Santé/Social

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Santé/Social 14 459 4 823 19 282 16 611"

Transcription

1 La Lettre d Information sur la réforme du lycée et du post bac n 47 novembre Association des Professeurs de Sciences Médico-Sociales (APSMS) 15 Allée des Peupliers Saint Max Pour adhérer : rubrique sur la première page du site Données statistiques sur la série ST2S, ses poursuites d'études post bac et son entrée dans la vie active après un diplôme supérieur Sources : «Les chiffres clés de la rentrée /2015» Ministère Education Nationale «Repères et références statistiques», édition, Ministère Education Nationale "Séries statistiques",, DREES "Premiers pas dans la vie active de la génération 2010", Enquête 2013, CEREQ Edito A la rentrée 2013, élèves de seconde des établissements publics et privés avaient choisi l enseignement d exploration Santé/Social et autres, les enseignements d exploration Santé/Social et Biotechnologies, soit un total de lycéens avaient opté pour la classe de première ST2S et pour la classe terminale (il faut ajouter les redoublements), soit un total de dans le cycle terminal ST2S étaient lauréats du bac ST2S en 2013 dont filles avec un pourcentage d admis de 81,3% pour cette session du bac avant sa rénovation en juin. A cette dernière session, en juin, le taux d'admis était de 90,8%, soit une augmentation significative. La poursuite d études dans l enseignement supérieur, selon les données du Ministère de l'education Nationale, est moindre pour les bacheliers ST2S. Ainsi on peut lire que le taux d inscription en 2013 dans l enseignement supérieur n est que de 46,4%, alors que la moyenne pour les bacheliers technologiques est de 74,1%. Il faut cependant croiser ces données avec celles de la DREES qui présentent les poursuites d'études dans les professions de santé et celles sociales. Les seules données du Ministère de l'education sont donc relatives, calculées à bac+1. Compte tenu de la spécificité de la série, nombreux bacheliers ST2S sont dans des préparations aux concours et intégreront l enseignement Supérieur après. L obligation de réussir un concours d'entrée est un déterminant fort qui distingue ces bacheliers des autres. Il faut aussi rappeler que l'offre en BTS ou DUT est faible pour ces bacheliers ST2S, contrairement en STMG ou STI2D par exemple. La question des poursuites d'études post bac ST2S sera prioritaire dans les années à venir. Nous devons présenter des statistiques fiables et exhaustives, replacées dans leur contexte. Il revient cependant à chacun d entre nous de persuader les bacheliers ST2S d être encore plus ambitieux. Les atouts existent! Il ne nous appartient pas en classe terminale ST2S de présenter aux élèves des formations comme aide soignant, auxiliaire de puériculture ou auxiliaire de vie sociale! Il nous revient de les dissuader d'entrer dans la vie active avec un seul bac technologique. Ce n'est pas sa vocation! L'arrivée du bac professionnel "ASSP" et de la rénovation de la série devrait contribuer à réorienter ces flux dès la classe de troisième. Les premiers pas dans la vie active pour les titulaires d'un diplôme bac+2/3 de la santé et du social traduisent, selon le Céreq, une situation plutôt privilégiée par rapport à d'autres diplômés, ceci dans un contexte économique et social difficile. Ces diplômés trouvent un emploi rapidement, davantage à durée indéterminée, avec une rémunération supérieure à la moyenne. Ainsi, trois ans après leur sortie, seuls 2% d'entre eux sont au chômage en 2013, alors que la moyenne est de 23% pour l'échantillon des jeunes de moins de 35 ans interrogés. Ils semblent mieux "armés" pour affronter le marché du travail et peuvent ainsi quitter le foyer de leurs parents plus rapidement, débuter leur vie de couple, c'est le cas de 63% des filles et de 45% des garçons trois ans après avoir obtenu leur diplôme alors que la moyenne est successivement de 41% et 22%. Ainsi le rapport du Céreq conclut que : "9 jeunes sur 10 diplômés bac+ 2 ou + 3 de la santé et du social s'inscrivent dans une trajectoire d'accès durable à l'emploi".

2 Données générales sur le cycle secondaire A la rentrée 2013, on recensait élèves dans le second cycle général et technologique en France métropolitaine et dans les départements d outre mer. En classes terminale, 7 élèves sur 10 suivaient une filière générale et 3 sur 10 une filière technologique. Celle-ci est en baisse d effectifs depuis 2004 avec la progression du bac «S». En 2012, 12% des lycéens étaient en terminale «L», 22,9% en terminale «ES» et 36,7% en terminale «S». Ils étaient 7,6% dans les séries STI2D et STL, 21,4% dans les séries STMG et ST2S. Le pourcentage des filles pour toutes les séries était de 54,1% mais de 78,8% en «L» et de 91,3% en ST2S. Données spécifiques sur la série ST2S Classe de Seconde : A la rentrée 2013, on comptait primo-élèves en classe de seconde dont avaient choisi l enseignement d exploration «Santé/Social». Il faut ajouter les redoublants, soit un total de (4,6% des effectifs totaux). EE Etablissements Etablissements privés Total Nombre de filles publics Santé/Social Santé Social Biotechnologies Total A la fin de la classe de seconde, 8,3% des élèves ayant choisi l enseignement d exploration «Santé/Social» seul redoublaient, et 5,5% se réorientaient. Ceux ayant choisi les deux enseignements étaient 7,3% à redoubler et 5,1% à se réorienter. Le taux maximum de redoublement était de 10,4% pour le profil SES/PFEG et minimum de 6,4% pour le profil Sciences de l ingénieur/création innovation technologique ou encore de 6,7/ pour MPS. Le taux maximum de réorientation était de 7,3% (Création et innovation technologique) et minimum de 0,8% (Latin/Grec avec ou sans LV3). Dans les deux cas, les élèves ayant choisi Santé/Social ont des pourcentages plus élevés de redoublement ou de réorientation vers la voie professionnelle (3 rang et 2 rang). Classe de première ST2S : Sur les élèves de seconde en 2012, poursuivaient à la rentrée 2013 en classe de première. 65, 6% étaient dans des séries générales et 23, 1% dans celles technologiques, d autres redoublaient ou avaient été réorientés vers la filière professionnelle. Les élèves de seconde qui avaient choisi l enseignement d exploration «Santé/Social» se répartissaient ainsi : 1 L 1 ES 1 S 1 STL 1 STMG 1 ST2S Santé/Social 4,8% 12,8% 11,8% 1% 11,3% 43,8% Santé Social + 1,9% 4,7% 7,3% 2% 6,3% 65,1% Biotechnologies Rappelons que l orientation est largement tributaire de l offre de formation sur un bassin et des politiques d établissement. On recensait élèves de première ST2S dans les établissements publics et dans le privé, soit un total de dont 90,2% de filles. Classe de terminale ST2S : lycéens étaient scolarisés en classes terminale dont 70,9% dans les séries générales élèves étaient scolarisés en terminale ST2S dans le public et dans le privé, soit un total de (5,5% des effectifs), dont 91,3% de filles. Seuls 4,4% avaient choisi une option facultative alors qu ils étaient 25% dans les séries générales. En candidats se présentaient au baccalauréat et étaient admis dont bacheliers ST2S (85, 2% d admis). En, candidats se présentaient en juin à ce bac et étaient admis (90,8%). Entre 2013 et (résultats provisoires en attendant la session de septembre), on notait 135 candidats en moins mais 5,6% d admis en plus. Le pourcentage d admission national le plus bas date de 2009 avec 74%.

3 Evolution des résultats du Bac ST2S de 2007 à : Académie Présents Aix ,5 76,9 74,1 71,3 69,4 85, 6 77, 3 Marseille Amiens ,8 80,8 79,3 74,8 65, , 9 71, 3 Besançon ,1 92,1 87,2 85,7 80,4 82,1 84, 8 79, 5 Bordeaux ,3 91, ,5 79,8 84,9 89, 4 85, 5 Caen ,5 91,4 93,7 90,9 86,7 81, , 1 Clermont ,7 83,7 78,4 79,3 78,2 70,7 80, 9 72, 7 Corse ,1 95,2 90,5 83,8 74,8 80,3 88, 2 72 Créteil ,7 79,4 66,5 65,3 62,1 52,4 70, 3 66 Dijon ,6 83,7 82,7 81,1 78, , 7 78 Grenoble ,6 91,2 89,7 90,7 85,2 85,4 88, 3 88, 1 Lille ,3 86,4 83,3 85,7 77,4 64,7 80, 9 73, 1 Limoges ,5 83,4 73,5 72,7 73,7 78,2 82, 9 76, 2 Lyon , ,5 84,6 83,9 85, 1 81, 5 Montpellier ,2 86, ,9 76,4 75,1 83, 5 73, 1 Académie Présents Nancy-Metz ,1 81, ,1 80,2 86, 4 80, 8 Nantes ,6 92,3 91,8 89,2 86,3 85,8 89, 8 88, 3 Nice ,6 85,5 89,4 82,3 69,7 75,5 85, 7 81, 8 Orléans ,8 83,6 79,3 79,9 79,3 84,7 82, 9 80, 7 Tours Paris ,5 82,3 72,8 70,8 64,3 69,3 81, 5 76, 3 Poitiers ,6 89,3 90,1 82,6 85,4 85, 3 75, 2 Reims ,8 83,6 81,5 77,4 77, , 6 78, 6 Rennes ,7 87,2 86,5 86,6 82,4 85,2 88, 5 82, 5 Rouen ,6 84,4 87,6 83,1 69,1 70,5 74, 5 72, 8 Strasbourg ,8 91,1 88,4 84, ,6 89, 7 88, 9 Toulouse ,9 88,7 83,9 90,2 85,7 83,6 88, 7 79, 9 Versailles ,5 79,2 77,7 74,5 72,3 70,3 79, 9 76, 8 Total DOM , ,2 69,4 64,6 57,3 Total ,8 85,2 81,4 80, , 7 77, 8 Poursuite d études supérieures après le bac ST2S Données du Ministère de l'education Nationale et de l'enseignement Supérieur : A la rentrée, le ministère chiffrait à le nombre d étudiants, soit une augmentation de 1,5% par rapport à % étaient inscrits à l Université dont dans des IUT et dans des Sections de technicien supérieur (STS). Il faut ajouter les étudiants en classes préparatoires, mais aussi dans les écoles de commerce, vente, gestion, juridiques et administratives, de journalisme, d'architecture, vétérinaires, artistiques et culturelles, paramédicales et préparant aux formations sociales. Les femmes représentent 56,9% de la population universitaire. Elles sont majoritaires en langues (74,1%) mais minoritaires en sciences (37,1%). Elles sont 63,1% à suivre des études médicales, d'odontologie ou de pharmacie.

4 Données spécifiques sur les bacheliers ST2S : Inscription des nouveaux bacheliers ST2S dans l Enseignement Supérieur en % : avant le nouveau bac Université 25,2 22,2 21,6 22, ,2 22,8 hors IUT Préparation 0,5 0,6 0,9 1,1 1,1 1,3 1,3 DUT CGPE STS 11 10,3 10,3 11,3 11,9 12,5 12,6 Autres formations 12,7 16,6 14,5 11,2 10,8 10,6 9,7 Ensemble Supérieur 49,4 49,7 47,3 46,3 45,8 46,6 46,4 Comparaison entre séries de bac technologique et l entrée dans l Enseignement Supérieur en % : STI2D 88,4 91,2 91,6 89,5 89,2 86,3 90,8 STG 79 80,3 83,1 83,2 83,1 82,9 78,1 STL 78,5 78,7 77, ,9 76,5 78,1 ST2S 49,4 49,7 47,3 46,3 45,8 46,6 46,4 Ensemble bacs technologiques Ensemble bacs professionnels 77,6 78,5 79,1 77, ,4 74,1 17, ,9 26,7 28,5 28,7 33 Les études supérieures en STS : A la rentrée, le nombre d étudiants en BTS était de avec une augmentation de 1,5% par rapport à Ils sont sous statut scolaire ou encore par apprentissage, alternance, dans des établissements publics ou privés. Depuis la nouvelle loi de 2013 sur l enseignement supérieur, les bacheliers professionnels sont invités à poursuivre leurs études en BTS. Ils étaient à le faire cette année et ont été admis sur post bac, soit une augmentation de 10 % par rapport à Pour toutes les séries en, 18% des étudiants sont originaires des baccalauréats généraux (19% en 2013), 45% des séries technologiques (47% en 2013) et 37% des séries professionnelles (34% en 2013). A titre de comparaison, les bacheliers technologiques étaient plus nombreux en IUT ( en ), soit une augmentation de 7%. La répartition est cependant différente des BTS puisqu on peut observer 65, 7% de bacheliers généraux, 28,2% de bacheliers technologiques et 3% de bacheliers professionnels. Parmi les DUT, celui Carrières sociales accueillait en 2013/ étudiants dont filles. En 2013, étudiants étaient candidats en BTS et ont été admis, soit un taux de 74,1%. Réussite au BTS selon le diplôme initial en 2013 : Baccalauréats Présents Admis de réussite Série L ,6 Série ES Série S ,1 Série STT, STG ,8 Série STI ,2 Série STL ,1 Série SMS, ST2S ,6 Série Hôtellerie ,5 Bac prof., domaines de la production Bac prof., domaine des services , ,3

5 Candidats au BTS selon la spécialité, session 2013 : Domaines Présents Admis de réussite Part des femmes parmi les présents Services aux ,2 80,7 personnes Total ,9 64,1 domaines des services Total BTS ,1 52,4 Candidats admis au BTS selon la spécialité de la formation en 2013 : Spécialités Admis de réussite Taus de réussite Hommes Taus de réussite Femmes Spécialités ,1 84,8 sanitaires et sociales Santé ,3 64,6 64,2 Social ,8 69,4 80,3 Données de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) sur les formations de la santé et du social A la rentrée 2012, la DREES comptabilisait nouveaux inscrits dans 12 professions de santé de base (de 1 à 4 ans d'études) et nouveaux inscrits dans 13 professions sociales, de niveau 5 à niveau 2. Toutes formations confondues, 20,5% étaient titulaires d'un bac SMS ou ST2S pour la santé (2 position après le bac S) et 13,4% pour le social (5 position après les bacs ES, L, STG et l'ensemble des bacs professionnels). La tranche d'âge majoritaire pour les entrants est de 20/22 ans avec 32,5% des étudiants en santé et 24% en social. Les PCS du père majoritaires sont pour la santé et le social employés et ouvriers. Les études de santé : niveau 3 Etudes d'infirmier : En 2012, la DREES totalisait étudiants dont en première année, en seconde année et en troisième année, accueillis dans 266 IFSI publics et 59 IFSI privés à but non lucratif étudiants étaient des nouveaux inscrits dont 31,8% avaient moins de 20 ans et 35,9% entre 20 et 22 ans. Avant leur entrée en IFSI, 28% préparaient le concours, 18,3% étaient dans le secondaire et 17,4% exerçaient un emploi dans le secteur sanitaire ou social. En première année, 24,7% des étudiants étaient titulaires du baccalauréat technologique SMS, en seconde position après le baccalauréat Scientifique (33,4%) et bien avant le bac ES (18,2%) ou celui STL (2,1%). Tableau comparatif des bacheliers SMS en 2012 selon les études de santé : en pourcentage Etudes Bac SMS BAC S BAC ES BAC STL BAC STG Kinésithérapeute 0,3 96 1,7 0,3 0,4 Sage femme 1,1 96,2 1,5 0 0,2 Manipulateur 6,1 87,7 2,3 2,8 0,7 Infirmier 24,7 33,4 18,2 2,1 7,5 Laborantin 4,9 66,7 0 26,5 0 Ergothérapeute 3,3 87 4,9 0,5 0,8 Psychomotricien 7, ,1 1,3 1,1 Pédicure/Pédologue 1,8 89,5 4 1,8 1,5 Les études sociales : niveau 3 Etudes d'éducateur de jeunes enfants : En 2012, la DREES totalisait 5194 étudiants dont 1729 en première année, 1736 en seconde année et 1729 en troisième année accueillis dans 47 établissements privés à but non lucratifs étudiants étaient des nouveaux inscrits dont 18,9% avaient moins de 20 ans mais 39,8% entre 20 et 22 ans.

6 Avant leur entrée à l'institut de formation, 29% poursuivaient des études supérieures, hors classe préparatoire au concours EJE, 18,9% exerçaient un emploi dans le secteur sanitaire et social et 19% dans un autre secteur, 16,4% étaient dans le secondaire. En première année, 18,2% étaient titulaires du baccalauréat SMS, en troisième position après le bac ES (29,5%) et le bac L (25,3%). Tableau comparatif des bacheliers SMS en 2012 selon les études sociales : en pourcentage Etudes Bac SMS BAC ES BAC l BAC STG BACS PROF. Assistant social 10,3 35,1 27,5 Educateur 12,4 30,5 22,7 11,6 5,3 spécialisé Educateur de 18,2 29,5 25,3 10,1 4 jeunes enfants Moniteur 13,7 15,6 17,9 17,7 22,9 éducateur CESF 28,7 39,9 8,6 6,2 6,7 L'entrée dans la vie active après un diplôme santé/social Données générales sur l'entrée dans la vie active : L'étude du Centre d'études et de Recherches sur les qualifications (Céreq), publiée en, porte sur jeunes de moins de 35 ans qui ont quitté la première fois le système éducatif en 2009/2010 à tous les niveaux de formations, du CAP au doctorat. Les motifs de sortie sont, par ordre de déclaration, la volonté d'entrer dans la vie active (73%), l'atteinte de niveau de formation souhaité (48%), la lassitude des études (42%) et le fait d'avoir trouvé un emploi (40%). Le plus haut diplôme obtenu à la sortie est l'absence de diplôme (17%), un baccalauréat (29%), un bac+2 hors santé/social (11%), un bac+2/3 santé/social (4%, soit jeunes de l'échantillon dont 86% de femmes avec un âge moyen de 24 ans), un bac+3/4 (9%)... Les parcours sont fortement marqués par l'orientation en classe de troisième ou encore par le type de bac pour les sortants du supérieur. 61% des jeunes de la génération 2010 ont réalisé au moins un stage pendant leurs études (100% en santé/social) et 40% de ces stages étaient indemnisés, principalement ceux suivis par les sortants du supérieur. Les trois quarts des jeunes accèdent à leur premier emploi en moins de six mois, 67% de ceux ci sont à durée déterminée et 23% sont à temps partiel. La part des emplois à durée indéterminée croît avec le niveau de diplôme. Données spécifiques des diplômés santé/social : 58% des jeunes de la génération 2010 ont connu le chômage au cours de leurs trois premières années de vie active, mais seulement 22% des diplômés santé/social. Ces derniers sont infirmier, kinésithérapeute, pédicure, manipulateur, ergothérapeute, psychomotricien, sage femme, puéricultrice ou encore conseiller en économie sociale familiale, assistant de service social, éducateur de jeunes enfants, éducateur spécialisé. En 2013, 96% déclarent avoir un emploi, 2% sont au chômage (moyenne de 20% dans l'échantillon) et 2% sont inactifs (moyenne de 4%). La précarité de l'emploi est faible pour ces derniers, 9% seulement travaillent en intérim (21% en moyenne) et seulement 1% ont des contrats aidés (16% en moyenne). Ils sont seulement 11% à temps partiel contre 22 % en moyenne. Ce temps partiel est davantage choisi que subi (5% contre 10 % en moyenne). Leur revenu moyen est de contre seulement 1300 pour des anciens étudiants de licence/master 1 ou encore pour la moyenne de l'échantillon. Cette sécurité de l'emploi en 2013 a aussi des conséquences : l'absence de mobilité au cours des trois dernières années est très faible parmi les diplômés de la santé et du social (<1% contre 9% en moyenne). De la même façon, aucun de ces diplômés n'a repris des études au cours des trois années, contre 9% en moyenne.

BILAN ADMISSION POST BAC - CAMPAGNE 2014 EN NOUVELLE CALEDONIE

BILAN ADMISSION POST BAC - CAMPAGNE 2014 EN NOUVELLE CALEDONIE BILAN ADMISSION POST BAC - CAMPAGNE 2014 EN NOUVELLE CALEDONIE www.admission-postbac.fr est le site Internet dédié à l admission en première année d études dans l enseignement supérieur. Il permet à la

Plus en détail

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33 La formation aux professions de santé en Île-de-France Exploitation statistique de l enquête 2013 Août 2015 Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations de base en Île de

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

Les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles Année 2006-2007

Les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles Année 2006-2007 note d informationoctobre 07.37 Le nombre d étudiants dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) s établit à 76 200 étudiants. Après six années consécutives de hausse : les effectifs croissent

Plus en détail

information Le nombre d inscrits en PCEM1 a plus que doublé en huit ans

information Le nombre d inscrits en PCEM1 a plus que doublé en huit ans note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.09 MAI En janvier 2010, 49 050 étudiants sont inscrits en première année de médecine (PCEM1), dont 29 240 bacheliers de la session 2009. La quasi-totalité

Plus en détail

information TABLEAU 1 - Évolution de la part des bacheliers - France métropolitaine + DOM

information TABLEAU 1 - Évolution de la part des bacheliers - France métropolitaine + DOM note d information Enseignement supérieur & Recherche 12.4 JUIN La réforme de la voie professionnelle augmente considérablement les effectifs de bacheliers professionnels. Bien que ce baccalauréat ait

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs des écoles dans l enseignement public Session 2010

Concours de recrutement de professeurs des écoles dans l enseignement public Session 2010 note d informationdécembre 11.25 En 1, 7 462 professeurs des écoles ont été recrutés en réussissant le concours parmi les 38 653 candidats qui s y sont présentés. Ce dernier chiffre est en baisse depuis

Plus en détail

Les diplômes de l enseignement technologique et professionnel de niveaux III, IV et V

Les diplômes de l enseignement technologique et professionnel de niveaux III, IV et V ISSN 1286-9392 www.education.fr 02.11 MARS En, le nombre de diplômes de l enseignement technologique et professionnel de niveaux III, IV et V délivrés s élève à 843 000 (France métropolitaine et DOM),

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013

NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013 NI 13/07 poursuites 2012 Rectorat, DEPP, juin 2013 NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013 Rectorat Division Evaluation Prospective et Pilotage Les poursuites d études dans le supérieur des bacheliers

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

information À la rentrée 2012, 2 387 000 étudiants sont entrés dans l enseignement supérieur

information À la rentrée 2012, 2 387 000 étudiants sont entrés dans l enseignement supérieur note d information Enseignement supérieur & Recherche 14.01 FÉVRIER Les étudiants dans l enseignement supérieur en France métropolitaine et dans les départements d outre-mer n ont jamais été aussi nombreux

Plus en détail

Réussite et échec en premier cycle

Réussite et échec en premier cycle note d i n f o r m a t i o n Enseignement supérieur & Recherche 13.10 NOVEMBRE Le parcours des étudiants en premier cycle est ponctué de réorientations et de redoublements. Ainsi, seul un étudiant sur

Plus en détail

Les étudiants. Pour en savoir plus - Tableaux statistiques, n 7146.

Les étudiants. Pour en savoir plus - Tableaux statistiques, n 7146. 6 Les étudiants 6 6.1 Les effectifs du supérieur : évolution 170 6.2 Les effectifs du supérieur par académie 172 6.3 Les étudiants dans les formations scientifiques 174 6.4 Les étudiants des universités

Plus en détail

ADMISSION POSTBAC BILAN DE LA SESSION 2014

ADMISSION POSTBAC BILAN DE LA SESSION 2014 Service Académique d Information et d Orientation, 2014 ADMISSION POSTBAC BILAN DE LA SESSION 2014 Le bilan de la procédure APB 2014 peut être décliné selon les constats suivants : Progression de l inscription

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

Les formations aux professions de la Santé. LA RéUNION / MAYOTTE. Enquête Ecole 2011. N 25 Nov. 2013

Les formations aux professions de la Santé. LA RéUNION / MAYOTTE. Enquête Ecole 2011. N 25 Nov. 2013 N 25 Nov. 2013 L enquête école 2011 auprès des écoles de formation aux professions de la santé couvre la métropole et les DOM. L analyse des résultats issus de cette enquête traitée ciaprès, concerne la

Plus en détail

CDEN mercredi 10 décembre 2014 report du jeudi 4 décembre 2014 BILAN DE RENTRÉE. www.ac-dijon.fr

CDEN mercredi 10 décembre 2014 report du jeudi 4 décembre 2014 BILAN DE RENTRÉE. www.ac-dijon.fr CDEN mercredi 10 décembre 2014 report du jeudi 4 décembre 2014 BILAN DE RENTRÉE www.ac-dijon.fr Le parcours des élèves dans l Yonne Une politique départementale ayant pour objectif : une meilleure fluidité

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

Aide à l orientation. Classe de TERMINALE

Aide à l orientation. Classe de TERMINALE Aide à l orientation Classe de TERMINALE Se poser les bonnes questions Quels sont mes goûts, mes envies? Domaines d études Durée De quoi est-ce que je me sens capable? Travail? Assiduité Ambition? Quels

Plus en détail

Contact presse : Mélanie Pouillaude

Contact presse : Mélanie Pouillaude Les résultats des examens dans l Académie de Lille Session juin Contact presse : Mélanie Pouillaude Tél. : 03.20.15.60.77 Mobile : 06.15.87.15.56 melanie.pouillaude@ac-lille.fr Sommaire Le baccalauréat

Plus en détail

LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2012.

LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2012. Avril 2014 LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2012. Contact : SESPAG ce.sespag@ac-grenoble.fr 04.76.74.76.26 Au cours de l'année 2012, les universités

Plus en détail

information Les étudiants Forte croissance des effectifs en filière littéraire, stagnation en filière scientifique

information Les étudiants Forte croissance des effectifs en filière littéraire, stagnation en filière scientifique note d information Enseignement supérieur & Recherche 12.02 AVRIL À la rentrée 2011, 79 800 étudiants sont inscrits en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), effectif en hausse de 0,7 % par rapport

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

information culturelles et

information culturelles et note d information Enseignement & Recherche Un étudiant sur quinze, en France métropolitaine et dans les départements d outre-mer, suit une formation artistique, culturelle ou de, soit 155 000 étudiants

Plus en détail

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05 note d information Enseignement supérieur & Recherche 13.05 JUILLET À la rentrée 2011, les instituts s accueillent 26 400 étudiants inscrits dans des formations canoniques ou de type universitaire. Plus

Plus en détail

Quelles sont les poursuites d études des élèves bacheliers du Lycée Saint-Denis à Annonay entre 2008 et 2010?

Quelles sont les poursuites d études des élèves bacheliers du Lycée Saint-Denis à Annonay entre 2008 et 2010? Série Littéraire (L) Dotés d une bonne culture générale, amateurs de Littérature, de Philosophie, d Histoire, de Langues ou d Arts.les bacheliers L s inscrivent majoritairement à l Université. D autres,

Plus en détail

Choisir des études après le bac. Choisir un domaine. Choisir une voie de formation

Choisir des études après le bac. Choisir un domaine. Choisir une voie de formation Choisir des études après le bac Choisir un domaine Choisir une voie de formation Objectif insertion professionnelle réussie acquérir une qualification professionnelle validée par un diplôme professionnel

Plus en détail

La réussite en licence professionnelle

La réussite en licence professionnelle note d information 07.13 AVRIL www.education.gouv.fr La licence professionnelle, mise en place à la rentrée 2000, accueille des diplômés de niveau bac + 2 ; elle se prépare en un an. La réussite des étudiants

Plus en détail

Guide de préparation à l usage des éducateurs

Guide de préparation à l usage des éducateurs 8, 9 et 10 décembre 2011 Guide de préparation à l usage des éducateurs Proposé par le Note à l attention des utilisateurs de ce guide Ce diaporama, élaboré par l équipe du Centre d Information et d Orientation

Plus en détail

S T S I U. bacheliers technologiques. L'orientation des. Les Dossiers du SAIO

S T S I U. bacheliers technologiques. L'orientation des. Les Dossiers du SAIO Les Dossiers du SAIO Service académique d'information et d'orientation S T S et L'orientation des bacheliers technologiques dans les deux principales filières professionnelles de l'enseignement supérieur

Plus en détail

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations en Île de France 5. Conseiller en économie sociale familiale 11. Assistant de service social 17

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations en Île de France 5. Conseiller en économie sociale familiale 11. Assistant de service social 17 La formation aux professions sociales en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2013 Août 2015 Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations en Île de France 5

Plus en détail

État des lieux de l enseignement supérieur en Poitou - Charentes

État des lieux de l enseignement supérieur en Poitou - Charentes État des lieux de l enseignement supérieur en Poitou - Charentes Marie-Jo Kolpak, Rectorat Laurent Diaz, Insee Des tendances démographiques à prendre en compte mais pas seulement Région de résidence Évolution

Plus en détail

Les classes préparatoires aux grandes écoles

Les classes préparatoires aux grandes écoles ISSN 1286-9392 www.education.fr 03.29 MAI En, 72 000 étudiants sont inscrits en classes préparatoires aux grandes écoles. Les classes économiques accueillent 16 400 étudiants et c est dans ce secteur que

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs des écoles Session 2006

Concours de recrutement de professeurs des écoles Session 2006 note d information 07.28 MAI www.education.gouv.fr En 2006, 14 172 postes ont été ouverts aux concours de recrutement de professeurs des écoles publiques. Ce nombre de postes correspond à 4 de l ensemble

Plus en détail

CPGE, STS, écoles d ingénieurs, écoles de commerce, gestion, vente et comptabilité Voir «Définitions» en 6.2.

CPGE, STS, écoles d ingénieurs, écoles de commerce, gestion, vente et comptabilité Voir «Définitions» en 6.2. 6 Les étudiants 6 6.1 Les effectifs du supérieur : évolution 168 6.2 Les effectifs du supérieur par académie 170 6.3 Les étudiants dans les formations scientifiques 172 6.4 Les étudiants des universités

Plus en détail

Les effectifs d étudiants dans le supérieur en 2009 : la plus forte progression depuis 1993

Les effectifs d étudiants dans le supérieur en 2009 : la plus forte progression depuis 1993 note d 10.08 informationoctobre Enseignement supérieur & Recherche Les étudiants dans l enseignement supérieur en France métropolitaine et dans les départements d outre-mer n ont jamais été aussi nombreux

Plus en détail

UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. 74,8 % D.U.T. B.T.S. 13,4 % 2,3 11,1 Autres formations 9,7. Total : 97,5 % 7,8 0,2. Lettres Economiques

UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. 74,8 % D.U.T. B.T.S. 13,4 % 2,3 11,1 Autres formations 9,7. Total : 97,5 % 7,8 0,2. Lettres Economiques APRES LE BAC UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. Lettres Economiques 8 7,8 0,2 74,8 % D.U.T. B.T.S. 2,3 11,1 Autres formations 9,7 Ecoles de commerce, vente, gestion Ecoles artistiques (y compris archi) Ecoles paramédicales

Plus en détail

Orienta(on. Post- Bac

Orienta(on. Post- Bac Orienta(on Post- Bac Réunion du mardi 8 novembre 2011 Classes préparatoires Grandes écoles IEP Ecoles spécialisées Réunion du lundi 14 novembre 2011 Etudes courtes Etudes universitaires quelques ques(ons

Plus en détail

Octobre 2009. Médecine Paramédical social

Octobre 2009. Médecine Paramédical social Octobre 2009 Médecine Paramédical social MEDECINE ODONTOLOGIE SAGE PHARMACIE FEMME D.E. MEDECINE GENERALE 3 e année 2 e année D.E. MEDECINE SPECIALISEE 5 e année DCEM4 DCEM3 DCEM2 DCEM1 PCEM2 4 e année

Plus en détail

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT Densité d implantation des divisions NBRE DE DIVISIONS Aca Paris Aca Lyon Aca Versailles Aca Nantes Aca Lille Aca Rennes

Plus en détail

LA SÉRIE ES (Sciences économiques et sociales )

LA SÉRIE ES (Sciences économiques et sociales ) LA SÉRIE ES (Sciences économiques et sociales ) Chiffres clés 64,7% de filles et 35,3% de garçons 96,3% des élèves de terminale ES se sont inscrits sur APB (1645 sur 1707 élèves). Ils représentent 16,5%

Plus en détail

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 n o 19 2015 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 TAUX D INSERTION 77,4 % PART DES EMPLOIS STABLES 67,8% PART DE POURSUITES D ÉTUDES 88,7% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 472 O B S E R VATO

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

BACCALAUREAT SCIENTIFIQUE S Sciences de l Ingénieur. Approche scientifique et technologique

BACCALAUREAT SCIENTIFIQUE S Sciences de l Ingénieur. Approche scientifique et technologique BACCALAUREAT SCIENTIFIQUE S Sciences de l Ingénieur Approche scientifique et technologique HORAIRES DE LA SERIE S 1 ère Terminale Coef BAC Français 4h 4 (2+2) Histoire géographie 2h30 2h 3 LV1+LV2 4h30

Plus en détail

Les 4ème et 5ème années d inscription dans l enseignement supérieur du Nord - Pas de Calais. Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE)

Les 4ème et 5ème années d inscription dans l enseignement supérieur du Nord - Pas de Calais. Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE) POPULATION ORES Suivi de cohorte Bacheliers 2001 Février 2008 Les 4ème et 5ème années d inscription dans l enseignement supérieur du Nord - Pas de Calais Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE) Pôle Universitaire

Plus en détail

Bilan d Admission Post-Bac

Bilan d Admission Post-Bac Bilan d Admission Post-Bac 2014 Orientation et affectation Document élaboré par le Service Académique d Information, d Insertion et d Orientation du Clermont-Ferrand Table des matières Avant-propos...

Plus en détail

Edito. SUBANOR 2008-2 - Réorientation après une année dans le supérieur, selon le bac

Edito. SUBANOR 2008-2 - Réorientation après une année dans le supérieur, selon le bac Edito Fruit d un partenariat entre différents acteurs du système éducatif (rectorat de Rouen, région Haute-Normandie, universités de Rouen et du Havre, DRAAF Haute-Normandie), le projet SUBANOR s intéresse

Plus en détail

3 150 diplômes de professions de santé

3 150 diplômes de professions de santé N 1 - Mai 005 3 150 diplômes de professions de santé délivrés en 003 dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur En 003, onze formations aux professions de santé sont proposées en région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

N 8 - Août 2008. Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006. De plus en plus d étudiants

N 8 - Août 2008. Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006. De plus en plus d étudiants N 8 - Août 2008 Les formations aux professions sociales à La Réunion en 2006 L enquête 2006 auprès des établissements de formation aux professions sociales a concerné l IRTS basée à St Benoît et recensant

Plus en détail

Quelques données de cadrage et éléments de réflexion

Quelques données de cadrage et éléments de réflexion CENTRE D ÉTUDES ET DE RECHERCHES SUR LES QUALIFICATIONS Établissement public sous tutelle du ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, du ministère du Travail de l Emploi

Plus en détail

LES ÉTUDIANTS. Grands établissements - Voir «Défiitions» en 6.3.

LES ÉTUDIANTS. Grands établissements - Voir «Défiitions» en 6.3. 6 LES ÉTUDIANTS 6 6.1 Les effectifs du supérieur : évolution 168 6.2 Les effectifs du supérieur par académie 170 6.3 Les étudiants dans les formations scientifiques 172 6.4 Les étudiants des universités

Plus en détail

Communication et Gestion des Ressources Humaines. Comptabilité et Finance d Entreprise NOVEMBRE 2013

Communication et Gestion des Ressources Humaines. Comptabilité et Finance d Entreprise NOVEMBRE 2013 Communication et Gestion des Ressources Humaines Comptabilité et Finance d Entreprise NOVEMBRE 2013 Après le Bac STMG S.T.S. (B.T.S.) I.U.T. (D.U.T.) 44 % 10 % UNIVERSITÉ (Licence 1) 20 % C.P.G.E. économiques

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27 DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27 PROGRAMME 140 «ENSEIGNEMENT SCOLAIRE PUBLIC DU PREMIER DEGRE» DGESCO 2/27 Programme «enseignement scolaire public du premier

Plus en détail

La série Économique et Sociale. Une série polyvalente et équilibrée

La série Économique et Sociale. Une série polyvalente et équilibrée La série Économique et Sociale Une série polyvalente et équilibrée 1 CHOISIR LA SERIE ECONOMIQUE ET SOCIALE La série E.S. est une voie équilibrée 3 grands piliers la soutiennent : Les Sciences Humaines

Plus en détail

Barres d entrée du mouvement inter 2014

Barres d entrée du mouvement inter 2014 Discipline : Allemand L 0421 Aix-Marseille 421.3 Besançon 21 Bordeaux 148 Caen 185.1 Clermont-Ferrand 121.1 Dijon 21 Grenoble 71.1 Guadeloupe 144 Guyane 121 Lille 71 Limoges 528.2 Lyon 221.3 Martinique

Plus en détail

Dossier de presse 2013-2014. Contact presse Barbara Brelle-Lenoir 09.52.20.47.16 b.lenoir@passerelle-esc.com

Dossier de presse 2013-2014. Contact presse Barbara Brelle-Lenoir 09.52.20.47.16 b.lenoir@passerelle-esc.com Dossier de presse 2013-2014 Contact presse Barbara Brelle-Lenoir 09.52.20.47.16 b.lenoir@passerelle-esc.com 1 Sommaire L Association Passerelle p.3 Le Concours Passerelle p.5 2013 : un concours réussi

Plus en détail

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Tableau de bord emploi-formation Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Juin 2014 S y n t h è s e d u t a b l e a u d e b o r d A E m p l o

Plus en détail

6. Enseignement - Formation

6. Enseignement - Formation 6. Enseignement - Formation Présentation Le département de la Martinique compte 47 000 élèves du premier degré à la rentrée scolaire 2008-2009, soit une baisse de 3 % en une année. Ces élèves fréquentent

Plus en détail

Université IUT MASTER 1 LICENCE 3 LICENCE 2 BTS 2 DUT 2 LICENCE 1 BTS 1 DUT 1. Doctorat D 2 D 1. Diplôme de grande école MASTER PRO 2

Université IUT MASTER 1 LICENCE 3 LICENCE 2 BTS 2 DUT 2 LICENCE 1 BTS 1 DUT 1. Doctorat D 2 D 1. Diplôme de grande école MASTER PRO 2 médecine spécialisée médecine spécialisée médecine générale Doctorat Diplôme d école IEP, Archi, Arts, Vente 3/ 6 ans 11 10 9 8 pharmacie dentaire D 2 D 1 Paramédical Social 3/ 4 ans 7 6 sage femme MASTER

Plus en détail

INFORMATION POST TERMINALE SCIENCE ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION CIO DE VERNON

INFORMATION POST TERMINALE SCIENCE ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION CIO DE VERNON INFORMATION POST TERMINALE SCIENCE ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION TYPES D ETUDES DOMAINES PROFESSIONNELS Très majoritairement en BTS ou DUT : Dans le secteur tertiaire, correspondant à

Plus en détail

Les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles

Les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles note d information 06.23 AOÛT www.education.gouv.fr/stateval Nouveau record pour les classes préparatoires aux grans écoles (CPGE) qui, après cinq années consécutives hausse, atteignent 74 790 étudiants.

Plus en détail

BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE

BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE Les concours 2012 des Grandes Ecoles de Management de la banque d épreuves ECRICOME ont été marqués par plusieurs faits notoires : Le concours

Plus en détail

LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2013. Contact :

LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2013. Contact : Décembre 2014 LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2013. Contact : SESPAG ce.sespag@ac-grenoble.fr 04.76.74.76.26 Au cours de l'année 2013, les

Plus en détail

Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles

Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles Professeurs responsables : - Ugo Brassart - Patrick Mykita Les débouchd bouchés s de la CPGE ENS Cachan

Plus en détail

APRES LE BAC au lycée Gabriel Fauré

APRES LE BAC au lycée Gabriel Fauré APRES LE BAC au lycée Gabriel Fauré LES CLES DE L ORIENTATION S auto évaluer S informer Mettre en place des stratégies Prévoir des solutions de repli S auto évaluer Quels sont mes points forts et mes faiblesses?

Plus en détail

Mai 2011. Profil et poursuite en études supérieures des inscrits en DAEU (Diplôme d Accès aux Études Universitaires)

Mai 2011. Profil et poursuite en études supérieures des inscrits en DAEU (Diplôme d Accès aux Études Universitaires) Mai 2011 Profil et poursuite en études supérieures des inscrits en (Diplôme d Accès aux Études Universitaires) Le contexte de l étude Objet de la demande : La Direction de la Formation Permanente de la

Plus en détail

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant note d information 04.13 MAI www.education.gouv.fr/stateval En 2002, 58 463 personnes ont reçu une information sur la validation des acquis, soit 52 % de plus qu en 2001, et 30 800 ont retiré un dossier.

Plus en détail

Formations initiale et continue

Formations initiale et continue Formations initiale et continue La réussite des femmes dans la formation initiale E n Bretagne comme ailleurs, avec moins de redoublements, des taux de réussite aux examens supérieurs, les filles réussissent

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

IUT Université CPGE Écoles spécialisées

IUT Université CPGE Écoles spécialisées STS IUT Université CPGE Écoles spécialisées ETUDES COURTES S.T.S. (B.T.S.) + LICENCE PROFESSIONNELLE éventuellement I.U.T. (D.U.T.) + LICENCE PROFESSIONNELLE éventuellement ÉCOLES SPÉCIALISÉES Bac+2 ou

Plus en détail

DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA)

DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) Promotion 213/214 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Aurillac DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) Objectif de ce DUT : Le Département Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Université IUT Lycée

Université IUT Lycée DE médecine spécialisée DE médecine spécialisée DE médecine générale > Diplôme professionnel > Qualification > meilleure insertion professionnelle Doctorat Diplôme d école IEP, Archi, Arts, Vente 3/ 6

Plus en détail

BILAN DE L ADMISSION POST-BAC 2010

BILAN DE L ADMISSION POST-BAC 2010 BILAN DE L ADMISSION POST-BAC 2010 Les candidatures des élèves de terminale Les s d admission L ES S STI STG STL ST2S Série professionnelle SERVICE ACADEMIQUE D INFORMATION ET D ORIENTATION ACADEMIE DE

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions sociales en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des entreprises de l'économie sociale et solidaire

Licence professionnelle Gestion des entreprises de l'économie sociale et solidaire Faculté des Sciences Economiques et de Gestion - IAE Licence professionnelle Gestion des entreprises de l'économie sociale et solidaire / Lieu de formation : Clermont-Ferrand Objectifs de cette licence

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines & TIC

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines & TIC IUT Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Gestion des ressources humaines & TIC 9/ Lieu de formation : Aurillac Objectifs de cette licence professionnelle : Préparer en un an des

Plus en détail

ENQUETE APRES-BAC 2013 LYCEE DESCARTES

ENQUETE APRES-BAC 2013 LYCEE DESCARTES ENQUETE APRES-BAC 2013 LYCEE DESCARTES En 2013, 472 élèves étaient inscrits en terminale au Lycée Descartes, toutes séries confondues. 464 ont obtenu le baccalauréat et 435 ont été contactés par le CIO

Plus en détail

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le technicien de laboratoire médical participe à la réalisation technique d'un examen de biologie médicale

Plus en détail

Les établissements. Pour en savoir plus - Notes d Information, 07.05, 08.01, 10.04, 11.09.

Les établissements. Pour en savoir plus - Notes d Information, 07.05, 08.01, 10.04, 11.09. 2 Les établissements 2 2.1 Les écoles 36 2.2 Les classes du premier degré 38 2.3 Collèges et lycées : types d établissement et classes 40 2.4 Collèges et lycées par académie 42 2.5 Collèges et lycées :

Plus en détail

Origine sociale, offre de formation et niveau atteint dans le secondaire

Origine sociale, offre de formation et niveau atteint dans le secondaire note d information 06.15 MAI www.education.gouv.fr/stateval Dans les régions à forte tradition ouvrière, l offre en CAP et BEP prédomine largement. La part des élèves sortant sans niveau de qualification

Plus en détail

RDV au CDI. Terminales S : Mme JACQUET, lundi après-midi. Terminales L, ES : Mr TADDEI, vendredi matin

RDV au CDI. Terminales S : Mme JACQUET, lundi après-midi. Terminales L, ES : Mr TADDEI, vendredi matin Montpellier Centre Terminales S : Mme JACQUET, lundi après-midi Terminales L, ES : Mr TADDEI, vendredi matin Terminales STIDD, STMG : Mme MINANA, mardi et jeudi matin RDV au CDI Lundi, mardi, jeudi, vendredi

Plus en détail

SITUATION 6 ANS APRÈS LE BAC

SITUATION 6 ANS APRÈS LE BAC 64 SITUATION 6 ANS APRÈS LE BAC Bacheliers inscrits en première année de Licence à Lille1 en 2004/2005 L analyse des 1525 bacheliers 2004 entrés en 1ère année de licence à Lille 1 en 20042005 a montré

Plus en détail

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse

«Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse DOSSIER DE PRESSE Paris, le 3 décembre 2013 «Formations et Emploi» Sommaire du dossier de presse Fiche «Vue d ensemble» Face à la crise, le diplôme protège du chômage et favorise l accès à la formation

Plus en détail

Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre

Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes enfants et de leurs familles dans les différents

Plus en détail

les différentes filières

les différentes filières Les classes préparatoires littéraires offrent les débouchés suivants : les écoles normales supérieures (voir pages 2 et 3) les instituts d études politiques (I.E.P. ou " Sciences Politiques ") (voir page

Plus en détail

Enquête nationale de l UNAÏSSE sur les conditions de travail des AVS/EVS

Enquête nationale de l UNAÏSSE sur les conditions de travail des AVS/EVS Tableau de depouillement final Enquête nationale de l sur les conditions de travail des AVS/EVS DOCUMENT 2 Académies Nombre d'enquêtes Départements AIX - 24 04 05 13 84 MARSEILLE AMIENS 38 02 60 80 BESANCON

Plus en détail

Que peut faire une personne désireuse

Que peut faire une personne désireuse ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE00.17 JUIN Le baccalauréat constitue la porte d entrée dans l enseignement supérieur mais, pour ceux qui n en sont pas titulaires, il y a la possibilité

Plus en détail

Après le bac STMG. C.I.O. d AGEN Année scolaire 2014-2015

Après le bac STMG. C.I.O. d AGEN Année scolaire 2014-2015 Après le bac STMG C.I.O. d AGEN Année scolaire 2014-2015 S'orienter après le Bac, c'est faire : Un choix d'études Filières, enseignements, durée... Un choix professionnel Secteur d'activités, conditions

Plus en détail

Edito. Cette publication s inscrit dans le cadre du projet SUBANOR 2005 organisant un suivi régulier des bacheliers 2005 en Haute Normandie.

Edito. Cette publication s inscrit dans le cadre du projet SUBANOR 2005 organisant un suivi régulier des bacheliers 2005 en Haute Normandie. Edito Cette publication s inscrit dans le cadre du projet SUBANOR 2005 organisant un suivi régulier des bacheliers 2005 en Haute Normandie. Dans une première publication, éditée en octobre 2006, nous avons

Plus en détail

Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012

Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012 Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012 Comptabilité et Finance d Entreprise Études Emploi Se documenter Problématique Les voies de formation : généralités Études courtes Études longues Problématique

Plus en détail

Le contenu de la formation Bac Pro ASSP permet une poursuite d'études vers:

Le contenu de la formation Bac Pro ASSP permet une poursuite d'études vers: Le contenu de la formation Bac Pro ASSP permet une poursuite d'études vers:! Les diplômes d'aide soignant,! D'auxiliaire de puériculture,! D'aide-médico-psychologique, Comme pour tous les baccalauréats

Plus en détail

Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA)

Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) Promotion 0/0 Situation au er février 04 Site : / Aubière Objectifs de ce DUT : DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) Le Département Gestion des Entreprises et des Administrations forme

Plus en détail

Les bacheliers 2004 inscrits à l'université de Franche-Comté : Suivi sur 3 ans

Les bacheliers 2004 inscrits à l'université de Franche-Comté : Suivi sur 3 ans Les bacheliers 2004 inscrits à l'université de Franche-Comté : Suivi sur 3 ans L objectif de la présente étude est de suivre les bacheliers inscrits à l Université de Franche-Comté dans leur parcours de

Plus en détail

Quelles sont les poursuites d études des élèves bacheliers du Lycée Saint-Denis à Annonay entre 2008 et 2010?

Quelles sont les poursuites d études des élèves bacheliers du Lycée Saint-Denis à Annonay entre 2008 et 2010? Quelles sont les poursuites d études des élèves bacheliers du Lycée Saint-Denis à Annonay entre et? Série Littéraire (L) Dotés d une bonne culture générale, amateurs de Littérature, de Philosophie, d Histoire,

Plus en détail

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Magali Beffy, Delphine Perelmuter* Pour l année scolaire 2007-2008, les

Plus en détail

Année académique 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015

Année académique 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 N 62 Janvier 2016 Introduction La Direction de l évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche a publié au mois d octobre dernier

Plus en détail

La classe préparatoire scientifique PTSI

La classe préparatoire scientifique PTSI La classe préparatoire scientifique PTSI Une voie de réussite vers l école d ingénieurs Lycée Benjamin Franklin 21bis rue Eugène Vignat BP 2049 45000 ORLÉANS Intégrer une école d ingénieurs 4 parcours

Plus en détail

de l Enseignement supérieur

de l Enseignement supérieur L état de l Enseignement supérieur et de la Recherche en France E X T R A I T S (9 i n d i c a t e u r s) n 4 décembre 2010 www.enseignementsu p- recherche. gouv.f r 07 À la session 2009, le taux de réussite

Plus en détail

Profil des nouveaux bacheliers entrant dans les principales filières du supérieur Évolution 2000-2008

Profil des nouveaux bacheliers entrant dans les principales filières du supérieur Évolution 2000-2008 note d information Enseignement supérieur & Recherche En 8, 78,2 %desnouveaux bacheliers sont accueillis dans l enseignement supérieur. Les disciplines générales de l université demeurent la filière privilégiée

Plus en détail

L activité de formation continue dans les GRETA en 2005

L activité de formation continue dans les GRETA en 2005 note d information 07.17 MAI www.education.gouv.fr En 2005, les groupements d établissements du second degré public (GRETA) ont accueilli 446 080 stagiaires dont la formation est financée sur fonds publics

Plus en détail