GRAND PARIS : C EST PARTI!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GRAND PARIS : C EST PARTI!"

Transcription

1 La métamorphose du musée Picasso UN CHANTIER EN IMAGES pages 8 à 11 «Eiffage a du ressort pour continuer à améliorer sa performance» ENTRETIEN avec pierre berger pages 4 À 7 LE magazine du GROUPE synergie > Partageons nos valeurs GRAND PARIS : C EST PARTI! en PAGE 25 n 21 OCTOBRE 2014

2 synergie n 21 octobre dossier GRAND PARIS : C EST PARTI! La branche Travaux Publics d Eiffage a été choisie au printemps 2014 par la RATP pour la réalisation du premier tronçon du prolongement de la ligne 14 du métro parisien. Cette opération marque le début des travaux du Grand Paris Express qui verra la réalisation de 205 kilomètres de nouvelles lignes de métro. De son côté, Eiffage Immobilier, appuyé par Eiffage Aménagement, fait partie des six promoteurs choisis en décembre 2013 pour réaliser la ZAC des Ardoines à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), une des premières opérations qui verra le jour autour d une des 69 futures nouvelles gares du Grand Paris. Une belle occasion pour Eiffage de démontrer, une fois de plus, sa capacité à accompagner les acteurs publics. Eiffage est, de fait, en première ligne pour concevoir et apporter des réponses appropriées aux différents territoires de l Île-de-France concernés par ce projet historique dans lequel un grand nombre de métiers du Groupe vont s investir. 4-7 ENTRETIEN «Eiffage a du ressort pour continuer à améliorer sa performance». Six collaborateurs d Eiffage ont interviewé Pierre Berger, le président-directeur général un chantier en images La métamorphose du Musée Picasso Paris L Hôtel Salé, entièrement rénové par Eiffage, accueille le plus grand musée Picasso du monde Nouveaux contrats chantiers en cours réalisations international En page de couverture, vue de la station Saint-Lazare au nord de la ligne 14 du métro parisien. synergie Directeur de la publication : Sophie Mairé. Rédactrice en chef : Sophie Sanchez. Ont participé à ce numéro : Frédérique Alary, Marion Bentz, Maud Breheret, Amélie Chevance, Laurence Francqueville, Hélène Grimaldi, Régine Knecht, Jean-Claude Roeland, Alix de Saint André. Conception - Réalisation : Crédits photos : Angel Poland, Gaël Arnaud, Atelier Barani, Balloide, Carole Barriquand-Treuille, Gilles Bassignac, Bernard Bert, Régis Bouchu, Karine Boudart, Adrien Buchet, Atelier d architecture Chaix & Morel et associés, David Chane, Ludovic Combe, David Delaporte/Andia, Studios Detaille, EDF Didier Marc, Alain Gagne, Christine Giordano, Jean-Luc Girod, Jean-Claude Guilloux, Patrice Grunenberger, Niec Himpens, François Lepage/Andia, RATP/Jean-François Mauboussin, Guillaume Maucuit Lecomte, Éric Morency, Jean-Louis Motte, Atelier Jean Nouvel avec 8 18 (concepteur lumière), Ingelux (éclairagistes) et AU4G (architectes), Optima / Caurette, Vincent Pancol, Mairie de Paris / Sophie Robichon, Hervé Piraud, Vincent Ramet, Photothèque RATP, Léo-Paul Ridet, Manon Riff-Sbrugnera, Raphaël Schaeffer, Léonard de Serres, Société du Grand Paris, Frédéric Stucin, Denis Sutton, Gérard Tordjman, Alexis Toureau, Smart Videoproducties, Wilmotte & associés SA d architecture. Photothèques du Groupe. 2 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

3 sommaire Édito Une dynamique positive La progression de nos résultats au premier semestre 2014 dans les métiers des travaux comme en concessions (+ 7,3 % de résultat opérationnel courant et +17,2 % de résultat net), la réduction de la dette du Groupe sur fond d amélioration de la trésorerie des travaux et de l immobilier ainsi que la solidité du carnet de commandes ont été saluées par les marchés L invitée Marie-Laure Mazaud, directrice et membre du comité de direction de CDC Infrastructure L événement La course Eiffage du viaduc de Millau coureurs étaient sur la ligne de départ, le 18 mai FOCUS Eiffage Services : la performance comme horizon engagement Fondation Eiffage : solidarité et dynamisme Nos efforts en matière de sélectivité des affaires, d exécution des projets clés en main, de productivité, de bonne gestion de nos frais de structure et de la trésorerie sont à l origine de ces performances. Soyez en remerciés! Cela doit nous encourager à poursuivre dans cette voie. Dans un environnement économique toujours difficile, ces résultats semestriels nous donnent les moyens de poursuivre notre développement à l international en prospectant de nouveaux marchés ou en réalisant des opérations de croissance. Après la reprise en 2013 du groupe Smulders positionné sur le marché de l éolien offshore, nous avons tout dernièrement acquis l entreprise canadienne ICCI spécialisée dans la construction et la rénovation d ouvrages d art. Le niveau élevé de notre carnet de commandes nous permet d envisager l avenir avec confiance. Confiance pour poursuivre l adaptation de notre outil de production, indispensable pour continuer à progresser. Réactivité, mobilité, solidarité et inventivité doivent guider chacune de nos actions pour y parvenir. 42 initiatives Christian Cassayre directeur financier d Eiffage Octobre

4 Entretien «Eiffage a du ressort pour continuer à améliorer sa performance» Six collaborateurs d Eiffage ont interviewé le 5 mars 2014, Pierre Berger, le présidentdirecteur général, sur la stratégie du Groupe. Tous les métiers du Groupe étaient représentés au travers des collaborateurs présents. 4 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

5 synergie #21 Chrystelle Dauphin, cadre d activité péage, APRR. À votre arrivée aux commandes d Eiffage en 2011, vous avez parlé d un «groupe à fort potentiel». Quel bilan tirez-vous aujourd hui? Pierre Berger. Je suis convaincu du potentiel d Eiffage. Nos savoir-faire sont très diversifiés : tunnels, ouvrages d art, bâtiments, constructions métalliques, concessions, nucléaire, électricité, route Eiffage pèse plus de 14 milliards d euros de chiffre d affaires, compte plus de collaborateurs et mène chantiers par an. Aujourd hui, le challenge est de parvenir à faire travailler ensemble autant de compétences. Nous créons des synergies et progressons dans la gestion des opérations clés en main. La construction de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire (BPL), le plus grand projet que le Groupe ait jamais réalisé et où toutes les branches interviennent, avance de manière remarquable. Je suis confiant pour l avenir, même si l environnement économique reste incertain et difficile en France et en Europe. «Nous créons des synergies et progressons dans la gestion des opérations clés en main.» Chrystelle Dauphin. En quoi l expertise autoroutière est-elle utile pour Eiffage? Pierre Berger. Le modèle d Eiffage repose sur deux piliers : les travaux et les concessions. L expertise d APRR est précieuse pour remporter des travaux dans le cadre des concessions nouvelles. Les équipes d APRR savent chiffrer et prendre en charge, sur la durée, l entretien et l exploitation des routes. Par ailleurs, grâce à la bonne gestion des équipes d APRR, la dette importante contractée par Eiffage en 2006 n inquiète plus les marchés. APRR stabilise le Groupe et rassure les investisseurs. Benoît Peyredieu du Charlat, directeur tertiaire de proximité, Eiffage Énergie Île-de-France. L investissement privé en France reste frileux et la commande publique semble peu dynamique. Quelles sont les perspectives pour 2014? Pierre Berger. Nous faisons face à une crise mais l activité n a pas connu une chute brutale. Ainsi, en 2013, le chiffre d affaires d Eiffage a progressé de 1,6 % à 14,3 milliards d euros. La crise ne porte pas trop sur les volumes mais plutôt sur les niveaux de prix. Le secteur privé résiste. Réaliser le même travail pour moins cher nous oblige à faire des efforts de productivité importants, habitude que nous avions un peu perdue pendant le précédent boom économique. C est plutôt sain. Eiffage a du ressort pour améliorer sa performance et ses marges en 2014 et en Le développement du Groupe passera aussi par Pierre Berger et Benoît Peyredieu du Charlat (à gauche), directeur tertiaire de proximité, Eiffage Énergie Île-de-France. Chrystelle Dauphin, cadre d activité péage, APRR. Octobre

