Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique"

Transcription

1 Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique Yannick DE WILDE Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles (ESPCI) Laboratoire d Optique Physique UPR A0005-CNRS, PARIS

2 SNOM à pointe diffusante (s-snom) (sans ouverture) diffusion par des particules de dimension <<! Image : 35 #m x 35 #m Image en microscopie conventionnelle (ch. lointain) Billes d or ( diamètre " ~ 50 nm ) Illumination visible (! ~ 500 nm ) Chaque nano-particule ~ dipôle Moment dipolaire Section efficace p& $ m% E0 4 k C dif ')(& % 6* L intensité I du champ qu elle diffuse : I! C E dif 2 0 En mesurant I on mesure le champ local E 0 où se trouve la nano-particule. 2

3 Le SNOM à pointe diffusante s-snom : principe Déplacement contrôlé d un diffuseur sub-! unique Idée : En pratique : Mesure du champ diffusé en fonction de la position de la pointe AFM Image optique en champ proche Résolution ~ "+

4 Le SNOM à pointe diffusante s-snom : principe Modulation verticale de la pointe ) ) - Extraire E tip ()) du background - Topographie de la surface ( AFM, mode «tapping» )

5 s-snom + source laser infrarouge (!=10,6 #m) W tip : SEM image 1 #m Y. De Wilde, F. Formanek, L. Aigouy, Rev. Sci. Instrum. 74, 3889 (2003)

6 SNOM à pointe diffusante avec illumination laser infrarouge : résultats expérimentaux Trous sub-! (chrome/ verre, "=200nm) : Imagerie infrarouge Microscopie électronique (C. Bainier et D. Courjon) AFM (topographie) GDR Optique de champ proche Appl. Optics 42, 691 (2003) Formanek, De Wilde, Aigouy, J. Appl. Phys. 93, 9548 (2003) AFM Optical 1.18 #m 1.21 #m AFM (Profile) Résolution optique ~ nm ~!/200 SNOM (3#mx3#m)!=10,6 #m

7 Etude d un laser à cascade quantique à confinement par air en fonctionnement. InGaAs/AlInAs, GaAs/AlGaAs, InAs/AlSb!: mid-ir (!! 3-24 #m) et THz (!! #m) MET "! E k! ~20 µm! mm MEB 55 nm Région active 15 µm Semicon ductor metal metal l R. Colombelli, V. Moreau, M. Bahriz, L. Wilson, A. Krysa «Air confinement»

8 Etude d un laser à cascade quantique à confinement par air en fonctionnement. Ondes station., y # m Région active Région active Facet Facet Ondes stationnaires dans la cavité laser Applied Physics Letters 90, (2007)! & 7.7 # m n eff & 3.4 Périodicité attendue :!, y & & # m 2n eff

9 Thermal Radiation Scanning Tunnelling Microscope TRSTM Imagerie en champ proche sans aucune source laser

10 Rayonnement thermique :détection en champ lointain Caméra infrarouge à vision nocturne Microscope thermique infrarouge en champ lointain Corps gris : Spectre '!, ( &. '! (! '!, ( G T B T m Résolution ~ 5 #m '!, T( 2 2hc 1 Détection du rayonnement thermique produit par l objet B & 5! hc! kt e / 1

11 Détection en champ proche du rayonnement thermique : TRSTM (Thermal Radiation STM) PRINCIPE Vertical oscillation Detector Tip 0 Sample 0 Hot plate (sample holder) tip (W) Microscope en champ proche à pointe diffusante sans source extérieure. Diffusion du rayonnement thermique en champ proche à T"0.

12 Images de motifs en Au sur SiC B Au A B Topographie (AFM) SiC TRSTM A Résolution ~ 100 nm Sans filtre1+0 Signal TRSTM ~ 20 pw ~ IR-SNOM signal 10 3

13 Sélection de l énergie : Images TRSTM avec filtre à!+= 10,9 #m SiC Au A B C A TRSTM B C Topography (AFM) T=170 C De Wilde, Formanek, Carminati, Gralak, Lemoine, Mulet, Joulain, Chen, Greffet, Nature 444, 740 (2006).

14 Sélection de l énergie : Images TRSTM avec filtre à!+= 10,9 #m SiC Au A B C A TRSTM B C Topography (AFM) T=170 C

15 Sélection de l énergie : Images TRSTM avec filtre à!+= 10,9 #m SiC Au A B C A TRSTM B C Topographiy (AFM) FRANGES = Modes de plasmons de surface excités thermiquement dans une cavité planaire Cohérence d ondes de surface excitées thermiquement.

16 SNOM avec laser Détecteur Pointe Analogie avec le STM électronique Laser Détecteur Filtre Support éch. chauffant TRSTM Pointe Emission thermique Courant tunnel I Pointe Détecteur Détecteur I V STM électronique laser photons électrons TRSTM = STM à photons : - Même formalisme - Sonde la densité locale d états de photons Carminati, Saenz, PRL 84, 5156 (2000) Joulain, Carminati, Mulet, Greffet, PRB 68, (2003)

17 Images TRSTM vs. EM-LDOS TRSTM!&2345#m T=170 C AFM!=10.6#m

18 Comparaison entre substrat SiC et SiO 2 Au Au SiC SiO 2 Image TRSTM à 20 Filtre à 10,9#m (largeur 1 #m) Image TRSTM image à 20 Filtre à 10,9#m (largeur 1 #m) Au!=10.6#m SiO 2 Théorie Image TRSTM à 0 Filtre à 10,9#m (largeur 1 #m)

19 Conclusions : SNOM à pointe diffusante : résolution optique <<! (visible et IR) TRSTM sonde le rayonnement thermique de surface. ~ caméra à vision nocturne en champ proche Effets de cohérence de plasmons de surface excités thermiquement sur des bandes en or. TRSTM : STM électromagnétique EM-LDOS TRSTM STM AFM Quantum corral : Fe sur Cu(111) Crommie, Lutz & Eigler (IBM-1993)

20 Collaborateurs : Expériences : P-A. Lemoine (Doctorant ESPCI)+Formanek Théorie et modélisation (TRSTM) : J.-J. Greffet (EM2C-Ecole Centrale Paris) R. Carminati (EM2C-Ecole Centrale Paris ESPCI) K. Joulain (LET-ENSMA, Futuroscope) B. Gralak (I. Fresnel) Echantillons (TRSTM) : Y. Chen (ENS-Paris & LPN ) Lasers à cascade quantique : R. Colombelli (IEF) V. Moreau, M. Bahriz (Doctorants - IEF) L. Wilson, A. Krysa (University of Sheffield, UK) + I. Sagnes, J. Gierak (LPN)

sont les enfants de l incertitude

sont les enfants de l incertitude Fluctuations thermiques : quand les grandeurs Quand les grandeurs thermiques thermiques sont les enfants sont les enfants de l incertitude de l incertitude Karl Joulain K. Joulain, Université de Poitiers

Plus en détail

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent

Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Microscopies en champ proche ou à sonde locale Gilles Parent Nancy, 26 avril 2012 Introduction, historique STM (Scanning tunneling Microscope, microscope à effet tunnel électronique) : Binnig et Rohrer

Plus en détail

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr E. Rousseau, J-J Greffet Institut d optique Graduate School S. Volz LIMMS, UMI CNRS University of Tokyo, EM2C A. Siria, J. Chevrier Institut Néel-CNRS Grenoble F. Comin ESRF Grenoble Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Plus en détail

Voir dans le nanomonde

Voir dans le nanomonde Voir dans le nanomonde Spectroscopie La lumière visible permettra-t-elle de «voir» les atomes? Fréquence micro onde Infrarouge Visible et UV Rayon X réaction des molécules rotation vibration des liaisons

Plus en détail

Nanostructuration optique et manipulation optique de nano-objets

Nanostructuration optique et manipulation optique de nano-objets Jacques PERETTI Labatoire de Physique de la Matière Condensée, CNRS Ecole polytechnique (Palaiseau) Projet N O I S E Nanostructuration Optique In Situ de l Environnement électromagnétique d un émetteur

Plus en détail

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Laser à Cascade Quantique étudié par spectroscopie THz ultrarapide, et génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Présentation : Simon SAWALLICH Date : Mercredi 14/04/2008

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon)

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon) Nom : DEL FATTI Corps : Professeur des universités Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : NATALIA Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon) Section : 30 Equipe de recherche

Plus en détail

NAPHO Nano-sources de photons. G. Dujardin, ISMO (Orsay) S. Huant, Institut Néel (Grenoble) B. Masenelli, INSA (Lyon) C. Girard, CEMES (Toulouse)

NAPHO Nano-sources de photons. G. Dujardin, ISMO (Orsay) S. Huant, Institut Néel (Grenoble) B. Masenelli, INSA (Lyon) C. Girard, CEMES (Toulouse) NAPHO Nano-sources de photons G. Dujardin, ISMO (Orsay) S. Huant, Institut Néel (Grenoble) B. Masenelli, INSA (Lyon) C. Girard, CEMES (Toulouse) Journées Nationales Nanosciences et Nanotechnologies 212

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

Principe de la microscopie par absorption biphotonique. La microscopie à 2 photons

Principe de la microscopie par absorption biphotonique. La microscopie à 2 photons Principe de la microscopie par absorption biphotonique L optique non-linéaire ou 1 photon + 1 photon = 1photon! Principe de la fluorescence Absorption Emission e 1 > e 2 λ 1 < λ 2 e 2 = hν 2 e 1 = hν 1

Plus en détail

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques J. Burgin 1, C. Guillon 1, P. Langot 1 et F. Vallée 1,2 1 - CPMOH, Université Bordeaux 1, 351 cours de la Libération, 33 405 Talence 2 - FNO group,

Plus en détail

Contact intermittent (AM-AFM) Courbes approche-retrait. Matthieu George

Contact intermittent (AM-AFM) Courbes approche-retrait. Matthieu George Contact intermittent (AM-AFM) Courbes approche-retrait Matthieu George Forum des Microscopies à Sonde Locale Ecully 2011 Références Les Microscopies de Force, C. Fretigny Microscopie de Force Dynamique,

Plus en détail

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 213 Activités et projets Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Les groupes identifiés Bordeaux, Réseau Aquitain sur les Matériaux

Plus en détail

5. Les sondes de champ proche

5. Les sondes de champ proche 5. Les sondes de champ proche 54 Les sondes de champ proche Milieu diélectrique Matériau homogène Couche métallique Nano ouverture Extrémité ou apex Sondes à ouverture Sondes diffusantes 55 Des configurations

Plus en détail

Cours de révision MASC

Cours de révision MASC Cours de révision MASC 1) Décrire les rayonnements émis par un matériau irradié par un faisceau de rayons X. Diffusion élastique Nom et nature du rayonnement diffusés élastiquement Caractéristiques (énergie,

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG

Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG L. David 1, G. Carlot 2, S. Gomès 1, P. Garcia 2, M. Raynaud 1,T. Petit 2 1 INSA-Lyon,

Plus en détail

Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre. Anne Anthore

Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre. Anne Anthore Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre Anne Anthore 03/12 : Concevoir et réaliser des nanomatériaux 10/12 : Observer les nanomatériaux 17/12 : Les nanomatériaux dans les objets quotidiens

Plus en détail

http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html

http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html Axe principal: EMQ Axes secondaires : NPIQ, NC Nanosciences Moléculaires http://voyager.ppm.u-psud.fr/nanophysics.html Laboratoire Institut des Sciences Moléculaires d Orsay (ISMO), Bâtiment 210, Université

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques

Caractérisation risation thermique photothermiques périodiques Journée «Contrôle non destructif par voie optique infrarouge : De nouvelles techniques et de nouvelles applications». Salon Mesurexpo, Paris-Expo, Porte de Versailles, Jeudi Caractérisation risation thermique

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique Dynamique en Ultra vide : Vers la manipulation de molécules

Microscopie à Force Atomique Dynamique en Ultra vide : Vers la manipulation de molécules Microscopie à Force Atomique Dynamique en Ultra vide : Vers la manipulation de molécules Groupe NanoSciences - Mercredi 15 juin 2005 Jérôme Polesel Maris Sous la direction de Sébastien Gauthier 0 Observer

Plus en détail

en première approximation: lentille mince optique géométrique (plus précisément lentille épaisse: plans principaux, distances focales asymétriques )

en première approximation: lentille mince optique géométrique (plus précisément lentille épaisse: plans principaux, distances focales asymétriques ) Lentilles (I) en première approximation: lentille mince optique géométrique (plus précisément lentille épaisse: plans principaux, distances focales asymétriques ) En particulier une image de la source

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

La révolution des microscopies en champ proche

La révolution des microscopies en champ proche La révolution des microscopies en champ proche Benjamin Grévin CR-CNRS UMR 5819 SPrAM CEA-CNRS-UJF CEA-Grenoble INAC/SPrAM Bactéries 1 à 10 microns Virus 20 à 450nm Rayon des atomes 0.1nm Distances inter-atomiques

Plus en détail

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique Présentation réalisée par des étudiants de SupOptique : Jean-Baptiste Frossard, Julien Saby,, Thierry Lautier Encadrés par : Marc Bondiou La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure

Plus en détail

MECANISME DE NOIRCISSEMENT

MECANISME DE NOIRCISSEMENT MECANISME DE NOIRCISSEMENT Le noircissement fait intervenir la capture des trous photoinduits et la création in situ des lacunes et des ions argent en position interstitielle selon les mécanismes suivants:

Plus en détail

Microscopie à force atomique. (Atomic Force Microscopy, AFM)

Microscopie à force atomique. (Atomic Force Microscopy, AFM) Microscopie à force atomique (Atomic Force Microscopy, AFM) Introduction Résolution en microscopie classique La résolution est limitée par la diffraction par le diaphragme d ouverture. L image d un point

Plus en détail

La spectroscopie d émission infrarouge : un outil pour sonder les propriétés des matériaux sur plusieurs échelles

La spectroscopie d émission infrarouge : un outil pour sonder les propriétés des matériaux sur plusieurs échelles La spectroscopie d émission infrarouge : un outil pour sonder les propriétés des matériaux sur plusieurs échelles L. del Campo, H. Gomart, D. de Sousa Meneses, B. Rousseau, P. Echegut CEMHTI-CNRS, 1D Av.

Plus en détail

VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE

VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE VISUALISATION DES MARQUES DE SÉCURITÉ ESSENTIELLES, COMPARAISON ET DOCUMENTATION DANS UN PROCESSUS AUTOMATIQUE DOCUCENTER NIRVIS répond à tous les désirs. Un volume de performance extraordinaire pour l

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM

Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM José Alvarez Laboratoire de Génie Electrique de Paris (LGEP), Gif-sur-Yvette, France Quelques systèmes commerciaux Horiba JY + JPK AFM

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

Illumination structurée et super résolution

Illumination structurée et super résolution Illumination structurée et super résolution On multiplie a(x,) par une fonction sinusoïdale, donc ã devient ã!(!(f c )±!(-f c ))! - õ - ã - X = - - - Projection de franges (Gustafsson)! On utilise deux

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Techniques d imagerie à base d impulsions femtosecondes

Techniques d imagerie à base d impulsions femtosecondes Lasers femtosecondes : principes et applications en physique, chimie et biologie (5/6) Techniques d imagerie à base d impulsions femtosecondes 1. Tomographie cohérente optique 2. Microscopie à deux photons

Plus en détail

Les rencontres scientifiques du vendredi

Les rencontres scientifiques du vendredi Les rencontres scientifiques du vendredi Un élément de l Animation Scientifique de l axe 2 Techniques & Méthodes : Mesurer la taille des Particules Natalia Nicole Rosa Doctorante de l Axe 2 UMR IATE 29

Plus en détail

Composants photoniques

Composants photoniques Composants photoniques Chapitre 4 : Lasers 4.2. Lasers à semi-conducteurs LASERS à semiconducteurs 4.2.1 Introduction Qu est-ce qu un laser? LASER = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4)

Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4) Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4) Bloc 1 Physique des milieux désordonnés Les Verres Les Polymères Comportements collectifs des colloïdes Structure

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Jean-François Morin! Nanosciences et nanotechnologies! CHM-4203! Chapitre 2. Les outils de caractérisation en nanoscience!

Jean-François Morin! Nanosciences et nanotechnologies! CHM-4203! Chapitre 2. Les outils de caractérisation en nanoscience! Chapitre 2 Les outils de caractérisation en nanoscience! Il existe plusieurs techniques de caractérisation pour l étude des nanostructures organiques, inorganiques et de surface. Les principales sont la

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse)

Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse) Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse) L'IS2M dispose d'un ensemble permettant de faire de la spectroscopie XPS, cet appareillage comporte deux analyseurs ainsi qu'une chambre

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz,

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, en régime continu ou impulsionnel. Applications opto-microondes. NGOC DIEPLAI Laboratoire d Electronique Quantique

Plus en détail

Systèmes confocaux rapides Tristan Piolot Plateforme de recherche «Imagerie des processus dynamiques en Biologie Cellulaire et Biologie du Développement» IFR 117 Institut Jacques Monod Tel: 0144275784

Plus en détail

Plateforme NanoMonde (état actuel 01-2004)

Plateforme NanoMonde (état actuel 01-2004) Plateforme NanoMonde (état actuel 01-2004) Plateforme commune à l UJF et à l INP Grenoble Mise en place en 2003/04 au CIME Accueil des premiers étudiants depuis début janvier 2004 Porteurs du projet :

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche

Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche N. Chevalier, M. J. Nasse, Y. Sonnefraud J.F. Motte, J.C. Woehl, S. Huant Laboratoire de Spectrométrie Physique,

Plus en détail

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire Théorie & applications F. Brau FP CNRS Avril 2009 Absorption multi-photonique Maria Göppert-Mayer Principe E hc 1931 Prédiction théorique Un atome

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Jérôme Wenger Institut Fresnel, CNRS, Université Aix-Marseille, Ecole Centrale

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique (AFM) en Master 2 Nanosciences

Microscopie à Force Atomique (AFM) en Master 2 Nanosciences Microscopie à Force Atomique (AFM) en Master 2 Nanosciences Alexandre Dazzi, Université Paris-Sud, Laboratoire de Chimie Physique, PMIPS bâtiment 201-P2, Orsay Alexandre.dazzi@u-psud.fr Introduction La

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

Détecteur à comptage de photons uniques, ultra-rapide, pour applications bio-photoniques A. Dominjon (1) (1) Institut de Physique Nucléaire de Lyon IN2P3/CNRS - Université de Lyon E. Chabanat (1), P. Depasse

Plus en détail

Services aériens pour l agriculture : Un marché d avenir 4 novembre 2014 Technopôle Pégase Aéroport d Avignon

Services aériens pour l agriculture : Un marché d avenir 4 novembre 2014 Technopôle Pégase Aéroport d Avignon Services aériens pour l agriculture : Un marché d avenir 4 novembre 2014 Technopôle Pégase Aéroport d Avignon Les projets au service de l agriculture de précision au sein de l IRSTEA Sylvain Labbé Montpellier

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I) QUELQUES RAPPELS 1) Force de gravitation et force électrique 2) Les ondes électromagnétiques a) Domaine des ondes électromagnétiques - les infrarouges (IR), de 800 à 1400

Plus en détail

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Atelier Plasmonique du 5 février 2015, LAAS-CNRS, Toulouse Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Thomas Lopez 1, Sébastien Massenot 1, Magali Estribeau 1, Pierre

Plus en détail

Filtres spectraux nanostructurés et application à l'imagerie multispectrale infrarouge

Filtres spectraux nanostructurés et application à l'imagerie multispectrale infrarouge et application à l'imagerie multispectrale infrarouge Plasmonique, des nouveaux concepts aux applications pratiques - 5 février - LAAS Toulouse Contributeurs: Nanostructures G. Vincent 1, C. Tardieu 1,2,

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE LA PLATEFORME «SIV» (SPECTROSCOPIE ET IMAGERIE VIBRATIONNELLE)

ÉQUIPEMENT DE LA PLATEFORME «SIV» (SPECTROSCOPIE ET IMAGERIE VIBRATIONNELLE) ÉQUIPEMENT DE LA PLATEFORME «SIV» (SPECTROSCOPIE ET IMAGERIE VIBRATIONNELLE) Bien que plusieurs laboratoires en Aquitaine disposent de spectromètres Raman ou Infrarouge FTIR, la plateforme SIV sur laquelle

Plus en détail

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Antoine BOUBAULT Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Introduction Contexte Sortie fluide Récepteur (Matériaux absorbeurs) Entrée fluide Héliostats (Matériaux réflecteurs) Accroissement la durée de vie des matériaux

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - III

Les LASERS et leurs applications - III Les LASERS et leurs applications - III Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre

Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre Façonner et observer la matière à l échelle du nanomètre Philosophie générale Les deux façons de définir ce qui nous entoure: La vue --- à travers le yeux (lumière) Microscopie optique et électronique

Plus en détail

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite.

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. L. Bardotti, D. Taïnoff, F. Tournus, P. Mélinon, N. Blanc et V. Dupuis Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

www.master-omp.fr Parcours M2 Laser Optique Matière 15/02/13

www.master-omp.fr Parcours M2 Laser Optique Matière 15/02/13 Master de Physique M2 OMP LASER OPTIQUE MATIÈRE www.master-omp.fr Nouveau parcours : fusion entre les parcours OPTIQUE et LASER et MATIÈRE M2 LASER, OPTIQUE, MATIÈRE Explorer les frontières de l interaction

Plus en détail

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Atome et lumière Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. electron proton Hydrogène (H) Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Hélium (He) et l essentiel de l information que nous en recevons

Plus en détail

Chimie des matériaux CHM506

Chimie des matériaux CHM506 Chimie des matériaux CHM506 Yue Zhao Properties of Materials Mary Anne White Qu est-ce qui est dans la chimie des matériaux? Covers solid-state chemistry, both inorganic and organic, and polymer chemistry,

Plus en détail

Etude des propriétés physiques de nano objets par microscopie à Force Atomique (AFM) et par spectroscopie femtoseconde.

Etude des propriétés physiques de nano objets par microscopie à Force Atomique (AFM) et par spectroscopie femtoseconde. Etude des propriétés physiques de nano objets par microscopie à Force Atomique (AFM) et par spectroscopie femtoseconde. Machado Anaïs Coline Perraud Jean Baptiste Stage Master 1 recherche le 31 mai 212

Plus en détail

Microscopie de fluorescence Etat de l art

Microscopie de fluorescence Etat de l art Etat de l art Bibliométrie (Web of sciences) CLSM GFP & TPE EPI-FLUORESCENCE 1 Fluorescence Diagramme de JABLONSKI S2 S1 10-12 s Excitation Eex Eem 10-9 s Émission Courtoisie de C. Spriet

Plus en détail

Microscopie moyen infrarouge de nano-objets individuels

Microscopie moyen infrarouge de nano-objets individuels Microscopie moyen infrarouge de nano-objets individuels L absorption d un nano-objet individuel, par exemple une boîte quantique de semi-conducteurs ou un virus, peut être mesurée sans détection de photons.

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

ETUDE DE L ORGANISATION CELLULAIRE

ETUDE DE L ORGANISATION CELLULAIRE METHODES D ETUDE DE LA CELLULE ETUDE DE L ORGANISATION CELLULAIRE Techniques morphologiques 1 Les microscopes Les microscopes utilisent la déviation d un flux ondulatoire de particules, soit non chargées

Plus en détail

Rayonnement thermique cohérent

Rayonnement thermique cohérent Le rayonnement électromagnétique produit par un corps à température T est généralement considéré comme l exemple type du rayonnement incohérent que l on oppose au rayonnement laser. L un est quasi isotrope

Plus en détail

Microsystèmes Optiques au sein du PFM

Microsystèmes Optiques au sein du PFM Microsystèmes Optiques au sein du PFM Tarik BOUROUINA Laboratoire ESYCOM, EA 2552 ESIEE, Ecole Supérieure d Ingénieurs en Electronique et Electrotechnique Quelques Travaux menés au sein du PFM sur les

Plus en détail

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques.

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Notions et contenus : Transferts quantiques d énergie Émission et absorption quantiques.

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2013 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

Nano-dispositifs à l Observatoire de Paris

Nano-dispositifs à l Observatoire de Paris Nano-dispositifs à l Observatoire de Paris Roland Lefèvre - LERMA Colloque DIM ACAV 02 décembre 2015 Plan Contexte : recherche en astrophysique Centrale Technologique de l Observatoire de Paris (CTOP)

Plus en détail

Microscopie électronique à balayage (MEB)

Microscopie électronique à balayage (MEB) Microscopie électronique à balayage (MEB) MEB et microscopie à force atomique (MFA): techniques de balayage, acquisition séquentielle de l image y MEB: sonde = faisceau d électrons MFA: sonde = pointe

Plus en détail

Microscopie à force atomique

Microscopie à force atomique Microscopie à force atomique DETREZ Fabrice Table des matières 1 Principe 2 2 Analyse structurale 3 3 Interactions pointes surfaces 4 4 Boucle d asservissement et contrastes 6 5 Traitement des Images 8

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Spectrophotométrie d absorption. http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi

Spectrophotométrie d absorption. http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi Spectrophotométrie d absorption http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi Spectrophotométrie Usage de la lumière pour mesurer une concentration Basée sur l absorption des radiations lumineuses L absorption

Plus en détail

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Marine Laroche Michele Schiavoni Journées Photonique et Photovoltaïque 30-31 Mars 2011 La stratégie Saint-Gobain dans le solaire Quelques produits

Plus en détail

M2 LASER OPTIQUE MATIÈRE

M2 LASER OPTIQUE MATIÈRE Master de Physique M2 LASER OPTIQUE MATIÈRE Master de Physique de l Université Paris Saclay ( http://universite paris saclay.fr/fr/formation/master/physique ) http://www.institutoptique.fr Formation/Masters/

Plus en détail