SCHEMA REGIONAL DES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES Région Midi-Pyrénées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHEMA REGIONAL DES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES 2012-2016 Région Midi-Pyrénées"

Transcription

1 DES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES SCHEMA REGIONAL SCHEMA REGIONAL DES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES Région Midi-Pyrénées Adopté en Assemblée plénière lors de la séance du 22 décembre 2011 Hôtel de Région 22 boulevard du Maréchal Juin TOULOUSE cedex 9

2

3 SOMMAIRE Introduction Le champ couvert par le schéma des formations sanitaires et sociales Une démarche d élaboration fortement participative Un schéma des formations sanitaires et sociales dans un contexte complexifié Une démographie qui nécessite un développement des compétences La poursuite du vieillissement de la population Accompagnement des conséquences liées au vieillissement L urgence d un renforcement du lien entre le sanitaire et le social Un contexte national de réformes et d orientations impactant le secteur sanitaire et social La loi Hôpital Patients Santé et Territoires La réforme des formations sanitaires et sociales Des orientations nationales des formations sociales à traduire au niveau régional Une évolution de l organisation et des pratiques professionnelles La question des nouveaux métiers face aux évolutions structurelles du secteur sanitaire et social L avancée des techniques et de la recherche à prendre en compte L impact d un contexte économique en tension Une synergie indispensable avec le pôle de compétitivité Cancer-Bio-Santé Un diagnostic régional partagé Les évolutions démographiques de Midi-Pyrénées Une démographie contrastée L activité de la population La problématique de l attractivité dans le Sanitaire et Social L attractivité des territoires Attractivité des établissements employeurs Attractivité croisée des métiers selon les territoires et les établissements employeurs Le recours aux faisant fonction et le turn-over Une formation dans le secteur sanitaire et social insuffisamment adaptée Origine géographique des effectifs et mobilité L intérêt de l alternance dans les formations sanitaires et sociales L adaptation des contenus de formation aux besoins des employeurs La formation professionnelle continue P age

4 Évaluation du schéma : une première réponse aux enjeux des formations sanitaires et sociales Axe 1 : Développer la formation pour répondre aux besoins d emploi dans le secteur social, médico-social et sanitaire Des actions au service de la formation et des étudiants L enjeu d une meilleure appréhension de la réalité des métiers par des formations de qualité Axe 2 : Promouvoir la formation professionnelle tout au long de la vie Des actions pour une formation accessible tout au long de la vie L enjeu de la construction de parcours professionnels et de formation Axe 3 : Intégrer les formations sanitaires et sociales comme un élément d aménagement du territoire Des actions au service des territoires L enjeu d une réponse territoriale coordonnée aux tensions sur l emploi Axe 4 : Développer et renforcer les liens entre les formations sanitaires et sociales Des actions pour un rapprochement entre le secteur sanitaire et le secteur social L enjeu d un décloisonnement au service de l usager Axe 5 : Construire un système d observation permettant une meilleure analyse des besoins emploi-formation Des actions pour une appréhension juste des besoins emploi-formation L enjeu d un observatoire partagé et opérationnel Axe 6 : Mettre en place un système de pilotage régional des formations sanitaires et sociales Des actions pour un partenariat consolidé et un pilotage régional L enjeu d une amélioration et d une pérennisation de la concertation Les axes stratégiques du schéma des formations sanitaires et sociales : une prise en compte des enjeux en lien avec les evolutions des metiers Axe 1 : Affiner la réponse aux besoins d emploi et de compétences des territoires dans le secteur social, médico-social et de la santé Objectif 1.1 : Améliorer l information sur les métiers du sanitaire et du social en fonction des différents publics Objectif 1.2 : Ajuster les capacités d accueil en formation aux besoins en recrutement des deux secteurs Objectif 1.3 : Poursuivre la territorialisation de la carte des formations Objectif 1.4 : Attirer et fidéliser les professionnels dans une logique d aménagement du territoire Axe 2 : Poursuivre la promotion de la formation tout au long de la vie Objectif 2.1 : Favoriser la sécurisation des parcours de formation et les trajectoires professionnelles Objectif 2.2 : Adapter les formations au contenu des métiers en privilégiant le lien sanitaire-social Objectif 2.3 : Accompagner les secteurs d activité en lien avec les branches professionnelles P age

5 3. Axe 3 : Développer une offre de formation performante Objectif 3.1 : Articuler l ensemble des voies de formation de manière cohérente, de la voie scolaire à l enseignement supérieur Objectif 3.2 : Améliorer les conditions d enseignement et de la vie étudiante Objectif 3.3 : Accompagner la mise en place de démarches qualité avec les organismes de formation Axe 4 : Piloter le dispositif sur la base d une observation partagée des métiers Objectif 4.1 : Organiser l observation pour objectiver les besoins et ajuster les réponses Objectif 4.2 : Animer la fonction de pilotage en confortant le partenariat avec l ensemble des acteurs Annexes Glossaire des sigles Synthèse de l évaluation à mi-parcours du schéma Récapitulatif du plan d actions du schéma régional des formations sanitaires et sociales Présentation des formations sanitaires et sociales autorisées et agréées par la Région Midi- Pyrénées et Evaluation des besoins de recrutement a l horizon Présentation des formations sanitaires et sociales dispensées par la voie de l apprentissage Présentation des formations sanitaires et sociales dispensées par l Education Nationale et par l enseignement agricole Présentation des enjeux emploi-formation par départements Carte régionale des métiers en tension P age

6 INTRODUCTION La loi du 13 août 2004 a positionné les Conseils Régionaux comme les acteurs incontournables de la formation dans le secteur sanitaire et social, à travers l élaboration des schémas régionaux des formations sanitaires et sociales. Ces derniers offrent un cadre d intervention régional pour proposer des services accessibles, complémentaires et adaptés au territoire. L intérêt de cette régionalisation est multiple : pour les organismes de formation qui contribuent à la mise en place d un système de formation plus ajusté aux besoins des territoires ; pour les employeurs qui ont une responsabilité accrue dans l évaluation des besoins et des compétences ; et pour les salariés dont les besoins de qualification et de professionnalisation sont pris en compte dans les démarches de contractualisation avec les OPCA. Ainsi, le exprime la volonté d inscrire le schéma des formations sanitaires et sociales dans la continuité du schéma , et sur la base de l évaluation de ses actions réalisée en Cette évaluation confirme le degré de convergence des résultats avec les objectifs assignés à la construction du Schéma, ainsi que la pertinence du mode d élaboration mis en œuvre. Aujourd hui, alors que la Région a désormais une responsabilité certaine dans la politique de formation dans le secteur sanitaire et social, il s agit à la fois de répondre aux besoins immédiats et de construire l avenir. Pour y parvenir, la Région Midi-Pyrénées mise sur la concertation, le partenariat, la réactivité et l inventivité. Le schéma régional des formations sanitaires et sociales doit en particulier saisir l ensemble des enjeux emploi formation pour pouvoir répondre aux besoins d emploi et de compétences des usagers, salariés, des employeurs et des territoires dans un secteur d activité en pleine révolution. Au travers de la qualification des personnels, c'est bien le défi de la qualité des prestations qui se joue, dans un contexte marqué par un vieillissement de la population ainsi que par des évolutions fortes dans l'organisation, la répartition et la nature des prestations de soins. Les secteurs sanitaire et social sont également d'une importance stratégique pour l'emploi, la cohésion sociale et l'aménagement des territoires de la Région. Porteurs d emploi, ils constituent un levier important d aménagement pour développer l attractivité des territoires et participer à la vitalité du tissu économique local. 6 P age

7 Dans le cadre de l élaboration du schéma des formations sanitaires et sociales , la Région Midi-Pyrénées a souhaité renforcer la participation des acteurs concernés. Cinq groupes de travail ont été constitués et se sont réunis de mars à septembre. La qualité des échanges a permis d enrichir la réflexion et d affiner les objectifs et les axes stratégiques. Par ailleurs, afin d enrichir les réflexions dans le cadre du nouveau schéma, la Région a organisé : La Conférence Régionale des Formations Sociales, le 29 septembre 2011 ; La Conférence «Renforcer les liens entre le sanitaire et le social», le 6 octobre Consciente de l enjeu que représentent les secteurs d activité concernés par ce schéma régional, la Région a voté, pour 2011, un budget de 40 millions d euros alloué aux formations sanitaires et sociales, soit plus de 20 % du budget de la formation professionnelle et de l apprentissage (180 millions d euros). 7 P age

8 1. Le champ couvert par le schéma des formations sanitaires et sociales Le champ de compétences de la Région sur les formations sanitaires et sociales est global, concernant aussi bien le financement des établissements de formation, le versement d aides aux étudiants que le pilotage stratégique de ces deux domaines de formation. Ainsi, le Conseil Régional a plus précisément pour mission de : Répartir les «quotas régionaux» pour les formations soumises à quotas ; Déterminer et répartir les capacités d accueil dans les organismes de formation de la région ; Autoriser la création des instituts de formation sanitaire et agréer leur directeur ; Délivrer les agréments des formations en travail social ; Définir et mettre en œuvre la politique de formation des travailleurs sociaux ; Financer les établissements publics et privés de formations sociales, paramédicales et sanitaires par une subvention annuelle pour le fonctionnement et l équipement ; Attribuer des aides financières aux étudiants inscrits en formations sanitaires et sociales. Métiers du social La loi n énumère pas explicitement la liste des formations concernées par le champ de la décentralisation. Toutefois, une circulaire interministérielle du ministère de l Emploi, de la Cohésion Sociale et du Logement et du ministère de la Santé et des Solidarités parue le 25 juillet 2006 est venue préciser le champ des formations concernées par la loi du 13 août Ces formations sont celles issues du code de l action sociale et des familles. En Midi-Pyrénées, les étudiants présents dans les formations sociales permettant l accès à ces différents métiers sont au nombre de 1952 au 31 décembre Assistant de service social Conseiller en Économie sociale et familiale Médiateur familial Assistant familial Technicien de l'intervention sociale et familiale Auxiliaire de vie sociale Aide médico-psychologique Encadrement administratif secteur social Éducateur jeunes enfants Éducateur spécialisé Éducateur technique spécialisé Moniteur d'atelier Moniteur éducateur Animateur secteur social 8 P age

9 Métiers du sanitaire Il s agit des formations issues du Code de la Santé Publique, énumérées par la loi et dont le financement est assuré par la Région, l Éducation nationale ou l Université. Ce sont toutes des formations paramédicales à l exception de la formation de sage-femme rattachée aux formations médicales. En outre, sont incluses par extension, dans le périmètre du schéma, les formations d infirmier dites de spécialisation (anesthésiste, infirmier de bloc opératoire, puériculteur), ainsi que la formation de cadre de santé dont la prise en charge financière relève des employeurs. En Midi-Pyrénées, au 31 décembre 2010, étudiants sont recensés dans les formations sanitaires sous compétence du Conseil Régional. Aide-soignant Infirmier * Infirmier Anesthésiste Infirmier de Bloc Opératoire Cadre de Santé Sage-femme * Puériculteur Masseur-Kinésithérapeute * Psychomotricien * Orthophoniste Orthoptiste Manipulateur en Électroradiologie Médicale * formations soumises à quotas Auxiliaire de Puériculture Pédicure-Podologue Ergothérapeute * Orthoprothésiste Audioprothésiste Prothésiste dentaire Opticien lunetier Technicien en analyses biomédicales Préparateur en pharmacie Diététicien Ambulancier Auxiliaire Ambulancier Enfin, au-delà d une liste de diplômes, le champ des formations renvoie aux différentes voies d accès à ces diplômes : initiale dont l apprentissage, continue, en cours d emploi, par la validation des acquis de l expérience. Le schéma doit assurer l articulation entre ces différentes voies d accès et permettre la sécurisation des parcours de formation des différents publics. 9 P age

10 2. Une démarche d élaboration fortement participative L élaboration des orientations stratégiques du schéma des formations sanitaires et sociales résulte d une large concertation associant tous les acteurs concernés par la formation et l emploi des secteurs sanitaire et social en Midi-Pyrénées. La démarche participative s est caractérisée par la constitution de cinq groupes de travail thématiques : Groupe 1 : Attirer et fidéliser les professionnels ; Groupe 2 : Territorialiser l offre de formation en fonction de l évolution des métiers ; Groupe 3 : Favoriser l intra et l inter disciplinarité entre le sanitaire et le social ; Groupe 4 : Articuler l ensemble des voies de formation ; Groupe 5 : Consolider l observation des métiers du sanitaire et social. Chaque groupe de travail s est réuni à trois reprises au cours de l année 2011 pour élaborer et partager un diagnostic de ces filières, pour analyser les situations identifiées dans la phase d état des lieux des secteurs, pour échanger sur les évolutions et problématiques repérées et établir des propositions. Les groupes de travail ont rassemblé chacun entre 30 et 40 personnes, acteurs de l emploi et de la formation des secteurs sanitaire et social, et ont été animés par l un des partenaires et pilotés par des techniciens de la Région. Les travaux produits par les groupes de travail ont été présentés et validés au cours de deux groupes pléniers. Enfin, deux conférences thématiques ont permis d affiner les orientations du schéma régional des formations sanitaires et sociales : La conférence régionale des Formations Sociales ; La conférence «Renforcer les liens entre le sanitaire et le social». Ainsi, de mars à décembre 2011, ce sont 330 participants actifs qui ont été associés à ce travail de réflexion et de production : responsables de centres et d instituts du sanitaire et du social, formateurs, représentants des élèves, étudiants et parents d élèves, représentants des branches professionnelles, employeurs, administrateurs et techniciens des organismes paritaires collecteurs agréés des branches, cadres des administrations concernées (ARS, DRJSCS, DRAAF, Éducation nationale), techniciens et chargés de mission du Carif-Oref, de Pôle Emploi, représentants des usagers et des associations du secteur, 10 P age

11 UN SCHEMA DES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES DANS UN CONTEXTE COMPLEXIFIE Les besoins de formation reposent sur l évaluation des besoins prévisionnels de recrutement et de création de nouveaux postes générée par les politiques publiques nationales et locales, mais également sur l évolution intrinsèque des métiers. Ainsi, depuis 2007, année de l élaboration du premier schéma, le contexte s est fortement complexifié. 1. Une démographie qui nécessite un développement des compétences 1.1. La poursuite du vieillissement de la population La région Midi-Pyrénées se caractérise par une proportion relativement importante de personnes âgées, elle est ainsi particulièrement concernée par la question du vieillissement et de la dépendance. La proportion de personnes âgées de 75 ans et plus est de 10,3 % en Midi-Pyrénées contre 8,9 % au niveau national. Cette tendance devrait s accentuer dans les prochaines années puisque entre 2005 et 2030, selon les projections de l INSEE, l augmentation du nombre de ménages âgés (+2 % par an) devrait être deux fois plus importante que celle de l ensemble des ménages. Par ailleurs, l'âge moyen en Midi-Pyrénées passerait de 41,0 ans en 2007 à 44,8 ans en 2040, contre de 39,3 ans à 43,7 ans en France. Toutefois, le vieillissement de la population de Midi-Pyrénées pourrait être contenu car la Région Midi-Pyrénées continue d attirer des jeunes, contrebalançant ainsi le phénomène. En effet, toujours selon le scénario de l INSEE, en 2040 : La part des moins de 20 ans ne baisserait dans la région que de 1,8 points (de 22,8 % en 2008 à 21 % en 2040), contre 2,4 points en France (de 24,8 % à 22,4 %) ; La part des 60 ans et plus progresserait dans la région de 24,1 % en 2008 à 32,7 % en 2040, soit un peu moins qu'en France ; Par contre, le nombre de personnes de 75 ans et plus doublerait et représenterait ainsi en 2040, 15,5 % de la population de Midi-Pyrénées contre 10,3 % en A l échelle nationale, la proportion passerait de 8,9 % en 2008 à 14,3 % en 2040 ; La part des ans baisserait de 53 % à 46 % en Midi-Pyrénées, dans une proportion identique à celle de la France. 11 P age

12 Ainsi, contrairement à la situation de 2007, la région Midi-Pyrénées compterait en 2040 davantage d'inactifs, moins de 20 ans et 60 ans ou plus, que de personnes d'âge «actif», entre 20 et 59 ans. Dès 2020, les projections de population de l INSEE indiquent que pour Midi-Pyrénées : Près d un habitant sur trois aurait 60 ans ou plus, contre un habitant sur quatre en 1999 ; Les plus de 65 ans seraient plus nombreux que les moins de 20 ans : 24 % contre 20 % ; Ainsi, le processus du vieillissement présente un double aspect : Quantitatif : le nombre de personnes âgées s accroît considérablement ; Qualitatif : la durée de vie des personnes âgées s allonge. Les impacts de cette double évolution façonnent différemment les besoins de santé. Le vieillissement se traduit par une croissance et une diversification des pathologies, un accroissement de la dépendance et, concomitamment, une diminution de la mobilité des patients. Le parcours de soins se complexifie, devant prendre en compte à la fois l hyper technicité, la nécessaire globalité et la continuité de la prise en charge des personnes Accompagnement des conséquences liées au vieillissement Du fait de l évolution démographique de la population française, l augmentation à prévoir du nombre de personnes âgées dépendantes constitue un véritable défi à relever. En effet, la démographie de la population, particulièrement celle des personnes âgées, représente le premier facteur impactant les métiers et les compétences des professionnels du secteur sanitaire et social. Les personnes âgées consomment plus de soins que les autres et de nouvelles pathologies liées au vieillissement apparaissent. Dans les 10 ans à venir, le nombre de personnes très âgées et nécessitant des soins lourds avec des pathologies multiples et une dépendance aggravée va continuer à augmenter. Par ailleurs, les nombreuses classes d âge des papy-boomers vont faire doubler la catégorie du 3 e âge et, après 2020, passeront dans la catégorie du 4 e âge. Les risques d hospitalisation sont considérablement accrus pour les personnes âgées ayant plus de 75 ans, dites du 4 e âge. L amélioration globale de la santé, qui se traduit par l allongement de la durée moyenne de vie, signifie que l on vit plus vieux et en meilleure santé plus longtemps. De plus, la nouvelle génération des retraités est plus exigeante vis-à-vis du système de santé, d autant plus que son revenu et sa couverture complémentaire de santé sont meilleurs. La demande en actes de diagnostic et de prévention va en augmentant, tout comme la prise en charge des maladies cardiaques qui ont une prévalence élevée dans les premières années de la retraite. 12 P age

13 Ainsi, cette évolution structurelle de nos démographies fait peser des enjeux conséquents sur le secteur sanitaire et social, notamment en termes de structuration et de compétences attendues : L émergence des pathologies liées au vieillissement, avec en corollaire celles inhérentes à la dépendance, le développement des maladies chroniques et les enjeux de santé publique actuels : le cancer et la santé mentale entre autres, réclament que se développent de nouvelles prises en charge plus graduées et mieux coordonnées ; L'augmentation continue du nombre de personnes très âgées, présentant des polypathologies, souvent en fin de vie, pose la question de la prise en charge gériatrique et particulièrement de l inadaptation des services de soins classiques à ce type de population (accueil aux urgences, hospitalisation en court séjour). Pour les soignants, la difficulté réside dans un changement d approche du soin, moins orienté sur la guérison mais plus sur l'accompagnement, voire la fin de vie ; La demande d'une information de qualité s accroit comme le besoin de coordonner les parcours de soins ; L'enjeu médico-social de l'organisation de la sortie d'hôpital et de l'éventuel retour au domicile devient crucial et implique une évolution de l'organisation des soins ; La prise en charge globale, intégrant les dimensions sociale et psychologique, est particulièrement mise en question du fait de l accroissement des maladies dégénératives et de la dégradation de l autonomie qui en découle. Cette question induit des évolutions des pratiques de soins ; L amélioration de la prise en charge de la personne âgée fragile, le développement d un vrai parcours de soin adapté et efficient et les modalités de financement de la prise en charge de la dépendance due à l âge s imposent aujourd hui à nos sociétés comme un enjeu très important. Face à ces enjeux, le secteur sanitaire et social est contraint d opérer un redéploiement de ses activités. D une part, les établissements sanitaires doivent se spécialiser et développer «le curatif» et le traitement des pathologies. D autre part, les établissements sociaux et médico-sociaux doivent renforcer la prise en charge de la dépendance. L évolution démographique altère aussi cette frontière entre hôpital et médico-social, avec une tendance à l accroissement du médico-social. Enfin, ces évolutions font augmenter les besoins futurs en personnel du secteur sanitaire et social, besoins qui n ont pas systématiquement été anticipés. Par contre, si l augmentation du nombre de personnes âgées est incontestable, elle ne crée pas systématiquement de nouveaux métiers, mais plutôt une adaptation des métiers existants. Aussi, l enjeu quantitatif et qualitatif de la formation des professionnels du sanitaire et social est majeur et doit accompagner les évolutions générales du secteur. 13 P age

14 1.3. L urgence d un renforcement du lien entre le sanitaire et le social Si de nombreuses améliorations ont été constatées au cours des trois dernières décennies, aujourd hui le système de prise en charge à la fois sanitaire et social connaît un réel essoufflement. L une des réponses au constat du besoin d accompagnement des malades serait l interconnexion entre le sanitaire et le social. Les acteurs concernés reconnaissent la nécessité de se rapprocher et de partager certaines compétences, en lien avec l évolution des besoins sanitaires et sociaux des publics. Le renforcement du lien entre le sanitaire et le social poursuit différents objectifs selon les points de vue : Pour les usagers, la continuité du service rendu à la personne est une priorité ; Pour les professionnels, l objectif est d aboutir à une possibilité de mobilité professionnelle par l acquisition de compétences permettant de travailler dans différents secteurs d activité ; Pour les employeurs, il s agit d avoir des salariés formés à la polycompétence. En effet, les employeurs font part de leurs besoins de personnes compétentes dans leur métier mais disposant également de compétences généralistes pour une plus grande adaptabilité à l usager. Les fonctionnements séparés des secteurs social et sanitaire, le cloisonnement entre leurs institutions et leurs professionnels ne favorisent pas la prise en charge globale des usagers et la continuité du service. Pourtant, même s ils n ont pas les mêmes formations et ne partagent pas les mêmes cultures, les professionnels du soin et les services sociaux sont contraints de partager de nombreuses situations communes dans la mesure où ils s adressent à un même public, souvent fragile, et où ils ont des actions complémentaires. L intérêt de la collaboration des acteurs des secteurs sanitaire et social s impose : le problème de santé relève du sanitaire soigner mais aussi du social prendre en compte les personnes dans leur environnement. Les exemples ne manquent pas, montrant que la qualité du parcours de soins dépend souvent de la bonne articulation entre ces différentes interventions et de l intégration de l ensemble des problématiques de l usager. Le vieillissement de la population amène les professionnels à exercer des compétences multiples qui relèvent à la fois du sanitaire et du social. Il apparaît alors essentiel de ne pas entretenir des cultures différentes mais au contraire de travailler dans un objectif de transversalité. L enjeu de l articulation entre le sanitaire et le social se situe également au niveau de l interdisciplinarité et de la connaissance des compétences des professionnels. L accompagnement des pratiques du travail en réseau, dans chacun des deux secteurs et entre les deux secteurs, conduit notamment au développement de nouvelles compétences liées à la conduite de projets, à l animation et à la coordination de projets et d équipes de travail pluridisciplinaires. Il apparaît nécessaire, au vu des changements liés à l évolution des politiques publiques et de la législation, de diffuser largement une culture intégrant la place de l usager et le besoin de compétences spécifiques, notamment liées à la prévention et à la 14 P age

15 gestion de la dépendance et du vieillissement. En effet, les personnes âgées peuvent être identifiées selon trois catégories : Les personnes en bonne santé qui représentent 60 % de la population âgée ; Les personnes fragiles qui constituent 30 % des personnes âgées. Elles sont globalement bien accompagnées socialement mais trop peu d un point de vue sanitaire. Or, c est à ce stade, par un accompagnement sanitaire de prévention, que ces personnes âgées fragiles peuvent être identifiées et afin de leur éviter de glisser prématurément vers la dépendance ; Les personnes dépendantes qui représentent 10 % de la population âgée. Ce public bénéficie généralement de soins adaptés mais se heurte à un accompagnement social insuffisant. L enjeu du rapprochement entre le sanitaire et le social, face au vieillissement de la population est bien de prévenir la dépendance. Aujourd hui, une personne fragile présente le risque de devenir dépendante, faute de prévention. C est donc au plus près du patient et de son entourage que la réflexion s amorce et que l organisation des soins «de santé primaire» pose le principe de la complémentarité et de la coopération entre l ensemble des acteurs du système de santé. Cette dynamique est largement soutenue par la Région à travers sa politique de formation des professionnels favorisant la convergence du sanitaire et du social. Ainsi, l appareil de formation doit être en mesure de répondre de façon transversale à ces enjeux de formation initiale et continue, nécessitant un rapprochement entre les nouveaux besoins de compétences et les contenus de formation. Le nouveau projet pédagogique des Ecoles du Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse répond à cet enjeu de rapprochement par l organisation dans la formation initiale, du «apprendre ensemble pour travailler ensemble» et par la création d espaces d échanges et de réflexion sur la pédagogie, le renforcement de la pluridisciplinarité, la recherche en soins, en lien avec l Université et les organismes de formation de la région. À l heure de l élaboration du schéma, , ce principe est d autant plus d actualité compte tenu des exigences issues de la loi Hôpital, patients, santé et territoires, en particulier celles liées au décloisonnement des différents acteurs de la santé et du champ médico-social au sein d un même territoire. Une bonne articulation entre les différents secteurs devrait aboutir à ce que, au-delà des conflits de compétences, de formation et des problèmes de financement, les institutions et les professionnels prennent conscience de leur interdépendance et organisent la complémentarité de leurs interventions. C est pour alimenter la réflexion autour de cette problématique, conscient de ces enjeux et en étroit partenariat avec le Canceropôle et l Université Paul Sabatier, que le Conseil Régional Midi-Pyrénées a organisé le 06 octobre 2011 une conférence intitulée «Renforcer les liens entre le sanitaire et le social». 15 P age

16 2. Un contexte national de réformes et d orientations impactant le secteur sanitaire et social 2.1. La loi Hôpital Patients Santé et Territoires La loi Hôpital Patients Santé et Territoires s inscrit dans un contexte de continuité par rapport à la réforme de l Hôpital de 2007 qui portait essentiellement sur le financement des hôpitaux, leurs investissements et l évolution de leur gouvernance. Elle est issue de différentes réflexions émanant : Du rapport Larcher préconisant certaines mesures pour réformer les hôpitaux, dont leur regroupement sous la forme de communautés hospitalières de territoire et le renforcement des pouvoirs des directeurs d établissement ; Du rapport allancien proposant l'impulsion d'une «nouvelle culture managériale» dans les hôpitaux fondée sur de nouvelles instances et un organigramme précis en vue d'améliorer de façon permanente les soins offerts aux malades. L objectif affiché par la loi Hôpital Patients Santé et Territoires (loi HPST) est d instituer une territorialisation des politiques de santé et de porter une réforme globale qui permette aux institutions et structures de s adapter aux nouveaux besoins de la population. Les enjeux de la loi HPST sont d améliorer l équité de l accès aux soins, d adapter la demande et l offre de soins et d augmenter l efficience des établissements de santé. Les principaux moyens qu elle propose sont la création des ARS (Agences Régionales de Santé), le renforcement des modes de pilotage du système de santé et la création des communautés hospitalières de territoire. La loi comporte quatre parties : «Modernisation des établissements de santé», qui traite du statut et de la gouvernance des établissements publics de santé, des missions et de la coopération entre établissements de santé ; «Accès pour tous à des soins de qualité», abordant la réorganisation du système de soins en mettant en place un parcours de soins coordonné ; «Prévention et santé publique», consacrée au renforcement des politiques de prévention et à l intégration du patient au sein d un parcours de soins cohérent et continu ; «Organisation territoriale du système de santé», qui porte sur la mise en place des ARS, dont la création a pour but de renforcer le pilotage territorial afin qu il soit au plus près des besoins de la population. Il s agit d assurer une répartition plus juste de 16 P age

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens du 20 janvier 2012 La réforme des études paramédicales et des cadres de santé ORGANISATION &

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

INTRODUCTION programme régional d accès à la prévention et aux soins publics démunis ou en situation de vulnérabilité sociale

INTRODUCTION programme régional d accès à la prévention et aux soins publics démunis ou en situation de vulnérabilité sociale SYNTHÈSE 2/12 INTRODUCTION Le programme régional d accès à la prévention et aux soins (PRAPS) est un programme destiné à tous les professionnels concernés par l accès à la prévention et aux soins ainsi

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS Le présent protocole est établi en référence au Décret n 2005-1375 du 3 novembre 2005, à l'arrêté du 16 novembre 2005 relatif au diplôme

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Les besoins des populations auxquels les professionnels et les structures de santé en mutation doivent répondre,

Les besoins des populations auxquels les professionnels et les structures de santé en mutation doivent répondre, Le PROJET : propos introductif L étudiant,, avec les équipes de tous les secteurs où l on dispense des soins, s'ouvrant peu à peu aux réalités du monde professionnel, dans un processus d'apprentissage

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION UN NOUVEAU PROGRAMME.... LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION LA FORMATION SE DEROULE SUR 3 ANS SOIT 6 SEMESTRES Rentrée en septembre, sortie en juin Semestre 1 -> 15 semaines à l IFSI

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Formation organisée avec le soutien de la Région Haute-Normandie

Formation organisée avec le soutien de la Région Haute-Normandie ================================== Espace Régional de Formation des Professions de Santé 14, rue du Professeur Stewart 76042 ROUEN Cedex 1 02.32.88.85.45/46 Fax : 02.32.88.83.72 Secretariat.IFCS@chu-rouen.fr

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

Mise en place d une commission régionale du vieillissement

Mise en place d une commission régionale du vieillissement Le sociographe, 9, 2002 / 91 Pierre Chabas, Françoise Vidal-Borrossi Mise en place d une commission régionale du vieillissement L exemple du Languedoc-Roussillon A l initiative du Directeur régional des

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales Groupe de travail 5 : Adéquation emploi/formation de l hospitalisation publique et privée Dijon, le mercredi 3 avril 2013 Personnes

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et pilotage de projets de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE

MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE REGION GUYANE MISSION D ASSISTANCE A LA REALISATION DU PLAN REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES DES JEUNES ET DES ADULTES DE LA REGION GUYANE SOMMAIRE I. Contexte 3 II. Objet du marché

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale

Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale Positionnement de la FHF vis-à-vis des écoles de formation paramédicale Rappel du cadre règlementaire - La loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a décentralisé

Plus en détail

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale 1 Préambule et principes de l accord 2 - Champ d application 3 Disposition d application immédiate 4 - Axes de progrès

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

GRANDE CONFERENCE DE SANTE

GRANDE CONFERENCE DE SANTE GRANDE CONFERENCE DE SANTE Contribution de L Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants (ANPDE) Et du Comité d Entente des Ecoles Préparant aux Métiers de l Enfance (CEEPAME)

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL

Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL Orientations pour une réforme d Action Logement 9 avril 2015 UESL 1 Les Partenaires sociaux ont adopté un projet de réforme d Action Logement qui sera mise en œuvre avant fin 2016. Objectifs poursuivis

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Institut Régional de management en santé de l Océan Indien

Institut Régional de management en santé de l Océan Indien LA RÉUNION, TERRE D AVENIR www.regionreunion.com Institut Régional de management en santé de l Océan Indien DOSSIER DE PRESSE 8 DÉCEMBRE 2014 OUVERTURE DE L IRMS-OI EN 2015 Sommaire 3 PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Licence professionnelle Coloriste/infographiste

Licence professionnelle Coloriste/infographiste Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coloriste/infographiste Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE Mylène COULAUD cadre supérieur de santé Olivier RASTOUIL directeur des ressources humaines

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

C O N S U L T A T I O N C H S C T

C O N S U L T A T I O N C H S C T Département Pilotage des Cadres et des Hauts Potentiels Groupe C O N S U L T A T I O N C H S C T M I S E E N Œ UV R E D E R EV U E S D E C A R RI E R E C A D R ES Mise en œuvre de revues de carrière cadres

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015 PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION / 2015 Dans un contexte où la sécurisation des parcours professionnels est devenue une priorité absolue, la qualité de la formation apparaît

Plus en détail