P. 2 MicRocRéDit social un prêt pas comme les autres. La lettre de l UDAF des Alpes-Maritimes Microcrédit social P. 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P. 2 MicRocRéDit social un prêt pas comme les autres. La lettre de l UDAF des Alpes-Maritimes 02 2014. Microcrédit social P. 2"

Transcription

1 La lettre de l UDAF des Alpes-Maritimes P. 2 MicRocRéDit social un prêt pas comme les autres édito Ce deuxième numéro de Familles en mouvement souligne tout particulièrement l engagement associatif pris par notre UDAF en faveur des familles et des personnes démunies, exclues du système bancaire ou encore piégées dans des situations d endettement inextricables. Nous avons décidé de nous doter de compétences humaines et de moyens techniques adaptés pour soutenir les politiques publiques dans la prévention et l accompagnement social et budgétaire. Tout d abord avec le dispositif de microcrédit social, qui grâce au concours de nos partenaires et conseillers bancaires permettra le financement de projets d insertion sociale et/ou professionnelle. Un coup de pouce dans la vie quand tout semble impossible pour avancer. Enfin, avant que ne s installe la spirale de l endettement chronique, nous avons constitué une équipe qui, en lien avec nos partenaires, s associe dans des programmes de rétablissement financier en faveur des ménages dépassés par leur situation financière. Malheureusement, le besoin est immense et nous devons craindre de ne répondre qu insuffisamment dans un contexte socio-économique de plus en plus dégradé, qui atteint d abord les plus fragiles mais n épargne pas ceux qui disposent d une relative stabilité sociale. Alors oui, l ensemble du mouvement familial qui constitue notre UDAF se satisfait d être porteur de cette mission dans les Alpes- Maritimes. Mais quand nous portons des actions de cette nature, nous avons aussi conscience que c est agir pour soutenir un malvivre social que nous voudrions voir disparaître. Jean-Claude GreCo Président de l UDAF des Alpes-Maritimes DossiER Microcrédit social P. 2 Quoi de neuf à l UDAF? P. 4 Du côté des associations P. 5 En direct du réseau UNAF/URAF/UDAF P. 6 Les supports de com de l UDAF P. 8

2 DossiER MicRocRéDit social Un prêt pas comme les autres Depuis 2009, l UDAF des Alpes-Maritimes instruit des dossiers de demande de microcrédit social, en partenariat avec différents établissements bancaires. Le microcrédit social permet de lutter contre l exclusion bancaire et le surendettement des ménages. Le microcrédit est souvent associé à la création d entreprise par l emprunt de faibles sommes nécessaires au lancement d une activité. Mais à côté de ce microcrédit dit professionnel, il existe un autre dispositif qui s adresse aux particuliers, le microcrédit social. Le microcrédit social est un prêt bancaire destiné aux personnes ne pouvant accéder aux crédits classiques et ayant des revenus modestes mais suffisants pour assumer un remboursement mensuel : salariés ou travailleurs précaires, allocataires de minima sociaux, retraités, étudiants, chômeurs Il ne s agit pas d un prêt à la consommation. C est une aide au financement de projets personnels (hors création d'entreprise) visant à favoriser l'insertion sociale ou professionnelle. L objet du prêt peut concerner la mobilité (réparation ou achat d un véhicule, permis de conduire), la formation professionnelle, le logement ou la santé. Le montant du prêt varie généralement de 500 à 3000 euros, avec un taux d'intérêt fixe préférentiel (pas de frais de dossier). La durée du prêt est comprise entre 12 et 36 mois. Cette durée sera calculée en fonction des ressources du demandeur et de la nature de sa demande. Un crédit et un accompagnement Les personnes souhaitant bénéficier d un microcrédit social ne sollicitent pas directement leur banquier. Il est nécessaire de s adresser à un accompagnateur, généralement un acteur associatif, tel que l UDAF des Alpes-Maritimes. L UDAF, très engagée dans ce dispositif, dispose en effet d un service dédié. Les services de l UDAF étudient la recevabilité des demandes de microcrédit social et accompagnent les personnes dans la constitution de leur dossier. Aussi, des pièces justificatives doivent être jointes au dossier (justificatifs de ressources et de charges notamment). Calcul du reste à vivre La conseillère sociale et budgétaire de l UDAF calcule de façon précise le reste à vivre de l emprunteur. Le reste à vivre est la somme qu il reste à un foyer pour vivre, une fois toutes ses charges fixes réglées (loyer, charges de logement, impôts, frais de transport, crédits...). Il permet de déterminer la somme d argent qui peut être consacrée à un remboursement de crédit, donc le montant d'endettement supplémentaire que le foyer peut contracter. Les dossiers éligibles sont ensuite transmis à l établissement L essentiel à savoir sur le microcrédit social Pour qui? Le microcrédit social s adresse aux personnes n'ayant pas accès au crédit bancaire classique et disposant d'une capacité de remboursement (allocataires des minima sociaux, demandeurs d emploi indemnisés, travailleurs précaires en CDD ou en intérim ). Il permet de financer un projet personnel favorisant l insertion sociale ou professionnelle. Pour financer quoi? Le microcrédit social peut permettre de financer des projets contribuant à améliorer la situation personnelle du bénéficiaire, dans différents domaines : La mobilité / l emploi : réparation ou achat d un véhicule, permis de conduire, formation professionnelle ; Le logement : frais d agence, dépôt de garantie, déménagement, travaux d aménagement, équipement électroménager ; La santé : soins dentaires, lunettes, appareils auditifs. Il ne peut pas servir au remboursement de dettes (crédits, retard de loyer, découverts bancaires ) ou au financement de la création d'entreprise. 2

