1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES"

Transcription

1 Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de boulangerie). Nous allons apprendre à la «faire parler», à exploiter cette mine d'informations pour mieux connaître sa clientèle et ainsi améliorer sans cesse sa politique commerciale. Nous allons voir pourquoi le lourd travail de structuration mené dans le chapitre précédent va maintenant porter ses fruits 1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES A. Les logiciels Une base de données contient l'ensemble des données informatisées d'un système d'information, structurées dans des tables, en respectant les règles de construction du modèle relationnel. Pour créer physiquement (sur le disque dur de l'ordinateur) et exploiter une base de données, il faut avoir recours à un logiciel spécialisé, appelé «système de gestion de bases de données relationnelles» (SGBDR). L'entreprise orientera le choix de son SGBDR en fonction de ses besoins et de ses moyens financiers : pour gérer des bases de données très importantes, elle pourra utiliser un logiciel tel que Oracle (leader mondial), Sybase, SQL Server, Informix ou DB2 ; si ses moyens et ses besoins sont plus limités, elle pourra se tourner vers des logiciels tels que Microsoft Access, Paradox ou Foxpro ; enfin, si l'entreprise ne veut pas investir de budget important et/ou si elle veut héberger sa base de données sur un serveur Web, elle pourra utiliser MySQL, qui est gratuit. B. La structuration de la base de données La structure de la base de données est l'ensemble des structures de toutes les tables et des liens (des relations) qui existent entre elles. La plupart des SGBDR permettent de représenter graphiquement le schéma relationnel de la base de données. Cette possibilité facilite grandement la mise en place et la vérification de la structure de la base de données. Dans l'activité 1, le schéma relationnel de la base FACTURATION, tel que le propose Access, vous est présenté. C. La maintenance de la base de données Pour être utile, une base de données doit être constamment mise à jour. Le SGBDR permet donc de créer de nouveaux enregistrements, de les corriger éventuellement ou d'en supprimer. Ce travail de maintenance est primordial pour éviter les erreurs qui sont mauvaises pour l'image de l'entreprise et entraînent des coûts inutiles. Exemple : Des courriers expédiés à une adresse erronée entraînent des dépenses d'affranchissement inutiles. GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 1 sur 7

2 2. L'EXPLOITATION DE LA BASE DE DONNEES Il s'agit essentiellement d'interroger la base de données afin d'en extraire les informations souhaitées par l'utilisateur. A. La requête d'interrogation Une requête d'interrogation est une question que l'on pose à une base de données pour en extraire des informations. Elle pourra porter sur une ou plusieurs tables en fonction de l'endroit où sont stockés les renseignements à extraire. Le résultat de la requête se présentera sous la forme d'une nouvelle table où seront rassemblés les renseignements demandés. Cette interrogation de la base de données est élaborée en utilisant des "outils" appelés «opérations relationnelles». B. Les opérations relationnelles 1. La projection La projection est une opération qui consiste à ne retenir qu'une partie des champs (colonnes) d'une table lorsque l'on interroge la base de données. La projection aboutira ainsi à la création d'une nouvelle table plus étroite que celle qui a été interrogée. Exemple : La liste présentant uniquement le nom des clients et le montant de leurs achats est obtenue par projection des champs concernés à partir de la table CLIENTS. 2. Le tri Le tri consiste à ordonner les lignes d'une table en fonction d'un critère. On précise alors si le tri est croissant ou décroissant. Exemple : La liste des clients triés par ordre alphabétique. Le critère est le nom de l'entreprise cliente. Ce classement des enregistrements de la table peut se faire avec plusieurs critères si nécessaire. Exemple : La liste des clients triés par catégorie, en utilisant le code de la catégorie comme premier critère, puis le nom de l'entreprise comme second critère. 3. La sélection La sélection (appelée aussi «restriction») est une opération qui consiste à ne retenir que certaines lignes (ou enregistrements) de la table en fonction d'un critère (un champ de la table). Cette opération se réalise par l'intermédiaire d'un opérateur de comparaison ou comparateur (=, <>, >, <, >=, <=, comme). On fixe la valeur souhaitée au critère et chaque enregistrement est comparé à celleci. Le logiciel ne retient que les enregistrements pour lesquels la valeur du champ est égale à celle fixée au critère. L'ensemble critère, opérateur et valeur s'appelle une proposition; elle ne peut prendre que deux valeurs: «vrai» ou «faux». Exemple : La liste des clients de la catégorie «HYP». La proposition est: Code de la catégorie = "HYP". 4. La jointure Si l'on veut afficher des informations provenant de plusieurs tables, il faut pouvoir établir des correspondances entre celles-ci. On peut, par exemple, faire correspondre à chaque client le nom de sa ville de résidence (présent dans la table VILLES) grâce au code postal (présent dans la tables (VILLES et dans la table CLIENTS). Pour réaliser ce recoupement d'informations, on effectue une opération appelée «jointure». La jointure s'opère entre deux tables en associant la clé primaire de l'une des tables à la clé étrangère correspondante de l'autre. L'association fonctionne lorsque les deux clés ont la même valeur Exemple : La liste des clients avec leur identité et leur adresse complète : - l'identité (Code de la catégorie, N client dans la catégorie, Nom de l'entreprise) de chaque client se trouve dans la table CLIENTS. Leur adresse (Adresse, Suite, Code postal) se trouve en partie dans CLIENTS et le Nom de la ville dans VILLES; - ces deux tables sont liées puisque le champ Code postal dans la table CLIENTS est la clé étrangère qui référence le Code postal de la clé primaire de la table VILLES Ces quatre opérateurs peuvent être combinés pour aboutir à des requêtes très précises. Exemple : La requête donnant, triés par ordre alphabétique, les noms et adresses complètes des clients de la catégorie «HYP», combine une projection, un tri, une sélection et une jointure. GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 2 sur 7

3 C. La programmation des requêtes avec le langage SQL Pour transmettre ses requêtes au SGBDR, l'utilisateur doit les transcrire dans un langage informatique compréhensible par le logiciel. Ce langage, constitué d'un ensemble de commandes comprises par tous les SGBDR, s'appelle «langage structuré d'interrogation» (Structured Query Language en anglais). Il est souvent désigné par le sigle SQL 1. Faire une projection en SQL Les mots du langage utilisés sont: Select, qui indique au SGBDR la liste des champs à afficher. Toutes les requêtes d'interrogation commencent donc par ce mot; from, suivi du nom de la table, qui indique à partir de quelle table seront extraites les informations. Il est donc présent dans toutes les requêtes. Exemple : La requête SQL suivante projette, à partir de la table CLIENTS, une liste comportant les champs mentionnés après Select. Select CLIENTS.Code_categorie, CLIENTS.N _client, CLIENTS.Nom_entreprise, CLIENTS.Montant_achats From CLIENTS; Appelons cette première requête R Faire un tri en SQL En plus des deux mots précédents, pour programmer un tri on utilise : Order by, suivi du nom du champ sur lequel on veut le tri. On termine la requête par asc si l'on veut un tri croissant ou desc pour un tri décroissant. Exemple : Liste des clients triés par ordre alphabétique. Supposons que les champs soient les mêmes que dans la requête précédente R01. Il suffit donc de trier R01 sur le champ Nom de l'entreprise de façon croissante. En SQL, si la requête R01 a été enregistrée, on peut programmer : Select * from R01 Order by CLIENTS.Nom_entreprise asc; Le caractère * représente tous les champs de la table. 3. Faire une sélection en SQL Le mot utilisé est: Where, suivi du nom du critère, d'un opérateur de comparaison et de la valeur recherchée pour le critère. Exemple : On souhaite obtenir la liste des clients de la catégorie «HYP». En SQL, on écrira : Select * from CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie="HYP"; Where exprime la sélection. GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 3 sur 7

4 4. Faire une jointure en SQL La jointure s'opère entre deux tables liées entre elles, en associant la clé primaire de l'une à la clé étrangère de l'autre. L'association fonctionne lorsque les deux clés ont la même valeur. La jointure sera mentionnée comme critère de sélection dans la clause WHERE TABLE1.cle_primaire=TABLE2.cle_etrangere (ne seront alors affichés que les enregistrements des tables TABLE1 et TABLE2 dont l'identifiant est le même). Exemple : La liste des clients avec leur identité et leur adresse complète : - l'identité de chaque client se trouve dans la table CLIENTS. Leur adresse (Adresse, Suite, Code postal) se trouve en partie dans CLIENTS et le Nom de la ville dans VILLES; - ces deux tables sont liées puisque la clé étrangère Code postal de la table CLIENTS référence Code postal, clé primaire de la table VILLES. En SQL, on écrira : Select CLIENTS.Code_categorie, CLIENTS.N _client, CLIENTS.Nom_entreprise, CLIENTS.Adresse, CLIENTS.Suite, VILLES.Code_postal, VILLES.Nom_ville From CLIENTS, VILLES Where VILLES.Code_postal = CLIENTS.Code_postal; 5. Les opérateurs logiques Nous en étudierons trois : ET, OU et ENTRE. Ils peuvent se combiner entre eux. L'opérateur ET Les deux conditions doivent être satisfaites simultanément. Exemple : Liste des clients dans l'ordre alphabétique (uniquement leur identité et le montant de leurs achats) qui sont des hypermarchés ET qui ont acheté à ce jour plus de Cette liste peut être établie par deux requêtes successives : la liste des clients qui sont des hypermarchés puis, à partir de cette liste, celle des clients qui ont acheté pour plus de ou, plus simplement, grâce à l'opérateur ET En SQL, And traduit le ET logique : Select CLIENTS.Code_categorie, CLIENTS.N _client, CLIENTS.Nom_entreprise, CLIENTS.Montant_achats From CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie="HYP" And CLIENTS.Montant_achats > Order by CLIENTS.Nom_entreprise asc; L'opérateur OU Exemple : Quels sont les clients suivis par le représentant «R 1» OU qui sont des hypermarchés? Il suffit que l'une des deux conditions soit satisfaite: certains clients répondent aux deux critères (les clients n O5 HYP001 et HYP002), d'autres à l'un des deux (HYP003 parce que c'est un hypermarché et SUP001 parce qu'il est suivi par le représentant n R l). En SQL, Or traduit le OU logique. Select * from CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie = "HYP" Or CLIENTS.Suivie_representant = "R1"; L'opérateur ENTRE Exemple : Quels sont les clients dont le chiffre d'affaires est compris entre et ? Select * from CLIENTS Where CLIENTS.Montant_achats Between And 20000; GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 4 sur 7

5 3. LES FONCTIONS D'AGREGATION Les fonctions d'agrégation permettent d'effectuer des calculs statistiques à partir des données d'une table. Elles sont au nombre de cinq : le comptage, la somme, la moyenne, le maximum et le minimum. A. Le comptage des enregistrements d'une table La fonction de comptage permet de dénombrer le nombre d'occurrences d'une table. En SOL, le comptage s'exprime sous la forme Count(*). Exemple 1 : Combien y a-t-il de clients? Select count(*) As [Nombre de clients] From CLIENTS; On obtient le résultat suivant : Nombre de clients 9 Exemple 2 : Combien y a-t-il d'hypermarchés parmi nos clients? Select count(*) As [Nombre de clients] From CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie = "HYP"; B. La somme Cette fonction permet de totaliser les montants d'un champ numérique. En SOL, elle s'exprime sous la forme suivante : Sum(Nom du champ). Exemple 1 : Quelle est la somme des achats de tous les clients? Select Sum(CLIENTS.Montant_achats) As [Somme des achats] From CLIENTS; Exemple 2 : Quelle est la somme des achats des clients du représentant «R 1»? Select Sum(CLIENTS.Montant_achats) As [Somme des achats] From CLIENTS Where CLIENTS.Suivie_representant = "R1"; C. La moyenne La fonction moyenne calcule la moyenne arithmétique des valeurs d'un champ numérique. En SOL, elle s'exprime sous la forme : Avg(Nom du champ). En anglais, average signifie «moyenne». Exemple : Quelle est la moyenne des achats des boulangeries? Select Avg(CLIENTS.Montant_achats) As [Moyenne des achats] From CLIENTS Where CLIENTS.Code_categorie = "BOU"; D. Le maximum et le minimum Ces fonctions permettent d'identifier les occurrences qui présentent, pour un champ donné, la valeur la plus élevée ou la plus faible. En SQL, elles s'écrivent sous la forme : Max(Nom du champ) et Min(Nom du champ). Exemple : Quel est le montant maximum des achats d'un client? Select Max(CLIENTS.Montant_achats) As [Montant maximum] From CLIENTS; GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 5 sur 7

6 Fiche outil sur le Langage SQL Représenter les flux d'informations consiste à analyser les échanges d'informations au sein du système d'information d'une organisation (entreprise, administration ou association) et avec d'autres systèmes d'information. Cette étude permet de produire un diagramme de flux. Ce diagramme donne une vue d ensemble de la circulation de l information entre les acteurs qui participent à la réalisation de l activité étudiée. Définition Le Structured Query Langage est un langage informatique normalisé utilisé par tous les Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnels. Il a été conçu pour permettre à un utilisateur non informaticien de mettre à jour et d interroger une base de données. Syntaxe type d'une requête SELECT liste des champs projetés FROM liste des tables utilisées WHERE critères de jointure AND critères de sélection ORDER BY critère de tri ; Une requête commence toujours par le mot SELECT et se termine toujours par un point-virgule. Démarche de réalisation d'une requête GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 6 sur 7

7 Les questions à se poser 1. Quels sont les champs qui doivent figurer dans la feuille de réponse? 2. Quelles sont les tables nécessaires? 3. Si plusieurs tables sont nécessaires, quel(s) champ(s) les relient? Quel(s) critère(s) de sélection retenir? 4. Doit-on afficher les lignes de la feuille de réponse dans un certain ordre? Les instructions à utiliser SELECT FROM WHERE "Quand" ORDER BY Suivies. Des champs (attributs) projetés*. Les champs sont séparés par une virgule. Du nom des tables utilisées. Les noms des tables sont séparés par une virgule. Du ou des critères de jointure* Entre deux critères de jointure est inséré l opérateur logique AND (et). Entre les critères de jointure et les critères de sélection est inséré l opérateur logique AND (et). Du ou des critère(s) de sélection* Les critères de sélection sont reliés entre eux par des opérateurs logiques : AND (et) ou OR (ou). Des champs* faisant l objet d un tri. Après le champ doit figurer l ordre de tri : ASC (croissant) ou DESC (décroissant). * Chaque champ est toujours précédé du nom de la table dont il est issu Table1.champ2 Quelques compléments Select L opérateur DISTINCT placé après l instruction SELECT permet d éviter les doublons (répétition d une même ligne). Le joker * placé après le nom d une table permet d afficher tous les champs de la table. Le mot clé AS placé après un champ permet de renommer le champ ou de nommer un champ calculé. Quelques fonctions statistiques : AVG() Moyenne des valeurs d une colonne SUM() Somme des valeurs d une colonne MAX() Valeur maximale d une colonne MIN() Valeur Minimale d une colonne ROUND() Arrondi COUNT() Nombre de valeurs d une colonne Where Lorsque la sélection porte sur du texte, la valeur de comparaison doit être mise entre guillemets : "Texte". Lorsqu elle porte sur une date, la date au format mm/jj/aaaa doit être entourée de dièses : #date#. Pour une requête paramétrée (son but : afficher une boite de dialogue invitant l utilisateur à spécifier le critère de sélection), le texte doit être saisi entre crochets : [Message]. L opérateur LIKE signifie «Comme». Il est placé après le champ commençant par (valeur de comparaison). Le joker * remplace n importe quelle chaîne de caractères, _ remplace un caractère et un seul. Des opérateurs de comparaison : = égal < inférieur > supérieur <= inférieur ou égal >= supérieur ou égal <> différent Between entre GESTION Dossier G11 Interroger une BD - SQL Page 7 sur 7

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE Cas Neptune hôtel Base de données et langage SQL Propriété Intitulé long Formation concernée Matière Notions Transversalité Présentation Description Neptune Hôtel. L interrogation d une base de données

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3 Access Les requêtes SOMMAIRE Travailler avec les requêtes... 3 A) Créer une requête sélection en mode QBE... 3 B) Exécuter une requête à partir du mode Modifier (QBE)... 3 C) Passer du mode Feuille de

Plus en détail

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Introduction L'étude des requêtes d'interrogation de la base de données est séparée en deux parties : - Une première partie permet de revoir le langage

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE Openoffice Base est un SGBDR : Système de Gestion de Base de Données Relationnelle. L un des principaux atouts de ce logiciel est de pouvoir gérer de façon efficace et rapide

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble.

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble Le 10/04/2014 Base de Données (BD) : une grande quantité de données, centralisées ou non, servant pour les besoins d'une ou plusieurs applications, interrogeables et modifiables

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

1. Introduction...2. 2. Création d'une requête...2

1. Introduction...2. 2. Création d'une requête...2 1. Introduction...2 2. Création d'une requête...2 3. Définition des critères de sélection...5 3.1 Opérateurs...5 3.2 Les Fonctions...6 3.3 Plusieurs critères portant sur des champs différents...7 3.4 Requête

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Moi Je suis étranger J'ai un accent Je me trompe beaucoup en français (et en info, et en math, et...)

Plus en détail

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 41 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire

Plus en détail

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié

INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié INTRODUCTION : Données structurées et accès simplifié À l'origine de l'informatique, le stockage d'information se faisait sur cartes perforées. Ces supports pauvres ne permettaient pas de définir la structuration

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Partie I du TD 1 au TD 5. Bases de données et MySQL -

Partie I du TD 1 au TD 5. Bases de données et MySQL - Système d information http://www.agroparistech.fr/systeme-d-information.html Partie I du TD 1 au TD 5 - Bases de données et MySQL - Liliana Ibănescu liliana.ibanescu@agroparistech.fr UFR d informatique

Plus en détail

Bases de données. Chapitre 1. 1.1 Généralité sur les bases de données. 1.2 Avec sqlite3. 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données

Bases de données. Chapitre 1. 1.1 Généralité sur les bases de données. 1.2 Avec sqlite3. 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données Chapitre 1 Bases de données 1.1 Généralité sur les bases de données 1.1.1 Le langage SQL et les bases de données La base de données (BDD) est un système qui enregistre des informations. Ces informations

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES Auteur: Raymonde RICHARD PRCE UBO PARTIE III. - LA DESCRIPTION LOGIQUE ET PHYSIQUE DES DONNEES... 2 A. Les concepts du modèle relationnel de données...

Plus en détail

Bases de données multidimensionnelles OLAP. OnLine Analytical Processing

Bases de données multidimensionnelles OLAP. OnLine Analytical Processing Bases de données multidimensionnelles OLAP OnLine Analytical Processing OLAP OLAP (On Line Analytical Processing): Ensemble des outils nécessaires pour la mise en place d'un Système d'information décisionnel

Plus en détail

SQL MAP. Etude d un logiciel SQL Injection

SQL MAP. Etude d un logiciel SQL Injection Introduction Ce TP a pour but d analyser un outil d injection SQL, comprendre les vulnérabilités d une BD et de mettre en œuvre une attaque par injection SQL. Prise en main du logiciel SQLMap est un outil

Plus en détail

Utiliser un tableau de données

Utiliser un tableau de données Utiliser un tableau de données OBJECTIFS : - Définir une Base de Données. - Présentation : tableau de données. - Création d un tableau de données - Gestion d un tableau de données. - Trier et Filtrer des

Plus en détail

16H Cours / 18H TD / 20H TP

16H Cours / 18H TD / 20H TP INTRODUCTION AUX BASES DE DONNEES 16H Cours / 18H TD / 20H TP 1. INTRODUCTION Des Fichiers aux Bases de Données 2. SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES 2.1. INTRODUCTION AUX SYSTEMES DE GESTION DE BASES

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

Les tests logiques avec Excel

Les tests logiques avec Excel 1. La fonction SI (test simple) : Les tests logiques avec Excel a) Nous aimerions qu'excel nous avertisse dés qu'une certaine valeur est atteinte, par exemple en affichant un message d'avertissement. Nous

Plus en détail

Utiliser une base de données

Utiliser une base de données Access Utiliser une base de données SOMMAIRE Généralités sur les SGBD... 3 Démarrage d'access 2002... 4 Ouverture d'un fichier Access... 4 Les objets dans Access... 5 Les tables... 6 A) Ouvrir une table

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE

CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE 2 ème partie : REQUÊTES Sommaire 1. Les REQUÊTES...2 1.1 Créer une requête simple...2 1.1.1 Requête de création de listage ouvrages...2 1.1.2 Procédure de

Plus en détail

Le Langage De Description De Données(LDD)

Le Langage De Description De Données(LDD) Base de données Le Langage De Description De Données(LDD) Créer des tables Décrire les différents types de données utilisables pour les définitions de colonne Modifier la définition des tables Supprimer,

Plus en détail

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP)

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Définition (G. Gardarin) Entrepôt : ensemble de données historisées variant

Plus en détail

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions Exemple accessible via une interface Web Une base de données consultable en ligne : Bases de données et systèmes de gestion de bases de données The Trans-atlantic slave trade database: http://www.slavevoyages.org/tast/index.faces

Plus en détail

SQL Serveur 2012+ Programme de formation. France Belgique Suisse - Canada. Formez vos salariés pour optimiser la productivité de votre entreprise

SQL Serveur 2012+ Programme de formation. France Belgique Suisse - Canada. Formez vos salariés pour optimiser la productivité de votre entreprise SQL Serveur 2012+ Programme de formation France Belgique Suisse - Canada Microsoft Partner Formez vos salariés pour optimiser la productivité de votre entreprise Dernière mise à jour le : Avril 2014 Des

Plus en détail

Bases de Données. Plan

Bases de Données. Plan Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 Plan Généralités: Définition de Bases de Données Le modèle relationnel Algèbre relationnelle

Plus en détail

Cours Master 1 / 2013-2014. Dr YAO Kouassi Patrick

Cours Master 1 / 2013-2014. Dr YAO Kouassi Patrick Cours Master 1 / 2013-2014 Dr YAO Kouassi Patrick Une base de données est le terme informatique désignant un ensemble de données connexes stockées informatiquement. Ce terme ne doit pas être confondu avec

Plus en détail

Whitepaper. Méthodologie de création de rapports personnalisés SQL Server Reporting Services

Whitepaper. Méthodologie de création de rapports personnalisés SQL Server Reporting Services Ce Whitepaper décrit la méthodologie de développement d un rapport personnalisé au format SQL Server Reporting Service (SSRS) appliqué à System Center Operations Manager (SCOM) Whitepaper Méthodologie

Plus en détail

F. Opérations multidimensionnelles

F. Opérations multidimensionnelles F. Opérations multidimensionnelles Roll up (drill-up)/drill down (roll down) Roll up (drill-up) : résumer, agréger des données en montant dans une hiérachie ou en oubliant une dimension Drill down (roll

Plus en détail

FORMATION ACCESS 2007

FORMATION ACCESS 2007 FORMATION ACCESS 2007 Livret 1 Généralité sur les bases de données Niveau 1 Thierry TILLIER Retrouvez tous nos cours bureautiques sur http://www.e-presse.ca/ au Canada Sommaire Chapitre 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

Les bases de données Support de cours Pascal Ballet

Les bases de données Support de cours Pascal Ballet Les bases de données Support de cours Pascal Ballet Introduction Les fondements Une base de données a deux objectifs principaux : - le stockage structuré de l'information ET - le traitement des données

Plus en détail

TP5 MySQL requêtes avancées

TP5 MySQL requêtes avancées Master 1 BBSG TP5 MySQL requêtes avancées Bases de Données Exercice 1 : Par l'intermédiaire de PHPMyAdmin ou du client mysql, connectez-vous sur votre base de données. mysql -h dbs-perso.luminy.univmed.fr

Plus en détail

UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE

UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE TP N 1 : Initiation à L Access I. Introduction Microsoft Access fait partie

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

Introduction aux SGBDR

Introduction aux SGBDR 1 Introduction aux SGBDR Pour optimiser une base Oracle, il est important d avoir une idée de la manière dont elle fonctionne. La connaissance des éléments sous-jacents à son fonctionnement permet de mieux

Plus en détail

MySQL / SQL EXEMPLES

MySQL / SQL EXEMPLES MySQL_exemples_janv04_mpT EXEMPLES 1 MySQL / SQL EXEMPLES Typologie du langage Il est possible d'inclure des requêtes SQL dans un programme écrit dans un autre langage (en langage C par exemple), ainsi

Plus en détail

TP Bases de données réparties

TP Bases de données réparties page 1 TP Bases de données réparties requêtes réparties Version corrigée Auteur : Hubert Naacke, révision 5 mars 2003 Mots-clés: bases de données réparties, fragmentation, schéma de placement, lien, jointure

Plus en détail

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS Depuis SAS 9.2 TS2M3, SAS propose un nouveau langage de programmation permettant de créer et gérer des tables SAS : le DS2 («Data Step 2»). Ces nouveautés

Plus en détail

Objectifs du TP : Initiation à Access

Objectifs du TP : Initiation à Access Objectifs du TP : Initiation à Access I. Introduction Microsoft Access fait partie de l ensemble Microsoft Office. C est un SGBDR (système de gestion de bases de données relationnelles) présentant une

Plus en détail

SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION

SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION DCG www.comptazine.fr SESSION 2012 UE 8 SYSTEMES D INFORMATION ET DE GESTION Durée de l'épreuve : 4 heures - coefficient : 1,5 Comptazine Reproduction Interdite DCG 2012 UE8 Systèmes d information et de

Plus en détail

Bases de données Page 1 de 11. Bases de données. Prof. : Dzenan Ridjanovic

Bases de données Page 1 de 11. Bases de données. Prof. : Dzenan Ridjanovic Bases de données Page 1 de 11 1- Objectifs généraux Bases de données Prof. : Dzenan Ridjanovic acquérir les principes et concepts fondamentaux dans le domaine des bases de données; développer les connaissances

Plus en détail

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS 620.107bis DECF SESSION 2006 INFORMATIQUE Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS Ce dossier présente des éléments de corrigé à l attention

Plus en détail

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES

LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES LE MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES Principe : A partir d'un cahier des charges, concevoir de manière visuelle les différents liens qui existent entre les différentes données. Les différentes étapes de réalisation.

Plus en détail

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données

Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Introduction au Système de Gestion de Base de Données et aux Base de Données Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des bases de données» 24 au 27 /06/08 Dernière

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

La problématique de la Préservation des Bases de Données. Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre

La problématique de la Préservation des Bases de Données. Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre La problématique de la Préservation des Bases de Données Olivier ROUCHON CINES Groupe PIN Jeudi 7 Octobre Définition des bases de données Terme du langage courant base de données Utilisé pour désigner

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Bioinformatique BTV Stockage des données

Bioinformatique BTV Stockage des données 1 / 64 Bioinformatique BTV Stockage des données Jean-Michel Richer jean-michel.richer@univ-angers.fr http://www.info.univ-angers.fr/pub/richer Juillet 2008 2 / 64 Plan Plan 1 Introduction 2 Format de stockage

Plus en détail

Thème : Gestion commerciale

Thème : Gestion commerciale Département Génie Informatique BD40 Ingénierie des systèmes d information TP 4 : Ms/Access : Listes déroulantes, Formulaires avancés Thème : Gestion commerciale Christian FISCHER Copyright Novembre 2005

Plus en détail

Cours 1 : introduction

Cours 1 : introduction Cours 1 : introduction Modèle entité-association Exemple : Deux entités (produit et dépôt) sont mises en relation (stock). Une entité doit être constituée d un identifiant et peut être complétée par des

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Créer une base de données

Créer une base de données Access Créer une base de données SOMMAIRE Généralités sur les bases de données... 3 Création de la base de données... 4 A) Lancement d'access... 4 B) Enregistrement de la base de données vide... 4 Création

Plus en détail

Rapport de Cryptographie

Rapport de Cryptographie Cryptographie [MIF30] / Année 2008-2009 Rapport de Cryptographie Les Injections SQL Sylvie Tixier & François-Xavier Charlet Page 1 20/05/2009 Sommaire Introduction...3 Définition d une injection SQL...3

Plus en détail

INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE

INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE Le responsable de la société Itaste utilise une application installée sur son poste : elle est programmée en VBA sous Microsoft Access et pourvue d une

Plus en détail

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Agrégat Fonction qui effectue un calcul sur l ensemble des valeurs d un attribut pour un groupe de lignes Utilisation dans une clause SELECT ou dans une clause HAVING 3 types

Plus en détail

FORMATION PAF STG et Base de données SOMMAIRE

FORMATION PAF STG et Base de données SOMMAIRE 1 FORMATION PAF STG et Base de données SOMMAIRE 2.1- LE SYSTÈME D'INFORMATION... 2 I Le système d'information... 3 A) Définition de la notion de système...3 B) Les 3 sous-systèmes de l'entreprise... 3

Plus en détail

Bases de données élémentaires Maude Manouvrier

Bases de données élémentaires Maude Manouvrier Licence MI2E- 1ère année Outils en Informatique Bases de données élémentaires Maude Manouvrier Définitions générales et positionnement du cours dans la formation Vocabulaire relatif aux bases de données

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Copyrigth Fasoft 2001-2003

Copyrigth Fasoft 2001-2003 Roger ROSEC Copyrigth Fasoft 2001-2003 CHAPITRE 1 - VBA ET SON ENVIRONNEMENT 5 VBA et son environnement Dans ce chapitre 1.1 - Programmer AutoCAD 1.1.1 Le VBA 1.1.2 - Comparaison VBA et Visual Basic 1.1.3

Plus en détail

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 Sommaire I. SCENARII DE TRAITEMENTS...2 I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 I.1 : Vérification de l intégrité des traitements SQL sur la pyramide des ages...3 I.2 : Vérification

Plus en détail

Construction d un EDD avec SQL 2008 R2. D. Ploix - M2 Miage - EDD - Création

Construction d un EDD avec SQL 2008 R2. D. Ploix - M2 Miage - EDD - Création Construction d un EDD avec SQL 2008 R2 Plan Analyse du DW construit Construction de la base DW dans SQL 2008 Construction des tables de faits et dimensions Injection des données Étapes de l injection des

Plus en détail

Microsoft Excel. Tableur

Microsoft Excel. Tableur Microsoft Excel Tableur 1 Introduction à la notion du tableur Un tableur est un logiciel permettant de manipuler des données numériques et d'effectuer automatiquement des calculs sur des nombres stockés

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

Création de Sous-Formulaires

Création de Sous-Formulaires Création de Sous-Formulaires Révision 1.01 du 02/01/04 Réalisé avec : OOo 1.1.0 Plate-forme / Os : Toutes Distribué par le projet Fr.OpenOffice.org Table des Matières 1 But de ce how-to...3 2 Pré-requis...3

Plus en détail

Vulnérabilités logicielles Injection SQL. Chamseddine Talhi École de technologie supérieure (ÉTS) Dép. Génie logiciel et des TI

Vulnérabilités logicielles Injection SQL. Chamseddine Talhi École de technologie supérieure (ÉTS) Dép. Génie logiciel et des TI Vulnérabilités logicielles Injection SQL Chamseddine Talhi École de technologie supérieure (ÉTS) Dép. Génie logiciel et des TI 1 Plan SQL Injection SQL Injections SQL standards Injections SQL de requêtes

Plus en détail

VIII. Interrogation de documents avec XQuery

VIII. Interrogation de documents avec XQuery VIII. Interrogation de documents avec XQuery 350 XQUERY? Est un langage d interrogation de données XML N est pas un dialecte XML Est un sur-ensemble de XPath 2.0 Utilise le même modèle de données (XDM)

Plus en détail

1 Création et manipulation d une base de données

1 Création et manipulation d une base de données Université Paris 13 TP Base de données Année 2013-2014 Institut Galilée SQL et ORACLE LI3 1 Création et manipulation d une base de données ans ce TP, nous allons créer la base de données de l exercice

Plus en détail

EXCEL PERFECTIONNEMENT CALCULS AVANCES

EXCEL PERFECTIONNEMENT CALCULS AVANCES TABLE DES MATIÈRES FORMATS... 2 Formats personnalisés... 2 ADRESSAGE DE CELLULES... 3 relatif & absolu Rappel... 3 Adressage par nom... 4 Valider avec la touche Entrée... 4 FONCTIONS SI-ET-OU... 6 LA FONCTION

Plus en détail

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur.

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur. Extrait de cours de maths de 6e Chapitre 1 : Les nombres et les opérations I) Chiffre et nombre 1.1 La numération décimale En mathématique, un chiffre est un signe utilisé pour l'écriture des nombres.

Plus en détail

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS 2003-07-01 1 Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS Voici MRD de la BD AcciRoute pour représenter les rapports d accidents de la route. Le MRD

Plus en détail

FORMATION A L UTILISATION DE PMB QUELQUES NOTIONS DE SQL

FORMATION A L UTILISATION DE PMB QUELQUES NOTIONS DE SQL FORMATION A L UTILISATION DE PMB QUELQUES NOTIONS DE SQL Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité-Pas d'utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'identique 2.0

Plus en détail