TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TROPHÉE DE LA DÉCENNIE"

Transcription

1 TROPHÉE DE LA DÉCENNIE 2015

2 TABLE DES MATIÈRES ÉDITORIAL LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE p 4 RÉCOMPENSER DIX ANS DE CROISSANCE LE JURY DU TROPHÉE DE LA DÉCENNIE 2015 UNE MÉTHODOLOGIE QUI A FAIT SES PREUVES NOS TROIS FINALISTES p 5 COYOTE... p 6 CRITEO...p 8 PURESSENTIEL... p 10 LES SIX AUTRES ENTREPRISES QUALIFIÉES... p 12 A2MICILE IKOS JIFMAR NEO-SOFT PUBLIC-IDÉES La vocation du Trophée de la Décennie est de promouvoir l esprit d entreprendre, en récompensant les entreprises les plus performantes créées il y a dix ans. Cette célébration prend encore plus de sens dans la période de crise actuelle, ou les fondamentaux de l entreprise sont fortement mis à l épreuve. C est dans cette adversité que le rôle du dirigeant devient encore plus essentiel pour donner l impulsion nécessaire, permettre de résister aux tempêtes et le cas échéant de tirer profit des turbulences. Notre étude des entreprises finalistes de 2015, ainsi que des lauréats des éditions précédentes, met bien en évidence les facteurs clés du succès de ces sociétés gagnantes: la qualité de la vision de l entrepreneur, la culture de l entreprise, la capacité d évolution de l organisation, l emphase mise sur la relation client ainsi que l excellence opérationnelle. Ces éléments sont des invariants que l on retrouve autant dans ces sociétés encore jeunes que dans des entreprises de taille et de maturité supérieures. L organisation du Trophée de la Décennie nous permet également de découvrir des pépites ; des entreprises qui ont su poser des fondamentaux solides sur des ambitions fortes, et réussi à atteindre ou dépasser leurs objectifs pour devenir des championnes. Nous sommes fiers de leur donner de la visibilité aujourd hui, de célébrer leur succès, et nous les encourageons à garder élevées leurs aspirations pour demain. ÉDITORIAL VICOMTE A ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT... p 14 UN GRAND NOMBRE D ENTREPRISES CRÉÉES MAIS UN VIVIER QUI PEINE À GRANDIR... p 14 TROPHÉE DE LA DÉCENNIE : DOUZE ANS DE BELLES HISTOIRES... p 17 LES PILIERS QUI BÂTISSENT LE SUCCÈS D UNE ENTREPRISE...p 18 REMERCIEMENTS... p 21 DOMENICO AZZARELLO Directeur Général France, Bain & Company STANISLAS DE BENTZMANN Président, CroissancePlus OLIVIER MARCHAL Président France, Bain & Company 2 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

3 LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE 2015 RÉCOMPENSER DIX ANS DE CROISSANCE Créé par Bain & Company en 1995 et réalisé en partenariat avec CroissancePlus, le Trophée de la Décennie récompense la performance d entreprises qui jouent un rôle essentiel dans l économie. Son idée est simple : distinguer la meilleure entreprise âgée de dix ans parmi toutes celles nées la même année. Si toutes les entreprises sont uniques et ont chacune leur trajectoire, il reste que le cap des dix ans est marquant. Pour croître, une entreprise doit répondre à un certain nombre d impératifs : innover, anticiper les changements, saisir les opportunités, comprendre l évolution des marchés, explorer les voies de croissance, pérenniser les succès. Le Trophée de la Décennie permet d accroître la visibilité d entreprises créatrices de valeur. Ce prix met en lumière de véritables «success stories». C est l occasion pour nous de valoriser le parcours réalisé par des entreprises au cours de leurs dix premières années. De féliciter les entrepreneurs qui ont fait d une idée brillante une entreprise en croissance, créatrice de valeur et d emplois. C est l occasion de rendre hommage au courage qui se manifeste au moment de la fondation de l entreprise mais aussi dans les différentes étapes de la vie entrepreneuriale. C est enfin le moment de partager avec vous notre volonté de continuer à accompagner les entreprises en France. En 2015, parmi les entreprises créées il y a dix ans, sont toujours en activité. Et parmi celles-ci, trois se sont distinguées par leurs performances. LE JURY DU TROPHÉE DE LA DÉCENNIE 2015 Le jury du Trophée de la Décennie qui détermine le lauréat 2015 est composé de : DOMENICO AZZARELLO, Directeur Général France de Bain & Company LES 3 FINALISTES DU TROPHÉE DE LA DÉCENNIE 2015 UNE MÉTHODOLOGIE QUI A FAIT SES PREUVES Lesquelles sont les plus performantes? 9 entreprises 3 finalistes CHRISTEL BORIES, Directeur Général Délégué d Ipsen STANISLAS DE BENTZMANN, Président de CroissancePlus GONZAGUE DE BLIGNIÈRES, Président de Raise Lesquelles sont réellement éligibles au Trophée 1? 48 entreprises Lesquelles sont des créations ex-nihilo? 202 entreprises HENRI GIBIER, Directeur de la Rédaction des Echos SANDRA LE GRAND, Fondatrice Kalidea, Vice-Présidente de CroissancePlus OLIVIER MARCHAL, Président France de Bain & Company (Président du jury) Lesquelles vérifient l un des 2 critères suivants? CA > 15M et TCAM(CA) > 20% CA > 15M et s(etg)/s(ca) > 2,5% 549 entreprises Lesquelles ont un CA 2012 ou 2013 supérieur à 15M? JEAN-FRANCIS PÉCRESSE, Directeur de la Rédaction de Radio Classique ARNAUD DE PUYFONTAINE, Président du Directoire de Vivendi France ALEXANDRE SAUVAGE, Président Directeur Général de Leosphère (Lauréat 2014) nouvelles sociétés au Registre du Commerce en 2005, dont entreprises toujours en activité en 2014 (1) 15 indicateurs de création de valeur (économie, employés, actionnaires) 4 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

