Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 Thème III : Compétences orthographiques. 1. Objectif d une leçon : être capable d écrire sans erreur orthographique un texte de 15 lignes. (Donner à l enfant la trame de la leçon). 2. Objectif d une leçon : être capable de construire un récit. (Dire aux enfants que l orthographe ne comptera pas mais qu il faut faire attention quand même et corriger les erreurs, voir intervention M. SIMON concernant la production d écrits.) Il ne faut pas toujours tout évaluer. Rq : Globalement en 50 ans le niveau a évolué. «Psychologie de l évaluation scolaire». THEME III La grammaire Aspects théoriques et pédagogiques. I Repères historiques. ARISTOTE, à la fin du 4 ème siècle avant J.C. (-380) explicite les catégories : nom, verbes, prépositions, conjonctions... Ce sont les catégories de nature et de fonction. Dans la première moitié du 14 ème siècle apparaît la première grammaire du français en latin, écrite par un anglais : «Orthographia Gallica» pour des raisons commerciales : première grammaire française en français de MEIGRET, puis R. ESTIENNE, RAMUS... Mais les enseignants s inspirent surtout d un autre grammairien : PRISCIEN, avec des travaux datants du 5 ème siècle après J.C. De 850 à 1550 on a parlé et écrit le français sans grammaire. N.B. : «J utilise mieux un système si je connais son fonctionnement». Pendant 700 on a parlé sans grammaire. Au 17 ème siècle : VAUGELA : «Grammaire générale et raisonnée» de PORT-ROYAL : c est la première grammaire scolaire. Le principe : la grammaire et la syntaxe sont le reflet de la pensée logique. L évolution à partir de 1660 : On va vers les grammaires historiques, vers les grammaires comparées de plusieurs langues au même moment (linguistique historique...). Etude synchronique (comparaison d un système de plusieurs langues au même moment) et/ou diachronique ( étude d un seul langage sur plusieurs moments). II Les grammaires contemporaines. 1. La glossématique : HJELMSLEV. ( s inspire de F. de SAUSSURE). La langue, c est : EXPOSITION + CONTENUS FORME + FOND SIGNIFIANT + SIGNIFIE (oral ou écrit) ENONCIATION + ENONCE 2. Le fonctionnalisme : TROUBETZKOI, JAKOBSON, GOUGENHEIM - MARTINET (*). L accent est mis sur le rôle relatif des éléments entre eux / aux autres phonèmes, mots et propositions. Ex : bal bol en phonétique un phonème diffère. (*) est l auteur de la double articulation du langage : articulation des phonèmes entre eux et des mots entre eux. 3. Le distributionnalisme : BLOOMFIELD. «Les tiroirs», «Les poupées russes». Le petit ours court dans la forêt. En classe, on travaille l expansion de la phrase minimale. On commence par «l ours», puis on rajoute pour construire une phrase complète. 4. Le structuralisme : J.DUBOIS (belge). On met l accent sur la forme : description la plus complète du système d une langue suivant un axe paradigmatique (vertical) et un axe syntagmatique (horizontal). 1

2 L ours court dans la forêt 2 ours marche tous les soirs un chat dans la forêt tous les soirs. il La structure reste inchangée sur un axe vertical et il peut y avoir des rajout horizontaux. On pratique des exercices structuraux : «Est-ce que...», la principale relative, relative et complétive, circonstancielle. 5. La GGT, grammaire générative et transformationnelle : CHOMSKY. Une langue est constituée d un petit nombre ( 20 à 40) structures de base : exemples : Sujet verbe attribut Verbe sujet attribut S V CO CC P. principale P. relative. La compétence : je connais ce petit nombre de structures noyau et quelques milliers de mots. La performance : être capable de produire et de comprendre une infinité d énoncés à partir des compétences précédentes. C est sûrement la grammaire la plus prometteuse aujourd hui. («Syntaxics structures»). N.B. : Ces approches ne sont pas toujours (presque jamais) contradictoires mais se complètent. Ce sont des approches privilégiées de l analyse linguistique. III Notre grammaire scolaire Le flou de la terminologie est le reflet de recherches non abouties comme : les étiquettes COS / à COI... ou la différence entre nature et fonction pour le «pronom»... est normative et d étiquetage : l académie française est présente pour la norme mais est toujours dépassée par l usage. Les terminologies officielles de 1976 sont sans aucune nécessité car beaucoup trop simpliste. ASPECTS PEDAGOGIQUES I Les pratiques traditionnelles 1. L enseignement cloisonné du français : il y a l oral, la lecture, l expression écrite, les activités systématiques ou de structuration comme la grammaire, l orthographe, la conjugaison ou le vocabulaire, la poésie. Par rapport à ce qu on nous demande de faire il y a un problème : on désire un enseignement global de la langue. Ce cloisonnement horizontal est en plus vertical (de 6 à 16 ans). Aujourd hui on tente quelque peu d évoluer (voir plus loin). 2. On pratique une leçon par notion : exemple : «le pronom personnel» nature et fonction. II La question : A quoi sert la grammaire? - C.FREINET a dit : «Et si la grammaire était inutile?». - Les illettrés comprennent ce qu on leur dit et se font comprendre. Le GPLI apprend à lire aux illettrés mais ne donne pas la moindre notion de grammaire. - Pendant 700 ans on a écrit la langue romane (850 à 1550), l ancien français, sans référence grammaticale. III La réponse. 1. «La parabole de la bicyclette» : on peut monter le Ballon d Alsace sans avoir des notions de mécanique. C. FREINET a dit que l on peut parler le français sans le connaître, MAIS : j utilise plus facilement et efficacement le dérailleur en connaissant la mécanique et j utilise plus facilement et efficacement la langue en connaissant la grammaire. (C. FREINET). 2. Etudier les éléments linguistique POUR PRODUIRE TEL TEXTE. Ex : pour lire ou écrire un texte «scientifique» (texte explicatif). 2

3 - Au niveau des formes verbales : formes impersonnelles : il faut que... on doit... on voit que... - Au niveau des connecteurs : on travaille les connecteurs logiques (relation cause - effet) : mais, alors, puisque, cependant... - Le vocabulaire : vocabulaire précis sur les synonymes, les périphrases, les mesures de grandeurs. La grammaire est donc ici au service de... IV L apprentissage d une notion. A. La démarche traditionnelle TITRE : Les fonctions de l adjectif qualificatif. Objectif : être capable de reconnaître l adjectif qualificatif épithète et attribut. 1 ère leçon : l adjectif épithète. la règle : «on dit que l adjectif qualificatif est épithète lorsqu il est placé immédiatement à côté du nom auquel il se rapporte.» il s accorde en genre et en nombre. quelques exemples. exercices d application. 2 ème leçon : l adjectif attribut. IDEM. L élève subit. Il absorbe un savoir qu on lui apporte. Le type d exercices proposés peut être des exercices à trous «intelligents» ou complète avec le pronom qui convient et souligne son antécédent (nom ou pronom). B. La démarche de plus en plus fréquente aujourd hui. TITRE un texte support «choisi» (S ASSURER QUE LE TEXTE EST COMPRIS). repérage du «connu» : noms communs et/ou noms propres. observation des mots «à côté» : c est à dire les adjectifs et tirer des constantes : l adjectif est placé différemment et il s accorde en genre et en nombre. la règle. exercices d application. L élève découvre la notion ; il construit la notion. Dans quels buts? être capable de : enrichir une phrase et respecter les accords normalisés. Conclusion : la grammaire est une nécessaire analyse scientifique du système linguistique. la grammaire est un respect minimal de la norme. ce sont des outils au service de la communication pour lire et pour écrire. Dans la démarche contemporaine, le texte est choisi car il contient de nombreuse fois la fonction visée. Les manuels utilisés doivent répondre à 3 paramètres : ils doivent être à l usage du maître (pense - bête et réserve d exercices), des élèves et des parents. N.B. : en pédagogie de la grammaire il y a une polémique concernant la phrase minimale : Les petits chats blancs jouent dans la grande cour. Les chats mangent leur pâtée. 3

4 Pourtant «leur pâtée» est COD et on dit que le COD se reconnaît comme groupe indispensable à la compréhension de la phrase. Inversement : on part de la phrase : les chats jouent. Et on ajoute «gentils», «dans la cour», «de l école». A partir de quelque chose de sec on enrichit la phrase. N.B. : Petit truc infaillible pour reconnaître le COD : mettre la phrase au passif. Les chats mangent leur pâtée La pâtée a été mangée par les chats (attention aux accords). Rq : Je la trouve charmante : «la» est COD et «charmante» est un attribut. Je trouve cette femme charmante sous - entend Je trouve que cette femme est charmante. Ici «charmante» n est pas épithète mais c est une qualité attribuée par un verbe attribut. RQ : les exercices de grammaire ne sont pas une fin en soi mais SONT AU SERVICE DE LA PRODUCTION ET AMELIORATION DES ECRITS. L orthographe. Aspects théoriques. I Repères historiques. Point de départ : l alphabet phénicien (3 ème millénaire) : avec 26 légos une infinité d énoncés (idem avec phonèmes, notes...). ( On est passé du dessin pictogramme idéogramme graphème) (faire dessins du cours) L alphabet grec (24 lettres) est repris par les latins. Ici, il y a inadéquation entre le code oral et le code écrit : ce qu on dit ne correspond pas forcément à ce qu on écrit on ne peut pas écrire comme on parle. Jusqu au 13 ème siècle la transcription écrite est pratiquement que phonétique : «femme» «fame», «homme» «om». on élimine toutes les lettres parasites. Mais au 13 ème siècle, il y a multiplication des écrits publics donc multiplication des scribes le pédantisme des scribes (on montre ce qu on sait, il y a étalages des connaissances) il s opère alors une recomplexification de l orthographe. IMPORTANT : il se sont parfois trompés : «dompter» «domitare» : Le dictionnaire français/latin de R. ESTIENNE fixe l orthographe : L académie française entérine officiellement l orthographe. En préface, les académiciens veulent rétablir «l ancienne (la vraie) orthographe qui distingue les gens de lettres d avec les ignorants et les simples femmes.» 1835 : L académie française est la référence officielle. (Aujourd hui, ce sont surtout les grands dictionnaires). N.B. : Toutes les réformes officielles ont toujours échoué depuis 300 ans. L usage finit toujours par l emporter (sauf s il y a ambiguïté). II L orthographe : pluri - système. (Nina CATACH - CRDP de ROUEN 1986). 1. Le sous-système phonie - graphie. phonogrammes. Dans l orthographe, il y a 11 lettres, 8 phonèmes, 9 graphèmes. Photo : 4 phonèmes - 5 lettres - 4 graphèmes - ph Faux : 2 phonèmes - 4 lettres - 2 graphèmes - f Pourtant phonétiquement les 2 [f] s écrivent différemment. Même lorsque le nombre de graphèmes et de phonèmes sont identiques, il n y a pas même désignation. C est un système très complexe : il n y a pas de correspondance terme à terme entre les lettres, les phonèmes et les graphèmes. 2 % des mots se composent comme les lettres qui les composent (bal, bol...). 2. Le sous-système morphologique morphogrammes : 4

5 grammaticaux : accord genre, nombre, conjugaison. lexicaux : «grandeur»»grand» et «champêtre» «champ». liaison. 3. Le sous-système des homonymes : dont : les homophones : ce - se, son - sont, ces - ses, a - à, on - ont, et - est, ou - où, vers - vert - vair... et les homographes : fils, voile (le ou la) Le sous-système étymologique : philo Le sous-système idéographique. Majuscules - minuscules, ponctuation, accents, blancs, apostrophes, cédille... C est un sous-système très simple mais pas évident du tout au cycle 2. En particulier, les blancs entre les mots. En début de CE2 1 élève /3 n est pas très à l aise avec l apostrophe et 2 /3 hésitent encore avec le découpage des mots. III Vers une typologie des erreurs. Les exceptions existent et cela ne doit pas être un alibi au non - effort. Telle erreur relève le plus souvent de plusieurs sous-système, mais d un sous-système dominant. Phonogrammes erreur à l oral comme «manman» (surtout au cycle 2). Morphogrammes : méconnaissance des règles grammaticales et des séries lexicales (cycle 2 et 3). sous-système des homonymes (homophones) : problème de mémoire visuelle. sous-système des idéogrammes : blancs, séparation, problème de chaîne parlée / à la chaîne écrite. (cycle 2). sous-système étymologique (hors programme) : le maître donne la réponse. En France, on est essentiellement jugé sur son orthographe dans tous les domaines. TYPOLOGIE DES ERREURS : N. CATACH. C est une typologie simplifiée où une même erreur peut appartenir à 1 ou 2 autres types. Il ne faut pas hésiter à mettre une périphrase montrant que l on connaît le mot employé. Erreurs de type : Phonogrammique : (mauvais graphème pour le phonème) Sans changement de prononciation : «le lapain, dézert...». Avec changement de prononciation : «le lapan, désert (au lieu de dessert)...» Morphogrammique : (pas le bon graphème / à la grammaire ou / à la famille du mot) D ordre grammatical : «je court» D ordre lexical : «onorable». Homonymiques : Homographe : les fils, le - la voile (erreur uniquement détectée à l oral). Homophone : ses, sait, c est - son, sont - on, ont. Idéogrammiques : les blancs entre les mots, la ponctuation, l alternance majuscules, minuscules, les accents. Etymologique : Hors programme à l école primaire. Au cycle I : TP (tout petit), PS, MS, GS : cycle I GS, CP, CE1 : cycle II (la GS appartient à la fois au cycle I qu au cycle II. CE2, CM1, CM2 : cycle III Un certain pourcentage d enfant de GS peuvent commencer l apprentissage de début de cycle II à partir de janvier alors que les autres finissent le cycle I. Au cycle I, on fait des exercices structuraux grammaticaux, à l oral et sans terminologie :ex : on travaille sur le gallicisme : «C est moi qui suis le plus...», «C est eux qui sont les plus...», ou sur les formules interrogatives : «Qui est-ce qui viendra...?», «Qui viendra...?», «Viendra-t-il...?». Au cycle I, on fait de la grammaire implicite par imprégnation à l oral. Au cycle II, on fait la même chose en GS et en CP ; et en fin de CP et en CE1, on fait des exercices structuraux avec des étiquettes-mots et un début de terminologie. Ex : on cherche à reconstituer un puzzle avec : le petit frère, mangent, les oiseaux, les graines, mange, son yaourt. 5

