ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010"

Transcription

1 CHANQUEYRAS, UNE AMBITION DE QUARTIER DURABLE ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre

2 Sommaire 1/ LE BILAN GLOBAL D AMENAGEMENT 2 / PROGRAMMATION PRODUITS LOGEMENTS / HYPOTHESE MEDIANE RETENUE 3/ PRINCIPES D AMENAGEMENT 4/ Estimation provisoire 2

3 1 / DIE, aménagement du quartier Chanqueyras, option 225 logements DEPENSES OPERATION Châteauneuf sur Isère Unités Coût unitaire Total Bâtis Non bâtis Bâtis Non bâtis 1. Maîtrise foncière Maîtrise foncière acquise par la commune Maîtrise foncière complémentaire 2. Aménagements Etudes complémentaires Travaux aménagement 1ère tranche Maïtrise d'œuvre et divers Travaux aménagement 2ème tranche Maïtrise d'œuvre et divers Travaux aménagement 3ème tranche Maïtrise d'œuvre et divers Travaux aménagement 4ème tranche Maïtrise d'œuvre et divers Frais opérationnels divers Différentiel Tva Portage financier et frais divers 3. Total RECETTES 1. Vente de charges foncières Terrains à bâtir Logements sociaux Logements libres Locaux d'activité Participation tiers aménageur Participations extérieures dont CG SOLDE OPERATION / PARTICIPATION COLLECTIVITES Programme Equipement Eco/artisanat Services Habitat COS Maîtrise foncière Terrains acquis par la commune m² à 30 /m², soit une valeur de Acquisitions complémentaires m² à 40 et frais notariés, soit une provision de Aménagements préalables Etudes complémentaires pour Travaux d aménagement de la 1 ère tranche pour un montant de (64 /m² moyen) pour les aménagements des espaces libres, stationnement et voiries, réseaux divers.et pour honoraires et imprévus, Travaux d aménagement de la 2 ème tranche pour un montant de (28 /m² moyen) pour les aménagements des espaces libres, stationnement et voiries, réseaux divers.et pour honoraires et imprévus, Travaux d aménagement de la 3 ème tranche pour un montant de (81 /m² moyen) pour les aménagements des espaces libres, stationnement et voiries, réseaux divers.et pour honoraires et imprévus, Travaux d aménagement de la 4 ème tranche à la charge de l aménageur privé (aménagement de m². Frais opérationnels, dont AMO, commercialisation et frais d appels d offre, portage financier sur 6 à 8 ans en attente de cession, différentiel de Tva pour pour un montant de Le coût total des dépenses est sensiblement de HT. Cession de charges foncières Elles sont calculées sur la base de 210 /m² pour les logements à vocation sociale en locatif ou accession pour un montant total de Elles sont calculées sur la base de 280 /m² moyen pour les logements libres pour un montant de Les locaux d activités sont cédés à 200 /m². Une participation est sollicitée auprès du tiers aménageur sur la base de 13 /m² pour une superficie de m². Des participations publiques sont sollicitées auprès du CG 26 (prise en charge chaussée de la RD) et au titre de bio vallée à hauteur de pour atteindre l équilibre du bilan, déduction faite de la valeur des terrains déjà acquis. Les recettes de charges foncières s élèvent à environ La participation de la collectivité correspond sensiblement au 2/3 de la valeur 2010 des terrains déjà acquis. 3

