PARLEMENT WALLON SESSION FÉVRIER 2014 PROPOSITION DE RÉSOLUTION. visant à faciliter le transport de défunts entre pays limitrophes *

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARLEMENT WALLON SESSION 2013-2014 18 FÉVRIER 2014 PROPOSITION DE RÉSOLUTION. visant à faciliter le transport de défunts entre pays limitrophes *"

Transcription

1 955 ( ) N ( ) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION FÉVRIER 2014 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à faciliter le transport de défunts entre pays limitrophes * déposée par Mme Bertouille, MM. Maene, Hazée et Prévot RAPPORT présenté au nom de la Commission des affaires intérieures et du tourisme par M. Onkelinx 6 e session de la 9 e législature site internet : * Voir Doc. 955 ( ) N o 1 CRIC ( ) N 93 CRAC ( ) N 93

2 Mesdames, Messieurs, Votre Commission des affaires intérieures et du tourisme s est réunie le mardi 18 février 2014 afin d examiner la proposition de résolution visant à faciliter le transport de défunts entre pays limitrophes, déposée par Madame Bertouille, Messieurs Maene, Hazée et Prévot (Doc. 955 ( ) N 1). ( 1 ). ( 1 ) Ont participé aux travaux: MM. Collignon (Président), Onkelinx (Rapporteur), Bouchat, de Saint-Moulin, Dupont, Hazée, Mme Linard, MM. Neven, Mme Pary-Mille, MM. Prévot, Senesael (art 40.4), Wahl. Ont assisté aux travaux: Mmes Bertouille (art. 40.4), Goffinet (art. 40.4), Morreale (art. 40.4), Saenen. M. Furlan, Ministre des Pouvoirs locaux et de la Ville 2

3 EXPOSÉ DE MME BERTOUILLE, CO-AUTEURE DE LA PROPOSITION DE RÉSOLUTION Mme Bertouille remercie Monsieur le Ministre pour l accueil qu elle espère favorable de la proposition de résolution visant à faciliter le transport de défunts entre pays limitrophes. Elle remercie également l ensemble de ses collègues des différents groupes qui ont cosigné celle-ci. Les matières relatives aux «funérailles et sépultures» ont été régionalisées en Le Parlement wallon a légiféré en la matière en 2009 et vient à nouveau de le faire en janvier Des circulaires sont en préparation. Le but poursuivi est d offrir aux différents gestionnaires des outils adaptés à la réalité de terrain dans le respect des défunts, de leur famille et de leurs proches. La Région wallonne n est pas compétente pour ce qui concerne le transport des dépouilles d un pays à l autre. C est la raison pour laquelle l intervenante dépose la présente proposition de résolution afin d inviter le Gouvernement wallon à agir indirectement en la matière. L objectif poursuivi vise à améliorer la situation existante et à aider les professionnels, notamment les pompes funèbres en simplifiant les dispositions actuellement en vigueur. Il s agit également d aider les familles puisque le transport des défunts entre pays limitrophes peut engendrer des coûts importants pouvant aller jusqu à 600 euros. L intervenante indique que le crématorium Psilon à Courtrai compte crémations par an dont 250 concernent Mouscron. Comme il s agit d une zone frontalière, 20 crémations concernent également la France. Elle cite l exemple de l entreprise de pompes funèbres Dekimpe à Comines amenée à réaliser sur l ensemble de son activité professionnelle de 15 à 20 % de transports transfrontaliers par an. L intervenante indique qu en 2011 à Mouscron, il y a eu 168 transports vers la France et 61 incinérations dans les crématoriums français. Ces quelques chiffres prouvent que la situation concerne un certain nombre de personnes surtout en Hainaut occidental. Cette situation s explique par le fait que de nombreux français résident dans les maisons de repos wallonnes. Cela est dû à la qualité de l accueil dans ces maisons de repos. Il y a également des accords transfrontaliers en termes de soins de santé afin que les personnes puissent se faire soigner dans le service hospitalier le plus compétent. Inévitablement toutefois des décès de patients ou résidents se produisent hors de leur pays. Les textes régissant la matière sont les suivants : Il y a tout d abord l Arrangement international de Berlin du 10 février 1937 qui règle certains aspects en termes de garantie d innocuité du transport par exemple. Afin de garantir l étanchéité du cercueil, celui-ci doit être métallique, hermétique, clos et placé dans un cercueil en bois. Il impose également des règles administratives de laissezpasser mortuaire. Cet Accord de Berlin est toujours en vigueur en ce qui concerne les échanges entre la Belgique et l Allemagne. Il y a ensuite l arrêté du Régent du 20 juin 1947 publié au Moniteur belge le 26 septembre 1947 et qui met en oeuvre les Accords de Berlin. Enfin, il y a l Accord du 26 octobre 1973 de Strasbourg publié au Moniteur belge du 29 octobre Celui-ci simplifie légèrement la situation qui était préconisée dans l Accord de Berlin. L Accord de Strasbourg impose toujours un laissez-passer mortuaire et un cercueil en zinc. Cet Accord de Strasbourg règle les relations entre la France et la Belgique. L intervenante cite également un arrêté royal du 8 mars 1967 relatif au transport intra-benelux. Celui-ci n impose pas de laissez-passer mortuaire. Une simple autorisation d inhumation ou de crémation suffit ainsi qu un cercueil étanche sans qu il doive être en zinc. Les difficultés actuelles concernent donc le transport de défunts de la Belgique vers la France ou inversement puisqu il impose l utilisation d un cercueil en zinc et engendre un coût supplémentaire conséquent pour les familles. Un autre problème est lié à la pose des scellés. En Belgique, la pose des scellés n est pas obligatoire mais certaines communes l appliquent et font payer une redevance. Mouscron, par exemple, impose une redevance pouvant aller jusqu à 210 euros pour un acte administratif non obligatoire aux termes de la circulaire ministérielle du 29 décembre 2002 relative aux communes concernées par l application des scellés administratifs. Les scellés sont par contre obligatoires en France et ils ne peuvent être ôtés durant cinq ans. Lorsqu une personne française décède en Belgique, son corps est placé dans un cercueil de zinc, il est scellé puis transporté en France. Là, les scellés ne peuvent être enlevés et la famille ne peut faire véritablement son travail de deuil. Par cette proposition de résolution, les auteurs souhaitent demander au Gouvernement wallon : de consulter les différents intervenants en matière d organisation de funérailles transfrontalières et plus particulièrement entre pays limitrophes. La commissaire note que des réflexions sont entamées notamment sur l Eurométropole. Le dossier avance mais n est pas encore abouti. Cette proposition de résolution apporte une petite pierre supplémentaire à l édifice; de sensibiliser l État fédéral à cette question de manière à lever progressivement les obstacles et difficultés qui se posent lors du transport dans un pays membre de l Union européenne du corps d une personne décédée à l étranger; 3

4 d inviter l État fédéral à conclure avec les pays limitrophes de la Belgique de nouveaux accords en vue de faciliter ce transport et d en limiter les coûts liés notamment à des obligations dont le fondement ne s impose plus nécessairement; d encourager le développement de synergies transfrontalières en matière de gestion des dépouilles, notamment en termes de création et de gestion d établissements crématoires. L eurométropole compte cinq crématoriums qui assurent une certaine coordination entre eux, mais il est possible d encore améliorer la situation. II. DISCUSSION GÉNÉRALE M. le Ministre relève qu il s agit d une problématique importante et qui n est pas connue de l ensemble des parlementaires. Il paraît difficilement compréhensible que la libre circulation des personnes et des services ne s applique pas aux défunts. À ce jour, comme signalé par l auteure, le transfert international de corps est régi par les Accords de Berlin et de Strasbourg qui datent respectivement de 1937 et de Selon la procédure actuelle, le cercueil du défunt doit être scellé pour franchir la frontière. Le cas le plus fréquent est celui du transfert Belgique France et ce, en raison de la présence importante de Français qui se font soigner dans les hôpitaux belges ou qui viennent finir leur vie dans les maisons de retraite belges. Cette procédure, - outre son aspect émotionnel non négligeable, car une fois scellé pour passer la frontière, le cercueil ne peut plus être ouvert et il n est donc plus possible pour les proches de voir une dernière fois leur parent ou ami, - comporte des formalités qui doivent être accomplies par les entreprises de pompes funèbres et notamment la demande de passeport international. En moyenne on peut estimer le coût de ces formalités à 600 euros. La proposition de résolution à l examen charge le Gouvernement de consulter les différents intervenants transfrontaliers en matière de funérailles, de sensibiliser l État fédéral à cette question afin de lever progressivement les obstacles qui se posent lors du transport du corps d une personne décédée dans un pays membre de l Union européenne, d inviter l État fédéral à conclure avec les pays limitrophes de la Belgique de nouveaux accords en vue de faciliter le transport et d en limiter le coût et les obligations dont le fondement n est pas établi, d encourager le développement de synergies transfrontalières en matière de gestion des dépouilles et en matière de gestion et de création d établissements crématoires. M. le Ministre indique avoir été informé de cette problématique par les entreprises de pompes funèbres dans le cadre du groupe de travail chargé de l évaluation du décret du 6 mars Il a déjà accompli une série de démarches pour sensibiliser le législateur fédéral notamment par un courrier de décembre Il indique avoir profité de l organisation d une réunion entre Mme Milquet et M. Valls, en mars 2013 pour demander et inciter la Vice-Première Ministre à sensibiliser M. Valls à cette problématique, ce qui a été fait. Il apparaît d ailleurs que le Ministre français de l Intérieur a répondu par courrier à une députée des Ardennes, le docteur Poletti, qu il était favorable à une convention bilatérale entre la France et la Belgique qui se grefferait sur l Arrangement de Berlin de 1937 et sur l Accord de Strasbourg de M. le Ministre indique que son cabinet a également reçu de la part de M. Lowal, président de l Observatoire franco-belge de la santé, une étude réalisée pour le compte desdits États par un consultant extérieur sur ce sujet. Sur cette base, il a adressé ce 29 janvier au Ministre fédéral de la Santé, au Ministre de l Intérieur et au Ministre des Affaires étrangères un courrier afin de connaître leur sentiment quant à l outil préconisé pour assurer cette coopération c est-à-dire un accord de coopération transfrontalier ou un traité international. Un courrier a également été envoyé au Gouverneur du Hainaut afin d obtenir plus d informations sur les actions qui seraient en cours dans l Eurométropole. Il regrette qu il ne soit pas possible de conclure ce dossier sous cette législature mais il estime avoir bien préparé le terrain pour son successeur. Il marque dès lors son accord sur le vote de cette proposition de résolution. Mme Bertouille remercie Monsieur le Ministre pour l accueil favorable réservé à cette proposition de résolution et pour les démarches déjà effectuées. L intervenante indique avoir aussi écrit aux différents ministres. Elle espère que le prochain Gouvernement fédéral avancera positivement sur la question. 4

5 III. VOTE L ensemble de la proposition de résolution est adoptée à l unanimité des membres. V. RAPPORT À l unanimité des membres, il a été décidé de faire confiance au Président et au Rapporteur pour l élaboration du rapport. Le Rapporteur, Le Président, A. Onkelinx. C. Collignon. 5

6 TEXTE ADOPTÉ PAR LA COMMISSION PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à faciliter le transport de défunts entre pays limitrophes Le Parlement wallon, A. Vu l article 6, 1 er, VIII, 7, de la loi spéciale du 8 août 1980 de réformes institutionnelles; B. Vu les articles L à L , du Code de la démocratie locale et de la décentralisation; C. Vu l Arrangement international concernant le transport des corps des personnes décédées conclu le 10 février 1937 à Berlin, et l Accord sur le transfert des personnes décédées fait le 26 octobre 1973 à Strasbourg; D. Considérant le cadre européen de libre échange et de libre circulation qui permet aisément de se mouvoir d un pays européen à un autre, de travailler dans un pays membre tout en résidant dans un autre et facilite par conséquent l éparpillement des familles; E. Considérant que les familles des défunts et les entreprises de pompes funèbres se heurtent à de nombreuses difficultés dans le cadre de l organisation de funérailles entre pays limitrophes. Demande au Gouvernement wallon, 1. de consulter les différents intervenants en matière d organisation de funérailles transfrontalières et plus particulièrement entre pays limitrophes; 2. de sensibiliser l État fédéral à cette question de manière à lever progressivement les obstacles et difficultés qui se posent lors du transport du corps d une personne décédée à l étranger dans un pays membre de l Union européenne; 3. d inviter l État fédéral à conclure avec les pays limitrophes de la Belgique de nouveaux accords en vue de faciliter ce transport et d en limiter les coûts liés notamment à des obligations dont le fondement ne s impose plus nécessairement; 4. d encourager le développement de synergies transfrontalières en matière de gestion des dépouilles, notamment en termes de création et de gestion d établissements crématoires. 6

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 PROJET DE DÉCRET 328 (2015-2016) N 3 328 (2015-2016) N 3 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 1 ER DÉCEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET portant assentiment à l accord de coopération entre la Communauté française, la Région wallonne

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 2 DÉCEMBRE 2005 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 2 DÉCEMBRE 2005 PROJETS DE DÉCRET 273 (2005-2006) N 2 274 (2005-2006) N 2 273 (2005-2006) N 2 274 (2005-2006) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 2 DÉCEMBRE 2005 PROJETS DE DÉCRET portant assentiment à l Accord de coopération entre

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET 266 (2014-2015) N 2 266 (2014-2015) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJET DE DÉCRET portant assentiment à l accord de coopération du 15 juillet 2014 entre l État fédéral, la Région

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET 270 (2014-2015) N 2 270 (2014-2015) N 2 271 (2014-2015) N 2 271 (2014-2015) N 2 272 (2014-2015) N 2 272 (2014-2015) N 2 273 (2014-2015) N 2 273 (2014-2015) N 2 274 (2014-2015) N 2 274 (2014-2015) N 2 275

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET 681 (2007-2008) N 2 681 (2007-2008) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET visant à instaurer un fonds budgétaire en matière de financement du Système intégré de gestion

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 FÉVRIER 2015 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 FÉVRIER 2015 PROJETS DE DÉCRET 119 (2014-2015) N 2 120 (2014-2015) N 2 119 (2014-2015) N 2 120 (2014-2015) N 2 121 (2014-2015) N 2 121 (2014-2015) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 FÉVRIER 2015 PROJETS DE DÉCRET portant assentiment

Plus en détail

LA COOPERATION sanitaire et médicomédico-sociale TRANSFRONTALIERE PROJET INTERREG IV COSANTRAN LIEGE 12 06 2014 Henri LEWALLE 1 A L ORIGINE L ORIGINE La démarche de coopération transfrontalière francofranco-belge

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 26 OCTOBRE 2015 PROJET DE DÉCRET RAPPORT. présenté au nom de la Commission du budget et de la fonction publique

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 26 OCTOBRE 2015 PROJET DE DÉCRET RAPPORT. présenté au nom de la Commission du budget et de la fonction publique 302 (2015-2016) N 2 302 (2015-2016) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 26 OCTOBRE 2015 PROJET DE DÉCRET abrogeant l assimilation de bpost à l État en matière de fiscalité régionale wallonne, prévue

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

Energie - réseaux électriques intelligents transfrontaliers Cross-border Healthcare Networks

Energie - réseaux électriques intelligents transfrontaliers Cross-border Healthcare Networks CONFERENCE-DEBAT CONFERENCE-DEBATE I. Présentations - Mutualiser les services en transfrontalier : l exemple de l énergie et de la santé I. Presentations - Mutualising public services: The example of Energy

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET 25 (SE 2014) N 2 25 (SE 2014) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET visant à créer un «Explorateur de droits», outil d aide à l information sur tous les droits des citoyens

Plus en détail

LE DÉCÈS D UN PROCHE 1

LE DÉCÈS D UN PROCHE 1 LE DÉCÈS D UN PROCHE 1 Le décès d un proche Vous souhaitez prendre des dispositions anticipatives (dernières volontés, don d organes, don de corps à la Science, euthanasie ). Vous devez faire face au décès

Plus en détail

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ;

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ; ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacy.fgov.be/ COMMISSION DE

Plus en détail

PA R L E M E N T WA L L O N

PA R L E M E N T WA L L O N 697 (2003-2004) N 3 697 (2003-2004) N 3 PA R L E M E N T WA L L O N S E S S I O N 2 0 0 3-2 0 0 4 26 AVRIL 2004 P ROJET DE DÉCRET modifiant le décret du 5 décembre 1996 relatif aux intercommunales wallonnes

Plus en détail

OBJET : DEMOGRAPHIE - AFFAIRES GENERALES

OBJET : DEMOGRAPHIE - AFFAIRES GENERALES ALF/Aff. Générales SEANCE DU 7 DECEMBRE 2006 N 3 OBJET : DEMOGRAPHIE - AFFAIRES GENERALES Présentation du rapport annuel d activité du Syndicat Intercommunal Funéraire de la Région Parisienne (SIFUREP).

Plus en détail

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006

AVIS. Objet : Réf. : CWEDD/06/AV.371. Liège, le 06 avril 2006 AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.371 Liège, le 06 avril 2006 Objet : - Avant-projet de décret portant transposition de la Directive 2003/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 novembre 2003 concernant

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 26 SEPTEMBRE 2005 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 26 SEPTEMBRE 2005 PROJET DE DÉCRET 225 (2005-2006) N 1 225 (2005-2006) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 26 SEPTEMBRE 2005 PROJET DE DÉCRET modifiant le décret du 25 mars 2004 relatif à l agrément et à l octroi de subventions aux agences

Plus en détail

A V I S N 1.857 ----------------------- Séance du mardi 16 juillet 2013 ------------------------------------------

A V I S N 1.857 ----------------------- Séance du mardi 16 juillet 2013 ------------------------------------------ A V I S N 1.857 ----------------------- Séance du mardi 16 juillet 2013 ------------------------------------------ Travailleurs domestiques : projet d arrêté royal portant modification de l arrêté royal

Plus en détail

PARLEMENT WALLON LUNDI 9 FEVRIER 2009 A 14 H 15 BULLETIN DES TRAVAUX SÉANCE PUBLIQUE DE COMMISSION

PARLEMENT WALLON LUNDI 9 FEVRIER 2009 A 14 H 15 BULLETIN DES TRAVAUX SÉANCE PUBLIQUE DE COMMISSION PARLEMENT WALLON LUNDI 9 FEVRIER 2009 A 14 H 15 BULLETIN DES TRAVAUX SÉANCE PUBLIQUE DE COMMISSION COMMISSION DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DES TRANSPORTS, DE L ÉNERGIE ET DU LOGEMENT La Commission de

Plus en détail

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM)

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM) DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Bureau de l emploi territorial Paris, le 20 avril 2009 et de la protection sociale FP3

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION 298 (2015-2016) N 1 298 (2015-2016) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 29 SEPTEMBRE 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à renforcer l information et l accessibilité des personnes en situation de

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 21 du Conseil supérieur du logement du 30 juin 2010 sur la valorisation du droit de superficie. Le Ministre du logement, suite à une interpellation parlementaire (1),

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/280 DÉLIBÉRATION N 12/078 DU 4 SEPTEMBRE 2012 RELATIVE À L ÉCHANGE MUTUEL DE DONNÉES D IDENTIFICATION ENTRE L OFFICE

Plus en détail

Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle»

Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle» Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle» (Du 5 mars 2012) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Le

Plus en détail

Monsieur le directeur de la caisse nationale d assurance vieillesse (CNAV),

Monsieur le directeur de la caisse nationale d assurance vieillesse (CNAV), Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l Etat Ministère des solidarités et de la cohésion sociale DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

Circulaire n 4981 du 05/09/2014

Circulaire n 4981 du 05/09/2014 Circulaire n 4981 du 05/09/2014 Application "PLAF" : transmission des places disponibles dans l'enseignement fondamental Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre

Plus en détail

Newsletter n 17 Service de Santé Mentale

Newsletter n 17 Service de Santé Mentale Newsletter n 17 Service de Santé Mentale Namur, le 02 février 2012 Bonne année 2012 Comme le veut la tradition, l ensemble du personnel de la Direction des soins ambulatoires souhaite aux équipes des services

Plus en détail

EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER

EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER Rapport présenté par Mme BOUILLET-LAROUSSE au nom des Commissions juridique et du travail et des questions

Plus en détail

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi n 91-14 du 11 février 1991 Article Premier Il est institué un Médiateur de la République, autorité indépendante qui reçoit, dans les conditions

Plus en détail

Et je souhaiterais m'attarder plus spécifiquement sur les retombées de ces décisions au niveau des communes.

Et je souhaiterais m'attarder plus spécifiquement sur les retombées de ces décisions au niveau des communes. Parlement wallon G roupe Socialiste SECRETARIAT 081/259.572 secretariat@ps-pw.be Rue Notre-Dame 9 5000 Namur Fax : 081/ 230.945 INTERPELLATION DU DEPUTE DANIEL SENESAEL A MONSIEUR PHILIPPE COURARD, MINISTRE

Plus en détail

I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité

I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité I N A M I Institut National d'assurance Maladie Invalidité CIRCULAIRE AUX KINESITHERAPEUTES 2008/1 SOINS DE SANTE Correspondant : Tél. : 02/739.74.79 E-mail : kine@inami.fgov.be Website : www.inami.be

Plus en détail

Organisation successorale internationale: analyse de droit international privé. Conseil de l Union européenne Comité du personnel 20 juin 2013

Organisation successorale internationale: analyse de droit international privé. Conseil de l Union européenne Comité du personnel 20 juin 2013 Organisation successorale internationale: analyse de droit international privé Conseil de l Union européenne Comité du personnel 20 juin 2013 Plan de l exposé Introduction Les conséquences civiles Les

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs les actionnaires, En application des dispositions de l article L. 225-37, alinéa 6, du Code de commerce,

Plus en détail

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER 1 DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER A L OCCASION DE LA RENCONTRE SUR «L ARRIVEE DE L ENFANT EN FRANCE : LA FIN DU PROCESSUS D ADOPTION?» (Centre

Plus en détail

Brevet Professionnel

Brevet Professionnel Brevet Professionnel ASSURANCES E32 Communication professionnelle orale Durée : 20 +20 Coefficient : 2 Session 2014 Ce sujet se compose de 5 pages, numérotées de 1/5 à 5/5. Dès que le sujet vous est remis,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

- du lundi au vendredi : de 8 H à 18 H - le samedi en cas de force majeure ou de besoin exceptionnel

- du lundi au vendredi : de 8 H à 18 H - le samedi en cas de force majeure ou de besoin exceptionnel Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu la Loi N 93-23 du 8 janvier 1993 relative à la législation dans le domaine funéraire, Vu la Loi N 2008-1350 du 19 décembre 2008 relative à la législation

Plus en détail

Quelle imposition en cas de sortie de zone jusqu en 2008? 45 jours par année civile

Quelle imposition en cas de sortie de zone jusqu en 2008? 45 jours par année civile L imposition des traitements et salaires du travailleur frontaliers franco-belge après la publication de l avenant à la convention fiscale franco-belge du 12/12/2008. L avenant à la convention fiscale

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD!

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! TIERS PAYANT des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! La généralisation du tiers payant à l ensemble des soins de ville avant 2017 fait partie des mesures

Plus en détail

Téléphonie mobile et itinérance Les offres actuelles des opérateurs sont-elles adaptées à notre région frontalière?

Téléphonie mobile et itinérance Les offres actuelles des opérateurs sont-elles adaptées à notre région frontalière? Téléphonie mobile et itinérance Les offres actuelles des opérateurs sont-elles adaptées à notre région frontalière? Dans le secteur de la téléphonie mobile, les frontières européennes ne sont pas encore

Plus en détail

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur 632.14 du 12 octobre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 15, al. 1, de la loi du 9 octobre 1986 sur le tarif des douanes

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 24 FÉVRIER 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION. visant la centralisation régionale des garanties locatives *

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 24 FÉVRIER 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION. visant la centralisation régionale des garanties locatives * 131 (2014-2015) N 4 131 (2014-2015) N 4 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 24 FÉVRIER 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant la centralisation régionale des garanties locatives * déposée par MM. Dermagne,

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) OMPI PCT/R/1/23 ORIGINAL : anglais DATE : 18 mai 2001 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) COMITÉ SUR LA

Plus en détail

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004)

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004) Texte original Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif aux activités communes d instruction et d entraînement des armées françaises et de l armée suisse

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

LOIS. L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

LOIS. L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : LOIS LOI n o 2007-1775 du 17 décembre 2007 permettant la recherche des bénéficiaires des contrats d assurance sur la vie non réclamés et garantissant les droits des assurés (1) NOR : ECEX0710947L L Assemblée

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/198 DÉLIBÉRATION N 08/075 DU 2 DÉCEMBRE 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CONTENUES

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CHAMBRE FUNÉRAIRE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CHAMBRE FUNÉRAIRE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CHAMBRE FUNÉRAIRE ARTICLE 1 : La chambre funéraire Zone artisanale de l'ayguette a été autorisée par arrêté du Préfet du Vaucluse en date du 20 mai 2003. La vérification de conformité,

Plus en détail

------ GAP, le 17 juin 2009

------ GAP, le 17 juin 2009 Liberté Egalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PREFECTURE DES HAUTES-ALPES DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES ------ GAP,

Plus en détail

Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée

Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée 4 Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques : une réforme réalisée PRESENTATION Le Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, est un organisme chargé, par

Plus en détail

COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE

COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE DEPARTEMENT DE L ESSONNE COMMUNE DE VILLIERS SUR ORGE Enquête publique à la modification du Plan Local d Urbanisme de la commune CONCLUSIONS MOTIVÉES Enquête : «Modification du PLU Commune de Villiers

Plus en détail

Funerailles et Sepultures

Funerailles et Sepultures Collection Orange John ROBERT Conseiller ä l'union des Villes et Communes de Wallonie Funerailles et Sepultures Troisieme edition Vanden Broele Brügge Table des matieres Avant-propos Remerdements Table

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Personnel MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction des professions

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

Cumul d activités & protection sociale

Cumul d activités & protection sociale Cumul d activités & protection sociale Avec le soutien financier de EURES Contributeurs CUMUL D ACTIVITéS ET PROTECTION SOCIALE EURES est un réseau européen créé en 1993 par la Commission européenne avec

Plus en détail

Accord-cadre sur le congé parental

Accord-cadre sur le congé parental (14 décembre 1995) Préambule L accord-cadre ci-joint représente un engagement de l UNICE, du CEEP et de la CES à mettre en place des prescriptions minimales sur le congé parental, en tant que moyen important

Plus en détail

La participation au financement de la protection sociale complémentaire

La participation au financement de la protection sociale complémentaire F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 La participation au financement de la protection sociale complémentaire L E S S E N T I E L Le décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011 (JO du 10 novembre 2011) pris pour

Plus en détail

PARLEMENT WALLON COMMISSION DES AFFAIRES GÉNÉRALES ET DES RELATIONS INTERNATIONALES BULLETIN DES TRAVAUX

PARLEMENT WALLON COMMISSION DES AFFAIRES GÉNÉRALES ET DES RELATIONS INTERNATIONALES BULLETIN DES TRAVAUX PARLEMENT WALLON COMMISSION DES AFFAIRES GÉNÉRALES ET DES RELATIONS INTERNATIONALES BULLETIN DES TRAVAUX Date : lundi 15 juin 2015 Heure : 14h05 Lieu : Parlement wallon, Bâtiment Saint Gilles, rue Notre

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/11/142 DÉLIBÉRATION N 11/092 DU 6 DÉCEMBRE 2011 RELATIVE À L ÉCHANGE MUTUEL DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE L

Plus en détail

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Dr Lucette MIGNIEN Médecin du travail

Plus en détail

Circulaire aux hôpitaux

Circulaire aux hôpitaux Avez-vous des questions ou souhaitez-vous des informations supplémentaires? Envoyez un courriel au frontdesk à l adresse suivante question@miis.be Ou prenez contact avec nous au 02 508 85 86 Le Ministre

Plus en détail

03.460. Initiative parlementaire

03.460. Initiative parlementaire 03.460 Initiative parlementaire Procédures de la délégation des Commissions de gestion et enquêtes disciplinaires ou administratives de la Confédération menées parallèlement et sur un même objet Rapport

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE. (3 septembre 2012)

NOTE CIRCULAIRE. (3 septembre 2012) Direction Protocole Service P1.1 NOTE CIRCULAIRE LE STATUT PRIVILEGIE DES CONJOINT(E)S ET DES PARTENAIRES LEGAUX (LEGALES) NON-MARIE(E)S DES MEMBRES DU PERSONNEL DES POSTES CONSULAIRES (3 septembre 2012)

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant n 6 entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES ET DES ACHATS 2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 Mesdames, Messieurs, PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 26 OCTOBRE 2015

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 26 OCTOBRE 2015 321 (2015-2016) N 1 321 (2015-2016) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 26 OCTOBRE 2015 MISE EN OEUVRE DE L ARTICLE 15 DU DÉCRET DU 12 FÉVRIER 2004 RELATIF AU STATUT DE L ADMINISTRATEUR PUBLIC RAPPORT

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 10737-A

Secrétariat du Grand Conseil PL 10737-A Secrétariat du Grand Conseil PL 10737-A Date de dépôt : 29 mars 2011 Rapport de la Commission des finances chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi concernant le traitement

Plus en détail

SUBSIDIARITÉ. Vu le Traité établissant une Constitution pour l Europe, spécialement l article I 11, 3, du projet de Constitution;

SUBSIDIARITÉ. Vu le Traité établissant une Constitution pour l Europe, spécialement l article I 11, 3, du projet de Constitution; SUBSIDIARITÉ Accord de coopération entre les Chambres législatives fédérales, les parlements des Communautés et les parlements des Régions visant la mise en œuvre du Protocole sur l application des principes

Plus en détail

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : CHAPITRE 1 er. Dispositions relatives à l allègement de la fiscalité immobilière Article premier L article 44 du Code des

Plus en détail

Obsèques. (Financement) L assurance tranquillité pour vos proches. Prévoyance. Seniors. Vos Garanties - 2007. Garantie Viagère

Obsèques. (Financement) L assurance tranquillité pour vos proches. Prévoyance. Seniors. Vos Garanties - 2007. Garantie Viagère P R É V O Y A N C E Prévoyance (Financement) Obsèques Seniors L assurance tranquillité pour vos proches Vos Garanties - 2007 Garantie Viagère Souscription possible jusqu à 84 ans Aucune formalité médicale

Plus en détail

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES LE CONSEIL, Vu l article 5 (b) de la Convention relative à l Organisation de Coopération

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» CSSS/10/043 DÉLIBÉRATION N 10/022 DU 6 AVRIL 2010 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA BANQUE

Plus en détail

Sans formalités médicales

Sans formalités médicales Sans formalités médicales Tout prévoir aujourd hui pour vivre sereinement demain SwissLife Obsèques Les obsèques restent un sujet tabou et pourtant nous serons tous concernés un jour. Avec une dépense

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Initiative parlementaire Nom et droit de cité des époux. Egalité

Initiative parlementaire Nom et droit de cité des époux. Egalité ad 03.428 Initiative parlementaire Nom et droit de cité des époux. Egalité Rapport de la Commission des affaires juridiques du Conseil national du 22 août 2008 Avis du Conseil fédéral du 12 décembre 2008

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

PROJET DE LOI -------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention

PROJET DE LOI -------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1100807L/Bleue-1 PROJET DE LOI autorisant l approbation du protocole d amendement et d adhésion de la Principauté d Andorre

Plus en détail

CONNAÎTRE. Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT. Synthèse. les programmes européens

CONNAÎTRE. Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT. Synthèse. les programmes européens Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT avec urop Act CONNAÎTRE les programmes européens Synthèse Édition Décembre 2011 Premier Ministre Ministère de l Agriculture, de l Alimentation,

Plus en détail

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1)

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) Loi modifiant diverses dispositions législatives concernant principalement le processus d attribution des contrats des

Plus en détail

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS :

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : Royaume du Maroc Rabat, le 14 juin 2007 Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires 178 س 2 77 Etrangères et de la Coopération 11/ /08 CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : - Les

Plus en détail

N 471 SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015. Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 mai 2015 PROPOSITION DE LOI

N 471 SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015. Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 mai 2015 PROPOSITION DE LOI N 471 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 mai 2015 PROPOSITION DE LOI relative à certaines recommandations de la Commission nationale des comptes de campagne

Plus en détail

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise

Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu, la Loi de 2001 sur l accise et la Loi sur la taxe d accise Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député Ministre des Finances

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels F H/LD/WG/5/3 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 OCTOBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 18 décembre 2008 portant homologation de la charte d accessibilité pour renforcer l effectivité

Plus en détail

La surveillance prudentielle du secteur financier

La surveillance prudentielle du secteur financier La surveillance prudentielle du secteur financier Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre

Plus en détail

Le 25 mai 2014 auront lieu les élections européennes.

Le 25 mai 2014 auront lieu les élections européennes. Note à l attention des représentants de la presse Campagne d information et de sensibilisation concernant l inscription des non- Luxembourgeois sur les listes électorales dans le cadre des élections européennes

Plus en détail

Circulaire AI n o 182 du 18 juillet 2003

Circulaire AI n o 182 du 18 juillet 2003 _ Circulaire AI n o 182 du 18 juillet 2003 Accords bilatéraux avec l UE et l'aele Avec le bulletin n 118 du 30 septembre 2002 et la circulaire AI n 176 du 13 mars 2003, des réponses ont été apportées à

Plus en détail