Spéciaux: Breakbulk/ Heavylift supplément Amériques 22. pour le Transport International

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Spéciaux: Breakbulk/ Heavylift supplément Amériques 22. pour le Transport International"

Transcription

1 pour le Transport International ITJJournal août ÉDITION FRANÇAISE (également disponible en anglais et en allemand) Spéciaux: Breakbulk/ Heavylift supplément Amériques 22 De toutes parts L aviation sous la menace de fusées et de virus 13 De nouvelles rives Diversification en Amérique latine, à l exemple de la navigation fluviale 23 D autre moyens En Asie, ICTSI a de nouvelles sources financières pour ses investissements 28

2

3 La Chine toujours... L aide doit, une fois encore, venir d Extrême-Orient. Récemment les gouvernements vénézuélien et chinois ont annoncé leur intention d intensifier les relations commerciales à travers une série d accords. Le commerce du pétrole et d autres matières premières se trouve au centre des débats, au même titre que des investissements dans l infrastructure. Le chef d Etat chinois, Xi Jinping, s est rendu récemment non seulement au Venezuela mais aussi en Argentine et à Cuba. La Chine a investi environ 11,4 milliards d USD dans des pays d Amérique latine en 2012, ce qui représente 11% du total de ses investissements à l étranger (source: Commission économique des Nations Unies pour l Amérique latine et les Caraïbes Cepalc).... et encore Antje Veregge Journal pour le Transport International L essentiel / Editorial 3 ITJ Special août ÉDITION FRANÇAISE Rotation difficile Énorme grue à portique au centimètre près 9 Énorme grue à portique au centimètre près 9 Faciliter les transports Il faut mieux utiliser les voies navigables 17 Il faut mieux utiliser les voies navigables 17 Unique au Royaume-Uni Convoi-poutrede550t pour Collett & Sons 20 Convoi-poutre de 550 t pour Collett & Sons 20 Assureurs sceptiques 10 Avec la signature d une clause supplémentaire, plus rien ne peut empêcher l extension du canal de Panama. La taille accrue des navires augmentera pourtant les risques, soulignent les assureurs. Les analystes étudient le pour et le contre de la nouvelle voie navigable. 4 Carrières et Entreprises 6 Commentaire 22 Spécial Amériques Journal pour le Transport International L Amérique latine et le Mercosur Un géant endormi L Amérique latine représente avec le marché commun du Mercosur l un des regroupements économiques les plus importants au monde. Tandis que l Europe n accorde que peu d attention à cette union, la Chine s y intéresse de plus près. En dépit du contexte économique difficile, le chef d Etat Xi Jinping s est récemment rendu en Argentine et vise également le Brésil. La Chine investit de plus en plus en Amérique du Sud et l Argentine pourrait elle aussi en profiter. Il est impossible de considérer la situation du Mercosur indépendamment de l état d instabilité de ces deux pays importants pour la région. Le marché commun latino-américain figure par- La communauté d États du Mercosur, le mi les grandes pointures de l économie «marché commun du Sud», doit gagner mondiale: le Venezuela, l Argentine, en importance sur un plan économique. le Brésil, le Paraguay et l Uruguay L accord de libre-échange avec l UE doit comptent en effet, ensemble, quelque notamment progresser afin d écarter successivement les obstacles au commerce sent environ un cinquième du PIB de 275 M. d habitants. Ces derniers réali- et relancer vigoureusement les échanges l Amérique du Sud. Le regroupement entre les régions à l avenir. constitue ainsi la plus importante unité économique d Amérique du Sud. Et D autres thèmes font les gros titres en ce moment: ainsi l Argentine, qui a pris pourtant les négociations entre l Union la succession du Venezuela à la tête du européenne et le Mercosur ne suscitent Mercosur à la fin du mois de juillet, a-telle déclaré la faillite de l État, et ce pour tenariat transatlantique de commerce et que peu d intérêt en Europe où le par- la deuxième fois en douze ans. L inflation d investissement PTCI accapare actuellement la couverture médiatique. augmente dans ce pays et la croissance économique est en berne. La situation n est pas non plus au beau fixe pour son partenaire du Mercosur À côté des questions d intégration politique, les États membres s efforcent sur- qu est le Venezuela. Ce pays a en effet dû faire face à des protestations massives tout de simplifier les processus commerciaux entre eux, consistant notamment à l encontre du gouvernement de Nicolás Maduro. Alors que le gouvernement a à réduire progressivement les droits de réussi à se stabiliser, la crise économique douane. Tout avait pourtant bien commencé. Les échanges commerciaux ont a aussi continué d empirer augmenté au sein des États du Mercosur de manière constante pendant près de dix ans. Aujourd hui, le projet est toutefois en perte de vitesse, et le Mercosur a perdu de son intérêt en tant qu union douanière. Actuellement, il est davantage considéré comme forum d échanges diplomatiques. Le géant latino-américain Le paraître prime sur l être 7 Assurance et Droit 8 Navigation et Ports 8 Moins de volume en Amérique du Sud 9 Vers un nouveau canal de Suez 13 Trafic aérien 13 +1,2% pour le fret européen en juin 14 Engagement français en Afrique Photo: Thinkstock Le pas décisif se fait notamment attendre en termes de libre-échange. C est pourquoi certains spécialistes craignent que le Brésil et l Union européenne n entament des négociations séparées, ce qui serait catastrophique pour les autres partenaires et mettrait en péril la légitimité même du Mercosur. Au Brésil, la réalité des relations entre la Chine et l Amérique du Sud se vérifie une fois encore au moyen d un exemple concret: le groupe informatique le plus important de Chine, Alibaba, et le prestataire brésilien de services postaux public Correios ont récemment formé un partenariat afin de favoriser les échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays. Dans le cadre de cette collaboration, Alibaba soutiendra le réseau de livraison local de Correios ainsi que ses installations de stockage et de formalités de douane. Par ce développement et son site Internet B2B, l entreprise chinoise souhaite aider les petites entreprises brésiliennes à développer les ventes de leurs produits aux clients chinois. Spéciaux dans ce numéro Amériques 22 Breakbulk / Heavylift Entrepreneurs dynamiques 26 Un transitaire polonais et une société ferroviaire hongroise ont mis sur rail Amber Rail en Slovaquie. Ils feront circuler des trains complets en trafic conventionnel et intermodal de la Pologne vers les ports du nord de l Adriatique Koper (Slovénie) et Trieste (Italie). 17 Achat US pour Norbert Dentressangle 19 Entretien avec Viktor André Fuchs 20 Fluvial / Rail / Route 20 La moelle épinière du Rhin aux Alpes 21 Focus sur la Suisse 26 Échos des régions 26 Europe centrale 27 Afrique 28 Moyen-Orient / Asie 29 Divers/ Impressum supplément Chère lectrice, cher lecteur, Après les festivités de juillet, la plupart d entre vous ont probablement retrouvé leur quotidien. Nous voulons néanmoins, une nouvelle fois, lancer un coup d œil en arrière et remercier tous ceux qui nous ont fait parvenir des messages d amitié et des vœux des quatre coins du monde à l occasion du 75 e anniversaire de notre magazine. Et c est avec plaisir que nous continuerons à apporter un peu de couleur (rose) sur votre bureau! La Coupe du Monde de football a été récemment une autre occasion de faire la fête, du moins sous nos latitudes. C est aux pays particulièrement affectés par l issue de cette compétition que nous consacrons une édition spéciale dans ce numéro: découvrez le potentiel de Mercosur et comment la Chine, une fois de plus, veut réveiller ce «géant endormi» (p. 22), l évolution des relations entre l Amérique du Nord et du Sud (p. 24), ainsi que les obstacles auxquels est confrontée l industrie aérienne (p. 25). 15 Expédition et Logistique 16 Les Douanes suisses plus efficaces Couverture: Pont des Amériques à Panama 30 Des choses de la vie / Liste des annonceurs Photo: Thinkstock Andreas Haug Rédacteur trafic aérien NOUS METTONS LA MAIN À LA PÂTE! Nous emballons vos biens rapidement et sûrement. Afin qu il neleur arrive rien, que leur trajet soit court ou long. Faites confiance ànotre qualité suisse! KIFA AG, Suisse T

4 4 Carrières et Entreprises Journal pour le Transport International Europe Dunkerque-Port Stéphane Raison est le nouveau président du directoire du Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) par décret du Président de la République du 25 juillet Le 23 mai, le conseil de surveillance du Stéphane Raison GPMD avait émis à l unanimité un avis favorable à sa candidature. S. Raison était, depuis 2013, président du directoire du Grand Port Maritime de La Réunion. Auparavant, il était directeur général par intérim du GPMD entre août 2011 et mars Photo: CAPA Changement au sein de Captrain Ludolf Kerkeling, membre de la direction de Captrain Deutschland et gérant de la filiale de Captrain Deutschland Rail4Captrain, quitte le groupe avec effet au 30 septembre À partir du 1 er octobre 2014, Marcel de la Haye sera gérant de Rail4Captrain et dirigera en outre le secteur projets internationaux de Captrain Deutschland. M. de la Haye travaille depuis 2001 pour la SNCF, en dernier en qualité de directeur des études stratégiques et internationales avec comme points forts le droit ferroviaire européen et la stratégie d entreprise. Nouvelle sous-secrétaire d État aux Transports Nouveau patron d Antonov Selon le ministère ukrainien de l Industrie, Sergey Merenkov est depuis le 1 er août le nouveau président de l avionneur Antonov, qui est propriété de l État. Il a travaillé autrefois pour le groupe et prend le relais de Dmytro Kiva. Le produit le plus connu du constructeur est l An-124, exploité entre autres par la compagnie aérienne Volga Dnepr. En Grande-Bretagne, la députée Claire Perry de la Chambre basse est depuis la mi-juillet sous-secrétaire d État parlementaire en charge des Transports, en particulier du fret ferroviaire, de la logistique et des agences de transport. Fin juillet, le ministère a annoncé une augmentation de la limitation de vitesse pour les poids lourds sur les routes à voie simple en Angleterre et au Pays-de-Galles qui entrera en vigueur en avril Un nouveau début Le secteur financement de navires de la Royal Bank of Scotland est confié à Alan Devine, nouveau dans cette branche. Ce département, censé investir surtout dans la navigation grecque, sera réorganisé au sein de la banque nationalisée en Moyen-Orient Highest level of expertise for demanding freight food &beverage logistics as an independent division of international freight forwarder a. hartrodt allows us to focus entirely on the specific needs of food and beverage clients. Benefit from our reefer consolidation service (temp. controlled 15 C). Zim se réorganise La restructuration de l armement israélien de trafic conteneurs Zim se fait sans dépôt de bilan (cf. page 8). Le nouveau comité directeur, réuni récemment au siège à Haïfa, est composé de Yoav Sebba, Regina Ungar, Shlomo Sharon, Nir Epstein, Karsten Liebing, Birger Meyer, Dimitrios Chatzis et Rafi Danieli, CEO (de g. à d.). Consolidation Services Temperature Recorder Insulation/Thermal Blankets Insurance Documentation Overland Transports Sea Freight Air Freight Purchase Order Management a. hartrodt (Schweiz) AG Hofackerstrasse 40A 4132 Muttenz Phone (+41 61) Photo: Zim

5 Journal pour le Transport International Carrières et Entreprises Nouveaux COO et CEO Abdulrahaman Al-Busaidy est le premier chief operating officer d Oman Air. Dans cette fonction récemment créée, il est responsable des secteurs marketing, planification du réseau, développement stratégique et de l entreprise. Paul Gregorowitsch, un transfuge d Air Berlin, est nouveau chief executive officer. Il a été autrefois CEO de la compagnie fret et passagers Martinair Abdulrahaman Holland. Oman Air est en pleine expansion et va mettre en service, d ici la fin Al-Busaidy Photo: Oman Air 2014, les premiers de 20 avions commandés. Amérique J. Drummond confirmé au poste Jon W. Slangerup est depuis juin le nouveau CEO du port de Long Beach (cf. ITJ 27-30/2014, page 10). Fin juillet, Doug Drummond a été confirmé aux fonctions de président de la commission portuaire qu il présidera pendant un nouveau mandat de douze mois. Dans cette commission, composée de cinq membres, un siège est vacant depuis le départ de Susan E. Anderson Wise. De Shanghaï à Houston Claus Schensema prend la direction de GAC Logistics en Amérique du Nord et sera placé sous les ordres de Lars Heisselberg, group vice president Americas. Avant sa promotion, C. Schensema a été pendant douze ans gérant de GAC en Chine. Il était basé à Shanghaï. Les secteurs placé sous sa responsabilité qu il compte développer davantage à l avenir, au niveau des prestations de services, sont essentiellement les branches pétrole et gaz, l exploitation minière et la logistique d installations complètes en Amérique du Nord. Claus Schensema Raja Ray Photo: GAC Asie Promotions chez K Line Le 1 er août 2014, K Line a procédé à des changements au niveau du personnel. D autres sont prévus le 1 er octobre. C est ce que le comité directeur présidé par le CEO Jiro Asakura a décidé. C est ainsi qu Eizo Murakami, vice president executive officer, devient assistant du CEO et que cinq senior managing executive officers se verront confier de nouvelles missions. Takashi Torizumi sera notamment chargé des marchandises solides et du secteur logistique Inde/Asean. Toshiyuki Suzuki sera responsable des porte-conteneurs et des ports et Hiromichi Aoki des transports d énergie. Responsable à Singapour Le registre maritime de l île de Man a désigné le capitaine Raja Ray responsable du développement des affaires à Singapour. R. Ray a travaillé précédemment pendant 20 ans pouramericaneagle Tankers (AET), à terre et en mer, entre autres à Singapour et Londres. Il a assumé en dernier les fonctions de responsable de la flotte atlantique AET à Houston. 40% des navires battant pavillon de l île de Man (16,6 M. de trb) viennent de Singapour. Le registre maritime a d ailleurs étendu récemment son réseau d experts dans cette région aux villes de Hongkong, Shanghaï, Manille et Brisbane. Photo: Isle of Man Ship Registry Un nouveau VP Japon et Corée Anton Khodakovsky est le nouveau vice president du groupe Volga Dnepr pour le Japon et la Corée du Sud. Au service du groupe depuis 2004, il a travaillé pendant plus de dix ans pour Air Bridge Cargo, notamment en qualité de directeur commercial et directeur régional pour la Russie et la Communauté des États Indépendants (CEI). Le groupe Volga Dnepr qualifie cette nomination de nouveau pas vers la création d un réseau de sites régionaux que chaque région est censée développer. 5 Täglich mit Emons nach Frankreich! Ihr Partner für internationale Transporte und Logistik. Emons Spedition GmbH I I

6 6 Carrières et Entreprises Journal pour le Transport International Félicitations Essor de SGKV La Studiengesellschaft für den De g. à d.: M. Bulheller, T. Arendt, Kombinierten Verkehr e.v. A. Ochs, G. Schulze Isfort Photo: SGKV SGKV, qui a décroché plusieurs projets économiques et de recherche sur le TC, a non seulement accueilli plusieurs nouveaux membres en 2014 mais aussi un nouveau collègue au comité directeur. Il s agit d Alexander Ochs, fondé de pouvoir et responsable du trafic combiné du groupe Bayernhafen. Les autres membres ont été confirmés dans leurs fonctions. Nouvelles adresses ERS Railways, European HQ Albert Plesmanweg 61 B; NL-3088 GB Rotterdam; Pays-Bas Tél.: ; Fax: A. Hartrodt Hofackerstrasse 40 A; CH-4132 Muttenz; Suisse Tél.: +41 (0) ; Fax: +41 (0) Le va-et-vient des marées L or envers et contre tout. C est du moins le cas actuellement, où l or reste une valeur refuge pour les investisseurs inquiets. Le prix de l or est le «contre-indicateur» de l économie, dont la conjoncture indique clairement une tendance à la baisse. En quoi cela nous concerne-t-il? En tant que branche cyclique, la logistique n est pas épargnée par les crises politiques liées à l économie, comme c est le cas Commentaire Christian Doepgen, Rédacteur en chef ITJ actuellement en Ukraine, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Mais ce n est pas là une raison d être pessimiste. Il ne faut pas non plus croire les analyses de Rosa Abrantes-Metz qui a découvert l escroquerie du Libor et qui considère que le cours de l or est, lui aussi, manipulé. L ancienne sagesse, selon laquelle une marée basse est toujours suivie d une marée haute et donc, une crise d une reprise économique, semble au contraire toujours avérée. Nous avons d ailleurs pu observer une telle évolution après la catastrophe atomique au Japon, avec ce qu on a appelé l «Abenomics». Transit via TURKEY to IRAQ European Groupage Deep Sea Specialities Customs Clearance Saint-Louis-Strasse 31 CH-4056 Basel TELEFON FAX Warehousing Distribution Transit Storage

7 Journal pour le Transport International Assurance et Droit 7 Les jurisprudences divergent en Europe Cargaisons perdues via les bourses de fret Un transitaire qui perd la cargaison qu il avait confiée à une organisation criminelle à travers une bourse de fret ne commet pas de négligence grave, selon un jugement rendu en Autriche. En France, si le chargement se retrouve entre les mains d escrocs par ce biais, le transitaire ne pourra néanmoins pas faire valoir de cas de force majeure. Un transitaire avait proposé sur Internet l acheminement de 24 t de câbles en cuivre d Allemagne en Autriche à travers une bourse de fret reconnue à l échelle internationale. Une entreprise de transport slovaque avait répondu à la requête. Les parties avaient convenu de travailler ensemble, et le chauffeur de l entreprise de transport avait ponctuellement pris en charge la cargaison sur le lieu de chargement. Il s est avéré par la suite que l entreprise de transport slovaque n existait pas, et que le précieux chargement n a jamais atteint le destinataire auquel il était réellement destiné. L affaire s est soldée par une perte de EUR. Le transitaire a signalé le cas à son assurance, laquelle a toutefois refusé de le dédommager sous prétexte que le transporteur aurait commis une négligence grave. Il aurait dû prendre plus de renseignements sur l entreprise de transport dans le cadre de ce premier contrat, a fortiori au vu de la valeur des marchandises transportées. Par ailleurs les échanges entre les deux parties n auraient eu lieu qu à travers un compte «fre ». Les juges de la Cour Suprême de Vienne ont toutefois évalué différemment cette affaire. Ils ont estimé que l on ne pouvait prétendre qu il y avait eu négligence grave de la part du transporteur (n de dossier 1 R 174/09 d). Il n aurait pas été possible pour lui de déceler un quelconque comportement frauduleux simplement parce que l entreprise de transport n a indiqué qu un numéro de téléphone portable. Le fait que les échanges ont eu lieu à travers un compte «fre » ne saurait en outre être considéré comme un acte de négligence grave. Il est plus probable que l entreprise de transport a eu affaire à un arnaqueur de talent, comme en attestent d ailleurs les plaques minéralogiques volées. La France se distingue par son jugement Un cas similaire fait apparaître la situation d un transitaire victime d un vol de cargaison dont le transport avait également été négocié à travers une bourse de fret. Le transitaire pensait que sa responsabilité n était pas engagée en cas de dommages vis-à-vis du propriétaire de la cargaison, étant donné que la perte de la cargaison avait été inévitable, car relevant de la force majeure. L entreprise de transport qu il avait mandatée était de surcroît une société écran, fondée par des malfaiteurs pour s approprier les biens de tiers. Le jugement rendu par la Cour d Appel de Paris le 10 avril 2013 n allait pas dans le sens du transitaire. Il ne put invoquer l exclusion de responsabilité pour cause de force majeure (n de dossier: ). Selon le tribunal, il a commis une faute pour laquelle il est responsable vis-à-vis du donneur d ordre. Il aurait dû savoir que la bourse de fret ne garantit pas la fiabilité du transporteur et vérifier que ce dernier était sérieux et digne de confiance. Mais ni l identité, ni les données de contact ni l inscription dans le registre du commerce n ont été contrôlées. Conclusion: le transitaire doit absolument contrôler la fiabilité des transporteurs contactés via les bourses de fret. Dans le cas inverse, cela risque de coûter cher aux parties prenantes, même si une protection d assurance existe en principe. Eckhard Boecker However complex it gets, we ll point you in the right direction More demanding customers. Tougher regulatory compliance. Harsher penalties. In today s increasingly challenging market, you need an expert who doesn t just understand the specific pressures you re under, but who knows exactly how to solve your particular problems and help you get the results you want. Because wedon t doanything else, we lead the way in transport and logistics insurance.

8 8 Navigation et Ports Journal pour le Transport International En bref Approbation. Les autorités US chargées des cartels ont donné leur feu vert à la fusion prévue de l armement hambourgeois Hapag- Lloyd et des activités conteneurs de la chilienne CSAV. La première approbation des autorités de la concurrence est donc acquise. Il manque encore celle de plusieurs autorités du monde entier, notamment de l UE, du Brésil, de la Chine et du Chili. Réorganisation. L émirat du Qatar détient désormais 51% des parts de l armement de trafic conteneurs United Arab Shipping Company (UASC). Dans le cadre du programme de renouvellement de la flotte de la compagnie, le Qatar a précédé au préalable à plusieurs augmentations du capital. Les carnets de commandes comprennent actuellement pour UASC onze navires de TEU et six de TEU. Restructuration. L armement israélien Zim a bouclé ses mesures de restructuration au terme de 18 mois de négociations avec les créanciers. Israel Corporation fournit 200 M. d USD de capital neuf et possède désormais 32% de Zim, alors que des créanciers obtiennent une part de 68% en contrepartie de dettes d environ 1,4 milliard d USD sur un total de 3,4 milliards d USD. Participation. L exploitant de terminaux et société de transbordement Ports America projette d acquérir une part de 30% d International Transportation Service, Inc (ITS), à la condition d obtenir le feu vert des autorités chargées des cartels. ITS est une société affiliée à la japonaise K Line qui exploite depuis plus de 40 ans des terminaux à conteneurs à Long Beach (CA) et à Tacoma (WA). Baisse du trafic en Amérique du Sud, hausse des taux depuis l Asie En dents de scie Alors que le secteur de trafic Europe côte est sud-américaine enregistre une baisse du trafic depuis quelques mois, les taux sur la voie royale entre l Asie et l Europe ont connu, début août, une forte augmentation de 22%. Les gros espoirs des lignes qui attendaient des taux de fret plus stables dans le secteur de trafic Europe côte est sud-américaine ne semble pas se réaliser pour l instant. L analyse britannique Drewry estime même que pendant l année en cours les armements de navigation de ligne vont supprimer d autres services afin d améliorer le taux de remplissage de leurs navires. Dans le secteur susmentionné, le volume de transport en trafic conteneurs a de nouveau chuté en mai. Et avec la fin de la Coupe du monde de football, la période faste est terminée et le quotidien reprend le dessus. Au Brésil par exemple, la plus grande économie du continent, cela se traduit par une inflation durable et une croissance économique faible. En trafic de l Europe vers l Amérique du Sud, les navires ont transporté TEU, soit 8% de moins qu en avril, précise Drewry. Rappelons qu en avril le volume a déjà baissé de 9% par rapport au mois précédent lorsqu il avait atteint TEU. Au cours des cinq premiers mois de l année, environ TEU ont été acheminés entre l Europe et la côte est sud-américaine, ce qui correspond à une baisse de 1,6% par rapport à la même période de Drewry tient toutefois à souligner que le marché a seulement changé à partir d avril. C est ce mois-là que les partenaires MSC, CMA CGM, CSAV, Hamburg Süd et Hapag-Lloyd ont supprimé un de leurs deux services dans ce secteur de trafic en faisant ainsi baisser la capacité disponible de quelque 9%. La capacité moyenne des navires affectés à ce secteur de trafic n a cessé de croître, depuis 6750 TEU enregistrés en avril. En mai, la capacité moyenne a déjà atteint 7300 TEU, alors qu en juin elle est passée à 7400 TEU. Les exportations en provenance de la côte est sud-américaine ont totalisé TEU en mai. Au cours du mois précédent, il s est agi de TEU et en mars de TEU. En comparaison annuelle, le trafic a aussi fléchi: pendant les cinq premiers mois de 2014, TEU ( 2,6%) ont quitté la côte est sud-américaine à destination de l Europe. Une des raisons de cette chute est la sécheresse régnant dans certaines régions brésiliennes qui a un impact négatif sur la récolte du café. L indice des frets établi par Drewry pour la ligne de Santos (Brésil) vers Rotterdam (Pays-Bas) reflète par conséquent ce fléchissement puisqu il est retombé récemment à moins de 1800 USD/FEU. L image est toute différente pour le World Container Index (voir ci-dessous). Le marché a en effet accepté la majoration tarifaire entrée en vigueur le 1 er août dans le secteur de trafic Extrême-Orient Europe. Les taux pour un conteneur de 40 pieds entre Shanghaï et Rotterdam ont donc grimpé à 2877 USD (+22%) le 7 août. av Investigation. L UE a lancé une enquête approfondie afin de déterminer si des exemptions de l impôt sur les sociétés accordées par les Pays-Bas à des sociétés publiques, dont des opérateurs portuaires, sont en conformité avec les règles d aides d État de l UE. La Commission se demande si la pratique d exempter des sociétés en raison de leur statut public conduit à une distorsion des conditions de la concurrence. La Commission indique vouloir à nouveau étudier à la loupe la France et la Belgique et avoir demandé des informations complémentaires à l Allemagne. World Container Index: taux de fret conteneurs Shanghaï Rotterdam (USD/FEU) Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Source: World Container Index/Drewry

9 Journal pour le Transport International Navigation et Ports 9 Projet d extension Un canal de Suez bis L Égypte veut booster son économie qui montre des signes de faiblesse en lançant un vaste programme de construction d infrastructures. Au cœur du programme figure un nouveau canal de Suez. L objectif de l Égypte est de délester le canal de Suez de 163 km de long en construisant une nouvelle voie navigable. Un canal d une longueur de 35 km serait ainsi créé parallèlement à la voie navigable existante, a expliqué Mohab Mamish, président de l autorité de gestion du canal, lors d une conférence dans la ville portuaire d Ismailia. C est sur une longueur comparable que le canal existant sera en outre élargi et approfondi. Il en résultera ainsi un nouveau canal de Suez d une longueur de 72 km. Actuellement, le canal est utilisable à voie unique et comprend par conséquent trois points de croisement avec des zones d attentes qui mesurent au total 80 km de long. Les coûts du projet sont estimés à environ 4 milliards d USD. Le canal de Suez figure parmi les principales sources de devises du pays, surtout depuis le fléchissement considérable du tourisme. Les recettes générées par Photo: Thinkstock L Égypte veut construire une voie navigable parallèle au canal de Suez. la traversée de la voie navigable atteignent environ 5 milliards d USD par an. Au terme des travaux, l Égypte compte encaisser 13 milliards d USD. Le projet devrait être achevé au plus tard dans trois ans, mais le pays fera de son mieux pour inaugurer le nouveau canal avant ce délai. C est faisable puisqu il ne comporte pas d écluse. Une vingtaine de sociétés égyptiennes pourraient participer aux travaux contrôlés par l armée, comme le sont d ailleurs de larges secteurs de l économie égyptienne. La construction de nouveaux tunnels et infrastructures ainsi que la création de zones touristiques complèteront le programme. Contrairement au canal, ces derniers projets seront ouverts aux investisseurs étrangers. Le nouveau canal devrait permettre de créer 1 M. d emplois, selon l autorité gérant le canal. av Et encore Hambourg et le Chili L armement allemand Hamburg Südamerikanische Dampfschifffahrts-Gesellschaft (Hamburg Süd) va reprendre les services de lignes conteneurs et les fonctions d agence correspondantes de l armement chilien Compañía Chilena de Navegación Interoceánica S.A. (CCNI), dont le siège social est à Valparaïso (Chili). Au dire d Alphaliner, le montant de la transaction est de 160 M. d USD. Après la procédure due diligence, la signature du contrat et les autorisations par les administrations compétentes, la reprise devrait être bouclée au plus tard le 31 décembre CCNI exploite, selon les chiffres fournis par Alphaliner, 17 porte-conteneurs d une capacité totale de TEU. Entre 2014 et 2015, l armement va en outre affréter quatre bâtiments neufs d une capacité unitaire de 9030 TEU. Avec sa société sœur Aliança di Navegação, Hamburg Süd dispose de TEU. L intégration des services de ligne de CCNI devrait permettre à l armement allemand de renforcer son réseau de lignes de/vers l Amérique du Sud. Alphaliner estime que la marque CCNI née en 1930 va disparaître suite au regroupement puisque depuis 1985 Hamburg Süd a appliqué cette stratégie pour la plupart des 15 acquisitions réalisées. La transaction permettra en outre à Hamburg Süd de passer du 13 e rang du classement mondial des armements au 11 e rang. av Euro-Med Services TRANSPORT OF ANY TYPE OF VEHICLE, EARTH MOVING EQUIPMENT, FORESTRY PRODUCTS, STANDARD AND SPECIAL CONTAINERS, PROJECT AND HEAVY LIFT CARGO Direct weekly service from /to: Alexandria Antwerp Ashdod Beirut Bristol (Prby) Civitavecchia Cork Derince Esbjerg Flushing Gemlik Hamburg Izmir Lattakia Limassol Livorno Malta Mersin Palermo Piraeus Salerno Savona Setubal Southampton ANTWERP Grimaldi Belgium Tel: Fax: HAMBURG Grimaldi Germany Tel: Fax: Tripoli (Lebanon) Tripoli (Lybia) Tunis and Rades Valencia Wallhamn LONDON Grimaldi AgencyUK Tel: Fax: NAPLES GRIMALDI HEAD OFFICE Tel: Fax:

