Le présumé Grégoire Guérard et la peinture en Bresse au temps de Marguerite d Autriche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le présumé Grégoire Guérard et la peinture en Bresse au temps de Marguerite d Autriche"

Transcription

1 maître de conférences à l université de Genève (Suisse) Résumé Célébré dès le xvi e siècle comme un artiste «excellent» et un parent d Érasme de Rotterdam, Grégoire Guérard est attesté en Bourgogne de 1518 à 1530 en tant que peintre et verrier. Sur la base d une œuvre documentée de 1522 (les volets de Saint Léger-sur Dheune, peints pour l église de Saint-Laurent-lès-Chalon), il peut être considéré comme l auteur d un groupe stylistique parfaitement cohérent ; celui-ci, reconstitué à partir des années 1960 par Michel Laclotte, comprend une vingtaine d ensembles peints entre la Bourgogne, la Bresse et la Franche-Comté de 1512 à 1530, auxquels appartiennent des œuvres telles que le triptyque de saint Jérôme de Brou (1518), celui de l église Notre-Dame de Bourg-en Bresse (1523) ou celui de Châtillon-sur Chalaronne (1527). Cela permet ainsi de saisir l évolution continue d un langage qui, fondamentalement marqué par la culture hollandaise, assimile progressivement des solutions italiennes. Le cas du présumé Grégoire Guérard nous sert par ailleurs de point de départ pour reconstituer une géographie artistique et mieux comprendre la production picturale de la Bresse durant le premier tiers du xvi e siècle, traversée essentiellement par deux courants artistiques. Le premier, qui suit l axe du Rhône, explique la présence d artistes et d œuvres de Lyon, voire d Avignon, comme en témoigne le fragment d un retable peint en 1515 par Jean Boachon pour les cordeliers de Bourg-en-Bresse. Le second, qui suit l axe de la Saône, apporte les modèles septentrionaux à travers des foyers tels que Dijon ou Chalon. Dans ce contexte de faible densité artistique, le chantier de Brou ainsi que le réseau aristocratique jouent un rôle fondamental dans l importation directe d artistes et œuvres d art en provenance des Pays-Bas. C est probablement le cas du présumé Grégoire Guérard qui semble jouir d un véritable monopole dans la région.

2 The so-called Grégoire Guérard and painting in Bresse at the time of Margaret of Austria by Professor at the University of Geneva (Switzerland) Abstract Celebrated as an excellent artist as early as the XVI th century and a parent of Erasmus of Rotterdam, Grégoire Guérard is attested to in Burgundy from 1518 to 1530 as painter and stained glass window painter. Based on a documented body of work executed in 1522 (the shutters of Saint-Léger-sur Dheune, painted for the church of Saint-Laurent-lès Chalon), he may be considered the author of a perfectly consistent stylistic group. This group, such as it has been reconstituted since the 60 s by Michel Laclotte, is composed of around twenty painted works disseminated throughout Burgundy, Bresse and Franche-Comté from 1512 to 1530, and which includes such works as the triptych of Saint Geronimus in Brou (1518), that of the church of Our Lady of Bourg-en-Bresse (1523) or that of Châtillon-sur-Chalaronne (1527). His work enables us to understand the continuing evolution of a language which, although it is fundamentally marked by Netherlandish culture, is progressively assimilating Italian suggestions.the case of the so-called Grégoire Guérard will also serve as the starting point of the reconstruction of an artistic geography in order the better to understand pictorial production in Bresse during the first third of the XVI th century, during which there were essentially two main artistic currents.the first one, which follows the axis of the Rhone River, explains the presence of artists and works from Lyon, or even from Avignon, as is shown by the fragment of an altarpiece painted in 1515 by Jean Boachon for the Cordeliers of Bourgen Bresse. The second, which follows the axis of the Saône River, brings with it the Northern models through such artistic centers as Dijon or Chalon. In this context of sparse artistic density, the Brou construction scheme as well as the aristocratic network played a fundamental part in the direct importation of Netherlandish artists and works. This was probably the case for the so-called Grégoire Guérard who seems to have monopolised the whole area.

3 maître de conférences à l université de Genève (Suisse) Inauguré à partir de 1506, le chantier de la collégiale de Brou attire dans la région plusieurs artistes, parmi lesquels figure Grégoire Guérard. Ce dernier, originaire de Hollande, s établit à Tournus. Documenté de 1518 à 1530, il peut être considéré aujourd hui comme l auteur d une vingtaine d œuvres peintes en Bourgogne, en Franche-Comté et en Bresse, entre 1512 et Nous nous proposons ici de mettre en évidence ses rapports avec la Bresse, dont la production picturale, fort mal connue, appelle quelques remarques préalables. Durant le premier tiers du xvi e siècle, la peinture produite en Bresse ne nous est connue qu à travers quelques vestiges épars 1. À en juger par les documents relatifs à l activité des artistes, elle a dû subir l attraction de Lyon, dont la production artistique commence à peine à sortir de l ombre 2. C est peut-être dans cette ville que Jean Lemaire de Belges recrute l enlumineur auquel il confie l illustration de sa Couronne margaritique (Vienne, Österreichische Nationalbibliothek, ms. 3441). Ce dernier manifeste une culture septentrionale, vraisemblablement flamande, mais qui n est pas sans rappeler certaines œuvres de Jean Perréal, dans un registre plus expressif ; il adopte en effet une écriture rapide et nerveuse qui évoque les peintures murales de la salle des Chasses du château de Rochechouart dans le Limousin, réalisées pour François de Rochechouart-Pontville, un proche de la reine Anne de Bretagne et probablement en contact avec Jean Lemaire de Belges 3. C est également de Lyon que viennent plusieurs maîtres verriers actifs sur le chantier de Brou. En 1525, le Lyonnais Antoine Noisin se voit ainsi confier l exécution des vitraux du chœur en collaboration avec Jean Orquois et un certain Jean Brachon que l on a proposé récemment de reconnaître en Jean Boachon 4 ; ce dernier, originaire du diocèse de Langres, réalise en 1515 pour les cordeliers de Bourg-en-Bresse un triptyque, dont subsiste le volet gauche, identifié par Dominique Thiébaut 5. Conservé aujourd hui au musée de Brou, le fragment nous est parvenu dans un mauvais état de conservation. Il met en scène les épisodes de la vie de saint Antoine de Padoue sur ses deux faces, subdivisées en quatre compartiments de manière archaïque ; à en juger par certains costumes, il se situe bien dans la deuxième décennie du xvi e siècle et trahit une culture avignonnaise qui fige les modèles avignonnais d un Josse Lieferinxe avec un accent bourguignon et une simplification presque brutale. Le cas de Jean Boachon est significatif de la situation artistique de la Bresse, à mi-chemin entre l axe rhodanien, qui comprend les foyers d Avignon et de Lyon, et l axe bourguignon, dont le foyer le plus influent est Dijon. La peinture produite à Dijon durant les années 1520 est dominée par le Maître de Commarin 6. Celui-ci, héritier du Maître des prélats bourguignons, 1. Paul Cattin, Mille Ans d art religieux dans l Ain. II. De la Renaissance à nos jours, Châtillon-sur-Chalaronne, 2005, p Élisabeth Burin, Manuscript Illumination in Lyons, , Turnhout, 2001., «Dossier lyonnais», in M. Hofmann et C. Zöhl (éd.), Quand la peinture était dans les livres Mélanges en l honneur de François Avril, à l occasion de la remise du titre de docteur honoris causa de la Frei Universität Berlin, Turnhout, 2007, p André Pératé, «La peinture murale française au Moyen Âge», Les Arts, n o 169, 1918, p. 13, 16. Sandrine Pagenot, «Les peintures murales de la salle des Chasses du château de Rochechouart», Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, CXXIX, 2001, p Dominique Thiébaut, «La Provence», in D. Thiébaut, Ph. Lorentz et F.-R. Martin (éd.), Primitifs français. Découvertes et redécouvertes, Paris, 2004, p. 109, note Mauro Natale (dir.), El Renacimiento Mediterráneo. Viajes de artistas e itinerarios de obras entre Italia, Francia y España en el siglo XV, Madrid, 2001, p , «Un peintre dijonnais de la Renaissance : le Maître de Commarin (Jean I Dorrain?)», Bibliothèque d humanisme et Renaissance, 2004, LXVI, p

