Les toitures végétalisées : puits ou sources de polluants métalliques?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les toitures végétalisées : puits ou sources de polluants métalliques?"

Transcription

1 La place de l eau dans les Ecoquartiers de Lorraine 29 juin 2012, GEMCEA Les toitures végétalisées : puits ou sources de polluants métalliques? Julie SCHWAGER CETE de l Est LRPC de Nancy V. Ruban, J.L. Morel, R. Claverie, A. Irles, J. Thiriat Centre d'études techniques de l'équipement de l'est Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du Territoire 1

2 Plan - Contexte du développement de la végétalisation de toitures - Quels impacts des toitures végétalisées sur la qualité des eaux pluviales? - Méthodologie - Premiers résultats - Conclusions et perspectives 2

3 Contexte du développemen t de la végétalisation de toitures Centre d'études techniques de l'équipement de l'est Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du Territoire 3

4 Un peu d histoire Depuis les jardins de Babylone Habitats traditionnels turques, sibériens ou amérindiens Source: F. Lassalle Le chalet norvégien Photo: M. Marchetti Habitat traditionnel pendant des siècles Hundertwasserhaus (Vienne, 1983) Développement de la technique au cours du 20 ème s. grâce à l évolution des techniques de construction Toiture végétalisée de la Villa Le Lac par Le Corbusier (Suisse, 1923) Ecoquartier Nancy Grand Coeur ACROS building, Fukuoka Un avenir florissant en perspectives 4

5 Qu est ce qu une toiture végétalisée? Toiture végétalisée intensive Leclerc 2 Rives Nancy Toiture végétalisée extensive Station d épuration Malzéville 5

6 Plus de 90 TV repérées sur le territoire du Grand Nancy en 2010 Text Lycée Agricole, Malzéville Habitation de particuliers, Saint Max Chez un particulier à Saint Max Nancy Grand Coeur, Nancy Leclerc Deux rives Tour Joffre Source: Eckly (2008 6

7 Filière économique à développer Toit à prendre en compte dans l évaluation économique du foncier Les toitures végétalisées et le développement durable, une technique en adéquation avec les politiques actuelles Contribue à réduire les inégalités par rapport à l accès à des surfaces vertes attenantes au logement Isolation thermique Dépollution de l air et acoustique Gestion quantitative des eaux pluviales Biodiversité dans la ville Diminution de l îlot de Optimisation du fonctionnement des chaleur urbain panneaux photovoltaiques Fonctions potentielles des TV 7

8 Quels impacts des toitures végétalisées sur la qualité des eaux pluviales? 8

9 La qualité des eaux en sortie de toiture : un nouvel enjeu Directive Cadre sur l Eau (2000/60CE) : Objectifs d atteinte du bon état écologique et chimique des eaux d ici 2015 Rejets urbains de temps de pluie responsables d une part importante de la pollution des milieux aquatiques 15 à 25% de la pollution des RUTP provient des eaux météorites Contexte de récupération et utilisation des eaux de pluie -> nécessité d obtenir une eau en sortie de toitures de bonne qualité Or les toitures végétalisées sont munies de deux éléments utilisés en dépollution des eaux : un «sol» et des plantes 9

10 Une efficacité épuratoire mitigée à ce jour Quelques tendances Puits de composés azotés, Pb et Cu Source de phosphate, Fe et Mn Diminution des rejets avec l âge Augmentation avec la présence de matériaux recyclés Résultats mitigés et parfois contradictoires expliqués par : Une grande diversité de site De conditions expérimentales De structures de toitures Mais surtout : les TV ne sont pas conçues aujourd hui pour épurer les eaux pluviales (Czemiel Berndtsson, 2010) 10

11 Comprendre les flux d Eléments Traces Métalliques au sein d une structure de TV Réalisation d un bilan global sur ETM liés à la DCE (Cd, Hg,Ni, Pb, As, Cr, Cu, Zn + Sb et B) Apports atmosphériques Apports anthropiques : engrais De temps de pluie De temps sec Émissions gazeuses Structure végétalisée contenant une masse initiale de substances Stockage dans les végétaux Une fois ce bilan établi: Stockage de certaines substances Eaux en sortie de toiture -> préconisations de conception des structures végétalisées en vue d une meilleure épuration des eaux pluviales tout en prenant en compte les aspects thermiques et hydriques. 11

12 Méthodologie 12

13 Une démarche en trois étapes 13

14 Plus de 600m² de TV au CETE de l Est Un projet pluridisciplinaire : - Impacts sur la qualité des eaux - Intérêts pour la thermique du bâtiment - Supports de biodiversité avec l introduction de végétaux locaux Numéro Nom Drainage Substrat Végétaux 1 Vosges argile expansée semi-intensif Vosges 2 Stockage60 structure stockante 60 mm extensif sedum 3 Stockage40 structure stockante 40 mm extensif sedum 4 Plateau calcaire argile expansée semi-intensif plateaux calcaires 5 Fibre coco argile expansée fibre coco sedum 6 Semi-intensif argile expansée semi-intensif sedum 7 Extensif argile expansée extensif sedum 8 Bac préplanté sedum 9 Gravier 10 Semis argile expansée extensif graines Structure stockante Classique Argile expansé 14

15 Végétaux des Vosges 15

16 Végétaux des plateaux calcaires lorrains 16

17 Instrumentations complémentaires Récupération des dépôts atmosphériques de temps de pluie et temps secs Mesure du débit et récupération des eaux sorties Régulations de la hauteur d eau + Station météorologique Suivi du développement de la végétation 17

18 Premiers résultats Centre d'études techniques de l'équipement de l'est Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du Territoire 18

19 Des concentrations non négligeables d éléments traces métalliques dans les dépôts atmosphériques 19

20 Arsenic : Impact des TV en terme de concentration : bilan mitigé selon les éléments et variables selon les toitures (1/3) 100 % concentrations en sortie > Concentrations en entrée Concentrations en arsenic en entrée et sortie de TV de mai à décembre Concentration As DAG Vosges Stockage 40 Plateaux calcaires Fibre coco Semi-intensif Extensif Bac préplanté Gravier 0 mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre 20

21 Bore, nickel et zinc : Impact des TV en terme de concentration : bilan mitigé selon les éléments et variables selon les toitures (2/3) - de 50% des concentrations en sortie < concentrations en entrée Concentrations en zinc en entrée et sortie de TV de mai à décembre Concentration Zn DAG Vosges Stockage 40 Plateaux calcaires Fibre coco Semi-intensif Extensif Bac préplanté Gravier 0 mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre 21

22 Impact des TV en terme de concentration : bilan mitigé selon les éléments et variables selon les toitures (3/3) Cadmium, chrome, cuivre, plomb : + de 50% des concentrations en sortie < concentrations en entrée Concentrations en cadmium en entrée et sortie de TV de mai à décembre ,6 Concentration Cd 0,4 0,2 DAG Vosges Stockage 40 Plateaux calcaires Fibre coco Semi-intensif Extensif Bac préplanté Gravier 0 mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre 22

23 Volume en sortie rapporté à la surface de la parcelle ( l /m Des capacités de rétention d eau intéressantes Evolution mensuelle des volumes en sortie de parcelles rapportés à la surface en 2011 Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Pluie Vosges Stockage 40 Plateaux calcaires Fibre coco Semi-intensif Extensif Bac préplanté Gravier Stockage 40 Plateaux calcaires Fibre coco Semi intensif Extensif Bac préplanté Vosges Capacité de rétention Mai-décembre 2011 (%) Gravier 23

24 Importance de la prise en compte du flux de polluants (1/2) Concentration (µg/l) x Volume rapporté à la surface (l/m²) = Flux d ETM (µg/m²) Or - Concentrations parfois plus élevées en sortie de TV qu en entrée - Volumes considérablement plus faibles en sortie qu en entrée -> Quel bilan sur les flux d ETM en sortie de TV? 24

25 Importance de la prise en compte du flux de polluants (2/2) 25

26 Importance de la prise en compte du flux de polluants (2/2) 26

27 Importance de la prise en compte du flux de polluants (2/2) Résultats variables selon les structures mais globalement un impact positif des toitures végétalisées! 27

28 Conclusions et perspectives Centre d'études techniques de l'équipement de l'est Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du Territoire 28