4 COYOTE CHIFFRES CLÉS FACTEURS CLÉ DE SUCCÈS FABIEN PIERLOT JEAN-MARC VAN LAETHEM Président Directeur de l Innovation Les fondateurs : des profils innovants Coyote est leader sur le marché européen des services d assistance d aide à la conduite, c est-àdire de détection en temps réel de zones à risque pour les automobilistes. Grâce à un boîtier placé dans la voiture, ou une application smartphone, les utilisateurs de Coyote peuvent échanger des informations sur les ralentissements, accidents, ou contrôles de vitesse qu ils rencontrent sur la route. La technologie flexible de Coyote lui permet de proposer une détection efficace de ces zones à risque, et ainsi de résister à la concurrence d applications gratuites proposant des services similaires. L entreprise a également construit une marque forte, grâce à des premières années sans concurrence directe et à une communication efficace envers le grand public. Enfin, Coyote a su maîtriser les aléas des changements législatifs, qui ont menacé son activité par intermittence depuis sa création. Certifiée par les pouvoirs publics, l entreprise est désormais considérée comme un acteur de la sécurité routière en France. Aujourd hui leader en Europe sur un marché qui compte 33 millions d utilisateurs potentiels, Coyote compte atteindre 100 millions d euros de chiffre d affaires en millions d euros Marge d EBE : 27% en 2013 Effectif : 130 collaborateurs en 2013 Nombre d utilisateurs : 2,3M en 2014 IMPLANTATION GÉOGRAPHIQUE 65% Coyote réalise 1/3 de son chiffre d affaires à l étranger OPPORTUNITÉS DE DÉVELOPPEMENT 1. Coyote investit dans une technologie propriétaire et flexible, permettant de soutenir le rythme d innovation - Coyote fournit un effort important en R&D - Coyote développe une technologie innovante et flexible. 2. La marque Coyote est la référence des systèmes d assistance à la conduite - Un avantage de premier entrant sur son marché grâce à la capacité visionnaire de Coyote - Une communication forte pour établir la notoriété de la marque. 3. Coyote a une base d utilisateurs fidèles et attachés à la marque, qui sont au centre de la proposition de valeur - Une communauté en forte croissance depuis 2009, avec l arrivée du mobile - Une communauté fidélisée ( usagers ont signé la pétition contre l interdiction des services d assistance d aide à la conduite en 2011). LES FINALISTES Développement sur les marchés européens qui sont attractifs, avec un focus particulier sur l Allemagne, l Italie, l Espagne et la Pologne. 2. Lancement de nouveaux services pour répondre à la demande croissante des consommateurs pour une voiture connectée. 3. Lancement de nouveaux services à destination des professionnels. HISTORIQUE [ Itérations du Business Model ] [ Décollage de l activité ] [ Structuration long terme ] Décollage de l activité Levée de fonds auprès de 21 Partners qui prend 60% du capital CA : 60M Didier Quillot nommé PDG de Coyote (ex-dg d Orange France) CA : 92M Fondation de Coyote Lancement du premier produit, «Le Classique» Partenariat avec SFR Internationalisation : Benelux Lancement de l Espagne et de l Italie Lancement de la Pologne Lancement de l Allemagne 6 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

5 CRITEO 444 millions d euros Créé en 2005, Criteo est le leader mondial du reciblage publicitaire. Son service permet aux annonceurs d augmenter leur rendement publicitaire, via l affichage de publicités ciblées pour chaque internaute, optimisées en temps réel. JEAN-BAPTISTE RUDELLE Président Directeur Général Au niveau mondial Criteo est un acteur clé du secteur du display (affichage de publicités en ligne) qui représente 32 milliards d euros. Au sein de ce marché, Criteo a créé un business model novateur, à l interface entre annonceurs à qui il vend sa solution (ex : sociétés de e-commerce), et éditeurs à qui il achète des espaces publicitaires. FRANCK LE OUAY Conseiller Scientifique Les fondateurs : 3 profils «tech» qui se sont rencontrés dans un incubateur Grâce à ses algorithmes en constante amélioration, Criteo assure aujourd hui un taux de conversion sur ses publicités 4 fois plus élevé que les autres acteurs du reciblage. La technologie constitue ainsi le principal facteur de succès de Criteo, avec 53 millions d euros investis en R&D depuis En parallèle, l entreprise a su construire un business model facilement réplicable grâce à une structure de coûts flexible et une productivité des équipes en hausse. Enfin, Criteo a su nouer avec les éditeurs des partenariats privilégiés, lui assurant un accès prioritaire aux espaces publicitaires à vendre, et le maintien d une longueur d avance sur ses concurrents. Marge d EBITDA : 7% en 2013 Effectif : collaborateurs en 2014 IMPLANTATION GÉOGRAPHIQUE 54% 28% Audience de Criteo Bureaux de Criteo X Part de CA 2013 OPPORTUNITÉS DE DÉVELOPPEMENT 1. Criteo dispose d une opportunités de développement géographique tant sur les marchés où il est établi depuis plusieurs années, que sur des marchés où il est en train de se lancer. 2. Développement sur de nouveaux segments (aujourd hui, distribution, voyage et petites annonces représentent 95% du chiffre d affaires de Criteo, contre 1/3 du marché du display). 3. Canal en cours de développement via l acquisition de Tedemis en Canal mobile advertising (qui devrait représenter 28% des dépenses de publicité en ligne d ici 2 ans) développé depuis l acquisition d Ad-X en En croissance de 75% par an depuis 2010, le chiffre d affaires de Criteo devrait atteindre la barre du milliard d euros d ici ROMAIN NICOLLI Directeur Technique et Directeur Général Délégué 19% 1. La robustesse de la technologie développée par Criteo est son principal facteur de succès - Des investissements conséquents en R&D - Une barrière à l entrée pour la concurrence. 2. Criteo a conçu un modèle à fort potentiel de croissance - Un modèle qui se réplique efficacement grâce à une structure de coûts flexible et une productivité des équipes en hausse - L accès privilégié de Criteo aux espaces publicitaires est un déterminant majeur de sa réussite. 3. Criteo est présent sur 90% des inventaires publicitaires. LES FINALISTES 2015 FACTEURS CLÉ DE SUCCÈS CHIFFRES CLÉS HISTORIQUE [ Itérations du Business Model ] 1ere levée de 3M 2005 Fondation à l incubateur Agoranov er algorithme de recommendation sur site BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS [ Décollage de l activité ] Décollage de l activité levée de 7M Lancement en France de l algorithme actuel (recommendantions hors site marchand) [ Structuration long terme ] Levée de 30M auprès de Yahoo Japan et SoftBank Levée de 5M M de CA, démarrage aux US bureaux dans le monde, débuts en Asie M de CA Introduction en Bourse sur le NASDAQ Acquisition de Ad-X Tracking (mobile) Acquisition de Tedemis (mailing) LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

6 PURESSENTIEL CHIFFRES CLÉS FACTEURS CLÉ DE SUCCÈS ISABELLE PACCHIONI MARCO PACCHIONI Fondateur Fondateur Les fondateurs : une famille de «serial-entrepreneurs» Fondé par deux «serial-entrepreneurs» du monde de la santé, Isabelle et Marco Pacchioni, Puressentiel est un laboratoire français d aromathérapie. L entreprise commercialise en pharmacie et parapharmacie des produits de santé naturels, à base d huiles essentielles à destination d usage individuel pour la santé, le bien-être, et la beauté. Leader européen sur un marché de niche (500 millions d euros au niveau mondial), Puressentiel a établi son succès sur la preuve scientifique de l efficacité de ses produits, qui figurent au Vidal. L entreprise a également su maîtriser son approvisionnement dans un contexte de production à la fois mondialisé et limité en termes de rendement. Enfin, Puressentiel s est appuyé depuis ses débuts sur une communication efficace, à la fois à destination des professionnels de santé via une force de vente dédiée, et à destination du grand public avec de nombreux partenariats (Tony Parker, joueurs du PSG ). Aujourd hui, 48% des Français de plus de 20 ans connaissent la marque Puressentiel. Puressentiel ambitionne de pérenniser sa croissance (47% par an depuis 2008) pour atteindre 100 millions d euros de chiffre d affaires en millions d euros Marge d EBITDA : 10% en 2013 Effectif : 86 collaborateurs en 2014 IMPLANTATION GÉOGRAPHIQUE 1% 80% 15% 1% Présence de Puressentiel Filiales de Puressentiel X Part de CA 2013 OPPORTUNITÉS DE DÉVELOPPEMENT 1. Puressentiel a construit son succès autour des preuves scientifiques de l efficacité de ses produits - Des investissements en R&D importants - Satisfaction client élevée renforçant l image «santé» des produits. 2. Puressentiel a su sécuriser son approvisionnement, dans un environnement de production tendu - Les huiles essentielles : une fabrication complexe à faible rendement - Des volumes faibles, au regard de l ensemble de la production d arômes - Puressentiel accroît son approvisionnement grâce à des contrats exclusifs avec les producteurs. 3. Le succès commercial de Puressentiel s appuie sur une double démarche de communication - Un effort commercial envers les professionnels de santé - Une communication grand public efficace. LES FINALISTES Développement sur les marchés sur lesquels Puressentiel n est pas encore présent et à fort potentiel, comme les Etats-Unis. 2. Développement d adjacences via de nouvelles applications, par exemple pour la digestion ou l anti-âge. 3. Ciblage de nouveaux consommateurs. 4. Vente en grandes surfaces d une sélection de produits non destinés à un usage santé (ex: spray assainissant maison). 5. Vente en ligne de l ensemble des produits de la gamme. HISTORIQUE [ Lancement ] [ Phase de développement ] Création filiale au Benelux Filiale en Espagne 7M de CA 14M de CA Filiale en Italie 27M de CA Filiales au Canada et au UK Fondation par la famille Pacchioni Lancement des produits stars (roller articulations + spray assainissant) La gamme Puressentiel rentre au Vidal Communication digitale : fans sur la page Facebook Intégration de la force de vente Puressentiel Pharma Diversification dans le capillaire 10 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

7 LES 6 AUTRES ENTREPRISES QUALIFIÉES LES 6 AUTRES ENTREPRISES QUALIFIÉES A2MICILE NEO-SOFT PUBLIC-IDÉES 55 millions d euros Collaborateurs : millions d euros Collaborateurs : millions d euros Collaborateurs : 70 Créé par Joël Chaulet, serial entrepreneur dans le domaine des services, A2micile propose en France et en Belgique des services à la personne comme la garde d enfants, le jardinage, et le ménage. Grâce à sa stratégie orientée vers le B2B, A2micile réalise désormais 70% de son chiffre d affaires auprès des professionnels de l assurance, une stratégie de diversification qui le met à l abri d un risque de modification des avantages fiscaux attribués aux particuliers pour ce type de prestations. Neo-Soft est une entreprise de conseil en ingénierie informatique offrant trois grands types de solutions : développement web et SAAS, intégration de systèmes, et pilotage de projets. Labellisée LUCIE, Neo-Soft a mis en place un modèle social innovant, intégrant des politiques de télétravail, d intéressement, et des outils de suivi détaillé de la satisfaction de ses employés lui permettant d afficher un taux de rotation des équipes inférieur à 15% par an. Spécialiste du marketing à la performance sur internet, Public-Idées propose aux annonceurs et aux agences de publicité des prestations d affiliation et de campagnes médias. Présente en Europe et au Brésil, l entreprise capitalise sur ses innovations technologiques en termes de ciblage des internautes, et d intégration dans les sites des éditeurs pour maximiser la conversion réalisée sur ses campagnes. IKOS JIFMAR VICOMTE A 23 millions d euros Collaborateurs : millions d euros Collaborateurs : millions d euros Collaborateurs : 33 Ikos propose depuis 2005 des services d ingénierie spécialisés dans le domaine ferroviaire, grâce à son expertise reconnue sur ce secteur de niche et les problématiques complexes qui y sont associées, comme la signalisation, les courants, etc. Aujourd hui présent dans 5 pays européens, Ikos a été choisi par les leaders de son secteur pour participer à la conception de projets ferroviaires emblématiques, jusqu à Hong-Kong ou Miami. Basée à Marseille, Jifmar est une entreprise d ingénierie et de travaux sous-marins alliant utilisation de navires et de robots téléopérés. Active dans les secteurs du pétrole, du gaz et des énergies marines renouvelables, Jifmar poursuit son internationalisation avec des filiales en Algérie, au Congo, en Côte d Ivoire Le succès de Jifmar s appuie sur sa capacité à fidéliser ses clients, leaders mondiaux de l énergie comme Total, qui lui a fait confiance dès sa première année d existence. Créé par Arthur de Soultrait, Vicomte A est une maison française de prêt-à-porter haut de gamme pour hommes, femmes et enfants. Positionné sur le segment du «sportswear chic», Vicomte A est aujourd hui distribué dans près de 350 points de vente. L entreprise a ouvert son capital en 2014, pour permettre l accélération de son internationalisation et notamment le développement sur les marchés asiatiques, ou l entreprise connaît une croissance soutenue. LES 6 AUTRES ENTREPRISES QUALIFIÉES 12 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

8 ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT UN GRAND NOMBRE D ENTREPRISES CRÉÉES MAIS UN VIVIER QUI PEINE À GRANDIR En 2014, la création d entreprises en France a été positive. Près de entreprises ont été créées, parmi lesquelles auto-entreprises. Ce chiffre s est stabilisé à la hausse depuis 2007, traduisant un dynamisme certain de l entrepreneuriat en France. 20% ,1 15,6 8,3 7,3 Autoentreprise 8,9 13,2 12,0 Taux de création d entreprise 12,6 11,2 En comparaison, le nombre moyen d entreprises créées sur la période était de par an. En 2013, le nombre d entreprises créées représente environ 9% des entreprises existantes, un taux de création qui reste proche de celui constaté chez nos voisins européens (moyenne de 9,4%). 8,2 7,4 France Allemagne UK Italie Espagne Etats-Unis 12,2 9,1 10,8 9,3 Moyenne : 9,4% Effet de cannibalisation Si la création d entreprises s établit sur une tendance positive, il demeure que les entreprises françaises ont des difficultés à croître, à générer de la valeur et à créer des emplois : elles conservent une taille plus réduite que celles de nos voisins européens. En effet, 100% pourcentage de sociétés de plus de 10 employés 79% les sociétés de moins de 10 salariés représentent plus de 95% du total des entreprises françaises, contre 82% en Allemagne ou 90% au Royaume-Uni. En 2013, l effectif moyen d une entreprise française est de 3 collaborateurs dont 2 salariés. Répartition du stock d entreprises par pays par taille d effectifs 5 684K 2 141K 1 595K 2 471K 6% 3% 3% 3% 6% 5% 3% 6% 10% 10% 82% 90% 95% Etats-Unis Allemagne UK France 21% 18% 10% 5% ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT SELON NOS ANCIENS FINALISTES 14 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

9 ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT En revanche, les entreprises sélectionnées au Trophée de la Décennie organisé par Bain & Company et CroissancePlus sont une démonstration éclatante que le succès est possible en France. Sur les entreprises enregistrées au Registre du Commerce en 2005, sont encore actives aujourd hui et 549 championnes ont un chiffre d affaires supérieur à 15 millions d euros. En s intéressant uniquement 100% aux entreprises indépendantes (c est-à-dire hors filiales de groupes), nous avons pu distinguer 48 pépites françaises, dont le chiffre d affaires moyen atteint 36 millions d euros et l effectif moyen 159 collaborateurs. Ces leaders, présents dans tous les secteurs d activité, nous prouvent que la France est capable de créer des champions générant de la croissance et de l emploi. Évaluation du nombre de collaborateurs des entreprises françaises crées entre 2000 et % 2% 2% 3% 5% 8% 10% 14% 34% 60% 48% 42% 50% 38% 53% 30% Année de création 2e année 3e année 4e année 20+ salariés 6-19 salariés 1-5 salariés Aucun salarié DOUZE ANS DE BELLES HISTOIRES Depuis 1995, le Trophée de la Décennie a sélectionné 36 entreprises finalistes. Aujourd hui, 34 de ces entreprises sont encore en activité, 18 demeurent indépendantes, 16 ont été rachetées, 1 a cessé son activité, 1 a été liquidée. AUJOURD HUI LES ANCIENS FINALISTES DU TROPHÉE DE LA DÉCENNIE Service Représentent environ 11 milliards d euros de chiffre d affaires 36 ENTREPRISES FINALISTES Industrie Service 34 TOP 5 CHIFFRES D AFFAIRES Industrie ENTREPRISES TOUJOURS EN ACTIVITÉ Gemalto M Service 18 ENTREPRISES INDÉPENDANTES Emploient plus de collaborateurs en France et à l étranger Industrie Service 16 ENTREPRISES RACHETÉES Industrie TOP 5 VALORISATIONS AU MOMENT DU RACHAT Business Objects M ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT SELON NOS ANCIENS FINALISTES Ubisoft M April M C.I.S M Avenir Télécom M GrandVision M Cipe M Panavi M Transiciel M 16 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

10 ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT LES PILIERS QUI BÂTISSENT LE SUCCÈS D UNE ENTREPRISE De la création au développement, quels sont les points clés qui pérennisent le succès? Quels sont les piliers qui soutiennent l entreprise, son développement, sa croissance? Entreprendre est avant tout une aventure qui affirme la vision, le parti pris de l entrepreneur pour son métier. Sa vision ainsi que son investissement conditionnent la culture de son entreprise, une des clés de sa pérennité. Une fois l entreprise lancée, l entrepreneur doit répartir son temps entre sa fonction de manager et celle de leader afin d assurer à la fois la gestion courante de l entreprise et réfléchir aux potentielles opportunités de développement. Le créateur doit alors penser à bien s entourer. Au fur et à mesure de la croissance de son entreprise, l entrepreneur s efforce de rester proche de ses clients afin de s adapter sans cesse à leurs attentes. Enfin, les idées ne suffisent pas et c est l excellence opérationnelle qui fera la différence! Bain & Company et CroissancePlus ont identifié cinq piliers fondamentaux dans les différentes étapes de développement d une entreprise : la qualité de la vision de l entrepreneur, une culture d entreprise forte, une organisation évolutive, la qualité de la relation client et l excellence opérationnelle. Ces piliers sont importants pour le développement d une entreprise, mais ils peuvent être aussi des pierres d achoppement sur lesquelles certaines entreprises peuvent butter à des stades et des degrés différents. LA QUALITÉ DE LA VISION DE L ENTREPRENEUR Le point commun des entrepreneurs? Un engagement total pour réussir cette aventure qu est la création. Ces créateurs sont des passionnés qui parlent de leur projet avec un enthousiasme non dissimulé. Ils ont vécu, selon eux, une véritable aventure, qui a changé leur vie. Ils sont intarissables sur leur début, sur les difficultés qu ils ont surmontées ou ces erreurs qui auraient pu coûter la vie à leur projet. Cette initiative d entreprendre est un véritable pari, risqué. L entrepreneur est un visionnaire, un aventurier! L aventure de la création débute en règle générale par une innovation ou une amélioration de l existant. Les contextes peuvent se révéler bien différents : la volonté de créer, l idée novatrice, le constat de défaut de l existant ou encore l obligation de créer Loin de formaliser leurs intentions et leurs perspectives, les créateurs se jettent corps et âmes dans la bataille. De leur initiative naît une passion, envahissante et dévorante. Rares sont ceux qui parviennent à prendre du recul par rapport à l enchaînement rapide des évènements que constitue la création. Alors que la théorie pousserait volontiers à une définition précise de l activité ciblée, à une quantification du marché ou à une vision à moyen ou long terme du développement, les témoignages de la réalité du créateur sont tout autres. UNE CULTURE FORTE L identité d une entreprise reste un élément fédérateur pour l ensemble des collaborateurs, présente tout au long de son cycle de vie. Elle apparaît avec la création et évolue ensuite avec l expansion de l entreprise. L influence du créateur au début du projet et la bonne gestion de la culture par la suite préviennent des risques liés à une mauvaise définition de l identité de l entreprise qui peut devenir source de résistance au changement ou conflits sociaux. Une fois l identité forgée, elle se gère. L objectif est que les équipes s identifient, contribuent à l image de l entreprise et la renforcent. Le rôle du dirigeant reste capital pour le maintien de l unité et de la cohérence de la structure. UNE ORGANISATION ÉVOLUTIVE A la création, l entreprise apparaît sous la forme d un atome, dont le noyau serait le créateur. Les premiers employés «gravitent» autour de lui, sans structure véritable. Le dirigeant reste facile d accès et toutes les décisions passent par lui. Lorsque qu une société amorce sa transition vers une structure de taille plus importante, la structure et les processus de décision doivent subir des changements. Le leader conserve un rôle capital pour la bonne conduite de la société mais sa position évolue : de créateur, il devient manager. Il doit appréhender son nouveau rôle, différent de celui de créateur. Et ses fonctions principales deviennent la représentation de l entreprise, la coordination des équipes de management et la prise de décision de haut niveau. Le créateur doit savoir s éloigner de l opérationnel et déléguer. Pour cela, il doit recruter des collaborateurs de qualité, un gage de réussite pour le développement de sa société. Face à ces nouveaux appuis au sein de l entreprise, l entrepreneur doit être en mesure de leur confier une partie de son rôle de dirigeant. Mais cette décision reste souvent très difficile à prendre et il peut arriver que le créateur dans son rôle de manager ne soit pas le parfait pilier pour le développement. L entreprise grandissant, sa structure subit des bouleversements. Le nombre de collaborateurs augmente et le rôle de chacun change. Les relations et les positions évoluent. Le modèle d organisation de l entreprise passe généralement d un modèle centré autour du créateur à une structure de gestion, type pyramidal ou en réseau. Nous pouvons ainsi faire les constats suivants en termes d organisation : Constat n 1 : Il n existe pas de modèle organisationnel universel Même pour une entreprise donnée, il est fréquent que l organisation soit adaptée pour refléter une taille ou une complexité accrue ou un changement dans son environnement de marché. Constat n 2 : Les organisations performantes sont rares Seuls 11% des dirigeants d entreprise considèrent que leur organisation est un facteur différenciant de performance. 30% pensent au contraire que leur organisation est un frein. Constat n 3 : Les symptômes de problèmes organisationnels sont connus On rencontre typiquement 7 symptômes de dysfonctionnement : un manque de vision claire ou manque d alignement, l incapacité à décider, puis à mettre en œuvre, le manque de talents, la faible culture de la performance, l organisation déphasée par rapport à son environnement externe. Constat n 4 : Les caractéristiques des organisations performantes sont claires Elles alignent les comportements individuels autour d objectifs et de valeurs clairement communiqués et collectivement partagés. Elles mettent en cohérence structures organisationnelles et décisions clés. Elles renforcent une culture de performance. Il est donc important pour tout dirigeant d entreprise de détecter les premiers symptômes de dysfonctionnement de son organisation et d y remédier avant qu ils ne deviennent des freins de développement. Les créateurs doivent être tout particulièrement vigilants car les réorganisations sont presque inévitables lors des premières phases de croissance d une jeune entreprise, alors même que celle-ci reste structurellement fragile. LA QUALITÉ DE LA RELATION CLIENT La relation client est primordiale, les créateurs s efforcent d être sans cesse à l écoute du client afin de faire évoluer leurs idées, leurs produits en fonction des attentes des clients. Au fur et à mesure de la croissance de leur entreprise, le challenge des créateurs est de réussir à rester ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT SELON NOS ANCIENS FINALISTES 18 LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

11 ZOOM SUR L ENTREPRENEURIAT NOUS VOUDRIONS REMERCIER toujours autant à l écoute de leurs clients alors que la structure s alourdit et que l entreprise est confrontée à de nouvelles situations. De l expérience que Bain & Company a dans le domaine de la fidélisation, nous pouvons affirmer que les «champions» de la relation client présentent systématiquement des dispositifs dont les fondamentaux organisation et processus sont fortement orientés clients (encadrement de proximité, réactivité, rémunération, ). Trop d entreprises ont mis l accent sur la technologie au détriment d une réflexion sur leur stratégie client, les outils ne permettant jamais de compenser les défaillances des fondamentaux du dispositif. L observation des «champions» de la relation client nous apprend que cette stratégie repose sur trois priorités : Segmenter sa clientèle en appréciant la valeur des clients sur le long terme. On définit ainsi les clients qui constituent le cœur de cible et avec lesquels l entreprise va développer une relation sur la durée. Mettre les moyens nécessaires, humains et budgétaires, pour connaître les attentes de ce cœur Mettre en place de façon proactive un dispositif processus et équipes qui soit en ligne avec... les attentes de ses clients prioritaires. Attention à la mise en œuvre, il faut savoir adapter les moyens aux attentes des clients, et ne pas hésiter à donner une certaine liberté à la «frontline» (personnes en contact direct avec les clients) lorsqu il s agit de résoudre des problèmes rencontrés avec les meilleurs clients. Le succès de la relation client repose sur un choix de stratégie, de processus adaptés et d équipes focalisées sur la relation client, les outils et la technique venant en appui de ces choix stratégiques. L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE Il n est pas de réussite sans excellence opérationnelle. Que l on innove ou que l on se perfectionne, elle reste un des piliers du développement d une société. Cette excellence permet soit de rentrer sur un marché soit de se protéger, tout en favorisant une relation client étroite. Passées les premières années de démarrage, la start-up devient une PME et se trouve confrontée à des impératifs nouveaux : le développement (et plus seulement la survie), la rentabilité (et plus seulement l équilibre), l établissement d une réputation (et plus seulement d une nouvelle offre), sans même parler de la concurrence qui devient d année en année une réalité toujours plus palpable. L exigence opérationnelle doit devenir à ce stade une priorité de chaque instant ; elle se décline sous plusieurs dimensions : la gestion rigoureuse des coûts, l optimisation du cashflow, le management de la qualité, et celui du service. C est bien souvent par défaillance sur ces dimensions de l excellence opérationnelle que la société se trouve freinée dans son développement, ou même vulnérabilisée. C est à ce stade que la mise en place des systèmes de gestion plus rigoureux, l efficace répartition des rôles au sein de l organisation et le professionnalisme de l équipe en place prennent toute leur importance. Mais c est surtout la culture de l excellence que l entrepreneur doit savoir insuffler au sein des équipes. Les entreprises les plus performantes partagent ce souci d excellence. Elles savent périodiquement se remettre en question, faire table rase du passé (ceci passe par une bonne écoute des clients et une bonne compréhension de l univers concurrentiel) et se fixer alors de nouveaux objectifs ambitieux de coûts, de qualité et de service. Car en termes de règles de gestion, pouvoir offrir un produit ou un service meilleur à un coût compétitif reste un principe aussi puissant et déterminant qu il est simple. LES MEMBRES DU JURY DU TROPHÉE DE LA DÉCENNIE 2015 Domenico Azzarello, Directeur Général de Bain & Company ; Christel Bories, Directeur Général Délégué d Ipsen ; Stanislas de Bentzmann, Président de CroissancePlus ; Gonzague de Blignières, Président de Raise ; Henri Gibier, Directeur de la Rédaction des Echos ; Sandra Le Grand, Fondatrice de Kalidea, Vice-Présidente de CroissancePlus ; Olivier Marchal, Président de Bain & Company (Président du jury) ; Jean-Francis Pécresse, Directeur de la Rédaction de Radio Classique ; Arnaud de Puyfontaine, Président du Directoire de Vivendi France ; Alexandre Sauvage, Président Directeur Général de Leosphère (Lauréat 2014). TOUTE L ÉQUIPE AYANT PARTICIPÉ À LA PRÉPARATION DU TROPHÉE DE LA DÉCENNIE 2015 Caroline Augey, Domenico Azzarello, Sybille Bosch, Jennifer Clerte, Anne-Gaelle Coudrain, Caroline Detalle, Pierre-Antoine Dresco, Isabelle Domergue, Doris Galan, Stéphanie Herrmann, Guéric Jacquet, Olivier Marchal, Victor Pelletier, Loic Plantevin, Bertrand Pointeau, Marie-Hortense Varin, Bertrand Vigner, Diane-Laure Zipper de Fabiani de Bain & Company et Stanislas de Bentzmann, Florence Dépret, Emmanuelle Skowron, Céline Garrisson de CroissancePlus. REMERCIEMENTS 20 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS LE TROPHÉE DE LA DÉCENNIE

12 LES ORGANISATEURS DU TROPHÉE DE LA DÉCENNIE Bain & Company est le cabinet de conseil en management reconnu par les dirigeants pour sa capacité à matérialiser des impacts et des résultats dans leurs organisations. Bain conseille ses clients, entreprises et fonds de private equity, sur leur stratégie, les opérations, la technologie, l organisation et les fusions-acquisitions. Les associés et les équipes de Bain développent des recommandations qui peuvent être mises en œuvre par les entreprises et s assurent qu elles auront ensuite la compétence et l autonomie pour préserver ces progrès et la valeur de cet investissement. Pour garantir l alignement des intérêts du cabinet avec ses clients, Bain n hésite pas à indexer ses honoraires sur la performance constatée de ses interventions. Fondé en 1973, Bain s appuie sur 51 bureaux dans plus de 30 pays pour accompagner les entreprises de tous les secteurs d activité et sur tous leurs marchés. Premier réseau français des entrepreneurs de croissance, CroissancePlus réunit une nouvelle génération de chefs d entreprises innovants. Son objectif est de participer aux réformes économiques, sociales, juridiques et fiscales pour favoriser la création d entreprises et d emplois en France. Présidée par Stanislas de Bentzmann, CroissancePlus, créée depuis 1997, agit au quotidien comme force de propositions et d influence auprès des pouvoirs publics et des leaders d opinion. Lieu de rencontres et d échanges, CroissancePlus s impose également dans le débat public à travers l organisation de nombreux événements autour de personnalités politiques et économiques de tout premier plan. Porter toujours plus haut l esprit d entreprise et faire entendre la voix des entrepreneurs dans les médias, telle est la volonté de CroissancePlus qui accompagne les créateurs et dirigeants d entreprises dans leur développement en France et à l international. 22 BAIN & COMPANY ET CROISSANCEPLUS

13 Contacts Presse Bain & Company Caroline Detalle Stéphanie Herrmann 50 avenue Montaigne Paris T : Contacts Presse CroissancePlus Florence Dépret Emmanuelle Skowron 33 boulevard Malesherbes Paris T :

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE MASTERE et 3 CYCLE SPECIALISE EN ENTREPRENEURIAT SYLLABUS Année 2013/2014 Responsables : Olivier IGON Secrétaire : Zohra BA ( : (33) 05.61.29.48.80 Bâtiment Le Bosco Bureau

Plus en détail

Les Retraites en France

Les Retraites en France Les Retraites en France Pour une Réforme Durable Strategie I Conseil I Digital I Technologie I Operations Une réforme en profondeur Alors que la réforme des retraites fait à nouveau l actualité, il apparaît

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement COLLECTION > PRATIQUES RH IN THE BUSINESS OF YOUR SUCCESS TM 7 pratiques RH à la loupe Indicateurs Analyses Expertises Perspectives Evaluation Business intelligence Formation Performances Masse salariale

Plus en détail

BAROMETRE AMCHAM-BAIN 2012. Le moral des investisseurs américains en France

BAROMETRE AMCHAM-BAIN 2012. Le moral des investisseurs américains en France BAROMETRE AMCHAM-BAIN 2012 Le moral des investisseurs américains en France Table des matières Synthèse............................................... p. 2 Résultats détaillés.......................................

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

Étude économique des entreprises accompagnées par le Business & Innovation Centre de Montpellier Méditerranée Métropole Edition 2015

Étude économique des entreprises accompagnées par le Business & Innovation Centre de Montpellier Méditerranée Métropole Edition 2015 L entreprise innovante, moteur de croissance Étude économique des entreprises accompagnées par le Business & Innovation Centre de Edition 2015 Seul incubateur français classé dans le TOP 10 mondial UBI

Plus en détail

Vendredi 9 Juillet 2010

Vendredi 9 Juillet 2010 Vendredi 9 Juillet 2010 Méthodologie Segments de la communication online Display Search Affiliation Comparateurs E-mailing Annuaires Mobile Régies 1 2 Agences Déclaratif sous huissier + entretiens Confrontation

Plus en détail

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 L activité Le métier Les perspectives L activité Un marché animé par plusieurs facteurs positifs Un besoin accru de suivi des marchés les consommateurs-citoyens

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable?

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Lean Management : une stratégie de long terme Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Au cours de ces deux dernières années, les grandes entreprises du monde

Plus en détail

Objectifs pour 2009. Titre du document. 11 mars 2009

Objectifs pour 2009. Titre du document. 11 mars 2009 Objectifs pour 2009 Titre du document 11 mars 2009 Avertissement Certaines déclarations figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits historiquement avérés, mais constituent des projections,

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Chapitre I : Introduction

Chapitre I : Introduction Chapitre I : Introduction 1.1) Problématique A partir des années soixante, l environnement des entreprises a connu une mutation capitale, sans précédant historique dans le climat des affaires. Ces changements

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté

Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté FILIALES DE GROUPE Les filiales de groupe, source de développement économique pour la Bourgogne Franche-Comté KPMG Edito KPMG réalise régulièrement des études sur le tissu économique régional, dans le

Plus en détail

transition for success management

transition for success management transition management Manager de transition est un métier qui ne s improvise pas. Les conditions qui garantissent le succès du changement sont multiples et complexes. Fontenay Managers a contribué à développer

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009 Selon le BCG, 100 entreprises issues des pays émergents sont sur le point de rejoindre les rangs de l'élite des multinationales. L édition de référence du Boston Consulting Group : «The 2009 BCG 100 New

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO

Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO Recommandation Plan d actions Communication interne et externe SODRACO Avant-propos Le cabinet d expertise-comptable SODRACO existe depuis 1974 et fêtera donc en 2014 ses 40 ans. Il a été fondé par Alain

Plus en détail

POURQUOI COMMUNIQUER?

POURQUOI COMMUNIQUER? POURQUOI COMMUNIQUER? Pour être connu en acquérant de la notoriété Pour être reconnu en construisant une image positive de votre entreprise Toute société a de réels besoin en matière de communication quelle

Plus en détail

Chapitre 2. 2.1 Principes de base

Chapitre 2. 2.1 Principes de base Chapitre 2 LA STRATÉGIE DU GROUPE ALTRAD 2.1 Principes de base Au cours du séminaire Altrad 2013, Henri Giscard d Estaing, pdg du Club Méditerranée, décrivait la stratégie comme une vision claire, une

Plus en détail

LE CONCEPT DE CAPITAL IMMATERIEL : OUTIL DE PILOTAGE DES POLITIQUES PUBLIQUES

LE CONCEPT DE CAPITAL IMMATERIEL : OUTIL DE PILOTAGE DES POLITIQUES PUBLIQUES LE CONCEPT DE CAPITAL IMMATERIEL : OUTIL DE PILOTAGE DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFERENCE DE LA FONDATION D ATTIJARIWAFA BANK CASABLANCA, 23 OCTOBRE 2014 M. Mohammed Tawfik MOULINE Directeur Général, Institut

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

L internationalisation de sa PME : certainement possible!

L internationalisation de sa PME : certainement possible! L internationalisation de sa PME : certainement possible! 1 L internationalisation de sa PME : certainement possible! Depuis la fin des années 1980, l accélération du rythme des changements dans l économie

Plus en détail

Devenez franchisé. Partez à la conquête d un secteur d avenir avec Sodexo, leader mondial des Services de Qualité de Vie.

Devenez franchisé. Partez à la conquête d un secteur d avenir avec Sodexo, leader mondial des Services de Qualité de Vie. Devenez franchisé le spécialiste de l aide à domicile Partez à la conquête d un secteur d avenir avec Sodexo, leader mondial des Services de Qualité de Vie. OPPORTUNITÉ Devenez franchisé Amelis : une opportunité

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services

Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services Tél +33 (0)4 13 94 04 39 / Fax +33 (0)4 13 94 04 10 2 Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services Jacques Pfister, Président de la CCI

Plus en détail

Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15

Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15 Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15 A la découverte de Solucom Réunion SFAF - 26 novembre 2014 Intervenants Pascal IMBERT Président du Directoire Patrick HIRIGOYEN DGA - Membre du Directoire

Plus en détail

Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015

Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015 SÉRIE TENDANCES/IDÉES Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015 Informations cruciales sur les performances du Search, du Social et du Display par terminal Introduction Le troisième trimestre

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

Conseil en Stratégie Produit. www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France

Conseil en Stratégie Produit. www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France Conseil en Stratégie Produit www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France A PROPOS D ANTHALIA Anthalia est un Cabinet de Conseil et de Formation indépendant spécialisé

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 -

LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 - LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 - LA PUBLICITÉ DIGITALE LE PAIEMENT EN LIGNE EXPERTISES INNOVATIONS & SYNERGIES 3 Présent dans Emploie environ Un chiffre d affaires 8 pays européens HIMEDIA GROUP 470 personnes

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Les 5 étapes clés d une stratégie d optimisation online réussie

Les 5 étapes clés d une stratégie d optimisation online réussie Les 5 étapes clés d une stratégie d optimisation online réussie Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Livre Blanc Nov 2015 www.maxymiser.fr À l heure où le mobile est devenu monnaie courante et les services

Plus en détail

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO 1 LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO Le 16 février 2012, RCI Banque a lancé en France le livret d épargne

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

La mesure de l audience des Médias Numériques, «who s who» : acteurs, indicateurs, enjeux.

La mesure de l audience des Médias Numériques, «who s who» : acteurs, indicateurs, enjeux. La mesure de l audience des Médias Numériques, «who s who» : acteurs, indicateurs, enjeux. 9 ATELIERS POUR COMPRENDRE LES ENJEUX DU NET // 27 MAI 2010 Digital Day 27 mai 2010 Mathieu Llorens Directeur

Plus en détail

Ministère du travail (22 janvier 2013)

Ministère du travail (22 janvier 2013) Ministère du travail (22 janvier 2013) Les apports de l accord sur la sécurisation de l emploi Conformément aux engagements de la feuille de route sociale de juillet et en réponse au document d orientation

Plus en détail

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015 Mémoire de l Association canadienne pour les études supérieures au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, au sujet du budget fédéral de 2015 Résumé L Association canadienne pour les

Plus en détail

Vos interlocuteurs. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite.

Vos interlocuteurs. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite. Les fondateurs d Edelsen ont mis leur expérience au service d une nouvelle conception du rôle de l expert-comptable. Au-delà des

Plus en détail

Resource Solutions Expert en solutions de recrutement

Resource Solutions Expert en solutions de recrutement Resource Solutions Expert en solutions de recrutement 01 Notre activité Filiale du groupe Robert Walters, Resource Solutions est la référence internationale dans le domaine de l Externalisation des Processus

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Agenda Numérique - Partie IV. Juillet 2015

Agenda Numérique - Partie IV. Juillet 2015 Agenda Numérique - Partie IV Juillet 2015 Table des matières Partie IV - Numérisation des entreprises... 1 IV.1 Contexte général... 1 IV.2 Numérisation des interactions avec les clients... 3 IV.3 Numérisation

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir Le Baromètre des pratiques digitales 2015 Sia Partners - Econocom - Ifop révèle des pratiques très différenciées et des priorités contrastées au sein des grandes entreprises françaises Paris, le 29 septembre

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile : 06 13 08 80 59 Mail : caubry@finanscom.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile : 06 13 08 80 59 Mail : caubry@finanscom.com DOSSIER DE PRESSE Lancement de Rivoli Finance : La gestion quantitative pour une performance positive dans toutes les conditions de marché Contact Presse : Colette AUBRY Tél. : 01 46 03 68 34 / Mobile

Plus en détail

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil :

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil : Colloque conseil SFER 14 &15 octobre 2010 Évaluation des prestations de conseil : Mesurer la capacité d une organisation à satisfaire les besoins de conseil de l ensemble de ses clients Philippe BOULLET

Plus en détail

Le Marketing Territorial

Le Marketing Territorial Le Marketing Territorial Eléments de méthodologie pour construire une stratégie Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Plan Démarche générale Stratégies marketing Segmentation En guise

Plus en détail

Dossier de Presse. Novembre 2015. Contact Presse Laetitia Mel > laetitia.edifice@gmail.com Tel > 01 80 81 50 08

Dossier de Presse. Novembre 2015. Contact Presse Laetitia Mel > laetitia.edifice@gmail.com Tel > 01 80 81 50 08 Dossier de Presse Novembre 2015 Contact Presse Laetitia Mel > laetitia.edifice@gmail.com Tel > 01 80 81 50 08 Contact Communication Scientipôle Charlotte Mel > charlotte.meaud@scientipole-initiative.org

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Accélérateur de croissance DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Contact presse : Johann Fourmond Tél. : 02 99 65 05 47 - Port. : 06 07 89 09 44 j.fourmond@releasepresse.com Sommaire Communiqué de presse p 3-4

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

VOUS INVESTISSEZ DANS DES PROJETS,

VOUS INVESTISSEZ DANS DES PROJETS, «VOUS INVESTISSEZ DANS DES PROJETS, NOUS VOUS ACCOMPAGNONS DANS L ÉVALUATION ET LE PILOTAGE DE LA CROISSANCE DE VOS CIBLES ET PARTICIPATIONS» 16 bis rue Jouffroy d Abbans 75017 Paris +33 (0) 147 661 461

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. «Les stratégies gagnantes pour créer des emplois» Le jeudi 16 mai 2013. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. «Les stratégies gagnantes pour créer des emplois» Le jeudi 16 mai 2013. Contact presse DOSSIER DE PRESSE «Les stratégies gagnantes pour créer des emplois» Le jeudi 16 mai 2013 Contact presse Caroline BEAUFILS Chargée de développement Réseau Entreprendre Atlantique cbeaufils@reseau-entreprendre.org

Plus en détail

ctivateur d ffaires Franchisés & Investisseurs

ctivateur d ffaires Franchisés & Investisseurs ctivateur d ttractivité d un réseau en mouvement Une nouvelle direction n En 2015, AKENA hôtels se réinvente. L arrivée d une nouvelle direction impulse un nouveau projet d entreprise, avec la mise en

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

- 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011. Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France

- 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011. Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France - 2 0 15- L' hypercroissance récompensée DEPUIS 2011 Dispositif financé et soutenu par la Direccte et la Région Ile-de-France Notre challenge : accompagner des PME en forte croissance sélectionnées parmi

Plus en détail

Observatoire de l e-pub - 1 er semestre 2009 10 juillet 2009. Telecom, Media, Entertainment

Observatoire de l e-pub - 1 er semestre 2009 10 juillet 2009. Telecom, Media, Entertainment Observatoire de l e-pub - 1 er semestre 2009 10 juillet 2009 Telecom, Media, Entertainment Syndicat des Régies Internet Le SRI en 2009, c est 15 membres qui adhèrent à une charte qualité et défendent l

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Donnez une impulsion à votre carrière

Donnez une impulsion à votre carrière Donnez une impulsion à votre carrière Devenir le 1 er cabinet de conseil indépendant en France Un métier de conseil en management & IT Solucom, un cabinet coté sur NYSE Euronext environ 1 200 collaborateurs

Plus en détail

Dossier de presse Septembre 2015

Dossier de presse Septembre 2015 Dossier de presse Septembre 2015 Le programme d accélération de croissance des start-ups Contacts presse : +33 1 44 44 93 93 Tom Wright tom.wright@orange.com Caroline Simeoni caroline.simeoni@orange.com

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

«Logiciels Success Stories ; Les 7 Ingrédients de la réussite»

«Logiciels Success Stories ; Les 7 Ingrédients de la réussite» Une réflexion de fond a accompagné la préparation de la Conférence de l IE-Club : «Logiciels Success Stories ; Les 7 Ingrédients de la réussite» L IE-Club et les partenaires et participants à cet évènement

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Marseille 7 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

Observatoire de l e-pub - 1 er semestre 2009 10 juillet 2009. Telecom, Media, Entertainment

Observatoire de l e-pub - 1 er semestre 2009 10 juillet 2009. Telecom, Media, Entertainment Observatoire de l e-pub - 1 er semestre 2009 10 juillet 2009 Telecom, Media, Entertainment Syndicat des Régies Internet Le SRI en 2009, c est 15 membres qui adhèrent à une charte qualité et défendent l

Plus en détail

SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE

SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE Le web regorge de conversations, de publications disparates souvent sous-exploitées : une source de valeur ajoutée, des leviers de décisions stratégiques. LE SOCIAL

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

ReMark....Clés en main. Maximum Value Creation

ReMark....Clés en main. Maximum Value Creation ReMark...Clés en main Notre proposition Vision de notre partenariat ReMark, leader mondial de la vente directe d assurance, développe des partenariats dont l objectif est de créer, développer, renforcer,

Plus en détail

Etude d un réseau de distribution Une enseigne du groupe Beaumanoir

Etude d un réseau de distribution Une enseigne du groupe Beaumanoir Le Clerc de la Herverie Maxime Master 2 services en réseau et e-business Etude d un réseau de distribution Une enseigne du groupe Beaumanoir R. Perrigaut Cours de Réseaux de distribution 2007-2008 1 Résumé

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

Visez l excellence digitale

Visez l excellence digitale Visez l excellence digitale Repensez vos possibilités applicatives grâce à la redéfinition des modes de travail d Avanade. Applications : le nouvel eldorado de la compétitivité La consumérisation de l

Plus en détail