Conciilliier centres de données et Green IIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conciilliier centres de données et Green IIT"

Transcription

1 Conciilliier centres de données et Green IIT Carrttogrraphi ierr less l inffrrassttrructturress i ett less l équipementtss pourr maîttrri isserr l effffi icacitté énerrgétti ique Autteurrss : Brruno Brrotttti ierr,, Grroupe SSTAR- -APIC Trri issttan LLabaume,, Grreenvvi issi ion Errwan Barrrrett,, cconssul lttantt indépendantt i 1

2 Sommaire 1. SENSIBILISATION A LA CONSOMMATION 4 2. GESTION DES EQUIPEMENTS INACTIFS 5 3. DISSIPATION THERMIQUE ET IMPACT CARBONE 6 4. QU'EST-CE QUE LE GREEN IT? 6 5. LOGICIELS D'URBANISATION : DYNAMIQUE CONTRE STATIQUE 7 6. DEPLOIEMENT 7 7. ROI 9 8. LES LEGISLATIONS CONTRAIGNANTES EN LIGNE DE MIRE 9 2

3 Pour connaître l'efficacité énergétique d'un parc de serveurs dans un centre de données, il faut connaître ses composants, mais aussi ses infrastructures et les interactions permanentes qui influencent la consommation énergétique. Au moment de lancer un audit de leurs infrastructures informatiques, les directions informatiques se heurtent à l'inadaptation des outils traditionnels. L'accroissement exponentiel des informations et la difficulté à réconcilier recensement et représentation graphique mettent souvent un point d'arrêt à toute démarche de recensement. De la simple connaissance du parc installé aux interactions fines entre ses composants, de l'optimisation des interventions à la projection à plus long terme, l'outil d'urbanisation s'impose naturellement dans les démarches économiques et environnementales dans lesquelles les acteurs du secteur s'engagent peu à peu. Première étape dans l'optimisation d'un centre de données : la connaissance de l'existant. Le recensement des infrastructures et équipements, dans un centre de données, peut être envisagé sous deux approches : une approche a priori, qui a l'avantage de ne réclamer qu'un suivi efficace du delta d'informations après un recensement parallèle au déploiement, actualisé à la mise en service et à chaque évolution, et bien sûr en fonction de l'occupation des baies ; une approche a posteriori, répondant à des besoins variés (optimisation électrique, mise en place d'une comptabilité analytique pointue, amélioration de la valorisation des sites, etc). On peut ajouter à cette liste l'attachement croissant à une image plus "verte", à l'heure où les centres de données géants commencent à prendre leur place dans la liste des grands pollueurs. "Les outils traditionnels sont par nature incomplets" Une approche à base de feuilles de calcul laisse de côté les informations géographiques. Même complétée par des plans, il lui manque encore l'interopérabilité entre données et graphiques. Les outils plus spécialisés recourent euxmêmes à des simulateurs pour valoriser leurs données, prenant en compte à la fois données, graphiques, interactions et flux thermiques. L'approche a priori, si elle est plus logique sur le papier, ne coule pas pour autant de source. Les estimations de consommation s'avèrent très vite compliquées et en partie imprévisibles, et leur niveau d'imprécision augmente avec le peuplement du centre de données. Cette approche se retrouve donc contrariée par des fluctuations qui ne peuvent être constatées qu'a posteriori. En pratique, on doit souvent se contenter de détailler au maximum les parties quantifiables, les grandeurs plus volatiles étant prises en compte sous forme de fourchettes ou de calculs prévisionnels actualisables. 3

4 Quelle que soit l'approche choisie, l'outil par excellence est tout sauf spécialisé : il s'agit d'excel. Tant qu'on reste dans le quantifiable, ce logiciel donne entière satisfaction, le succès de la démarche étant principalement lié à la qualité du recensement et du suivi. Malheureusement, la prise en compte incomplète de l'immatériel se traduit notamment par des relevés centrés sur les baies et sur les infrastructures, laissant de côté la nature essentiellement géographique d'un centre de données. Or, l optimisation globale passe par une urbanisation réfléchie et planifiée. Les constats alarmistes sur l'efficacité énergétique des centres de données le prouvent : c'est une étape indispensable pour allouer les ressources selon les impératifs de résilience et les engagements de niveaux de services. Logiquement, la vue en plan est donc le complément idéal des feuilles de calcul utilisées comme outil de recensement. Mais les solutions logicielles existantes ne fournissent pas de solution d'intégration avec l'approche plus comptable d'une feuille de calcul. Les démarches de recensement basées sur des outils génériques tendent ainsi à dériver soit vers la surenchère de tableaux, soit vers la pléthore de graphiques, sans pour autant donner une vision claire de la situation. Qui plus est, l'occultation des données dynamiques (flux d'air chaud et de refroidissement, notamment) rend ce type de solution inopérant dans le cadre d'une démarche Green IT. C'est là qu'intervient le logiciel d'urbanisation : non content de cumuler les visions analytique et graphique, il les réconcilie en leur permettant de s'appuyer constamment l'une sur l'autre. Il en résulte une réduction évidente du risque d'erreur ou d'omission. Un outil spécialisé améliore en outre la pertinence de l'information, en fournissant un modèle de données adapté au contexte, ciblé mais évolutif. Enfin, la solution intégrée raisonne dans le sens montant, de l'infrastructure permanente à l'équipement provisoire, ce qui évite des omissions comme le coût du câblage, pourtant très affecté par les fluctuations du coût des matières premières. 1. Sensibilisation à la consommation Domestique (1 500 h) Bureau (2 350 h) Serveur (8 670 h) À l'échelle d'un utilisateur, le seul temps d'activité annuel d'un serveur auquel il doit pouvoir accéder en permanence représente plus du double du temps d'activité cumulé de ses équipements professionnel et domestique. Sur une journée, un serveur fonctionne deux à trois fois plus longtemps qu'un poste client. Sur une semaine, le facteur passe à 3 ou 4. Il augmente encore sur une année, mais dans des proportions plus faibles. Pour être rentable, l'infrastructure d'un centre de données doit être proportionnée, disponible, abordable, et exploitée au mieux. C'est ce que l'ensemble de recommandations britannique ITIL (Information Technology Infrastructure Library) regroupe sous le terme de gestion de capacité (capacity management). Une fois les infrastructures en place, la taille et la disponibilité de l'ensemble en termes de fiabilité ne sont plus guère modifiables. En revanche, disponibilité et rentabilité peuvent être améliorées par une connaissance fine et évolutive de l'infrastructure, de son contenu et de leurs interactions. Dans le cadre d'une démarche Green IT, il faut évidemment se concentrer sur la consommation énergétique, sans pour autant négliger les coûts de production, de maintenance et de destruction des équipements. 4

5 Au cours de la décennie écoulée, la facturation des centres de données était centrée sur la place occupée par les serveurs. Des postes de dépense jugés secondaires comme la consommation électrique ou le câblage étaient alors traités en bloc. Mais l'augmentation des coûts de l'énergie et des matières premières est venue changer la donne. "Du fait des méthodes actuelles de facturation", explique Tristan Labaume, directeur associé de Greenvision, "l'utilisateur final reste assez peu incité à limiter sa consommation. C'est valable aussi bien dans un centre de données que dans la vie courante." Comme dans une copropriété, les dépenses énergétiques sont noyées dans les charges. Dans la mesure où elles sont considérées comme inévitables, elles ne sont pas remises en cause. "Mais les choses bougent", poursuit Bruno Brottier, directeur de la business unit Building One de STAR-APIC. "Devant l'ampleur de la facture énergétique, les DSI commencent à être sollicités pour payer la note. Il y a peu, c'étaient les services généraux des entreprises et administrations qui s'en occupaient." Non seulement les choses bougent, mais la montée en puissance du cloud computing semble devoir accélérer la croissance des centres de données. Au premier abord, la consommation énergétique liée à l'informatique est systématiquement sousestimée. Cela tient non seulement à la consommation des matériels, mais aussi à leur planning d'exploitation : un serveur consomme jusqu'à 150 fois plus qu'un poste client. En effet, les serveurs sont à la fois très performants, redondants et fortement sollicités. Mais en centre de données, on raisonne en 24/7, multipliant ainsi par 3 ou 4 le temps d'activité par rapport à un appareil qui fonctionne en heures ouvrées. Au final, la consommation annuelle d'un serveur peut donc être jusqu'à 400 fois supérieure à celle d'un poste client. 2. Gestion des équipements inactifs Ironiquement, du point de vue des infrastructures, ce ne sont pas forcément les équipements actifs qui sont les plus inefficaces. Tristan Labaume pointe du doigt l'absurdité de la situation : "Faute d'une approche à la fois systématique et cartographique de l'occupation des sites, on trouve dans beaucoup de centres de données des équipements inutilisés. Certaines études parlent de 10 % d'inutilisation! Or, un équipement inactif consomme de l énergie. Cette consommation invisible est inutile, mais tout à fait significative." Le chiffre de 10 % ne doit pas surprendre, dans la mesure où les études de cabinets de conseil s'accordent à souligner de fortes lacunes dans la connaissance du contenu des centres de données. Logiquement, le chiffre est pain béni pour les outils spécialisés, qui réduisent considérablement la méconnaissance de l'activité des équipements : avec les outils d'urbanisation, cartographie et recensement se complètent pour donner en permanence une vision claire des appareils branchés, de leur emplacement et des ressources qu'ils mobilisent. Là où ils vont plus loin que les outils génériques, c'est qu'ils associent étroitement vision analytique et graphique, tout en prenant en compte d'entrée de jeu une durée d'utilisation prévisionnelle. À l'issue de celle-ci, les rappels automatiques viennent rappeler à l'exploitant qu'il est temps de désinstaller les matériels en fin de vie. "De manière générale", explique Tristan Labaume, "notre démarche constitue une base structurante pour mettre en place ou suivre des process d'exploitation, qui n'existent pas forcément chez l'opérateur du centre de données : listes, plannings, génération des actions sous forme d'ordres de travaux (désinstallation, débranchement, dérackage, etc), ou encore validation de ces ordres de travaux". 5

6 3. Dissipation thermique et impact carbone "À l image d une voiture, la consommation d un serveur est proportionnelle à son utilisation", poursuit Tristan Labaume. "Sa consommation n'est pas linéaire : on peut en faire des moyennes, mais certains pics d'activité peuvent apparaître. On passe couramment d'une moyenne médiane à des pics, mais très rarement à des creux, les serveurs étant rarement éteints." L'activité d'un serveur est étroitement liée à celle des postes clients, elle-même difficile à mesurer ; l'inconnue est de taille! Seuls les minima et maxima sont relevés, complétés par des moyennes. Mais la consommation n'est pas la seule zone d'ombre : cette marge d'erreur déjà significative est multipliée par un nombre important d'équipements, et la capacité de refroidissement, elle-même fortement consommatrice d'énergie, est dimensionnée directement en fonction des estimations de dissipation thermique. "Pour la répartition thermique, il faut recourir à la fois à des outils de design et de simulation pour prévoir la localisation des points chauds", indique Bruno Brottier, "et à des outils de gestion pour optimiser le refroidissement nécessaire par une urbanisation astucieuse. Un logiciel d'urbanisation basé sur un SIG 1, comme DATACENTER ONE, s'inscrit dans cette vision, en fournissant des données à la fois géographiques et alphanumériques fiables à ces outils spécialisés." La démarche de Greenvision se concentre sur l'aspect énergétique de l'activité informatique. Mais vue sous l'angle du recensement, elle constitue une aide précieuse au calcul du bilan carbone. "Faute d informations précises, il est difficile de quantifier les émissions de CO 2 dans les entreprises", explique Tristan Labaume, directeur associé de Greenvision. "Certaines sociétés sont déjà soumises à des quotas de carbone, beaucoup calculent même déjà leurs émissions, mais pas dans le contexte de l'it. Les chiffres sont pourtant éloquents : à l'heure actuelle, un simple ordinateur portable émet jusqu'à 23 fois plus de CO 2 pendant sa conception que pendant sa courte vie active, statistiquement limitée à 2,5 ans." La connaissance et le suivi des matériels installés permettent de prendre ceux-ci efficacement en compte dans le bilan carbone, en comptabilisant leur impact pendant l'intégralité de leur cycle de vie. "Minimiser les opérations de maintenance et surtout les déplacements" Des postes aussi coûteux que le câblage sont négligés dans la plupart des études d'occupation de centres de données. Parent pauvre des rares recensements, le câblage est pourtant un poste primordial, qui plus est étroitement lié à la cartographie de l'infrastructure. Pour Tristan Labaume, "le câblage est très difficile à gérer sans logiciel spécialisé. Avec une approche classique, les fichiers Excel relatifs au câblage sont très imposants. On reste dans le même problème : tant que les données ne sont pas parfaites, l'outil est inutile." 4. Qu'est-ce que le Green IT? "En tant que spécialiste de l'efficacité énergétique des parcs informatiques, Greenvision se concentre sur la consommation énergétique. Ce n'est qu'une des composantes de ce qu'on appelle le "Green IT", aux côtés de la gestion des produits dangereux et des différents aspects du recyclage", explique Tristan Labaume. "En ce sens, Greenvision est centré sur la version 1.0 de la démarche Green IT, qui se focalise sur l'infrastructure et la modélisation associée." 1 Système d'information Géographique, logiciel ou ensemble de logiciels capable d'organiser les informations alphanumériques selon une logique géographique, et de produire les cartes et plans qui s'y rapportent. 6

7 En fait, la prise en compte de l'impact environnemental de l'activité informatique est un mouvement d'ensemble, qui se traduit par des démarches bien précises dans des contextes aussi bien technique (bilan carbone) qu'économique (droits à polluer) ou social (télétravail, covoiturage). "La plupart de nos clients ressentent l'importance croissante des économies d'énergie, aussi bien en termes de gestion que d'image", poursuit Bruno Brottier, directeur de business unit chez STAR-APIC. "Leur première démarche consiste à communiquer sur leur empreinte carbone. Toute la difficulté réside dans son calcul, beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. Nous sommes là pour faciliter une démarche, pour aider les clients des centres de données à regrouper des informations disparates. Les centres de données ne sont pas hostiles à l'idée de pouvoir mieux suivre et prédire leur consommation, mais ce n'est pas leur métier." En effet, l'hébergeur raisonne au niveau de la puissance électrique maximale disponible par baie ou par salle, dans le but de répondre à ses engagements de disponibilité. Il ne sait donc pas ce qui est installé dans ses infrastructures. Comme les sociétés s inscrivent dans une démarche d outsourcing pour mutualiser les moyens et compétences, ce sont surtout les infogéreurs qui sont demandeurs de solutions d'urbanisation. Ils sont en effet beaucoup plus sensibilisés à "ce qui se passe dans les racks". 5. Logiciels d'urbanisation : dynamique contre statique Tristan Labaume est formel : "Le logiciel d'urbanisation est la brique logicielle la plus adaptée pour gérer la capacité du centre de données". Selon lui, c'est le seul outil capable de faire efficacement le lien entre les données de recensement et la cartographie. "Pour maîtriser l'évolution du bâtiment, il faut connaître son contenu, anticiper son évolution, optimiser son usage. Par la méconnaissance des équipements installés, on introduit de l'inefficience dans le centre de données qui les héberge." Par nature, le logiciel d'urbanisation offre une vision dynamique de la situation. Les outils classiques que sont Excel et Visio (utilisé pour la gestion cartographique des baies) sous-entendent une démarche a posteriori, dans la mesure où ils n'orientent pas l'utilisateur dans l'évolution de son parc. À l'inverse, les outils d'urbanisation partent du principe qu'à l'issue d'un audit, le principal intérêt des données est de seconder l'utilisateur dans la gestion de son parc et de l'orienter activement dans ses choix. Ils visent moins à fournir à l'infogéreur un catalogue de ses données qu'à l'orienter vers une efficacité énergétique maximale. "Un bon outil d'urbanisation fournit une aide à l'exploitation, et même en partie à la décision", conclut Tristan Labaume. "Il délimite pour cela le champ des possibles en fonction des informations dont il dispose." 6. Déploiement Même en termes de processus, les outils génériques avouent rapidement leurs limites : même en tablant sur une excellente délégation des tâches de recensement, l'ampleur des données collectées exige rapidement un gros effort d'organisation. "Notre outil permet d'importer des informations géographiques (plans Visio, AutoCAD, DXF, etc.) et alphanumériques, mais celles disponibles chez nos clients et prospects sont en général incomplètes, dépassées, non normalisées voire incohérentes!" constate Bruno Brottier. 7

8 Pour être complet, l'outil d'urbanisation doit pouvoir importer en amont des données de recensement et des graphiques, mais aussi réinjecter ou échanger en aval des informations dans des outils de gestion de parc informatique, de relevé de mesures ou de simulation thermique. En amont, l'incontournable Excel reste efficace pour les mesures d'encombrement, la localisation des ressources et des matériels et toutes autres données statiques. Dans bien des cas, il est utilisé tel quel pour représenter l'occupation verticale des baies comme autant de colonnes dans un tableau. "Pour le positionnement au sol des équipements, Excel est souvent complété par Visio", précise Bruno Brottier. "Notre solution DATACENTER ONE s'impose quand on a atteint les limites d'excel et de Visio : plans multiples, feuilles de calcul disjointes, manque d informations de traçabilité, impossibilité d extraire des rapports. Typiquement, les données de DATACENTER ONE sont ensuite disponibles pour d autres applications." Contrairement aux solutions génériques, le logiciel d'urbanisation implique une approche dynamique des données. Non seulement il cumule les rôles d'inventaire et de bibliothèque de plans, mais il prend l'existant comme point de départ vers une gestion prévisionnelle du centre de données. "Ce n'est pas un outil d'inventaire", précise Bruno Brottier. "Notre solution est clairement tournée vers l'existant et les perspectives qu'il implique. Ce n'est pas un outil statique d'étude d'une infrastructure déjà en place, mais un outil dynamique d'aide à son amélioration. D'un point de vue plus pratique, c'est aussi un outil d'aide aux déploiements à l'intérieur du centre de données." "Le positionnement de DATACENTER ONE peut être comparé à celui d'un ERP très ouvert", poursuit Bruno Brottier. "Il collecte une grande masse d informations géographiques et alphanumériques, provenant de multiples sources graphiques, manuelles et automatisées. La synthèse accomplie, il offre une information valorisée, présentée et publiée sous forme de services Web pour une interopérabilité maximale." 8

9 7. ROI Mais l'outil ne fait pas tout. Tristan Labaume le rappelle : "Quel que soit l'outil de gestion, il faut avoir les bonnes données. Ça représente toujours un effort de départ important. Il est rare que toutes les données nécessaires aient été collectées et organisées à l'avance." Dans les faits, il est plus rapidement rentable de mettre l'outil en place sur un nouveau centre de données que sur un site installé, tout audit étant forcément long et coûteux. Mais dans un environnement normé, un client n'a pas forcément le choix. Le client final peut commencer à faire des projections dès que le logiciel d'urbanisation lui renvoie les données adéquates. Comme le centre de données, le prestataire en cartographie des équipements et des ressources facture au m 2, unité de valeur par excellence du secteur. Le client peut ainsi imputer directement la prestation d'optimisation sur la surface qu'il occupe. Mais contrairement à un investissement en matériel, une démarche qualité ne permet pas le calcul direct d'un ROI : il est facile de mettre un prix sur une surface ou un service, mais l'amélioration de la qualité s'avère beaucoup plus difficile à apprécier. "Une meilleure connaissance d'un centre de données peut indéniablement influer positivement sur sa durée de vie", précise Tristan Labaume. "Mais que ce soit dans le cadre d'une démarche qualité ou environnementale de type Green IT, le ROI est difficile à calculer". 8. Les législations contraignantes en ligne de mire Le centre de données est encore une notion assez abstraite, même pour nombre de professionnels de l'informatique. En revanche, il est déjà connu du grand public, mais surtout en tant que gros pollueur. En janvier 2009, le physicien Alex Wissner-Gross (Harvard University, co-fondateur du site co2stats.com) avait déclenché la polémique, lorsque le résultat de ses recherches fut repris par un quotidien britannique : l'empreinte carbone de deux recherches sur Google y était comparée à celle d'une bouilloire, soit une quinzaine de grammes d'émission carbone Résultat des courses une fois la polémique retombée : personne n'est en mesure d'avancer des chiffres fiables. "Selon le CoC, tous les équipements n'ont pas besoin du même niveau de résilience." Avec une connaissance précise de l'infrastructure et des équipements qu'elle accueille, il est possible de répartir ces derniers en fonction de la résilience de chaque zone de chaque centre de données. Pour Bruno Brottier, "cette vision des choses a priori a pour conséquence directe l'amélioration de la disponibilité des applications, la maîtrise intrinsèque des SLA, et l optimisation des investissements en infrastructures et des dépenses énergétiques". Ce constat surprenant est symptomatique de l'état de l'art : l'automobile est devenue synonyme de pollution il y a cinquante ans, le bâtiment il y a vingt ans, et l'informatique en est à ses premiers pas. De fait, aucune législation vraiment contraignante n'existe à ce jour en Europe, à une époque où le thème des économies d'énergie est pourtant très porteur, encore amplifié par la crise de En revanche, la Commission Européenne a commencé à encourager les démarches volontaires par la publication du Code of Conduct on Data Centres Energy Efficiency 2. À défaut de législation ou de normalisation, ce mémorandum semble faire consensus en matière de formalisation de l'efficacité énergétique. 2 9

10 La démarche européenne est partie de l'estimation impressionnante de la consommation énergétique sur le continent : un quasi-doublement sur la décennie qui commence, pas moins. La Commission s'avère en revanche plus optimiste sur le terrain de l'amortissement des investissements nécessaires, mais sans avancer de chiffres, jusqu'à présent. Il est intéressant de constater que le CoC, bien que faisant la distinction entre équipements et infrastructures, les considère comme un tout sur lequel il faut raisonner globalement pour obtenir de vrais gains. Dans le cadre des calculs, les deux composantes doivent bien être analysées séparément, du fait de l'unité de mesure choisie. L'efficacité énergétique de l'infrastructure du centre de données (DCiE, pour Data Center infrastructure Efficiency) est définie comme le rapport entre la consommation de l'équipement informatique et la consommation totale de l'installation. Le CoC précise que l'unité est provisoire, d'autres modes d'évaluation étant en cours de validation. L'ensemble de ce code de bonne conduite, officiellement en version 1.0, relève manifestement du projet en cours. Pour l'heure, la Commission ne délivre d'ailleurs qu'un label qui mesure les progrès accomplis, et non le niveau de l'efficacité énergétique d'un site. Il constitue surtout un ensemble de bonnes pratiques à mettre en place pour favoriser les économies d'énergie, en attendant l'émergence éventuelle d'un label Green IT au niveau européen. 10

11 STAR-APIC Bruno Brottier, directeur Business Unit Building One de STAR-APIC Bruno Brottier est directeur de la business unit Building One depuis octobre Sa mission consiste à piloter les ventes stratégiques, à développer les partenariats éditeursintégrateurs et à garantir les plus hauts niveaux de satisfaction des utilisateurs de la plateforme logicielle DATACENTER ONE. Apportant avec lui une expérience significative dans le domaine des centres de données, Bruno Brottier était précédemment Alliance Business Developer chez EasyNet, opérateur leader de services IP gérés, où il a enregistré de nombreux succès dans l externalisation de systèmes d information de grands groupes français, en même temps qu il a développé un fort partenariat avec Microsoft et des intégrateurs de premier plan. Il était auparavant Indirect Sales Manager d Interxion France, opérateur leader de centres de données neutres vis-à-vis des opérateurs télécoms. À ce poste, il a développé l offre de services gérés pour les marchés français et belge, en impliquant fortement le réseau de partenaires indirects. Sa carrière, démarrée en 1989, l a vu occuper de nombreux postes à responsabilité au sein de sociétés représentant l ensemble des métiers des NTIC. À propos du Groupe STAR-APIC Avec ses centres d opérations européens, le groupe STAR-APIC s est imposé, depuis sa création en 1983, comme un acteur majeur dans l édition de solutions de gestion cartographique du territoire et de ses infrastructures déclinées en quatre grandes spécialités : gestion du territoire, gestion de réseaux, gestion de bâtiments et cartographie. Impliqué dans la conduite du changement et la continuité de services vis-à-vis de ses clients, STAR-APIC a décidé de capitaliser sur sa plateforme SIG pour offrir une solution métier de la gestion de bâtiments techniques et d'équipements (centres de données, câblage, espaces). L offre DATACENTER ONE constitue véritablement l'erp du centre de données : elle permet de conduire son "urbanisation", après en avoir dressé la "cartographie". STAR-APIC entretient des partenariats avec des consultants et des sociétés de services qui partagent ses valeurs et son engagement, pour assurer un transfert des bonnes pratiques sur chaque projet. Comptant 130 collaborateurs en Europe, le groupe collabore également de manière étroite avec des majors du logiciel comme Oracle ou Microsoft. Contact Presse Contact STAR-APIC One Chocolate (ex. :GBC Conseil) Carole Thomas Morgane Rybka/Joëlle Rousseau Tél. : Tél. : /07 Fax : Fax : Site : 11

12 Greenvision Tristan Labaume, directeur associé Ingénieur ESIEA de formation, Tristan Labaume a assuré des fonctions de direction opérationnelle pendant plus de quinze ans au sein de sociétés de services et d'hébergement professionnel. Expert en infrastructures et en datacenters, il a fondé Greenvision pour répondre à la problématique de la consommation énergétique croissante des équipements informatiques des entreprises. Spécialiste reconnu du Green IT en France, il intervient comme rédacteur spécialisé sur les principaux sites Web du secteur (www.greenit.fr premier site sur l'it et le développement durable), et participe régulièrement à des conférences sur le thème du datacenter et du Green IT (Datacenter Dynamics, Telecom Alumni ). Il est aussi en charge de la rédaction du livre vert du Syntec consacré au Green Datacenter. Il vient d être nommé par 01 informatique comme faisant partie des 100 personnalités du numérique en France. À propos de Grenvision Au travers de Greenvision (www.greenvision.fr), première société française à avoir obtenu le label du Code Of Conduct for Data Centres en tant que spécialiste de l efficacité énergétique, Tristan Labaume assure avec ses équipes des missions d optimisation de la consommation électrique des équipements informatiques et d études dans le domaine des datacenters et des postes de travail. Sa société est la première entreprise française spécialisée en efficacité énergétique à avoir obtenu l accréditation de l Union Européenne pour le "Code of Conduct on Data Centres" (cette partie n est pas redondante avec la 1ere phrase du paragraphe?). De nombreux grands comptes ont déjà fait appel à ses services dans le cadre de leur stratégie en termes de salles informatiques. 12

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel :

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel : La méthode ITIL plan Introduction C est quoi ITIL? Utilisation d ITIL Objectifs Les principes d ITIL Domaines couverts par ITIL Les trois versions d ITIL Pourquoi ITIL a-t-il tant de succès Inconvénients

Plus en détail

Travaillez en réseau avec BIM4You

Travaillez en réseau avec BIM4You Travaillez en réseau avec BIM4You La solution 5D intégrale devient une réalité. www.bim4you.eu BIM4You Une planification fiable à chaque phase de projet BIM4You Plus qu une planification et une construction

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Sommaire Présentation de Greenvision L électricité : enjeux et chiffres clés Le datacenter Caractéristiques d un datacenter La consommation électrique

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/developpement/gestion-projet/guide-planfi-suivi-projet

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Continuité de Service. Maîtrise de l Energie

Continuité de Service. Maîtrise de l Energie 1 Continuité de Service Maîtrise de l Energie 2 Définir une Stratégie Auditer et évaluer Développer et expertiser Améliorer et Rénover Industrialiser l exploitation Garantir la qualité dans la durée Concevoir

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

l esprit libre www.thalesgroup.com/security-services

l esprit libre www.thalesgroup.com/security-services > L infogérance l esprit libre Ou comment contribuer à la performance de l entreprise en externalisant ses systèmes d information critiques www.thalesgroup.com/security-services >> PERFORMANCE ET INFOGERANCE

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Les services de gestion de l énergie Schneider Electric valorisent votre datacenter. Schneider Electric www.schneider-electric.com

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques?

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? réduire vos coûts informatiques? STAND n 30 Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? 1 Fiche d Identité Network Telecom & Hosting

Plus en détail

CARe Auto Body réduit ses délais d exécution et le stress de ses employés grâce à Quintiq

CARe Auto Body réduit ses délais d exécution et le stress de ses employés grâce à Quintiq CARe AUTO BODY Étude de cas CARe Auto Body réduit ses délais d exécution et le stress de ses employés grâce à Quintiq «Une planification adaptée se traduit par une meilleure qualité de service grâce à

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino avec MailFlow Analyzer TM un produit de l Infrastructure Management Suite TM Copyright COOPERTEAM SOFTWARE 2013 La gestion de

Plus en détail

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité

Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Intégration de la flotte privée et du transport sous traité Des coûts réduits et un service de meilleure qualité grâce à l'intégration dynamique et multimode de la flotte privée et du transport sous traité

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience. Fabrice COUSIN FTOTEAM

Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience. Fabrice COUSIN FTOTEAM Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience Fabrice COUSIN FTOTEAM Introduction Parmi les leviers de modernisation du datacenter, un facteur existe dont beaucoup de responsables IT n ont pas

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

GREENIT Découvrez le Green IT

GREENIT Découvrez le Green IT GREENIT consulting Découvrez le Green IT GREEN IT consulting Qui sommes-nous Un bureau de conseils spécialisé dans la gestion de projets liés au Green IT Des compétences de proximité Une approche top-down

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

25 % EXPERTS PAR AN. + de 20. + de 35. près de 50 DE CROISSANCE DE L OPEN SOURCE ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE

25 % EXPERTS PAR AN. + de 20. + de 35. près de 50 DE CROISSANCE DE L OPEN SOURCE ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE PRESENTATION DE 700 25 % DE L OPEN SOURCE PAR AN DE CROISSANCE EXPERTS + de 20 ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE + de 35 PARTENAIRES OPEN SOURCE près de 50 Smile Open Source Solutions - Toute

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters

Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters Page 1 of 6 INTERNATIONAL Interviews Paul-François Cattier, APC by Schneider Electric France : la France est un territoire propice pour les datacenters octobre 2008 par Emmanuelle Lamandé Prochains sommaires

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Patrice Roy, Director & Associate at European Data Hub S.A.

Patrice Roy, Director & Associate at European Data Hub S.A. Patrice Roy, Director & Associate at European Data Hub S.A. mercredi, 10 octobre 2012 Le Luxembourg incite aujourd hui les data centres à s installer dans le pays pour attirer les sociétés étrangères.

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

Travaillez en réseau avec BIM4You

Travaillez en réseau avec BIM4You Travaillez en réseau avec BIM4You La solution 5D intégrale devient une réalité. www.bim4you.eu BIM4You Plus qu une planification et une construction virtuelles Notre compétence au service de votre succès.

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Catalogue de formations Coaching énergie

Catalogue de formations Coaching énergie Catalogue de formations Coaching énergie SOMMAIRE Journée de mise en place des indicateurs de suivi...2/7 Formation coaching énergie Type court...3/7 Programme de formation...4/7 Formation coaching énergie

Plus en détail

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE Plan d'actions POSTE N ACTIVITE ACTION PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE MOYENS HUMAINS MOYENS FINANCIERS DELAIS NIVEAU 2011 en tco 2e HYPOTHESE DE REDUCTION POTENTIEL DE REDUCTION DU POSTE

Plus en détail

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage

Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Avantages économiques de la stratégie de Cisco relative à l'informatique en nuage Principaux résultats Synthèse L'informatique en nuage permet d'utiliser l'informatique en tant que service, en tout lieu

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 INDUSTRIE TERTIAIRE Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin Cloud Computing La révolution industrielle informatique 0 2015 - Alexis Savin Qui je suis Alexis Savin (asavin@integra.fr) Formation : Diplômé Ingénieur de l EPITA Spécialités : Architecture Réseau / Sécurité

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Les priorités des DSI en 2009 Au Service de la Performance IT Les priorités des DSI : (source enquête IDC auprès de plus de

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts

Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts TÉMOIGNAGE CLIENT Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts Sibelco Europe a déployé le service Smart Application Assurance d Ipanema managée

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE Introduction page 2 I - Objectifs du COE page 2 II - Description de la prestation page 2 III - Modalités de réalisation

Plus en détail

Module 177 Assurer la gestion des dysfonctionnements

Module 177 Assurer la gestion des dysfonctionnements Module 177 Assurer la gestion des dysfonctionnements Copyright IDEC 2003-2009. Reproduction interdite. Sommaire Introduction : quelques bases sur l ITIL...3 Le domaine de l ITIL...3 Le berceau de l ITIL...3

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Évaluations de l'infrastructure critique

Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique Évaluations de l'infrastructure critique La vision professionnelle offerte par les experts Emerson Network Power garantira que votre infrastructure est la plus

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan Alfred ZEYL Ingénieur chimiste (ESCIL) MBA Northwestern University Docteur en Gestion Professeur Émérite à l ESC Dijon-Bourgogne Consultant. Armand DAYAN

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE. Libérer. Développer. de la Gestion Quotidienne, la Stratégie d Entreprise.

EXPERTISE COMPTABLE. Libérer. Développer. de la Gestion Quotidienne, la Stratégie d Entreprise. EXPERTISE EXPERTISE COMPTABLE Libérer de la Gestion Quotidienne, Développer la Stratégie d Entreprise. De l'audit au conseil et à la mise en place de missions d'expertise comptable, S&A vous apporte une

Plus en détail

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information 2 à nouveau contexte, nouvelle vision de la sécurité Nouveaux usages et nouvelles technologies,

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Gestion de projet - suivi économique et financier par la méthode des encours

Gestion de projet - suivi économique et financier par la méthode des encours Gestion de projet - suivi économique et financier par la méthode des encours GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011 www.aliendoit.com Active CRM Solution intégrée de téléprospection 04/10/2011 Alien Technology 3E Locaux Professionnels Km 2.5 Route de Kénitra 11005 SALÉ MAROC Tél. : +212 537 84 38 82 Fax : +212 537 88

Plus en détail

Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous

Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous Tifenn GUENNEC (FCBA) : tifenn.guennec@fcba.fr SOMMAIRE 1 Le contexte global, normatif et réglementaire 2 Les différentes étapes d un

Plus en détail

Optimisation WAN de classe Centre de Données

Optimisation WAN de classe Centre de Données Optimisation WAN de classe Centre de Données Que signifie «classe centre de données»? Un nouveau niveau de performance et d'évolutivité WAN Dans le milieu de l'optimisation WAN, les produits de classe

Plus en détail

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com

Will Be Group. Performance et Gouvernance des Systèmes d Information. www.willbegroup.com 1 Mars 2012 Will Be Group Performance et Gouvernance des Systèmes d Information Will Be Group aide les dirigeants à développer et à transformer leurs entreprises en actionnant tous les leviers de la stratégie

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

IBM Tivoli Capacity Process Manager

IBM Tivoli Capacity Process Manager Optimiser l utilisation et les performances des capacités en adoptant une approche disciplinée de la gestion des capacités IBM Tivoli Capacity Process Manager Points forts Aide à améliorer la disponibilité

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

FONTAINE Consultants

FONTAINE Consultants FONTAINE Consultants Création 2001 SAS au capital de 120 000 156, boulevard Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 58 14 09 69 www.fontaine-consultants.fr Actionnariat D. Gelrubin 64 %, T. Midon 20 % B. Mazoyer

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

I.T.I.L. I.T.I.L. et ISO 20000 ISO 20000. La maturité? La Mêlée Numérique 10. le 8 juin 2006. Luc Van Vlasselaer http://itil.lv2.

I.T.I.L. I.T.I.L. et ISO 20000 ISO 20000. La maturité? La Mêlée Numérique 10. le 8 juin 2006. Luc Van Vlasselaer http://itil.lv2. et La maturité? La Mêlée Numérique 10 le 8 juin 2006 Plan de la p Introduction /IEC Conclusions Questions et réponses La Norme /IEC ntroduction Technologie de l'information - Gestion des services Partie

Plus en détail

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique green it consulting Green IT Consulting est née d une réflexion fondamentale Comment peut-on améliorer un système d information tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique? 01 / green

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La solution d'aide au pilotage et au management des Ressources Humaines Produit et service de la société Reflex

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

BUSINESS. / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT RC SOFT

BUSINESS. / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT RC SOFT / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT Créée en 2002, RC SOFT a développé différents types de logiciels avant de se concentrer très tôt sur les différents modules de la solution. En

Plus en détail

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 Déroulement Rappel : qu est-ce que Syntec Numérique? Une définition du Cloud Computing Les caractéristiques du Cloud Computing Les

Plus en détail