4 1 1. Portement de Croix divisé, Castres, musée Goya, cliché musée Goya. 2. Déploration du Christ, revers du Portement de Croix, Écouen, musée national de la Renaissance, cliché RMN. 2

5 se caractérise par un langage d une grande fluidité qui évolue vers des formes plus solides, inspirées par les débuts de Jean Duvet ; il pourrait être l auteur de trois retables peints (Esbarres, Commarin, Flavigny-sur-Ozerain), auxquels nous proposons d ajouter, d une part, une très belle Mise au tombeau du musée des Beaux-Arts de Dijon, peinte vers dans une phase parallèle aux volets de Commarin, d autre part, le fragment d une Adoration des bergers, réalisée en semi-grisaille autour de 1530 et mise en vente au palais des congrès de Versailles le 5 décembre 1976 (lot 37 comme «école suisse») puis chez Drouot le 8 décembre 2003 (lot 36 comme «école bourguignonne») 7. Apparemment actif dans le milieu des hauts fonctionnaires dijonnais, il pourrait être identifié à Jean I Dorrain, documenté à Dijon de 1505 à Son impact s exerce non seulement à Dijon, où l activité de l atelier semble se poursuivre après 1530 (pourrait s y rattacher la petite Madeleine du musée d Art et d Histoire de Genève), mais aussi à Troyes, où le vitrail des Trois Sibylles de la Société académique de l Aube au pavillon d Audiffred à Troyes présente une même fluidité et permet de rattacher à la production locale la très belle Mise au tombeau du musée national de la Renaissance à Écouen 9 une production locale identifiable jusqu en Catalogne, où Joan de Borgonya semble se référer à des modèles analogues 10. En Bresse, l influence du Maître de Commarin paraît plus timide : elle pourrait néanmoins se refléter, bien que de manière vague, dans les morphologies renflées de l Annonciation qui ornent les volets du retable de Champagne-en-Valromey. Celui-ci montre également une Imago pietatis dont la composition s inscrit dans une tradition inaugurée en Avignon par le retable de Boulbon ; il semble cependant trahir la main d un peintre flamand qui adapterait des modèles de natures différentes et constituerait, de ce fait, un cas parallèle à celui de Grégoire Guérard 11. D après Pierre de Saint-Julien de Balleure (1581), Grégoire Guérard est «hollandais et parent d Érasme de Rotterdam». Documenté de 1518 à 1530, il s engage en 1522 à réaliser, pour l église des Carmes de Chalon-sur-Saône, un retable semblable à celui qu il avait peint probablement lui-même peu auparavant dans l église de Saint-Laurent-lès-Chalon, et que nous identifions aux volets de Saint-Léger-sur-Dheune (volés en 1976 mais retrouvés récemment) ; on peut ainsi lui attribuer une vingtaine d œuvres, stylistiquement regroupées autour des volets de Saint-Léger-sur-Dheune, qui trahissent l évolution parfaitement cohérente d un peintre à la fois enraciné dans la culture hollandaise et sensible aux suggestions italiennes 12. La production de Grégoire Guérard débute en 1512 avec le Portement de Croix (ill. 1) divisé entre Alger et Castres (son revers supposé se trouve à Écouen, ill. 2 et 12) et se termine en 1530 avec la Présentation au Temple de Chalon-sur-Saône et les peintures murales des Prophètes dans l église de Cuisery. Elle pose un problème certain, en ce sens qu elle constitue à elle seule la quasi-totalité des retables conservés dans la région : cela ne saurait s expliquer que par une sorte de monopole exercé par un atelier spécialisé et ressenti comme novateur dans une zone à faible densité artistique. 7. Emmanuel Starcky et Sylvie Jugie (dir.), L Art des collections. Bicentenaire du musée des Beaux-Arts de Dijon. Du siècle des Lumières à l aube d un nouveau millénaire, cat. exp., Dijon, 2000, p. 181, reproduction de la Mise au tombeau sous «Est de la France». 8. Catherine Chédeau, Les Arts à Dijon au xvi e siècle : les débuts de la Renaissance , Aix-en-Provence, I, 1999, p Martine Callias Bey, Véronique David et Michel Hérold, Vitrail, peinture de lumière. Champagne-Ardenne, Lyon, 2006, p Alain Erlande-Brandenburg, Musée national de la Renaissance. Château d Écouen, Paris, 1987, p. 116, sous «Est de la France». 10. Joan Bosch i Ballbona et Joaquim Garriga i Riera (dir.), De Flandes a Itàlia. El canvi de model en la pintura catalana del segle XVI : el bisbat de Girona, Girona, 1998, cat Catherine Penez, dir., Ain sacré. Trésors peints sur bois, cat. exp., Belley, 1999, cat. 7, notice de R. Touzé. 12., «Un peintre de la Renaissance en Bourgogne : le Maître d Autun (Grégoire Guérard?)», Revue de l art, n o 147, 2005, p Le groupe stylistique a été esquissé par M. Laclotte, «Quelques tableaux bourguignons du xvi e siècle», in Studies in Renaissance and Baroque Art presented to Anthony Blunt, Londres-New York, 1967, p

6 3 3. Triptyque de la Vie de saint Jérôme, Bourg-en-Bresse, musée de Brou, cliché Hugo Maertens, Bruges. En Bresse, cette production comprend cinq ensembles. Peint en 1518 pour la chapelle Saint- Jérôme de l église Notre-Dame à Bourg-en-Bresse, le triptyque de la Vie de saint Jérôme (Brou, musée de l Ain, ill. 3) pourrait refléter par son programme iconographique la tentative de Louis de Gorrevod de créer un nouveau diocèse sous la protection de Marguerite d Autriche ; il met en effet en évidence un milieu lettré qui se rattache à un réseau européen, celui d Érasme, ce qui explique en partie le choix du peintre. Il révèle par ailleurs un contact direct avec des modèles italiens (Filippino Lippi, Piero di Cosimo et Léonard de Vinci) et semble trahir, notamment dans le paysage, la collaboration avec un peintre apparemment plus jeune et lui aussi d origine hollandaise, Bartholomeus Pons (ill. 4, 5, 6).

7 4 4. Triptyque de la Vie de saint Jérôme : détail du volet droit intérieur, cliché Hugo Maertens, Bruges.

8 5 5. Triptyque de la Vie de saint Jérôme : détail du volet gauche extérieur, cliché Hugo Maertens, Bruges.

9 6 6. Triptyque de la Vie de saint Jérôme : détail du volet gauche intérieur, cliché Hugo Maertens, Bruges.

10 Bartholomeus Pons est documenté précisément en 1518 dans l atelier de Grégoire Guérard à Tournus. On peut aujourd hui l identifier au Maître de Dinteville (auteur de l Assomption de Troyes, du retable de la Légende de sainte Eugénie à Varzy, de la Descente dans la cave de Francfort, de l Allégorie Dinteville de New York, d un Portrait d homme du Louvre et du Songe de Joseph de Troyes). Son italianisme se retrouve dans le beau retable de saint Augustin à Saint-Laurent-sur-Saône (ill. 7) peint vers 1520, ainsi que dans le triptyque de l Adoration des bergers (ill. 8) à Saint-Trivier-de-Courtes, réalisé en 1526 probablement par un collaborateur de l atelier. Il évoluera vers des formes plus maniérées dans le triptyque de la Cène à l église Notre-Dame de Bourg-en-Bresse (ill. 9), peint en 1523 et dont les volets s inspirent de gravures de Dürer, ainsi que dans le triptyque de la Déploration du Christ à Châtillon-sur-Chalaronne (ill. 10). Ce triptyque, réalisé quatre ans plus tard, semble mettre à jour les modèles italiens en s inspirant notamment de gravures de Marcantonio Raimondi ; nous proposons de le rapprocher d une Déploration du Christ conservée à l abbaye de Saint-Quentin Retable de saint Augustin, église de Saint-Laurent-sur-Saône, Ain, cliché Philippe Hervouet, SPIM Ain.

11 8 8. Triptyque de l Adoration des bergers, église de Saint-Trivier-de-Courtes, Ain, cliché Philippe Hervouet, SPIM Ain. En 2006, l exposition Brou, chef-d œuvre d une fille d empereur a consacré une salle entière à la personnalité en pleine reconstitution de Grégoire Guérard. Elle a notamment permis de présenter la première œuvre connue du peintre, le Portement de Croix, dont la partie de Castres (la partie d Alger n a pas pu être présentée) a été confrontée au revers supposé, la Déploration du Christ du musée national de la Renaissance à Écouen (ill. 2 et 12). Elle a par ailleurs permis d utiles confrontations, qui ont démontré la cohérence du groupe stylistique, envisagé de manière dynamique comme l évolution d une seule et même personnalité. Le triptyque de la Vie de saint Jérôme a pu être ainsi rapproché d un Saint Jean ressuscitant Drusienne (collection privée, ill. 11) qui, peint peu après, présente certains détails précis en commun et dont le revers en grisaille demeure une énigme iconographique 13. En le replaçant dans son contexte, l exposition aura donc contribué à faire renaître un peintre de qualité, qui mérite sa place dans les échanges artistiques de la Renaissance européenne. 13. S agit-il d un épisode de la vie de saint Jean? Selon le propriétaire actuel, qui situe l œuvre dans le milieu parisien des années 1520, le revers contiendrait les portraits déguisés des rois Charles VIII, Louis XII et François I er.

12 9a 9b 9a et b. Nicolas Chichon, retable de la Cène, détails, église Notre-Dame de Bourg-en-Bresse, clichés Dominique Cauquy, SPIM Ain. 10. Déploration du Christ, église de Châtillon-sur-Chalaronne, Ain, cliché Philippe Hervouet, SPIM Ain. 10

13 11a 11a. Saint Jean ressuscitant Drusienne, collection privée, cliché du propriétaire.

14 11c 11b 12 11b et c. Saint Jean ressuscitant Drusienne, revers (b.) et détail de la face (c.), collection privée, clichés du propriétaire. 12. Déploration, revers du Portement de Croix, détail, Écouen, musée national de la Renaissance, cliché RMN.

15 Sommaire Marie-Anne Sarda conservatrice en chef du patrimoine Entre monument national et musée municipal, problématiques de la restauration du monastère royal Anne Adrian conservatrice des musées de Metz Métropole La Cour d Or (Moselle, France) Anne de Beaujeu et le mécénat féminin en France à l aube de la Renaissance Chantal Delomier archéologue de l INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), et Alain Kersuzan docteur en histoire, rattaché à l université Lyon-II (Rhône, France) Le château de Pont-d Ain, place militaire et résidence comtale : nouvelles données livrées par les textes et l archéologie du bâti Dagmar Eichberger professeur à l université de Heidelberg (Allemagne) Distance physique proximité spirituelle : la double présence de Marguerite d Autriche à Brou et à Malines Sophie Guillot de Suduiraut conservatrice en chef au département des Sculptures, responsable des collections médiévales de l Europe du Nord, musée du Louvre, Paris Le retable des Sept Joies de la Vierge dans la chapelle de Marguerite d Autriche à Brou : les sculptures gothiques de style bruxellois réalisées vers 1513/ Lars Hendrikman conservateur au Bonnefanten Museum de Maastricht (Pays-Bas) Le triptyque de la Passion de Bernard van Orley pour le maître-autel de l église de Brou. Commande et copies Ingrid van Woudenberg doctorante en histoire de l art médiéval à l université de Nimègue (Pays-Bas) Les stalles du chœur de Brou : expression d un amour religieux ou profane? Pierre Anagnostopoulos doctorant en histoire de l art et archéologie, aspirant FNRS à l université libre de Bruxelles (Belgique) Le jubé de l église de Brou et ses rapports avec l architecture brabançonne du xv e siècle Ethan Matt Kavaler professeur à l université de Toronto (Canada) Des géomètres à Brou : architecture et ornementation en Espagne, dans le Brabant et en Europe occidentale autour de 1500

16 Sommaire Jens Ludwig Burk conservateur adjoint au Bayerisches Nationalmuseum, Munich (Allemagne) Conrat Meit : sculpteur de cour de Marguerite d Autriche à Malines et à Brou maître de conférences à l université de Genève (Suisse) Le présumé Grégoire Guérard Laurence Ciavaldini Rivière maître de conférences en art médiéval à l université de Grenoble (Isère, France) Un nouveau jalon pour l étude du livre d Heures de Loys van Boghem, maître d œuvre de l église de Brou. Remarques sur le calendrier Yvette Vanden Bemden professeur au département d histoire de l art et d archéologie et doyenne de la faculté de philosophie et lettres à l université de Namur (Belgique) Les vitraux de Brou et le mécénat de Marguerite d Autriche dans le domaine du vitrail Dominique Tritenne géologue, président de l association des Amis du pays de la pierre à Montalieu-Vercieu (Isère, France), responsable du Conservatoire national des pierres et marbres, Montpellier (Hérault, France) Le marbre de Carrare utilisé à Brou Magali Briat-Philippe conservatrice du patrimoine, coordinatrice du colloque de 2006, musée de Brou (Ain, France) L évolution de la statuaire de Brou au fil des siècles

Anne de Beaujeu et le mécénat féminin en France

Anne de Beaujeu et le mécénat féminin en France conservatrice des musées de Metz Métropole La Cour d Or (Moselle, France), précédemment conservatrice du musée Anne-de-Beaujeu à Moulins (Allier, France) Résumé Anne de France, fille du roi Louis XI devenue

Plus en détail

Brou, un monument européen à l aube de la Renaissance Brou, a European Monument in the Early Renaissance

Brou, un monument européen à l aube de la Renaissance Brou, a European Monument in the Early Renaissance idées et débats Brou, un monument européen à l aube de la Renaissance Brou, a European Monument in the Early Renaissance Centre des monuments nationaux Président : Isabelle Lemesle Directeur général :

Plus en détail

L évolution de la statuaire de Brou au fil des siècles

L évolution de la statuaire de Brou au fil des siècles conservatrice du patrimoine, coordinatrice du colloque de 2006, musée de Brou (Ain, France) Résumé À la fin du Moyen Âge, les traditionnels pleurants entourant les défunts sont peu à peu complétés par

Plus en détail

Raphaël à Rome. Une rétrospective exceptionnelle sur les années de maturité du maître italien

Raphaël à Rome. Une rétrospective exceptionnelle sur les années de maturité du maître italien Raphaël à Rome Une rétrospective exceptionnelle sur les années de maturité du maître italien Raphaël, La Vierge a la tenture. 1514. Alte Pinakothek, Munich Exposition au Musée du Louvre Hall Napoléon Du

Plus en détail

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012

N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 N 39 Du 3 déc au 7 déc 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 5 décembre 2012 par Pauline Martineau Où peut-on voir ce célèbre tableau? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE

Plus en détail

Étudier une œuvre d art avec les outils numériques.

Étudier une œuvre d art avec les outils numériques. Étudier une œuvre d art avec les outils numériques. «La Vierge du chancelier Rolin» Tableau de Jan Van Eyck, vers 1435 66 x 62 cm. Peinture à l huile sur panneaux de chêne. Musée du Louvre, Paris Dans

Plus en détail

K O N R A D WITZ ET GENÈVE Les volets restaurés de la cathédrale Saint-Pierre

K O N R A D WITZ ET GENÈVE Les volets restaurés de la cathédrale Saint-Pierre K O N R A D WITZ ET GENÈVE Les volets restaurés de la cathédrale Saint-Pierre MUSÉE D ART ET D HISTOIRE, GENÈVE 1 E R N O V E M B R E 2013 23 FÉVRIER 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Un chef-d œuvre sous la loupe

Plus en détail

ARC 5 - Cultures, Sciences, Sociétés et Médiation

ARC 5 - Cultures, Sciences, Sociétés et Médiation ARC 5 - Cultures, Sciences, Sociétés et Médiation Appel à sujets de thèse de doctorat 2014 en vue de la mise au concours d une allocation doctorale de recherche (ADR) financée par la Région Rhône-Alpes

Plus en détail

Jean Daret (1614 1668)

Jean Daret (1614 1668) Université Paris IV-La Sorbonne École doctorale VI : Histoire de l art et archéologie. Thèse de doctorat pour l obtention du grade de Docteur de l Université Paris IV-La Sorbonne Histoire de l art moderne

Plus en détail

LE PÉRUGIN ET RAPHAËL. 12 sept. 2014-19 janv. 2015. Musée Jacquemart-André. Institut de France

LE PÉRUGIN ET RAPHAËL. 12 sept. 2014-19 janv. 2015. Musée Jacquemart-André. Institut de France LE PÉRUGIN ET RAPHAËL Musée Jacquemart-André Institut de France 12 sept. 2014-19 janv. 2015 La première rétrospective en France de ce grand maître de la Renaissance italienne LE PÉRUGIN ET RAPHAËL Musée

Plus en détail

Vu le périmètre restreint du cœur historique de Bruges et la configuration des rues, la visite se fait à pied.

Vu le périmètre restreint du cœur historique de Bruges et la configuration des rues, la visite se fait à pied. Fl 01 Clochers des villes Clochers des champs Circuit découvertes Les églises historiques de Bruges FLANDRE OCCIDENTALE Le présent document présente un guide à destination des principales églises situées

Plus en détail

Rigny : Gray (4km) : Beaujeu (6 km) : Champlitte (20 km) :

Rigny : Gray (4km) : Beaujeu (6 km) : Champlitte (20 km) : Rigny : Eglise du 18 ème siècle avec son retable et ses boiseries d époque. Deux toiles originales de Prud hon datées de 1794. Gisants. Gray (4km) : Hôtel de ville renaissance (1556) Musée Baron Martin

Plus en détail

LE CONCEPT DE PATRIMOINE. Sous l Ancien Régime

LE CONCEPT DE PATRIMOINE. Sous l Ancien Régime LE CONCEPT DE PATRIMOINE Sous l Ancien Régime D. Poulot, Patrimoine et musées. L Institution de la culture 1/ Le patrimoine, expression traditionnelles de la transmission et de sa profondeur mémorielle.

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399 13 - Musées du Centre - Programme de restaurations des collections - Demande de subvention à la de Franche-Comté M. FOUSSERET, Maire, Rapporteur :

Plus en détail

Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains

Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains Weekend à Lille Les 06 et 07 juin prochains Place du Général de Gaulle ou «Grand Place» Partez à la découverte de la capitale des Flandres avec la Société des Amis de l IMA Lors d un week-end de deux jours

Plus en détail

PALAIS DES DUCS DE LORRAINE 64 Grande Rue Nancy. Publications du musée

PALAIS DES DUCS DE LORRAINE 64 Grande Rue Nancy. Publications du musée PALAIS DES DUCS DE LORRAINE 64 Grande Rue Nancy Publications du musée Tous ces ouvrages sont consultables au service de documentation Les tapisseries de la Condamnation de Banquet, Nancy, Palais ducal,

Plus en détail

COLLECTIONS PERMANENTES

COLLECTIONS PERMANENTES COLLECTIONS PERMANENTES Travaux sur la tour de l horloge LES CHANTIERS EN COURS Les travaux sur les bâtiments : des travaux de restauration des façades ont été engagés sur le couvent des Cordeliers (2004),

Plus en détail

Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011

Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011 Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011 Philippe Delaite, (phildelaite(a)hotmail.com) est enseignant

Plus en détail

Les musées de l Académie et des «environs»

Les musées de l Académie et des «environs» des Arts en bac professionnel Proposition de liste des musées Les musées de l Académie et des «environs» Contenu : Pour chaque période du programme, nous proposons de mettre en parallèle les principaux

Plus en détail

LA RENAISSANCE SOUS FRANÇOIS 1 er PAR LES IMAGES POULAIN

LA RENAISSANCE SOUS FRANÇOIS 1 er PAR LES IMAGES POULAIN INTRODUCTION C est autour de l œuvre publicitaire d Auguste POULAIN, né à Pontlevoy, à la Ferme des Bordes en 1825 et fondateur de la chocolaterie de Blois, que nous vous invitons à découvrir les grands

Plus en détail

Denis CAILLEAUX. NOTE SUR UN CHAPITEAU ROMAN ATTRIBUE A L ABBAYE CISTERCIENNE DE MORIMOND (Haute-Marne)

Denis CAILLEAUX. NOTE SUR UN CHAPITEAU ROMAN ATTRIBUE A L ABBAYE CISTERCIENNE DE MORIMOND (Haute-Marne) www.denis-cailleaux.com Denis CAILLEAUX Maître de conférences d Histoire de l art et d Archéologie du Moyen Age Université de Bourgogne (Dijon) UMR 5594 Titre de l étude : NOTE SUR UN CHAPITEAU ROMAN ATTRIBUE

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes 12 novembre 2012 Hôtel Drouot, Paris 1 VENTE Lundi 12 novembre 2012 Hôtel Drouot EXPERT Cabinet de BAYSER 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris Tél. : +33

Plus en détail

Journées d'études de l'association des Conservateurs des Antiquités et Objets d'art de France. Programme

Journées d'études de l'association des Conservateurs des Antiquités et Objets d'art de France. Programme Journées d'études de l'association des Conservateurs des Antiquités et Objets d'art de France Programme Regards sur les tableaux religieux : XVII ème -XIX ème siècles 27-28-29 septembre 2012 Caen, Calvados

Plus en détail

Patrimoine Architectural et Archéologique

Patrimoine Architectural et Archéologique Patrimoine Architectural et Archéologique Université de Strasbourg / Master 2 Couleur, Architecture - Espace Recherche et analyse de la coloration historique et architecturale Adresse du site: 3 rue du

Plus en détail

Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV»

Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV» Portrait de Louis XIV, collection Musée des Beaux-Arts, D.R. Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV» Louis XIII et Louis XIV avec leurs ministres respectifs, Richelieu et Colbert,

Plus en détail

Renaissance bourguignonne et Renaissance italienne : Modèles, concurrences

Renaissance bourguignonne et Renaissance italienne : Modèles, concurrences CENTRE EUROPÉEN D ÉTUDES BOURGUIGNONNES (XIV E -XVI E SIÈCLES) 55 ÈMES RENCONTRES À NEUCHÂTEL 18-20 SEPTEMBRE 2014 Renaissance bourguignonne et Renaissance italienne : Modèles, concurrences Organisé avec

Plus en détail

Étudier l histoire des arts

Étudier l histoire des arts Étudier l histoire des arts Une option de détermination en seconde Puis soit une option de spécialité en filière littéraire Soit une option facultative dans toutes les autres filières. Au lycée Fulbert

Plus en détail

Iconographie chrétienne. ou introduction à l identification des thèmes religieux dans les arts

Iconographie chrétienne. ou introduction à l identification des thèmes religieux dans les arts Iconographie chrétienne ou introduction à l identification des thèmes religieux dans les arts ICONOGRAPHIE : de «eikonos» image «graphie» écrire, décrire Warburg Institute de Londres : Aby Warburg (1866-1929)

Plus en détail

Programme Automne 2010

Programme Automne 2010 Programme Automne 2010 L EXPOSITION TEMPORAIRE A CARNAVALET Prestigieuse exposition de l automne Voyage en capitale, Louis Vuitton et Paris (13 octobre 2010 27 février 2011) En 1854, Louis Vuitton pose

Plus en détail

CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris. 1.-2. Paris est la destination touristique au.

CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris. 1.-2. Paris est la destination touristique au. CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris NOM 1.-2. Paris est la destination touristique au. 3.-4. Les sont les premiers touristes à visiter la capitale. 5. Quel pourcentage des touristes

Plus en détail

Memo des artistes. Voyage excitant à travers le monde de l art...

Memo des artistes. Voyage excitant à travers le monde de l art... Memo des artistes Voyage excitant à travers le monde de l art : des tableaux d impressionnistes et d expressionnistes célèbres pour un jeu classique. Type de jeu : Joueurs : Contenu : Jeu de mémoire 1-4

Plus en détail

PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO

PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO PROJET DE RÉHABILITATION DES ENTREPÔTS SEEGMULLER SITUES SUR LA PRESQU ÎLE MALRAUX STRASBOURG REZA MEHRABANI & CO Un pôle multiculturel pour Strasbourg Projet de réaménagement du lot N 2 des entrepôts

Plus en détail

L HISTOIRE DU CHATEAU-MUSEE DE NEMOURS DATES ET PERSONNAGES CLEFS

L HISTOIRE DU CHATEAU-MUSEE DE NEMOURS DATES ET PERSONNAGES CLEFS L HISTOIRE DU CHATEAU-MUSEE DE NEMOURS DATES ET PERSONNAGES CLEFS Famille Villebéon Maison de Foix Maison de Navarre Maison de Médicis Maison d Armagnac Maison de Savoie Maison d Orléans Quelques dates

Plus en détail

L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse

L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse 1 L Hôtel Marron de Meillonnas à Bourg-en-Bresse Façade sur la rue Teynière Façade arrière Son histoire 1769-1774 : construction de l Hôtel particulier de Gaspard-Constant Marron, baron de Meillonnas,

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

Les églises Renaissance de Roissy Porte de France

Les églises Renaissance de Roissy Porte de France Les églises Renaissance de Roissy Porte de France Livret parcours À l occasion des journées européennes du patrimoine, ARCHÉA et le musée national de la Renaissance vous proposent de découvrir un aspect

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

La belle histoire de l école St-Louis-de-France. 1901 : La première école dans le village de Charny

La belle histoire de l école St-Louis-de-France. 1901 : La première école dans le village de Charny La belle histoire de l école St-Louis-de-France J ai tenté de retracer pour vous l histoire de l école St-Louis-de-France. Je tiens à remercier M. Alain Boucher de la Commission scolaire des Navigateurs

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

La Fondation Louis Cadic. Un grand projet de réhabilitation du site de. Sainte-Anne d Auray (Bretagne-Sud)

La Fondation Louis Cadic. Un grand projet de réhabilitation du site de. Sainte-Anne d Auray (Bretagne-Sud) La Fondation Louis Cadic Un grand projet de réhabilitation du site de Sainte-Anne d Auray (Bretagne-Sud) Sainte-Anne d Auray représente le coeur spirituel de la Bretagne. Seul lieu d apparitions de sainte

Plus en détail

PARIS. Ville Lumière

PARIS. Ville Lumière PARIS Ville Lumière Paris 1. Paris est la capitale de la France et se trouve dans la région appelée Ile-de-France. 2. Paris est traversée par la Seine qui sépare la Rive Droite de la Rive Gauche. 3. Aujourd

Plus en détail

Programme. Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle

Programme. Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle Programme Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle Le quartier du Longdoz est un des anciens quartiers industriels de la ville de Liège qui a connu une urbanisation rapide

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

Total vendu : 1 016 550 euros

Total vendu : 1 016 550 euros Résultats vente Tableaux anciens & du XIX e siècle Mardi 11 décembre 2007 14h Expositions publiques du vendredi 7 au dimanche 9 décembre 2007 de 11h à 19h et lundi 10 sur rendez-vous, Hôtel Dassault Commissaire

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

Communiqué de synthèse p. 3. Synopsis p. 4. Le peintre Antoine Duclaux p. 5. Séquences d exposition p. 6. Autour de l exposition p.

Communiqué de synthèse p. 3. Synopsis p. 4. Le peintre Antoine Duclaux p. 5. Séquences d exposition p. 6. Autour de l exposition p. Sommaire Communiqué de synthèse p. 3 Synopsis p. 4 Le peintre p. 5 Séquences d exposition p. 6 Autour de l exposition p. 7 Renseignements pratiques p. 8 Le musée départemental du Bugey-Valromey p. 9 Photothèque

Plus en détail

Venez tourner aux Gobelins

Venez tourner aux Gobelins enez ourner ux obelins Le site du Mobilier national se compose de deux ensembles architecturaux distincts, disposés de chaque côté de la rue Berbier-du-Mets dont le tracé suit celui de la Bièvre recouverte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS «Icônes, voyages à travers les siècles. Aperçu d iconographies» Collections d IMAGOLIGNEA, galerie italienne de restauration d icônes anciennes.

Plus en détail

Table des matières. L émergence de l entreprise dans le droit belge des sociétés anonymes... 15

Table des matières. L émergence de l entreprise dans le droit belge des sociétés anonymes... 15 Sommaire... 5 L entreprise dans la Société du XXI e siècle... 7 Introduction aux travaux du Colloque de Rennes du 27 mai 2011 organisé par FORDE Claude CHAMPAUD Président du Conseil scientifique du Fonds

Plus en détail

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes

Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Devoir du 06.06.2011 / 5 ème A / Histoire, les grandes découvertes Prénom : Nom : I. Deux grandes voyages, se repérer. 7 /7 Points 1. Comment appelle-t-on les deux lieux géographiques représentés sur la

Plus en détail

Antoine de Saint-Exupéry (Toulouse) Madeleine Tézenas. www.madeleinetezenas.com. contact@madeleinetezenas.com Tél : 06 80 63 83 98.

Antoine de Saint-Exupéry (Toulouse) Madeleine Tézenas. www.madeleinetezenas.com. contact@madeleinetezenas.com Tél : 06 80 63 83 98. Antoine de Saint-Exupéry (Toulouse) www.madeleinetezenas.com contact@madeleinetezenas.com Tél : 06 80 63 83 98 Madeleine Tézenas sculpteur Formation Madeleine Tézenas a étudié aux Beaux-arts de Paris (Atelier

Plus en détail

tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine

tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine rue du Palais Trévoux Dossier IM01000652 réalisé en 1991 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel Jourdan

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Minimal Zurbarán. Conference. Tuesday November 27th 2012 At 6 :00 pm. Amphitheater Simone Weil 5 allée Jacques Berque, Nantes

Minimal Zurbarán. Conference. Tuesday November 27th 2012 At 6 :00 pm. Amphitheater Simone Weil 5 allée Jacques Berque, Nantes Conference 5, allée Jacques-Berque BP 12105 44021 Nantes Cedex 1 - France Tél. : (+33)(0) 240 48 30 30 Fax. : (+33)(0) 240 48 30 59 www.iea-nantes.fr Minimal Zurbarán Tuesday November 27th 2012 At 6 :00

Plus en détail

La Porterie du palais ducal 1511/1512

La Porterie du palais ducal 1511/1512 La Porterie du palais ducal 1511/1512 Construite sous le règne du duc Antoine, la Porterie était l unique entrée du palais. D après les registres de compte de l époque, elle fut achevée vers 1511-1512.

Plus en détail

laissez-vous conter le Musée Emmanuel de la Villéon

laissez-vous conter le Musée Emmanuel de la Villéon laissez-vous conter le Musée Emmanuel de la Villéon Le musée A cquise et restaurée par la ville de Fougères en 1977, la maison à porche, rue Nationale, abrite aujourd hui le musée Emmanuel de la Villéon.

Plus en détail

Conclusion : -30- 41 Voir Annexe p.33

Conclusion : -30- 41 Voir Annexe p.33 Conclusion : Les trois collections universitaires qui viennent d être évoquées sont les seules des universités françaises que l on peut toujours visiter. Toutes les autres collections universitaires comme

Plus en détail

Initiation à l histoire de l art

Initiation à l histoire de l art Niki de Saint Phalle II Niki de Saint Phalle (1930-2002) aborde l art en autodidacte. Elle commence à peindre en 1952. Ses tableaux plâtrés : «Les Tirs» (1960) auxquels sont attachés des poches de peinture

Plus en détail

20 Rue Royale. Bruxelles

20 Rue Royale. Bruxelles 20 Rue Royale Bruxelles Situé à Bruxelles à proximité du Palais Royal et du Parlement, le 20 rue Royale accueille la Direction et quelques départements de la banque, tandis que le rez-de-chaussée offre

Plus en détail

Antoine de Margerie. dossier de presse. Les horizons sensibles

Antoine de Margerie. dossier de presse. Les horizons sensibles dossier de presse Antoine de Margerie Les horizons sensibles Hôtel Estrine 8, rue Estrine 13210 Saint-Rémy-de-Provence Tél. 04 90 92 34 72 www.musee-estrine.fr 6 septembre - 29 novembre 2015 Antoine de

Plus en détail

Versailles. et l antique

Versailles. et l antique Versailles et l antique 2 Lorsque Louis XIV décide en 1664 de faire agrandir le petit château construit par son père Louis XIII à Versailles, il a 26 ans. C est un jeune roi qui aime passionnément les

Plus en détail

Séminaire à Prague. 5, Rue Nationale 92100 Boulogne Billancourt tél:01 46 08 04 07 fax: 01 46 08 36 41 evenements@i-business.fr

Séminaire à Prague. 5, Rue Nationale 92100 Boulogne Billancourt tél:01 46 08 04 07 fax: 01 46 08 36 41 evenements@i-business.fr Séminaire à Prague Votre destination «Praha», la ville aux cent clochers Une architecture mêlant les styles roman, gothique, baroque, Art nouveau et cubiste Son centre ville historique est inscrit au patrimoine

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE VI Laboratoire de recherche Centre André Chastel UMR 8150 T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE HISTOIRE DE L ART Présentée

Plus en détail

DECEMBER 1-6 2015 BOOTH G09 LAFFANOUR

DECEMBER 1-6 2015 BOOTH G09 LAFFANOUR DECEMBER 1-6 2015 BOOTH G09 LAFFANOUR GALERIE DOWNTOWN / PARIS 18 Rue de Seine, 75006, Paris Jean Prouvé (1901-1984) Long Compass Table Ca. 1953 Pour Design Miami/ 2015, la Galerie Downtown rend hommage

Plus en détail

La loi du 31 décembre 1913 relative aux monuments historiques et à leurs abords : 100 ans plus tard, quelle protection pour quel patrimoine?

La loi du 31 décembre 1913 relative aux monuments historiques et à leurs abords : 100 ans plus tard, quelle protection pour quel patrimoine? Journées d études «Droit et gouvernance du patrimoine architectural et paysager» www.univ-angers.fr/droit La loi du 31 décembre 1913 relative aux monuments historiques et à leurs abords : 100 ans plus

Plus en détail

L Art nouveau et l Asie

L Art nouveau et l Asie PROGRAMME du colloque L Art nouveau et l Asie 26-28 septembre 2013 NICE (La Maison du Séminaire) 26 septembre 2013 9h Accueil 9h30 Accueil par le Directeur de l IrAsia, Monsieur Noël Dutrait, Accueil par

Plus en détail

LES PROPHÈTES DE L ANCIEN TESTAMENT

LES PROPHÈTES DE L ANCIEN TESTAMENT LES PROPHÈTES DE L ANCIEN TESTAMENT L histoire de Noé La construction de l Arche Le déluge Le sacrifice L ivresse de Noé Lorenzo Ghiberti (vers 1381-1455), la porte du Paradis : histoire de Noé, 1425-1452,

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

Chapitre 4. Ressources et tableaux de correspondance. Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121

Chapitre 4. Ressources et tableaux de correspondance. Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121 RESSOURCES Chapitre 4 Ressources et tableaux de correspondance Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121 Ressources 122 Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) RESSOURCES

Plus en détail

Illustrations. Delphine Grenet. Mémoire de Master 2 Sous la direction de Philippe Lorentz. Université Paris IV-Sorbonne 2014.

Illustrations. Delphine Grenet. Mémoire de Master 2 Sous la direction de Philippe Lorentz. Université Paris IV-Sorbonne 2014. Illustrations Delphine Grenet Mémoire de Master 2 Sous la direction de Philippe Lorentz Université Paris IV-Sorbonne 2014 Tome III 1 Fragments de peintures murales, Musée du Petit Palais, Avignon. 2 Figure

Plus en détail

Un joyau limbourgeois sous la loupe : les statues du Maître d Elsloo

Un joyau limbourgeois sous la loupe : les statues du Maître d Elsloo Un joyau limbourgeois sous la loupe : les statues du Maître d Elsloo Conférence de presse 6 juillet 2010 Dossier de presse KIK-IRPA, Bruxelles, X032100. Maître d Elsloo, Saint Antoine abbé (détail), début

Plus en détail

Tony GARNIER. Son projet de «Cité industrielle» révolutionne l urbanisme et l architecture

Tony GARNIER. Son projet de «Cité industrielle» révolutionne l urbanisme et l architecture Architecte urbaniste, ce Lyonnais visionnaire conçoit, dès 1917, les bases de l urbanisme actuel et à ce titre, influence durablement l architecture contemporaine. Tony GARNIER Né le 13 août 1869 à 10

Plus en détail

The Frick Collection guide des arts décoratifs

The Frick Collection guide des arts décoratifs The Frick Collection guide des arts décoratifs Charlotte Vignon the frick collection, new york, en association avec scala arts publishers inc. Avant-propos du directeur The Frick Collection doit son atmosphère

Plus en détail

Dossier #2 : Des expressions de notre. patrimoine religieux québécois

Dossier #2 : Des expressions de notre. patrimoine religieux québécois Dossier #2 : Des expressions de notre patrimoine religieux québécois Basilique Saint-Anne-de-Beaupré Nom : Gr : Dans ce dossier. - Qu est-ce que le patrimoine religieux québécois? - Un peu de savoir -

Plus en détail

FICHE DE VISITE. Monastère royal de Brou

FICHE DE VISITE. Monastère royal de Brou FICHE DE VISITE Monastère royal de Brou INTRODUCTION À LA VISITE DU MONUMENT Au début du xvi e siècle, Marguerite d Autriche fait bâtir le monastère royal de Brou pour célébrer la mémoire de son époux

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

Dossier de presse. Novembre 2013

Dossier de presse. Novembre 2013 Dossier de presse - Studio Sandra Hellmann - Novembre 2013 1 Sommaire I / INTRODUCTION II / A PROPOS DE SANDRA a) Un parcours atypique b) Le style Sandra Hellmann III / STUDIO SANDRA HELLMANN a) Le process

Plus en détail

MARIUS DUBOIS 146, Chemin du Bout-de-l Ile Ste-Pétronille, Qc G0A 4C0 Tél. : (418) 828-9870 Courriel : mariusdubois@hotmail.com CURRICULUM VITAE

MARIUS DUBOIS 146, Chemin du Bout-de-l Ile Ste-Pétronille, Qc G0A 4C0 Tél. : (418) 828-9870 Courriel : mariusdubois@hotmail.com CURRICULUM VITAE CURRICULUM VITAE FORMATION 1970-1985 Études autodidactes en techniques anciennes de peinture 1968-1970 Maîtrise en peinture Hornsey College of Arts, Londres (Angleterre) 1964-1968 Diplôme en sculpture

Plus en détail

Commemorating the Legacy of des pensionnats indiens

Commemorating the Legacy of des pensionnats indiens lorier o c à e Livr Colouring Book Vitrail au Parlement Stained Glass Window in Parliament commémorant les séquelles Commemorating the Legacy of des pensionnats indiens Indian Residential Schools Un vitrail

Plus en détail

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain

Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Weekend à Marseille Du 14 au 16 novembre prochain Partez à la découverte de la Cité Phocéenne avec la Société des Amis de l IMA Au cours d un weekend de 3 jours à Marseille, nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Classes Découverte des musées de Florence

Classes Découverte des musées de Florence Classes Découverte des musées de Florence 2010/2011 Bienvenue dans les Classes à la découverte des musées de Florence Ces modules sont conçus à destination : - Des collèges et lycées italiens avec section

Plus en détail

Maison éphémère en Lorraine

Maison éphémère en Lorraine 20>24 février 2014 NANCY parc des expositions pour la 24 e édition du salon Habitat et Décoration Maison éphémère en Lorraine vivre autrement la maison Le Parc des expositions de Nancy Habitat et Décoration

Plus en détail

PLAN. I La vie de Michel-Ange. II Les nombreux métiers de Michel-Ange. III Les peintures les plus célèbres. IV Un exemple de sculpture : Moise

PLAN. I La vie de Michel-Ange. II Les nombreux métiers de Michel-Ange. III Les peintures les plus célèbres. IV Un exemple de sculpture : Moise PLAN I La vie de Michel-Ange II Les nombreux métiers de Michel-Ange III Les peintures les plus célèbres 1 La voûte de la Chapelle Sixtine 2 Le jugement dernier IV Un exemple de sculpture : Moise Questionnaire

Plus en détail

Manuscrits du Moyen Age

Manuscrits du Moyen Age Manuscrits du Moyen Age (Dossier pédagogique réalisé par le service éducatif de la MGT) 1. Qu est-ce qu un manuscrit? Voici deux ouvrages conservés à la MGT. Histoire des quatre fils Aymons, XVIIe siècle

Plus en détail

Emeric Feher À la vie à l image

Emeric Feher À la vie à l image Les Éditions du patrimoine présentent Emeric Feher À la vie à l image > Un photographe humaniste talentueux et méconnu > Une collection de photographies en grande partie inédite révélée au public > Une

Plus en détail

The Skill of Reading French

The Skill of Reading French The Skill of Reading French By the end of this session... ALL of you will be able to recognise words A LOT of you will be able to recognise simple phrases SOME of you will be able to translate a longer

Plus en détail

En 1959, au terme de quatre années de reconstruction, l institution réintégra son site d origine. En 1961, elle passa sous la tutelle du ministère de

En 1959, au terme de quatre années de reconstruction, l institution réintégra son site d origine. En 1961, elle passa sous la tutelle du ministère de L institution Inaugurée en 1928 sur un terrain cédé par l Etat espagnol à la France, sur le futur campus de l Université Complutense, la Casa de Velázquez est une institution publique qui a accueilli depuis

Plus en détail

Dossier de presse 1 EBB/DP2/Fév. 2014

Dossier de presse 1 EBB/DP2/Fév. 2014 1 EBB/DP2/Fév. 2014 Exposition : Communiqué de presse Horaires : Du 05 avril au 21 septembre 2014 Tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h (sauf samedis et dimanches matin) Tarif : Adulte : 7, gratuit

Plus en détail

Eglise Notre-Dame des Vertus, XVIème, XVIIIème, XIXème siècles

Eglise Notre-Dame des Vertus, XVIème, XVIIIème, XIXème siècles Patrimoine publié le Samedi 3 septembre 2011 http://www.lignyenbarrois.com/wp/tourisme/patrimoine/ Le Lorgnon Linéen Délicieuses gourmandises qui mêlent chocolat - au lait, blanc ou noir - et une ganache

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. et les peintres d ajaccio 1890-1960. Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010

DOSSIER DE PRESSE. et les peintres d ajaccio 1890-1960. Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010 DOSSIER DE PRESSE corbellini, capponi et les peintres d ajaccio 1890-1960 Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010 Contact : «Association le lazaret Ollandini-Musée

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité!

Ce rêve est devenu réalité! Vous venez de trouver une règle mise en ligne par un collectionneur qui, depuis 1998, partage sa collection de jeux de société et sa passion sur Internet. Imaginez que vous puissiez accéder, jour et nuit,

Plus en détail

HISTOIRES D IMPRIMEURS EN CHAMPAGNE-ARDENNE XVe-XIXe SIECLE

HISTOIRES D IMPRIMEURS EN CHAMPAGNE-ARDENNE XVe-XIXe SIECLE HISTOIRES D IMPRIMEURS EN CHAMPAGNE-ARDENNE XVe-XIXe SIECLE (Dossier pédagogique réalisé par le service éducatif de la MGT) Grâce à des reproductions d ouvrages conservés à la Médiathèque du Grand Troyes

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

Histoire de l architecture occidentale. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/

Histoire de l architecture occidentale. Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Histoire de l architecture occidentale Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Histoire de l architecture occidentale Partie IV Humanisme et Temps Modernes Chapitre 2 La Renaissance en

Plus en détail