6 Entretien le développement à l étranger, la poursuite de la croissance externe et l obtention de nouvelles concessions. Je crois à cette dynamique du succès. Benoît Peyredieu du Charlat. Chez Eiffage Énergie Île-de-France, nous sentons un ralentissement de la demande des communes Pierre Berger. Eiffage Énergie doit s écarter des business traditionnels, où la concurrence est effrénée, et se positionner sur des activités à plus forte valeur ajoutée. Les métiers de l énergie connaissent une révolution avec la recherche des économies d énergie, l informatisation, le développement de l éolien, du photovoltaïque, du oil & gas et du nucléaire. Il faut s inscrire dans cette dynamique qui met en jeu un grand nombre de savoir-faire. Benoît Peyredieu du Charlat. Quelle est la place des partenariats public-privé au sein d Eiffage? Pierre Berger. Au plan national, le nombre d appels d offres en PPP n a pas diminué. Ils permettent à l État ou aux collectivités locales de ne pas s endetter tout en se reposant sur un interlocuteur unique pour assurer à la fois la conception, la construction, la maintenance et l exploitation des ouvrages. Pour sa part, Eiffage a beaucoup progressé dans ce domaine. Nous avons remporté deux nouveaux contrats dans le cadre du plan Campus de rénovation des universités françaises : la réalisation du Campus numérique UEB Campus en Bretagne, et celle de trois bâtiments à Loos et à Roubaix dans le Nord. L organisation du projet BPL est, quant à elle, exemplaire. Le planning est, à ce stade, parfaitement respecté. Carine Passenaud, directrice de la trésorerie d Eiffage Construction. Pourquoi Eiffage se tourne vers le grand international après l avoir abandonné si longtemps? Pierre Berger. Notre Groupe, dont 28 % du capital est détenu par les salariés, a une responsabilité particulière et ne peut pas assumer un développement sur tous les fronts en même temps. Les années 1990 à 2010 ont été consacrées au développement dans les concessions en France et à la croissance externe en Europe. Ces investissements devenus rentables autorisent maintenant notre développement à l international, dont la croissance est devenue supérieure à celle de l Europe. Nous nous concentrons sur l Afrique et le Moyen-Orient, où nous avons déjà remporté trois contrats : les travaux des terre-pleins portuaires du port de Lomé au Togo ; les charpentes métalliques du futur complexe sportif de Nassiriya en Irak ; la conception-construction de l extension de l Assemblée nationale à Libreville au Gabon. En 2014, nos prises de commandes à l international ont augmenté de 25 %! Les pays africains apprécient de travailler avec les entreprises françaises. Hervé Pasquiet, responsable commercial nucléaire, Eiffage Construction Métallique. Carine Passenaud, directrice de la trésorerie d Eiffage Construction et Romain Frion, responsable de projets au sein d Eiffage Concessions. 6 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

7 synergie #21 Carine Passenaud. Quel impact économique en attendez-vous? Pierre Berger. Il ne faut pas mettre trop de pression sur les volumes. Néanmoins, j aimerais porter notre chiffre d affaires en dehors d Europe de 300 millions d euros aujourd hui à un milliard d ici cinq ans, en visant des opérations bien spécifiques. Nous envisageons aussi d acquérir des sociétés locales pour croître plus rapidement. Hervé Pasquiet, responsable commercial nucléaire, Eiffage Construction métallique. Quel est l évènement marquant pour Eiffage en 2013 en matière d innovation? Pierre Berger. Le laboratoire Phosphore d Eiffage, qui cherche à créer les conditions d un développement urbain durable, est remarquable. Il s agit d une démarche spontanée, originale, qui ne nous a pas été imposée par les donneurs d ordres, comme c est souvent le cas. Nous allons créer un Phosphore numérique qui travaillera aussi bien sur les sujets de R&D en amont que sur l élaboration d une offre numérique globale. mené dans le cadre de Phosphore, un contrat afin de réaliser le simulateur d une ville durable pour la capitale du Kazakhstan, Astana. Et nous réalisons à Marseille le premier éco-quartier signé Eiffage, l îlot Allar. Romain Frion. En apportant des réponses aux problématiques environnementales, de services urbains et de logement, Phosphore peut-il être un relais de croissance? Pierre Berger. Le BTP a pris résolument le virage de la protection de l environnement. De plus en plus souvent, nous signons des contrats de performance énergétique où nous apposons des façades isolantes sur les immeubles. Rénover, reconstruire : nous avons dans notre secteur du travail de manière récurrente que les nouvelles exigences environnementales vont effectivement encore renforcer. Ce sont également des éléments forts de différenciation, à l instar des méthodologies de préservation de la biodiversité qui sont mises en œuvre au sein de notre Groupe et plus particulièrement sur le projet de la LGV Bretagne-Pays de la Loire. Nos savoir-faire en matière de biodiversité commencent à être reconnus. Didier Simon, maître-compagnon sur le tramway T6, Eiffage Travaux Publics. Romain Frion, responsable de projets, Eiffage Concessions. Phosphore, très médiatisé en 2013, modifie-t-il l image d Eiffage? Pierre Berger. Phosphore conforte l image d Eiffage comme celle d un Groupe capable d innover. Nous avons remporté le 5 février 2014, grâce au travail Didier Simon, maître-compagnon sur le tramway T6, Eiffage Travaux Publics. Depuis quelque temps, nous intégrons un grand nombre de jeunes ouvriers dans nos équipes. Quelles sont leurs perspectives de formation? Pierre Berger. La formation des équipes de terrain est indispensable. Je souhaite que tous les ouvriers soient formés chez Eiffage. Nous allons décliner la formation Master Chef, initiée au sein du pôle Route d Eiffage Travaux Publics pour les chefs de chantier, dans tous les métiers du Groupe : travaux souterrains, construction métallique, climatisation, travaux électriques, etc. Didier Simon. Dans le génie civil, former un coffreur prend près de dix ans. Aujourd hui, nous commençons à manquer de personnel qualifié. Comment accélérer le processus? Pierre Berger. Il ne se passe pas un seul comité exécutif sans que je ne parle de formation. Je porte personnellement cet enjeu. Nos entreprises ont beaucoup progressé en gestion, en trésorerie, en commerce, mais se sont un peu éloignées de la production. D ici trois ans, 100 % de nos chefs d équipe et chefs de chantier devront avoir suivi la formation Master Chef. Octobre

8 Un chantier en images Le nouveau Musée Picasso Paris sera le plus grand du monde en termes de surface d exposition et le plus riche en termes d œuvres exposées. 8 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

9 synergie #21 La métamorphose du Musée Picasso Vaste, lumineux, majestueux : l Hôtel Salé, un hôtel particulier situé au cœur de Paris, a été entièrement rénové par Eiffage. Il accueille le plus grand musée Picasso du monde. Une entrée magistrale avec son escalier monumental et ses fresques entièrement restaurées. Des salles d exposition habillées de blanc, vastes et lumineuses. Des murs en pierre de taille parfaitement alignés, souvent assortis de voûtes créées de toutes pièces Les tailleurs de pierre et les compagnons de Pradeau et Morin, filiale d Eiffage Construction spécialisée dans la rénovation du patrimoine, ont donné sur le chantier du nouveau Musée Picasso Paris le meilleur d eux-mêmes. Sous la houlette de l agence d architecture Bodin et associés et de l architecte en chef des monuments historiques Stéphane Thouin, soixante-dix compagnons et une dizaine d ingénieurs ont réalisé en deux ans et demi la restructuration en profondeur de l Hôtel Salé. Cet hôtel particulier du XVII e siècle, classé monument historique, rassemblait depuis 1985 les œuvres du peintre, dessinateur et sculpteur espagnol Pablo Ruiz Picasso, avant d être fermé en 2006 pour travaux. AMPLITUDE ET MAJESTÉ Alors que l ancien édifice, situé au cœur du quartier du Marais à Paris, souffrait de son exiguïté et ne répondait plus aux normes de sécurité, les nouveaux lieux surprennent par leur ampleur et leur majesté, accentuées par la blancheur des murs et la lumière naturelle omniprésente. Pour exploiter au mieux l espace, les locaux administratifs et les archives du Musée Picasso Paris ont pris place dans un immeuble mitoyen, situé rue de la Perle. Les installations techniques centrales de traitement d air, de chauffage et de climatisation ont, quant à elles, été réparties discrètement, en dépit de leur dimension imposante, dans les combles, dans les sous-sols créés sous le jardin et dans l aile située le long des jardins du Musée. Ainsi, de véritables salles des machines équipées de plusieurs climatiseurs ont été aménagées pour assurer une hygrométrie et une température maîtrisées et permettre la parfaite préservation des œuvres. repères 37 salles d exposition des collections permanentes, dont 13 nouvelles salles Un auditorium de 95 places Une superficie totale accessible au public portée à m 2 (1 600 m 2 précédemment) Capacité d accueil portée à 650 visiteurs (380 visiteurs précédemment) 750 m 2 d espace d accueil du public dans l aile des Communs Un atelier d éducation artistique de 120 m 2, où élèves seront attendus chaque année Une librairie boutique de 150 m 2, située au 4, rue de Thorigny, en face du musée Soixante-dix compagnons et une dizaine d ingénieurs d Eiffage ont réalisé en deux ans et demi la restructuration en profondeur de l Hôtel Salé. Octobre

10 Un chantier en images Toutes les fenêtres ont été refaites sur mesure ou restaurées pour offrir les qualités thermiques et de sûreté des vitrages modernes, tout en respectant les dimensions d origine. Grâce à ces nouveaux agencements, le nombre de salles d exposition des collections permanentes a été multiplié par trois. Le public pourra aussi découvrir tout l étage des combles avec ses grandes charpentes baroques, la salle des boiseries du XVII e siècle classées monument historique et les salles du second étage autrefois privatisées. «Ce sera le plus grand musée Picasso du monde en termes de surface d exposition et le plus riche en termes d œuvres exposées», se félicite Florent Bonnet, directeur d exploitation chez Pradeau & Morin. Au moins 450 œuvres de l artiste devraient être présentées pendant les six premiers mois sur les que compte la collection du Musée. HAUTE COUTURE Parallèlement aux travaux de restructuration et d embellissement, le bâtiment a été mis aux normes de sécurité et d accessibilité : deux gaines d ascenseurs ont été créées au nord et au sud du bâtiment existant ainsi que plusieurs escaliers en chêne brut, un escalier hélicoïdal avec sa rampe en aluminium massif (qui relie le hall d accueil à la nouvelle cafétéria), et de nouvelles issues de secours. Toutes les fenêtres dont certaines atteignent 6,50 mètres de hauteur, ont été refaites sur mesure ou restaurées pour offrir les qualités thermiques et de sûreté des vitrages modernes, tout en respectant les dimensions d origine. Le verre «extra-blanc» utilisé sur tous les châssis menuisés filtre efficacement la lumière naturelle. Des détecteurs de luminosité agissent sur les stores automatiques pour protéger les œuvres. Côté sécurité, certaines fenêtres ont été doublées par des châssis intérieurs anti-infraction imposants, capables d empêcher tout vol ou agression. Les salles d exposition ont aussi été dotées d un parquet en chêne massif monté sur lambourdes (1) afin d améliorer l acoustique des pièces et de garantir le confort des visiteurs. Signe du souci d esthétique qui a animé tout le projet, les faux-plafonds intègrent des gorges ou des corniches afin de dissimuler les bandeaux lumineux. Ils assurent aussi la diffusion d un éclairage indirect, ce qui concourt à la préservation des œuvres. Les câbles, les gaines, les radars anti-intrusion, les caméras et autres organes techniques ont également été soigneusement intégrés dans les ouvrages existants ou nouvellement créés. Du travail de haute couture pour cette opération de prestige qui aura atteint, au total, 24 millions d euros hors taxes. (1) Les lambourdes sont des pièces en bois, qui servent essentiellement de support aux planchers. Eiffage, un mécène engagé Après la rénovation des colonnes de Buren au Palais- Royal et de la rotonde Zambelli à l Opéra Garnier, Eiffage a réaffirmé son engagement de mécène en participant à la restructuration du Musée Picasso Paris. Le Groupe a signé en juillet 2013, par le biais d Eiffage Construction, une convention de mécénat de compétences pour réaliser des travaux dans les locaux administratifs et logistiques de l immeuble mitoyen, situé rue de la Perle, parallèlement à ceux effectués dans l Hôtel Salé lui-même. Cet immeuble acquis par le Musée Picasso Paris accueille désormais les locaux administratifs et les archives. Ainsi, Eiffage a pris en charge une partie des travaux de rénovation, de ravalement et de réaménagement des espaces existants en vue de leur nouvelle affectation comme bureaux du personnel, centre de documentation interne du musée, ateliers et réserves et la mise aux normes techniques et règlementaires de ces mêmes locaux. 10 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

11 synergie #21 zoom L aile des Communs totalement remaniée D importants travaux en sous-œuvre ont été réalisés sous le bâtiment de l aile des Communs qui correspond aux anciennes écuries. Les équipes de Pradeau & Morin ont créé un niveau complémentaire qui fait office de salle d exposition et de toilettes publiques. Juste au-dessus, au niveau du rez-de-chaussée, se situe l entrée principale du nouveau Musée. L ancien niveau entresol a été démoli afin d augmenter les volumes disponibles. Et un sas d accès en aluminium brossé a été aménagé pour gérer le flux des visiteurs. Un revêtement de sol en «terrazzo», qui associe béton poli et grains de marbre, a été coulé. Les escaliers adjacents ont bénéficié du même traitement sur les marches et contremarches. Un faux-plafond acoustique a également été mis en place pour accroître le confort du public dans ce nouvel espace. Enfin, afin d apporter une touche de modernité, une nouvelle verrière a été mise en place. La cour d honneur et la terrasse La cour d honneur de l Hôtel Salé a été entièrement réaménagée. La cour d honneur de l Hôtel Salé a été entièrement réaménagée. L ensemble des pavés classés monuments historiques ont été déposés afin d entreprendre les travaux d étanchéité des pieds de façade et le passage des réseaux techniques nécessaires aux nouvelles bornes de paiement automatique ou à l éclairage de cet espace unique. Nettoyés et retaillés, les pavés ont ensuite été reposi tionnés de manière à permettre le déplacement des personnes à mobilité réduite. La vaste terrasse qui surplombe les anciennes écuries, l une des pièces maîtresses de l édifice, a également été restaurée. Les tailleurs de pierre et les compagnons de Pradeau & Morin ont refait la dalle en béton armé et l étanchéité, remplacé les pierres de taille et rénové les balustres. Des luminaires extérieurs ont été ajoutés afin de mettre en valeur cet espace, désormais accessible au public. L escalier d honneur L escalier d honneur impressionne les visiteurs. Les ferronniers d art ont restauré les rampes, en usant notamment de répliques de coquilles du XVII e siècle pour remplacer les ouvrages abîmés. Les systèmes d incendie, de sécurité et d éclairage ont été dissimulés derrière les moulures. Les plafonds et intérieurs de cet escalier, du vestibule et du salon Jupiter ont également été rénovés. Pour reprendre les fresques, le stuc de pierre a été privilégié en raison de sa maniabilité et de sa ressemblance avec la pierre d origine. L orientation de la lumière est un facteur important pour l éclairage des objets ou des ouvrages existants, d où le soin apporté par l architecte en chef des monuments historiques aux solutions techniques mises en place dans l escalier d honneur au-dessus des pilastres ou au sol dans les revêtements en pierre. Les plafonds et intérieurs de l escalier d honneur, du vestibule et du salon Jupiter ont été rénovés. Octobre

12 nouveaux contrats Eiffage a remporté son quatrième PPP dans le cadre du plan Campus de rénovation des universités françaises 120 millions d euros Nouveau succès d Eiffage dans l opération Campus de rénovation des universités françaises. Le Groupe, au travers de sa branche Concessions, a signé le 6 mai 2014 un contrat de partenariat public-privé (PPP) avec Aix-Marseille Université (Bouches-du-Rhône) relatif à l opération Campus Aix-Quartier des facultés. À l issue d un dialogue compétitif, le groupement porté par Eiffage a été désigné attributaire pour assurer le financement, la conception, la construction, la réhabilitation, puis la maintenance pendant 25 ans de ce grand projet immobilier de m², qui concerne étudiants. Trois partenaires bancaires participent au financement du projet (Banco Santander, Mizuho Bank. Ltd et Nord LB/Norddeutsche Landesbank) qui représente un investissement total de près de 120 millions d euros. La conceptionconstruction du projet est assurée par un groupement composé d Eiffage Construction et d Eiffage Énergie, en partenariat avec les agences d architectes Carta Associés, Tangram Architectes et Espace Architecture International. Le Groupe avait déjà remporté en 2012 la réalisation de l École de l énergie et de la gestion de l eau à Grenoble (Isère) dite GreEn-ER, puis avait signé en 2013 deux contrats avec l Université européenne de Bretagne, et avec la Communauté des Universités et d Établissements de Lille (Nord). Cure de jouvence pour le Palais de justice de Strasbourg 28,4 millions d euros Les équipes d Eiffage Construction réalisent en groupement d entreprises avec Eiffage Énergie et Clemessy la restructuration et l extension du Palais de justice de Strasbourg (Bas-Rhin). Outre sa mise aux normes complète, l édifice sera modernisé et rendu plus fonctionnel. Le projet mettra également en valeur les éléments patrimoniaux caractéristiques de ce bâtiment inscrit au titre des Monuments historiques : façade en grès, salle des pas perdus et toiture en zinc. À la fin des travaux, en août 2016, l ouvrage disposera de m 2 supplémentaires (soit m 2 au total) répartis sur six niveaux, dont un semi-enterré. Cette extension permettra d héberger trois juridictions : la cour d assises, le tribunal de grande instance et le registre du commerce et des sociétés. 12 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

13 synergie #21 Montpellier : UN MILLION DE MÈTRES CUBES DE MOUVEMENTS DE TERRE POUR déplacer l A9 133 millions d euros Le marché du Toarcch Ouest (Terrassements, ouvrages d art, rétablissements de communications et chaussées) d u déplacement de l A9 à Montpellier (Hérault) a été attribué à Eiffage TP par Vinci Autoroutes. Il représente un linéaire de 10 kilomètres 5,5 kilomètres d élargissement et 4,5 kilomètres de chaussées neuves, un million de mètres cubes de mouvement de terre, plusieurs ouvrages d art, 15 kilomètres d écrans antibruit, un important programme d assainissement, quelque tonnes d enrobés, l ensemble pour un montant de 133 millions d euros. Les travaux, qui mobiliseront jusqu à 250 personnes, ont démarré fin avril 2014 et doivent s achever fin Ils permettront d ouvrir à la circulation un nouveau tronçon autoroutier, tout en transformant l actuel tracé en boulevard urbain. Lyon Turin ferroviaire : Eiffage sera partie prenante 350 millions d euros Lyon Turin Ferroviaire, le maître d ouvrage de la future liaison ferroviaire éponyme, a attribué en mai 2014 le marché relatif à la réalisation d ouvrages de reconnaissance sur le tracé du tunnel transfrontalier de 58 kilomètres en projet entre Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) et Suse (Piémont) à un groupement franco-italien comprenant Eiffage TP. Gagné à l issu d un processus de mise en concurrence européenne engagé fin 2012, le chantier qui devrait démarrer début 2015 et être réalisé dans un délai maximal de 120 mois, permettra de lever les dernières ambiguïtés géologiques et de préfigurer les méthodes de creusement du futur tunnel. Une galerie de reconnaissance d environ 9 kilomètres, qui constituera un tronçon de l ouvrage définitif, sera excavée au tunnelier. Près de 3,5 kilomètres de galeries seront, elles, creusées en méthode traditionnelle. Octobre

14 nouveaux contrats Nouvelle Route du Littoral : construction du viaduc de la Grande Chaloupe 37,6 millions d euros sur l Île de la Réunion, les équipes des Grands travaux d Eiffage TP vont réaliser un viaduc de 290 mètres de long à la Grande Chaloupe pour un montant de 37,6 millions d euros. Les travaux, inscrits au programme de la nouvelle Route du Littoral, démarreront à la fin de l année. La nouvelle Route du Littoral vise à désengorger l actuel tronçon de 12 kilomètres reliant Saint-Denis (nord) à la Possession (ouest). Clemessy remporte la mise en place des moteurs Diesel d ultime secours pour 38 réacteurs nucléaires 548,7 millions d euros Perspective architecturale du futur viaduc de la Grande Chaloupe. Clemessy a remporté le contrat de fourniture, montage et maintien en conditions opérationnelles des groupes électrogènes à moteurs Diesel d Ultime Secours (DUS) pour l ensemble des paliers 900 et 1450 MW du parc nucléaire français, soit au total 38 tranches, dont deux en option. Ce contrat clés en main de 548,7 millions d euros confié par EDF sera réalisé dans le cadre d un groupement momentané d entreprises solidaires. Clemessy, pilote du groupement, fournira l ensemble des systèmes électriques et de contrôle-commande des auxiliaires groupes. Les DUS s inscrivent dans le programme post-fukushima mis en œuvre par EDF pour renforcer la sécurité des centrales. Ces équipements permettront le durcissement de l alimentation électrique des centrales en cas de situation extrême. Ce projet confirme l expertise reconnue de Clemessy pour répondre aux enjeux de la production d énergie nucléaire. Avec 500 collaborateurs qualifiés et habilités, son département spécialisé Clemessy Nucléaire participe depuis 1970 (date de construction de la première centrale à Fessenheim, dans le Haut-Rhin) à l optimisation et à la maintenance de l ensemble du Centrale nucléaire du Blayais, en Gironde parc français. Nouveau contrat de maintenance avec Total Petrochemicals 3 millions d euros La branche raffinage et chimie du groupe Total, à travers la société Total Petrochemicals, a attribué à Eiffel Industrie un nouveau contrat de maintenance sur le site de Gonfreville- L Orcher (Seine-Maritime). La moitié des unités de la zone chimie du site est couverte par ce contrat qui porte sur une durée de cinq ans et concerne les métiers de la mécanique, de la tuyauterie, de la métallurgie et du montage. Cette signature représentera pour la région Normandie une augmentation de chiffre d affaires conséquente de l ordre de trois millions d euros et des possibilités de travaux complémentaires hors contrat. Les prestations connexes devraient apporter une activité au moins équivalente à celle du contrat. Eiffel Industrie fait partie du top 10 des fournisseurs de Total Raffinage Chimie. R & D : Dynae participe au projet Essaimage Dynae, filiale de Clemessy spécialisée en analyse vibratoire, participe au projet Essaimage dans le cadre du pôle de compétitivité Tenerrdis aux côtés de plusieurs partenaires dont Alstom Hydro, un fournisseur d équipements de production hydroélectrique. Essaimage vise à optimiser la fabrication et l assemblage des modèles réduits de turbines hydrauliques afin de contribuer à la compétitivité de la filière française dans un contexte où la demande de production d énergie hydro électrique est croissante et où la concurrence des pays émergents est plus vive. 14 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

15 chantiers en cours CONSTRUCTION - ÉNERGIE - MÉTAL Michelin : une synergie exemplaire Les travaux sur le chantier du Campus RDI, le futur centre de recherche, de développement et d industrialisation de Michelin à Ladoux (Puyde-Dôme) se déroulent en parfaite synergie. Dès la fin de l année 2013, les six grues du chantier pointaient leurs flèches dans le ciel auvergnat, ouvrant la voie aux premières élévations. Le gros œuvre achevé, les grues ont été mobilisées pour les travaux de Goyer et d Eiffage Construction Métallique, mais ont toutes été démontées avant la fin de l été 2014! Le tablier de l ouvrage d art franchissant la mythique piste d essais de Michelin a été coulé début février Une partie des bâtiments est directement construite sur ce pont en béton armé précontraint. Trois cents compagnons s activent sur le site, auxquels s ajoutent les équipes d Eiffage Construction Métallique qui, dans les usines de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et de Maizières-lès-Metz (Moselle), préfabriquent les éléments de l ombrière destinée à recouvrir la rue intérieure, dite «Rue de la Recherche», reliant les divers ouvrages du Campus RDI. Le bon déroulement des travaux et le respect du planning fixé sont le fruit de la solide préparation menée en amont. Dès la phase de réponse à la consultation lancée par Michelin, Eiffage a choisi de proposer une offre intégrée réunissant autour d une même table des équipes Construction, Énergie et Métal (dont Laubeuf) et le façadier Goyer avec un seul objectif : gagner ensemble en proposant une offre compétitive et de qualité au client. Ce parti pris d une démarche intégrée au niveau de la remise de l offre prévaut également pour la phase exécution où toutes les branches du Groupe interviennent. TRAVAUX PUBLICS - énergie Bretagne-Pays de la Loire : cap sur les travaux ferroviaires Le chantier de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, le plus grand chantier d Eiffage (3 milliards d euros), progresse conformément au planning. Plus de 25 millions de m 3 ont d ores et déjà été terrassés sur les 26 millions qui doivent être déplacés. Les ouvrages d art courants ponts routes et ponts rails sont en cours d achèvement. Le 23 e et dernier lançage d un pont-rail de 198 mètres de longueur a été effectué dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 juin 2014, afin de permettre à la future ligne de franchir l autoroute A81, sur la commune de Bonchamp-lès-Laval, à l est de Laval (Mayenne). Au total, 14 grands ouvrages ont été construits entre Le Mans (Sarthe) et Rennes (Ille-et-Vilaine) pour permettre à la LGV de franchir vallées, voies ferrées, cours d eau et autoroutes. La livraison des premiers rails préfigure la nouvelle phase de travaux à venir, celle des équipements ferroviaires : pose des voies début 2015, des poteaux caténaires et des premiers bâtiments de signalisation. Les deux bases de travaux ferroviaires d Auvers-le-Hamon (Sarthe) et de Saint- Berthevin (Mayenne) sont opérationnelles et les matériaux ballast et traverses jusqu ici acheminés par la route, arriveront par train. Cet été, tonnes de ballast avaient déjà été livrées et stockées tandis que des traverses avaient déjà été produites. Octobre

16 chantiers en cours TRAVAUX PUBLICS Élargissement de voie à Orly Dans le cadre du projet «Orly one Roof», lancé par Aéroports de Paris, qui vise la jonction d Orly-Sud et d Orly-Ouest (Val-de-Marne), les équipes de l établissement Béton à plat d Eiffage Travaux Publics vont élargir la voie W2. Les travaux, d un montant global de 9,3 millions d euros, consistent à démolir les revêtements béton existants, à terrasser, à effectuer les réseaux de balisage aéronautique, à reconstituer les chaussées en béton et les accotements en enrobés et à réaliser environ m² de plateforme béton. La difficulté réside dans le séquençage du chantier, qui ne doit pas perturber l exploitation aérienne, sachant que douze phases de travaux sont prévues. Après une période de préparation de deux mois, les travaux ont commencé le 1 er juin 2014 et doivent s achever le 31 mai ÉNERGIE De l esthétique et de la luminosité pour Euralille TRAVAUX PUBLICS Première pierre du chantier BioSAV sur le site de la station d épuration d Achères La première pierre du chantier BioSAV, sur le site de la station d épuration Seine Aval à Achères (Yvelines), a été officiellement posée le 7 mars 2014 par Maurice Ouzoulias, président du SIAAP (Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne), maître d ouvrage. Ce projet conjugue extension des ouvrages de biofiltration existants et construction d une nouvelle filière de traitement. Le montant global des travaux s élève à plus de 750 millions d euros (dont plus de 400 millions d euros pour le seul génie civil). Les nombreuses personnalités présentes lors de la cérémonie ont pu prendre la mesure du chantier devant la fouille de m³ qui recevra la future file membranaire (1) et dans laquelle les équipes d Eiffage Travaux Publics ont réalisé les premiers bétons. (1) Pour la dépollution, le SIAAP a choisi notamment la technologie de l ultrafiltration membranaire : m² de membranes, qui agissent comme une barrière physique et permettent d obtenir une eau d une qualité conforme aux exigences environnementales les plus strictes. Le centre commercial Euralille se refait une beauté. La rénovation du mail central de la préfecture du Nord a débuté au printemps Eiffage Énergie participe activement à ce projet architectural d intérieur (2,3 millions d euros) qui proposera aux visiteurs de nombreuses fontaines lumineuses et un ciel étoilé. 80 % des appareils d éclairage ont été spécialement conçus pour cette opération. L activité d Euralille devant perdurer tout au long de ce chantier, les travaux seront généralement effectués de nuit tout en respectant le sommeil des occupants des chambres de l hôtel situé juste au-dessus. Pour cela, des sonomètres ont été installés un peu partout dans le bâtiment. Au moindre dépassement du seuil de bruit fixé, les travaux devront s arrêter. 16 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

17 synergie #21 ÉNERGIE Un nouvel hôpital à Orléans Le chantier du nouvel hôpital d Orléans (Loiret) est l un des plus grands projets hospitaliers actuellement en cours en France : avec ses 600 m de long, le nouvel établissement hospitalier abritera lits sur une surface hospitalière de m². Eiffage Énergie Thermie est mandataire du groupement en charge du macro-lot CVCD (chauffage, ventilation, climatisation et désenfumage), plomberie, fluides médicaux, paillasses, chambres froides, transport pneumatique et solaire thermique. En moyenne, 220 personnes travaillent sur le site. Un premier bâtiment regroupant des logements, une crèche et les cuisines a été livré au printemps Six autres pôles d activités doivent être réalisés d ici janvier 2015 pour un montant global de 68,4 millions d euros. MÉTAL 150 pièces de transition pour un parc éolien néerlandais Smulders Group, filiale d Eiffage Construction Métallique, réalise 150 «pièces de transition» pour un parc éolien néerlandais qui comprendra, au total, 150 turbines de 4 MW chacune. Le contrat de 55 millions d euros conclu avec l entreprise néerlandaise Van Oord Offshore Wind Projects représente la commande la plus importante jamais remportée dans ce domaine par Smulders Group, à travers sa filiale Smulders Projects. La première pièce du projet sera la millième produite dans l usine belge de Smulders à Hoboken. Chaque unité pèse près de 260 tonnes. Ce projet garantit une charge de travail pour l usine d Hoboken jusqu au troisième trimestre APRR Seconde jeunesse pour la plus vieille gare de péage La plus vieille gare de péage du réseau APRR a été entièrement rénovée. Située sur l A6, à une trentaine de kilomètres au nord de Lyon (Rhône), la barrière de péage de Limas propose désormais 34 voies : 10 d entrée sur le réseau et 24 de sortie. Parmi ces voies, huit sont dédiées au télépéage sans arrêt, ce qui permet aux véhicules munis d un badge d être détectés en amont et de passer le péage à 30 km/h. Avec 30 à passages par jour (hors périodes de vacances), le péage de Limas le plus fréquenté du réseau APRR, offrira désormais de meilleures conditions de fluidité du trafic à ses clients. Octobre

18 réalisations La tour Majunga atteint 195 mètres de hauteur, ce qui en fait le deuxième gratte-ciel du quartier d affaires de La Défense. 18 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

19 synergie #21 CONSTRUCTION - ÉNERGIE - MÉTAL - TRAVAUX PUBLICS La tour Majunga livrée à Unibail-Rodamco Originale avec sa forme en biseau et ses vingt loggias qui constituent autant de fenêtres sur la ville, la tour Majunga est désormais le deuxième gratte-ciel du quartier d affaires de La Défense. Conçue par l architecte Jean-Paul Viguier et réalisée pour la société foncière Unibail-Rodamco, elle marque le retour d Eiffage à La Défense, où le Groupe avait édifié les tours Ariane et Défense Plazza. Quarante mois de travaux et la mobilisation de 600 personnes au plus fort du chantier, issues de toutes les branches du Groupe (Eiffage Construction avec ses bureaux d études Études et Structures et Méthodes plus, Eiffage Énergie pour le macro-lot électricité, le façadier Goyer et Eiffage Travaux Publics pour une partie des aménagements au pied de la tour) ont été nécessaires pour réaliser ce bâtiment, qui s élève sur 47 niveaux et pèse tonnes. Un défi technique tant le terrain était exigu (3 500 m 2 )! Construire dans un mouchoir de poche, sans zone de stockage, a nécessité «la mise en place d une cellule logistique et une gestion du trafic presque militaire à raison de 50 camions par jour», souligne Pascal Blanc, directeur de projet. La communication auprès des riverains a été particulièrement soignée en collaboration avec l aménageur (l Épadesa) et le maître d ouvrage. Après les travaux de fondations spéciales, où 450 colonnes de jet grouting [coulis de ciment] ont été injectées sous les points les plus chargés de l édifice, la construction du radier de trois mètres d épaisseur, soit m 3 de béton, a constitué la première étape-clé avant celle des sept niveaux de socles. Des bétons spéciaux à très hautes performances ont été utilisés à grande échelle. Le coffrage du noyau central a nécessité 400 tonnes de matériel et 120 camions semi-remorques. Rendre compatibles, en phase études, les déplacements de structures avec les tolérances du façadier Goyer (filiale d Eiffage), qui a mis en place les m 2 de façades, a également été un défi. «Nous avons aussi chiffré, étudié et réalisé 70 fiches modificatives du maître d ouvrage qui souhaitait remanier les espaces loggias, les sanitaires, les paliers ou les espaces de restauration», relève Pascal Blanc. Côté énergie, Majunga est, avec une consommation en énergie primaire inférieure à 80 kwh/m 2 /an, quatre à cinq fois moins énergivore que les tours des années 90. Équipée de 250 m² de panneaux photovoltaïques, Majunga sera en phase conception le premier immeuble neuf en France certifié BBC et la première tour de bureaux en Europe continentale à obtenir la certification BREEAM au niveau Excellent. Elle vise par ailleurs, la certification NF Bâtiments Tertiaires démarche HQE ainsi que le label BBC Effinergie Une gestion technique de bâtiment pilote l éclairage, la climatisation des bureaux et les stores. Une opération de 200 millions d euros de travaux, auxquels s ajoutent 50 millions d honoraires de maîtrise d œuvre et d assistance à maîtrise d ouvrage. ÉNERGIE La porte des Allemands dans la lumière Véritable porte-forteresse, dotée de tours, de créneaux et de mâchicoulis, la porte des Allemands est située à l est de Metz (Moselle). L édifice est aujourd hui le plus important vestige des remparts médiévaux messins. Plusieurs salles du XVI e siècle ont fait l objet de vastes travaux de rénovation, au cours desquels Eiffage Énergie a déployé les courants forts et faibles, et mis en lumière l édifice par des éclairages à Leds. Un chantier de euros soumis à de très fortes contraintes. En effet, les interventions des électriciens devaient se faire en étroite coordination avec les équipes gros œuvre, les tailleurs de pierre ainsi que les métalliers/ serruriers afin de respecter l intégrité de l ouvrage. ÉNERGIE Succès pour le vol Ariane 216 Ariane 5 a mis en orbite fin mars 2014 deux satellites de télécommunications, Astra 5B réalisé par Airbus Defence and Space pour l opérateur SES et Amazonas 4A, construit par Orbital pour l opérateur Hispasat. Le satellite Astra 5B servira pour la télédiffusion directe, la distribution par câble et l alimentation des réseaux de télévision numérique terrestre au-dessus de l Europe de l Est. Il transporte également une charge utile pour le service européen de navigation Egnos (European Geostationary Navigation Overlay Service). Son co-passager, Amazonas 4A, servira pour des services d Internet et d applications multimédia destinés à couvrir le continent sudaméricain. Ce lancement a permis de qualifier d un point de vue opérationnel le système Bacchus développé par Clemessy pour le compte du CNES et Airbus Defence & Space, qui permet, grâce à des mesures ultra-sons, de valider le bon remplissage des capacités d huile embarquées à bord d Ariane 5. Octobre

20 international Afrique Algérie : réalisation d une sous-station électrique Eiffage Énergie, leader dans le domaine des infrastructures haute tension clés en main, a signé avec GRTE, société algérienne de gestion du réseau d électricité (filiale de la société nationale de l électricité et du gaz Sonelgaz), un contrat de 56,5 millions d euros pour la réalisation d une sous-station électrique à Ain Oussera en Algérie. Cet investissement s inscrit dans le cadre du plan de développement des infrastructures électriques du pays. Situé dans la région de Djelfa, à 200 km au sud d Alger, ce poste de 400 kv permettra d évacuer les MW d énergie produite par la future centrale à cycle combiné de Djelfa. Le projet sera livré en Guinée : réhabilitation et extension du réseau électrique de la ville de Conakry Dans le cadre des projets d amélioration et d extension du réseau électrique de la ville de Conakry et de sa banlieue, Électricité de Guinée a confié à RMT, filiale de Clemessy, la pose de 18 kilomètres de câbles moyenne tension enterrés dans le centreville de Conakry et leur raccordement sur les postes moyenne tension existants. RMT s est aussi vu confier la construction de cinq postes basse/moyenne tension et le tirage de 50 kilomètres de réseau basse tension aérien dans la banlieue nord-est de Conakry. 450 poteaux en béton et 600 poteaux bois sont nécessaires pour l installation de ces équipements. Maroc : installation d un transformateur d une puissance de 20 MVA Lydec, filiale marocaine du Groupe Suez Environnement, a confié à Clemessy Maroc, la commande pour la fourniture et l installation d un transformateur 20 MVA [mégavoltampère]. Ce projet s inscrit dans le cadre de la construction d une zone franche d exportation «Midparc», située à Nouaceur, près de l aéroport de Casablanca. La zone, destinée à accueillir des usines dans le domaine de l aéronautique, s étend dans cette première phase sur 63 hectares. Son premier client est le groupe Bombardier qui, depuis quelques mois, construit sa première usine au Maroc. Pour ce contrat de 2 millions d euros, Clemessy Maroc réalisera les travaux de montage et d installation du poste source, la fourniture et l installation des tableaux 20 kv et du transformateur 20 MVA. Amérique Canada : ICCI, une nouvelle conquête Misant à la fois sur la réalisation de projets dans les pays en développement et sur des acquisitions d entreprises dans les pays matures, la branche Travaux Publics a acquis, en juin 2014, 70 % du capital de la société canadienne Innovative Civil Constructors Inc. (ICCI) spécialisée dans la construction et la rénovation d ouvrages d art (avec une option d achat sur les 30 % restants). Fondée en 2011 par une équipe très expérimentée, ICCI a vu son chiffre d affaires passer de 25 millions de dollars canadiens en 2012 à 70 millions en 2013 et pourrait atteindre les 100 millions en 2014 (70 millions d euros). Le Canada a lancé en mars 2014 un plan d investissement dans les infrastructures, doté de 53 milliards de dollars canadiens (36 milliards d euros). À la clé, la réhabilitation des ouvrages d art éprouvés par les variations climatiques, et l édification dans le nord du pays de nouveaux ponts ou de nouvelles routes pour faciliter l exploitation des gaz de schiste. États-Unis : câblage et programmation d une machine d enroulement de tissu en carbone Le savoir-faire des équipes d Eiffage Énergie, à Rodez (Aveyron), s exporte aux États-Unis. Pour la Snecma, et en partenariat avec Sofop, celles-ci ont conçu et réalisé le câblage, la programmation des automates et de la supervision d une machine d enroulement de tissu en carbone qui permet de fabriquer les carters de moteurs d avion. Après un premier prototype livré et installé à Boston (États-Unis) début 2013 par les collaborateurs d Eiffage Énergie, deux autres machines identiques ont été commandées. Si l une restera sur le territoire français, à Commercy (Meuse), l autre a pris le chemin de l Amérique où elle a été déployée dans la même usine que le prototype. 20 synergie LE MAGAZINE DU GROUPE EIFFAGE

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

SITUATION DE LA RÉSIDENCE

SITUATION DE LA RÉSIDENCE SITUATION DE LA RÉSIDENCE Les avantages d une vie proche de la nature avec un accès rapide au cœur de la cité. LYON, alliance parfaite entre tradition et modernité Lyon, classée au patrimoine mondial de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST

DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST CONTACTS PRESSE : GROUPE IRD : AGENCE MOT COMPTE DOUBLE Alexandra Breyne

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

Le Streamliner, impressionnant paquebot de verre dominant l océan et la ville, vous accueille à son bord. Ce luxueux bâtiment, à l architecture

Le Streamliner, impressionnant paquebot de verre dominant l océan et la ville, vous accueille à son bord. Ce luxueux bâtiment, à l architecture Le Streamliner, impressionnant paquebot de verre dominant l océan et la ville, vous accueille à son bord. Ce luxueux bâtiment, à l architecture contemporaine, se situe dans ce qui est amené à devenir un

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement L opération ile seguin-rives de seine présentée au mipim 2009 Pour la troisième année consécutive, la Ville de Boulogne-Billancourt et la SAEM Val de Seine Aménagement participeront au MIPIM, Marché international

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES

VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES VOTRE PARTENAIRE FERROVIAIRE POUR DES SOLUTIONS DURABLES À PROPOS DE TUC RAIL TUC RAIL est un bureau d ingénierie et de Project Management spécialisé en technologie ferroviaire. Nous sommes une filiale

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Partenariat Public Privé Signature du contrat de partenariat entre l AP-HM et le groupement d entreprises

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

www.cegelecmobility.com

www.cegelecmobility.com www.cegelecmobility.com Ne jamais arrêter le flux Partout dans le monde, les infrastructures de transport constituent un enjeu majeur de l aménagement des territoires. Nous exerçons donc nos métiers avec

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Les Coulisses du Bâtiment 10 et 11 octobre 2014. Chantiers ouverts au public. Paris

Les Coulisses du Bâtiment 10 et 11 octobre 2014. Chantiers ouverts au public. Paris Les Coulisses du Bâtiment 10 et 11 octobre 2014 Chantiers ouverts au public 8 rue Jean Calvin Paris 5 ème arrondissement Institut Pierre Gilles de Gennes Métro Ligne 7 Place Monge Samedi 11 octobre : 9h-17h

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE

MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE LIÈGE-GUILLEMINS MODERNITE FERROVIAIRE & ARCHITECTURE CONTEMPORAINE 1 LIÈGE-GUILLEMINS, UNE GARE DU XXIème SIÈCLE Maîtres de l ouvrage : SNCB-Holding - INFRABEL Maître d oeuvre : Euro Liège TGV Ingénieur

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville ST MALO CAEN ST BRIEUC ICI VANNES LORIENT RENNES LE MANS NANTES Des accès proches et rapides Bus lignes 4 et 30 Métro A à

Plus en détail

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation 2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3 Dossier de présentation SOMMAIRE DES FAITS SAILLANTS Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiments Aire brute du bâtiment Bureaux Cadastre

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

Les 9, 10 et 11 octobre 2014

Les 9, 10 et 11 octobre 2014 Les 9, 10 et 11 octobre 2014 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Sommaire 1. QU EST CE QUE LE BATIMENT?... 3 Qu entend on concrètement par «Bâtiment»? Erreur! Signet non défini. Bâtiment ou

Plus en détail

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster Villa de style classique à Bourglinster page 1 de 19 A. INFORMATIONS GENERALES 1. SITUATION L'immeuble construit en 2005 est érigé sur un terrain situé 11a, rue d'imbringen à L-6162 Bourglinster. La place

Plus en détail

L activité Datacenter de Cap Ingelec

L activité Datacenter de Cap Ingelec D O S S I E R D E P R E S S E L activité Datacenter de Cap Ingelec SOMMAIRE INTRODUCTION Présentation de l entreprise et chiffres clés... 2/3 L ACTIVITÉ Datacenter Des missions d audit... 4/5 La réhabilitation

Plus en détail

Un grand groupe diversifié. Bouygues. Construction. Trois métiers, une même énergie. Bouygues Construction. Abrégé 2008

Un grand groupe diversifié. Bouygues. Construction. Trois métiers, une même énergie. Bouygues Construction. Abrégé 2008 Énergie - Transport (Participation : 30 %) Télécommunications Télévision Routes Immobilier Pôle Entreprises spécialisées TP www.bouygues-construction.com 53 700 9,5 308 4,1 297 3% 4% 12 % 17 % 16 % collaborateurs

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité La gare ferroviaire de demain Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité Direction XXXX, le XX/XX/2011 Plan de présentation La recherche de la performance des gares SNCF L exemple des haltes éco-durables

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

La qualité au service de. vos exigences

La qualité au service de. vos exigences La qualité au service de vos exigences Edito La qualité, la réactivité, l investissement humain dans chaque projet ont fait de ERI un acteur incontournable dans l acte de construire. ERI dispose, depuis

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLICS PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 AUTEUR : GABILLAT Arnaud PACAUD Fabien BUSSUTIL Clothilde TAN Vincent B3 1 IMPLANTATION DU PROJET Programme : Réalisation

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Lyon Part-Dieu. Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER

Lyon Part-Dieu. Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER Lyon Part-Dieu Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER Le mot de l architecte * Worldview Model by Ottmar Hörl EQUINOX offre t-il une autre vision du monde*? Nous le souhaitons! Les valeurs