6 RQ : la grammaire scolaire normative et d étiquetage est réductrice et traditionnelle : la grammaire doit être au service de la communication. La solution est d étudier les outils grammaticaux spécifiques à la production de tel type de texte. Ex : les expansions du groupe nominal (adjectif qualificatif, complément du nom, relative) étudiées en même temps que le travail sur le description et les indicateurs spatiaux. La grammaire. NB : faire comprendre et imprégner sont quand-même aujourd hui complémentaire. La grammaire pour la grammaire n est pas l objectif de l école. C est un gros problème car la grammaire est un ensemble très structuré et il faut lui trouver une place à l école. I Généralités Définition : c est l étude du système écrit. Etude systématique de la structure d une langue. Ensemble de règles qui servent à parler ou à écrire correctement. Ensemble de structures et de règles permettant d écrire tous les énoncés possibles. Ce qu on nous demande d enseigner à l école : IO «identifier», «connaître», «utiliser», «repérer», «transformer» sont des objectifs précis de connaissances. On dit que la grammaire doit servie dans la production d écrits. Le réinvestissement de la grammaire a un rendement quasiment nul. En fait, on nous demande de faire apprendre des choses qui ne servent pas. Doit-on donc continuer à faire de la grammaire, comment la considérer (comme un outil, comme utile à elle-même?). Pour que cela serve, on peut utiliser la grammaire comme un outil centré sur la production d écrits. A partir des écrits, on regarde les difficultés et les remédiations par rapport à la structure de la phrase. II Méthodologie A partir de choses simples (cycle II), habituer les élèves à se corriger en manipulant la langue à partir de constats d erreurs. C est un travail aussi bien collectif qu individuel : notion de résolution de problèmes métalinguistiques avec pour objectif, une réutilisation dans les écrits : l enfant y verra ainsi la nécessité de la grammaire. Le tout est de savoir programmer dans sa classe des activités mettant en interaction production d écrits et analyse grammaticale. A partir de l écrit, on fait identifier les règles que l on note dans un cahier de «mémorisation». (demandé par les IO). Les faits caractéristiques peuvent être repérés en lecture ou en activité : ex : les mots de liaison sont à repérer, classer, comprendre leur utilité, utiliser, mémoriser : On est ici dans la grammaire de texte. Ex : la concordance des temps (autrement appelée la cohérence des temps) : On fait des activités de réflexion, de synthèse servant à donner de la valeur aux temps. Puis un travail sur les accords GNS V (rq : en fin de CM2, les ¾ des enfants font l erreur lorsque le sujet et le verbe sont éloignés). Les compétences requises pour une telle activité sont : la reconnaissance du sujet, la connaissance des marques de l oral et de l écrit, les terminaisons, les marques. On suppose qu en partant des réflexions, on aura plus de facilité pour des activités : de transformations (intégration de personnages), de réécriture du texte, de closure, de classification d accords et de mise en ordre (reformuler, récapituler). A partir de toutes ces activités, il faut REINVESTIR. En essayant d écrire à la manière de, avec des guides d écriture par exemple. (les enfants s habituent à ce genre de travail). Apparemment on s intéresse plus au texte qu à la phrase mais il faut tout de même prendre en compte la phrase. III Exemple de séquence de grammaire. Point de vue d un IMF : faire une séance pour structurer la notion, pour avoir un minimum de connaissances, un minimum de bases. Deux types d activités : systématisation / imprégnation (exercices), et de réflexion et structuration (connaissances elles-même). Acquisition de réflexes sans réflexion par des exercices structuraux. C est une acquisition sous une forme directive. 6

