CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur"

Transcription

1 CLASSICISME ET INTERDISCIPLINAIRTÉ Une brève analyse bibliométrique des références à Paul Ricœur Cette note vise à évaluer la diffusion de l œuvre de Paul Ricœur dans l univers des revues scientifiques. Il y a là une limite évidente: la communauté savante ne s exprime pas uniquement par la voie des revues, et la recension de celles-ci dans le Web of Knowledge comporte un biais anglocentrique 1. Cet exercice n est toutefois pas dépourvu d intérêt. Il permet de mieux mesurer deux aspects très frappants de la carrière de Ricœur, soit, d une part, son influence durable sur la recherche la plus actuelle et, d autre part, sa profonde interdisciplinarité. La plupart des auteurs connaissent un cycle bibliométrique qui les conduit de l anonymat à une reconnaissance relative auprès de leurs pairs au fur et à mesure que sont publiés leurs œuvres majeures, avant de disparaître du «radar des références» quand décline leur production scientifique. On sait qu une publication comporte une demi-vie plus ou moins longue selon les disciplines. Ainsi, les références dans le temps traceront normalement une cloche pour chacune des publications. Sur le graphique des références totales à un auteur, l empilement de ces cloches, advenant la parution rapprochée de plusieurs travaux, donnera un effet semblable. Or, ce qui est frappant quand on considère le graphique des citations à Ricœur dans le monde ( ), c est de constater l absence de déclin des références à son œuvre (TABLEAU 1). À partir des années 1990, les références à Ricœur se maintiennent à un niveau élevé, et même connaissent un léger fléchissement vers le haut. Non seulement son œuvre n est pas tombée en discrédit (victime des effets de mode) mais elle n a pas été, pour user d une expression de Robert K. Merton, incorporée par «oblitération», c est-à-dire assimilée dans l inconscient disciplinaire 2. 1 Éric Archambault, Étienne Vignola-Gagné, Grégoire Côté, Vincent Larrivière et Yves Gingras, Welcome to the linguistic warp zone: Benchmarking scientific output in the social sciences and humanities, dans P. Ingwersen et B. Larsen (dir.), Proceedings of the 10th International Conference of the International Society for Scientometrics and Infometrics (ISSI), Stockholm, Karolinska University Press, 2005, p Robert K. Merton, Social Theory and Social Structure, New York, The Free Press, 1968.

2 Il faut dire que la production soutenue de l auteur a contribué à garder son œuvre vivante et à accroître son rayonnement depuis un demi siècle et ce, même si les cinq ouvrages les plus cités de Ricœur ont paru il y a plus de vingt ans: Temps et récit ( ), De l interprétation (1965), Métaphore vive (1975), Hermeneutics and The Human Sciences. Essays on Language, Action and Interpretation, une anthologie préparée par John B. Thompson (1981), Conflit des interprétations (1969) (TABLEAU 2).

3 L autre caractéristique intéressante de sa carrière bibliométrique, c est la diffusion de sa pensée dans un large éventail de disciplines (TABLEAU 3). Spécialisation du savoir oblige, la plupart des auteurs ne connaissent qu une diffusion limitée en dehors de leur aire de recherche, et rares sont les anthropologues ou les géographes, par exemple, que l on retrouve cités dans les articles de science politique ou de littérature. Le cas de Ricœur va à contre-courant de cette tendance générale. L idée souvent avancée de manière intuitive, selon laquelle ce dernier aurait réussi à transcender les frontières stricto sensu de la philosophie, reçoit ici une confirmation empirique éclatante. Si on se borne à analyser les sciences humaines (car Ricœur est aussi cité, quoique plus faiblement, par des praticiens des sciences appliquées et des sciences naturelles), force est de constater que l auteur de Métaphore vive est populaire en littérature, en sciences sociales, en philosophie, en religion et en psychologie. Ricœur a su rejoindre des chercheurs venus des disciplines les plus diverses. Les références à son œuvre semblent avoir connu un décollage en littérature en 1983, avec la publication de Temps et récit, et en sciences sociales en

4 1990, avec la publication de Soi-même comme un autre. La brusque hausse des références à Ricoeur en philosophie à partir de 2003 peut plus difficilement être attribuée à la parution d un ouvrage, même si la publication de la somme La Mémoire, l histoire, l oubli (2000) a connu un succès critique et public retentissant. En conclusion, il semble évident que Ricœur représente, pour plusieurs chercheurs, un auteur classique, à qui on se réfère naturellement, à un niveau théorique, ontologique ou épistémologique. Il ressemble à d autres auteurs qui sont devenus des passages obligés de la réflexion contemporaine. Son œuvre traverse le temps, trouvant sans cesse de nouveaux lecteurs et de nouveaux champs d application. La demi-vie de ses écrits n est plus celle des publications plus circonstancielles, ou plus contextualisés, mais celle des réflexions profondes, dans la grande tradition de la pensée occidentale, qui n en finissent pas d inspirer. Cet attrait qui traverse les âges se double d une popularité transdisciplinaire, comme si, pour ainsi dire, l intérêt pour Ricœur était à la fois horizontal et vertical, les politicologues autant que les théologiens, les

5 philosophes ou les psychologues se référant à ses écrits, un fait plutôt rare en notre époque de sur-spécialisation. Jean-Philippe Warren Département de sociologie et d anthropologie Université Concordia

Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie

Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie Classement dans les 15 domaines SHS Domaine Mise en ligne Catégories Anthropologie - Ethnologie 10/02/10

Plus en détail

FACTEUR D'IMPACT ET BIBLIOMÉTRIE

FACTEUR D'IMPACT ET BIBLIOMÉTRIE FACTEUR D'IMPACT ET BIBLIOMÉTRIE 1 Introduction Il existe deux types de méthodes pour évaluer l'information scientifique : une méthode qualitative par les pairs (le peer reviewing) qui se fait a priori

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Le concept de «littérature africaine» évoque généralement celui de «folklore», l un et l autre ayant été, dès leur apparition, l objet de nombreuses controverses au sujet de leurs

Plus en détail

Avant-propos de la première édition

Avant-propos de la première édition de la première édition Ce livre a d abord été écrit pour nos étudiants. Des étudiants qui pour la plupart n aiment pas les mathématiques et se demandent pourquoi il leur faut apprendre des formules ésotériques

Plus en détail

Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d

Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d évaluation par les pairs du CRSH Où la recherche est-elle

Plus en détail

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques 2328 DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques I ENJEU SOCIAL : UN DEBAT DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL Il existe un débat récurrent

Plus en détail

Remarques sur la présentation de M. Mehl

Remarques sur la présentation de M. Mehl International Web Meeting Remarques sur la présentation de M. Mehl Murakami Katsuzo Après avoir résumé brièvement la présentation de M. Mehl, je poserai deux questions. Ⅰ.La métaphysique en mal de monde

Plus en détail

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Chers étudiants, De nombreux étudiants nous ont demandé, les années passées, si nous pouvions vous communiquer un article-type, ce qui est difficile,

Plus en détail

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété...

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété... Sommaire Enquête d image des Verts neuchâtelois : 1. Présentation du projet...3 2. Enquête de notoriété...4 Conférence de presse du 23 juin 2010 3. Enquête d image (interne /externe)...6 4. Analyse de

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

10. Peter F. DRUCKER (1909- )

10. Peter F. DRUCKER (1909- ) 10. Peter F. DRUCKER (1909- ) Les tâches majeures des dirigeants efficaces Peter F. Drucker est le gourou des gourous du management. Né à Vienne à l'époque glorieuse d'avant 14, Drucker a effectivement

Plus en détail

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva.

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva. The master thesis The master thesis (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) Code: thesis-writing Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva thesis-writing Menu 1. Introduction: le mémoire est

Plus en détail

LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE

LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE Jean-Baptiste Légal 2007-2008 http://j.b.legal.free.fr/blog Les publications scientifiques Plusieurs types : Ouvrages et chapitres d ouvrages Manuels Articles de

Plus en détail

La conception et la rédaction d un article scientifique

La conception et la rédaction d un article scientifique La conception et la rédaction d un article scientifique François Larose, professeur Faculté d éducation Université de Sherbrooke CRIE CRIFPE Co-Rédacteur: Revue Canadienne de l éducation /Canadian Journal

Plus en détail

isi ScSo Un accompagnement documentaire du doctorant Sciences Sociales

isi ScSo Un accompagnement documentaire du doctorant Sciences Sociales isi Un accompagnement documentaire du doctorant 2015 ScSo = E D 4 8 3 Sciences Sociales 1 I Comment et où chercher? La masse d informations disponibles en bibliothèque ou sur Internet suppose une méthode

Plus en détail

Apprendre à combattre un incendie coûte toujours très cher avant le sinistre..!

Apprendre à combattre un incendie coûte toujours très cher avant le sinistre..! 1 veille sociale. 1 jour Dir 1 2 gestion de la crise sociale 2 jours 3 négociation sociale 3 jours Pourquoi une telle offre? Quoi? «Il n y a de richesse que d homme» Apprendre à combattre un incendie coûte

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel Communiqué de presse «Recruiting Trends Suisse 2012» Sondage effectué auprès des 500 plus grandes entreprises suisses Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques Contribution aux travaux des groupes d élaboration des projets de programmes C 2, C3 et C4 Anne Leclaire-Halté, Professeure d université, Université de Lorraine/ESPÉ Comprendre un texte fictionnel au cycle

Plus en détail

Recueil trimestriel de références à l échelle internationale, Parallèle rapporte

Recueil trimestriel de références à l échelle internationale, Parallèle rapporte Volume 2, numéro 3 octobre 2009 Recueil trimestriel de références à l échelle internationale, Parallèle rapporte les dernières tendances, présente les plus récents ouvrages et témoigne des initiatives

Plus en détail

VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI. Année universitaire 2013-2014

VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI. Année universitaire 2013-2014 VALIDATION DES FORMATIONS DOCTORALES FICHE DE SUIVI Année universitaire 2013-2014 DATE LIMITE DE RETOUR : 19 décembre 2014 Nom :... Prénoms :... E-mail :... Laboratoire de recherche :... La présente fiche

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

PRESENTATION. Jean-Pierre ESQUENAZI Roger ODIN

PRESENTATION. Jean-Pierre ESQUENAZI Roger ODIN 20 PRESENTATION Jean-Pierre ESQUENAZI Roger ODIN Que des théoriciens du cinéma aient décidé aujourd hui de proposer un ensemble de textes portant sur le rapport entre les films et leurs publics à la revue

Plus en détail

ANNEXE III. Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés

ANNEXE III. Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés 17 ANNEXE III Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés 17 15 NORME 1 : La personne compétente dans l usage de l information reconnaît son

Plus en détail

Référencement dans des bases de données

Référencement dans des bases de données Marketing Site web du guide des ressources pour l édition de revues numériques Coordination : Ghislaine Chartron et Jean-Michel Salaun Doctorant en science de l'information La création numérique, ou la

Plus en détail

féminisme et de nuire aux femmes et à leurs intérêts. A partir de l intention de contrer ce danger, un certain nombre d études ont été menées sur le

féminisme et de nuire aux femmes et à leurs intérêts. A partir de l intention de contrer ce danger, un certain nombre d études ont été menées sur le 1. Introduction Cette étude porte sur le sujet des hommes en mouvement 1 en Suisse. Son objectif général est de décrire et de comprendre l affirmation, à la fois identitaire et politique, de ce mouvement,

Plus en détail

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Isabel Urdapilleta Responsable Pédagogique du Master 1 psychologie sociale,

Plus en détail

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Rôle des membres du comité de rédaction dans le processus de révision d un article : 1. Rôle de la Rédactrice en chef 2. Rôle des Rédacteurs adjoints 3. Rôle

Plus en détail

«En français dans le texte» «En français dans le texte»

«En français dans le texte» «En français dans le texte» «En français dans le texte» «En français dans le texte» «En français dans le texte» Cairn.info? Cairn.info est un projet initié par quatre maisons d édition une belge (De Boeck Université) et trois françaises

Plus en détail

De la théorie à la pratique

De la théorie à la pratique Avant-Propos De la théorie à la pratique et de la pratique à la théorie CLAUDE LÉVY-LEBOYER, CLAUDE LOUCHE, JEAN-PIERRE ROLLAND La mondialisation de l économie ainsi que la rapidité des progrès techniques

Plus en détail

Gestion de la diversité, arbitrage des droits linguistiques et décentralisation

Gestion de la diversité, arbitrage des droits linguistiques et décentralisation Gestion de la diversité, arbitrage des droits linguistiques et décentralisation Colloque «La diversité linguistique à l école et en société: nouveaux enjeux pour la recherche» Centre d études ethniques

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

Modèles et pratiques pour le canal de distribution

Modèles et pratiques pour le canal de distribution DOSSIER Modèles et pratiques pour le canal de distribution sous la direction de Marc Filser Gilles Paché INTRODUCTION MARC FILSER IAE Dijon, université de Bourgogne GILLES PACHÉ Université Aix-Marseille

Plus en détail

Benchmarking. Socio-histoire de la statistique ENSAE 2011 Laurent Davezies & Emmanuel Didier

Benchmarking. Socio-histoire de la statistique ENSAE 2011 Laurent Davezies & Emmanuel Didier Benchmarking Socio-histoire de la statistique ENSAE 2011 Laurent Davezies & Emmanuel Didier Introduction Etat providence est pendant le XXème siècle. Deux formes statistiques typiques : assurance sociale

Plus en détail

Laurent Puren est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La

Laurent Puren est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La Christian Ollivier est Maître de conférences en didactique du FLE/S à l Université de La Réunion et membre du laboratoire Langues, textes et Communication dans les espaces créolophones et francophones

Plus en détail

Cycle INDIVIDU ET COSMOS

Cycle INDIVIDU ET COSMOS - Deuxième Cycle Université populaire de philosophie de Toulouse Cycle INDIVIDU ET COSMOS SESSIONS 2015-2016 Session Automne : 7 octobre à 18H Session Printemps : 6 avril à 18H Association ALDÉRAN Toulouse

Plus en détail

ASSOCIATION SCIENCE ET BIEN COMMUN Pour une science publique au service du bien commun

ASSOCIATION SCIENCE ET BIEN COMMUN Pour une science publique au service du bien commun ASSOCIATION SCIENCE ET BIEN COMMUN Pour une science publique au service du bien commun Mémoire de l Association science et bien commun Présenté à la Fédération des sciences humaines dans le cadre de sa

Plus en détail

Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel...

Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel... Comment articuler «accompagnement spirituel» et «sciences humaines»? Un livre de Christine Aulenbacher et Robert Moldo Ni coach, ni thérapeute, ni gourou! L accompagnateur spirituel, un guide fraternel...

Plus en détail

Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales?

Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales? Faut-il brûler les humanités et les Sciences humaines et sociales? Cette formule n est pas pure provocation. Confronté à l emprise croissante de l idéologie «économiste» sur nos sociétés logique comptable,

Plus en détail

La production des savoirs scientifiques et les espaces linguistiques

La production des savoirs scientifiques et les espaces linguistiques Le 8 mai 2012 Palais des Congrès 1001, place Jean-Paul-Riopelle, Montréal Salle 513 A La production scientifique s inscrit de plus en plus dans un espace de communication des savoirs où les frontières

Plus en détail

Comment enquêter les personnes sans-abri. Maryse Marpsat Chercheur associé à l INED et à l ERIS/CMH

Comment enquêter les personnes sans-abri. Maryse Marpsat Chercheur associé à l INED et à l ERIS/CMH Comment enquêter les personnes sans-abri Maryse Marpsat Chercheur associé à l INED et à l ERIS/CMH Trois types de recueils de données Les dénombrements de rue Les enquêtes auprès des utilisateurs de services

Plus en détail

Point de vue : Le renouveau des entreprises doit passer par des ecoles de commerce complétement repensées.

Point de vue : Le renouveau des entreprises doit passer par des ecoles de commerce complétement repensées. Point de vue : Le renouveau des entreprises doit passer par des ecoles de commerce complétement repensées. Et si les nouvelles écoles de commerce devenaient des sortes d incubateurs d idées nouvelles,

Plus en détail

MOI-questionnaire sur le concept de soi

MOI-questionnaire sur le concept de soi MOI-questionnaire sur le concept de soi Wilfrid LAROCHELLE QUEBEC conseiller d'orientation Atelier de pratique :français / Workshop of practices :French Nom des intervenants & Institutions d appartenance

Plus en détail

MAGIE ET MAGICIENS. La magie ancienne. Les premiers magiciens. Les débuts de la magie

MAGIE ET MAGICIENS. La magie ancienne. Les premiers magiciens. Les débuts de la magie MAGIE ET MAGICIENS La magie ancienne Les premiers magiciens Nul ne sait qui fut le premier magicien. Peut être s agit-il d un homme préhistorique qui a fait disparaître un caillou pour amuser ses amis

Plus en détail

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Les verres Introduction: TP: Nous avons choisi de faire un tp sur les notes que peuvent produire différents verres avec des quantités différentes d eau. Car nous voulions

Plus en détail

Une nouvelle muséologie pour le musée moderne

Une nouvelle muséologie pour le musée moderne Une nouvelle muséologie pour le musée moderne André Desvallées, dir., Vagues, une anthologie de la nouvelle muséologie André Desvallées, dans cet extrait de Vagues, une anthologie de la nouvelle muséologie

Plus en détail

27-29 octobre 2010. Statistiques de la criminalité, information du public, information aux publics. Christophe SOULLEZ

27-29 octobre 2010. Statistiques de la criminalité, information du public, information aux publics. Christophe SOULLEZ 3 e conférence internationale sur l observation de la criminalité 27-29 octobre 2010 Statistiques de la criminalité, information du public, information aux publics Christophe SOULLEZ Chef de l Observatoire

Plus en détail

Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif

Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif Chapitre1 : Introduction au travail collaboratif 1. Définition, notions voisines et lexique de termes techniques Travail collaboratif, coopératif ou encore travail de capitalisation, autant de termes dont

Plus en détail

THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU

THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU Position du problème Soient O un observateur, X la chose qu il observe et F(X) l expression de l idée qu il se fait de la chose qu il observe. Schéma1

Plus en détail

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation.

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. 1 Disposition générale La pagination Compter toutes les pages du texte, de la

Plus en détail

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise Master 2 T2M Instructions pour la rédaction des notes d entreprise I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et

Plus en détail

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études,

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Communiqué de presse Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Enfin une école où l on peut s inscrire tout au long de l année

Plus en détail

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision Conclusion générale Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la rédaction de cette thèse. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision rationnelle compatible

Plus en détail

CH1 : Langages de la continuité Limites

CH1 : Langages de la continuité Limites CH : Langages de la continuité Limites I. Continuité- Théorème des valeurs intermédiaires. Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque la courbe représentative de f ne présente

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes :

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Centre Lyonnais d Histoire du Droit et de la Pensée Politique CLHDPP sous tutelle des établissements et organismes : Université Jean Moulin Lyon

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

CITER LES DOCUMENTS CITER LES DOCUMENTS 1

CITER LES DOCUMENTS CITER LES DOCUMENTS 1 CITER LES DOCUMENTS CITER LES DOCUMENTS 1 INTRODUCTION 1 1. ORGANISER SA DOCUMENTATION PERSONNELLE 1 2. LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 2 PRESENTATION D UNE BIBLIOGRAPHIE 2 2.1. REGLES GENERALES DE REDACTION

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

revue de littérature - corpus comparables

revue de littérature - corpus comparables revue de littérature - corpus comparables Julie Roy April 23, 2015 Université de Montréal Introduction Matière première MT : corpus parallèles. Intérêt des corpus comparables : corpus parallèles et dictionnaires

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE

LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE I.U.T Nice Côte d Azur Dépt. T.C. Cannes Année 2008 2009. STAGE PREVU DU 14 au 28 JANVIER 2009 LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE Le stage de première année, d une durée de deux semaines, est l occasion

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

Efforts comparables, influence sur les politiques

Efforts comparables, influence sur les politiques Les réseaux et les domaines de programme du CRDI Efforts comparables, influence sur les politiques Mars 2006 En 2006, le CRDI a procédé à une évaluation d envergure du soutien qu il a accordé aux réseaux

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

pratiques. Nous avons abondamment illustré l'application correcte et efficace des nombreuses pratiques en assurance qualité par des cas pratiques.

pratiques. Nous avons abondamment illustré l'application correcte et efficace des nombreuses pratiques en assurance qualité par des cas pratiques. Cet ouvrage s inscrit dans le cadre d une problématique globale portant sur l amélioration de la qualité du logiciel pour des organismes qui ont atteint un certain niveau de maturité. Il cherche à rapprocher

Plus en détail

Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires

Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires «L Avenir de l agriculture : l Agriculteur!» Le jeudi 10 novembre 2011 Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires Edith Luc, Ph.D. Consultante et auteure en leadership des personnes

Plus en détail

Le droit qui s écrit. Stéphanie Beauchamp *

Le droit qui s écrit. Stéphanie Beauchamp * 325 Le droit qui s écrit Stéphanie Beauchamp * Alain ROY et Violaine LEMAY, Le contrat conjugal : pour l amour ou pour la guerre?, Montréal, Éditions Thémis, 2009, 130 p. Tous le savent, le contexte social

Plus en détail

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE Dominique Renou Direction de la Communication Électricité de France (EDF), Paris La diffusion de la culture scientifique et technique

Plus en détail

ARTS, LETTRES & LANGUES LICENCE INFORMATION ET COMMUNICATION. Culture et Médias. www.univ-littoral.fr

ARTS, LETTRES & LANGUES LICENCE INFORMATION ET COMMUNICATION. Culture et Médias. www.univ-littoral.fr ARTS, LETTRES & LANGUES LICENCE INFORMATION ET COMMUNICATION Culture et Médias www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La licence IC-Culture et Médias vise à former les futurs acteurs de la société

Plus en détail

DES FRONTIÈRES «NOUVELLES OU «AYANT TOUJOURS PRÉEXISTÉ»? LA QUÊTE DU SAINT-GRAAL EN MANAGEMENT DE PROJETS. Christophe N. Bredillet Ph.

DES FRONTIÈRES «NOUVELLES OU «AYANT TOUJOURS PRÉEXISTÉ»? LA QUÊTE DU SAINT-GRAAL EN MANAGEMENT DE PROJETS. Christophe N. Bredillet Ph. DES FRONTIÈRES «NOUVELLES OU «AYANT TOUJOURS PRÉEXISTÉ»? LA QUÊTE DU SAINT-GRAAL EN MANAGEMENT DE PROJETS Christophe N. Bredillet Ph.D Directeur Général et Scientifique du Centre d Études Avancées et de

Plus en détail

Les sondages et les élections, sous forme de questions

Les sondages et les élections, sous forme de questions Les sondages et les élections, sous forme de questions Présenté dans le cadre d une formation de CIVIX, Musée du Fier Monde, Montréal, 21 septembre 2015 Par Claire Durand, Professeur titulaire au département

Plus en détail

Quel logiciel libre pour quelle entreprise?

Quel logiciel libre pour quelle entreprise? Quel logiciel libre pour quelle entreprise? Compte-rendu de l atelier - Mardi 7 mars 2000 Intervenant : Mathias HERBERTS - Consultant, Société ATLANTIDE Responsable : Alain LEROY - Professeur à l ENST

Plus en détail

Comment utiliser ce livre? 8. introduction 10. Historique 16. anatomie, un corps H fait pour courir 26

Comment utiliser ce livre? 8. introduction 10. Historique 16. anatomie, un corps H fait pour courir 26 Comment utiliser ce livre? 8 introduction 10 Historique 16 anatomie, un corps H fait pour courir 26 Biomécanique de la foulée H du courir naturel 46 avantages et risques H du courir naturel 56 apprentissage

Plus en détail

Photographes, publiez votre livre photo!

Photographes, publiez votre livre photo! Photographes, publiez votre livre photo! Darius D. Himes et Mary Virginia Swanson Groupe Eyrolles, 2012, pour l édition en langue française ISBN : 978-2-212-13381-3 Sommaire Introduction 7 1 2 3 4 5 6

Plus en détail

MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p.

MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p. 315 MILLER, Daniel; SLATER, Don. The internet: an ethnographic approach. Oxford: Berg, 2000. 217 p. Sophie Chevalier Université de Franche-Comté France Voici un ouvrage qui débute par ses conclusions!

Plus en détail

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1 de la Pratique 1 1. Objectifs Sensibiliser l étudiant à l intérêt et aux objectifs de l APP Structurer la rédaction de l APP : pertinence du choix de la situation et de sa description, pertinence du questionnement

Plus en détail

Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives

Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives Aimé Diaka Le Crédit-bail mobilier dans les procédures collectives Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident?

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Le débat sur les conséquences de l affaiblissement du permis à points par un amendement à la LOPPSI2, qui double

Plus en détail

La méthode des quotas

La méthode des quotas La méthode des quotas Oliviero Marchese, décembre 2006 1 La méthode des quotas Principe de la méthode Point de départ et but recherché Caractère «intuitif» de la méthode A quoi ressemble une feuille de

Plus en détail

La recherche bibliographique et la gestion de sa base de données utilisant des logiciels dédiés

La recherche bibliographique et la gestion de sa base de données utilisant des logiciels dédiés La recherche bibliographique et la gestion de sa base de données utilisant des logiciels dédiés See it. Save it. Sort it. Search it. Cite it. Share it. 16/01/2013 Robin BOSDEVEIX & Michaël CANU Plan de

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Islam et droit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

CHAMP SOCIAL ÉDITIONS

CHAMP SOCIAL ÉDITIONS Les textes logiques de C. S. Peirce du Dictionnaire de J. M. Baldwin CHAMP SOCIAL ÉDITIONS Introduction générale Au cours des années quatre-vingt Gérard Deledalle a conçu l idée de mettre à la disposition

Plus en détail

Les photographies individuelles des élèves «Chacun a droit au respect de sa vie privée.» La circulaire N 2003-091 DU 5-6-2003 parue au Bulletin

Les photographies individuelles des élèves «Chacun a droit au respect de sa vie privée.» La circulaire N 2003-091 DU 5-6-2003 parue au Bulletin Publier des photos d élèves sur l internet Publier des photographies d élèves mineurs sur l internet doit toujours se faire avec l accord des parents. Ce document fait le point sur le sujet et fournit

Plus en détail

Définition intuitive. Qu est ce que ça signifie pour les acteurs?

Définition intuitive. Qu est ce que ça signifie pour les acteurs? Les pratiques de partenariats interdisciplinaires: vers une (re)connaissance mutuelle Journées du CISME - 21 octobre 2010 Définition intuitive Qu est-ce qu un partenariat pluridisciplinaire? Un processus

Plus en détail

LÉGITIMITÉ DE LA PRESCRIPTION

LÉGITIMITÉ DE LA PRESCRIPTION Biennale du numérique, «Le numérique et ses usages» Enssib Lyon Villeurbanne 5 octobre2013 LÉGITIMITÉ DE LA PRESCRIPTION Louis Wiart Université Paris 13 LabSic Introduction «Donner son avis et consulter

Plus en détail

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 7 ... Facebook, le réseau social sur internet. Ces icônes indiquent pour qui est le document

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 7 ... Facebook, le réseau social sur internet. Ces icônes indiquent pour qui est le document Leçon 7... Facebook, le réseau social sur internet Ces icônes indiquent pour qui est le document Professeurs WebExperts Seniors Elèves Informations de base Informations de base pour l enseignant Pourquoi?

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999

Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999 Histoire de l Adolescence ( 1850 1914 ), Agnès Thiercé, Histoire de l éducation, Belin, 1999 Flore Berlingen Sciences Po, Conférence d Histoire Si son domaine de prédilection est l adolescence, ce n est

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Réunion d information des nouveaux inscrits 21 mai 2014 Comité des programmes de 1 er cycle Département

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 1 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI CONTENU PÉDAGOGIQUE DE L UE EC

Plus en détail

Guide de rédaction d un rapport scientifique à l intention des étudiants du GRAPHYCS

Guide de rédaction d un rapport scientifique à l intention des étudiants du GRAPHYCS Groupe de recherche et d applications en physique au Collège de Sherbrooke Département de physique Collège de Sherbrooke Guide de rédaction d un rapport scientifique à l intention des étudiants du GRAPHYCS

Plus en détail

La question de la traduction en sciences sociales : Les revues françaises entre visibilité internationale et ancrage national

La question de la traduction en sciences sociales : Les revues françaises entre visibilité internationale et ancrage national Note de recherche 2010-02 La question de la traduction en sciences sociales : Les revues françaises entre visibilité internationale et ancrage national Yves Gingras Sébastien Mosbah-Natanson Pour nous

Plus en détail

Objectifs d apprentissage

Objectifs d apprentissage Formation continue OIIQ 2010-2011 9 novembre 2010 Sylvie Gendron, Ph.D. Faculté des sciences infirmières Université de Montréal Objectifs d apprentissage Différencier les finalités de chacune de cinq approches

Plus en détail

Panorama de la méthode en organisation

Panorama de la méthode en organisation Albert Moundosso Panorama de la méthode en organisation Les différents visionnaires, concepteurs et praticiens de l organisation du travail Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions

Plus en détail

Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue

Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue Santé Communautaire et accès aux soins en contexte tropical Présentation de la démarche et méthodologie qualitative Claire Boileau Anthropologue Introduction Principes des recherches qualitatives Les étapes

Plus en détail

Gauthier, Benoît (dir.). 2010. Recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l Université du Québec.

Gauthier, Benoît (dir.). 2010. Recherche sociale : de la problématique à la collecte des données. Québec : Presses de l Université du Québec. Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 1100 (Méthodes de recherche en politique) Automne 2011 Local B-0245 Lundi de 13h00-14h30 Professeur : Éric Montpetit Bureau : C-4012

Plus en détail

Guide d utilisation de la base de données

Guide d utilisation de la base de données Guide d utilisation de la base de données Introduction Ce guide a pour objet de présenter le contenu de la base de données relatives aux traductions de textes économiques disponibles sur le site Web EE-T

Plus en détail

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise CHRONIQUE ENTREVUE Stéphane Beaulieu L avenir de la formation universitaire en psychologie Marie Girard-Hurtubise À l instar d autres universités québécoises, le département de psychologie de l Université

Plus en détail