestation La TVA doit être facturée dans le pays de l'ue où le service est effectivement utilisé et exploité. [Article 59 ter de la directive TVA] 36

37 Règles européennes actuelles Prestations à destination de l UE Entreprises non-ue fournissant des services électroniques à un consommateur dans l'ue Lieu de la prestation La TVA doit être facturée dans le pays de l'ue où le consommateur est établi, a son domicile ou sa résidence habituelle. [Article 58 de la directive TVA] 37

38 Règles européennes actuelles Prestations à destination de l UE Immatriculation à la TVA: un «mini-guichet unique» pour toute l'ue Les entreprises de pays non membres de l'ue qui fournissent des services par voie électronique à des consommateurs dans l'ue peuvent faire usage d'une procédure simplifiée qui leur permet de ne s'immatriculer à la TVA que dans un seul pays de l'ue, même s'ils ont des clients dans plusieurs pays. Le pays dans lequel ces sociétés sont immatriculées perçoit la TVA et la redistribue pour le compte de tous les autres pays, au taux applicable dans le pays du client. Actuellement, ce système ne s'applique pas aux services de télécommunication, de radiodiffusion et de télévision 38

39 Règles européennes actuelles Prestations à destination de l UE Type de prestations de services Services de télécommunications, de radiodiffusion et de télévision et services électroniques au sein de l'ue Lieu de la prestation B2B Dans le pays de l'ue où le client est établi B2C Dans le pays de l'ue où le prestataire est établi Pour une entreprise de l'ue, cette règle a les conséquences suivantes: lorsqu'elle fournit un service à une entreprise établie dans un autre pays de l'ue, elle ne doit pas facturer la TVA. Il incombe au client d'acquitter la TVA dans le cadre du mécanisme d'auto-liquidation [Article 44 de la directive TVA] lorsqu'elle fournit un service à un client non assujetti dans l'ue, elle doit facturer la TVA dans le pays de l'ue où elle est établie, quel que soit le pays du client [Article 45 de la directive TVA] 39

40 IV. Prestations de services électroniques - Nouvelles règles à partir de Presentation title

41 Nouvelles règles dès 2015 Services de télécommunications, de radiodiffusion, de télévision et services électroniques À partir du 1 er janvier 2015, les services de télécommunications, de radiodiffusion et de télévision et les services électroniques seront toujours taxés dans le pays du client * [Article 58 de la directive TVA] le client peut être une entreprise ou un particulier le prestataire peut être établi dans ou hors de l'ue * Pour une entreprise (personne assujettie à la TVA) = soit le pays où elle est immatriculée, soit le pays où elle a un établissement stable bénéficiaire du service. * Pour un particulier (personne non assujettie à la TVA) = le pays où il est établi, ou a son domicile ou sa résidence habituelle. 41

42 Nouvelles règles dès 2015 Fournitures de services entreprise UE Lorsqu'une entreprise de l'ue fournit un service à: une entreprise dans un autre pays de l'ue un particulier dans un autre pays de l'ue une entreprise ou un particulier hors de l'ue Lieu de la prestation La TVA ne doit pas être facturée. Le client est redevable de la TVA (mécanisme d'auto-liquidation). La TVA doit être facturée dans le pays de l'ue où le client est établi (et non pas là où l'entreprise est établie). Le service n'est pas soumis à la TVA de l'ue. Si le service est effectivement utilisé et exploité dans un pays de l'ue, ce pays peut décider de le taxer. 42

43 Nouvelles règles dès 2015 Fournitures de services entreprise non-ue Lorsqu'une entreprise d'un pays non membre de l'ue fournit un service à: une entreprise dans l'ue un particulier dans l'ue Lieu de la prestation La TVA ne doit pas être facturée. Le client est redevable de la TVA (mécanisme d'auto-liquidation). La TVA doit être facturée dans le pays de l'ue où le client est établi i.e. où il a son adresse permanente ou son lieu de résidence habituel 43

44 Guichet unique Lignes directrices pour 2015 En 2015, l immatriculation à la TVA via un «mini-guichet unique» pour toute l'ue sera étendu aux services de télécommunication, de radiodiffusion et de télévision et rendu accessible aux entreprises de l UE également Les entreprises pourront soumettre dès le 1 octobre 2014 leur inscription au mini-guichet unique Les entreprises de l UE ont le choix de s inscrire au mini-guichet unique dans leur Etat membre d établissement Etablir des déclarations trimestrielles électroniques à la TVA et payer les autorités fiscales de l Etat d établissement, qui à son tour reversera les sommes aux autres Etats membres Le mini-guichet unique permettra la soumission d un seul décompte TVA et d un seul paiement y afférent, au lieu de plusieurs 44

45 Comparatif des règles Prestations depuis l UE Société Services électroniques Personne physique Personne physique 45

46 Comparatif des règles Fournitures de services entreprise UE Fournitures de services entreprise UE à une entreprise dans un autre pays de l'ue un particulier dans un autre pays de l'ue une entreprise ou un particulier hors de l'ue Lieu de la prestation - actuellement B2B - Pas de TVA à facturer. Le client est redevable de la TVA (mécanisme d'auto-liquidation). B2C Dans le pays de l'ue où le prestataire est établi Le service n'est pas soumis à la TVA de l'ue. Si le service est effectivement utilisé et exploité dans un pays de l'ue, ce pays peut décider de le taxer. Dans ce cas, la TVA est due dans cet Etat membre. Lieu de la prestation après 2015? Pas de TVA à facturer. Le client est redevable de la TVA (mécanisme d'autoliquidation). La TVA doit être facturée dans le pays de l'ue où le client est établi Le service n'est pas soumis à la TVA de l'ue. Si le service est effectivement utilisé et exploité dans un pays de l'ue, ce pays peut décider de le taxer. Dans ce cas, la TVA est due dans cet Etat membre. 46

47 Comparatif des règles Prestations à destination de l UE Société Services électroniques Personne physique Personne physique 47

48 Comparatif des règles Fournitures de services entreprise non-ue Fournitures de services entreprise non-ue à une entreprise dans l'ue un particulier dans l'ue Lieu de la prestation - actuellement La TVA ne doit pas être facturée. Le client est redevable de la TVA (mécanisme d'auto-liquidation). La TVA doit être facturée dans le pays de l'ue où 1. le service est effectivement utilisé et exploité (services de télécommunications ou de radiodiffusion et télévision) 2. le client est établi (pour les services électroniques) Lieu de la prestation - après 2015 La TVA ne doit pas être facturée. Le client est redevable de la TVA (mécanisme d'auto-liquidation). La TVA doit être facturée dans le pays de l'ue où le client est établi. 48

49 V. Conclusions 49 Presentation title

50 Mise en place pratique des nouvelles règles Points d attention et de débats 1/2 Comment déterminer la localisation/résidence du client? Quelles sont les présomptions applicables et comment obtenir cette information? Comment définit-on les services visés par les nouvelles règles? Fourniture de contenu électronique -> comment traiter les opérations d agent/principal/commissionnaire dans le cadre des nouvelles règles? Comment s y retrouver dans les règles d utilisation et exploitation effective applicables de façon spécifique par les Etats Membres? Y aura-t-il des dispositions transitoires au début de 2015? Ces règles seront-elles compatibles avec les règles suisses et avec les règles dans d autres pays non-européens? Que doivent encore mettre en place les Etats Membres (systèmes IT, législations locales, contrôles TVA)? Seront-ils tous prêts à temps? 50

51 Mise en place pratique des nouvelles règles Points d attention et de débats 2/2 Quel impact auront les Etablissements Stables, succursales et numéros de TVA existants sur l application de ces règles et du Guichet Unique? Est il préférable de choisi le Guichet Unique plutôt que des identifications locales à la TVA? Quels sont les avantages et inconvénients? Quelles sont les actions devant être entreprises par les sociétés d e-commerce pour se conformer aux règles: - statut des clients - identification - offres conjointes - taux de TVA - systèmes ERP - facturation et contrats - impact sur la marge? 51

52 e-commerce Conclusions et suggestions Mieux vaut réfléchir avant d agir: Connaître ses marchés Sécuriser sa propre position fiscale et celle de son client Soyez transparents sur les risques et responsabilités pour vos clients Rappelez-vous que la satisfaction de vos clients et les visites de vos sites web sont déterminants pour votre marque et succès Ne vous dites pas: je suis loin, pourquoi devrais-je m'inquiéter? Soyez conscients que beaucoup d'entreprises ont du mal et ne sont pas en conformité Notez qu'il devient de plus en plus difficile d y «échapper» Gardez à l'esprit que les autorités se concentrent sur le contrôle de l'e-commerce 52

53 Questions? 53 Presentation title

54 Contacts Laurence Berrutto Ernst & Young SA Executive Director Indirect Tax Geneva Olivier Hody Deloitte SA Partner Indirect Tax Geneva Téléphone: Mobile: Téléphone:

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Opérations réalisées en France par l intermédiaire d un établissement stable Définition de l Établissement

Plus en détail

Cabinet Philippe de LA CHAISE Expert Comptable Commissaire Aux Comptes

Cabinet Philippe de LA CHAISE Expert Comptable Commissaire Aux Comptes Expert Comptable Commissaire Aux Comptes 07/12/2015 Opérations sur les biens Généralités Acquisitions intracommunautaires : L acquisition par un assujetti d un Etat membre, d un bien meuble corporel qui

Plus en détail

La TVA intracommunautaire : où en sommes-nous? Atelier de la Profession

La TVA intracommunautaire : où en sommes-nous? Atelier de la Profession La TVA intracommunautaire : où en sommes-nous? Atelier de la Profession INTERVENANTS Stephen DALE associé Président du groupe de travail impôts indirects à la FEE Vice président International VAT Association

Plus en détail

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008 > Dossier Mise à jour le 13 février 2008 Les mentions obligatoires à porter sur les factures dans le cadre des échanges intra et extracommunautaires - Justificatifs fiscaux des livraisons intracommunautaires

Plus en détail

10/10/2012. Taux de TVA appliqués au 1/7/2012

10/10/2012. Taux de TVA appliqués au 1/7/2012 Agenda de la journée Les challenges à relever pour vendre en ligne en Europe Jean-Remi Gratadour, Délégué général de l'acsel et auteur du livre "l'e-commerce transfrontier". L'expérience au quotidien de

Plus en détail

Impôt sur les acquisitions

Impôt sur les acquisitions Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 14 Impôt sur les acquisitions Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans cette publication,

Plus en détail

Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage

Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage Kluwer Guide des comptes annuels pour le Luxembourg FISCALITÉ Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage DELPHINE DEICHTMANN IF GROUP La circulaire n 767 du 7 avril

Plus en détail

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA Pourquoi la TVA Livraison des biens: Opérations triangulaires Les affectations L Autoliquidation Autoliquidation:

Plus en détail

Réforme de la loi concernant la taxe sur la valeur ajoutee au 1er Janvier 2010

Réforme de la loi concernant la taxe sur la valeur ajoutee au 1er Janvier 2010 Le «Paquet TVA» Réforme de la loi concernant la taxe sur la valeur ajoutee au 1er Janvier 2010 Base légale communautaire: Directive 2008/8/CE, Directive 2008/9/CE, Directive 2008/117/CE et Règlement 37/2009

Plus en détail

COMMERCIAL : IMPORT-EXPORT POUR LES ENTREPRISES SOUMISES AU RÉGIME DE LA TVA

COMMERCIAL : IMPORT-EXPORT POUR LES ENTREPRISES SOUMISES AU RÉGIME DE LA TVA cument réservés à l'adie www.adieconnect.fr COMMERCIAL : IMPORT-EXPORT POUR LES ENTREPRISES SOUMISES AU RÉGIME DE LA TVA Cette fiche se concentre principalement sur les entreprises soumises au régime de

Plus en détail

Table des matières. Préambule 7. I. Le cadre légal 9

Table des matières. Préambule 7. I. Le cadre légal 9 Table des matières Préambule 7 I. Le cadre légal 9 1. Le cadre législatif européen et belge 11 1.1. Le contenu de la directive européenne 2010/45/UE du 13 juillet 2010 11 1.1.1. Modifications en matière

Plus en détail

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations

Plus en détail

Les pièges de la TVA intracommunautaire

Les pièges de la TVA intracommunautaire Les pièges de la TVA intracommunautaire Ordre des Experts-comptables Paris Ile de France Commission Europe 28 novembre 2006 Olivier BOURDEAU Avocat à la Cour Hervé KRUGER Expert-comptable PRESENTATION

Plus en détail

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com Comptabilité, TVA Nouvelle réglementation et gestion du risque www.vat-solutions.com Gestion du risque en matière de TVA Le risque est l effet de l incertitude sur les objectifs* Les risques en matière

Plus en détail

Nouvelles règles TVA 2015. et leur impact sur le commerce électronique

Nouvelles règles TVA 2015. et leur impact sur le commerce électronique Nouvelles règles TVA 2015 et leur impact sur le commerce électronique Commission Européenne DG TAXUD Patrice PILLET Jeudi 17 Janvier 2013 1 Le système communautaire de TVA Les grands principes de la TVA:

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/15/11/12-12-65 Projet de loi portant transposition: de l article 4 de la directive 2008/8/CE du Conseil du 12 février 2008 modifiant la directive 2006/112/CE en ce qui concerne le lieu des prestations

Plus en détail

Paquet TVA. Sophie Weyten. 9 juin 2010

Paquet TVA. Sophie Weyten. 9 juin 2010 Les implications pratiques du Paquet TVA Bruno Gasparotto Sophie Weyten 9 juin 2010 2 Plan Introduction 1. Facturation Au départ du Luxembourg Depuis l étranger 2. Obligations déclaratives Déclarations

Plus en détail

Distribution internationale Logistique internationale pour marchandises et documents

Distribution internationale Logistique internationale pour marchandises et documents Distribution internationale Logistique internationale pour marchandises et documents Vous expédiez des documents et des marchandises dans le monde entier? Vous exportez ou importez des marchandises? Vous

Plus en détail

Réforme TVA et Déclaration d échange de services

Réforme TVA et Déclaration d échange de services Réforme TVA et Déclaration d échange de services La loi de finances pour 2010 a prévu qu à compter du 1 er janvier 2010, les règles de territorialité de la TVA seraient modifiées et qu un assujetti établi

Plus en détail

Soirée. L optimisation par la TVA. La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts. Strasbourg, 20 septembre2011

Soirée. L optimisation par la TVA. La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts. Strasbourg, 20 septembre2011 Soirée L optimisation par la TVA La TVA comme outil d une gestion performante de vos coûts Strasbourg, 20 septembre2011 Introduction Constat La TVA génère des risques et des coût induits lorsqu elle n

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 3 A-5-05 N 109 du 23 JUIN 2005 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA). TERRITORIALITE. LIEU D IMPOSITION DES LIVRAISONS DE GAZ NATUREL ET D ELECTRICITE

Plus en détail

Télécommunications. Schweizerisch e Eidgenossenschaft C onfédératio n suisse C onfederazion e Svizzera C onfederaziu n svizra

Télécommunications. Schweizerisch e Eidgenossenschaft C onfédératio n suisse C onfederazion e Svizzera C onfederaziu n svizra 610.540.13 Brochure n 13 Télécommunications Valable à partir du 1 er janvier 2008 Les informations contenues dans cette publication sont à considérer comme un complément aux Instructions sur la TVA. Schweizerisch

Plus en détail

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE Université de Metz Année Universitaire 2010/2011 UFR Droit - AES TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES Cours de Mme Corinne BOISMAIN TD de Maître Romain LANCIA TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

La création d entreprise en Suisse

La création d entreprise en Suisse La création d entreprise en Suisse Sommaire 1. Entreprise individuelle (EI) 2. Succursale d une entreprise étrangère 3. Société à responsabilité limitée (Sàrl) 4. Société anonyme (SA) 5. TVA : Réaliser

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES

DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Fiche Mise en œuvre du «Paquet TVA». Directive 2008/8/CE du 12 février 2008 relative au lieu des prestations de services : obligations d identification des assujettis

Plus en détail

Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010

Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010 INDIRECT TAX SERVICES TVA: focus sur quelques évolutions concernant les PME et les start-up Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010 Patrick Conrady Associé Thèmes choisis

Plus en détail

Petit déjeuner des PME et start-ups. Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable. Katharina Blattner 27 novembre 2015

Petit déjeuner des PME et start-ups. Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable. Katharina Blattner 27 novembre 2015 Petit déjeuner des PME et start-ups Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable Katharina Blattner 27 novembre 2015 Sommaire SUJET 3 types d assujettissement pour sociétés suisses 3 Assujettissement

Plus en détail

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA:

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA: FISCALITE Le but de ce chapitre est de vous aider à trouver des informations précises et valables sur la réglementation européenne de la TVA. Si vous constatez certains manquements ou certaines erreurs,

Plus en détail

MISSION DE DEPLOIEMENT DE LA DEMATERIALISATION

MISSION DE DEPLOIEMENT DE LA DEMATERIALISATION Mandats complémentaires de type TVA Objet de la présente fiche Préparer le traitement avec le PESV2 et la dématérialisation des PJ, des mandats de TVA intra commautaire FONDEMENTS JURIDIQUES ET TEXTES

Plus en détail

Arrêtés royaux de la TVA

Arrêtés royaux de la TVA Code de la TVA Code de la Taxe sur la Valeur Ajoutée 5 Chapitre I. Etablissement de la taxe... 5 Chapitre II. Assujettissement........ 6 Chapitre III. Champ d'application.... 8 Section I. Livraison de

Plus en détail

DCG 4 Droit fiscal. en 35 fiches 2013. Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG

DCG 4 Droit fiscal. en 35 fiches 2013. Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG DCG 4 Droit fiscal en 35 fiches 2013 Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG Jacques SARAF Agrégé d économie et gestion Collection «Express Expertise comptable»

Plus en détail

TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES. EXIGIBILITE. REDEVABLE. OBLIGATIONS. Instruction 3 A 1 10 du 4 janvier 2010

TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES. EXIGIBILITE. REDEVABLE. OBLIGATIONS. Instruction 3 A 1 10 du 4 janvier 2010 TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES. EXIGIBILITE. REDEVABLE. OBLIGATIONS. Instruction 3 A 1 10 du 4 janvier 2010 ARTICLE 102 de la loi n 2009-1673du 30 décembre 2009 de finances pour 2010. RAPPORT

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE NON PERCUE RECUPERABLE (TVA NPR) APPLICABLE DANS LES DOM (C.G.I., art. 295 A ) NOR : ECE L 10 30014J

Plus en détail

Importation, exportation et transit de l électricité et de gaz

Importation, exportation et transit de l électricité et de gaz 610.545.22 Notice n 22 Importation, exportation et transit de l électricité et de gaz Valable à partir du 1 er janvier 2008 Les informations contenues dans cette publication sont à considérer comme un

Plus en détail

I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge

I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Personnes morales non assujetties disposant

Plus en détail

LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010?

LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010? LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010? Henri BITAR CMS Bureau Francis LEFEBVRE Atelier Congrès national ECF Clermont- Ferrand, 17-18- 19 septembre 2009 Le paquet TVA :

Plus en détail

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur 632.14 du 12 octobre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 15, al. 1, de la loi du 9 octobre 1986 sur le tarif des douanes

Plus en détail

Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009

Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009 Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009 Administration fédérale des contributions AFC Jean-Luc Boschung 1 Sommaire Principaux changements

Plus en détail

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services La Déclaration d Echange de Biens et la Déclaration Européenne de Services 1 Sommaire : 1 - Préambule 2 - La D.E.B. 3

Plus en détail

Guide du mini-guichet unique en matière de TVA

Guide du mini-guichet unique en matière de TVA COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE FISCALITÉ ET UNION DOUANIÈRE Fiscalité indirecte et administration fiscale TVA Bruxelles, le 23 octobre 2013 Guide du mini-guichet unique en matière de TVA Table

Plus en détail

Table des matières CHAPITRE I. INTRODUCTION CIRCULAIRE AFER N 3/2010

Table des matières CHAPITRE I. INTRODUCTION CIRCULAIRE AFER N 3/2010 CIRCULAIRE AFER N 3/2010 Service public fédéral FINANCES ---------------------------------------- Administration de la fiscalité des entreprises et des revenus ----------------------------------------

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA

LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA NUMÉRO 2, OCTOBRE 2010 WWW.BDO.CH LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA PLUS DE VALEUR POUR LES ORGANISATIONS À BUT LUCRATIF? Assujettissement à l impôt Même sous la nouvelle LTVA, la limite de chiffre d affaires

Plus en détail

IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS ET IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES

IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS ET IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES 13. Système fiscal Le système fiscal tchèque, décrit ci-après en conformité avec la législation tchèque en vigueur, peut être modifié par un traité destiné à éviter la double imposition. Le système fiscal

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 60 4 avril 2013. S o m m a i r e TVA LIEU DES PRESTATIONS DE SERVICES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 60 4 avril 2013. S o m m a i r e TVA LIEU DES PRESTATIONS DE SERVICES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 763 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 60 4 avril 2013 S o m m a i r e TVA LIEU DES PRESTATIONS DE SERVICES

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 07 concernant le secteur Electricité et gaz naturel amenés dans des conduites Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC

Plus en détail

INSTRUCTION. N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE INTRACOMMUNAUTAIRE ANALYSE Diffusion des règles

Plus en détail

Vente intracommunautaire de biens à un non assujetti à la TVA Régime TVA et Obligations

Vente intracommunautaire de biens à un non assujetti à la TVA Régime TVA et Obligations Vente intracommunautaire de biens à un non assujetti à la TVA Régime TVA et Obligations - Vous êtes une entreprise établie et assujettie à la TVA en France. Vous détenez à ce titre un numéro de TVA intracommunautaire.

Plus en détail

CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales.

CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales. CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales. FRANCE DETERMINATION DU LIEU DE RESIDENCE Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Espagne, Etats-Unis, Inde,

Plus en détail

Les conséquences pratiques du paquet TVA?

Les conséquences pratiques du paquet TVA? Les conséquences pratiques du paquet TVA? De la législation aux bonnes pratiques intra-communautaires Jeudi 22 & vendredi 23 septembre 2011 Fabrice Cochet 1 PAQUET TVA (B to B) depuis 2010 La prestation

Plus en détail

CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014

CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014 CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014 Sujet 1-6 points 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois composantes - 1 point Le coefficient de déduction permet de déterminer pour chaque bien ou service

Plus en détail

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret PLAN GÉNÉRAL Liste des abréviations Introduction Première partie Contexte (droit fiscal européen et international) Conventions fiscales préventives de double imposition Quelques règles juridiques fondamentales

Plus en détail

Taxe sur la valeur ajoutée

Taxe sur la valeur ajoutée Taxe sur la valeur ajoutée Introduction La taxe sur la valeur ajoutée est une des questions incontournables pour une entreprise, qu elle soit starter ou déjà bien établie. La TVA concerne chaque opération

Plus en détail

Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur

Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur Principes généraux Depuis le 1er janvier 2011 de nouvelles dispositions doivent être appliquées en matière de territorialité

Plus en détail

La TVA en France. . Quelles sont les modalités administratives pour être inscrit en France?

La TVA en France. . Quelles sont les modalités administratives pour être inscrit en France? La TVA en France Vous êtes une entreprise étrangère non établie en France. Vous désirez réaliser des opérations sur le territoire français ou vous y implanter par l intermédiaire d un établissement stable

Plus en détail

Présentation. ASD DEUTSCHLAND SAARBRUCKEN Allemagne (proche Metz et Strasbourg, FR)

Présentation. ASD DEUTSCHLAND SAARBRUCKEN Allemagne (proche Metz et Strasbourg, FR) Présentation ASD DEUTSCHLAND SAARBRUCKEN Allemagne (proche Metz et Strasbourg, FR) Sommaire Combien d entre vous ont déjà réalisé des échanges commerciaux en Allemagne? des notions de TVA européenne? LEXIQUE

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Chapitre 11 Déclarer les opérations intra-communautaires Il est intéressant de préciser en introduction

Plus en détail

Fiche technique téléprocédures des professionnels

Fiche technique téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TVA-CHAMP-20-50-40-20140113 DGFIP TVA - Champ d'application et territorialité

Plus en détail

Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui?

Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui? 13 décembre 2012 Problématiques cross-border : comment démarcher un client fiscalisé et comment communiquer avec lui? Conférence Academy & Finance du 13 décembre 2012 Alexandre de Senarclens ads@oher.ch

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 09 concernant le secteur Transports Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans cette publication,

Plus en détail

Utilisation des véhicules au passage des frontières. Informations douanières pour entreprises et particuliers

Utilisation des véhicules au passage des frontières. Informations douanières pour entreprises et particuliers Utilisation des véhicules au passage des frontières Informations douanières pour entreprises et particuliers Informations douanières pour entreprises et particuliers concernant les véhicules utilisés au

Plus en détail

Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA

Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA Notes explicatives Règles de facturation en matière de TVA (directive 2010/45/UE du Conseil) Pourquoi des notes explicatives? Les notes explicatives visent à mieux faire comprendre la législation adoptée

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Information TVA. Quelques points particuliers pour les collectivités publiques. Montreux 15 février 2013. TVA Conseils, Fribourg et Genève 1

Information TVA. Quelques points particuliers pour les collectivités publiques. Montreux 15 février 2013. TVA Conseils, Fribourg et Genève 1 Information TVA Quelques points particuliers pour les collectivités publiques Montreux 15 février 2013 TVA Conseils, Fribourg et Genève 1 TVA Thèmes présentés Nouvelle Loi sur la TVA au 1.1.2010 Ce qui

Plus en détail

LA TVA DANS LES OPERATIONS INTRACOMMUNAUTAIRES GUIDE A.R.T. N. 1

LA TVA DANS LES OPERATIONS INTRACOMMUNAUTAIRES GUIDE A.R.T. N. 1 LA TVA DANS LES OPERATIONS INTRACOMMUNAUTAIRES LES PRINCIPALES OPERATIONS INTRACOMMUNAUTAIRES, TAXATIONS ET FORMALITES A ACCOMPLIR POUR UNE ENTREPRISE FRANCAISE QUI VEUT SE POSITIONNER SUR LE MARCHE ITALIEN

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS La banque de la clientèle privée et commerciale SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS Les modifications des prix et prestations de services demeurent réservées à tout moment. Vous

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

LA TVA, TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE

LA TVA, TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE LA TVA, TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE Qu'est-ce que la taxe sur la valeur ajoutée (TVA)? La Confédération perçoit, à chaque stade du processus de production et de distribution, un impôt général sur la consommation

Plus en détail

DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER

DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER Le 1 er juillet 2015, la réforme de la réglementation fiscale relative à l octroi de mer doit entrer en vigueur. Elle s inscrit dans le cadre de

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 13/2014

NOTE COMMUNE N 13/2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L4ECONOMIE ET DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales TK NOTE COMMUNE N 13/2014 OBJET : Procédures relatives aux opérations de vente

Plus en détail

Lexique en matière de TVA

Lexique en matière de TVA Lexique en matière de TVA A titre liminaire, il convient de préciser les caractéristiques de la taxe sur la valeur ajoutée. La TVA est un impôt : sur la consommation : elle frappe l utilisation des ressources,

Plus en détail

CHINE CONTINENTALE ET HONG KONG : LA REFORME DE LA FISCALITÉ S INTENSIFIE

CHINE CONTINENTALE ET HONG KONG : LA REFORME DE LA FISCALITÉ S INTENSIFIE De nombreuses réformes fiscales sont en cours en Chine afin d encadrer une économie mature et en phase de consolidation. Ces réformes sont profondes et fondamentales mais n en sont pas moins d abord testées

Plus en détail

Typologies sur la fraude fiscale

Typologies sur la fraude fiscale Typologies sur la fraude fiscale Les transactions suspectes et les anomalies dans le fonctionnement des comptes peuvent révéler des infractions sous-jacentes relevant tant de la fraude fiscale que d autres

Plus en détail

FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES

FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES 30/01/2014 La délivrance d'une facture est obligatoire entre professionnels sous peine de sanctions pénales et fiscales. Si le format du document, sa couleur, le fait qu'il

Plus en détail

TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES

TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES Ici ne sont abordés que les situations relatives à un professionnel français, tantôt, tantôt preneur. En qualité de libéral français, donc d, tout professionnel,

Plus en détail

FAQ n 7 : Les obligations de déclaration

FAQ n 7 : Les obligations de déclaration FAQ n 7 : Les obligations de déclaration 7.1. Quels avocats doivent remplir des déclarations à la TVA? Les avocats dont le chiffre d affaire annuel hors exonérations (voir FAQ n 3) est inférieur à 5.580

Plus en détail

Pour de plus amples informations : http://www.estv.admin.ch/mwst/themen/00154/00589/index.html?lang=fr

Pour de plus amples informations : http://www.estv.admin.ch/mwst/themen/00154/00589/index.html?lang=fr Bureau de l égalité hommes-femmes et de la famille Canton de Fribourg LES IMPOTS INDIRECTS Les impôts indirects sont perçus indépendamment de la situation économique des personnes qui en sont redevables.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Modification de la loi TVA 2015. Conférence Chambre des Métiers. 19 novembre 2014

Modification de la loi TVA 2015. Conférence Chambre des Métiers. 19 novembre 2014 Modification de la loi TVA 2015 Conférence Chambre des Métiers 19 novembre 2014 1 Remarques préliminaires 1. La présentation ci-après tient compte du projet de loi n 6720 du 15.10.2014 concernant le budget

Plus en détail

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire L émission d une facture, avant la survenance du fait générateur, n est plus une cause d

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Réglementation spécifique MANIFESTATIONS, FOIRES et MERCHANDISING

Réglementation spécifique MANIFESTATIONS, FOIRES et MERCHANDISING DECISION ET 116547 Décision n E.T. 116547 dd. 09.06.2009 Réglementation spécifique MANIFESTATIONS, FOIRES et MERCHANDISING 1. Introduction Cette réglementation prévoit, sous certaines conditions, une dérogation

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 12 concernant le secteur Agences de voyages et offices du tourisme Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires

Plus en détail

RAPPORT SUR LES RESULTATS DE LA CONSULTATION PUBLIQUE «TVA EXAMEN DE LA LEGISLATION EXISTANTE SUR LA FACTURATION»

RAPPORT SUR LES RESULTATS DE LA CONSULTATION PUBLIQUE «TVA EXAMEN DE LA LEGISLATION EXISTANTE SUR LA FACTURATION» COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE FISCALITÉ ET UNION DOUANIÈRE Fiscalité indirecte et administration fiscale TVA et autres taxes sur le chiffre d'affaires Bruxelles, novembre 2008 TAXUD/D1/GW/mve

Plus en détail

Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30

Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30 Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30 Présentation par Philippe Marini, président de la commission des finances, de sa feuille de route pour une fiscalité numérique neutre et équitable

Plus en détail

Projet de budget 2015 : Quels changements en matière de TVA?

Projet de budget 2015 : Quels changements en matière de TVA? Projet de budget 2015 : Quels changements en matière de TVA? Suite au dépôt à la Chambre des Députés, le 15 octobre 2014, du projet de loi (n 6720) concernant le budget de l Etat 2015, certaines clarifications,

Plus en détail

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011 MARCHAND DE BIENS 02/08/2011 Sont considérés comme marchands de biens les personnes qui effectuent habituellement des achats en vue de la revente d'immeubles, fonds de commerce, parts ou actions de sociétés

Plus en détail

SPECIFICITES JURIDIQUES, COMPTABLES

SPECIFICITES JURIDIQUES, COMPTABLES SUCCURSALE SPECIFICITES JURIDIQUES, COMPTABLES et FISCALES CONFERENCE du 13 DECEMBRE 2006 Béatrice COQUEREAU Patrick DONSIMONI Commission Internationale Conférence 13/12/2006 - SUCCURSALE 1 INTRODUCTION

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL)

LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL) LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL) I. GÉNÉRALITES Lorsqu elle est soumise au régime du réel normal (1), l entreprise doit calculer, chaque mois, le montant de la TVA due à l état. Celle-ci

Plus en détail

Lettre mensuelle Novembre 2004 SOCIETES. 1. FRANCE - TVA Taxe sur les salaires Calcul définitif du prorata 2003

Lettre mensuelle Novembre 2004 SOCIETES. 1. FRANCE - TVA Taxe sur les salaires Calcul définitif du prorata 2003 Lettre mensuelle Novembre 2004 SOCIETES 1. FRANCE - TVA Taxe sur les salaires Calcul définitif du prorata 2003 2. MEXIQUE - Impôt sur les actifs Déductibilité des dettes 3. FRANCE - Dividendes Avoir Fiscal

Plus en détail

Séminaire du 30 novembre 2010 BIENVENUE à TOUS

Séminaire du 30 novembre 2010 BIENVENUE à TOUS SEMINAIRE FIDag Séminaire du 30 novembre 2010 BIENVENUE à TOUS 1 SEMINAIRE FIDAG SUR LA TVA 2 HISTORIQUE 1995 2001 2010 2011 OTVA remplacement IChA par TVA LTVA Introduction de la Loi + OLTVA nltva Introduction

Plus en détail

B.O.I. N 115 du 23 JUIN 1998 [BOI 3P-8-98 ]

B.O.I. N 115 du 23 JUIN 1998 [BOI 3P-8-98 ] B.O.I. N 115 du 23 JUIN 1998 [BOI 3P-8-98 ] Références du document 3P-8-98 Date du document 23/06/98 Annotations Lié au BOI 3P-1-07 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 3 P-8-98 N 115 du 23 JUIN 1998 3 C.A. /

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION 2041 GZ N 51109#01 DOCUMENT D INFORMATION CONTRIBUTION À L'AUDIOVISUEL PUBLIC Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. Depuis

Plus en détail

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965 SOMMAIRE I. LÉGISLATION SPECIALE Loi modifiant le régime des sociétés en matière d impôts sur les revenus et instituant un système de décision anticipée en matière fiscale 24 décembre 2002 Arrêté royal

Plus en détail

Prestations de services intra en France

Prestations de services intra en France Juristax présente Prestations de services intra en France Avertissement Le développement d un sujet vaste tel celui abordé aujourd hui entraine obligatoirement de condenser l information et de reprendre

Plus en détail