Hopital: Optimisation, Simulation et évitement des Tensions. ANR-TECSAN partenaires ( 1 CH, 1 PME ) 900 k - 36 mois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hopital: Optimisation, Simulation et évitement des Tensions. ANR-TECSAN 2011 7 partenaires ( 1 CH, 1 PME ) 900 k - 36 mois"

Transcription

1 HOST ANR-11-TECS-010 Hopital: Optimisation, Simulation et évitement des Tensions HOpital Sous Tensions ANR-TECSAN partenaires ( 1 CH, 1 PME ) 900 k - 36 mois

2 Contexte 1 L hôpital est en crise: Augmentation des contraintes Élargissement des missions ou augmentation des recours Amélioration de la gestion des risques et de la qualité Réduction des dépenses de santé Rigidité des structures En particulier: les secteurs d'urgences ont des difficultés grandissantes à assurer leurs missions

3 Contexte 2 Une réponse: Optimiser l'organisation Améliorer la gestion des flux patients Améliorer aussi les flux des processus ( informations, produits, équipements ) Nécessité d'une restructuration interne des services permettant une mutualisation des ressources ( au niveau des plateaux techniques notamment ) MAIS, déficit méthodologique et instrumental pour le pilotage de ces nouveaux modes de fonctionnement

4 Objectif du projet 1 étudier et développer la modélisation, l'optimisation et la mise en œuvre d'un Système d Aide à la Décision pour anticiper les tensions à l hôpital et établir des propositions d'évitement de ces tensions.

5 Contexte 3 2 situations principales sont identifiées comme tension : Les pics d'activités (personnel et ressources) Optimiser l'organisation du plan de travail Prévenir ainsi l'engorgement des services Le déclenchement du «plan blanc» plan d'urgence visant à faire face à une activité accrue d'un hôpital : afflux massif de victimes d'un accident ou d'une catastrophe, épidémie... Le système devrait contribuer à les limiter

6 Contexte 3 Contexte principal de génération de tension à l'hôpital : l'interférence continue entre l'activité programmée et l'activité non programmée (urgente). 2 phénomènes distincts concernent les urgences Flux récurrents avec ou sans fluctuations saisonnières. Leurs Tendances sont connues. Crises sanitaires (grippes, canicules, grands froids...). Elles sont Imprévues en nature et en volume.

7 Contexte 4 Application des méthodes «classiques» d'organisation, de planification, de gestion et d'optimisation Envisageable pour les flux programmés Beaucoup plus complexe pour les flux d'urgences [ Tahon2003 ] Sélection d'un secteur représentatif des tensions : la filière pédiatrique

8 Objectif du projet 2 Le contexte médical d'étude et d'expérimentation retenu concerne les situations de prise en charge des infections épidémiques hivernales des jeunes enfants par les urgences et l'hospitalisation pédiatrique.

9 Contexte 5 Filière pédiatrique Pic d'activité de novembre à février Bronchiolites (VRS) Gastro-entérites ( Rotavirus) Grippes ( Myxovirus influenzae ) La superposition des trois épidémies est un facteur majeur de désorganisation Anticipation sur les données de l'année antérieure Impact sur les flux programmés et pluri établissements

10 Contexte 6 Il existe des données brutes Ville : réseaux sentinelles ( GROG... ) CH : réseau OSCOUR Urgences : données issues des dossiers informatisés Il existe des données analysées Prévalence des consultations aux urgences Prévalences des hospitalisations en pédiatrie Perspective d'une modélisation des flux de charges de soins

11 Objectif du projet 2 2 étapes : 1 informer ; 2 proposer

12 3 thèmes Extraction, Modélisation et Contextualisation des connaissances en santé Modélisation des indicateurs, planification des ressources, simulation des flux Ergonomie des systèmes en santé

13

14 4 tâches - N 1 WP1: tâche1 permet de comprendre et de modéliser les indicateurs de tension pour l'hôpital. Définir la portée de l 'étude Définir les indicateurs pertinents Repérer les sources Extraire les données EA2694, CIS, LAGIS, CHRU, TEMPO, LIMOS, ALICANTE

15 4 tâches - N 2 WP2 : tâche2 permet d'élaborer un système d'aide capable de modéliser l'apparition de tension et de proposer l'anticipation de tension ainsi établie. concevoir un système d'aide au signalement des tensions Proposer un modèle d'anticipation type replanification dynamique systèmes multi-agents, la logique floue LAGIS, EA2694, LIMOS, TEMPO, CIS, ALICANTE

16 4 tâches - N 3 WP3 : tâche 3 permet de vérifier que l'anticipation ainsi proposée fait sens, et propose ainsi l'évaluation du système d'aide à l'anticipation des tensions de l'hôpital. Référentiel d 'évaluation Proposition d'améliorations EA2694 ( EvaLab ), LIMOS ( simulation )

17 4 tâches - N 4 WP4 : tâche 4 permet de proposer des stratégies d'évitement des tensions. Identifier & modéliser des actions correctives sur les processus métiers Recommandations, indicateurs TEMPO, CIS, LAGIS, EA2694, CHRU

18 Rouge = tensions ANR-11-TECS-010

19 Conclusion Les études menées dans le cadre du projet HOST pourront bien entendu servir de base à une réflexion générale sur l'optimisation des tensions de l'hôpital Just do it!

Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow :

Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow : Modélisation et Simulation à l aide de l outil Workflow : cas du parcours patient au sein des Urgences Pédiatriques LAGIS/EC-Lille : Inès AJMI, Henri PARISY, Slim HAMMADI CERIM/ILIS/Univ-Lille2 : Hayfa

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services hospitaliers. Ce projet d amélioration de la qualité porte

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

Proposition de formation

Proposition de formation Proposition de formation Programme selon Arrêté du 27 septembre 2012 fixant la composition du jury et les modalités d'organisation des concours externe et interne permettant l'accès au premier grade du

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

L'entretien préalable avec le magistrat instructeur a eu lieu le 6 août 2003.

L'entretien préalable avec le magistrat instructeur a eu lieu le 6 août 2003. CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE HAUTE-NORMANDIE RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES DU 31 MARS 2004 SUR LA GESTION DE L'HOPITAL LOCAL DE BRETEUIL-SUR-ITON (Exercices 1997 et suivants) I - RAPPEL DE LA

Plus en détail

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Dispositions générales ORSEC Dr M.NAHON SAMU75 02/2013 Crises sanitaires, Accidents catastrophiques à effets limités (ACEL), Catastrophes Majeures 2 Crises sanitaires,

Plus en détail

DPI Sciences Pharmaceutiques

DPI Sciences Pharmaceutiques DPI Sciences Pharmaceutiques Villars 10 10 sept. 08 08 Dr P. Cohen Chef de projet DOPHIN FHVi Facteurs clés de succès d un SICL Adéquation clinique Adéquation métier Moyens Besoins utilisateurs Processus

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, CONSEIL D'ETAT Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi de santé du 6 février 1995, notamment ses articles

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Un projet régional et une démarche collégiale

Un projet régional et une démarche collégiale Interconnexion des SAMU de la Région PACA Un projet régional et une démarche collégiale 1 Déclaration d intérêt Je déclare n avoir aucune relation financière avec l industrie 2 PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

Les groupes d'entraide mutuelle pour les malades chroniques dans la gouvernance des services en Italie

Les groupes d'entraide mutuelle pour les malades chroniques dans la gouvernance des services en Italie Les professionnels des systèmes de santé au service de la citoyenneté: démographie, formation et développement professionnel» Les groupes d'entraide mutuelle pour les malades chroniques dans la gouvernance

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Manager de Centre de Profits

Manager de Centre de Profits Stratégie et Management d Entreprise Programme / Niveau I (Bac+5) Manager de Centre de Profits Métiers / Emplois Créateur d entreprise / Manager opérationnel centres de profit / Directeur d entreprise

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 03/09/2015. Fiche formation BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen - N : 16012 - Mise à jour : 24/07/2015

Plus en détail

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL Au niveau du second degré, l'économie et gestion recouvre un ensemble de champs disciplinaires relevant de l'économie, du droit, des sciences de

Plus en détail

Ministère de la santé et des solidarités

Ministère de la santé et des solidarités Ministère de la santé et des solidarités L Union nationale des caisses d assurance-maladie DIRECTION DE L HOSPITALISATION UNION NATIONALE DES CAISSES D ASSURANCE ET DE L ORGANISATION DES SOINS MALADIE

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

PRINCIPES ET CONCEPTS GÉNÉRAUX DE L'AUDIT APPLIQUÉS AUX SYSTÈMES D'INFORMATION

PRINCIPES ET CONCEPTS GÉNÉRAUX DE L'AUDIT APPLIQUÉS AUX SYSTÈMES D'INFORMATION Audit Informatique PRINCIPES ET CONCEPTS GÉNÉRAUX DE L'AUDIT APPLIQUÉS AUX SYSTÈMES D'INFORMATION UE1 Jean-Louis Bleicher HEURES : 6 1) Systèmes d'information et audit : Les systèmes et technologies de

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH

Les problèmes de mise en œuvre d un SIH Les problèmes de mise en œuvre d un SIH N.Qarmiche 1*, K.Amzian 2, M.Berraho 1, Z.Srhier 1, K.El Rhazi 1, S.El Fakir 1, N.Tachfouti 1, C.Nejjari 1 1 Laboratoire d Epidémiologie et Santé Publique, Faculté

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique

L hébergement d urgence en Loire-Atlantique 18/02/2015 Dossier de presse L hébergement d urgence en Loire-Atlantique M. Henri-Michel COMET, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de Loire-Atlantique a rencontré le mercredi 18 février 2015

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Le Système d alerte canicule et santé - Sacs 2011. Karine Laaidi, Aymeric Ung 10 mai 2011- Journée SOS Médecins

Le Système d alerte canicule et santé - Sacs 2011. Karine Laaidi, Aymeric Ung 10 mai 2011- Journée SOS Médecins Le Système d alerte canicule et santé - Sacs 2011 Karine Laaidi, Aymeric Ung 10 mai 2011- Journée SOS Médecins 1. Objectifs et principes 2. Les indicateurs d alerte 3. Les indicateurs de suivi d alerte

Plus en détail

Atelier de Prospective n 7. Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé?

Atelier de Prospective n 7. Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé? Atelier de Prospective n 7 Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé? Aujourd hui et demain Aujourd hui : Déploiement : Les DPI sont en cours de généralisation

Plus en détail

Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014

Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014 Appel à projets «Simulation en santé» Dépouillement des réponses décembre 2014 Contexte national et régional Circulaire DGOS/PF2/2013/298 du 12 juillet 2013, relative au Programme National pour la Sécurité

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme de formation... 4

Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme de formation... 4 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Optimiser les Ressources Humaines Contexte de formation.. 2 Objectifs

Plus en détail

Présentation livre Simulation for Supply Chain Management. Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview

Présentation livre Simulation for Supply Chain Management. Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview Présentation livre Simulation for Supply Chain Management Chapitre 1 - Supply Chain simulation: An Overview G. Bel, C. Thierry et A. Thomas 1 Plan Gestion de chaînes logistiques et simulation Points de

Plus en détail

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Pr Coordonnateur Groupe de Pilotage du Programme National de Lutte contre les Infections Nosocomiales Séminaire National

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE

GUIDE METHODOLOGIQUE GUIDE METHODOLOGIQUE AIDE A LA MISE EN PLACE D UNE POLITIQUE «QUALITE ET RISQUES» EN ETABLISSEMENT DE SANTE Février 2006 Direction des Activités Médicales et de la Qualité Cellule Qualité, Risques et Vigilances

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

Plénière de clôture, synthèse des ateliers 2e Congrès francophone sur les TMS, Montréal Alain Piette, 15 au 21 juin 2008

Plénière de clôture, synthèse des ateliers 2e Congrès francophone sur les TMS, Montréal Alain Piette, 15 au 21 juin 2008 Plénière de clôture, synthèse des ateliers 2e Congrès francophone sur les TMS, Montréal Alain Piette, 15 au 21 juin 2008 1. Mobilisation des organisme de prévention (Evelyne Escriva, ANACT) Synthèse de

Plus en détail

L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ

L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ SNCF SNCF DOCUMENT CONFIDENTIEL PÔLE DÉFENSE CINETIQUE RAPIDE ACCIDENT INDUSTRIEL, ACCIDENT FERROVIAIRE, ATTENTAT, TEMPÊTE 1 SNCF DOCUMENT

Plus en détail

Intitulé de la formation

Intitulé de la formation Intitulé de la formation La fonction managériale dans les structures du spectacle vivant : parcours de formation comprenant 4 modules. Module 1 Construire et porter une vision de structure : y faire adhérer

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (3ième édition)

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (3ième édition) Chapitre 1 Introduction et généralités d'itil V3 A. Introduction 26 1. Le contexte 26 2. Des réponses à ce contexte 27 B. Les bonnes pratiques ITIL V3 28 1. Les bonnes pratiques 28 a. Introduction 28 b.

Plus en détail

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS 1 sur 9 COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS (L'article intégral est paru dans Gestions Hospitalières n 357 de juin-juillet 1996) Pour plus d'informations concernant

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (2ième édition)

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (2ième édition) Chapitre 1 Introduction et généralités d'itil V3 A. Introduction 26 1. Le contexte 26 2. Des réponses à ce contexte 27 B. Les bonnes pratiques ITIL V3 28 1. Les bonnes pratiques 28 a. Introduction 28 b.

Plus en détail

Le progiciel de gestion intégré (PGI)

Le progiciel de gestion intégré (PGI) Le progiciel de gestion intégré (PGI) dans les programmes de la série STG et les référentiels des sections postbaccalauréats Le progiciel de gestion intégré (PGI) est l outil logiciel privilégié des différentes

Plus en détail

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale 2003 Asurances, soins, biens médicaux Une culture globale et entrepreneuriale orientée client Innovation et fonctionnement en réseau

Plus en détail

Direction Déléguée Qualité et Gestion du Risque ORIENTATIONS ORGANISATIONNELLES REGIONALES DES TRANSPORTS SANITAIRES

Direction Déléguée Qualité et Gestion du Risque ORIENTATIONS ORGANISATIONNELLES REGIONALES DES TRANSPORTS SANITAIRES Direction Déléguée Qualité et Gestion du Risque ORIENTATIONS ORGANISATIONNELLES REGIONALES DES TRANSPORTS SANITAIRES 2 SOMMAIRE TEXTES DE REFERENCE... 4 LE CADRE DES ORIENTATIONS ORGANISATIONNELLES REGIONALES...

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

Partie 1 : Introduction

Partie 1 : Introduction Objectifs de la formation L'intérêt des organisations informatiques pour les meilleures pratiques ITIL est maintenant prouvé au niveau mondial. Outre l'accent mis sur l'alignement de l'informatique sur

Plus en détail

Définition de l Infectiologie

Définition de l Infectiologie Définition de l Infectiologie Discipline médicale clinique Spécialisée. Prise en charge des Maladies Infectieuses et Tropicales. Actuelles, émergentes ou ré-émergentes. Référents dans le cadre d un maillage

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines 1/ Les constats les plus marquants sont : - l absentéisme de courte durée qui continue d évoluer fortement et qui met sous

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

P.A.R.M. (Permanencier Auxiliaire de Régulation Médicale) Quelle est cette profession de santé Méconnue et non reconnue?

P.A.R.M. (Permanencier Auxiliaire de Régulation Médicale) Quelle est cette profession de santé Méconnue et non reconnue? P.A.R.M. (Permanencier Auxiliaire de Régulation Médicale) Quelle est cette profession de santé Méconnue et non reconnue? Référentiel métier de PARM Vr 4 - Mai 2007 Page 1 sur 9 Ce document a été rédigé

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie)

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Cette évaluation s est réalisée sur le mois d aout 2013. Un groupe de travail a été formé avec le médecin coordonateur, l infirmière coordinatrice,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME

Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME INTER - ENTREPRISES Formation : Métier RH Responsable des Ressources Humaines en PME Votre interlocuteur : Lionel DELERIS Responsable Service Formation Entreprise Tél direct : 05 65 75 56 99 mail : l.deleris@aveyron.cci.fr

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables A - Compétences générales et transversales liées à l exercice des métiers

Plus en détail

http://greta-bretagne.ac-rennes.fr la formation en alternance une opportunité pour renforcer votre équipe

http://greta-bretagne.ac-rennes.fr la formation en alternance une opportunité pour renforcer votre équipe alternance une opportunité pour renforcer votre équipe Nous vous proposons 4 NRC, MUC, AM* et assistant de gestion PME-PMI dans le cadre d un Contrat de professionnalisation continue * NRC Négociation

Plus en détail

Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs

Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs smart solutions for smart leaders Le «Big Data» assurément Rédigé par Pascal STERN Architecte d Entreprise Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs Un avis rendu par la cour de justice

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Retour d expérience. Visite de certification V2010

Retour d expérience. Visite de certification V2010 Retour d expérience Visite de certification V2010 www.clinique-lorient.fr PLAN DE L INTERVENTION Organisation de l auto-évaluation Préparation de la visite de certification Programme d action du CLIN répondant

Plus en détail

APRÈS-VENTE AUTOMOBILE

APRÈS-VENTE AUTOMOBILE Brevet de technicien supérieur APRÈS-VENTE AUTOMOBILE OPTION : VÉHICULES PARTICULIERS OPTION : VÉHICULES INDUSTRIELS OPTION : MOTOCYCLES Page 1 sur 124 MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

Plus en détail

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

Le besoin en fonds de roulement (BFR) et la trésorerie

Le besoin en fonds de roulement (BFR) et la trésorerie Mois AAAA Mois décembre AAAA 2009 mise à jour décembre 2010 Préambule Les associations du secteur social et médico-social qui gèrent un ou plusieurs établissements ou services et proposent des prestations

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

CONTEXTE GENERAL : CADRE DE REFLEXION ET D ACTION ET DOMAINES D INTERVENTION

CONTEXTE GENERAL : CADRE DE REFLEXION ET D ACTION ET DOMAINES D INTERVENTION COSEIL ET EXPERTISE FOCTIO rchitecte informatique CLSSIFICTIO / GROUPE RISO D ETRE / ISSIO Participe à la construction du contenu du cadre de référence de l urbanisme du SI (description des applications

Plus en détail

La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels

La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels Mercredi de L INET Mercredi 28 mars 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIETAIRE Toute utilisation de ce matériel sans

Plus en détail

CIRCULAIRE COMMUNE. Objet : Plan domicile 2010-2013

CIRCULAIRE COMMUNE. Objet : Plan domicile 2010-2013 CIRCULAIRE COMMUNE Objet : Plan domicile 2010-2013 Madame, Monsieur le directeur, Les conseils d administration de l Agirc et de l Arrco ont souhaité, dans le cadre des orientations prioritaires pour la

Plus en détail

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15

Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 / Déploiement dans les SAMU Centre 15 Projet de Système d Information National (SIN) SAMU Grippe A H1N1 Déploiement dans les SAMU-Centre 15 Mission de préfiguration ASIP 9, rue Georges Pitard 75 015 Paris Tél 01 58 45 32 50 Fax 01 58 45 33

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Santé»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Santé» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Santé» CSSSS/13/042 DÉLIBÉRATION N 09/017 DU 17 MARS 2009, DERNIÈREMENT MODIFIÉE LE 22 JANVIER 2013, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

Coordinateur des ressources humaines - Nzérékoré - GUINEE

Coordinateur des ressources humaines - Nzérékoré - GUINEE Coordinateur des ressources humaines - Nzérékoré - GUINEE L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

LABORATOIRE DES ETUDES EN FINANCE, COMPTABILTE ET GESTION «LEFCG» ENCG. laboratoires. LM2CE et LAMSAD (FSJES) (ESTB)

LABORATOIRE DES ETUDES EN FINANCE, COMPTABILTE ET GESTION «LEFCG» ENCG. laboratoires. LM2CE et LAMSAD (FSJES) (ESTB) Laboratoire LABORATOIRE DES ETUDES EN FINANCE, COMPTABILTE ET GESTION «LEFCG» ENCG laboratoires LM2CE et LAMSAD () (ESTB) Axes de Recherche 1. Quelles innovations financières au service de l innovation

Plus en détail

REGARDS SUR LES PME N 21. La défaillance des entreprises

REGARDS SUR LES PME N 21. La défaillance des entreprises Étude sur données françaises entre 2000 et 2010 Sommaire Préface Sommaire 6 L ÉTUDE Introduction 11 I. LA FAILLITE DES ENTREPRISES, UN ENJEU JURIDIQUE 15 1. Du Code de commerce à la liquidation judiciaire,

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

Le pôle logistique. & la blanchisserie. des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Le pôle logistique. & la blanchisserie. des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Le pôle logistique & la blanchisserie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Sommaire Présentation générale...3 L entrepôt...4 La pharmacie...5 L unité centrale de production culinaire...6 Le SAMU...7

Plus en détail

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA

ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008. www.triadis.fr. Management des situations de crise. S organiser. Communiquer. Patrick PIZA ASSISES DU RISQUE PMI 12 Juin 2008 Management des situations de crise www.triadis.fr S organiser Communiquer Patrick PIZA LES MISSIONS CONSEIL L ÉQUIPE TRIADIS 5 consultants seniors - 2 assistantes 3 consultants

Plus en détail

Certificat de spécialisation attelage de loisir

Certificat de spécialisation attelage de loisir Certificat de spécialisation attelage de loisir Arrêté du 12 janvier 2000 Annexe I : référentiel professionnel page 2 Annexe II : référentiel d'évaluation page 8 Annexe III : structure de l'évaluation

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

',5(&7,9((85$720'8&216(,/ GXMXLQ

',5(&7,9((85$720'8&216(,/ GXMXLQ ',5(&7,9((85$720'8&216(,/ GXMXLQ UHODWLYHjODSURWHFWLRQVDQLWDLUHGHVSHUVRQQHVFRQWUHOHVGDQJHUVGHVUD\RQQHPHQWVLRQLVDQWVORUV GH[SRVLWLRQVjGHVILQVPpGLFDOHVUHPSODoDQWODGLUHFWLYH(XUDWRP LE CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE,

Plus en détail