2011 LE FISCAL DE LA GESTION DE PATRIMOINE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2011 LE FISCAL DE LA GESTION DE PATRIMOINE"

Transcription

1 3599 IMMOBILIER LOCATIF (PLAFONDS) (Instruction du 14/03/ B-5-11 et 5 D-1-11) 3611 Les plafonds de loyer et de ressources des locataires à retenir pour l application des régimes sont actualisés chaque année. Le loyer est annuel, par mètre carré habitable et charges non comprises. Les ressources s entendent des revenus nets de frais professionnels de l année précédente ou, à défaut, de l année antérieure. Dès lors qu ils louent leurs logements (répondant à des conditions définies par la loi) moyennant un loyer n excédant pas un certain plafond et à des locataires ne dépassant pas un certain niveau de ressources, les propriétaires sont susceptibles de bénéficier, en matière d impôt sur le revenu, d avantages fiscaux, ou de régimes particuliers Zonage NOTE Lorsque la location est consentie à un organisme public ou privé pour le logement à usage d habitation principale de son personnel, les ressources du sous-locataire et les loyers de chacun des baux conclus entre le propriétaire et l organisme, d une part, et entre ce dernier et son salarié, d autre part, ne doivent pas excéder les mêmes plafonds. Pour ce qui concerne la situation des locataires fiscalement à la charge de leurs parents ou rattachés à leur foyer fiscal, les conditions de ressources du locataire doivent être appréciées au regard des seules ressources du locataire. Il convient donc de déterminer le revenu fiscal de référence qui serait applicable au locataire au titre des ressources propres qui figurent sur l'avis d'imposition du foyer fiscal de ses parents au titre de l'année de référence (instruction du 4/2/10, 5 B-11-10). L arrêté du 29/4/09 comporte un nouveau zonage qui remplace celui du 10/8/06. Ce nouveau zonage a pour objet : de recentrer le dispositif d amortissement Robien pour la période restant à courir ; d élargir le champ d application du dispositif Scellier en incluant dans les zones éligibles des communes qui en étaient exclues. Ce nouveau zonage qui distingue toujours quatre zones (A, B1, B2 et C), comporte un peu plus d un millier de modifications par rapport au zonage antérieur : ainsi, 750 communes de l ancienne zone C sont devenues éligibles (le détail du décret peut être consulté sur le site Google Ministère du logement et de la ville). Aucun changement n est intervenu pour les communes des départements d outre-mer qui restent éligibles en zone B Éd. Séraqui

2 ANNEXES 27 Dispositifs Robien classique et Borloo neuf : pour les baux conclus en 2009 et pour les investissements réalisés à compter du 4/5/09 les plafonds applicables sont ceux prévus pour les zones A, B1 et B2 telles qu elles résultent de l arrêté du 29/4/09 ; pour les investissements réalisés avant le 4/5/09, les plafonds applicables sont, quelle que soit la date de conclusion du bail, ceux prévus pour les zones A, B1, B2 ou C correspondant au zonage antérieur. Dispositif Borloo ancien : pour les conventions signées à compter du 1/7/09, les logements doivent être situés dans les communes classées en zones A, B1 et B2 définies par l arrêté du 29/4/09. Dispositif Scellier : application du dispositif dans les zones A, B1, B2 et C. Zones Situation A Paris, petite couronne et deuxième couronne jusqu aux limites de l agglomération parisienne, Côte d Azur (bande littorale Hyères Menton), Genevois français B1 Agglomérations de plus de habitants, Grande couronne autour de Paris, Quelques agglomérations chères (Annecy, Bayonne, Chambéry, Cluses, La Rochelle, Saint-Malo), Pourtour de la Côte d Azur, Départements d outre-mer, Corse et îles B2 Reste de la zone B, c est-à-dire : Autres agglomérations de plus de habitants, Autres zones frontalières ou littorales chères, Limite de l Ile-de-France C Reste du territoire Le tableau suivant précise le zonage applicable aux différents dispositifs d encouragement à l investissement immobilier locatif. Plafond mensuel de loyer Plafond de ressources Déduction spécifique égale à 26 % Besson-ancien zones A, B1 et B2 zones A, B1 et B2 Déduction spécifique égale à 30 % Borloo-ancien zones A, B1 et B2 zones A, B1 et B2 Déduction au titre de l amortissement Besson-neuf zones A, B, B1 et B2 zones A, B, B1 et C Déduction au titre de l amortissement Robien classique zones A, B1 et B2 néant Déduction spécifique de 45 % Borloo ancien * zones A, B1 et B2 zones A, B1 et B2 Déduction au titre de l amortissement Robien recentré zones A, B1, B2 néant Déduction au titre de l amortissement + déduction spécifique de 30 % Borloo neuf zones A, B1, B2 zones A, B1 et B2 Dispositif très social zones A, B1 et B2 zones A, B1 et B2 Réduction d impôt Scellier zones A, B1 et B2 zones A, B1 et B2 * Cette déduction est remplacée par une déduction de 60 % (voir n 747-a). Éd. Séraqui

3 3613 Plafonds de loyers Pour les logements donnés en location dans le secteur social, les plafonds de loyers feront désormais l objet d une revalorisation au 1 er janvier et non plus au 1 er juillet. Dispositifs Besson ancien, Besson neuf et Borloo ancien (déduction spécifique de 30 %) Zones Logements anciens Zones Logements neufs (déduction spécifique de 26 %) (déduction au titre de l amortissement) Zone A 17,47 Zone I bis 15,65 Zones B1 et B2 11,41 Zone I 13,86 Zone C 8,27 Zone II 10,70 Zone III 10,10 Zone I bis : Paris et communes limitrophes Zone I : autres communes de l agglomération parisienne Zone II : communes de + de habitants Zone III : reste du territoire NOTE Le dispositif Borloo ancien concerné ici est celui du secteur intermédiaire avec déduction spécifique de 30 %. Dispositifs Robien classique et Robien recentré Zones Robien classique Zones Robien recentré Zone A 21,84 Zone A 21,84 Zones B1 et B2 15,19 Zone B1 15,19 Zone C 10,93 Zone B2 12,42 Zone C* 9,10 * Seuls les logements qui ont fait l objet d un dépôt de demande de permis de construire avant le 4 mai 2009 dans une des communes comprises en zone C ouvrent droit au bénéfice du dispositif. Dispositif Borloo ancien (déduction spécifique de 45 % ou 60 %) ZONES A B1 et B2 C Secteur social 6,30 5,73 5,15 Secteur très social 5,96 5,57 4,96 Secteur social loyers dérogatoires 9,43 7,79 6,07 Secteur très social loyers dérogatoires 8,60 6,65 5, NOTE Le dispositif Borloo ancien dans les secteurs social et très social a les mêmes conditions de loyers que décrites dans le tableau ci-dessus Éd. Séraqui

4 ANNEXES 27 Dispositif Borloo ancien (déduction spécifique de 70 %) Les plafonds mensuels de loyers par mètre carré, charges non comprises, sont fixés pour 2011, dans le secteur intermédiaire, comme pour l application de la déduction spécifique de 30 % et, dans le secteur social et très social, comme pour la déduction spécifique de 60 %. Borloo neuf Zones Prix au mètre carré Zones Prix au mètre carré Zone A 17,47 Zone B2 9,94 Zones B1 12,15 Zone C* 7,28 * Seuls les logements qui ont fait l objet d un dépôt de demande de permis de construire avant le 4 mai 2009 sont concernés par la zone C. Dispositif Scellier 1) Investissements réalisés du 1 er janvier 2009 au 31 décembre 2010 Les plafonds mensuels de loyers par mètre carré, charges non comprises, sont fixés pour 2011 à : ZONES A B1 B2 Secteur libre 21,84 15,19 12,42 Secteur intermédiaire 17,47 12,15 9,94 2) Investissements réalisés à compter du 1 er janvier 2011 Les plafonds mensuels de loyers par mètre carré, charges non comprises, sont fixés pour 2011 à : ZONES Abis A B1 B2 Communes agréées en zone C Secteur libre 21,70 16,10 13,00 10,60 6,10 Secteur intermédiaire 17,36 12,88 10,40 8,48 4,88 Dispositif Scellier outre-mer Départements d outre-mer Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Mayotte Saint-Pierre-et-Miquelon, îles Wallis et Futuna Secteur libre 12,29 15,61 Secteur intermédiaire 9,83 13,01 Plafonds de ressources du locataire 3615 NOTE 3616 Les ressources du locataire ou du sous-locataire s entendent du revenu fiscal de référence (voir n 1607) figurant sur l avis d impôt sur le revenu établi au titre des revenus de l avant-dernière année précédant celle de la signature du contrat de location. Ainsi, pour les locations conclues durant Éd. Séraqui

5 l année 2011, le revenu fiscal de référence à retenir est celui figurant sur l avis d impôt sur le revenu établi au titre des revenus de l année Toutefois, pour l'application des dispositifs Besson, Borloo, Scellier intermédiaire et Girardin intermédiaire, le revenu fiscal de référence à retenir est celui de l'année précédant la signature du bail lorsqu'il est inférieur à celui de l'avant-dernière année et que le locataire fournit l'avis d'imposition correspondant lors de la signature du bail (instruction 5 B-11-10). Lorsque la location est consentie à un organisme public ou privé pour le logement à usage d habitation principale de son personnel, les ressources du sous-locataire et les loyers de chacun des baux conclus entre le propriétaire et l organisme, d une part, et entre ce dernier et son salarié, d autre part, ne doivent pas excéder les mêmes plafonds. Lorsque le locataire est un enfant à charge de ses parents (au sens des articles 196 ou 196 B du CGI), les ressources retenues sont celles des parents telles qu elles figurent sur l avis d imposition du foyer fiscal. Le plafond applicable est celui du ou des parents, alors même que l enfant est seul titulaire du bail. Pour l'application des dispositifs Besson, Borloo, Scellier intermédiaire et Girardin intermédiaire lorsque le locataire est à la charge de ses parents ou rattaché à leur foyer fiscal, seules ses ressources sont retenues (instruction 5 B-11-10) Dispositifs Besson ancien, Besson neuf et Borloo ancien (déduction spécifique de 30 %) Pour les baux reconduits ou renouvelés en 2011 dans le cadre des dispositifs Besson ancien ou Besson neuf, et pour les baux conclus ou renouvelés en 2011 dans le cadre du dispositif Borloo ancien (déduction spécifique de 30 %), les plafonds annuels de ressources sont : Composition du foyer locataire Zone A Zones B1 et B2 Zone C Personne seule Couple Personne seule ou couple ayant une personne à charge Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième Borloo ancien social (déduction de 45 % ou 60 %) 3618 Pour les baux conclus ou renouvelés entre le 1 er janvier 2011 et la date de publication de l arrêté à paraître relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré, les pla Éd. Séraqui

6 ANNEXES 27 fonds annuels de ressources pour les locations à caractère social prévus aux articles L , R et R (1 ) du code de la construction et de l habitation applicables aux logements autres que ceux mentionnés au II de l article R du même code (prêt locatif à usage social - PLUS), sont : Ile-de-France Paris et communes hors Paris et Autres Composition du foyer locataire limitrophes communes limitrophes régions Personne seule Couple Personne seule ou couple ayant une personne à charge Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième Borloo ancien très social (déduction de 45 % ou 60 %) Pour les baux conclus ou renouvelés entre le 1 er janvier 2011 et la date de publication de l arrêté à paraître relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré, les plafonds annuels de ressources pour les locations à caractère très social prévus à l article R du code de la construction et de l habitation applicables aux logements mentionnés au II de l article R du même code (prêt locatif aidé d intégration PLA-I), sont : Ile-de-France Paris et communes hors Paris et Autres Composition du foyer locataire limitrophes communes limitrophes régions Personne seule Couple Personne seule ou couple ayant une personne à charge Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième a Dispositif Borloo ancien (déduction spécifique de 70 %) Secteur intermédiaire : mêmes conditions de ressources que les dispositifs Besson neuf, Besson ancien et Borloo ancien (déduction spécifique de 30 %). Secteur social : mêmes conditions de ressources que le dispositif Borloo ancien social, avec déduction spécifique de 45 % ou 60 %. Secteur très social : mêmes conditions de ressources que le dispositif Borloo ancien très social, avec déduction spécifique de 45 % ou 60 %. Éd. Séraqui

7 Dispositifs Borloo neuf et Scellier (secteur intermédiaire) Pour les baux conclus, reconduits ou renouvelés en 2011, les plafonds annuels de ressources sont : Composition du foyer locataire Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C Personne seule Couple Personne seule ou couple ayant une personne à charge Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième Seuls les logements qui ont fait l objet d un dépôt de demande de permis de construire avant le 4 mai 2009 dans le cadre du dispositif «Borloo neuf» sont concernés par la zone C. Dispositif Scellier outre-mer (secteur intermédiaire) Pour les baux conclus, reconduits ou renouvelés en 2011, les plafonds annuels de ressources sont : Départements d outre-mer, Polynésie française Saint-Martin, Nouvelle-Calédonie Saint-Barthélemy Saint-Pierre-et-Miquelon Composition du foyer locataire et Mayotte îles Wallis et Futura Personne seule Couple Personne seule ou couple ayant une personne à charge Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième d) Investissements outre-mer (Instructions du 2/03/ B-4-11 et 4 A-1-11) (Articles 199 undecies, 217 undecies et 217 duodecies du CGI) Instruction du 7/02/08, 5 B-4-08 Pour les personnes physiques qui ont réalisé au plus tard le 31/12/00 (article 199 undecies du CGI) ou jusqu au 31/12/17 (article 199 undecies A du CGI) des investissements dans les dom-tom dans le secteur intermédiaire, des plafonds de loyer et de ressources du locataire sont prévus (article 46 AG duodecies, annexe III du CGI) Éd. Séraqui

8 ANNEXES 27 1) Plafonds d investissement Limite applicable aux investissements : par mètre carré de surface habitable pour le plafond applicable en 2010 et reconduit pour l année Cette limite s applique quelle que soit la collectivité dans laquelle l investissement est réalisé (départements d outre-mer/dom, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon, Mayotte, Nouvelle- Calédonie, Polynésie française, îles Wallis et Futuna et Terres australes et antarctiques françaises). 2) Plafonds de loyer Pour les baux conclus en 2011 avec un nouveau locataire ou faisant l objet d un renouvellement exprès, le loyer mensuel par m 2 de surface habitable (charges non comprises) ne doit pas excéder : 156 dans les départements d outre-mer, à Saint-Barthélemy, à Saint- Martin et à Mayotte. Ce plafond est révisé chaque année, le 1 er janvier, dans la même proportion que la variation la plus élevée de la moyenne annuelle des indices des prix à la consommation hors tabac de chacun des quatre départements d outre-mer ; 196 en Polynésie française, dans les îles Wallis-et-Futuna et les Terres australes et antarctiques françaises, à Saint-Pierre-et-Miquelon et en Nouvelle-Calédonie. Ce plafond est révisé chaque année, le 1 er janvier, dans la même proportion que la variation la plus élevée de la moyenne annuelle des indices des prix à la consommation de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie ) Plafonds de ressources du locataire 3621 Les ressources du locataire s entendent des revenus nets de frais professionnels qui figurent sur son avis d imposition établi au titre des revenus de l année précédant celle de la conclusion du bail ou, à défaut, de l année antérieure. Ainsi, lorsque plusieurs personnes constituant des foyers fiscaux distincts sont titulaires du bail, en principe chacune d elles doit satisfaire, en fonction de sa propre situation, aux conditions de ressources mentionnées ci-dessus. Toutefois, il convient d apprécier globalement les ressources des contribuables vivant en concubinage. En d autres termes, il y a lieu de faire masse des revenus des foyers fiscaux de chaque concubin et de comparer le montant ainsi obtenu aux plafonds de ressources applicables aux couples, ou, le cas échéant, aux couples avec personnes à charge. Éd. Séraqui

9 Pour les baux conclus en 2011, les plafonds annuels de ressources sont les suivants : Plafonds annuels de ressources Polynésie française Nouvelle-Calédonie DOM, Saint-Martin, îles Wallis et Futuna Saint-Barthélemy Terres australes et antarctiques Composition du foyer locataire et Mayotte française et Saint-Pierre-et- Miquelon Personne seule* Couple Personne seule ou couple ayant une personne à charge Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième * Ce plafond est multiplié par le nombre de personnes cotitulaires du bail lorsqu elles appartiennent à des foyers fiscaux distincts. Pour l application de la réduction d impôt prévue à l article 199 undecies A du CGI, lorsque la location est consentie à un organisme public ou privé pour le logement à usage d habitation principale de son personnel, les ressources du sous-locataire et le loyer de chacun des baux conclus entre, d une part, le propriétaire du logement et la personne morale, d autre part, la personne morale et l occupant du logement, ne doivent pas excéder ces mêmes plafonds Éd. Séraqui

BSPI INFOS B.S.P.I. Investissements locatifs. Plafonds de loyers et de ressources pour 2013

BSPI INFOS B.S.P.I. Investissements locatifs. Plafonds de loyers et de ressources pour 2013 Avril 2013 BSPI INFOS B.S.P.I Investissements locatifs FINANCE Plafonds de loyers et de ressources pour 2013 30, avenue François Lascour 84130 Le Pontet : 04 90 32 35 41 : 06 20 64 42 71 secretariat@bspifinance.com

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 16 DU 16 FEVRIER 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-5-12 INSTRUCTION DU 26 JANVIER 2012 REDUCTION D IMPOT OU DEDUCTION AU TITRE DES INVESTISSEMENTS REALISES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 19 DU 10 MARS 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 A-1-11 INSTRUCTION DU 2 MARS 2011 REDUCTION D IMPOT OU DEDUCTION AU TITRE DES INVESTISSEMENTS REALISES OUTRE-MER

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 32 DU 11 MARS 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 D-1-10 INSTRUCTION DU 3 MARS 2010 IMPOT SUR LE REVENU. DISPOSITIFS D INCITATION A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 D-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 D-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 D-1-12 IMPOT SUR LE REVENU. DISPOSITIFS D INCITATION A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF. ACTUALISATION POUR 2012 DES PLAFONDS

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 27 DU 25 FEVRIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 A-3-10 INSTRUCTION DU 16 FEVRIER 2010 REDUCTION D IMPOT OU DEDUCTION AU TITRE DES INVESTISSEMENTS REALISES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 D-1-09 N 21 DU 24 FEVRIER 2009 IMPOT SUR LE REVENU. REVENUS FONCIERS. DISPOSITIFS D INCITATION A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF.

Plus en détail

INVESTISSEMENTS LOCATIFS : PLAFONDS 2014

INVESTISSEMENTS LOCATIFS : PLAFONDS 2014 Février 2014 INVESTISSEMENTS LOCATIFS : PLAFONDS 2014 FISCALITE L'administration fiscale actualise les plafonds de loyers et de ressources applicables aux dispositifs Duflot, Scellier, Robien, Borloo et

Plus en détail

Dispositifs Robien classique et Robien recentré 5. Les plafonds mensuels de loyers par mètre carré, charges non comprises, sont fixés pour 2014 à :

Dispositifs Robien classique et Robien recentré 5. Les plafonds mensuels de loyers par mètre carré, charges non comprises, sont fixés pour 2014 à : Dispositifs Duflot, Scellier, Robien, Borloo et Besson : plafonds pour 2014 Les plafonds de loyers sont relevés de 1,20 % et les plafonds de ressources des locataires de 0,90 %. Les dispositifs d'incitation

Plus en détail

BAREME - RFPI - IR - Investissement immobilier locatif - Plafonds de loyer et de ressources pour l année 2015

BAREME - RFPI - IR - Investissement immobilier locatif - Plafonds de loyer et de ressources pour l année 2015 Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BAREME-000017-20150521 DGFIP barème BAREME - RFPI - IR - Investissement

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

LOI PINEL / RÉHABILITATION

LOI PINEL / RÉHABILITATION Voir aussi : Fiscalités, Scellier, Borloo neuf, De Robien recentré, De Robien neuf, Borloo Ancien, Besson ancien, Prêt Locatif Social, Plafonds et indices, Zonage, Duflot imprimer LOI PINEL / RÉHABILITATION

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 6 AVRIL 2012 5 B-20-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 6 AVRIL 2012 5 B-20-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 6 AVRIL 2012 5 B-20-12 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT LOCATIF («SCELLIER»). AMENAGEMENT DE LA REDUCTION D

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 16 DU 4 FEVRIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-11-10 INSTRUCTION DU 15 JANVIER 2010 IMPOT SUR LE REVENU. PLAFOND DE RESSOURCES DU LOCATAIRE POUR LE BENEFICE

Plus en détail

STATUT DU BAILLEUR PRIVE ENGAGEMENT DE LOCATION

STATUT DU BAILLEUR PRIVE ENGAGEMENT DE LOCATION N 2044 EB N 11639*12 STATUT DU BAILLEUR PRIVE ENGAGEMENT DE LOCATION (articles 31, 31 bis et 199 septvicies du code général des impôts) Joindre un exemplaire par logement éligible, à votre déclaration

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2011 5 B-5-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2011 5 B-5-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 MARS 2011 5 B-5-11 IMPOT SUR LE REVENU. DISPOSITIFS D INCITATION A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF. ACTUALISATION POUR 2011 DES PLAFONDS

Plus en détail

Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014. Mode d emploi

Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014. Mode d emploi Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014 Mode d emploi Mise à jour 2015 1 Si vous êtes propriétaire privé (personne physique) ou SCI (associé personne physique)

Plus en détail

Les plafonds actualisés en fonction de l'indice de référence des loyers (IRL) figurent dans les tableaux ci-dessous :

Les plafonds actualisés en fonction de l'indice de référence des loyers (IRL) figurent dans les tableaux ci-dessous : L'administration fiscale a actualisé les plafonds de loyers et de ressources applicables aux dispositifs d'investissements locatifs Duflot, Scellier, Robien, Borloo et Besson pour l'année 2015. Les plafonds

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI INFORMATION PROFESSIONELLE UCI N 50 2012 Rubrique Fiscalité Objet Le nouveau dispositif en faveur de l investissement locatif Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 : 31 décembre 2012 : 1/5 Le dispositif

Plus en détail

STATUT DU BAILLEUR PRIVE ENGAGEMENT DE LOCATION

STATUT DU BAILLEUR PRIVE ENGAGEMENT DE LOCATION N 2044 EB N 11639*07 STATUT DU BAILLEUR PRIVE ENGAGEMENT DE LOCATION Article 31 et 31 bis du code général des impôts Décret n 99-244 du 29 mars 1999 Article 91 de la loi n 2033-590 du 2 juillet 2003 urbanisme

Plus en détail

Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs

Dispositif Scellier : logements anciens réhabilités et logements neufs Source : Ministère du logement Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs A compter du 1er janvier 2009 et jusqu au 31 décembre 2012, les investissements réalisés pour l acquisition

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

DEFISCALISATION LOI GIRARDIN PARTICULIER

DEFISCALISATION LOI GIRARDIN PARTICULIER DEFISCALISATION LOI GIRARDIN PARTICULIER Le dispositif dit «loi Girardin» est un mécanisme de réduction d'impôt dont peuvent bénéficier les contribuables qui investissent dans leur résidence principale

Plus en détail

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts INVESTIR EN LOI DUFLOT Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts Optimisons ensemble votre patrimoine LA LOI DUFLOT La loi de finances de 2013 définit un nouveau

Plus en détail

Note d information sur le dispositif d investissement dans le secteur du logement Outre Mer. ( GIRARDIN / LODEOM ) Atrticle 199 undecies A du CGI

Note d information sur le dispositif d investissement dans le secteur du logement Outre Mer. ( GIRARDIN / LODEOM ) Atrticle 199 undecies A du CGI Charles WEISS Consultant en fiscalité Tél. 0696 403488 fiscalconsultant@orange.fr Siret. : 51921737600010 A.P.E. : 7022 Z Note d information sur le dispositif d investissement dans le secteur du logement

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 OBJET. 1/Le plafond de loyer à appliquer afin de pouvoir bénéficier du dispositif Duflot

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 OBJET. 1/Le plafond de loyer à appliquer afin de pouvoir bénéficier du dispositif Duflot INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 01 2013 RUBRIQUE Fiscalité Décret 2012-1532 du 29 déc. 2012 NOR : ETLL1240760D Journal officiel du 30 déc. 2012 Loi de finances pour 2013 du 29 déc. 2012 NOR : EFIX1234869L

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

Duflot.org Tout sur la loi Duflot

Duflot.org Tout sur la loi Duflot Duflot.org Tout sur la loi Duflot Article 57 I. Après l article 199 octovicies du code général des impôts, il est inséré un article 199 novovicies ainsi rédigé : «Art. 199 novovicies. I. A. Les contribuables

Plus en détail

PROPRIÉTAIRES BAILLEURS. Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement. Établi au 1 er mars 2013

PROPRIÉTAIRES BAILLEURS. Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement. Établi au 1 er mars 2013 PROPRIÉTAIRES BAILLEURS Le guide des aides aux travaux et des avantages fiscaux du conventionnement Établi au 1 er mars 2013 Document d information non contractuel Vous êtes propriétaire d un logement

Plus en détail

STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION

STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION N 11639*13 N 2044 EB STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION (articles 31, 31 bis et 199 septvicies du code général des impôts) Joindre un exemplaire par logement éligible, à votre déclaration

Plus en détail

STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION

STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION N 11639*15 N 2044 EB STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION (articles 31, 31 bis et 199 septvicies et 199 novovicies du code général des impôts) Joindre un exemplaire par logement éligible, à

Plus en détail

INVESTIR EN LOI SCELLIER Marc a su profiter des avantages de la loi Scellier, et vous? Retrouvez-le en vidéo sur la page de VINCI Immobilier!

INVESTIR EN LOI SCELLIER Marc a su profiter des avantages de la loi Scellier, et vous? Retrouvez-le en vidéo sur la page de VINCI Immobilier! TABLEAU COMPARATIF DES DIFFÉRENTS DISPOSITIFS DE LA LOI SCELLIER Le tableau ci-dessous présente toutes les différences et les avantages des régimes de défiscalisation immobilière : loi Scellier BBC ou

Plus en détail

Le dispositif «Scellier»

Le dispositif «Scellier» Le dispositif «Scellier» Les bénéficiaires Personnes physiques Associés, personnes physiques de sociétés civiles il non soumises à l IS autre qu une SCPI Domiciliation Fiscale en France Investissements

Plus en détail

TAUX DE L INTÉRÊT LÉGAL (Décret 2012-182) Années Coefficient Années Coefficient Années Coefficient

TAUX DE L INTÉRÊT LÉGAL (Décret 2012-182) Années Coefficient Années Coefficient Années Coefficient Copie diffusée par : Union des Syndicats de l immobilier 60, rue Saint Lazare Tél. : 01 55 32 01 00 Fax : 01 55 32 09 99 www.unis-immo.fr contact@unis-immo.fr Syndicat professionnel immatriculé à la préfecture

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-230-40-10-20140303 DGFIP IR - Réduction d'impôt accordée au titre

Plus en détail

Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans :

Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans : Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans : Pour les contribuables qui payent entre 5.000 et 30.600 d impôt sur le revenu par an et, pour les plus fiscalisés, jusqu à 11 % du revenu imposable, le

Plus en détail

NOR: EQUC8700526A. Vu l arrêté du 31 décembre 1980 modifié relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires des nouvelles aides de l Etat ;

NOR: EQUC8700526A. Vu l arrêté du 31 décembre 1980 modifié relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires des nouvelles aides de l Etat ; Le 16 janvier 2014 ARRETE Arrêté du 29 juillet 1987 relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré et des nouvelles aides de l Etat en secteur

Plus en détail

LOI DUFLOT OUTREMER - Tout savoir sur la Loi Outremer!

LOI DUFLOT OUTREMER - Tout savoir sur la Loi Outremer! LOI DUFLOT OUTREMER - Tout savoir sur la Loi Outremer! La Loi Duflot Outremer est un dispositif d'investissement locatif qui permet de Bénéficier d'une Exceptionnelle Réduction d'impôts de 29 %! PRINCIPE

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Les dispositifs fiscaux François Longin 1 www.longin.fr Les mesures de défiscalisation Raisons économiques sous jacentes aux

Plus en détail

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013.

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013. P ROMETH E E CO NS E I L A NALY S E DE P L A CEMENT Point au 12 Avril 2011 Loi de Finances pour 2011 LE DISPOSITIF «SCELLIER» Devant la nécessite absolue de redynamiser le secteur de l investissement locatif,

Plus en détail

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa NOTE DE PRESENTATION DU DISPOSITIF FISCAL EN FAVEUR DES INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR DU LOGEMENT INTERMEDIAIRE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 D-4-06 N 179 du 2 NOVEMBRE 2006 IMPOT SUR LE REVENU. REVENUS FONCIERS. DISPOSITIFS D ENCOURAGEMENT A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF. DEDUCTION

Plus en détail

LOI DUFLOT CONDITIONS LIEES AU LOGEMENT

LOI DUFLOT CONDITIONS LIEES AU LOGEMENT LOI DUFLOT Digne successeur du «SCELLIER», voici le nouveau dispositif d investissement locatif «DUFLOT». Né le 1 er janvier 2013, ce nouveau régime devrait être applicable pendant 4 ans, soit jusqu au

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

Le Dispositif Duflot 2013

Le Dispositif Duflot 2013 TRANSACTION & CONSEIL Le Dispositif Duflot 2013 Investir pour construire son patrimoine IMMOBILIER RÉSIDENTIEL NEUF LE DISPOSITIF DUFLOT LA REDUCTION D IMPOT EST LIMITEE ChAQUE ANNEE A L AChAT DE DEUx

Plus en détail

Dossier page 2 à 5. Brèves en page 6. Investir en Girardin pour réduire son impôt sur les sociétés

Dossier page 2 à 5. Brèves en page 6. Investir en Girardin pour réduire son impôt sur les sociétés VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires www.loi-duflot.scellier.org 30 décembre 2012 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 66 sur 168 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Actualité fiscale. Commentaires administratifs des nouveaux dispositifs d encouragement à l investissement immobilier locatif

Actualité fiscale. Commentaires administratifs des nouveaux dispositifs d encouragement à l investissement immobilier locatif REVENUS FONCIERS Avantages fiscaux en faveur des bailleurs privés Études F-11 720 et F-11 730 Commentaires administratifs des nouveaux dispositifs d encouragement à l investissement immobilier locatif

Plus en détail

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Pour les entreprises soumises à l Impôt sur les Sociétés, le dispositif Girardin Société 100 % permet de déduire du résultat imposable la

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL DE LA REUNION SUR DES PROJETS DE DECRETS DECOULANT DE LA LODEOM

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL DE LA REUNION SUR DES PROJETS DE DECRETS DECOULANT DE LA LODEOM AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL REGIONAL DE LA REUNION SUR DES PROJETS DE DECRETS DECOULANT DE LA LODEOM Projet de décret pris pour l application de la réduction d impôt sur le revenu prévue à l article

Plus en détail

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C 26 août 2010 Sommaire Un constat : des plafonds de loyers parfois supérieurs aux loyers du marché Révision des

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

INVESTISSEMENTS OUTRE-MER

INVESTISSEMENTS OUTRE-MER N 2041-GE N 50146#16 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2011 INVESTISSEMENTS OUTRE-MER Cliquez sur les titres pour accéder aux pages REMARQUES LIMINAIRES 1 INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR

Plus en détail

LA LOI SCELLIER OUTRE-MER

LA LOI SCELLIER OUTRE-MER LA LOI SCELLIER OUTRE-MER I. 1. Les contribuables domiciliés en France au sens de l'article 4 B qui acquièrent, entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012, un logement neuf ou en l'état futur d'achèvement

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2011

LOI DE FINANCES 2011 LOI DE FINANCES 2011 LOI SCELLIER : RÉDUCTION D IMPÔT POUR INVESTISSEMENT LOCATIF NEUF Dossier de référence 2011 Téléchargement http://www.dkformation.fr/telechargement www.dkformation.fr Formation Compétence

Plus en détail

LOI PINEL OUTREMER - Tout savoir sur la Loi Outremer!

LOI PINEL OUTREMER - Tout savoir sur la Loi Outremer! LOI PINEL OUTREMER - Tout savoir sur la Loi Outremer! La Loi Pinel Outremer est un dispositif d'investissement locatif qui permet de Bénéficier d'une Exceptionnelle Réduction d'impôts pouvant aller jusqu'à

Plus en détail

- Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer

- Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer - Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer L article 21 de la loi de finances pour 2014 réforme le régime de défiscalisation des investissements outre-mer des entreprises. Les conditions

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

BAREMES DU LOGEMENT LE PRET A TAUX ZERO +

BAREMES DU LOGEMENT LE PRET A TAUX ZERO + BAREMES DU LOGEMENT PRETS Dernière mise jour le 1 er février 2012 LE PRET A TAUX ZERO + La loi de finances pour 2012 et ses textes d application (décret et arrêté du 30.12.11) mettent en place de nouvelles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+)

DOSSIER DE PRESSE. Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+) DOSSIER DE PRESSE Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+) Paris, le 28 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris - 01 44

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN La défiscalisation immobilière : loi Robien Introduction La Loi de Robien, dispositif de défiscalisation immobilière mis en place en 2003, accordait certains avantages fiscaux

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 36 2012 OBJET

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 36 2012 OBJET INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 36 2012 RUBRIQUE Fiscalité Instruction du 27 mars 2012 BOI 3 C-2-12 du 5 avril 2012 TVA à 7% Information Professionnelle UCI n 21-2012 Taux réduit de TVA à 7% applicable

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

Loi Urbanisme et Habitat

Loi Urbanisme et Habitat Loi Urbanisme et Habitat > Volet Logement < Nouveau dispositif Robien en faveur de l investissement locatif Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003 Volet logement Sommaire Les dispositions Robien votées

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 45 2012 OBJET. Dispositif «Duflot» adopté par l Assemblée nationale

INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 45 2012 OBJET. Dispositif «Duflot» adopté par l Assemblée nationale INFORMATION PROFESSIONNELLE UCI n 45 2012 RUBRIQUE Finance PLF 2013 Article 57 Non encore publié au Journal officiel OBJET Dispositif «Duflot» adopté par l Assemblée nationale Dispositif «Duflot» adopté

Plus en détail

bien investir dans l immobilier en 2014 Mise à jour SEPTEMBRE 2014

bien investir dans l immobilier en 2014 Mise à jour SEPTEMBRE 2014 w.immobilier-defisc.fr - www.immobilier-defisc.fr - www.immobilier-defisc.fr - www.immobilier-defisc.fr - www.immobilier-defisc.fr bien investir dans l immobilier en 2014 Mise à jour SEPTEMBRE 2014 Sommaire

Plus en détail

Dispositif Duflot 2013

Dispositif Duflot 2013 Dispositif Duflot 2013 Service Economie et Protection Sociale Secteur : Domaine : Economie, Industrie, Développement Durable, Logement Logement Indice Date Version : V1-A 17 mars 2013 Version : NOM Prénom

Plus en détail

Du Scellier au Duflot

Du Scellier au Duflot 12 décembre 2012 DAEJ/CAB/2012/67 Du au Duflot 1- De nombreux dispositifs d aide à l investissement locatif dans le logement neuf se sont succédés depuis 1986 Depuis 1986, six dispositifs fiscaux de soutien

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne 3 6 décembre 2012 Espace Tamarun La Saline-Les-Bains Les aides de l'agence nationale de l habitat - ANAH Direction de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Edition janvier 2013 LE GUIDE LOI DUFLOT 2013

Edition janvier 2013 LE GUIDE LOI DUFLOT 2013 Edition janvier 2013 LE GUIDE LOI DUFLOT 2013 PO URQ UO I UN E LO I DUFLO T? Une réponse à la crise du logement Au cours les vingt dernières années, la part du logement n a cessé de croître dans le budget

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 MARS 2012 5 D-2-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 MARS 2012 5 D-2-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 MARS 2012 5 D-2-12 IMPOT SUR LE REVENU. REVENUS FONCIERS. DEDUCTION SPECIFIQUE EN FAVEUR DES LOCATIONS CONVENTIONNEES AVEC L AGENCE NATIONALE

Plus en détail

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans!

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! LOI SCELLIER Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! I) PRINCIPES DE LA LOI SCELLIER La Loi Scellier, c est une réduction d impôt pouvant

Plus en détail

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S Flash 0904 du 4 février 2009 NOUVEAU DISPOSITIF DE RÉDUCTION D IMPÔT SUR LE REVENU POUR INVESTISSEMENT LOCATIF APPELÉ DISPOSITIF «SCELLIER»

Plus en détail

Code général des impôts

Code général des impôts Page 1 sur 5 Code général des impôts Livre premier : Assiette et liquidation de l'impôt Première Partie : Impôts d'état Titre premier : Impôts directs et taxes assimilées Chapitre premier : Impôt sur le

Plus en détail

supérieure à 250 000 et inférieure ou égale à 500 000 pour les contribuables célibataires, veufs, séparés ou divorcés,

supérieure à 250 000 et inférieure ou égale à 500 000 pour les contribuables célibataires, veufs, séparés ou divorcés, Fiscalité des particuliers Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (article 2 de la loi) - Est instaurée une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus, assise sur le revenu fiscal de

Plus en détail

Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011

Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011 Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011 Modifié par Décret n 2011-520 du 13 mai 2011 - art. 1 I. Les contribuables domiciliés en France au sens de l'article 4

Plus en détail

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier*

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* www.defiscalisation-diagnostic.com Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* * Sous réserve des décrets d application et d instruction fiscales à paraître pour la loi de finance rectificative

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 5 D-4-06

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 5 D-4-06 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 5 D-4-06 N 179 du 2 NOVEMBRE 2006 IMPOT SUR LE REVENU. REVENUS FONCIERS. DISPOSITIFS D'ENCOURAGEMENT À L'INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF. DÉDUCTION AU TITRE DE L'AMORTISSEMENT.

Plus en détail

STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION

STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION N 11639*16 N 2044 EB PREMIÈRE DÉCLARATION STATUT DU BAILLEUR PRIVÉ ENGAGEMENT DE LOCATION (articles 199 septvicies et 199 novovicies du code général des impôts) Joindre un exemplaire par logement éligible,

Plus en détail

Loi Pinel outre mer 2015

Loi Pinel outre mer 2015 Loi Pinel outre mer 2015 Loi Pinel outre mer 2015 ou comment bénéficier d une réduction d impôt de 23,29 ou 32% de son investissement Pour qui? Pour les contribuables qui ont un impôt annuel entre 10 000

Plus en détail

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 199 terdecies- 0 A du Article 885-O V bis du Article 200 du Article 199 tervicies du Article 199 sexvicies du Article 199 septvicies du Article 199 sexdecies

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 5 B-16-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 5 B-16-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 5 B-16-12 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT EN FAVEUR DES INVESTISSEMENTS IMMOBILIERS REALISES DANS LE SECTEUR DE LA LOCATION

Plus en détail

LE DISPOSITIF DUFLOT

LE DISPOSITIF DUFLOT LE DISPOSITIF DUFLOT La loi de finances pour 2013 créé un nouveau dispositif d investissement locatif dit «Duflot». Applicable à des opérations réalisées entre le 1 er janvier 2013 et le 31 décembre 2016,

Plus en détail

Conventionnement. Madame, Monsieur,

Conventionnement. Madame, Monsieur, DELEGATION... Conventionnement N de convention : hhhhhhhhhhhhhhhhhhhh la présente convention a été validée par l Anah le hh hh hhhh Signature N 12 808*05 Réservé à l Anah CONVENTION À LOYER SOCIAL OU TRÈS

Plus en détail

Intermédiation locative Solibail

Intermédiation locative Solibail Intermédiation locative Solibail L intermédiation locative renvoie à deux formes de mobilisation du parc privé : le mandat de gestion et la location / sous-location. Le terme «intermédiation» renvoie

Plus en détail

Dispositifs Duflot, Scellier, Robien, Borloo et Besson : plafonds à partir 1er janvier 2014

Dispositifs Duflot, Scellier, Robien, Borloo et Besson : plafonds à partir 1er janvier 2014 Les plafonds de loyers sont relevés de 1,20 % et les plafonds de ressources des s de 0,90 %. Les dispositifs d'incitation fiscale à l'investissement immobilier locatif Duflot (y compris outre-mer), Scellier

Plus en détail

Mise en place d un dispositif de soutien fiscal en faveur de l investissement locatif intermédiaire

Mise en place d un dispositif de soutien fiscal en faveur de l investissement locatif intermédiaire Mise en place d un dispositif de soutien fiscal en faveur de l investissement locatif intermédiaire I. Après l article 199 octovicies du code général des impôts, il est inséré un article 199 novovicies

Plus en détail

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES Table des matières Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : PRÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 109 Section

Plus en détail

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER --- Le montage P.L.S. SCELLIER en immobilier résidentiel a cette particularité de cumuler plusieurs avantages financiers et fiscaux du P.L.S. et du dispositif

Plus en détail

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER Afin de relancer le marché de l'immobilier neuf, la construction, et d'une manière plus générale le bâtiment, le gouvernement et le parlement ont voté, dans la loi de finances

Plus en détail

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 CODE GENERAL DES IMPOTS, CGI Article 31 Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 I. Les charges de la propriété déductibles pour la détermination

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

INVESTISSEMENTS OUTRE-MER

INVESTISSEMENTS OUTRE-MER N 50146#19 N 2041 GE DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 INVESTISSEMENTS OUTRE-MER Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

Prêt Logement 92. 1. Les familles résidant dans les Hauts-de-Seine ayant au moins un enfant né ou à naître.

Prêt Logement 92. 1. Les familles résidant dans les Hauts-de-Seine ayant au moins un enfant né ou à naître. ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Prêt Logement 92 05/08 Dans le cadre de sa politique en faveur de l accession à la propriété, le Conseil Général des Hauts de Seine a mis en place depuis novembre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. 3 avril 2003

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. 3 avril 2003 DOSSIER DE PRESSE Redonner de l air au logement locatif Conférence de presse 3 avril 2003 Contacts presse : Guénola du COUËDIC 01 40 81 31 59 Emmanuelle DORMOND 01 40 81 33 85 2 Sommaire 1. Communiqué

Plus en détail

L'investissement locatif loi Duflot

L'investissement locatif loi Duflot L'investissement locatif loi Duflot La loi Duflot prend la succession du disposif fiscal dit "Loi Scellier" qui vient de prendre fin au 31 Décembre 2012. A compter du 1er Janvier 2013, l'investisseur immobilier

Plus en détail