3 bancaire partenaire (Crédit Mutuel, Créa-Sol, La Banque Postale), qui statuera sur les demandes en comité d'attribution des crédits. Si le prêt est accepté, l UDAF accompagne les bénéficiaires jusqu à la fin du remboursement, pour les informer sur les échéances, trouver une solution en cas de difficulté ponctuelle, revoir l échéancier avec la banque, etc. L accompagnement social, la pédagogie et l'éducation budgétaire restent les points forts du microcrédit social. Ce dispositif permet de lutter contre l exclusion bancaire et le surendettement des ménages. En effet, de nombreuses personnes se tournent vers les crédits renouvelables (ou crédits revolving ), chers et quasi systématiquement présents dans les dossiers de surendettement. 3 QUEstioNs AU Représentant de La Banque Postale Dans le cadre du microcrédit social, quel est le rôle du partenaire associatif? Quand La Banque Postale signe un partenariat avec une association, elle lui délègue l évaluation du projet. Le partenaire, grâce à son implication au niveau local, est en capacité de parfaitement accompagner les porteurs de projet et de les aider à constituer le dossier de microcrédit social. De son côté, la banque se charge elle d'évaluer la capacité de remboursement de la personne après examen du dossier, d accorder le prêt et elle assure la gestion jusqu à son complet remboursement. En quoi le microcrédit social se différencie-t-il des autres prêts? Le microcrédit social s insère dans un projet d insertion sociale et professionnelle, le retour à l emploi étant la priorité. Le microcrédit social peut également financer des projets dans d autres domaines comme la dignité de l habitat, ou encore les frais de santé. Le bénéficiaire d un microcrédit social est-il un client comme un autre? C est un client normal, non stigmatisé. Nous souhaitons le préparer à rejoindre le système bancaire classique. Le microcrédit doit lui permettre de reprendre confiance et d améliorer son insertion économique grâce au projet construit avec l appui du partenaire. Quel montant? Le montant est limité à 3000, remboursable par des mensualités adaptées, constantes, sur une durée inférieure ou égale à 36 mois, avec un taux d'intérêt fixe et ne déséquilibrant pas le budget du ménage. A qui s adresser? Des structures d accompagnement social, dont l UDAF des Alpes- Maritimes, assurent l accueil individualisé des personnes intéressées, étudient la recevabilité des projets et aident à la constitution des dossiers avant leur présentation auprès d un établissement bancaire agréé. Et après? Si la demande de microcrédit social est acceptée, l emprunteur bénéficie d un suivi personnalisé pendant toute la durée du prêt. Ainsi, en cas de difficulté ou pour une question relative au prêt (remboursement anticipé, report d'échéance, etc.), le bénéficiaire peut contacter un interlocuteur de la structure accompagnatrice. Plus d infos sur le microcrédit social : 3

4 QUoi DE NEUF à L UDAF? Assemblée générale sur le thème surendettement et accompagnement : parlons-en Près de 80 personnes ont participé à la journée associative organisée par l UDAF des Alpes- Maritimes le 25 juin dernier, dans le cadre fleuri du relais International de la Jeunesse à Nice. La journée s est déroulée en deux temps : interventions et tables rondes le matin, assemblée générale l aprèsmidi. Le Président de l UDAF, Jean-Claude Greco, et la Directrice, Corinne Laporte-Riou, ont ouvert la journée en remerciant de leur présence les présidents d'associations familiales, les partenaires institutionnels et bancaires, les administrateurs et les salariés de l'udaf. Interventions et tables rondes La matinée thématique, animée par Henri Migout, journaliste à France 3 Côte d'azur, a débuté par l intervention de Didier Mercier, Chef de service à la Banque de France. Celui-ci a exposé le rôle de la commission de surendettement et la procédure en vigueur. Il a notamment rappelé l importance de constituer un dossier de surendettement aussi complet que possible, incluant une lettre expliquant les raisons de la situation de surendettement. Rémi Therme, Chargé de mission à l UNAF (Union Nationale des Associations Familiales), a pris à son tour la parole pour présenter les actions et les projets mis en œuvre par l UNAF et les UDAF afin de lutter contre le surendettement. Après des échanges avec le public, deux tables rondes ont été organisées. La première, dont le thème était Surendettement : quelles solutions possibles?, a permis d évoquer les dispositifs d accompagnement existants (notamment l aide à la gestion budgétaire et la mesure d accompagnement social personnalisé) et les projets de mutualisation des actions de prévention du surendettement. Durant la seconde table ronde, sur le thème Microcrédit social : un prêt... et un accompagnement, les partenaires bancaires de l UDAF (Crédit Mutuel, Créa-Sol, La Banque Postale) sont intervenus pour préciser les modalités et les conditions d obtention d un microcrédit social. Ainsi, le microcrédit social peut financer des projets dans les domaines suivants : le retour à l emploi, la précarité énergétique, les frais de santé, ou encore la salubrité et la sécurité des logements. A l occasion des tables rondes, des personnes bénéficiaires des services de l UDAF sont venues apporter leur témoignage sur l accompagnement social dont ils ont bénéficié, notamment pour la constitution d un dossier de surendettement, ou encore sur le projet à l origine de leur demande de microcrédit (achat d une voiture d occasion favorisant la mobilité et l'emploi ; achat de meubles et électroménager de première nécessité). Assemblée générale L après-midi, consacrée à l Assemblée générale de l UDAF, a permis de rendre compte des activités réalisées sur l année écoulée et de présenter les objectifs pour Pour l occasion, Jean-Claude Greco, Président de l UDAF, Danièle Desens, Vice-présidente, Michèle Olivieri, Viceprésidente, Jacques Bore, Trésorier, Corinne Laporte-Riou, Directrice, Martine Arcos, Chef de service comptabilité-finances, et Bruno Alléaume, Commissaire aux comptes, ont joué les maîtres de cérémonie. La directrice de l UDAF a notamment rappelé les 6 thématiques retenues dans le cadre de la Convention d objectifs conclue avec l UNAF : Observatoire régional des familles Développement de la vie associative Aide aux tuteurs familiaux Être parent avec une déficience intellectuelle ou un handicap psychique Groupe de paroles pour les enfants confrontés à la séparation de leurs parents Traitement du surendettement En bref Convention de partenariat En mai dernier, l'udaf des Alpes- Maritimes et l'université de Nice Sophia-Antipolis ont signé une convention de partenariat, afin d améliorer la prévention et le traitement des situations d'endettement excessif. Proposant de nombreux services aux familles, l UDAF dispose notamment d un service d'aide à la gestion budgétaire, dont le rôle est de soutenir et accompagner les personnes en difficultés financières. Rapport d activité Présentation de l UDAF, organisation de l'association, activités de l Institution Familiale et des services... Consultez le rapport d activité et financier 2012 de l UDAF des Alpes-Maritimes sur le site 4 Agrément de l espace rencontre Conformément au décret du 15 octobre 2012, relatif aux espaces de rencontre destinés au maintien des liens entre un enfant et ses parents ou un proche, l UDAF des Alpes-Maritimes a déposé une demande d'agrément auprès du préfet de département. Ainsi, l'espace de rencontre de l'udaf est agréé par arrêté préfectoral en date du 6 septembre 2013 et est inscrit sur la liste des espaces de rencontre pouvant être désignés par une autorité judiciaire.

5 DU côté DEs AssociAtioNs L UDAF des Alpes-Maritimes regroupe 50 associations familiales locales ou départementales. Qu'est-ce qu'une association familiale? Une association familiale est une association créée dans le cadre de la loi 1901, qui a pour but essentiel la défense de l ensemble des intérêts matériels et moraux, soit de toutes les familles, soit de certaines catégories d entre elles (couples mariés ou non sans enfant, familles avec enfants adoptés...). Pourquoi rejoindre l'udaf? Être membre de l UDAF des Alpes-Maritimes, c est : faire partie d un réseau de plus de 40 associations, rejoindre une grande association reconnue par les pouvoirs publics, pouvoir participer aux débats départementaux et nationaux sur les politiques publiques familiales, avoir la possibilité d exercer une fonction de représentation dans une instance départementale, bénéficier de l appui et du soutien technique de l UDAF. Comment adhérer à l UDAF? Toute association familiale ayant six mois d'existence légale peut demander son adhésion à l UDAF. La demande d agrément doit notamment être accompagnée d une copie des statuts de l association, d un extrait de parution au Journal Officiel, de la composition du conseil d administration, d un état des activités et de la liste des adhérents. Le conseil d administration de l UDAF prononcera l agrément ou le rejet de la demande d agrément, sur avis de la commission de contrôle. Plus d'infos au , Nouvelles associations membres en ADMr Menton et ADMr Vallée d Azur L objectif premier des associations ADMR est de maintenir à domicile les personnes âgées, fragilisées ou handicapées, de les accompagner dans leur vie quotidienne et de rompre leur isolement. Association départementale des conjoints survivants et parents d'orphelins - FAVeC 06 Cette association a pour principal but d aider les veuves, veufs et parents d orphelins à faire face à leurs devoirs et à leurs charges, en s attachant à créer un esprit d'entraide mutuelle. Habitat et Humanisme Alpes-Maritimes Habitat et Humanisme Alpes-Maritimes œuvre en faveur du logement et de l insertion des personnes défavorisées. L association permet à des familles en difficulté d accéder à un logement décent et de bénéficier d un accompagnement de proximité. Associations familiales membres de l UDAF ADMR - 26 associations dans le département - Association d Entraide des Pupilles et Anciens Pupilles de l Etat (AEPAPE) - Nice Association de Parents d Enfants Déficients Visuels (APEDV) des Alpes-Maritimes - Nice - Association départementale des parents et amis de personnes handicapées mentales des Alpes- Maritimes / ADAPEI - Nice - Association départementale des conjoints survivants et parents d'orphelins - FAVEC Association des Familles Nombreuses - Cannes Association des Paralysés de France (APF) - Nice - Associations Familiales Catholiques (AFC) - Fédération départementale - Antibes, Nice, Vence - Centre de Liaison des Equipes de Recherche (CLER) - Nice Enfance et Familles - Le Cannet Enfance et Familles d Adoption (EFA) des Alpes- Maritimes - Nice - Familles de France - Association du Comté de Nice - Nice - Familles Rurales - Fédération départementale - Antibes-Biot, Grasse-Pégomas, Vallauris-Golfe Juan, Nice et département - Habitat et Humanisme 06 - Nice - Jumeaux et plus - Nice - Ligue des Familles Nombreuses et Jeunes Foyers - Antibes Maison des Familles - Menton Parrain, Marraine pour m'accompagner - Cannes La Bocca SOS Papa - Menton Unafam - Nice - 5

6 EN DiREct DU RésEAU 1 UNAF, 22 URAF, 99 UDAF : un réseau national au service des familles et des personnes Groupe de travail UNAF/UDAF sur le handicap psychique Le recensement des services et établissements gérés par les UDAF dans le secteur du handicap psychique (Groupes d Entraide Mutuelle, résidences d accueil, maisons relais, Services d'accompagnement à la Vie Sociale ) a donné la mesure du nombre d UDAF engagées dans ce secteur. L UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) a donc organisé avec plusieurs UDAF une journée nationale sur le handicap psychique à Niort et a lancé un groupe de travail sur la question du handicap psychique, auquel participe l UDAF des Alpes-Maritimes. Lors des réunions du groupe de travail, s échelonnant sur l année 2013, plusieurs axes de travail on été définis : la mise en valeur de l expertise et de la légitimité des UDAF dans l accompagnement des personnes handicapées psychiques, le développement des partenariats, l amélioration des pratiques professionnelles, l aide au développement des activités, ou encore la reconnaissance du handicap psychique. L UDAF des Alpes-Maritimes continue de développer ses activités dans le champ du handicap psychique et s est engagée plus particulièrement sur les dispositifs de Famille - Gouvernante et de Résidence d accueil. Cycle de formation Les vendredis de la médiation familiale L UDAF des Alpes-Maritimes participe au cycle de formation consacré à la médiation familiale, mis en place par l UNAF sur l année Au programme de ce cycle de formation baptisé Les vendredis de la médiation familiale : un colloque inaugural (en octobre 2012), quatre séminaires professionnels (entre décembre 2012 et septembre 2013) et un colloque de clôture (en décembre 2013). Ces différents rendez-vous visent un double objectif : mener une grande réflexion sur la médiation familiale dans le réseau UNAF/UDAF et créer des positions à partir des travaux des professionnels de la médiation familiale au sein des UDAF. L UDAF des Alpes-Maritimes, particulièrement investie dans le soutien à la parentalité, dispose notamment d un service de médiation familiale et d un espace de rencontre. Comité de pilotage Protection de l enfance UNAF/UDAF Le réseau des UDAF est particulièrement investi dans l exercice de la mesure judiciaire d aide à la gestion du budget familial (MJAGBF), qui rentre dans le champ de la protection de l enfance. Une réunion du comité de pilotage Protection de l enfance UNAF/UDAF, mis en place mi 2012, s est tenue dans les locaux de l UDAF des Alpes-Maritimes le 4 juin dernier. Réunissant l UNAF et plusieurs UDAF, le groupe de travail a mené une réflexion sur la place de l'enfant au sein de l'exercice de la mesure MJAGBF, notamment en cas de placement judiciaire, avec le concours du chef de service et des délégués aux prestations familiales de l UDAF des Alpes- Maritimes. Nouveaux textes UNAF/URAF/UDAF Lors de l Assemblée générale de l UNAF des 22 et 23 juin 2013, les nouveaux textes de l UNAF (statuts, règlement intérieur et annexe au règlement intérieur), ainsi que les nouveaux statuts types et règlement intérieur type des UDAF et les nouveaux statuts types des URAF, ont été adoptés. De nombreuses modifications ont été apportées à ces textes : ajout de précisions et de nouveaux articles, modification de formes, simplification de la rédaction ou encore suppression de dispositions devenues obsolètes. Les changements, que les UDAF apporteraient aux statuts et Qu est-ce que... La Résidence accueil La résidence accueil est une modalité de résidence sociale s inscrivant dans une logique d habitat durable, sans limitation de durée. Il s agit d une structure non médicalisée destinée à accueillir des personnes souffrant de troubles psychiques. Ces troubles doivent être suffisamment stabilisés pour permettre à ces personnes d'accéder à un logement privatif, tout en respectant des règles de vie semi-collective. Les résidents bénéficient d un accompagnement social ou médico-social adapté, afin de favoriser le retour à une vie plus autonome. Pour certains, la résidence accueil se veut aussi être un tremplin vers de nouvelles perspectives. La Famille - Gouvernante Le dispositif famille - gouvernante est une réponse associative souple et non institutionnelle, concrète et immédiate, qui propose de recréer une cellule à dimension familiale pour des personnes isolées, cumulant handicaps et/ou pathologies. Un groupe de personnes (en général 5 à 6 résidents), ne pouvant vivre seules de façon autonome, et ne relevant plus d une hospitalisation ou d un mode d hébergement institutionnel, sont colocataires d une unité d habitation (qui peut contenir plusieurs appartements, situés à proximité). Ces résidents bénéficient collectivement de la prestation d une gouvernante, chargée de veiller à leur entretien et à leur bien-être au quotidien. Entre autorité et affection, la 6

7 UNAF : Union Nationale des Associations Familiales URAF : Union Régionale des Associations Familiales UDAF : Union Départementale des Associations Familiales règlement intérieur types, deviendront définitifs après avoir été agréés par l UNAF en conseil d administration. L UNAF et les UDAF agréées Associations éducatives complémentaires de l enseignement public L UNAF et les UDAF viennent d être agréées par le Ministère de l Education nationale Associations éducatives complémentaires de l enseignement public. Cet agrément permettra aux UDAF, comme le stipule le Code de l éducation, d intervenir pendant le temps scolaire en appui des activités d enseignement conduites par les établissements, d organiser des activités éducatives complémentaires en dehors du temps scolaire et de contribuer au développement de la recherche pédagogique, à la formation des équipes pédagogiques et des autres membres de la communauté éducative. Les UDAF sont, depuis de nombreuses années, présentes dans les écoles, les collèges et les lycées pour des actions telles que "Lire et faire lire", le soutien scolaire ou le soutien à la parentalité. Protection juridique des majeurs L UNAF poursuit son action de sensibilisation des pouvoirs publics sur les nécessaires évolutions à apporter au récent dispositif et ouvrir plus largement et durablement le débat autour de la protection juridique des majeurs. Le nombre de personnes concernées ne cesse d augmenter : bientôt 1 million de personnes protégées et des millions de personnes concernées indirectement. Des propositions d améliorations du dispositif ont été formulées, visant à garantir l égalité d accès aux droits, les libertés individuelles et la protection des personnes vulnérables. Ces propositions ont également pour objectif d améliorer les conditions d exercice des mesures des professionnels (mandataires judiciaires à la protection des majeurs) et des proches. A ce titre, l UDAF des Alpes-Maritimes s est engagée dans des actions d'information et d'aide aux tuteurs et curateurs familiaux. URAF PACA - Observatoire régional des familles L observatoire régional des familles, piloté par l'uraf Provence-Alpes-Côte d'azur, a pour but d être à l écoute des besoins des familles et de faire remonter ces besoins auprès des pouvoirs publics, afin de remplir au mieux la mission institutionnelle des UDAF : représenter les familles. A cet effet, une enquête a été réalisée en mars 2013 sur le thème : Famille et prévention santé. Médaille de la famille : modification des conditions d'attribution La médaille de la famille est une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou qui ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites, et de leur témoigner la reconnaissance de la nation. Le décret n du 28 mai 2013 modifie les conditions d'attribution de la médaille de la famille et prévoit, entre autres, qu il existe désormais un seul modèle de médaille, frappé dans un métal bronze doré. Les titulaires reçoivent une médaille et un diplôme. A cet effet, une cérémonie officielle peut être organisée par la préfecture ou par la mairie. Peuvent obtenir cette distinction les personnes qui élèvent ou ont élevé au moins 4 enfants de nationalité française, dont l'aîné a atteint l'âge de 16 ans, et qui, dans l'exercice de leur autorité parentale, ont manifesté une attention et un effort constants pour assumer leur rôle de parents dans les meilleures conditions morales et matérielles possibles. Le dossier de candidature, ainsi que la procédure pour en faire la demande, sont disponibles sur le site Internet de l UDAF (www.udaf06.fr, rubrique Services aux familles), dont les services assurent le secrétariat de la médaille de la famille. gouvernante les accompagne dans l organisation de leur vie de tous les jours, et les encourage à exercer diverses activités. Les bénéficiaires du dispositif sortent ainsi d un long isolement familial et social, et réapprennent à vivre au sein d une cellule quasi familiale. Le projet famille - gouvernante est mixte, puisqu il offre des solutions, non seulement aux problématiques de logement, mais aussi d exclusion. Cet accompagnement social de proximité propose un cadre stable et rassurant à des personnes vulnérables, et constitue un facteur d insertion sociale et d autonomisation des résidants. Définition issue du Guide pratique Famille - Gouvernante, 2 e édition , édité par l'unaf. La MJAGBF Lorsque les prestations familiales ne sont pas utilisées par les parents pour les besoins élémentaires de l'enfant (dépenses de santé, de scolarité par exemple), le juge des enfants peut prononcer une mesure judiciaire d aide à la gestion du budget familial (MJAGBF). Cette mesure vise à protéger l enfant et s accompagne de la désignation d un délégué aux prestations familiales. Les parents ne disposent plus librement de ces prestations, dont la gestion est confiée au délégué aux prestations familiales. Ce dernier s'efforce de recueillir la coopération des parents et de répondre aux besoins liés à l'entretien, à la santé et à l'éducation des enfants. Il exerce également auprès de la famille une action éducative visant à rétablir les conditions d'une gestion autonome des prestations. 7

8 LEs supports DE com DE L UDAF L UDAF des Alpes-Maritimes réalise et édite divers supports de communication, tels que des plaquettes de présentation des services, des livrets d'accueil pour les usagers ou encore son site internet Plaquettes de présentation des services Livrets d'accueil pour les usagers Site Internet Livret remis aux usagers de l espace rencontre, lieu neutre favorisant le maintien du lien parent-enfant. Livret destiné aux bénéficiaires d une mesure d'accompagnement social personnalisé (MASP), pour une meilleure gestion des prestations sociales. Le site Internet présente les différents services aux familles assurés par l UDAF des Alpes-Maritimes, la liste des associations familiales adhérentes ou encore l'actualité de l'union et du mouvement familial. La lettre de l UDAF des Alpes-Maritimes Directeur de publication : Jean-Claude Greco Conception et réalisation : UDAF 06 - Matthieu Nore Crédits photos : contrastwerkstatt - Fotolia.com / UDAF 06 Editeur : Union Départementale des Associations Familiales des Alpes-Maritimes Imm. Nice-Europe - Bâtiment C - 15, rue Alberti Nice Cedex 1 Tél

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL 1. Définition et caractéristiques des prêts 1.1 Définition Le COSEF du 29 avril 2009 a élaboré une proposition de 10 principes pour la définition du microcrédit personnel

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

p e r s o n n e l solidaire

p e r s o n n e l solidaire Le m i c r o c r é d i t p e r s o n n e l solidaire du Fonds Social Juif Unifié Dossier de demande de prêt Cachet de la structure accompagnante : FSJU Comm - Illustration : Hephez Nom et prénom de l accompagnant(e)

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB

Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB ANNEXE 3 Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB Date : Travailleur social : Dates du contrat : du au contrat initial Date début de mesure : 1 er

Plus en détail

AIDES FORMATION / ACCES A LA QUALIFICATION. Région Département 04 05 06 13 83 84 Local

AIDES FORMATION / ACCES A LA QUALIFICATION. Région Département 04 05 06 13 83 84 Local AIDES FORMATION / ACCES A LA QUALIFICATION Bourse d études Conseil régional Provence-Alpes-Côte d Azur Mise à jour : Février 2011 (Réf. FO00001) Secteur géographique concerné Région Département 04 05 06

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012 > familles monoparentales nta prévention du surendettement soutien à la parentalité familles nombreuses des C A ides F ommission > aides aux projets aux F I amilles inancières ndividuelles Guide Cafif

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE LES PREMIÈRES DÉMARCHES Devenir tuteur familial Une gestion prudente et avisée Vous venez d être nommé tuteur d un majeur à protéger La tutelle est un régime de

Plus en détail

Demande de pension À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ

Demande de pension À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ cerfa N 12231*03 À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ Pour remplir ce formulaire, consultez la notice jointe Envoyez ce formulaire et les documents

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Demande d aide financière

Demande d aide financière Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental. Demande d aide financière Dossier parrainé par NOM :. Prénom : Date et lieu de naissance :. Adresse : Email : Téléphone

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel»

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» DOSSIER DE PRESSE Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» Lundi 21 janvier 2013 à 15h30 A l Hôtel du Département, à Rouen En présence de : Didier MARIE, Président du

Plus en détail

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT AIDE A L'AMELIORATION DE L'HABITAT DES PROPRIETAIRES OCCUPANTS Demandeur : Mme, Melle, M. :... Adresse :...... Commune :... Canton :... Téléphone de la personne à contacter

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS ANJEU-TC juin 2008-1 - PETIT GUIDE PRATIQUE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Dès 18 ans, le jeune est légalement capable de tous les actes de la vie civile et ses parents ne peuvent plus agir pour son

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

La Protection des majeurs

La Protection des majeurs La Protection des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs sont définies dans le cadre de la loi du 5/03/2007 portant réforme de la protection

Plus en détail

Le microcrédit personnel accompagné

Le microcrédit personnel accompagné OCTOBRE 2013 N 36 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le microcrédit personnel accompagné Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE :

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : N dossier familial (IODAS) : Centre Médico-Social de Mende Travailleur Social Travailleur

Plus en détail

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT Le Fonds Départemental de Garantie et de Caution des Loyers pour l accès au logement est mis

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

SEMINAIRE SOCIAL DU GIRACAL. CHARLEVILLE MEZIERES Les 15 et 16 novembre 2013

SEMINAIRE SOCIAL DU GIRACAL. CHARLEVILLE MEZIERES Les 15 et 16 novembre 2013 SEMINAIRE SOCIAL DU GIRACAL CHARLEVILLE MEZIERES Les 15 et 16 novembre 2013 Le service social 2 Pour qui? Les adhérents d'un contrat individuel MNSPF santé ou prévoyance : - Les Sapeurs-Pompiers inscrits

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour le maintien dans le logement Vous êtes LOCATAIRE et en difficulté financière, Le Fonds de Solidarité pour le

Plus en détail

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les aides financières à l investissement et à la création d emplois L aide aux emprunteurs en difficulté Le micro-crédit personnel Les difficultés ponctuelles

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france EVOLUTION DU DISPOSITIF D OCTROI DES PRETS SOCIAUX

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PRESTATIONS FAMILIALES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PRESTATIONS FAMILIALES MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail Bureau des prestations familiales

Plus en détail

Créer son propre emploi

Créer son propre emploi Vous souhaitez voir intervenir, au sein de votre établissement, un de nos conseillers régionaux : prenez contact avec lui pour établir, ensemble, une proposition adaptée à vos besoins et à votre public.

Plus en détail

Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif»

Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif» Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif» Ce registre national des crédits aux particuliers a été introduit (article 22) dans le projet de

Plus en détail

ALLOCATION POUR LA DIVERSITE DANS LA FONCTION PUBLIQUE

ALLOCATION POUR LA DIVERSITE DANS LA FONCTION PUBLIQUE Préfecture de la Région Ile de France ALLOCATION POUR LA DIVERSITE DANS LA FONCTION PUBLIQUE Année universitaire 2014-2015 Ce dossier doit être dûment rempli (pages 3 à 6) au stylo-bille daté et signé.

Plus en détail

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Le Comité Consultatif du Secteur Financier L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Lucien Bernadine Secrétariat général du Comité consultatif du secteur financier Vendredi 21 mars

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

ALLOCATION POUR LA DIVERSITE DANS LA FONCTION PUBLIQUE

ALLOCATION POUR LA DIVERSITE DANS LA FONCTION PUBLIQUE PJ n 6 PRÉFET DE LA SAVOIE Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de la Savoie ALLOCATION POUR LA DIVERSITE DANS LA FONCTION PUBLIQUE NOM :.. Prénom :... Année

Plus en détail

le guide de l adoption

le guide de l adoption développe les solidarités www.gard.fr le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

I- Modalités d application de la condition de résidence

I- Modalités d application de la condition de résidence @ POINT CMU N 73 Le 2 août 2007 I- Modalités d application de la condition de résidence Le décret n 2007-354 du 14 mars 2007 modifie les modalités de vérification de l effectivité de la condition de résidence

Plus en détail

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement N 15036*01 (article L. 441-2-3, II, du code de la construction et de l habitation)

Plus en détail

!!" # $ % & ' ( ) # * ( + # # $ (, $ - (. / -- 0 # # 1-2 - # $ 3 - ( 4 *4-5. & ) * 5

!! # $ % & ' ( ) # * ( + # # $ (, $ - (. / -- 0 # # 1-2 - # $ 3 - ( 4 *4-5. & ) * 5 "$ %&' ( )* ( +$ (,$- (./-- 0 1-2- $ 3- ( 4*4-5.&)* 5 Un cadre légal : Les écoles primaires, à la différence des collèges et des lycées, ne sont pas des établissements publics autonomes, et ne bénéficient

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. des Alpes-Maritimes

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. des Alpes-Maritimes FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT des Alpes-Maritimes Règlement Intérieur 15/04/2013 Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) des Alpes-Maritimes s inscrit dans le cadre juridique suivant : VU

Plus en détail

Sortir du surendettement

Sortir du surendettement Analyses 2013 13 PRÉCARITÉ 1 Sortir du surendettement Le surendettement n est plus seulement l affaire de consommateurs trop dépensiers. Pour aider les personnes à se sortir de situations apparemment sans

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-444 du 29 avril 2014 relatif au fonds de soutien aux collectivités territoriales et à certains

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) (FE) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès

Plus en détail

Les Aides Sociales du Livre III

Les Aides Sociales du Livre III Les Aides Sociales du Livre III Sommaire Introduction Les aides sociales du Livre III : mode d emploi Dispositif d information des adhérents Les acteurs Conclusion Les Aides Sociales du Livre III Caisse

Plus en détail

Règlement de l action solidaire et sociale

Règlement de l action solidaire et sociale Règlement de l action solidaire et sociale Applicable au 1 er janvier 2014 Titre premier : Dispositions générales Article 1 : Objet Le présent règlement définit le contenu des engagements existants entre

Plus en détail

STATUTS-TYPES D ASSOCIATION DEPARTEMENTALE ENFANCE & FAMILLES D ADOPTION. Titre I - BUTS ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS-TYPES D ASSOCIATION DEPARTEMENTALE ENFANCE & FAMILLES D ADOPTION. Titre I - BUTS ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS-TYPES D ASSOCIATION DEPARTEMENTALE ENFANCE & FAMILLES D ADOPTION Titre I - BUTS ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article Premier : 1.1. Titre : Il est formé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Guide du crédit à la consommation

Guide du crédit à la consommation Guide du crédit à la consommation Ce qu il faut savoir avant de s engager Sommaire Le crédit à la consommation, qu est-ce que c est?... page 4 Ce qu il faut savoir avant de s engager...page 12 Que faire

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

Qu est-ce que le Fastt?

Qu est-ce que le Fastt? Qu est-ce que le Fastt? Des services et aides pour les intérimaires Logement Location véhicules Action sociale Conseils crédit Garde d enfants Mutuelle Un besoin à financer? Un accompagnement, un diagnostic

Plus en détail

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf ... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf Ecran d'accueil du Caf.fr Mon Compte Pour gérer directement son dossier Ma Caf pour accéder aux

Plus en détail

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Crédit Consommation Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Sommaire Les points clés de la réforme Les changements Notre philosophie de la réforme Les changements Notre philosophie Le crédit : - est

Plus en détail

Types d actions Bénéficiaires Conditions (2015) Où s adresser Montants (2015) Ne pas dépasser un plafond de revenus

Types d actions Bénéficiaires Conditions (2015) Où s adresser Montants (2015) Ne pas dépasser un plafond de revenus ACTIONS SOCIALES EN FAVEUR DES PERSONNELS DE L EDUCATION NATIONALE ACTIONS SOCIALES INTERMINISTERIELLES NATIONALES (circulaire FP 4 n 1931 et 2B n 256 du 15 juin 1998 ; circulaires du 24/12/2014 NOR RDFF14147715C

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès Maintien

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Connaissance du dispositif Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Affiche dans un centre d aide sociale Affiche dans une agence bancaire Panneau

Plus en détail

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion La santé des jeunes Rhônalpins en insertion Diagnostic commun et actions partenariales URML, URHAJ et MFRA CRDSU (centre de ressources et d'échanges pour le développement social urbain) 12 octobre 2012

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Service juridique. Annexe 47 à la C.O. 949. Annule et remplace l'annexe 47 du 25.05.1999 à la CO 949

Service juridique. Annexe 47 à la C.O. 949. Annule et remplace l'annexe 47 du 25.05.1999 à la CO 949 Rue de Trèves 70 B-1000 Bruxelles Service juridique date 23.02.2005 votre réf. Annexe 47 à la C.O. 949 contact Marthe Didier attaché téléphone 02-237 20 97 02-237 21 12 Annule et remplace l'annexe 47 du

Plus en détail

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix

L ASSURANCE DE PRÊT? Les clés pour faire le bon choix particuliers PROFESSIONNELS professionnels entreprises entreprises GÉNÉRATION RESPONSABLE Être un assureur responsable, c est donner à chacun les moyens de faire les bons choix pour protéger ce qui lui

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon ACCÈS AUX SOINS La santé mentale dans le 5 e a Lyon décembre 2010 ACCÈS AUX SOINS Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e arrondissement : qu est-ce que c est? Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e

Plus en détail

PRÊT SINISTRE IMMOBILIER

PRÊT SINISTRE IMMOBILIER PRÊT SINISTRE IMMOBILIER 1 - OBJET Le prêt sinistre immobilier est destiné à couvrir des dépenses liées au logement occasionnées par des situations de catastrophe ou de sinistre majeur (tel qu incendie,

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction de la sécurité sociale

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction de la sécurité sociale Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail Bureau couverture maladie universelle

Plus en détail

LISTE DES PIECES A FOURNIR POUR LES DEMANDES D ADMISSION AU SEJOUR DEPOSEES PAR DES RESSORTISSANTS ETRANGERS EN SITUATION IRREGULIERE

LISTE DES PIECES A FOURNIR POUR LES DEMANDES D ADMISSION AU SEJOUR DEPOSEES PAR DES RESSORTISSANTS ETRANGERS EN SITUATION IRREGULIERE PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Préfecture Direction de la Réglementation et des Libertés Publiques Bureau de l Etat Civil et des Etrangers NIORT, le 07/06/2013 LISTE DES PIECES A FOURNIR POUR LES DEMANDES D ADMISSION

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

I. Description générale du dispositif. 1) date limite de dépôt des dossiers :

I. Description générale du dispositif. 1) date limite de dépôt des dossiers : Fonds de soutien aux collectivités territoriales et à certains établissements publics ayant souscrit des contrats de prêt ou des contrats financiers structurés à risque les plus sensibles I. Description

Plus en détail

développe les solidarités le guide de l adoption

développe les solidarités le guide de l adoption développe les solidarités le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION 2 CR 17-10 ANNEXE A LA DELIBERATION 3 CR 17-10 REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE SOCIALE (FRAS) POUR LES ELEVES ET ETUDIANTS INSCRITS EN FORMATION DE TRAVAILLEUR SOCIAL, PARAMEDICALE ET MAÏEUTIQUE Depuis

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL)

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) Pour faciliter vos démarches et bénéficier d une aide du FSL Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Vous avez des droits en matière de logement a Vos droits

Plus en détail

LES ACTEURS ET LES MESURES DE PROTECTION

LES ACTEURS ET LES MESURES DE PROTECTION LES ACTEURS ET LES MESURES DE PROTECTION Les acteurs : Le juge des tutelles : magistrat du siège, il est d abord un juge d instance chargé à ce titre d autres fonctions (juge civil pour contentieux général

Plus en détail

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital.

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. SOLLICITUDES ASSURANCE OBSÈQUES MGEN Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. Sans questionnaire médical Capital décès garanti mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance Autonomie Retraite

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

Situation évoquée Critères cumulatifs d admission au séjour Pour quel titre de séjour? Parents d enfants scolarisés (pages 4 et 5 de la circulaire)

Situation évoquée Critères cumulatifs d admission au séjour Pour quel titre de séjour? Parents d enfants scolarisés (pages 4 et 5 de la circulaire) LES MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA CIRCULAIRE VALLS DE NOVEMBRE 2012 «Conditions d examen des demandes d admission au séjour déposées par des ressortissants étrangers en situation irrégulière dans le cadre

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOCUMENT D'AIDE A L'ETABLISSEMENT D'UN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION La Région a inscrit dans ses priorités le soutien aux associations de Provence-Alpes-Côte d'azur. Les différents volets d'interventions

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris

action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris 2014 2015 Sommaire - Les bénéficiaires de l action sociale 3 - Les différentes allocations proposées aux

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE

Plus en détail

LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS

LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS LES CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS Mises à jour le 19 novembre 2014. Siège social : 69, bd des canuts 69317 LYON Cedex 04 Tél. : 04.78.30.58.30 Fax : 04.78.27.75.22 SIRET 775 643 216

Plus en détail

S'informer sur l'adoption. Le Conseil général et vous. p3 L'adoption dans l'aube en 2000. p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière

S'informer sur l'adoption. Le Conseil général et vous. p3 L'adoption dans l'aube en 2000. p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière Sommaire p1 p2 p3 S'informer sur l'adoption Le Conseil général et vous L'adoption en France p3 L'adoption dans l'aube en 2000 p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière p5 Qui peut demander à adopter

Plus en détail

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015

Règlement d Action Solidaire modifié par l Assemblée générale des 15 et 16 septembre 2014 Mis à jour au 1 er janvier 2015 1 Conformément aux articles 5 des statuts et 11 du règlement intérieur, ce présent règlement précise les conditions de mise en œuvre de l action solidaire de la Mutuelle. Chapitre I CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

COMPTE DE GESTION DES BIENS POUR L ANNÉE... Période de gestion du... au... LA PERSONNE PROTÉGÉE LA MESURE DE PROTECTION

COMPTE DE GESTION DES BIENS POUR L ANNÉE... Période de gestion du... au... LA PERSONNE PROTÉGÉE LA MESURE DE PROTECTION Tribunal d Instance de CHÂTEAUROUX Service Tutelles des majeurs 11 rue Paul-Louis Courier B.P. 625 36020 CHATEAUROUX CEDEX Téléphone : 02 54 53 03 11 / 13 Fax : 02 54 08 44 86 COMPTE DE GESTION DES BIENS

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

RESTAURATION LOGEMENTS

RESTAURATION LOGEMENTS LES PRESTATIONS MINISTERIELLES au 1 er janvier 2014 La restauration collective RESTAURATION 927 structures de restauration collective réparties en 322 restaurants financiers, 74 restaurants inter administratifs

Plus en détail

F. C. P. E IN F O S 0 6

F. C. P. E IN F O S 0 6 Conseil Départemental, 6 rue de France - 06000 NICE SEPTEMBRE 2013 - N 125 Conseil Départemental des Parents d Élèves F. C. P. E IN F O S 0 6 04 93 88 50 00 04 93 87 22 05 Site : www.fcpe06.org courriel

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL A.R.E.F.I.S

RÈGLEMENT GÉNÉRAL A.R.E.F.I.S Se former tout au long de la vie RÈGLEMENT GÉNÉRAL A.R.E.F.I.S Article 1 : Qualité de membre de l association (Article 4 des statuts) L exclusion d un membre adhérent de l association ne peut être prononcée

Plus en détail