HEC MONTRÉAL École affiliée à l Université de Montréal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HEC MONTRÉAL École affiliée à l Université de Montréal"

Transcription

1

2 HEC MONTRÉAL École affiliée à l Université de Montréal L interaction entre le système de gestion de performance et le système de gestion de qualité dans les centres hospitaliers universitaires Par Mira Thoumy Thèse présentée en vue de l obtention du grade de Ph. D en administration Spécialisation en gestion des opérations et de la logistique Juin 2013 Mira Thoumy, 2013

3 HEC MONTRÉAL École affiliée à l Université de Montréal Cette thèse intitulée : L interaction entre le système de gestion de performance et le système de gestion de qualité dans les centres hospitaliers universitaires Présentée par : Mira Thoumy a été évaluée par un jury composé des personnes suivantes : Raf Jans HEC Montréal Président- rapporteur Marie- Hélène Jobin HEC Montréal Directrice de recherche Liette Lapointe Université McGill Membre du jury André Côté Université Laval Examinateur externe

4 RÉSUMÉ Cette thèse cherche à étudier l interaction entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité dans un centre hospitalier universitaire et ses diverses manifestations. Le système de gestion de la performance est un ensemble de pratiques et de structures que les entreprises adoptent pour pouvoir se comparer et s améliorer. Le système de gestion de la qualité, quant à lui, doit reposer sur des mesures de performance pour que les projets d amélioration retenus puissent avoir un impact palpable sur les résultats organisationnels. Dès lors, une interaction entre ces deux entités est primordiale pour l accomplissement de la raison d être de chacune. Beaucoup d encre a coulé au niveau de ces deux concepts séparément en posant comme hypothèse une certaine interaction entre les systèmes. Cependant, il n y a pas eu d étude sur les communications formelles et/ou informelles entre les structures et pratiques constituant le corps de performance et de qualité. En empruntant une approche inductive, nous avons recueilli des données qualitatives dans deux centre hospitaliers universitaires au Québec, et ce dans quatre unités, soit l urgence, le service diététique, le centre mère- enfant et le service d approvisionnement et de la logistique. Des études de cas comparatives ont été conduites pour répondre empiriquement à nos questions de recherche. À partir d un codage avec le logiciel Atlas.ti nous avons exploré quatre types d interaction, soit, l indépendance, l antagonisme, la communication et la collaboration ainsi que trois frontières auxquels une dynamique peut s installer, soit, la frontière des identités, la frontière des pratiques et la frontière des structures. Nous avons observé une interaction entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité dans deux des huit unités. Dans ces deux unités, l alignement à la stratégie organisationnelle et l utilisation de la mesure peuvent justifier la présence de la dynamique d interaction. Nous avons découvert que, dans les unités cliniques comparées aux unités de support, la présence du patient et l imputabilité envers les instances internes et externes les obligent à formaliser leurs modes de gestion. Aussi, nous avons déduit que

5 les intervenants œuvrant aux opérations sont souvent déconnectés du concept de performance. Notre analyse nous a permis d avancer un système intégré de gestion de la qualité et de la performance qui renferme des éléments des deux systèmes tout en fusionnant les structures où une interaction a été décelée empiriquement. Ce système est accompagné d une série de recommandations qui se basent sur les habilitants perçus dans les unités où une interaction a été dénotée et sur les obstacles qui auraient pu entraver l interaction dans les autres cas. Mots- clés : Performance, système de gestion de la performance, qualité, système de gestion de la qualité, centre hospitalier universitaire, interactions, recherche inductive, étude de cas comparative iv

6 ABSTRACT This thesis studies the interaction between the performance management system and the quality management system and its various manifestations in the context of university medical centers. A performance management system is a set of practices and structures adopted by companies in order to try to continuously improve by comparing themselves to their competitors. A quality management system should also be based on performance measures so that the improvements can have tangible impacts on organizational results. Therefore, an interaction between these two entities is essential for the fulfilment of each one of them. Each of these concepts has been extensively reported in the literature, occasionally mentioning their possible interaction. However, to our knowledge, there has been no dedicated study of formal and / or informal interaction between the structures and the practices that constitute them. In order to study the interaction between the two entities, we have adopted an inductive approach to collect qualitative data in two university medical centers in Quebec. Specifically our research was conducted in four different units in each university medical center: emergency center, dietary service, the mother- child center and the procurement and logistics service. Comparative case studies were carried to answer our research questions. We coded data using the Atlas.ti software and we discovered four different types of interactions: independence, antagonism, communication and collaboration as well as three borders within which interactions between the two systems can take place: the border of identities, the border practices and the border of structures. We observed an interaction between the performance management system and the quality management system in two out of eight units. In those two units, the fit with organizational strategy and the use of measurement can explain the existence of the interaction. We also recognized that the presence of the patient and the accountability of the unit to internal and external bodies force the clinical units to formalize their management systems as opposed to administrative units. We witnessed that employees working in operational positions are often disconnected from the concept of performance. v

7 In conclusion, our analysis has allowed us to propose an integrated performance and quality management system that includes individual elements of both systems as well as merged structures where interaction was found empirically. This system comes with a set of recommendations that are based on the perceived enablers in units where an interaction was found and on obstacles that could hinder interaction from the analysis of the rest of the case studies. Keywords: Performance, Performance management systems, Quality, Quality management systems, University medical center, Interactions, Inductive research, Comparative case study vi

8 TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... III ABSTRACT... V TABLE DES MATIÈRES... VII LISTE DES TABLEAUX... XII LISTE DES FIGURES... XIII LISTE DES ACRONYMES ET DES ABRÉVIATIONS... XV REMERCIEMENTS... XVII INTRODUCTION... 1 CHAPITRE I. REVUE DE LITTÉRATURE... 8 I.I- CONTEXTE... 9 I.II- PERFORMANCE I.II.1- Définitions et perspectives de la performance I.II.1.1- Modèle d atteinte des buts I.II.1.2- Modèle des processus internes I.II.1.3- Modèle d acquisition de ressources I.II.1.4- Modèle des relations humaines I.II.1.5- Modèle politique des groupes d intérêts I.II.1.6- Modèle d institutionnalisation I.II.1.7- Modèle d absence d erreurs I.II.1.8- Modèle de contingence I.II.1.9- Modèle actionniste I.II Synthèse des modèles I.II.2- Les modèles de mesure de la performance I.II.2.1- Caractéristiques des indicateurs de performance I.II.2.2- Historique de la mesure de performance I.II.2.3- Typologie des cadres et des systèmes de mesure de performance I.II.2.4- Classification des cadres et des systèmes de mesure de performance I.II.3- Le système de gestion de la performance I.II.3.1- Principaux systèmes de gestion de performance I.II.3.2- Échecs d implantation ou de maintenance d un SGP I.II.4- Synthèse de la revue de littérature sur la performance I.III- QUALITÉ I.III.1- Historique I.III.1.1- Années 20: Taylorisme et fordisme - Contrôle à la fin I.III.1.2- Années 30: Shewhart pionnier du contrôle statistique de la qualité vii

9 I.III.1.3- Années 50: Deming, Juran et les autres I.III.1.4- Années 70: Lorsque la qualité totale parait I.III.1.5- Années 80: le Japon et la compétitivité I.III.1.6- Années 90 jusqu à présent: de l assurance qualité au management de la qualité I.III.2- Définitions et perspectives de la qualité I.III.2.1- Perspective de l excellence : I.III.2.2- Perspective de la conformité: I.III.2.3- Perspective de l atteinte et le dépassement des attentes du client: I.III.2.4- Définition dans le secteur de la santé : I.III.3- Systèmes de gestion de la qualité I.III.3.1 Principaux systèmes de gestion de la qualité I.III Cadre de la qualité de Malcolm Baldridge I.III Cadre de l EFQM I.III Le cadre ISO I.III Le cadre du QUALImètre I.III Agrément Canada I.III Modèle de l AQESSS I.III Échecs d implantation et de maintenance d un SGQ I.III.4- Synthèse de la revue de littérature sur la qualité CHAPITRE II. CADRE CONCEPTUEL CHAPITRE III. CADRE MÉTHODOLOGIQUE III.I- STRATÉGIE DE RECHERCHE III.II- UNITÉ D ANALYSE III.III- ÉCHANTILLONNAGE III.IV- SOURCE DE DONNÉES III.V- ANALYSE DE DONNÉES III.VI- QUALITÉ ET LIMITES DES MÉTHODES CHOISIES III.VII- CONSIDÉRATIONS ÉTHIQUES CHAPITRE IV. RÉSULTATS IV.I- CHU A IV.I.1- Urgence IV.I Contexte IV.I.1.2 Vision de la performance IV.I.1.3 Système de gestion de la performance IV.I.1.4 Vision de la qualité IV.I.1.5 Système de gestion de la qualité IV.I.1.6 Interactions entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité viii

10 IV.I.1.7 Synthèse IV.I.2- Service diététique IV.I Contexte IV.I.2.2 Vision de la performance IV.I.2.3 Système de gestion de la performance IV.I.2.4 Vision de la qualité IV.I.2.5 Système de gestion de la qualité IV.I.2.6 Interactions entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité IV.I.2.7 Synthèse IV.I.3- Centre mère- enfant IV.I Contexte IV.I.3.2 Vision de la performance IV.I.3.3 Système de gestion de la performance IV.I.3.4 Vision de la qualité IV.I.3.5 Système de gestion de la qualité IV.I.3.6 Interactions entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité IV.I.3.7 Synthèse IV.I.4- Approvisionnement, logistique et gestion du matériel IV.I Contexte IV.I.4.2 Vision de la performance IV.I.4.3 Système de gestion de la performance IV.I.4.4 Vision de la qualité IV.I.4.5 Système de gestion de la qualité IV.I.4.6 Interactions entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité IV.I.4.7 Synthèse IV.II- CHU B IV.II.1- Urgence IV.II Contexte IV.II.1.2 Vision de la performance IV.II.1.3 Système de gestion de la performance IV.II.1.4 Vision de la qualité IV.II.1.5 Système de gestion de la qualité IV.II.1.6 Interactions entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité IV.II.1.7 Synthèse IV.II.2- Service diététique IV.II Contexte IV.II.2.2 Vision de la performance IV.II.2.3 Système de gestion de la performance IV.II.2.4 Vision de la qualité IV.II.2.5 Système de gestion de la qualité ix

11 IV.II.2.6 Interactions entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité IV.II.2.7 Synthèse IV.II.3- Centre mère- enfant IV.II Contexte IV.II.3.2 Vision de la performance IV.II.3.3 Système de gestion de la performance IV.II.3.4 Vision de la qualité IV.II.3.5 Système de gestion de la qualité IV.II.3.6 Interactions entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité IV.II.3.7 Synthèse IV.II.4- Approvisionnement, logistique et gestion du matériel IV.II Contexte IV.II.4.2 Vision de la performance IV.II.4.3 Système de gestion de la performance IV.II.4.4 Vision de la qualité IV.II.4.5 Système de gestion de la qualité IV.II.4.6 Interactions entre le système de gestion de la performance et le système de gestion de la qualité IV.II.4.7 Synthèse CHAPITRE V. ANALYSE ET DISCUSSION V.I- ANALYSE COMPARATIVE INTRA- CAS ET INTER- ORGANISATIONNELLE V.I.1- Urgence V.I.1.1 CHU A V.I.1.2 CHU B V.I.1.3 Comparaison V.I.2- Service diététique V.I.2.1 CHU A V.I.2.2 CHU B V.I.2.3 Comparaison V.I.3- Centre mère- enfant V.I.3.1 CHU A V.I.3.2 CHU B V.I.3.3 Comparaison V.I.4- Approvisionnement, logistique et gestion du matériel V.I.4.1 CHU A V.I.4.2 CHU B V.I.4.3 Comparaison V.II- ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES UNITÉS CLINIQUES ET ADMINISTRATIVES V.II.1- Unités cliniques x

12 V.II.2- Unités administratives V.II.3- Comparaison V.III- ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES NIVEAUX STRATÉGIQUES ET OPÉRATIONNELS V.IV- TYPOLOGIE DES INTERACTIONS V.V- SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION DE LA QUALITÉ ET DE LA PERFORMANCE CONCLUSIONS ET REMARQUES FINALES BIBLIOGRAPHIE ANNEXE A GUIDE D ENTREVUE... I xi

13 LISTE DES TABLEAUX Tableau I-1: Récapitulatif des modèles organisationnels et de leurs représentations de la performance Tableau I-2: Comparaison entre les mesures traditionnelles et non traditionnelles de la performance Tableau I-3: Classification des SMP selon des approches proposées adaptation et addenda (Botton et al., 2012) Tableau I-4- Causes d'échec de l'implantation ou de la maintenance d'un SGP Tableau I-5: Tableau de correspondance entre la représentation de performance, son système de mesure et son système de gestion Tableau I-6: Évolution du mouvement de la qualité Tableau I-7- Causes d'échec d'implantation et de maintenance d'un SGQ Tableau I-8: Tableau de correspondance entre les SGQ, leur représentation de la qualité et les éléments accentués du cadre Tableau II-1: Comparaison entre les éléments de SGP Tableau III-1: Devis de recherche Tableau III-2: Unités d'analyse Tableau III-3: Liste des personnes interviewées dans les huit unités Tableau III-4: Types d interaction avec les codes initiaux correspondants Tableau III-5: Frontières d'interaction avec les codes initiaux correspondants Tableau V-1: Analyse comparative des urgences Tableau V-2: Analyse comparative des services diététiques Tableau V-3: Analyse comparative des centres mère-enfant Tableau V-4: Analyse comparative des services d approvisionnement, logistique et gestion du matériel Tableau V-5: Analyse comparative des unités cliniques et de support Tableau V-6: Bilan des unités selon la typologie des interactions proposée Tableau V-7: Habilitants de la collaboration entre la performance et la qualité Tableau V-8: Obstacles à la collaboration entre la performance et la qualité Table V-9: Bilan des propositions formulées xii

14 LISTE DES FIGURES Figure I-1: Démarche de revue de littérature... 8 Figure I-2: Modèle des valeurs concurrentielles adapté (Quinn et Rohrbaugh, 1983) Figure I-3: Synthèse des modèles de performance Figure I-4: Pyramide de performance (Lynch et Cross, 1991) Figure I-5: Modèle de tableau de bord prospectif (Kaplan et Norton, 1996) Figure I-6: Chaine des résultats (Brown, 1996; Jobin et al., 2003) Figure I-7: Le modèle d EGIPSS (Sicotte et al., 1998) Figure I-8: Système de gestion de la performance (Smith et Goddard, 2002) Figure I-9: Cadre de gestion de la performance (Kaplan et Norton, 1996) Figure I-10: Système de gestion de la performance(jobin et al., 2003) Figure I-11: Correspondance entre les perspectives de performance et les perspectives de qualité Figure I-12: Cadre de Malcolm Baldridge Figure I-13: Cadre EFQM Figure I-14: Système de gestion de la qualité adapté de ISO Figure I-15: Cadre d'agrément Canada Figure I-16: Cadre de l'aqesss Figure II-1: Approche inductive empruntée Figure II-2: Cadre conceptuel du SGP Figure II-3: Cadre conceptuel du SGQ Figure II-4: Cadre conceptuel d'interaction Figure V-1: Système de gestion de la performance à l'urgence du CHU A Figure V-2: Système de gestion de la qualité à l'urgence du CHU A Figure V-3: Système de gestion de la performance à l'urgence du CHU B Figure V-4: Système de gestion de la qualité à l'urgence du CHU B Figure V-5: Système de gestion de la performance au service diététique du CHU A Figure V-6: Système de gestion de la qualité au service diététique du CHU A Figure V-7: Système de gestion de la performance au service diététique du CHU B Figure V-8: Système de gestion de la qualité au service diététique du CHU B xiii

15 Figure V-9: Système de gestion de la performance à l unité de néonatalogie du CHU A Figure V-10: Système de gestion de la performance au centre de naissance du CHU A Figure V-11: Système de gestion de la qualité à l unité de néonatalogie du CHU A Figure V-12: Système de gestion de la qualité au centre mère-enfant du CHU A Figure V-13: Système de gestion de la performance au centre mère-enfant du CHU B Figure V-14: Système de gestion de la qualité au centre mère-enfant du CHU B Figure V-15: Système de gestion de la performance au service d approvisionnement, logistique et gestion du matériel du CHU A Figure V-16: Système de gestion de la qualité au service d approvisionnement, logistique et gestion du matériel du CHU A Figure V-17: Système de gestion de la performance au service d approvisionnement, logistique et gestion du matériel du CHU B Figure V-18: Système de gestion de la qualité au service d approvisionnement, logistique et gestion du matériel du CHU B Figure V-19: Bilan d'adéquation unités cliniques Figure V-20: Cadre structurel de gestion intégrée de performance et de qualité xiv

16 LISTE DES ACRONYMES ET DES ABRÉVIATIONS CAC CACI CCASS CE CEA CHU CIP CMP COS CPI CQA CS DF DP DQ DSI EFQM EGIPSS EPI EQA ISO MAPAQ MBNQA MP MSP Comité d amélioration continue Comité d assistants chef infirmiers Conseil canadien d agrément des services de santé Comité exécutif Comité d évaluation de l acte Centre hospitalier universitaire Comité d intégrité de la peau Cadre de mesure de la performance Comité d optimisation des soins Comité de pratique infirmière Conseil québécois d agrément Comité spécial de changement Direction des finances Direction de performance Direction de qualité Direction des soins infirmiers European Foundation for Quality Management (Fondation européenne de gestion de la qualité) Évaluation globale et intégrée de la performance dans les systèmes de santé Équipe de prévention des infections European Quality Award (Prix européen de la qualité) International Organization for Standardization (Organisation internationale de normalisation) Ministère de l agriculture, de la pêcherie et de l alimentation du Québec Malcolm Baldridge National Quality Award (Prix national de qualité de Malcolm Baldridge) Mesure de la performance Maitrise statistique des processus xv

17 NGP NIST OCDE PDCA PIB POR RP SGP SGQ SMP SPC Nouvelle gestion publique National Institute of Standards and Technology (Institut national des normes et de la technologie) Organisation de coopération et de développement économiques Plan, Do, Check, Act (Planifier, faire, vérifier, agir) Produit intérieur brut Pratiques organisationnelles requises Rencontres de production Système de gestion de la performance Système de gestion de la qualité Système de mesure de la performance Statistical Process Control (Maitrise statistique des processus) xvi

18 REMERCIEMENTS Il se dit que la maturité est de pouvoir prendre des décisions sans être influencé par tout son bagage émotionnel. Personnellement, je pense que la maturité prend toute sa dimension lorsqu on arrive à reconnaître où réside son bonheur et d avoir le courage de tout laisser pour le suivre parce que là où est son trésor, là aussi sera son cœur (Matthieu 6, 19). Je dédie cette thèse, à toutes ces personnes, mes vrais trésors. Je te remercie Dieu éternel parce que tout ce que j ai réalisé n est que grâce de toi. Ce chemin n aurait pas été possible sans toi pour guide Seigneur. Je remercie infiniment mes parents, pour leur amour inconditionnel et leur support sans limites. Vos sacrifices ont été ma plus grande inspiration, votre sagesse, mon école. Mon plus grand accomplissement est de vous rendre fiers un jour de votre fille comme je suis fière d être votre fille. Maya, ma grande sœur, tu as été pour moi un modèle d accomplissement, tu as toujours trouvé les mots pour me guider et me consoler quand j en avais le plus besoin. Micha, mon ange gardien, ta présence a été mon plus tendre réconfort. Gia et Noah, vous voir grandir près de moi a été ma motivation inlassable d atteindre la ligne d arrivée. Ma famille étendue et ma belle famille pour son appui continu, surtout Fares, qui m a été un second père. Je remercie mes amis qui m ont soutenue dans les moments les plus difficiles, surtout Melissa, Stéphanie, Randa et Martha qui sont devenues des sœurs pour moi. En dernier, mais non le moindre, un remerciement spécial à Hady, mon fiancé, sans lequel cette thèse n'aurait jamais vu le jour. Tu m as toujours poussée au delà de mes limites. Passer ma vie auprès de toi sera mon plus grand bonheur. Je remercie fortement ma directrice de thèse Marie- Hélène Jobin pour l immense encadrement qu elle m a prodiguée, ainsi que l ensemble de mon comité de thèse, Sylvain Landry, Liette Lapointe et Claude Sicotte pour tous leurs précieux conseils. Je remercie le corps administratif du département de GOL de HEC Montréal et les membres du jury pour avoir accepté d évaluer ma thèse. xvii

19 INTRODUCTION Quelles sont les plus importantes préoccupations dans la vie? En réponse à un sondage réalisé en 1995 à ce sujet, la santé personnelle et la santé des proches revenaient parmi les trois priorités les plus citées par les gens (Bowling, 1995). Par conséquent, la qualité des soins prodigués est un thème qui présente un intérêt marquant pour le grand public. De plus, le secteur de la santé est le plus important de l économie québécoise, il compte pour plus de 12 % du produit intérieur brut (PIB) (Québec, 2010). D où l importance d en gérer la performance. État des faits : Durant la dernière décennie, les coûts des soins de santé ont considérablement augmenté surtout à cause des changements démographiques et technologiques. De plus, la crise financière qui accable les gouvernements fait que les dépenses engagées actuellement ne peuvent pas être maintenues (Castonguay, 2008). Ces augmentations ont surtout été palpables dans les soins hospitaliers, ce qui a poussé les chercheurs à s interroger sur des démarches qu il faut entreprendre afin de diminuer les coûts, d augmenter la performance tout en maintenant ou accroissant la qualité des soins livrés (Sicotte et al., 1998). Bien que le gouvernement finance le système de santé, les subventions ne correspondent pas aux dépenses, ce qui entraine une détérioration de la situation financière du réseau, un accroissement des problèmes d accessibilité et des pénuries de main- d œuvre (Ménard, 2005). Les chiffres les plus récents sur la pénurie d infirmières au Québec datent de 2005, ce nombre s élevait à et pouvait s accroître à en 2014 et à en 2019 selon les projections réalisées. De plus, la proportion des heures supplémentaires travaillées par rapport au total des heures travaillées par les infirmières est passée de 1,71 % entre les année 1985 et 1996 à 4,55 % en 2005 (Québec, 2005). Dans ce contexte de manque de ressources humaines et financières, le gouvernement doit assurer la dispensation des soins de qualité tout en tenant compte des changements médicaux accélérés (ICIS, 2009).

20 La question d accessibilité aux soins reste un point faible au Québec comparée aux autres provinces. La proportion de la population ayant un médecin de famille est de 75% au Québec comparée à 86 % dans l ensemble du Canada (ICIS, 2006). Les québécois doivent attendre en moyenne 16,6 semaines entre le moment de la visite chez le médecin et le moment de recevoir un traitement, comparativement à 12,5 semaines en Ontario et 16,1 semaines dans l ensemble du Canada (Esmail, 2009). Dans cette même perspective, en 2007, le Common Wealth Health Fund a publié une étude qui plaçait le Canada avant- dernier sur sept pays en matière d accès aux soins (CWHF, 2007). Sur une autre note, une étude du centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations montre que le Canada et le Québec font partie des pays de l Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) où la productivité dans la prestation de service en santé a régulièrement diminué, entre 1995 et 2003 (Castonguay et al., 2007). Selon une enquête réalisée en , 93 % des citoyens sont satisfaits ou très satisfaits de la qualité des services de santé une fois qu ils les ont reçu (Québec, 2007). Cependant, les erreurs médicales ont été la cause de plusieurs accidents et incidents au Canada. Selon une étude canadienne faite en 2004 sur les effets indésirables, évènements indésirables évitables adviennent annuellement dans les hôpitaux, générant entre à décès dont le tiers auraient pu être évité (Baker et al., 2004). Le rapport semestriel d accidents et accidents survenus lors de la prestation de soins de santé et de services sociaux au Québec couvrant les mois d avril à septembre 2011 révèle que évènements de gravité très variable ont été déclarés dont la majorité sont des chutes (35 %) et des erreurs liées à la médication (30 %) (Québec, 2011). Les enjeux de performance et de qualité dans le domaine hospitalier ont des répercussions majeures autant sur l économie des pays que sur le vécu de chaque personne, et le système de santé ne parvient pas à livrer des soins aussi performants que la science qui y est employée avec toutes les avancées de la médecine de nos jours (Spear, 2005). Ainsi, la performance et la qualité sont considérées des éléments indispensables pour relever les défis actuels surtout avec le statut législatif et statutaire que ces deux construits ont pris 2

21 dans la réforme du système de santé québécois. Ceci rend ces sujets d autant plus pertinents à examiner. Une volonté de baliser la performance et la qualité - la nouvelle gestion publique : La nouvelle gestion publique (NGP) encore connue sous le nom de nouveau management public, est un paradigme post- bureaucratique de la fonction publique qui est apparu dans les années 80 comme une réponse aux crises financières vécues par les gouvernements (Hood, 1996). Le modèle bureaucratique prévalent à l époque était largement critiqué pour sa rigidité et son inefficacité (Osborne et Gaebler, 1992). Il était surtout axé sur le contrôle des ressources et des intrants et ne permettait pas une imputabilité des fonctionnaires sur les résultats (Hood, 1991). La NGP visait avant tout la transposition des principes de gestion du secteur privé au public, à l instar de la gestion par résultats, la compétition, la reddition de comptes, l établissement de standards de production, l évaluation permanente à travers des mesures de rendements et la décentralisation du pouvoir (Hood, 1991; Pollitt, 1993; Rouillard et al., 2004). L accent y est mis sur le contrôle des extrants et dans le domaine de santé, cela s est traduit par la recherche d efficience et d efficacité dans la prestation de soins, la satisfaction des patients et la qualité de l offre de service (OCDE, 1994). L influence de la NGP s est sentie au Québec à travers plusieurs réformes dans le secteur public. Particulièrement, dans le domaine de santé, la première manifestation est la restructuration du réseau institutionnel régit par la loi 120 sur les services de santé et les services sociaux qui visait une plus grande décentralisation des services, un accroissement de l efficience et de l accessibilité et une gestion par résultats (Québec, 1991). Une deuxième loi qui a affecté le domaine de la santé sans s y restreindre est la loi 82 sur l administration publique qui introduisait formellement la gestion par résultats (Québec, 2000). Les organismes publics sont tenus désormais de faire un plan stratégique pluriannuel de trois ou cinq ans où ils énoncent leurs missions, identifient leurs contextes et font leurs prévisions budgétaires. Les orientations stratégiques, les axes d intervention et les objectifs choisis rendent ainsi explicite les priorités, les engagements et les 3

22 responsabilités de l organisme. Ainsi, en plus du plan stratégique, les documents obligatoires à produire par tous les organismes publics sont le plan annuel de gestion des dépenses et le rapport annuel de gestion (Québec, 2002). En 2005, le projet de loi 83 modifiant la loi sur les services de santé et les services sociaux est adopté. Cette loi est alignée avec la NGP et met encore plus en relief la recherche de la performance et de la qualité dans la prestation de soins (Québec, 2005). Une des modifications apportées est l obligation des établissements de santé de solliciter tous les trois ans, un agrément auprès d un organisme reconnu soit le conseil canadien d agrément des services de santé (CCASS) ou le conseil québécois d agrément (CQA). L agrément est une reconnaissance par un organisme externe de l engagement d un établissement dans une démarche continue d amélioration de la qualité et de la sécurité dans l offre de service (Québec, 2005). Une recherche de cohérence dans l arrimage entre les systèmes de qualité et de performance: D après plusieurs chercheurs, le système de gestion de la performance (SGP) est un ensemble de pratiques et de structures que les entreprises adoptent dans le but de se comparer et de s améliorer (New et Szweiczewski, 1995; Ketoviki et Schroader, 2004; Neely et al., 2005). Le système de gestion de la qualité (SGQ), quant à lui, doit reposer sur des mesures de performance pour que les projets d amélioration retenus puissent avoir un impact palpable sur les résultats organisationnels (Barry, 1994; Reeves et Bednar, 1994; Dahlgaard, 1999; Toussaint, 2009). Dès lors, théoriquement, une interaction entre ces deux entités est nécessaire pour l accomplissement de chacune. Dans la littérature critique sur la performance, une des raisons majeures d échec de la mise en place d un SGP est l absence d une boucle d amélioration. Les indicateurs deviendraient des fins en soi ce qui peut créer des messages qui ne sont pas nécessairement alignés avec la stratégie et «l organisation devient ainsi ce qu elle mesure» (Hauser et Katz, 1998; Kanji et Moura, 2003). D un autre côté, l implantation d un SGQ n atteint pas son plein potentiel si les initiatives d amélioration de la qualité ne sont pas basées sur le système de performance. Selon 4

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

TABLE DES MATIERES DU NÉCESSAIRE ARRIMAGE DE LA MISSION UNIVERSITAIRE AUX NOUVELLES STRUCTURES DE GOUVERNANCE... 13 LISTE DES RECOMMANDATIONS...

TABLE DES MATIERES DU NÉCESSAIRE ARRIMAGE DE LA MISSION UNIVERSITAIRE AUX NOUVELLES STRUCTURES DE GOUVERNANCE... 13 LISTE DES RECOMMANDATIONS... Mémoire présenté par la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) à la Commission de la santé et des services sociaux dans le cadre des consultations particulières sur

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

Belgique Canada France Suisse

Belgique Canada France Suisse Superficie totale : 30 528 km² Superficie territoires francophones : 16 151 km² Population totale : plus de 11 millions Population francophone : 4,3 millions 3 CHU francophones sur un 7 Capacité : de 600

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Décembre 2004 Renée Bourbonnais, PhD Michel Vézina, PhD Pierre

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Rapport d enquête 24 octobre 2008

Rapport d enquête 24 octobre 2008 Impact du management de la qualité sur la performance financière des entreprises lauréates des Grands Prix québécois de la qualité Rapport d enquête 24 octobre 2008 Table des matières 1. Introduction 3

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne

Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne PRONONCEZ-VOUS SUR LA QUESTION! Faites-nous parvenir vos commentaires et vos réflexions. Pour les membres de l AMQ : commentez

Plus en détail

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations

Louise Bouchard, PhD. Institut de recherche sur la santé des populations Louise Bouchard, PhD Institut de recherche sur la santé des populations Conférence du centenaire de l'acsp, 2010 «Un nouvel élan à la dualité linguistique canadienne» Le plan d action pour les langues

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

L analyse de processus au service de la gestion des risques

L analyse de processus au service de la gestion des risques L analyse de processus au service de la gestion des risques 1. Pourquoi faire? 2. L analyse des processus : une notion clé Définition Typologie et cartographie Niveaux d approche 3. Une approche pour identifier

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA TABLE RONDE SUR LA SÉCURITÉ DES SOINS À DOMICILE. Produit Février 2015

PLAN D ACTION DE LA TABLE RONDE SUR LA SÉCURITÉ DES SOINS À DOMICILE. Produit Février 2015 Produit Février 2015 Il faut un système intégré pour obtenir une sécurité intégrée. Il s en serait fallu de si peu pour que JJ passe un dernier Noël à la maison! Un peu plus de temps pour une conversation

Plus en détail

L'EXERCICE DU LEADERSHIP

L'EXERCICE DU LEADERSHIP L'EXERCICE DU LEADERSHIP Enjeu 9 Édition Chargée de projet : Line Blackburn Rédaction : Line Blackburn et Stéphanie Bonaventure Édition : Guylaine Boucher Mise en page : Patricia Gaury Révision linguistique

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX CONCERNANT LE LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE NOVEMBRE

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder (Ottawa, Canada Le 17 mars 2008) Selon une enquête menée récemment auprès des citoyens canadiens à l échelle nationale, la grande

Plus en détail

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Miser sur le renouvellement de l organisation des services infirmiers pour améliorer la qualité et la sécurité des soins Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Membres de l équipe Carl-Ardy

Plus en détail

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie

Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable assurance autonomie Commission de la santé et des services sociaux L autonomie pour tous Consultations particulières sur la création d une assurance autonomie Les organismes communautaires : partenaires essentiels d une véritable

Plus en détail

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Performance du réseau Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Représentations prébudgétaires 2014-2015 Mai 2014 Le RPCU Le Regroupement provincial des comités des

Plus en détail

Master ès Sciences en sciences infirmières

Master ès Sciences en sciences infirmières Master ès Sciences en sciences infirmières Master conjoint UNIVERSITE DE LAUSANNE Faculté de biologie et de médecine, Ecole de médecine et HAUTE ECOLE SPECIALISEE DE SUISSE OCCIDENTALE Domaine santé PLAN

Plus en détail

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Perceptions de perte de confiance dans la littérature récente: des exemples

Plus en détail

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau Son historique La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau a été créée en 1990, par un groupe de parents et d amis d enfants atteints de cancer.

Plus en détail

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE!

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! Présentation au XVII e Colloque des CII-CIR Montréal, le 2 Mai 2012 Josée F. Breton, Inf., B. Sc., MBA, conseillère en organisation des soins et du travail

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ. SQEP 18 novembre 2011

ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ. SQEP 18 novembre 2011 ANALYSE GLOBALE DES PROGRAMMES DE LA SHQ SQEP 18 novembre 2011 Contexte Problématiques Objectifs Cadre conceptuel Étude comparative des programmes - Modèle matriciel de comparaison (indice ICP) - Grille

Plus en détail

«Bienvenue au Canada: on ne s inquiète pas de l assurance privée ici»

«Bienvenue au Canada: on ne s inquiète pas de l assurance privée ici» «Bienvenue au Canada: on ne s inquiète pas de l assurance privée ici» Amélie Quesnel-Vallée Professeur adjoint, Université McGill Département d épidémiologie, biostatistique et santé au travail, Département

Plus en détail

Comprendre mieux pour mieux collaborer. Danielle D Amour, inf. PhD 23 novembre 2007

Comprendre mieux pour mieux collaborer. Danielle D Amour, inf. PhD 23 novembre 2007 Comprendre mieux pour mieux collaborer Danielle D Amour, inf. PhD 23 novembre 2007 Que comprendre? Quels sont les ingrédients de la collaboration? Jusqu où peut et doit aller la collaboration? Pour arriver

Plus en détail

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale LIVRE BLANC Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale Mai 2010 Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale CA Service

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Sommaire. Liste des figures...13 Liste des tableaux...15 Introduction générale...17

Sommaire. Liste des figures...13 Liste des tableaux...15 Introduction générale...17 Sommaire Liste des figures...13 Liste des tableaux...15 Introduction générale...17 Chapitre I Innovation technologique en médecine : de la recherche à l usage...27 Introduction...27 1.1. L évaluation sociale

Plus en détail

Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé

Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé Guide de correspondance entre les normes d agrément du CQA et les normes de promotion de la santé OMS-HPS Un outil à l usage des organisations Agence de la santé et des services sociaux de Montréal guide

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Programme «Maladie» 47 Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des effectifs (en équivalent temps plein) de

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation

La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation L O U I S E P O T V I N, P h D C H A I R E D E R E C H E R C H E D U C A N A D A A P P R O C H E S C O M M U N A U T A I R

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE: DES SYSTÈMES EN ÉVOLUTION

PREMIÈRE PARTIE: DES SYSTÈMES EN ÉVOLUTION 1 INTRODUCTION L impact du vieillissement de la population sur l avenir des services sociaux et de santé est une question d intérêt public dont les répercussions sociales sont considérables. C est pourquoi

Plus en détail

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Octobre 2002 André Lavoie, Ph.D. Natalie LeSage, M.D., M.Sc. John S. Sampalis, Ph.D. Partenaire décideur : Dr. Pierre

Plus en détail

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Janiver 2014 Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Questions sur le projet 1. En

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Département d épidémiologie clinique et d études communautaires. Rapport sommaire

Département d épidémiologie clinique et d études communautaires. Rapport sommaire Département d épidémiologie clinique et d études communautaires Rapport sommaire UTILISATION DES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE ET DE L URGENCE PARMI LES ADULTES DU QUÉBEC : RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SUR LA SANTÉ

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

Choix équitable. Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments

Choix équitable. Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable Assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable : assurer l abordabilité et l accessibilité des médicaments Choix équitable : assurer l abordabilité et l accessibilité

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement Johann Jacob, M.A.P. et Richard Marceau, Ph. D. Centre de recherche et d expertise en évaluation (CREXE) Colloque annuel

Plus en détail

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts par Équiterre 30 novembre 2011 Objet de l étude Cette étude

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

Collaboration sur la durabilité et la dissémination - SSPSM! de l Atlantique. Évaluation et maintien de meilleurs résultats cliniques

Collaboration sur la durabilité et la dissémination - SSPSM! de l Atlantique. Évaluation et maintien de meilleurs résultats cliniques Collaboration sur la durabilité et la dissémination - SSPSM! de l Atlantique Évaluation et maintien de meilleurs résultats cliniques Objectifs : Utiliser les données pour raconter l histoire Comprendre

Plus en détail

Étude de faisabilité d un site internet sur les Conférences de Santé et les Programmes Régionaux de Santé

Étude de faisabilité d un site internet sur les Conférences de Santé et les Programmes Régionaux de Santé POLITIQUES Santé publique 1999, volume 11, n o 1, pp. 57-62 Étude de faisabilité d un site internet sur les Conférences de Santé et les Programmes Régionaux de Santé Feasibility study of web-pages on Health

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

Loi 10. ARGUMENTAIRE CONTRE LE PROJET de. démantèlement FICHE 1 AUCUNE SOLUTION POUR AMÉLIORER LES SERVICES EN ACTION CONTRE LE

Loi 10. ARGUMENTAIRE CONTRE LE PROJET de. démantèlement FICHE 1 AUCUNE SOLUTION POUR AMÉLIORER LES SERVICES EN ACTION CONTRE LE ARGUMENTAIRE CONTRE LE PROJET de Loi 10 FICHE 1 AUCUNE SOLUTION POUR AMÉLIORER LES SERVICES À LA POPULATION DANS LE PROJET DE LOI 10 DU MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX, GAÉTAN BARRETTE, BIEN

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Développement d un modèle d appréciation de la maturité

Développement d un modèle d appréciation de la maturité Développement d un modèle d appréciation de la maturité La démarche entreprise Marie-Hélène Jobin Directrice du Pôle santé HEC Montréal Denis Lagacé Chaire IRISS UQTR Remerciements Cette recherche est

Plus en détail

RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE :

RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE : RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE : LE TRAIT D UNION ENTRE L ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES EN SANTÉ ET L ÉVALUATION DE PROGRAMME DANS LA PRODUCTION D UNE REVUE DE LA LITTÉRATURE MIXTE 1 Débora Merveille NGO

Plus en détail

GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS!

GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS! GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS! XIXe Colloque des CII-CIR Sophie Baillargeon, Adjointe à la DSI et Présidente du CII Anaïck Briand, Chargée de projet TSAC/TCAB 8 mai 2014 PLAN Projet

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET GESTION DE BASES DE DONNEES

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET GESTION DE BASES DE DONNEES REPUBLIQUE TUNISIENNE --*-- MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET

Plus en détail

Le groupe de travail sur le financement de la santé pour assurer la pérennité du système de santé québécois Groupe Castonguay

Le groupe de travail sur le financement de la santé pour assurer la pérennité du système de santé québécois Groupe Castonguay Le groupe de travail sur le financement de la santé pour assurer la pérennité du système de santé québécois Groupe Castonguay Premier regard Hélène Le Brun, conseillère juin 2007 D11793 Centrale des syndicats

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE SERVICES

LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE SERVICES LES SOINS DE SANTÉ POUR LES MIGRANTS SANS PAPIERS EN SUISSE SERVICES UN CONTEXTE PLEIN DE CONTRASTES Dans la plupart des pays analysés, un écart peut être observé entre les normes définies par les droits

Plus en détail

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION (BAC+6, +7, +8 480 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou

Plus en détail

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue.

DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue. , bureau 2000 DESCRIPTION DE POSTE Croix Bleue du Québec CanAssistance 550, rue Sherbrooke Ouest Montréal (Québec) H3A 3S3 Tél. : 514 286-8329 www.croixbleue.ca Titre du poste Lieu du poste Supérieur immédiat

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council CBBC Canadian Business & Biodiversity Council Centre de la Science de la Biodiversité du Québec 72 chercheurs et 350 étudiants en thèse distribués sur un réseau de 8 partenaires universitaires et 2 institutions.

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada

Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada Rôle clé dans la structuration de l industrie du CR Modèle de création d emplois de qualité et

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ

MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ TRANSACTIONNELLE ET EXPÉRIENTIELLE DU PERSONNEL DE PREMIÈRE LIGNE EN RESTAURATION : RÉSULTATS

Plus en détail

Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo

Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo I. OBJECTIFS POURSUIVIS DANS LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES HUMAINES. Dans la réalisation de leur noble

Plus en détail