4 ESQUISSE D UN BILAN ECHEANCIER PREVISIONNEL D AMENAGEMENT OPTIMISE 225 LOGEMENTS Coût d objectif travaux avec honoraires et imprévus à BILAN FINANCIER AMENAGEMENT HT Hypothèse Novembre 2010 Actualisé le DEPENSES Surf unités TOTAL BILAN / / ETUDES ACQUISITIONS TOTAL ETUDES Acquisitions initiales communales , Acquisition , Acquisition , Acquisition Frais notariès TOTAL A CQUISITIONS TRAVAUX 1ère tranche aménagement 60,0% Honoraires, divers et imprévus ème tranche aménagement 40,0% Honoraires, divers et imprévus ème tranche aménagement 60,0% Honoraires, divers et imprévus ème tranche aménagement 60,0% Honoraires, divers et imprévus 0 TOTAL TRAVAUX ET HONORAIRES Taxes et impots TOTAL FRAIS DIVERS GESTION OPERATIONNELLE AM O direction de projet 4,5% Rémunération Commercialisation 3,0% Communication FRAIS FINANCIERS Frais financiers sur court terme Différentiel Tva TOTAL GESTION OPERATION TOTAL DEPENSES RECETTES Logemen m² euros/m² SHON ou lot Avance foncier communal Cession lot A Cession lot B Cession lot C Cession lot D Cession lot E Cession lot F Cession lot G Cession lot H Cession lot I Participation cession lot J Participations extérieures 5,0% TOTAL RECETTES RECETTES DEPENSES Tva encaissée TRESORERIE ANNUELLE Tva décaissée TRESORERIE CUMULEE Aménagement des espaces publics Commentaires En dépenses Ce bilan prévisionnel global est provisoire, il permet d établir des corrélations entre postes de dépendes et recettes acceptables. Le poste études correspond aux dépenses engagées et une provision pour un complément d études préalables. La collectivité a acquis m² de terrain qui sont valorisés à hauteur de La collectivité acquiert 2 propriétés privées pour un montant cumulé de Une provision pour frais notariés de Les travaux préparatoires aux déplacements de réseaux, dont la ligne moyenne tension, sont provisionnés et la première phase de travaux d aménagement, correspondant sensiblement à et pour les honoraires et provisions pour imprévus ; La deuxième phase de travaux d aménagement est évaluée à et pour les honoraires et provisions pour imprévus ; La troisième phase de travaux d aménagement est évaluée à et pour les honoraires et provisions pour imprévus ; La phase de travaux d aménagement indépendante évaluée à est laissée à l initiative privée, à charge de l aménageur de réaliser les travaux de voirie et réseaux et de s acquitter d une participation à l aménagement global ; Le coût des honoraires et imprévus résultant est sensiblement de Les frais divers, taxes et impôts est provisionné pour , y compris les terrains déjà acquis. Les dépenses de gestion opérationnelle s élève à , dont de frais financiers et de remboursement de Tva. Le montant total des dépenses ressort sensiblement HT. En recettes : La commune met en avance la valeur des terrains déjà acquis, soit Ilot A, une charge foncière pour 8 lots individuels pour un total de Ilot B, une charge foncière 8 lots individuels et 24 logements, soit un total de Ilot C, une charge foncière 35 logements, pour total de Ilot D, une charge foncière 10 maisons groupées et 20 logements, soit un total de Ilot E, une charge foncière 8 maisons groupées et 30 logements, pour un total de Ilot F, une charge foncière 16 maisons groupées, 20 logements, pour un total de Ilot G, une charge foncière m² de SHON en services, pour un total de Ilot H, une charge foncière 16 maisons groupées, pour un total de Ilot I, une charge foncière 8 maisons groupées et 22 logements, pour un total de Ilot J, une participation pour l aménagement global est sollicitée pour Une participation au titre du programme «Bio vallée» doit être mobilisée à pour atteindre l équilibre du bilan. Le CG 26 devrait prendre en compte la réfection de la chaussée du nouveau carrefour de la RD 93, soit un montant estimé de Un différentiel entre TVA encaissée et décaissée Le montant total des recettes de cessions à des tiers ressort sensiblement à HT, avant participation de la collectivité et subventions éventuelles provisionnées à La participation de la collectivité s élèverait à , en incorporant la valeur des terrains déjà acquis. Sur la base d un programme médian de 225 logements, aux prescriptions d aménagement et une densité moyenne de 30 logements/ha, le coût d objectif des travaux d aménagement (y compris provisions pour imprévus) ne semble pouvoir excéder HT ( (honoraires et imprévus). 4

5 35 Surface Maisons individuelles Maisons groupées Appartements Services Secteurs A B C D E F G H I J Total SHON En SHON 28% Densité En logements/ ha 30,6 Le coût d acquisition complémentaire ressort à pour une surface d environ m² à acquérir, soit sensiblement 50 /m² acte en main. Le coût travaux et honoraires en première approche ressort à pour m² aménagés et m² cessible, soit respectivement 60 /m² pour les emprises aménagées et 123 /m² d emprises cessibles et 187 /m² de SHON. Le programme prévisionnel se décompose en : 24 lots individuels d une surface moyenne de 550 m² et un prix de cession au lot de ; le total des recettes escomptées est de maisons groupées, soit sensiblement 6 600m² de SHOB, m² SHON et sensiblement une recette de par maison ce qui impliquerait un prix de revient (travaux et maison) sensiblement de , non compris la marge constructeur et frais divers de l ordre de 20 à 25%, soit un prix de vente voisin de le total des recettes escomptées est de appartements, soit sensiblement m² de SHON et sensiblement une recette de par logement ce qui impliquerait un prix de revient moyen (travaux et logement) sensiblement de , non compris la marge constructeur et frais divers de l ordre de 20 à 25%, soit un prix de vente voisin de (2000 /m²) ; le total des recettes escomptées est de Le total des recettes escomptées est de , hors recettes des locaux de services évalués sur la base de m² à 240 /m², soit Il y a en conséquence lieu de respecter un équilibre entre un traitement qualitatif des espaces libres et une densité bâtie qui conduit à envisager la construction en 10/12 ans de 225 logements avec une densité de 30 logements à l hectare. Les emprises bâties au sol seraient dans cette hypothèse équivalente à environ m² pour une surface totale aménagée de m², soit un coefficient d emprise au sol de 0.13 qui permet de préserver l esprit de parc urbain habité avec de nombreux espaces libres. 5