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Synthèse. Visite du Club Bureaux à Lyon 23 octobre 2012

Synthèse. Visite du Club Bureaux à Lyon 23 octobre 2012 Synthèse Visite du Club Bureaux à Lyon 23 octobre 2012 Une trentaine de membres du Club Bureaux s'est déplacée en région Rhône Alpes pour étudier le renouveau urbain de l'agglomération lyonnaise, à travers

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Morancé / 69 BBCBÂTIMENT BASSE CONSOMATION. Le Clos de la Combe. Chemin de la Combe. www.covebat-immobilier.fr

Morancé / 69 BBCBÂTIMENT BASSE CONSOMATION. Le Clos de la Combe. Chemin de la Combe. www.covebat-immobilier.fr Morancé / 69 BBCBÂTIMENT BASSE CONSOMATION Le Clos de la Combe Chemin de la Combe www.covebat-immobilier.fr Votre résidence Le Clos de la Combe L Attrait de la Région Lyonnaise La région lyonnaise. Le

Plus en détail

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Deux pôles d activités, cinq grands métiers : un groupe mondial diversifié Comptant plus de 113 300 collaborateurs

Plus en détail

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 Les renseignements qui sont au dossier sont issus de documents appartenant au propriétaire vendeur. Le propriétaire vendeur atteste la conformité des données

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

LE FUTUR MINISTÈRE DE LA DÉFENSE À Balard

LE FUTUR MINISTÈRE DE LA DÉFENSE À Balard LE FUTUR MINISTÈRE DE LA DÉFENSE À Balard carte d identité du projet Une procédure innovante : Le ppp Nicolas Michelin, architecte du projet Balard Architecte urbaniste, Nicolas Michelin né en 1955, a

Plus en détail

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 13/02/07 9:02 Page 3 le prêt à livrer

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 13/02/07 9:02 Page 3 le prêt à livrer le prêt à livrer Des modules béton pour l Energie, les Télécoms, les Infrastructures Materlignes, l offre complète de shelters intégrants tous types d équipements dédiés aux : Module béton avec habillage

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

métallerie menuiserie aluminium - acier façade - bardage

métallerie menuiserie aluminium - acier façade - bardage métallerie menuiserie aluminium - acier façade - bardage L expérience au service de l avenir! DUVAL Métalu est la contraction de Métallerie, métier à fort corporatisme appuyé sur le savoir-faire des compagnons,

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

Aménagement. Imaginer la ville de demain

Aménagement. Imaginer la ville de demain Aménagement Imaginer la ville de demain 2 Icade est une société immobilière cotée, filiale de la Caisse des Dépôts. Elle exerce les métiers de foncière, de promotion et de services associés dans les secteurs

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

conférences circuits visites les vous caue 93 caue 94 octobre novembre décembre

conférences circuits visites les vous caue 93 caue 94 octobre novembre décembre conférences circuits visites les octobre novembre décembre vous caue 93 caue 94 2012 V isites de réalisations architecturales, urbaines, paysagères ou de chantiers, rencontres avec des professionnels,

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE Perla Immobilier est aujourd hui un acteur majeur dans l immobilier, secteur clé de l économie nationale. Le groupe s appuie sur une expertise et une expérience

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8.

LGV SEA : Un projet pas comme les autres. Par Aurélien NEAU LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013. Environnement Page 8. LE MAGAZINE D INFORMATION NUMERO 1 / MAI 2013 LGV SEA : Un projet pas comme les autres Par Aurélien NEAU Environnement Page 8 Emploi Page 5 Travaux Page 10 SOMMAIRE Le magazine d information de la LGV

Plus en détail

8 juillet 2015. Débat Public Projet de parc éolien en mer. Dieppe - Le Tréport. Présentation du projet Criel-sur-Mer

8 juillet 2015. Débat Public Projet de parc éolien en mer. Dieppe - Le Tréport. Présentation du projet Criel-sur-Mer 8 juillet 2015 Débat Public Projet de parc éolien en mer Dieppe - Le Tréport Présentation du projet Criel-sur-Mer Présentation du projet 2 Le cadre et les objectifs du projet Participer à la transition

Plus en détail

Bureau d Etudes Façades & Nacelles

Bureau d Etudes Façades & Nacelles Bureau d Etudes Façades & Nacelles Présentation de notre BET Conseil & Assistance auprès des Maitres d Ouvrages, Promoteurs, Architectes Conception d installations permanentes de nettoyage Notes de calculs

Plus en détail

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale Des créations architecturales sans oublier les performances Contexte Un produit verrier impacte de différentes façons le bilan environnemental

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 La 11 ème édition des «Coulisses du Bâtiment» se déroulera les 10, 11 et 12 octobre prochain. Une nouvelle

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires The better electric. 391 MWc puissance photovoltaïque construite par BELECTRIC 2011. BELECTRIC est le leader mondial de l étude, la fourniture et la réalisation (EPC) de systèmes photovoltaïques selon

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 2012 : une année de construction très chargée a commencé pour C-Power Ostende le 16 mars 2012 2012 est l année la plus importante pour la construction du parc éolien offshore C-Power

Plus en détail

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE 2014 POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE Juin 2014 SOMMAIRE TRAINS/RER RER B Sud 2 MÉTROS Ligne 4 Mairie de Montrouge - Bagneux (phase

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

Le temps respecte ce qui est construit avec passion.

Le temps respecte ce qui est construit avec passion. Le temps respecte ce qui est construit avec passion. 2 BIEN PLUS QU UN NOUVEL IMMEUBLE DE BUREAU SADENA, le city campus Travailler dans un véritable poumon vert, en plein cœur de la ville Ancien ensemble

Plus en détail

SOMMAIRE. www.gsegroup.com. contact@gsegroup.com. Tél. : +33 (0)4 76 69 63 02. Vos enjeux 4. Vos besoins 6. Notre réponse 8.

SOMMAIRE. www.gsegroup.com. contact@gsegroup.com. Tél. : +33 (0)4 76 69 63 02. Vos enjeux 4. Vos besoins 6. Notre réponse 8. offices SOMMAIRE Vos enjeux 4 Vos besoins 6 Notre réponse 8 www.gsegroup.com contact@gsegroup.com. Tél. : +33 (0)4 76 69 63 02 Ce document a été imprimé sur un papier couché 100% recyclable et biodegradable

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Visite du chantier de la tour Majunga Paris-La Défense Mercredi 14 mai 2014

DOSSIER DE PRESSE Visite du chantier de la tour Majunga Paris-La Défense Mercredi 14 mai 2014 DOSSIER DE PRESSE Visite du chantier de la tour Majunga Paris-La Défense Mercredi 14 mai 2014 SOMMAIRE Données clés du projet Une tour hors normes au cœur du quartier d affaires de La Défense Les acteurs

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

Les services d efficacité énergétique et environnementale

Les services d efficacité énergétique et environnementale Les services d efficacité énergétique et environnementale Sommaire Notre organisation Page 4 Notre offre Page 6 Nos métiers Améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments Page 8

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

LE MOST DU 17 e HEADQUARTERS

LE MOST DU 17 e HEADQUARTERS HEADQUARTERS LE MOST DU 17 e INVESCO REAL ESTATE FAIT APPEL À L AGENCE AXEL SCHOENERT ARCHITECTES POUR LA RESTRUCTURATION COMPLÈTE, LA MISE EN CONFORMITÉ ET L'ACCESSIBILITÉ DE SON IMMEUBLE SITUÉ AU 2,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable

Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable Infrastructures de transport Cofely Ineo, partenaire d une mobilité performante et durable cofelyineo-gdfsuez.com Désormais au cœur des enjeux économiques, sociaux et environnementaux, les transports

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail