1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES"

Transcription

1 Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de boulangerie). Nous allons apprendre à la «faire parler», à exploiter cette mine d'informations pour mieux connaître sa clientèle et ainsi améliorer sans cesse sa politique commerciale. Nous allons voir pourquoi le lourd travail de structuration mené dans le chapitre précédent va maintenant porter ses fruits 1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES A. Les logiciels Une base de données contient l'ensemble des données informatisées d'un système d'information, structurées dans des tables, en respectant les règles de construction du modèle relationnel. Pour créer physiquement (sur le disque dur de l'ordinateur) et exploiter une base de données, il faut avoir recours à un logiciel spécialisé, appelé «système de gestion de bases de données relationnelles» (SGBDR). L'entreprise orientera le choix de son SGBDR en fonction de ses besoins et de ses moyens financiers : pour gérer des bases de données très importantes, elle pourra utiliser un logiciel tel que Oracle (leader mondial), Sybase, SQL Server, Informix ou DB2 ; si ses moyens et ses besoins sont plus limités, elle pourra se tourner vers des logiciels tels que Microsoft Access, Paradox ou Foxpro ; enfin, si l'entreprise ne veut pas investir de budget important et/ou si elle veut héberger sa base de données sur un serveur Web, elle pourra utiliser MySQL, qui est gratuit. B. La structuration de la base de données La structure de la base de données est l'ensemble des structures de toutes les tables et des liens (des relations) qui existent entre elles. La plupart des SGBDR permettent de représenter graphiquement le schéma relationnel de la base de données. Cette possibilité facilite grandement la mise en place et la vérification de la structure de la base de données. Dans l'activité 1, le schéma relationnel de la base FACTURATION, tel que le propose Access, vous est présenté. C. La maintenance de la base de données Pour être utile, une base de données doit être constamment mise à jour. Le SGBDR permet donc de créer de nouveaux enregistrements, de les corriger éventuellement ou d'en supprimer. Ce travail de maintenance est primordial pour éviter les erreurs qui sont mauvaises pour l'image de l'entreprise et entraînent des coûts inutiles. Exemple : Des courriers expédiés à une adresse erronée entraînent des dépenses d'affranchissement inutiles. GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 1 sur 7

2 2. L'EXPLOITATION DE LA BASE DE DONNEES Il s'agit essentiellement d'interroger la base de données afin d'en extraire les informations souhaitées par l'utilisateur. A. La requête d'interrogation Une requête d'interrogation est une question que l'on pose à une base de données pour en extraire des informations. Elle pourra porter sur une ou plusieurs tables en fonction de l'endroit où sont stockés les renseignements à extraire. Le résultat de la requête se présentera sous la forme d'une nouvelle table où seront rassemblés les renseignements demandés. Cette interrogation de la base de données est élaborée en utilisant des "outils" appelés «opérations relationnelles». B. Les opérations relationnelles 1. La projection La projection est une opération qui consiste à ne retenir qu'une partie des champs (colonnes) d'une table lorsque l'on interroge la base de données. La projection aboutira ainsi à la création d'une nouvelle table plus étroite que celle qui a été interrogée. Exemple : La liste présentant uniquement le nom des clients et le montant de leurs achats est obtenue par projection des champs concernés à partir de la table CLIENTS. 2. Le tri Le tri consiste à ordonner les lignes d'une table en fonction d'un critère. On précise alors si le tri est croissant ou décroissant. Exemple : La liste des clients triés par ordre alphabétique. Le critère est le nom de l'entreprise cliente. Ce classement des enregistrements de la table peut se faire avec plusieurs critères si nécessaire. Exemple : La liste des clients triés par catégorie, en utilisant le code de la catégorie comme premier critère, puis le nom de l'entreprise comme second critère. 3. La sélection La sélection (appelée aussi «restriction») est une opération qui consiste à ne retenir que certaines lignes (ou enregistrements) de la table en fonction d'un critère (un champ de la table). Cette opération se réalise par l'intermédiaire d'un opérateur de comparaison ou comparateur (=, <>, >, <, >=, <=, comme). On fixe la valeur souhaitée au critère et chaque enregistrement est comparé à celleci. Le logiciel ne retient que les enregistrements pour lesquels la valeur du champ est égale à celle fixée au critère. L'ensemble critère, opérateur et valeur s'appelle une proposition; elle ne peut prendre que deux valeurs: «vrai» ou «faux». Exemple : La liste des clients de la catégorie «HYP». La proposition est: Code de la catégorie = "HYP". 4. La jointure Si l'on veut afficher des informations provenant de plusieurs tables, il faut pouvoir établir des correspondances entre celles-ci. On peut, par exemple, faire correspondre à chaque client le nom de sa ville de résidence (présent dans la table VILLES) grâce au code postal (présent dans la tables (VILLES et dans la table CLIENTS). Pour réaliser ce recoupement d'informations, on effectue une opération appelée «jointure». La jointure s'opère entre deux tables en associant la clé primaire de l'une des tables à la clé étrangère correspondante de l'autre. L'association fonctionne lorsque les deux clés ont la même valeur Exemple : La liste des clients avec leur identité et leur adresse complète : - l'identité (Code de la catégorie, N client dans la catégorie, Nom de l'entreprise) de chaque client se trouve dans la table CLIENTS. Leur adresse (Adresse, Suite, Code postal) se trouve en partie dans CLIENTS et le Nom de la ville dans VILLES; - ces deux tables sont liées puisque le champ Code postal dans la table CLIENTS est la clé étrangère qui référence le Code postal de la clé primaire de la table VILLES Ces quatre opérateurs peuvent être combinés pour aboutir à des requêtes très précises. Exemple : La requête donnant, triés par ordre alphabétique, les noms et adresses complètes des clients de la catégorie «HYP», combine une projection, un tri, une sélection et une jointure. GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 2 sur 7

3 C. La programmation des requêtes avec le langage SQL Pour transmettre ses requêtes au SGBDR, l'utilisateur doit les transcrire dans un langage informatique compréhensible par le logiciel. Ce langage, constitué d'un ensemble de commandes comprises par tous les SGBDR, s'appelle «langage structuré d'interrogation» (Structured Query Language en anglais). Il est souvent désigné par le sigle SQL 1. Faire une projection en SQL Les mots du langage utilisés sont: Select, qui indique au SGBDR la liste des champs à afficher. Toutes les requêtes d'interrogation commencent donc par ce mot; from, suivi du nom de la table, qui indique à partir de quelle table seront extraites les informations. Il est donc présent dans toutes les requêtes. Exemple : La requête SQL suivante projette, à partir de la table CLIENTS, une liste comportant les champs mentionnés après Select. Select CLIENTS.Code_categorie, CLIENTS.N _client, CLIENTS.Nom_entreprise, CLIENTS.Montant_achats From CLIENTS; Appelons cette première requête R Faire un tri en SQL En plus des deux mots précédents, pour programmer un tri on utilise : Order by, suivi du nom du champ sur lequel on veut le tri. On termine la requête par asc si l'on veut un tri croissant ou desc pour un tri décroissant. Exemple : Liste des clients triés par ordre alphabétique. Supposons que les champs soient les mêmes que dans la requête précédente R01. Il suffit donc de trier R01 sur le champ Nom de l'entreprise de façon croissante. En SQL, si la requête R01 a été enregistrée, on peut programmer : Select * from R01 Order by CLIENTS.Nom_entreprise asc; Le caractère * représente tous les champs de la table. 3. Faire une sélection en SQL Le mot utilisé est: Where, suivi du nom du critère, d'un opérateur de comparaison et de la valeur recherchée pour le critère. Exemple : On souhaite obtenir la liste des clients de la catégorie «HYP». En SQL, on écrira : Select * from CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie="HYP"; Where exprime la sélection. GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 3 sur 7

4 4. Faire une jointure en SQL La jointure s'opère entre deux tables liées entre elles, en associant la clé primaire de l'une à la clé étrangère de l'autre. L'association fonctionne lorsque les deux clés ont la même valeur. La jointure sera mentionnée comme critère de sélection dans la clause WHERE TABLE1.cle_primaire=TABLE2.cle_etrangere (ne seront alors affichés que les enregistrements des tables TABLE1 et TABLE2 dont l'identifiant est le même). Exemple : La liste des clients avec leur identité et leur adresse complète : - l'identité de chaque client se trouve dans la table CLIENTS. Leur adresse (Adresse, Suite, Code postal) se trouve en partie dans CLIENTS et le Nom de la ville dans VILLES; - ces deux tables sont liées puisque la clé étrangère Code postal de la table CLIENTS référence Code postal, clé primaire de la table VILLES. En SQL, on écrira : Select CLIENTS.Code_categorie, CLIENTS.N _client, CLIENTS.Nom_entreprise, CLIENTS.Adresse, CLIENTS.Suite, VILLES.Code_postal, VILLES.Nom_ville From CLIENTS, VILLES Where VILLES.Code_postal = CLIENTS.Code_postal; 5. Les opérateurs logiques Nous en étudierons trois : ET, OU et ENTRE. Ils peuvent se combiner entre eux. L'opérateur ET Les deux conditions doivent être satisfaites simultanément. Exemple : Liste des clients dans l'ordre alphabétique (uniquement leur identité et le montant de leurs achats) qui sont des hypermarchés ET qui ont acheté à ce jour plus de Cette liste peut être établie par deux requêtes successives : la liste des clients qui sont des hypermarchés puis, à partir de cette liste, celle des clients qui ont acheté pour plus de ou, plus simplement, grâce à l'opérateur ET En SQL, And traduit le ET logique : Select CLIENTS.Code_categorie, CLIENTS.N _client, CLIENTS.Nom_entreprise, CLIENTS.Montant_achats From CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie="HYP" And CLIENTS.Montant_achats > Order by CLIENTS.Nom_entreprise asc; L'opérateur OU Exemple : Quels sont les clients suivis par le représentant «R 1» OU qui sont des hypermarchés? Il suffit que l'une des deux conditions soit satisfaite: certains clients répondent aux deux critères (les clients n O5 HYP001 et HYP002), d'autres à l'un des deux (HYP003 parce que c'est un hypermarché et SUP001 parce qu'il est suivi par le représentant n R l). En SQL, Or traduit le OU logique. Select * from CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie = "HYP" Or CLIENTS.Suivie_representant = "R1"; L'opérateur ENTRE Exemple : Quels sont les clients dont le chiffre d'affaires est compris entre et ? Select * from CLIENTS Where CLIENTS.Montant_achats Between And 20000; GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 4 sur 7

5 3. LES FONCTIONS D'AGREGATION Les fonctions d'agrégation permettent d'effectuer des calculs statistiques à partir des données d'une table. Elles sont au nombre de cinq : le comptage, la somme, la moyenne, le maximum et le minimum. A. Le comptage des enregistrements d'une table La fonction de comptage permet de dénombrer le nombre d'occurrences d'une table. En SOL, le comptage s'exprime sous la forme Count(*). Exemple 1 : Combien y a-t-il de clients? Select count(*) As [Nombre de clients] From CLIENTS; On obtient le résultat suivant : Nombre de clients 9 Exemple 2 : Combien y a-t-il d'hypermarchés parmi nos clients? Select count(*) As [Nombre de clients] From CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie = "HYP"; B. La somme Cette fonction permet de totaliser les montants d'un champ numérique. En SOL, elle s'exprime sous la forme suivante : Sum(Nom du champ). Exemple 1 : Quelle est la somme des achats de tous les clients? Select Sum(CLIENTS.Montant_achats) As [Somme des achats] From CLIENTS; Exemple 2 : Quelle est la somme des achats des clients du représentant «R 1»? Select Sum(CLIENTS.Montant_achats) As [Somme des achats] From CLIENTS Where CLIENTS.Suivie_representant = "R1"; C. La moyenne La fonction moyenne calcule la moyenne arithmétique des valeurs d'un champ numérique. En SOL, elle s'exprime sous la forme : Avg(Nom du champ). En anglais, average signifie «moyenne». Exemple : Quelle est la moyenne des achats des boulangeries? Select Avg(CLIENTS.Montant_achats) As [Moyenne des achats] From CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie = "BOU"; D. Le maximum et le minimum Ces fonctions permettent d'identifier les occurrences qui présentent, pour un champ donné, la valeur la plus élevée ou la plus faible. En SQL, elles s'écrivent sous la forme : Max(Nom du champ) et Min(Nom du champ). Exemple : Quel est le montant maximum des achats d'un client? Select Max(CLIENTS.Montant_achats) As [Montant maximum] From CLIENTS; GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 5 sur 7

6 Fiche outil sur le Langage SQL Représenter les flux d'informations consiste à analyser les échanges d'informations au sein du système d'information d'une organisation (entreprise, administration ou association) et avec d'autres systèmes d'information. Cette étude permet de produire un diagramme de flux. Ce diagramme donne une vue d ensemble de la circulation de l information entre les acteurs qui participent à la réalisation de l activité étudiée. Définition Le Structured Query Langage est un langage informatique normalisé utilisé par tous les Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnels. Il a été conçu pour permettre à un utilisateur non informaticien de mettre à jour et d interroger une base de données. Syntaxe type d'une requête SELECT liste des champs projetés FROM liste des tables utilisées WHERE critères de jointure AND critères de sélection ORDER BY critère de tri ; Une requête commence toujours par le mot SELECT et se termine toujours par un point-virgule. Démarche de réalisation d'une requête GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 6 sur 7

7 Les questions à se poser 1. Quels sont les champs qui doivent figurer dans la feuille de réponse? 2. Quelles sont les tables nécessaires? 3. Si plusieurs tables sont nécessaires, quel(s) champ(s) les relient? Quel(s) critère(s) de sélection retenir? 4. Doit-on afficher les lignes de la feuille de réponse dans un certain ordre? Les instructions à utiliser SELECT FROM WHERE "Quand" ORDER BY Suivies. Des champs (attributs) projetés*. Les champs sont séparés par une virgule. Du nom des tables utilisées. Les noms des tables sont séparés par une virgule. Du ou des critères de jointure* Entre deux critères de jointure est inséré l opérateur logique AND (et). Entre les critères de jointure et les critères de sélection est inséré l opérateur logique AND (et). Du ou des critère(s) de sélection* Les critères de sélection sont reliés entre eux par des opérateurs logiques : AND (et) ou OR (ou). Des champs* faisant l objet d un tri. Après le champ doit figurer l ordre de tri : ASC (croissant) ou DESC (décroissant). * Chaque champ est toujours précédé du nom de la table dont il est issu Table1.champ2 Quelques compléments Select L opérateur DISTINCT placé après l instruction SELECT permet d éviter les doublons (répétition d une même ligne). Le joker * placé après le nom d une table permet d afficher tous les champs de la table. Le mot clé AS placé après un champ permet de renommer le champ ou de nommer un champ calculé. Quelques fonctions statistiques : AVG() Moyenne des valeurs d une colonne SUM() Somme des valeurs d une colonne MAX() Valeur maximale d une colonne MIN() Valeur Minimale d une colonne ROUND() Arrondi COUNT() Nombre de valeurs d une colonne Where Lorsque la sélection porte sur du texte, la valeur de comparaison doit être mise entre guillemets : "Texte". Lorsqu elle porte sur une date, la date au format mm/jj/aaaa doit être entourée de dièses : #date#. Pour une requête paramétrée (son but : afficher une boite de dialogue invitant l utilisateur à spécifier le critère de sélection), le texte doit être saisi entre crochets : [Message]. L opérateur LIKE signifie «Comme». Il est placé après le champ commençant par (valeur de comparaison). Le joker * remplace n importe quelle chaîne de caractères, _ remplace un caractère et un seul. Des opérateurs de comparaison : = égal < inférieur > supérieur <= inférieur ou égal >= supérieur ou égal <> différent Between entre GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 7 sur 7

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE Cas Neptune hôtel Base de données et langage SQL Propriété Intitulé long Formation concernée Matière Notions Transversalité Présentation Description Neptune Hôtel. L interrogation d une base de données

Plus en détail

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS Activité 15 Requêtes S.Q.L. Objectif Interroger une base de données avec des requêtes SQL. Fiche de savoir associée Ressource à utiliser Csi1Projets.pdf (Dossier 4) B.1.1.b. 1 En cliquant sur l'objet "Requêtes"

Plus en détail

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3 Access Les requêtes SOMMAIRE Travailler avec les requêtes... 3 A) Créer une requête sélection en mode QBE... 3 B) Exécuter une requête à partir du mode Modifier (QBE)... 3 C) Passer du mode Feuille de

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Introduction L'étude des requêtes d'interrogation de la base de données est séparée en deux parties : - Une première partie permet de revoir le langage

Plus en détail

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du Proyecto FAO COPEMED Universidad de Alicante Ramón y Cajal, 4 03001 - Alicante, España GCP/REM/057/SPA Web : www.fao.org/fi/copemed Tel : +34 96 514 59 79 Fax : +34 96 514 59 78 Email : copemed@ua.es Formation

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE SQL

INITIATION AU LANGAGE SQL ECOLE NATIONALE DES INGENIEURS DES TRAVAUX AGRICOLES DE BORDEAUX DEPARTEMENT ENTREPRISE ET SYSTEMES UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE ET GENIE DES EQUIPEMENTS ~o~o~o~ INITIATION AU LANGAGE SQL Notes de cours

Plus en détail

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE Openoffice Base est un SGBDR : Système de Gestion de Base de Données Relationnelle. L un des principaux atouts de ce logiciel est de pouvoir gérer de façon efficace et rapide

Plus en détail

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL 1. Définitions Clause : mot-clé Requête : interrogation ou action structurée sur la BD Requête d interrogation composée de l ensemble des clauses :

Plus en détail

Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion

Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion 1 Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion 2.3- La base de données THÈMES SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION

SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION Année universitaire 20015-2016 Masters Économie Société - Finances Informatique appliquée SGBD Pierre-Henri GOUTTE La requête de sélection

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet La saisie et l'impression des données Les formulaires de saisie Les formulaires de saisie jouent deux rôles importants : - la mise en forme des

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

Memo : Fonctions SQL

Memo : Fonctions SQL Bases de Données Avancées Module A IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Memo : Fonctions SQL I. Sélectionner des données Sélectionner toutes les colonnes de la table Séléctionner seulement

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

SQL Requêtes simples. Outline ... A.D., S.B. Février 2013. .1 Introduction. .2 Requêtes mono-relation. .3 Requêtes multi-relations

SQL Requêtes simples. Outline ... A.D., S.B. Février 2013. .1 Introduction. .2 Requêtes mono-relation. .3 Requêtes multi-relations SQL Requêtes simples BD4 AD, SB Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Février 2013 BD4 (Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/19 Février 2013 1 / 19 Outline 1 2 Requêtes mono-relation

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

Chapitre 4 : Partie3 LANGAGE DE MANIPULATION RELATIONNEL : S Q L

Chapitre 4 : Partie3 LANGAGE DE MANIPULATION RELATIONNEL : S Q L Chapitre 4 : Partie3 LANGAGE DE MANIPULATION RELATIONNEL : S Q L SQL (Structured Query Language) est le langage de manipulation des données relationnelles le plus utilisé aujourd hui. Il est devenu un

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

4D - Référence SQL. Prise en main Utiliser le SQL dans 4D Commandes SQL Règles de syntaxe Transactions Fonctions Annexes

4D - Référence SQL. Prise en main Utiliser le SQL dans 4D Commandes SQL Règles de syntaxe Transactions Fonctions Annexes 4D - Référence SQL Prise en main Utiliser le SQL dans 4D Commandes SQL Règles de syntaxe Transactions Fonctions Annexes Prise en main Introduction Recevoir le résultat d'une requête SQL dans une variable

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

ESTINATION FORMATION Un aller simple vers le savoir-faire INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES

ESTINATION FORMATION Un aller simple vers le savoir-faire INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES ESTINATION FORMATION INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES AVANT PROPOS Ce support de cours est un outil personnel, il ne constitue pas un guide de référence. C'est un outil pédagogique

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Bases de données sous Access

Bases de données sous Access Bases de données sous Access Plan Initiation aux bases de données Application sous Access Structure d une base de données Langages de manipulation de données Algèbre relationnelle (théorique) QBE d Access

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation

Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation Note : divers exercices sont proposés. Leurs corrections se trouvent à la fin du document. Le mot-clé COUNT Combien de modèles d'avion

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

Algèbre Relationnelle et Introduction au Langage SQL

Algèbre Relationnelle et Introduction au Langage SQL T-GSI STAGE RENOVATION - SQL.Chapitre 1 - Algèbre Relationnelle et Introduction au Langage SQL Sources du document : Livre bible Oracle 9i, J. Gabillaud, Editions Eni ; Support Oracle ; ISO Norme 2382:1999

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

SQL : Dans les articles précédents vous avez acquis

SQL : Dans les articles précédents vous avez acquis Fiche technique SQL : les sous-requêtes Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont réalisées en SQL.

Plus en détail

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table Les requêtes de consultation Représente la ma jorité des requêtes SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

L accès aux données, le langage SQL Page 1 / 14

L accès aux données, le langage SQL Page 1 / 14 L accès aux données, le langage SQL Page 1 / 14 Sommaire 1 Présentation... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Le langage SQL... 2 2 Le modèle de donnée utilisé... 4 3 Le langage d'interrogation des données LID...

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS)

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) B T S C G O 2 C O R R I G É D U D E V O I R DOSSIER 2 - ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION (P10) A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) a) Commandes non livrées (2 points) Dans le schéma

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES CORRIGE - CONCEPTION D UNE BASE DE DONNÉES 1 Base de donnée Élève 1.1 Cahier des charges Dans un lycée proposant des formations cpge, les enseignants souhaitent pouvoir

Plus en détail

Chapitre 4 : Le langage SQL

Chapitre 4 : Le langage SQL Chapitre 4 : Le langage SQL Table des matières I) Introduction...2 II) Rappel...2 III) Gestion de la base de données...2 1) Création de la base de données...2 2) Modification de la base de données...2

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

Analyse informatique : la société SBK

Analyse informatique : la société SBK Analyse informatique : la société SBK Document remis au candidat : Le sujet comporte 12 pages numérotées de 1/12 à 12/12. Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition.

Plus en détail

Chapitre 2 La sélection simple

Chapitre 2 La sélection simple 2.1 La sélection simple Chapitre 2 La sélection simple La requête SELECT nous permet d'extraire des données à partir d'une base de données. La clause SELECT est suivie d'une ou de plusieurs colonnes, ce

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

Introduction aux bases de données relationnelles

Introduction aux bases de données relationnelles Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des ases de données» 24 au 27 /06/08 Introduction aux ases de données relationnelles Christine Tranchant-Dureuil UMR

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

1. Introduction...2. 2. Création d'une requête...2

1. Introduction...2. 2. Création d'une requête...2 1. Introduction...2 2. Création d'une requête...2 3. Définition des critères de sélection...5 3.1 Opérateurs...5 3.2 Les Fonctions...6 3.3 Plusieurs critères portant sur des champs différents...7 3.4 Requête

Plus en détail

Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan CORRIGÉ Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan

Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan CORRIGÉ Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan CORRIGÉ Diffusion de médias interactifs au Palais de l Océan Liste des dossiers Barème indicatif Dossier 1 : Organisation du système de diffusion de

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Cours 2 : SQL Structured Query Language

Cours 2 : SQL Structured Query Language Cours 2 : SQL Structured Query Language SQL Langage permettant de définir, manipuler et contrôler les données d une BD relationnelle Objet d une norme de l Institut National Américain de Normalisation

Plus en détail

SQL : Dans l article précédent sur le langage de manipulation

SQL : Dans l article précédent sur le langage de manipulation SQL : extraire des données Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont réalisées en SQL. Dans cet article,

Plus en détail

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 Stage STT050 - Novembre 2000 Page 1 IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 GENERALITES SUR MS-ACCESS Fonctionnalités de MS-ACCESS Access 97 est un produit Microsoft de type SGBDR (Système

Plus en détail

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble?

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble? Chapitre IV Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation Relation : ensemble ou multi-ensemble? Un multi-ensemble (multiset) est une collection d éléments pour laquelle on

Plus en détail

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition)

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition) Introduction 1. Un peu d'histoire 11 2. Les normes SQL 12 3. Description rapide du modèle relationnel 14 3.1 Principaux concepts du modèle relationnel 15 3.2 Principales règles 16 4. Les opérateurs en

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

Partie I du TD 1 au TD 5. Bases de données et MySQL -

Partie I du TD 1 au TD 5. Bases de données et MySQL - Système d information http://www.agroparistech.fr/systeme-d-information.html Partie I du TD 1 au TD 5 - Bases de données et MySQL - Liliana Ibănescu liliana.ibanescu@agroparistech.fr UFR d informatique

Plus en détail

Introduction. Chapitre 1 - Bases

Introduction. Chapitre 1 - Bases Introduction Les bases de données sont une notion très vaste et surtout très importante pour tout développeur. L'utilisation d'une base de donnée augmente considérablement les possibilités d'un programme.

Plus en détail

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire

Plus en détail

Interrogation d une BD

Interrogation d une BD Interrogation d une BD PRINCIPES D INTERROGATION Le résultat d une requête a toujours la forme d une table Résultat d une requête sous forme de table BD=ensemble de tables Algèbre relationnelle n OPERATIONS

Plus en détail

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Moi Je suis étranger J'ai un accent Je me trompe beaucoup en français (et en info, et en math, et...)

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

II. EXCEL/QUERY ET SQL

II. EXCEL/QUERY ET SQL I. AU TRAVAIL, SQL! 1. Qu est-ce que SQL?... 19 2. SQL est un indépendant... 19 3. Comment est structuré le SQL?... 20 4. Base, table et champ... 21 5. Quelle est la syntaxe générale des instructions SQL?...

Plus en détail

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Exercice 1 : requêtes simples Pour traiter de la vente par correspondance on considère la modélisation

Plus en détail

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron Le langage SQL (deuxième partie) 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l algèbre relationnel

Plus en détail

Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre

Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre Synopsis Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre Le SQL (Structured Query Language) est le langage standard de manipulation de données. À ce titre, il est le pilier fondamental de la base PostgreSQL,

Plus en détail

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION Compréhension, développement et mise au point de requêtes d'interrogation Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation

Plus en détail

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION :

2012-2013 INTRODUCTION PRESENTATION : TP1 : Microsoft Access INITITIATION A ACCESS ET CREATION DE TABLES INTRODUCTION Une base de données est un conteneur servant à stocker des données: des renseignements bruts tels que des chiffres, des dates

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Najib TOUNSI Cours à l'usage des premières années informatique Najib TOUNSI - 1 - SOMMAIRE Concepts de Bases Base de Données Système Gestion de Bases de Données Niveau

Plus en détail

Mode d'emploi (Version du 3/2/2011)

Mode d'emploi (Version du 3/2/2011) Enquête sur les seuls contrats, marchés et accords-cadres d un montant unitaire compris entre 20.000 et 90.000 hors taxes Mode d'emploi (Version du 3/2/2011) Alors que le recensement systématique des contrats,

Plus en détail

Jusqu à 14 h : Open Questions! On vous explique ce que vous n avez pas compris lors de la première formation.

Jusqu à 14 h : Open Questions! On vous explique ce que vous n avez pas compris lors de la première formation. Bienvenue! Jusqu à 14 h : Open Questions! On vous explique ce que vous n avez pas compris lors de la première formation. Téléchargez les logiciels nécessaires pour cette formation : http ://formation-web.via.ecp.fr

Plus en détail

Cas Tennis : le logiciel ACCESS et le langage SQL

Cas Tennis : le logiciel ACCESS et le langage SQL TCFE ERR Cas Tennis : le logiciel ACCESS et le langage SQL Vous effectuez un stage au sein de la direction technique régionale de tennis du Limousin. Votre responsable de stage, M. Vilas, vous demande

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Chapitre 9: Requêtes dans les bases de données

Chapitre 9: Requêtes dans les bases de données Chapitre 9: Requêtes dans les bases de données 1 Introduction : limite des structures de données plates pour la recherche d informations On souhaite représenter l ensemble des élèves de première année

Plus en détail

ISC PARIS. Access 2007. Initiation. Hakim AKEB. Tables, relations, requêtes, formulaires, états

ISC PARIS. Access 2007. Initiation. Hakim AKEB. Tables, relations, requêtes, formulaires, états ISC PARIS Access 2007 Initiation Hakim AKEB Tables, relations, requêtes, formulaires, états 1.1. Que peut-on faire avec Access Sommaire Sommaire... 2 1. Introduction... 6 1.1. Que peut-on faire avec Access...

Plus en détail

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble.

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble Le 10/04/2014 Base de Données (BD) : une grande quantité de données, centralisées ou non, servant pour les besoins d'une ou plusieurs applications, interrogeables et modifiables

Plus en détail

STT1682 Progiciels en Statistique et Actuariat Cours 8 PROC SQL

STT1682 Progiciels en Statistique et Actuariat Cours 8 PROC SQL STT1682 Progiciels en Statistique et Actuariat Cours 8 PROC SQL Intro Le language SQL (Structured Query Language) est un language utilisé à travers plusieurs applications pour extraire/modifier de l'information

Plus en détail

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire

Plus en détail

1 Partie A : administration d une base de donnée à travers PhpMyAdmin

1 Partie A : administration d une base de donnée à travers PhpMyAdmin Ce TP se compose en 2 sections : une section de prise en main (sur ordinateur) et une section d exercice (sur papier) concernant l algèbre relationnelle. 1 Partie A : administration d une base de donnée

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

Système de base de données

Système de base de données Système de base de données 1. INTRODUCTION Un système de base de données est un système informatique dont le but est de maintenir les informations et de les rendre disponibles à la demande. Les informations

Plus en détail

TP 3 : Ms/Access : Requêtes et Formulaires

TP 3 : Ms/Access : Requêtes et Formulaires Département Génie Informatique BD40 Ingénierie des systèmes d information TP 3 : Ms/Access : Requêtes et Formulaires Thème :Base de données hospitalière Christian FISCHER Copyright Octobre 2006 Contexte

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Durée 3h Le but de ce document est de vous montrer quel est le travail nécessaire à faire après une interrogation afin de tirer profit d un bonne ou d

Plus en détail

Bases de données et Systèmes transactionnels

Bases de données et Systèmes transactionnels Bases de données et Systèmes transactionnels Dominique Laurent dominique.laurent@u-cergy.fr Tao-Yan Jen jen@u-cergy.fr Plan du cours Introduction Modèle Entité/Association Langage SQL - ORACLE Architectures

Plus en détail