Note de synthèse 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note de synthèse 2012"

Transcription

1 ARTISANAT DU BTP - EDITION N 2 NOVEMBRE 2014 Note de synthèse 2012 DANS CE NUMERO 2 ème publication de l Observatoire des formations à la prévention, cette notre présente les principaux chiffres clés de l année 2012 ainsi que les évolutions et tendances par rapport à l année L année 2012 marque une forte progression des formations à la prévention dans les entreprises artisanales : +2 de stagiaires formés à la prévention. Cette hausse s explique en partie par un renforcement du dispositif de formation pour l amiante et l électricité imposant la formation à l ensemble des travailleurs susceptibles d être exposé à ces risques. L obligation de formation reste donc le principal facteur de participation. Dans le même temps, les risques plus courants comme les manutentions manuelles restent à la marge des actions de formation alors qu elles restent la 1ère cause d accidents du travail et de maladies professionnelles pour ces professionnels. LES DOMAINES DE FORMATION LES METIERS DU BTP LES THEMES DE PREVENTION LES REGIONS LES STAGIAIRES LES FICHES METIER Pour toute information : IRIS-ST 2 bis rue Béranger PARIS Au regard des résultats de l Observatoire, quelques pistes de travail émergent pour une amélioration du suivi des formations à la prévention dans le BTP parmi lesquelles : Rééquilibrer le suivi des formations en fonction de chaque métier et promouvoir les formations relatives aux contraintes physiques Améliorer le suivi des formations à la prévention en agissant sur les freins Intégrer la prévention comme une compétence métier Adapter l enseignement prévention aux besoins et contraintes des entreprises artisanales du BTP Intégrer la prévention à toutes les étapes clés de l acquisition de connaissance et de compétence (formation initiale, création et reprise d entreprise ). La prévention 2 ème Hausse du nombre domaine de de stagiaires formation (4 formés à la des formations prévention suivies ) Thèmes prévention les plus suivis : 1. Conduite d engins 2. Travail en hauteur 3. 4.

2 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 2 La prévention 2 ème domaine de formation C est le nombre d artisans du BTP formés à la prévention en Avec une part de 4 en 2012, la prévention conserve sa deuxième place. Gestion Prévention 3 Gestion Prévention 4 Grille de lecture : En 2012, les formations à la prévention représentent 4 des formations suivies par les actifs du BTP contre 3 en Technique 5 Technique 46% Des écarts selon le statut du stagiaire Forte progression de la prévention Maintien des disparités de suivi des formations à la prévention entre actifs non-salariés et salariés en 2011 et Evolution des effectifs stagiaires 2011/ 2012 Chefs d entreprises Salariés Technique % Prévention % 3 5 Gestion Grille de lecture : En 2012, 1 des formations réalisées par les chefs d entreprise et conjoints non-salariés sont des formations à la prévention contre 5 pour les salariés. Grille de lecture : En 2012, le nombre de stagiaires salariés et non-salariés formés à la prévention a augmenté de 2. Répartition des effectifs stagiaires prévention par rapport aux effectifs de chaque métier Evolution des effectifs stagiaires 2011/ % 2 Maçonnerie Carrelage % 17% % Charpente Menuiserie Agencement Couverture Plomberie Chauffage -7 Métiers du Plâtre et de l'isolation Peinture Vitrerie Revêtement +17% +1 Métiers de la Pierre % Charpente Menuiserie Agencement Couverture Plomberie Chauffage Maçonnerie Carrelage Métiers de la pierre Effectifs des stagiaires en 2012 Métiers du Plâtre et de l'isolation Paysage Peinture Vitrerie Revêtement Effectifs des actifs par métier Serrurerie Métallerie Travaux Publics Serrurier Métallier Travaux Publics Grille de lecture : En 2012, les électriciens représentent 1 des stagiaires formés à la prévention alors qu ils constituent 1 des effectifs des actifs du BTP. Grille de lecture : En 2012, les métiers de la maçonnerie et du carrelage enregistrent une progression de 2 de leur effectif stagiaires dans les formations à la prévention Les métiers de l électricité et des travaux publics, figurent parmi les métiers les plus représentés dans les formations à la prévention au regard de leur effectif de référence. Ces chiffres doivent néanmoins être analysés avec prudence et recul. En particulier, la proportion de chaque métier dans les formations à la prévention doit nécessairement être corrélée avec les risques inhérents de ces métiers ainsi qu avec les formations obligatoires nécessaires à l activité de l entreprise (ex : habilitation électrique, autorisation de conduite d engins, attestation de compétence pour l utilisation d échafaudages ). Aucune évolution constatée entre 2011 et Seuls les métiers de la pierre enregistrent une baisse des effectifs formés (graphique ci-dessus), mais compte tenu du faible nombre de stagiaires comptabilisés (17 en 2012 et 60 en 2011), ce résultat (-7) ne peut être considéré comme statistiquement significatif.

3 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 3 Quelques thèmes prévention privilégiés par les artisans du BTP L année 2012 enregistre une hausse globale des effectifs stagiaires pour l ensemble des thèmes sécurité (graphique ci-dessous), avec des progressions plus importantes notamment pour l amiante, l électricité et le secourisme. L amiante et l électricité ont été impactés par des évolutions réglementaires, au cours de l année étudiée, qui ont renforcée l obligation de formation, obligeant les entreprises à former leurs équipes. Les formations aux risques professionnels plus ordinaires tels que les contraintes physiques marquées ou l utilisation de produits dangereux restent peu suivies malgré leur augmentation et les enjeux forts sur ces sujets. Evolution des effectifs stagiaires par thème prévention Addictions Conduite d'engins Explosion Incendie Produits dangereux Risque routier Grille de lecture graphique ci-contre : En 2012, 3 des formations prévention suivies par les artisans du BTP sont des formations relatives à la conduite d engins de chantier (ce chiffre exclus les permis de conduire). Conduite d'engins Répartition des effectifs stagiaires en % 6% 1 3 Risques biologiques Risques psychosociaux Grille de lecture graphique ci-dessus : En 2012, 3 des formations prévention dispensées aux artisans du BTP salariés et non-salariés sont des formations relatives à la conduite d engins de chantier et de manutention (hors permis de conduire). Un déséquilibre entre formations sécurité suivies et accidentologie Manutentions manuelles Accidents de plain-pied Chutes de hauteur Outils portatifs Masse en mouvement Machines 7% 1 16% 2 3 Le rapprochement des chiffres de la sinistralité avec ceux des formations à la prévention suivies par les artisans du BTP met en évidence un écart entre les principales causes des accidents survenus et les thématiques de sécurité suivies par les professionnels. Ainsi, les contraintes physiques (manutentions manuelles) constituent la 1 ère cause d accidents pour ces professionnels alors que la formation à ce risque est très faible (contraintes physiques : ). Ce constat peut traduire une offre de formation insuffisante ou inadaptée aux besoins et réalités du terrain des professionnels. AT non classés Véhicules Grille de lecture : En 2012, sur les accidents déclarés, 3 étaient liés à la manutention manuelle. Dans la continuité de l année 2011 plus de 1 accident sur 3 est lié à de la manutention manuelle et plus de 9 des maladies professionnelles du BTP sont des troubles musculo-squelettiques (TMS), provoqués par certains gestes et postures de travail (Source CNAMTS).

4 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 4 Des disparités régionales qui perdurent malgré une progression générale En 2012 la Lorraine se démarque et figure parmi les régions les plus dynamiques tandis que l Ile-de-France et la région Languedoc-Roussillon montrent un dynamisme moins important. Le dynamisme des régions dans les formations à la prévention doit être mis en corrélation avec les caractéristiques propres à chacune d elles (activité des entreprises, politiques incitatives ). Variation en points par rapport à l effectif de référence : Hausse égale ou supérieur à 2 points Hausse égale à 1 point Pas de variation Baisse égale à 1 point Baisse égale ou supérieure à 1 point Grille de lecture : En 2012, la Lorraine se démarque et figure parmi les régions les plus dynamiques tandis que l Ile-de-France et la région PACA demeurent en deçà de leur effectif de référence. Les hommes entre 21 et 30 ans restent plus impliqués dans les formations prévention Les femmes constituent 1 des effectifs du BTP mais, compte tenu de leur emploi plus administratif, celles-ci sont de fait peu concernées par des formations sécurité axées sur des problématiques de terrain. En revanche, elles ont un rôle fondamental dans la mise en œuvre et la gestion au quotidien de la démarche de prévention au sein de l entreprise. Effectifs des stagiaires en 2012 Effectifs des actifs par tranches d'âge > 50 ans 1 Grille de lecture : En 2012, les hommes représentent 98% des stagiaires formés à la prévention contre pour les femmes. 41 / 50 ans 31 / 40 ans 21 / 30 ans 26% 28% 3 Grille de lecture : En 2012, la tranche 20/30 représente 3 des stagiaires formés à la prévention.. 20 ans En 2012, les tranches 21/30 ans et 31/40 ans restent les plus impliquées dans les formations à la prévention. A l inverse les deux extrémités de la pyramide des âges demeurent en deçà de leur valeur de référence. Après un certain âge le bagage de l expérience et l engagement d un investissement en fin de carrière, qui s annonce donc peu rentable, peuvent être l origine de leur faible présence en formation à la prévention. Pour les actifs de moins de 20 ans cet écart peut s expliquer par leur sortie récente de la formation initiale, durant laquelle les jeunes diplômés ont pu être formés à certains aspect de la prévention (ex : PRAP, échafaudages, SST ). Une majorité de stagiaires salariés en formation prévention Chefs d entreprises et conjoints non-salariés Salariés Dans la continuité de l année 2011, les formations à la prévention sont en grande majorité suivies par les salariés, qui représentent 9 des stagiaires formés à la prévention en Ce constat s explique en partie par une obligation de formation portée essentiellement sur les salariés.

5 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION Evolution formations prévention 2011/2012 : Malgré une légère baisse en 2012, la conduite d engins reste la formation la plus suivie pour l ensemble des activités de ce métier (3). Les formations au travail en hauteur enregistrent également une légère baisse (2 en 2012 contre 26% en 2011). En revanche les formations au secourisme sont en hausse en 2012 (2 contre 2 en 2011) AT (1 des AT du BTP) 551 Maladies Professionnelles déclarées (8% des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 18% chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 598 MP 1 27% 16% 2 16% Evolution formations prévention 2011/2012 : L année 2012 enregistre une progression des formations relatives à l amiante (1 en 2012 contre 7% en 2011), qui s explique en partie par une forte mobilisation des activités d installation sur ce thème en Malgré une légère baisse, les formations à la conduite d engins figurent parmi les formations les plus réalisées (27% en 2012 contre 3 en 2011) AT (17% des AT du BTP) 876 Maladies Professionnelles déclarées (1 des MP du BTP) 36% manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 19% chutes de plain-pied 18% chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 847 MP

6 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 6 Explosion Incendie 9% 1 29% 4 Evolution formations prévention 2011/2012 : Aucune évolution majeure constatée pour ces métiers en entre 2011 et AT (7% des AT du BTP) 534 Maladies Professionnelles déclarées (8% des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 2 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 479 MP Addictions Produits dangereux 6% % Evolution formations prévention 2011/2012 : L année 2012 enregistre une progression des formations à l amiante (6% en 2012 contre en 2011) liées à une forte participation des activités de démolition et de maçonnerie générale. En dépit d une baisse en 2012, les formations à la conduite d engins restent en tête des thèmes de prévention suivis par ces métiers (38% en 2012 contre 4 en 2011) AT (27% des AT du BTP) Maladies Professionnelles déclarées (29% des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT MP

7 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 7 18% 3 47% Evolution formations prévention 2011/2012 : Compte tenu du faible nombre de stagiaires formés à la prévention en 2012, il est impossible de tirer des conclusions AT ( des AT du BTP) 120 Maladies Professionnelles déclarées ( des MP du BTP) 48% manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 8% chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 111 MP Produits dangereux Risque routier 6% 1 18% 26% 28% Evolution formations prévention 2011/2012 : En 2012, augmentation sensible des formations relatives à l amiante (6% en 2012 contre en 2011) et à l électricité (1 en 2012 contre 9% en 2011). En revanche baisse des thèmes conduite d engins (26% contre 29% en 2011) et travail en hauteur (28% contre 3 en 2011) même s ils constituent les principales actions de formation pour ces métiers AT ( des AT du BTP) 323 Maladies Professionnelles déclarées ( des MP du BTP) 36% manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 2 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 352 MP

8 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 8 Produits dangereux Risque routier 8% % Evolution formations prévention 2011/2012 : Progression des thèmes amiante (8% contre en 2011), électricité (1 contre 7% en 2011) et secourisme (2 contre 18% en 2011). A l inverse forte baisse des formations relatives au travail en hauteur (27% contre 38% en 2011) AT (1 des AT du BTP) 924 Maladies Professionnelles déclarées (1 des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 2 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 982 MP Produits dangereux % 4 Evolution formations prévention 2011/2012 : Malgré une légère baisse en 2012 (4 contre 47% en 2011) la conduite d engins se détache comme étant la principale formation prévention sur ces métiers. Aucune évolution constatée sur les autres thématiques sécurités entre 2011 et AT ( des AT du BTP) 244 Maladies Professionnelles déclarées ( des MP du BTP) 4 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 1 chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT 246 MP

9 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 9 6% % Evolution formations prévention 2011/2012 : Faute de données en 2011 pour ces. Métiers, aucune évolution n a pu être constatée. 163 AT (0, des AT du BTP) 4 Maladies Professionnelles déclarées (0, des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : 211 AT 5 MP Explosion Incendie Evolution formations prévention 2011/2012 : En 2012 progression des formations relatives à l amiante (1 contre en 2011), à l électricité (1 contre 8% en 2011) et au secourisme (2 contre2 en 2011). En revanche baisse significative des formations à la conduite d engins de chantier (4 contre 5 en 2011) (1 des AT du BTP) Maladies Professionnelles déclarées (17% des MP du BTP) 3 manutentions manuelles TMS 1 ère cause de MP pour ce corps de métier. 2 chutes de plain-pied 1 chutes de hauteur AT/MP 2011 : AT MP

10 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION 10 L IRIS-ST (Institut de Recherche et d Innovation en Santé et Sécurité au Travail) est un pôle d innovation créé en 2007 par la CAPEB et la CNATP, et reconnu par les pouvoirs publics en Il se consacre intégralement aux questions de prévention des risques dans l artisanat du BTP. Grâce à sa connaissance du monde artisanal, l IRIS-ST développe et met à disposition des artisans des solutions et des outils adaptés, en privilégiant une approche métier. Accompagner, informer, rechercher des équipements innovants, créer des outils ou mener des études ciblées sont autant d actions réalisées par l IRIS-ST, en partenariat avec de nombreux acteurs du secteur. L IRIS-ST s attache ainsi à apporter des réponses claires et opérationnelles aux artisans pour maîtriser les risques auxquels ils sont exposés. Pour en savoir plus : La CAPEB (Confédération de l Artisanat et des petites Entreprises du Bâtiment) est le syndicat patronal représentant l artisanat du Bâtiment. Depuis 1946, la CAPEB se mobilise pour promouvoir, défendre, représenter les intérêts économiques et sociaux des entreprises artisanales du bâtiment. Pour en savoir plus : La CNATP (Chambre Nationale des Artisans des Travaux publics et du Paysage) assure la défense des intérêts des artisans des Travaux publics et du Paysage. Elle fait connaître les qualités et les compétences des artisans de ses métiers et participe à l évolution des décisions dans les directions souhaitées par les artisans, par sa présence au sein des instances nationales. Pour en savoir plus : L'OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du BTP) réalise l'accompagnement de la branche du BTP en matière de prévention, sécurité, santé et amélioration des conditions de travail. Depuis 1947, les missions de l'oppbtp ont évolué pour s adapter aux besoins des entreprises et se traduisent aujourd'hui autour de 3 axes : le conseil, la sensibilisation et la formation. Pour en savoir plus : L Institut de Recherche et d Innovation en Santé et Sécurité au Travail (IRIS-ST) analyse depuis 2011 les formations à la prévention réalisées par les entreprises artisanales du BTP en partenariat avec la CAPEB, la CNATP et l OPPBTP. L objectif de cette étude est simple, il s agit d avoir une meilleure connaissance des formations sécurité suivies par ces professionnels pour pouvoir dégager des axes d actions. Afin de réaliser cette étude, l Institut utilise les données disponibles en s appuyant notamment sur les fichiers du FAFCEA pour les chefs d entreprises et les conjoints nonsalariés et ceux de CONSTRUCTYS pour les salariés. Ils regroupent l ensemble des stages ayant fait l objet d une prise en charge par ses organismes. Le périmètre d analyse porte sur les actifs des entreprises artisanales de moins de 20 salariés et les artisans travaillant seuls.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants. ARTISANAT DU BTP NOTE DE SYNTHESE 2011 N 1 Edition Janvier 2014 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION SOMMAIRE UN PREMIER ETAT DES LIEUX Retour sur l année 2011 LES DOMAINES DE FORMATION

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Des tendances d évolution différenciées pour les femmes

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

PRESENTATION STRATEGIQUE

PRESENTATION STRATEGIQUE Programme «Accidents du travail Maladies professionnelles» 7 PRESENTATION STRATEGIQUE DU PROGRAMME DE QUALITE ET D EFFICIENCE «ACCIDENTS DU TRAVAIL MALADIES PROFESSIONNELLES» La branche «accidents du travail

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 LE PLAN NATIONAL D ACTIONS COORDONNEES DE PREVENTION de la branche Risques professionnels de l Assurance Maladie 2009 -> 2012 Fiche 1 : Une politique de prévention renforcée

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015

Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au Travail CATALOGUE DVD & USB 2015 www. CATALOGUE DVD & USB Solutions pédagogiques interactives Santé, Sécurité & Qualité de Vie au

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC»

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» «Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» Retrouvez-nous sur www.aec-formation.com Le Centre AEC FORMATION, le partenaire national pour toutes vos formations dans les domaines

Plus en détail

Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015

Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015 Offre de service établissements médico-sociaux ------------ ARS 27 mai2015 Sommaire Branche Assurance AT/MP Axes nationaux prioritaires Présentation Carsat Centre Ouest Rôle et missions Plans d Actions

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des statistiques 2009 et de la réforme de la tarification

Dossier de presse. Présentation des statistiques 2009 et de la réforme de la tarification Dossier de presse Accidents du travail et maladies professionnelles en Bretagne Présentation des statistiques 2009 et de la réforme de la tarification Mercredi 3 novembre 2010 - Rennes Sommaire P2 : Communiqué

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

FORMATI NS. CAPEB Haute Garonne. JANVIER à MARS 2014 SÉCURITÉ & RÉGLEMENTATION ÉCONOMIE & MAÎTRISE ÉNERGIE TOUS CORPS D ÉTAT MÉTIERS

FORMATI NS. CAPEB Haute Garonne. JANVIER à MARS 2014 SÉCURITÉ & RÉGLEMENTATION ÉCONOMIE & MAÎTRISE ÉNERGIE TOUS CORPS D ÉTAT MÉTIERS FORMATI NS JANVIER à MARS 2014 CAPEB aute Garonne SÉCURITÉ & RÉGLEMENTATION ÉCONOMIE & MAÎTRISE ÉNERGIE MÉTIERS TOUS CORPS D ÉTAT CAPEB 31- Service Conseil Compétences 56, rue Benjamin Baillaud - BP85852-31506

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2016 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de salarié désigné compétent en

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Dossier de presse 15 décembre 2014

Dossier de presse 15 décembre 2014 Santé au travail Accidents du travail et maladies professionnelles : les chiffres en Normandie en 2013 Dossier de presse 15 décembre 2014 Accidents du travail / maladies professionnelles (AT/MP) : la tendance

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail

Accompagner l action vers les Petites Entreprises de la Construction dans le cadre du PPN-BTP (P3C3) et de l action PAR-PECo.

Accompagner l action vers les Petites Entreprises de la Construction dans le cadre du PPN-BTP (P3C3) et de l action PAR-PECo. PROGRAMME DE PREVENTION «BTP» Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional AFS régionale BTP P.E.Co. Conditions générales d attribution de l aide Objet Développer/promouvoir la prévention des risques

Plus en détail

Entreprises artisanales du bâtiment

Entreprises artisanales du bâtiment Entreprises artisanales du bâtiment Comment prévenir les risques professionnels? L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS

Plus en détail

Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail

Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail Crédits photos OPPBTP / X. Pierre - Fotolia - Getty Nos solutions formation BTP à destination des services de santé au travail Avec le soutien des Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

Notre savoir - faire

Notre savoir - faire Antenne des C.F.A des Maisons Familiales M ai son Fami l i al e Rur bai ne «TO U LO U SE - N O RD» 05.34.27.69.70 05.61.09.94.87 mfr.launaguet@mfr.asso.fr PLACO MENUISERIE INTÉRIEURE ÉLECTRICITÉ PLOMBERIE

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2015 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de personne désignée compétente

Plus en détail

FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS. CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE»

FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS. CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE» FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE» Intervenant : Jean-Jacques LANTONNET Expert Tarification AT-MP Direction des Risques Professionnels Caisse

Plus en détail

PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE DE BONNES PRATIQUES À DESTINATION DES EHPAD ÉDITION 2011 Syndicat National des Établissements et Résidences Privés pour Personnes Âgées EDITO Les accidents

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MÉMO SANTÉ PLOMBIERS CHAUFFAGISTES CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Janvier 2010

DOSSIER DE PRESSE Janvier 2010 DOSSIER DE PRESSE Janvier 2010 PREVENTION DES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET DES MALADIES PROFESSIONNELLES : Réforme de la tarification des risques professionnels Contacts Presse : Assurance Maladie - Risques

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire Bonnes pratiques d hygiène alimentaire En restauration collective Ce stage répond à l obligation de formation en matière d hygiène alimentaire (règlement CE 852/2004) En restauration commerciale Ce stage

Plus en détail

Les changements de point de vue sur le dispositif de formation / professionnalisation des IHS :

Les changements de point de vue sur le dispositif de formation / professionnalisation des IHS : Direction des Etudes Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques Formation statutaire interministérielle des IHS 2008 PRESENTATION DE L EXPERIMENTATION 2008 AUX REPRESENTANTS DE LA DGAFP,

Plus en détail

Entreprises artisanales du bâtiment

Entreprises artisanales du bâtiment Entreprises artisanales du bâtiment Comment prévenir les risques professionnels? L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS

Plus en détail

faits marquants et chiffres clés >> 2010

faits marquants et chiffres clés >> 2010 faits marquants et chiffres clés >> 2010 >> 1 Les comptes de l Assurance Maladie - Risques Professionnels Les recettes et les dépenses en 2010 L évolution des comptes Les cotisations des entreprises La

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES

TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES CARAXO marque de votre empreinte la Fonction Formation www.caraxo.fr 1 DOCUMENT UTILE TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES Définition Les formations obligatoires représentent l ensemble des actions de formation

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : «Toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

Mars 2011 LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010. Diagnostic sectoriel. Diagnostic. à l accès à l emploi

Mars 2011 LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010. Diagnostic sectoriel. Diagnostic. à l accès à l emploi Diagnostic Mars 2011 Diagnostic sectoriel LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010 RÉDUIRE les freins culturels et sociaux à l accès à l emploi ACCUEILLIR et accompagner des personnes à la recherche d un emploi

Plus en détail

Statistiques PACA Corse

Statistiques PACA Corse MP Maladies Professionnelles Santé & Sécurité au travail Accidents du Travail AT Accidents du Trajet TJ Risques professionnels PACA-Corse Edition août 2013 Santé & Sécurité au travail MP AT TJ Risques

Plus en détail

ANALYSE CONJONCTURE ÉDITO POINTS CLÉS SOMMAIRE. Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011

ANALYSE CONJONCTURE ÉDITO POINTS CLÉS SOMMAIRE. Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011 ANALYSE Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011 Juillet 2012 ÉDITO Chez les sapeurs-pompiers, l accidentologie est très marquée par les évènements survenus

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» Mai 2010 Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Nord-Pas-De- Calais

Plus en détail

N 77 E N T R E P R I S E S PRÉVENTION FORMATIONS À LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS : À VOUS DE CHOISIR

N 77 E N T R E P R I S E S PRÉVENTION FORMATIONS À LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS : À VOUS DE CHOISIR E N T R E P R I S E S LA LETTRE TRIMESTRIELLE DE LA CARSAT MIDI-PYRÉNÉES N 77 MARS 2013 PRÉVENTION FORMATIONS À LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS : À VOUS DE CHOISIR ACTUALITÉ BILAN DES MATINÉES

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE Constats réalisés dans le cadre de la campagne de contrôle Les résultats de la campagne

Plus en détail

SERRURIERS-MÉTALLIERS

SERRURIERS-MÉTALLIERS SERRURIERS-MÉTALLIERS Cet AUTO-QUESTIONNAIRE a pour but d aider votre médecin traitant à identifier d éventuels risques ou problèmes de santé liés à votre activité professionnelle. Il est donc essentiel

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

C. Berthelot, I. Proust, L. Le Yoncourt, M. Cambrelin, F. Lavernhe, C. Chabrol Bordes, S. Yvernault, M. Druet-Cabanac et les membres du GNMST-BTP

C. Berthelot, I. Proust, L. Le Yoncourt, M. Cambrelin, F. Lavernhe, C. Chabrol Bordes, S. Yvernault, M. Druet-Cabanac et les membres du GNMST-BTP Etude de la prévalence des troubles musculo-squelettiques et de la gestion des approvisionnements et des évacuations de déchets de chantier dans les entreprises du bâtiment de moins de 10 salariés C. Berthelot,

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 M A R S 2 0 0 7 Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 4 e trimestre 2006 Forte augmentation des prix et croissance limitée du volume de travaux d entretien-amélioration du logement Le chiffre d affaires

Plus en détail

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale Module 9 Cadre réglementaire de la prévention dans l entreprise Fiche 9-1 Appréhender le cadre juridique de la prévention... 3 Fiche 9-2

Plus en détail

Conditions de versement de l aide financière : transmettre à la Carsat dans les délais impartis :

Conditions de versement de l aide financière : transmettre à la Carsat dans les délais impartis : Conditti ions générral les 2013 pourr les l aides ffi inancièrres simpliffi iées rrégi ionales ett natti ionales Critères administratifs Établissements installés en Bourgogne Franche-Comté dont l effectif

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2014 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

Programme d actions 2011-2013. Fonds national de prévention

Programme d actions 2011-2013. Fonds national de prévention Programme d actions 2011-2013 Fonds national de prévention 02 Fonds national de prévention - Programme d action 2011-2013 Sommaire Préambule........................................................................................................................................

Plus en détail

Rencontre d information et d échanges du 11/09/2015 Foire Européenne de Strasbourg

Rencontre d information et d échanges du 11/09/2015 Foire Européenne de Strasbourg Rencontre d information et d échanges du 11/09/2015 Foire Européenne de Strasbourg Panorama des risques sur les chantiers en Alsace-Moselle Olivier TADENZ Ingénieur conseil 2 types de chantiers : Petits

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013 Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

AFFECTATION. ETABLISSEMENT : Université Blaise Pascal COMPOSANTE : Institut Universitaire de Formation des Maîtres d Auvergne VILLE : Chamalières

AFFECTATION. ETABLISSEMENT : Université Blaise Pascal COMPOSANTE : Institut Universitaire de Formation des Maîtres d Auvergne VILLE : Chamalières VILLE : Chamalières Fonctions : Contribuer aux missions de l institut en assurant l entretien et le nettoyage des locaux et en veillant à les maintenir accueillants. Aider à la restauration. Compétences

Plus en détail

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES un réseau de proximité une culture de l efficacité Rejoignez la 1 ère franchise nationale dans le domaine du contrôle réglementaire et de la prévention des risques professionnels

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

Lectorat prévention BTP

Lectorat prévention BTP PRÉVENTION BTP 2014 La référence de la presse professionnelle en prévention Lectorat prévention BTP Répartition par secteur d activités Prévention BTP, édité par l OPPBTP (Organisme professionnel de prévention

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION CONTINUE

CATALOGUE FORMATION CONTINUE CATALOGUE FORMATION CONTINUE 3ème trimestre 2014 SOMMAIRE INFORMATIQUE BUREAUTIQUE 4 COMMERCIAL VENTE 5-6 COMPTABILITE GESTION 7-8 JURIDIQUE SECURITE 9 SE FORMER, MODE D EMPLOI 10-12 BULLETIN D INSCRIPTION

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé?

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? PROGRAMME VSP Programme 2002 S organise en 5 modules de formation

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage?

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Déroulé de la réunion Introduction - Mme Carole Chion Directrice d Alpes Santé Travail Contexte

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées L artisanat en Midi- Atlas Edition 2015 L Observatoire de l Artisanat de Midi- www.artisanat-mp.fr Sources : Observatoire de l artisanat Midi-, répertoire des métiers au 31/12/2014 URSSAF Midi- «Mieux

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conduite et gestion des chantiers industriels de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

LE PLAN D ACTIONS RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE :

LE PLAN D ACTIONS RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE : La prévention des risques professionnels et l amélioration des conditions de travail LE PLAN D S RÉGIONAL POUR LE SECTEUR DE L AGROALIMENTAIRE : Un outil au service des entreprises et des salariés Dans

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Formations à la sécurité Obligations de l employeur

Formations à la sécurité Obligations de l employeur Formations à la sécurité Obligations de l employeur 1 2Sommaire Introduction 3 Obligation liée à la formation à la sécurité incendie 4 Mise en oeuvre des extincteurs 5 Equipier de 1 ère intervention 6

Plus en détail

CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012

CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012 CLUB TMS 23 OCTOBRE 2012 Actualité du Service Prévention Mr Bernard BOUDON, Ingénieur Conseil Régional Carsat LR 9 H 00/9 H 30 - Actualité du service Prévention Mr Bernard BOUDON, Ingénieur Conseil Régional

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI - FORMATION du Bâtiment et des Travaux Publics en Nord - Pas de Calais «LES INDICATEURS PROSPECTIFS EMPLOI-FORMATION» Edition 2013 PREAMBULE Résultant d'un partenariat d'acteurs

Plus en détail

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs Version 5.6 Sofis 2015 www.sofis.fr N Azur 0 811 09 27 37 Sommaire Thèmes de formation 3 Secourisme 3 Incendie 7 Ergonomie 9 Management santé et sécurité

Plus en détail

CAP SERRURIER METALLIER

CAP SERRURIER METALLIER NOM : Prénom : Diplôme préparé : CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CAP SERRURIER METALLIER Session : 20.. / 20.. 40.80.32.00 ou FAX 40.80.32.14 Première CAP PFMP de découverte et de mise en pratique

Plus en détail

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques De la théorie à la pratique, l action de la CRAMIF Dominique Beaumont- Arnaud Asselin CRAMIF 18 octobre 2008 SFMW 1 CRAMIF Prévention des Risques Professionnels

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ACTIONS COLLECTIVES 2011-2012

APPEL A PROPOSITION ACTIONS COLLECTIVES 2011-2012 APPEL A PROPOSITION ACTIONS COLLECTIVES 2011-2012 RÉPONSE DE L ORGANISME LES ORGANISMES DE FORMATI ON S ENGAGENT A COMPLETER LE PRESENT DOCUMENT DE REPONSE DANS LE CADRE DE L APPEL A PROPOSITION SUR LE

Plus en détail

D'une demande d'amélioration aux

D'une demande d'amélioration aux D'une demande d'amélioration aux indicateurs de l'action Auteurs : Philippe Meslage, Philippe Di Driat, Gérard Maigné, Jean-François Bergamini, Dominique Dubois Picard, Dominique Leuxe 31 ème journées

Plus en détail

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 «Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 Septembre 2009 Introduction Le Greffe du tribunal de commerce de Paris a réalisé à la

Plus en détail

Déboursés secs et Prix de vente

Déboursés secs et Prix de vente 02 Débrsés secs et Prix de vente Phase 1 Phase 2 Etude de prix prévisionnelle Contrôle de rentabilité 1 5 éléments constitutifs du PVHT Phase 3 Bilan économique de l'entreprise A. Dépenses directement

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

ETUDE THEMATIQUE. Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS SOMMAIRE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE.

ETUDE THEMATIQUE. Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS SOMMAIRE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE. ETUDE THEMATIQUE L ARTISANAT DE L ALIMENTATION EN HAUTE-NORMANDIE Parution janvier 2015 CHIFFRES CLEFS 3 311 entreprises 3 471 établissements 2 198 établissements employeurs 5 971 salariés 1 551 apprentis

Plus en détail

S informer sur les formations obligatoires ou recommandées

S informer sur les formations obligatoires ou recommandées GUIDE S informer sur les formations obligatoires ou recommandées FEV 2012 Le Code du travail ou les instances de prévention des risques professionnels imposent ou recommandent expressément le suivi de

Plus en détail

Journée SMT MP 30 janvier 2015

Journée SMT MP 30 janvier 2015 Journée SMT MP 30 janvier 2015 Les Aides Financières Simplifiées de la CARSAT Gérard MOREAU Ingénieur Conseil AFS Nationales PRECISEO (coiffure) ECHAFAUDAGE + Emission des Moteurs Diesel Aquabonus (pressing)

Plus en détail

Certifications, Diplômes et habilitations

Certifications, Diplômes et habilitations Offre de formation réseau des Greta formation Certifications, Diplômes et habilitations continue http://greta-bretagne.ac-rennes.fr Certifications, diplômes, et habilitations Le réseau des de l académie

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail