TP - S2I Centre d intérêt N 4 : prévoir et vérifier les performances des systèmes linéaires continus invariants. TP «Ericc 4» ROBOT ERICC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP - S2I Centre d intérêt N 4 : prévoir et vérifier les performances des systèmes linéaires continus invariants. TP «Ericc 4» ROBOT ERICC"

Transcription

1 TP «Ericc 4» ROBOT ERICC 0. Objectifs du TP Documents à disposition - le dossier d étude (disponible ci-après) comprend les activités à mener pendant la durée de cette séance de travaux pratiques - le dossier ressource (disponible sur le réseau à préciser) comprend l ensemble des données disponibles sur les éléments (moteurs, capteurs, etc.) de tout ou partie des chaînes fonctionnelles présentes sur ce système - le dossier technique (disponible sur le réseau à préciser) comprend des données utiles pour les mesures via le logiciel et les interfaces électroniques associées au TP Présentation de l activité Secteur d activité du matériel étudié dans ce TP : robotique, secteur déplacement et assemblage de pièces mécaniques, soudage Support : robot ERICC3, à structure SCARA Thème : analyse fonctionnelle, modélisation, identification au point de fonctionnement analyses des performances Références au programme : analyse fonctionnelle, structure de la commande d axe, modélisation du comportement au voisinage d un point de fonctionnement, linéarité et analyse des performances (stabilité, précision..) Lycée Saint-Louis -1-44, Bd St-Michel PARIS VI

2 Le triptyque proposé ci-après montre les trois domaines d étude d un système. Le système étudié correspond à un système complet en situation d usage, en ce sens qu il ne s agit pas uniquement d une commande d axe extraite de son environnement. Seul l environnement, pour notre activité le laboratoire, en temps normal un atelier, est différent. Valider DOMAINE INDUSTRIEL Valider Adapter DOMAINE DU LABORATOIRE Les objectifs des activités proposées ci-après sont : De valider le modèle proposé Valider Valider Performances mesurées sur les matériels instrumentés du laboratoire OBJECTI F CLIENT De valider les performances du modèle proposé par rapport à celles du système réel De valider les performances du système du laboratoire par rapport à celles du système réel. 1. Présentation du système (45 minutes maximum) 1.1. Évocation du problème (le besoin) Valider Modéliser DOMAINE DE LA SIMULATION Modéliser Performances estimées par simulation ou par calcul Le diagramme des prestations ci-dessous (parfois appelé «bête à cornes») permet de décrire le besoin d un robot industriel dans un contexte bien précis : Industrie concernée Matière d oeuvre Robot industriel Placer l extrémité du robot très précisément avec une excellente répétabilité Lycée Saint-Louis -2-44, Bd St-Michel PARIS VI

3 1.2. Présentation de l'objet technique réel en situation d usage. Les robots 5, 6 (voire plus) axes (déplacement d objets, mise en place de pare-brise, soudage, etc..) sont des systèmes très présents dans l industrie : automobile, aéronautique, conditionnement, On se propose ici d étudier une commande d axe de ce type de robot au travers d un robot 5 axes de chez ABB. Prendre connaissance du fichier résumé sur les outils de l analyse fonctionnelle et sur la structure des chaînes fonctionnelles Fichier Outils de l analyse fonctionnelle.pps disponible sur le réseau, dans le dossier ressource (RESSOURCES\SII\Travaux Pratiques\Outils de l'analyse fonctionnelle) ACTIVITÉ 1 Visionner la vidéo pour observer particulièrement le fonctionnement du robot IRB 2000 de chez ABB sur un poste en réseau (il faut pour cela se connecter sur un ordinateur Dell et lire le fichier correspondant situé dans le dossier «vidéos TP» du répertoire Commun\Ressources\SII). Il n est pas nécessaire de regarder la vidéo entièrement, il suffit de repérer le moment intéressant pour l application qui nous intéresse. Analyse fonctionnelle externe Préciser le besoin et la fonction assurée globalement par ce système (diagramme des prestations, aussi connu sous le nom de «bête à corne»). Analyse fonctionnelle interne Mettre en place le diagramme SADT de niveau A-0 de ce système : on précisera particulièrement les contrôles, partie supérieure du bloc. Lycée Saint-Louis -3-44, Bd St-Michel PARIS VI

4 1.3. Présentation du matériel instrumenté, support de l étude. La structure générale du robot est précisée sur le dessin de la figure ci-dessous. Axe 3 Axe 2 Axe 5 Axe 4 Axe 1 étudié Le robot est composé de cinq commandes d axes indépendantes : seule la commande d axe en lacet (mouvement de rotation de la chaise par rapport au socle) sera étudiée dans ce TP. Les applications industrielles de ce robot imposent un positionnement très précis avec une excellente répétabilité et une rapidité d éxécution omniprésente. Prenons l exemple d un robot de chez ABB mettant en peinture une Twingo. Le frontière d étude sera l'ensemble {Robot Pistolet de peinture Partie commande}. Extrait du Cahier des Charges Fonctionnel du robot Ericc3 en situation réel. FS Critères Niveaux Flexibilité (optionnel) FS1 C11 : précision du positionnement 0,1 minimale Déplacer C12 : capacité de charge 5 kg charge maximale la chaise / socle C13 : stabilité et amortissement Marge de phase 45 minimum Dépassements transitoires 0% aucun C14 : rapidité 0,05s Maximum ACTIVITÉ 2 Préciser les contraintes imposées par l environnement réel par rapport au laboratoire. Conclure quant à la cohérence et aux limites de la «réduction» réel instrumenté. Lycée Saint-Louis -4-44, Bd St-Michel PARIS VI

5 1.4. Observation du matériel instrumenté en fonctionnement. Partie opérative (chaîne d action) La partie opérative du robot (système mécanique articulé) est composée de cinq parties principales indiquées sur la figure. Les liaisons entre ces différentes parties (ou segments) sont limitées dans leur amplitude de mouvement en fonction notamment de leur construction (en «chape» ou en «porte à faux»). L entraînement est réalisé par une motorisation placée au niveau des articulations. Les articulations sont réalisées à l'aide de liaisons assimilables cinématiquement à des pivots Les moteurs sont dimensionnés de manière décroissante, le premier moteur (axe de lacet étudié ici) devant entraîner l ensemble en aval et le dernier uniquement la pince. Partie commande L'entrée des consignes de positionnement angulaire des différents moteurs s'effectue à partir d'un ordinateur comportant un logiciel de simulation pilotage, interfacé avec la commande des moteurs : La carte d'interface analogique numérique entre l'ordinateur et l'électronique de commande des moteurs permet en «temps réel» : de transmettre les consignes calculées par l'ordinateur vers chacun des axes commandés, d'acquérir les différentes mesures de position, de vitesse et de couple pour les visualiser. Le fonctionnement de la commande de cet axe peut-être analysé par le schéma FAST ci-après. FAST Déplacer la chaise /socle Mesurer la position angulaire Codeur incrémental compteur associé Acquérir la consigne et les réglages Interface homme machine logiciel transfert Calculer la commande Carte de commande Distribuer l énergie Variateur associé Transformer l énergie Moteur à courant continu Transmettre le mouvement Système poulie-courroieréducteurliaisons Mesurer la vitesse angulaire Génératrice tachymétrique ACTIVITÉ 3 Mise en route du système Mettre sous tension le boîtier de commande, bouton à l arrière. Appuyer sur le bouton Marche du boîtier de commande. Cliquer sur l icône Ericc3. Initialiser le robot par une prise d origine : Robot Déplacement manuel Prises d origine : les angles de lacet, d épaule, de coude et d inclinaison du poignet s initialisent par des mouvements contrôlés du robot ; répondre OK quand c est terminé. Lycée Saint-Louis -5-44, Bd St-Michel PARIS VI

6 Finir l initialisation en asservissant l axe rotation pince : cliquer sur l icône pince dans la rangée d icône (c est le troisième en partant de la droite) ; le mot de passe est Préciser les types d énergies présentes dans ce système ; repérer les connexions associées Synthèse : analyse fonctionnelle ACTIVITÉ 4 Grâce aux documents fournis (SADT A0 par exemple), identifier les différents éléments mis en évidence par le document de présentation des chaînes fonctionnelles (tous ces éléments peuvent ne pas exister sur ce système) pour la chaîne fonctionnelle étudiée : axe 1. Le document sur les chaînes d énergie, d action et d information (normalisé) permet de décomposer de manière complète la structure l asservissement : compléter ce document. 2. Modélisation (15 minutes maximum) 2.1. Éxpérimentation Pour des raisons «pédagogiques» de mise en évidence des problèmes, on va travailler sur l axe «épaule» placé entre la chaise et le bras. On obtiendrait les mêmes conclusions sur les autres axes, mais celui a l avantage d être dans une position particulièrement influencée par les perturbations extérieures. On reviendra par la suite à l étude de l axe de lacet. Fermer la fenêtre «Déplacement manuel» et l ouvrir de nouveau (Robot Déplacement manuel) : vérifier que tous les angles (lacet, épaule, etc.) sont accessibles. On va maintenant étudier la commande de l axe de lacet du robot. Pour tous les essais on choisira : Amplitude : 30 Durée : 3000 ms Nombre de points : 400. et on gardera la correction proposée par défaut. Essai 1 Par un pilotage manuel, placer le robot en position verticale (l ensemble pointe vers le plafond du laboratoire) : pour cela, choisir 90 pour les axes d épaule et de coude et 0 pour tous les autres. Quand ceci est fait (l ordre est important!), faire les opérations suivante : - choisir «fichier» puis «nouvelle mesure temporelle» puis «mesure» puis «échelon en boucle fermé». - cocher la case «mettre l axe à zéro avant la mesure» ; les autres cases ne doivent pas être cochées. - observer l allure de la réponse temporelle : noter tout ce qui pourra être utile (valeur finale atteinte, allure de la courbe, présence d oscillations, allure de l évolution au départ, le temps de réponse à 5 %, etc.). Essai 2 Par un pilotage manuel, placer le robot en position horizontale (le bras est tendu horizontalement, parallèlement à la table sur laquelle est fixé le robot) puis refaire le protocole d essai dans cette position. Essai 3 Refaire une initialisation et laisser le robot dans la position atteinte à la fin de cette procédure puis refaire le protocole d essai avec le bras dans cette position. ACTIVITÉ 5 La consigne est-elle atteinte dans les trois cas? Estimer l écart valeur consigne valeur atteinte. Lycée Saint-Louis -6-44, Bd St-Michel PARIS VI

7 Quelle est la perturbation principale sur ce système? Est-elle constante quelle que soit la position angulaire de l axe de lacet? qu en serait-il pour l axe d épaule? Pour quelle situation (positions angulaires des axes du robot) cette perturbation peut-elle être considérée comme maximale? Que peut-on dire de l influence de cette perturbation dans le cas de l axe de lacet? Pour toute la suite, on va travailler uniquement sur l axe de lacet Sur le robot Ericc 3, la non linéarité de la commande (cette dernière étant toujours observée en pratique) est la plus facile à étudier (mais elle n est pas la seule!) : sur ce système, le préactionneur commande le moteur (soit l actionneur) en intensité, donc en couple, ce qui n est pas la méthode la plus courante (c est la tension sur les deux autres systèmes). Lors du protocole expérimental précédent, il est possible de tracer la courbe d intensité d alimentation du moteur sur laquelle une éventuelle saturation peut être observée. ACTIVITÉ 6 En fonction des relevés effectués lors des deux essais précédents, valider la non linéarité du comportement de l axe de lacet. Refaire éventuellement un essai pour valider cette non linéarité. Il existe trois non linéarités classiques : le seuil, l hystérésis et la saturation : donner la ou les non linéarités mises en évidence par les essais précédents Identification Le diagramme SADT met en évidence une structure bouclée. L analyse de ce qui a été fait jusque là permet de justifier la présence d un asservissement, pas forcément linéaire..., sur l axe considéré. On se propose maintenant de mettre en place un schéma-bloc topo-fonctionnel de la commande d axe. Un tel schéma regroupe trois informations : le matériel, la fonction assurée par celui-ci et, par la structure du schéma mis en place, la position de ce matériel dans l asservissement étudié. ACTIVITÉ 7 À l aide du SADT donné en annexe et des études et essais précédents, proposer un schéma bloc «topo-fonctionnel» de la commande d axe du bras. Chaque bloc sera représenté comme ci-dessous. entrée Nom du matériel sortie Fonction réalisée Indiquer sur ce schéma fonctionnel l arrivée énergétique (12 V continue) et la perturbation. Pour la suite, on vous propose un modèle de cette commande d axe sous forme de schéma-blocs. 3. Validation La vérification du modèle consiste à effectuer une simulation à l aide du logiciel Did Acsyde, puis à effectuer des essais sur le système réel ; la comparaison des résultats permettra de voir si la modélisation (effectuée au voisinage d un point de fonctionnement) est correcte. On remarque que pour des écarts importants entre la valeur de la consigne et la position atteinte, le phénomène de saturation de tension se produit : la courbe de réponse obtenue ne peut pas dans ce cas être assimilée à celle d un système du second ordre. Pour contourner ce problème, et réaliser néanmoins une comparaison entre le système réel et le modèle, on peut : - soit en simulation avec Did acsyde placer un bloc «saturation» Lycée Saint-Louis -7-44, Bd St-Michel PARIS VI

8 - soit demander au système réel d effectuer un échelon de faible amplitude 3.1. Comparaisons Étude des performances sur le système du laboratoire Pour réaliser cette étude, on placera le robot en position verticale (l ensemble pointe vers le plafond du laboratoire) : pour cela, choisir 90 pour les axes d épaule et de coude et 0 pour tous les autres après avoir réaliser une prise d origine. Pour réaliser les essais qui suivent (l ordre est important!), faire les opérations suivante : - choisir «fichier» puis «nouvelle mesure temporelle» puis «mesure» puis «échelon en boucle fermé». - cocher toutes les cases sauf «mettre l axe à zéro avant la mesure». Faire un essai en échelon sur l axe de lacet du robot, de la position 0 à la position 30, avec la valeur de Kp de 10 6, et la valeur 0 pour Ki et Kd. ACTIVITÉ 8 Vérifier qu il y a bien un phénomène de saturation. Noter les résultats des valeurs de dépassement, t 5%, période des oscillations éventuelles (faire un tableau récapitulatif des résultats obtenus). Faire un essai en échelon sur l axe lacet, de la position 0 (prise d origine) à la position 2, avec la valeur de Kp de 10 4 (les coefficients Ki et Kd sont nuls). ACTIVITÉ 9 Vérifier qu il n y a pas de phénomène de saturation. Noter les résultats des valeurs de dépassement, t 5%, période des oscillations éventuelles (consigner ces valeurs dans le tableau récapitulatif précédent). Étude des performances du modèle à l aide d une simulation À l aide du logiciel de simulation DID ACSYDE, ouvrir le fichier «rob3.sch» situé dans commun\ressources\sii\tp\tp robot Ericc3. ACTIVITÉ 10 Valider les différentes fonctions de transfert (sauf celle du hacheur) du schéma-bloc fourni en annexe avec celui de ce fichier DID ACSYDE en sachant que le temps d échantillonnage est de 2 ms. Réaliser deux analyses temporelles (réponse indicielle) avec : L affichage de la courbe de variation de l angle th de déplacement du bras gain proportionnel Kp=10 6 (échelon de 30 ) puis 10 4 (échelon de 2 ) la valeur 0 pour Ki et Kd Prendre une valeur de saturation «sat» de 20 V (les données à introduire sont les coordonnées du point de cassure de la courbe de saturation). ACTIVITÉ 11 Observer le phénomène de saturation. Existe-t-il dans le deuxième cas. Si oui expliquer la raison et que faut-il faire pour se placer dans des conditions similaires au deuxième essai du système réel? Noter les résultats des valeurs de dépassement, t 5%, période des oscillations éventuelles dans les deux cas (faire un tableau récapitulatif des résultats obtenus pour les deux essais). Lycée Saint-Louis -8-44, Bd St-Michel PARIS VI

9 3.2. Conclusions Comparaison réel / modèle Si les relevés expérimentaux correspondent à ceux obtenus en simulation, c est que le modèle choisi est correct. Sinon, il faut revenir sur les hypothèses qui ont été faites pour établir un nouveau modèle. ACTIVITÉ 12 Comparer les résultats obtenus en simulation avec ceux obtenus sur le système réel et conclure. Situation de fonctionnement la plus défavorable Pour réaliser le réglage de la correction, le robot devra fonctionner dans la situation la plus défavorable d un point de vue stabilité. ACTIVITÉ 13 Préciser la situation de chargement la plus défavorable pour la stabilité du système. On se placera pour toute la suite dans cette situation. Étude des performances du modèle à l aide d une simulation pour le réglage optimal du correcteur À l aide du logiciel de simulation DID ACSYDE, ouvrir le fichier «rob31.sch». Pour ce fichier la fonction de transfert du moteur prend en compte cette situation la plus défavorable (prise en compte de la perturbation). ACTIVITÉ 14 Analyser les différentes performances pour ce réglage à l aide d une analyse temporelle et d une analyse fréquentielle. L analyse fréquentielle se fera en boucle ouverte (Analyse transfert boucle, point «bo» et non th comme proposé en sortie) puis tracer le diagramme de Black et/ou les diagrammes de Bode du système en boucle ouverte. On utilisera la marge de phase pour étudier la stabilité : On appelle «marge de phase» la valeur Mϕ = 180 ϕ (ω 1 ) où ω 1 est la pulsation pour laquelle le gain vaut G(ω 1 ) = 1 soit en décibels GdB(ω 1 ) = 0. (G(p) est la fonction de transfert en boucle ouverte, G(ω) son gain et ϕ (ω) sa phase). Pour que le système en boucle fermée soit stable, il faut que Mϕ soit positive. Par sécurité, le cahier de charges impose même généralement qu elle soit supérieure ou égale à 45. Étude des performances du système pour le réglage optimal du correcteur (valeurs par défaut) ACTIVITÉ 15 A l aide d une analyse temporelle et d une analyse fréquentielle faites à partir d essais sur le système, valider ou les performances proposées par le cahier des charges. Lycée Saint-Louis -9-44, Bd St-Michel PARIS VI

10 Schéma-bloc N 1 SYSTÈME ERICC3 SYSTÈME ERICC 3 Consigne en points Écart en points Commande en points Tension en Volt Vitesse de rotation du moteur en rad/s Rotation de l axe moteur en radians Consigne en degré 10 6 Kp Ki C 2 (p) = Te. p Codeur 12 bits Régulateur PI (numérique) Régulateur PD (numérique) 4 Amplification module de saturation à ± 20 V* CNA amplificateur de puissance avec saturations Kp.Kd.Te C 3 (p) =.p Seuil de la tension du moteur ± 2 V 23,3 1 5, p Moteur à CC 1 p Angle de rotation de l axe de lacet en radians 0,003 Mécanisme de transformation de mouvement Mesure en points * Tension équivalente sur le moteur car, dans ce système, on a une saturation en courant pour limiter les accélérations 4 Électronique de comptage Schéma bloc N π Codeur incrémental 500 fentes par tour Angle de rotation de l axe en degrés 180 π Conversion radians / degrés Écart en degrés Commande en points Tension en Volt Vitesse de rotation du moteur en rad/s Angle de rotation de l axe en radians Consigne en degré Codeur 12 bits C eq (p) Régulateur PID (numérique) 4 Amplification module de saturation à ± 20 V CNA amplificateur de puissance avec saturations Seuil de la tension du moteur ± 2 V 23, ,1.10. p Moteur à CC 1 p π Mécanisme de transformation de mouvement Angle de rotation de l axe en degrés Lycée Saint-Louis , Bd St-Michel PARIS VI

TP «Emericc 4» Axe linéaire asservi

TP «Emericc 4» Axe linéaire asservi TP «Emericc 4» Axe linéaire asservi 0. Objectifs du TP Documents à disposition - le dossier d étude (disponible ci-après) comprend les activités à mener pendant la durée de cette séance de travaux pratiques

Plus en détail

TP «Emericc 1» Axe linéaire asservi

TP «Emericc 1» Axe linéaire asservi TP «Emericc 1» Axe linéaire asservi 0. Objectifs du TP Documents à disposition - le dossier d étude (disponible ci-après) comprend les activités à mener pendant la durée de cette séance de travaux pratiques

Plus en détail

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Problématique Le bras asservi Maxpid est issu d'un robot cueilleur de pommes. Il permet, après détection d'un fruit par un système optique,

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Capsuleuse de Bocaux. TP n 1-Analyse d un système automatisé. Partie commune. 1. Présentation. 2. Mise en service. 3. Analyse globale du système.

Capsuleuse de Bocaux. TP n 1-Analyse d un système automatisé. Partie commune. 1. Présentation. 2. Mise en service. 3. Analyse globale du système. Sciences de l Ingénieur TP n 1-Analyse d un système automatisé Capsuleuse de Bocaux Compétences attendues lors du TP: Analyser o Identifier le besoin et les exigences => Fonction globale o Définir les

Plus en détail

Sciences Industrielles. Dossier Technique. Robot Ericc 3. Robot Ericc 3. Travaux Pratiques de Sciences de l'ingénieur

Sciences Industrielles. Dossier Technique. Robot Ericc 3. Robot Ericc 3. Travaux Pratiques de Sciences de l'ingénieur Dossier Technique Robot Ericc 3 Robot Ericc 3 Travaux Pratiques de Sciences de l'ingénieur Présentation du système Le robot Ericc 3 est un robot ayant 5 axes de rotation. Ce robot anthropomorphe est utilisé

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur DOSSIER TECHNIQUE CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur DÉFINITION DES AXES Le robot Ericc 3 est un robot ayant 5 axes de rotation. Ce robot anthropomorphe est utilisé en entreprise pour

Plus en détail

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Préambule Une partie des informations suivantes est issue du rapport de jury 2014. On y trouvera notamment les compétences et situations d évaluations

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

1 Préparation : asservissement de position

1 Préparation : asservissement de position EPU ELEC 3 Travaux Pratiques d Automatique n 4 Asservissement de position d un moteur Le but de cette manipulation est d étudier l asservissement de position d un moteur à courant continu. Le châssis comprend

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP

Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP PSI * 24/01/14 Lycée P.Corneille Réponse à un échelon de cap.doc Page : 1 Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP Temps alloué 2 heures Vous disposez: du pilote TP5000

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation Lycée PE MARTIN TP N 6 durée : 2h CENTRE D INTERET : CI.5 : transmission de puissance, transformation de mouvement MECANISME D ESSUIE GLACE BOSCH TP de découverte. Application - mise en œuvre de savoirs/savoir-faire.

Plus en détail

Dimensionnement d'un vérin électrique

Dimensionnement d'un vérin électrique Dimensionnement d'un vérin électrique Problématique Pour restituer les mouvements (et les accélérations) d'un vol par exemple, une solution classique est l'architecture appelée plate-fome Stewart. Celle-ci

Plus en détail

ERICC3. Robot industriel vertébral 5 axes. (Système didactisé ouvert)

ERICC3. Robot industriel vertébral 5 axes. (Système didactisé ouvert) ERICC3 Robot industriel vertébral 5 axes (Système didactisé ouvert) Pour votre sécurité, assurez vous que la zone d'évolution du robot est parfaitement dégagée avant d'effectuer tout mouvement. Pour éviter

Plus en détail

Système d éclairage directionnel d Espace IV

Système d éclairage directionnel d Espace IV Système d éclairage directionnel d Espace IV 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1. Objectifs de l épreuve L objectif de l épreuve est d analyser les performances du système d éclairage directionnel d Espace

Plus en détail

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Blagnac Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008 AUTOMATIQUE et SYSTEMES Les cours, TD et TP seront entièrement programmés en 2 ème année.

Plus en détail

SONDE. NOM : PRENOM : CLASSE : DS n 1 de SII. Samedi 27 septembre 2014 Durée 2 heures

SONDE. NOM : PRENOM : CLASSE : DS n 1 de SII. Samedi 27 septembre 2014 Durée 2 heures NOM : PRENOM : CLASSE : DS n 1 de SII Samedi 27 septembre 2014 Durée 2 heures La rédaction des réponses se fera sur les documents réponses uniquement! De nombreuses questions sont indépendantes : à vous

Plus en détail

D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO

D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO Lycée Chevalier d Eon - Tonnerre D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO MODULE 1 Station de mesure Calculateur Régime Capteur de couple Capteur de Vitesse Prise diagnostique MODULE 4 Diagnostic

Plus en détail

TP d asservissement numérique sur maquette Feedback

TP d asservissement numérique sur maquette Feedback SOUBIGOU Antoine GE3S Semestre 5 2002 PAILLARD Jean-Noël TP d asservissement numérique sur maquette Feedback ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES ARTS ET INDUSTRIES DE STRASBOURG 24, Boulevard de la Victoire

Plus en détail

TP_Codeur_Incrémental

TP_Codeur_Incrémental Lycée Lislet Geoffroy BTS MAI TP2 - Codeur incrémental Cod-2 Etre capable de : Décrire l allure des signaux délivrés par un codeur incrémental. Enoncer les caractéristiques principales d un codeur incrémental.

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

AUTONOMIE VÉHICULE ÉLECTRIQUE

AUTONOMIE VÉHICULE ÉLECTRIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable VÉHICULE TAMIYA TT01 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP3 EE AUTONOMIE VÉHICULE ÉLECTRIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE

Plus en détail

ZI SAINT-JOSEPH - B.P. 221-04102 MANOSQUE 04.92.72.52.53-Fax 04.92.87.60.48-Email : contact@astriane.com ERICC 3 EXTRAIT DU DOSSIER PÉDAGOGIQUE

ZI SAINT-JOSEPH - B.P. 221-04102 MANOSQUE 04.92.72.52.53-Fax 04.92.87.60.48-Email : contact@astriane.com ERICC 3 EXTRAIT DU DOSSIER PÉDAGOGIQUE ZI SAINT-JOSEPH - B.P. 221-04102 MANOSQUE 04.92.72.52.53-Fax 04.92.87.60.48-Email : contact@astriane.com ERICC 3 EXTRAIT DU DOSSIER PÉDAGOGIQUE 05/07/05 A. VITELLI Mise à jour Emission initiale B A DATE

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 2/19 PREMIERE PARTIE

Plus en détail

TP Numéro 1. AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures

TP Numéro 1. AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures TP Numéro 1 AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures On considère dans ce sujet un dispositif de remplissage de bacs. Le dispositif concerné est représenté sur la figure ci-dessous,

Plus en détail

SEO 200. Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF APPLICATIONS PEDAGOGIQUES

SEO 200. Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF APPLICATIONS PEDAGOGIQUES Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF Le banc SEO 200 permet d étudier et de paramétrer les boucles d asservissement de vitesse et position d une nacelle d éolienne

Plus en détail

Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter

Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter Descriptif du support technologique Le drone Hexacopter est un appareil

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR

TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR 1 I. Objectif. On se propose d étudier la vaporisation de l eau, considérée comme un corps pur. A l aide de deux capteurs de température et de pression,

Plus en détail

LES SCIENCES DE L INGENIEUR

LES SCIENCES DE L INGENIEUR LES SCIENCES DE L INGENIEUR Support : Barrière de parking Terminale BUT DE LA SEANCE : Analyser le protocole de communication MODBUS et étudier la modulation de l énergie et ses conséquences sur le système

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX I. Présentation La voiture modèle réduit à l échelle 1/10, radio commandée, est un jouet qui permet d exercer ses talents de pilote (de modèle réduit radio commandé) qui demande des qualités d observation,

Plus en détail

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE DOSSIER : CHARIOT PORTE PALAN INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE ATELIER CATIA V5: GENERATIVE STRUCTURAL ANALYSIS OBJECTIFS : L objectif de cette étude consiste

Plus en détail

CI 1 : Etude des systèmes pluritechniques et multiphysiques Initiation à l Ingénierie Système

CI 1 : Etude des systèmes pluritechniques et multiphysiques Initiation à l Ingénierie Système Support CI 1 : Etude des systèmes pluritechniques et multiphysiques Initiation à l Ingénierie Système Objectifs Analyser : À partir d un système et de sa documentation technique,l étudiant doit être capable

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

ÉCOLINE MOTORISATION

ÉCOLINE MOTORISATION ÉCOLINE MOTORISATION Cinématique PRÉSENTATION DU VÉHICULE Pour cette étude, vous disposez d une voiture FG ECOLINE à motorisation thermique entièrement montée et fonctionnelle. Cette voiture radiocommandée

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

S2I 1. Modélisation d un hayon de coffre électrique

S2I 1. Modélisation d un hayon de coffre électrique S2I 1 TSI 4 heures Calculatrices autorisées Modélisation d un hayon de coffre électrique 213 L industrie automobile propose sur les véhicules modernes de plus en plus de systèmes d aide à l utilisateur,

Plus en détail

Télégestion d une éolienne

Télégestion d une éolienne Télégestion d une éolienne Le support de ce projet est le banc d essai d une éolienne ci-dessous. L ensemble des commandes et des mesures sont à effectuer à l aide de générateurs et d appareils de mesure

Plus en détail

Automatisation d une scie à ruban

Automatisation d une scie à ruban Automatisation d une scie à ruban La machine étudiée est une scie à ruban destinée à couper des matériaux isolants pour leur conditionnement (voir annexe 1) La scie à lame verticale (axe z ), et à tête

Plus en détail

MPSI PCSI DS N 1 5 Octobre 2014 Système de mesure de cavité (D après concours CCP TSI 2010)

MPSI PCSI DS N 1 5 Octobre 2014 Système de mesure de cavité (D après concours CCP TSI 2010) MPSI PCSI DS N 1 5 Octobre 2014 Système de mesure de cavité (D après concours CCP TSI 2010) Nom : Prénom : Classe : Mise en situation Mise en situation et présentation de la mesure Le sous-sol français

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS

CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS CHAPITRE 2 MODÉLISATION DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS TRANSFORMÉE DE LAPLACE TRAVAIL DIRIGÉ Robot Ericc Le robot

Plus en détail

Régulation par PID Mickaël CAMUS Etienne DEGUINE Daniel ROSS

Régulation par PID Mickaël CAMUS Etienne DEGUINE Daniel ROSS Régulation par PID Mickaël CAMUS Etienne DEGUINE Daniel ROSS 26/02/10 Plan Définition 1. Proportionnel 2. Intégral 3. Dérivé Réglages des coefficients 1. Différentes approches 2. Ziegler-Nichols 3. Process

Plus en détail

PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : BOULE À VAGUES

PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : BOULE À VAGUES LTP DON BOSCO Année Scolaire 2010/2011 78, rue Stanislas Torrents 13006 MARSEILLE Tel : 04-91-14-00-00 Fax : 04-91-81-96-97 PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : BOULE À VAGUES Entreprise : Projet réalisé par

Plus en détail

Expérimenter et modéliser pour concevoir un système pluritechnologique

Expérimenter et modéliser pour concevoir un système pluritechnologique Expérimenter et modéliser pour concevoir un système pluritechnologique CI24 CI25 CI26 Maintient en position d un bras de robot (MAXPID) Problématique : Ingénieurs dans un bureau d étude, vous êtes chargés

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

Analyse des Systèmes Asservis

Analyse des Systèmes Asservis Analyse des Systèmes Asservis Après quelques rappels, nous verrons comment évaluer deux des caractéristiques principales d'un système asservi : Stabilité et Précision. Si ces caractéristiques ne sont pas

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

Modélisation du système de la suspension BMW

Modélisation du système de la suspension BMW Problématique Modélisation du système de la suspension BMW La suspension de moto relie le siège et son pilote à la roue arrière de la moto. Les oscillations du sol doivent être absorbées par cette suspension

Plus en détail

TP Méthodes Numériques

TP Méthodes Numériques ENSIMAG 1ère année, 2007-2008 TP Méthodes Numériques Objectifs Les objectifs de ce TP sont : de revenir sur les méthodes de résolution des équations différentielles vues en cours de MN ; d utiliser un

Plus en détail

Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique

Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique I- But de la manipulation : Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique Le but est de procéder à la modélisation et à l identification paramétrique d un procédé considéré

Plus en détail

Projet informatique UML-Cpp avec QT4

Projet informatique UML-Cpp avec QT4 Haute école spécialisée bernoise Haute école technique et informatique, HTI Section Electricité et système de communication Laboratoire de l informatique technique Projet informatique UML-Cpp avec QT4

Plus en détail

ELECTROMAGNETISM EXEMPLES

ELECTROMAGNETISM EXEMPLES EXEMPLES 1. Représentation globale du champ électrique 2. Graphiques et export CSV sous Microsoft Excel 3. Configuration de Helmholtz 4. Condensateur plan 5. Limaille de fer autour d une bobine 6. Trajectoire

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un système

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement d un système Variables partagées et réseau. ET 24 : Modèle de comportement d un système Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de comportement

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

LA CINÉMATIQUE AVEC CATIA

LA CINÉMATIQUE AVEC CATIA LA CINÉMATIQUE AVEC CATIA L atelier de cinématique du logiciel CATIA (DMU KINEMATICS) permet de simuler le fonctionnement de mécanisme et d en vérifier le fonctionnement. Le principe est simple, il s agit

Plus en détail

Modélisation du système d'assistance d'une direction

Modélisation du système d'assistance d'une direction Problématique Modélisation du système d'assistance d'une direction Le système de Direction Assistée Électrique Variable (D.A.E.V.) a pour fonction d assister la commande de direction de la Renault Twingo.

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

L AUTOMATISME LE SIGNAL

L AUTOMATISME LE SIGNAL L AUTOMATISME LE SIGNAL Page 1 sur 7 Sommaire : 1- Champ de l automatisme définitions 2- Correspondance entre phénomènes physiques et signaux a. Capteur b. Exemple de capteur TOR c. Exemple de capteur

Plus en détail

Hémomixer Etude de la jauge de contrainte

Hémomixer Etude de la jauge de contrainte Hémomixer Etude de la jauge de contrainte TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Objectifs A l issu de ce TP, les compétences acquises doivent vous permettre plus particulièrement de :

Plus en détail

Ensemble pour l étude d une régulation de température

Ensemble pour l étude d une régulation de température ENSP Montrouge N. 205 Ensemble pour l étude d une régulation de température L ensemble est constitué des éléments suivants : - élément A : un boîtier contenant un bloc de cuivre, muni d une thermistance,

Plus en détail

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P.

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P. CORRECTION TP AMOS Durée : 2 H. A. OBJECTIF DU T.P. A. Objectif du T.P. B. Travail demandé B.1. But B.2. Fibre optique B.3. Speckle B.4. Monochromateur B.5. CCD B.6. Pockels B.7. Piezo B.8. Diode laser

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

Utilisation du logiciel CATIA V5. Exemple d assemblage Le système bielle-piston

Utilisation du logiciel CATIA V5. Exemple d assemblage Le système bielle-piston Utilisation du logiciel CATIA V5 Exemple d assemblage Le système bielle-piston Ce scénario vous permettra de vous familiariser avec le module Assembly Design. L assemblage que vous allez réaliser est représenté

Plus en détail

Fiche de Connaissances EFICN Innovation Technologique et Eco Conception

Fiche de Connaissances EFICN Innovation Technologique et Eco Conception Fiche de Connaissances EFICN Innovation Technologique et Eco Conception Page 1 I. La chaine numérique La chaine numérique est composée de données informatisées qui représente la géométrie de la pièce.

Plus en détail

Outils Logiciels Semestre 2 TP : Introduction à l automatique

Outils Logiciels Semestre 2 TP : Introduction à l automatique ! Outils Logiciels Semestre 2 TP : Introduction à l automatique N. Boizot / D. Prandi 06/2014 L objectif de ce TP est la mise en place d une régulation de position angulaire. Le système considéré est un

Plus en détail

Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique

Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Spécialité Energie et Environnement Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique Thème

Plus en détail

ACQUISITION DE COURBES DEPUIS UN OSCILLOSCOPE

ACQUISITION DE COURBES DEPUIS UN OSCILLOSCOPE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable SYNCHRONIE 6 STI2D CI8 : Mesures énergétiques Ressource EE ACQUISITION DE COURBES DEPUIS UN OSCILLOSCOPE 1. Lancement du logiciel Lancer

Plus en détail

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE CONTRAT : 6 heures Professeur : Travail en binôme NOM : Prénom : Classe : Ter BEP Date : Four radiant OBJECTIF: L élève doit être capable de valider

Plus en détail

MOBILITE ET HYPERSTATISME

MOBILITE ET HYPERSTATISME MOBILITE ET HPERSTATISME 1- Objectifs : Le cours sur les chaînes de solides nous a permis de déterminer le degré de mobilité et le degré d hyperstatisme pour un mécanisme donné : m = Nc - rc et h = Ns

Plus en détail

TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE?

TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE? Fiche professeur TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE? TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : température, unité, conversion, Celsius, Fahrenheit, représentation, régression, modèle. 1. Objectifs a. Aspects

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur.

C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur. C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur. La CFAO réunit dans une même démarche informatique les actions de conception et de fabrication d un objet. La technique utilisée permet à

Plus en détail

Historique. Eléments de calcul. Automate programmable SUIVI SEMI-AUTOMATIQUE D UNE COUPOLE LORS DES OBSERVATIONS

Historique. Eléments de calcul. Automate programmable SUIVI SEMI-AUTOMATIQUE D UNE COUPOLE LORS DES OBSERVATIONS Historique Durant une observation un astre situé sur l équateur se déplace de 15 par heure sidérale, Il faudrait donc que l ouverture du cimier de la coupole se déplace du même angle dans le même temps

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES ACTIVITE CAPTEUR DE TEMPERATURE LE SECATEUR CENTRE D INTERET CI.9 : ACQUISITION DES INFORMATIONS THEME : I4 COMPETENCES ATTENDUES - Identifier les constituants matériels du système d'acquisition. - Caractériser

Plus en détail

ATS Génie électrique session 2005

ATS Génie électrique session 2005 Calculatrice scientifique autorisée Avertissements : Les quatre parties sont indépendantes mais il est vivement conseillé de les traiter dans l ordre ce qui peut aider à mieux comprendre le dispositif

Plus en détail

SECONDE BAC PROFESSIONNEL Systèmes Electroniques Numériques. CI4 : Installation d un système TP9-DR : Gestion de flux

SECONDE BAC PROFESSIONNEL Systèmes Electroniques Numériques. CI4 : Installation d un système TP9-DR : Gestion de flux CI4 : Installation d un système TP9-DR : Gestion de flux A- CAHIER DES CHARGES Vous devez préparer et installer un système d analyse de fréquentation de magasin dans un commerce d une grande enseigne d

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

Objectifs : Réalisation des pièces mécanique du robot.

Objectifs : Réalisation des pièces mécanique du robot. TP J Page 1 sur 15 Objectifs : Réalisation des pièces mécanique du robot. Dans cette activité vous allez réaliser les pièces mécaniques (châssis, réglettes, supports servomoteurs, roues, ) à l aide de

Plus en détail

TP4 Simulation comportement drone

TP4 Simulation comportement drone MATLAB Institut Polytechnique Des Sciences Avancées TP4 Simulation comportement drone Modélisation du comportement d un drone quadri-rotor Sous la conduite de : M. Sellami Par : Morin Florent Herrewyn

Plus en détail

Mini-projet guidé 09 Octobre 17 Décembre 2015

Mini-projet guidé 09 Octobre 17 Décembre 2015 Projet d Investigation et d Intégration 215-216 1/5 4 OPTIMISTION DU FONCTIONNEMENT D UN SCENSEUR Mini-projet guidé 9 Octobre 17 Décembre 215 Introduction : Le projet «Optimisation du fonctionnement d

Plus en détail

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique.

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. PARTIE PROJET ELECTRICITE Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. AVERTISSEMENT Il est rappelé aux candidats qu'ils doivent impérativement utiliser les

Plus en détail

FICHES D UTILISATION DU LOGICIEL LATIS PRO MENU

FICHES D UTILISATION DU LOGICIEL LATIS PRO MENU FICHES D UTILISATION DU LOGICIEL LATIS PRO MENU A- Comment enregistrer les coordonnées successives d un point en mouvement à partir d une vidéo? Pages 2 et 3 B- Comment réaliser l acquisition d une tension?

Plus en détail

Automates Programmables Industriels

Automates Programmables Industriels Automates Programmables Industriels 1) Structure d un API...2 1.1 Structure matérielle...2 1.2 Mémoire programme utilisateur...2 1.3 Mémoire bit...3 1.4 Mémoire mot...4 2) Structure logicielle...4 2.1.

Plus en détail

Epreuve de Sciences Industrielles C

Epreuve de Sciences Industrielles C 065 Epreuve de Sciences Industrielles C Durée 6 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il le

Plus en détail

LE LOGICIEL CHOREGRAPHE

LE LOGICIEL CHOREGRAPHE STI2D - Système d'information et Numérique TD TP Cours Synthèse Devoir Evaluation Projet Document ressource LE LOGICIEL CHOREGRAPHE 1 PRESENTATION Le logiciel «Chorégraphe» est entièrement conçu et développé

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE Les différentes parties sont indépendantes et à l intérieur de chaque partie, de nombreuses questions sont indépendantes. Présentation Le système étudié est réalisé

Plus en détail

Etalonnage de robots par vision

Etalonnage de robots par vision Etalonnage de robots par vision Nicolas Andreff Novembre 2012 Institut Français de Mécanique Avancée UV Étalonnage et Identification des Systèmes TP Étalonnage Géométrique Nicolas Andreff Année 2004 2005

Plus en détail