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles prestations de services individuelles

SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles prestations de services individuelles Communiqué de presse Aéroport de Zurich, le 13 mars 2014 Résultat financier de l exercice 2013/Introduction de SWISS Choice SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements C O M M U N I Q U É Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements En dépit de la force du franc suisse et de l'affaiblissement des exportations helvétiques vers la Chine et

Plus en détail

Fret aérien : Politiques, logistique et compétitivité. Mise à jour Juin 2009

Fret aérien : Politiques, logistique et compétitivité. Mise à jour Juin 2009 Fret aérien : Politiques, logistique et compétitivité Mise à jour Juin 2009 Contexte Avec la mission en Chine de 2008 sur le fret aérien comme élémentdéclencheur, le Ministère entreprend une initiative

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lyon, le 4 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Lyon, le 4 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Lyon, le 4 décembre 2014 Contacts presse : Emmanuelle MANFREDI - CGPME du Rhône emmanuelle.manfredi@cgpme69.org Tél. 04 72 53 74 74 Séverine RENARD - MEDEF Lyon-Rhône severine.renard@medeflyonrhone.com

Plus en détail

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : DES ÉCHANGES À LA DIMENSION DU MONDE CHAP. II : LES ÉCHANGES DE MARCHANDISES Comment les marchandises sont-elles échangées dans le monde? PLAN DU COURS : Transport

Plus en détail

Optimisez vos formalités douanières à l export

Optimisez vos formalités douanières à l export Optimisez vos formalités douanières à l export À l heure de la mondialisation, exporter est devenu un enjeu majeur pour la plupart des entreprises. Expédier vos produits à l international et tenir vos

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Ils comprennent notre entreprise

Ils comprennent notre entreprise Ils comprennent notre entreprise Présentation de Geodis Wilson Ce que nous pouvons faire pour vous Geodis Wilson offre à ses clients des solutions intégrées en matière de transport aérien et maritime qui

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES Conseil des barreaux européens Council of Bars and Law Societies of Europe Association internationale sans but lucratif Rue Joseph II, 40 /8 1000 Bruxelles T. : +32 (0)2 234 65 10 F. : +32 (0)2 234 65

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/SC.2/2003/2 4 août 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel Communiqué de presse «Recruiting Trends Suisse 2012» Sondage effectué auprès des 500 plus grandes entreprises suisses Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour

Plus en détail

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à :

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à : [ 257] [258] L Investissement Le Soudan a beaucoup d avantages qui attirent l investissement étranger. Le Soudan est classifié comme numéro deux des pays les plus attrayants pour l investissement en Afrique

Plus en détail

Enthousiasme? «Vos biens en bonnes mains.» Assurance Transport Helvetia. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés.

Enthousiasme? «Vos biens en bonnes mains.» Assurance Transport Helvetia. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Enthousiasme? «Vos biens en bonnes mains.» Imfeld Peter Couronné fédéral Assurance Transport Helvetia. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre assureur suisse. 1/8 Assurance Transport

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE. Lire la suite

UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE. Lire la suite UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE Lire la suite MATIÈRES Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Au cours de la dernière décennie, l industrie solaire a connu un développement sans

Plus en détail

La face cachée du transport maritime par conteneurs

La face cachée du transport maritime par conteneurs Actualité maritime La face cachée du transport maritime par conteneurs Hervé Boullanger Conseiller à la représentation permanente française auprès de l Union européenne Utilisé massivement par les Américains

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

Ce communiqué ne doit pas être publié, distribué ou diffusé aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ce communiqué ne doit pas être publié, distribué ou diffusé aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Communiqué de presse Vincennes, le 15 juin 2006 INTRODUCTION EN BOURSE D HEURTEY PETROCHEM SUR ALTERNEXT D EURONEXT PARIS (visa n 06-200 en date du 14 juin 2006) Suite à l enregistrement par l Autorité

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.24/2004/4 12 janvier 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

748.411. Ordonnance sur le transport aérien. (OTrA) Dispositions générales. du 17 août 2005 (Etat le 1er janvier 2009)

748.411. Ordonnance sur le transport aérien. (OTrA) Dispositions générales. du 17 août 2005 (Etat le 1er janvier 2009) Ordonnance sur le transport aérien (OTrA) 748.411 du 17 août 2005 (Etat le 1er janvier 2009) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 6a et 75 de la loi fédérale du 21 décembre 1948 sur l aviation (LA) 1,

Plus en détail

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier L AUDIT CREDIT Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier Finshop est un organisme indépendant qui sélectionne des courtiers pour leurs compétences et leur sérieux et les réunit dans un réseau

Plus en détail

1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous?

1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous? 1ère session : TGV-Avion : Où en sommes-nous? La situation européenne, le cas de Francfort : les enseignements d'une expérience Peter Pfragner (Commissaire à l'intermodalité - aéroport de Francfort) «1

Plus en détail

OPTIMAXMD. Assurance vie permanente avec participation. Faites fructifier votre argent

OPTIMAXMD. Assurance vie permanente avec participation. Faites fructifier votre argent OPTIMAXMD Assurance vie permanente avec participation Faites fructifier votre argent VOUS AVEZ BESOIN D ASSURANCE Tout le monde a besoin d assurance, mais le monde de l assurance peut paraître très complexe

Plus en détail

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre Croissance des ventes encourageante au premier trimestre CA TTC T1 2011 : + 3,9% à taux de changes courants, +2,1% à taux de changes constants + 0,6% en comparable hors essence, ajusté de l effet calendaire

Plus en détail

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LES ACTIVITÉS DE L UNION EUROPÉENNE EN APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES Ce projet est

Plus en détail

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive LA PORTE LA PORTE CONTINENTALE ET ET LE LE CORRIDOR DE DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC LA LA PORTE CONTINENTALE ONTARIO-QUÉBEC Une porte d entrée sûre, durable et compétitive Le 30 juillet 2007, les gouvernements

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale. Document officieux

La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale. Document officieux La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale Document officieux David Luke et Simon Mevel Centre africain pour les politiques commerciales

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII)

Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII) Communiqué de presse La conjoncture freine la croissance des éditeurs de logiciels Swiss Software Industry Index (SSII) Deuxième semestre 2011 (mardi 22 novembre 2011), sieber&partners et inside-it.ch

Plus en détail

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Chiffre d affaires : En dépit d un contexte économique incertain, le groupe Capgemini a réalisé au 3 ème trimestre 2012 un chiffre d affaires consolidé

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Le produit. Nos agents régionaux sont à votre entière disposition. Vous pouvez également consulter le site swissworldcargo.com/swiss-valuables

Le produit. Nos agents régionaux sont à votre entière disposition. Vous pouvez également consulter le site swissworldcargo.com/swiss-valuables Swiss Valuables Swiss Valuables est notre solution phare pour tous types d objets de valeur. Discrétion absolue, fiabilité et précision suisses à la clé. L environnement Les avantages Or, billets de banque,

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août - 2 septembre 2005

Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août - 2 septembre 2005 NATIONS UNIES DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES DIVISION DE STATISTIQUE Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août -

Plus en détail

2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse

2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse 2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse Vue d'ensemble des principaux faits La Suisse compte, avec un produit intérieur brut de 603

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS)

LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS) LE MÉCANISME DE SAUVEGARDE SPÉCIALE (MSS) FONDÉ SUR LE VOLUME : ANALYSE DES CONDITIONS PRÉVUES AU TEXTE RÉVISÉ EN DÉCEMBRE 2008 DU PROJET DE MODALITÉS CONCERNANT L AGRICULTURE À L OMC RÉSUMÉ Genève, Suisse

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE Révision : 16/04/07 Impression : 16/04/07 NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE 2 JUSTIFICATION DU PROJET Le Sénégal a connu depuis la dévaluation de 1994

Plus en détail

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission mixte 2 (Développement et coopération) Equipe de projet «Développement

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/SC.3/2003/10/Add.1 4 août 2004 FRANÇAIS Original: RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de

Plus en détail

Administration : rapport de situation

Administration : rapport de situation COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-huitième réunion Point 4.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC18/2 8 mai 2013 Administration : rapport de situation Rapport

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009 Faits marquants semestrielle VP + VUL (S1 2008 S2 2009) o Europe 30 pays : + 0,2 point de part de marché (6,3 %

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Réunion du Comité consultatif sur les activités commerciales à la frontière (CCACF) Le 1 février 2011 Ottawa 1 Introduction Les programmes

Plus en détail

Le réseau TNT en Chine et en Asie du Sud-Est

Le réseau TNT en Chine et en Asie du Sud-Est Le réseau TNT en Chine et en Asie du Sud-Est Pleins feux sur l Orient L Europe a toujours eu un faible pour l Orient. Ce fut le cas également au cours des dernières décennies. Après la chute du Rideau

Plus en détail

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 Rédaction Thomas Antil du Québec Assistance technique Francine Lavoie du Québec Révision linguistique

Plus en détail

HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS,

HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS, Jeudi 9 avril 2015, Strasbourg-Ostwald Thomas Assemat, SDV HAROPA PORTS DU HAVRE-ROUEN-PARIS, SOLUTION LOGISTIQUE POUR LA RÉGION ALSACE UN ACTEUR MAJEUR DU SECTEUR TRANSPORT & LOGISTIQUE Fret International

Plus en détail

Gestion de projet. Epreuves. Examens modulaires SVF-ASFC. Durée de l examen: 60 minutes. Moyens auxiliaires autorisés: aucun

Gestion de projet. Epreuves. Examens modulaires SVF-ASFC. Durée de l examen: 60 minutes. Moyens auxiliaires autorisés: aucun Examens modulaires SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Gestion de projet Epreuves Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: aucun Collez ici votre timbre d identification SVP! Points: Note:

Plus en détail

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales.

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales. LA PLACE DE LA FRANCE PARMI LES CREANCIERS EUROPEENS EN MATIERE DE SOINS DE SANTE AU SEIN DE L UNION EUROPENNE ENTRE LE 31.12.1999 ET LE 31.12.2008 (REGLEMENTS CEE 1408/71 et 574/72) Les prestations versées

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development Non classifié C/WP6(2006)28 C/WP6(2006)28 Non classifié Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development 19-Jan-2007 Français - Or. Anglais

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 o Au 30 septembre 2007, revenus en hausse de 19 %, à 8,2 milliards contre 6,9 milliards pour les neuf premiers mois de 2006, reflétant l intégration des activités

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

LE CHILI ET L ACCÈS À LA MER DE LA BOLIVIE. MYTHE ET RÉALITÉ.

LE CHILI ET L ACCÈS À LA MER DE LA BOLIVIE. MYTHE ET RÉALITÉ. LE CHILI ET L ACCÈS À LA MER DE LA BOLIVIE. MYTHE ET RÉALITÉ. Juin 2014 1 I. LES FAITS CONCERNANT L ACCES A LA MER DE LA BOLIVIE Plus de 20 % des pays dans le monde sont sans littoral. Parmi ces pays,

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

Ministère des Finances et de la Planification. du Développement Economique. Direction Générale des Finances Publiques. Direction de la Dette

Ministère des Finances et de la Planification. du Développement Economique. Direction Générale des Finances Publiques. Direction de la Dette République du Burundi Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique Direction Générale des Finances Publiques Direction de la Dette Rapport de la dette publique du Burundi :

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Les composantes du transport maritime en Méditerranée

Les composantes du transport maritime en Méditerranée Économie et territoire Territoire et transports Les composantes du transport maritime en Méditerranée 274 Christian Reynaud Directeur Nouveaux espaces de transport en Europe-Applications de recherche (NESTEAR),

Plus en détail

PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES

PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES PROTECTION COLLABORATEURS UNE STRATÉGIE DE POURSUITE DES AFFAIRES FAISANT APPEL À L ASSURANCE-VIE ET À L ASSURANCE MALADIES GRAVES Aidez vos clients à protéger leur entreprise contre les frais imprévus.

Plus en détail

L émission de garanties environnementales par un Garant. CCI Champagne Ardenne Mardi 18 février 2014

L émission de garanties environnementales par un Garant. CCI Champagne Ardenne Mardi 18 février 2014 L émission de garanties environnementales par un Garant CCI Champagne Ardenne Mardi 18 février 2014 Objectifs Qui sont les garants? Quelle différence entre un acte émis par une banque ou un assureur? Appétit

Plus en détail

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?»

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» CONFERENCE-DEBAT «QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» MOT D INTRODUCTION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

Information financière trimestrielle

Information financière trimestrielle Paris, le 1 mai 212 Information financière trimestrielle Le chiffre d affaires du 1er trimestre 212 poursuit sa progression dans un marché en amélioration sensible +18,% par rapport au 1 er trimestre 211

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement NATIONS UNIES TD Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. LIMITÉE TD/B/51/L.6 14 octobre 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONSEIL DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT Cinquante

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales

Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales Le Port de Montréal au cœur des chaînes d approvisionnement mondiales février 2014 Nouvelles dynamiques du commerce international Qu est-ce que cela signifie pour les ports? 3 défis 1. Comment la migration

Plus en détail

Rapport du Groupe de travail du cadre stratégique et du budget-programme sur sa soixante-dixième session

Rapport du Groupe de travail du cadre stratégique et du budget-programme sur sa soixante-dixième session Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 30 mars 2015 Français Original: anglais TD/B/WP/270 Conseil du commerce et du développement Groupe de travail

Plus en détail

Fonds de placement garanti PointFutur MC L E N I V E A U D E M A Î T R I S E A B S O L U E

Fonds de placement garanti PointFutur MC L E N I V E A U D E M A Î T R I S E A B S O L U E Fonds de placement garanti PointFutur MC L E N I V E A U D E M A Î T R I S E A B S O L U E Un élan de golf parfait Quand vous réalisez l élan de golf parfait ou atteignez, lors d une autre activité, le

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.5/2003/5 27 juin 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

La logistique au Brésil

La logistique au Brésil La logistique au Brésil Antoinette Manousso 25 juin 2014 Puissance économique, industrielle et territoriale 7 ème puissance économique mondiale, 3 ème constructeur aéronautique, dans les 5 premiers constructeurs

Plus en détail

Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe

Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Barbara Wurster Chef du service Politique européenne de la jeunesse Ministère fédéral

Plus en détail

Le groupe Würth Suisse clôt son. exercice comptable 2010 avec. succès. + + + Communiqué de presse + + +

Le groupe Würth Suisse clôt son. exercice comptable 2010 avec. succès. + + + Communiqué de presse + + + + + + Communiqué de presse + + + Le groupe Würth Suisse clôt son exercice comptable 2010 avec GROUPE WÜRTH SUISSE Würth International SA Aspermontstrasse 1 CH-7004 Coire Tél. +41 (0)81 558 00 00 Fax +41

Plus en détail

Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive

Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH 28 octobre 2012 Quand le policy-mix de la zone euro devient une arme de destruction massive Les statistiques de la semaine passée devraient avoir levé les derniers

Plus en détail

Redefining The Importer/Custom Brocker relationship. Focus on compliance

Redefining The Importer/Custom Brocker relationship. Focus on compliance Redefining The Importer/Custom Brocker relationship Focus on compliance La mondialisation et la bataille libre-échange / protectionnisme Gatt et OMC sont les artisans du désarmement douanier Droits de

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN

DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN DHL OCEAN DIRECT (FCL) LA FIABILITÉ QUE VOUS EXIGEZ LA FLEXIBILITÉ DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR EXPÉDIER EN TOUTE CONFIANCE Dans le contexte économique actuel, il est difficile de prédire les volumes, les

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Eurotunnel Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait)

Eurotunnel Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait) Strategy Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait) Décembre 2013 Synthèse (1/3) Contexte et objectif Le trafic ferroviaire voyageur dans le Tunnel Sous La Manche était de 9,91mpax en 2012, constitué

Plus en détail

By Appointment to Her Majesty The Queen Supplier of Aircraft Charter

By Appointment to Her Majesty The Queen Supplier of Aircraft Charter By Appointment to Her Majesty The Queen Supplier of Aircraft Charter Mieux connaître l affrètement aérien L affrètement aérien correspond à la privatisation d un avion dans sa totalité pour un déplacement

Plus en détail