Phase avant-projet : Conception de solutions de poutres à treillis et de poteaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Phase avant-projet : Conception de solutions de poutres à treillis et de poteaux"

Transcription

1 Phase avant-projet : Conception de solutions de poutres à treillis et de poteaux Ce document présente différentes applications de treillis ainsi que des exemples de conception de treillis et de poteaux pour des bâtiments à un seul niveau. Sommaire 1. Introduction 2 2. Poutres à treillis 2 3. Poteaux 7 4. Références 8 Page 1

2 1. Introduction Une poutre à treillis peut se définir comme étant une poutre à âme ouverte, formée par un agencement triangulaire d'éléments linéaires. Un agencement type de treillis est illustré à la Figure 1.1. Cet agencement est doté de «membrures» (l'équivalent des semelles) parallèles, «l'âme» étant composée d'un mélange de «diagonales» et de «montants», ces derniers étant disposés à angle droit par rapport aux membrures. De nombreux autres agencements de treillis sont possibles : avec d'autres dispositions des diagonales, parfois avec seulement des diagonales (pas de montants), parfois avec des membrures non parallèles. A B C D Légende : A Membrure supérieure, B Montant, C Diagonale, D Membrure inférieure Figure 1.1 Différentes parties d'une poutre à treillis 2. Poutres à treillis Le principal avantage d une poutre à treillis par rapport aux autres solutions tient au fait, qu'à l'aide d'une conception adéquate, elle permet d'obtenir un élément porteur efficace, solide et rigide. Le choix pour la structure de couverture entre une poutre à treillis et une poutre en acier à âme pleine est souvent d'ordre économique, où la portée et l importance de la charge comptent pour beaucoup. Plus la poutre en acier à âme pleine est massive et présente des portées importantes, plus le treillis permet de dégager des économies de poids ; lorsque les gains en matériau compensent le surcoût de fabrication, l'option du treillis est retenue. Lorsqu il s agit de choisir entre une poutre à treillis articulée et une poutrelle laminée à chaud articulée, le treillis est généralement le meilleur choix pour des portées supérieures à 15 m avec des charges élevées. Souvent, le moyen le plus économique pour stabiliser un bâtiment non cloisonné consiste à choisir une ferme de toiture avec poteaux articulés et une tôle de couverture servant à la fois de contreventement latéral aux arbalétriers et de diaphragme pour transférer les forces du vent vers les contreventements. Lorsqu'il est important de limiter au maximum la hauteur du bâtiment, ou lorsqu'il y a peu de place pour intégrer un contreventement vertical, la réalisation de portiques peut-être envisagée: ils présentent en effet une hauteur de section moindre du fait qu'ils sont soumis à une répartition différente du moment de flexion. La possibilité de faire passer dans l'âme d'un treillis les conduits de ventilation et de réseaux et des équipements techniques est un avantage à considérer. 2.1 Applications Les treillis sont principalement utilisés dans les fermes de toiture et les contreventements, où ils sont alors considérés comme des poutres à treillis, voir la Figure 2.1. Parfois, il peut aussi Page 2

3 être avantageux de les utiliser pour des chevêtres et des poteaux, par exemple dans le cas de poteaux de très grande taille présentant un moment fléchissant dominant. Légende : A Contreventement horizontal destiné à être utilisé avec des poteaux articulés B-B Ferme de toiture C-C et D-D Contreventements verticaux Figure 2.1 Treillis 2.2 Conception Il convient de concevoir la poutre à treillis pour faire en sorte que les charges s'exercent au niveau des noeuds d assemblages, afin de réduire au maximum l'ampleur du moment de la membrure. Cela signifie que les pannes sont posées au-dessus des assemblages de la membrure supérieure et que les poutres pour des monte-charges sont suspendues au niveau des assemblages de la membrure inférieure. Lorsque les dimensions des membrures sont importantes il est possible d'appliquer des charges mineures entre les noeuds d assemblages Fermes de toiture Dans les bâtiments industriels, les portées courantes vont de 12 à 35 m. Les fermes de toiture sont fabriquées en atelier puis transportées sur le chantier de construction, si possible d'un seul tenant. Il est possible de diviser en deux ou en plusieurs parties les composants les plus longs, pour les assembler sur site. Pour les bâtiments larges et si des poteaux internes sont acceptables, il est préférable de diviser le bâtiment en deux parties. Pour éviter d'avoir un chéneau interne qui présente toujours un risque de fuite, il est possible de conserver une crête et d'utiliser deux fermes à treillis, voir la Figure 2.2. Du fait que, normalement, la hauteur libre requise se situe à la partie la plus basse des arbalétriers, la hauteur disponible au milieu Page 3

4 du bâtiment est importante : il est possible d'en profiter pour y placer une poutre à treillis principale et se passer ainsi d'un poteau intérieur sur deux. B b c h b b b a a a a a A B B-B Légende A Ferme de toiture a poteau B-B Poutre à treillis principale b ferme de toiture h Hauteur disponible pour la poutre à treillis principale c poutre à treillis principale Figure 2.2 Ferme de toiture et poutre à treillis principale L'inclinaison du toit est normalement choisie entre 1:16 ou 1:10, en fonction du type de toiture. Une inclinaison inférieure à 1:16 est à utiliser avec prudence : en effet, la flèche diminue l'inclinaison et si la pente réelle du toit devient trop faible, il y a un risque que l'eau ne s'écoule pas correctement et qu'il se produise une accumulation d'eau (effet de mare). La pente la plus faible possible dépend de l'importance de la charge de neige. Pour obtenir une estimation grossière de la hauteur de coupe à retenir pour une poutre à treillis à deux versants, il est recommandé d'observer le rapport suivant : pour une inclinaison de toit de 1:16 H = L/25 L/30 et pour une inclinaison de 1:10 H = L/35 to L/40 où H correspond à la hauteur au niveau de l'appui. Pour les poutres à treillis à membrures parallèles, le rapport est d'environ H = L/20. Les modèles de poutres à treillis les plus généralement utilisés sont illustrés à la Figure 2.3, où (a) est sans doute le treillis le plus habituel en raison de la simplicité de ses détails. La Figure 2.3(b) représente un treillis du même genre, mais renforcé par des montants pour les portées plus importantes. La Figure 2.3(c) présente un treillis où toutes les diagonales sont sollicitées en traction et où les montants plus courts conduisent les efforts de compression ; ainsi, il est possible d'utiliser pour les diagonales de petites sections transversales, pour assurer une conception économique. (a) (b) Figure 2.3 Modèles types de poutres à treillis Page 4

5 Pour garantir une fabrication rationnelle, les profilés les plus rentables pour les poutres à treillis sont généralement des profilés en C ou des cornières, voir la Figure 2.4. Plusieurs entreprises sont spécialisées dans la production d arbalétriers de ce type. Un autre profilé lui aussi fréquemment utilisé est un profil creux rectangulaire (RHS). Lorsque les membrures sont sollicitées par des charges entre les nœuds d assemblage des treillis, ce qui génèrent des moments de flexion, un profilé en I peut s avérer être la meilleure solution. a A a a-a b B b b-b Légende : A Poutre à treillis avec profilés en U, B Poutre à treillis avec profils RHS Figure 2.4 Arbalétriers dotés de sections transversales différentes Les flèches posent généralement un problème d'ordre mineur avec ce type de bâtiments. Il est donc souvent économique de choisir une nuance d'acier d'au moins S355. Les sections laminées à chaud constituent le choix le plus habituel, bien qu'il soit également possible d'utiliser des sections formées à froid Montage Les fermes de toiture sont généralement soudées en atelier pour être transportées d'un seul tenant. Lorsque la dimension de la poutre à treillis ne permet pas de la transporter d'un seul tenant, celle-ci est fabriquée en plusieurs parties qui sont assemblées sur site. Dans la plupart des pays européens, il est généralement possible de transporter des poutres à treillis qui font jusqu à 20 m de long et 3,5 m de hauteur. Pour les poutres à treillis de grande portée, il est important d'inclure un calcul pour l'étape de montage. Par exemple, si la poutre à treillis est soulevée sur toute sa longueur, celle-ci doit être conçue pour pouvoir supporter son propre poids, sans maintien. Il se peut aussi que le bâtiment nécessite des maintiens provisoires (consulter le document SS048). Page 5

6 2.2.3 Contreventements Le contreventement horizontal d'une toiture fonctionne à la manière d'une poutre s'appuyant contre des contreventements verticaux. En général, les pannes servent de membrures et la poutre à treillis est complète une fois que des diagonales lui sont ajoutées. Les contreventements verticaux sont disposés dans les lignes de poteaux et se servent des poteaux comme éléments de membrure. Pour minimiser les effets des changements de températures dans les bâtiments longs, il est recommandé de disposer les treillis le plus près possible du milieu du bâtiment. En fonction de la conception, les diagonales peuvent être sollicitées en traction seulement, ou en traction et compression, voir la Figure 2.5. Si les déformations ne sont pas déterminantes, il est plus économique d'opter pour la conception «en traction seulement». Des aspects économiques déterminent le choix de la section transversale ; pour les éléments sollicités en traction seulement, il est recommandé d'employer des barres rondes, des sections en L ou des sections en C. Pour les éléments sollicités en compression, un profil creux carré peut-être un bon choix (RHS). Il est cependant parfois plus économique de choisir une section en H, du fait que les assemblages sont plus faciles à réaliser, ou lorsque des appareils de levage infligent d'importants moments de flexion. Le contreventement est généralement décalé par rapport à la poutre de roulement et l'effort horizontal de la poutre de roulement exerce ce moment fléchissant. Les diagonales de ce type sont généralement contreventées pour parer à un flambement par rapport à l'axe faible, comme l'illustre la Figure 2.5(b). 1 (a) (c) (b) (d) Légende : (a) Contreventement sollicité en compression et en traction, sans poutre de roulement (b) Contreventement sollicité en compression et en traction, avec poutre de roulement (c) Contreventement sollicité en traction, sans poutre de roulement (d) Contreventement sollicité en traction, avec poutre de roulement 1 Contreventement optionnel 2 Poutre de roulement Figure 2.5 Agencements types de contreventement dans les murs Page 6

7 3. Poteaux Dans les bâtiments industriels, en plus de remplir leur fonction de support de charges verticales dues à un enneigement, aux appareils de levage, etc., les poteaux doivent être conçus pour résister à la flexion exercée par des charges de vent au niveau de la structure du mur extérieur, et par les charges horizontales exercées par les appareils de levage. Étant donné que les charges horizontales entraînent des moments de flexion dans les poteaux, les profilés laminés HEA forment la section transversale la plus habituelle. Les profilés HEB, IPE et RHS sont aussi utilisés et, pour les plus bâtiments de plus grande taille, des profilés H en PRS ou en caisson, et parfois des treillis, sont utilisés. Les différents types de poteaux habituels sont illustrés à la Figure 3.1. A B C D E Légende : C HEA, HEB avec appui pour une poutre de A RHS roulement B HEA, HEB, IPE D PRS avec appui pour une poutre de roulement E Treillis avec appui pour une poutre de roulement Figure 3.1 Différents types de poteaux Page 7

8 2.1 Conception Les poteaux en RHS présentent une forte capacité portante pour des charges verticales, mais ils sont moins économiques pour supporter des charges horizontales. De ce fait, ils conviennent bien à des poteaux internes, dans des bâtiments dépourvus d'appareils de levage. Pour les poteaux externes dans les bâtiments de grande hauteur, sollicités par de fortes charges de vent, et pour les poteaux internes soutenant des appareils de levage, une meilleure option consiste à retenir une section en H pour sa plus grande résistance à la flexion relativement à son poids d'acier. Des profilés IPE peuvent être utilisés pour certaines applications, mais ils sont plus élancés par rapport à l'axe faible et nécessitent des contreventements latéraux étroitement espacés. Dans des bâtiments industriels de plus grande taille abritant des appareils de levage lourds, des PRS de sections en H ou en caisson sont utilisés. Il est possible d'envisager un profil asymétrique en raison de la charge excentrée. Une assise naturelle pour la poutre de roulement peut être formée en changeant le type de profilé. Le poteau treillis illustré à la Figure 3.1E n'est utilisé que dans les très grands bâtiments, équipés de très lourds appareils de levage, comme par exemple dans une aciérie. 4. Références 1 L. Cederfeldt, Hallbyggnader, SBI Publ. 53, Stålbyggnadsinstitutet, Stockholm 1977 Page 8

9 Enregistrement de la qualité TITRE DE LA RESSOURCE Phase avant-projet : Conception de solutions à treillis et à poteaux Référence(s) DOCUMENT ORIGINAL Nom Société Date Créé par Björn Uppfeldt SBI Contenu technique vérifié par Bernt Johansson SBI Contenu rédactionnel vérifié par Contenu technique approuvé par les partenaires : 1. Royaume-Uni G W Owens SCI 23/05/06 2. France A Bureau CTICM 23/05/06 3. Suède B Uppfeldt SBI 23/05/06 4. Allemagne C Müller RWTH 23/05/06 5. Espagne J Chica Labein 23/05/06 Ressource approuvée par le Coordonnateur technique G W Owens SCI 29/01/08 DOCUMENT TRADUIT Traduction réalisée et vérifiée par : eteams International Ltd. 28/09/06 Ressource traduite approuvée par : JP Grimault CTICM 08/12/06 Page 9

Phase avant-projet : Toitures pour les structures résidentielles constituées d'éléments minces en acier

Phase avant-projet : Toitures pour les structures résidentielles constituées d'éléments minces en acier Phase avant-projet : Toitures pour les structures résidentielles constituées d'éléments Ce document introduit l'utilisation d'une ossature légère en acier pour le support des toitures dans les constructions

Plus en détail

2. Construction hybride avec des éléments laminés à chaud et des éléments formés à froid 2

2. Construction hybride avec des éléments laminés à chaud et des éléments formés à froid 2 Phase avant-projet : Construction hybride constituée d'éléments en acier minces et d'éléments en acier laminés à chaud pour constructions résidentielles Ce document introduit le concept de l'utilisation

Plus en détail

Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg

Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg Dans cet immeuble commercial impressionnant de 8 étages, l'utilisation de mesures de protection incendie actives et d'ingénierie

Plus en détail

Etude de cas : Bâtiment résidentiel de 19 étages à Deansgate, Manchester, Royaume-Uni

Etude de cas : Bâtiment résidentiel de 19 étages à Deansgate, Manchester, Royaume-Uni Etude de cas : Bâtiment résidentiel de 19 étages à Deansgate, Manchester, Royaume-Uni No 1 Deansgate est le plus haut bâtiment résidentiel construit au Royaume-Uni depuis les années 70. Il s'agit d'une

Plus en détail

Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles

Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles Ce document introduit l'utilisation de montants légers en acier pour les murs porteurs et les cloisons non structurales. Il

Plus en détail

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Ce document présente l'utilisation de dalles en béton, de semelles filantes et de systèmes de micropieux

Plus en détail

Phase avant-projet : Obtention de services de conception pour habitations résidentielles constituées d'éléments minces en acier

Phase avant-projet : Obtention de services de conception pour habitations résidentielles constituées d'éléments minces en acier Phase avant-projet : Obtention de services de conception pour habitations résidentielles constituées d'éléments minces en acier Ce document décrit les différentes méthodes d'obtention de services de conception

Plus en détail

Phase avant-projet : Incidence de l'implantation d'un bâtiment multi-étagé à ossature métallique sur sa conception

Phase avant-projet : Incidence de l'implantation d'un bâtiment multi-étagé à ossature métallique sur sa conception Phase avant-projet : Incidence de l'implantation d'un bâtiment multi-étagé à ossature métallique sur sa conception Passe brièvement en revue différents types d'implantation et leur incidence sur le processus

Plus en détail

Phase avant-projet : Performance acoustique d'une construction résidentielle à ossature légère en acier

Phase avant-projet : Performance acoustique d'une construction résidentielle à ossature légère en acier Phase avant-projet : Performance acoustique d'une construction résidentielle à Ce document décrit les moyens pratiques d'assurer une performance acoustique satisfaisante dans les constructions résidentielles

Plus en détail

Etude de cas : Centre d'expositions de Bilbao, Espagne

Etude de cas : Centre d'expositions de Bilbao, Espagne Etude de cas : Centre d'expositions de Bilbao, Espagne Le BEC est le nouveau centre d'expositions de la ville de Bilbao, en Espagne. Composé de 6 halls, il occupe une superficie de 117 000 mètres carrés.

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à ossature légère en acier

Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à ossature légère en acier Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à Ce document décrit comment obtenir une performance thermique satisfaisante dans une construction légère en acier par l'application

Plus en détail

Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier

Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier Fournit des informations nécessaires à la prise de décisions efficaces

Plus en détail

Phase avant-projet : Planchers intermédiaires dans les structures résidentielles constituées d'éléments minces en acier

Phase avant-projet : Planchers intermédiaires dans les structures résidentielles constituées d'éléments minces en acier Phase avant-projet : Planchers intermédiaires dans les structures résidentielles constituées d'éléments minces en acier Ce document introduit l'utilisation de sections minces en acier pour le support des

Plus en détail

NCCI : Assemblages de poteaux avec appui direct

NCCI : Assemblages de poteaux avec appui direct NCCI : Assemblages de poteaux avec appui direct Ce NCCI fournit une méthode de dimensionnement des composants d'un assemblage de poteaux avec appui direct et couvre-joints boulonnés d'âme et de semelle.

Plus en détail

Structures métalliques. Willy Naessens 83

Structures métalliques. Willy Naessens 83 Structures métalliques Willy Naessens 83 Les structures métalliques sont - entre autres- utilisées pour les constructions de PME, les constructions agricoles, les complexes de bureaux et les grands complexes

Plus en détail

Phase avant-projet : Présentation de systèmes structuraux pour des bâtiments à un seul niveau

Phase avant-projet : Présentation de systèmes structuraux pour des bâtiments à un seul niveau Phase avant-projet : Présentation de systèmes structuraux pour des bâtiments Ce document décrit l'éventail de systèmes structuraux couramment utilisés pour les bâtiments et de grande portée. Les descriptions

Plus en détail

Etude de cas : Ingénierie incendie d'un stade de football couvert, Finlande

Etude de cas : Ingénierie incendie d'un stade de football couvert, Finlande Etude de cas : Ingénierie incendie d'un stade de football couvert, Finlande Un stade de football couvert de 70 m de portée, construit au moyen d'un arc en acier, a été soumis à une analyse selon les principes

Plus en détail

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail

Plus en détail

L OSSATURE METALLIQUE

L OSSATURE METALLIQUE Communauté d Agglomération Saint Etienne Métropole ZENITH SAINT ETIENNE L OSSATURE METALLIQUE Le 21 mai 2008 Joseph NOC L ossature métallique du ZENITH de SAINT ETIENNE a été créée en 4 parties différentes

Plus en détail

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles Les principales pièces des charpentes traditionnelles La charpente (fig. 5.1 et 5.2) : ensemble de pièces en bois qui portent la couverture. Les charpentes présentent diverses formes et différentes pentes

Plus en détail

Phase avant-projet : Liste de vérification pour le calcul du comportement au feu de maisons unifamiliales

Phase avant-projet : Liste de vérification pour le calcul du comportement au feu de maisons unifamiliales Phase avant-projet : Liste de vérification pour le calcul du comportement au feu de Ce document présente une vue d'ensemble des principales questions à envisager en matière de sécurité incendie dans la

Plus en détail

Phase avant-projet : Conception d'un empannage

Phase avant-projet : Conception d'un empannage Phase avant-projet : Conception d'un empannage Ce document fournit les informations nécessaires à la conception de l'empannage d'un bâtiment à ossature en acier. Il donne des précisions sur l'interaction

Plus en détail

Phase avant-projet : Sélection de la stratégie d'ingénierie incendie appropriée pour les bâtiments à un seul niveau

Phase avant-projet : Sélection de la stratégie d'ingénierie incendie appropriée pour les bâtiments à un seul niveau Phase avant-projet : Sélection de la stratégie d'ingénierie incendie appropriée pour les Les présentes informations traitent des approches d'ingénierie incendie les plus appropriées dans des cas spécifiques

Plus en détail

Etude de cas : Acier exposé de la Chambre de commerce du Luxembourg

Etude de cas : Acier exposé de la Chambre de commerce du Luxembourg Etude de cas : Acier exposé de la Chambre de commerce du Luxembourg Le nouveau siège de la Chambre de commerce du Luxembourg offre par son architecture une vitrine pour l'utilisation de l'acier. Son rendement

Plus en détail

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'iéna, Paris

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'iéna, Paris Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'iéna, Paris Réhabilitation d'un immeuble de bureaux situé au cœur de Paris, avec pour impératifs la conservation d'une façade existante et le recours à de

Plus en détail

LES LIAISONS EN STRUCTURES METALLIQUES

LES LIAISONS EN STRUCTURES METALLIQUES ET 231 LIAISONS ENTRE SOLIDES LES LIAISONS EN STRUCTURES METALLIQUES 1- Liaisons en structures métalliques 1-1 Encastrement 1-2 Articulation 1-3 Appui simple 1-4 Cas particulier ET231 1/6 STI2D 1- Liaisons

Plus en détail

STRUCTURES METALLIQUES

STRUCTURES METALLIQUES 3 STRUCTURES METALLIQUES Structures métalliques 3 Introduction La moitié des réalisations des constructions industrielles Willy Naessens sont construites avec des structures métalliques. Cette technique

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

Guide à l'intention du client : Valeur économique de la construction en acier pour les bâtiments commerciaux

Guide à l'intention du client : Valeur économique de la construction en acier pour les bâtiments commerciaux Guide à l'intention du client : Valeur économique de la construction en acier pour Ce guide présente de manière concise les avantages de l'acier dans la construction de bâtiments commerciaux, à la fois

Plus en détail

Etude de cas : Ingénierie incendie des halls d'airbus, Toulouse, France

Etude de cas : Ingénierie incendie des halls d'airbus, Toulouse, France Etude de cas : Ingénierie incendie des halls d'airbus, Toulouse, France Une usine d'assemblage a été construite pour le plus gros avion du monde, l'airbus A380. Elle comprend sept bâtiments à structure

Plus en détail

Etude de cas : Le système OpenHouse, Suède

Etude de cas : Le système OpenHouse, Suède Etude de cas : Le système OpenHouse, Suède Le système OpenHouse utilise des modules pré-équipés à ossature légère en acier, montés dans une structure à poteaux métalliques, pour la construction de bâtiments

Plus en détail

Etude de cas : Isozaki Atea, Bilbao, Espagne

Etude de cas : Isozaki Atea, Bilbao, Espagne Etude de cas : Isozaki Atea, Bilbao, Espagne Isozaki Atea est un projet mixte dans un quartier délabré de l'uribitarte, à côté du musée Guggenheim de Bilbao. Le projet a été conçu par Arata Isozaki, éminent

Plus en détail

Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements multi-étagés

Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements multi-étagés Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements Ce document présente une vue d'ensemble des principales questions à envisager en matière de sécurité incendie dans

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul des fermes de toiture

NCCI : Conception et calcul des fermes de toiture CCI : Conception et calcul des fermes de toiture Ce CCI aborde certains aspects particuliers de la conception et du calcul d'une ferme de toiture. Il explique notamment comment tenir compte des excentrements

Plus en détail

Charpentes métalliques

Charpentes métalliques Charpentes métalliques SOMMAIRE 1- Généralités.... 2 2- Terminologie.... 2 a) Profils associés.... 3 b) Assemblages.... 3 3- Analyse fonctionnelle.... 4 a) Critère mécanique.... 4 b) Critère incendie....

Plus en détail

Phase avant-projet : Effet diaphragme dû à l'enveloppe

Phase avant-projet : Effet diaphragme dû à l'enveloppe Phase avant-projet : Effet diaphragme dû à l'enveloppe Ce document donne des informations sur les points importants à considérer lorsque l'on prend en compte l'effet diaphragme. Il présente également les

Plus en détail

Etude de cas : Logements sociaux à Reims

Etude de cas : Logements sociaux à Reims Etude de cas : Logements sociaux à Reims Une ossature métallique mixte et des dalles de plancher en béton, combinées avec des murs de façade et des cloisons en acier léger, ont été employés pour créer

Plus en détail

Gymnase à Rillieux-La-Pape, Rhône en structure bois et isolation paille

Gymnase à Rillieux-La-Pape, Rhône en structure bois et isolation paille Gymnase à Rillieux-La-Pape, Rhône G. Bonnet, M. Rolland 1 Gymnase à Rillieux-La-Pape, Rhône en structure bois et isolation paille Guillaume Bonnet Arborescence Lyon, France Max Rolland Tectoniques / Architectes

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

Bacs métalliques sertis. Kalzip Droit. Vu pour enregistrement le 22 mars 2007

Bacs métalliques sertis. Kalzip Droit. Vu pour enregistrement le 22 mars 2007 Avis Technique 5/06-1856*01 Add Additif à l'avis Technique 5/06-1856 Avant d utiliser ce système, il est indispensable de prendre connaissance de l Avis Technique 5/06-1856 en tenant compte de l additif

Plus en détail

Le centre Georges Pompidou. Auteurs: Virginie Bastin Thomas Janssen Denis Matagne Guillaume Derwa

Le centre Georges Pompidou. Auteurs: Virginie Bastin Thomas Janssen Denis Matagne Guillaume Derwa Le centre Georges Pompidou Auteurs: Virginie Bastin Thomas Janssen Denis Matagne Guillaume Derwa Le Centre Pompidou est un centre polyculturel Bâtiment très novateur à l époque, il est orné de cheminées

Plus en détail

La toiture. Cette dernière reste surprenante. Extrêmement résistante, facile à poser, d'une portée libre

La toiture. Cette dernière reste surprenante. Extrêmement résistante, facile à poser, d'une portée libre La toiture La toiture d une habitation est un élément qui demandera une juste réflexion quant à son choix. Le premier critère sera porté sur le poids que la structure devra supporter en plus de son poids

Plus en détail

Phase avant-projet : Poutres secondaires pour bâtiments multi-étagés à usage commercial et résidentiel

Phase avant-projet : Poutres secondaires pour bâtiments multi-étagés à usage commercial et résidentiel Phase avant-projet : Poutres secondaires pour bâtiments multi-étagés à usage Ce document présente les principaux aspects d une conception économique de poutres secondaires dans des bâtiments multi-étagés,

Plus en détail

NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H)

NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H) SN12a-FR-EU NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H) Ce NCCI fournit des abaques de dimensionnement dans le but d'aider le projeteur à sélectionner les sections laminées en

Plus en détail

STRESSI Calcul de Structures & Informatique

STRESSI Calcul de Structures & Informatique STRESSI Calcul de Structures & Informatique Bureaux : 6 Rue Joachim du Bellay 78590 NOISY LE ROI Standard: 01.30.56.74.34 Mobile 06.50.302.403 Email : info@stressi.fr DEMONSTRATION ARIANE BOIS Introduction

Plus en détail

Introduction au dimensionnement des ouvrages

Introduction au dimensionnement des ouvrages Chapitre I Introduction au dimensionnement des ouvrages La fonction première d un bâtiment est de mettre à l abri les personnes et les biens face aux aléas climatiques : principalement la pluie, la température,

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 1B CONSTRUCTION METALLIQUE : INTRODUCTION A LA CONCEPTION. Leçon 1B.5.1

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 1B CONSTRUCTION METALLIQUE : INTRODUCTION A LA CONCEPTION. Leçon 1B.5.1 ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 1B CONSTRUCTION METALLIQUE : INTRODUCTION A LA CONCEPTION Leçon 1B.5.1 Introduction à la conception des bâtiments industriels courants Fichier : L1B-5-1.doc OBJECTIF Décrire les

Plus en détail

Données : Tableaux de classification des sections de profilés européens laminés à chaud (profilés IPE et HE)

Données : Tableaux de classification des sections de profilés européens laminés à chaud (profilés IPE et HE) Données : Tableaux de classification des sections de profilés européens laminés à chaud Ce NCCI contient des tableaux de classification des sections de profilés IPE et HE, conformément aux règles de l'eurocode.

Plus en détail

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section.

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section. POUTRE SIMPLE LINTEAU COUVERTURE 3.1 Introduction - considérations générales. On définit la flèche f comme la déformation maximale d un élément de structure soumis à une flexion simple (Mf). La flèche

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement

Plus en détail

BÂTIMENTS EN ACIER EN EUROPE

BÂTIMENTS EN ACIER EN EUROPE PROJET SKILLS BÂTIMETS E ACIER E EUROPE Bâtiments en acier à simple rez-dechaussée Partie 5 : Conception et calcul des structures à treillis Octobre 013 Bâtiments en acier à simple rez-dechaussée Partie

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

MONTAGE ET CONTREVENTEMENT DES FERMES

MONTAGE ET CONTREVENTEMENT DES FERMES MONTAGE ET CONTREVENTEMENT DES FERMES Le Service de plans canadiens prépare des plans et des feuillets indiquant comment construire des bâtiments agricoles, des bâtiments d'élevage, des entrepôts et des

Plus en détail

1.5. Documents de présentation : notes de calcul de structure

1.5. Documents de présentation : notes de calcul de structure 1.5. Documents de présentation : notes de calcul de structure 1. Objet du présent rapport: La mission de vérification confiée au bureau d études techniques CAP Structures par la société CONTAINER SYSTEMES

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Etude de cas : Raines Court, Londres, Royaume-Uni

Etude de cas : Raines Court, Londres, Royaume-Uni Etude de cas : Raines Court, Londres, Royaume-Uni Ce bâtiment de six étages, entièrement modulaire, est composé de 127 modules de 3,8 m de largeur sur 11,6 m de longueur. Deux modules constituent un logement.

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

Etude de cas : Bâtiment Airforge situé à Pamiers, France

Etude de cas : Bâtiment Airforge situé à Pamiers, France Etude de cas : Bâtiment Airforge situé à Pamiers, France Bâtiment typique pour l'industrie lourde, d'une hauteur de 22 m avec des portées de 23 m. L'ossature en acier supporte des poutres de roulement

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

Fiche n XVI-1 "Les ouvrages métalliques ou mixtes"

Fiche n XVI-1 Les ouvrages métalliques ou mixtes Fiche n XVI-1 "Les ouvrages métalliques ou mixtes" Les ouvrages entièrement métalliques sont peu courants. Ils sont utilisés lorsque que l on recherche un gain de poids mort (ouvrages de très grandes portées,

Plus en détail

Phase avant-projet : Résistance aux actions horizontales dans les bâtiments multi-étagés à ossature en acier

Phase avant-projet : Résistance aux actions horizontales dans les bâtiments multi-étagés à ossature en acier SS9a-FR-EU Phase avant-projet : Résistance aux actions horizontales dans les bâtiments multi-étagés Ce document décrit les différents moyens de résister aux actions horizontales dans les bâtiments multi-étagés

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Phase avant-projet : Stratégie de sécurité-incendie pour bâtiments multi-étagés à usage résidentiel et commercial

Phase avant-projet : Stratégie de sécurité-incendie pour bâtiments multi-étagés à usage résidentiel et commercial Phase avant-projet : Stratégie de sécurité-incendie pour bâtiments multi-étagés à Schématise les principaux impératifs pratiques pour la sécurité-incendie et les moyens d'évacuation. Introduit l'ingénierie

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

Contenu. Présente des éléments clés pour le client, depuis la mise au point du programme jusqu'à la prise de décisions. 1. Types de clients 2

Contenu. Présente des éléments clés pour le client, depuis la mise au point du programme jusqu'à la prise de décisions. 1. Types de clients 2 Phase avant-projet : Renseignements essentiels à l'intention des clients relativement à la construction de bâtiments multi-étagés à ossature métallique Présente des éléments clés pour le client, depuis

Plus en détail

TUBES ET ACCESSOIRES Serrurier A ailettes Construction Canalisation Spéciaux

TUBES ET ACCESSOIRES Serrurier A ailettes Construction Canalisation Spéciaux TUBES ET ACCESSOIRES 47 Serrurier A ailettes Construction Canalisation Spéciaux Possibilité d autres sections sur demande. Les caractéristiques indiquées sont théoriques et non garanties. TUBES 48 TUBES

Plus en détail

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars Poutrelle Angelina L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Poutrelle Angelina Une idée audacieuse adaptée à un produit industriel Plus

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

Charpentes & Couvertures

Charpentes & Couvertures Charpentes & Couvertures Henri Renaud Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12756-0 Sommaire Charpentes traditionnelles en bois... 1 1. Rôles principaux...

Plus en détail

BATIMENTS PREFABRIQUES

BATIMENTS PREFABRIQUES BATIMENTS PREFABRIQUES Présentation des bâtiments préfabriqués - Components employés - Equipements principaux - Phases d assemblage - Quelques réalisations SKA spa via Agosta, 3-36066 Sandrigo (VI) - Italy

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

Cours de Stabilité : les constructions mixtes dans les bâtiments

Cours de Stabilité : les constructions mixtes dans les bâtiments Cours de Stabilité : les constructions mixtes dans les bâtiments Chapitre 1 : Introduction Table des matières: CHAPITRE 1 : INTRODUCTION... 1 1 GENERALITES... 1 2 RAISONS D'UTILISER DES STRUCTURES MIXTES...

Plus en détail

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES CONSTRUCTION DE L ECOLE DES BEAUX-ARTS DE NANTES METROPOLE LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES STR 03 Janvier 2013 XD -ESBANM - Vérification

Plus en détail

Structures Système L-600

Structures Système L-600 Structures Système L-600 Introduction LIC compte avec une vaste trajectoire dans l exécution de grandes structures en béton. La quantité et la diversité d ouvrages réalisés, confèrent à LIC une vaste connaissance

Plus en détail

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Robert Tremblay École Polytechnique, Montréal, Canada SCGC - Québec Québec, 16 Avril 2009 Plan 1. Information générale 2. Exemple

Plus en détail

NCCI : Limites de flèche recommandées pour les bâtiments à un seul niveau

NCCI : Limites de flèche recommandées pour les bâtiments à un seul niveau NCCI : Limites de flèche recommandées pour les bâtiments à un seul niveau Recommandations portant sur les flèches horizontales et verticales pour les bâtiments à un seul niveau Sommaire 1. Introduction.

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET... 3

SOMMAIRE 1. OBJET... 3 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. CALCULS EN ENVIRONNEMENT AGRESSIF... 7 3.1 Généralités... 7 3.2 Vérification des dalles... 12 3.3 Vérification des poutres... 24 3.4 Calculs

Plus en détail

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels dans les fours industriels Page 1 de 5 1. A la livraison des, les chaînes d entraînement sont pourvues d une protection anticorrosion appliquée par un procédé d immersion à chaud. 2. Avant la mise en service

Plus en détail

Conception et construction d un pont à Chibougamau

Conception et construction d un pont à Chibougamau Conception et construction d un pont à Chibougamau VICTOR EGOROV, LOUIS-PHILIPPE POIRIER, MARIO LÉVESQUE, SNC-Lavalin, Montréal, QC Mots-clés : Conception en bois, lamellé-collé, panneau CLT modélisation

Plus en détail

3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE

3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE 3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE Les actions qui doivent être prises en compte sont : les charges permanentes G les charges dexploitation (avec les lois de dégression éventuellement)

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

DESCRIPTION DETAILLEE DES TESTS...

DESCRIPTION DETAILLEE DES TESTS... Guide de validation Effel v010 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...17 1.1. Codification des fiches de description des tests...17 1.. Exemple codification fiche de description de test...19 1.3. Exemple codification

Plus en détail

BÂTIMENTS INDUSTRIELS

BÂTIMENTS INDUSTRIELS BÂTIMENTS INDUSTRIELS UNE ADAPTATION NATURELLE AUX BESOINS DE VOTRE ACTIVITÉ Le bois et plus particulièrement les solutions constructives Metsä Wood permettent d envisager en toute simplicité la construction

Plus en détail

CASERNE NIEL Quai des Queyries à Bordeaux DIAGNOSTIC POUR LA CONSERVATION D UNE CHARPENTE METALLIQUE

CASERNE NIEL Quai des Queyries à Bordeaux DIAGNOSTIC POUR LA CONSERVATION D UNE CHARPENTE METALLIQUE CASERNE NIEL Quai des Queyries à Bordeaux DIAGNOSTIC POUR LA CONSERVATION D UNE CHARPENTE METALLIQUE S O M M A I R E CHAPITRE 1 - PRÉSENTATION GÉNÉRALE... 2 CHAPITRE 2 - SÉCURITÉ DES PERSONNES VIS A VIS

Plus en détail

La plate-forme de stockage

La plate-forme de stockage La plate-forme de stockage Optimisez l espace disponible et multipliez par deux les surfaces de votre entreprise. Robustesse Sécurité Esthétique 2 solutions techniques pour satisfaire au mieux vos exigences

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Distribués au Canada par Taiga Building Products MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION PRODUITS DE BOIS D'INGÉNIERIE Conception utilisant les états limites SolidStart LP Guide

Plus en détail

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans le lycée d'enseignement professionnel Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans le lycée d'enseignement professionnel Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans le lycée d'enseignement professionnel Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Construction d'ossature version décembre 2009 Mise en œuvre

Plus en détail

Phase avant-projet : Structure verticale pour bâtiments multi-étagés destinés à un usage commercial et résidentiel

Phase avant-projet : Structure verticale pour bâtiments multi-étagés destinés à un usage commercial et résidentiel Phase avant-projet : Structure verticale pour bâtiments multi-étagés destinés à un Décrit différents types de poteaux et éléments de contreventement vertical utilisés dans les bâtiments multi-étagés, et

Plus en détail

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir

SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES. IsolAir SÉPARATEUR CLIMATIQUE POUR CHAMBRES FROIDES IsolAir IsolAir séparateur climatique pour chambres froides Séparation climatique ambiante Une séparation climatique optimale Le séparateur climatique Biddle

Plus en détail

LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE

LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE DES PORTIQUES MODULAIRES À BASE DE POUTRES ALUMINIUM ET DE GUIDAGE EN V. +33 (0)1 34 64 30 44 info.fr@hepcomotion.com 2 LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

Stade Delaune à Reims. Technicité & élégance

Stade Delaune à Reims. Technicité & élégance Stade Delaune à Reims Technicité & élégance Les intervenants Le projet Maître d ouvrage Ville de Reims Architecte & Maître d œuvre Michel Rémon, Paris Maître d œuvre technique Igrec Ingénierie, Paris Charpente

Plus en détail

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Bâtiment tertiaire en bois béton collaborant J.-M. Ducret, G. Tschanz 1 Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Mehrgeschossige Gewerbebauten in Holz-Beton-Verbund Bauweise Dr. Ing. Ducret Jean-Marc

Plus en détail