6 2 / PROGRAMMATION PRODUITS LOGEMENTS / HYPOTHESE MEDIANE RETENUE Les capacités constructibles estimées à un total d environ 225logements (500 à 600 habitants) représentent un total d environ m² de SHON, soit un COS de Les espaces libres, voiries et espaces verts représentent environ 5.5 ha (hors espaces boisés classés au Nord Est). L emprise au sol bâtie est estimée à environ 1 ha. La projection des capacités constructibles du schéma d aménagement proposé a conduit à favoriser l habitat en maisons groupées et en logements collectifs. En effet, la Collectivité doit privilégier une compacité bâtie, une mixité sociale et laisser l initiative privée répondre à une demande de terrains à bâtir pour la construction de maison individuelle. En conséquence, dans une perspective de rééquilibrage du marché immobilier Diois, nous envisageons la répartition suivante : 54 maisons groupées, environ 24% de l offre totale, soit ¼. 147 appartements, environ 66% de l offre totale, soit les 2/3. 24 maisons en construction libre, environ 10% de l offre totale, PROGRAMME Maisons individuelles Maisons groupées Appartements Individuelle Groupés Apartements Individuelle Groupés Apartements Individuelle Groupés Apartements Secteurs Logement/ha A B C D E F G H I J Total SHON Densité % 30,5 Cette projection viserait à développer sur Chanqueyras : le parc locatif social à hauteur de 52 logements (23%), dont 4 maisons groupées et 48 appartements répartis sur 10 à 12 ans, soit un rythme annuel de 4.3 logements/an en favorisant des phases de 9 logements tous les 2 ans. le parc accession sociale de 89 logements (40%), dont 12 maisons groupées et 77 appartements répartis sur 10 à 12 ans, soit un rythme annuel de 7.4 logements/an en favorisant des phases de 15 logements tous les 2 ans. le parc en accessionlibre à hauteur de 86 logements (38%), dont 24 maisons individuelles et 28 maisons groupées et 34 appartements répartis sur 10 à 12 ans, soit un rythme annuel de 7.9 logements/an en favorisant des phases de 15 logements tous les 2 ans. Accesion libre Accesion sociale Locatif social % 40% 23% Rythme annuel 7,2 Rythme annuel 7,4 Rythme annuel 4,3 6 31

7 Cette répartition vise : Un segment destiné à l accession libre de 86 logements environ, dont 24 terrains libres pour la construction de maisons individuelles avec des lots compacts de 550 m² vendus au prix de , 28 maisons groupées réalisées par des promoteurs visant la vente de maisons de ville (fourchette des prix de vente entre et ), avec un coût de vente de charge foncière de 280 /m² de SHON, soit environ par logement et un coût du logement compris entre et /m² bâtis (1 200 / HT en coût travaux seuls). Environ 34 logements réalisées par des promoteurs visant la vente d appartements (fourchette des prix de vente entre et /m² habitable, selon la taille des logements), avec un coût de vente de charge foncière de 280 /m² de SHON, soit environ par logement (1 400 / HT en coût travaux seuls). Un segment destiné à l accession sociale de 90 logements environ, 12 maisons groupées réalisées par des promoteurs visant la vente de maisons de ville (fourchette des prix de vente entre et , avec un coût de vente de charge foncière de 220 /m² de SHON, soit environ par logement et un coût du logement compris entre et /m² bâtis. Environ 80 logements réalisés par des promoteurs visant la vente d appartements (fourchette des prix de vente entre 2000 et 2200 /m² habitable, selon la taille des logements), avec un coût de vente de charge foncière de 220 /m² de SHON, soit environ par logement (1 300 / HT en coût travaux seuls). Un segment destiné à la location sociale de 50 logements environ, 4 maisons groupées réalisées par des bailleurs sociaux avec un coût de vente de charge foncière de 150 /m² de SHON, soit environ par logement (1 200 / HT en coût travaux seuls). Environ 46 logements réalisées par des bailleurs sociaux avec un coût de vente de charge foncière de 180 /m² de SHON, soit environ par logement. Les cibles de clientèles et de revenus visés 7

8 1ère phase d aménagement avec une finition soignée qui qualifie le nouveau quartier Un exemple de bâtiment de «haute qualité environnementale» Maison médicale en Charente Maritime Dissocier le fonctionnement des secteurs résidentiels Implanter un immeuble intermédiaire en 1ère phase, comme bâtiment témoin Aménagement d un parking spécifique de 20 places Implantation de la maison médicale en entrée du futur quartier Emprise au sol 400 m² Magnifier l implantation de cet équipement en surplomb partiel d un bassin semi aquatique, expression d une biodiversité assumée Effet vitrine, visibilité maximale Rôle d écran phonique par rapport à la RD 93 Esquisse d implantation de la future maison médicale 8

9 Phase 1 Emprise m² Voirie 295 ml Phase 2 Emprise m² Voirie 335 ml Phase 3 Emprise m² Voirie 835 ml Phase indépendante Emprise m² Voirie 280 ml Phase 1 Emprise m² Voirie 400 ml Hypothèse de phasage 9

10 Profils et coupes 10

11 Principes d aménagement 11

12 4/ Estimation provisoire 1 SOUSTOTAL PRIX GENERAUX SOUSTOTAL TRAVAUX PREPARATOIRES SOUSTOTAL TERRASSEMENTS HORS VOIRIE SOUSTOTAL RESEAUX HUMIDES SOUSTOTAL RESEAUX SECS ET ECLAIRAGE SOUSTOTAL CHAUSSEES SOUSTOTAL SIGNALISATION HORIZONTALE SOUSTOTAL SIGNALISATION VERTICALE SOUSTOTAL MOBILIERS URBAINS & ESPACES VERTS TOTAL HT en Estimation provisoire au 1 décembre 2010 Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase indépendante Estimation par ouvrage ml Coût ml Coût ml Coût ml Coût Mise en chantier préalable Travaux préparatoires Terrassements Voies ml Coût V V V V V V V V V V V V V V Coût par tranches Coût total

COMMUNE DE SENE. Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION. Septembre 2012

COMMUNE DE SENE. Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION. Septembre 2012 COMMUNE DE SENE Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION Modalités prévisionnelles de financement Septembre 2012 ZAC cœur de Poulfanc - modalités prévisionnelles de financement

Plus en détail

ETUDE DE CAPACITE SUR UNE PREMIERE

ETUDE DE CAPACITE SUR UNE PREMIERE ETUDE DE CAPACITE SUR UNE PREMIERE TRANCHE OPERATIONNELLE POUR LA REALISATION D UNE OPERATION DE LOGEMENTS EN MIXITE SOCIALE PROJET ET BILAN FINANCIER COMMUNE DE SIGOYER HAUTES ALPES OCTOBRE 2009 EPF PACA

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL

PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL Avant de se lancer dans la réalisation d un programme de promotion, le promoteur doit s assurer de la viabilité de son projet. Pour cela, il élabore

Plus en détail

ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline. COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006

ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline. COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006 Version du 1 er Août 2007 Concession d Aménagement Ville de Rouen ZAC LUCILINE (1035) Réalisation de l opération d aménagement de la ZAC Luciline COMPTE RENDU ANNUEL A LA COLLECTIVITE Actualisé au 31/12/2006

Plus en détail

Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action?

Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action? Onzième rencontre des Jeudis des Villes ADUrables Comment programmer l habitat autrement, les leviers d action? Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation siège : Espace Eiffel 18/20,

Plus en détail

Atelier conférence Au bonheur du logement

Atelier conférence Au bonheur du logement Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation Atelier conférence Au bonheur du logement Les Rencontres de l AURA 30 novembre 2012, Angers siège : Espace Eiffel 18/20, rue Tronchet 69006

Plus en détail

wiseed SPARK LABS 7 rue Cadet 2 ème étage 75009 Paris - +33(0)1 82 83 23 23 www.wiseed.com/immobilier

wiseed SPARK LABS 7 rue Cadet 2 ème étage 75009 Paris - +33(0)1 82 83 23 23 www.wiseed.com/immobilier wiseed WiSEED Immobilier permet à des opérateurs immobiliers (promoteurs, constructeurs, aménageurs, SEM, sociétés d HLM,) de trouver des financements alternatifs ou complémentaires aux banques pour financer

Plus en détail

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S.

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Petit rappel: qu est-ce qu un aménageur? Un aménageur est une société, publique ou privée,

Plus en détail

Point de situation au 5 juillet 2011 Information aux habitants 19 h30 Conseil municipal 21 h 30

Point de situation au 5 juillet 2011 Information aux habitants 19 h30 Conseil municipal 21 h 30 Point de situation au 5 juillet 2011 Information aux habitants 19 h30 Conseil municipal 21 h 30 1 Bref rappel de l historique avant mars 2008 Les actions réalis alisées par l é équipe municipale depuis

Plus en détail

de formation des prix

de formation des prix Le mécanisme m de formation des prix 1 URBANiS 24 janvier 2011 DEUX MARCHES FONCIERS URBAINS Zone AU «stricte» le droit des sols n est pas défini, il est négocié Zone AU indicée et zone U le droit des

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier

ATELIER N 3 Production et recyclage foncier ATELIER N 3 Production et recyclage foncier SOMMAIRE Des gisements fonciers à mobiliser Le développement d actions réglementaires Le lancement d action foncière Le développement d action de régulation

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 7 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 PRU Neuhof : consultation de promoteurs - vente d'un terrain rue des Linottes. Le projet de rénovation urbaine prévoit une action globale sur l

Plus en détail

Projet de Réhabilitation d une friche industrielle en centre de formation et de recherche. Implantation en Ardèche Verte

Projet de Réhabilitation d une friche industrielle en centre de formation et de recherche. Implantation en Ardèche Verte Projet de Réhabilitation d une friche industrielle en centre de formation et de recherche Implantation en Ardèche Verte Dossier de Demande de Subvention Adresse postale : BP 103 Mauves 07305 Tournon sur

Plus en détail

La valorisation financière d un terrain à bâtir dépend de son potentiel de

La valorisation financière d un terrain à bâtir dépend de son potentiel de Mobilisation et valorisation du foncier public Fiche n 3 Sept. 2013 De la comparaison au bilan Méthodes d évaluation des terrains Certu La valorisation financière d un terrain à bâtir dépend de son potentiel

Plus en détail

La mesure de la charge foncière : sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin

La mesure de la charge foncière : sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin La mesure de la charge foncière : l étude de DINAMIC sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin Colloque DINAMIC, 5 décembre 2012 L'étude de DINAMIC sur le foncier en milieu urbain L objectif : mesurer

Plus en détail

DEMANDE de SOUTIEN FINANCIER

DEMANDE de SOUTIEN FINANCIER DEMANDE de SOUTIEN FINANCIER Restructuration/construction Renforcement des performances énergétiques Accessibilité des locaux aux personnes handicapées Le PROJET dans sa GLOBALITE Il se décline en 2 axes

Plus en détail

Les aides moyennes publiques en faveur du logement social pour l acquisition amélioration (AA) 1

Les aides moyennes publiques en faveur du logement social pour l acquisition amélioration (AA) 1 Les aides moyennes publiques en faveur du logement social pour l acquisition amélioration (AA) 1 Ce document est un outil qui permet de déterminer les aides en faveur du logement social, qu il s agisse

Plus en détail

annonce préalable ZAC Bordeaux Saint-Jean Belcier IMMEUBLE DE LOGEMENT DE 50 M EN BOIS RÉALISATION D UN ILOT MIXTE AVEC UN

annonce préalable ZAC Bordeaux Saint-Jean Belcier IMMEUBLE DE LOGEMENT DE 50 M EN BOIS RÉALISATION D UN ILOT MIXTE AVEC UN Appel à projet annonce préalable RÉALISATION D UN ILOT MIXTE AVEC UN IMMEUBLE DE LOGEMENT DE 50 M EN BOIS ZAC Bordeaux Saint-Jean Belcier IMMEUBLE DE LOGEMENT EN BOIS, 50 M ZAC BORDEAUX ST-JEAN BELCIER

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Séminaire les 28 et 29 septembre à 2015 à Paris COUVERTURES D INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT EN MILIEU URBAIN. Paris Rive Gauche

Séminaire les 28 et 29 septembre à 2015 à Paris COUVERTURES D INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT EN MILIEU URBAIN. Paris Rive Gauche Séminaire les 28 et 29 septembre à 2015 à Paris COUVERTURES D INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT EN MILIEU URBAIN Paris Rive Gauche Un projet d envergure pour Paris Jean-François GUEULLETTE Directeur général

Plus en détail

ANNEXE 1 DEMANDE DE GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT

ANNEXE 1 DEMANDE DE GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT ANNEXE 1 DEMANDE DE GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT Constitution d un dossier KOHLER ASSURANCES 20, rue Drouot 75009 PARIS - Tél. 01.44.83.85.50 Fax 01.44.83.85.64 - Email kohlerass@wanadoo.fr - S.A.S

Plus en détail

Commune de Meyrin page 1/21

Commune de Meyrin page 1/21 Commune de Meyrin page 1/21 Délibération n 2015-27 relative à l acquisition gratuite des sous-parcelles 14592C, 14887D, 14887E et 14922C issues du TM 42/2015 et incorporation au domaine public communal

Plus en détail

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble 2. Programme et coût des équipements publics CONSEIL MUNICIPAL du 12 mai 2011 Ville d Herblay Services Techniques Subdivision Aménagement et Développement

Plus en détail

Financement du logement social

Financement du logement social RENNES METROPOLE Service Habitat Financement du logement social 1 La politique de l habitat, une approche globale 2 Une approche contractualisée Le PLH : projet communautaire mis en œuvre par chaque commune

Plus en détail

Enjeux et logiques d'acteurs

Enjeux et logiques d'acteurs Direction territoriale Ouest Enjeux et logiques d'acteurs Journée Programmation urbaine Juliette MAITRE Les acteurs et leurs logiques 2 Utilisation Détention et gestion du bien Réalisation du projet Commercialisation

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

Nouveaux outils financiers annoncés au Congrès de l USH pour le développement et l'amélioration du logement social

Nouveaux outils financiers annoncés au Congrès de l USH pour le développement et l'amélioration du logement social Nouveaux outils financiers annoncés au Congrès de l USH pour le développement et l'amélioration du logement social 7 octobre 2015 V3 Arnaud de Cambiaire Direction régionale Ile de France Prêt à taux fixe

Plus en détail

Clôture du lotissement «Chanteloup» à ROUILLON

Clôture du lotissement «Chanteloup» à ROUILLON n 62 1 Clôture du lotissement «Chanteloup» à ROUILLON Protocole de clôture de concession d aménagement entre Le Mans Métropole et CENOVIA. PREAMBULE Par convention publique d aménagement notifiée le 17/07/1987

Plus en détail

AU TRAITE DE CONCESSION D AMENAGEMENT ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE ET BOUYGUES IMMOBILIER POUR L AMENAGEMENT DE LA ZAC LA BERGE DU LAC A BORDEAUX

AU TRAITE DE CONCESSION D AMENAGEMENT ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE ET BOUYGUES IMMOBILIER POUR L AMENAGEMENT DE LA ZAC LA BERGE DU LAC A BORDEAUX AVENANT n 2 AU TRAITE DE CONCESSION D AMENAGEMENT ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE ET BOUYGUES IMMOBILIER POUR L AMENAGEMENT DE LA ZAC LA BERGE DU LAC A BORDEAUX 1/10 ENTRE : La Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 3. ANNEXE : fiches outils Juillet 2015 Réalisé avec le support de : Modaal DPC AHA CMN Partners du document

Plus en détail

Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement

Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement Nouvelles modalités Premier bilan Séminaire Des directeurs de Coopératives HLM 31 janvier 2014 Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Adequation - Caron Marketing - SNAL / UMF - Novembre 2010 1 Objectifs de l étude et

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN

MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN MONTAGE OPÉRATIONNEL À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THERAIN 1 1. LA DÉCLARATION DE PROJET vencadrer LE PROJET À L ÉCHELLE DE LA VALLÉE DU THÉRAIN Au regard du projet envisagé et de l importance de celui-ci,

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008 SMAS de Lalinde Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale Présentation du 28 octobre 2008 CONSTAT Les locaux et bâtiment du CIAS sont inadaptés : ils ne répondent plus aux

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d L EPF NORMANDIE L Etablissement public foncier de Normandie est Etablissement Public à Caractère re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d a été crée e en 1968. Il exerce ses missions dans le cadre

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

La Timonière. Acigné 19. 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine

La Timonière. Acigné 19. 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine 19 La Timonière 19 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine 87 165 La Timonière 5 932 habitants Carte d identité de l opération Zac de la Timonière Localisation : - Ille-et-Vilaine (35)

Plus en détail

Programme de construction de 29 logements collectifs

Programme de construction de 29 logements collectifs Assemblée générale FNSCHLM - Jeudi 30 avril 2009 Opérations remarquables Programme de construction de 29 logements collectifs destinés à la location et à l accession sociale à la propriété Rue Wéry à Bruay-la-Buissière

Plus en détail

GUIDE POUR L'ELABORATION DES PROPOSITIONS DE PROJET

GUIDE POUR L'ELABORATION DES PROPOSITIONS DE PROJET GUIDE POUR L'ELABORATION DES PROPOSITIONS DE PROJET INTRODUCTION L'objectif principal de SHELTER-AFRIQUE est la promotion de l'habitat en Afrique. Dans le but d'atteindre cet objectif, la Société travaille

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE Les dossiers de groupes constitués devront être adressés au : Service Habitat Hôtel de Ville, place Augustin

Plus en détail

Financements et coûts réels

Financements et coûts réels Financements et coûts réels les frais afférents à la construction Pour évaluer le coût de son projet, il faut en calculer le coût global à l achat. Tarifs minimaux donnés à titre indicatif. * dans le cadre

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012 2044 spéciale N 10335 17 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015 Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX Réunion publique du 2 juillet 2015 Déroulement de la présentation Logements - état des lieux Loi Duflot et Loi Alur Présentation des

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

«Comment développer une offre de logements abordables et diversifiés?»

«Comment développer une offre de logements abordables et diversifiés?» «Comment développer une offre de logements abordables et diversifiés?» Espace Eiffel 18/20, rue Tronchet 69006 Lyon tél. 04 72 00 87 87 fax. 04 78 27 70 72 Intervention de Laurent Escobar, directeur associé,

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession

Le Prêt Social de Location Accession Le Prêt Social de Location Accession PSLA Un dispositif innovant qui permet de financer le bailleur & le futur locataire accédant 22 septembre 2011 Le Crédit Foncier à votre service 9- LE CREDIT FONCIER

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

GSNAL Centre de formation. Présentation, Thème et Calendrier des formations

GSNAL Centre de formation. Présentation, Thème et Calendrier des formations GSNAL Centre de formation Présentation, Thème et Calendrier des formations 1 er semestre 2016 Le GSNAL a été reconnu par la préfecture de Paris comme organisme de formation depuis janvier 2014 afin de

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général

Rapport du Conseil communal au Conseil général République et Canton de Neuchâtel COMMUNE DE L A T E NE Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant l achat de parcelles de terrain et une demande de crédit de 138'000 francs pour l aménagement

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006 2044 spéciale N 10335 11 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

ZAC DU CENTRE VILLE A MONDEVILLE CAHIER DES CHARGES PROMOTEURS

ZAC DU CENTRE VILLE A MONDEVILLE CAHIER DES CHARGES PROMOTEURS ZAC DU CENTRE VILLE A MONDEVILLE CAHIER DES CHARGES PROMOTEURS LOTS n 6 ET 7 PREAMBULE La commune de Mondeville a initiée en 2006, par approbation d'un dossier de ZAC, le réaménagement complet de son centre

Plus en détail

Aménagement Equipement urbain

Aménagement Equipement urbain Aménagement Equipement urbain 24 Aménagement d un espace public 2009 Coût de l opération : 975 000 HT (honoraires compris) Ligne budgétaire du PAS : Aménagement équipement urbain / Forme urbaine et aménagement

Plus en détail

LES PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DU SITE DES GUILLEMINS EN LIEN AVEC LA GARE TGV - Faisabilité économique et montage juridique et financier

LES PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DU SITE DES GUILLEMINS EN LIEN AVEC LA GARE TGV - Faisabilité économique et montage juridique et financier LES PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DU SITE DES GUILLEMINS EN LIEN AVEC LA GARE TGV - Faisabilité économique et montage juridique et financier Juin 2006 I - OBJET DU PRESENT DOCUMENT ET REFLEXIONS SUR LA

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une crèche mixte Rue Paul Langevin parcelle 889 D 294

Cahier des charges pour la réalisation d une crèche mixte Rue Paul Langevin parcelle 889 D 294 mixte Rue Paul Langevin parcelle 889 D 294 S O M M A I R E 1. PRESENTATION DE L OPERATION DE LA ZAC DE CHATEAU GOMBERT 3 2. PRESENTATION DU TERRAIN 4 3. CONTRAINTES APPLICABLES AU PROJET 4 3.1. LES CONTRAINTES

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL Direction de l aménagement et du développement 1ère commission RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 13 novembre 2014 OBJET : SITE CGR (STAINS/PIERREFITTE) APPROBATION DU COMPTE- RENDU ANNUEL D'ACTIVITÉ

Plus en détail

1. Coût et grille de vente d une opération de 13 lots individuels pour 1.267.000 répartis comme suit :

1. Coût et grille de vente d une opération de 13 lots individuels pour 1.267.000 répartis comme suit : ANNEXE 7 : COMPTABILISATION DES OPERATIONS D ACCESSION 1. Caractéristiques de l opération immobilière 1. Coût et grille de vente d une opération de 13 lots individuels pour 1.267.000 répartis comme suit

Plus en détail

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Sommaire Politique de réaménagement des gares Qu est-ce qu un pôle d échanges et pourquoi un pôle d échanges à Voiron? État d avancement

Plus en détail

DOL DE BRETAGNE ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2011

DOL DE BRETAGNE ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2011 DOL DE BRETAGNE ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2011 Février 2011 1 LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2011 1. L EVOLUTION DU BUDGET DE FONCTIONNEMENT 2. L ENDETTEMENT 3. LES PERSPECTIVES POUR LES ANNEES A VENIR 4.

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

Commune de LOMPRET Exercices budgétaires 2014-2015. Conseil municipal - 17 mars 2015 - www.lompret.fr

Commune de LOMPRET Exercices budgétaires 2014-2015. Conseil municipal - 17 mars 2015 - www.lompret.fr Commune de LOMPRET Exercices budgétaires 2014-2015 1 Rappel du schéma d un budget 2 BUDGET DE FONCTIONNEMENT BUDGET D'INVESTISSEMENT DEPENSES RECETTES RECETTES DEPENSES Charges à caractère général Energie-électricité,

Plus en détail

Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY

Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY Démarche d Approche Environnementale de l Urbanisme Commune de BRULEY Personnes présentes lors de la réunion : Compte rendu de la réunion 14 du 16 mai 2014 Réunion thématique «Urbanité - logements» n 2

Plus en détail

CONTACT Nelly COPERET n.coperet@serl.fr

CONTACT Nelly COPERET n.coperet@serl.fr 54 55 SERL@immo a pour vocation le portage de biens immobiliers tels que les villages d entreprises, les commerces, ainsi que les locaux à partir desquels seront organisés les services aux entreprises.

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

AVIS D APPEL A PROJET. CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE

AVIS D APPEL A PROJET. CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE AVIS D APPEL A PROJET CESSION D UNE PROPRIETE IMMOBILIERE SUR LA BASE D UN PROJET DE LOGEMENTS Site Annappes Madagascar à LILLE Etablissement Organisateur de la consultation Métropole Européenne de Lille

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

Projet de renouvellement urbain de la Monnaie /quartier Rochegude. Club QDRA / 24 Avril 2012 Ville de Romans / Direction de l Aménagement Urbain

Projet de renouvellement urbain de la Monnaie /quartier Rochegude. Club QDRA / 24 Avril 2012 Ville de Romans / Direction de l Aménagement Urbain Projet de renouvellement urbain de la Monnaie /quartier Rochegude Projet de renouvellement urbain Monnaie / Rochegude Sommaire 1/ SITUATION 2/ PROJET URBAIN 3/ STRATEGIE ET MISE EN OEUVRE 1/ SITUATION

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1324 Réalisation 105, boulevard Poniatowski (12e) d un programme de 12 logements sociaux (6 PLA-I et 6 PLUS) par la RIVP. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

financière 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Analyse financière 215/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Auto-entrepreneur Droit de l immobilier Droit des sociétés Droit du travail Droit du Web 2. Fiscalité La

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

ATELIER N 2 QUELLES SONT LES CONDITIONS A REUNIR POUR DEVELOPPER L OFFRE DE LOGEMENTS? 2 Le financement et la structure des opérations

ATELIER N 2 QUELLES SONT LES CONDITIONS A REUNIR POUR DEVELOPPER L OFFRE DE LOGEMENTS? 2 Le financement et la structure des opérations ATELIER N 2 QUELLES SONT LES CONDITIONS A REUNIR POUR DEVELOPPER L OFFRE DE LOGEMENTS? 2 Le financement et la structure des opérations SOMMAIRE Les opérations de promotion privée Les opérations de logements

Plus en détail

Inauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse

Inauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse nauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse Une opération au service de la mise en œuvre des politiques locales de l habitat Toulouse, le 21 février 2013 nauguration de la résidence Villa

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 1. SYNTHÈSE Juillet 2015 Réalisé avec le support de : ARC note de synthèse juillet 2015 page 1 LE Le

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 POINT LOGEMENT Ivry Confluences 42 avenue Jean Jaurès Construction de 51 logements locatifs sociaux en VEFA par l ESH Logis Transports Garantie communale

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain PLU Grenelle : Fiches pratiques 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Novembre 2014 1 Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Modération

Plus en détail