7 Par reconstitution de textes : lecture du texte, discussion, relecture, questionnement pour retrouver les phrases. L objectif est l imprégnation de structures grammaticales (de textes), voire une mémorisation complète du texte. Imprégnation du squelette du texte comme il y a imprégnation de la technique opératoire de la division en maths, sans forcément savoir comment ça marche : exercices de mémorisation. Ex : Situation d écrit Orthographe Expression écrite Grammaire : subordonnée relative Grammaire : notion de complément du nom. Vocabulaire Lecture Exercices d imprégnation Différentes activités du français en interaction. Différentes démarches : manipulation, production, manipulation, mise en place de la règle (réduction, expansion de la phrase) : on construit la règle puis on utilise ce qu on vient d apprendre dans des textes différents, par d autres exercices d application, de consolidation, par traces écrites. 3 types d activités sur la grammaire : à partir d écrits, imprégnation, réflexion. RESUME : réflexion à partir de manipulations (expansions réductions, déplacements, substitutions. EMPLOYER, UTILISER (activité surtout orale) synthèse, s entraîner, évaluer. Jusqu en CE1, la grammaire est implicite. Orthographe Regarder la correction de la dictée et sa propre typologie des erreurs. En CP CE1, on fait de l orthographe phonétique : discriminer les sons en fonction de la position de la langue, des sensations ressenties. A partir du CE2, enseignement de nouveaux mots (environ 300 par an) + de l orthographe grammatical. Evaluation et progression : une dictée en début et fin d année puis évaluation suivant différents critères. Objectifs du CE2 : acquisition de 300 mots nouveaux, révision des autres, mots par imprégnation, quelques règles grammaticales (panneaux pour mémoire dans la classe). On met les mots en réseau (POUR LE MOIS DE MAI). Utilisation d un livre avec acquisition de mots par mémoire gestuelle, auditive et visuelle. Progression : travail et apprentissage des mots, puis dictée de mots, puis dictée préparée d environ 60 mots. La dictée n est pas l aboutissement de l orthographe : c est le support permettant de rebondir et d améliorer son orthographe évaluation formative. Regroupement de mots par différences ou similitudes (un chant, chanter, une pomme, comme, un enfant, pendant). Un enfant apprend seul grâce à des fiches auto-correctives. 7

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Maternelle Par le récit d événements du passé, par l observation du patrimoine familier (objets conservés dans la famille...), ils apprennent à distinguer

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Les apprentissages sont centrés sur la maîtrise de la langue (oral + écrit). - Ils impliquent

Plus en détail

Améliorer l'orthographe par la mise en place d'un codage des erreurs et d'une aide à la relecture

Améliorer l'orthographe par la mise en place d'un codage des erreurs et d'une aide à la relecture Améliorer l'orthographe par la mise en place d'un codage des erreurs et d'une aide à la relecture Plan 1 Constats et rappels 2 Objectifs 3 Rappels des textes officiels 4 Présentation de la typologie et

Plus en détail

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles

Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles Etude de la langue Situations courtes au Cycle 2 et mise en lien avec les compétences des 3 cycles NB : Pour chaque niveau, les connaissances et compétences acquises dans la classe antérieure sont à consolider.

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Champs Compétences / Composantes Typologie des erreurs possibles Suggestions de remédiation Connaissance des nombres entiers

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Tél : 02.31.93.53.00 N agrément 25 14 01086 14 Code APE : 8559 A S.A.RL au Capital de 15245 - Créée en

Plus en détail

Sites web éducatifs et ressources en français

Sites web éducatifs et ressources en français Sites web éducatifs et ressources en français Exercices en ligne pour le primaire Écriture Exercices sur les majuscules : http://grammaire.reverso.net/test.asp?q=test_majuscules Exercice de vocabulaire

Plus en détail

Scénario pédagogique :

Scénario pédagogique : Scénario pédagogique : Titre du scénario : Lecture découverte au CP Domaine des programmes : Lire Objectifs pédagogiques : favoriser la découverte de textes en autonomie en privilégiant la différenciation;

Plus en détail

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal 1. Rappels des programmes 2008 Rappels des connaissances et compétences que les élèves doivent maîtriser Grammaire : Au cycle 2 : 1. identification du

Plus en détail

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison...

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison... Analyse manuel CM2 Titre : Outils pour le français Auteurs : professeurs des écoles une agrégée d université Editeur : Magnard Année : Avril 2008 Descriptif du manuel COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents.

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents. Les alphas S1 A la bibliothèque S2 A la bibliothèque (2) TAOKI ET COMPAGNIE Période 1 Compétences visées Exercices Manipulation du code Grammaire Expression orale Expression écrite - S appuyer sur les

Plus en détail

Exemples d outils et d affichages dans une première école

Exemples d outils et d affichages dans une première école Exemples d outils et d affichages dans une première école Sommaire 1 Quelques fiches outils du classeur des CP. 2 Des outils d'élèves en CE1 sur le verbe. 3 La continuité des apprentissages du CE1 au CE2.

Plus en détail

FORMATION INTENSIVE PREMIER CONTACT CLIENTELLE (16 H)

FORMATION INTENSIVE PREMIER CONTACT CLIENTELLE (16 H) FORMATION INTENSIVE PREMIER CONTACT CLIENTELLE (16 H) (Vocabulaire spécifique à la profession ou approche touristique) ANGLAIS ALLEMAND - ESPAGNOL Durée : 4 demi-journées soit un total de 16 heures. Groupe

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 La production d écrits Programmation Cycle 3 École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 Production d'écrits Programmation Cycle 3 1 Conférence pédagogique / Stage École Trois Fontaines Dambenois,

Plus en détail

Livret d évaluation Cycle III

Livret d évaluation Cycle III Ecole Primaire Publique de Boz Attention, la page de garde de ce livret utilise la police Lucida Handwriting! Livret d évaluation Cycle III Elève Nom, Prénom : Date de naissance : / / Classe Année scolaire

Plus en détail

Une année. de Dictée$ CE2. Sélection par Albert Brugnon. Préparations de dictées par Béatrice Audo. Illustrations de David Vogel

Une année. de Dictée$ CE2. Sélection par Albert Brugnon. Préparations de dictées par Béatrice Audo. Illustrations de David Vogel Une année de Dictée$ CE Sélection par Albert Brugnon Préparations de dictées par Béatrice Audo Illustrations de David Vogel Une progression de dictées et leurs préparations qui couvrent l'ensemble d'une

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 La compréhension de texte repose sur 5 ensembles de compétence Compétences de décodage : fluence Compétences linguistiques : lexique, syntaxe Compétences

Plus en détail

Fiche connaissance ORTHOGRAPHE. Français 2 et 3

Fiche connaissance ORTHOGRAPHE. Français 2 et 3 Fiche connaissance Discipline Cycle ORTHOGRAPHE Français 2 et 3 Enseigner l orthographe 5 principes de base 1 Différencier connaissances et mise en oeuvre L enseignement de l orthographe doit viser à la

Plus en détail

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE Il est très important de comprendre l élève dans ses différences et ses défis; N hésitez pas à discuter avec l élève. Il pourra vous informer

Plus en détail

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages Le langage au cœur des apprentissages ( voir IO 2002) 1. Compétences de communication - répondre aux sollicitations

Plus en détail

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales BFT-FRANCE AVRIL 2015 SOMMAIRE Maitriser ma parole en public 3 Maitriser mes oraux d examen 4 Maitriser mon orthographe 5 Maitriser ma syntaxe à l écrit

Plus en détail

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012 Dictée à l adulte Animation du 19 décembre 2012 Déroulement de l animation Recueil des représentations sur la dictée à l adulte Les Instructions officielles Constat Définition et objectifs Modalités, déclencheurs

Plus en détail

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 CP Dans toutes les situations de somme et de différence (rappel : on est dans les deux cas dans le «champ additif) on demandera aux élèves de ne pas

Plus en détail

PROJET CYBERPLUME. Dictée n 3. Fiche enseignant n 1

PROJET CYBERPLUME. Dictée n 3. Fiche enseignant n 1 PROJET CYBERPLUME Dictée n 3 Fiche enseignant n 1 Lieu : salle informatique ou dans la classe si l école est en possession d une classe numérique Le matériel nécessaire : Un ordinateur par élève - photocopies

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

1. Le vocabulaire : quelques ancrages théoriques rapides... p. 9. 2. Comment organiser les apprentissages?... p. 15

1. Le vocabulaire : quelques ancrages théoriques rapides... p. 9. 2. Comment organiser les apprentissages?... p. 15 Sommaire Sommaire Tableau récapitulatif des fiches Activités................................ p. 6 Introduction........................................................... p. 8 1. Le vocabulaire : quelques

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point Renforcer l enseignement de l

Plus en détail

mémoire usage accent voyelles de quinze erreurs était de 26 % en 1987, il est aujourd hui de 46 %. Ce sont préfixe

mémoire usage accent voyelles de quinze erreurs était de 26 % en 1987, il est aujourd hui de 46 %. Ce sont préfixe moyenne en 1987 à onze en 2007. majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

RSEEG : Le verbe. SEANCE 1 Découverte de la notion Matériel : Texte par élève et agrandi Colliers figurines du verbe Etiquettes verbes dans une boite

RSEEG : Le verbe. SEANCE 1 Découverte de la notion Matériel : Texte par élève et agrandi Colliers figurines du verbe Etiquettes verbes dans une boite Fiche de préparation RSEEG : Objectifs principaux : Comprendre que le verbe est un mot qui exprime le plus souvent une action. Distinguer verbe à l infinitif et verbe conjugué. SEANCE Découverte de la

Plus en détail

Livret scolaire. Cours préparatoire

Livret scolaire. Cours préparatoire Inspection de l Éducation nationale 21 ème circonscription 24 avenue Jeanne d'arc 92160 Antony Livret scolaire Cours préparatoire Prénom : Nom : Date de naissance : Année scolaire Classe Ce livret scolaire

Plus en détail

CPC Mauriac Avril 2012. Cycle 3

CPC Mauriac Avril 2012. Cycle 3 CPC Mauriac Avril 2012 Cycle 3 La dictée, cet exercice scolaire qui reste indubitablement en mémoire de tous, peut-elle rendre les élèves plus autonomes et développer leur capacité de raisonnement? I -

Plus en détail

Numération Les nombres inférieurs à 59

Numération Les nombres inférieurs à 59 Numération Les nombres inférieurs à 59 Programmes de 2008 Connaître (savoir écrire et nommer) les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000. Repérer et placer ces nombres sur une droite graduée, les

Plus en détail

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL La méthode de correction expliquée ici s applique à la correction des erreurs de français signalées dans un texte. L étudiant, à travers la correction de son travail, doit être

Plus en détail

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010

SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE MON PROJET D ORIENTATION. Année 2009-2010 L Y C E E Rue du général Decaen 95120 ERMONT Téléphone : 0130727422 Télécopie : 0130725348 Année 2009-2010 SECONDE 7 MES COMPETENCES EN SECONDE PILIER 1 : MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE PILIER 2 : PRATIQUE

Plus en détail

LA PRODUCTION D ÉCRITS

LA PRODUCTION D ÉCRITS LA PRODUCTION D ÉCRITS AU CYCLE 3 Sevin Laëtitia CPC EPS - Circonscription d ALBI - Jeudi 21 mars 2013 Collège J.Jaurès 1- Comment construire une programmation en production d écrits? 2- Comment relier

Plus en détail

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie GENERALITES : Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie Nous parlerons des enfants diagnostiqués dysphasiques ou présentant des troubles du langage. Il en est de même pour les enfants dyslexiques.on parle

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

Grammaire Niveaux 4-5. 328 exercices pour les classes de CE2-CM1

Grammaire Niveaux 4-5. 328 exercices pour les classes de CE2-CM1 Grammaire Niveaux 4-5 328 exercices pour les classes de CE2-CM1 Les codes flash placés dans la marge permettent de retrouver facilement un exercice (la lettre indique le numéro du chapitre et le groupe

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes.

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes. Homophone Année et sujet: 6e année Domaine : Français Enseignant : Philippe Ledaga Attente : C4. publier ses textes. C5. intégrer ses connaissances des référents de la francophonie d ici et d ailleurs

Plus en détail

Présenter oralement et en langue latine un dieu romain à l aide du logiciel Images Actives

Présenter oralement et en langue latine un dieu romain à l aide du logiciel Images Actives Enseigner les Langues et Cultures de l Antiquité avec les TICE &é TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques

Plus en détail

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction MultiploDingo Manuel pédagogique Introduction Merci d avoir acheté le jeu MultiploDingo. Le but de ce jeu est de faciliter l apprentissage à l école primaire (CE1 au CM2) des notions suivantes: - Multiplications

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Livret de connaissances et de compétences CP - CE1

Livret de connaissances et de compétences CP - CE1 Proposition de livret de compétences - Nom Prénom Date de naissance Ecole Livret de connaissances et de compétences - FRANCAIS Langage oral Prononcer les sons et les mots avec exactitude Respecter l'organisation

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES 1 er DEGRE 5/LES APPRENTISSAGES B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Questionner oralement : Devez-vous payer pour que votre enfant aille à l école? Connaissez-vous

Plus en détail

Scénario TUIC. Titre du scénario

Scénario TUIC. Titre du scénario Titre du scénario Approche du nombre et des quantités C1-C2 Objectifs pédagogiques : Compétence attendue à la fin de l'école maternelle : - associer le nom des nombres connus avec leur écriture chiffrée

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : INFORMATIONS OBJECTIFS GENERAUX DU CYCLE 3 L e cycle 3 est le cycles des approfondissements. Ce cycle présente une spécificité affirmée. Il

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre des

Plus en détail

Nom :.. Prénom : Ecole :... Langage oral Lecture. Ecriture. Cahier de l élève. Evaluation fin CP

Nom :.. Prénom : Ecole :... Langage oral Lecture. Ecriture. Cahier de l élève. Evaluation fin CP Nom :.. Prénom : Ecole :... Langage oral Lecture Cahier de l élève Ecriture Evaluation fin CP Maîtrise de la langue et prévention de l illettrisme - IA 79 Programmes 2008 Exercice 1 Compétence : Connaître

Plus en détail

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes»

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» 5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» Niveau : cycle 3 Modèle proposé : séquence de 2 séances Certaines activités peuvent être proposées périodiquement (entraînement, consolidation..)

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

CM2 LES NOUVEAUX. Outils Français. Guide du maître. Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles

CM2 LES NOUVEAUX. Outils Français. Guide du maître. Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles LES NOUVEAUX Outils pour le Français CM2 Guide du maître Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles sommaire Proposition de programmation... 4 Grammaire La phrase et

Plus en détail

La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section

La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section Animation pédagogique 2007 2008 Circonscription d Avion La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section Jean-Yves Bourdrez Georges Gavory David Dhersin

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1

GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1 ACADEMIE DE MONTPELLIER Groupe académique d inspecteurs et formateurs en langues vivantes GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1 Etre capable de comprendre les points

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Cahier de l élève. Maîtrise de la langue française Nombres et calcul. NOM : Prénom de l élève : Classe : Evaluation fin CP 2011-2012 page 1

Cahier de l élève. Maîtrise de la langue française Nombres et calcul. NOM : Prénom de l élève : Classe : Evaluation fin CP 2011-2012 page 1 Evaluation de fin de CP Cahier de l élève Maîtrise de la langue française Nombres et calcul NOM : Prénom de l élève : Classe : CP 2011-2012 Evaluation fin CP 2011-2012 page 1 Evaluation fin CP 2011-2012

Plus en détail

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS CO-INTERVENTION Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS la co-intervention dans le cadre de la remédiation: ex mathématique en CE2

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

ACQUISITIONS DES NOTIONS GRAMMATICALES 1 - Principes dont il faudra tenir compte A. Acquisition de notions grammaticales.

ACQUISITIONS DES NOTIONS GRAMMATICALES 1 - Principes dont il faudra tenir compte A. Acquisition de notions grammaticales. ACQUISITIONS DES NOTIONS GRAMMATICALES 1 - Principes dont il faudra tenir compte A. Acquisition de notions grammaticales. Un concept s acquiert à partir d exemples, de contre-exemples dont on dégage des

Plus en détail

TITRE REF QTE PRIX TOTAL

TITRE REF QTE PRIX TOTAL Bon de commande à retourner à Nom :... Établissement :...... N et rue : :... Code postal :... Localité : :... CRDP Poitou-Charentes 6 rue Sainte Catherine 86034 Poitiers Cedex Tél. : 05 49 60 67 60 Fax.

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM Détour historique En 1909:«Les exercices de calcul mental figureront à l emploi du temps et ne devront pas être sacrifiés à des

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT Présecondaire Secondaire FRA-P031-3 FRA-P033-4 FRA-1031-3 FRA-5145-1 JUILLET 1996 TROISIÈME SECONDAIRE FRA-3034-1 er 1 OBJECTIF TERMINAL LIRE Lire des

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Discipline : N /.Séance : Etre capable de trouver un verbe dans une phrase Niveau : Objectifs Prérequis Durée : Retrouver le verbe conjugué dans la phrase quel que soit le temps (temps simples / temps

Plus en détail

SEQUENCE I : les Récits d'aventures

SEQUENCE I : les Récits d'aventures Cette séquence inaugurale sur les récits d aventures, a été réalisée par Mme Barbara LEPEU, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves de 5 ème du Collège Giono à Orange. Elle précède une lecture en

Plus en détail

Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. 1) Propositions concernant les contenus d enseignement :

Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. 1) Propositions concernant les contenus d enseignement : Inspection générale d allemand Mesures pour améliorer l efficacité de l enseignement de l allemand. Les décisions prises lors du Conseil des ministres franco-allemand de Berlin d octobre 2004 offrent de

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Enseigner la compréhension au Ce1. Rendre les stratégies explicites

Enseigner la compréhension au Ce1. Rendre les stratégies explicites Enseigner la compréhension au Ce1 Rendre les stratégies explicites Instructions officielles Le niveau attendu en début de CE1 les composantes de l acte de lire Ecole Paul Claudel sept 2012 Questions 1.Comment

Plus en détail

Quelques précisions. La phonologie c est l étude de l association d une phonie àune ou plusieurs graphies, de son chant àson écriture.

Quelques précisions. La phonologie c est l étude de l association d une phonie àune ou plusieurs graphies, de son chant àson écriture. Lecture au CP/CE1 Atelier des suppléants Privas le 19/01/11 DDEC 07 et 26 Quelques précisions Lire c est accéder àla compréhension de ce qui a étélu en utilisant des techniques de reconnaissance globale

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail