Note de synthèse 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note de synthèse 2012"

Transcription

1 ARTISANAT DU BTP - EDITION N 2 NOVEMBRE 2014 Note de synthèse 2012 DANS CE NUMERO 2 ème publication de l Observatoire des formations à la prévention, cette notre présente les principaux chiffres clés de l année 2012 ainsi que les évolutions et tendances par rapport à l année L année 2012 marque une forte progression des formations à la prévention dans les entreprises artisanales : +2 de stagiaires formés à la prévention. Cette hausse s explique en partie par un renforcement du dispositif de formation pour l amiante et l électricité imposant la formation à l ensemble des travailleurs susceptibles d être exposé à ces risques. L obligation de formation reste donc le principal facteur de participation. Dans le même temps, les risques plus courants comme les manutentions manuelles restent à la marge des actions de formation alors qu elles restent la 1ère cause d accidents du travail et de maladies professionnelles pour ces professionnels. LES DOMAINES DE FORMATION LES METIERS DU BTP LES THEMES DE PREVENTION LES REGIONS LES STAGIAIRES LES FICHES METIER Pour toute information : IRIS-ST 2 bis rue Béranger PARIS Au regard des résultats de l Observatoire, quelques pistes de travail émergent pour une amélioration du suivi des formations à la prévention dans le BTP parmi lesquelles : Rééquilibrer le suivi des formations en fonction de chaque métier et promouvoir les formations relatives aux contraintes physiques Améliorer le suivi des formations à la prévention en agissant sur les freins Intégrer la prévention comme une compétence métier Adapter l enseignement prévention aux besoins et contraintes des entreprises artisanales du BTP Intégrer la prévention à toutes les étapes clés de l acquisition de connaissance et de compétence (formation initiale, création et reprise d entreprise ). La prévention 2 ème Hausse du nombre domaine de de stagiaires formation (4 formés à la des formations prévention suivies ) Thèmes prévention les plus suivis : 1. Conduite d engins 2. Travail en hauteur 3. 4.

2 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 2 La prévention 2 ème domaine de formation C est le nombre d artisans du BTP formés à la prévention en Avec une part de 4 en 2012, la prévention conserve sa deuxième place. Gestion Prévention 3 Gestion Prévention 4 Grille de lecture : En 2012, les formations à la prévention représentent 4 des formations suivies par les actifs du BTP contre 3 en Technique 5 Technique 46% Des écarts selon le statut du stagiaire Forte progression de la prévention Maintien des disparités de suivi des formations à la prévention entre actifs non-salariés et salariés en 2011 et Evolution des effectifs stagiaires 2011/ 2012 Chefs d entreprises Salariés Technique % Prévention % 3 5 Gestion Grille de lecture : En 2012, 1 des formations réalisées par les chefs d entreprise et conjoints non-salariés sont des formations à la prévention contre 5 pour les salariés. Grille de lecture : En 2012, le nombre de stagiaires salariés et non-salariés formés à la prévention a augmenté de 2. Répartition des effectifs stagiaires prévention par rapport aux effectifs de chaque métier Evolution des effectifs stagiaires 2011/ % 2 Maçonnerie Carrelage % 17% % Charpente Menuiserie Agencement Couverture Plomberie Chauffage -7 Métiers du Plâtre et de l'isolation Peinture Vitrerie Revêtement +17% +1 Métiers de la Pierre % Charpente Menuiserie Agencement Couverture Plomberie Chauffage Maçonnerie Carrelage Métiers de la pierre Effectifs des stagiaires en 2012 Métiers du Plâtre et de l'isolation Paysage Peinture Vitrerie Revêtement Effectifs des actifs par métier Serrurerie Métallerie Travaux Publics Serrurier Métallier Travaux Publics Grille de lecture : En 2012, les électriciens représentent 1 des stagiaires formés à la prévention alors qu ils constituent 1 des effectifs des actifs du BTP. Grille de lecture : En 2012, les métiers de la maçonnerie et du carrelage enregistrent une progression de 2 de leur effectif stagiaires dans les formations à la prévention Les métiers de l électricité et des travaux publics, figurent parmi les métiers les plus représentés dans les formations à la prévention au regard de leur effectif de référence. Ces chiffres doivent néanmoins être analysés avec prudence et recul. En particulier, la proportion de chaque métier dans les formations à la prévention doit nécessairement être corrélée avec les risques inhérents de ces métiers ainsi qu avec les formations obligatoires nécessaires à l activité de l entreprise (ex : habilitation électrique, autorisation de conduite d engins, attestation de compétence pour l utilisation d échafaudages ). Aucune évolution constatée entre 2011 et Seuls les métiers de la pierre enregistrent une baisse des effectifs formés (graphique ci-dessus), mais compte tenu du faible nombre de stagiaires comptabilisés (17 en 2012 et 60 en 2011), ce résultat (-7) ne peut être considéré comme statistiquement significatif.

3 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 3 Quelques thèmes prévention privilégiés par les artisans du BTP L année 2012 enregistre une hausse globale des effectifs stagiaires pour l ensemble des thèmes sécurité (graphique ci-dessous), avec des progressions plus importantes notamment pour l amiante, l électricité et le secourisme. L amiante et l électricité ont été impactés par des évolutions réglementaires, au cours de l année étudiée, qui ont renforcée l obligation de formation, obligeant les entreprises à former leurs équipes. Les formations aux risques professionnels plus ordinaires tels que les contraintes physiques marquées ou l utilisation de produits dangereux restent peu suivies malgré leur augmentation et les enjeux forts sur ces sujets. Evolution des effectifs stagiaires par thème prévention Addictions Conduite d'engins Explosion Incendie Produits dangereux Risque routier Grille de lecture graphique ci-contre : En 2012, 3 des formations prévention suivies par les artisans du BTP sont des formations relatives à la conduite d engins de chantier (ce chiffre exclus les permis de conduire). Conduite d'engins Répartition des effectifs stagiaires en % 6% 1 3 Risques biologiques Risques psychosociaux Grille de lecture graphique ci-dessus : En 2012, 3 des formations prévention dispensées aux artisans du BTP salariés et non-salariés sont des formations relatives à la conduite d engins de chantier et de manutention (hors permis de conduire). Un déséquilibre entre formations sécurité suivies et accidentologie Manutentions manuelles Accidents de plain-pied Chutes de hauteur Outils portatifs Masse en mouvement Machines 7% 1 16% 2 3 Le rapprochement des chiffres de la sinistralité avec ceux des formations à la prévention suivies par les artisans du BTP met en évidence un écart entre les principales causes des accidents survenus et les thématiques de sécurité suivies par les professionnels. Ainsi, les contraintes physiques (manutentions manuelles) constituent la 1 ère cause d accidents pour ces professionnels alors que la formation à ce risque est très faible (contraintes physiques : ). Ce constat peut traduire une offre de formation insuffisante ou inadaptée aux besoins et réalités du terrain des professionnels. AT non classés Véhicules Grille de lecture : En 2012, sur les accidents déclarés, 3 étaient liés à la manutention manuelle. Dans la continuité de l année 2011 plus de 1 accident sur 3 est lié à de la manutention manuelle et plus de 9 des maladies professionnelles du BTP sont des troubles musculo-squelettiques (TMS), provoqués par certains gestes et postures de travail (Source CNAMTS).

4 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 4 Des disparités régionales qui perdurent malgré une progression générale En 2012 la Lorraine se démarque et figure parmi les régions les plus dynamiques tandis que l Ile-de-France et la région Languedoc-Roussillon montrent un dynamisme moins important. Le dynamisme des régions dans les formations à la prévention doit être mis en corrélation avec les caractéristiques propres à chacune d elles (activité des entreprises, politiques incitatives ). Variation en points par rapport à l effectif de référence : Hausse égale ou supérieur à 2 points Hausse égale à 1 point Pas de variation Baisse égale à 1 point Baisse égale ou supérieure à 1 point Grille de lecture : En 2012, la Lorraine se démarque et figure parmi les régions les plus dynamiques tandis que l Ile-de-France et la région PACA demeurent en deçà de leur effectif de référence. Les hommes entre 21 et 30 ans restent plus impliqués dans les formations prévention Les femmes constituent 1 des effectifs du BTP mais, compte tenu de leur emploi plus administratif, celles-ci sont de fait peu concernées par des formations sécurité axées sur des problématiques de terrain. En revanche, elles ont un rôle fondamental dans la mise en œuvre et la gestion au quotidien de la démarche de prévention au sein de l entreprise. Effectifs des stagiaires en 2012 Effectifs des actifs par tranches d'âge > 50 ans 1 Grille de lecture : En 2012, les hommes représentent 98% des stagiaires formés à la prévention contre pour les femmes. 41 / 50 ans 31 / 40 ans 21 / 30 ans 26% 28% 3 Grille de lecture : En 2012, la tranche 20/30 représente 3 des stagiaires formés à la prévention.. 20 ans En 2012, les tranches 21/30 ans et 31/40 ans restent les plus impliquées dans les formations à la prévention. A l inverse les deux extrémités de la pyramide des âges demeurent en deçà de leur valeur de référence. Après un certain âge le bagage de l expérience et l engagement d un investissement en fin de carrière, qui s annonce donc peu rentable, peuvent être l origine de leur faible présence en formation à la prévention. Pour les actifs de moins de 20 ans cet écart peut s expliquer par leur sortie récente de la formation initiale, durant laquelle les jeunes diplômés ont pu être formés à certains aspect de la prévention (ex : PRAP, échafaudages, SST ). Une majorité de stagiaires salariés en formation prévention Chefs d entreprises et conjoints non-salariés Salariés Dans la continuité de l année 2011, les formations à la prévention sont en grande majorité suivies par les salariés, qui représentent 9 des stagiaires formés à la prévention en Ce constat s explique en partie par une obligation de formation portée essentiellement sur les salariés.

5 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION Evolution formations prévention 2011/2012 : Malgré une légère baisse en 2012, la conduite d engins reste la formation la plus suivie pour l ensemble des activités de ce métier (3). Les formations au travail en hauteur enregistrent également une légère baisse (2 en 2012 contre 26% en 2011). En revanche les formations au secourisme sont en hausse en 2012 (2 contre 2 en 2011) AT (1 des AT du BTP) 551 Maladies Professionnelles déclarées (8% des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 18% chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 598 MP 1 27% 16% 2 16% Evolution formations prévention 2011/2012 : L année 2012 enregistre une progression des formations relatives à l amiante (1 en 2012 contre 7% en 2011), qui s explique en partie par une forte mobilisation des activités d installation sur ce thème en Malgré une légère baisse, les formations à la conduite d engins figurent parmi les formations les plus réalisées (27% en 2012 contre 3 en 2011) AT (17% des AT du BTP) 876 Maladies Professionnelles déclarées (1 des MP du BTP) 36% manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 19% chutes de plain-pied 18% chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 847 MP

6 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 6 Explosion Incendie 9% 1 29% 4 Evolution formations prévention 2011/2012 : Aucune évolution majeure constatée pour ces métiers en entre 2011 et AT (7% des AT du BTP) 534 Maladies Professionnelles déclarées (8% des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 2 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 479 MP Addictions Produits dangereux 6% % Evolution formations prévention 2011/2012 : L année 2012 enregistre une progression des formations à l amiante (6% en 2012 contre en 2011) liées à une forte participation des activités de démolition et de maçonnerie générale. En dépit d une baisse en 2012, les formations à la conduite d engins restent en tête des thèmes de prévention suivis par ces métiers (38% en 2012 contre 4 en 2011) AT (27% des AT du BTP) Maladies Professionnelles déclarées (29% des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT MP

7 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 7 18% 3 47% Evolution formations prévention 2011/2012 : Compte tenu du faible nombre de stagiaires formés à la prévention en 2012, il est impossible de tirer des conclusions AT ( des AT du BTP) 120 Maladies Professionnelles déclarées ( des MP du BTP) 48% manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 8% chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 111 MP Produits dangereux Risque routier 6% 1 18% 26% 28% Evolution formations prévention 2011/2012 : En 2012, augmentation sensible des formations relatives à l amiante (6% en 2012 contre en 2011) et à l électricité (1 en 2012 contre 9% en 2011). En revanche baisse des thèmes conduite d engins (26% contre 29% en 2011) et travail en hauteur (28% contre 3 en 2011) même s ils constituent les principales actions de formation pour ces métiers AT ( des AT du BTP) 323 Maladies Professionnelles déclarées ( des MP du BTP) 36% manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 2 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 352 MP

8 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 8 Produits dangereux Risque routier 8% % Evolution formations prévention 2011/2012 : Progression des thèmes amiante (8% contre en 2011), électricité (1 contre 7% en 2011) et secourisme (2 contre 18% en 2011). A l inverse forte baisse des formations relatives au travail en hauteur (27% contre 38% en 2011) AT (1 des AT du BTP) 924 Maladies Professionnelles déclarées (1 des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 2 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 982 MP Produits dangereux % 4 Evolution formations prévention 2011/2012 : Malgré une légère baisse en 2012 (4 contre 47% en 2011) la conduite d engins se détache comme étant la principale formation prévention sur ces métiers. Aucune évolution constatée sur les autres thématiques sécurités entre 2011 et AT ( des AT du BTP) 244 Maladies Professionnelles déclarées ( des MP du BTP) 4 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 1 chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 246 MP

9 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 9 6% % Evolution formations prévention 2011/2012 : Faute de données en 2011 pour ces. Métiers, aucune évolution n a pu être constatée. 163 AT (0, des AT du BTP) 4 Maladies Professionnelles déclarées (0, des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : 211 AT 5 MP Explosion Incendie Evolution formations prévention 2011/2012 : En 2012 progression des formations relatives à l amiante (1 contre en 2011), à l électricité (1 contre 8% en 2011) et au secourisme (2 contre2 en 2011). En revanche baisse significative des formations à la conduite d engins de chantier (4 contre 5 en 2011) (1 des AT du BTP) Maladies Professionnelles déclarées (17% des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT MP

10 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 10 L IRIS-ST (Institut de Recherche et d Innovation en Santé et Sécurité au Travail) est un pôle d innovation créé en 2007 par la CAPEB et la CNATP, et reconnu par les pouvoirs publics en Il se consacre intégralement aux questions de prévention des risques dans l artisanat du BTP. Grâce à sa connaissance du monde artisanal, l IRIS-ST développe et met à disposition des artisans des solutions et des outils adaptés, en privilégiant une approche métier. Accompagner, informer, rechercher des équipements innovants, créer des outils ou mener des études ciblées sont autant d actions réalisées par l IRIS-ST, en partenariat avec de nombreux acteurs du secteur. L IRIS-ST s attache ainsi à apporter des réponses claires et opérationnelles aux artisans pour maîtriser les risques auxquels ils sont exposés. Pour en savoir plus : La CAPEB (Confédération de l Artisanat et des petites Entreprises du Bâtiment) est le syndicat patronal représentant l artisanat du Bâtiment. Depuis 1946, la CAPEB se mobilise pour promouvoir, défendre, représenter les intérêts économiques et sociaux des entreprises artisanales du bâtiment. Pour en savoir plus : La CNATP (Chambre Nationale des Artisans des Travaux publics et du Paysage) assure la défense des intérêts des artisans des Travaux publics et du Paysage. Elle fait connaître les qualités et les compétences des artisans de ses métiers et participe à l évolution des décisions dans les directions souhaitées par les artisans, par sa présence au sein des instances nationales. Pour en savoir plus : L'OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du BTP) réalise l'accompagnement de la branche du BTP en matière de prévention, sécurité, santé et amélioration des conditions de travail. Depuis 1947, les missions de l'oppbtp ont évolué pour s adapter aux besoins des entreprises et se traduisent aujourd'hui autour de 3 axes : le conseil, la sensibilisation et la formation. Pour en savoir plus : L Institut de Recherche et d Innovation en Santé et Sécurité au Travail (IRIS-ST) analyse depuis 2011 les formations à la prévention réalisées par les entreprises artisanales du BTP en partenariat avec la CAPEB, la CNATP et l OPPBTP. L objectif de cette étude est simple, il s agit d avoir une meilleure connaissance des formations sécurité suivies par ces professionnels pour pouvoir dégager des axes d actions. Afin de réaliser cette étude, l Institut utilise les données disponibles en s appuyant notamment sur les fichiers du FAFCEA pour les chefs d entreprises et les conjoints nonsalariés et ceux de CONSTRUCTYS pour les salariés. Ils regroupent l ensemble des stages ayant fait l objet d une prise en charge par ses organismes. Le périmètre d analyse porte sur les actifs des entreprises artisanales de moins de 20 salariés et les artisans travaillant seuls.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants. ARTISANAT DU BTP NOTE DE SYNTHESE 2011 N 1 Edition Janvier 2014 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION SOMMAIRE UN PREMIER ETAT DES LIEUX Retour sur l année 2011 LES DOMAINES DE FORMATION

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE

MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE 19 février 2015 NOTRE PROGRAMME REGIONAL D ACTIONS POUR LA SANTE AU TRAVAIL 2014-2017 Notre mission : assurer la santé et la sécurité au travail, promouvoir

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS CHAPITRE 21 LES STATISTIQUES RELATIVES AU SECTEUR DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS L économie de la branche 433 Poursuite de la croissance 433 Les risques professionnels 435 Les accidents du travail

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Décembre 2011 Accidents du travail et maladies professionnelles : chiffres de la sinistralité 2010

DOSSIER DE PRESSE Décembre 2011 Accidents du travail et maladies professionnelles : chiffres de la sinistralité 2010 DOSSIER DE PRESSE Décembre 2011 Accidents du travail et maladies professionnelles : chiffres de la sinistralité 2010 Contact presse : L Assurance Maladie Risques Professionnels Planchard Marie-Eva marie-eva.planchard@cnamts.fr

Plus en détail

SSE RE ER DE P Jeudi 2 avril 2015

SSE RE ER DE P Jeudi 2 avril 2015 Jeudi 2 avril 2015 d 1 SOMMAIRE Présentation de la journée Les thèmes de l édition 2015 : - l amiante - les risques professionnels dans le bâtiment Comment se déroule une session? Le site internet Les

Plus en détail

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Sommaire Les femmes dans l économie régionale L effectif féminin du Bâtiment et des en RhôneAlpes L effectif féminin du Bâtiment et des par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels

DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels Les statistiques de la CAFAT pour l année 27 portant sur l évolution des accidents du travail (AT) permettent de dégager les constats suivants :

Plus en détail

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Des tendances d évolution différenciées pour les femmes

Plus en détail

STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017

STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017 Conférence de presse 1 er octobre 2014 STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017 Répartition des maladies professionnelles Par secteur professionnel Evolutions mortels avec arrêt Indice

Plus en détail

CONDITIONS DE TRAVAIL Bilan 2007

CONDITIONS DE TRAVAIL Bilan 2007 CONDITIONS DE TRAVAIL Bilan 2007 Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels Ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité Direction générale du travail La présente

Plus en détail

DOSSIER PRESSE. Préventica Du 31 janvier au 2 février 2012 BORDEAUX LAC STAND C 04 CONTACTS PRESSE

DOSSIER PRESSE. Préventica Du 31 janvier au 2 février 2012 BORDEAUX LAC STAND C 04 CONTACTS PRESSE DE Préventica Du 31 janvier au 2 février 2012 BORDEAUX LAC STAND C 04 CONTACTS PRESSE Brigitte LESCURE Tél. : 01 49 30 10 70 relations-presse@oppbtp.fr Wenefrid LEBRUN Tél. : 01 46 09 26 76 wenefrid.lebrun@oppbtp.fr

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES FORMATION Chargé de sécurité et de prévention Référence : 124-344-13 Durée : 5 jours Public Tous salariés chargés de la sécurité ou la prévention Pré-requis Aucun Points Forts de la formation Une approche

Plus en détail

L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics. Conférence AFTES du 20 juin 2014 à Bron

L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics. Conférence AFTES du 20 juin 2014 à Bron L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics Conférence AFTES du 20 juin 2014 à Bron L OPPBTP Depuis 60 ans, l OPPBTP est le conseil de la branche du BTP en matière de prévention,

Plus en détail

La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne

La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne Prévention des risques professionnels secteur de l aide à domicile La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne CARSAT Nord-Picardie Emmanuel DELECOURT Ingénieur

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées L artisanat en Midi- Atlas Edition 2015 L Observatoire de l Artisanat de Midi- www.artisanat-mp.fr Sources : Observatoire de l artisanat Midi-, répertoire des métiers au 31/12/2014 URSSAF Midi- «Mieux

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

Rôles et devoirs du maître d ouvrage

Rôles et devoirs du maître d ouvrage Rôles et devoirs du maître d ouvrage L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics CDG 74 5ème rencontres départementales de la santé au travail Seynod, 18 Avril 2013 1 OPPBTP

Plus en détail

Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015

Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015 Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015 Sommaire Branche Assurance AT/MP Axes nationaux prioritaires Présentation Carsat Centre Ouest Rôle et missions Plans d Actions

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO BTP

MATINALE DES RISQUES PRO BTP MATINALE DES RISQUES PRO BTP 26 juin 2014 1 INTRODUCTION BERNARD BOUDON, INGÉNIEUR CONSEIL RÉGIONAL CARSAT L-R NOTRE PROGRAMME REGIONAL D ACTIONS POUR LA SANTE AU TRAVAIL 2014-2017 3 4 VOUS ACCOMPAGNER

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Nombre total d établissements au 1/1/14 (INSEE SIRENE) : 4 162. Etablissements employeurs privés au 31/12/14 (URSSAF) :

Nombre total d établissements au 1/1/14 (INSEE SIRENE) : 4 162. Etablissements employeurs privés au 31/12/14 (URSSAF) : 4 bis, rue Jules Favre BP 41028 37010 Tours Cedex 1 Tél : 02.47.47.20.45 Fax : 02.47.66.41.54 www.economie-touraine.com Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2015 CONSTRUCTION ET TP

Plus en détail

«Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse

«Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse «Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse Matinée de la prévention organisée par la CGSS et ses partenaires 1 er septembre 2011 Présentation de l action En France, la loi impose aux employeurs

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Les acteurs de la prévention Les acteurs au sein de la collectivité Les acteurs de la prévention dans la collectivité : rôles, liens et coordination...5509 9 Responsabilité

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL

MATINALE DES RISQUES PRO SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL MATINALE DES RISQUES PRO SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL 20 juin 2014 1 JEAN-CLAUDE REUZEAU, DIRECTEUR CARSAT L-R JEAN-YVES LE QUELLEC, DIRECTEUR DE L OFFRE DE SOINS ET DE L AUTONOMIE ARS L-R BERNARD BOUDON,

Plus en détail

APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP)

APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP) APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP) - Développer culture de prévention partagée (équipes pédagogiques jeunes) - La prévention des risques doit être enseignée en même temps que les gestes

Plus en détail

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC»

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» «Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» Retrouvez-nous sur www.aec-formation.com Le Centre AEC FORMATION, le partenaire national pour toutes vos formations dans les domaines

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor Etude statistique des données fournies par Médiafor L observatoire des métiers de la presse réalise une photographie

Plus en détail

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale mémo santé Chef d entreprise artisanale métiers du plâtre et de l isolation contraintes physiques : les reflexes à adopter Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser

Plus en détail

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44 ORST Charentes - Baromètre régional Santé au travail 14. Synthèse Cette analyse, à visée descriptive, met en évidence la diversité dans le recueil comme dans l exploitation des données des accidents du

Plus en détail

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES un réseau de proximité une culture de l efficacité Rejoignez la 1 ère franchise nationale dans le domaine du contrôle réglementaire et de la prévention des risques professionnels

Plus en détail

DIANA-BTP Démarche d Intégration et d Accueil des Nouveaux Arrivants dans le BTP. Régis Accart Direction Technique OPPBTP

DIANA-BTP Démarche d Intégration et d Accueil des Nouveaux Arrivants dans le BTP. Régis Accart Direction Technique OPPBTP DIANA-BTP Démarche d Intégration et d Accueil des Nouveaux Arrivants dans le BTP Régis Accart Direction Technique OPPBTP Histoire de l OPPBTP 1947 Création, par un arrêté du ministre en charge du Travail,

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville

19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville Matin de la prévention Programme TMS Pros Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques 19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville Programme de la réunion 1 -

Plus en détail

Action de prévention coordonnées

Action de prévention coordonnées Actes Journées Santé Travail du CISME Tome III 2013 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Session 2 : Actions de communication pour impliquer l entreprise Action de prévention coordonnées Aide à

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

Evaluer les risques professionnels et mettre en œuvre une démarche de prévention globale

Evaluer les risques professionnels et mettre en œuvre une démarche de prévention globale Evaluer les risques professionnels et mettre en œuvre une démarche de prévention globale Estelle DAVIN Psychologue du lien social Formatrice EDOFASE Titulaire d un Master II Psychologie du Lien Social

Plus en détail

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels Charte Prévention Artisans et Entreprises du Bâtiment La démarche V.A.L.E.U.R. Bien sûr... Boîte à outils Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels État des lieux du risque Statistiques

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP DEUXIEME PARTIE Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP METHODES ET PRATIQUES Comment évaluer les risques professionnels?

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques De la théorie à la pratique, l action de la CRAMIF Dominique Beaumont- Arnaud Asselin CRAMIF 18 octobre 2008 SFMW 1 CRAMIF Prévention des Risques Professionnels

Plus en détail

Dossier de presse. La Carsat Bretagne : les derniers chiffres et les nouveaux services en ligne

Dossier de presse. La Carsat Bretagne : les derniers chiffres et les nouveaux services en ligne Dossier de presse La Carsat Bretagne : les derniers chiffres et les nouveaux services en ligne Contacts presse: Delphine Frezel / Ghislaine Le Roux Mels. : delphine.frezel@carsat-bretagne.fr ; ghislaine.le-roux@carsat-bretagne.fr

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2010

RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 SOMMAIRE I. PRESENTATION DU FAFCEA... P3 II. PRiORITES ET MODALITES DE PRISES EN CHARGE DU FAFCEA EN 2010... P4 III. L ACTIVITE EN 2010... P8 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA Le Fonds

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

Formations en sécurité. Conseil en sécurité

Formations en sécurité. Conseil en sécurité Formations en sécurité Conseil en sécurité Sécurit Up 85 Bis route de Saint-Priest 69780 Mions Tél : 04 78 21 72 90 Fax : 04 78 21 73 76 E-mail : contact@securitup.fr Quelques chiffres En 2010, selon les

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS MÉMO SANTÉ SERRURIERS METALLIERS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Fiche Action PME. Prévention des risques professionnels. Nos Objectifs. Démarche. Contexte. Partenaires et thèmes

Fiche Action PME. Prévention des risques professionnels. Nos Objectifs. Démarche. Contexte. Partenaires et thèmes Fiche Action PME Prévention des risques professionnels Nos Objectifs Permettre au dirigeant d entreprise d engager et de développer une démarche de prévention des risques professionnels dans l entreprise.

Plus en détail

PETIT GUIDE 2012 LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL

PETIT GUIDE 2012 LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL PETIT GUIDE 2012 LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL 1 1 SOMMAIRE EDITO....3 Manutention 4 à 5 Equipements de Protection Individuelle.....6 à 10 Vêtements de travail 11 à 14 Travail en hauteur 15 à 20 Echafaudages

Plus en détail

Résultats de l étude de marché

Résultats de l étude de marché Résultats de l étude de marché Résultats présentés le 30 septembre 2008 à l occasion du premier petit déjeuner Epsilon Consulting 1. Description du contexte : L Hygiène, la Sécurité et l Environnement

Plus en détail

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels.

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. RIGUEUR CONFIANCE EXIGENCE ECOUTE EXPERTISE RESPECT ADAPTABILITE Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. Des outils pragmatiques, des Conseils sur mesures pour faire avancer la Santé & Sécurité

Plus en détail

La prévention dans les collectivités territoriales

La prévention dans les collectivités territoriales Note HYGIENE & SECURITE 002 2007 La prévention dans les collectivités territoriales L autorité territoriale a dans l obligation d organiser la prévention en matière d Hygiène et de Sécurité, afin que dans

Plus en détail

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail Catalogue E-LEARNING 2015 www. Catalogue e-learning Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

PLURIDISCIPLINARITE ET SPECIFICITES DU BTP SYMPOSIUM BTP CONGRES LILLE JUIN 2014

PLURIDISCIPLINARITE ET SPECIFICITES DU BTP SYMPOSIUM BTP CONGRES LILLE JUIN 2014 PLURIDISCIPLINARITE ET SPECIFICITES DU BTP SYMPOSIUM BTP CONGRES LILLE JUIN 2014 AMCO BTP CREUSE DORDOGNE HAUTE VIENNE 86% des adhérents comptent moins de 10 salariés 13% des adhérents de 10 à 50 salariés

Plus en détail

Formez-vous pour mieux. prévenir les risques professionnels

Formez-vous pour mieux. prévenir les risques professionnels Formez-vous pour mieux prévenir les risques professionnels . Formation initiale : 14 heures MAC : 7 heures De 4 à 10 Formateur SST certifié Habilitation de l I. : N 01190/2011/SST-1/0/13 Sauvetage Secourisme

Plus en détail

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP)

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) CHAPITRE 15 L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) Les actions marquantes de 2007 319 De nombreuses conventions de partenariat signées 319 L OPPBTP présent

Plus en détail

Vous êtes artisan TERRASSEMENT TRAVAUX PUBLICS

Vous êtes artisan TERRASSEMENT TRAVAUX PUBLICS Vous êtes artisan TERRASSEMENT TRAVAUX PUBLICS Le m o t de s P r é siden t s Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un

Plus en détail

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Catalogue 2015 Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Edito 2015 C est la rentrée! Période d effervescence s il en est,

Plus en détail

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Actions prioritaires Carsat Alsace-Moselle Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Programme TPE Jacques BALZER Ingénieur conseil Eléments de contexte sectoriels Définition du périmètre de l action

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Journée d information «aide à domicile» Prévenir les risques. pour les salariés de l activité aide à la personne

Journée d information «aide à domicile» Prévenir les risques. pour les salariés de l activité aide à la personne Prévenir les risques professionnels pour les salariés de l activité aide à la personne OBJECTIFS Connaître la situation Accidents du Travail et Maladies Professionnelles de l activité dans le département

Plus en détail

Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? Réforme Santé Travail / Intérim 18/12/12

Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? Réforme Santé Travail / Intérim 18/12/12 LYON VILLEURBANNE 18 Décembre 2012 Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? 1 Programme Sinistralité AT/MP dans l intérim Claude ROBIN - Ingénieur prévention CARSAT Actions

Plus en détail

Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels

Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels Dossier de presse : Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels jeudi 28 avril 2011 à 14h00 bureau du Proviseur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Novembre 2015 Les chiffres de la sinistralité en 2014 et faits marquants dans les secteurs d activité

DOSSIER DE PRESSE Novembre 2015 Les chiffres de la sinistralité en 2014 et faits marquants dans les secteurs d activité DOSSIER DE PRESSE Novembre 2015 Les chiffres de la sinistralité en 2014 et faits marquants dans les secteurs d activité Contact presse : L Assurance Maladie Risques Professionnels Marie-Eva PLANCHARD 01

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

DE LA SUITE DANS VOS PROJETS

DE LA SUITE DANS VOS PROJETS DE LA SUITE DANS VOS PROJETS Anticiper Former Réussir 135, avenue Pierre Sémard 84000 AVIGNON Tel : 04 90 84 05 90 - Fax : 04 90 84 05 89 contact : formation@ressources84.fr 1 Exigences professionnelles

Plus en détail

Contours du Plan SST Les perspectives 2016-2020

Contours du Plan SST Les perspectives 2016-2020 Contours du Plan SST Les perspectives 2016-2020 CPSSA - CPSNSA 15/09/2015 Contours du PSST : les orientations stratégiques Le contexte 1. Lien avec le PST3 2. Lien avec la loi de santé publique 3. Lien

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU SOMMAIRE 1/ Pourquoi cette démarche? 2/ Les TMS 3/ Les caractéristiques de la démarche 4/ Méthodologie :. Principes pris en compte.

Plus en détail

La prévention des risques professionnels en EHPAD. Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM

La prévention des risques professionnels en EHPAD. Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM La prévention des risques professionnels en EHPAD Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM Qui sommes nous? Le service prévention est un des services de la CARSAT Rôle

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

ZI des Dagueys - 5, rue Firmin Didot 33503 Libourne CEDEX Tél: 05.57.55.28.00 Fax: 05.57.55.28.01 E-mail : contact@cms33.org

ZI des Dagueys - 5, rue Firmin Didot 33503 Libourne CEDEX Tél: 05.57.55.28.00 Fax: 05.57.55.28.01 E-mail : contact@cms33.org ZI des Dagueys - 5, rue Firmin Didot 33503 Libourne CEDEX Tél: 05.57.55.28.00 Fax: 05.57.55.28.01 E-mail : contact@cms33.org 1 2 NOTRE OBJECTIF A l issue de la formation, le SST sera capable : FORMATION

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP

Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP Extraitdusitewww.inrs.fr Miseàjour:21/10/2011 Statistiquesaccidents dutravailetmaladies professionnelesdu BTP Présentationdesstatistiquesdesaccidentsdu travailetdesmaladiesprofessionnelespourle secteurdelaconstructionen2010.

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles 1 La nouvelle tarification ne change pas dans son principe mais elle est plus simple à comprendre et

Plus en détail

PRÉVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) DANS L AGROALIMENTAIRE

PRÉVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) DANS L AGROALIMENTAIRE PRÉVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) «DANS L AGROALIMENTAIRE Professionnels de l agroalimentaire, les TMS représentent 98 % des maladies professionnelles de votre secteur. Ne restez pas seuls

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE RÉGIONAL

APPEL A CANDIDATURE RÉGIONAL APPEL A CANDIDATURE RÉGIONAL pour la mise en œuvre du plan Aquitain de développement de la formation professionnelle continue des salariés du BTP dans les domaines de la sécurité Préambule La Loi du 5

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

FORMATION PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE

FORMATION PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE FORMATION PREVENTION DES RISQUES LIES A L ACTIVITE PHYSIQUE LE CONTEXTE Les TMS se développent à une telle vitesse, que l on parle aujourd hui d épidémie. POURQUOI SE FORMER : Les actions de formation

Plus en détail

Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail?

Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail? Journée de la SMSTS du vendredi 22 octobre 2010 Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail? Aide à domicile et prévention des risques professionnels LES CHIFFRES DU SECTEUR

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

Une campagne nationale pour sensibiliser les apprentis du BTP à la prévention des risques

Une campagne nationale pour sensibiliser les apprentis du BTP à la prévention des risques Une campagne nationale pour sensibiliser les apprentis du BTP à la prévention des risques Pour la 3 e année consécutive, l OPPBTP, en partenariat avec le CCCA-BTP, lance la campagne 100 minutes pour la

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment MÉMO SÉCURITÉ entreprises artisanales du bâtiment travaux en hauteur : échafaudage roulant Les échafaudages roulants sont des équipements d accès en hauteur couramment utilisés par certains métiers du

Plus en détail

L OPPBTP développe la campagne nationale pour prévenir le risque de chute de hauteur dans le secteur du BTP Travaux en hauteur : pas droit à l erreur!

L OPPBTP développe la campagne nationale pour prévenir le risque de chute de hauteur dans le secteur du BTP Travaux en hauteur : pas droit à l erreur! L OPPBTP développe la campagne nationale pour prévenir le risque de chute de hauteur dans le secteur du BTP Travaux en hauteur : pas droit à l erreur! L OPPBTP se félicite de l initiative de l Etat en

Plus en détail

DANS LES ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

DANS LES ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANAT DU BTP DANS LES ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP Une Enquête pour mieux connaitre les pratiques et les freins des entreprises artisanales du BTP en matière de formations à la sécurité 1 L IRIS-ST,

Plus en détail

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE Constats réalisés dans le cadre de la campagne de contrôle Les résultats de la campagne

Plus en détail

C. Berthelot, I. Proust, L. Le Yoncourt, M. Cambrelin, F. Lavernhe, C. Chabrol Bordes, S. Yvernault, M. Druet-Cabanac et les membres du GNMST-BTP

C. Berthelot, I. Proust, L. Le Yoncourt, M. Cambrelin, F. Lavernhe, C. Chabrol Bordes, S. Yvernault, M. Druet-Cabanac et les membres du GNMST-BTP Etude de la prévalence des troubles musculo-squelettiques et de la gestion des approvisionnements et des évacuations de déchets de chantier dans les entreprises du bâtiment de moins de 10 salariés C. Berthelot,

Plus en détail