29 De premiers résultats positifs - Apports d éléments traces métalliques par les dépôts atmosphériques non négligeables - Bonnes capacités de rétention d eau des toitures végétalisées - Flux de polluants moins importants en sortie qu en entrée de toitures végétalisées pour la majorité des éléments traces métalliques - Forte variabilité de l impact épuratoire des toitures végétalisées selon les structures 29

30 Perspectives : optimisation des capacités épuratoires des TV - Caractériser en laboratoire la capacité des matériaux constitutifs de la TV à retenir et rejeter des polluants - Modéliser le comportement d une structure réelle de toiture végétalisée à partir de ces caractéristiques via un logiciel permettant de simuler les transferts de polluants - Croiser avec les données obtenues sur sites expérimentaux grandeurs natures - Simuler d autres combinaisons de matériaux (natures ou épaisseurs différentes par ex) avec le modèle validé -> Établissement de préconisations pour la construction de toitures végétalisées aux capacités épuratoires optimisées 30

31 Pour conclure Pour la gestion qualitative des eaux pluviales comme pour toutes les fonctions potentielles des toitures végétalisées Dans le cadre d un projet de réalisation de toiture végétalisée, Nécessité d identifier au préalable les fonctions recherchées afin de construire la structure adéquate permettant de répondre à ces attentes. 31

32 Remerciements Le CETE de l Est LRPC de Nancy remercie les partenaires suivants pour leurs contributions à la réalisation de ses toitures végétalisées expérimentales : BATEC Lorraine Comptoir du Bâtiment Falienor Nidaplast OH Semence Plante&Cité Saint Gobain Weber Portugal Végétoit Merci également à la DRI du MEDDTL et au GEMCEA pour leur aide logistique et financière ainsi qu à Météo France pour la transmission de données pluviométriques. 32

33 Merci pour votre attenti on Centre d'études techniques de l'équipement de l'est 33 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du Territoire

Capacité épuratoire des. toitures végétalisées. Julie Schwager. Marie Christine Gromaire M. Seidl, K. Lamprea, C. Mirande, M. Saad

Capacité épuratoire des. toitures végétalisées. Julie Schwager. Marie Christine Gromaire M. Seidl, K. Lamprea, C. Mirande, M. Saad JOURNEE TECHNIQUE Quelle place pour les toitures végétalisées Paris, Capacité épuratoire des toitures végétalisées Julie Schwager Amandine Irles, Jérémy Thiriat CETE de l Est LRPC de Nancy Directeurs de

Plus en détail

Modélisation des transferts de micropolluants métalliques à travers une toiture végétalisée : quel intérêt pour leur conception?

Modélisation des transferts de micropolluants métalliques à travers une toiture végétalisée : quel intérêt pour leur conception? Modélisation des transferts de micropolluants métalliques à travers une toiture végétalisée : quel intérêt pour leur conception? J. Schwager 1,2, A. Tisserand 2, J.L. Morel 3, V. Ruban 4, J. Laurent 5,

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les défis de l éco conception urbaine Les défis de la biodiversité et de la nature en ville Les défis de la construction d une filière économique

Plus en détail

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013 Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990

Plus en détail

Groupe de travail. «Bâtiment et biodiversité» Fiche de contribution

Groupe de travail. «Bâtiment et biodiversité» Fiche de contribution Groupe de travail «Bâtiment et biodiversité» Fiche de contribution Identification Organisme : Cerema Directions territoriales Est et Ile de France Contributeurs : Schwager Julie, Mucig Charlotte, Bouyer

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Les toitures vertes Les Isnes 25 février 2014 Benoît Michaux ir. Chef-Adjoint de la division Enveloppe du bâtiment et

Plus en détail

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol Christelle SENECHAL Sepia Conseils Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol < Toit stockant Toiture > végétalisée

Plus en détail

La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris

La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris 20 novembre 2012 L assainissement par temps sec Station d épuration Seine Le réseau et les stations d épuration sont correctement

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit

Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine Département de la Seine-Saint-Denis 1. Eléments de contexte 2. Rappel

Plus en détail

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris)

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Marie DEHAENE Symposium du 24 octobre 2012 Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Yann DUSZA Soutenu par le programme «Ignis mutat res» Un outil

Plus en détail

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales...

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales... Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990 Une philosophie passionnante... 1 La

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Coûts de réalisation et d entretien d une toiture verte Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs

Plus en détail

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques Toiture verte Qu est ce qu une toiture verte? Une toiture verte est une toiture couverte avec des plantes. La végétation d une toiture verte est choisie dans des sortes de plantes qui résistent bien aux

Plus en détail

Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture

Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture Rejoignez l équipe Le Prieuré! Nominé au concours de l innovation Batimat Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture FLOOD FLOOD Guaranteed constant flow Guaranteed constant flow FLOOD Guaranteed

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

Toitures vertes : bien commun ou bien privé?

Toitures vertes : bien commun ou bien privé? Toitures vertes : bien commun ou bien privé? Owen A. Rose LEED, M.Arch, B.Comm www.ecologieurbaine.net www.montroyal-avenueverte.org www.ecosensuel.net Toitures vertes à la montréalaise Un vieux concept

Plus en détail

Projet EDD: création de mur et de toit végétalisé

Projet EDD: création de mur et de toit végétalisé Projet EDD: création de mur et de toit végétalisé Collège Adrien Cerneau, Sainte-Marie. Réalisé par les professeurs de SVT: Mme MALBOS, Mme TURPIN-ALIBHAYE, Mme MAK-SO-FAT I Profil de l action Public ciblé:

Plus en détail

Les toitures vertes et la gestion de l'eau

Les toitures vertes et la gestion de l'eau Les toitures vertes et la gestion de l'eau K. De Cuyper CSTC Contenu de la présentation 1. L étude «toitures vertes» du CSTC 2. Capacité de rétention à long terme 3. L effet retard lors d averses intenses

Plus en détail

Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines

Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines Philippe CLERGEAU Muséum National d Histoire Naturelle Journée Adaptation aux Changements Climatiques et Trames Vertes

Plus en détail

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN ANNEXE 3 LA TOITURE VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS LES TYPES DE TOITURE VERTE La toiture-jardin La toiture-jardin légère La toiture végétalisée LES AVANTAGES DE LA TOITURE VERTE LES PARTICULARITÉS DE L ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain le 27 mars 2015 Bruxelles Environnement DU VERT SUR NOS TOITURES Bernard Capelle Landscapedesign Objectifs de la présentation

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC Les toitures O. Vandooren CSTC Les toitures un concept pas vraiment nouveau Babylone VII e avant JC 2007 2 3 4 5 Une toiture verte est une toiture recouverte de végétation et des couches nécessaires au

Plus en détail

Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand

Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand Toiture végétale à l ITA, un projet d étudiant qui voit grand par Brigitte Lavoie, diplomée en TPHE Valéry Simard, diplomée en PCHO Manon Tardif, professeure en Horticulture Institut de Technologie Agro-Alimentaire,

Plus en détail

CAMPUS VERT L AVENIR LE BATI : SA RENOVATION ET SES CONSTRUCTIONS SUR LE CAMPUS DE VILLEJEAN

CAMPUS VERT L AVENIR LE BATI : SA RENOVATION ET SES CONSTRUCTIONS SUR LE CAMPUS DE VILLEJEAN WORKSHOP IAUR 2015 RENNES 2022 CAMPUS VERT L AVENIR LE BATI : SA RENOVATION ET SES CONSTRUCTIONS SUR LE CAMPUS DE VILLEJEAN La création d un Eco-campus dans l Eco-cité de Rennes ETATS DES LIEUX & ENJEUX

Plus en détail

Kalzip Verdure, la toiture végétalisée

Kalzip Verdure, la toiture végétalisée Kalzip Verdure, la toiture végétalisée Kalzip Verdure La toiture végétalisée Un procédé innovant Kalzip Verdure est une innovation dérivée du procédé Kalzip, système de couvertures et bardages en aluminium.

Plus en détail

Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains. Mélissa Giguère 30 mars 2011

Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains. Mélissa Giguère 30 mars 2011 Aménagement des lieux et espaces habités pour lutter contre les îlots de chaleur urbains Mélissa Giguère 30 mars 2011 Définition Source : Lawrence Berkeley National Laboratory, 2000. 3 Causes des îlots

Plus en détail

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales Version du 22/04/2009 SOMMAIRE I OBJET ET DONNEES DE BASE... 3 A. OBJET... 3 B. DONNEES DE BASES... 3 II DESCRIPTIF... 6 Saint Dizier

Plus en détail

FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS

FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS Direction Générale des Services Techniques Direction de l Eau et de l Assainissement FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS 1 - RENSEIGNEMENTS GENERAUX 1.1. - Administratifs Raison sociale :.. N Rue

Plus en détail

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Systèmes de toitures vertes CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Les toits verts offrent un environnement plus sain et plus agréable! Général Les toitures vertes sont des toitures dont la pente ou la plateforme

Plus en détail

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Odette Béliveau: Directrice au Service de l entretien et des composantes architecturales à l UQAM Antoine Trottier: Candidat à la maîtrise en

Plus en détail

Champis. Éco lotissement. Garnier. présentation. Alja Darribère Conception éco-lieux

Champis. Éco lotissement. Garnier. présentation. Alja Darribère Conception éco-lieux Champis Éco lotissement Garnier Alja Darribère Conception éco-lieux présentation Présentation Principes L'écolotissement Garnier, lotissement durable Le lotissement écologique repose sur des principes

Plus en détail

Toits-jardins : de nouvelles possibilités à exploiter! Marie Eisenmann, cofondatrice des Urbainculteurs! BOMA Québec 28 septembre 2011!

Toits-jardins : de nouvelles possibilités à exploiter! Marie Eisenmann, cofondatrice des Urbainculteurs! BOMA Québec 28 septembre 2011! Toits-jardins : de nouvelles possibilités à exploiter! Marie Eisenmann, cofondatrice des Urbainculteurs! BOMA Québec 28 septembre 2011! Introduction! Repenser les toits! Des surfaces à exploiter! Très

Plus en détail

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Plan de l exposé Introduction: L urbanisation et ses impacts négatifs Gérer autrement les eaux de

Plus en détail

www.hdgdev.com SOMMAIRE :

www.hdgdev.com SOMMAIRE : www.hdgdev.com SOMMAIRE : a) Différents procédés de végétalisation. b) Glossaire et explications des termes techniques de la toiture. c) La gestion de l eau : 1) Le problème de l eau en ville et dans les

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

Validation de méthode Dosage de métaux (Cr, Cd, Pb, Ni) sous forme d aérosol dans un échantillon d air

Validation de méthode Dosage de métaux (Cr, Cd, Pb, Ni) sous forme d aérosol dans un échantillon d air Jean de Boutiny M1 STEM Validation de méthode Dosage de métaux (Cr, Cd, Pb, Ni) sous forme d aérosol dans un échantillon d air Maître de stage : Jean-Ulrich Mullot Tuteurs de stage : Aurélie Gollion, Lucien

Plus en détail

«LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT?

«LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT? Lycée du Hénin, Académie de Lille «LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT Création et Innovation technologique ISOLER VENTILER

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine 1 LES ENJEUX L homme aggrave les phénomènes naturels et aléatoires Pourquoi les conditions climatiques urbaines changent-elles?

Plus en détail

Commune de Saint Chamond. 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement

Commune de Saint Chamond. 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement Commune de Saint Chamond 7.1.2 Annexes sanitaires Assainissement 1 Le service assainissement collectif concerne la collecte des eaux usées et pluviales de la commune de SAINT CHAMOND et la dépollution

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne

Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne Version V6 du 16/09/2011 Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne Mise en œuvre de la circulaire du 5 janvier 2009 et du courrier du 23 mars 2010 Amandine

Plus en détail

Végétalisation de murs et biofiltration:

Végétalisation de murs et biofiltration: Végétalisation de murs et biofiltration: Retour d expd expérience de la Ville de Lyon Colloque ALE 17 juin 2008 Direction des Espaces verts de la Ville de Lyon Contexte de la démarched Un contexte politique

Plus en détail

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il?

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Terrasse-jardin Gamme végétale riche Épaisseurs fortes Charges fortes Irrigation indispensable Coûts d installation élevés Entretien important

Plus en détail

Traitement des exigences liés au Développement Durable dans le projet

Traitement des exigences liés au Développement Durable dans le projet Traitement des exigences liés au Développement Durable dans le projet Gestion de l énergie Equipe A Equipe B Equipe C On vise un niveau Haute Performance Energétique (gain de 8% sur la consommation réglementaire)

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

02/10/2014 Journée technique «Murs et toits végétalisés» THEDY François 1

02/10/2014 Journée technique «Murs et toits végétalisés» THEDY François 1 THEDY François 1 1/ Introduction 2/ Rappel sur la composition d une toiture plate 3/ Principes fondamentaux : lors de l étude du projet et pour le choix du système anti-racines 4/ Exemples de compositions

Plus en détail

La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen. Diminution du pic de débit jusqu à 99 %

La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen. Diminution du pic de débit jusqu à 99 % La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen Diminution du pic de débit jusqu à 99 % Végétalisation de toiture : retenue d eau et écoulement

Plus en détail

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou 1 Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou Organisme scientifique sollicité : IGEDD/UO Responsable: CEFREPADE Institution bénéficière

Plus en détail

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales Jean-Claude Chazelon Les eaux pluviales Ce cahier technique a été réalisé avec le concours de : l'agence de l'eau Adour-Garonne l'agence de l'eau Loire-Bretagne Et avec le soutien de Limoges Métropole

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS Raison sociale :... Commune, code postal :... Version numérique du rapport remise en version : CD DVD Clé USB Mail à

Plus en détail

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Olivier ATTEIA - Jean-Louis CRABOS Roubaix 10 mai 2012 Le Réseau Aquitain sur la Pollution

Plus en détail

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Jeudi 14 avril 2011 Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Contacts : M. Raphaël LAME Directeur Général M. Pierre Grenier

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT Frank SOUCIET Responsable Pôle GEMAPI 03 décembre 2015 Mission Inter-Services de l Eau en Vaucluse Préambule Principes généraux Champ d application

Plus en détail

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE CSFE La toiture-terrasse La réponse à la démarche HQE Sommaire Préambule La toiture-terrasse 03 La réponse à la démarche HQE 04-05 La réponse à la démarche HQE selon la destination de la toiture-terrasse

Plus en détail

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03 RÉSUMÉ Au cours des dernières années, une évolution de l intérêt humain envers l écologie et l environnement s est fait remarquer. En effet, les gens se soucient de plus en plus de leur emprunte écologique

Plus en détail

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Journée Thématique «Équipements Énergétiques du Bâtiment» Paris, Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : préparer

Plus en détail

109_Anspritzbegruenung.xls FR Stand: 06.07.09

109_Anspritzbegruenung.xls FR Stand: 06.07.09 109_Anspritzbegruenung.xls FR Stand: 06.07.09 Méthode d hydro-ensemencement Prestation complète de semis hydraulique Substrat de culture Optigreen (utilisation pour les structures monocouches) Consommation

Plus en détail

LE COMMERCE DE DÉTAIL

LE COMMERCE DE DÉTAIL ACTEUR DE L AMÉNAGEMENT ÉQUILIBRÉ DU TERRITOIRE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE L ACTIVITÉ COMMERCIALE ET LES AMÉNAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX : L EXEMPLE D UN PÔLE COMMERCIAL MODÈLE M. Antoine FREY Président

Plus en détail

BILAN DES FLUX D ELEMENTS TRACES AU SEIN DE TOITURES VEGETALISEES IDENTIFICATION DES COMPARTIMENTS PUITS ET SOURCES DE POLLUANTS

BILAN DES FLUX D ELEMENTS TRACES AU SEIN DE TOITURES VEGETALISEES IDENTIFICATION DES COMPARTIMENTS PUITS ET SOURCES DE POLLUANTS BILAN DES FLUX D ELEMENTS TRACES AU SEIN DE TOITURES VEGETALISEES IDENTIFICATION DES COMPARTIMENTS PUITS ET SOURCES DE POLLUANTS Julie Schwager (1, 2), Amandine Irles (1), Jérémy Thiriat (1), Rémy Claverie

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

Plan de surveillance des dioxines et métaux lourds

Plan de surveillance des dioxines et métaux lourds Plan de surveillance des dioxines et métaux lourds Point sur les mesures effectuées dans l environnement de l UIOM Athanor Association pour le Contrôle et la Prévention de l Air dans la Région Grenobloise

Plus en détail

Enseigner le développement durable

Enseigner le développement durable Les enjeux Enseigner le développement durable Catalogue de nos outils pédagogiques Édition : octobre 2014 DES RESSOURCES PÉDAGOGIQUES pour les enseignants, animateurs de centres de loisirs et associations.

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

Toitures plates Partie 2

Toitures plates Partie 2 Toitures plates Partie 2 La toiture verte : les différents types, conception, mise en œuvre et sécurité contre l'incendie Vincent Jadinon Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons Réalisé par Mathilde et Maxime 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons deux types d isolant : - les isolants thermiques - les isolants

Plus en détail

Le projet JAFARR Impact des infras de transport (rail et route) sur la qualité des sols de jardins familiaux

Le projet JAFARR Impact des infras de transport (rail et route) sur la qualité des sols de jardins familiaux Le projet JAFARR Impact des infras de transport (rail et route) sur la qualité des sols de jardins familiaux Cas des jardins familiaux en Île de France A. ESVAN, W. BORST, Ph. BRANCHU Cete Ile de France

Plus en détail

Villes et Biodiversités. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris

Villes et Biodiversités. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Villes et Biodiversités Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Définitions Un urbanisme écologique c est un aménagement du territoire qui se fait

Plus en détail

possibilités et limites des logiciels existants

possibilités et limites des logiciels existants possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment.

Plus en détail

Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire?

Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire? Boues activées : dépenses énergétiques, comment les réduire? Jeudi 11 juillet 2013 CIS de Besançon Stéphanie LARDET Chargée de missions Environnement ASCOMADE www.ascomade.org STEP de MONTREUX-CHATEAU

Plus en détail

AQUASIM. >Description des bassins extérieurs. > Mars 2009. Equipements de l outil AQUASIM

AQUASIM. >Description des bassins extérieurs. > Mars 2009. Equipements de l outil AQUASIM >Description des bassins extérieurs > Mars 2009 Q522 - Equipement de stockage d eaux de différentes qualités Volume 100 m 3 Caractéristiques Ouvrage en béton semi-enterré 10 m 4 m 2,5 m (hauteur hors sol

Plus en détail

Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments

Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments Critt Bois Epinal 8 décembre 2010 Intervention Placo : Simon Fourniau chef de groupe 1 2 2 Pourquoi améliorer la qualité de l air intérieur?

Plus en détail

Projet de renouvellement urbain de Bourges. FRARU du 27 mai 2008 Atelier n 4

Projet de renouvellement urbain de Bourges. FRARU du 27 mai 2008 Atelier n 4 Projet de renouvellement urbain de Bourges Atelier n 4 Une triple conjoncture favorable UN IMPORTANT PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN UN AFFERMAGE DE FOURNITURE DE CHALEUR EN RESEAU EN FIN DE VALIDITE (mi

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable Toitures vertes: du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable Toitures vertes: du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable Toitures vertes: du concept à l entretien Bruxelles Environnement Aspects techniques au travers de la NIT 229 et travaux du CSTC Edwige NOIRFALISSE CSTC 1 Les toitures vertes:

Plus en détail

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit Toiture-jardin potager Optigreen Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Avec les

Plus en détail

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition Projet d aménagement de la future clinique du Sport Localisation du site Secteur de Langlade Commune de Toulouse Projet d aménagement du site : Usage

Plus en détail

LES TOITURES VERTES RÉSULTATS ET VALORISATION DE LA RECHERCHE MENÉE AU CSTC

LES TOITURES VERTES RÉSULTATS ET VALORISATION DE LA RECHERCHE MENÉE AU CSTC Avec la collaboration de la guidance technologique Eco construction et développement durable de la Région de Bruxelles Capitale subsidiée par l Institut Bruxellois pour la Recherche et l Innovation (InnovIRIS)

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine. Bernard Capelle - Architecte Paysagiste

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine. Bernard Capelle - Architecte Paysagiste Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Bernard Capelle - Architecte Paysagiste 1 Contexte historique; références des toitures naturellement végétalisées, comme ici en

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales La gestion durable et intégrée des eaux pluviales La boite à outils des techniques alternatives Maëlle ANCELLE Chargée de mission - ADOPTA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES AGGLOMERATIONS Mardi 09 Décembre

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Denis Martel, ing. M.Sc. Pôle d expertise municipale Direction régionale de l'analyse et de l'expertise Bureau de Montréal Ministère

Plus en détail

Ir. Stéphane Charron. Les ossatures bois

Ir. Stéphane Charron. Les ossatures bois Les ossatures en bois Ir. Stéphane Charron Ir. Hugues Frère CSTC HoutInfoBois Bruxelles, 21/02/2012 Les ossatures bois Contexte (marché actuel et futur) Les différents systèmes constructifs Les avantages

Plus en détail

Montréal, 1-5 juin 2011

Montréal, 1-5 juin 2011 Ministère de l écologie, du développement durable des transports et du logement (MEDDTL) Commissariat général au développement durable Direction de la recherche et de l innovation (DRI) / Service de la

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Eléments du choix durable Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs de la présentation Donner les

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

COLLEGE SAINT DOMINQUE, NANCY EIST 2010 : DEROULEMENT CLASSE DE SIXIEME

COLLEGE SAINT DOMINQUE, NANCY EIST 2010 : DEROULEMENT CLASSE DE SIXIEME Ecrit sur l action n 2 Enseignement intégré de sciences et technologie (EIST) Académie de Nancy-Metz Etablissement : collège privé Saint Dominique 11, rue du Manège 54000 Nancy COLLEGE SAINT DOMINQUE,

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Formation générale

Formation Bâtiment Durable : Formation générale Formation Bâtiment Durable : Formation générale Bruxelles Environnement EXEMPLES DE GESTION DE L EAU Stephan TRUONG écorce sprl Formation mise en œuvre par le Centre Urbain asbl. 2 OBJECTIF(S) DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017

Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017 Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017 1 1 Action Fumées de Soudage Le réseau Prévention se mobilise pour prévenir les risques Cancérogènes, Mutagènes et Reprotoxiques (CMR). Le but étant

Plus en détail

Forum régional sur les changements climatiques

Forum régional sur les changements climatiques Forum régional sur les changements climatiques Ville de Blainville Municipalité de 53 556 citoyens Maire, François Cantin depuis novembre 2005 Sondage en mai 2009 auprès de 501 citoyens par la firme Ipsos

Plus en détail

Dossier de Permis de Construire

Dossier de Permis de Construire Dossier de Permis de Construire Dossier de permis de construire Page 1/10 PCMI 8 - Photo terrain dans son environnement lointain PCMI 7 - Photo terrain dans son environnement proche PCMI 6 - Document d'insertion

Plus en détail

UNE MARQUE DE LA SOCIETE VEGETAL EVENTS SARL 39, hameau de Marras 83600 Les Adrets de l Esterel France Tel: +33 (0)6 67 82 74 37 Fax: +33 (0)4 94 40

UNE MARQUE DE LA SOCIETE VEGETAL EVENTS SARL 39, hameau de Marras 83600 Les Adrets de l Esterel France Tel: +33 (0)6 67 82 74 37 Fax: +33 (0)4 94 40 UNE MARQUE DE LA SOCIETE VEGETAL EVENTS SARL 39, hameau de Marras 83600 Les Adrets de l Esterel France Tel: +33 (0)6 67 82 74 37 Fax: +33 (0)4 94 40 91 46 l.oliveira@eco-mur.com www.eco-mur.com UNE REPONSE

Plus en détail

Villes, climat et Changement Climatique. Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques

Villes, climat et Changement Climatique. Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques Villes, climat et Changement Climatique Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques Villes et changement climatique Des impacts divers et variés d'une ville à l'autre : Hausse du niveau

Plus en détail

Stockage de l énergie électrique

Stockage de l énergie électrique Lampadaire autonome Luméa Stockage de l énergie électrique Référence : 2-ACT4 CNTR D'NTÉRÊT Compétences visées Connaissances associées Prérequis C6 - Solutions constructives relatives à la chaîne d'énergie

Plus en détail

La canopée urbaine. Nouvel outil, nouveau défi. Marie-Claude Boyce Ville de Montréal. 28 février 2013 AF2R. Le cas de Montréal

La canopée urbaine. Nouvel outil, nouveau défi. Marie-Claude Boyce Ville de Montréal. 28 février 2013 AF2R. Le cas de Montréal La canopée urbaine Nouvel outil, nouveau défi Le cas de Montréal Marie-Claude Boyce Ville de Montréal 28 février 2013 AF2R Plan de la présentation! Introduction! Définitions! Contexte historique! Services

Plus en détail