Z 3 R 4 C 2 4 FOCUS SUR PRÉVOIR À JOY SORMAN LA MISSION LA CITÉ DE EN RÉSIDENCE INSERTION L IMMIGRATION AU LIT NATIONAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Z 3 R 4 C 2 4 FOCUS SUR PRÉVOIR À JOY SORMAN LA MISSION LA CITÉ DE EN RÉSIDENCE INSERTION L IMMIGRATION AU LIT NATIONAL"

Transcription

1 Novembre-décembre 2011 Magazine d informations municipales villedupre.fr N 84 QUI SONT LES NOUVEAUX GERVAISIENS? p.16 Votre invitation pour LE SALON DU LIVRE ET DE LA PRESSE JEUNESSE p.31 Zoom p.13 FOCUS SUR LA MISSION INSERTION Reportage p.14 PRÉVOIR À LA CITÉ DE L IMMIGRATION Culture p.24 JOY SORMAN EN RÉSIDENCE AU LIT NATIONAL

2 Sommaire 13 UNE MAIN TENDUE POUR SE RÉINSÉRER Créée en 1998, la Mission Insertion du Pré Saint-Gervais accueille une soixantaine de personnes par semaine. 14 PLONGÉE DANS NOS RACINES Des activités sont proposées chaque mercredi aux adolescents. Ce jour-là, une visite de la Cité de l Immigration. 24 UNE RÉSIDENCE AU LIT NATIONAL Grâce au Conseil général, Joy Sorman travaille dans l entreprise gervaisienne et propose des rencontres aux habitants. Photo : Pierre Nouvel 03. ÉDITO 04. RETOUR EN IMAGES 06. ACTUS ACCÈS INTERNET À l ère du très haut débit ÉLECTIONS Plus que quelques semaines pour s inscrire sur les listes JEUNESSE Pré-inscriptions aux séjours d hiver LES ATELIERS URBAINS Une concertation à multiples facettes PETITE ENFANCE Les rendez-vous de novembredécembre EST ENSEMBLE 500 participants à la concertation 10. ZOOM MATERNITÉ DES LILAS Le combat continue CÉLÉBRATION Deux centenaires hors du commun ZAC DE LA PORTE DES LILAS Un chapiteau ouvert toute l année 16. DOSSIER Qui sont les nouveaux Gervaisiens? 20. PORTRAIT Un besoin viscéral d échanges 22. SPORT Focus sur la danse country Associations sportives 23. VIE ASSOCIATIVE Panorama Solidarité Vie associative 25. CULTURE Votre agenda culturel 26. TRAVAUX BRÈVES 27. VIE ÉCONOMIQUE Animations commerciales et nouveaux commerçants 28. TRIBUNES POLITIQUES 30. HISTOIRE Le cimetière, un espace hors du temps 31. BLOC-NOTES Votre invitation pour le salon du livre et de la presse jeunesse 2 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

3 Édito Gérard Cosme, Maire du Pré Saint-Gervais 1 er vice-président d Est Ensemble En octobre, la Municipalité a souhaité renouer avec la tradition d une cérémonie d accueil pour les nouveaux habitants, afin de faciliter l'intégration des 300 familles qui choisissent, chaque année, de s installer au Pré Saint-Gervais. À cette occasion, j ai pu constater à quel point l arrivée de ces nouveaux habitants constitue un véritable plus pour notre ville : à l heure où le Pré Saint-Gervais s associe avec huit autres communes au sein de la communauté d agglomération Est Ensemble, le regard neuf qu ils peuvent amener est particulièrement intéressant. Mais que viennent donc faire tous ces nouveaux arrivants dans notre commune et qui sont-ils? Comme en témoigne le dossier de ce numéro de PréVoir, leur origine est très diversifiée : il y a autant de raisons que de nouveaux habitants! Directeur de la publication Gérard Cosme Directeur de la rédaction Jean-Luc Decobert Rédactrice en chef Solène Devillers Maquette Thierry Tan Rédaction Aurélia Baicry Crédits photos William Beaucardet Jérémie Brudieux Élodie Ponsaud Couverture William Beaucardet ISSN : Dépôt légal 4 e trimestre 2011 Tiré à exemplaires Site de la ville : La version audio de PréVoir est disponible en prêt à la bibliothèque François-Mitterrand ou à l accueil du Pôle social - 1, rue Émile-Augier. Les personnes malvoyantes qui souhaitent recevoir le cd directement chez elles peuvent s adresser à l accueil du Pôle social. Imprimerie IME RCS Besançon FR Cet ouvrage a été réalisé avec des encres végétales sur du papier PEFC 100 % issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées chez un imprimeur respectant toutes les normes environnementales. Nombre de jeunes couples qui viennent s installer dans notre commune indiquent clairement qu ils ont fait le choix d une ville proche de Paris où il fait bon vivre, notamment parce que les prix de l immobilier leur permettent de disposer d une pièce supplémentaire. Nous devons maintenir une véritable mixité sociale sur notre territoire. S il faut accompagner ces jeunes couples - en renforçant notre action dans le domaine de la Petite Enfance notamment je suis convaincu que nous devons surtout résister à la mutation sociologique qui voudrait que nos concitoyens les plus pauvres soient sans cesse repoussés en périphérie de la région Île-de-France. Et c est justement dans ce domaine que la pertinence de la création d Est Ensemble est criante : rassemblées, nos neuf villes peuvent aujourd hui se doter des outils nécessaires pour s opposer, dans une cohérence géographique à l est de Paris, à ce mouvement «naturel» imposé par le marché de l immobilier. Au Pré Saint-Gervais et au sein d Est ensemble, nous devons continuer à œuvrer pour maintenir une véritable mixité sociale sur notre territoire, en encourageant et soutenant les projets de constructions de logements sociaux. PréVoir n 84 Novembre-décembre

4 Retour en images Rentrée des classes / 5 septembre Gérard Cosme, Maire du Pré Saint-Gervais et 1 er vice-président d Est Ensemble, et Anna Angeli, adjointe au Maire en charge de l Éducation, ont fait le tour des écoles en ce jour qui marque pour les familles le début de l année scolaire. 31 e édition du Forum des associations / 6 septembre Habitants et élus se sont rendus au Forum, qui rassemblait 64 associations, 4 services municipaux et 7 établissements et partenaires culturels voisins, classés en quatre pôles thématiques d activités. Gérard Cosme, Claude Bartolone, président du Conseil général et Martine Legrand, conseillère régionale et 1 ère adjointe au Maire, s y étaient également donné rendez-vous. Loisirs, culture, sports, toutes les activités praticables dans la commune étaient représentées, qu elles soient proposées par la Ville ou par les associations. À l entrée du marché, le stand des ateliers urbains a permis aux Gervaisiens de se familiariser avec cette nouvelle forme de démocratie participative. Photos : Élodie Ponsaud Journées du Patrimoine / 17 et 18 septembre Pour cette édition, les visiteurs ont pu assister à une déambulation dansante autour du marché le matin et entre la bibliothèque François-Mitterrand et le square Henri-Sellier l après-midi, présentée par des amateurs de la troupe 37/40. Les «Arpenteurs en promenade dansée» préparaient cette animation depuis novembre 2010, en se rendant chaque mois pour une séance de travail au Centre national de la Danse de Pantin, partenaire du projet. L association des Sources du Nord faisait quant à elle découvrir le regard du Trou Morin, qui fait partie du réseau souterrain d alimentation en eau de la commune. Photo : Élodie Ponsaud 4 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

5 Animation commerciale / 22 septembre Pendant que le boulanger vendait des crêpes et des gâteaux, la Ville installait sur la place du Général-Leclerc un manège écologique réservé aux moins de sept ans. Pour faire patienter les nombreux enfants présents, des employés municipaux offraient des petits lots et des bonbons, tandis qu une maquilleuse transformait garçons et filles en super héros, animaux et fées. Apéro suspendu / 24 septembre La compagnie Image in Air a présenté son dernier spectacle en trapèze volant, accompagnée d un contrebassiste et d un violoniste. Petits et grands ont frémi en les regardant évoluer à 10 mètres du sol, tout en dégustant un verre offert par la Ville. Inauguration/28 septembre Les Gervaisiens étaient nombreux à se presser derrière la grille du square Lucienne-Noublanche à l occasion de son inauguration. Après un discours émouvant de Gérard Cosme et des enfants de Lucienne, Gisèle et Jean-Bernard, les invités ont pu échanger des souvenirs de la première femme adjointe au Maire du Pré Saint-Gervais. Fleurs de la Fraternité / 1 er octobre Les Petits Frères des Pauvres, bénévoles et salariés, se sont mobilisés à l entrée du marché pour distribuer gratuitement 600 roses, à l occasion de la journée internationale des personnes âgées. L action avait pour objectif de sensibiliser le public à l isolement des seniors : la rose, à transmettre à un(e) aîné(e), permettait de créer du lien. PréVoir n 84 Novembre-décembre

6 Actualités Accès internet À l ère du très haut débit Les travaux d installation de la fibre optique rue André-Joineau au mois de septembre accélèrent encore une fois l arrivée du haut débit dans les foyers gervaisiens. I mage et son de meilleure qualité, téléchargement rapide et usage simultané de tous ces services, sans altération de la qualité De plus en plus d entreprises et de particuliers prennent en compte la présence de la fibre optique dans une ville avant de s y établir. Avec l avenue Jean-Jaurès, la place Séverine et une partie de l avenue Edouard-Vaillant déjà équipées, les principales zones d habitation de la ville sont couvertes par ce nouveau réseau de transmission d information, dont le débit est nettement supérieur à celui des autres réseaux (ligne téléphonique, câbles, ADSL et Wi-Fi). Encadré par la loi française, chaque opérateur installe son réseau au fur et à mesure dans la commune. Cette réglementation permet de déployer rapidement la fibre optique sans creuser les trottoirs et en réduisant au minimum l'intervention dans les copropriétés grâce à la mutualisation. En outre, les consommateurs peuvent choisir librement leur opérateur aux prix les plus bas d'europe. Rapprochez-vous de votre fournisseur d accès internet pour savoir si votre habitation peut prétendre à ce type de raccordement. / Élections Plus que quelques semaines pour s inscrire En 2012 auront lieu les élections présidentielles (22 avril et 6 mai) et législatives (10 et 17 juin). Pour faire entendre votre voix, inscrivez-vous sur les listes électorales avant le 31 décembre. Pour s inscrire sur les listes électorales, il suffit de se rendre au service Élections, muni d une pièce d identité et d un justificatif de domicile de moins de 3 mois aux noms et prénoms de la pièce d identité. Les personnes hébergées doivent produire un justificatif de domicile au nom de l hébergeant, ainsi qu une attestation à sa signature. Il est possible de s inscrire par correspondance, grâce au formulaire sur le site du Ministère de l Intérieur, et de l envoyer à la Ville complété des justificatifs nécessaires, en tenant compte du délai d acheminement de la Poste. Les jeunes atteignant leurs 18 ans jusqu à la veille des élections concernés recevront directement leur carte chez eux s ils se sont fait recenser à 16 ans. Attention : ceux qui ont changé d adresse tout en restant au Pré Saint- Gervais doivent refaire ces démarches! Si les documents envoyés à l occasion d un scrutin (carte d électeur, profession de foi des candidats ) sont retournés en Mairie pour cause de non distribution, les destinataires sont radiés des listes et ne pourront pas voter. / +INFOS Service Affaires Générales, État civil et Élections 1, rue Émile-Augier WEB Attention il ne vous reste que 8 semaines pour vous inscrire sur les listes électorales Pour 2012, faites entendre votre voix! Si vous habitiez déjà au Pré Saint-Gervais mais avez changé d adresse, dresse, vous devez également vous réinscrire. Renseignements : service Affaires faires générales - Élections villedupre.fr Réalisation et impression : service Communication de la Ville du Pré Saint-Gervais. 6 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

7 Jeunesse Des séjours au ski pour les jeunes La Ville ouvre à la fin du mois ses préinscriptions pour les séjours d hiver. Cette année, elle lance un appel aux dons de vêtements de ski pour permettre au plus grand nombre de partir. STAGE BAFA Un nouveau stage théorique pour le Brevet d aptitude aux fonctions d animateur (BAFA), réalisé en partenariat avec la FOCEL de Seine-et- Marne, sera organisé du 17 au 24 décembre. Il sera en partie pris en charge par la Ville pour 8 Gervaisiens âgés de 18 à 25 ans. Les inscriptions seront closes le lundi 14 novembre. Renseignements au et sur villedupre.fr/jeunes Ballade en chiens de traîneau, ski de fond, raquettes, luge, surf des neiges Les 6/17 ans n auront que l embarras du choix entre les différents séjours proposés cet hiver par la Ville. Les préinscriptions auront lieu entre le 21 novembre et le 6 décembre 2011, en ligne via le site de la Ville ou en envoyant le coupon de préinscription au service Jeunesse. Les enfants n étant pas partis lors des trois derniers séjours de vacances (hiver, printemps et été 2011) seront prioritaires, dans l ordre de leur pré-inscription. Les places restantes seront attribuées aux enfants partis le ADULTE-RELAIS WEB Nora Alibakir a pris ses fonctions en août dernier. Recrutée par l association Aadef Médiation, elle travaille en collaboration avec le service Jeunesse et intervient dans le cadre du Programme réussite éducative (PRE). Elle a pour mission l accompagnement des collégiens à l heure des sorties du midi et du soir et peut servir de médiateur dans les relations avec les parents ou les institutions. moins de fois lors des périodes précitées. Pour soulager les familles pour lesquelles le coût des vêtements de ski serait un frein, un appel à la générosité des Gervaisiens est lancé. Combinaisons, pantalons, salopettes, blousons, gants et bonnets peuvent être déposés au service Jeunesse et à l accueil de l Hôtel de Ville. / +INFOS Service Jeunesse - 23, rue Jules-Jacquemin, MÉDECINE SCOLAIRE Le D r Daudet et l infirmière M me Quesnel reçoivent désormais les enfants au 46, rue André-Joineau. Les parents peuvent prendre rendezvous pour une consultation le mardi et le vendredi, concernant toute question de santé à l école (adaptation d un régime alimentaire particulier à la cantine en cas d allergies, visites d admission à l école et en centres de loisirs, vaccinations ) au PréVoir n 84 Novembre-décembre

8 Actualités Les ateliers urbains Une concertation à multiples facettes La première phase de l atelier urbain sur les espaces verts de la ville vient de s achever. Elle a permis de déterminer les futurs aménagements du square Henri-Sellier et des espaces verts bordant le stade Léo-Lagrange. Plus de gazon, des espaces distincts pour jouer? Depuis mai, les Gervaisiens ont été invités à se prononcer sur ce qu ils souhaitent trouver en franchissant les grilles des squares de la Ville. Le questionnaire inséré dans PréVoir 81 a été retourné par près de 300 lecteurs et plusieurs dizaines d habitants ont participé à la réunion publique du 16 juin. Des ateliers ont été programmés dans les écoles pour que les enfants choisissent leurs structures de jeux préférées. Une concertation spécifique au square Henri- Sellier et au stade Léo-Lagrange, les deux premiers espaces à bénéficier des futurs aménagements, a également été mise en place. L atelier urbain était prévu dans le square même. Des panneaux présentant le projet d aménagement proposé par le cabinet d architectes paysagistes y ont été installés. Parents, nounous, enfants, promeneurs ont posé leurs questions à l expert dépêché sur place, ainsi qu à Gérard Cosme, Maire du Pré Saint- Gervais, et Denis Baillon, adjoint au Maire en charge du Cadre de vie. Des AGENDA 21 propositions sur le choix de l éclairage, le type de clôture ou d ambiance végétale (jardin des senteurs, des couleurs, japonais ) ont notamment été soumises aux participants. Les réponses, en cours d analyse, seront bientôt présentées à l ensemble de la population. Les panneaux sont désormais visibles à la bibliothèque François-Mitterrand et ceux qui souhaitent donner un dernier avis peuvent contacter la mission Concertation. / Parmi les prochains ateliers urbains, celui dédié à l Agenda 21 aura lieu le mardi 29 novembre à 18h30 à la salle Danton. Les Gervaisiens qui le souhaitent peuvent participer à la phase de diagnostic. Cette démarche vise à mettre en œuvre le développement durable au Pré Saint-Gervais. Une première étape interne à la Mairie a été franchie, pour que le développement durable commence dans les pratiques même des agents communaux. Cette première réflexion collective a mis en lumière les actions réalisées avant le démarrage de l Agenda 21 (le relais assistantes maternelles, la cantine bio, les pistes cyclables ) et a sensibilisé des agents sur les «éco-gestes» au quotidien. Plusieurs idées ont émergé: récupérer les eaux de pluie, développer des formes de solidarités, faciliter l installation de commerces de proximité abordables pour tous C est désormais aux Gervaisiens de s impliquer dans le développement durable! L architecte paysagiste a présenté le projet aux participants de l atelier +INFOS Mission Concertation WEB LES ARBRES 15 novembre, 18h Salle Danton La réunion présentera les résultats d une étude phytosanitaire réalisée par l Office National des Forêts et ses recommandations sur l entretien des arbres. La seconde partie de l atelier, animée par le cabinet d études qui accompagne la Ville dans la réalisation de son Agenda 21, permettra aux Gervaisiens de participer à l élaboration d une charte de l arbre: comment les entretenir, les intégrer dans les futurs projets architecturaux et dans notre politique de développement durable? En 2012, de nouveaux ateliers urbains! Tenez-vous informé sur villedupre.fr/concertation Photo : Élodie Ponsaud 8 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

9 Petite enfance À noter dans vos agendas Les événements de novembre et décembre en direction des tout-petits. T roisième édition pour la braderie spéciale petite enfance et enfance, organisée par la Ville et par l association 1,2,3 Éveil qui aura lieu le samedi 19 novembre, de 9h à 14h. Les visiteurs pourront profiter de petits prix sur le matériel d occasion, les vêtements ou les jouets dans les locaux de l école Baudin (21, rue Henri- Martin). Le 8 décembre à la salle Jacques-Prévert (21, rue Jules-Jacquemin) aura lieu un ciné biberon dès 10h30. Après être partis à la rencontre d un petit homme qui décroche la lune, d oiseaux aux histoires étonnantes ou de lapins aventureux sur grand écran, les 2/4 ans se verront offrir un goûter. Entrée libre. / +INFOS Relais assistantes maternelles WEB UN RÉSEAU POUR LES BRONCHIOLITES Ce virus touche particulièrement les nourrissons, qui guérissent en quelques jours grâce à un suivi par un médecin généraliste et des séances de kinésithérapie respiratoire. Pas besoin donc de se précipiter aux urgences: y attendre plusieurs heures multiplie le risque de contamination par d autres virus (grippe, gastro-entérite ) et porte préjudice aux enfants ayant réellement besoin d une prise en charge urgente. Mieux vaut donc se tourner vers les médecins du réseau. Médecins du réseau bronchiolite: (tous les jours de 9h à 23h) Kinésithérapeutes de garde : (vendredi, samedi, dimanche, veilles de jours fériés et jours fériés). Service d urgence de kinésithérapie (SUK) : (24/24h). Est Ensemble 500 participants parlant d une seule voix Le 6 octobre avait lieu à Pantin le bilan de la concertation d Est Ensemble, devant une assemblée de 80 personnes. Cette grande consultation des habitants des 9 communes a mis en valeur le sentiment d appartenir à un même territoire. Près de 500 personnes ont assisté aux 7 réunions publiques de la concertation, bien que le sujet puisse sembler ardu. «Je suis heureuse qu il y ait eu une telle mobilisation, déclare Laëtitia Deknudt, l une des 8 conseillers communautaires gervaisiens à siéger à Est Ensemble. Nous avions déjà organisé une phase de concertation auprès des Gervaisiens l an passé et c est avec joie que nous avons accueilli une réunion publique en juin, pour travailler avec les habitants sur le projet de territoire». Tous ces échanges ont porté sur les différences et les points communs des villes d Est Ensemble. Il en ressort le sentiment d une vraie similitude: une histoire basée sur l industrie, des valeurs partagées et des évolutions majeures comme l arrivée de nouvelles populations. Les participants à la concertation ont également exprimé une volonté de voir l identité d Est Ensemble affirmée, pour lutter contre la mauvaise image du «93» en termes de tranquillité publique et de pauvreté, alors que ce territoire proche de Paris comprend des quartiers résidentiels, des espaces verts importants et offre donc un cadre de vie agréable. Au-delà des constats, les habitants ont avancé des propositions pour mener des projets communs: développer les réseaux associatifs intercommunaux, mener une politique mutualisée de l habitat social en favorisant la mobilité entre les villes, rendre le territoire attractif pour que les entreprises s implantent, proposer des activités sportives intercommunales Une forte volonté d agir pour l environnement a été notamment relevée, comme des propositions de coulée verte traversant les communes ou la fusion des agendas 21 déjà existants. Si Est Ensemble est juridiquement créée depuis le 1 er janvier 2010, elle peut désormais bâtir son projet d agglomération, grâce à toutes les idées récoltées. / En juin, une réunion de concertation a été organisée au Pré Saint-Gervais PréVoir n 84 Novembre-décembre

10 Zoom Maternité des Lilas Le combat continue Elus, sages-femmes, médecins et usagers : le 24 septembre dernier, ils étaient près de à manifester en faveur de la maternité des Lilas. Depuis des mois, les salariés réclament la construction de nouveaux locaux auprès de l Agence régionale de santé. Même si celle-ci assure qu il n est aucunement question de fermer l établissement, les travaux de reconstruction semblent compromis. La maternité des Lilas, contrainte à la fermeture? L établissement fétiche de la banlieue Est de Paris incarne à lui seul le mouvement de défense du droit de la Femme à disposer de son corps, d avorter comme de choisir ses conditions d accouchement. Ce lieu considéré comme «alternatif» depuis 1964 permet en effet d accoucher accroupie ou dans l eau, met l accent sur la préparation à la naissance et le soutien à l allaitement et décide de la durée du séjour avec le couple, en fonction de ses besoins et de ses envies. L humain y est placé au cœur du travail effectué avec passion par l ensemble des professionnels de santé. Avec ses naissances et ses interruptions volontaires de grossesse pratiquées chaque année, la maternité des Lilas est un acteur incontournable de l offre de soins en Seine-Saint-Denis et ne connaît aucune difficulté financière. Mais ses locaux bientôt cinquantenaires de la rue du Coq-Français deviennent trop exigus pour le nombre de demandes et ne répondent plus aux normes de sécurité. Un revirement inexpliqué Dès 2007, la direction travaille donc à un projet de reconstruction. Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, donne son accord en 2009 et 1,6 million d euros est investi dans l achat d un terrain, vendu par la Municipalité des Lilas. C est alors que l Agence régionale de soin (ARS), qui gère toute l offre de soin en Île-de-France, semble changer d avis et revient sur les financements qu elle avait promis, ce qui risque d entrainer à court terme la fer- La maternité des Lilas suit près de 1700 femmes enceintes par an Photos : Jérémie Brudieux 10 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

11 220 membres dont une majorité d employés, sort à chaque occasion, comme au forum des associations lilasiennes ou à la Fête de l Humanité. Les élu(e)s politiques de gauche, ralliés derrière Daniel Guiraud, Maire des Lilas, ne cessent pas non plus d apporter leur soutien. Pour la petite structure, hors de question de devenir une usine à bébés ou de fermer. Ce qui serait dramatique dans un département comme la Seine- Saint-Denis, qui connaît le plus fort taux de natalité de France. / Élus locaux et habitants s étaient donné rendez-vous meture de l établissement. Quand des rumeurs de financement par fonds de pension étrangers et de rapprochement avec un établissement privé à Bagnolet commencent à circuler, les employés sont anéantis et craignent que les valeurs humaines ne passent après le profit. Si la maternité des Lilas travaillait déjà avec de gros établissements de santé comme Robert-Debré à Paris ou André-Grégoire à Montreuil, elle veut coûte que coûte rester un service public hospitalier de proximité. Il n en faut pas plus à ses employés pour monter au créneau. Militante jusqu au bout Si le personnel de la maternité des Lilas défend en ce moment son outil de travail, il devient peu à peu le symbole de la lutte contre la fermeture de toutes les petites maternités, au profit de la privatisation générale de la santé. Souvent qualifiée de «maternité de bobos», elle accueille pourtant en priorité les Lilasiennes. Mais celles-ci ne sont pas les seules à se mobiliser pour aider le personnel de l établissement : plus de signatures ont déjà été recueillies sur une pétition que le collectif de défense, qui compte plus de GÉRARD COSME SOUTIENT LE COLLECTIF «La notion de rentabilité financière ne peut pas être le seul paramètre pris en compte dans un domaine qui touche autant à l humain. Le projet de reconstruction de la maternité doit être poursuivi, pour que les valeurs d accompagnement qu elle a toujours portées perdurent. J appelle à ce que l Agence Régionale de Santé débloque les financements pour réaliser les travaux nécessaires à la survie de cette maternité si précieuse dans le département». +INFOS De gauche à droite: Harlem Désir, Gérard Cosme, Claude Bartolone, Daniel Guiraud et Éva Joly PréVoir n 84 Novembre-décembre

12 Zoom Célébration Deux centenaires hors du commun La fin de l été a été l occasion de fêter les anniversaires de Madame Blanchard et Madame Lamotte, qui vivent dans la commune depuis plus de soixante-dix ans. La Ville souhaitait rendre hommage à ces deux Gervaisiennes de longue date. Il fait bon vieillir au Pré Saint- Gervais et ce ne sont pas les deux dames qui ont fêté leur centième anniversaire dans leurs domiciles respectifs qui diront le contraire. Madame Blanchard est née le 22 septembre 1911 et s est installée sur la commune en 1931, à la construction de la citéjardins. Ses deux enfants sont allés à l école Jean-Jaurès, à l époque où celleci n était pas mixte. Ses enfants ayant grandi, elle va travailler dans la fabrique de la chocolaterie des Lions. «J ai connu Monsieur le Maire à six mois!» s amuse-t-elle. Madame Lamotte, elle, a soufflé ses cent bougies le 21 août. Arrivée au Pré Saint-Gervais en 1938, elle a d abord vécu rue Jules-Jacquemin, avant d emménager en centre-ville en Secrétaire dans l entreprise de son mari, spécialisée en produits destinés aux boulangeries et établie rue Danton, elle y a également mené sa vie de famille. Ses souvenirs les plus marquants concernant la ville? «Quand les vaches d une ferme située à la limite de Pantin descendaient toute la rue André-Joineau pour aller paître sur les fortifications, qui se tenaient à la place de l actuel périphérique». Un joyeux anniversaire à nos doyennes, mais également aux cinq résidents de la Chanterelle, qui fêteront leurs cent ans lors d une cérémonie le 18 novembre. / Madame Lamotte, en compagnie de Gérard Cosme, Maire du Pré Saint-Gervais et Dunia Mutabesha, adjointe au Maire en charge des Personnes âgées ZAC de la Porte des Lilas Un chapiteau ouvert toute l année La Dalle aux Chapiteaux organise une grande soirée d inauguration pour le début de sa programmation. Lors de la couverture du périphérique à la porte des Lilas, la Mairie de Paris a décidé d ouvrir un espace chapiteaux et choisi le projet de l association la Dalle aux Chapiteaux, regroupant le Samovar et le Cirque Électrique. Pour fêter le début de sa programmation, la Dalle accueille le public pour un week-end festif les 26 et 27 novembre, avec une soirée rassemblant 23 compagnies différentes le samedi et un bal le dimanche. Avant de proposer dès le 1 er décembre un spectacle original, des contes de Noël à l approche des fêtes et un bal de la Saint- Sylvestre pour clôturer l année. Trait d union culturel entre Paris et la Petite Couronne, ce lieu de spectacle ouvert à un large public se veut également école pour les arts du cirque. Courant septembre, les ateliers de pratique amateurs et les animations culturelles (dans les écoles, les centres de loisirs, avec les seniors ) ont déjà débuté. C est certain, cette Dalle va rapidement devenir un lieu incontournable pour les amoureux de l art clownesque. / +INFOS Pour le samedi soir, la réservation est indispensable ( ). Entrée libre. 12 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

13 Social Une main tendue pour se réinsérer Créée en 1998, la Mission Insertion du Pré Saint-Gervais accueille une soixantaine de personnes par semaine. Zoom sur ce service municipal dont tout le monde peut un jour avoir besoin. Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) sont tenus par la loi d être suivis dans leurs démarches d insertion sociale et professionnelle. L équipe de la Mission Insertion rencontre les allocataires, pour élaborer un parcours d accompagnement adapté à leur projet et compétences. Parallèlement sont mis à leur disposition un espace presse pour la recherche d emploi, un accès internet pour les démarches administratives (Caisse d allocations familiales, Pôle Emploi ) et une psychologue pour les soutenir de leur projet et leurs démarches de santé. Toute l année, la Mission propose en outre des ateliers thématiques: recherche d emploi sur un outil informatique, réunions d information sur les métiers porteurs, expositions sur des thèmes de la vie quotidienne (consommation d énergie, crédit à la consommation, accès aux soins) Elle œuvre aussi pour un maintien du lien avec la culture: accès gratuit à de nombreux événements culturels et sportifs, pièces de théâtre et films de cinéma, en partenariat avec la Ville et l association Culture du Cœur. De plus, des départs en famille sont organisés chaque année pour les vacances d été, grâce à l association Vacances et Familles. Ceux qui le souhaitent peuvent également demander un accompagnement renforcé auprès du plan local pour l insertion et l emploi (PLIE). Retravailler, rebondir Inscrit dans la loi de lutte contre les exclusions, le PLIE est un dispositif associatif, financé par les communes et le Fonds social européen. La délégation gervaisienne, créée en 2006 en intercommunalité avec les Lilas et Pantin, aide les personnes en grande difficulté sociale et professionnelle à s insérer dans le monde du travail: chômeurs de longue durée, jeunes sans qualification, bénéficiaires de minima sociaux, handicapés ou toutes personnes en difficulté d accès au marché du travail, à qualification peu élevée ou inadaptée et qui manifestent une réelle volonté à s engager dans un parcours d insertion professionnelle durable. Le PLIE coordonne et mobilise localement différents acteurs du secteur de l emploi et de la formation. Grâce au PLIE, les bénéficiaires peuvent suivre un parcours d insertion individualisé comprenant des actions d accueil, d orientation et de formation. Le PLIE peut par exemple financer des aides à la mobilité qui ne sont pas payées par Pôle Emploi et apporter un financement complémentaire pour des formations. Enfin des actions d insertion par l activité économique peuvent voir le jour, comme le chantier école pour la réfection des parties communes du foyer résidence du Clos-Lamotte et le placement de stagiaires au sein des crèches d Est Ensemble. La frontière entre les deux structures reste assez perméable, d où les échanges permanents entre elles. Il ne faut donc pas hésiter à demander un rendez-vous afin de faire le point. / AIDE FINANCIÈRE (APRE) L aide personnalisée de retour à l emploi peut être attribuée aux allocataires du RSA qui reprennent une activité professionnelle ou une formation qualifiante. Elle est versée sous forme d une aide forfaitaire fixe de 250 pour chaque bénéficiaire ainsi qu un forfait variable pour enfant à charge ou d une aide complémentaire plafonnée à pour permettre l accès à certaines formations qualifiantes, permis de conduire, aide à l installation, à la création d entreprise Contacter le référent chargé de l accompagnement (Mission Insertion, PLIE, Pôle Emploi, Service Social) pour toute information complémentaire. +INFOS Pôle Social - 1, rue Émile-Augier Tél: Du lundi au vendredi: 8h30-11h45/13h30-17h15 Fermeture au public le mercredi matin. LE POINT DE VUE DE L ÉLU Georges Incerti-Formentini, conseiller municipal délégué, Insertion et Emploi Très active en matière de solidarité, la Ville du Pré Saint-Gervais a fait de l insertion professionnelle l un de ses axes politiques majeurs. L emploi, au cœur des préoccupations de trop nombreuses personnes, est ici abordé de façon constructive, en créant du lien social avec les bénéficiaires, en abordant les problématiques de la santé, du logement, de la culture, des loisirs. L intervention du Plan local pour l insertion et l emploi, passerelle entre les personnes en insertion professionnelle et les acteurs économiques, est pensée dans la politique globale d accompagnement du CCAS. Grâce à ce dispositif, 113 contrats de travail ont été signés en 2010 et 17 personnes ont trouvé un emploi durable. PréVoir n 84 Novembre-décembre

14 Reportage Activité jeunesse Plongée dans nos racines La Ville propose chaque année aux adolescents de 11 à 17 ans de s inscrire au dispositif Acti Jeunes, un programme varié d activités tous les mercredis et durant les vacances scolaires. Les Acti Mercredis sont entièrement financés par la Ville. Ce jour-là, PréVoir s est glissé dans le groupe qui découvrait la Cité de l Immigration. Parmi les adolescents présents dans la salle commune du service Jeunesse, six viennent pour la visite de la Cité de l Immigration. Les autres guettent l accompagnateur, qui les mènera dans un gymnase pour le foot en salle. Et Elyess, 11 ans, qui patiente sagement en attendant le signal du départ, n avait-il pas envie de faire du foot? Après une courte réflexion, il répond: «Du foot, on en fait régulièrement. Alors que le thème des visites culturelles change. Quand l animateur a proposé celle-ci, je me suis inscrit tout de suite». Même son de cloche chez Kheireldine, 11 ans également, sur le chemin du musée. «Le sujet a piqué ma curiosité. Mes grands-parents viennent d Algérie. L immigration, ça fait partie de mon histoire. Je voulais faire la visite et mes parents étaient fiers de moi. En plus on est un petit groupe, ça facilite les discussions. Et c est plus calme» ajoute-t-il en souriant. Bien sûr, les deux garçons s inscrivent également lorsqu il y a des activités de loisirs ou de sport. Bowling, football, piscine Ils aiment varier les plaisirs. «Ce qui est chouette, ce sont les ateliers crêpes», se souvient Elyess pendant que Kheireldine approuve vigoureusement de la tête. «Moi, j en ai fait deux» ajoute-t-il, rêveur. Dans le métro, ils discutent de la programmation de la semaine suivante. Peut-être une séance de cinéma? Un titre de film émerge de cette réflexion collective. L animateur annonce en souriant qu il vérifiera si ce film est tout public avant de se prononcer. «L idée, c est de les laisser être un peu force Photos : Élodie Ponsaud 14 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

15 LE POINT DE VUE DE L ÉLUE Nicole Régnier, adjointe au Maire en charge de la Jeunesse Dans la diversité des courants d immigration, chaque groupe a son histoire, chaque immigré sa mémoire. L histoire de la France contemporaine ne peut se comprendre sans donner sa place à l immigration. Ce sujet revient dans les conversations familiales. Dans une commune aussi multiethnique que celle du Pré Saint- Gervais, il nous semble important de proposer ce type de sortie aux jeunes. De contribuer à leur réflexion, à leur ouverture d esprit, à leur construction de futur adulte. de proposition, glisse-t-il. Si nous organisons une sortie qui n emballe pas les enfants, nous n aurons pas assez d inscriptions et ce n est pas le but. Bien sûr, nous avons quelques activités culturelles phares dans le trimestre, pour leur ouvrir un peu l esprit. Sinon, ils demanderaient du karting toutes les semaines!». De l émotion à l état brut Après avoir parcouru à pied les quelques mètres le séparant du musée, le groupe ralentit à son approche. Il faut dire que le bâtiment est tellement impressionnant que les grands cessent de chahuter entre eux et de taquiner les plus jeunes. Le Palais de la Porte Dorée, qui abrite aujourd hui la Cité Nationale de l Histoire de l Immigration, a été construit à l occasion de l exposition coloniale de Après les formalités d admission dans un hall gigantesque, le groupe pénètre dans un salon recouvert de peintures. Ces fresques évoquent les apports intellectuels et artistiques du continent africain à la France. Les enfants sont choqués d y voir les femmes africaines représentées dévêtues. «Comme des animaux?» souffle Mehdi, 13 ans. La guide acquiesce. Elle explique que ces fresques étaient un outil de propagande, à l époque où la France était convaincue d apporter la paix en colonisant les autres pays, au même titre que l Angleterre, la Belgique, l Italie Après la décolonisation, le bâtiment a abrité plusieurs musées, dont celui de l Histoire de l Immigration. Pendant une heure, les notions d identité, de déracinement, les conditions de vie des migrants sont abordées, la guide invitant les adolescents à la réflexion. Une salle dans la pénombre, exposant des objets apportés dans les valises d hommes et de femmes qui ont quitté leurs pays précipitamment, marque fortement les esprits. La gorge d Elyess se serre quand il lit l histoire de Tran Dunj-Nghi, Vietnamienne qui a quitté Saïgon le jour où les troupes communistes ont pris la ville. La petite fille, avec pour seul bagage son chapelet bouddhiste, regrette de n avoir pu dire au revoir à sa grand-mère. Une exposition qui soulève des questions Dans la salle suivante, une œuvre composée de 6 lits superposés les uns sur les autres rappelle que les conditions d hébergement sont souvent difficiles pour les immigrants. Rachid, 16 ans, qui avait visité quelques années auparavant le musée et souhaitait approfondir la réflexion, réalise que les gens peuvent être entassés «comme des poulets de batterie». À la fin de la visite, les questions fusent: «C est quoi, un mariage blanc? Si un patron qui paie des ouvriers sanspapiers est contrôlé, il va en prison? Et quand les gens sont malades, ils se font rembourser leurs médicaments?» Mehdi confie en se dirigeant vers la sortie que cette visite l a fait beaucoup réfléchir. Sur le chemin du retour, lui et les autres ont l air pensifs. Le titre de la future séance de cinéma semble avoir moins d importance. / PréVoir n 84 Novembre-décembre

16 Dossier Nouveaux habitants Qui sont les nouveaux Gervaisiens? Début octobre, la Municipalité organisait une cérémonie d accueil, qui se déroulait en deux temps. L occasion pour les nouveaux habitants de mieux découvrir le Pré Saint-Gervais, et pour PréVoir de partir à leur rencontre. Une présentation a expliqué les projets en cours dans la commune 16 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

17 Photos : Jérémie Brudieux Pour simplifier la vie des jeunes parents assistant à la réunion, la Municipalité avait installé une animatrice et des assistantes maternelles dans la salle des centres de loisirs contigue. Une dizaine d enfants, âgés de quelques mois à 8 ans, a ainsi été confiée pendant deux heures aux professionnelles de la petite enfance. Les parents ont pu ensuite se présenter l esprit tranquille dans la salle de l école Anatole-France, et profiter de quelques minutes avant le début de la cérémonie pour découvrir les panneaux informatifs, balayant l offre municipale dans tous les domaines: culture, vie associative, sport, logement, accès au droit et à la santé, emploi, petite enfance, éducation, actions en direction des seniors et du périscolaire Mixité et richesse Le Maire a ensuite pris la parole, pour présenter la ville à ses invités. Quelques mots sur le territoire, sur l histoire agricole et industrielle du Pré Saint-Gervais et l origine de son nom, quelques grands chiffres sur la densité du territoire et le taux d emploi Les nouveaux Gervaisiens ont ainsi découvert que le Pré Saint-Gervais est la plus petite commune d Île-de-France, avec Un système de garde pour les enfants avait été mis en place Un temps d échange informel a permis aux Gervaisiens de rencontrer leurs élus une superficie de moins d 1 km², ce qui explique sa densité exceptionnelle. Ils ont pris également conscience de l engagement municipal en faveur du logement social, avec un taux de 46 % pour une obligation légale de 20 % «Nous avons appris beaucoup de choses» confiera ensuite une participante, «c est toujours bon d avoir des chiffres pour mieux comprendre le territoire sur lequel on vit». La seconde partie de la présentation a été consacrée aux projets relatifs au cadre de vie, quartier par quartier. Réhabilitation de 346 logements de la résidence Jean-Jaurès, grand programme de réaménagement de l ensemble des squares de la ville, Agenda 21 pour mettre le développement durable au cœur des politiques publiques, ou encore vaste plan de lutte contre l habitat insalubre Les nouveaux arrivés ont également été invités à participer aux ateliers urbains, le nouvel outil de démocratie locale mis en place depuis la rentrée (voir page 8). Une découverte mutuelle Autour du cocktail proposé, les nouveaux venus ont pu poser toutes leurs questions aux élus, ainsi qu à leur député, Claude Bartolone. Si les invités ont semblé satisfaits de l accueil, l équipe municipale l était tout autant. «C est très important dans une ville de cette taille de créer un lien avec tous les habitants. C est cela qui fait l intérêt de notre mission d élu local» s enthousiasmait Arold Jandia, conseiller municipal. Et créer du lien avec les nouveaux habitants peut être un vrai défi. Malgré la petite taille du territoire, le Pré Saint-Gervais est une ville très attractive. Chaque année, ce sont plus de 300 nouvelles familles qui s installent dans la commune. Mais on estime à 20 % le nombre de ces habitants qui, un an plus tard, auront quitté le territoire pour repartir s installer ailleurs. Si les chiffres sont parlants, la diversité des situations l est tout autant. Les configurations qui conduisent à une installation sont en effet très diverses. Beaucoup d arrivants sont de jeunes couples avec ou sans enfants cherchant à acheter un premier bien immobilier à proximité de Paris sans subir les prix de la capitale. Mais la population des nouveaux arrivants se compose aussi d étudiants, de locataires de logements sociaux mobiles dans tout le département, ou d inconditionnels de la Seine-Saint- Denis qui cherchent à se rapprocher des grands axes de transport public comme la station de métro Hoche par exemple. La diversité des profils est frappante, dans ce département qui rassemble des habitants de plus de 150 origines différentes, dont une soixantaine représentées au Pré Saint- Gervais. Comme le résume Gérard Cosme : «Notre ville est très attractive. Dans le même temps, certains habitants sont attachés au Pré depuis de très nombreuses années. Ces temps de rencontre sont donc fondamentaux pour intégrer les nouveaux habitants, et que la mixité du Pré reste une vraie richesse». Le samedi suivant, les nouveaux habitants ont pu profiter d un tour en bus pour découvrir les recoins de la ville qui leur étaient encore inconnus et se sentir pleinement Gervaisiens. / PréVoir n 84 Novembre-décembre

18 Les nouveaux habitants : portraits Jeunes ou moins jeunes, propriétaires ou locataires, seuls ou en famille Les nouveaux visages du Pré Saint-Gervais sont multiples. PréVoir en a rencontré quelques-uns pour ses lecteurs. Nina, 32 ans et Yann, 37 ans Lorsque Yann, graphiste, rentre de l étranger et rencontre Nina, qui travaille dans le domaine de l enfance, ils décident ensemble de s installer près de Paris. Rapidement, le Pré Saint-Gervais apparaît comme un bon compromis entre la proximité de la capitale et des prix de l immobilier moins onéreux. Le couple est également séduit par la ville et surtout par son aspect village: «Cet été en nous promenant, nous avons découvert la Villa du Pré: c est magnifique! Lorsque notre famille est venue nous rendre visite, nous l avons emmenée s y promener. C est un autre monde, on a l impression d être hors du temps». C est le même sentiment qu ils ont de l école Jaurès/ Brossolette: «Cette façade est incroyable! C est super d avoir conservé cette distinction entre l école des filles et l école des garçons!». Audelà de l aspect bucolique, ils sont tout de même conscients de la diversité des situations existant au Pré Saint-Gervais: «C est vrai que l ambiance est très différente entre Hoche et Babylone. C est quelque chose de très marquant». Maxence, 30 ans et Julie, 26 ans Lorsque Julie apprend qu elle va passer dans PréVoir, elle ne cache pas son bonheur: «Ah super! J adore ce magazine!» s exclame-t-elle. Et l édition, Julie s y connaît : elle est attachée de presse au Grand Palais. Maxence, lui, est avocat. Installés auparavant dans le XIX e à Paris et cherchant à acheter, ils sont arrivés au Pré Saint-Gervais en juillet, pour ses prix plus abordables. Ils ont trouvé leur bonheur dans la résidence Babylone, et profitent de cette matinée d accueil pour découvrir un peu mieux le Pré Saint-Gervais: «C est vrai que nous sommes beaucoup plus souvent aux Lilas, c est plus proche et plus accessible pour nous. Mais si nous sommes venus au Pré Saint-Gervais, c est parce que nous avons été séduits par cette ville, il faut donc maintenant que nous prenions le temps de la découvrir». De cette matinée d accueil, Julie et Maxence retiennent la vitalité associative de la ville «130 associations, c est beaucoup pour une commune de cette taille» et l existence de cours de yoga pour Julie. Ils décident de s inscrire à la visite de la ville la semaine suivante, pour mieux découvrir encore leur nouveau lieu de résidence. Comme le résume Maxence: «Il faut que l on se gervaisise!». 18 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

19 Loïc, 24 ans et Lucie, 23 ans Lui est comédien, elle possède une formation de tapissière d ameublement qu elle valorise par un stage professionnalisant pour devenir éducatrice. C est ce stage qui les a fait quitter Angers pour la capitale. Il y a quelques mois, ils emménagent rue d Estienne-d Orves. Pourquoi pas Paris? «Après Angers, nous appréhendions le stress de la ville. Ici, on peut respirer. On est en banlieue très proche, sans être à Paris. Nous avions visité d autres villes alentours. Le Pré Saint- Gervais, c est plus beau, plus rassurant, plus accueillant aussi. Et puis d ici, tout est accessible». Nouvellement arrivés, ils ne savent pas encore s ils resteront dans la région. Mais ils apprécient d avoir pu rencontrer leurs élus et de se sentir accueillis au Pré Saint-Gervais, pas si différente d une ville de province par certains aspects. Hélène, 58 ans et Hubert, 62 ans Le Pré Saint-Gervais, Hélène et Hubert le connaissent depuis longtemps. Ces deux employés au Conseil régional d Île-de-France ne sont pas des nouveaux venus en Seine- Saint-Denis. Auparavant logés à Noisy-le-Sec, une explosion de gaz dans leur immeuble en décembre 2007 les contraint à vivre quelques temps à l hôtel, avant d être relogés à Pantin. Mais l appartement et surtout son environnement ne leur conviennent pas. Aussi, lorsque leur demande de logement au Pré Saint-Gervais est acceptée, ils ne cachent pas leur bonheur: «Cela n a rien à voir. Le Pré Saint-Gervais, c est une très, très jolie petite ville. Quand je dis que j habite ici, les gens me disent que j ai de la chance!» s enthousiasme Hélène. Installés dans un logement de la rue Deltéral, audessus du Monoprix, depuis un an, ils sont désormais ravis de profiter également du nouveau square Lucienne- Noublanche au pied de leur immeuble. Photos : Jérémie Brudieux Josette, 71 ans Après de nombreuses années passées à Paris, dans le XII e, Josette est obligée en juin de chercher un appartement. Quand une petite annonce sur Internet lui permet de trouver un appartement rue André-Joineau, elle n hésite pas une seule seconde: «Je n ai pas cherché plus loin! Le Pré Saint- Gervais est un village sympa, très calme, très beau. C est bien desservi: lorsque je veux aller vers Châtelet je passe par la Porte des Lilas, lorsque je veux aller dans le nord de Paris, je passe par la station Hoche, c est juste à côté». Josette ignore si elle restera longtemps au Pré Saint-Gervais ou si elle retournera en Martinique rejoindre sa famille. En attendant, elle en sait plus sur la ville et a profité de la cérémonie d accueil pour mieux connaître les élus de l équipe municipale! PréVoir n 84 Novembre-décembre

20 Portrait Emna, présidente d Averroes Un besoin viscéral d échanges Dès son arrivée au Pré Saint-Gervais en 1978, Emna El Abed a cherché à agir pour ses habitants. Ancienne conseillère municipale, elle est surtout reconnue comme présidente de l une des associations majeures de la ville. Entre Emna et Averroes, l histoire d amour dure depuis vingt ans. Emna El Abed est une éclatante femme de 58 ans. D origine tunisienne, sa silhouette toujours athlétique et son mental d acier sont sans doute dus à sa formation professionnelle. Championne d athlétisme, elle a remporté de nombreuses médailles d or pour l équipe nationale de Tunisie. À vingt-cinq ans, elle décide de poursuivre son 3 e cycle de sociologie à Paris. «J ai appris le Français à l école, confie-t-elle. En Tunisie, les filles de ma génération étaient folles de cette langue». Elle rencontre à Paris son mari, qui lui donne deux filles. En parallèle, elle devient professeure d éducation physique et choisit de rester définitivement en France. Envie de briser les barrières Quand Emna décide d inscrire sa première fille dans une association pour apprendre la langue arabe, elle se rend rapidement compte que l esprit des cours dispensés ne lui correspond pas. «Ce n était pas assez laïc. Je voulais que ma fille parle sa langue d origine, parce que cela fait partie de sa culture, mais qu elle apprenne également à ouvrir son esprit au monde». Elle comprend également que les enfants issus de l immigration ont surtout besoin de soutien scolaire. Et que si la barrière de la langue peut les pénaliser dans leurs études, elle handicape également leurs mères. «Je voulais aider la communauté maghrébine, mais également contribuer à l intégration de toutes les autres. C est devenu rapidement un besoin vital: les aider tout en les laissant conserver leurs spécificités». En décembre 1991, Averroes est officiellement créée, avec l aide de Yassia Fouzai, toujours trésorière de l association à l heure actuelle. La première année, les deux femmes proposent des cours de soutien scolaire et de l alphabétisation pour les adultes, l année suivante, des cours d arabe. Bientôt s organisent des expositions, des sorties culturelles, des fêtes: Emna veut faire découvrir les pays d origine des membres de l association. «Avec Yassia, nous souhaitions proposer un autre angle, rappeler les origines historiques Qu on cesse de diaboliser la langue ou la culture arabe, par méconnaissance. Sans faire de prosélytisme». L association travaille à l assimilation des familles dans leur globalité. Grâce à Averroes, de nombreuses femmes arrivent ainsi à s intégrer. «Quand une mère franchit les portes du Louvre avec son enfant, ce n est pas anodin. Elle comprend qu elle peut renouveler l expérience dans d autres endroits, d autres musées. Qu elle aussi, elle y a sa place». C est la raison pour laquelle la présidente tient absolument à préserver une mixité dans les cours ou les voyages. Quand un groupe part faire du ski, il est composé de Gervaisiens, peu importe qu ils soient d origine africaine, asiatique ou maghrébine. Repartie pour vingt ans? Dans trois ans, Emna sera à la retraite. Elle espère partager son temps entre le Pré Saint-Gervais, la Tunisie et les États-Unis, où sa fille cadette est professeure dans un lycée français. L avenir d Averroes ne semble pour autant pas compromis. «Bien sûr, l association me prend beaucoup de temps et d énergie. À presque soixante ans, ma vie est remplie par la découverte de l autre. EMNA EL ABED J ai parfois pensé à la dissoudre. Heureusement, je sais la Ville à mes côtés. C est grâce à la Municipalité que je parviens à réaliser une grande partie de mes idées! Averroes est une passion, qui a remplacé dans mon cœur l équipe nationale tunisienne d athlétisme. Fatiguée? Il me suffit de replonger dans un de ses projets et je renais». Emna occupera également son temps libre à parcourir le monde, elle qui profite du moindre congé pour partir à l étranger. Elle avoue qu à chaque fois qu elle rencontre quelqu un issu d une autre origine, elle brûle de découvrir son pays. Et montre ses mains : «pas de bijoux, pas d or, pas de sac de luxe Mais à presque soixante ans, ma vie est remplie par la découverte de l autre. Une merveilleuse aventure humaine qui n a pas pris une ride». / Photo : William Beaucardet 20 PréVoir n 84 Novembre-décembre 2011

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES RESTAURANTS SCOLAIRES, GARDERIES ET TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES Introduction La commune de Bassens organise les services périscolaires : restaurants,

Plus en détail

Vous êtes Domontois. Vous avez entre 11 et 15 ans. Venez au. Service Municipal

Vous êtes Domontois. Vous avez entre 11 et 15 ans. Venez au. Service Municipal Vous êtes Domontois Vous avez entre 11 et 15 ans Venez au Service Municipal Jeunesse Le Service Municipal Jeunesse propose aux jeunes domontois un vaste choix d activités et de services pour les 11-25

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

PARCOURS : L ACCES A L AUTONOMIE DES JEUNES

PARCOURS : L ACCES A L AUTONOMIE DES JEUNES PARCOURS : L ACCES A L AUTONOMIE DES JEUNES Se lancer dans la vie : études, vie active, logement, santé c est beaucoup de nouvelles démarches à réaliser. Petit rappel, pas à pas. DEMARCHES Orientation

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015

STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015 Dossier d inscription ~ ~ ~ STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015 Complexe Léon COGEZ Avenue de Bayonne 31240 L UNION 1 PRESENTATION L As L UNION Football organise des stages tout au long

Plus en détail

LOISIRS ADULTES CLUB SPORTIF

LOISIRS ADULTES CLUB SPORTIF LOISIRS ADULTES CLUB SPORTIF SÉJOURS ADAPTÉS Hiver 2015-2016 Présentation et Sommaire Chères vacancières, chers vacanciers, La saison d été se termine, nous voilà déjà dans la préparation de vos vacances

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de SAUNAY Année 2015-2016 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter de la rentrée 2015, les TAP (temps d activités

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan Le journal numérique de la Ville de Perpignan @ g PERPI NAN N 52 septembre 2015 FORUM Le rendez-vous des associations - page 2 FESTIVAL Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik - page 3 MUSIQUE 27ème

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Présentation de nos formules Mariages

Présentation de nos formules Mariages - Interventions partout en France - 06.58.30.49.49 animenfoliz@gmail.com www.animenfoliz.fr Présentation de nos formules Mariages Une prise en charge complète des enfants et une animation adaptée pour

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

élection du CCJ 2015-2017

élection du CCJ 2015-2017 élection du CCJ 2015-2017 Vous avez entre 11 et 17 ans Dire que vous êtes l avenir de Levallois est une évidence, mais cet avenir, pourquoi ne pas vous préparer à le construire vous-mêmes? Vous avez des

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle Le formulaire de demande de retraite est à compléter et à envoyer par voie postale à la Carsat. Vous pouvez aussi

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS SOMMAIRE ARTICLE 1 : LES SORTIES ET LES ATELIERS... 3 1. Les conditions d accès... 3 2. Les modalités d inscription... 3 3. La confirmation des sorties et

Plus en détail

et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA

et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA Le revenu de solidarité active est une mission majeure du Conseil général des Hauts-de-Seine Le RSA? Le RSA a été créé pour vous

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT Trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois du parcours du combattant. Il existe pourtant un ensemble de dispositifs bon à connaître pour se faciliter la

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le service économique La lettre au format PDF Les archives de la lettre + Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le beau temps

Plus en détail

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Préambule La mairie de St Crépin Ibouvillers met à disposition des familles qui ont un enfant de 3 à 11 ans, scolarisé

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel

LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel POUR NOUS REJOINDRE c est simple. Toute personne intéressée à titre personnel, familial (pour soi ou pour

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 Dossier à retourner complet au Point Information Jeunesse ou au Service Engagement Citoyen Avant le 24 juin 2015 COORDONNÉES PHOTO OBLIGATOIRE Sexe : F M

Plus en détail

- aux activités du vendredi après-midi

- aux activités du vendredi après-midi Dossier FAMILIAL d inscription aux services communaux ACTI JEUNES Valable pour l année 2014/2015 Ce dossier unique d inscription vous permet d inscrire votre (vos) enfant(s) en une seule fois : - à l accueil

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

guide être acteur de ma ville

guide être acteur de ma ville guide être acteur de ma ville Sommaire édito Les comités d usagers des Centres socioculturels p.4 Les Conseils CitoyenS p.6 Le Conseil Consultatif de Ville p.8 Le Conseil des AînéS p.10 Le Conseil Municipal

Plus en détail

Dossier d inscription aux services :

Dossier d inscription aux services : Dossier d inscription aux services : Restauration scolaire Accueils périscolaires matin soir TAP 2015 2016 Pour une inscription au restaurant scolaire TAP accueils périscolaires : Dossier d inscription

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF

POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 2015 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF POLITIQUE FAMILIALE SONDAGE EFFECTUÉ À L HIVER 215 JEUNES DU PRIMAIRE ÉCOLE DU PERCE-NEIGE PAR L ÉQUIPE D ACCÈS TRAVAIL PORTNEUF JUIN 215 RÉSULTATS DU SONDAGE AUPRÈS DES JEUNES DES ÉCOLES PRIMAIRES DE

Plus en détail

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR TS1 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation d une journée Possibilité d organiser la formation sur deux jours pour approfondir l expertise et l adapter à votre problématique locale 2015 2 février, 16 février,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE RSA. Active. de Solidarité. Revenu

GUIDE PRATIQUE RSA. Active. de Solidarité. Revenu GUIDE PRATIQUE RSA Revenu de Solidarité Active I Le Département est le chef de file de l'action sociale. Dans ce cadre, le Revenu de Solidarité Active, dont la responsabilité a été confiée par la loi aux

Plus en détail

Service Enfance/Jeunesse Avril 2015 Temps d Activités Pédagogiques (TAP)

Service Enfance/Jeunesse Avril 2015 Temps d Activités Pédagogiques (TAP) Service Enfance/Jeunesse Avril 2015 Temps d Activités Pédagogiques (TAP) REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT RELATIF AUX TEMPS D ACTIVITES PEDAGOGIQUES DU SERVICE ENFANCE JEUNESSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE

GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE GUIDE DU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DE PUSSAY LES JEUNES ONT LEUR MOT À DIRE CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES DEFINITION Le Conseil Municipal des Jeunes est un dispositif de participation à la vie locale

Plus en détail

Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales

Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales Objectifs: Former des multiplicateurs associatifs et syndicaux Connaître la commune, les compétences communales et la loi électorale

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

corsi di lingua italiana Istituto Italiano di Cultura 2015 2016

corsi di lingua italiana Istituto Italiano di Cultura 2015 2016 corsi di lingua italiana Istituto Italiano di Cultura 2015 2016 Pourquoi choisir l Istituto Italiano di Cultura de Paris pour étudier l italien? Pour la qualité de notre école Une offre variée de cours

Plus en détail

vous guider Sur Internet aussi, ma MSA est à mon service www.msa.fr

vous guider Sur Internet aussi, ma MSA est à mon service www.msa.fr vous guider Sur Internet aussi, ma MSA est à mon service www.msa.fr comment accéder au site de votre msa? Pour vous rendre sur le site de votre MSA, c est très simple. Vous pouvez vous connecter de trois

Plus en détail

MARCHE MONDIALE DES FEMMES

MARCHE MONDIALE DES FEMMES RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS MARCHE MONDIALE DES FEMMES Pour clôturer la Marche mondiale des Femmes, nous étions plus de 10,000 personnes à y participer (femmes,

Plus en détail

Le Projet pédagogique Secteur Adultes

Le Projet pédagogique Secteur Adultes Le Projet pédagogique Secteur Adultes I. Introduction... 2 II. Les Objectifs Généraux Statutaires Spécifiques au Secteur... 2 Le 2ème : Renforcer le lien social... 2 Le 3ème : Identifier et formaliser

Plus en détail

Promouvoir son territoire : stratégie et outils

Promouvoir son territoire : stratégie et outils Formation sur 1 jour 2014 : Présentation et objectifs Les collectivités dans le contexte de mondialisation et de concurrence entre les territoires sont amenées à favoriser de nouveaux modes de développement

Plus en détail

PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE Année scolaire 2014-2015 SERVICE JEUNESSE ET AFFAIRES SCOLAIRES Complexe Colette Besson : 05 46 05 24 07 : 06 11 65 09 32 : calm@sgdd.fr 1 L accueil

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

PériNatalité et petite enfance

PériNatalité et petite enfance Périnatalité et petite enfance Comment naître dans le 19 e arrondissement? L inscription à la maternité Il est important de s inscrire à la maternité le plus tôt possible pour assurer un suivi de grossesse

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues NATURE DES ÉPREUVES DURÉE NOTE SUR 1 2 3 4 Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de

Plus en détail

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule Règlement intérieur à conserver par les adhérents Préambule L école du cirque de Bayeux a pour vocation d organiser la pratique des activités et les cours de cirque pour ses adhérents. Son règlement a

Plus en détail

Revenu de Solidarité Active

Revenu de Solidarité Active Guide à destination des bénéficiaires du rsa Les droits et les devoirs des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active Vous êtes bénéficiaire du rsa. Ce livret a pour objet de vous informer sur vos droits

Plus en détail

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier»

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier» 2012 Taxe d apprentissage «Chefs d entreprises, entrepreneurs : vous possédez une fibre sociale et sportive, et vous souhaiteriez mettre en valeur l engagement citoyen de votre entreprise. Faites confiance

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Rôle de CampusFrance

Rôle de CampusFrance Réunion d'information 20 novembre 2012 La vie d un étudiant en France Institut français du Rôle de CampusFrance Le suivi de la procédure CampusFrance est obligatoire pour tout projet d étude diplômant

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES - REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES Article 1 : Généralités La commune de Feucherolles met en place un accueil de mineurs sur son territoire,

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France»

Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France» Communiqué de presse Auch, le 22 septembre 2014 Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France» Changer de vie, de région, de métier, de

Plus en détail

Trouve ton chemin dans les QUARTIERS DU PARC SUD ET DU PARC NORD DE NANTERRE

Trouve ton chemin dans les QUARTIERS DU PARC SUD ET DU PARC NORD DE NANTERRE Les associations présentes pourront t aider dans tes choix culturels, professionnels, scolaires Parc en-ciel 79 Avenue Pablo Picasso Trouve ton chemin dans les QUARTIERS DU PARC SUD ET DU PARC NORD DE

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Crèches Relais d Assistant(e)s Maternel(le)s Accueils de Loisirs Sans Hébergement Accueil Jeunes

Crèches Relais d Assistant(e)s Maternel(le)s Accueils de Loisirs Sans Hébergement Accueil Jeunes Crèches Relais d Assistant(e)s Maternel(le)s Accueils de Loisirs Sans Hébergement Accueil Jeunes Petite Enfance 0-4 ans Les RAMEP Relais d Assistant(e)s Maternel(le)s Enfants Parents Des espaces de rencontres

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices

DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices COMMUNE DE MARCELLUS (Lot-et-Garonne) DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices Ce dossier se décompose en 2 parties : Partie 1 : présentation de la commune et du multiservices

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail