La Belle Epoque 1880/

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Belle Epoque 1880/1896-1914"

Transcription

1 La Belle Epoque 1880/

2 Pourquoi 1880 et pourquoi : amnistie des communards la culture républicaine: Marseillaise: hymne national (1879) 14 juillet: fête nationale (1880) Majorité républicaine (1877, 1879) 1896: fin de la Grande dépression ( ) Longue dépression (après 1929)

3 Caractéristiques de la BE La républicanisation Le ralliement Une période de paix Un nationalisme revanchard Lente urbanisation (population rurale presque 60 %) Retard dans l industrialisation Démogaphie peu dynamique

4 Quelques mouvements Patriotisme Nationalisme Radicalisme Socialisme anarchisme

5 Les grandes crises du régime La crise du 16 mai 1877 et ses conséquences La crise de Panama Le Boulangisme L affaire Dreyfus: Emile Zola: J accuse (1898), sa mort L action française Le sionisme

6 L Affaire Dreyfus Octobre 1894: arrestation Décembre 1894: condamnation 1895: dégradation 1896: premiers dreyfusards (Bernard Lazare) 1897: révélation de la culpabilité du commandant Esterhazy. Méline: Il n y a pas d affaire Dreyfus) 1898: J acccuse et deux procès Zola 1898: suicide du colonel Henry 1899: deuxième procès Dreyfus, condamnation et grâce présidentielle 1900 amnistie générale 1906 réhabilitation

7 Les hommes (et une femme) politiques Adolphe Thiers ( ) Louise Michel ( ) Léon Gambetta ( ) Jules Ferry ( ) Georges Clemenceau ( ) Jean Jaurès ( ) Aristide Briand ( ) Raymond Poincaré ( )

8 Les gouvernements Ministère Waldeck-Rousseau 6/1899-6/1902 Ministère Combes 6/1902-1/1905 Ministère Rouvier 1/1905-3/1906 Ministère Sarrien 3/ /1906 Ministère Clemenceau 10/1906-7/1909 Ministère Briand 7/ /1910 Deuxième ministère Briand 11/1910-3/1911 Ministère Monis 3/1911-6/1911 Ministère Caillaux 6/1911-1/1912 Ministère Poincaré 1/1912-1/1913 Encore cinq: Briand, Barthou, Doumergue, Ribot, Viviani

9 Les dates clés 1870: Proclamation de la République Gouvernement de la Défense nationale 1871: Thiers chef du pouvoir exécutif 1871: Commune de Paris 1873: Max Mahon président de la République 1875: vote des trois lois constitutionnelles : les lois scolaires 1884: syndicalisme 1884: Les membres des familles ayant régné sur la France sont inéligibles à la présidence de la République

10 Les dates clés : Boulangisme 1892: crise du Panama : attentats anarchistes : l affaire 1901: fondation du Parti radical et radical-socialiste 1905: Séparation de l Eglise et de l Etat 1905: fondation de la SFIO (Parti socialiste) 1905 et 1911: crises du Maroc 1906: vaste mouvement de grèves 1906: Charte d Amiens (syndicalisme) 1913: la loi des trois ans 1914: mobilisation générale

11 La société française La paysannerie 17 millions vivent de l agriculture Le monde rural non limité à la paysannerie: 22 millions de Français répartis sur communes rurales 17 millions dans 1400 communes Agriculture première activité économique Caractère traditionnel Paysannerie parcellaire (morcellement) Diversification: - gros fermiers - petits exploitants - prolétariat rural

12 La société Paysans méprisés, humiliations Langue: deux langues: français (école), patois (service militaire) Image négative dans la littérature, Balzac, Zola, Bécassine (BD) Monde rural considéré comme stupide, retardé, réactionnaire accapareur Solidarité: défense du monde rural phobie de la société industrielle contre l exode rural contre la poussée du socialisme

13 La bourgeoisie La bourgeoisie hierarchisée La grande bourgeoisie: finance, banques, industrie Certaines industries entre les mains de familles: - Textile (Dansette, Motte) dans le Nord - Sidérurgie: Wendel, Schneider en Lorraine Le Creusot: pouvoir régional - chimie: Kuhlman, Péchiney, Saint-Gobain

14 La bourgeoisie Moyenne et petite bourgeoisie Milieu hétérogène Patrons de PME Salariés de la fonction publique Artisans, employés Fidèles au régime républicain et au radicalisme En périodes de crise: ouverts aux démagogues Vers fin 19e appauvrissement ou très faible enrichissement Antisémitisme Edouard Drumont: antisémitisme populaire, petite et moyenne bourgeoisie appauvrie par les juifs, le complot juif

15 La bourgeoisie Bourgeoisie désigne une classe sociale Au 19e: une classe montante, pas encore vraiment dominante, noblesse encore un pouvoir non négligeable Le bourgeois: une personne aisée qui habite la ville Qui a des revenus réguliers et un patrimoine On lui associe l aisance, non la fortune L idée de moyenne, entre prolétaires qui n ont rien et les privilégiés qui ont tout

16 Le bourgeois L adjectif bourgeois : plusieurs sens péjoratifs: sans goût, sans dignité, mesquin, vulgaire (Emile Littré, Dictionnaire de la langue française, caricatures d Honoré Daumier) Image aussi véhiculée par la littérature, longue tradition (Molière, Le bourgeois gentilhomme) Deuxième moitié du 19e image reprise par les auteurs; le bourgeois est un être bas, ridicule, l argent reste pour lui la mesure de toutes choses. C est un parvenu, profiteur des révolutions ou de spéculations Atention: ce n est pas du grand bourgeois qu on se moque, mais des petits qui veulent sortir de leur condition et se rendent ainsi ridicules.

17 Le bourgeois chez Flaubert Gustave Flaubert Son oeuvre et sa correspondance: invectives contre le bourgeois: épais, inepte, pense bassement (types comme Homais; Bouvard et Pécuchet; Dictionnaire des idées reçues) Personnages sans goût, aucun sens pour la poésie, la musique (les artistes des fainéants ) Flaubert critique un monde fondé sur l argent, les valeurs matérielles, la production (culture = pure distraction) Donc une critique de l inculture et du conformisme, moins critique d une appartenance sociale que d un comportement.

18 Le monde ouvrier Le monde ouvrier: diversité Contraste entre entreprises concentrées et les très nombreuses petites structures Immigration: étrangers dans des conditions souvent prolétariennes En général: condition ouvrière s améliore Mais: Croissance économique prix augmentent les salaires moins, donc: Précarité, manque de sécurité sociale Relative faiblesse du mouvement ouvrier, car séparation entre socialisme et syndicalisme (Chartes d Amiens), contrairement à l Allemagne et l Angleterre

19 Le monde ouvrier En 1914: 4,5 millions d ouvriers (1/3 de la population active) Salaires: après augmentation réelle entre 1871 et 1905, baisse de 1905 à 1914 Jusqu à 50% de moins pour les femmes Disparité Paris provinces Chômage élevé Dans l ensemble condition de pauvreté et de précarité Crise du logement (Paris!), insalubrité, exiguïté

20 Le monde ouvrier Progression du nombre des ouvrières Plus de deux millions en 1906 Industrie textile, manufactures de tabac, industries alimentaires Travail sous-rémunéré Syndicats dénoncent le travail féminin (baisse de salaires et chômage des hommes) Prostitution à Paris: provinciales sans travail Protection sociale: les femmes totalement oubliées Dispositions légales: 1848: travail quotidien limité à 12 heures 1892 et 1900: 10 heures pour les moins de 16 ans 11 heures pour les moins de 18 ans Effets pervers de ces mesures (licenciement des femmes et des jeunes)

21 La condition ouvrière Précarité Violence - dureté des conditions du travail - semaine légale: 6 journées de 12 heures - vie professionnelle usure (mort plus précoce) - accidents du travail - maladies Violence des mœurs Problèmes financiers (loyers impayés, ardoises) Alcoolisme (Zola: L Assomoir) Campagnes de la CGT contre l alcoolisme Délinquance: progression de la criminalité, dénoncée par la presse, climat de peur dans la population Autour de l Exposition universelle: des bandes organisées

22 Les ouvriers de la Belle Epoque La Belle Epoque une période de grèves Les ouvriers considérés comme danger social - la délinquance ( classe laborieuse, classe dangereuse ) - réputation de rouges (Commune de Paris) - l Etat et le patronat surveillent de près - mouvement ouvrier ne cesse de gagner en force - son expression: la grève 1900: 890 grèves 1904: : : 1500 Entre 1906 et 1910: pas seulement de plus en plus nombreuses, mais souvent violentes 1906: Clemenceau ministre de l Intérieur, puis président du Conseil Crée ministère du travail (ses idées sociales)

23 Les grèves Les grèves entre 1906 et 1909 (ministère Clemenceau): soutenues par Jaurès et la SFIO En 1906: catastrophe de Courrières (coup de grisou, 1100 morts) Grève, violence, troubles, incidents Clemenceau fait appel à la troupe ( danger d une révolution ) Grèves dans d autres secteurs: - bâtiment - métallurgie - automobile En 1907: électriciens de Paris, ouvriers dans l industrie (chaussure): heurts entre la troupe et les grévistes: des blessés, des morts Insurrection du midi viticole En 1909: grève des postiers En 1910: grève des cheminots Sur le plan théorique: Georges Sorel, Réflexions sur la violence: mythe de la grève générale

24 Le sydicalisme Luttes sociales de 1906 à 1910: mais faible puissance du syndicalisme français En 1902: salariés syndiqués En 1910: Taux de syndicalisation 4 9%, un taux parmi les plus bas des pays industriels La question sociale posée depuis le milieu du 19e siècle (paternalisme de Napoléon III) Mouvement ouvrier Mouvement socialiste Mouvement syndicaliste Obligent l Etat à intervenir 1898 loi sur les accidents du travail (première loi d assurance sociale) 1905 assistance obligatoire aux vieillards infirmes 1910 retraites ouvrières et paysannes Sont des progrès notables, mais réticence du patronat (libéralisme) Dans l ensemble la France de la Belle Epoque entre dans l ère industrielle.

25 Le colonialisme français Deux empires coloniaux: 1er: du début du XVIIe siècle au début du XIXe 2e: de 1830 à 1962 La formation de l empire colonial se déroule sur une longue période (quatre siècles) L expansion se base sur plusieurs facteurs: - une pression démographique - la recherche de profits commerciaux et financiers - une mission civilisatrice - la volonté de maintenir la puissance de la France dans le monde

26 Première expansion coloniale Première expansion a pour motif le refus par les rois de France d accepter le partage du Nouveau Monde entre l Espagne et le Portugal Au 16e siècle François I er (Clément VII): le partage ne concerne pas les terres qui restent à découvrir Jacques Cartier ( ) découvreur du Canada Il essaie de s établir dans la baie de Rio de Janeiro et en Floride Opposition du Portugal et de l Espagne, puis les guerres de religion: fin de ces initiatives

27 Le colonialisme Les expéditions reprennent sous Henri IV ( ) et surtout sous Richelieu et Colbert Des colonies fondées en Amérique du Nord (la Louisiane, 1682), aux Antilles, la Guyane Des Comptoirs sont ouverts en Afrique et sur l Océan Indien (Chandernagor, Pondichéry) En 1713: recul territorial au profit de l Angleterre L expansion française atteint son apogée au milieu du XVIIIe siècle En Amérique du Nord: du Canada à la Louisiana En Inde

28 Réduction de l empire Ce véritable empire bientôt réduit et détruit Série de conflits avec l Angleterre L Angleterre profite de la guerre de Sept Ans ( ) pour conquérir le Canada (1759) et pour asseoir son hégémonie sur l Inde 1763: Traité de Paris: pour la France: perte de l Amérique du Nord (Louisiane), de plusieurs îles des Antilles, des comptoirs du Sénégal; marque la fin de la présence française en Inde.

29 Perte des colonies Revanche de la France Entre 1778 et 1783 soutien des treize colonies britanniques révoltées (Etats-Unis d Amérique) Traité de Versailles (1783): la France renonce à reprendre pied en Amérique du Nord Tentatives de Napoléon de récupérer la Louisiane se solde par un échec tout comme la tentative de garder la colonie de Sainte- Domingue (Haiti) révolte des esclaves noirs

30 Congrès de Vienne Une conséquence des guerres napoléoniennes (en guerre contre l Angleterre): perte de toutes les possessions françaises d outre-mer. A l issue du Congrès de Vienne la France recouvre une partie de ses anciennes colonies et de ses comptoirs: Saint-Pierre-et-Miquelon, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, les comptoirs du Sénégal et de l Inde et l île de la Réunion (île Bourbon)

31 Dimensions de l empire Cet emsemble compte moins de habitants sur km 2 La France 5 e rang des puissances coloniales: - la Grande-Bretagne - les Pays-Bas - l Espagne - le Portugal

32 Début du second empire colonial Les rapports entre la France et la régence turque d Alger se détériorent dans les années 1820 Charles X ( ) décide une action militaire: prise d Alger inaugure la conquête de l Algérie et la création d un véritable empire colonial La monarchie de Juillet ( ): née de l opposition libérale à l expédition d Alger: évacuation de l Algérie ajournée, finalement colonisation de toute l Algérie (1840). Dans le même temps: la flotte envoyée pour occuper des points d appuis en Afrique (Côte d Ivoire, Dahomey, Gabon), dans l océan Indien (Mayotte, Madagascar) et dans le Pacifique (Tahiti).

33 Second Empire et les colonies La IIe République: abolition de l esclavage dans les colonies, mais pas d extension du domaine colonial français. Reprise sous le Second Empire: Sénégal; intervention militaire au Liban et en Syrie (secourir les chrétiens menacés); percement du canal de Suez (Ferdinand de Lesseps); intervention en Chine et en Annam (Vietnam central); annexion de la Cochinchine (Sud du Vietnam); protectorat sur le Cambodge; implantation en Nouvelle- Calédonie. En somme: l empire colonial deux fois plus étendu que la métropole (un million de km 2 contre ) avec seulement 5,4 millions d habitants. Aprés une pause due à l effondrement du Second Empire et la défaite dans la guerre franco-allemande reprise de l extension coloniale à partir de 1879/1880.

34 Expansion coloniale sous la IIIe 1879/1880 le point de départ d une expansion coloniale sans précédent Fièvre qui gagne toutes les puissances européennes: une sorte de partage du monde (partage de ce qui peut encore être partagé) Plusieurs facteurs: - crise économique de 1873 (insuffisance des marchés traditionnels, surproduction) - ancienneté du fait colonial - grandeur nationale, rivalités internationales - les colonies sont des zones d influence

35 Expansion coloniale 1881: première implantation en Tunisie Régime de protectorat: la politique étrangère et militaire, parfois aussi les affaires intérieures assurées par la puissance protectrice (de tutelle) Ensuite: le Tonkin (Vietnam du Nord) 1885: Madagascar sous contrôle de la France et l expansion reprend en Afrique noire Très forte opposition à cette politique incarnée par Jules Ferry.

36 L opposition à la colonisation Opposition hétéroclite: - les catholiques (sa politique scolaire) - les nationalistes: la ligne bleue des Vosges - les socialistes: lutte contre le colonialisme est un aspect de la lutte contre le capitalisme, mais les socialistes encore peu influents Georges Clemenceau L opinion publique divisée: expéditions lointaines avec des soldats du contingent

37 Le parti colonial Vers 1890 constitution d un parti colonial (pas un parti politique) En 1889 (exposition universelle) un congrès colonial réuni à Paris, des groupes coloniaux se forment à la Chambre et au Sénat, sortes de lobby: Hommes politiques, économistes, militaires, explorateurs, géographes, banquiers, industriels, hauts fonctionnaires avec soutien d une grande partie de la presse Le Comité de l Afrique française (1890) lance des campagnes pour l occupation de certains territoires: le Tchad, le Niger, l Afrique centrale, demande la pénétration au Sahara.

38 Justifications de l expansion Le Maroc: d abord le statu quo, ensuite la pénétration pacifique, finalement la solution du protectorat. L empire colonial est nécessaire: - assurer l avenir de la France dans les nouveaux continents - y réserver un débouché pour les marchandises françaises - y trouver des matières premières pour les industries françaises. En 1894 est fondé le Ministère des colonies.

39 Oppositions et résistances Toujours de l opposition à l expansion coloniale, mais de plus en plus le fait de l extrême gauche (des socialistes) qui se heurte à une propagande colonialiste intense (la place au colonialisme dans les expostions universelles 1889 et 1900) Rivalité entre Etats colonisateurs de plus en plus âpre: les territoires moins nombreux et d autres puissances réclament leur part (Allemagne, Italie). La colonisation non sans résistance, partout recours à la force: en Indochine résistance armée jusqu en 1905, protectorat établi sur le Laos Conflits avec le Siam (Thaïlande) A Madagsacar: une expédition militaire particulièrement meurtrière, annexion en 1896

40 Organisation coloniale Organisation en Afrique: En 1904 est créée l AOF (Afrique Occidentale Française): la Côte d Ivoire, le Dahomey (Benin), la Guinée, le Haute-Volta (Burkina Faso), la Maurétanie, le Sénégal, le Niger, le Soudan. En 1910 l AEF (Afrique Equatoriale Française): la République Centrafricaine, le Congo, le Gabon, le Tchad. La conquête du Sahara réalisée par étapes, le Maroc devient protectorat en En 1914 l empire colonial français s étend sur 14,4 millions de km 2 et compte près de 48 millions d habitants.

41 Premier empire colonial - la Nouvelle-France (l Acadie, le Canada, la Louisiane, la région des Grands lacs) - des îles Caraïbes (Anguilla, Antigua, Grenade, Tobago, Saint Domingue) - Rio de Janeiro; les îles Malouines - Ile Maurice; les Seychelles Les Indes françaises (la moitié de l Inde)

42 Second empire colonial Les Caraïbes: Guadeloupe (1er empire colonial), Martinique (1er), Saint-Martin (1er), Saint-Barthélémy (1er) Amérique du Sud: Guyane française (1er) Afrique du Nord: Algérie, Tunisie, Maroc Afrique sub-saharienne: Bénin (Dahomey), Burkina Faso (Haute-Volta), Cameroun (1919), République centrafricaine, Tchad, République du Congo, Gabon, Guinée, Côte d Ivoire, Mali (Soudan français), Mauritanie, Niger, Sénégal (1er), Togo Mer Rouge: Djibouti, Somalie Moyen-Orient: Syrie (1920), Liban (1920) Asie du Sud: Pondichéry, Chandernagor

43 Second empire colonial (2) Océan Indien: Comores, Madagascar (1er), île Maurice, Mayotte, La Réunion (1er), Tanzanie (Zanzibar) Indochine: Cambodge, Laos, Vietnam (Tonkin, Annam, Cochinchine) Chine: Concessions françaises de Shanghai, de Tianjin (Pékin) ainsi qu à Wuhan et Canton Océanie: Ile de Clipperton, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis-et-Futuna

44 Aujourd hui Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint- Barthélémy Guyane française Mayotte, La Réunion, Iles Eparses (île Europa, îles Glorieuses etc) Ile de Clipperton (Ile de la Passion), Nouvelle- Calédonie, Polynésie française, Wallis-et- Futuna Terre Adélie en Antarctique

45 L empire colonial n est pas un empire Empire colonial ne signifie pas une structure uniforme, mais seulement un ensemble de territoires dépendants, ce n est pas un empire. Quelques colonies seulement sont représentées au Parlement français, comme l Algérie, la Guyane, la Réunion, le Sénégal etc.; la diversité des régimes administratifs tient compte des particularités locales et régionales. On distingue trois types de personnes: - les citoyens (essentiellement métropolitains) - les sujets (les indigènes dans les territoires d administration directe) et - les protégés ( les indigènes dans les protectorats). 1, Français seulement vivent dans les colonies, mais l Algérie à elle seule compte habitants d origine française.

46 Oppositions et résistances Existence déjà de mouvements nationalistes, mais très localisés. En Tunisie, p. ex. est créé en 1907 le Comité Union et Progrès: grèves d étudiants en 1910, quelques manifestations avant Mais ces mouvements nationalistes surtout portés par des minorités d intellectuels. Les résistances armées presque partout brisées et pas encore de mouvements nationalistes disposant d une base populaire et visant à l indépendance. Les choses vont changer après la Première Guerre mondiale.

47 L empire colonial après la Grande guerre Après 1918/1919 une nouvelle expansion du domaine colonial: la SDN (Société des nations) confie à la France des mandats sur le Togo, le Cameroun, le Liban et la Syrie. Des troubles graves éclatent dans l entre-deux-guerres: - déception générale (promesses faites pendant la guerre non tenues) - renforcement de l exploitation économique - déclin de la puissance de l Europe - influence de la révolution en Russie En métropole malgré une opposition plus nette depuis la création du PCF (1920) l opinion ne met pas en doute la colonisation justifiée par: - un nationalisme renforcé après la victoire - le thème du génie assimilateur de la France.

48 Les colonies pendant la seconde guerre Pendant la Seconde guerre mondiale l empire a joué un rôle important: il a servi de base à la France Libre. Mais la crise se manifeste aussi pendant la guerre. La France s oppose à la domination étrangère et les peuples soumis, colonisés veulent également se libérer de la domination (française). L état de dépendance ne pouvait pas être maintenu. L assimilation autrefois demandée, mais refusée, est maintenant contestée. Pendant la guerre encore, en 1944: Conférence de Brazzaville: jette les bases de l Union française qui éclate bientôt à cause de la guerre d Indochine et de la guerre d Algérie.

49 La décolonisation De Gaulle, de retour au pouvoir en 1958, une nouvelle formule: la Communauté française. Mais l un après l autre les territoires qui devaient constituer la Communauté deviennent indépendants. La décolonisation achevée en Un paradoxe: restent au sein de la République des territoires qui ont appartenu, pour la plupart, au premier empire colonial: les DOM (la Réunion, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane), les TOM dans l Océan Atlantique (Saint-Pierre-et-Miquelon), dans le Pacifique (Tahiti, la Nouvelle-Calédonie) et dans l Océan Indien.

50 Oppositions et résistance Le Maroc ébranlé en par la révolte d Abd el-krim: une guerre dure (soldats du contingent), capitulation d A. Les jeunes intellectuels marocains désirent une restauration de l indépendance d un Maroc modernisé. (Crises marocaines en 1905 et 1911). En Algérie les colons s opposent à des réformes électorales ce qui conduit à une recrudescence de mouvements de résistance aux revendications diverses: - revendication de l indépendance - revendication de l assimilation - attrait du communisme. En Tunisie des troubles en : des réformes sont accordées. Des mouvements de mécontentement au Proche-Orient. Des mouvements révolutionnaires s organisent en Indochine.

51 La francophonie Terme lancé par le géographe Onésime Reclus à la fin du XIX e siècle Deux significations: - la langue française et le fait de parler cette langue - l ensemble des Etats souverains ayant en commun l usage du français regroupés aujourd hui au sein de l OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) 56 pays membres (25 africains), 19 pays observateurs, 890 millions de personnes ayant en partage la langue française

52 Francophonie (2) Différenciation des pays membres: - les pays ou régions de langue maternelle française - les pays créolophones où la langue d usage est très proche du français (Antilles, Haïti) ainsi que ceux où le français est une langue de communication (Afrique noire, Madagascar) - les pays où le français subsiste encore (Egypte, Syrie, Roumanie) ou est la première langue parlée - et puis les pays au statut d observateurs (Autriche, Hongrie, Serbie, Géorgie, Estonie etc.)

53 Organisation de l OIF Les Sommets francophones des chefs d Etat et de gouvenement, tous les deux ans, depuis 1986 (Versailles), 2012: Kinshasa Secrétaire général de la Francophonie (fonction créée en 1997 au Sommet de Hanoï) - Boutros Boutros-Ghali, ancien Secrétaire général de l ONU): Abdou Diouf, ancien Président du Sénégal depuis 2003, réélu en 2006 (Sommet de Bucarest), réélu en 2010 (Sommet de Montreux).

54 Opérateurs de la Francophonie Agence universitaire de la francophonie (AUF) Université Senghor d Alexandrie TV5 (1984) aujourd hui TV5 monde Critique de la francophonie: néocolonialisme

55 Les expositions universelles Le début des Expositions Universelles et Internationales: à Londres en 1851 Période de révolution industrielle et de colonialisme Double thème des expositions: innovation industrielle (culte du progrès) et exotisme Encore relativement rares au milieu du siècle, très nombreuses vers la fin.

56 Expositions universelles à Paris Après la Grande guerre: : Exposition universelle de Paris : Exposition universelle de Paris, Exposition Coloniale Internationale : Exposition universelle de Paris, Arts et Techniques (la dernière) Une seule Exposition universelle à Vienne (1873), une seule en Allemagne (2000 à Hanovre) En Belgique huit (Bruxelles, Liège, Gand, Anvers)

57 Les expositions sont Le reflet de l état d une nation de sa vitalité économique de sa maîtrise technologique opération de propagande pour le pays organisateur (glorifier la grandeur de la nation) contribuer au progrès des connaissances: conférences et congrès, visites guidées (en plusieurs langues) Peu à peu le souci d enseignement concurrencé par la nécessité de distraire (pour faire des recettes) Mais équilibre financier rarement atteint.

58 L exposition 1855 Sous l Empire de Napoléon III Se tient sur le Champ de Mars (deviendra le site traditionnel) Une exposition en pleine révolution industrielle; montrées les avancées dans les progrès industriels 5 millions de visiteurs, mais déficit de plus de 8 millions de francs Toutes les Expos réservent une place privilégiée à l architecture

59 L exposition 1855 (2) En 1839 construction d une rotonde sur les Champs Elysées, qui fera partie des bâtiments de l Expo, mais détruit l année suivante. Un nouveau panorama, le Panorama National deviendra, en 1893, le Palais des Glaces, une des attractions de la BE Est aujourd hui le Théâtre du Rond-Point (1981: la Compagnie Madeleine Renaud Jean-Louis Barrault)

60 L exposition 1867 Se tient également au Champs de Mars. Construction d un gigantesque édifice ovale dans lequel et autour duquel sont installés de nombreux petits pavillons nationaux et industriels (en 1855 des pavillons isolés). Festival du Théâtre International (au Théâtre de la Gaité Montparnasse) 1867 crise du régime impérial, revendication des libertés nécessaires 11 millions de spectateurs, bénéfice net de 4 millions de francs.

61 L exposition 1878 Autour du et sur le Champ de Mars Un grand ensemble avec des galeries classées par nature dans un sens, par nations dans l autre. Pour le première fois un thème dominant: eaux et forêts. Architecture: construction du Palais du Trocadero (démoli en 1936), remplacé par l actuel Palais de Chaillot (1937), qui héberge plusieurs musées: le Musée de l Homme, le Musée de la Marine, la Cité de l architecture et du patrimoine, jusqu en 2005 aussi la Cinémathèque française. 16 millions de visiteurs, déficit de presque 32 millions de francs

62 L exposition mai 31 octobre 1889 Organisée à l occasion du centenaire de la Révolution française, conforte la République tourmentée par la crise Boulanger Sur l esplanade des Invalides et sur le Quai d Orsay, trois bâtiments: le Palais des beaux-arts, la Galerie des machines et le Palais de l industrie Le thème dominant: le gaz Construction du symbole des symboles: la tour Eiffel (début de construction en 1887) 28 millions de visiteurs, bénéfice de 8 millions de francs

63 La Tour Eiffel Manifestation de l art de l ingénieur moderne Les chiffres: dessins et plans, pièces de métal, 2,5 millions de rivets, une hauteur de 320 mètres, une masse de tonnes; Le coût du chantier 8 millions de francs, dont 1,5 de subventions de l Etat La Société de la Tour Eiffel obtient l exploitation du monument pendant vingt ans L année de l inauguration deux millions de visiteurs pour les six premiers mois Le succès populaire retombe vite ( au début du siècle); l existence de la Tour menacée

64 La Tour Eiffel (2) Critique des artistes et des architectes: inutile et monstrueuse tour, squelette de beffroi (Verlaine), une cheminée d usine La Tour attire tous les motifs de rejet esthétiques, spirituels, idéologiques de l époque, au nom d un passé interprété comme un mythique âge d or; la Tour signifie l irruption d une modernité de rupture dans l architecture gothique et classique de Paris, l écrasement de Notre- Dame, le triomphe du capital au service d une bourgeoisie républicaine. En revanche: pour les avant-gardes, Apollinaire, les surréalistes, les peintres: une œuvre offerte à toutes les interprétations et à tous les fantasmes.

65 L exposition avril 12 novembre Exaltation de toutes les formes nouvelles de la technique, le bilan d un siècle De nombreux pavillons sur l esplanade des Invalides témoignent d un style nouveau: l Art nouveau L architecture est à l honneur: - le Grand Palais - le Petit Palais des beaux-arts - le Palais de l Electricité - la Gare d Orléans (inaugurée le 14 juillet 1900) - la Gare des Invalides - la Gare de Lyon aménagée - le Pont Alexandre III (première píère posée par le tsar) - la Tour japonaise et le pavillon japonais (Bruxelles)

66 L exposition 1900 (2) Inaugurée par le Président Emile Loubet: la foi dans le progrès ; le travail qui mène vers le bonheur Le thème dominant: l électricité La Fée Electricité : grande admiration par le palais qui lui est consacré, illuminé par plus de lampes (Paris ville lumière) La Rue de l avenir : un trottoir roulant (boucle de 3,5 km) Le Métropolitain: première ligne: Vincennes Porte Maillot; inaugurée le 19 juillet 1900; tout un symbole de la modernité La technique pas encore au point, de nombreux courts-circuits 10 août 1903: un court-circuit sur la ligne 2 (Nation Porte Dauphine) provoque un incendie qui fait 82 victimes (asphyxiés)

67 Le métro parisien Conçu par Fulgence Bienvenüe (avec Edmond Huet) Breton, Ecole Polytechnique, classé 9 e à la sortie de l Ecole, ingénieur, entre à l Ecole des Ponts et chaussées Toute sa vie consacrée aux chemins de fer Conception d un réseau de transport urbain Les entrées du métro (les bouches) conçues par Hector Guimard (Art nouveau)

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE Le domaine colonial français

BIBLIOGRAPHIE Le domaine colonial français BIBLIOGRAPHIE Le domaine colonial français Ouvrages généraux ESCLAVAGE, TRAITE, ABOLITION Julia. Ferloni, Marchands d esclaves, de la traite à l abolition, édition de conti, 2005 Gilles Gauvin,Abécédaire

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com G2 Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com Séance 1 : Les territoires français dans le Monde 1. Quels territoires français ne sont pas une ile ou un archipel? 2. Dans quel océan ne

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU»

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» 2011-2012 DOCUMENT DE PRÉSENTATION Appel international à candidatures ouvert du 28 juin (1 er août en ligne) au 28 octobre 2011 (minuit,

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU»

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» 2010-2011 DOCUMENT DE PRÉSENTATION Appel international à candidatures ouvert du 10 novembre 2010 au 10 janvier 2011 1. DOCUMENT DE PRESENTATION

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 Table des matières Préface de Victor Karady... 7 Introduction... 17 Chapitre i La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 La «seconde patrie du monde instruit»... 34 Un marché universitaire

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour.

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour. Pol Indépendance de la Belgique 1830 La Belgique est gouvernée par les libéraux et les catholiques. Il ne s agit pas encore de partis politiques mais plutôt de regroupements philosophiques. Vote censitaire

Plus en détail

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 1 Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 2 1. Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

La belle époque est une construction plus mémorielle qu historique. Elle correspond aux années précédant la première guerre mondiale.

La belle époque est une construction plus mémorielle qu historique. Elle correspond aux années précédant la première guerre mondiale. La belle époque est une construction plus mémorielle qu historique. Elle correspond aux années précédant la première guerre mondiale. Cette période d'avant-guerre était alors vue comme un paradis perdu,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF Atelier «accueil des étudiants étrangers» 8 décembre d 2007-1 Accompagner l inscription Aider les établissements dans leur sélection Un guichet unique en ligne

Plus en détail

Séjour à Paris. Hébergement. Église Notre-Dame

Séjour à Paris. Hébergement. Église Notre-Dame Séjour à Paris Séjour à Paris Hébergement Église Notre-Dame Longueur A + B = 4,5 km (Arc de Triomphe à Église Notre-Dame) Le GRAND AXE : La Défense - Le Louvre = 7.5km L J Hébergement A C H D B F E M G

Plus en détail

demande n Pays Ville d'affectation Structure d'accueil Intitulé du poste soumise par

demande n Pays Ville d'affectation Structure d'accueil Intitulé du poste soumise par 1 Belgique Bruxelles OIF RPUE 2 Belgique Bruxelles OIF RPUE Assistant(e) de projet chargé/e des questions de l usage de la langue française, la promotion de la paix, les droits de l Homme, la démocratie

Plus en détail

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU»

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» 2012-2013 DOCUMENT DE PRÉSENTATION Appel international à candidatures ouvert du 10 septembre 2012 au 15 novembre 2012 (17h, heure de Bucarest)

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

Le premier empire colonial français : XVI ème -XVIII ème siècles

Le premier empire colonial français : XVI ème -XVIII ème siècles Page 1 sur 15 Le premier empire colonial français : XVI ème -XVIII ème siècles Cette séquence destinée aux élèves de Seconde, baccalauréat professionnel 3 ans, est le troisième sujet d étude en histoire.

Plus en détail

Le XIX ème siècle. H8. L âge industriel

Le XIX ème siècle. H8. L âge industriel I. Le chemin de fer au XIX ème siècle Le XIX ème siècle H8. L âge industriel En quoi le chemin de fer est-il symbolique de l âge industriel? A. Une innovation Document 1 p 118 Le chemin de fer fonctionne

Plus en détail

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun Miroslav Marcelli Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun «Aujourd hui, le partage évolue vers un nouveau concept le partage citoyen. Audelà des clivages politiques, idéologiques ou religieux,

Plus en détail

Le musée du quai Branly Vous trouverez ici quelques informations pratiques sur le musée du quai Branly. Le musée du quai Branly vous invite à découvrir des objets des civilisations d Océanie, d Afrique,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE U N I V E R S I T É T O U L O U S E 2 L E M I R A I L en partenariat avec y Diplôme Universitaire Responsable de site e-commerce et e-tourisme appliqués au développement des territoires

Plus en détail

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie Introduction Colonisation française vers 1900 en Afrique L indépendance en Algérie 1962 (photo de Marc Riboud) Que révèlent ces photos

Plus en détail

Solution globale de sécurisation des accès à vos locaux. Kelio Security

Solution globale de sécurisation des accès à vos locaux. Kelio Security Solution globale de sécurisation des accès à vos locaux Kelio Security Kelio Security Une large gamme de matériel. Lecteurs proximité. Lecteurs clavier. Lecteurs biométriques. Lecteurs longue distance

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale Banque de Détail à l International - BHFM Zoom sur la microfinance à la Société Générale JUIN 2007 LA SOCIETE GENERALE Un Groupe solide et performant Chiffres clés fin 2006 : Notations : 59 milliards EUR

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

L exposition coloniale de Paris en 1931

L exposition coloniale de Paris en 1931 L exposition coloniale de Paris en 1931 Yu Nagasawa Introduction Le parc zoologique de Paris (appelé couramment zoo de Vincennes) est situé dans le 12 e arrondissement, près du bois de Vincennes. Il couvre

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LA CONFEDERATION SUISSE

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LA CONFEDERATION SUISSE A NOTER : Par note diplomatique du 17 juin 2014, la France a notifié à la Suisse sa décision de mettre fin à la convention fiscale franco-suisse du 31 décembre 1953 en matière d'impôts sur les successions.

Plus en détail

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude -

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email Tél : jgoarant@opinion-way.com 01.78.94.89.87 Juin 2013 Méthodologie Echantillon

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

19-21, avenue Bosquet - Paris 7 e - France

19-21, avenue Bosquet - Paris 7 e - France 19-21, avenue Bosquet - Paris 7 e - France LE NOUVEAU SIÈGE DE L ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE Contacts presse Nathalie Heneman Chargée des relations médias nathalie.heneman@francophonie.org

Plus en détail

Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly

Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly Courtyard by Marriott Paris Neuilly 58 Boulevard Victor Hugo 92200 FRANCE www.marriott.com/parcy Sommaire *Merci de noter que tous les tarifs indiqués

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

Analyse de la carte :

Analyse de la carte : Amorcée au 18eme siècle en Angleterre la révolution industrielle s accélère dans les années 1870 1880 et se diffuse dans toute l Europe et aux USA. Stimulé par de nouvelles inventions comme l électricité,

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage :

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage : Dossier de mariage De M et de M Date du mariage : Documents à fournir au moment du dépôt du dossier Le dossier doit être déposé complet 3 semaines avant la date du mariage Son enregistrement, qui s effectue

Plus en détail

COURRIER - COLIS LETTRE VERTE COLIS ECONOMIQUE OUTRE-MER LETTRE PRIORITAIRE CÉCOGRAMME ECOPLI LETTRE SUIVIE

COURRIER - COLIS LETTRE VERTE COLIS ECONOMIQUE OUTRE-MER LETTRE PRIORITAIRE CÉCOGRAMME ECOPLI LETTRE SUIVIE DESTINATION : FRANCE ENVOIS STANDARDS LETTRE VERTE Service standard d'envoi de lettres et petits objets jusqu'à 3 cm d'épaisseur La France, Monaco, Andorre et secteurs postaux (armée). Complément d'affranchissement

Plus en détail

COURRIER - COLIS LETTRE VERTE COLIS ECONOMIQUE OUTRE-MER LETTRE PRIORITAIRE CÉCOGRAMME ECOPLI LETTRE SUIVIE

COURRIER - COLIS LETTRE VERTE COLIS ECONOMIQUE OUTRE-MER LETTRE PRIORITAIRE CÉCOGRAMME ECOPLI LETTRE SUIVIE DESTINATION : FRANCE ENVOIS STANDARDS LETTRE VERTE Service standard d'envoi de lettres et petits objets jusqu'à 3 cm d'épaisseur La France, Monaco, Andorre et secteurs postaux (armée). Complément d'affranchissement

Plus en détail

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux Le Canada en faits L histoire du Canada Empruntant une bande de terre qui unissait alors la Sibérie à l Alaska, les Autochtones seraient arrivés d Asie il y a des milliers d années; certains se sont installés

Plus en détail

Paris. Classes et séjours de découvertes Année scolaire 2015/2016. Résidence internationale de Paris. Paris 1 re découverte (2 jours/1 nuit)

Paris. Classes et séjours de découvertes Année scolaire 2015/2016. Résidence internationale de Paris. Paris 1 re découverte (2 jours/1 nuit) Classes et séjours de découvertes Année scolaire 2015/2016 Résidence internationale de Paris ou autres hébergements collectifs Paris Classes accueillies : toutes classes Brochure page 76 Dernière mise

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

Projet de Classe de 5 G. Séjour du 12 au 14 février 2009

Projet de Classe de 5 G. Séjour du 12 au 14 février 2009 Projet de Classe de 5 G Séjour du 12 au 14 février 2009 Jeudi 12 février départ du collège après les cours du matin - RV à la gare à 12h20 (départ à 12h44). Repas tiré du sac - Arrivée à Paris à 17h14.

Plus en détail

Pour tout savoir sur la retraite " à la française " dans le monde entier. Des solutions d avenir au quotidien

Pour tout savoir sur la retraite  à la française  dans le monde entier. Des solutions d avenir au quotidien Pour tout savoir sur la retraite " à la française " dans le monde entier Des solutions d avenir au quotidien Ce guide s adresse aux salariés travaillant hors de leur pays d origine et à leur employeur.

Plus en détail

Le patrimoine architectural parisien

Le patrimoine architectural parisien Le patrimoine architectural parisien Une notion évolutive et ouverte Base de données en ligne :www. 360.com (plus de 100 monuments parisiens présentés sous la forme de photos panoramiquesapplicationqtvrjava)

Plus en détail

CAAT de Paris-Vincennes Bureau «changements de résidence»

CAAT de Paris-Vincennes Bureau «changements de résidence» Page 1 sur 14 1. CPG DES MILITAIRES ORIGINAIRES D OUTRE-MER...3 1.1. CPG AU TITRE DES PERMISSIONS CUMULEES (PC)...3 1.1.1. Introduction explicative...3 1.1.2. Définition...3 1.1.3. Conditions à remplir

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

LES RELATIONS INTERNATIONALES. du Conseil national de l Ordre des médecins

LES RELATIONS INTERNATIONALES. du Conseil national de l Ordre des médecins LES RELATIONS INTERNATIONALES du Conseil national de l Ordre des médecins 02_ LES RELATIONS INTERNATIONALES DE L ORDRE DES MÉDECINS UN MÊME ENGAGEMENT, D R PATRICK BOUET Président du Conseil national de

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

Comment sont nés les Etats-Unis?

Comment sont nés les Etats-Unis? Comment sont nés les Etats-Unis? Au début du 18ème siècle, l Amérique est composée de colonies européennes. En 1776, les 13 colonies Anglaises d Amérique du nord se révoltent et prennent le nom d Etats-Unis

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté 2000 054 Introduction Activités militant, éducation populaire, politique,

Plus en détail

Le prochain Championnat d Europe aura lieu du 08 juin au 1er juillet en Pologne et Ukraine. Ci-dessous vous trouverez les pays participants :

Le prochain Championnat d Europe aura lieu du 08 juin au 1er juillet en Pologne et Ukraine. Ci-dessous vous trouverez les pays participants : Le monde du football 1. Le Championnat d Europe des nations 2012 Le Championnat d Europe des nations se déroule tous les quatre ans. Le tenant du titre est l Espagne et l équipe la plus titrée est l Allemagne

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE

DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE Année universitaire 2015/2016 DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE Information importante : Compte tenu de la capacité d accueil limitée, l établissement ne pourra donner

Plus en détail

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS 1/ Un enseignement très ouvert aux étudiants étrangers En raison de l importance des partenariats développés par des universités et grandes écoles françaises

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C Carnets d Orient La série C arnets d Orient de Jacques Ferrandez est un ensemble d albums huit sont parus, deux sont encore à venir qui ont pour thème la présence française en Algérie, de la conquête à

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

Partisan et opposant du traité

Partisan et opposant du traité Partisan et opposant du traité Lors des différents débats sur le Traité Constitutionnel Européen et le Traité de Lisbonne, il est particulièrement inquiétant de voir comment les médias (dans leur ensemble)

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les traites négrières et l esclavage»

Leçon n 3 : «Les traites négrières et l esclavage» Leçon n 3 : «Les traites négrières et l esclavage» Introduction : La mise en esclavage et le commerce des esclaves noirs, débutés au Moyen-Age, provoquèrent le déplacement forcé de millions d africains.

Plus en détail

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.»

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» «Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» Les Turcs, les Persans et autres Arabes musulmans (...) Extrait de lettre de lecteur au journal Le Monde À cette idée reçue, il faut opposer d emblée

Plus en détail

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013 3 6 étudiants internationaux 7 Juin 213 CHIFFRES CLÉS MONDE Selon l UNESCO en 21, on comptait 3 6 étudiants internationaux dans le monde. Ce nombre a augmenté de 38 % depuis 26. Les premiers continents

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Services susceptibles d être retenus pour le classement :

Services susceptibles d être retenus pour le classement : NOTICE relative à la constitution des DOSSIERS de CLASSEMENT (Décret n 51-1423 du 05/12/51 modifié) Division des Personnels Enseignants Services susceptibles d être retenus pour le classement : - tous

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

[HDA HDA] La Statue de la Liberté au Musée des arts et métiers NOM : PRENOM :... ... Source photo : wikipedia.org. Parcours élève CORRIGE

[HDA HDA] La Statue de la Liberté au Musée des arts et métiers NOM : PRENOM :... ... Source photo : wikipedia.org. Parcours élève CORRIGE [HDA HDA] La Statue de la Liberté au Musée des arts et métiers Parcours élève CORRIGE Source photo : wikipedia.org Xavier Marliangeas Fanny Hermon-Duc NOM :... PRENOM :.... EGLISE Où est située la statue

Plus en détail

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD À l approche de l échéance 2015 pour la réalisation des OMD, il est essentiel de faire le point sur les progrès accomplis par l Afrique.

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

Paris, ville mondiale

Paris, ville mondiale Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation Paris, ville mondiale Cours 3 I Un rayonnement planétaire 1. Une mégapole de

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

Nombre d adoptions Pages 3-4. Nombre d adoptions par zone géographique Page 5. Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6

Nombre d adoptions Pages 3-4. Nombre d adoptions par zone géographique Page 5. Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6 Statistiques 2014 2014 C Table des Matières Nombre d adoptions Pages 3-4 Nombre d adoptions par zone géographique Page 5 Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6 Répartition Fille/Garçon Page 7 Tranche

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

FUTUR TV - TDH - grille de diffusion de leur chaine

FUTUR TV - TDH - grille de diffusion de leur chaine FUTUR TV - TDH - grille de diffusion de leur chaine Grille de programme de diffusion en direct du TDH sur leur chaine, téléchargeable à l'adresse suivante: http://www.jeux2009.org/library/files/media/a9%20-

Plus en détail

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne Renseignez-vous auprès de votre conseiller commercial habituel et sur le site Internet : www.colissimo.fr/entreprises* *Consultation gratuite hors coûts de connexion et de communication selon l opérateur

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail